Partagez | 
If you just could forget this mistake | Pv: Jon Stark
MessageSujet: If you just could forget this mistake | Pv: Jon Stark    Jeu 12 Juil - 12:34

If you could forget this mistake

« Qui apaise la colère éteint un feu ; qui attise la colère, sera le premier à périr dans les flammes ».


Le château était bien trop grand, les couloirs s'enchaînaient avec une telle rapidité et complexité que se perdre n'était pas vraiment difficile. Fort-Darion était une toute jeune capitale, la demeure de son seigneur n'en était pourtant pas exempte de grandeur et assez digne du nouveau statut que portait désormais la ville. Certes la forteresse de Peyredragon était bien plus grande que cette construction, mais son schéma de construction familier ne déroutait plus depuis longtemps Dame Chyttering veuve Chelsted. Elle y avait passé la plus grande partie de sa vie et si dans les premiers temps il lui avait fallut faire très attention au chemin qu'elle empruntait, il lui était devenu aussi aisé de s'y déplacer qu'en son propre foyer. Il était d'ailleurs assez étrange de se dire qu'elle connaissait bien mieux les différentes salles de la demeure des Targaryens que son propre château. Elle n'y était guère rentrée bien souvent et seulement pour rendre visite à ses cadets dont elle n'avait plus beaucoup de nouvelles. Isla n'avait jamais possédé un sens inné de l'orientation, cela lui avait plus d'une fois jouer de sales tours, mais malheureusement rien ne lui avait permis de remédier à ce manque cruel de compétence en ce domaine. Étudier les cartes ou les plans ne suffisaient guère à se représenter concrètement les différents couloirs et salles d'un lieu, car tout paraissait bien trop abstrait. Certes à l'humour bien trop gras et sexiste s'amuseraient de cette tare typiquement féminine selon eux, Isla elle n'y voyait qu'une absence de don des dieux pour contrebalancer ses nombreuses autres qualités. Elle ne s'en formalisait donc pas d'habitude, mais lorsque cela lui créait des contretemps elle ne pouvait que pester contre son apparente stupidité en la matière.

Cela faisait donc plusieurs dizaines de minutes que la jeune femme tournait en rond dans le vaste château de Fort-Darion. Elle était arrivée le jour même au sein de la capitale avec le convoi de l'impératrice. Cette dernière était néanmoins absente, car elle avait indiqué qu'elle comptait entreprendre une petite escapade avec l'empereur avant de rejoindre ces lieux. Isla y voyait un moyen pour le couple de se retrouver avant de devoir faire face aux nombreuses responsabilités qui ne manqueraient pas de les attendre entre les murs de leur capitale nouvellement retrouvée. Sa libération était d'ailleurs une heureuse surprise et Isla avait été impatiente de découvrir les lieux, elle qui n'avait jusqu'à présent presque jamais voyagé et certainement pas dans le Conflans. Le climat n'était pourtant pas propice à des périples pareils. En effet l'air se faisait de plus en plus froid, d'autant que l'hiver commençait à étendre ses bras sur le continent, les mestres étaient formels et presque alarmistes à ce sujet. Habituée à des températures plus clémentes de par la proximité avec la mer de son île de naissance Isla ne pouvait que de plus en plus frisonner, elle avait d'ailleurs renouvelé une grande partie de sa garde robe sur la route pour des tenues plus appropriées et elle songeait de plus en plus a acquérir quelques fourrures car la rudesse de la saison à venir et sa durée ne pouvait que pousser à la plus grande prudence, d'autant que ces ressources viendraient probablement rapidement à manquer si la demande dépassait l'offre. Néanmoins en ces instants Isla était bien loin de ces prosaïques préoccupations car elle ne trouvait plus du tout le chemin vers les appartements qui lui avaient été attribués. Une servante avait bien entendu pris le temps de lui indiquer la localisation des lieux mais impossible pour la demoiselle de la retrouver après son repas du soir. Il aurait été peut-être plus sage de prendre ce dernier dans sa chambre, mais Isla préférait de loin visiter la bibliothèque du château et prendre connaissance de quelques ouvrages avant de se reposer.

Grand mal lui en avait pris car elle n'était pas dans la possibilité à cette heure de demander son chemin. La plupart des domestiques s’affairaient dans les différentes chambres de seigneurs ou prenaient eux-même une collation avant de retourner à leurs tâches ou de prendre un repos mérité. D'autant que la noble dame ne souhaitait pas se forger une réputation d'assistée, n'ayant aucune jugeote pour se débrouiller par elle-même. Elle n'était pas timide ni renfermée, mais elle tenait tout de même à une petite fierté sur sa capacité d'adaptation et à se débrouiller dans les situations les plus gênantes. Elle avait donc pris sur elle de parcourir les nombreuses salles, couloirs et dépendances en quête de ses appartements. Il lui avait semblé refaire exactement le même itinéraire que celui qu'elle avait parcourue avec l'assistance de la servante, mais elle avait certainement dû se tromper à un croisement car elle était dans une aile du château qui ne lui disait rien du tout.
Alors qu'elle commençait à désespérée, elle prit une nouvelle fois à droite et il lui parut alors plus aisé de se repérer. Comme si son esprit se souvenait vaguement de détails presque inconscients pour lui donner une impression d'avoir déjà traversé ces lieux plus tôt. Elle reprit donc espoir et ne tarda pas à s'arrêter devant une énième porte en bois qui décidément lui semblait appartenir à ses appartements. Elle n'était d'ailleurs pas verrouillée ce qui était bon signe. C'est donc avec entrain qu'elle pénétra dans la chambre. Si l'endroit ne lui avait pas semblé si vaste aux premiers abords elle n'y était pas demeuré assez longtemps pour pouvoir en faire un critère d'appartenance. Elle m'y donc cette impression de côté et se persuada qu'il s'agissait bien du lieu qui lui avait été attribué. Elle se sentait las après toutes les émotions qui avaient pu l'étreindre durant son périple mais aussi par cette journée plutôt chargée qu'elle avait apprécié. Elle n'aspirait donc qu'à retrouver sa couche après s'être délassée. Heureusement une petite vasque d'eau claire l'attendait. Elle se rafraîchit donc et prit le temps d'une toilette soignée. Elle détacha avec un peu de peine la coiffure compliquée qu'une domestique lui avait fait en milieu de matinée, laissant près de la petite coiffeuse les différentes épingles pour que le lendemain l'exercice puisse être renouvelé sans peine.

Avec douceur elle se dévêtit et elle ne manqua pas de s'étonner que ses quelques effets n'aient pas encore été déposés dans la chambre. Cependant elle ne voulut pas faire étalage d'un quelconque mécontentement, d'autant que les serviteurs du château avaient dû faire face à une arrivée massive de voyageurs et de soldats de l'Empire, il était donc compréhensible qu'ils n'aient pas encore pu s'occuper des affaires de tous les nobles ayant pris leurs quartiers dans ces murs. La demoiselle choisit donc de revêtir une simple chemise de coton, assez longue et d'une taille absolument pas féminine. Elle semblait plus que propre et devait certainement appartenir à l'ancien propriétaire des lieux, ce genre d'oubli étant fréquent surtout pour des hommes non consciencieux ou sans femme Isla ne s'en formalisa pas et elle se dit que le propriétaire ne lui en voudrait pas de cet emprunt d'une nuit. La dernière surprise fut celle du lit où elle prit rapidement place. La couche était certes assez banale mais bon nombre de fourrures y étaient disposées, ce qui n'était pas du tout une coutume peyredragonnienne. Néanmoins de par les températures qui chutaient de plus en plus et la proximité de cette région avec le Nord, Isla se dit que ce devait être une disposition courante. Elle ne manqua donc pas de trouver une position confortable sous ce tas de peau qui remplissaient parfaitement leur rôle chauffant. Elle s'étonna de l'odeur qui s'en dégageait, un musc d'homme assez enivrant, l'homme qui occupait ce lit devait en avoir été chassé assez récemment. Isla ne s'offusquait en rien de ce détail, cette odeur avait quelque chose d'attirant et d'agréable, elle eut presque l'impression qu'un de ses amants dormait avec elle et cela avait quelque chose de rassurant qui remplissait pour un instant le vide de sa solitude.

Le sommeil ne mis guère longtemps à l'emporter tant la fatigue s'était cumulée ces derniers temps. Elle bougea quelque peu, et bien trop étouffée par les fourrures elle ne manqua pas dans son inconscience de les déplacer quelque peu, dévoilant sa nudité à peine voilée par le tissu de coton, ses jambes nues captaient la fraîcheur et seule sa poitrine et le creux de ses reins étaient couverts.



CODAGE PAR AMATIS
Gif par Giphy
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: LadyChelsted | Conseillère en matière judiciaire
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
« Que la Justice soit forte, que la force soit juste
Messages : 192
Membre du mois : 0
Célébrité : Katherine McNamara
Maison : Chelsted | Anciennement Chyttering
Caractère : Travailleuse ▪▪ Secrète ▪▪ Joviale ▪▪ Meurtrie ▪▪ Espiègle ▪▪ Ambitieuse ▪▪ Séductrice ▪▪ Tenace
« Que la Justice soit forte, que la force soit juste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: If you just could forget this mistake | Pv: Jon Stark    Mar 24 Juil - 16:29

Fort-Darion avait été reprise, Fort-Darion avait été libéré de cette attaque ennemie qui n'avait plus vraiment de sens alors que Harren Hoare était en train de se battre pour la dernière fois, alors qu'il était en train de rendre son dernier souffle sur le champ de bataille près de Noblecoeur. Le Conflans était tombé et l'homme qui s'était présenté en tant que conquérant sur la capitale de ce nouvel Empire avait payé un lourd tribu personnel pour les actions qu'il avait mené contre les royaumes fédérés. Et c'est en vainqueurs que les troupes avaient passé les portes de la forteresse. Il y avait un air de soulagement qui s'affichait de plus en plus sur les visages des soldats qui avaient été beaucoup sollicités depuis un an pour les plus jeunes, et bien plus longtemps pour les anciens. La chute de Harren le Noir avait marqué le tournant, le début d'une nouvelle histoire à construire, un monde où cette paix dont ils rêvaient depuis longtemps pourraient sans doute s'installer enfin durablement. Et l'espoir également, l'espoir de pouvoir enfin rentrer chez soi, de pouvoir retrouver femme et enfants, de pouvoir retrouver ces terres. La reconversion ne serait pas forcément facile pour tout le monde, il y avait tant d'années que le Nord semblait se battre contre le reste de Westeros que la coupure pourait peut-être sembler violente pour certaines personnes. D'autres auraient l'envie de continuer la lutte, car ils ne connaissaient que cela et qu'ils ne savaient faire que cela, et que l'honneur ultime résidait dans le fait de mourir sur le front et en aucun cas dans les champs si difficiles à cultiver du Nord. Cependant, bon nombre de personnes et le jeune roi également, avaient la volonté de retrouver ces terres, de revoir Winterfell. Jon Stark avait hâte, tout autant qu'il venait à avoir une certain appréhension de son retour dans ces lieux où il était parti prince et où il allait revenir en tant que roi.

A leur arrivée, Jon avait fait le tour de la forteresse de Fort-Darion, pour estimer les probables dégâts qui avaient pu être causé. Il s'était ensuite rendu auprès de Alysanne Manderly, Dame du Nord, qui avait sans doute connu l'horreur, il ne l'avait pas dérangé personnellement, demandant au mestre pour connaître son état de santé et pour lui assurer qu'il ferait tout son possible pour qu'elle puisse regagner le Nord dans les meilleures conditions et qu'il viendrait la voir un peu plus tard quand elle se sentirait mieux. Il ne voulait pas s'imposer et maintenant que le Fort avai été repris par l'Empire, elle avait besoin de se reposer en toute tranquilité loin des yeux et des langues des gens de la toute jeune Cour et des soldats à l'humour parfois ravageur tant il était bête et inaproprié à la situation. Mais ainsi était les hommes du Nord, et les hommes bien souvent en général. Il n'était pas de seul à rire d'une telle mésaventure, qui pouvait compromettre l'intégrité d'une femme et encore plus quand cette femme pouvait être considéré comme étant une proche du roi. Après tout, elle était la sœur de Lord Bowen Glover et il la connaissait d'aussi loin que ses souvenirs pouvaient remonter même si on ne pouvait pas réellement dire qu'il était proche l'un de l'autre. Il s'était senti mal pour elle quand il avait été mis au courant de la situation dans ce nouveau bastion de l'Empire. Le Nord, depuis des années, connaissait de régulières attaques et invasions de la part des Îles de Fer sur ses côtes. La dernière n'était pas si lointaine que cela, les Fer-Nés avaient attaqué Motte-la-Forêt, avant que les forces organisées par le nouveau Sénéchal du Nord avaient réussi à les faire reprendre la mer. Bien sûr, ils n'étaient pas allés très loin, puisqu'ils avaient accosté sur l'Île aux Ours. Ils ne se doutaient pas que ses sujets avaient du se battre jusqu'aux derniers que ce soit les hommes comme les femmes mais il n'ignorait pas le genre d'outrages qu'on pouvait faire aux malheureuses qui se retrouvaient acculés. Jon, lui-même, avait du se battre contre certains de ses hommes qui étaient animés de cette même colère, de cette même rage tournée vers l'ennemi. Ils avaient tant le désir de vengeance qu'ils ne se contrôlaient plus, n'étant plus des hommes, ils ne répondaient qu'à des émotions bestiales qui n'avaient clairement pas leur place dans l'armée que le jeune roi du Nord désirait conduire. 

Alors que Jon était en proie à la fatiguée, il estima que c'était le bon moment pour lui de se retirer dans les appartements qu'on lui avait attribué à Fort-Darion. Avant de passer les portes de ses appartements, il fit bien comprendre à ses gardes qu'il ne voulait surtout pas qu'il soit déranger pour l'heure sauf si c'était le Sénéchal du Nord, Bowen Glover qui désirait le contacter. Il enleva le lourd manteau de ses épaules, défit la ceinture qui retenait le fourreau de son épée, posant celle-ci non loin du lit. Il était prêt à s'effondrer sur celui-ci quand il s'apperçut qu'une fine silhouette faisait bouger très légèrement les draps. En s'approchant un peu plus, il remarqua alors que c'était une jeune femme endormie et à peine vêtue. Il se demanda un long moment comment la jeune femme avait pu se retrouver ici, si ce n'est que quelqu'un avait trouvé bon de l'y inviter dans la couche du roi du Nord. Bien qu'elle semblait plaisante, Jon n'était nullement intéressé, il n'était déjà pas de ce genre d'hommes, à s'occuper personnellement de chaque femme pouvant faire un passage dans sa chambre mais surtout il était profondément fatigué et il n'espérait qu'une chose pouvoir se reposer. Du bout des doigts, il la secoua légèrement sans qu'elle ne se réveille, il y alla alors avec un peu plus de force.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile


avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 1467
Membre du mois : 19
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
If you just could forget this mistake | Pv: Jon Stark
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ENEYA • « never forget where you came from »
» ♥ - Forget Your Past
» || Come save me, unbreak me, cause I just can't forget you ;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans :: Fort-Darion
-
Sauter vers: