Partagez | 
Imperial March
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Imperial March   Lun 30 Juil - 22:38





Imperial March



Contexte
L’arrivée de l’Empereur et de l’Impératrice avait fait grand bruit. La colonne de leur armée remontait la route d’Harrenhal, le scintillement des armes et armures renvoyant les pâles reflets du soleil d’hiver. Le soleil de la victoire, qui se réflétait sur la couche de neige recouvrant maintenant la région depuis quelques jours. Il neigeait quelques flocs. La rumeur avait vite crû ; serviteurs et soldats impériaux étaient sur le pied de guerre, mais personne ne savait vraiment ce qu’il allait se passer, seul Conrad Omble semblait rester dans la confidence. Il accueillit tout le beau monde de l’Empire en attendant leurs Majestés. Et celles-ci arrivaient maintenant, chevauchant à la tête de leur armée victorieuse. Les cors de guerre se répondirent, enflammant la vallée de leurs notes martiales.
Un chœur formé de centaines de vétérans nordiens entonnait des chants martiaux, aux nuances graves mais entraînantes, accompagnés qu’ils étaient de centaines de trompettes et de tambours. Le chant s’éternise le temps que l’armée entre par le corps de garde, sous le lâcher de pétales de rose blanche, pullulant dans la région. Le couple impérial est accueilli dans le petit castel de Fort-Darion, cœur d’un Empire naissant. Ils s’inclinent devant leurs pairs fédérés, et se retournent face à la troupe des gardes des puissances alliées. Des centaines d’hommes valeureux, vêtus dans la livrée de leur patrie de naissance, déposent armes et bannières pris à l’ennemi en un an de guerre. L’impératrice incline la tête à chaque passage, l’Empereur tire son épée et s’agenouille, priant ses Anciens Dieux. D’autres l’imitent.
Le tambour tonne. Seul. Solennel, durant toute la cérémonie aux armes. Les rires ne reprennent qu’en rentrant. L’effervescence règne. L’Empereur a déclaré que personne ne dormirait cette nuit. Qu’on fêterait et qu’on boirait en la mémoire de tous les camarades disparus en un an de guerre, en l’honneur de tous ceux qui avaient trépassé. La fête bat déjà son plein dans la grande salle du castel, où l’on est serré comme des sardines. Dans les couloirs, dans la cour. Dans toute la ville et dans le camp. La Garde Demalion verrouille le castel et les troupes gardent leur cantonnement, mais l’alcool coule à flots. L’Empire est né il y a quelques mois. Maintenant, il fête d’avoir appris à marcher, sa plus grande bataille à ce jour.

Déroulement concret

  • Cette mission durera jusqu’au 31 août 2018 inclus.
  • Vous pouvez poster une page word maximum par réponse, et merci de laisser 2/3 joueurs entre chacun de vos réponses Smile
  • PAS d’ordre de passage. Vous faites comme vous voulez tant que vous respectez la règle ci-dessus.
  • Seul vrai impératif ; indiquez en spoilers où vous vous trouvez globalement et à qui vous parlez. That’s it.


Inscrits
- Torrhen Braenaryon
- Rhaenys Braenaryon
- Argella Durrandon
- Bowen Glover
- Conrad Omble
- Leslyn Raybrandt
- Garlan Goldwyne
- Isla Chelsted
- Lysara Tully
- Alysanne Tully
- Lyham Tully
- PNJs à venir ?
Si cette mission vous intéresse, vous pouvez la rejoindre en vous rendant simplement dans ce sujet pour exposer votre idée
 

     
©️ Crédit Dyxie
avatar
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 8484
Membre du mois : 1775
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Imperial March   Mar 31 Juil - 21:31

Je regarde mon reflet dans la bassine d’eau, pièce éclairée à grand renforts de bougies et de chandeliers dans tous les sens. J’y suis. Ca y est. J’ai ma capitale. Je suis remarié, futur père d’une nouvelle portée de loups. J’ai installé mes enfants. Et j’ai enfin tué Harren le Noir. La fête a été grandiose dès le début. Dès ce défilé, et ces vieux chants guerriers entraînants, que j’avais fini par fredonner à mesure que nos montures nous guidaient sous le corps de garde, où la populace en liesse nous salua à grands cris et à grands renforts de poignées de fleurs aux pétales blancs. La victoire avait un goût si doux. Surtout après Buron. Buron où j’avais vu la mort. Où je l’avais sentie. Plus près que jamais, mais encore prête à me prendre. Nous avions eu ensuite la cérémonie aux drapeaux, durant laquelle l’armée, conformément aux ordres transmis à Conrad, vint déposer à nos pieds épées et bannières des vaincus en un an de guerre, en quelques mois à peine d’existence de l’Empire. A chaque bannière qui tombait au sol, laminée, hampe brisée, je murmurais des prières pour les Dieux, les priant de me pardonner, et appelant à l’âme de tous ces hommes morts par ma faute, directement ou non, à trouver enfin un peu de repos. J’ai clamé ma soif de fête et de joie. Trop de campagnes en si peu de temps. Combien de dizaines de milliers avaient péri ? Dans le Bois-Aux-Loups, sur la côte froide et venteuse du Nord, les plaines de Paege et de Sombreval, sur les berges de la Ruffurque, de la Verfurque. Sous la neige de Buron et sous le crachin d’Eysines. Neige encore, neige depuis. Mais qu’importe. La victoire est provisoire, mais elle est là, je peux la sentir. Mon corps vibre d’une jeunesse retrouvée, d’une excitation grandiose. Harren est mort et c’est moi qui l’ai tué.


Tant de bénéfices d’un seul coup de lame. Je m’apprête rapidement avec de l’aide. Culottes de laine grise, tunique de cuir frappée du Loup et du Dragon, fourreau ouvragé, tenant Morsure au côté. Bottes de monte, comme à mon habitude, avec deux épaisses broches aux symboles de ma maison pour retenir une lourde cape nordienne d’hiver. Rasé de près, je n’ai gardé qu’une barbe moins fournie que d’habitude. Plus propre. J’aurais l’air jeune comme autrefois, sans cette immonde cicatrice qui me barre le visage du front au coin droit des lèvres. La neige vole dehors, pendant que je me traîne la patte jusqu’à la Grande Salle. J’y retrouve Conrad, raide comme un piquet de clôture, et ris de bon cœur pour la première fois depuis des années en lui bourrant l’épaule d’une accolade fraternelle. Je vois quantité de visages connus. J’attends ma femme, qui doit encore être en train de se préparer. Dans mon empressement, j’avais boité jusqu’au lieu des festivités sans tarder. Je lui avais fait livrer une épaisse et ample robe d’hiver, aux manches tombantes, doublée de fourrures de renard blanc et réhaussée d’hermine autour d’un col dégagé pour souligner la délicatesse tant de ses traits que tu torque Braenaryon offert en cadeau de mariage. Je lui avais fait la surprise, commandée initialement pour la « victoire » de Buron. En paquet dans ses appartements, accompagnée d’un trait épais de plume : « Il n’y a pas de destin mais ce que nous faisons ».


J’apprécie vigilance de tous les Demalion, des centaines de gaillards en plates complètes et coiffés de leur lourd Sallet d’acier, les vétérans surveillent en silence la mise en perce des premiers fûts. Je m’empare d’une choppe, et de plus en plus d’invités arrivent. J’allais saluer plus chaleureusement Leurs Majestés qui faisaient leur entrer dans cette Grande Salle, quand j’entendis la rumeur. « L’impératrice ! ». Tout sourire, je me redressais et posais ma chope de bière brune comme la nuit. Et la regarde arriver. Finalement, je reprends ma chope et la lève.



| Mes Sires et Majestés, généraux, soldats, dames, amis ! Ce soir, plus d’oraisons ou de marches funèbres, plus de larmes ou de prières. Nous sommes passés par le fer et par le feu depuis un an. Ce soir, nous célébrons l’amitié et l’unité. Ce soir nous fêtons la victoire et la vie. Pour la prochaine génération qui vivra dans la paix impériale ! |


Je tends mon godet le plus haut possible en achevant cette exclamation passionnée, et tends le verre en direction de ma femme, lui rendant honneur, la remerciant silencieusement pour l’énorme cadeau qu’elle me fait. J’en ai oublié jusqu’à ma jambe douloureuse, jusqu’à mon visage en vrac. Plus tard, je me rappellerais des morts. Pas maintenant.


Spoiler:
 








Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 20217
Membre du mois : 199
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Imperial March   Mer 1 Aoû - 16:42

Lorsque nous pénétrons dans la Grande Salle pour rejoindre les festivités officielles, je ne peux m’empêcher de parcourir l’assistance d’un regard écarquillé. Indéniablement, l’heure est à la fête ! On chante, on danse, on boit, on rit et on s’embrasse, le tout de façon plus ou moins convenable. On profite. Sur tous les visages,je peux lire les traces laissées par les affrontements mortels entre les deux camps, mais aussi les premières rides creusées par les sourires. Je n’ai pas besoin de mots pour comprendre que le temps n’est pas à la commémoration des morts, mais bien à la célébration de l’avenir. Chacun a revêtu ses plus beaux atours, chacun s’accorde pour dire que ce soir est une récompense. Pourtant, aux côtés de mon époux et de ma belle soeur, je me sens encore et toujours comme une étrangère dans cette assistance. Je n’arrive pas encore à me sentir complètement partie prenante dans tout cet engouement, non pas par sympathie pour le Noir, mais parce que tout va vite. Je dois pourtant être une des seules à le penser, en comparaison de tous ces soldats qui mettent en danger leur vie depuis des années.

Lorsque l’Empereur fait son entrée, je ne peux m’empêcher de laisser échapper un soupir d’admiration. Une fois de plus, l’homme qui se tient devant moi n’a rien en commun avec celui que j’ai rencontré à Haye-Pierre au lendemain de Paege, et que j’ai hébergé à Vivesaigues au lendemain de Buron. De chef de guerre à victime de la défaite, je le retrouve en conquérant, en figure de proue de son oeuvre, trop étincelant pour ne pas mériter son titre, trop jovial pour ne pas être déstabilisant. Sur son passage, la foule s’incline et j’en fais de même. Je suis soulagée de constater que je n’ai rien à envier aux têtes couronnées desquelles je suis à présent l’égale, et que et même si elle a changé, j’ai gardées intactes mes habitudes de Cour. Pour l’occasion, j’ai même pu me faire faire une nouvelle robe, un luxe auquel je n’ai pas goûté depuis plus de quinze ans. J’étais alors sur le point de me marier, et ma mère avait commandé mes atours directement à Port-Lannis. Aujourd’hui, elle ne vient pas de l’Ouest, mais la soierie bleu roi qui ceintre ma gorge, ma taille et mes poignets me fait me sentir belle. Je porte des souliers vernis, et un ensemble de bijoux en argent, dont une broche en forme de truite qui brille dans les mèches de cheveux qu’elle retient de mon visage.

Au discours impérial, je lève mon verre de vin et bois. Je ne dis rien, ne sachant pas quel ton prendre ni quelle posture adopter. A part les miens, l’Empereur et l’Impératrice qui s’avance également, je ne connais personne. Pourtant, je garde la tête haute. Je ne laisserai pas dire de Lyham que son épouse est disgracieuse. Je ne laisserai pas non plus dire que sa position est précaire, ou que sa maison est menacée. D’ailleurs, je fais fis des regards curieux qui me scrutent pour voir si je suis à la merci d’un nouvel attentat. Défiante, je bois cul sec. L’alcool me monte un peu à la tête, mais mes racines nordiennes battent mon sang à chaud et très vite, je redescends. J’affiche ensuite mon sourire le plus enjôleur, et passe un bras sous celui de mon époux. Je suis heureuse de le retrouver, et de l’avoir retrouvé dans des conditions autrement plus joyeuses que celles que nous avions eues à Haye-Pierre. Désormais, plus rien ne nous séparera jamais. Pas même les menaces qui planent encore sur l’Empire et, par ricochet, sur le Royaume des Rivières et des Collines.


Spoiler:
 


family. duty, honor
it's the family name that lives on. that's all that lives on. not your personal glory, not your honor.▬ family.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Conflans libre / Dame de Vivesaigues
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Queen Of Free Rivers
Messages : 128
Membre du mois : 0
Célébrité : Annabel Scholey
Maison : Tully / Nerbosc
Caractère : Fidèle ▪ Têtue ▪ Observatrice ▪ Rancunière ▪ Passionnée ▪ Méfiante
Queen Of Free Rivers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Imperial March   Ven 3 Aoû - 17:31

Je devrais probablement être ravi d’être ici. Enthousiaste à l’idée de fêter la chute de celui contre lequel certains luttent depuis des années, parfois même depuis toujours. Et pourtant, c’est avec une certaine appréhension que j’entre dans cette grande salle, Alysanne et Lysara à mes côtés. Parce que je doute encore de ma légitimité. Non pas de ma loyauté, elle est acquise à cet Empire depuis l’instant où j’ai mis un genou à terre face à Torrhen et Rhaenys. Et, contrairement à cette époque où je doutais chaque jour face à Harren, ici je crois en ce qu’ils font, en ce qu’ils construisent.

Cette capitale en est le symbole et je ne pensais même pas être encore en vie pour la voir s’ériger un jour. Il faut dire que les derniers mois ont été plus que difficile et que j’ai encore le goût amer de mes défaites qui subsiste. Sans compter mes blessures, douloureuses, qui n’ont de cesse de se rappeler à moi. Et pourtant, je marche dans cette salle, la tête, haute, adressant un franc sourire à l’attention de l’Empereur lorsqu’il nous salue. Quoi qu’il arrive, jamais je n’oublierais cette chance qui m’a été donnée, malgré tout le chemin qu’il reste à faire, malgré tous les obstacles qui se sont dressés sur notre route depuis que j’ai décidé de les suivre. Parce que c’est la seule qui mérite de mourir pour elle.

Mais aujourd’hui, nous sommes en vie. Le silence se fait l’espace d’un instant quand l’Impératrice arrive et c’est le moment que Torrhen choisit pour mettre des mots sur le sentiments que j’éprouve. L’amitié, l’unité et, surtout cette prochaine génération qui pourra vivre en paix. C’est tout ce qui importe, quel que soit le prix à payer. J’ai une pensée pour Myria, me demandant dans quel bourbier  elle peut être en cet instant, avant de me focaliser sur l’instant présent alors que je sens la pression du bras de mon épouse contre le mien. J’attrape ses doigts que je serre avec force, reconnaissant qu’elle soit là, à mes côtés et que nous puissions avancer ensemble.

Et je lève mon verre, me joignant aux vivats qui ne manquent pas de suivre le discours, les mains tambourinant sur les tables, les pieds de tout le monde faisant un boucan de tous les diables alors que j’ai un sourire en direction d’Alysanne qui vient de boire son verre d’une traite. Je souffle à son oreille, me faisant plus taquin que j’ai pu l’être depuis bien longtemps. « Evite de boire tous tes verres comme ça ma dame. Si je me souviens bien, la dernière fois où tu as fait ça, c’était quelques mois avant la naissance de Charissa. Même si ce ne serait pas pour me déplaire de nouveau. » Une nouvelle vie, pour marquer la naissance de cet Empire. Mon regard s’attarde alors sur les différents convives, réalisant que c’est la première fois qu’il y a chacun des représentants des membres de ce nouvel Empire.

Spoiler:
 


Family - Duty - Honor
I am not bound to win, but I am bound to be true. I am not bound to succeed, but I am bound to live up to what light I have.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Honor, Family, Duty
Messages : 488
Membre du mois : 24
Célébrité : Sam Heughan
Maison : Tully
Honor, Family, Duty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Imperial March   Dim 5 Aoû - 21:12



Conflans, An 1, mois 4, semaine 3





Je laissais Kora « finaliser » comme elle le disait si bien ma coiffure. Ce soir, elle avait décidé que mes cheveux devaient redescendre en cascade dans mon dos. Elle en avait coupé les pointes avant de faire uniquement deux petites tresses. Ma mère m’en faisait depuis toujours et cela m’était restée. Elle avait hésité à orner mon tête de ma couronne, mais j’avais refusé. Cela ferait… Trop à mes yeux. Je n’en avais pas besoin ce soir, pas alors que cette soirée était placée sous le signe de la paix, de la fête, de la joie aussi. S’éloignant légèrement de moi, elle me regarda dans ma globalité, avant qu’un léger sourire se dessins sur ses lèvres. Elle m’affirma que j’étais resplendissante, avec une fierté certaine dans la voix. Je ne doutais pas qu’elle était arrivée à sublimer la tenue que Torrhen m’avait fait porter pour l’occasion. Je devais bien l’avouer, ces petites attentions à mon égard me touchaient beaucoup. Je ne me pensais pas pourquoi femme superficielle à aimer être gâtée par son mari et pourtant… L’étoffe, aussi blanche que la neige tombant du ciel, est magnifique, et les fourrures qui l’ornait de qualité. Elle mettait en valeur mon ventre rond, sans l’oppresser pour autant – je soupçonnais Kora d’avoir aidé à l’ajuster à ma silhouette - . Si je n'avais pas l'habitude de porter des robes aussi couvrante, elle était très confortable et je l'adorais. Sortant de mon coffret à bijoux la torque que l’Empereur m’avait offert pour notre mariage, elle le plaça autour de mon cou avant d’orner à mon poignet la chaine que mon frère m’avait offert, sertie d’un pendentif dragon.

Trois coups furent toqués à ma porte avant que Yesaminda n’entre. Elle savait qu’elle n’avait pas besoin que je lui dise qu’elle pouvait le faire, tout comme les gardes d’ailleurs. Elle, Kora et Torrhen pouvaient aller et venir en toute liberté. Nous n’avions pas encore eu vraiment l’occasion de nous retrouver mais je la savais aussi heureuse que moi. Elle m’apporta une boisson qu’elle voulait que je boive, « pour mon bien », ne me laissant pas le choix de refuser. Je l’avalais rapidement avant de grimacer au goût. Sans me laisser le temps de lui faire la remarque que c’était vraiment infâme, elle me proposa de pousser la porte attenante à ma chambre. J’arquais un sourcil avant d’entrer dans la pièce, curieuse. En la découvrant, je ne pus m’empêcher de la prendre dans mes bras et de la remercier chaleureusement. Yesaminda avait profité de mon absence pour décorer et aménager la pièce en chambre d’enfant. Elle était tout simplement magnifique, même si elle m’indiqua que tout n’était pas encore terminé et qu’il restait encore des choses à faire. Je chassais les larmes qui menaçaient de couler, alors que Kora nous chassait pour rejoindre la grande salle.

Baâl nous attendait devant la porte de la grande salle. Si l’essossienne avait eu une surprise pour moi, j’en avais aussi une pour elle, à la fois heureuse et malheureuse. Mon général n’était pas seul et bientôt ma garde laissa la jeune femme découvrir qui était à ses côtés. Le jeune homme n’attendit pas d’ailleurs que sa sœur arrive à lui et fit la moitié du chemin pour la prendre dans ses bras. Je serrais doucement l’épaule de mon amie en passant à côté d’elle, avant d’entrer dans la salle, mon général sur les talons. Je lui avais pourtant dit qu’il devrait rester avec les siens, mais il m’avait rétorqué que sa place était avec nos hommes à la fête et qu’il verrait les siens demain. A peine avais-je fait un pas que des acclamations se firent entendre. Je leur adressais à tous un sourire et un signe de tête tout en m’avançant jusqu’à mon époux. Il attend que je sois à ses côtés pour lever son verre et enjoindre tout le monde à la fête. Je fis s’envoler Ebryon de mon bras pour qu’il aille se percher sur l’une des poutres en hauteur puis levais mon verre bien haut. Je glissais doucement à Torrhen, de telle manière à ce qu’il soit le seul à l’entendre Merci pour cette toilette, elle est magnifique… Et j’ai aussi une surprise pour toi… D’ailleurs ce ne sera pas la seule. Yesaminda nous en a réservé une, et je sais que tu vas autant l’adorer que moi. Je te la montrerai plus tard… En attendant… Je regardais les hommes et les femmes en face de moi avant de déclarer haut et fort A vous tous, mes amis. A ce futur qui s’offre à nous grâce à votre courage, un futur de paix, de joie et d'équité... Je regardais quelques instants mon frère avant de continuer. C’est pour cela que j’ai décidé de renoncer à la Régence du royaume Peyredragon au profit du Prince Orys Baratheon, fils du Dragon. J’ai confiance en lui pour gouverner ses terres qui nous ont vus naître et grandir… Cela allait être une surprise pour tous… Sauf pour mon époux avec qui j’en avais longuement parlé. Nous devions l’annoncer plus tard, mais l’occasion s’y prêté bien. Il protégera Son peuple, et le guidera jusqu’à ce que le deuxième enfant que je porte soit en âge d'apprendre de lui, et à ses côtés, comment régner sur ses gens, sur ses terres afin de les faire prospérer, et de perpétuer leurs héritages. finis-je avant de poser ma seconde main sur mon ventre et de regarder Torrhen. Yesaminda me l’avait annoncé un peu plus tôt après m’avoir examiné plusieurs fois. C’était quelque chose qu’elle avait soupçonné plus tôt mais qu’elle avait préféré taire avant d’en avoir la certitude. Cela me faisait peur, énormément. Car, je n’avais pas vu un deuxième enfant de l’âge d’Aeden. J’avais d’abord paniqué avant qu’elle, et Kora n’arrive à m’apaiser et me rassurer. Tout irait bien, elles me l’avaient affirmé, et j’avais confiance en elles.


Citation :
Rhae est arrivée avec Baâl qui s'est installé avec les autres généraux, après avoir laissé Yesaminda retrouver son frère devant les portes. Elle se tient au côté de Torrhen, et a également parlé à toute l'assemblée. Elle a annoncé qu'elle renonçait à la régence des terres de Peyredragon au profit d'Orys. Il s'en occupera jusqu'à ce que le deuxième enfant qu'elle porte soit en âge de prendre sa succession













Spoiler:
 


Dernière édition par Rhaenys Braenaryon le Lun 6 Aoû - 15:55, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Messages : 2435
Membre du mois : 6
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impératrice Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Imperial March   Lun 6 Aoû - 11:08

Jon s'était retiré, là où il pouvait trouver de l'apaisement pour son esprit tout comme son cœur tourmenté. Il avait ainsi cherché aux abords de Fort-Darion, un lieu qui pouvait s'approcher au plus prêt de ce qu'on pouvait appeler un arbre-coeur, un espace sacré et si cher aux yeux des Nordiens. Maintenant que la guerre contre Harren le Noir avait été gagné, il avait besoin de retourner à sa foi, de se présenter sous un jour nouveau aux Anciens Dieux et de les remercier pour avoir su préserver sa vie, celle de sa famille, de son frère d'armes et de leur demander humblement de prendre soin de ceux qui avaient donné leur vie dans les différentes batailles qu'ils avaient mené depuis un an, une si longue année. Cela voulait également dire qu'il allait maintenant rentrer à Winterfell, en tant que roi et pas simplement comme le prince héritier qu'il était quand il était parti de chez lui. Il retrouverait son frère, Walton avait du tellement grandir en cette année passer loin de lui. Jon avait tenté avant son départ de se rapprocher de son cadet. La vie, son caractère, et le sien, les problèmes qui étaient toujours les mêmes au sein de la famille Stark les avaient éloignés, les avaient même opposés et pourtant ils étaient peut-être plus semblables qu'il n'y paraissait au premier regard. Il retrouverait également sa femme, ainsi que son enfant à naître. Celle-ci ne lui avait donné aucune nouvelle ce qui n'était clairement pas pour lui plaire, et il ne manquerait pas de le lui dire. Elle qui portait l'héritier du Nord ne prenait même pas la peine de lui assurer de son arrivée et de son état de santé à Winterfell. Finalement, la distance qui avait été imposé au jeune couple royal n'avait nullement été bénéfique pour le moment pour renforcer les liens entre eux deux et dans le fond, Jon était encore plus amer qu'auparavant par rapport à son mariage. C'était également pour cela que Jon était venu se recueillir, pour pouvoir puiser la force, pour pouvoir apaiser son âme concernant toute cette histoire. Il était malheureux de se rendre compte qu'il restait éternellement sur ses gardes, n'accordant que trop peu souvent sa confiance et même à ceux qui étaient censés être le plus proche de lui.

On finit alors par venir le trouver pour pouvoir lui annoncer que cette fois, le convoi de l'Empereur et de l'Impératrice ne se trouvaient plus très loin de Fort-Darion et qu'ils ne mettraient que peu de temps à rejoindre la forteresse même si l'engouement et la liesse de tous pouvaient peut-être ralentir le cortège. Jon n'était pas homme à aimer faire la fête, il était un loup solitaire qui était bien difficile à faire sortir de sa tanière. Sur un champ de bataille, il se sentait presque à l'aise, s’accommodant de ce mélange de sensations et de sentiments, entre appréhension, peur, excitation et colère. Mais en dehors de cela, il ne pouvait pas réellement dire qu'il était assuré. Quoique vu l'occasion qui se présentait aujourd'hui, il serait question que l'alcool coule à flots et qu'on finisse par faire un concours du dernier qui tiendrait debout à la fin de la soirée. Jon laissa le jeune page qui l'accompagnait lui raconter ce qu'il avait vu et entendu des préparatifs et de l'arrivée de la famille impériale dans son nouveau fief. Il sourit discrètement alors que le jeune garçon se laissait emporter et sans doute devait-il déjà imaginer ce qu'il vivrait ce soir, les saveurs du vin qu'il aurait lui-même l'occasion de savourer et l'ivresse qui ne manquerait pas de le gagner par la suite. Jon le remercia quand le jeune roi du Nord se retrouva devant ses appartements pour pouvoir se changer et ainsi porter un habit qui serait digne des festivités qui allaient avoir lieu.

Jon se rendit ensuite sur les lieux des festivités, toujours sous bonne garde même si ici il était en territoire ami. Son père était déjà présent quand il fit son entrée, et le souvenir de leurs dernières rencontres ne manqua pas de lui revenir en mémoire, causant un certain soucis et provoquant en lui une désagréable sensation qu'il ne désirait pas étudier pour le moment. Cependant, on ne tarda pas à lui mettre une chope dans les mains ce qui eut le loisir de détourner un instant son attention avant que l'impératrice ne fasse à son tour son entrée. Jon leva sa chope comme tous les convives après le discours de Torrhen et but ensuite une longue gorgée. Il ne fut pas plus étonner par l'annonce de Rhaenys concernant son demi-frère et sa prise de position sur le trône de Peyredragon, c'était une chose logique et Orys était quelqu'un de brave pour ce qu'il avait pu observer par lui-même, même s'il ne pouvait pas dire qu'il le connaissait réellement personnellement. Jon finit par avancer en direction du couple impérial. Il s'inclina devant leurs Majestés puis se redressa, essayant d'arborer un sourire sincère même si cela était peu commun du côté du jeune roi. « Je suis heureux de vous revoir, père. La victoire vous va à merveilles et votre retour est triomphant sur ses terres prêtent à accueillir la naissance de ce nouvel Empire. » Il se tourna ensuite vers Rhaenys et son sourire se trouva renforcer. « Ma chère belle-mère, vous ne cessez de vous embellir. Toutes mes félicitations. Et bienvenue à vous deux à Fort-Darion.»

Spoiler:
 


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile


avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 1467
Membre du mois : 19
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Imperial March   Lun 6 Aoû - 21:57

Je vois les Tully un peu plus loin. La Reine est belle. Très en beauté, apprêtée comme je ne l’avais encore jamais vue. D’un charme discret mais certain. Nos regards se croisent très brièvement et nous n’avons pas encore eu l’occasion de nous parler en dehors des politesses ayant eu lieu un peu plus tôt. Elle a l’air bien, à côté de Lyham. Lyham qui avait été sérieusement blessé dans sa bataille d’avant-garde, peu avant Eysines. Sa défaite nous avait forcés à agir vite, et avait poussé Harren à se jeter dans le piège, même s’il avait eu le renfort des troupes étant passés sur le corps des hommes Tully. Le sort de la bataille avait été dans la balance un bon moment. Mais nous avions finalement vaincu. Je salue spécifiquement l’homme de loin ; nous parlerions dès que le loisir nous en serait laissé. Mais depuis que j’étais passé au travers du feu et de la glace à Buron, je comprenais ce qu’il devait ressentir. L’année recommençait et avec elle, une nouvelle ère. Nous ne devions plus voir que cela, et non la rancœur de la défaite et de la difficulté oppressante de la guerre. Mais voilà ma femme. Belle et radieuse, portant mieux sa grossesse que lors de la campagne, où elle se sentait empotée. Là, elle était rayonnante. Ebryon au bras, qui s’envole sous les vivats. Je lâche un regard de connivence, un rien concupiscent, à mon épouse.


| Je n’avais jamais aimé les surprises avant de te connaître, maintenant, tu as tout gagné, je ne vais plus penser qu’à ça jusqu’à la fin de la soirée. |


Enfin, si je ne picolais pas trop, dans ce cas-là je ne penserais plus qu’à l’instant présent. Les deux cas m’allaient très bien. Rhaenys s’éclaircit la voix et commença à parler d’une voix forte. Elle annonce la fin de sa régence de Peyredragon, et le début de celle d’Orys, son frère. Je n’avais pas été contre l’idée, même si ça nous plaçait dans une situation délicate pour diverses raisons. C’était le choix de la logique avec celui du cœur, et il ne tenait plus qu’à nous que ce soit le choix de la raison. Un peu échauffé par le premier godet de brune que j’avais enquillé, j’acclamais Rhaenys et Orys avant de recracher ma dernière gorgée et de la regarder, éberlué.


Un deuxième… Que… Quoi ?



| De… Deux ? | questionnais-je, figé de stupeur


J’étais conscient que tout le monde allait nous regarder entre son discours, son annonce et ma réaction bruyante, mais j’étais sous le choc. Deux. Je savais que ça arrivait bien sûr, et que ce n’était pas toujours détecté au début. Rhaenys avait été empoisonnée, et elle avait eu un début de grossesse compliqué. Je lui prends les mains. Emu car bousculé, pris par surprise, ce qui était assez rare pour être souligné.


| Jorrāelagon, Jentys-zaldrïze |


Et je l’attire contre moi avec douceur, une délicatesse qu’on ne me connaissait que peu. Et l’embrasse tendrement. Puis je me retourne, entendant une voix bien connue. Je n’oubliais pas le motif de la dispute, la scission entre nous. Mais j’étais heureux de le voir en vie, en bonne santé, et un rien souriant. Je lui tape l’épaule d’une accolade à la nordienne, envoyant toute bienséance aux orties.


| T’as entendu ça, fils ? Deux louveteaux ! |


J’étais conscient des risques. Une cousine était morte en couches en donnant naissance à des jumeaux. Mais je ferais tout pour que ça n’arrive pas ; Rhaenys était bien entourée.


Spoiler:
 








Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 20217
Membre du mois : 199
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Imperial March   Mar 7 Aoû - 23:58

La demande de son frère de venir à Fort-Darrion l’avait quelque peu surprise, la Truite Argenté devait bien l’admettre. Elle qui veillait sur Vivesaigues depuis des mois était toute excitée à l’idée de quitter sa forteresse. Fort heureusement, depuis le départ de Lyham, elle n’avait pas eu besoin de mettre en application ses connaissances des différents plans de la ville de sa naissance. Il n’y avait eu aucun accident à annoncer à son roi et en cela elle était sereine. La jeune femme fut ravie d’apprendre que sa belle-sœur Alysanne ainsi que sa nièce Charissa serait aussi du voyage. Cela la rassurait de savoir sa nièce avec elle et même si Bran restait à Vivesaigues, il pouvait compter sur la vigilance de Lady Chléa Tully. La reine mère était une femme indestructible malgré les épreuves et Lysara savait que sa mère garderait avec soin la forteresse familiale. C’était peut-être aussi pour cela que Lyham partait avec une certaine sérénité toute relative à la guerre.

La sœur du roi du Conflans Libre prépara rapidement ses affaires dans l’espoir de prendre rapidement la route pour Fort-Darrion. La capitale impériale n’était pas si loin de Vivesaigues mais il y avait tout de même du chemin. Son esprit divagua légèrement lorsqu’elle entreprit de choisir quelques tenues plus festives que d’ordinaires pour rencontrer l’Empereur et l’Impératrice. Même si elle n’allait pas les voir comme pour une audience, elle ne doutait pas qu’elle finirait par les croiser lors d’une festivité. Un léger sourire passa sur son visage à l’idée de revoir son frère et de façon peut-être un peu plus surprenante, à l’idée de voir le roi du Bief Libéré avec qui elle conversait depuis peu mais dont les missives lui tiraient souvent un sourire aux coins des lèvres.

Le voyage se passa relativement bien et Lysara Tully arriva avec la reine du Conflans Libre et sa nièce à Fort-Darrion. Elle y retrouva avec joie son frère qu’elle laissa en compagnie de son épouse. La Truite Argentée pris le parti de veiller sur sa nièce malgré la présence de la suivante de Alysanne qui en avait la charge. Lysara aimait trop Charissa pour ne pas garder un œil sur elle. Et le jour de la fête donnée en l’honneur des vivants, des survivants de ceux qui restaient après toutes ces guerres, Lysara portait une magnifique robe. Elle avait pour l’occasion dénoué ses cheveux qu’elle laissa tomber sur ses épaules dénudées. Elle se tenait aux côtés d’Alysanne et de Lyham. Le regard de la Truite Argentée parcourait les lieux impressionnés par le faste et la beauté des lieux repris aux troupes de Lord Salfalaise. Elle inclina légèrement la tête alors qu’elle voyait le couple impérial puis elle leva son verre, sourire aux lèvres après leur discours. Lysara tenta un regard et un bref « félicitation » à peine audible mais lisible sur ses lèvres en direction de l’Impératrice. Elle ne savait pas si cette dernière le verrai ou non en réalité, les mots étaient sortis sans prévenir. Elle but quelques gorgées et laissa ses prunelles se poser sur les invités du couple impérial à la recherche de têtes connues. Elle reconnut le roi du Nord, son neveu en grande conversation désormais avec l’Empereur et l’Impératrice. Elle irait donc le saluer un peu plus tard. Puis son attention fut attirée par les paroles de son frère à l’attention de Alysanne. « Si tel est effectivement le cas, le voyage depuis Vivesaigues n’était peut-être pas prudent. » souffla-t-elle en direction du couple Tully.


Spoiler:
 



La Truite Argentée





Dernière édition par Lysara Tully le Mer 8 Aoû - 13:57, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse des Rivières et des Collines
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
♛La Truite Argentée♛
Messages : 805
Membre du mois : 61
Célébrité : Eleanor Tomlinson
Maison : Tully
Caractère : Intelligente ▪▪ Maladroite ▪▪ Dévouée à sa famille ▪▪ Lunatique ▪▪ Persuasive ▪▪ Orgueilleuse ▪▪ Curieuse
♛La Truite Argentée♛
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Imperial March   Mer 8 Aoû - 12:14

La nouvelle de l’arrivée de l’Empereur et de l’Impératrice s’était rapidement propagée, et en un rien de temps ils ne tardèrent pas à pouvoir observer une longue colonne d’homme d’armes et de cavaliers. Selon certaines rumeurs, l’armée revenait de Harrenhal après une nouvelle victoire contre l’ennemi. Harren n’était plus depuis la bataille d’Eysines, sa capitale venait d’être prise. Son héritier, et donc le nouveau roi des îles de Fer, aurait bien dû mal à surmonter de pareils événements. Il ne connaissait pas tous les détails de la prise de la légendaire forteresse, il n’avait eu le droit qu’à des rumeurs et des bruits de couloirs, rien de très probant pour le moment. Il était un homme de faits, peut-être qu’il en apprendrait davantage plus tard sur ce qui s’était passé. Garlan alla se positionner dans la cour du Castel afin d’assister à l’arrivée du couple tant attendu et leur arrivée. Une cérémonie aux drapeaux eut lieu, chaque bannière et épée des vaincus étant présentés aux deux dirigeants de l'Empire. L’Empire avait déjà défait nombre d’ennemis, mais il devrait encore en affronter un bon nombre avant d’arriver à établir la paix que tout le monde espérait.

Par la suite, les personnes présentes furent invitées à se rassembler dans la grande salle du château. Ayant déserté l’armée royale sans aucune préparation, il n’avait aucune tenue digne de ce nom pour ce genre d’événement. Heureusement, on lui fit cadeau d’une tenue sobre, mais élégante. Cadeau qui venait d’une couturière de Fort-Darion, le chevalier avait aidé son mari sur la place du Castel lors de son arrivée. Ce dernier lui avait proposé de lui payer un godet en récompense, mais il avait décliné, étant alors en compagnie de Lady Forel. Sa femme tint à le remercier en lui faisant ce cadeau, il eut même le droit à une cape où l’emblème de sa maison avait été brodé. Cela le gêna, mais il ne put pas refuser, il s’étala en remerciements auprès de la couturière. Des chevaliers, de nobles dames, des seigneurs et des membres de familles royales, tout ce rassemblement était des plus impressionnants.

Garlan tendit son verre en l’air suite au discours de l’Empereur et but une gorgée dans son godet. Il ne l’avait jamais aperçu auparavant, mais il avait tout à fait raison, l’amitié et l’unité, c’était pour cela qu’ils étaient rassemblés ce soir. Des gens du Nord, de l’Orage, du Conflans, de la Néra et même du Bief dans la même pièce, festoyant dans une même pièce, cela semblait encore improbable il y a peu, mais l’Empire avait permis cela, c’est pour une même cause qu’ils étaient tous réunis. Même s’il ne pouvait pas s’empêcher de penser que ce bon moment finirait par se faire rapidement éclipser par de nouveaux conflits et pertes, il essaya de mettre de côté cette sombre réalité pour profiter de l’instant présent. Le Bieffois s’inclina bien bas suite au passage du couple impérial près de lui et présenta ses félicitations pour l'heureux événement à venir. Il avait déjà aperçu l’Impératrice pour du couronnement de Kevan, cette dernière semblait rayonnée de bonheur. Lorsqu’ils furent passés, Garlan jeta des coups d’œil à droite et à gauche, il devrait peut-être engager la conversation avec les personnes alentours pour faire connaissance jusqu’à apercevoir un visage familier qui le mit en joie.

Se frayant un passage à travers la foule, il alla se planter r devant la dite personne, regard pétillant et sourire charmeur aux lèvres. « Yesaminda, j’ai crains ne pas vous apercevoir lors de cette soirée, il y a tellement de monde ! En tout cas, vous êtes  très élégante, je… » Son regard se porta ensuite vers la gauche et il aperçut qu’un homme se tenait à ses côtés, il ne l’avait jamais croisé auparavant, il se posa tout un tas de questions par rapport à la proximité qu’ils semblaient avoir.  Quelques gênantes secondes s’écoulèrent pour cet instant de réflexion, il reprit, son sourire se fit plus timide. Il se présenta tout de même à la personne qui tenait le bras de la jeune femme en inclinant respectueusement la tête. « Ser Garlan Goldwyne, enchanté. » C'était une façon de savoir à qui il avait à faire et la nature de son lien avec Lady Forel. Il s’adressa ensuite à celle vers qui il tournait toute son attention depuis quelques temps. « Veuillez m’excuser. Je n’avais pas vu que vous étiez accompagné, je ne souhaitais pas vous déranger… »

Spoiler:
 


“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Dernière édition par Garlan Goldwyne le Mer 8 Aoû - 16:58, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Goldwyne
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 1097
Membre du mois : 173
Célébrité : Joshua Sasse
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Jovial ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Imperial March   Mer 8 Aoû - 16:21

Lorsque Lyham serre mes doigts entre les siens, je me détends et incline ma tête vers lui. Je respire, et mon corps se fait plus souple. C'est si bon de l'avoir auprès de moi ! Je savoure ce moment, bien trop rare pour ne pas être éphémère, quand bien même nous ne sommes pas chez nous. J'aurais préféré me tenir avec lui dans la grande salle de réception de Vivesaigues, auprès de notre fils, de ma belle-mère et de tout le château. Mais enfin, même si Fort-Darion était une piètre consolation, c'était la première fois depuis longtemps que le cadre de nos retrouvailles était aussi chaleureux. Les derniers mois avaient été des plus éprouvants, et nous avions même failli nous perdre. La guerre, la sédition, le deuil et même le danger nous avaient éloignés. Aujourd'hui, après avoir échappé par deux fois à une mort certaine, je réalise plus que jamais à quel point ma vie sans lui n'aurait aucun sens, et combien il est important pour nous et ceux qui nous entourent de marcher ensemble et main dans la main. Je sais que d'autres combats sont à venir, et que cette fête est, comme toutes les autres, un moment volé. Mais lorsqu'il s'approche de moi et me souffle ses envies à l'oreille, je ferme un instant les yeux, frisonne légèrement et lui offre ensuite mon regard le plus tendre. Croit-il que je n'y ai pas pensé ?

| Alors sers-moi un autre verre... ! |

J'ai l'impression d'avoir quinze ans à nouveau, et d'être au soir de nos noces. Nous n'avions pas laché nos mains de toutes la soirées, n'avions jamais quitté l'un et l'autre du regard. Je n'étais qu'une enfant alors, mais je savais déjà qu'il n'y avait pas une chose au monde que je désirai d'avantage qu'un enfant de lui. En me faisant mère dans l'année qui avait suivie, il m'avait comblée au délà de ce que j'avais pu souhaiter, naissance suivie de deux autres encore. Donner la vie était le plus beau pouvoir donné aux femmes dans ce bas monde. Aussi, lorsque triomphante, l'Impératrice annonce qu'elle est enceinte, je me joins aux félicitations générales.

| Bravo ! |

C'est sincère. Jamais je n'oublierai que je dois la vie à Rhaenys Braenaryon, et que sans elle, ma fille aussi ne serait plus de ce monde. Elle est belle et forte, cette Impératrice, et tandis que l'extraordinaire créature qu'elle portait jusqu'alors dans ses bras s'envole dans les hauteurs de la salle, mon regard suit son ombre, un rien fascinée. C'est la seconde fois que je vois un dragon, et à chaque fois, ma réaction est la même : je peine à en croire mes yeux. Autour de moi, les convives aussi sont subjugués. On festoie, on se réjouit de la bonne nouvelle, et ce n'est que là que je distingue, parmi la foule, une silhouette familière. Elle s'avance vers l'Empereur et l'Impératrice, les félicite. J'ai envie de me précipiter vers lui et lui demander des nouvelles de son épouse, ma fille, mon Eleanor, mais l'étiquette m'en empêche. Aussi, je me tourne vers Lysara.

| Que voulez-vous dire, très chère ? Vous ne nous croyez tout de même pas en danger ici ? |

Spoiler:
 


family. duty, honor
it's the family name that lives on. that's all that lives on. not your personal glory, not your honor.▬ family.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Conflans libre / Dame de Vivesaigues
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Queen Of Free Rivers
Messages : 128
Membre du mois : 0
Célébrité : Annabel Scholey
Maison : Tully / Nerbosc
Caractère : Fidèle ▪ Têtue ▪ Observatrice ▪ Rancunière ▪ Passionnée ▪ Méfiante
Queen Of Free Rivers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Imperial March   Jeu 9 Aoû - 21:00

Les journées de la guérisseuse sont bien remplies depuis des jours, entre la surprise qu’elle prépare au couple Impérial et l’arrivée de leur héritier et la prise en charge des blessés, son temps est partagé entre le dispensaire de la ville et le castel. Elle se hâte de quitter le premier lorsque l’annonce de l’arrivée Impériale est clamé, plus que tout elle veut retrouver son amie l’Impératrice qu’elle n’a pas vu depuis son départ de la Griffonnière des mois plus tôt. Bien qu’elles aient maintenu une correspondance régulière, la guérisseuse n’a jamais cessé de s’inquiéter pour elle. Et un large sourire illumine son visage quand elle les voit arriver, mais elle n’a guère l’occasion de les approcher. Toutefois, elle partage l’enthousiasme de tous.

Spectatrice de l’hommage, elle s’extasie face à tout cela même si son regard ne quitte pas le couple Impérial. L’Empereur a subi nombreuses blessures, à vue d’oeil elle peut déjà affirmer que les cicatrices ne disparaîtront pas. Quant à l’Impératrice, elle la couve d’un regard enchantée tandis que cette dernière ne doit probablement pas se douter de ce qui se trame en elle, son ventre est bien plus arrondi qu’il devrait. Plus tard, elle a enfin l’occasion de pouvoir l’approcher, malheureusement l’entretien est bref, mais largement de quoi confirmer ce dont elle se doutait, Rhaenys attend des jumeaux. Après quoi, elle laisse l’Impératrice en compagnie de Kora qui la prépare pour les festivités, en attendant, elle se rend aux cuisines pour préparer une tisane avant de la retrouver.

Elle a mis des jours à rechercher les meilleurs artisans, des jours à imaginer cette pièce attenante à la chambre de Torrhen et Rhaenys, à mettre en oeuvre cette surprise qu’elle va devoir réarranger puisqu’elle n’est prévue que pour un enfant. Dans les tons ocre, la chambre est une multitude de rappel du Nord et de Peyredragon, mais aussi des parents, elle plait à Rhaenys, ce qui enchante la guérisseuse. Elle n’est pas au bout de ses surprises lorsqu’elle découvre un homme en compagnie de son oncle, elle se précipite dans les bras de son frère qui en fait autant. Son coeur bat la chamade tandis qu’ils se retrouvent seuls dans le couloir, la conversation est intense, ils ne se parlent pas beaucoup, mais elle comprend tout, son enthousiasme disparaît. La jeune femme reste dans les bras de Rahl et encaisse la mort de leurs parents tout en remerciant les Dieux de lui avoir rendu son frère.

C’est donc avec du retard qu’ils pénètrent dans la salle de banquet, frère et soeur ne se quittent plus, bras dessus bras dessous. Son regard se tourne vers le couple Impérial qui reçoivent les félicitations, ils ont raté le discours, mais la jeune femme prend son mal en patience, elle aura plus d’une occasion de pouvoir les retrouver plus tard puisque sa vie est désormais ici, auprès d’eux. Et auprès de son frère, elle l’espère. Par chance, elle parvient à croiser le regard de l’Empereur à qui elle adresse un sourire rayonnant, heureuse de le savoir en vie et futur père de jumeaux et pas le moins du monde gênée par sa balafre.

Ils sont abordés par un visage familier, Ser Goldwyne, à qui elle sourit tristement à son compliment concernant son élégance. “Garlan.” Le salut-elle lorsqu’il constate qu’elle n’est pas seule, le regard de son frère n’est pas vraiment amical d’ailleurs. La jeune femme lui presse l’avant bras pour le rappeler à l’ordre, ne pas faire défaut à leur oncle. Dernier membre vivant de leur famille, sans lui, elle ne serait pas là. “Rahl.” Se présente-t-il enfin bon gré mal gré. “Forel. Mon frère aîné.” Ajoute-t-elle en tournant un regard serein vers ce dernier. “Il a rejoint mon oncle il y a quelques semaines ne sachant pas où j’étais, nous venons de nous retrouver d’où notre retard.” Elle ne parle pas de leurs parents, l’heure est aux festivités, donc elle festoie d’avoir retrouvé son frère, elle pleurera leurs parents plus tard.

“Ser Goldwyn est un fidèle chevalier du Roi Gardener, le Roi légitime du Bief et fédéré à l’Empire.” Explique-t-elle à Rahl en cherchant le dit Roi pour que son frère puisse mettre un visage à ce titre. “Tenez nous compagnie si vous le souhaitez Ser. Vous êtes fort élégant ce soir, je ne vous ai jamais vu dans pareilles étoffes.” Et il faut dire que la tunique lui va à ravir, est-il possible de devenir plus séduisant qu’on l’est ? Son regard parcourt la tenue avec un brin de jalousie dans les yeux, une femme cherche encore à s’attirer les faveurs du chevalier.


Spoiler:
 





avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Forel // Guérisseuse de l'Empire // Suivante et sage femme de l'Impératrice
Âge du Personnage: 22
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 266
Membre du mois : 12
Célébrité : Nina Dobrev
Maison : Forel
Caractère : Bornée ▪▪ Passionnée ▪▪ Exubérante ▪▪ Attentionnée ▪▪ Autoritaire ▪▪ Érudite ▪▪ Tourmentée ▪▪ Généreuse ▪▪ Espiègle ▪▪ Romantique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Imperial March   Lun 13 Aoû - 19:08

Au cours de cette parade la Reine de l’Orage songe à l’histoire, elle ne saurait dire pour quelle raison la prise d’Harrenhall lui rappel le Pacte conclu des millénaires plus tôt entre les Premiers Hommes et les Enfants de la Forêt, la proximité avec l'Oeildieu sans doute. Un Pacte conclu après des siècles de combats entre deux peuples bien différents et une alliance pérenne jusqu’à l’arrivée des Andals. Comme quoi, rien n’est impossible lorsqu’on y croit.

Aujourd’hui, c’est encore sur ces terres que l’histoire change, avec la naissance de l’Empire. Torrhen et Rhaenys lui inspirent l’ancien et le nouveau. L’ancien, parce que les Nordiens sont les derniers à perpétuer les traditions et la religion des Premiers Hommes, ils ont survécus à l’invasion des Andals et se revendiquent encore Premiers Hommes. Le nouveau parce que les Targaryens sont la dernière famille royale à avoir rejoint Westeros, survivants au Fléau de Valyria, chevaucheurs et héritiers des derniers Dragons et à l’initiative de cet idéal qui réunit déjà 4 royaumes. Tous deux n’ont rien de quelconque.

Le premier sommet du collège impérial aura lieu d’ici peu, mais avant cela, place aux festivités au sein du castel. La guerre n’est pas terminée, mais ils peuvent bien rendre hommage aux héros. On l’avait prévenu sur les séquelles physiques de l’Empereur, pourtant, elle ne s’attendait pas à cela. Elle se souvient encore du visage mature avec qui elle avait bavardé au cours du conclave de Goeville, ce visage est toujours là, mais l’homme est bien différent et boiteux. Plus impressionnant malgré tout. Un conquérant. Quant à Rhaenys, elle reste fidèle à elle-même, mais elle remarque le soucis sur son visage en de rares moments. Elle s’inquiète pour Meraxes sûrement, toutefois, elle reste digne tout au long de la cérémonie d'hommages.

Ils se rejoignent tous dans la salle des fêtes par la suite, elle se mêle aux convives vêtue de sa robe aux couleurs bleu sombre avec des broderies qui rappellent pourquoi son royaume a pris le nom de l’Orage. Quand Rhaenys fait son entrée, Torrhen lance son discours, suivi de sa femme qui lancent les festivités. Argella est abasourdie, non par la nouvelle de la régence d’Orys, mais par la grossesse géméllaire de l’Impératrice, c’est une sacré nouvelle qui la réjouit, mais lui rappel aussi sa fausse couche. La Reine boit une gorgée, puis deux de sa chope, pour reprendre contenance avant de poursuivre sa conversation avec un général de l’Orage.

Elle s’excuse assez rapidement de lui fausser compagnie pour aller rejoindre la table du couple Impérial où se trouve déjà Jon, à qui elle sourit avant de se poster à son côté. “Vos Majestés Impériale, c’est un plaisir de vous retrouver et d’accueillir vos réjouissantes nouvelles. Je n’ai pour seule regret de n’avoir été à vos côtés malgré la présence de mes soldats, je sais qu’ils ont fait honneur à leur pays.” Après quoi, elle se tourne vers Torrhen qu’elle n’a pas revu depuis le Conclave un an plus tôt.

“Je tiens à vous présenter toute ma gratitude et mon infini respect quant à votre victoire sur Hoare, il nous a tant enlevé à tout à chacun, il est à sa place désormais. De plus, il ne m’a pas été donné l’occasion de vous présenter mon allégeance, ce que je fais officiellement en ce jour.” Déployant les pans de sa robe autour d’elle, fière et digne la jeune femme s’agenouille devant l’Empereur. Elle aurait pu le faire dans un cadre plus intimiste, mais elle n’a aucunement honte de ployer le genou devant toute l’assemblée. “Moi, Argella Durrandon de la dynastie Durrandon, Reine des Premiers Hommes et des Andals du Royaume de l’Orage, jure fidélité en mon nom et celui de mes vassaux à la maison Braeneryon. Je jure de respecter et faire respecter les termes et les lois de la Constitution. Je jure respect et assistance à tout royaume fédéré qui en appel à l’aide et me fait un plaisir et un honneur de siéger aux côtés des Souverains fédérés au Collège Impérial.”

La Reine de l’Orage se relève lorsqu’elle a l’accord de l’Empereur et se tourne vers Rhaenys, toujours aussi resplendissante que son dernier souvenir d’elle. “J’ai l’insigne honneur et joie de pouvoir vous compter comme une amie, je me réjouie véritablement de la naissance à venir de vos héritiers.” Malgré tout, malgré la douleur que ça éveille en elle, Argella est plus qu’heureuse pour son amie, même si elle présage l'inquiétude de Rhaenys, c’est un sujet qu’elles pourront sans doute aborder plus tard. “Bienvenue en votre nouvelle demeure.”






avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine fédérée de l’Orage, Conseillère du Collège Impériale.
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 831
Membre du mois : 27
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse - Passionnée - Bagarreuse - Indépendante - Fière - Téméraire - Intransigeante - Aventurière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Imperial March   Mar 14 Aoû - 14:16



Conflans, An 1, mois 4, semaine 3





Je lâchais un léger rire face à la réaction de Torrhen. Je m’étais bien doutée que cela serait surement un choc pour lui, comme ça l’avait été pour moi plus tôt dans la journée d’ailleurs. Deux enfants. Je ne m’y étais pas attendue. Et quelque part, cela me faisait extrêmement peur. Mais je n’étais pas toute seule, et j’avais toute confiance dans les talents de Yesaminda et des deux mestres qui seront présent lorsque je viendrais à les mettre au monde. Ils étaient le destin de l’Empire et de Peyredragon. Je n’étais pas peu fière d’offrir non seulement un héritier à cette entité que nous avions créée, mais également à ma terre natale, terre que je confiais désormais à mon frère. J’avais toute confiance en lui pour la gérer et la faire prospérer. Passé sa surprise, mon époux s’approcha de moi pour m’éteindre avec toute la tendresse dont il faisait preuve à mon égard avant de me souffler des mots en Valyrien, ces mots qu’il avait appris pour moi. Deux… lui soufflais-je comme confirmation avant de le laisser se tourner vers son fils qui vint nous féliciter, un bonheur que Torrhen partagea immédiatement avec lui sous mon regard attendri. Merci Jon. Joins-toi à nous, cela nous ferait plaisir lui dis-je avant de me tourner vers mon frère qui s’était lui aussi approché, en contournant la table. Je l’enlaçais et il me glissa à l’oreille combien ma confiance le touchait, avant de me promettre de prendre soin, non seulement des terres Peyredragon mais aussi de ses enfants que j’attendais. Je devais me retenir de pleurer de bonheur, avec grand difficulté. Et en voyant mes yeux légèrement embrumés, il me taquina afin de me faire rire, ce qui marcha parfaitement. Il était, après tout, la personne qui me connaissait le plus.

En voyant Argella approchait, je me détachais de lui, non sans garder sa main dans la mienne pour l’entrainer à ma suite et qu’il prenne place à mes côtés à table. J’écoutais mon amie avec attention et fus étonnée mais heureuse de la voir plier le genou devant Torrhen à la vue et au sus de tous, renouvelant ses serments qu’elle m’avait déjà fait. Je lâchais celle de mon frère pour prendre ses mains quand elle se releva pour nous féliciter et nous souhaiter la bienvenue dans ce château, dans notre nouvelle demeure. Argella… Je suis heureuse de voir que tu te portes bien. Prends place avec nous, s’il te plait. lui dis-je sincèrement avant de la lâcher puis de chercher du regard les autres têtes couronnées qui constituaient notre empire. En voyant Kevan, je me glissais jusqu’à lui pour lui porter la même invitation et de s’installer à côté d’Argella, avant de me rendre du côté des Tully. Lyham. Comment allez-vous cher ami ? lui demandais-je m’enquérant sincèrement de sa santé. Majesté Alysane, Lady Lysara, je suis heureuse de voir que vous vous portez toutes deux bien. J’espère que le voyage jusqu’ici n’a pas été trop pénible. M’accordiez-vous la faveur de vous ravir Lyham le temps de ce repas ?   dis-je en me tournant vers les deux femmes présentes. En nous serrant un peu, nous pourrions tenir à sept à la table, mais pas plus, j’en avais bien peur. J’avisais un domestique pour lui indiquer de rajouter les couverts et les chaises nécessaires, avant de me tourner de nouveau vers la famille royale. Je vous promets de ne pas le monopoliser outre mesure. Et dès demain, je demanderais à ce qu’une table plus longue soit installée pour que nous puissions tous diner ensembles. leur promis-je avant de tourner vers mon regard sur la personne de Yesaminda qui semblait en grande conversation avec un jeune homme que je ne connaissais pas. Et au vu du regard que portait son frère sur le dit homme, il devait sans aucun doute se passer quelque chose entre eux. Veuillez m’excuser un instant. leur dis-je avant de m’incliner légèrement et d’aller trouver Baâl qui se leva immédiatement en me voyant approcher. Je levais les yeux au ciel pour lui faire comprendre qu’il n’avait pas à agir ainsi, même si je savais déjà que cela ne changerait rien. Qui est-ce ? lui demandais-je en indiquant d’un regard l’homme qui m’intriguait. Mon général fronça un peu des sourcils Je ne sais pas… Voulez-vous majesté impériale que je me renseigne ? je soupirais et grimaçais Nous en avons déjà parlé Baâl, pas plus tard qu’avant d’entrer dans la salle. Rhaenys… Répétez après moi RHA E NYS lui soufflais-je avant de lui répondre. Non. Profitez de la soirée… Nous le saurons bien assez tôt. je serrais doucement son épaule avant de le laisser. Même si je n’avais pas obtenu de réponse, je savais que désormais nous serions trois à nous préoccuper de l’homme et nous assurer qu’il ne fasse aucun mal à Yesaminda. Je regagnais la table, embrassais sur la joue Torrhen avant de me rasseoir à ses côtés et de serrer sa main dans la mienne. Vyserion ou Saera Targaryen Braenayron… glissais-je doucement à mon époux avant de me tourner vers Argella qui se trouvait juste à côté d’Orys et lui demander Nous n’avons pas encore eu le temps de nous parler aujourd’hui… Comment vas-tu ? Le voyage n’a pas été trop éprouvant ?



Citation :
Rhae invite les têtes couronnés de l'empire de venir prendre place à leur table, même s'ils doivent tous se serrer pour cela ce qui donne en configuration :
Lyham Argella Orys Rhaenys Torrhen Jon Kevan

Elle est allée cherché Kevan et Lyham a leur table, en demanda à la femme et la soeur de ce dernier si elles ont fait bon voyage.

Elle interroge ensuite Baal concernant l'identité de Garlan qui parle avec Yesaminda, qu'elle garde à l'oeil -on sait jamais -.

Elle regagne la table pour souffler quelques mots à Torrhen avant d'interroger Argella.













Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Messages : 2435
Membre du mois : 6
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impératrice Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Imperial March   Mar 14 Aoû - 19:20

Jon n'avait pas compris tout de suite l'allusion de sa belle-mère. Ce n'est pas qu'il n'était pas intéressé par les paroles de celle-ci, il l'écoutait sans doute plus que n'importe qui dans cette salle en dehors de Bowen, bien évidement, mais une partie de son esprit continuait à être ailleurs, comme s'il n'arrivait finalement pas à se fixer sur quelque chose de précis. Cependant, quand il entendit son père le redire une seconde fois et que celui-ci vint alors à s'adresser directement à lui, Jon comprit l'ampleur de la chose et se met à sourire avec un peu plus d'ardeur et il vint alors à prendre son père affectueusement dans les bras, une première depuis longtemps mais quelque chose d'authentique néanmoins. « Deux louveteaux ! Je vois que tu as été productif ! Toutes mes félicitations. » Jon se mit à rire très légèrement, tout en regardant dans les yeux, venant à taper sa chope contre la sienne. « Nous voilà donc rassurés pour l'avenir de l'Empire et par la même occasion l'avenir de Peyredragon, l'héritage sera entre de bonnes mains, un futur meilleur vous tend les bras et à nous aussi par la même occasion. J'espère que je connaîtrais le même bonheur familial que le vôtre. » Si son visage semblait envoyer un message, ses yeux s'étaient néanmoins assombris alors qu'il continuait à vivre dans l'ignorance de savoir si sa femme allait bien et si son enfant avait survécu aux voyages jusque dans le Nord. Il savait ce qu'on attendait de lui, il savait ce qu'on attendait du nouveau couple royal du Nord, et il détestait rester ainsi sans nouvelle, totalement impuissant à cause de l'ignorance. Son voyage pour rentrer à Winterfell commençait à se profiler à l'horizon et il ne savait clairement pas ce qu'il allait retrouver là-bas et cela le mettait quelque peu dans un état de panique tout à fait désagréable à devoir gérer. Pour autant, il revint au moment présent et se tourna alors vers Rhaenys. « Ce sera avec un grand plaisir de vous joindre à vous. » Il s'inclina légèrement avant de se décaler et de se mettre en retrait pour pouvoir laisser passer les autres personnes qui auraient le désir de féliciter le couple royal pour cette heureuse nouvelle.

Jon continua à regarder les différents éléments se mouvoir dans la pièce, entre les serviteurs qui s'attelaient à remplir les verres et les penses de chaque personne, aux groupes qui se formaient avant de se dissoudre aux grès des nombreuses présentations et d'aussi nombreuses discussions. Il fallait dire que cela n'était pas rien, que la régence soit mise entre les mains de Orys Baratheon, qui avait su montrer sa valeur au combat tout comme sa loyauté à la couronne impériale, il était bien normal qu'il vienne à prendre son rôle. Maintenant qu'un second héritier se profilait, celui-ci serait automatiquement placé sur le trône de Peyredragon. Jon ne manqua pas de penser avec un vague sourire que le couple ne s'arrêterait sans doute pas là vu la complicité qui semblait les lier aux yeux de tous mais également dans l'intimité. Il sentit son estomac se nouer une nouvelle fois et il soupira doucement avant de vider sa première chope de la soirée. Il se dirigea alors vers la famille Tully qui avait fait le voyage jusqu'à Fort-Darion, il salua son beau-père ainsi que la sœur de celui-ci puis il termina par incliner sa tête devant sa belle-mère. « Me voilà heureux de vous retrouvez tous ici à Fort-Darion pour une soirée qui nous permettra de fêter ensemble notre victoire. Ainsi que de profiter d'un dernier moment avant que je ne vienne à repartir dans le Nord pour que je regagne Winterfell, mon trône et que je retrouve mon épouse également … » Il allait continuer à parler, il allait se mettre à poser une question, savoir si les parents de son épouse avaient des nouvelles de Eleanor … Ce qui serait alors inquiétant qu'ils n'en aient pas tout comme lui, mais qui serait complexe pour la situation du couple si elle n'avait pas eu le désir de lui donner des informations sur son voyage et son arrivée à Winterfell. Cependant, à ce moment-là, Rhaenys vint rejoindre la famille royale du Conflans libre, invitant Lyham tout comme lui à venir s'installer à leur table. Jon s'excusa poliement alors et vint prendre place de l'autre côté de son père. Cette soirée pouvait peut-être permettre de les rapprocher.

Spoiler:
 


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile


avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 1467
Membre du mois : 19
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Imperial March   Mar 14 Aoû - 20:33

Garlan avait cherché à savoir à qui il avait à faire et il fallait dire qu’il appréhendait la réponse qui lui serait donné. Après tout, voir leurs bras sans dessus-dessous comme ça, ça montrait que les deux individus étaient proches d’une certaine manière et le chevalier n’avait jamais vu cet homme. Peut-être n’était-ce qu’un ami, oui un bon ami qu’elle n’avait pas revu depuis longtemps, arrivé avec les forces impériales revenues d’Harrenhal. Oui ça devait être cela, du moins il essayait de s’en convaincre. Bien qu’une autre idée réussisse bien vite à se faire une place dans son esprit, il sentit comme une boule à travers la gorge et son estomac se nouer. Cet homme était peut-être son compagnon, c’était possible. Elle ne lui en avait jamais parlée auparavant, mais après tout, rien ne la forçait à tout lui dire, bien qu’ils se fussent livrés l’un à l’autre sur leurs histoires passées. Si tel était le cas, alors soit, mais il y percevrait un manque de confiance, ce qui le blesserait assurément.

Les présentations vinrent alors. Rahl, il pouvait enfin mettre un prénom sur cette tête. Forel…Son frère aîné ! Pour une surprise, c’était une surprise, et une bonne surprise assurément. Tout à coup les maux ressentis à travers son organisme disparurent en un claquement de doigt et il se sentit envahir par une vague de chaleur apaisante, c’était agréable. Il s’était fais trop d’histoires, beaucoup trop, pourquoi ? Il l’ignorait. Surement parce qu’il tenait plus à la jeune femme qu’il ne voulait le dire. Son frère donc, il était dis qu'il avait pu la retrouver, c’était inespéré, elle qui était persuadée que les membres de sa famille étaient morts pour avoir résisté au Tigre de l’invasion de Braavos. Le Bieffois était satisfait de lui avoir signifié de garder espoir. Où était le reste de sa famille, ses parents ? Peut-être qu’ils la rejoindraient au cours de la soirée. Ou bien, étaient-ils ailleurs, en sécurité, afin de pouvoir la rejoindre lorsque la situation sera plus stable pour eux.

Des questions, il s’en posait encore beaucoup, mais ce n’était guère le lieu pour questionner Yesaminda et puis il n’allait pas lui gâcher les retrouvailles avec son frère. Garlan se retrouvait apaisé, et la jeune femme fit les présentations entre les deux messieurs. Il capta le mauvais regard du dénommé Rahl, un comportement on ne peut plus classique d’un frère souhaitant protéger sa sœur. Ayant lui-même des sœurs, qu’il n’a plus vu depuis fort longtemps certes, il ne veut que leur bonheur et comprenait donc la réaction du frère de Lady Forel. Il devrait tout de même resté prudent dans ses propos, un mot de travers auprès de la ravissante jeune femme, et la situation pourrait tourner au vinaigre, il ne connaissait pas du tout le comportement de Rahl. « Je suis heureux que vous avez pu retrouver les vôtres, Yesaminda. J’imagine que vous avez énormément à vous dire depuis le temps que vous ne vous êtes plus vu.   »  Se contint-t-il de répondre avec un sourire chaleureux.

Elle l’invita à rester parmi eux, c’était fort aimable de sa part et Garlan profitait de chaque instant passé en compagnie de la jeune femme. Cependant, au vu du regard de son frère, il ne s’attarderait pas plus que nécessaire. Elle le complimenta sur sa tenue, il pouvait encore remercier la couturière mille fois pour cela. Il passa une main sous sa cape pour la présenter plus en avant et s’expliqua : « Il s’agit d’un cadeau que j’ai reçu de la part d’une couturière de la ville, marié auprès d’un homme que j’ai pu assister sur la place du Castel. Mon départ précipité de l’armée royale fit que je suis parti avec très peu effets personnels. Je n’ai pas pu refuser ce cadeau pour cette soirée qui s’annonçait grandiose.   »  Elle était vraiment ravissante, très belle, Garlan la trouvait jolie même lorsqu’elle s’habillait simplement, mais là ce soir, elle était magnifique, il ne put se faire s’empêcher de lui faire un compliment détourné, essayant ainsi de ne pas s’attirer les remontrances de son frère. « Votre frère empêchera bien des courtisans de vous faire la cour en cette soirée, ma dame, car dans de tels atours, il est plus que certain que vous avez retenu l’attention de plusieurs hommes dans cette salle…   »  Dont la sienne, et pas que ce soir, mais il ne se permit pas de finir sa phrase.

Il entrevoit Kevan du coin de l’œil se rendre à une table formée par les têtes couronnées de l’Empire, leurs regards s’entrecroisent, il lui fit un signe de tête et un sourire bienveillant pour le saluer. Il reporta son attention, sur Rahl, cherchant à engager la conversation avec lui. « Vous n’êtes pas trop dépaysé, Rahl ? Certes avec l’hiver, vous ne découvrez certainement pas nos contrées dans ses meilleurs jours, mais j’imagine que le climat à Braavos est beaucoup plus doux ?   »  

Spoiler:
 


“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Goldwyne
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 1097
Membre du mois : 173
Célébrité : Joshua Sasse
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Jovial ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Imperial March   Mer 15 Aoû - 18:51

La cérémonie pour l’arrivée du couple impérial, une nouvelle fois victorieux devant Harrenhal, avait été tout à fait au goût de Bowen. Il avait vu avec une certaine fierté nombre de ses hommes, dont son propre beau-frère, Ser Cerwyn, déposer les bannières prises à l’ennemi lors des différentes batailles auxquelles ils avaient participé. Voir la livrée du Nord, dont il était désormais le garant, ainsi honorée lui avait fait grand plaisir même si, de manière générale, son humeur était au beau fixe ces derniers temps, avec la libération de sa sœur, la naissance de son fils et les dernières victoires sur le Noir. Contrairement au lendemain d’Eysines, il se sentait enfin d’humeur à célébrer, comme il l’avait déjà fait exceptionnellement pour la naissance de son garçon. Parbleu, à force de boire, il allait finir avec une abominable gueule de bois pendant plusieurs jours ! Enfin, c’était pour la bonne cause … Pour la cause de la victoire !

Il avait pénétré dans la grande salle accueillant les célébrations nobiliaires auprès de sa sœur et de son époux, puisqu’il quittait rarement la compagnie d’Alysane depuis leurs retrouvailles, sauf évidemment lorsqu’elle désirait rester seule avec son mari, ou que lui-même avait de la visite ou des obligations l’éloignant d’elle. Cependant, il avait tenu à être présent, sans doute un peu trop, afin de s’assurer qu’elle allait bien ou du moins, d’apaiser un peu ses angoisses. Quoiqu’on en dise, ce qu’elle avait vécu n’avait rien d’anodin, et il espérait profondément qu’elle rentrerait dans le Nord avec tous ceux qui seraient démobilisés prochainement. Elle avait un petit garçon, et il n’osait imaginer les tourments de Benjen lorsqu’il avait dû comprendre que sa mère avait été capturée, puis libérée.

Du coin de l’œil, il vit les têtes couronnées s’asseoir, adressant quelques signes discrets à ceux qu’ils connaissaient, à savoir le couple impérial, les Tully et évidemment Jon, son Roi avant de reporter son attention sur sa sœur et son beau-frère, à qui il demanda de s’asseoir sans l’attendre. Ce fut donc sous leurs yeux légèrement interrogatifs qu’il continua d’avancer, cherchant visiblement quelqu’un du regard, amusé néanmoins par le charivari déclenché par l’annonce à voix haute de l’épouse de Torrhen. Manifestement, elle était persuadée de porter des jumeaux, et l’heureux père n’était point au courant de cette présomption. Au moins, on ne pouvait pas dire que le Vieux Loup n’avait pas encore la sève de la jeunesse qui coulait en lui. Après trois enfants dont deux mâles d’une première union, voilà qu’il engendrait encore en temps de guerre, deux nouveaux rejetons !

Enfin, il trouva la personne qu’il cherchait, et complimenta donc Lady Redwyne sur sa mise, avant de lui demander si elle était bel et bien décidée à perpétrer leur petite surprise. Avec un charmant sourire, la native de Peyredragon acquiesça, et ils se dirigèrent tous deux vers la grande table royale, non sans rester à une distance respectueuse le temps que tous s’installent, discutent, et renouvellent éventuellement leur allégeance en toute solennité. Une fois certains de ne point déranger, Bowen s’avança, la dame à son bras, avant de s’incliner profondément :

« Majestés Impériales, Majestés, si vous le permettez, Lady Redwyne et moi-même aimerions vous offrir la première composition musicale de la soirée … En l’honneur de la victoire, et en tant que synonyme de l’amitié entre les peuples de l’Empire … Peut-être aussi, si nous l’avons bien compris, en l’honneur des heureuses nouvelles et belles et nombreuses naissances à venir. »

Ils se retirèrent auprès des autres musiciens, là où Bowen avait demandé à ce que sa cornemuse soit entreposée, tout en laissant Lady Redwyne s’emparer de ses propres instruments, typique de Peyredragon. Ils entamèrent une mélodie entraînante, dont les sons rugueux du Nord étaient compensés par la délicatesse des mélodies peyredragoniennes. L’ensemble était étrangement harmonieux, une fois la surprise passée de voir deux traditions musicales aussi dissemblables ainsi associées. Cela lui rappelait les banquets de son enfance à Motte-la-forêt, quand son père et son oncle jouaient, accompagnés de sa mère, davantage portée sur la lyre, dans une composition joyeusement désordonnée où comptait seulement la joie d’être ensemble et de célébrer la vie. Cette soirée, comme ces jours d’avant, avait un parfum joyeux d’éternité.

Spoiler:
 



Through the darkness, we shall survive et rise again, stronger, because we are the Iron Fist, and we strike the ennemies of the North.




Spoiler:
 


Awards:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sénéchal du Nord, Lord de la maison Glover
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nous levons le poing.
Messages : 519
Membre du mois : 0
Célébrité : Richard Madden
Maison : Glover
Caractère : Mélancolique ♦ Loyal ♦ Sans pitié ♦ Gestionnaire avisé♦ Rancunier ♦ Bon combattant ♦ Torturé ♦ Galant♦ Austère♦ Discret♦
Nous levons le poing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Imperial March   Jeu 16 Aoû - 13:29

On trinque et on s’incline alentours. Ce soir, au diable ma morgue habituelle. Au diable la nostalgie, le passé sans cesse ressassé. Ce soir, la vie est belle. Je sens encore ma lame passer derrière la clavicule du Noir, briser ses côtes, percer ses organes et déchirer ses chairs. Mon corps est parcouru d’un frisson de satisfaction sauvage, de pur bonheur lié à l’accomplissement, enfin, de ma vengeance. Choqué toutefois par l’annonce de ma femme, j’avais l’impression que mon cœur épuisé par vingt-cinq ans de guerres et de drames allait éclater. Elle me confirme en attendre deux. C’était rare, et c’était souvent source de problèmes. Mais cela pouvait arriver. Le souffle coupé, je dus déglutir pour me redonner un semblant de contenance. Je frottais doucement le bas de son dos, l’attirant contre moi pour un baiser sur son front, l’amour murmuré contre ses cheveux. Mon fils nous félicite. Autant de bonne volonté de sa part, je n’avais pas l’habitude, mais cela me fit tant plaisir que je lui tapais à nouveau l’épaule d’une tape paternelle et riais en lui disant qu’il avait intérêt à en faire, des portées de louveteaux.


Une présence se fait sentir près de nous et je me tourne dans cette direction. Une dame brune, visiblement de haut parage, que je reconnais, bien sûr, comme l’une des souveraines fédérées de l’Empire. Argella Durrandon. Qui semblait être devenue dure et inflexible depuis notre précédente rencontre à Goeville, un an plus tôt. Entretemps m’étaient parvenus le récit de ses exploits. La charge avant le siège d’Accalmie, sa sortie. Les batailles contre le Bief. Son redressement d’un pays dévasté par l’invasion du fourbe Yoren Hoare. La Reine nous salue et je lui réponds d’un large sourire, tandis qu’elle s’agenouille. Je n’ai pas toujours été sensible à la flatterie, mais je vivais la victoire sur Harren avec tant de délectation, après près de quinze ans à le combattre et à le redouter… Je place ma main juste au dessus de son cuir chevelu, frôlant sa longue crinière brune.



| Vous vous tenez déjà à nos côtés, votre Grâce. Depuis le tout début de l’Empire. Depuis que nous avons choisi de nous unir contre l’ennemi commun, qui avait envahi chacun de nos royaumes. Vous avez accepté de lier votre destin au nôtre au pire moment, alors que nous combattions à un contre trois sur tous les fronts. Et pour cela, c’est moi qui doit vous rendre hommage. |


Je tapote ma jambe gauche, raide, douloureuse. Harren ne s’était pas laissé tuer sans emporter un bout de moi.


| Je ne puis m’agenouiller à mon tour, pas sans risquer de devoir quémander de l’aide à me redresser. Mais je vous rends hommage, ma Dame. Et je suis honoré non seulement de votre confiance, mais de votre présence. Cette maison est aussi la vôtre. |


Je ris doucement aux paroles de mon épouse, non loin. Et de ses remontrances pour sa Main. Au diable l’étiquette de cour, visiblement. Je me sentais en forme, je me sentais jeune. Ce soir, c’était fête, et je ne comptais pas rester assis malgré ma jambe. Alors que Bowen lance pour de bon la fête avec une musique visiblement née de diverses influences, je me rapproche de Rhaenys et salue une fois de plus de la tête les Tully. J’attire ma femme contre moi, avec délicatesse au regard de son état, mais non sans fougue.


| Laissez donc les préoccupations de places et de repas pour une autre fois, ma mie, et venez donc faire danser votre époux, pendant qu’il a encore ses deux jambes pour le faire. |


Et nous dansons, à notre rythme. Serrés, comme dans les vieilles balades nordiennes. Je hume l’odeur de ses cheveux contre ma barbe, et ma main gauche vient cueillir sa chute de reins pour coller son ventre arrondi contre ma tunique de cuir noir. Je lui souffle.


| Comment pourrais-je jamais te remercier de tout ce que tu m’apportes, mon amour ? |


Demain, j’irais peut être mener des dizaines de milliers d’hommes à la mort. Mais ce soir, je voulais rester loin de ces considérations.



Spoiler:
 








Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 20217
Membre du mois : 199
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Imperial March   Ven 17 Aoû - 13:48

Difficile de ne pas sourire à la réaction de ma femme vers qui j’incline la tête pour confirmer cette pensée que nous avons commune. Et je lève mon verre en direction du couple impérial, applaudissant à tout rompre à la nouvelle qu’ils annoncent. Voilà qui augure le meilleur pour l’avenir, c’est certain. Je commencerais presque à me détendre, même si je grimace aux propos de Lysara que je fixe, intrigué, essayant d’ignorer cette angoisse qui ne fait que revenir de plus belle.

Mais je me contente de suivre des yeux la Reine de l’Orage qui prête officiellement allégeance au couple impérial, avant de voir mon gendre s’approcher de nous. « Je suis heureux de vous voir en bonne santé également et de pouvoir profiter de ce moment unique avec vous. » J’hésite un instant, sans trop oser lui dire que je n’ai guère eu de nouvelles de son épouse, ne désirant pas inquiéter Alysanne outre mesure. Nous verrons cela plus tard. Inutile d’assombrir un moment qui va probablement entrer dans l’histoire de notre Empire pour des incertitudes. Je n’ai pas le temps d’ajouter quoi que ce soit que l’Impératrice s’approche de nous. Et le sourire que je lui adresse est des plus sincères. J’incline légèrement la tête à sa question avant de souffler, non sans poser une main sur l’épaule de mon épouse. « Bien mieux maintenant. Et je peux vous féliciter de près maintenant pour cette grande nouvelle. » J’arque un sourcil au reste de ses propos, un rien surpris, mais je m’exécute, effleurant la joue d’Alysanne. « Réserve-moi la première danse. Même si je ne suis pas des plus vaillants, je m’en voudrais qu’on nous l’enlève. »

Je suis alors l’Impératrice, m’installant auprès de la Reine de l’Orage avec qui je n’ai encore pas pu faire connaissance. Je la regarde un instant, curieux, avant de me pencher vers elle, non sans sourire. « Je cherche la meilleure façon de vous présenter mes hommages, mais je ne suis pas encore totalement familier avec ce genre de choses. Permettez-vous juste de vous dire que je suis enchanté de vous rencontrer enfin. J’ai beaucoup entendu parler de vous majesté. » Tout autour de nous, les échanges continuent et je vois au bout de quelques minutes la silhouette familière du Glover se rapprocher de nous. Je lui adresse un signe de la tête, heureux de le voir en bonne santé lui aussi et, quand il parle d’une composition musicale, je ne peux m’empêcher de lever les yeux en direction de mon épouse, lui adressant une oeillade complice. Il semblerait que le temps de la première danse arrive plus vite que je ne l’aurais cru. Alors, je me rapproche de mon épouse à qui je tends la main, pour me joindre aux autres couples qui dansent joyeusement autour de nous, oubliant un instant tout ce qui nous attend demain. Profiter un peu, réaliser à quel point les choses ont pu changer ces derniers mois, voilà qui est déjà une bonne chose non ?

Spoiler:
 


Family - Duty - Honor
I am not bound to win, but I am bound to be true. I am not bound to succeed, but I am bound to live up to what light I have.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Honor, Family, Duty
Messages : 488
Membre du mois : 24
Célébrité : Sam Heughan
Maison : Tully
Honor, Family, Duty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Imperial March   Mar 21 Aoû - 12:07

Pour une fois que je ne discute même pas les ordres de mon père quand il s’agit de se préparer. Il s’agit d’une soirée importante et c’est en réalité pour ne pas faire honte à mon frère aîné Lucas que je me suis promis de bien me tenir et me faire discret et de ne pas sortir avant le reste de ma famille. C’est aussi que… l’événement est important : grâce à l’empereur et à ses victoires les gens ne subiront plus les abus d’Haren le noir. Je suis le reste de ma famille jusqu’à la grande salle et Lucas me fait un petit clin d’œil que je lui rends. L’ambiance est vraiment bonne, mais malgré tout je me mets un peu à l’écart, je n’ai pas spécialement envie de rester collé à mon père toute la soirée. Si je peux éviter c’est tout aussi bien.

Je lève mon verre avec les autres pour saluer le discours et l’invitation à faire la fête de l’empereur. De là où je suis je peux facilement jauger son apparence. Un nordien, tout ce qu’il y a de plus nordien, mais avec une autorité naturelle qui se dégage de lui. L’impératrice est des plus majestueuse, j’hésite à savoir lequel du couple empereur est le plus impressionnant,annonce qu’Orys Barathéon prendra la tête des terre de Peyredragon et qu’elle est enceinte ! Je lève mon verre à son honneur sans pour autant me mêler aux autres, les nobles se succèdent pour féliciter le couple de leur victoire et du double heureux événements. J’espère pour l’impératrice qu’elle n’aura nulles complications ou de morts-nés. Je demande aux Sept de veiller sur elle.

Je sursaute en sentant une main sur mon épaule. Lucas s’assure que tout aille bien et je le rassure d’un mouvement de tête. Il repart discuter avec d’autres chevaliers et je m’appuie contre le mur. De ce que je sais le prince Jon a un frère plus jeune. Frère que je ne vois pas. De toute manière je lui aurais dis quoi ? Absolument rien. Je reste sagement dans mon coin à profiter de la soirée à ma manière, un fin sourire aux lèvres.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Noble
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 38
Membre du mois : 16
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Imperial March   Lun 27 Aoû - 20:32

Lysara se tenait près de son frère et de sa belle-sœur. Son regard parcourait la pièce et allait d’invités en invités. Elle se tenait le plus droit possible et tentait de ne pas baisser les yeux. Alysanne Tully réagit rapidement à sa remarque. La Truite Argenté la regarda fixement, surprise par ses paroles. Elle ne voulait pas inquiéter sa belle-sœur et souveraine. « Oh non, Alysanne. Nous sommes parfaitement en sécurité ici. Personne n’oserait venir s’en prendre aux invités de leurs Majestés Impériales. Au plein cœur de l’empire, ici, à Fort-Darion, cette personne serait folle. » répondit la jeune fille qui se voulait rassurante. Elle se rapprocha de la souveraine du Conflans Libre et reprit. « Je disais cela parce que vous parliez de possible grossesse. Ou bien me serai-je fourvoyée en ce qui concerne votre petite discussion avec mon frère, ma chère. »

Lysara était heureuse peu importait la réponse de sa belle-sœur. Son enthousiasme laissa place à de la curiosité lorsque la reine de l’Orage marcha jusqu’au couple impérial pour leur prêter allégeance. La princesse du Conflans regarda la souveraine avec les yeux qui brillaient. La reine Argella était une femme magnifique. Elle était une guerrière tout comme l’impératrice. Mais le sourire de la jeune femme s’effaça lorsque l’impératrice s’approcha de son frère, de sa belle-sœur et d’elle. Lysara inclina la tête et plongea dans une révérence des plus solennelle. « Majestée. » souffla-t-elle alors que Rhaenys la saluait. « Fort heureusement Vivesaigues n’est pas très loin de votre capitale Majesté. » répondit simplement la Truite Argenté. Quant à laisser son frère rejoindre la table des Braenaryon, elle préféra sa belle-sœur répondre à l’impératrice. Et comme une tête couronnée ne vient jamais seule, Jon Stark vint les saluer. Lysara lui sourit heureuse de revoir l’époux de sa nièce en vie et en bonne santé. « Plaisir partagé Jon. Et je gage que ma nièce est impatiente de vous avoir à ses côtés. »

Puis Lyham et Jon rejoignirent le couple impérial, laissant les eux femmes de la maison Tully. Lysara attrapa un verre et porta à ses lèvres le liquide. De sa place, elle regarda aussi un jeune homme aller à la table de Torrhen et Rhaenys, pouvait-il s’agir du roi du Bief Kevan Gardener ? « Dites-moi ma chère Alysanne, s’agit-il de sa Majesté le roi du Bief Kevan Gardener qui vient de rejoindre la table de leurs Majestés ? » demanda-t-elle à sa belle-sœur. Puis son regard fut attiré par un jeune garçon. « Qui est-ce ? » questionna enfin Lysara en désignant d’un signe de tête le jeune garçon. Un sourire finit par se dessiner sur ses lèvres alors que la musique s’élevait dans la salle. Lyham revint vers elle pour faire danser son épouse et Lysara les regarda s’éloigner sur la piste de danse. Inspirant profondément, Lysara s’approcha du roi du Nord. « Accepteriez-vous d’accorder une danse à votre tante, Altesse ? » La truite Argentée sourit à l’époux de sa nièce et effectua une brève révérence tenant avec légèreté chaque pan de sa robe.


Spoiler:
 



La Truite Argentée



avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse des Rivières et des Collines
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
♛La Truite Argentée♛
Messages : 805
Membre du mois : 61
Célébrité : Eleanor Tomlinson
Maison : Tully
Caractère : Intelligente ▪▪ Maladroite ▪▪ Dévouée à sa famille ▪▪ Lunatique ▪▪ Persuasive ▪▪ Orgueilleuse ▪▪ Curieuse
♛La Truite Argentée♛
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Imperial March   Lun 27 Aoû - 22:51



Conflans, An 1, mois 4, semaine 3





Je fis un sourire aux deux femmes proches du nouveau Roi du Conflans, un Roi que je leur ravissais. J’inclinais légèrement la tête à la réponse de Lysara Tully, puis je repris la direction de la table impériale au côté de Lyham. Je serrais doucement sa main dans un geste de réconfort. Même s’il ne le disait pas, je pensais arriver à déchiffrer ce qui se passait en lui et quelles étaient ses pensées. Cela me semblait logique commençant à connaître l’homme qu’il était. Ses mots en cachaient d’autres, d’autres qu’il ne voulait peut-être pas exprimer ici devant tous ou simplement devant moi. Peut-être craignait-il que ce qu’il puisse penser je le pense aussi ? Ce n’était pas le cas et j’estimais qu’il était bon de lui dire, particulièrement en cette soirée pleine de promesses. Alors quand nous regagnions la table impériale, je lui dis doucement, sur le ton de la confidence J’en suis soulagée Majesté que vous soyez en bonne santé, soyez en certain… Et si vous me le permettez, j’aimerai partager avec vous des paroles qui me sont très chères. C’est là quelque chose que mon Père me répétait souvent… « Parfois, il faut apprendre à tomber plusieurs fois avant d’arriver à grimper tout en haut du plus grand arbre du jardin ». Je lui fis un sourire, et sans attendre de réponse, je le laissais à sa place pour rejoindre Torrhen. J’espérais que cela l’apaiserait et l’aiderait à réfléchir à sa situation. Je croisais le regard d’Orys qui m’avait entendu dire ses mots là au roi du Conflans Fédéré, des mots qui résonnaient également en lui, et qui faisait briller dans ses yeux cette même étincelle qui animée les miens. Malgré Dorne, et même si notre relation n’était pas encore ce qu’elle était jadis, nous gardions cette complicité qui nous liait. Et il restait l’homme qui me comprenait le mieux dans cette pièce, même si Torrhen pourrait prétendre à cela d’ici quelques temps.

Je portais à mes lèvres un verre que je reposais bien vite en voyant s’approcher Bowen Glover de notre table, accompagné de Daena. Je les regardais un peu surprise, surprise de les voir à côté l’un de l’autre, et surprise par leurs paroles. Je les suivais du regard jusqu’à ce qu’ils rejoignent les musiciens. L’homme prit une cornemuse, et la jeune femme une vièle Peyrdragonnien. A peine les premières notes résonnaient que je prenais la main de Torrhen pour m’avancer avec lui, non sans rire à ses paroles. Je le laissais mener cette danse sur cet air étrange mais très agréable. Les deux styles étaient très différents, mais ils étaient arrivés à les harmoniser à la perfection. La glace et le feu… Si opposés et pourtant si proches. C’est un merveilleux mélange. lui dis-je doucement, comme si nous n’étions que seuls ici. Profitons de ces merveilleux cadeaux que nos Dieux nous ont accordé. Ensembles. lui glissais ensuite répondant à sa question qui n’en était finalement pas une. Harren était mort. La guerre n’était pas encore fini mais la victoire était grande, assez pour la fêter dignement. Ne trouves tu pas tout cela beau ? Cette union, cette paix qui règne ce soir dans cette salle. Peu importe d’où ils viennent, regardez les donc se mélanger, rire, manger, boire, danser ensembles, comme des amis, comme des frères. Nous avons accompli là quelque chose de magnifique… Et ce n’est qu’un début. ajoutais-je non sans fierté, non sans joie surtout. Oui c’était vraiment un beau rêve que ce que nous souhaitons, un rêve qui prenait vie sous nos yeux ce soir.





Citation :
Rhae fait un signe à Lysara suite à ses paroles.

Elle rattrape Lyham pour lui glisser quelques mots avant de regagner sa place.

Elle se laisse entraîner par Torrhen dans cette danse et lui parle.




[/quote]









Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Messages : 2435
Membre du mois : 6
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impératrice Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Imperial March   Mar 28 Aoû - 9:46

La souveraine assume totalement sa décision, son choix, et n’a pas honte de renouveler son voeu d’allégeance devant assistance. L’année dernière elle n’était qu’une princesse impétueuse face à un roi guerrier, aujourd’hui c’est une souveraine inflexible face à son empereur qui n’a plus ses preuves à faire. Il lui tarde de pouvoir se retrouver en sa compagnie, de pouvoir discuter avec ce redoutable guerrier comme ils l’ont fait autrefois. “Et vous avez lié votre destin au mien malgré les difficultés de mon royaume.” La menace d’invasion était bien présente à sa frontière avec le Bief et elle les avait renvoyé d’où ils venaient, mais ça ne les a pas empêché de revenir, cette fois, elle a pu compter sur les renforts de l’Empire. Torrhen lui signifie qu’il ne peut l’imiter, mais lui rend hommage.

C’est auprès de Rhaenys qu’elle se tourne ensuite, sourire aux lèvres et assez contente de la retrouver. Depuis son arrivée à Fengué et son départ, elles ont noués un lien d’amitié bien étrange. Du moins, ça l’est devenu la veille de son départ, l’orageoise y pense quelquefois, mais pour l’heure, elle se contente simplement de constater qu’elle va bien. Après quoi elle s’empresse de placer les souverains à leur table. “Tu avais fort à faire aujourd’hui et nous aurons l’occasion de nous parler dans les jours à venir. Je vais beaucoup mieux depuis que j’ai posé le pied au sol, tu connais mon aversion pour les eaux, mais ta guérisseuse m’a été d’un grand secours.”

Argella se retrouve entre Baratheon et Tully. Elle connaissait ce nom bien avant d’apprendre sa capture et sa reddition au Nord et Peyredragon, bien avant qu’il soit couronné Roi. “Et moi donc Majesté…” Répond-elle un peu sèchement avant de réparer son erreur. Tully, ce commandant qui avait participé à la conquête de la néra qui appartenait jusqu’alors aux Durrandon. Fort heureusement, elle a bénéficié de plusieurs mois de réflexion pour se faire à l’idée qu’il est désormais fédéré à l’Empire, donc son allié. “Nous ne sommes jamais assez préparé, pas même ceux qui y sont destinés et vous avez fait preuve d’un courage sans mesure pour libérer votre peuple du Noir. Invitez-moi à dîner un de ces soir, je serais heureuse de faire votre connaissance, en compagnie de votre femme il va sans dire.”

Un homme et une femme s’avancent et entament les festivités avec leurs notes. Maris et femmes disparaissent pour aller danser, étant donné que le sien est absent et destitué de ses titres de l’orage, elle n’a aucun cavalier. Pourtant, Orys lui tend la main pour l’inviter à danser, ce qu’elle accepte, même si elle n'en a aucune envie. Il serait ridicule de rester plantée là, à regarder les autres couples danser pendant qu'elle sirote son verre. Sa mère avait du batailler pour apprendre à danser à sa fille qui se montrait très mauvaise élève, jusqu'à ce que cette dernière fasse l'effort d'apprendre pour ne plus l'avoir sur le dos. Il faut dire qu'à chaque festivités la Princesse ne manquait jamais d'avoir multiple cavaliers.

Le nouveau régent de Peyredragon l'entraîne sur la piste et il faut reconnaître qu'il fait preuve d'une aisance qu'elle ne possède pas. Comme s'il s'en doutait, il la guide, les mains ferme et le pas assuré. Ils discutent, comme ils le font souvent depuis qu'il est arrivé et il faut reconnaître qu'ils s'entendent bien, passer la gêne de leur relation passée, Ils se trouvent tous deux dans une situation bien complexe vis à vis de Dorne, l'un marié à la Princesse, l'autre au Prince. Argella ne manque pas de le féliciter pour ses nouvelles responsabilités, même si elle n'était pas sans savoir que Rhaenys léguerait sa régence, Argella avait tenu sa langue.

Spoiler:
 






avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine fédérée de l’Orage, Conseillère du Collège Impériale.
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 831
Membre du mois : 27
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse - Passionnée - Bagarreuse - Indépendante - Fière - Téméraire - Intransigeante - Aventurière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Imperial March   Mar 28 Aoû - 13:21

Je hoche la tête, remerciant la Reine de l’Orage de ses bons mots.


| Gardez moi votre main pour une danse ce soir, Votre Grâce. Il me plairait de mieux vous connaître. |


Je n’avais jamais parlé comme ça à Rhaenys. Jadis à Sigyn. Mais plus rien de ce genre depuis si longtemps… Ma femme était spéciale, je l’avais su dès que je l’avais rencontrée, alors que je me méfiais d’elle, de son tempérament fougueux et de son absence presque totale de respect pour les usages des vieilles cours de Westeros. Elle venait et elle imposait sa patte sur les événements. Sur ma vie. Je n’étais pas en paix. Je ne le serais peut être plus jamais. Merci aux Hoare, qui tous avaient travaillé à la ruine de tout ce qui avait fait mon existence. Mais je pouvais au moins profiter de ce qu’il me restait comme temps sur cette terre. Je n’avais plus toutes mes capacités, elles s’érodaient au fil du temps. Elles filaient à chaque fois que je me présentais sur un champ de bataille. A chaque fois que j’en réchappais. C’était comme ça. Je n’y pouvais pas grand-chose. Mais je pouvais au moins profiter du peu de bon qu’il était arrivé dans toute cette longue vie de guerrier. Les Tully nous saluent et répondent à la Reine de l’Orage, elle-même venue pour rendre hommage. La belel-tante de Jon l’invite à danser et je ris doucement dans ma barbe.


Je regarde Rhaenys quand elle se rapproche et parle de nos deux caractères si opposés, reflétés par la musique qui flatte l’âme de nos pays respectifs.



| En parlant de « mélange », comment est la chambre à coucher ? | murmurais-je à son oreille, nez enfoncé dans sa longue chevelure blanche.


Je promène mon regard dans la salle alentours. Et ne pouvais m’empêcher de penser en vieux loup. Combien de ces gens seraient encore vivants, l’hiver prochain ? Il pouvait se passer tellement de choses, de victoires ou de drames, que c’en était difficile de percevoir ce qu’il pouvait encore arriver avant la réelle victoire.


| Faisons en sorte de faire durer ces moments le plus longtemps possible, alors. |


Je l’attire plus étroitement contre moi. Dans une danse plus relevée, un rien plus sensuelle aussi, mais tout n’était que suggéré. La lenteur des gestes me permettait de masquer à demi la patte traînante.


| Dois-je te serrer plus fort encore, pour décourager ton fameux « soupirant » ? |


Spoiler:
 








Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 20217
Membre du mois : 199
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Imperial March   Mar 28 Aoû - 18:26

Jon restait discret comme à son habitude, il souriait quand on le saluait mais il laissait principalement son esprit divagué tout en observant d'un regard peu attentif les gens qui se déplaçaient dans la salle. Le bruit de conversations ne l'atteignaient pas, il n'avait jamais été un homme qui aimait beaucoup converser et encore moins de participer à ce genre de festivité même si ce soir-là était véritablement un soir exceptionnel. Il buvait tranquillement son godet, ne manquait pas de manger, même s'il ne se goinfrait jamais réellement, il sentait son estomac lui faire un appel du pied pour pouvoir lui faire comprendre qu'il était peut-être qu'il pense à se nourrir un peu même s'il était déjà depuis longtemps dans une toute autre logique. Quand Bowen vint se présenter devant le couple impérial, Jon remit les pieds sur terre pour pouvoir observer son Sénéchal, se demandant bien ce qu'il avait pu prévoir. Il fut plus qu'étonner quand celui-ci parla de musique, avant de se dire que cela lui ressemblait assez finalement d'avoir préparé quelque chose pour l'occasion, Bowen était ainsi après tout. Pour autant, ce n'est pas simplement en tant qu'organisateur mais également en tant que musicien. Comme quoi, même si les deux comparses étaient sur les routes jour et nuit depuis maintenant un an ensemble, il semblait que son bras droit avait encore de nombreuses choses à lui apprendre sur lui et il le regarda alors avec attention à commencer à jouer de la cornemuse et depuis bien longtemps, on vit alors apparaître sur le visage de Jon un réel sourire et il ne put même s'empêcher de rire légèrement face à la situation.

Jon était toujours là, à continuer à observer son ami en train de jouer de la musique, quand Lysara vint à lui parler. Il avait beau être dans le Conflans depuis plusieurs mois, ayant fait un séjour assez long à Vivesaigues, il n'avait jamais réellement pris le temps de converser avec la tante de son épouse ni même avec la mère de celle-ci. En même temps il fallait bien avouer que son séjour dans la nouvelle cité royal du Royaume des Rivières et des Collines avait été plus pour préparer la suite de la guerre que de profiter d'un séjour au sein de sa nouvelle belle-famille. Il se mit à incliner la tête à son égard avec un léger sourire avant de se lever, et de tendre son bras à Lysara pour qu'elle vienne alors s'accrocher et qu'il l'accompagne sur la piste de danse. « Ne m'en voulez pas d'avance ma Dame, je crains fort ne pas être un des meilleurs danseurs qui existent à Westeros mais se sera un plaisir de faire quelques pas avec vous ici. » Il plaça ses mains convenablement comme le voulait la tradition et il se mit doucement à danser en compagnie de Lysara Tully. « Nous avons à peine eu le temps de nous voir depuis mes noces … J'espère que le départ de votre nièce dans le Nord ne vous a pas causé trop de chagrin. »

Spoiler:
 


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile


avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 1467
Membre du mois : 19
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Imperial March   Ven 7 Sep - 19:03

Kevan Gardener se fait bien discret à l’approche de ce qui apparaît une fête en l’honneur de la naissance de l’Empire. Il sait que les regards se tourneront vers lui. Il est celui qui a fui ses propres terres pour finalement combattre son propre frère et roi. Il est un homme honni en ses propres terres dont il détient pourtant la couronne souveraine. Il est aussi le dernier Gardener d’une dynastie au bord d’un précipice sans précédent. La rupture avec la Reine de l’Orage n’arrange pas davantage les choses. Parfait catalyseur, il provoque par sa seule présence l’amour ou la haine. Pourtant, il est encore jeune et est amené à connaître bien d’autres épreuves. Son cœur bat lentement à son arrivée dans la grande salle de réception. Son armure dont il se pare mentalement depuis des mois ne le délaisse pas en cet instant. L’Empereur prononce ses vœux et Kevan consent à lever son godet bien que l’idée d’une paix impériale lui apparaisse encore si lointaine. Le jeune souverain s’avance vers Torrhen pour s’incliner respectueusement.

« Altesse, votre combat a porté ses fruits. Nous en mesurons aujourd’hui les premiers effets. »


Kevan respire sereinement bien qu’il soit en présence du couple impérial. Il fait aussi montre de respect envers Rhaenys en répétant sa manœuvre. Il ne montre pas non plus un engouement débordant. Mais, il reconnaît tout le mérite de Torrhen et de Rhaenys. Leur combat contre Harren a été d'une difficulté invraisemblable. Il sait que le destin de Westeros aurait été bien différent si Harren avait pu oeuvrer tranquillement. En se retournant, le bieffois croise Argella sans échapper à son regard. Il s’avance ensuite vers la table impériale alors qu’il consent à laisser la Reine de l’Orage sur la piste de danse avec Orys Baratheon. Lyham Tully est aussi présent et Kevan en conclut que sa sœur est probablement ici elle aussi en train de danser au milieu de tous ces convives. Voilà ce qu'est normalement la vie...ou plutôt ce qu'elle devrait être.

Le premier godet vidé, le souverain du Bief se fait servir à nouveau. Il ne veut pas profiter de l’événement afin de ne pas ressentir d’émotions. Il sent qu’il parvient désormais à parer les regards qui peuvent peser sur lui et les émotions dérangeantes provoquées par l’impossibilité de s’opposer à une nouvelle union d’Argella. Alors qu’il représente le renouveau du Bief, il se tient en retrait du reste de l’assemblée.


Spoiler:
 

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Croître avec Vigueur
Messages : 121
Membre du mois : 33
Célébrité : Sam Claflin
Maison : Gardener
Caractère : Fidèle - Rigide - Rusé - Roublard - Juste - Méfiant
Croître avec Vigueur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Imperial March   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Imperial March
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Eleksyonaval March 20th: Street Gangs Vs Suite Gangs - Le même chose!
» The Imperial Gift FREE L5R Cards!‏
» Lila March [Terminé]
» Tournoi NTW des Imperial Eagle Clan de la multigaming Raizor
» IMPERIAL KNIGHT BADASS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans :: Fort-Darion
-
Sauter vers: