Partagez | 
Beron Hoare
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Beron Hoare    Dim 12 Aoû - 20:38

Beron Hoare
Il n'est nulle ombre qui résiste à la lumière



   
HALLECK HOARE ▪▪Arrière grand-père, décédé MYRCELLIA HOARE ▪▪Arrière grand-mère, décédée BRAMON FREY ▪▪Grand-père, décédé WALDA FREY ▪▪Grand-mère, décédée HARREN HOARE ▪▪Grand-père décédé récemment ALBINE HOARE, NÉE MALLISTER ▪▪Grand-mère, décédée JOREN HOARE ▪▪Père, décédé MYRIA HOARE, NÉE FREY ▪▪Mère  ANDERAN, BRYNNA ET BRAEDEN FREY ▪▪Oncles et tantes ??? RIVERS ▪▪Demi-oncle??? FREY▪▪Cousin  EREN HOARE▪▪Tante YOREN HOARE, NÉ PYKE▪▪Oncle AENARION, EURON ET VICTARION HOARE▪▪Frères VICTARIA HOARE▪▪Soeur MANFRED HIGHTOWER ▪▪Oncle par alliance
 
 
 
 
 
 
 


Brûle Pour T'élever

Année de naissance ▪▪ 11
Nom de naissance ▪▪ Hoare
Ville de naissance ▪▪ Harrenhall (Conflans)
Royaume de naissance ▪▪ Conflans

Situation matrimoniale ▪▪  Célibataire
Royaume servi actuellement ▪▪ Royaume des Iles de Fer et du Conflans
Titre / rôle au sein du royaume ▪▪Prince du Sel et du Roc
Positionnement politique actuel ▪▪ Je suis pour la paix et l'honneur du Royaume du Sel et du Roc/ Je suis pour les alliés que me seront fidèles/ contre ceux qui saignent Riverains et Fer-Nés
Avatar ▪▪  Nathan O'Toole
Crédit ▪▪ Alaska

On me dit  ▪▪ Nerveux mais c'est en passe de changer ▪▪ Obstiné, ça en revanche, ça ne peut que s'accentuer ▪▪ Violent, c'est vrai mais je travaille à me maîtriser ▪▪ Agile comme un singe quand j'étais enfant , mais ce que je perds en agilité je le gagne en force  ▪▪ Hyperactif, dans cette vaine course pour plaire à ma mère mais aujourd'hui, j'ai pris du recul. Personne n'est parfait, pas même et surtout pas elle ▪▪Combatif, Fer-né un jour, Fer-né toujours! ▪▪ Distant, en réalité je crève de timidité dans les relations sociales basiques qui m'ennuient profondément, à ne pas confondre avec la couardise. J'ai juste du mal à être porté en avant sur des conversations futiles, alors je me réfugie dans mes pensées ▪▪Idéaliste, utopiste, appelez cela comme vous voulez, mais ce que j'admire le plus chez Yoren, c'est qu'il construit sa gloire au delà et en dépit de sa naissance▪▪ Rusé, terriblement rusé, à un point qu'elle n'imagine même pas... Je dois tenir cela d'elle d'ailleurs, mais comme je ne suis pas son préféré, elle ignorera mes conseils. Mais je ne suis pas en reste d'audace sous ma timidité mondaine. J'irai frapper à d'autres portes.▪▪

 


-11 ▪▪ Me voilà arrivé, agrandissant ainsi le clan Hoare et donnant un héritier mâle à la Maison et à mon père. Mes parents étaient sans doute comblés par ma naissance, mais ils déchantèrent vite en constatant que je n'avais rien d'un enfant docile et calme. Malgré leur exigence et leur sévérité je montrai rapidement des prédispositions à la controverse, au défi et à la rébellion. Rien n'était gagné d'avance avec moi pour m'inculquer une nouvelle règle. J'avais tendance à discuter de son bien-fondé et à remettre en question son utilité, surtout si elle bridait ma liberté.

AN 0 MOIS 7 ▪▪ Mon père s'illustra cette année-là en tuant un de nos plus grands ennemis Argilac Durrandon durant la guerre contre l'Orage. Ce haut fait d'armes contribua à renforcer la vision héroïque que j'en avais, rendant par la suite encore plus douloureuse ma désillusion lorsqu'il devint lâche au point de nous abandonner.

AN 0 MOIS 12 ▪▪ Une folie s'empara de mon père qui sacrifia son avenir et celui de sa famille dans une vaine chimère visant à renverser Harren, bâtisseur d'Harrenhal et roi dont la puissance était assise au centre de Westeros;  son propre père. Plus je réfléchis sur ses derniers actes et plus je me dis qu'ils s'apparentaient à une sorte de suicide prémédité. Quelques soient les raisons qui l'ont poussé à cette succession de mauvaises décisions, il a oublié ses enfants et sacrifié leur héritage. Nous aimait-il vraiment ? Aujourd'hui, j'ai plus de respect pour son frère bâtard, Yoren que pour mon propre père. Lui a su attendre son heure et abattre ses cartes à bon escient. Un jour pourtant; je récupérerai ce qui me revient de droit.

AN 1 MOIS 03 ▪▪La trahison de mon père changea certainement le regard de mon grand père sur moi. Malgré ma tentative manquée pour m'illustrer à la bataille d'Eysines, il m'avait rayé de sa succession et avait légitimé Yoren mon oncle bâtard. La bataille fut perdue et je ne dus  d'avoir la vie sauve qu'à la loyauté de quelques chevaliers, mais la défaite servit Yoren d'une certaine façon, puisqu'il succéda à mon grand père mort au combat .





C) FANPOP▪▪  Ma petite maman. La plus belle femme que j'ai jamais vue. Si si, jusqu'à l'âge de cinq ans je voulais l'épouser.
Puis j'ai croisé des femmes Fer-né en rendant visite à tante Eren et j'ai su qu'il y avait en ce monde des beautés diverses. Mais maman est sacrée, c'est une madone. Une madone maudite que j'aime et que je hais. Elle porte tant sur ses épaules, depuis toujours. Quand elle formait un couple avec Père, elle s'efforçait de relayer les exigences d'un absent, en matière d'éducation. Elle nous protégeait de la férocité du Monde tout en nous y exposant progressivement  à sa manière. Elle était exigeante au delà des mots. Il ne fallait pas être bon ou attentif, il fallait être excellent et actif. Avec moi, sur ce plan-là, elle n'était pas déçue je pense, mais mon caractère rétif et polémique l'irritait assez souvent. Les affrontements tournaient assez rapidement à l'orage entre nous. Chacun étant têtu et manipulateur, nous abattions sans scrupules toutes les cartes, même celles du chantage affectif, ce qui n'est guère sain. De mots tendres et affectueux, point en public. D'embrassades et de proximité enlacés, point non plus devant témoins. Mais cela convenait assez à mon côté fer-né, même si plus d'un soir je pleurais sur ma paillasse, à l'abri des regards après nos violentes disputes. Mais nous nous rattrapions en privé et elle savait nous dispenser des marques d'affections dès que nous étions hors du regard des autres. Je l'adulais. Cela a cessé depuis qu'elle a fait battre mon père à mort par plusieurs hommes. Vous savez pourquoi ?

La violence déséquilibrée est à mes yeux un aveu de faiblesse. Assassiner un homme n'est pas, à mes yeux, une démonstration de force. C'est une faiblesse. La violence peut devenir la pire des faiblesses lorsqu'elle n'est pas équilibrée. Il aurait été juste que mon père succombe en combat singulier. Là, elle n'aurait pas démérité à mes yeux. Cet acte ne fait pas honneur aux Hoare, mais il semble que l'honneur soit un luxe que nous ne pouvons plus nous permettre. Pourtant, si on m'a tout pris excepté mon nom, je crois qu'on a omis qu'un enfant de 12 ans ne peut pas perdre l'honneur pour quelque chose dont il n'est pas responsable. Mon oncle Yoren a mon Royaume et mon trône, l'Empereur en a une autre partie. Il me reste Hoare et Honneur. Un jour les deux ne feront qu'un aux yeux de tous les peuples de Westeros. Mais l'honneur se lave parfois dans le sang, petite maman.

Myria Hoare

(C) TORBEN ▪▪ Harren, mon cher grand-père. Si je dois bien remercier l'Empire et ses alliés, c'est de nous avoir débarassé de ton ombre pesante, de ton regard mégalomane, de ton omnipotence sur nos vies. Les guerres ont cela de bon qu'elles tuent aussi les tyrans. Parfois. Tu m'as terrorisé Harren le Noir, au point que j'en faisais des cauchemars et que je faisais pipi au lit. Seule ma servante riveraine le sait. Et aujourd'hui je te hais même à travers la mort car j'ai envie de dire: tout ça pour ça ? Cette exigence dédaigneuse, ce mépris glaçant, pour me forger une carrure d'héritier, et tout ça pour m'évincer finalement ? Au profit de ton bâtard, mon oncle. Tu as tout mélangé grand-père. Je ne suis pas mon père et en faisant porter la faute du père au fils, tu as retardé de 50 ans l'émergence de notre Royaume mais je n'en veux pas à Yoren, mon oncle. Il n'était qu'une de tes marionnettes comme nous tous et ton dernier choix décisif fut de le légitimer, ce que tu aurais dû faire dès le début, vieille baderne car je n'ose imaginer les grandes choses qu'auraient pu faire mon père et mon oncle, travaillant main dans la main, l'un au pouvoir et l'autres aux armées. Mais peut-être avais -tu peur que tes fils ne brillent, en alliance plus fort que toi et que leurs renommées associées supplantent la tienne. Diviser pour mieux régner, et surtout marquer l'Histoire au delà de la mort, c'est peut-être ce qui t'a perdu, mon aïeul, à trop redouter l'ombre de ton propre sang. Tu as su vaincre deux dragons Grand père et pour cela, j'étais admiratif et apeuré devant toi, mais tu as manqué de clairvoyance en opposant et séparant tes fils au lieu de les réunir autour de toi. Une erreur que je ne ferai pas. Yoren aurait dû être nommé mon régent et achever de me former pour régner. J'en aurai fait mon général des armées, mon conseiller privé. Mère aurait été notre conseillère en politique étrangère et ma tante ministre des armées. Au lieu de quoi je me trouve être rien du tout. Le seul innocent de tout ce chaos et le seul privé de tous ses droits. Mais j'aurai ma revanche, non contre toi ou contre aucun de ceux qui ont le pouvoir entre leurs mains actuellement. J'aurai ma revanche sur la bêtise, la haine, l'avidité, l'aveuglement et le chaos. Grand-père, tu as tué deux dragons, mais moi je vais tuer les fantômes qui hantent Westeros et peut-être même aurais-je l'audace une fois les royaumes pacifiés, d'aller voir au delà du Mur ...

 

Harren Hoare




(C) INCONNU ▪️▪️Ma tante Eren. Très tôt, dès nos premières rencontres j'ai été fasciné par cette amazone des Mers. On dit souvent que pour grandir le petit garçon doit d'abord tuer l'image du père. Mon grand -père a tout fait pour m'en éloigner puis on l'a tué  véritablement donc je n'ai pas eu à m'émanciper d'une image paternelle trop écrasante, au contraire, elle me manque aujourd'hui cruellement. Dépasser l'idéalisation de la mère est une autre paire de manches que je n'ai pas encre totalement accompli.  Mais je pense que ma tante Eren Hoare mariée à un Hightower, a contribué dans mon esprit à ce travail qui consiste à couper le cordon et à s'autoriser à aimer ou admirer d'autres femmes que maman, sans pour autant la trahir. Si Eren n'avait été ma tante, j'en serai tombé amoureux mais d'un amour platonique. Comme un esprit peut être épris de liberté. Car c'est bien cela qu'elle incarnait à mes yeux, fièrement campée à la proue d'un de ses navires ou en train de tenir tête à une bande de bois sans soif  Fer-nés poilus et odorants comme la mer à marée basse. Une autre sorte de maîtresse femme mais qui s'aventurait en dehors des salons et des cours, une mère pour ses marins, une souveraine sur les flots, sans foi ni loi ni toit autre que le ciel et ses constellations, la mer et ses écueils. En ces temps particulièrement difficiles, je rêve de la voir rallier nos rangs mais je sais qu'elle ne saurait faire faux-bond à mon oncle Yoren. C'est elle qui en a fait, en partie, ce qu'il est. Et c'est certainement la meilleure partie.

Eren Hoare

(C) INCONNU▪️▪️ Euron et Aenarion sont mes frères cadets chéris. Je les aime comme un grand frère peut aimer ses cadets. Une once, très épaisse, voulue par Joren mon père, de responsabilité. Et depuis sa mort , c'est encore plus prégnant en moi: je dois les protéger. Mère est occupée à discuter avec Yoren, notre nouveau souverain. Elle revient juste de sa captivité chez les Tully. Nos anciens amis. Pourquoi l'ont-ils retenue ? Comment va Brandon ? Tant de réponses qui restent sans réponse ... Euron a un talent avec les sciences ce me semble. Il sait comme personne fabriquer une pétarde à lancer dans les jambes des chevaux ou des vaches lors de la foire. Il n'a pas son pareil pour le bon dosage. Je n'ai aucune patience pour cela. Aenarion qui fugue souvent à travers champs malgré les interdictions formelles. Il s'expose ainsi à être capturé par des mercenaires qui le revendraient à l’ennemi ou des voleurs d'enfants pour les mines, qui une fois devenus grands sont engagés dans la Garde de Nuit. Lui il a un talent pour l'observation. C'est un stratège-né. Il connait les tours de garde de Pierremoutiers par cœur. Chacun d'entre eux a des qualités Fer-né que je sais déceler. Je partageais la plupart de leurs jeux avant. Mais désormais, je dois me soucier des derniers-nés de notre famille Victarion et Victoire, les bien-nommés. Mère a donné naissance à des jumeaux durant son exil forcé. Elle les a confiés à des personnes dignes de confiance mais je dois les trouver et les ramener à Pierremoutiers. Notre famille doit être réunie et je suis le seul à pouvoir m'en charger. Pour Yoren, même si je sais qu'il ne s'opposera pas à ma quête, ce ne sont que deux neveux de plus, braillant encore dans leurs linges. Ce n'est pas sa priorité. Alors je partirai en quête de mon petit frère et ma petite sœur avec Mère  si elle le souhaite et sinon j'irai tout seul.

Pseudo du lien

br />


(C) SHEREEN ▪▪ Brandon était mon ami d'enfance. Encore un être précieux à mon cœur que la guerre m'a pris. Oh Brandon n'est pas mort, détrompez-vous. Il est même en parfaite santé et le Dieu Noyé fasse en sorte que cela dure longtemps ! Non les jeux du hasard de la guerre et de ces stupides adultes couronnés qui ne pensent qu'à accroître leurs territoires au lieu d'accroître le bonheur de leurs sujets,ont fait que nos deux familles sont désormais ennemies. Mais c'est sans compter sur mon entêtement et ma pugnacité à faire triompher les valeurs telles que l'amitié.

Je me souviens autant des après-midis ensoleillés durant lesquels nous escaladions les poiriers de son domaine pour y croquer des poires juteuses. C'était à qui cueillerait la plus goutteuse ou la mieux exposée, donc souvent la plus haut perchée. Souvent nos mères nous retrouvaient le plastron tout poisseux de sève et de sucs, la bedaine remplie de fruits. Nous avions droit à une réprimande, la mienne notoirement plus sévère et le lendemain nous étions victimes en général d'une chiasse princière suite à nos excès. Nos pères s'esclaffaient en prétendant que ce n'était qu'une préparation à d'autres excès.

Certains hivers aussi, nous nous faisions peur en courant les bois. Il n'était pas rare qu'un chien féral nous course et nous croque les mollets. Mais nous adorions cette sensation du danger à nos trousses et cette assurance derrière la grille du pont levis lorsque l'animal affolé par les cris des sentinelles s'enfuyait la queue entre les jambes. Ces animaux domestiques revenus à l'était sauvage ne lassaient pas de m'intriguer. On pouvait donc être éduqué et, progressivement, oublier tout cet apprentissage pour n'être que cet être sauvage régi par l'instinct de survie ? Autant que je me souvienne, cela intriguait autant Brandon que moi. La différence entre nous était peut-être que je fixais la trajectoire de repli de ces chiens avec une lueur d'envie et de fascination dans le regard.


Brandon Tully

(C) INCONNU▪▪Mon père. L'image paternelle est censée incarner la stabilité pour ses enfants. Joren était un excellent père, concerné et impliqué dans notre éducation. Il formait avec notre mère Myria un duo aimant et sans complaisance envers sa progéniture turbulente. Les deux nous éduquaient en concertation et main dans la main. Mère était plus présente  et relayait avec application les consignes de Père qu'elle approuvait à n'en point douter, hormis celles qui tendaient à faire de nous des petites vauriens Fer-nés. Mais Père était peu présent, tenu éloigné par les injonctions d'Harren, son père. Chacun de ses retours était une fête pour moi et je comptais les heures précieuse passées en sa compagnie à retaper une coque de bateau ou à inspecter notre cavalerie. Père était un homme rude mais toujours juste et attentif envers ses enfants. Il me demandait de veiller sur mes petits frères en son absence mais je sentais bien que c'était autant dans le but de faire de moi un homme responsable que de soulager ma Mère laissée seule face à cette rude épreuve à cause de ses absences fréquentes.

Comment un père aussi aimant et assidu aux appels de son souverain a-t-il pu se métamorphoser en un fou appelant à la rébellion puis en un fuyard abandonnant femme et enfant? S'il ne se souciait de nous, comment expliquer son insistance à faire de moi un homme et avant cela, un grand frère responsable et attentif ? Cela ne me convenait pas comme raccourci mais partout où que je me tourne, personne ne savait me raconter les derniers mois de mon père. J'aurai aimé pouvoir retrouver des traces de ses édits, de ses ordres, même après qu'l fut entré en rébellion. Il avait livré des batailles, légitimes ou pas, contre mon grand-père et il ne m'appartenait pas encore d'en juger. Mais ces batailles avait bien du laisser une trace dans les mémoires.

Je cherchais à comprendre en vain comment le vainqueur de l'Orage avait pu se transformer en traître tombé sous la lame des Greyjoy. L'un des deux êtres que j'aimais le plus au monde venait d'en faire tuer un. J'étais effondré, dévasté comme un jeune chêne à qui on a coupé ses racines. Mais bien entendu, en bon Fer-né, je le dissimulai au plus profond de mon être et je me jurai la rage au cœur et les sanglots dans la gorge que je ne ferai jamais subir une telle épreuve à mes enfants. A l'annonce de la mort de mon père et des volontés qui l'avait provoquée, je me sentis totalement orphelin, comme anesthésié. Il fallut la vigueur et l'innocence de mes jeunes frères pour me faire retrouver pied et un semblant de consistance face aux regards extérieurs. Mais depuis ce jour, tout sourire a déserté mon visage.



Joren Hoare






Salut moi c'est Matt. J'ai connu BC via par Myria /. Le grand plus de BC, c'est à mon avis que tout est bien géré, bien pensée et présenté, que le contexte est riche et complexe. Par contre je ne suis pas fan de la complexité des fiches de présentation et de leurs codes Razz . Si 7/7 signifie que je peux passer tous les jours, je pense que ma présence sera au minimum de : 1/7. Si 7/7 signifie que je peux rp tous les jours, mon activité sera au minimum de 1/7. J'ai un mot à rajouter et c'est j'espère être à la hauteur. Enfin, je confirme avoir bien lu le règlement.


Dernière édition par Beron Hoare le Ven 17 Aoû - 0:39, édité 40 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince du Sel et du Roc
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 37
Membre du mois : 4
Célébrité : Nathan O'Toole
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Nerveux ▪▪ Obstiné ▪▪ Violent ▪▪ Agile ▪▪ Hyperactif ▪▪ Combatif ▪▪Distant ▪▪ Rusé ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Dim 12 Aoû - 21:44

La guerre commence à toucher la totalité des royaumes... Etes-vous partisan de l'unification de Westeros par l'Empire ou les Puissances Centrales, ou plutôt attaché à l'indépendance de votre Royaume? Pourquoi?


On pourrait croire que l'intérêt d'une unification impériale réside dans la pacification mais je ne crois pas que ce soit la motivation de l'Empire. Leur volonté véritable est d'imposer leur tyrannie aux Royaumes de Westeros. Nous en verrions nos libertés restreintes, notre pouvoir de décision affaibli sur nos propres terres. Quel souverain voudrait devenir le pantin d'un autre parce que ce dernier a gagné la dernière bataille en date ? Certains pleutres, peut-être préféreront vendre leur libre arbitre contre la promesse d'une vie d'oisiveté à l'abri de l'Empire.

Les Hoare ne sont pas des pleutres et des désœuvrés. Il peut leur arriver de se tromper ou d'être trompés dans leurs alliances mais aucun n'a mis genou à terre pour éviter le combat. Aucun n'a préféré l'indolence des paillasses de luxe aux clameurs des batailles. Je ne vais pas déroger à cette règle. Je ne nie pas le besoin de paix du Conflans et des Iles de Fer. Si je souhaite la paix ? Oui, mais pas parce que la guerre me fatigue, pas parce que les combats me font peur. Non, si je souhaite la paix, c'est pour le peuple, c'est pour les mères, c'est pour les enfants du Conflans et des Iles de Fer. Parce que la guerre prend des vies, affame nos contrées, détruit nos cités, anéantit nos rêves. Mais je ne veux pas la paix des couards ni celle du renoncement.

Je veux celle qu'on construit par des alliances avec nos voisins, des accords diplomatiques. Le compromis avec les contrées frontalières est préférable au joug d'une puissance éloignée. Nous sommes plusieurs royaumes a préférer la paix et à y trouver un intérêt commun et c'est entre nous que nous devons trouver les moyens de la rétablir.  Mais ceux qui veulent nous offrir le mirage de la paix impériale par l'unification nous leurrent car ce sont ceux-là même qui ont intérêt à la guerre, parce qu'ils convoitent nos terres fertiles, nos flottes aguerries aux tempêtes, nos filles et nos femmes. Trouvons nos alliés naturels et discutons avec eux de nos intérêts communs, de la paix que nous voulons et construisons-là ensemble. Ne signons pas un traité d'unification qui ne nous protégera  en rien d'une guerre permanente contre un Empire despotique.



Il N'est Nulle Ombre Qui Résiste À La Lumière

Je pense que mes parents s'aimaient plus que je ne peux imaginer. Je n'ai que douze ans mais je l'ai souvent entendu dire par nos gens, par les hommes d'armes de mon père, par les servantes de ma mère. Chacun y voyait ce qu'il voulait ou pouvait. Pour les guerriers ce pouvait être une faiblesse qu'un tel amour. Pour les filles de salle ou les caméristes, c'était une merveilleuse romance, le triomphe de l'amour sur le mariage de raison. Malgré la motivation première de cette union, on ne peut pas dire que la raison ait présidé ce mariage. Finalement oui, chacun a raison dans cette histoire. L'amour est merveilleux mais rend terriblement faible. Il a coûté la vie à mon père.

Mon père avait beaucoup de défauts, il buvait, ripaillait, lorgnait les filles, mais je pense qu'il était fidèle à son épouse autant que peut l'être un fer-né. Il était dur dans ses propos, dur dans ses gestes, mais attentif à chacun quand mon grand père ne l'envoyait pas à l'autre bout du royaume pour y gérer un conflit ou un problème. Ce qui était le cas relativement souvent. Bien sûr on peut penser que c'était pour le former à la succession, le mettre au fait des affaires du Royaume et lui apprendre tout ce qu'un futur roi doit savoir.

Mais je n'ai jamais compris pourquoi il l'envoyait aussi loin et pour régler des affaires qu'un contremaître ou un ministre aurait pu gérer tout autant. Père me parlait souvent de ce curieux manque de confiance d'Harren envers les hommes qu'il avait pourtant lui-même nommés pour déléguer ses pouvoirs, pour s'éviter justement d'avoir à s'absenter trop d'Harrenhal. Père disait qu'apparemment cela ne le dérangeait pas que son fils soit plus souvent sur les routes pour contrôler le fonctionnement d'une digue, prélever des taxes de sel, ou présider la foire aux équins d'une province, plutôt que d'être au palais à apprendre l'administration du royaume. C'était comme s'il voulait le tenir éloigné le plus possible de sa femme et de ses enfants, disait-il avec une espèce de rancœur amère dans la voix.

L'amour rend faible parce qu'il nous veut fort et infaillible et je crois que Père a voulu défier Harren parce qu'il voulait briller aux yeux de Mère. Pourquoi avait-il ce besoin de prouver sa valeur si elle l'aimait vraiment ? Bien sur mon père était ambitieux et belliqueux comme presque tous les Hoare. Il avait envie de pouvoir, toujours plus de pouvoir. Mais parfois il me semblait que ce n'était pas pour lui, mais pour nous, et surtout pour elle. Pourquoi a-t-il défié précisément mon grand père, alors que Conflans et Île de Fer avaient de multiples ennemis qui se dressaient avec convoitise pour s'emparer de nos richesses, de nos terres, de nos gens ? Pourquoi s'engager dans un conflit s'apparentant au parricide ?

J'ignore des choses, c'est certain. Je n'ai que douze ans. Ma mère sait sans doute la raison de cette folie soudaine. Mais si je lui en parle il est probable qu'elle me giflera. Pourtant, un jour je lui en parlerai. Je lui demanderai si elle sait pourquoi mon père s'est suicidé politiquement et stratégiquement ? Pourquoi il s'est précipité dans une guerre contre cet homme qui était son père ? Qu'est ce qui peut pousser un homme à en défier un autre en dépit de tout bon sens, et surtout en sachant qu'il n'avait aucune chance de réussir ? L'avidité de pouvoir ? Mais il aurait suffi qu'il attende que mon grand père tombe malade ou périsse au combat, ce qui a d'ailleurs fini par arriver peu de temps après l'assassinat de mon père. L'impatience de régner ? Mais dans ce cas, pourquoi ne pas avoir tenté le poison ? Aussi discutable que cela puisse être sur le plan moral, cela était moins risqué que de le défier ainsi ouvertement. Mais si mon père a voulu humilier le sien, c'est peut-être bien parce qu'il était arrivé au bout de ce qu'il pouvait en supporter de sa part. Qu'est ce qui avait fait pencher la balance un peu trop fort ? Quelle ultime humiliation Harren avait-il infligé à mon père ?

Mon grand-père est mort désormais et je n'ai personne à qui poser la question, autre que ma mère. Personne ? Pas si sûr. Et mon oncle Yoren ? Sait-il quelque chose ? Et les servantes, les valets ? Savent-ils quelque chose ? Les guerriers qui ont survécu et qui étaient les compagnons d'armes de mon père, savent-ils quelque chose ? Si tel est le cas, les voilà devenus bien silencieux quand je passe près d'eux. Les voix se taisent. La chape du silence pèse. Mais les secrets finissent toujours par remonter à la surface, surtout lorsqu'on creuse un peu, beaucoup, passionnément. Un jour je saurais. Je le dois à mon père, je le dois à mes frères et sœurs, et je me le dois aussi. Mon père était un homme dur et un père sévère et peu démonstratif mais je sais qu'il nous aimait à sa façon. Seule la folie a pu guider ses derniers choix et je saurais la raison de cette folie.

**************

La folie peut prendre bien des visages. Et celle qui prit mon grand père après la trahison de son fils fut aussi frappante. Je ne peux lui reprocher d'avoir défié l'Empire même si c'était un acte insensé, cela aurait pu se justifier par une réaction de rejet face au joug et à la tyrannie ou encore un effort pour démontrer à la face du monde qu'après la trahison de son propre fils, il était encore le maître d'Harrenhall. Mais je connais assez bien mon aïeul pour savoir que son dessein d'alors était surtout et avant tout, de substituer à une tyrannie ancienne une nouvelle, la sienne.

Je m'impliquais dans cette guerre, tout comme Yoren, mon oncle bâtard, fraîchement légitimé s'y impliquait. C'était mon devoir malgré l'horreur que l'acte de Mère m'inspirait. Respirer, serrer les poings, hurler la nuit en même temps que les loups pour évacuer cette rage. Elle avait fait assassiner mon père. Le faire battre à mort ! comme s'il était un vulgaire valet. L'homme qui lui avait ouvert son royaume, donné son nom, donné ses enfants. Comment pouvait-on aimer et tuer celui qu'on aime ? Serais-je ainsi avec celle que je choisirais? Plutôt mourir. Accepter de perdre la moitié de moi-même ? Pourquoi l'avait-elle fait ? Comment avait-elle pu ? Pour nous, ses enfants ? Mais quels arguments alors pouvait-elle préparer face à moi, mes frères, ses enfants ? Je vous ai privé d'un père, d'un guide, parce que ... Parce que quoi ? Quel enfant veut devenir homme sans un guide, sans un phare dans sa tempête intérieure, sans une torche ou une étoile le guidant. Mon père ne sera même pas une étoile au firmament pour moi. On lui a ôté ce droit. Il est le traître.

La mort de mon père et les obligations qu'elle entraîna me firent entrer dans le monde des adultes à l'âge de douze ans. Ce qui est fréquent en nos ères. La bataille d'Eysines fut mon baptême. J'ignore encore ce qu'est le dépucelage mais je peux utiliser la métaphore concernant ces jours. J'étais un enfant rebelle face à un père trop absent, face à une mère trop protectrice même si sa préférence allait évidemment à mes frères cadets, face à un grand-père dont la simple évocations crispait mon père, troublait ma mère et me terrorisait. Je devins cet homme précoce que bien des détracteurs nieront. Je n'ai que douze ans  et pourtant j'ai vu le piège se refermer sur mon père sans pouvoir rien y changer. Impuissant. J'ai ravalé mes larmes et j'ai étouffé mes sanglots dans l'oreiller.

Les coupables, je pourrais les désigner en silence, comme l'a probablement fait ma mère en condamnant mon père. Et si je les désignais, ils seraient bêtise, ignorance, peur, avidité, déviance mentale. Car dans cette tragédie, l'ignorance, la bêtise sont les premiers responsables et cela m'interpelle. La défiance, la haine la convoitise, comment les combattre ? Quelles sont leurs antagonistes ? Confiance, amour, bienveillance. Comment devenir cette incarnation pour le Conflans et les Îles de Fer, pour nos voisins ? Pour ceux qui nous voient comme des ennemis ? Père, comment établir notre Royaume comme un territoire de droit et de justice  respecté par les Couronnes voisines et redouté par l'Empire ?

**************

Eysines, la curée. Comment mon grand père a-t-il pu se fourvoyer en engageant et maintenant le gros de ses troupes dans la plaine alors qu'il se faisait prendre en tenailles ? Je me souviens du grondement, oui je n'aurais jamais cru qu'une pluie de carreaux put produire ce bruit assourdissant en assombrissant le ciel pour s'abattre tel un déluge mortel sur nos rangs. J'étais aux côtés d'Harren, oh pas en son carré de fidèles, non, à l'arrière garde, mais assez près pour voir les nuées de pointes meurtrières fondre sur les hommes impuissants. L'empereur se faisait aigle et de ses serres assassines déchirait les chaires de nos fer-nés, transperçait les heaumes de nos chevaliers, trouait les côtes de nos riverains. Mère n'a pas la larme facile, mais peut-être ce spectacle d'apocalypse aurait-il pu lui tirer un regret. Moi je fondis en larmes sous mon casque mais il était difficile de faire la différence avec le crachin qui allait et venait sur le champ de bataille depuis le début de l'engagement et faisait ruisseler les visages. Avais-je peur ? Oui sans conteste. J'avais douze ans et peur de mourir, et même quand j'en aurais cinquante qu'il plaise aux dieux que j'ai toujours peur de mourir. La vie n'est-elle pas le plus beau de leurs cadeaux après l'honneur et l'amour ?

Je me souviens de ce couple de métayers que nous avions engager pour s'occuper de la cavalerie princière à l'époque de notre splendeur. Mes frères et moi-même avions plusieurs poneys chacun; un d'apparat, pour défiler avec le cortège royal, un de promenade pour accompagner Mère dans ses folles chevauchées et un pour nous entraîner aux arts de la guerre, ce qui était du ressort de notre père ou du maître d'armes diligenté par Harren, lesquels n'avaient pas foncièrement les mêmes directives. Nous avions donc en tout une quinzaine de poneys que nous esquintions avec nos caprices et maladresses de petits seigneurs. Banot était un métayer à la peau sombre mais la rumeur qui le précédait disait tout autre chose. Il n'était pas un simple métayer. Il savait élever les chevaux comme personne et leur parlait. Son cheval de labour travaillait dix fois plus fort que tous les traits de Conflans et pourtant, il n'avait pas l'air d'une haridelle comme ceux de ses voisins. Père avait cette qualité de découvrir les talents et de les exploiter au mieux. Et comme il avait découvert que je savais temporiser les sottises de mes petits frères et m'en chargeait précocement, il avait découvert chez cet homme un don inouï pour les chevaux. L'engagement de Banot égaya ma vie de jeune prince, non seulement parce qu'il aimait comme moi les chevaux et savait rendre nos poneys heureux par des soins et attentions qui les soulageaient des brutalités de mes frères, mais aussi parce qu'il avait une famille, sa femme Ethanya et leurs enfants. Ils me parlaient peu, craintifs du jeune maître que j'étais, mais contempler la vision de la famille qu'ils formaient suffisait. J'ai eu à travers leur proximité une autre vision de ce que pouvait être une famille, chacun ayant à cœur le bonheur de tous et tous soutenant l'effort de chacun.

Harren méprisait ce genre de chose, mon père, je le sentais obscurément, rêvait que nous ayons la même solidarité fraternelle que les enfants d'Ethanya et Banot. Certaines rencontres marquent notre vie, et je mesure dans le chaos qui m'entoure que ce qui manque à l'homme en devenir que je suis est un père, mais à l'enfant que je suis encore, c'est Banot et sa famille qui manquent cruellement. Un jour que je lui demandai au milieu de nos chevaux "Qui sers-tu Banot, en vérité ? Mon père ou mon grand-père ? le brave homme avait baissé la tête, puis souri et relevé vers moi son beau visage cuivré avec une fierté dans le regard que je ne lui avais jamais vue auparavant, et répondu "ni l'un ni l'autre, mon Prince, je les sers eux." Il désignait les chevaux qui paissaient dans la prairie. Et il ajouta "parce qu'ils vous portent tous, les Hoare, alors en les servant, je vous sers et puis je sers aussi ma famille, car mon labeur leur donne toit et subsistance. Tu vois en les servant je sers tout le monde et je leur dois tout. Ce sont eux les seigneurs des batailles et je pleure chacun de leurs morts."

En vérité, j'aurais pu faire écorcher, écarteler Banot pour de tels propos, mais bien que je n'eus jamais pris part à une bataille à cette époque, je perçus la véracité des propos de l'écuyer. Ainsi je lui demandai si dans la prairie certains chevaux avaient été blessés à la guerre. Il n'en dénombra que très peu. Alors que je m'en étonnais, je vis son visage se transformer en un tableau de peine. "C'est que peu de blessés sont récupérables, jeune maître, demande moi plutôt lequel a perdu un frère, un fils ou un père". Je compris alors que bien des chevaux succombaient à la bataille et je le lui dis. Il répondit que c'était le lot de tous ceux qui côtoyaient les Hommes. Souffrir, pleurer des disparus, attendre un absent. Il m'énuméra alors les proches perdus par chaque équidé qui nous entourait. Mais que deviennent les morts? " demandai-je alors. La réponse tomba, laconique: "la troupe les dévore mais c'est une noble fin que de nourrir celui qu'on a porté. Les soldats morts n'ont pas cette chance, ils nourrissent les corbeaux et les loups. C'est pour cela que j'encourage tous mes fils à devenir fermiers ou écuyers. Je veux les voir vieillir." Avait-il ajouté.

Quand je songeais à ce à quoi mes parents et mon grand-père nous encourageaient mes frères et moi, je me disais qu'ils ne voulaient pas nous voir vieillir. Et lorsque Eysines nous trouva presque encerclés, j'avais la voix de mon grand -père qui hurlait dans mes oreilles "Ne cédez pas un pouce, battez-vous jusqu'au dernier souffle pour votre gloire et celle du Noir !"et celle de Banot "je veux les voir vieillir" en surimpression. Ce fut celle de Banot qui me poussa à accepter l'escorte qu'un groupe de fidèles chevaliers m'offrait pour me sortir du guêpier dans lequel s’enferrait mon grand père. Il fallut toutefois que j'attende le premier sang pour consentir à me laisser emporter, à moitié inconscient par ces loyaux guerriers.

Je voulais avoir des enfants, les voir vieillir, et plus, je voulais voir vieillir mère et mes frères et sœurs. Et je me forgeai cette question alors que je voyais, tandis que mes vassaux fidèles m’entraînaient vers le salut, mon grand père lutter contre une issue que je savais fatale depuis longtemps. Harren campé sur son fier destrier, cabré et indomptable: "Est-ce qu'un roi valeureux est un roi mort au combat ?" Je perçus une fractions de seconde avant que sa jugulaire ne fût tranchée par un glaive du Nord, l'agonie affreuse de sa pauvre monture. Harren avait bâti Harrenhal mais il était à présent cerné et submergé par des ennemis qui se ruaient sur lui tandis que son cheval s'affaissait lentement dans un râle affreux. Je savais mon grand-père plein de ressources et je vis sans surprise un de ses chevaliers démonter pour lui proposer son destrier.

Mais tandis que nous chevauchions, mes fidèles compagnons et moi, entamant l'ascension d'une colline boisée censée nous servir de refuge nous assistâmes à l'incroyable intervention d'une bête de feu et d'écailles venant du ciel et fondant sur Yoren, mon oncle. De loin nous avions pu entendre la clameur de ses troupes et le choc avec les cavaleries nordiennes et peyredragoniennes. J'avais déjà entendu parler les soldats au sujet de sa bravoure folle, de ses ripailles légendaires, de ses raids avec ma tante Eren.

Plus encore, l'affection qu'elle lui portait et la réserve qu'elle observait quand il était abordé dans les conversations m'avaient mis la puce à l'oreille. Quand ma tante se taisait, c'est que la personne évoquée n'était pas de ses ennemis. En cela Eren et mois nous ressemblions beaucoup. Nos silence valaient assentiment et nos colère ressentiment. Mais la pudeur des fer-nés nous empêchait d'avouer et de reconnaître nos affinités avec certaines personnes. J'aimais et j'appréciais beaucoup ma tante malgré la tension qui était palpable lorsqu'elle se trouvait dans la même pièce que maman. Pour moi chacune de ses idées et opinions valait d'être considérée. Je n’adhérerais pas forcément à toutes mais je ne les rejetterais pas sans les avoir examinées même si je savais qu'elle n'appréciait pas ma mère. J'admirais ma tante et peut-être parce qu'elle comprenait le côté sauvage de l'enfant que j'étais, je me sentais en confiance avec elle. Je n'avais pas peur de la décevoir. C'était apaisant de pouvoir être soi-même sans être jugé ou objet d'une attente. Peut-être Eren attendait-elle de moi un certain comportement aussi, mais elle ne le montrait pas. Harren, mon grand père, Joren de son vivant, Myria, attendaient tous que je me comporte comme un digne héritier. Eren, elle, ne voyait en moi, en apparence du moins, qu'un gamin, une moitié de fer-né. C'était une pilleuse, une guerrière, un capitaine craint de ses marins et elle avait formé Yoren. Elle avait su forger un Roi, bien mieux qu'Harren ne l'avait fait en nourrissant la haine dans le cœur de son propre fils.

Sur le champ de bataille à l'orée de la mort, c'est pourtant l'image de ma mère tendre et sévère qui s'imposa, Myria Hoare. Je savais que j'étais face à un choix: suivre le chemin qu'elle avait tracé pour moi ou ouvrir mon propre chemin en lui faisant la part belle malgré son terrible geste. Mon oncle Yoren était le souverain contesté d'un Conflans en débâcle, d'un Royaume de Sel et de Roc qui pansait ses plaies à vif et qu'il avait lui-même rebaptisé Royaume des fleuves et du crépuscule. Mais il était la seule figure crédible pour incarner le royaume face à l'Empire. Pour cette raison, je devais le soutenir et me rallier à sa bannière. Mais je le faisais d'autant plus volontiers qu'il faisait figure de nouveau modèle pour l'orphelin que j'étais. J'admirais le guerrier, le stratège, le commerçant âpre au négoce. J'admirais la cour dont il savait s'entourer même en exil et particulièrement Heda sa conseillère personnelle. Si un jour je prenais femme, elle lui ressemblerait tant dans le verbe que dans l'apparence. Pour moi Yoren restait le guerrier fer-né qui avait survécu à l'assaut d'un mythe pourvu d'ailes et crachant du feu.


 


Les codes de validation

BOTTIN
Code:
Nathan O'Toole est <a href="http://bloody-crown.forumactif.org/t4664-beron-hoare#125296"><span class="Gp_Conflans">Beron Hoare</span></a>
RECENCEMENT
Code:
<span class="Gp_Conflans">Beron Hoare</span> - Je suis contre mon souverain  - Prince du Sel et du Roc - <a href="http://bloody-crown.forumactif.org/t4664-beron-hoare#125296">Pv libre</a>
LIEU
Code:
<a href="http://bloody-crown.forumactif.org/u506"><span class="Gp_Conflans">Beron Hoare</span></a> se trouve à <span class=" Gp_Conflans">Pierremoutiers</span>


Dernière édition par Beron Hoare le Ven 17 Aoû - 16:07, édité 22 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince du Sel et du Roc
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 37
Membre du mois : 4
Célébrité : Nathan O'Toole
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Nerveux ▪▪ Obstiné ▪▪ Violent ▪▪ Agile ▪▪ Hyperactif ▪▪ Combatif ▪▪Distant ▪▪ Rusé ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Dim 12 Aoû - 22:30

Bienvenue officiellement sur BC fiston !
Bon courage avec le code, il t'en veut personnellement, encore un coup de l'empereur !
*fais un gros câlin à son fils*


avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 1140
Membre du mois : 32
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♦ Ambitieuse ♦ Diplomate ♦ Vénale ♦ Pragmatique ♦ Maligne ♦ Aimante
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Dim 12 Aoû - 22:41

Bienvenu officiellement parmi nous mon cher neveu ! Et bon courage pour ta fiche !



Maison Hoare des Fleuves et du Crépuscule
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi des Fleuves et du Crépuscule
Âge du Personnage: 23
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Messages : 822
Membre du mois : 53
Célébrité : Alexander Ludwig
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Conquérant ▪▪ Débauché ▪▪ Tacticien ▪▪ Alcoolique ▪▪ Charismatique ▪▪ Brutal ▪▪
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Dim 12 Aoû - 22:49

Bienvenue à toi cher Beron !



           
There will be peace when you are done
“Swift as a deer. Quiet as shadow. Quick as a snake. Calm as still water. Strong as a bear. Fierce as a wolverine. Fear cuts deeper than swords.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Conseillère du Roi Yoren Hoare
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
En tuer un pour en terrifier un millier.
Messages : 430
Membre du mois : 70
Célébrité : Alycia Debnam-Carey
Maison : Volmark
Caractère : ▪▪ Flegmatique ▪▪ Pessimiste ▪▪ Raisonnable ▪▪ Pointilleuse ▪▪ Forte ▪▪ Timorée ▪▪ Rigoureuse ▪▪ Renfermée
En tuer un pour en terrifier un millier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Dim 12 Aoû - 23:02

Merci à tous pour votre accueil.

Je vais m'efforcer de m'en montrer digne . Vous avez un magnifique forum avec de fort belles plumes.


@Myria , tu as signé pour un sale gosse et tu risques de l'avoir si je suis validé !

@Yoren, merci tonton, je ne sais pas comment vont évoluer nos relations, mais même si tu me fais assassiner, sache que je t"admire .

@ Heda, je sens qu'une rencontre entre un puceau prince déchu tel que moi et une damoiselle de ton acabit pourrait être instructive.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince du Sel et du Roc
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 37
Membre du mois : 4
Célébrité : Nathan O'Toole
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Nerveux ▪▪ Obstiné ▪▪ Violent ▪▪ Agile ▪▪ Hyperactif ▪▪ Combatif ▪▪Distant ▪▪ Rusé ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Dim 12 Aoû - 23:05

Bienvenue sur le forum, jeune prince, et bon courage pour ta fiche !


“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Goldwyne
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 1255
Membre du mois : 53
Célébrité : Joshua Sasse
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Jovial ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Lun 13 Aoû - 0:02

Bienvenue petit prince bon courage pour ta fiche Smile



La Veuve Ensoleillée

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Dayne
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"La Veuve Ensoleillée"
Messages : 294
Membre du mois : 4
Célébrité : Pelin Karahan
Maison : Dayne
Caractère : Loyale ▪▪ Hypocrite ▪▪ Aimante ▪▪ Calculatrice ▪▪ Déterminée ▪▪ Trop têtue

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Lun 13 Aoû - 9:40

Bienvenue, petit prince ! cochon
En souvenirs de tes jeux d'enfants avec mon Brandon, je ne vais te souhaiter que des bonnes choses


family. duty, honor
it's the family name that lives on. that's all that lives on. not your personal glory, not your honor.▬ family.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Conflans libre / Dame de Vivesaigues
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Queen Of Free Rivers
Messages : 129
Membre du mois : 0
Célébrité : Annabel Scholey
Maison : Tully / Nerbosc
Caractère : Fidèle ▪ Têtue ▪ Observatrice ▪ Rancunière ▪ Passionnée ▪ Méfiante
Queen Of Free Rivers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Lun 13 Aoû - 10:19

Bienvenue parmi nous jeune fer-né ! cochon


• L'Osseuse
Styling themselves the Bloodroyals, Lords of the Stone Way, Masters of the Green Hills, and High Kings of Dorne, the lords of House Yronwood in time ruled northern Dorne.

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de la maison Ferboys | Conseillère de Lord Ferboys | Dame de la maison Wyl
Âge du Personnage: 27 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous gardons la voie
Messages : 225
Membre du mois : 0
Célébrité : Golshifteh Farahani
Maison : Ferboys
Caractère : Douce | Effacée | Rusée | Réservée | Stratège | Faible
Nous gardons la voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Lun 13 Aoû - 10:51

Ton compliment me va droit au cœur neveu ! Si tu ne t'éloignes pas du chemin fort glorieux que je compte tracer pour toi aucun risque que ta tète ne s'éloigne de ton corps. Surtout, que j'ai cru comprendre que tu avais une vision différente de celle de ton grand père vis à vis du royaume et que c'est également mon cas. Enfin, nous verrons bien.  Razz 

Heda t'as vu il te drague déjà  What a Face C'est bien le neveu de son oncle, je suis fier de lui. 

Allez j'arrête de flooder ta fiche. Encore bon courage à toi !



Maison Hoare des Fleuves et du Crépuscule
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi des Fleuves et du Crépuscule
Âge du Personnage: 23
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Messages : 822
Membre du mois : 53
Célébrité : Alexander Ludwig
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Conquérant ▪▪ Débauché ▪▪ Tacticien ▪▪ Alcoolique ▪▪ Charismatique ▪▪ Brutal ▪▪
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Lun 13 Aoû - 17:49

Bienvenue petit prince Bon courage pour ta présentation






avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine fédérée de l’Orage, Conseillère du Collège Impériale.
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 868
Membre du mois : 16
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse - Passionnée - Bagarreuse - Indépendante - Fière - Téméraire - Intransigeante - Aventurière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Lun 13 Aoû - 19:59

Bienvenue Beron Smile

J'ai toujours beaucoup aimé ce personnage, du coup, j'ai hâte de voir comment il évoluera sous ta plume ! Hâte de te lire, donc bouffon



Through the darkness, we shall survive et rise again, stronger, because we are the Iron Fist, and we strike the ennemies of the North.




Spoiler:
 


Awards:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sénéchal du Nord, Lord de la maison Glover
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nous levons le poing.
Messages : 541
Membre du mois : 8
Célébrité : Richard Madden
Maison : Glover
Caractère : Mélancolique ♦ Loyal ♦ Sans pitié ♦ Gestionnaire avisé♦ Rancunier ♦ Bon combattant ♦ Torturé ♦ Galant♦ Austère♦ Discret♦
Nous levons le poing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Lun 13 Aoû - 21:22

J'ai l'impression que mon jeune prince déchu essaie de me faire passer un message subliminal.
Par contre, je ne suis point une damoiselle, je suis la conseillère de votre oncle. Une guerrière et une stratège, et surtout, je ne suis pas une femme facile jeune padawan.  



           
There will be peace when you are done
“Swift as a deer. Quiet as shadow. Quick as a snake. Calm as still water. Strong as a bear. Fierce as a wolverine. Fear cuts deeper than swords.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Conseillère du Roi Yoren Hoare
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
En tuer un pour en terrifier un millier.
Messages : 430
Membre du mois : 70
Célébrité : Alycia Debnam-Carey
Maison : Volmark
Caractère : ▪▪ Flegmatique ▪▪ Pessimiste ▪▪ Raisonnable ▪▪ Pointilleuse ▪▪ Forte ▪▪ Timorée ▪▪ Rigoureuse ▪▪ Renfermée
En tuer un pour en terrifier un millier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Mar 14 Aoû - 18:53

Officiellement bienvenue Beron







What have I become
My sweetest friend
Everyone I know
Goes away in the end
And you could have it all
My empire of dirt
I will let you down
I will make you hurt



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 20702
Membre du mois : 180
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/ En ligne
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Mer 15 Aoû - 19:08

Bienvenue ♥️
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Mer 15 Aoû - 20:33

Merci pour vos encouragements et votre accueil. Je n'ai malheureusement pas encore fini et je pense que je dois revoir plein de choses. Je suis en train de lire la bataille d'Eysines pour voir où se situe Beron dans tout çà, donc ça demandera encore un peu de temps. J'ai l'impression d'être totalement à côté de la plaque mais je ferai de mon mieux.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince du Sel et du Roc
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 37
Membre du mois : 4
Célébrité : Nathan O'Toole
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Nerveux ▪▪ Obstiné ▪▪ Violent ▪▪ Agile ▪▪ Hyperactif ▪▪ Combatif ▪▪Distant ▪▪ Rusé ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Jeu 16 Aoû - 11:08

Salut Beron !


Me voici donc! Quelques petites choses:
- Pour le changement d'avatar, as-tu vu avec Myria principalement pour confirmer que c'était ok pour elle? Normalement, il y a ces quelques étapes à suivre:
@Le Cyvosse a écrit:
Egalement vous pouvez changer dans la mesure où le nouvel avatar ressemble à l'ancien. Si nous avons mis un petit gros blond avec un air patibulaire, nous demanderons un autre petit gros blond avec un air patibulaire et non pas un brun qui pose nu dans tous les magasines, avec une plastique de rêve au regard séducteur.
AVANT de changer, vous devez demander par MP la permission à Torrhen Braenaryon. Si vous changez sans nous avoir consulté avant, nous refuserons sans discussion
Si le changement est accepté, vous devez envoyer à Deria Martell par MP la célébrité, un avatar, et trois icones, ainsi que le nom de leur créateur, afin qu'elle puisse remettre à jour le PV.
- Et surtout cette règle assez essentielle pour être sûr que tu as bien tout compris et que tu t'es bien approprié le perso :
@Le Cyvosse a écrit:

Règle numéro 7 • Si vous prenez un scénario ou un PV vous devez bien prendre garde à tenir compte des balises historiques/temporelles/sociales que vous trouverez dans le descriptif de votre personnage, mais vous devez vous les approprier et les conter de votre point de vue sans copier/coller.

Autrement sur l'histoire en elle-même, je l'ai trouvée très bonne, et les rares erreurs ne portent pas du tout préjudice à un texte clair et intéressant, bravo ![/quote]







What have I become
My sweetest friend
Everyone I know
Goes away in the end
And you could have it all
My empire of dirt
I will let you down
I will make you hurt



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 20702
Membre du mois : 180
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/ En ligne
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Jeu 16 Aoû - 12:28

Bonjour Torrhen ,

Merci pour tes conseils.
Je suis désolé pour l'avatar, Myria est d'accord, c'est elle qui me l'a suggéré car elle l'avait déjà utilisé dans un rp en pnjisant Beron. Si tu es d'accord pour le changement, je vais envoyer ce qu'il faut à Deria. Pour les balises temporelles je vais reprendre ça du mon point de vue.

Je vais relire l'histoire pour trouver et corriger ces fameuses petites erreurs




Fiche ~ Liens ~ RPs ~ Corbeaux ~ Absences ~ Histoire longue (à venir)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince du Sel et du Roc
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 37
Membre du mois : 4
Célébrité : Nathan O'Toole
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Nerveux ▪▪ Obstiné ▪▪ Violent ▪▪ Agile ▪▪ Hyperactif ▪▪ Combatif ▪▪Distant ▪▪ Rusé ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Jeu 16 Aoû - 12:29

Ca marche Smile Aucun souci pour l'avatar, ça me va mieux aussi c'est plus logique ^^


Pour la chrono du coup, mais aussi les liens, dans les deux cas tu dois les réinterpréter Smile








What have I become
My sweetest friend
Everyone I know
Goes away in the end
And you could have it all
My empire of dirt
I will let you down
I will make you hurt



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 20702
Membre du mois : 180
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/ En ligne
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Jeu 16 Aoû - 18:18

Bienvenue petitHoareennemi !










Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Messages : 2485
Membre du mois : 29
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impératrice Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Jeu 16 Aoû - 20:00

Merci pour ton accueil Rhaenys, mère des Dragons.

Sois certaine que même si nos allégeances nous opposent mortellement, je ne suis pas insensible à la beauté de ton apparition.

Au plaisir sans doute douloureux de te croiser un jour en RP. Là je suis déjà mort en fait.


Torrhen,
Je crois que j'ai tout mis à jour, mais je préviens quand on me demande de personnaliser et m'approprier les liens, c'est un peu comme donner une carte blanche au joker, donc ça va lessiver les vieux ossements et soulever pas mal de voiles. Dites moi si je dois aplanir quelques bosses.

Bonne lecture et bien entendu je corrigerai ce qui doit l'être .




Fiche ~ Liens ~ RPs ~ Corbeaux ~ Absences ~ Histoire longue (à venir)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince du Sel et du Roc
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 37
Membre du mois : 4
Célébrité : Nathan O'Toole
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Nerveux ▪▪ Obstiné ▪▪ Violent ▪▪ Agile ▪▪ Hyperactif ▪▪ Combatif ▪▪Distant ▪▪ Rusé ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Jeu 16 Aoû - 23:55

Bienvenue Beron !

Et oui, te voilà validé(e) ! La classe hein ! Mais ne te repose pas sur tes lauriers trop vite, aussi confortables soient-ils, car il y reste encore quelques lieux à visiter, et dans lesquels tu dois poster. Nous t'avons fait une petite liste ci-dessous qui n'est pas exhaustive, mais qui t'indique les sujets les plus importants que tu dois aller voir absolument.  

▪▪ Demander un rang
▪▪ Verrouiller et Déplacer vos Sujets
▪▪ Créer des zones de jeu
▪▪ Démarche pour faire un scénario
▪▪ Les Chroniques du Cyvosse  ▪▪
▪▪ Le Cyvosse
▪▪ Demandes de liens  
▪▪ Demandes de rps  
▪▪ Section des corbeaux  
▪▪ Avoir un journal intime  
▪▪ Discuter dans le flood  
▪▪ S'amuser dans les jeux
▪▪  Participer aux animations du forum ▪▪
▪▪ Signaler une absence ou un ralentissement ▪▪
▪▪ Présentation du staff ▪▪
▪▪ Poser une question ▪▪
▪▪ Se situer dans la chronologie de BC ▪▪
▪▪ Lire les nouveautés de la semaine ▪▪
▪▪





N'envoyez de mps sous ce compte que pour notre jeu des trônes
avatar
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 8711
Membre du mois : 1827
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Ven 17 Aoû - 12:37

J'suis encore à la bouuuurre !
Mais bienvenue quand même à toi petit Beron !


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 2878
Membre du mois : 44
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beron Hoare    Ven 17 Aoû - 16:16

Merci Cyvosse pour la validation . J'ai fait une ultime relecture de ma fiche pour corriger les fautes qui m'avaient échappées. Je vais lire tous ces topics et en utiliser quelques uns certainement. Je vais envoyer les avatars à Deria .

Merci Gareth c'est gentil et mieux vaut tard que jamais. Smile




Fiche ~ Liens ~ RPs ~ Corbeaux ~ Absences ~ Histoire longue (à venir)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince du Sel et du Roc
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 37
Membre du mois : 4
Célébrité : Nathan O'Toole
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Nerveux ▪▪ Obstiné ▪▪ Violent ▪▪ Agile ▪▪ Hyperactif ▪▪ Combatif ▪▪Distant ▪▪ Rusé ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Beron Hoare    

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Beron Hoare
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Blad O'beron [Chasseur]
» Tour 4 – Le Royaume des Rivières et des Collines - Année 0 - Mois 10 - Semaine 3
» Myria Hoare ♰ Brûle tout pour t'élever

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Chroniques de l'Ere des Luttes.
 :: Présentations des personnages :: Les fiches validées
-
Sauter vers: