Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

L'apprenti archer
MessageSujet: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyMar 11 Déc - 15:17

L'hiver commençait à se faire bien ressentir dans le Conflan.
Le gel qui avant, durcissait la terre le matin pour la rendre boueuse lorsque le soleil était au plus haut, la rendait aujourd'hui solide du matin jusqu'au soir, et ne lui laissait point le temps de se reposer. Ce sol était aussi dur que les muscles raidis de Dovan par le froid.
Le soleil, qui était pourtant bien présent, n'était plus là que pour leur offrir sa lumière, et ne semblait plus avoir le moindre pouvoir ici, l'hiver était trop fort... Et ce n'était certainement que le début.

Les doigts de Dovan s'atrophiaient au point de lui faire mal. Il devait cependant s'entraîner, malgré la douleur, la fatigue, la lassitude. Ils étaient peu nombreux à s'être rendu sur le camp d'entraînement tant le froid était agressif, surtout pour des archers, qui, étaient la plupart du temps à mains découvertes, et avec des habits bien moins chauds que les armures en taule des chevaliers. Pourtant le jeune Lord le savait, à la prochaine bataille, il fera au moins aussi froid, si ce n'est plus, et là, plus d'excuses valables, une main bleue par le froid sera toujours moins douloureuse qu'une épée entre deux côtes.
Alors Dovan se positionnait, se figeait, puis bandait son arc et enfin décocha, encore et encore. Il était plutôt bon ce jour là, chaque flèche atteignant la cible avec plus ou moins de force et de précision, et ce n'était pas si grave. A défaut de tirer dans la tête, toucher une jambe peut rendre incapable un homme de se battre, et Dovan devait juste s'assurer de sortir vivant de la prochaine grande bataille.

Entre quelques flèches tirées, le  jeune Lord de Séréna balayait son regard autours de lui. Au fil de la journée, les archers venaient s'entraîner, mais ils étaient quand même bien moins nombreux que la veille, et la brume qui se posait doucement sur les plaines de Fort-Darion n'arrangeait rien. Il voyait toujours les mêmes personnes venir, toujours les mêmes visages débordant de confiance exagérée, et jamais de nouveaux. Comment feront-ils sur le long terme, avec aussi peu de nouvelles recrues ? Presque aucun homme ne venait s'initier au maniement de l'arc.
- Et si jamais notre équipe d'archers est décimée à la prochaine bataille ? Ils devront en former de nouveaux sur le tas. Ce pourrait être une catastrophe, cela ne s'apprend pas "comme cela", songea-t-il.
Il regardait à droite, à gauche... Toujours les eux, trop, ivres de guerroyer, vantards... Quand soudain, l'un d'eux se retira. Cet homme qui fit demi-tour était énorme, un monstre de taille, gras et boursouflé. Dovan n'a jamais su mettre un nom à cet homme, tout le monde parlaient de lui en le nommant "le lard", ou encore pire "l'homme-porc". Sa dégaine d'ours des caverne, son odeur crasseuse, sa barbe hirsute et son gros nez rond et rouge, rongé par l'alcool, dissuadait les plus courageux d'aller lui parler. Il était tellement imposant, tellement gros, tellement large, qu'il dissimulait derrière lui un môme.
A le voir, il devait avoir à peine onze ans, peut-être douze, et ses habits intriguaient énormément l'Orageois. Ils ne ressemblaient en rien à ce qu'il connaissait. Et n'était pas vêtu d'énormes fourrures comme les Nordiens, ni de cuir et de maille comme certains Orageois, et bien que le tissu qu'il portait n'avait pas l'air noble, il était bien fait. Il devait donc certainement faire parti d'une maison, secondaire ou tertiaire, d'une région qu'il ne connaissait pas, mais en le détaillant de plus prêt, un souvenir lui revint.
Son mestre lui parlait parfois d'une famille dans le Neck, où les coutumes et traditions différaient totalement des leurs, ceci étant dû à leur climat atypique et à leur faune très riche mais très dangereuse, qui ne leur permettaient que très peu des loisirs aussi futiles que la mode et la chevalerie. Il tenta de se souvenir du nom. Il creusa tous ses souvenirs dans sa tête, il le devait, il les connaissait toutes.... Dans le Nord .... Le Neck... Une région humide et boisée.... Des arbres ... Des racines...

- Racin !!!!!

Dovan était tellement plongé dans sa réflexion que la trouvaille de la dite famille le réjouissait. Il avait à peine remarqué qu'il l'avait presque hurlé en plein milieu du camp. C'est donc avec peu de honte et de gêne, qu'il se dirigea vers le tout jeune homme.

- Pardonnez messire, je cherchais activement le nom de votre maison et... Il se trouve que j'ai pensé trop haut. Je suis ravi de vous savoir à nos côté, malgré votre jeune âge... Nous avons bien besoin de nouvelles têtes ! Je suis Dovan Caron, de la maison du même nom, sur les marches de Dorne.

"Besoin de nouvelles têtes", oui, mais ... Le petit avait encore des progrès à faire. Jamais il n'avait vu quelqu'un tenir un arc aussi mal. Dovan tournait la tête et voyait la cible complètement vierge. Il ne fut pas surpris, il était impossible qu'une flèche puisse aller aussi loin avec un garçon aussi petit et qui, surtout, tenait son arme de cette façon.

- Si je puis me permettre de vous donner conseils... Rapprochez vous de la cible. Ces hommes à côté de vous sont habitués et certains savaient certainement manier l'arc avant votre naissance. Et je devine que vous, aujourd'hui est la première fois que vous tenez ce genre d'armes.

La posture de l'adolescent amusa l'Orageois. Son dos était ridiculement courbé vers l'arrière, et il tenait l'arc comme une épée. Il ne put s'empêcher de sourire, le petit était encore plus maladroit que lui à son âge.
Dovan Caron

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 359
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Dornan
Maison : Maison Caron
Caractère : Attentif, prévoyant, combatif, rancunier, passionné, réfléchi, incrédule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyMar 11 Déc - 21:53

J’ai passé un bon moment à hésiter entre l’arc et l’épée pour m’entraîner aujourd’hui. Je me suis souvent entraîné à l’épée… Si bien que l’arc me fait défaut. Or, je dois pouvoir manier toutes les armes. Qu’importe laquelle. Si bien que mon choix s’est porté sur l’arc. Je ne sais pas du tout m’en servir, mes frères sont occupés… Je vais donc devoir me débrouiller seul. Et en plus il fait froid. Mais bon, avec un peu d’entraînement j’aurais vite chaud. Je porte une tenue d’entraînement, nullement noble, plus pratique qu’autre chose. Mes belles tenues je les garde pour un autre jour, ou jamais. Je verrais bien quand je pourrais les porter. Mais pas aujourd’hui. Pour l’instant je m’entraîne, on verra plus tard pour le reste.

Je vais sur le terrain d’entraînement et me sens tout petit face aux colosses gros et gras ou musculeux qu’il y a autour de moi. J’avale ma salive et m’installe dans mon coin. Bien ! On va travailler comme on peut. Je me mets à l’œuvre… mais ce n’est pas concluant : les flèches ne partent pas comme je veux ou je peux. Mais je ne perds pas patience et je continue, c’est parce que je ne dois pas avoir assez d’entraînement. Je continue malgré le froid. « RACIN ! » Je sursaute avec violence manquant de lâcher mon arc. Qui que quoi donc ?! Je me retourne un peu surpris en cherchant qui a bien put hurler mon nom de famille de la sorte. Un jeune homme brun dont j’ignore jusqu’au nom qui me fixe. Euh… J’ai fait quoi encore comme bêtise ? Il semble tout penaud et s’approche à pas vif de moi alors que je détends mon arc. Euh… Ah ! Je souris, rassuré, lorsqu’il m’explique qu’il ne parvenait plus à trouver le nom de ma famille. Je hoche la tête. Dovan Caron, des marches de Dorne. Puis… nouvelles têtes… Euh s’il le disait… Je hoche la mienne avec un petit sourire.

« Il n’y a pas de mal Lord Caron. Vous m’avez juste surpris j’ai cru avoir fait une bêtise. »

Et quelque part j’en avais fait une. Je ris amusé en hochant piteusement la tête face à ses remarques.

« Et oui, vous avez deviné juste Lord Caron, je plaide coupable c’est bien ma première fois avec un arc… Et sans professeur cela est bien difficile ! Vous semblez doué à l’arc Lord Caron. »

Je n’ose pas vraiment lui demander de m’enseigner le tir à l’arc, mais je lui obéis et m’avance pour mieux voir la cible en jetant des regards un peu surpris vers les autres guerriers autour de nous. Mmmh… Non effectivement je n’ai pas la carrure de ces mastodontes, clairement pas. Je suis du genre brin de paille à côté d’eux. J’aimerais poser des questions, mais en même temps… pas sûr que cela soit bien vu. Et déjà que mon nom a été entendu par tous… Je précise tout de même.

« Je suis Sacha Racin, le cinquième fils du lord Richard Racin. Mais vous pouvez simplement m’appeler Sacha, c’est plus commode. »
Expliquais-je en le regardant droit dans les yeux.
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 157
Membre du mois : 17
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyMer 12 Déc - 14:20

Le petit semblait très perspicace pour son âge et relativement mature. Dovan en fut soulagé, il ne serait pas obligé de prendre des tournures puériles pour lui parler. De plus, cela se confirmait, il était bel et bien de famille noble, à en juger par son nom, certes, mais aussi son vocabulaire, déjà bien fourni pour quelqu'un de son âge.
Le très jeune homme semblait être plutôt sûr de lui, et visiblement peu craintif. Une nature aussi assurée à un si jeune âge était, selon Dovan, pas réellement normal, il aurait dû être candide et naïf... Cependant, à 13 ans, il ne l'était pas non plus, les aléas de la vie le lui avaient assuré.
En plus de son assurance assez peu commune, le jeune homme semblait peu mal à l'aise à première vue. Certes, il paraissait petit à côté de tous les archers, mais pas pour autant amoindri, et pour couronner le tout, le jeune homme discutait droit dans les yeux, là où un enfant de son âge aurait eu le regard fuyant.
Dovan n'eut alors pas l'envie de le décevoir. Il désirait l'aider, ce gosse, qui lui rappelait quelqu'un... Mais qui ?

- Je te remercie du compliment Sasha. Et sans vouloir être hâbleur, je suis effectivement doué à l'arc !, s'exclamait Dovan avec une pointe d'humour, pour détendre le garçon.

- Alors, tu veux apprendre à te battre à l'arc... Soit. Il n'y a rien d'insurmontable à cela, sois-en rassuré. Tu risques cependant d'avoir du mal au vu de ta petite taille et de tes petits muscles au début, mais c'est durant la croissance que l'on apprend le mieux. Une fois grandi, tu n'auras plus rien à apprendre, et tout se jouera sur ta concentration et ton mental. En attendant...

Dovan regardait l'arc qu'il avait pris. Il était un peu trop grand, cependant ... Cela pouvait aussi lui permettre de devenir meilleur plus vite, mais avec plus d'efforts. Cela dépendrait de son tempérament, Dovan allait être sûrement bientôt fixé là dessus.

- Es-tu bien certain de bien vouloir t'entraîner à l'arc ? Cela te demandera des efforts considérables, sans doute bien plus colossaux que ce que tu as pu voir avant ce jour. Et les autres, ces énormes monstres armés que tu vois derrière, t'avaleront tout cru s'ils ne te sentent pas à la hauteur ! Jusque l'âge adulte, tu risques d'en baver, oh ça, crois-moi petit ! Pas insurmontable, certes, mais difficile sera ton entraînement, et lente ta progression !

Dovan ne trahissait aucune provocation, c'en était pourtant une. Il afficha un visage sérieux, fermé voire crispé, et avait un ton grave. Il scruta toutes les réactions du jeune homme. Trois possibilités allaient s'ouvrir à lui. La première était la fuite, la seconde était un entraînement plus simple pour lui, si jamais Dovan sent une quelconque peur, la dernière était l'entraînement à la dure, le même qu'il eût subi il y a de cela environ dix ans.
Dovan Caron

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 359
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Dornan
Maison : Maison Caron
Caractère : Attentif, prévoyant, combatif, rancunier, passionné, réfléchi, incrédule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyMer 12 Déc - 20:44

Je sens que le lord me détaille, mais je reste neutre sous ses yeux. Je ne sais pas trop ce qu’il cherche sur moi, mais il peut chercher. Ça me semble un peu bizarre qu’un lord me dévisage de la sorte, mais s’il veut m’amener dans l’écurie… Je pense que je dirais non. Je souris un peu quand il s’affirme doué avec un arc et bien c’est tant mieux pour lui. Je suis de loin être doué avec un arc ! Mais on ne peut pas être doué dans tout : je sais casser les pieds des gens, c’est déjà pas mal je crois…Je croise les bras sur mon torse pour continuer d’écouter ce que me dit l’homme. Dur mais pas insurmontable. C’est comme toutes les armes, il faut travailler pour réussir. Et je sais que je suis petit et maigre ! Pas comme mes frères et les gens près de moi… Je fais pas exprès monsieur le juge, promis. On peut passer sur ça maintenant ? Je passe une main dans mes cheveux avant de hocher la tête.

« Je sais qu’apprendre à tirer à l’arc ne sera pas une partie de plaisir. Mais c’est comme l’épée. Puis j’ai le temps de grandir et de me faire des muscles. Je dois pouvoir manier toutes les armes pour protéger le peuple et… Du coup… oui je suis sûr. »

Je souris au Caron puis me gratte le menton en le regardant toujours dans les yeux. J’ai beaucoup de questions en tête si bien que… oh et puis ! Autant en poser une. Il ne semble pas méchant ni me vouloir du mal, malgré son air des plus sérieux. Un peu plus et il aurait la même tête que mon père ce qui n’est pas un compliment. Loin de là.

« Puis-je vous poser une autre question en plus celle-ci lord Caron ? Comment avez-vous su que j’étais un Racin ? Parmi les cinq fils Racin je suis le plus jeune et pas celui qu’on présente au monde. Alors… c’est une vraie question : comment saviez-vous ? »

C’est vraiment curieux. Entre lui, la princesse, qui elle m’avait vu au banquet, je vais finir par croire que je suis plus connu que Lucas mon aîné et qui est aussi l’héritier de mon père. Ce qui est stupide : je n’ai pas un millième du talent de mon frère, du moins selon mon père. Je suis curieux donc de savoir ce qu’à m’apprendre le lord et comment il savait mon nom de famille. Je suis trop curieux sans doute mais ce n’est pas important.
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 157
Membre du mois : 17
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyJeu 13 Déc - 12:30

Le petit disait être sûr, avec relativement peu d'hésitation. Dovan se réjouissait de cette réponse, et savait à présent à qui il avait à faire. Un téméraire, déterminé et très certainement courageux, voilà ce qu'était le petit Racin. Dovan arborait un large sourire. Cela allait être, avec de la chance, moins compliqué que ce qu'il pensait, le gosse avait l'air d'apprendre vite, il avait l'air plutôt vif d'esprit.
Cette supposition se confirma encore, il se posait des questions, des tas de questions, c'était bon signe selon Dovan, et la toute première qu'il lui posait l'amusa grandement. "Comment avez-vous su mon nom" ... C'est une question à laquelle il eut du mal à répondre, lui-même ne le savait pas vraiment.
Il était courant que Dovan paraisse comme bizarre, détaché, et c'était effectivement le cas. Le jeune Lord avait régulièrement tendance à s'enfoncer très loin dans ses réflexions, si bien qu'il paraissait souvent absent, et, à chaque fois qu'il se réveillait de ses pensées, il était très gauche, imprudent, et très maladroit socialement. Cela lui faisait souvent défaut, il lui venait souvent des idées, qui n'étaient jamais prises au sérieux tant Dovan les vendait mal.

- Je crois que c'est grâce à votre tenue vestimentaire. Bien que vous ne soyez pas en habit noble, ce qui de toute manière n'est pas bien pratique pour pratiquer, vous en  portez de bonne facture, ce qui n'est point le cas pour la plupart d'entre nous. Vous n'êtes donc pas simple fils de forgeron. Aussi, je ne vous ai jamais vu, et mon statut de noble fait que je connais personnellement un grand nombre de familles de l'Orage. Vous étiez donc soit de Peyredragon, du Nord ou du Conflan. Les chances que vous soyez de la première région étaient faibles. Du Nord, vous ne l'êtes pas, vous ne portez point leurs habits typiques et les gens du Conflans ont ... Comment dire cela... De ce que j'ai pu en voir, ils sont très classiques, et bien peu différents des Orageois. Notre culture Andal est autant marquée chez eux que chez nous, si ce n'est plus. Alors il me restait les quelques familles avec des coutumes légèrement différentes. Je me souvint alors du mestre de Dance-Des-Pierres qui m'enseigna les eusses et coutumes des maisons du Conflan et du Nord. Peu semblaient dénoter du reste, mais la famille Racin, et généralement celles du Neck étaient décrites comme singulières par cet homme. L'on dit de vos gens que vous chassez des crocodiles, que vous vous nourrissez de grenouilles, et que les plus jeunes enfants savent aussi bien nager que se battre. L'on dit que vous vivez dans une région très marécageuse, hostile, qui dicte vos coutumes. Ainsi j'ai cherché les familles les moins conformistes que je connaissais et ... Le nom Racin en est sorti, mais je pouvais cependant me tromper. Nous pouvons dire que j'étais chanceux !

Un bien long monologue pour expliquer sa bizarrerie. Il espérait, qu'un jour quelqu'un ne prenne au sérieux, comprenne sa façon de réfléchir et de parler et... Il espérait aussi sincèrement avoir une discussion passionnée avec un homme, une femme, ayant la même méthodologie.

- Mais cela n'est point important ... Votre maturité me ravit jeune Lord. J'espère sincèrement qu'un jour vous vous battrez à nos côtés ! Nous autre, on se fera vieux, un jour... Et le très noble combat à l'épée a selon moi bien assez d'effectifs comme cela !

Dovan trahissait ici une véritable inquiétude. La troupe était bonne, sans le moindre doute, mais comme dans toutes les armées, la ligne archère était composée en partie de lâches, bien trop peureux et sans honneur pour se battre au front, épée à la main. Beaucoup d'entre eux se sentaient simplement à l'abris, si loin du conflit. Ils ne savent rien. Mais bon, ils savent se battre, c'était l'essentiel.
Le jeune Lord se secoua la tête, et élimina d'un seul coup toute préoccupation.

- Et pour cela nous devons vous apprendre à manier l'arc. Je connais quelques amis qui se feront également un plaisir de vous initier quand je ne le pourrai pas ! Dovan retomba dans ses songes "De vrais archers, eux. Pas pour rien qu'ils sont mes amis ceux-là"

- Si tu veux, aujourd'hui, je peux déjà t'apprendre à te placer correctement. Tu n'utiliseras pas de flèches pour le moment. Qu'en dis tu ?

Le temps de l'intimidation était passé. Dovan avait précédemment seulement envie de savoir la trempe du jeune homme. Maintenant qu'il était fixé, il décida de lui parler comme un enfant de son âge, comme il le faisait avec ses jeunes frères et soeurs. Nul besoin d'être dur avec un môme, Dovan en était la preuve, il n'était devenu bon au combat que le jour où l'on a cessé de lui dire qu'il était mauvais.
Dovan Caron

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 359
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Dornan
Maison : Maison Caron
Caractère : Attentif, prévoyant, combatif, rancunier, passionné, réfléchi, incrédule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyJeu 13 Déc - 23:11

J’écoute avec attention le laïus du noble sur ma tenue avant de baisser le nez dessus puis de sourire largement. Pourquoi pas ! Il est vrai qu’avec des habits on peut reconnaître facilement beaucoup de gens. C’est très malin il est vrai. Je n’y ai jamais pensé ! J’ai un grand sourire en le regardant droit dans les yeux. Je souris aussi parce que je connais ce qu’on raconte sur nous et si je sais nager, manger des grenouilles et des crocodiles très peu pour moi ! Je repousse en arrière mes cheveux d’un geste de la main, il faut vraiment que je les fasse couper ! , avant de répondre.

« Vous êtes très observateur Lord Caron ! Je n’avais jamais pensé à cela, mais il est vrai que d’un coup d’œil rien qu’avec les vêtements on peut apprendre beaucoup de choses ! Je saurais m’en souvenir, bien que je n’aie point votre culture pour les vêtements et les habits. Mais cela peut s’avérer utile en effet. »

Pour engager la conversation… Ou… je ne sais pas vraiment. Je ne suis pas doué. Je hausse un sourcil un peu surprit quand il me parle de ma maturité et secoue tout doucement la tête en le regardant dans les yeux. Trop de combattants à l’épée, mais parce que nul chevalier n’a offert ses lettres de noblesses à l’arc.

« Mature ? On a plus tendance à me catégoriser de « Sale gosse immature qui mérite une raclée », vous êtes bien l’un des premiers à me qualifier de mature. Concernant l’archerie… Peut-être faut-il un porte-parole pour montrer cette discipline trop méconnue par les chevaliers ? »

Lui par exemple. Je m’intéresse à l’archerie pour pouvoir être à même de défendre au mieux le peuple et puis comme ça on ne me reprochera pas d’être un fainéant. Je travaille tout pour avoir le maximum de cordes à mon arc. Ce jeu de mots n’était pas volontaire. Je réfléchis à sa proposition avant de hocher la tête. Au moins avec lui je suis tranquille, il a l’air sympathique et ouvert. Pourquoi pas, puis au besoin je pourrais du coup m’entraîner tout seul.

« Avec plaisir Lord Caron. Il faut bien commencer quelque part ! Autant ne pas gaspiller des flèches pour un débutant et j’éviterais ainsi de blesser sans le vouloir des gens. »

Je détache mon carquois pour le poser près des autres avant de me planter devant l’homme prêt à écouter ses instructions pour réussir.
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 157
Membre du mois : 17
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyDim 16 Déc - 23:58

Dovan souriait à sa remarque. Apprendre à reconnaître les familles de Westeros pouvait en effet s'avérer important, surtout pour un Lord régnant sur un château et ses alentours. Le petit n'allait peut-être jamais avoir la chance, si l'on peut appeler cela ainsi, d'être un jour considéré par ses paires, car après tout, il n'était que le cinquième fils de sa famille, aussi noble soit-elle. Cependant, il pourrait tourner cela en son avantage, il est toujours judicieux de connaître les autres tout en étant discret. Dovan ne prononça rien à ce propos, pour l'instant en tout cas, de peur de faire fuir le petit ambitieux, surtout que les enjeux politiques pouvaient s'avérer fort soporifiques pour des enfants de son âge. Il eut du mal, mais il se retint de tout lui apprendre de Westeros comme l'avait fait avant lui Lord Massey à son égard.

« Mature ? On a plus tendance à me catégoriser de « Sale gosse immature qui mérite une raclée », vous êtes bien l’un des premiers à me qualifier de mature. Concernant l’archerie… Peut-être faut-il un porte-parole pour montrer cette discipline trop méconnue par les chevaliers ? »  continuait le jeune homme. Dovan voulut le couper aussitôt, mais alors qu'il échappa un bref son, le petit Racin enchaîna directement, répondant à la proposition d'entraînement de Dovan. Alors ce dernier repris, comme si de rien n'était.

« - Je disais donc... Vous venez de me prouver à l'instant que les autres ont tort. Vous êtes allé de vous-même vers le camp d'entraînement, avez saisi un arc, et vous êtes mis à tirer. De plus, vous venez tout juste de me montrer que vous avez bien conscience de vos faiblesses, et que vous savez également que les munitions sont précieuses. Ensuite... Je dois avouer que cette idée de porte-parole est plutôt brillante. ».

Et il fut sincère. Cette idée ne lui avait jamais traversé l'esprit. Alors que Dovan se plaignait du manque de volonté et d'effectifs, le petit cherchait des solutions aux problèmes.

« Je ne sais point qui vous a dit que vous étiez un sale gosse immature et que vous méritiez une raclée, mais si cela ne vous dérange pas, j'aimerais vous soumettre mon avis suite à une première analyse : ces têtes de buse sont de parfaits idiots. J'irai émettre votre idée à l'Homme qui se charge de toute notre troupe... S'il n'est pas encore ivre. » Il l'était en effet souvent.

« Je lui demanderai de souffler cela à notre Sénéchal quand il sera de retour à Fort-Darion, ou même directement à sa majesté Argella Durrandon. J'avoue ne pas être sûr de qui prévenir. » Dovan se poussait encore dans ses réflexions. L'idée l'intéressa, elle lui paraissait même extrêmement ingénieuse. Il se gratta sa barbe naissante compulsivement, et se pinça la lèvre avec ses ongles presque jusqu'au sang, et sans même s'en rendre compte. Il leur fallait du sang neuf, agrandir les rangs des archers, surprendre l'adversaire.... Gagner.
Dovan Caron

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 359
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Dornan
Maison : Maison Caron
Caractère : Attentif, prévoyant, combatif, rancunier, passionné, réfléchi, incrédule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyLun 17 Déc - 18:53

Je hausse les épaules. N’importe quel idiot sait qu’en temps de guerre il faut s’entraîner dur et économiser les munitions. Je ne prouve pas que je suis mature, loin de là, juste peut-être… sensé ? Enfin il n’y a rien d’extraordinaire à mon comportement quand même ! Du moins selon mon point de vue. Je hoche la tête en faisant un petit sourire, presque en riant. Et je ris quand il affirme que ceux disant ça sont des têtes de buses et que l’homme se chargeant des troupes est ivre.

« Ah ! Heureux de vous avoir donné une bonne idée ! Cela pourra servir pour tous. »

Et surtout pour protéger le peuple. Je vais éviter de dire que ceux disant ça sont en réalité mon père, très souvent. Et comment dire… Il n’a quand même pas toujours tort, je peux vraiment être un horrible sale gosse quand j’en ai envie. Je note que Lord Caron commence à partir dans ses pensées et je souris en l’observant avant de remarquer qu’il s’ouvre plus ou moins la lèvre avec les ongles. Là…

« Euh… My Lord ? Vous êtes toujours là ? »

J’évite soigneusement d’agiter ma main devant ses yeux, mais s’il pouvait revenir à la réalité cela serait véritablement plus agréable pour moi. J’ai l’impression qu’il dort en me regardant droit dans les yeux. Ce qui est… très perturbant. J’ai l’impression de ne pas exister à ses yeux… Ce que je n’aime pas beaucoup. J’aimerais beaucoup… commencer l’entraînement plus qu’attendre simplement qu’il revienne à lui. Est-ce qu’il ne va pas me faire une attaque ?! Je ne suis pas mester moi je ne sais pas soigner les gens et si je dois le sauver… Heureusement je ne suis clairement pas seul… Je reste quand même inquiet de le voir sans réaction aucune. J’attends qu’il reprenne contact avec la réalité et souris.

« Et bien ! Les sept vous ont touché du doigt ? Vous sembliez si loin que vous vous griffiez la lèvre ! »
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 157
Membre du mois : 17
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyMer 26 Déc - 14:05

Dovan avait régulièrement tendance à partir très loin dans ses pensées, ce qui énervait la plupart du temps ses interlocuteurs, et bien évidemment, le jeune Sasha ne faisait pas exception. Il se montra cependant poli.

- Oh … Pardonnez moi jeune Lord, j’usais un peu trop de ma réflexion. Passons plutôt à l’entraînement. Observez moi bien tirer, puis je vous dirai tout ce que j’ai fait pour me permettre de viser dans le mile, cela vous convient-il ? Ensuite, vous vous positionnerez comme je vous le dirai.

Dovan souffla un grand coup, comme à chaque fois. Il prit une flèche de son carquois, et plaça son extrémité sur la corde. Puis il se plaça aussi droit qu’il put, se concentrant sur tous ses muscles de soutien. Avec ses pieds bien écrasés contre le sol et tout son buste droit comme un I, il concentrait tout son centre de gravité vers l’endroit le plus sûr de son corps. Il leva le menton, de sorte à ce qu’il soit parallèle au sol. Il leva ensuite son arc, haussa les épaules, puis, enfin,le poussa avec son bras gauche et tira la corde avec son bras droit. Chacun de ses gestes était à chaque fois maîtrisé dans les moindres détails. Il tira l’arc jusqu’au niveau de sa joue, et plaça la flèche devant ses yeux. Il avait défini sa ligne de mire. Il expira à niveau un grand coup, puis lâcha l’arc. La flèche fendait l’air avec une rare rapidité. Ce tir était fait pour les combats relativement proches, il était fait pour être rapide et pour pouvoir percer toutes les armures qu’il était capable de pourfendre. La flèche atteignit presque le mile, l’attaque n’était pas parfaite, mais suffisamment efficace pour faire résonner un immense « TOC » brut et retentissant. En temps de bataille, l’ennemi aurait été immédiatement en incapacité de se battre, et il aurait certainement perdu tout son sang par la suite.
Dovan abaissa ensuite son arme, et afficha un petit sourire satisfait. Cela lui plaisait d’avoir potentiellement épaté la galerie.

- Et voilà messire ! Je vais répéter l’action en vous décrivant mes gestes.

Il recommença un tir, mieux exécuté que le précédent, en détaillant tout ce qu’il savait. Cette partie du cours devait être barbante, mais primordiale. Aucun tir n’était possible si le positionnement n’était pas optimal, et cela pourrait entraîner une fin de vie prématurée.

- Tout ce que je vous ai détaillé Sasha, c’est le plus important. Même si un ennemi vous fonce dessus épée à la main, il vaut mieux être sûr d’être bien fixé au sol et bien droit avant de tirer. Ici, la précipitation signifie bien souvent la mort. Il m’est arrivé à maintes reprises de tirer une flèche au tout dernier moment, ce qui m’a certainement sauvé la vie. Sachez aussi que nous, les archers, ne nous battons pas qu’en retrait, il est assez récurant de voir les ennemis fendre sur nous. Cependant, leur espérance de vie est bien souvent raccourcie aussitôt !

Le lord Caron s'accroupit.

- C’est à vous maintenant ! Essayez de me montrer ce que vous avez retenu, et moi, je vous corrigerai.
Dovan Caron

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 359
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Dornan
Maison : Maison Caron
Caractère : Attentif, prévoyant, combatif, rancunier, passionné, réfléchi, incrédule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyMer 26 Déc - 18:31

Le lord semble revenir doucement parmi les vivants et il ne semble pas fâché que je l’ai gentiment interpellé pour le faire revenir à lui. Et il revient à lui délicatement affirmant qu’il s’était simplement perdu dans les méandres de ses pensées. Pourquoi pas… Du moment que cela ne lui arrivait pas en pleins combat… Cela serait fatal pour lui ! Mais au moins, il ne m’en veut pas d’avoir interrompu sa balade pensive. C’est tant mieux. Je hoche silencieuse la tête, même si je ne suis pas un jeune lord, il est l’heure de s’entraîner, je n’ai pas envie d’être pris à sembler lézarder et à discuter sur le terrain d’entraînement par le maître d’arme !

Je ne lâche pas des yeux le jeune lord et mes yeux le scrutent. Solidement planté dans le sol, de profil pour permettre aux muscles de se dérouler sans véritablement forcer, bien droit… J’observe, j’analyse avec une hâte certaine. Je veux tout maîtriser, je veux tout savoir. Peut-être que c’est idiot, mais c’est ainsi. J’ai l’impression de le dévorer du regard à force de tout regarder, le moindre détail pour le mémoriser et l’imiter plus tard. C’est comme ça. J’ai les paumes des mains humides. Mon regard suit la flèche quand elle fend l’air pour frapper la cible. J’essuie mes mains sur mon pantalon et roule mes épaules. J’ai l’impression d’avoir les muscles contractés juste en l’observant. Le tir est impressionnant. Il recommence en me détaillant chacun de ses mouvements et je note enfin qu’il a presque la même position que certains gosses des rues qui utilisent des frondes ! Je m’en fais la remarque à voix basse

« C’est un peu comme lorsqu’on tire avec une fronde… »

J’écoute à nouveau avec attention lorsqu’il continue à me parler de la vie des archers. C’est bien pour cela aussi qu’au besoin les archers portent des épées. Ils ne sont pas tous démunis face à l’épée, ils sont tous obligé de savoir se battre au corps à corps. Sinon sur le champ de bataille c’est la mort. Je me mordille l’intérieur des joues avant de reprendre mon arc et une flèche et de me mettre devant lui. Je suis un peu nerveux quand même.

Mes pieds bien plantés dans le sol, mon dos droit et je prends une profonde respiration avant de tendre l’arc en fronçant le visage par la même occasion à cause de la concentration. J’utilise les épaules et mes autres muscles et pas uniquement ceux des bras pour tendre l’arc. J’observe la cible, ramenant l’empennage de la flèche contre ma joue. Dans un souffle je lâche la flèche qui fend l’air pour frapper le bord de la cible. Je reste étonné puis éclate de rire.

« Première fois que je touche la cible depuis le début de la journée ! »

C’est sans doute stupide de rire pour si peu, mais quelque part j’en suis ravie ! La preuve que sa technique fonctionne ! J’ai juste encore besoin de beaucoup d’entraînement.
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 157
Membre du mois : 17
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyVen 11 Jan - 14:11

Dovan regardait le jeune adolescent exécuter son tir avec intérêt, malgré ses pensées, qui lui revenaient encore. La remarque du petit noble était pertinente quant aux points communs entre la fronde et l'arc, du moins sur quelques aspects. Et cette observation plongea à nouveau Dovan dans ses souvenirs, il pensait à Shireen, sa sœur. Cette dernière, alors qu'elle n'était point plus grande que la table de banquet, utilisait déjà ce genre d'armes comme un jouet sur Père, pour le contrarier, et cette dernière, prenait déjà plaisir à courir le plus vite possible pour éviter une sévère correction de sa victime. La petite avait un très grand tempérament, et se plaisait à défier quiconque la perturbait et, dès lors qu'on entra dans son jeu, il était difficile de s'en extirper. Les bienveillants de la famille la nommaient coquine, les autres la comparaient à un petit chat enragé, une folle et furieuse, mais bien peu souvent, elle avait droit à des qualifications affectives. Sasha lui rappelait également Criston, et ce seulement par le physique. Les mêmes cheveux, les mêmes yeux, ornaient leurs deux visages. Le pauvre Lord Caron malgré lui, se rendait chaque jour compte que sa petite fratrie lui manquait, il nourrissait même l'espoir de revoir Howard, qu'il savait pourtant gravement malade.

La nostalgie n'empêcha cependant pas Dovan d'observer attentivement les moindres faits et gestes de son apprenti. Ce dernier semblait déjà bien se tenir, il imitait aussi bien les mouvements qu'un jais moqueur les bruits. Il n'était cependant pas autre chose qu'un enfants, et de ce fait, des défauts lui parvinrent tout naturellement. Il toucha la cible sans surprise.

- Excellent pour un premier coup, Sasha ! Vous avez déjà su tenir compte de mes conseils, c'est très impressionnant ! La cible a été touchée, c'est l'objectif que je vous aurais fixé pour cette journée, et voilà que vous le faites du tout premier coup !

Dovan ne dissimula pas son enthousiasme. Lors de sa jeunesse, cette erreur a été trop commise par Lord Hobert, son père, qui forçait le petit à se sentir moins que rien. Dovan en avait alors tiré une leçon de cette expérience, sachant ce que pouvait faire ressentir un visage de marbre à un enfant.

- Sur le champs de bataille, vous auriez probablement touché le flanc à un fantassin. Vous ne l'auriez cependant pas arrêté dans sa course, mais c'est un bon début. Un homme blessé ainsi est toujours capable de se battre, mais vous, vous gagnez du temps, car aucun n'est capable de ne pas réagir face à une telle douleur, même si cela doit durer une seule seconde. Vous gagneriez au minimum un effet de surprise sur votre ennemi, vous laissant le temps de réagir si vous êtes vif. Là, l'ennemi se trouve prêt de vous, et vous n'aurez le temps de sortir une autre flèche de votre carquois, que celui-ci fendra déjà sur vous. C'est pour cette raison que nous sommes tous munis d'autres armes. Epées, dagues, tout ce que vous voudrez utiliser dans ce genre de situations. Personnellement, je préfère l'épée, mais sachez que beaucoup préfèrent la dague, ou des épées très courtes, car la vivacité prime sur la force de frappe. Mais dans tous les cas, votre but à vous sera d'éviter ce genre de situations. L'homme face à vous ne s'entraîne qu'à l'épée, alors que vous, archer, passez la plupart de votre temps avec votre arc ou votre arbalète, et donc, généralement, celui d'en face sait mieux se battre. Dans votre cas à vous, vous l'avez blessé, vous avez donc une bonne chance de l'emporter par la force, mais si vous le ratez, là, il faudra faire preuve de ruse, ou, comme je l'ai dit, de vivacité.

Il espérait sincèrement que chacune de ses paroles soient bues, car curieusement, il y portait un très grand intérêt. Il se sentait viscéralement concerné par ce genre d'éducations, et il était déjà ravi en imaginant ses conseils mis en œuvre lors d'une bataille dantesque. Peut-être s'extasiait-il trop, peut-être était-il trop optimiste, mais il sentait qu'il aimait profondément faire cela. Puis l'idée du jeune noble lui revint. Il irait voir sa majesté en personne. En attendant...

- Votre tir était très bien exécuté, mais vous n'avez touché la cible sur son flanc que pour une seule raison. Enfin, non, plusieurs, qui découlent d'un problème éphémère, selon moi. Déjà, vous levez trop vos épaules, ce qui fait raidir votre cou. Cela peut être un problème pour viser, mais surtout, lorsque vous devrez enchaîner les tirs, vous vous fatiguerez bien plus vite, vous rendant moins efficace et plus vulnérable en cas d'attaque. Ensuite, votre menton était trop abaissé, vous faisant très légèrement lever les yeux, inconsciemment ou non, et tout cela découle du fait que vous vous concentrez trop sur votre force. Tendre un arc demande bien plus de puissance que ce que l'on peut imaginer en nous observant. Beaucoup nous moquent en nous prenant pour des bambins jouant à un jeu de tir, mais croyez moi jeune Lord qu'il est bien plus aisé de tenir une épée pendant des heures, plutôt de tendre et de tirer pendant la moitié d'une. Donc cela est normal que vous affrontiez ce genre de difficulté les premiers jours, mais cela se réglera. Cependant, vous prendrez l'habitude de hausser vos épaules pour compenser votre manque de force, et cela même le jour où vous en aurez assez pour tenir un arc. Les mauvaises habitudes ont la dent dure, Sasha, mais nous passons tous par là.

Dovan eut un frisson, il faisait de plus en plus froid. L'hiver allait être long parait-il, mais il espérait cependant qu'il ne soit pas trop froid, ce qui pour le moment, était mal engagé.
Dovan Caron

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 359
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Dornan
Maison : Maison Caron
Caractère : Attentif, prévoyant, combatif, rancunier, passionné, réfléchi, incrédule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyVen 11 Jan - 16:07

« J’ai réussi uniquement parce que j’avais un excellent professeur. »

Mais je suis en réalité heureux qu’il me félicite pour cela. Même si c’est en grande partie grâce à lui que j’ai pu réussir. Il ne faut pas l’oublier ou minimiser son rôle dans cette affaire ! Un élève progresse rapidement s’il a un bon professeur. Et je crois que c’est le cas aujourd’hui. Du moins c’est ce que me prouve l’homme. Il m’apprend donc je progresse bien plus vite. C’est fou ! Puis son enthousiasme est communicatif et se faire féliciter plutôt que de se concentrer uniquement sur les défauts est bien plus agréable. C’est une bonne idée que je devrais transmettre à mon père. Enfin, il serait plus du genre à m’envoyer un revers patriarcal qu’autre chose. Enfin, c’était autre chose.

Je l’écoute avec attention lorsqu’il m’explique le résultat de mon tir sur le champ de bataille. C’est toujours très intéressant de comprendre le résultat sur le terrain. Je note également que les archers ont toujours une épée en plus ou une arme de corps à corps. C’est toujours très intéressant à savoir. Ainsi qu’un ennemi blessé est certes moins fort mais plus vivace et plus enragé. Je note, c’est toujours important de se renseigner et d’apprendre. C’est important. On a besoin de l’expérience des autres pour augmenter ses propres connaissances et ainsi donner nos propres expériences aux autres. Je continue sagement d’écouter ses conseils en prenant note des choses que je dois améliorer avant de me gratter la joue en souriant.

« Je suis sûr que si vous arrivez à convaincre une petite troupe de jeunes et que vous leur donnez vous-mêmes les cours, l’ennemie aura affaire à une troupe d’archers d’élite pouvant toucher une perdrix à deux cents pieds de distance ! Ou même de tirer à cheval, j’ai entendu dire que dans certains endroits c’était une pratique de combat et que certains étaient tellement fort qu'au galop ils pouvaient planter une flèche dans la fente d'un heaume ! »

Je reprends une flèche en essayant de voir les détails qu’il m’avait dit. Mais c’est dur. Vraiment, en particulier pour les épaules, je n’ai vraiment pas l’impression qu’elles soient crispées et je dois plusieurs fois détendre mon arc avant de réussir à sentir la différence entre tendu et détendu. J’ai trop l’habitude d’être crispé je crois. Ce qui me fait rire et j’étire un instant mes épaules.

« Je ne sens même plus quand je crispe les muscles de mes épaules ! Voilà qui est handicapant pour tirer à l’arc. »

L’habitude d’être sur le qui-vive et sur la méfiance sûrement. Bien que je ne m’avancerais pas à imaginer trop loin. J’attends que des guerriers passent avant de lâcher une seconde flèche sous l’œil expert de mon professeur. Toute proche de la première, un peu plus haut à droite. J’imagine qu’il faut juste corriger les défauts et s’entraîner. Je plisse le nez.

« Pour vous lord Caron, quelle est la chose la plus dure quand vous tirez à l’arc ? »
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 157
Membre du mois : 17
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyVen 11 Jan - 18:19

Les flatteries touchaient directement le jeune Orageois. Il prenait plaisir à faire ce qu'il faisait, et un retour aussi positif et spontané gonflait son orgueil habituellement assez discret. Puis, l'idée du petit Racin refit surface. Cette dernière lui paraissait toujours aussi bonne, mais jusque là, il n'imaginait que devoir convaincre des jeunes de devenir archers, et non de les former. Mais il s'y voyait déjà, toute une colonne d'apprentis, se formant à l'art de l'archerie, et surtout, des petits combattants, apprenant vaillamment pour rendre honneur à l'Orage et à l'Empire nouveau. Le tout jeune noble énonça aussi l'idée de se battre différemment. Hélas, cela demanderait trop de temps de préparation, et du temps, ils en manquaient... Former de nouveaux apprentis serait tout juste suffisant... Cependant, une fois la guerre terminée, l'Orage pourrait bien s'essayer à d'autres façons de se battre.

- Je dois avouer que votre idée mais plais chaque fois un peu plus, Sasha. Et pour ce qui est de l'archerie sur des montures, j'imagine que tu parles des Dothrakis, à moins que tu ne parles de la compagnie dorée, avec leurs éléphants ? Quoi qu'il en soit, c'est un excellent réflexe que d'apprendre des autres peuples, plutôt que de les juger. Bien des Westerosiens se sont mordus les doigts jusque la plus lointaine phalange d'avoir considéré leurs ennemis comme pas évolué. Et il y a nombre de leçons à tirer de leurs victoires, à eux, de l'autre bout des mers.

Dovan s'arrêta subitement. Il reprenait ses petits cours d'Histoires ennuyeux, et eut peur de perdre le petit. Il n'y pouvait pourtant rien, il trouvait l'autre continent fascinent, les Rhoynars, les anciens Andals, les Valyriens, autant de civilisations disparues que de leçons à tirer. Des tous ceux là, les plus faibles sont pourtant ceux qui subsistent encore, car ils ont été les plus prudents, les Andals, ont su s'adapter et ont su tempérer tous les dangers qui les attendaient. En revanche, les Rhoynars, un coup trop pacifistes, un coup trop sûrs, ont tous péri, et, les Valyriens, eux, tous ensevelis sous d'immenses coulées de laves, qui immortaliseront à jamais leur orgueil d’antan.

« Je ne sens même plus quand je crispe les muscles de mes épaules ! Voilà qui est handicapant pour tirer à l’arc. » dit Sasha, décidément soucieux de tout, et observateur, puis, il tira à nouveau.
Il y avait une amélioration dans son tir par rapport au précédent, mais une hésitation physique était toujours remarquable. Cependant, rien d'étonnant, encore moins d'anormal.

« Pour vous lord Caron, quelle est la chose la plus dure quand vous tirez à l’arc ? » ajoutait-il après avoir regardé où sa flèche avait terminé sa course.

- Me concentrer ! Répondit-il sans hésitation, avec une pointe d'humour auto-dérisoire. Le petit Lord Racin l'avait déjà remarqué, Dovan partait souvent dans ses pensées, et, à l'entraînement, cela lui faisait souvent le défaut lorsqu'il avait des idées noires.

- Cependant, ce n'est qu'un problème que pendant des entraînements. Sur le champs de bataille, c'est différent. Tantôt, l'euphorie peut vous prendre, on peut être gonflé d'orgueil et se sentir impuissant, alors là, tout va de soi. Si la bataille tourne mal, l'instinct de survie prend le dessus. Encore une fois... De nombreux nobles se moquent des couards, certains affirment même que ce ne sont pas des hommes. Mais nous le sommes tous dans cette situation. Si nous ne mourrons pas des coups de nos ennemis, nous mourrons de peur, et là, nous sommes surpuissants. Mais cela, vous vous en doutez, ne suffis pas toujours.

Le jeune Lord de Séréna se remémora la bataille de Beaupré, la toute première auquel il participa. Le flanc archer a été très concerné par cette bataille, qui s'est avérée presque inutile.

- Pour répondre à votre question, donc, la chose la plus dure est … La fatigue je dirais. Les batailles peuvent durer, et nous pousser toujours et encore dans nos propres retranchements. Mais cela est commun à tout combattant. Concernant l'arc, le plus dur des de viser. Une nuée de flèche à pour but de toucher le plus d'hommes possibles, mais pour cela, il faut que chacun de nous vise le plus droit possible, si l'un d'entre nous vise mal, deux flèches peuvent se retrouver plantées sur le même homme, ou sur le même sol peu importe, et surtout, le trou provoqué par cette mauvaise visée pour épargner un ennemi. Il faut que l'on soit tous extrêmement bien coordonnés, et cela, crois moi, avec des soiffards pareil, ce n'est pas évident.
Dovan Caron

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 359
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Dornan
Maison : Maison Caron
Caractère : Attentif, prévoyant, combatif, rancunier, passionné, réfléchi, incrédule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyVen 11 Jan - 21:59

Je souris en voyant que mon idée plaît véritablement à l’orageoi. Pour une fois que j’ai de bonnes idées. Enfin… surtout une. C’est pas mal pour un début non ? Le nom qu’il me dit me fait revenir ce que je sais sur ce peuple : Dothrakis… Je suis aussi curieux de les voir en vrai… quoi que… je ne suis pas sûre que cela soit véritablement une excellente idée. Je me tapote le nez en souriant.

« Il est toujours bien de connaître son histoire pour ne pas refaire les même erreurs du passé, militairement ou politiquement parlant. Pour devenir même meilleurs. Je ne suis point un maître dans cet art, mais je m’y intéresse. »

Mais je reprends mes entraînements au tir à l’arc quand j’interroge un peu le lord. Je ris lorsqu’il me confirme qu’il a du mal à se concentrer. Je l’aurais parié ! Mais je continue d’écouter ce qu’il dit en continuant de tirer en essayant de toujours mettre en application ses conseils. IL faut que je m’améliore et vite. Au moins je développe mes muscles pour l’épée également. Entre deux flèches je lâche.

« À distance ou au corps à corps, les sentiments des soldats sont les mêmes. Rage, peur, furie… Rien d’incroyable, on peut comprendre que certains fuient en voyant l’horreur de la guerre. »

Je ne juge pas : je ne suis jamais allé sur un champ de bataille. Je l’écoute avec attention m’expliquer pourquoi être coordonnée est si important. Je comprends parfaitement. Je baisse mon arc et fait rouler mes épaules pour les détendre un peu. C’est tellement logique quand le lord me l’explique. Je comprends qu’il faille apprendre des tactiques etc. Mais mettre en pratique de cette manière… Je hoche la tête.

« Je comprends parfaitement…C’est d’une logique implacable. Mais si on se coordonne trop, on laisse clairement un tempo à l’ennemie… Quelque part il y a du coup des cibles qui ne seront pas touchés… Or si on organise sur trois temps, par exemples, les tirs… Cela permet aucun temps-mort… et peut-être même un ravitaillement des archers plus rapide… »

Je tourne une flèche entre mes doigts… Je ne suis clairement pas spécialiste des techniques d’archeries… Masi cela me semble bien logique ! J’observe le lord.

« Pouvez vous m’expliquer un peu comment se passe les tactiques d’archeries s’il vous plaît?»
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 157
Membre du mois : 17
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyMer 16 Jan - 10:10

Le jeune apprenti semblait véritablement intéressé par la pratique comme la théorique, et rebondissait sans cesse sur ce que lui disait son professeur. Selon lui, il était important de ne pas trop coordonner, de peur de donner du tempo, et de permettre à l'ennemi de lire dans la tactique engagée. Cependant, Dovan parlait de synchronisation entre archers même, mais pas de rythme. Le petit avait quand même raison, et le Lord de Séréna allait en venir à cet aspect. Et l'occasion se présenta d'elle-même, lorsque l'intéressé demanda d'en apprendre plus sur les stratégies d'archers.

- Eh bien, sachez que déjà, vous avez raison. Il est aussi important de désordonner nos frappes que de synchroniser nos tirs. Imaginez vous, sur le champs de bataille, avec toute une salve de flèches qui s'abat sur votre troupe. Imaginez maintenant que par chance ou par talent, vous échappiez à cette première attaque... Il sera d'autant plus troublant pour vous que vous ne puissiez pas prédire quand la prochaine arrivera.


Le lord s'arrêta un peu. Il posa doucement son regard sur l'horizon, le ciel se dégageait de plus en plus, laissant apparaître un ciel bleu presque irréprochable. Dovan repris.

- En revanche... Il peut être parfois bon, en fonction des situations, d'instaurer un rythme strict. Par exemple, attendre un nombre déterminé de secondes entre chaque frappe. Car quand certains seront décontenancés devant l'irrégularité du danger, d'autres se sentiront comme pousser des ailes, cela peut en quelque sorte, raviver plus que jamais l'instinct. Et des attaques parfaitement régulées peuvent jouer sur la psychologie de nos ennemis. Imaginez vous à nouveau sur le champs de bataille. La première salve de flèche a abattu le quart de votre troupe. La seconde, le tiers de ce qu'il vous restait. La troisième en a abattu une moitié de survivants, et toutes ces attaques ont été exécutées comme un psaume, avec des notes et un rythme... Vous savez exactement quand tombera la prochaine sentence, et vous êtes entourés d'ennemis, point de fuite possible, vous êtes pris en tenaille... Et vous savez que, la prochaine fois, vous pourrez ne pas esquiver les flèches, ou que peut-être, vous vous retrouverez seul à combattre. Cela ne vous viendrait-il pas à l'idée de devenir soudain fataliste ? C'est aussi de cette manière que nous pouvons baisser le moral de combattants disons … Moyens. Et les « moyens » sont les plus nombreux, mais il est évident que chez un combattant aguerri, votre tactique conviendrait bien mieux !

Le jeune Lord de Séréna essaya tant bien que mal de trouver les bons mots, mais il n'était pas aisé de parler stratégie à un garçon aussi jeune et surtout, à son tout premier jour d'apprentissage.

- Sachez également que les stratégies se font parfois la veille même de la bataille. Notre but est de surprendre, et bien qu'il y aie des habitudes, des techniques presque quotidiennes, le placement de notre troupe, le positionnement de chacun ainsi que la direction que notre arc doit prendre, ne sont jamais les mêmes, et sont décidés, souvent, juste avant l'affrontement. La stratégie militaire, surtout dans ce domaine, est compliquée à saisir. Le tout est de connaître le terrain sur lequel on va combattre, connaître l'ennemi, le contexte, et surtout, se connaître soi. Un grand nombre de grandes armées ont perdu leur prestige par ivresse, oubliant jusqu'à leur faiblesse la plus évidente, et des ennemis futés ont remporté la victoire, alors que l'issue était loin d'être évidente. Prenez les Rhoynars, il y a déjà longtemps, ils ont regroupé la plus grande armée connue à ce jour, deux-cent cinquante-mille soldats pour se battre contre la toute nouvelle menace Valyrienne. Connaissez-vous l'issue de cette guerre, Sasha ?

Dovan s'arrêta là. Il voulait lui faire deviner ce qui ressemblait à une évidence. Les Valyriens et leurs maîtres dragons ont, et cela est connu, régné sur l'ensemble d'Essos pendant des longs siècles, et tout à commencé avec la chute des Rhoynars.
Dovan Caron

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 359
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Dornan
Maison : Maison Caron
Caractère : Attentif, prévoyant, combatif, rancunier, passionné, réfléchi, incrédule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyMer 16 Jan - 11:36

J’écoute avec attention ce que m’explique le lord et hoche la tête. Effectivement je n’ai pas du tout pensé à tout cela. Mettre une pression sur le temps, car les gens savent quand ils vont mourir… C’est très perturbant. Terrifiant en réalité je pense. Je n’ai jamais été face à cette situation et je ne peux que l’imaginer. Mais les images transmises par le Lord sont particulièrement parlantes et… prenante. Mais comme il le dit si bien, cela ne convient que pour des armées moins entraînées. Quoi que. On sous estime l’importance des liens entre soldats. Même si on est un guerrier agguéris, voir un de ses camarades de longues dates peut motiver, mais peut aussi rendre incapable de se battre. Je me frotte le menton en réfléchissant tout haut.

« Malheureusement il n’y a pas toujours assez d’archers… pour faire deux fronts pour user des deux méthodes en même temps. »

Je souris en l’écoutant parler de stratégies militaires. Cela me fait penser à mes quelques jours dans la ruse et quand j’écoutais Jojoris et les autres parler. Quand ils devaient se battre avec d’autres bandes ou les soldats pour conserver leur nourriture ou leur territoire. Je fronce légèrement les sourcils lorsqu’il me parle de la grande bataille. Merde… Les leçons du mester ! J’ébouriffe mes cheveux en essayant de me souvenir. Mais s’il parle de stratégie… Ce n’est pas bien dur de comprendre ou de savoir. Même si j’ignore les grandes lignes. Il faut vraiment que je sois plus assidu aux leçons d’histoire du mester. Je hausse les épaules avant de répondre.

« Et bien… Je suppose que malgré leur force armée, les Rhoynars ont perdu. Avoir beaucoup de soldats est quelque chose d’important, bien sûr, mais avoir une bonne stratégie qu’on peut adapter, s’adapter au terrain, savoir quand frapper et quand retirer, mais gérer également l’arrière, l’approvisionnement en nourriture et en soin des soldats est tout aussi important. C’est bien pour cela que de petites armées peuvent vaincre des grandes en utilisant des stratégies dites de « lâches » cependant, est-ce lâche de vouloir protéger son peuple en limitant au maximum les pertes dans son propre camp ? Cela me fait un peu penser aux stratégies qu’utilisent les gamins des rues pour se débarrasser des gardes. Ils se faufilent partout en permanence et n’hésitent jamais à grimper, sauter ou renverser des choses. Ou même à attaquer des toits. Parce qu’ils savent qu’en affrontement direct ils n’ont aucune chance. Est-ce qu’on peut vraiment appeler ça une technique de lâche ? Ou c’est simplement des stratégies pour gagner en limitant les pertes ? »

Je soutiens le regard de l’orageois en attendant sa réponse. Je sais que je devrais éviter de trop parler de mes amis, mais je suis toujours intéressé pour connaître de nouveaux avis. Je repense aux éclats de métal, parfois aux poignards, les pavés ou de simple cordes qui composent l’arsenal des gamins des rues. En plus de leur malice et de leur courage à toute épreuve.
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 157
Membre du mois : 17
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyLun 11 Fév - 11:55

Sasha Racin avait raison, et Dovan le savait. Il n'y avait hélas pas assez d'archers pour user de stratégies usant durablement et efficacement le moral des soldats ennemis, mais à ce niveau, recruter plus d'archer aurait été synonyme d'enlever de bons fantassins, ou chevaliers. La guère, c'est aussi un équilibre. Mais l'Orage le tenait-il, cet équilibre ? Et l'Empire ? Et si cela est le cas, ne serait-il point payant de briser les règles, surprendre l'adversaire ?
« Un véritable travail d'acrobate », se fit-il la remarque. Et c'était encore une opportunité de penser. Plus il passait du temps avec le petit du Conflans, plus il avait envie de contacter sa reine ou ses sénéchaux pour leur faire part de son envie de casser les conformités.
Ces réflexions n'empêchaient cependant pas Dovan d'écouter attentivement son apprenti. Il ne connaissait visiblement que très peu le sort des Rhoynars, mais son approche était intéressante. Dans les faits, cette stratégie consistant à se cacher et se faufiler partout n'aurait pas été possible pour une armée aussi vaste que celle des Rhoynars, ils n'auraient pas gagné, mais cela leur aurait peut-être permis d'empêcher leur extinction presque totale.

- Les Rhoynars ont effectivement perdu, oui, comme vous avez aisément pu le deviner, mais pas comme vous l'imaginez, je pense. Leur défaite fut à mon sens la plus brève de l'Histoire. Ils furent menacés par Volantis, ville sous influence Valyrienne qui était aux portes de leur territoire, à la jetée de la Rhoyne. Les Rhoynars ont collaboré longtemps en tant qu'amis avec Volantis, mais un acte de non respect des traditions Rhoyars a entraîné chez eux une méfiance de plus en plus grande, et ils se sont rendu compte que les Valyriens étaient très gourmands... Trop gourmands... Et effectivement, des cités Rhoynars se sont faites attaquées, et une armée s'est formée, par la suite. Il faut savoir que le territoire Rhoynar comprenait toutes leurs cités, et que celles-ci longeaient la Rhoyne, le plus long fleuve existant à ma connaissance. Alors, imaginez une armée où toutes les cités bordant le plus long fleuve du monde se seraient rejointes. Cela donne la plus grande armée formée à ce jour. Cette armée s'est regroupée au Nord de la Rhoyne, et là bas, elle s'est divisée en deux parties. La première, bien plus importante, voulait en découdre, ils étaient désireux de récupérer leurs cités qu'on leur avait arraché, et de mettre à feu et à sang Volantis. L'autre partie, très minoritaire, était sous les ordres et conseils de Nyméria. J'imagine que ce nom ne t'est pas inconnu. Ceux-ci écoutaient les craintes de cette dernière, affirmant que le peuple Rhoynar allait se confronter à une défaite terrible, car ils n'avaient pas un atout majeur contrairement aux Valyriens : les dragons. Cette partie resta alors dans le Nord du fleuve, tandis que l'autre partie fonçait droit vers Volantis. Les Volantains subirent une défaite logique, et les cités précédemment volées ont été récupérées. Mais Nyméria avait raison. Des centaines de dragons, venus de la Valyria toute entière et montés par leurs maîtres se dirigèrent vers Volantis. Le ciel, habituellement bleu, était tapissé de créatures ailées comme de nuages avant un orage, et ils subirent un déluge de dragons fondant sur eux, ne leur laissant que le temps d'apprécier l'odeur immonde des corps carbonisés de leurs frères d'arme. On dit que le carnage fut tel que la Rhoyne dans son entièreté fut rouge du sang des Rhoynars, et que cette teinte alimentait la mer, que la viande brûlée et cloquée des soldats nourrissait les poissons pendant des semaines. Un souffle, et s'en était fini des Rhoynars.
A la vue de leur vaste armée, une confiance tempétueuse s'était forgée chez les Rhoynars, balayant d'un revers de main tout bon sens et logique. Ils n'avaient aucune chance de gagner. La bonne stratégie fut celle de Nyméria, le repli. L'ivresse de la bataille, la volonté de vengeance ne sont pas parvenus à la tromper. Elle a emprunté un canal, évitant ainsi Volantis, et a fui avec ce qu'il restait de son peuple. Les guerriers ont péri, les civils vivent encore.
Toute stratégie, Sasha, est bonne à prendre en compte, et seule l'issue du combat est importante. L'honneur n'a que peu d'impact sur un champs de bataille, surtout lorsqu'un fantassin veut étaler vos tripes sur le sol.



Dovan s'arrêta subitement. Il avait peur de perdre le jeune homme dans sa conclusion, mais surtout, la vue d'un archer complètement ivre se prenant les pieds contre un obstacle invisible, faisant ainsi tomber la cible située à côté de lui, le coupa net.
Il repris.

- La lâcheté est un terme très obscure, l'on peut dire que n'importe qui est lâche, si notre propre définition du mot va dans ce sens. Beaucoup pourraient trouver la stratégie de Nyméria affreusement lâche, mais il faudrait être idiot pour dire qu'elle n'a pas pris les bonnes décisions. Aurait-il fallu que tout son peuple soit anéanti et réduit en esclavage juste pour conserver l'honneur d'un chef de guère trop orgueilleux ? Ou bien bien le protéger en se cachant, tel des rats des champs ? Si vous étiez allé parler stratégie à un autre noble, il vous aurait certainement dit toutes autres choses, mais selon moi et moi seul, il n'y a point de honte à user de fourberies ou de lâcheté pour gagner.

Dovan pris à nouveau une petite pause, le temps de prendre une flèche, et de l'accoler à son arc. Il se positionna.

- Vous jouiez avec des enfants des rues ? Voilà un exercice indigne du noble que vous êtes, mais vous avez formé à votre jeune âge une expérience qui vous est propre. Vos amis connaissaient l'ennemi, ils étaient moins forts que lui, mais usaient de ruses pour parvenir à leurs fins. Croyez-moi Sasha que ces gosses devaient être plus futés que la moitié des seigneurs de ce continent. Mais point de casque à visière, point de cotte de maille, point de broderies d'or, alors dites-moi, pourquoi les prendrait-on au sérieux, eux ? Le questionn-t-il en appuyant son sarcasme et sa rhétorique.

L'orageois plaça l'arc au niveau de ses épaules, se concentra, et lâcha la flèche, qui finissait sa course en plein milieu de la cible.

- Mais qu'importe mon long monologue, si une règle d'or n'est pas respectée.

De nouveau, il saisissait une flèche, la plaçait, tendait, tirait et la fit se loger juste à côté de l'autre.

- Point de stratégie sans homme fort et entraîné.

Sur ces mots, il tendit à son récent apprenti son arc. Cela pouvait se trouver dangereux, non pour le jeune Lord, ni pour Dovan, mais pour l'arc lui-même, mais le jeune Lord ne reviendrait peut-être pas si Dovan ne plaçait pas en lui une confiance suffisante, et pour cela, Dovan l'invita à se saisir de cet arc de qualité qu'il chérissait.
Dovan Caron

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 359
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Dornan
Maison : Maison Caron
Caractère : Attentif, prévoyant, combatif, rancunier, passionné, réfléchi, incrédule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyLun 11 Fév - 20:02

Immobile, j’essayais de suivre cette leçon d’histoire… Mais j’avais bien du ml à faire courber mon esprit face à cet exercice. Je hochai la tête. Nymeria. J’en avais entendu parler plusieurs fois. De là à dire que je connaissais toute sa vie… J’écoutais avec attention en essayant de bien saisir. Je trouvais que Nymeria avait bien fait. Peut-être trouvait-on sa stratégie lâche, mais elle avait protégé et sauvé son peuple, personne ne pourrait lui en reprocher. Pour moi elle avait fait le bon choix, sinon plus rien ne serait resté de son peuple. Pas même une pierre pour pleurer. Des hommes contre des centaines de dragons. Une folie. Je secouais la tête.

« Nymeria a choisit la meilleure option à mes yeux. Elle a sauvé des vies, des familles, un peuple. Je crois qu’on ne peut rien lui reprocher pour cet épisode. »

Pour d’autre c’était peut-être à voir, mais pour celui-là non. J’observais à nouveau mon maître du jour tirer une flèche avant de froncer les sourcils en l’écoutant parler. Le début de sa tirade ne me plaisait pas beaucoup. Bien que je sentis qu’il était ironique et sarcastique. Je soupirais en secouant la tête les sourcils toujours froncés avant de répondre :

« J’ai déjà entendu ces mots dans la bouche de mon père. Et lui était sérieux. Pourquoi prendrait-on en effet ceux affrontant la réalité de pleins fouet ? Je vous pose la question. »

J’observai encore son tir avec de grands yeux admiratifs avant de hocher la tête d’accord avec lui. Rien ne valait la stratégie pour survivre. Mais valait-il mieux vivre sans honneur ? Que mourir avec ? Là aussi était la question. Je baissai les yeux sur l’arc surpris avant de les lever à nouveau sur le lord pour m’assurer que j’avais bien compris. Avec mille précautions je saisis l’arme et tendis la corde jusqu’à son maximum avant de la détendre délicatement et plusieurs fois de suite pour m’assurer de la puissance de l’arc. Fort, puissant… Incroyable. Il ne tirerait sûrement pas de la même manière que mon arc d’entraînement. Il était plus… puissant, je le sentais. Cependant, je pris une flèche, visai avec beaucoup de soin, grimaçant légèrement à cause du changement d’arc, détendis l’arc avant de le tendre à nouveau et de lâcher le trait. Qui s’enfonça sur le bord de la cible. Je rendis l’arc au lord.

« Magnifique arc. Et puissant avec ça. Je crains ne pas mériter encore de pouvoir en tenir un de la sorte entre les mains. Il faut un vrai archer expérimenté pour en tirer toute sa puissance. »

Je me massais légèrement les épaules avant de reprendre mon propre arc et de lâcher un nouveau trait qui atteignit de manière plus convenable sa cible. Je souris en hochant la tête : c’était bien mieux de la sorte ! Moins puissant mais plus précis. Je ne cherchais pas la puissance mais bien la précision actuellement. C’était ce qui serait bien mieux. Puis, il valait mieux un tir précis qu’un tir puissant mais manqué non ?

« Je préfère la précision d'un coup à sa force. »
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 157
Membre du mois : 17
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyVen 1 Mar - 15:25

Dovan observa surpris le jeune Racin lui rendre son arc, qui ne s'était pas senti obligé de conserver la petite donation, qui aurait été de toute façon éphémère.

- C'est un bon choix de préférer la précision. Je voulais juste que vous sachiez comment c'est, un arc. Je voulais que vous ayez une idée de l'objectif à atteindre, si jamais vous continuez à vous entraîner, qui est de savoir maîtriser un objet aussi lourd et encombrant. Vous avez pu le voir cependant, rien d'impossible, et encore, il est loin d'être le meilleur arc que je connaisse. Il est bon, certes, très bon, même, mais mon arc que je chéris, je l'ai laissé chez moi, à Séréna.

Son arc lui manquait, il le savait dans son manoir, ou dans les mains sales des Bieffois... Mais jusque là, il n'avait jamais songé à le récupérer, il pensait d'abord à ses jeunes frères et sœurs qu'il avait laissé là bas, qui devaient l'attendre, peut-être... Sa ville, son manoir et sa famille étaient sous l'emprise des bannières vertes du Bief. Il se réjouissait cependant d'avoir emmené avec lui le magnifique heaume de fer et d'Or que lui avait offert son ami Hobb... Hobb... Lui aussi, il ne le reverra plus.
Dovan se sentait à nouveau partir dans ses tourments, et se re-saisissait  en toussant presque bruyamment, il fallait au moins ça, pour le faire sortir de sa torpeur.

- Mais dites-moi, avez-vous un maître en tant qu'écuyer, ou êtes vous venu ici pour accompagner Lord votre père ? Car si vous avez un maître, il est fort dommage que vous ne causiez pas stratégie entre tout ! La préparation au combat, la survie, ce sont d'importantes choses, mais la culture vous hisse plus haut que les autres prétendants chevaliers !

Pour attendre sa réponse, Dovan tira une nouvelle flèche. Le Lord de Séréna était parfaitement capable d'effectuer deux choses en même temps, voire de suivre deux conversations différentes simultanément... Depuis petit, il avait ce don, qui déstabilisait grand nombre de personnes, cela le rendait plus bizarre encore.
Il se dressait alors, tendait l'arc, se préparait, visait et tirait, tout en écoutant attentivement le futur guerrier.
Dovan Caron

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 359
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Dornan
Maison : Maison Caron
Caractère : Attentif, prévoyant, combatif, rancunier, passionné, réfléchi, incrédule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyVen 1 Mar - 17:49

L’écoute mène à l’apprentissage. Alors j’écoutais avec attention le noble. Pas son meilleur arc ? Et bah ! Je ne voulais pas voir son meilleur arc et son préféré ! Il devait pouvoir toucher l’œil d’un cheval à plus de trois cent pied alors qu’il était lancé au galop. J’étais sûr qu’il en était capable. L’arc semblait être une extension de son corps. Du moins c’était ce qu’il me semblait quand je l’observais tirer et se concentrer. Serena… J’avais du mal à situer son domaine… de mémoire… c’était au sud entre le Bief et Dorne, vers les montagnes. Mais je n’en étais pas sûr, je me notais de vérifier cette information et de mettre à jours mes connaissances.

« Serena… C’est près de Dorne n’est pas ? Votre foyer ne vous manque t-il pas ? »

Sacha… et l’indiscrétion. Je crois qu’on ne pouvait pas faire pire que moi. C’était évident que ses terres lui manquaient ainsi que sa famille… N’importe qui le savait, mais il fallait bien sûr que je pose la question. Quoi que… Mon foyer moi… C’était quoi… Herpivoie ? Est-ce que si j’arrivais à rentrer au service d’un chevalier lointain… Est-ce que je serais triste de le quitter ? J’avais comme un doute : je serais si loin de mon père… Peut-être que Lucas et les gars me manqueraient… Mais le reste ? Je n’en étais pas sûr. J’étais décidément sûr de rien moi… Je restais surpris face à sa remarque et soupirais.

« Je suis venu avec mon père. Je n’ai pas encore de maître… Je suis le cinquième fils, les possibilités d’alliances sont minces. Mais je vous avouerais avoir hâte d’avoir un maître. Mon père n’est pas très… communicatif. C’est mon aîné, Lucas, qui s’occupe plus ou moins de moi. »

Peu communicatif… sauf quand il s’agissait de me hurler dessus. Mais ça c’était une autre question. Il fallait que je trouve le courage d’aller lui parler. Je tirais à nouveau une flèche dans la cible. J’en lâchais encore deux avant de reprendre la parole.

« Et vous Lord, avez-vous un écuyer ? »

Je ne pensais pas que mon père l’accepterait, trop… et pas assez pour lui. Je ne saurais expliquer mais… Entre lui et Ser Garlan il m’étriperait de ses mains pour s’assurer que j’arrête de lui dire des inepties. Je tirais encore deux flèches avant de m’apercevoir que je n’avais plus de flèches.

« Comment est-ce par chez-vous ? Les paysages ce genre de choses. Le terrain… »

Je n’avais jamais quitté le conflan… et j’étais curieux du monde…
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 157
Membre du mois : 17
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyVen 1 Mar - 22:05

Sasha ne semblait guère avoir plus de tact que Dovan lui-même, et il fut donc bien placé pour comprendre sa maladresse. Séréna... La ville, bien que petite, lui manquait effectivement. Elle était une place forte stratégiquement pour l'Orage, et abritait en son sein l'un des lord les plus important pour les Durrandon, le Lord son père, Hobert Caron. Mais la grandeur symbolique du lieu n'a jamais été ce qui avait marqué le jeune noble, contrairement à ses deux grands frères. Quand eux, se vantaient d'être les héritiers de la « ville qui tient debout », celle qui a toujours fait face aux attaques Dorniennes, Dovan, lui, appréciait le charme  de la bourgade. Leur manoir aussi était animé d'une grande jovialité, surtout lorsqu'il jouait avec ses frères et sœurs. Et malgré les tragédies qui les ont frappées, il n'arrivait pas à s'ôter de l'esprit toutes ces heures à rire jusqu'à se sentir vide d'air. Il revoyait Séréna, il revoyait sa cour... Il se mit à sourire.
Il entendait comme un fond sonore un jeune homme, et bizarrement, il compris tout ce qu'il avait dit, malgré le fait qu'il n'y prêtait que peu d'attention... La nostalgie avait le don de le faire voyager.

- Oh … Eh bien... Oui, j'ai un écuyer ! Mais je pourrais affirmer que de mémoire d'homme, c'est le pire qui n'aie jamais foulé cette terre … Du moins de mon point de vue. Il est aussi jeune que vous, lui, il est quatrième fils d'une noble famille, sans doute plus que la mienne, ou autant. Mais... Depuis que ça c'est su … Depuis que la chute de Séréna a été annoncée, le petit a bien moins d'engoûment à me servir d'écuyer. J'ai eu droit à un quatrième fils, car j'étais moi-même troisième fils il y a … Encore... Peu de temps. Mais me voilà le Lord d'un point fort en stratégie qui n'existe même plus... Ah, et pour répondre à votre question, Séréna se trouve à la frontière entre l'Orage, Dorne et le Bief, à l'ouest des marches de Dorne... Donc en tout temps, ma ville fut d'une importance stratégique majeure. Mais les temps ont changés, nous nous sommes habitués à l'imprévisibilité des Dorniens, et n'avons pas su contrer un ennemi opportuniste comme le Bief. Séréna est à eux maintenant.

Il s'arrêta un petit moment, il ne savait plus quel était le sujet de départ. Il se le remémora, et reprit.

- Mon écuyer, lui, c'est un intrépide qu'on a gavé d'histoires chevaleresques et qu'on a persuadé que son titre de noble suffirait à en faire un combattant. Donc servir un homme qui n'est même pas seigneur en tant qu'écuyer, voilà qui a de quoi démotiver un enfant comme cela. Ne le prenez pas mal si je dis "enfant"... Lui, c'en est un, croyez moi. Et ce cher écuyer n'écoute plus aucun de mes conseils, il est aussi désintéressé que moi passionné. Vous, en revanche, vous êtes curieux. Et vous, vous êtes là, lui, non.

Le jeune Sasha tirait ses deux dernières flèches, et Dovan constata qu'il y avait une très grande marge de progrès... Normal, pour un tout jeune débutant mais... Il avait envie de le présenter à lord Massey, le lord dont il était écuyer à cet âge. Dovan voulait avoir le cœur net sur quelque chose, il avait le sentiment que le petit avait un profil intéressant. A l'époque, Dovan se croyait incapable, mais lorsque le Lord Massey lui mit un arc dans les mains, il remarqua du potentiel et immédiatement, il rendit un semblant de confiance au petit Orageois qu'était Dovan. Pouvait-il, lui, se permettre de faire un tel exploit avec un gamin curieux comme lui ?
Sasha planta ses deux flèches, puis demanda à Dovan d'évoquer sa région. Cette question eut un effet réconfortant, car la nostalgie encore une fois, le berçait.

- Nous étions en haut de dunes verdoyantes, très hautes, et au pied d'une immense montagne, aux marches de Dornes. Au sud étaient les Dorniens, bloqués par le récif, absolument splendide et à l'ouest s'étendaient une infinité d'autres dunes, plus ou moins grandes, sur lesquels travaillent les paysans. Ce dont je me souviens le plus, c'est des odeurs, car avec mes frères, nous avions l'habitude de fréquenter une forêt qui longeait tout le récif montagneux, et qui y pénétrait à certains endroits. Le pin, la boue, le crottin de boucs, l'eau croupie... Et l'air y était bien moins doux qu'ici. Il était sec, vif, vivifiant... En pénétrant dans la montagne nous tombions parfois dans des petits villages aux maisons faites d'énormes rondins de bois pour les plus aisés et d'amas de brindilles pour les plus démunis, mais chacun se respectaient, ils formaient toujours un ensemble... Nous devions aussi guetter les lynx des montagnes aussi, et pour s'en protéger avec mes frères on allait toujours au v...

Il se stoppa net. Son voyage dans ses contrées qu'il chérissait était tapissé d'odeurs et de sensations agréables, jusqu'à ce qu'il arrive à ce fameux village. Il sentait en lui comme un coup de poignard dans la hanche. Vite... En revenir à autre chose.

- Je ne sais si je peux avoir deux écuyer, et si je peux renvoyer le précédent trop encombrant mais... Si un jour, vous avez un maître, arrangez une rencontre entre nous. Je veux qu'il sache que je désire vous rendre bon à l'arc. D'ailleurs... J'aimerais vous présenter un ami.
Dovan Caron

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 359
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Dornan
Maison : Maison Caron
Caractère : Attentif, prévoyant, combatif, rancunier, passionné, réfléchi, incrédule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptySam 2 Mar - 15:16

Il avait déjà un écuyer… Étais-je déçu ? Ou pas vraiment ? Je n’en savais rien. Peut-être. C’était presque… amusant de ne pas savoir quoi ressentir. Mais je crois que le plus amusant était la manière dont il décrivait son écuyer. Oh… Serena était tombée… C’était triste… surtout pour lui. J’ignorais le reste, mais c’était une place forte… Le bief… Encore lui. Je claquais la langue, contrarié, en secouant la tête. Tss… Vivement que l’empire remette le véritable roi du Bief à sa place. Que tous puissent rentrer chez soi et vivre en paix. J’espérais que l’union des sept royaumes se fassent le plus rapidement possible… Tout comme j’espérais pouvoir vite trouver un maître pour partir. Visiblement Dovan avait du mal avec son écuyer. Je ne comprenais pas comment on ne pouvait pas vouloir apprendre et poser des questions. Si on avait un maître, c’était bien pour poser des questions… j’eus un sourire amusé sans rien dire de plus. J’écoutais avec attention la description de son domaine avec tristesse.

« J’espère que vous retrouverait vite votre chez vous Lord Caron. »

Et qu’il retrouverait sa famille… Saine et sauve. Du moins j’espérais véritablement pour lui. Je restais surpris de sa proposition d’avoir deux écuyers. De mémoire ce n’était pas impossible… Mais peu fréquent. Puis ce n’était pas moi qui devais être convaincue. Mais bien mon père. Et ça c’était tout à fait une autre paire de manche. La fin de sa phrase me surprit.

« J’essaierais si un jour j’ai un maître, je ferais de mon mieux. Et… quel ami ? »

Pas que je ne voulais pas rencontrer d’autres chevaliers, mais c’était si surprenant qu’on veille me faire rencontrer des gens, c’était plus l’inverse en temps normal : on me cachait. La honte des Racin… Tout ça. Ce qui entre nous me faisait bien rire. Je ne savais pas si j’avais encore besoin de mon arc, mais de toute manière je n’avais plus de flèches. J’observais la cible.

« Si vous souhaitez y aller maintenant, il faut ranger les armes avant pour que rien ne s’abîme.»

Il ne manquerait plus qu’on me reproche d’abimer le matériel… Je prenais soin de tout ! De toute manière… Je n’avais rien à faire, je pouvais bien aller voir cet ami. Dovan ne semblait pas agressif ou avoir de mauvaises attention, juste d’être un peu vif. Ce qui m’amusait en réalité. C’était toujours agréable d’avoir des gens comme lui : érudit et sûr de lui.
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 157
Membre du mois : 17
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyLun 4 Mar - 11:42

Le petit Racin était pris de compassion, ce qui n'était pas si évident, de leurs jours. Depuis toujours, Dovan était un être doué d'une compassion que certains estimaient presque surnaturelle, il ressentait la joie de ses proches, leur tristesse, leur peur, leur colère, Dovan était comme un miroir sans faille, et c'était pour cette raison qu'il estimait lorsqu'il était jeune, que cela devait être naturel pour tout le monde. Il appris vite à ses dépends que la compassion était propre à chaque personne, et que rares étaient ceux capable de comprendre les autres. Son père, justement, n'avait jamais saisi toute la souffrance de sa femme qui, après avoir enfanté six fois était à bout de force. Malgré ses plaintes et les conseils du mestre, il lui fit un septième enfant. L'enfant était né laid, extrêmement laid, bruyant et stupide, et il provoqua la mort de sa mère pendant la couche. La compassion aurait évité à sa mère ce sort funeste.

- Je n'espère pas tant retrouver vite mon manoir, Sasha. Nous sommes en guère, et mon premier but est d'unir Westeros sous une seule banière. Cependant, je peux vous affirmer sans doute que je serai là le jour où je recouvrirai ma ville, et je savourerai chaque instant du moment où je trancherai le cou du fils de porc qui a pris Séréna.

Ce genre de comportement, Dovan n'en avait pas l'habitude, il n'éprouvait même pas de plaisir à tuer. Le premier homme qu'il eut abattu sur le champs de bataille lui avait même donné des nausées et des cauchemars durant des jours, et jamais depuis il ne s'était surpris à avoir de telles pensées... Jusqu'au jour où le corbeau lui fit cette sombre nouvelle. Il se sentait impuissant, et il était en énorme position de faiblesse, et foncer tête baissée vers l'ennemi n'aurait fait que de la lui faire tomber. Il appris au fil des jours que la patience allait être son arme... Mais jamais il ne put se promettre que, lorsqu'il sera en position de force, il ne pousserait pas sa rage à son apogée.
Il espérait, avec cette révélation, ne point faire fuir le jeune apprenti, mais celui-ci semblait trop curieux de savoir à qui ils allaient rendre visite.

- Un très vieil ami. A votre âge j'étais comme vous, mon savoir ne demandait qu'à être affûté, l'aiguiseur était ma curiosité, et l'homme qui magna l'aiguiseur, ce fut lui. Nous allons voir Lord Rwandel Massey, à qui j'ai servi d'écuyer autrefois. Il saura confirmer mes … Soupçons... Vous concernant. Cependant, je ne pense pas qu'il soit disponible. Demain à l'aube j'irai le voir, et je lui parlerai de vous. Et ensemble nous tenterons d'avoir un entretien avec vous. Vous, vous viendrez demain au zénith, il se peut que nous vous attendions tous les deux sur l'aire d'entraînement. Qu'en dites vous ?

Il espérait que le jeune noble soit convaincu par sa proposition. Dovan avait une immense estime envers cet homme, Lord Massey. Il était un homme redoutable au combat autrefois, mais d'une douceur et d'une gentillesse absolument inouïe, et toute sa culture des livres d'Histoires, de stratégie, ce fut lui qui enseigna tout à Dovan, si bien qu'il n'eut besoin d'ouvrir aucun livre durant son apprentissage. Il avait hâte de le revoir... Il se faisait vieux, mais il se trouvait cependant à Fort-Darion, cet homme, que Dovan considérait maintenant comme son père.
Dovan Caron

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 359
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Dornan
Maison : Maison Caron
Caractère : Attentif, prévoyant, combatif, rancunier, passionné, réfléchi, incrédule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer EmptyLun 4 Mar - 13:22

Je restais silencieux en observant le lord. Je crois que je pouvais comprendre son désir de tuer quelqu’un. Je n’avais jamais tué, véritablement. Mais je savais que je ressentais des envies de meurtre au sujet de mon père. Que plusieurs fois il m’était arrivé d’imaginer la couleur de son sang rependue sur mes mains, la sensation de lui enfoncer mon poignard dans ses tripes et le voir hurler de douleur. Je me l’étais souvent imaginé. Je n’étais jamais passé à l’acte. La peur… J’avais peur de mon père mais plutôt me faire arracher la langue que de l’avouer. Je hochais la tête, je pouvais comprendre qu’on souhaitait tuer ceux s’en prenant à son foyer.

« Je comprends. »

Soufflais-je tout doucement.

Tiens. Je lui ressemblais donc quand il était plus jeune… Il devrait donc bien s’entendre aussi avec Ser Garlan… Lui aussi disait que je lui ressemblais. Qui croire ? Je ressemblais à beaucoup d’homme, mais visiblement pas à mon père. Bien que ma mère affirme le contraire. Pour le temps que je passais avec elle, elle aurait pu dire que je ressemblais à un tabouret que cela ne m’aurait nullement étonnée. Ouais… les relations avec mes parents ce n’était pas les meilleurs. Lord Rwandel Massey… Je réfléchis une seconde. Cela ne me disait absolument rien. Et c’était son maître. Des soupçons sur moi ? Allons bon… Qu’est-ce que c’était cette histoire ? Bon, au pire : j’irais, je ne risquais rien. Puis j’espérais que cela me détendrait après ma discussion avec mon père. Je haussais les épaules avec un sourire.

« Demain à midi au terrain d’entraînement. Je serais à l’heure ! À demain Lord Caron. »

Je m’inclinais avant d’aller ranger mes armes à leur place et de courir dans ma chambre pour réfléchir à ce que je pourrais dire à mon père pour le convaincre de me laisser partir avec Garlan. En passant je demandais à mon père de pouvoir le voir en tête à tête le lendemain à la première heure. Je sentais déjà la boule d’anxiété se former dans mon ventre à cette idée. Courage Sacha.
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 157
Membre du mois : 17
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'apprenti archer   L'apprenti archer Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
L'apprenti archer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haldurion, apprenti Chevalier Galadhrim
» Viorion Tanaely [Archer & Musicien]
» Archer de minas tirith.
» [Tuto] Tour d'archer Uruk
» ARCHER ♦ 3ème année, mokop

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Terres Impériales :: Fort-Darion-
Sauter vers: