Tumblr  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

The war is not over [Tour VI - Terminé]
MessageSujet: The war is not over [Tour VI - Terminé]   Dim 22 Juil - 13:39

The war is not overYoren & Heda
Ma discussion avec mon neveu Beron avait je l'espérais sincèrement porté ses fruits et le gamin devrait entretenir à mon égard des sentiments autrement plus loyaux que ceux qui avaient animés ces deux traitres de parents. Je l'avais certes spolié de sa couronne mais cela n'avait guère été de mon fait. Mais, bien plus de celui de ses deux parents qui s'étaient l'un l'autre condamnés seuls au courroux du Noir. Si ce dernier avait hérité de la maigre jugeotte de mon ancienne belle sœur à présent rayé de la famille à mes yeux, il ne trahirait jamais cette loyauté. Le sort du jeune Hoare ne m'importait guère plus que cela pour l'heure car si je l'avais gardé en vie en vue de potentielles futures négociations avec Eren au sujet de la flotte de fer autant que pour disposer d'un moyen de persuasion et de contrainte sur Myria la traitresse mon neveu allait devoir se faire à son nouveau statut de prince déchu sans attendre beaucoup de ma part. Il allait devoir regagner tout ce qu'il avait perdu en nous prouvant à tous qu'il était véritablement un fer né et le petit fils d'Harren Hoare par ses actions. Bien sur, il ne deviendrait jamais roi à moins que je ne trépasse au cours de cette guerre mais il pouvait au moins redorer son blason personnel souillés par les choix de ses deux parents. Et il allait devoir s'endurcir dans l'adversité et la difficulté de notre peu glorieuse position sur nos propres terres.

J'avais pour l'instant d'autres chats bien plus importants à fouetter car si je m'étais suffisamment remis de mes blessures pour ne plus sentir l'haleine glacée de la faucheuse chaque fois que je fermais les yeux pour prendre du repos j'étais néanmoins encore bien loin d'être de nouveau prêt à prendre les armes pour mener les miens au combat. La poursuite par l'armée impériale nous avait tous épuisés pourtant nous étions en passe d'atteindre Pierremoutiers. La grande ville du Sud Conflans devrait nous permettre de tenir la liaison avec le Bief et d'attendre les renforts sudiers de ma sœur et de son royal époux dans une relative sécurité que je ne manquerais pas de mettre à profit pour remobiliser des troupes loyalistes. J'avais de nombreux corbeaux à envoyer en sus du peu que j'avais pu dicter lors des rares phases d'accalmie dans notre retraite précipitée vers le sud. Le futur s'annonçait bien sombre et compliqué mais je ne cesserais pourtant jamais de me battre pour récupérer ce que les Braenaryon et leurs sbires m'avaient arrachés. Cela la fière cavalière chevauchant à mes cotés et principale artisane de mon sauvetage lors de la débâcle d'Eysines ne le savait que trop bien pour me connaitre désormais par cœur. Si, je penchais encore en avant sur ma selle et n'avais pas encore perdu ce teint blafard et malade. Je me sentais bien mieux que lors des jours précédents.

Bien sur la première chose à faire en arrivant dans la ville serait de voir le mestre et cela ma chère Renarde sanglante ne devrait guère manquer de me le rappeler dès que nous aurons passé les portes de la forteresse. Je ruminais encore énormément Eysines mais dans mes sombres humeurs, je veillais à tirer des enseignements précieux de la chute d'Harren. Faisant signe à ma seconde et amie de toujours de me rejoindre un peu en retrait de nos hommes lors d'une halte bienvenue, je tente de parer mon visage d'un sourire goguenard avant de lancer à Heda : Il te reste encore du temps pour coucher avec un roi. Un jour Helena sera mon épouse et ta reine mais d'ici là. Cela ne tient qu'à toi. 


Mon sourire se fige sur mes lèvres alors que la douleur me tord de l'intérieur et que je tousse bruyamment. La taquiner avait pour vocation de la rassurer sur mon état mais mon corps meurtri m'a trahi lamentablement. Au vu de son expression, cela ne prend pas et je n'aurais même pas droit à une de ses répliques sanglantes. Soudain, redevenu plus sombre je rentre dans le vif du sujet. J'ai plus que jamais besoin de toi ma chère amie.     
© 2981 12289 0



Maison Hoare des Fleuves et du Crépuscule

Toujours il y eut cette clameur:
 


Dernière édition par Yoren Hoare le Sam 28 Juil - 20:21, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi des Fleuves et du Crépuscule
Âge du Personnage: 23
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Messages : 860
Membre du mois : 11
Célébrité : Alexander Ludwig
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Conquérant ▪▪ Débauché ▪▪ Tacticien ▪▪ Alcoolique ▪▪ Charismatique ▪▪ Brutal ▪▪
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The war is not over [Tour VI - Terminé]   Sam 28 Juil - 11:43

The War is not OverLa bataille était terminée, mais pas la guerre. Depuis plusieurs jours j'étais en proie au revers de la bataille, à la fatigue, la lassitude et l'inquiétude. L'organisation de cette fuite m'avait pomper beaucoup d'énergie, et je dû veiller sur un Yoren presque comateux. Son réveil fût un soulagement, mettant fin à mon supplice d'inquiétude. Cette folie d'Harren aurait pu nous coûter l'héritier du Sel & du Roc, et son second en lisse. Au combien je n'aurais pas aimé devoir servir un Roi sortant tout juste des jupons de sa mère. Mais grâce à Yoren, je sers dorénavant un Roi qui sort régulièrement de ceux d'une putain.

Alors que je prenais un bref repos, Yoren eu le temps de discuter avec son neveu. Je connaissais d'instinct leur sujet de discussion, et avec un simple coup d'oeil sur chacun des deux, j'en connu l'issue. Le jeune Hoare était une ressource bien utile, non pas en tant que soldat ou même qu'héritier, mais en tant que porteur du Nom. Dans sa grande sagesse Myria avait pondu plusieurs enfants fort bien négociables pour nouer des alliances. N'en déplaise à Eren Hightower, les gamins seront utilisés sans scrupules. Elle pouvait bien enfermer le petit Euron à Hautjardin, ça ne nous empêcherait pas de le promettre en mariage lui aussi. Leurs mariages allaient êtres d'importantes pierres à l'édifice nous permettant de regagner ce que l'Empire nous avait arraché.

Yoren me fit signe de le rejoindre un peu en retrait de nos hommes. Un échange verbal semblait nécessaire entre nous, mais ne devait sans doute pas être rendu trop public. Son visage se parait maladroitement d'un sourire goguenard, et la suite ne me surpris pas plus que d'habitude. Mon ami semblait avoir assez d'énergie pour plaisanter.

- "Tu n'es qu'un débauché Yoren, tel que je te connais, si tôt ta nuit de noce terminée tu viendras me proposer ta queue. Occupes-toi déjà de satisfaire ta futur femme du continent, histoire de me laisser quelques secondes de répit."

L'enchaînement des événements depuis la légitimation de Yoren avait filé à vive allure. J'avais encore du mal à me faire à l'idée qu'il allait sans aucun doute se marier. Il y a encore quelques mois, je n'imaginais qu'un futur commun bâtit sur des raids. Je n'aurais même pas pu imaginer l'un d'entre nous marier à qui que ce soit. Cette nouvelle réalité me donnait l'impression de vieillir, ou tout simplement de n'être pas en phase avec la condition que je devrais avoir. J'avais déjà 24 ans comme Yoren, et à nos âges la plus part étaient déjà mariés. Je n'aimais pas devoir avouer que Yoren m'avait prit de court, voir devancé pour la première fois. Ou allais-je donc moi-même me trouver un époux ?

Un toussotement douloureux me sortait de mes pensées. J'observais Yoren, et lui lançais un regard désabusé. Son état n'était toujours pas satisfaisant.

- "Je sais, et en retour nous avons tous besoin de toi. Tu vas devoir prendre moins de risques, as-tu vu l'état de ton casque ? J'aurais pu recevoir l'honneur de ramasser les morceaux de ton crâne. Et s'il y en a bien un dont je n'aimerais pas être gratifiée, c'est celui-ci."

© 2981 12289 0



           
There will be peace when you are done
“Swift as a deer. Quiet as shadow. Quick as a snake. Calm as still water. Strong as a bear. Fierce as a wolverine. Fear cuts deeper than swords.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Conseillère du Roi Yoren Hoare
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
En tuer un pour en terrifier un millier.
Messages : 509
Membre du mois : 37
Célébrité : Alycia Debnam-Carey
Maison : Volmark
Caractère : ▪▪ Flegmatique ▪▪ Pessimiste ▪▪ Raisonnable ▪▪ Pointilleuse ▪▪ Forte ▪▪ Timorée ▪▪ Rigoureuse ▪▪ Renfermée
En tuer un pour en terrifier un millier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The war is not over [Tour VI - Terminé]   Sam 28 Juil - 20:26

The war is not overYoren & Heda

Juché tant bien que mal sur ma monture, je pris le parti de resserrer l'épaisse fourrure pesant sur mes épaules. Une fourrure de loup épaisse que mes hommes ou plus probablement Heda avait eu la bonne idée de me passer alors que je me trouvais dans un état comateux proche d'une mort doucereuse. Le symbole était agréable mais illusoire au vu de notre triste situation. Une fois, ma chaleur corporelle de nouveau préservée par l'imposante cape aux couleurs fauves je reporte mon attention sur ma meilleure amie. La femme dont j'avais toujours été le plus proche après Eren. La guerrière que je respectais le plus après ma sœur ainée. Notre culture comme la plupart de celles du continent ne laissait guère une grande marge de manœuvre à ces dernières pourtant je savais qu'elles étaient tout aussi dangereuses que bien de nos hommes les plus aguerris voire bien plus. Je n'avais jamais eu aucun préjugé sur ces dernières et elles n'en avaient jamais eu sur les Pyke. Heda était désormais ma conseillère officielle. Une position plus qu'avantageuse qu'elle méritait amplement et je savais que ses conseils tant politiques que stratégiques me seraient extrêmement précieux. Un instant, mes pensées s'égarent dans un passé lointain et révolu au cours duquel deux enfants du même âge tentaient de survivre au milieu d'un équipage dur et mauvais.

Comme nous avions parcouru du chemin depuis. Jusqu'à ce que la réponse sanglante d'Heda ne résonne comme une caresse piquante dans mes oreilles. Une caresse parce que j'adorais depuis de longues années la taquiner de la sorte au sujet de mon intimité débridée en comparaison à la sienne plus menue. Piquante parce que roi ou pas mon amie ne se laisserait jamais traiter comme une vulgaire prise pour mes filets. Je la taquinais par amitié et par habitude mais il fallait lui reconnaitre une superbe beauté sauvage bien de chez nous insulaires. En évoquant Helena Bracken la seule que je voudrais bien prendre pour reine je me rends soudainement compte qu'Heda aussi pourrait avoir à épouser quelqu'un dans les temps à venir. Un noble évidemment probablement officier de ce qu'il reste de mon armée. Le choix était relativement limité coté riverain mais quelques loyalistes de la Nera étendaient quelque peu la liste. Cependant, ma conseillère ne me verrait jamais lui imposer un mari. Je la respectais trop pour cela. Tout au plus, je me permettrais surement de l'aiguillonner sur un parti utile pour notre cause. Un sourire amusé mais relativement proche d'une grimace de souffrance se peint sur mes traits alors que je réponds.

"Oui, Heda je suis le roi le plus débauché que ce continent ait jamais connu. Cependant, je constate que tu as une bien triste opinion de moi ce qui m'attriste particulièrement. J'attendrais au moins le lendemain de la nuit de noces. Quelques secondes ne saurait je l'espère la satisfaire, tu aurais donc au moins plusieurs heures de répit. Ne me remercie pas pour ma mansuétude." L'éclat de rire qui me prit face à son expression ne dura pas quelques instants tant la douleur se rappela à moi aussi vicieuse qu'une vipère et aussi puissante que la charge d'un ours furieux. Cette douleur me força à redevenir sérieux. Une expression sombre se peignit sur mes traits tandis que mes yeux croisèrent ceux désabusés de ma Renarde Sanglante. Je ne voulais pas lire ce regard dans ses yeux. Car cela me rappelait durement mon état de faiblesse actuel, ma défaite personnelle face à Baal Forel ainsi que l'hécatombe de notre armée et la chute de mon père. S'il y avait bien une chose que je détestais dans la vie c'était celle-ci. Etre dépendant des autres, ne pas pouvoir me tenir droit et fier. J'étais un guerrier avant d'être capitaine. Ne pas être en état de combattre était une humiliation écrasante. Mais, j'avais désormais une couronne sur la tète fut elle immatérielle. Cela valait bien quelques blessures.

"J'étais obligé de repartir à l'assaut malgré mes blessures Heda, la ligne se débandait littéralement dans le chaos le plus complet. Il fallait redonner de la vigueur à nos hommes. Si ces chiens de mercenaires avaient fait preuve d'un peu d'abnégation...Ce salopard de Forel m'a eu parce que j'étais déjà blessé." Une moue boudeuse remplaça la précédente alors que je prenais conscience de la véracité des propos de ma conseillère. "Prendre moins de risques alors que même mon vieux père a chargé glorieusement un monstre volant de plusieurs tonnes. J'imagine que je n'ai de toute manière pas le choix au vu de mon état. Mais ne te fais pas d'illusion mon amie tu me connais par cœur. Une fois rétabli, je reprendrais la tète de l'armée. Parce que c'est pour cela que j'ai été élevé par Harren pour être un chien de guerre. De toute manière, vu le moral des hommes nous n'avons pas le choix. Ils doivent voir celui pour lequel ils se battent verser le sang à leur coté. Le voir suer et souffrir autant qu'eux. Le voir montrer l'exemple." Mon expression se teinta néanmoins d'une certaine douceur alors que je concluais de manière fort sentimentale. "Mais toi Heda, tu vas devoir te faire à l'idée de ne pas te trouver dans mon ombre sur le champ de bataille à venir car tes conseils et ton intelligence me sont bien trop précieux pour les risquer stupidement."
 
© 2981 12289 0



Maison Hoare des Fleuves et du Crépuscule

Toujours il y eut cette clameur:
 


Dernière édition par Yoren Hoare le Dim 29 Juil - 22:59, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi des Fleuves et du Crépuscule
Âge du Personnage: 23
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Messages : 860
Membre du mois : 11
Célébrité : Alexander Ludwig
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Conquérant ▪▪ Débauché ▪▪ Tacticien ▪▪ Alcoolique ▪▪ Charismatique ▪▪ Brutal ▪▪
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The war is not over [Tour VI - Terminé]   Dim 29 Juil - 11:44


The War is not OverLe temps avait fait son oeuvre depuis que nous nous connaissions Yoren et moi. J'avais grandis, je n'était plus l'enfant inquiète que j'étais en débarquant sur la Garce Mortelle. Aujourd'hui j'étais une femme, loin de l'enfant qui rêvait d'aventures comme celles contés dans les livres. J'avais vécus beaucoup de périples aux côtés de Yoren, et j'avais vu la différence entre les histoires et la réalité. Je savais que dorénavant l'Histoire avec une majuscule s'écrivait avec le sang et les alliances politiques. Je n'imaginais pas ma vie aux côtés d'un riverain, ni même d'un homme de la Nera. J'avais grandis comme une femme sauvage et guerrière, comment pourrais-je un jour me satisfaire d'un homme de château, m’emprisonnant avec des enfants en guise de chaînes ? Ma plus grande crainte résidait dans ce futur que j'entrevoyais, un futur ou j'épouserai un homme qui me verrai simplement comme un objet décorant son château.

Un sourire étira mes lèvres à la réponse de mon ami toujours enclin à plaisanter. Sa réplique sur sa mansuétude présumé m'arracha un petit pouffement de rire. Mais mon expression redevient inquiète lorsque Yoren montra un nouveau signe de douleur. Je rapprochais ma monture de la sienne, resserrant d'un main la peau de loup autour des épaules de mon ami.  

- "Ne prend pas de risques inconsidérés quant la défaite pointe le bout de son nez. Je ne le dirais jamais assez souvent, mais parfois il faut apprendre à concéder une bataille pour gagner la guerre. Battre en retraite pour revenir plus fort n'est pas une honte. Vous autres les hommes avez bien trop de fierté..."

Les paroles de mon ami au sujet du Forel donnaient plus de véracité à ma première réponse. Je savais bien que Yoren ne supportait pas de ressentir ce sentiment d'échec.

- "Tu veux m'écarter des lignes de batailles alors même que tu charge tel un imbécile qui se croit immortel ? Qui protégera tes flancs ? Qui te sauvera les miches la prochaine fois hein ? Je ne peux pas me séparer de toi, s'il t'arrivait quelque chose..." - dis-je en déposant ma main sur l'épaule de mon ami.

Je laissais ma phrase en suspend, songeant à ce que deviendrais mon monde sans la présence de Yoren. Qu'allais-je devenir sans lui à mes côtés ? Aurais-je encore la fois de servir un autre Roi après lui ? Je n'avais pas d'autres ambitions que de le suivre jusqu'à la victoire.

© 2981 12289 0



           
There will be peace when you are done
“Swift as a deer. Quiet as shadow. Quick as a snake. Calm as still water. Strong as a bear. Fierce as a wolverine. Fear cuts deeper than swords.”


Dernière édition par Heda Volmark le Lun 30 Juil - 12:28, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Conseillère du Roi Yoren Hoare
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
En tuer un pour en terrifier un millier.
Messages : 509
Membre du mois : 37
Célébrité : Alycia Debnam-Carey
Maison : Volmark
Caractère : ▪▪ Flegmatique ▪▪ Pessimiste ▪▪ Raisonnable ▪▪ Pointilleuse ▪▪ Forte ▪▪ Timorée ▪▪ Rigoureuse ▪▪ Renfermée
En tuer un pour en terrifier un millier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The war is not over [Tour VI - Terminé]   Dim 29 Juil - 23:04

The war is not overYoren & Heda

Le petit pouffement de rire qu'arracha ma remarque finale de nos taquineries grivoises à ma conseillère poussa naturellement mes lippes douloureuses à s'élargir d'un amusement non feint mais bien naturel car la force de l'habitude rendait nos joutes toujours aussi agréables. Quant bien même, mon corps se tordant de souffrance comme si mes veines étaient souillées d'un poison détestable. Taquiner Heda restait une habitude trop profondément ancrée en moi pour que les récents évènements y changent quoi que ce soit. Mon nouveau statut royal ne lui épargnerait guère ces provocations luxurieuses. D'ailleurs, le rappel cruel de mon état pitoyable par le biais de ces douleurs dévastatrices me ravageant de l'intérieur avait bel et bien l'apanage d'un poison détestable à mes yeux. Ce poison que l'on nommait faiblesse. J'avais une armée à remobiliser, un royaume à reconquérir mais j'étais trop souffrant pour pouvoir chevaucher correctement ou même me nourrir seul. La honte se mêlait à la colère dans mon être et je me servais de ces émotions néfastes pour m'astreindre à réfléchir à la suite des évènements, aux mille choses qu'il me faudrait accomplir dès que nous serions hors de portée des clébards de l'empire.

Cette lucidité m'était hautement salvatrice car elle m'empêchait de me morfondre dans la morosité et la mauvaise humeur à l'instar de mes troupes survivantes. Si, mon corps ne souhaitait pas se montrer coopératif mon esprit lui s'avérait bien plus loyal. La charge des responsabilités aurait du m'écraser car je n'étais pas né prince mais batard. Je n'avais pas brillé en tant que général mais en tant que chien de guerre, en tant que requin des mers. Pourtant, cette absence d'éducation royale n'était pas un problème car j'avais mené des hommes depuis que le Requin noir hantait les mers. Je n'étais plus le capitaine d'une escadrille de la flotte de fer mais de tout un royaume ou du moins de ce qu'il en restait. Seule l'échelle différait, la tache restait la même. Un coup d'œil en coin m'indiqua qu'une grimace d'inquiétude s'était peinte sur le visage de ma Renarde Sanglante à l'issue de mon toussotement prolongé et rauque. Il fallait reconnaitre que je venais d'avoir l'impression de cracher mes boyaux. J'aurais tant voulu parvenir à me montrer digne, droit, royal et fort pour mes soldats comme pour elle mais mon état m'en rend tristement incapable.

Maudissant intérieurement pour la millième fois ces foutus fédéralistes, je levais les yeux au ciel lorsque la guerrière rapprocha sa monture de la mienne avant de les plonger dans les siens lorsqu'elle rajusta la peau de loup sur mes épaules. J'avais bien tenté de le faire un peu plus tôt mais mes gestes étaient gourds et maladroits pour ma plus grande colère. Faisant comme si de rien n'était, je la remerciais d'un bref signe de tète. Heda me connaissait tellement bien qu'elle devait savoir que je détestais cette situation, mon impuissance et cette dépendance. "Il faut parfois savoir prendre des risques audacieux pour forcer la main de ce salopard de Destin Heda  car il s'avère trop souvent capricieux. Et puis, l'audace paie très souvent. Tu devrais le savoir vu nos exploits avec le Requin Noir.  Mais tu as raison, la retraite n'est point une humiliation lorsqu'elle est nécessaire. C'est une tactique comme une autre. Pourtant, elle me laisse un gout putride dans la bouche. Je déteste prendre les jambes à mon cou. La fierté est une amante exigeante."

Laissant quelques instants passer au cours desquels j'observe la colonne continuer d'avancer à un rythme soutenu mais néanmoins plus lent que lors des jours précédents, je reportais ensuite mon attention sur Heda alors qu'elle me répondait avec véhémence qu'elle refusait de s'éloigner de moi sur le champ de bataille. Réprimant un soupir en anticipant son caractère foutrement têtu, je puisais du réconfort dans cette main de tueuse posée sur mon épaule dans un élan amical. "Oui, je veux t'écarter des lignes de bataille pour que ton joli minois ou plutôt l'esprit aiguisé qu'il contient puisse encore me servir longtemps. Tu es une tacticienne suffisamment talentueuse pour pouvoir influer le cours d'une sanglante affaire en faisant combler une brèche par ci ou en faisant sonner une charge par là." Je tente de chasser l'aspect sentimental de la conclusion de ma seconde de toujours mais n'y parviens guère. Elle était la seule personne de cette armée pouvant se targuer de la réciproque.

"Je ne me crois pas immortel mais aimé du Dieu Noyé. Reconnais au moins que je suis un imbécile courageux.  D'autres hommes que toi pourront se charger de veiller sur mes flancs. D'autres que toi pourront me sauver les miches même si j'avoue que ce ne sera jamais aussi agréable que lorsque tu t'en charges. Je porterais une armure lourde la prochaine fois. Fini les armures légères. Je compte me faire forger un harnois à Pierremoutiers si cela peut te rassurer." Prenant un instant pour contempler le visage plein d'inquiétude d'Heda, je réprime l'envie de la taquiner de nouveau et pose une main sur la sienne avant de reprendre. "Il ne m'arrivera rien. Tu ne te débarrasseras pas de moi aussi facilement, je te le promets. Vais je devoir utiliser mon autorité royale pour te contraindre à l'obéissance ?"
© 2981 12289 0



Maison Hoare des Fleuves et du Crépuscule

Toujours il y eut cette clameur:
 


Dernière édition par Yoren Hoare le Lun 30 Juil - 21:48, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi des Fleuves et du Crépuscule
Âge du Personnage: 23
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Messages : 860
Membre du mois : 11
Célébrité : Alexander Ludwig
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Conquérant ▪▪ Débauché ▪▪ Tacticien ▪▪ Alcoolique ▪▪ Charismatique ▪▪ Brutal ▪▪
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The war is not over [Tour VI - Terminé]   Lun 30 Juil - 16:06


The War is not Over


Yoren n'avait pas tort, le destin était capricieux. Notre audace avait souvent payé, et avait fait notre réputation. Mais les défis qui s'annonçaient à venir étaient tous bien plus colossaux qu'à l'accoutumer. Nous avions l'expérience des combats menés en raid avec une escadrille, mais les batailles arrachés avec les vies de milliers d'hommes était une autre pair de manche. L'Empereur possédait une net supériorité en terme d'expérience, et nous manquions de temps pour rattraper notre retard.

Les paroles de mon ami étaient flatteuses, et je ne comprenais que trop bien les raisons qui le poussaient à vouloir me mettre en sûreté. Pourtant, je n'avais aucune envie d'écouter un esprit raisonnable après une bataille aussi éprouvante. La fatigue me rendait têtue, et m'enlevait petit à petit mon self contrôle. Mon esprit approuvait la décision de Yoren, tandis que mes émotions ne voulaient pas en démordre.

Je reconnaissais bien à mon ami son talent pour être un courageux imbécile. Il était vrai que beaucoup de soldats pouvaient tenir le rôle que je me donnais durant les batailles. Mais étaient-ils tous capables de le faire aussi bien que moi ?

Yoren déposa sa main sur la mienne, et je la serrais doucement. Le contact entre nos mains avait quelque chose de rassurant. Peut-être parce que mon ami avait enfin les mains chaude après plusieurs jours de trajet. Un bon signe de guérison. Pourtant la fin de sa réponse me déplu quelque peu. Je n'aimais pas entendre mon ami émettre l'idée de me contraindre par la force. C'était à mon souvenir la première fois qu'il disait quelque chose comme cela. Je me contentais donc d'une brève réponse vindicative pour clore le sujet.

- "Tu as intérêt à tenir ta promesse Yoren Hoare, car s'il t'arrivait malheur, je ne sais pas de quoi je serais capable à l'avenir."

Je laissais volontairement un moment de silence avant de reprendre la parole. Cette fois, le sujet était différent, et je me devais de faire entendre ma pensée.

- "Je pense qu'on devrait discuter de ta décision vis à vis du Commandant Lyle Salfalaise."

© 2981 12289 0



           
There will be peace when you are done
“Swift as a deer. Quiet as shadow. Quick as a snake. Calm as still water. Strong as a bear. Fierce as a wolverine. Fear cuts deeper than swords.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Conseillère du Roi Yoren Hoare
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
En tuer un pour en terrifier un millier.
Messages : 509
Membre du mois : 37
Célébrité : Alycia Debnam-Carey
Maison : Volmark
Caractère : ▪▪ Flegmatique ▪▪ Pessimiste ▪▪ Raisonnable ▪▪ Pointilleuse ▪▪ Forte ▪▪ Timorée ▪▪ Rigoureuse ▪▪ Renfermée
En tuer un pour en terrifier un millier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The war is not over [Tour VI - Terminé]   Lun 30 Juil - 21:52

The war is not overYoren & Heda

Une brève contemplation du visage de ma plus chère amie me permet de comprendre à quel point mon choix lui déplait. Et cela ne fait que renforcer mon estime pour elle. La véritable loyauté se trouvait dans cette manifestation faciale et corporelle pleine d'aigreur. Une fidélité à toute épreuve qui s'était forgée dans les affres de l'apprentissage puis de l'adversité au cours de la dernière décennie. Si, je ne tente pas de laisser un sourire s'épanouir sur mon visage car parfois ce simple mouvement de mes lèvres pouvait me faire souffrir, je rayonne pourtant intérieurement en dépit du ciel orageux de mes pensées. Harren avait eu ses fidèles parmi les grands noms du Conflans et des Iles de fer. Des capitaines bien plus attachés à sa propre personne que le nom qui était le sien. J'avais à mes cotés celle qui revêtait ce caractère de lige irréductible qui me suivrait certainement jusqu'en enfer si cela s'avérait nécessaire. Mais, ce n'était nullement au programme. Y envoyer nos innombrables ennemis en revanche…

Pour autant la mine revêche de ma conseillère me poussait à laisser un sourire en coin éclairer mes traits marqués par la fatigue et l'inquiétude. Elle savait que j'avais pertinemment raison. D'autres qu'elle pouvaient très bien couvrir mes pas sur le champ de bataille. D'autres qu'elle pouvaient veiller à ma sécurité personnelle. D'autres qu'elle pouvaient parfaitement me sortir des situations épineuses ou lever le bouclier pour m'éviter une fin abrupte. Pourtant, malgré cette rationalité très ancrée en elle, celle-ci n'apprécie pas la perspective de devoir confier ma survie à d'autres. Le lien nous unissant exacerbait certainement la difficulté de cette décision mais Heda me serait bien plus utile à la tète d'une division de réserve que dans mon sillage. Je suis surpris lorsque la main d'Heda se referme sur la mienne et que sa prise se resserre doucement. La lueur de soulagement que je lis dans ses yeux m'amuse un instant.

Non, ma Renarde je ne compte pas quitter ce monde de sitôt. J'ai bien trop à faire avant de rejoindre le Dieu Noyé. Mes mains qui n'étaient à l'instar de mon corps souffrant bien moins glacé qu'avant se voyaient encore réchauffées par ce geste de soutien. Néanmoins, l'expression de ma seconde s'assombrit suite à ma menace de devoir user de mon rang si jamais elle s'entêtait à refuser ma décision. Ce qui me pousse à sourire de plus belle. Je ne devrais pas mais la voir exprimer une émotion, elle d'ordinaire si hermétique me tire un brin de joie. Je n'aimais pas devoir lui parler ainsi mais je n'hésiterais pas à le refaire si cela s'avérait nécessaire. Sa récompense vindicative ne m'indique que trop bien à quel point cela lui a déplu. "Je te jure solennellement de faire attention à moi à partir de ce jour. Es tu rassurée Heda ? Mais, la guerre reste la guerre et les risques font partie du jeu. C'est notre mode de vie. Nous sommes des conquérants. Tu connais la devise de ma maison. Comment pourrait il m'arriver malheur alors que je t'ai à mes cotés ? Allez arête de faire dans le sentimental ou je vais finir par croire que tu veux que l'on s'éloigne de la colonne pour faire autre chose que discuter."

Un certain temps s'écoule avant que ma conseillère ne reprenne la parole. Temps au cours duquel je me repositionne sur ma selle et balaie les environs du regard. Les hommes continuent d'avancer en silence par dizaines. La morosité et la mauvaise humeur sont presque palpables mais ils avancent vers ce qui sera peut être la dernière région de mon royaume en lambeau. Lorsqu'Heda évoque le nom de Lyle Salfalaise je retire ma main de la sienne de manière assez brusque. "De quoi veux tu parler Heda ? Lyle Salfalaise a trahi notre cause. Il s'est rendu sans même se battre. Il s'est rendu sans même tenter de s'enfuir vers le Val ou la Nera vidée de ses troupes. Ils avaient des navires à fond plat. Il aurait pu quitter Fort Darion par le Trident. J'ai fait ce que j'avais à faire pour éviter que d'autres fers nés n'osent bafouer leur allégeance envers moi !"
© 2981 12289 0



Maison Hoare des Fleuves et du Crépuscule

Toujours il y eut cette clameur:
 


Dernière édition par Yoren Hoare le Mar 31 Juil - 17:59, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi des Fleuves et du Crépuscule
Âge du Personnage: 23
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Messages : 860
Membre du mois : 11
Célébrité : Alexander Ludwig
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Conquérant ▪▪ Débauché ▪▪ Tacticien ▪▪ Alcoolique ▪▪ Charismatique ▪▪ Brutal ▪▪
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The war is not over [Tour VI - Terminé]   Lun 30 Juil - 23:42


The War is not Over

J'observais mon ami sourire en scrutant mon humeur. L'accumulation de fatigue m'empêchais de bien camoufler mes expressions, et laissait entrevoir mes pensées. Yoren et moi nous connaissions depuis nos 12 ans, si bien qu'ils connaissaient sur le bout des doigts chacune de mes réactions. Il était capable de décrypter le moindre de mes mouvements, et de deviner mes sentiments. Il savait mieux que quiconque à quel point je m'inquiétais à l'idée de laisser sa protection entre les mains de d'autres que moi. En réponse, il me rassura du mieux possible, ignorant mon élan de mécontentement.  

- "Je suis rassurée." - dis-je d'un ton à peine convaincu.

Les paroles de mon ami finirent par me convaincre assez pour accepter sa décision. Néanmoins, comme à son habitude il termina sa réponse par une phrase des plus inadéquate. Je le foudroie un bref instant du regard, lui promettant milles souffrances s'il s'avisait de refaire une proposition aussi déplacée.

Un long moment s'écoula avant que je reprenne la parole en vu d'un autre sujet tout aussi important à mes yeux. L'ambiance lourde autour de nous ne risquait pas d'aller en s'améliorant. Alors même que j'évoquais le nom de Lyle Salfalaise, Yoren retira brusquement sa main de la mienne. Je compris directement le malaise lié à ce sujet, et j'étais quelque peu déçu de sa réaction si brusque. Je me repris bien vite, adoptant à nouveau mon masque inébranlable afin de faire valeur ma raison sur ses émotions.

- "Yoren écoutes moi. Je n'évoquerais pas le sujet si je n'étais pas convaincue de la nécessité. Je ne pense pas un seul instant que Lyle Salfalaise nous ait trahi, il est un grand soldat Fer-né. Il n'avait aucune issue navale viable, et aucune issue terrestre non plus. La flotte impériale était déjà à l'embouchure du Trident, et l'armée descendait vers Fort-Darion. Il paraît qu'il a envoyé un corbeau à Harren avant la bataille, l'as-tu lu ?"

Je marquais une pause dans ma réponse, me préparant à exprimer le fond de ma demande après avoir exposé quelques arguments.


- "Salfalaise est un Commandant expérimenté aussi bien en mer que sur terre. Nous avons cruellement besoin d'hommes d'expérience pour faire face à l'Empereur. Harren Le Noir était notre plus grand stratège, il est une perte irremplaçable. Aussi douée puis-je l'être, je dois apprendre et m'exercer pour devenir meilleure. A l'heure d'aujourd'hui, je ne suis pas assez qualifiée pour espérer égaler Harren avant la fin de cette guerre. J'ai besoin que Salfalaise m'enseigne ce qu'il me manque pour pouvoir être à la hauteur de tes attentes."

J'observais la réaction de Yoren, guettant la moindre once d'hésitation dans son expression. J'avais rassemblé mes forces dans cette tirade verbale pour convaincre mon ami et Roi. Sans doute, aucun de nous deux n'avait assez de réserve d'énergie pour pouvoir s'opposer longtemps à l'autre. J'osais donc essayer de terminer mon argumentaire par une dernière phrase.

- "Il a fait les meilleurs choix possibles. Et tu l'as puni très sévèrement, tu as montré l'exemple. Mais maintenant, nous avons besoin de rassembler le meilleur de nos forces afin de remonter le moral de nos troupes. Salfalaise est un Commandant de confiance pour les hommes. Je t'en prie, donnes lui une seconde chance."



© 2981 12289 0



           
There will be peace when you are done
“Swift as a deer. Quiet as shadow. Quick as a snake. Calm as still water. Strong as a bear. Fierce as a wolverine. Fear cuts deeper than swords.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Conseillère du Roi Yoren Hoare
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
En tuer un pour en terrifier un millier.
Messages : 509
Membre du mois : 37
Célébrité : Alycia Debnam-Carey
Maison : Volmark
Caractère : ▪▪ Flegmatique ▪▪ Pessimiste ▪▪ Raisonnable ▪▪ Pointilleuse ▪▪ Forte ▪▪ Timorée ▪▪ Rigoureuse ▪▪ Renfermée
En tuer un pour en terrifier un millier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The war is not over [Tour VI - Terminé]   Mar 31 Juil - 18:05

The war is not overYoren & Heda

Le ton qu'utilisa Heda pour apporter une conclusion laconique quant à son nouveau rôle tout aussi déterminant pour ma cause mais bien moins intime que celui qui avait été le sien depuis que nous avions exprimé tout le potentiel de notre association il y avait désormais une éternité de cela n'indiquait que trop bien que cette dernière était à peine convaincue par mes propos. Pourtant, son regard changea peu à peu vis à vis de cette question et sans avoir besoin d'un échange de mots supplémentaires qui s'avérerait tout à fait superflu, je compris qu'elle avait fini par laisser sa part de froide tacticienne lucide prendre le pas sur celle de l'amie inébranlable refusant de confier à d'autres la charge honorable de ma survie. Mon sourire carnassier s'élargissait encore un peu plus et se teinta d'une nuance canaille qui m'allait comme un gant lorsque celle ci me foudroya du regard suite à mon allusion à peine voilée à un autre type de tète à tète.

Pour être parfaitement honnête, je doutais de me montrer à mon avantage en la matière au vu de mon état cependant taquiner ma Renarde Sanglante à ce sujet avait pour avantage de me permettre de clore le débat précédent à peu de frais tout en savourant son expression pleine de hargne et de menaces latentes. Allons bon, menacer son roi de la sorte. Un roi handicapé qui plus est. Réprimant à grand peine une envie de rire, je gardais mon sérieux et contemplais les colonnes de notre armée faire route vers Pierremoutiers. Mais, cette ambiance presque délétère vis à vis de la morosité environnante fut brisée lorsque les lippes de la Volmark prononcèrent un nom honni. Ma main un instant plus tôt presque entrelacée dans celle de ma conseillère revint brutalement dans le giron de ma monture.

Puisque pour apaiser ma mauvaise humeur retrouvée, je me mis à caresser l'encolure de ma monture. Je fis mine de ne pas voir la déception dans ses yeux vis à vis de la brutalité de ma réaction. Détournant le regard un instant pour observer les loyalistes avancer, je ne fus guère surpris de constater que mon amie avait replacée un masque imperturbable sur ses traits comme pour se protéger de la tempête verbale à venir. La vérité c'est que ma discussion musclée avec mon neveu avait puisée dans le peu de forces que j'avais pu reconstitué au fil de la retraite. Pour autant, j'étais prêt à laisser mon caractère ombrageux remonter à la surface face à ma conseillère quitte à devoir continuer le voyage couché contre l'encolure de l'étalon gris pommelé. Cependant, je savais que ni Heda ni moi ne voulions nous jeter des injures à la figure. Nous n'en avions nullement la détermination suffisante sans compter que je détestais ces moments de divergence. Notre complémentarité de toujours était un roc sur lequel j'aspirais à me reposer en toutes circonstances au vu de l'avenir compliqué de mon royaume en lambeaux.

"Non, je n'ai pas lu ce corbeau car j'étais trop occupé à mes préparatifs pour me mêler des manigances de mon père. Quand bien même, je n'aurais pas agi ainsi vis à vis de Salfalaise à la place d'Harren. Ce qui est fait est fait. Si, le Noir a envoyé le général dans une mission suicide ce ne fut pas de mon fait. Je suis conscient que sa position était intenable mais en se constituant prisonnier il a ouvert un précédent que je me devais de réprimer de manière implacable. Crois tu que cela m'a fait plaisir de faire ravager son ile ? De faire tuer des fers nés ? L'empreinte d'Harren nous a tous deux contraints à faire ce que nous avions à faire !" J'avais finalement pris le parti de balayer la colère de mon esprit et de mon cœur afin d'analyser les choses aussi froidement que le requin que j'étais. La mission du Noir avait tout de la pièce jetée en l'air pour forcer le destin. Pile le général réussissait et mourrait ensuite d'une manière ou d'une autre. Face, il échouait mais mourrait également d'une manière ou d'une autre. Ou alors, Harren estimait que la destruction de la capitale ennemie viendrait couronner un triomphe à Eysines. Dans tous les cas, c'était un double échec et voilà que je me trouvais à débattre du sort de l'un des anciens partisans les plus fidèles de Joren. Sort de toute manière hors de ma portée car je ne pouvais rien faire pour lui en l'état à part m'assurer que ses filles étaient bien traitées.

"Aucun de nous ne pourrait espérer égaler le Noir et pourtant nous avons tous deux assisté à sa fin tragique. Un apprentissage dans la difficulté vaut parfois bien plus que des expériences dans l'aisance. Je ne suis pas né pour être prince et encore moins roi et pourtant me voilà. Tu es déjà à la hauteur de mes attentes Heda. Tu t'amélioreras avec le temps et dans le sang des batailles à venir comme nous tous." Son idée n'était pas dénuée de sens et en effet Lyle Salfalaise aurait été un atout précieux dans ma manche si Harren ne l'avait pas gaspillé en l'envoyant dans une mission à la symbolique puissante mais tactiquement inutile. Un instant la colère perla de nouveau à la surface mais cette fois tournée vers feu mon père. Je ne pouvais pas avoir de remords ou de regrets car un souverain ne pouvait se le permettre. Le roc voilà ce que je devais être. Pourtant, je ne pouvais nullement concrétiser la demande de la Volmark car Lyle était hors de portée de la maigre influence qu'il me restait dans le Conflans. Et encore fallait il qu'il me pardonne mon acte et ne se montre point rancunier ce qui était également une autre paire de manche.

"Certes, certes il a fait tout ce qu'il pouvait pour accomplir sa mission funeste et tenter de rejoindre nos forces. Mais, si je l'ai puni sévèrement c'est parce que je n'avais pas le choix et j'aurais agi de même vis à vis de n'importe quel autre seigneur fer né dans la même position. Ne t'imagines pas que le fait qu'il ait choisi de suivre Joren m'a poussé à me montrer aussi dur. Je vais réfléchir quant à cette potentielle deuxième chance Heda. Mais crois tu vraiment qu'il acceptera de me servir après le sort que j'ai fait subir aux siens ? Car  vois tu tout ton plaidoyer est fort touchant cependant je ne vois pas comment il pourrait revenir dans notre giron. "
© 2981 12289 0



Maison Hoare des Fleuves et du Crépuscule

Toujours il y eut cette clameur:
 


Dernière édition par Yoren Hoare le Mer 8 Aoû - 22:05, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi des Fleuves et du Crépuscule
Âge du Personnage: 23
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Messages : 860
Membre du mois : 11
Célébrité : Alexander Ludwig
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Conquérant ▪▪ Débauché ▪▪ Tacticien ▪▪ Alcoolique ▪▪ Charismatique ▪▪ Brutal ▪▪
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The war is not over [Tour VI - Terminé]   Mer 8 Aoû - 17:51


The War is not OverJ'écoutais mes mots de mon ami. Je savais qu'il fessait l'effort d'apaiser sa colère afin d'utiliser les mots les plus justes. J'étais satisfaite qu'il ne se soit pas laissé porté par son émotion, auquel cas la discussion aurait vite tourné court.

Le compliment de mon ami sur mes capacités m'allait droit au coeur, cependant je me retenais d'esquisser un sourire. Je tiquais tout de même en entendant que mon ami trouvait mon plaidoyer ''touchant''. Je n'aurais pas utiliser ce mot pour décrire mes paroles, car je n'avais utiliser que mon esprit pour convaincre, et non une once de sentiments. J'attendis que Yoren ait terminé de parler pour répondre à sa dernière réponse.

- "Je me doute bien que tu n'avais pas le choix, mais je pense qu'il mérite cette deuxième chance. Je ne sais pas s'il te pardonnera Yoren, mais je pense qu'il en vaut bien la tentative. Il serait un atout pour la flotte de Fer."

Il était clair que Lyle Salfalaise avait de quoi tenir rancoeur à Yoren, mais j'osais espérer qu'il comprendrait l'obligation politique que venait de m'expliquer celui-ci.


© 2981 12289 0



           
There will be peace when you are done
“Swift as a deer. Quiet as shadow. Quick as a snake. Calm as still water. Strong as a bear. Fierce as a wolverine. Fear cuts deeper than swords.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Conseillère du Roi Yoren Hoare
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
En tuer un pour en terrifier un millier.
Messages : 509
Membre du mois : 37
Célébrité : Alycia Debnam-Carey
Maison : Volmark
Caractère : ▪▪ Flegmatique ▪▪ Pessimiste ▪▪ Raisonnable ▪▪ Pointilleuse ▪▪ Forte ▪▪ Timorée ▪▪ Rigoureuse ▪▪ Renfermée
En tuer un pour en terrifier un millier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The war is not over [Tour VI - Terminé]   Mer 8 Aoû - 22:08

The war is not overYoren & Heda

Ma Renarde Sanglante prend le temps d'écouter mon argumentation sans m'interrompre ou tenter de faire pencher ma décision dans le sens qu'elle estime le plus adéquat pour l'avenir du royaume en décomposition qu'est le mien, qu'est le notre. Il faut dire que passant outre mon ressentiment tout à fait humain par ailleurs exacerbé par l'humiliation d'Eysines et la situation tragique dans laquelle se trouve désormais le royaume les mots de ma conseillère pénètrent dans mon esprit embrumé par la souffrance permanente avec l'acuité d'une flèche transperçant une gorge exposée. Heda a parfaitement raison quant à l'importance et l'intérêt d'un général aussi expérimenté et respecté des troupes que l'hydre noire. Ma féroce amie et protectrice est parfaitement dans le vrai cependant toute cette discussion sur le pardon, la rédemption, les réparations potentielles du seigneur fer né s'avérait pour le mois stérile au vu du simple fait que Fort Darion si elle avait été prise au cours d'un audacieux coup de main était désormais l'une des forteresses en construction les plus imprenables du continent pour la simple et bonne raison qu'un empire se dressait entre ses rues et notre salut dans le sud du Conflans.

Finalement, ma première conseillère finit par répondre à mon ultime contradiction. Car, en effet tout ce que je pourrais faire pour me concilier le général ou plutôt me le réconcilier ne pèserait probablement guère dans la balance face à la rage d'avoir été condamné pour une situation injuste dont il n'était point le premier responsable. Cette dernière revenant à feu Harren. Terminant de l'écouter avec attention, je lève les yeux vers le ciel et contemple durant plusieurs minutes ces nuages d'hiver gonflés de calamiteuses promesses avant de plonger mes yeux dans ceux de la Volmark. "Bien, bien ! L'hydre noire aura sa deuxième chance en temps et en heure. Bien que je crains fort que cela ne puisse guère se produire avant une éternité. Ses talents méritent ma mansuétude. Si jamais il accepte et pardonne à son roi d'avoir été contraint de faire de lui un exemple. Il se verra gracieusement récompensé."

"Assez palabrer remettons nous en chemin vers Pierremoutiers sinon nous allons ralentir le rythme de la troupe. Sauf si tu souhaites offrir à ton souverain un massage de réconfort pour ses blessures." Sourire goguenard en coin, je fais tourner bride à mon cheval sans attendre la réplique cinglante de ma chère amie. Il est temps que nous atteignons Pierremoutiers mon face à face avec mon neveu avait puisé dans mes forces vives et je me couche sur ma monture afin d'apaiser le courroux de mes plaies. Je n'exclus pas de m'abandonner aux affres du sommeil. Heda ou n'importe quel chevalier saura guider ma monture vers le salut provisoire.
© 2981 12289 0



Maison Hoare des Fleuves et du Crépuscule

Toujours il y eut cette clameur:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi des Fleuves et du Crépuscule
Âge du Personnage: 23
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Messages : 860
Membre du mois : 11
Célébrité : Alexander Ludwig
Maison : Hoare
Caractère : ▪▪ Conquérant ▪▪ Débauché ▪▪ Tacticien ▪▪ Alcoolique ▪▪ Charismatique ▪▪ Brutal ▪▪
From bastard to a king. My flame will burn them all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The war is not over [Tour VI - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
The war is not over [Tour VI - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]
» Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]
» Les Mêlées du Grand Tournoi [Mini-Missions] [Tour I - Terminé]
» Le Bal Masqué du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown ::  :: Le Conflans :: Pierremoutier-
Sauter vers: