Partagez | 
The wolf and the deer
MessageSujet: The wolf and the deer   Mar 28 Aoû - 16:19

An 1, Mois 4, Semaine 3
A Fort-Darion
Le temps est assez clément aujourd’hui, malgré l’absence du soleil, quelques flocons de neige tombent, mais les nuages sont éparses et clairs. Ce n’est pas une journée idéale, mais ce sera suffisant pour se divertir. La Reine sait ce qu’elle veut et demande à un palefrenier de lui préparer un cheval, dans le même temps, elle écrit quelques mots sur un parchemin et mandate un jeune serviteur d’aller le porter à l’Empereur. Ni plus ni moins qu’une invitation, c'est l'occasion d'apprendre à le connaître davantage, même s'ils auront tout le temps nécessaire plus tard, lorsqu'ils partiront en campagne contre le Bief étant donné qu'il a l'intention de se joindre à eux. Serait-ce toujours le cas malgré son état ? Son combat contre Harren lui a coûté cher et sa femme ne tardera pas à donner naissance à leurs jumeaux, partiront-ils pendant l'hiver ou attendront-ils que le printemps, lorsque les premiers bourgeons fleuriront ? Elle imagine que ces sujets seront abordés lorsque le premier collège impérial se réunira.

En attendant, l'inactivité n'est pas dans les habitudes de l'impétueuse reine, même si cette dernière essaie de s'assagir. C'est pourquoi elle organise une chasse et qu'elle invite Torrhen à se joindre à elle, dans la mesure où sa femme ne le peut, Argella doute même que se fusse une activité que Rhaenys apprécierait. Au vu du nombre d'hommes à nourrir, elle doute de tomber sur du gibier à proximité, elle prévoit d'aller un peu plus loin et même s'ils rentrent bredouille, c'était toujours une occasion de se divertir. En tenue d'homme, son épée à la taille, elle drape une cape de fourrure sur ses épaules avant de rejoindre les écuries. Seul le capitaine de sa garde est autorisé à l'accompagner, un villageois également, chasseur de renom dans le coin, il connaît le coin comme sa poche, autant qu'elle connaît ses terres, mais ici, ils auront besoin d'un guide.

Étant donné qu'elle est venue avec le strict minimum, elle n'a pas de canasson. En arrivant aux écuries, elle retrouve le palefrenier qui lui présente Otessa, une jument qui ne lui fera pas défaut si son cavalier se montre ferme. Un peu fougueuse donc, mais rien n’égale sa rapidité au galop d'après lui. En attendant une réponse de l'Empereur, elle monte la jument et commence à faire connaissance en lui faisant faire le tour des écuries, ne manquant pas d'autorité, Argella parvient assez facilement à faire de la jument une alliée sous le regard des quelques enfants admiratifs. Liam ne tarde pas à la rejoindre avec des arcs et leurs carquois, tandis que le chasseur revient avec des paniers de vivre, elle s'empare de son matériel lorsqu'une silhouette et des murmures s'approchent.

L'Empereur est présent, aussitôt, elle va à sa rencontre. Comme le veut le protocole, elle s'incline devant lui. « Votre Grâce Impérial, je vous remercie d'avoir accepté mon invitation. J'ai pensé qu'un peu de divertissement ne vous ferait pas de mal maintenant que vous êtes chez vous. »  Winterfell n'est plus qu'un souvenir pour le Stark désormais, elle ne doute pas qu'il y retournera, mais pour l'instant sa nouvelle demeure est ici. Il a sans doute beaucoup de choses à régler, mais il doit aussi se détendre et comment pourrait il refuser l'invitation d'une de ses pairs ? « Je vous présente Liam Penrose, Capitaine de ma garde, et Nassimo, un chasseur de la cité, il a gentiment accepté de nous servir de guide. D'après ce qu'il sait, les chasseurs du castel sont partis vers le nord à l'aube, il nous conseil de nous diriger vers le sud-est pour les éviter et avoir plus de chances de revenir avec du gibier. »

Elle observe l'homme qui lui fait face, l'homme qui lui a refusé l'amour, le bonheur avec Kevan Gardener. Rhaenys est une romantique, Torrhen est un pragmatique, les deux combinés avait donné comme résultat un ni oui ni non, à une condition. Qu'Argella ou Kevan renonce à la couronne, c'était cruel, un sacrifice que l'un comme l'autre n'étaient pas prêt à faire, pas alors que leurs royaumes se trouvent sur le déclin. Son cœur en veut à l'Empire de lui refuser de vivre l'amour, bien que sa raison reconnaisse les risques, la menace qu'une telle alliance constitue à leurs yeux, de deux royaumes rivalisant avec la puissance de l'empire, mais dans ce cas, où se situe la confiance ? Elle est de leur côté depuis le début, depuis la naissance, depuis qu'un émissaire en qui elle avait une confiance aveugle avait rejoint Torrhen et Rhaenys et elle avait convaincue Kevan du bien fondé de l'Empire. Malgré ça, ils ne placent visiblement pas leur confiance en elle, il y a de quoi être en colère contre eux.

Pourtant, elle est ici. Avec le désir sincère d'avancer dans cet objectif commun d'unification, faisait fi de son ressentiment, de sa rupture avec Kevan, de l'échec de son mariage et dans l'attente que ce dernier puisse être annulé. Elle ne souhaite pas garder cette rancune en elle, pour se faire, elle doit sympathiser avec Torrhen.






avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine fédérée de l’Orage, Conseillère du Collège Impériale.
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 831
Membre du mois : 27
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse - Passionnée - Bagarreuse - Indépendante - Fière - Téméraire - Intransigeante - Aventurière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: The wolf and the deer   Sam 1 Sep - 22:08

J’avais été surpris de l’invitation. Pas forcément qu’elle m’arrive tout court, mais qu’elle m’arrive aussi vite. Et seul. Je pensais que vu leur lien, Rhaenys et elle se verraient plus rapidement et plus longtemps. Mais Rhaenys était comme moi, attirée de tous côtés par les demandes d’attention de la part de nos vassaux, fédérés et autres officiers militaires. Il n’en restait pas moins que Rhaenys fatiguait aussi plus vite dans son état. Le terme de sa grossesse se rapprochait, doucement mais sûrement, et elle était de plus en plus fatiguée… Ce n’était plus un louveteau qui arrivait mais toute une portée, et mon épouse commençait à le ressentir plus durement de son côté, ce qui était bien normal. Quoiqu’il en soit, j’avais accepté aussitôt. Je ne tenais sans aucun doute pas la meilleure des formes mais il n’en restait pas moins que je me retrouvais dans l’obligation morale –et personnelle- de me saisir de cette perche qui m’était tendue. Rhaenys connaissait en effet très bien chacun de nos souverains fédérés. Le seul « avantage » que j’avais peut être concernait peut-être, et seulement peut-être, Alysanne Tully. Je devais donc rattraper mon retard et faire en sorte de briser la glace avec Argella Durrandon, qui m’avait fait excellente impression lors de nos premières rencontres mais si fugaces…


Je mets un temps à me préparer, déjà parce que je n’ai avec moi que des affaires militaires, mais aussi et surtout parce que ma jambe me pose un certain nombre de problèmes tant pour enfiler les culottes que pour le choix de la selle qui ira le mieux pour une chevauchée en terrain accidentée avec les dits soucis de ma jambe… Des Demalion m’encadrent. La région est sous notre contrôle, mais elle n’est pas totalement pacifiée. Autant éviter toute mauvaise surprise, mais j’ai demandé à ce que la garde ne soit pas trop lourdement équipée… Armures de cuir au mieux. Rien de plus. Epée lourde au côté, et lances à sangliers. Deux des quatre gardes ont une arbalète sur leurs fontes, mais je ne veux pas qu’ils en usent à la chasse, sauf si des perdrix d’eau en retard sur leur départ pour le sud se présenteraient. Nous partons à cheval, cape de fourrures sur le dos, broches Braenaryon aux épaules, j’avais pris Morsure, mais attachée aux fontes. Au côté je n’avais qu’un énorme couteau de chasse et sur un fourreau de selle, j’avais une lance de chasse. Je ne savais pas si ma jambe me permettrait l’assise sans déséquilibre pour frapper depuis ma selle. J’arrive avec mes quatre compagnons à proximité de la Reine de l’Orage et de son propre suivant, et un mince sourire vint me barrer la barbe et le visage, couturé de cicatrices.



| Vous avez eu raison, votre Grâce. Le bonjour. Et je vous remercie pour votre idée. Nous n’avons après tout pas encore eu l’occasion de converser ensemble dans le privé. |


La Reine me présente à son capitaine et son chasseur et je hoche la tête en guide de respect dans leur direction. Mince sourire alors qu’elle me parle de rabatteurs.


| Ne serait-ce point plus facile ? D’ordinaire, je chasse à l’arc. Seul, et discrètement, contre le vent. Mais je ne suis plus aussi agile qu’avant… Sans doute ai-je besoin maintenant de ce genre de petite facilité, dans ce cadre là. |


La jeune femme semble me jauger. Je suis de mon côté plus serein. Nous commençons à avancer dans les venelles de la petite ville, jusqu’à passer les portes. La politesse voulait qu’on chevauche au pas, jusqu’à la nature. Mais je jette un regard un rien amusé à la Reine de l’Orage. Geste en arrière pour les Demalion. Laissez-nous vingt mètres.


| Au galop ? |


Et je pique des deux après l’avoir proposé. Le galop était de fait rarement utilisé, quand on savait bien monter. L’avantage d’un cheval était plus dans son endurance que sa vitesse. Le trot permettait d’avancer plus vite, mais avec un cavalier sur le dos et son équipement, n’imaginez pas que tels les chevaliers des légendes on galopait des heures durant ; le canasson rendrait vite l’âme dans ces circonstances. Nous partons toutefois, jusqu’à la lisière d’un sous-bois assez peu dense.


| Vous êtes bonne cavalière, votre Grâce. Je suis ravi de ce moment. Vous avez affronté beaucoup d’épreuves, jusqu’à très récemment encore… Je voulais rencontrer la femme en même temps que la Reine. Et vous faire part de mon plus profond respect. Diriger un royaume seul n’a rien de facile, j’en sais quelque chose. Mais vous vous en êtes très bien sortie. Au printemps, je vous l’avais promis, je marcherais à vos côtés pour libérer l’Orage. |








Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 20217
Membre du mois : 199
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
 
The wolf and the deer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf
» Tequila Tequila ! [Téquila Wolf, Rang A, Chasseurs de Primes, Un plan mafieux, réservée]
» Punk Wolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans :: Fort-Darion
-
Sauter vers: