Partagez | 
Parce qu'il reste toujours des batailles à mener... | Conrad
MessageSujet: Parce qu'il reste toujours des batailles à mener... | Conrad   Lun 28 Mai - 17:14

Elle ne savait pas combien de temps elle avait passé à regarder ce feu sans vraiment le voir, sans vraiment croire à la nouvelle. Depuis combien de temps celle qu’elle avait été avait attendu cette nouvelle ? Des mois ? Des années ? Difficile à dire. Parfois, elle avait même eu l’impression que cette haine qu’elle avait vouée à Hoare avait hanté son existence toute entière. Elle l’avait en tout cas mené sur le chemin qu’elle suivait désormais. Et parfois, elle demandait quelle aurait pu être son existence si elle ne l’avait jamais connu.

Mais ce genre d’hésitations, de questionnements, ne convenait pas à l’apprentie qu’elle était devenue. Elle n’avait pas à s’en soucier, à savoir ce qui aurait pu arriver, ce qui ne serait jamais. Et là, elle n’avait qu’à se cantonner aux faits. Harren Hoare, cet homme qui avait impacté son existence toute entière, était mort. Et elle n’arrivait pas à savoir quoi en penser. Elle avait passé les dernières à faire ce qu’elle pouvait pour aider les blessés, se rappelant, sans vraiment le vouloir, des jours passés dans le Nord lointain, après la bataille contre les sauvageons. Elle avait tenu la main des mourants, essayé de consoler et de soigner ceux qui pouvaient l’être.

Et maintenant, elle se sentait vidée, épuisée, incapable de savoir quoi penser, comment se comporter. Comme si sa mission s’était envolée, alors qu’il n’en était rien. R’hllor avait encore bien des projets pour elle, elle en était persuadé. Et la guerre était loin d’être terminée, les menaces continuaient de se dresser les unes après les autres. Mais, pour l’heure, elle avait autre chose à penser, comme s’Il lui laissait quelques instants de repos.

Inspirant longuement, alors que la nuit était bien tombée et qu’il faisait de plus en plus froid, elle se releva avant de s’éloigner du feu pour se rendre d’un pas tranquille vers la tente qui l’intéressait. Elle ne l’avait pas revu depuis leur départ de Vivesaigues et se demandait comment il réagirait, s’il allait bien. Alors, plutôt que de tergiverser et de tenter de l’apercevoir, elle avait attendu que la nuit tombe, que l’ambiance se calme un peu, même si, entre les cris de douleurs des blessés et les cris de joie de certains soldats qui n’en revenaient toujours pas, il était difficile de se sentir un peu en paix.

Hochant la tête à l’attention des gardes qui étaient plantés à l’entrée de la tente, elle entra, la tête légèrement penchée sur le côté alors que, quelques mètres plus loin, se trouvait celui qu’elle avait tant craint à une époque. Et qu’elle était heureuse de retrouver. Cette pensée l’étonnait tout de même toujours autant, quand bien même cela faisait des mois que tout avait changé. Elle laissa filer un silence avant de tousser légèrement pour indiquer sa présence, quand bien même le nordien avait été prévenu de son arrivée. Difficile d’arriver jusqu’à la tente autrement de toute façon. Et elle souffla, se tenant toujours à quelques mètres de lui, son sourire se faisant plus large. « On dirait que demain est arrivé. Et que nous sommes toujours là tous les deux. » Inspirant, elle fit un pas vers lui, les mains sagement croisées derrière le dos avant de reprendre, d’un ton toujours aussi léger. « Je suis heureuse de voir que vous êtes entier. Et que vous semblez bien tenir sur vos jambes. »


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1179
Membre du mois : 14
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il reste toujours des batailles à mener... | Conrad   Mar 29 Mai - 20:22

Parce qu'il reste toujours des batailles à mener...
Conrad Omble & Mathie
Voilà une bonne heure que je faisais les cent pas et que je n’avais pas écrit le moindre mot sur le morceau de parchemin destiné à Nelya. Je m’étais dit que l’initiative de lui écrire mon ressenti après cette victoire était une bonne idée. N’était-ce pas ce que ferait un époux aimant pour rassurer sa femme esseulée ? Bien sûr que si mais même si j’étais un mari je savais que je n’étais pas amoureux… Concernant ma femme, d’après certaines rumeurs elle n’était pas si seule que cela et la compagnie dont elle bénéficiait n’avait rien à voir avec celles de ses servantes. A cette pensée, je maudissais Torrhen et son idée de m’avoir présenté la jolie brune qu’était Nelya… J’étais très bien avec mon statut de veuf ! Je grognais pour moi-même avant de boire une longue gorgée directement à la carafe. Après ça je mettais de côté le parchemin à peine commencé et je m’attelais à la réponse que je devais faire à mon père. Ce dernier était souffrant ! Prendre de ses nouvelles était donc plus urgent que de me quereller avec mon épouse quant à son comportement.
Mais là aussi je ne savais que dire une fois que j’avais demandé des nouvelles de sa santé. Nous avions vaincu, certes ! Mais les pertes avaient été conséquentes également. Je soupirais. Tant pis. Je faisais au plus bref, et le faisais d’une manière positive. Notre ennemi était mort et j’étais certain que ces quelques mots réjouiraient le patriarche Omble. Au moment même où je scellais la missive, un soldat fit son entrée dans ma tente. Je lui fis signe de la main de parler alors que je rangeais la lettre terminée. Celle pour Nelya, traînait encore…



- Une personne demande à vous voir… Dame Mathie !

- Très bien. Fais-la venir, répondis-je en retenant un sourire.


Dame Mathie ? Était-ce elle qui s’était présentée de la sorte ? Je ne le pensais pas… Ce soldat devait être un de ceux qui étaient mal à l’aise en présence de la jeune femme. Mais qu’importe ! Je me fichais de tout cela et étais ravi de la savoir sur le point d’entrer dans cette tente. Je n’avais pas vu la jeune femme depuis Vivesaigues mais je m’étais surpris à plusieurs reprises à repenser à cette rencontre que nous avions eu.
Je me demandais d’ailleurs s’il se pouvait qu’elle vienne m’annoncer la suite… Elle avait parlé de futurs ennemis l’autre jour ! Était-ce là le motif de sa visite ou avait-elle simplement envie de me voir ? La seconde hypothèse m’était beaucoup plus plaisante.
Je relevais donc la tête pour l’observer après qu’elle ait toussé pour annoncer sa présence. J’esquissais l’ombre d’un sourire rapide aux premiers mots de la belle.



- Il semblerait que cela soit bel et bien le cas, confirmais-je. Je suis ravi qu’il ne te soit rien arrivé, déclarais-je, honnête, en me levant.


Je le faisais au moment où Mathie se disait heureuse de me voir en vie et debout. Je m’approchais de la jeune femme en ne la lâchant pas des yeux. Cette agréable présence fit naître un désir que j’avais souvent ressenti en présence de celle qui n’était qu’une ‘‘mission’’ envoyée par Torrhen. Mathie était à présent autre chose pour moi… même si je ne savais pas en donner la définition.
Une fois près de la jeune femme je frôlais sa joue du dos de ma main tout en l’observant. Puis je m’adressais à nouveau à elle.



- Que me vaut le plaisir de ta visite Mathie ?



Nymeria. ♕ avatar de Rosegrey & Vintage Phonic.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Maréchal de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 755
Membre du mois : 2
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il reste toujours des batailles à mener... | Conrad   Dim 3 Juin - 17:47

Il y a eu tant à faire depuis la fin de cette bataille. Certains avaient fini par se départir de leur réserve en voyant que la femme étrange les aidait à soigner les blessés sans même ciller, sans donner mine que cela lui poser problème. Après tout, tout le monde devait s’y mettre, devait aider, comme il le pouvait. Et elle avait été replongée dans de vieux souvenirs, fort désagréables, qu’elle avait essayé d’oublier en contemplant le feu. Mais cela n’avait pas vraiment fonctionné, alors ses pas l’avaient amenée vers la tente de Conrad. Voilà qui était pour le moins surprenant et, pour un peu, elle aurait trouvé la situation presque ironique, surtout au vu du passif qu’ils avaient pu avoir tous les deux. Mais la franchise du nordien, sa façon de voir les choses aurait du bon en cet instant précis.

Réprimant un sourire en écoutant le soldat l’appeler Dame Mathie, elle était entrée, fixant longuement Conrad, comme pour s’assurer qu’il se portait bien. C’était le cas. Il tenait sur ses jambes et ne semblait pas avoir été blessé. Le soulagement qu’elle avait ressenti à ce moment-là avait quelque chose de presque surprenant. Pour autant, inutile de s’appesantir là-dessus. Son sourire fit écho au sien alors qu’il se rapprochait à son tour et qu’il effleurait sa joue. « Vous avez risqué bien plus que moi dans cette histoire. Mais vous allez bien donc. Voilà qui est une bonne chose. » Se saisissant de ses doigts, elle les porta à ses lèvres avant de les relâcher et de reprendre, d’un ton presque léger. « Oh, j’ai nombre de raisons pour venir… vous préférez les raisons officielles, comme évoquer la prochaine bataille qui vous attend ? Ou d’autres qui le sont moins… comme mon envie d’être celle avec qui vous fêterez cette victoire par exemple... »

Tout en parlant, elle s’était avancée dans la tête, regardant autour d’elle avec curiosité. Elle jeta un bref regard aux nombreux parchemins éparpillés sur le petit bureau improvisé avant d’esquisser un sourire. « Je vous dérange en pleine correspondance épistolaire. Vous préférez remettre cela à plus tard ? » Se rappelant qu’il faudrait qu’elle écrive au plus vite à Elya, sans bien savoir si elle avait déjà réussi à atteindre sa destination, elle finit par souffler, le regard un peu perdu dans le vide et son sourire se fanant quelque peut. « J’ai du mal à croire à ce qui s’est passé en vérité. Et j’avais besoin de voir quelqu’un qui pourrait le comprendre. Quelqu’un qui pourrait me rappeler que c’est bien une victoire. » Et que le sang ne ferait pas que continuer de couler en vain. L’espace d’un instant, Mathie en avait presque oublié celle qu’elle était devenue et c’était la jeune riveraine, qui avait tant subi ces dernières années, qui ne savait plus comment réagir face à tout ce qui s’était passé. Et se réfugier dans la tente de Conrad était probablement la chose la plus intelligente à faire.


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1179
Membre du mois : 14
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il reste toujours des batailles à mener... | Conrad   Mar 5 Juin - 10:08

Parce qu'il reste toujours des batailles à mener...
Conrad Omble & Mathie
Le comportement des hommes était surprenant ! Cet homme qui était venu me prévenir de la présence de Mathie s’était battu à mes côtés. Il avait affronté des brutes qui ne voulaient qu’une chose, le tuer. Il n’avait pas cillé et les avait combattu jusqu’à les vaincre. Alors pourquoi était-il impressionné par la jeune femme ? Je savais qu’elle ne s’était sûrement pas présentée de la sorte en arrivant. Une fois de plus je me demandais comment Mathie faisait ce tour là ! Impressionner des soldats malgré sa frêle et angélique apparence. J’allais finir par le lui demander. Mais un début de réponse se faisait à moi ! J’avais connu Mathie avant qu’elle ne change, qu’elle ne devienne celle qu’elle était à présent. Et puis il y avait aussi le fait que j’avais fini par m’attacher à elle alors que cela n’aurait pas du arriver. Je ne la voyais pas comme les autres !
Délaissant ce que je faisais, je rejoignais la jeune femme lorsqu’elle me signala sa présence. J’oubliais immédiatement le reste et principalement la missive que je tentais d’écrire pour Nelya. J’avais envie de me changer les idées et me prendre la tête sur des rumeurs sûrement fondées ne m’aidait nullement. La vision de Mathie dans la même pièce que moi avait un tout autre effet.
Bien sûr, n’ayant pas le souhait de me montrer rustre en cette soirée, je demandais à la jeune femme les raisons de sa présence ici après constaté qu’elle se portait bien.


- En effet, je suis en pleine forme… Tout autant qu’on peut l’être après une telle bataille ! déclarais-je. Et visiblement la mort n’est toujours pas intéressée par ma personne.


J’observais la belle lorsqu’elle évoqua les raisons de sa présence… En savoir plus sur la prochaine bataille qui nous attendait ou fêter cette victoire que je n’avais pas encore réellement eu le temps d’apprécier. La réponse qui me venait ne comportait aucune hésitation.


- La prochaine bataille peut attendre quelques heures il me semble… A moins qu’elle ne soit déjà aux portes de Noblecœur ! ajoutais-je en fixant Mathie. Fêter la victoire, répétais-je ensuite. C’est une chose que je n’ai pas encore fait mais que je trouve à présent très tentante.


Puis je jetais un coup à la missive à peine commencée quand Mathie l’évoqua. Je ne répondais pas de suite et observais le bout de parchemin que je jetais au feu après quelques instants. Il était indéniable que Mathie aurait vu qu’il était destiné à ma femme mais je m’en fichais comme de ma première catin !
Je haussais les épaules en me rapprochant à nouveau de la belle.


- Je ne vais pas te demander de partir pour rédiger quelques mots sans importance ! Je faisais en sorte de m’occuper mais ta présence est bien plus agréable…


Puis j’écoutais la jeune femme me parler de son ressenti qui était au final le même que le mien. Harren était mort, nous avions gagné ! Pourtant j’avais du mal à me faire à cette idée, comme s’il s’agissait d’un simple rêve ou d’une illusion.
Me rapprochant de la jeune femme, je passais ma main derrière sa nuque…


- J’ai moi aussi l’impression que cela n’est pas réel…  Je me penchais. Tandis que mon corps était près du sien mes lèvres vinrent effleurer son oreille. Il s’agit bien d’une victoire.


Nymeria. ♕ avatar de Rosegrey & Vintage Phonic.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Maréchal de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 755
Membre du mois : 2
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il reste toujours des batailles à mener... | Conrad   Lun 18 Juin - 0:05

Il fallait qu’elle se l’avoue, elle avait eu peur pour cet homme qui l’avait effrayée pendant de longues années, qu’elle avait presque vu comme le bourreau exécutant une peine qu’elle n’avait en rien demandé. Elle l’avait peut-être mérité, elle en avait eu conscience lorsque c’était arrivé. Mais jamais elle n’aurait possible qu’elle serait soulagée en voyant Conrad se tenir droit devant ses parchemins, en parfaite santé. Et, comme R’hllor semblait lui accorder quelque répit, probablement pour comprendre sa mission maintenant qu’Harren était tombé et que son sang avait maculé, comme tant d’autres, la terre riveraine, elle s’était accordé le droit à agir comme l’humaine qu’elle avait été. Qu’elle était peut-être encore un peu.

Elle avait retenu un sourire en voyant la peur dans le regard des gardes devant la tente, tout en faisant mine de les ignorer. Mais, alors que Conrad prenait la parole, son sourire apparut largement. « Vous m’en voyez aussi impressionnée que ravie. Pour autant, j’aimerais que vous ne parliez pas de la mort comme d’une simple bataille de plus à mener. » Elle méritait une certaine forme de respect, même si elle n’appréciait guère d’en parler. Laissant filer un silence, elle finit par hocher doucement la tête aux propos du Maréchal. « Elle devra au moins attendre qu’il fasse jour de toute façon. Mais c’est quelque chose qui semble toujours arriver bien trop tôt à mon goût. Heureusement que la nuit sait réapparaître pour se faire pardonner. » Regardant autour d’elle, la jeune femme ajouta, avec un sourire. « J’aurais plutôt cru que vous aviez une capitale à reconquérir. Mais nous pouvons effectivement fêter cela. De la manière qui vous sierra le plus messire. »

Même s’ils savaient tous les deux quelle serait la meilleure façon de fêter l’évènement ou, en tout cas, celle qui leur plairait le plus à tous les deux. Elle jeta un regard curieux en direction des missives, avant de froncer les sourcils en le voyant jeter le bout de parchemin au feu. « Et bien, pour des mots sans importance, le fait de les brûler est un peu extrême non ? Donc, deux possibilités, ou vous n’étiez vraiment pas content de votre prose messire, ou vous n’avez pas envie que je lise des informations compromettantes. Vous n’avez pas confiance en moi ? » Son regard s’était fait presque malicieux, même si sa question était sérieuse d’une certaine façon. Elle était en tout cas curieuse d’en connaître la réponse, même si elle se sentir frissonner bien malgré elle quand il passa sa main derrière sa nuque. De plaisir, ce qui changeait grandement des premiers instants passés en sa compagnie. Parce qu’elle savait qu’elle pourrait bientôt sentir le goût de ses lèvres sur les siennes et qu’elle en avait envie, malgré tout ce qui avait pu se passer. Et qu’elle avait besoin. Pour oublier les cris des blessés, pour oublier tout ce sang qui gorgerait longtemps les terres riveraines et cet avenir si incertain.

Inspirant longuement, elle laissa filer un silence à ses propos. « Et que se passera-t-il quand nous comprendrons que tout cela est bien réel ? Quand nous saurons enfin qu’il est mort, que nous l’accepterons ? Qui sera l’ennemi après ? » Elle fronça légèrement les sourcils, ses doigts s’affairant déjà à défaire la cape du Maréchal alors qu’elle continuait, toujours sur le même ton. « Et combien de victoires faudra-t-il avant que ce soit fini ? » Ayant réussi à détacher sa cape, elle s’éloigna de lui, les bras croisés et la mine pensive. Avant de s’arrêter quelques instants devant le feu, de laisser tomber sa propre cape au sol et de finir par s’assoir sur le bureau, la tête légèrement penchée sur le côté. Elle esquissa un sourire avant de tendre une main dans sa direction. « Venez... »


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1179
Membre du mois : 14
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il reste toujours des batailles à mener... | Conrad   Ven 22 Juin - 13:13

Parce qu'il reste toujours des batailles à mener...
Conrad Omble & Mathie
J’étais toujours surpris de voir Mathie venir d’elle-même à ma rencontre ! Notre relation avait pourtant débuté d’une façon violente, pour elle bien entendu. De mon côté, cela m’avait permis d’assouvir mes désirs les plus noirs. La punition que lui avait donné l’Empereur était sûrement la pire de toute ! Moi-même je ne le niais pas. Pourtant Mathie était bel et bien là, sans que je ne l’aie moi-même fait venir. Et comme toujours, elle était sublime, désirable et tellement mystérieuse !
Je riais à ses paroles concernant la mort. Pensait-elle réellement que je voyais cette dernière comme une simple bataille. Lorsque mon rire se tut je fixais la belle en croisant les bras.


- Me penses-tu assez fou pour considérer la mort comme une simple bataille ? déclarais-je. La mort est plus que ça ! Elle est ma meilleure ennemie… la plus traîtresse aussi. Quoiqu’il arrive elle gagnera mais je ne sais pas où, ni quand notre dernier combat aura lieu.


La mort ne m’effrayait plus, depuis toutes ces années elle était devenue une compagne. Si la Guerre était devenue ma femme je pouvais déclarer que la Mort était mon amante tant je l’avais déjà frôlé de très près ! Bien sûr, je ne tenais pas ce genre de propos à voix haute car ce n’était pas mon genre et déjà Mathie reprenait la parole concernant la nouvelle bataille qui n’arriverait pas de suite.
Dans un premier temps je ne disais rien et me contentais de hausser les épaules. Puis j’esquissais un sourire au sujet du fait que nous avions une capitale à reconquérir. La jeune femme avait parfaitement raison mais nous n’allions pas partir de suite, comme le disait si bien Mathie nous avions le temps de fêter la victoire de la manière qui me siérait le plus. Évidemment j’avais déjà ma petite idée en tête même si elle n’aurait pas du me traverser l’esprit étant donné mon statut d’homme marié !


- Cette capitale ne va pas disparaître durant la nuit, déclarais-je. De la manière qui me sierra, répétais-je. Tu m’en vois ravi, rajoutais-je avec un sourire.


Je jetais un nouveau coup d’œil à la missive en train de brûler dans l’âtre quand Mathie en parla. Je haussais les épaules à ses paroles ! Soit elle n’avait pas eu le temps de lire les quelques lignes adressées à Nelya, soit elle était curieuse d’en apprendre plus.


- Je ne partage aucune information importante avec mon épouse, déclarais-je simplement. Alors… Chère Nelya, je vous écris ces quelques lignes pour vous confirmer ce que vous savez déjà. Harren Le Noir n’est… Je me suis arrêté là puisque j’ai vu apparaître une sublime jeune femme, continuais-je. A vrai dire je n’avais aucune inspiration pour écrire cette missive.


J’écrivais pourtant à Teora à l’époque mais avec Nelya c’était différent. Le mariage était stratégique et je savais qu’en aucun cas je ne pourrais tomber amoureux de mon épouse, cela était encore plus le cas aux vues des rumeurs qui m’étaient parvenues.
Et pour les oublier je me rapprochais de Mathie tout en sachant comment ce rapprochement risquait de se terminer ; mais je commençais par écouter ses paroles.


- Notre prochain ennemi sera celui qui se présentera comme tel… Mais j’ignore qui il est ! Le futur est un mystère absolu pour moi, ajoutais-je en la fixant alors que Mathie détachait ma cape.



Pour la question suivante, je ne répondais pas ! Il y aurait toujours des batailles, je le savais et elle aussi. Au lieu de parler je regardais Mathie s’éloigner et ôter sa cape avant de s’asseoir sur le bureau. Je ne lui laissais ensuite pas le temps de répéter deux fois son ordre.
Je me positionnais entre ses jambes et passais ma main derrière sa nuque pour l’attirer vers moi et goûter à ses lèvres. Ma deuxième main quant à elle remontait le long de sa jambe gauche entrainant avec le tissu qui la couvrait.

Nymeria. ♕ avatar de Rosegrey & Vintage Phonic.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Maréchal de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 755
Membre du mois : 2
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il reste toujours des batailles à mener... | Conrad   Lun 25 Juin - 16:31

Elle s’était souvent demandé à quel moment Conrad était passé du statut de bourreau à … autre chose. Probablement quand les soldats avaient de nouveau soigneusement évité de trop la chercher parce qu’ils voulaient éviter ses foudres. Ou quand il lui avait permis de faire sortir son idiot de frère des geôles de Winterfell, difficile à dire. Et la violence avait laissé place à autre chose. Oh, il n’était pas particulièrement délicat, c’était un terme qui ne lui convenait guère. Mais il avait pris soin d’elle, d’une certaine façon. Et si elle était encore en vie c’était en partie grâce à lui. Même si songer à cet enfant qui avait grandi en elle durant quelques mois était encore quelque chose de trop douloureux pour qu’elle ait encore envie de revenir dessus. Alors, elle le fixait, amusée par sa façon de voir les choses. « Vous en donnez l’impression parfois. Mais je sais que c’est bien la dernière bataille que vous mènerez, en espérant qu’elle n’arrive pas trop tôt et qu’elle soit à votre goût. »

Parler ainsi de la mort avait quelque chose d’étrange et la prêtresse avait du mal à savoir si elle préférait cette attitude bravache à quelque chose de plus mesuré. Mais ce n’était pas auprès de ces hommes qu’elle risquait de la trouver de toute façon. Et elle s’était faite un peu plus mutines l’invitant à faire ce qui lui plaisait sans pour autant le pousser dans ses retranchements. Il l’avait déjà eue à lui comme il le souhaitait auparavant mais les choses avaient quelque peu changé. Elle ne venait plus par obligation et peut-être cela se sentait-il dans son attitude. Même si ses réflexes de sa vie d’avant revenaient tout de même avec facilité. « J’aimerais autant qu’elle ne disparaisse pas. Cela risquerait de faire nombre de mécontents, vous y compris et il y aurait encore une bataille pour punir les idiots qui auraient fait ça. Et pour la manière qui vous sierra… tant qu’il n’y a pas trop d’alcool, cela me convient. » Un sourire malicieux pour ponctuer ses propos avant qu’elle ne fasse plus curieuse.

Et voilà qu’il racontait qu’il écrivait à sa femme. Sa façon de parler était un peu étonnante et la jeune femme souffla, un sourire flottant sur ses lèvres. « Vous n’avez pas l’air d’un jeune marié comblé. Pourtant, j’ai souvenir que votre épouse était fort charmante et avec un caractère à la hauteur du votre. Mais je suis sure que vous pouvez trouver quelque chose d’inspirant à lui raconter. Comme vos prouesses sur le champ de bataille ou encore ce temps des plus exécrables. L’on peut remplir des pages et des pages de tout et n’importe quoi. » Mais qu’il n’ait pas envie de lui écrire n’était pas si surprenant. Il y avait un monde entre ce qui se passait ici et la vie à Winterfell ou ailleurs.

Tout en l’observant, la prêtresse réalisa à quel point elle avait envie, besoin même, de chaleur, de se perdre dans les plaisir de la chair pour oublier toutes ces images qu’elle avait pu voir depuis quelques jours. Et, au vu du regard que lui lançait le nordien, c’était une envie visiblement partagée, quand bien même il avait parlé de sa femme. Mais, à bien y réfléchir, cela ne l’avait déjà pas arrêté la dernière fois qu’ils s’étaient vus et qu’il était supposé être un jeune fiancé épris, ou quelque chose du genre. « Il y a déjà des ennemis qui se présentent comme tels. Certains vous diraient même que l’un de ces ennemis est dans votre tente en ce moment-même et que vous ne devriez pas lui faire confiance le moins du monde. » Après avoir détaché sa cape, elle s’était éloignée et s’était installée sur le bureau, guettant sa réaction qui, sans surprise, fut de venir cueillir ses lèvres.



The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1179
Membre du mois : 14
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il reste toujours des batailles à mener... | Conrad   Lun 9 Juil - 23:14

Parce qu'il reste toujours des batailles à mener...
Conrad Omble & Mathie
J’oubliais les mots que j’étais en train d’écrire il y avait quelques minutes, tout comme ce qui me contrariait concernant les rumeurs dont mon épouse était sujette. Ragots qui étaient sûrement fondés lorsque l’on connaissait Nelya. Cette fois-ci, contrairement à un peu plus tôt, je ne soupirais pas à ces pensées. Je ne le faisais pas car mon esprit était beaucoup plus intéressé par la charmante personne qui venait d’arriver. Jeune femme qui éveillait elle aussi des souvenirs du passé et des questions. Depuis nos retrouvailles je me demandais souvent comment j’aurais réagi si Mathie n’avait pas perdu notre enfant. C’était une question dont je n’arrivais pas à connaître la réponse mais je savais cependant que je n’aurais peut-être pas épousé Nelya aussi vite. Pourquoi ? C’était encore une interrogation à la réponse des plus floues !
Mais je ne me perdais pas plus longtemps dans les méandres de mon esprit. Mon raisonnement suivait souvent un cheminement que moi-même j’avais du mal à saisir. Cependant j’étais sûr de certaines choses, comme le fait que je ne mourrais sûrement pas paisiblement dans un lit confortable. Mes propos qui semblaient choquer Mathie n’était pas un pied-de-nez fait à la mort de ma part… non ! C’était une acceptation. Je n’étais pas immortel, je le savais mais cela ne voulais pas dire que je ne craignais pas la mort. Seuls les fous pensaient de cette façon et fou, je ne l’étais pas ! Je regardais Mathie, le regard malicieux.


- Je donne l’impression de beaucoup de chose mais toutes ces dernières ne sont pas forcément fondées !  La preuve était devant moi et représentée par Mathie. J’avais fini par, en quelques sortes, m’attacher à elle alors beaucoup prétendaient que j’en étais incapable. Je hochais ensuite la tête. J’espère aussi que ce combat final sera à la hauteur de mes attentes ! Dans le cas contraire je n’aurais malheureusement pas le droit à une revanche !


Puis comme souvent en présence de Mathie, la discussion dérivait d’un sujet à un autre avec facilité. Discuter avec elle était quelque chose de plaisant. Pas autant qu’un rapprochement plus intime mais tout de même ! J’aurais presque esquissé un sourire à cette pensée si les paroles de la belle ne m’avait pas rappelé la tâche qui m’attendait, qui attendait l’Empire en général ! Notre plus grand ennemi n’était plus mais nous en avions d’autres et surtout il nous fallait prendre une capitale. Cela se ferait-il rapidement et sans violence ou cette prise durerait-elle plusieurs jours ? mois ? années ? Je n’en savais rien et je ne pourrais certainement pas le deviner. Je ne saurais que le moment venu puisque j’étais un guerrier et non pas un devin.
Je fixais Mathie à cette pensée. Savait-elle ce qu’il allait devenir ? Peut-être. Mais je ne lui demandais pas. Je reprenais la parole mais n’abordais pas le moins de monde son don si étrange. Alors je souriais finalement très légèrement ! Mathie était l’une des rares personnes à obtenir des sourires de ma part…


- Ce n’est pas mon genre de pousser les jeunes femmes à boire, dis-je sans mentir. Lorsque je propose un verre je ne m’offusque pas si on le refuse… cela n’en fait que plus pour moi, précisais-je sans aucune honte.


Je haussais ensuite les épaules lorsque la jeune femme aborda mon statut d’homme marié et le fait que je ne semblais pas m’en réjouir. Mathie n’était pas dupe et elle devait fortement se douter que ce mariage était l’aboutissement d’un arrangement et non pas d’une quelconque histoire d’amour.


- Cela vient peut-être du fait que je ne suis pas un « jeune » marié, déclarais-je du tac-o-rac en insistant sur le mot jeune. Et pour ce qui est de mes prouesses sur le champ de bataille… je ne suis pas certain que cela intéresse. Seul le résultat final compte pour certaines personnes.


Je ne savais pas si c’était le cas de Nelya mais qu’importe. Je lui écrirais cette missive plus tard, lorsque je me retrouverais à nouveau seul ! Moment qui n’était pas près d’arriver dans les minutes suivantes vu le rapprochement qui venait d’avoir lieu entre Mathie et moi. La jeune femme avait beau avoir changé, elle était toujours aussi désirable.
Je fronçais malgré tout les sourcils, intrigué. Avant de comprendre enfin où elle voulait en venir. Il était vrai que certains ne lui faisaient pas confiance et la voyaient comme une ennemie ! Peu importe… Je savais prendre mes propres décisions et me forger mon propre avis.


- Les gens parlent beaucoup… mais peu détiennent la sagesse d’utiliser les bons mots ! Je me fiche de ce qu’ils disent à ton sujet.







Nymeria. ♕ avatar de Rosegrey & Vintage Phonic.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Maréchal de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 755
Membre du mois : 2
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il reste toujours des batailles à mener... | Conrad   Mer 1 Aoû - 18:25

Elle continuait de le fixer, non sans une certaine curiosité. Cet homme était connu pour être un monstre, par bien des aspects. Violent, impitoyable, sanguinaire. Elle avait souffert entre ses mains, durant de longues semaines, elle se souvenait encore de toutes les fois où elle avait pleuré, où elle s’était demandé s’il ne valait pas mieux partir, mourir ou même essayer de le tuer. Et pourtant, c’était elle qui était venue le chercher ce soir, comme elle l’avait déjà fait lors de leur précédente rencontre. Mais tellement de choses avaient changé et elle avait décidé de faire un trait sur le passé. Sauf que R’hllor lui avait fait la surprise de lui renvoyer son passé en pleine figure lorsqu’elle s’était retrouvée à Buron, sans qu’elle n’arrive encore vraiment à comprendre pourquoi. Pour qu’elle puisse faire table rase pour de bon, qu’elle puisse réellement avancer ? Pour qu’elle puisse utiliser son passé comme une force et s’en servir pour les desseins de son dieu ? Les deux options étaient tout aussi viables l’une que l’autre et Mathie savait que si elle devait avoir la réponse un jour, Il saurait la lui donner de la meilleure façon possible.

En attendant, elle ne savait pas si elle était là uniquement pour un moment de plaisir en compagnie de Conrad ou pour avoir des informations. Là encore, les deux n’étaient pas incompatibles mais, dans l’immédiat, elle faisait ce qu’il fallait pour le mettre dans de bonnes dispositions. « Les gens aiment parler sur vous, c’est un fait. Mais c’est parce que vous avez une place importante dans l’Empire. Et nous savons très bien que les gens se moquent de la vérité, ils veulent juste parler. » Laissant filer un silence, elle pencha légèrement la tête sur le côté, avant de reprendre, d’une voix plus douce. « Oh, je suis sure que vous saurez mener un combat acharné jusqu’au bout et que cette dernière bataille entrera dans les mémoires. Vous serez une légende messire, vous l’êtes déjà, d’une certaine façon, à survivre à chaque fois. »

La prêtresse aimait parler avec lui, même si elle ne l’aurait jamais cru possible. Parce qu’il faisait fi des politesses, de ce qui pouvait être dit ou pas. Et c’était rafraîchissant d’une certaine façon, même si elle aurait aimé apprendre quelque chose avant de sortir de la tente. En attendant, ils se taquinaient, elle le cherchait et le trouvait avec facilité. « Et vous proposez souvent un verre aux jeunes femmes alors ? Voilà quelque chose qui m’étonne, j’avoue. » Elle ne l’imaginait guère badiner ou chercher à séduire qui que ce soit. Conrad prenait ce qui l’intéressait, de gré ou de force. Si les femmes avaient peur de lui, elles ne disaient jamais non, il y avait de toute façon trop à gagner à accepter ses faveurs. Tout comme elle était curieuse de l’attitude qu’il avait concernant son épouse. « Vous pourriez être un jeune marié… si vous en aviez envie. Mais, au fond, ce n’est pas vraiment important j’imagine. Je suis heureuse de ne pas avoir ce genre d’attache vous savez. » Arquant un sourcil, elle laissa échapper, avec une moue. « Vous pouvez le comprendre tout de même non ? Tout le monde n’est pas friand d’histoires de morts, de sang, de blessures et j’en passe. Et quelque part, ce qui compte, c’est de gagner ou pas. Et les conséquences sur ceux qui n’ont pas vécu tout cela. Vous ne trouverez jamais une oreille aussi attentive que vous le voudrez pour parler de vos histoires de guerre, mis à part ceux qui l’ont vécue avec vous. Ou qui, comme nous, ont pu voir ce qui se passait de loin. » Mais c’était déjà trop près pour elle.

En attendant, elle arrivait à ses fins et réussissait à le trouver sans grandes difficultés. Elle avait vu son regard s’allumer dès son entrée sous la tente et le défi n’était pas tant de l’avoir mais plutôt de le faire quand elle le souhaitait. Et elle en avait envie. Mathie toussa pourtant un rire au reste de ses propos. « Oh. Je suis curieuse de savoir ce qu’ils diraient sur moi s’ils étaient sages donc. Ce serait instructif vous ne croyez pas ? »



The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1179
Membre du mois : 14
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu'il reste toujours des batailles à mener... | Conrad   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Parce qu'il reste toujours des batailles à mener... | Conrad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « J'aime passionnément le mystère, parce que j'ai toujours l'espoir de le débrouiller. » ft Cassiopée [TERMINE]
» 12 JANV 2010 & 12 JANV 2011! NOV 87 NOV 2010 HAITI DE CRISE EN CRISE, 2 KA EN KA
» «Moi je propose que l'on reste toujours amis, promis?» (Ft. Théo)
» ARTICLE IX ✤ la meilleure défense reste toujours l'attaque.
» Au fond, on reste toujours des chatons ! :p

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans :: Noblecoeur
-
Sauter vers: