Partagez | 
Hard Men Rule the World
MessageSujet: Hard Men Rule the World   Lun 30 Juil - 22:33





Hard Men Rule
the World


Contexte
Le Roi du Sel et du Roc est mort au champ de bataille de Buron. Sa dépouille a été incendiée et ses cendres semées aux quatre vents par l’Empereur victorieux. L’armée du Sel et du Roc est en lambeaux, elle ne compte plus qu’un dixième des effectifs de départ. Les campagnes, les maladies et les défections ont largement entamé les rangs toujours fidèles au nouveau Roi, le jeune et fougueux Yoren Hoare. Le bâtard est respecté des fer-nés. Pour les riverains, la chose est moins aisée à acceptée ; le Prince Joren était jadis plus riverain que fer-né, mais son cadet est, en outre d’un bâtard, un pillard sans foi ni loi renommé.
Toutefois, les troupes encore loyales n’ont pas déserté sa bannière, quelle que soit leurs origines. Le Bief arrive dit-on, l’Ouest et le Val ne peuvent plus que renforcer la Bannière au Sautoir maintenant que l’Empire est si fort. Harren a dilapidé l’essentiel de ses ressources en hommes, en vivres et en matériel, dans la campagne du Conflans. Son fils a néanmoins rendu hommage à son illustre prédécesseur. Les feux de camp sont avivés et garnis de victuailles en train de rôtir, tandis que les fûts de vins et de bière sont percés. Des hymnes guerriers sont entonnés, corne tendue vers les cieux. Ce qu’il reste de la Cour du Noir est présente, assemblée autour de son nouveau Roi.
La cohésion de son royaume dépend maintenant de la réussite de ces festivités.

Déroulement concret

  • Cette mission durera jusqu’au 31 août 2018 inclus.
  • Vous pouvez poster une page word maximum par réponse, et merci de laisser 2/3 joueurs entre chacun de vos réponses Smile
  • PAS d’ordre de passage. Vous faites comme vous voulez tant que vous respectez la règle ci-dessus.
  • Seul vrai impératif ; indiquez en spoilers où vous vous trouvez globalement et à qui vous parlez. That’s it.


Inscrits
- Yoren Hoare
- Heda Volmark
- Myria Hoare
- PNJs à venir ?
Si cette mission vous intéresse, vous pouvez la rejoindre en vous rendant simplement dans ce sujet pour exposer votre idée
 

     
©️ Crédit Dyxie
avatar
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 8201
Membre du mois : 1639
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Hard Men Rule the World   Mar 31 Juil - 23:59

Hard men rule the worldLe camp fortifié que j'avais ordonné de dresser s'étendait sur plusieurs kilomètres dans les collines surplombant la ville devenue la dernière propriété majeure de mon royaume qui ne se résumait plus qu'à cette modeste région frontalière de l'Ouest et du Bief. J'avais recu d'excellents soins du mestre de la forteresse et n'avais pas tardé à prendre des édits concernant mon royaume avant de réformer ce qu'il restait de mon armée tandis que je me remettais lentement mais surement des blessures graves récoltées à Eysines. Pour autant malgré mes efforts pour rassurer et remonter le moral des troupes comme de ma cour qu'Harren avait dans un élan de prudence bienvenue expédié à Pierremoutiers, la situation restait bien trop critique à mon gout. Si, mes compatriotes m'avaient visiblement offert leur inconditionnelle loyauté eu égard à ma réputation de pillard redouté et renommé ainsi que mon comportement lors de la bataille d'Eysines. Il n'en allait pas de mème pour les riverains restés loyaux à ma bannière. Or, dans une situation comme la mienne tout mon royaume se devait d'ètre soudé derrière son nouveau roi sinon peu importait les renforts à venir. Peu importait les victoires potentielles de demain, le Sel et le Roc ne porterait plus jamais ce nom avec justesse et je serais contraint de vivre comme les aieux du Noir.

Perpétuellement en mouvement accompagné de mon armée en vue de mater toute vélléité rebelle d'un coin à l'autre du royaume. Et aussi étonnant que cela puisse paraitre je n'aspirais pas à cela. Dans ma vision, la félonie et la division qui dominaient depuis Beurlieu étaient autant dommageables que bénéfiques car elles avaient permis de révéler le coeur des véritables traitres. La guerre totale qui se jouait tragiquement sur ces terres me permettrait de séparer le bon grain de l'ivraie de manière définitive. La réforme de mon armée traduisait mon état d'esprit vis à vis du Conflans et des Iles de fer. Un état d'esprit se heurtant à la mauvaise volonté des composantes riveraines de l'armée. Mais au lieu de m'en offenser et de me laisser gagner par la colère je cherchais un moyen d'abattre leurs préjugés car j'étais pertinnement conscient d'avoir plus que jamais besoin d'eux. Eysines m'avait changé. Froler la mort m'avait changé. Atteindre ce rève innateignable m'avait changé. Oh, je restais néanmoins celui que j'étais devenu faconné par la volonté de mon géniteur cependant je tentais de prendre une attitude plus digne d'un roi riverain. Je ne serais jamais Harren et encore moins Joren mais je pouvais devenir Yoren le roi et non Yoren le batard légitimé.

Pour preuve de mon amour pour ma culture de naissance, j'avais par exemple décidé que ce banquet se tiendrait ici au milieu du camp plutot que dans la forteresse de la cité. Pour que les chants guerriers des miens puissent s'envoler jusqu'à la mer du Crépuscule afin que le Dieu Noyé entende les prières et hymnes de ses fidèles. L'hommage à mon illustre prédecesseur me semblait particulièrement naturel d'une part parce que je lui devais cette courronne et d'autre part parce qu'il était toujours à mes yeux le plus grand souverain que ce continent eut jamais connu. Une estrade avait été dréssée au coeur du camp et sur celle-ci se trouvaient plusieurs grandes tables de banquets. Ce qu'il restait de ma cour se trouvait là avec moi tandis que mon neveu se trouvait à mes cotés de mème qu'Helena Bracken.

J'avais rapidement avisé la jeune femme que je comptais l'épouser et passée sa surprise celle-ci avait acceptée. Aussi, je gardais ma future épouse près de moi de mème que le petit fils du Noir comme des symboles politiques. Esquissant un sourire en voyant les fers nés lever leurs cornes en hommage à mon père et à nos morts, j'observais les environs d'un air satisfait. Les feux de camps illuminaient les lieux par centaines et une douce odeur de viande grillée flottait dans l'air nocturne. Croisant le regard d'Heda l'espace d'un instant, je décidais de lever à mon tour ma coupe de vin afin de porter un toast. A Harren Hoare le plus grand roi que le Sel et le Roc ait jamais connu ! A tous nos morts qu'ils soient fers nés ou riverains ! A ma future union avec lady Helena ! J'avale quelques gorgées de ma coupe avant de faire signe à un garde d'aller chercher Myria Hoare.  
©️ 2981 12289 0




Brule de t'élever. Maison Hoare.

It's not until you're broken that you find your sharpest edge.:
 


Dernière édition par Yoren Hoare le Lun 6 Aoû - 19:41, édité 2 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi des Fleuves et du Crépuscule
Âge du Personnage: 23
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Messages : 440
Membre du mois : 175
Célébrité : Alexander Ludwig
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Conquérant ▪▪ Débauché ▪▪ Tacticien ▪▪ Alcoolique ▪▪ Charismatique ▪▪ Brutal ▪▪
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hard Men Rule the World   Mer 1 Aoû - 15:33


Hard Men Rule the World
Les feux de camp sont vifs, et nombre de victuailles sont entrain de rôtir. Les fûts de vins et de bières sont déjà percés afin d’étancher la soif des guerriers de l'armée du Sel & du Roc. Le camp fortifié s'étend sur les collines surplombant la ville à protéger. Plus tôt lors de notre arrivé, j'avais veillé aux bons soins de mon ami et roi, par le mestre. Ensuite je l'avais aidé à rédiger ses édits et réformes, en vue de les faire parvenir dans tout les coins du royaumes. Nous avions eu le temps de discuter de plusieurs intentions politiques et militaires, certaines le heurtant d'autres me heurtant moi.

Une estrade dressée au milieu du camp regroupe plusieurs tables du banquets. Ce qu'il reste de la cour se trouve là, ainsi que Beron Hoare et Helena Bracken. Yoren s'est entourée de ces deux-là, m'empêchant sans le savoir, de m'installer à ses côtés.

J'attends debout, près du première rang de tentes juste à côté de l'estrade. Je reviens tout juste de la tente des intendants, veillant au bon déroulement de ce début de festivités. J'observe pensivement l'estrade déjà bien remplis, quelques places vacantes attendent d'êtres réclamées. Une seule place est libre à la table de Yoren, mais ce n'est pas ma place habituelle. D'ordinaire j'étais installée à sa droite, mais aujourd'hui Helena Bracken y est. C'est un fait, je ne sais pas ou m’asseoir. Puis-je prendre place à la table de Yoren ? Cette festivité est sa première en tant que roi, et non plus en tant qu'héritier ou capitaine. Peut-être ne suis-je pas attendu à cette place ? Dois-je m'asseoir avec les autres membres de la cour ?

Je m'avoue sans mal que je n'aime pas cette femme, Helena du Conflans. Je n'aime pas ses jolies robes, ni ses cheveux blonds si biens coiffés. Je n'aime pas non plus le changement, j'aime lorsque tout est à sa place, et ma place est occupée. Je suis de ce genre de personne, celle qui s'assoie toujours à la même place, même lorsque toutes les chaises sont libres. Mon visage est de marbre, ne laissant place à aucune expression particulière. N'importe qui ne me connaissant pas dirait que je fais la gueule. Et n'importe qui me connaissant dirait aussi que je fais la gueule.

Un instant mon regard croise celui de Yoren avant qu'il ne décide de porter un toast. Comme tout le monde je porte le toast en l'honneur d'Harren, et en l'honneur de nos morts. Mais pas le dernier, j'avale le contenu de mon gobelet avant la fin de la phrase de Yoren. Au diable la blonde. De là j'observe la suite des événements, attendant que la providence ne m'indique ou se trouve ma chaise.

© 2981 12289 0

Spoiler:
 



           
There will be peace when you are done
“Swift as a deer. Quiet as shadow. Fear cuts deeper than swords. Quick as a snake. Calm as still water. Fear cuts deeper than swords. Strong as a bear. Fierce as a wolverine. Fear cuts deeper than swords. Then man who fears losing has already lost.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Conseillère du Roi Yoren Hoare
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
En tuer un pour en terrifier un millier.
Messages : 121
Membre du mois : 40
Célébrité : Alycia Debnam-Carey
Maison : Volmark
Caractère : ▪▪ Flegmatique ▪▪ Pessimiste ▪▪ Raisonnable ▪▪ Pointilleuse ▪▪ Forte ▪▪ Timorée ▪▪ Rigoureuse ▪▪ Renfermée
En tuer un pour en terrifier un millier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hard Men Rule the World   Ven 3 Aoû - 0:34

Hard men rule the world Contre toute attente et par miracle, Myria était parvenue à fuir le camp de Lyham au sein duquel elle était retenue prisonnière depuis une lune. Aidée par Anders Paege, elle avait fait ses adieux à ce compagnon d’infortune qui l’avait accompagnée jusque dans l’antre du traître avec courage. Elle ne pouvait pas lui en vouloir d’avoir rallier l’Empire et de vouloir rester avec le Tully. Le gratifiant d’un baiser sur les lèvres en guise d’adieu, elle courut dans le bois où ce dernier avait attaché un cheval un peu plus tôt à l’intention de la Princesse. Elle enfourcha sa monture et partit séance tenante au triple galop vers le sud-est. Elle ne se retourna pas, pourtant, elle aurait aimé aller à Fort-Darion, ne serait-ce que pour retrouver Lyle Salfalaise.

La brune était partie sans demander son reste, avec les frusques de souillon qu’elle avait sur le dos, des armes volées, une cape de laine épaisse, une couverture de fourrure, quelques biscuits, du pain et une outre d’eau fournis par Anders. Elle galopa jusqu'à perdre haleine toute la nuit pour s’éloigner au plus vite de ceux qui ne tarderaient pas à la poursuivre. Ne sachant pas exactement où elle se trouvait, elle fut contrainte de passer par les routes et chemins le jour venu pour atteindre un bourg et se repérer.

La région avait tant souffert que la Princesse déchue peina à trouver un forgeron pour échanger l’épée contre quelques pièces d’argent. Avec cet argent, elle acheta un nouveau cheval quand le premier mourut d’épuisement, ne s’arrêtant que peu pour manger ou dormir. Elle avait suffisamment de pain pour tenir tout le trajet. En revanche, même en dormant collée à son cheval, aux heures les plus chaudes du jour, elle avait peur de ne pas se réveiller.

Pourtant, la jeune femme arriva à Pierremoutier, affaiblie, amaigrie, à moitié morte de froid et épuisée. L’avant veille des funérailles d’Harren le Noir, elle tomba de son cheval devant une paire de chevaliers du Conflans et dit péniblement :

__ Messers, je suis Myria Hoare. Menez moi au Roi Yoren.

La Hoare sombra alors dans un sommeil fiévreux qui dura presque tout ce temps. Elle ne sut pas ce qui arriva alors, si le Roi avait été prévenu, si elle était d’ores et déjà condamnée à mort ou non. En ouvrant les yeux la première fois, elle se rendit compte qu'elle n’était pas dans un cachot, mais dans une chambre avec un lit plutôt douillet, des tas de couvertures et un bon feu qui brûlait dans l’âtre. La seconde fois, elle vit l’assiette remplie de pain, d’oeufs et de fromage mais n’eut la force de se redresser suffisamment pour manger qu’à son troisième réveil.

Le soir du banquet, la brune était encore faible, mais il lui semblait qu'elle avait échappé au pire. En tout cas, elle tenait debout et put prendre un bain chaud afin de revêtir une de ses anciennes robes sans se rendormir. C’était une robe noire en velours, par dessus, elle enfila une lourde et chaude cape de fourrure noire. Ses cheveux ondulés tombant dans son dos ne dissimulaient pas ses imposantes boucles d’oreilles en or ciselé, ni le collier assorti. Deux gardes à la mine austère la menèrent devant le Roi. À quelle sauce allait elle être mangée ? Elle ne savait pas si cette entrevue publique durant le banquet donné en l’honneur du Grand Roi était une de bon ou de mauvais augure.

La princesse s’inclina, ni trop, ni trop peu, devant le nouveau Roi du Sel et du Roc, mais ne pipa mot, chose rare pour Myria Hoare, si loquace d’habitude.
[size=40]©️️[/size] 2981 12289 0


Brûle tout pour t'élever

 
 
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je ne veux pas être Reine
♛ Je veux être LA ℝeine ♛
Messages : 717
Membre du mois : 52
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse ♦ Cupide ♦ Diplomate ♦ Orgueilleuse ♦ Maligne ♦ Cruelle ♦ Pragmatique
Je ne veux pas être Reine♛ Je veux être LA ℝeine ♛
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hard Men Rule the World   Sam 4 Aoû - 18:42

Hard men rule the world L'air glacial de l'hiver se voyait refoulé par l'ardeur des innombrables atres de fortune éparpillés à travers le camp fortifié. Malgré cela, la fraicheur nocturne était indéniable aussi je tirais sur l'épaisse fourrure d'ébène retenu par un brocard d'or aux armoiries de ma maison afin de me protéger davantage des assauts impitoyables de cette détestable saison. Après avoir porté un toast à la gloire d'Harren, de nos braves et de l'avenir du royaume je remarque l'attitude revèche de ma Renarde Sanglante qui fait preuve d'une impertinence à peine voilée vis à vis d'Helena Bracken. Décidant de faire comme si je n'avais rien remarqué, ne comprenant pas pourquoi ma conseillère réagissait ainsi vis à vis d'une obligation politique au sujet de laquelle nous avions déjà discuté en privé je porte ma coupe à mes lèvres et me délecte d'une gorgée de vin chaud tout en balayant ma modeste cour du regard. Mes blessures se rappellaient de temps en temps à mon bon souvenir et durant ces brefs instants je donnais une image bien grimacante à mon entourage. Cependant, dans l'ensemble  les travaux du mestre s'avéraient remarquables. J'aurais aimé pouvoir accorder à Heda l'attention que notre lien privilégié avait de tout temps permis mais j'étais roi à présent et si sa présence au sein de cette vague de visages festifs pour les fers nés et au contraire rétifs pour les riverains me permettait de me raccrocher à un roc tel un refuge au milieu d'un océan déchainé elle ne devait pas oublier tout ce qui se jouait pour moi au cours de ces illusoires festivités.

Jetant un coup d'oeil à mon neveu je ressentis un élan de satisfaction à le voir si digne et droit malgré les évènements passés. Cela ne faisait que me rappeller davantage pourquoi les nobles Riverains et de la Nera présents affichaient de telles mines. Durant quelques instants, je me perdis dans un jeu de déduction interne cherchant à déceler ce qui se trouvait sous ses masques hypocrites m'entourant. Les loyalistes riverains me tenaient griefs de bien des choses dont je n'étais guère tributaire et j'avais prévu nombre de mesures politiques pour m'assurer de leur soutien. Des mesures dont je n'avais parlé à personne pas mème ma conseillère et amie intime qui se révèlerait cette fois aussi surprise que le reste de l'assemblée. La main de ma promise se posant sur la mienne me ramenait à la réalité. Les deux gardes ayant escorté Myria se trouvaient derrière elle la main sur la garde de leurs épées. Ma courronne ne me pesait guère car celle-ci n'était nullement aussi massive que celle d'Harren puisque j'avais ordonné que l'on m'en fasse forger une autre bien plus simple. Ma belle soeur proclamée traitresse par feu mon père le Noir s'inclina prestement mais sans obséquité excessive. Je laissais défiler de longs instants durant lesquels toute l'assemblée retint son souffle suspendu à mon jugement jusqu'à ce que je ne daigne prendre la parole. "Princesse Myria vous voilà de retour parmi nous. Un siège pour ma belle soeur !" La surprise dut se lire sur tous les visages mais je n'y prétais guère attention. J'avais bien plus urgent sur le feu que de statuer sur le sort de la mère de Beron. Sa mine épouvantable me fit comprendre qu'elle avait autant souffert du coté de Vivesaigues que moi lors de la retraite.

Que je la fasse exécuter ou que je la gracie elle pouvait bien profiter d'un bon repas avant cela. Adressant un discret signe de tète à ma conseillère, je l'invitais à se détendre sans grand résultat. Je lui accorderais peut ètre la première danse au motif que c'était elle qui m'avait sauvé la vie à Eysines. Mais avant cela, je devais régler bien des sujets. Tapotant sur ma coupe de mon couteau pour obtenir le silence, je décidais de me lancer. "Nobles du Conflans et des Iles de fer. Je ne vais nullement passer par quatre chemins ni m'éterniser en palabres car cela ne me ressemble pas. La chute de feu mon père ainsi que la fin de mon demi frère avant celle-ci m'ont fait comprendre bien des choses. Et de ces lecons, j'ai tiré de nombreux enseignements. Ne nous voilons guère la face. Une part d'entre vous aurait souhaité un autre souverain que moi. Je suis né batard d'une catin des Iles de fer. Si, le sang de la noire lignée coule dans mes veines j'ai été élevé pour devenir un capitaine et non un roi. Et pourtant me voici désormais à votre tète au beau milieu d'une tempète sans précédent pour le royaume. Si, j'ai longtemps hai et méprisé Joren suite à son choix je comprends désormais ce qui a pu le motiver à le faire. Raison pour laquelle j'ai de nombreuses annonces à vous faire en ce lieu." Satisfait de l'effet de mon discours sur la petite foule attablé, je me ménage un temps avant de reprendre la parole, laissant les discussions et les murmures fleurir par dizaines.    
©️ 2981 12289 0




Brule de t'élever. Maison Hoare.

It's not until you're broken that you find your sharpest edge.:
 


Dernière édition par Yoren Hoare le Mar 14 Aoû - 0:15, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi des Fleuves et du Crépuscule
Âge du Personnage: 23
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Messages : 440
Membre du mois : 175
Célébrité : Alexander Ludwig
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Conquérant ▪▪ Débauché ▪▪ Tacticien ▪▪ Alcoolique ▪▪ Charismatique ▪▪ Brutal ▪▪
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hard Men Rule the World   Hier à 13:48


Hard Men Rule the WorldJ'attendais la suite des événements. J'observais le regard de Yoren qui passait de visages en visages parmi les nobles du banquet. Je le connaissais assez pour savoir qu'il cherchait à déceler leurs intentions ou leurs secrets.

Nous étions tous suspendu aux paroles de notre Roi, attendant de savoir comment allait-être traitée Myria Hoare. J'essayais de comprendre les intentions de Yoren vis-à-vis de la traîtresse. Mais peut-être ne voulait-il s'encombrer de ce problème pour le moment ? Elle avait une mine déplorable. Les survivants de la famille Hoare étaient presque tous réunis autour de la même table, seul manquait Eren Hightower et les autres enfants de Myria. Un symbolique forte se dégageait d'un tel rassemblement. À cet instant, je regrettais la mort de mon père, feu lord Volmark, et l'absence d'Ivar mon demi-frère. L'un d'eux aurait pu me tenir compagnie durant ce festin. Mais ils étaient absents, me laissant démunie face à cette horde de nobles qui m'étaient presque tous inconnus. Je ne m'étais pas sentis aussi seule depuis bientôt 12 années, lors de mon arrivée sur la Garce Mortelle.

Yoren demanda le silence, prêt pour une nouvelle annonce. Son annonce était longue et faite de belles phrases, mais surtout, elle annonçait l'arrivée d'autres annonces. Les murmures se font entendre, et les discussions commencent à voix basse. De mon côté, je me demandais si j'allais assister à de nouvelles surprises. Je n'étais pas au courant du retour de Myria Hoare, et j'aurais aimé que Yoren m'en informe. Une conseillère ne peut faire son travail correctement sans avoir un maximum d'informations en main. De plus, Yoren m'obligeait à cacher ma surprise aux yeux de tous. Pourquoi ? Parce que mon rôle m'oblige à tout savoir. Si j'ignorais une manœuvre de mon Roi, ma position s'en retrouvait fragilisée aux yeux de tous les hommes. J'étais une femme, certes noble, mais une femme avant tout. Nombreux étaient ceux qui voudrait prendre ma place et gagner l'oreille du Roi. Et si mon Roi me réservait une nouvelle surprise, il allait m'entendre à coup sûr.

© 2981 12289 0

Spoiler:
 



           
There will be peace when you are done
“Swift as a deer. Quiet as shadow. Fear cuts deeper than swords. Quick as a snake. Calm as still water. Fear cuts deeper than swords. Strong as a bear. Fierce as a wolverine. Fear cuts deeper than swords. Then man who fears losing has already lost.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Conseillère du Roi Yoren Hoare
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
En tuer un pour en terrifier un millier.
Messages : 121
Membre du mois : 40
Célébrité : Alycia Debnam-Carey
Maison : Volmark
Caractère : ▪▪ Flegmatique ▪▪ Pessimiste ▪▪ Raisonnable ▪▪ Pointilleuse ▪▪ Forte ▪▪ Timorée ▪▪ Rigoureuse ▪▪ Renfermée
En tuer un pour en terrifier un millier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hard Men Rule the World   Aujourd'hui à 0:26

Hard men rule the world Laissant les murmures s'amplifier encore et encore jusqu'à devenir un brouhaha ambiant, je me complaisais dans cette atmosphère tendue. Un autre que moi aurait pu trouver suffocant et étouffant de devoir manœuvrer particulièrement habilement afin de s'assurer du soutien des barons riverains et de ceux de la Nera mais j'étais le fils illégitime d'Harren le Noir, celui qu'il avait toujours utilisé pour ses basses œuvres et autres plans inavouables. La tension et l'adversité avait constituées mon mode de vie depuis que j'étais en âge de lever une épée. Ma vision d'un nouveau royaume neuf et plus équilibré, gouverné de manière plus juste et apportant une prospérité commerciale digne de la situation entre puissances marchandes du continent était le rêve que je me battrais pour voir se réaliser, l'œuvre de ma vie que je m'échinerais jusqu'à mon dernier souffle à bâtir. Cependant avant de pouvoir poser la première pierre de cet édifice ambitieux qu'était la réforme complète que j'avais en tète afin que des cendres du Sel et du Roc renaisse le royaume des Fleuves et du Crépuscule je me devais de souder tout mon peuple autour de moi. Sinon, la base même de ma position serait semblable à un château de sable aisément balayé par les vagues ou le vent.

Et les souillures de la félonie menaceraient de faire s'écrouler mon ambitieux et visionnaire projet pour ce royaume que j'aimais tant malgré mon ascendance déshonorante et purement insulaire. Echangeant un regard complice avec ma promise, je prenais la main d'Helena et la portais à mes lèvres pour y déposer un baiser fougueux avant de me tourner vers Beron. Aucun mot ne sortit de ma bouche mais le message à mon héritier présomptif était clair. Regarde et apprend mon neveu. Un coup d'œil vers Myria m'indiqua qu'elle avait été confortablement installée à une table voisine au vu du zèle mis dans mon ordre. Entourée d'une majorité de lords fer nés et de quelques seigneurs de la Nera loyalistes elle ne pipait mot et faisait avec une impériale abstraction montre d'un détachement admirable vis à vis des regards haineux de certains seigneurs et fils de seigneurs insulaires.

Satisfait, je décidais de rompre le suspense et me levais brusquement tout en saisissant ma coupe de vin avant de clamer d'une voix forte. "Avant toute chose, je voudrais que nous portions un nouveau toast ! Un toast à la bravoure et à la loyauté de ma conseillère Heda Volmark sans laquelle je ne me trouverais pas devant vous en ce jour. A Heda !" Tous les regards se braquèrent vers ma meilleure amie alors que celle ci se tenait en retrait des célébrations à mon plus grand dam. Les acclamations furent brèves mais intenses. Les fers nés furent les plus bruyants ce qui me fit sourire. Sourire s'élargissant en constatant que mon compagnon d'arme et ami proche Euron Timbal fils d'un commandant de l'un de mes bataillons réformés invitait bruyamment la Volmark à le rejoindre. J'avais bien noté la déception dans les yeux de ma Renarde Sanglante et cet hommage public venait lui prouver que je n'oubliais pas tout ce que je lui devais. "Je ne suis pas né pour être quoi que ce soit. Fils d'une putain favorite d'Harren le Noir, mon destin semblait tout tracé. Pourtant le roi des rois a su voir en moi un potentiel que j'ignorais moi même. Je n'ai pas voulu devenir capitaine ce fut le résultat du choix d'autres personnes et pourtant je le suis devenu et l'un des meilleurs que les Iles de fer ait jamais connu ! Mes compatriotes peuvent en témoigner. Je n'ai pas voulu devenir prince encore une fois ce fut le résultat des actions et des choix d'autres personnes !"

Regard appuyé vers les riverains car ce furent eux qui choisirent de suivre en masse feu mon demi frère qui avait causé en partie la gravité de notre situation actuelle. "Et pourtant j'ai combattu vaillamment à Buron et à Eysines ou j'ai manqué de perdre la vie. Menant nos troupes en me moquant du danger et tentant de sauver la situation en retournant à l'assaut. Chaque homme  de bonne foi autour de ces tables peut en témoigner !" Portant une main sur mes bandages aux cotes, je faisais quelques pas le long de l'estrade avant de reprendre toujours aussi théâtral à dessein. Car la politique était faite tout autant de symboles que de paroles. "Je n'ai pas voulu devenir roi et pourtant la mort de mon père a fait de moi votre souverain car telle était sa dernière volonté ! Si, je suis roi c'est encore une fois en raison d'actions et de choix autres que les miens. Le roi Yoren voilà qui je suis ! Yoren Ier de la maison Hoare !" Marquant une pause pour prendre appui sur l'épaule d'un seigneur fer né je laissais quelques instants défiler avant de reprendre. 

"Si j'ai réformé ce qu'il reste de notre armée c'est parce que je veux qu'elle soit la pierre angulaire de ma vision de l'avenir de notre nation ! Mais cette vision ne se cantonne pas qu'à la puissance martiale. J'annonce solennellement devant cette assemblée seigneuriale mon intention de réformer le régime politique du royaume afin de le rendre plus juste et égalitaire. Mes aïeux ont régnés sur ces terres d'une main de fer écrasant les riverains d'un poing d'acier. Mais, le vent du changement soufflant sur Westeros m'a fait comprendre que pour renaitre de ses cendres le royaume se devait lui aussi d'évoluer ! Le royaume du Sel et du Roc sera à compter de ce soir le royaume des Fleuves et du Crépuscule. J'annonce la création d'un conseil des pairs du royaume composé d'autant de lords riverains que de lords fers nés. Je nomme mon neveu Beron Hoare comme héritier présomptif si je venais à tomber avant que ma reine n'accouche d'un fils et c'est vous lord Whent que je nomme régent du royaume. La guerre n'est pas une fin en soit et je rêve d'un Conflans riche et prospère de part ses frontières avec l'Ouest et le Val. Les barons loyaux que vous êtes se verront récompensés par un redécoupage territorial du royaume afin de diminuer la puissance des maisons félonnes. Quant à vous mes chers fer nés n'imaginez pas que l'antique voie va disparaitre. La puissance future du royaume nous vaudra toujours des ennemis. Aussi, vous aurez votre lots de batailles, de pillages et de raids par le Dieu Noyé ! Suivez moi ! Accordez moi votre confiance et votre allégeance et ensemble nous bâtirons une puissance qui traversera les épreuves du temps et du sang !"
©️ 2981 12289 0

Spoiler:
 




Brule de t'élever. Maison Hoare.

It's not until you're broken that you find your sharpest edge.:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi des Fleuves et du Crépuscule
Âge du Personnage: 23
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Messages : 440
Membre du mois : 175
Célébrité : Alexander Ludwig
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Conquérant ▪▪ Débauché ▪▪ Tacticien ▪▪ Alcoolique ▪▪ Charismatique ▪▪ Brutal ▪▪
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hard Men Rule the World   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Hard Men Rule the World
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Holly Holliday ~ You don't have to be cool to rule my world
» God Save the queen- English Rule the world and I speak English
» everybody wants to rule the world
» Everybody wants to rule the world { HARLAN
» (Alastar) everybody wants to rule the world

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans
-
Sauter vers: