Partagez | 
Light my fire | Leslyn
MessageSujet: Light my fire | Leslyn    Dim 22 Avr - 13:24

Elle esquissa un sourire alors qu'elle déambulait entre les tentes, ignorant superbement tous les regards qui se posaient sur elle. Certains étaient curieux, d’autres inquiets. Il y avait parfois de l’hostilité mais elle était moins vive que le reste en tout cas, tout du moins, était-ce l’impression que Mathie en avait. Mais cette façon dont les gens la regardaient avait quelque chose de vraiment amusant. Ils n’osaient pas l’affronter, se détournant d'elle quand elle les approchait de trop près. Pour un peu, elle se demandait comment ils réagiraient si elle leur disait « bouh ». Enfin, pour la peine, ses nuits étaient peu reposantes. Elle se demandait souvent si l’un d’entre eux n'allait pas en profiter pour la tuer dans mon sommeil, juste au cas où.

Elle se retint pourtant de lever les yeux au ciel à cette pensée et continua son bonhomme de chemin, jetant des regards curieux tout autour d'elle. Avant que son attention ne se pose sur celle que la Prêtresse recherchait. Sa présence ici, avec une armure, avait quelque chose de surprenant. Elle n'avait guère souvent vu de femme habillée de la sorte, pour ne pas dire jamais en vérité et que elle était curieuse d’en savoir plus sur elle. Sur les raisons de sa présence ici et le rôle qu’elle occupait vraiment. Et, d’autre part, Mathie avait le sentiment que R’hllor veut qu'elle en sache plus sur elle. Dans quel but ? Pour le moment, il ne lui était pas donné de le savoir. Pour autant, elle ne s'en souciait pas, elle le saurait en temps utile s’Il souhaitait qu'elle sache. Elle oeuvrait pour Ses dessins, Son œuvre et pour que les mécréants trouvent enfin sa Lumière.

Mathie finit donc par me rapprocher d’elle. Elle semblait occupée à manger près du feu. Il est vrai que la nuit était tombée depuis peu et que le campement s’agitent, se préparant pour la nuit. Elle resta quelques instants à l’observer avant de toussoter légèrement. Elle était presque sure qu’elle l'avait vue arriver, Mathie n'ayant rien fait pour m’en cacher, il était vrai. Mais c’était une question de bienséance. Ou quelque chose dans le genre. « Puis-je me joindre à vous ? » Elle attendit quelques instants avant de prendre place en face d’elle, un léger sourire continuant de flotter sur ses lèvres et le silence s’installa avant qu'elle ne reprenne, d’un ton léger. « Je vous avoue, je ne sais pas comment vous appeler. Je suppose qu’il y a des règles mais je ne les connais pas. Alors j’espère que vous ne m’en voudrez pas si je n’utilise pas les bons termes. Mais peut-être pourriez-vous m’éclairez ? Et partager quelques instants avec moi. » Son sourire se fit plus large alors que son regard se perdait un instant dans les flammes et qu'elle continuait, d’une voix douce. « Je pense que nous avons bien des choses à apprendre l’une de l’autre… non ? » Elle avait bien vu qu’elle était proche de l’Impératrice et, évidemment, cela l’intéressait grandement. Et elle supposait qu’elle s’en est bien rendue compte. Mais Mathie était curieuse. De savoir ce qu’elle pouvait avoir entendu des prêtresses, ce qu’elle savait sur elle et si elle pouvait la compter comme une alliée ou non.


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.


Dernière édition par Mathie le Mar 15 Mai - 12:13, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1179
Membre du mois : 14
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Light my fire | Leslyn    Lun 14 Mai - 21:58

Hrp:
 






Alors que je regagnais ma tente après m’être assuré que l’Impératrice était bien entourée et en sécurité je ne prêtais aucune attention aux murmures qui se faisaient entendre. C’était une habitude que j’avais et ce, même lorsqu’ils me concernaient. Mais cette fois ce n’était pas le cas ! Ces paroles prononcées à voix basses concernaient une autre femme que je ne connaissais pas. Tout ce que je savais à son sujet c’est qu’elle avait sauvé l’Empereur mais également qu’elle attisait la curiosité et même la peur. Je m’en serais presque montrer curieuse si j’avais pu me le permettre. Mais ce n’était pas le cas. J’étais l’écuyère de l’Impératrice et mon rôle ne consistait pas à vagabonder entre les tentes en demandant à ceux que je croiserais s’ils avaient vu ou connaissaient une certaine Mathie. Ce prénom n’avait rien de terrifiant ! Cette pensée me fit sourire car cela ne voulait rien dire… Un prénom n’était en rien un indice sur la dangerosité d’une personne. Sauf peut-être quand on se faisait surnommer Le Saigneur du Nord comme ce Conrad Omble.
Haussant les épaules et m’offrant quelques remontrances silencieuses au sujet de ma rêverie, je m’installais devant ma tente afin de prendre soin de Destiné qui en avait grand besoin. Tandis que j’étais concentrée sur ma tâche, j’eus l’impression que j’étais observée. Je poussais un soupir discret ! Il s’agissait sûrement d’un de ces soldats ne me connaissant pas et attendant une erreur de ma part. Faux pas que je ne commettrais pas puisque je savais parfaitement prendre soin de mon arme. J’ignorais donc le curieux.

Mon ignorance paya puisque j’eus la paix jusqu’au moment où je m’installais tranquillement pour manger. Un de ceux des tentes alentours avait-il décidé de m’apprendre à manger ? Car je n’étais pas aveugle, j’avais entrevue une silhouette s’approcher sans en apercevoir les détails. C’est ce que j’allais demander en relevant la tête en direction du toussotement beaucoup trop féminin pour être celui d’un soldat. Et effectivement… à la place d’un homme se trouvait une jeune femme qui m’était inconnue. En guise de réponse à sa première question je hochais la tête, curieuse.
Pour la suite, je fronçais légèrement les sourcils… A vrai dire beaucoup s’adressaient à moi par mon prénom ou Lyn, son diminutif. Plus rarement c’était Lady Raybrandt mais cela me rappelais mon ancienne vie !



- Il n’y a pas de règle pour s’adresser à moi… ou alors je les ignore aussi, avouais-je avec un léger sourire. C’est Leslyn et parfois même juste Lyn. Vous êtes la jeune femme dont beaucoup parlent ? Mathie ? Je marquais une très courte pause. Vous avez déjà mangé ?


Ce que j’avais préparé était simple mais mes antécédents de dame de compagnie faisaient que cela sentait bon et l’était également en gout. Pour le reste, proposer de partager mon repas sans connaître la personne venait de mon passé et puis je me doutais un peu de qui il s’agissait. Du moins, j’avais ma petite idée et ma question précédente en était la preuve.
Je fronçais cependant les sourcils aux paroles de la jeune femme avant de les reprendre.



- Des choses à apprendre l’une de l’autre… C’est probable ! avouais-je pensive. Êtes-vous aussi dangereuse que les murmures le prétendent ? demandais-je en tout franchise.



.


Feu, Sang et Hiver !
“Ne laissez jamais vos peurs vous empêcher de faire ce que vous savez juste” .•°¤ Aung San Suu Kyi.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyère de l'Impératrice Rhaenys Braenaryon
Âge du Personnage: 30 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ma "Destinée" tranchera la vôtre !
Messages : 1033
Membre du mois : 6
Célébrité : Jaimie Alexander
Maison : Raybrandt
Caractère : ♦ Impulsive ♦ Loyale ♦ Têtue ♦ Franche ♦ Méfiante ♦ Combative ♦ Rancunière ♦ Attentive
Ma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Light my fire | Leslyn    Mar 15 Mai - 14:07

Elle avait entendu dire quelque part, sans se rappeler les circonstances, que la première impression était toujours cruciale. Que ces premiers instants définissaient souvent comme les choses se dérouleraient par la suite. Si elle n’était pas vraiment sûre du bienfondé de cette idée, Mathie était tout de même curieuse de voir quel serait le ressenti lorsqu’elle aurait enfin discuté avec la jeune femme qu’elle avait cherché depuis le début de la soirée. Parce qu’elle aussi à sa façon était différente des autres femmes. Un peu comme elle en vérité, même si, paradoxalement, il était tout de même plus facile pour la Prêtresse de passer inaperçue si elle le souhaitait.

Heureuse de voir qu’elle n’essuyait pas une rebuffade, le sourire de la jeune femme se fit plus large aux propos de son interlocutrice. Et elle souffla, malicieuse. « J’avais pourtant cru comprendre qu’il y avait nombre de règles à suivre ici. Et je m’en serais voulu de les bafouer. Leslyn ? C’est un charmant prénom, je ne l’ai guère entendu… d’où provient-il ? » Secouant la tête, elle renifla en direction du plat qui chauffait au-dessus du feu. « A dire vrai non. Et j’ai faim. Et je suis la jeune femme dont beaucoup parlent c’est vrai… qu’est-ce qu’ils ont pu raconter sur moi cette fois ? » Humant l’odeur qui se dégageait du plat, la prêtresse laissa filer un silence appréciateur avant d’arquer un sourcil lorsque Leslyn reprit la parole. Et, bien évidemment, elle toussa un rire avant de secouer la tête. « Je ne sais pas. Vous pensez que j’ai l’air dangereuse ? Sans vous offenser, je me dis que j’aurais plus à craindre de vous que de moi au premier abord, vous ne croyez pas ? »

Elle la fixa, le regard pétillant, avant de reprendre, comme si de rien était. « Les gens parlent beaucoup sans savoir en vérité. Je ne suis pas dangereuse. Pas dans le sens où tout le monde l’entend. Je ne sais pas me battre, j’ai la force d’un oisillon et je ne suis pas vraiment effrayante. Et pourtant, ils ont peur de moi. Parce qu’ils ignorent qui je suis, ce que je suis. Je vous avoue que c’est assez amusant. D’autant que vous n’avez pas l’air d’avoir peur, je me trompe ? » Le fait qu’elle porte une armure était tout de même assez déstabilisant pour la jeune femme. Elle n’avait encore, maintenant qu’elle y pensait, jamais vu de femme habillée de la sorte. Sans compter le fait qu’elle restait tout de même féminine si l’on prenait le temps de l’observer. Ce qu’elle faisait, alors que tout était particulièrement calme autour d’elles, comme s’il y avait eu un espace de sécurité qui s’était créé au moment où elle s’était installée à ses côtés. Voilà qui était amusant, quand bien même elle n’avait rien fait depuis son arrivée qui aurait pu justifier un tel comportement. Tout du moins, pas qu’elle en ait conscience en tout cas.


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1179
Membre du mois : 14
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Light my fire | Leslyn    Jeu 17 Mai - 22:03





Manger en solitaire était devenue une habitude depuis ma fuite mais cela ne voulait pas dire que j’appréciais ces instants. J’avais toujours apprécié de discuter autour d’un bon repas ; que cela soit avec les autres suivantes et par la suite avec mon époux. Ces moments d’échange appartenaient plutôt au passé à présent ! Bien sûr j’aurais pu partager mes repas avec d’autres soldats mais la plupart étaient des hommes et je ne voulais pas qu’ils se fassent de fausses idées ou que de fausses rumeurs arrivent aux oreilles de l’Impératrice. Elle n’avait pas formulé de contrordre concernant le fait que je ne devais être intime avec personne, homme ou femme. Je continuais donc de suivre cette règle à la lettre.
Bien entendu, je ne refusais pas de discuter et je souriais même à la nouvelle venue. Elle était celle qui attisait bon nombre de conversation et si je n’avais pas pu aller lui parler j’étais ravie qu’elle le fasse. Une nouvelle tête faisait toujours plaisir à voir et c’était d’autant plus le cas qu’il s’agissait d’une personne visiblement sympathique.


Je réfléchissais à ses paroles. Des règles il y en avait beaucoup en vigueur mais aucune n’empêchait quiconque de venir me parler ou alors je n’étais pas au courant. J’esquissais un sourire…


- Des règles concernant les appellations il y en a mais elles ne concernent pas les écuyers, déclarais-je simplement avant de rebondir sur son compliment. Merci ! Il est vrai que je n’ai encore jamais croisé personne portant le même prénom que moi. D’après ma mère il était déjà porté aux temps des premiers hommes ! C’est tout ce que je sais.


Puis avec un sourire un peu plus enjoué je récupérais un bol que je remplissais généreusement. Je le tendais à Mathie.


- Ce ragoût comporte plus de racines et de champignons que de lapin… le pauvre n’avait que la peau sur les os, déclarais-je en reprenant mon bol que j’avais déposé près de l’âtre. Pour tout vous dire je n’ai pas vraiment prêté attention aux murmures, si ce n’est que vous avez sauvé l’Empereur…


C’était pour moi une chose réellement impressionnante. Cependant je ne savais déterminer si je ressentais cela pour le sauvetage ou pour le fait qu’elle ait rencontré l’homme.


- L’armure ne fait pas le guerrier, dis-je rêveuse. Vous n’avez pas l’air dangereuse… au premier abord, précisais-je.


J’appréciais à nouveau le gout du ragoût ce qui permit à la jeune femme de reprendre la parole, me faisant comprendre ce qui pouvait effrayer les autres. Le mystère qui planait autour d’elle ! Voilà pourquoi les gens la craignaient… ils avaient peur de l’inconnu.
De mon côté, elle m’était également inconnue mais je ne la craignais pas. Elle était venue vers moi de manière chaleureuse et elle ne m’avait pas semblé malveillante. Bien sûr, il était évident qu’elle n’avait pas ma confiance ; rares étaient les personnes qui l’avaient. Je secouais donc la tête de manière négative pour lui signifier que non, je n’avais pas peur.


- Il est vrai que c’est amusant… Alors que je portais une épée certains soldats ne se gênaient pas pour me railler au début.  Je marquais une pause. Mais vous, ils vous craignent ! … Cela ne me fait pas peur ; au contraire, je suis intriguée. Et puis il y a aussi le fait que je n’ai pas écouté les on-dits vous concernant.



.


Feu, Sang et Hiver !
“Ne laissez jamais vos peurs vous empêcher de faire ce que vous savez juste” .•°¤ Aung San Suu Kyi.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyère de l'Impératrice Rhaenys Braenaryon
Âge du Personnage: 30 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ma "Destinée" tranchera la vôtre !
Messages : 1033
Membre du mois : 6
Célébrité : Jaimie Alexander
Maison : Raybrandt
Caractère : ♦ Impulsive ♦ Loyale ♦ Têtue ♦ Franche ♦ Méfiante ♦ Combative ♦ Rancunière ♦ Attentive
Ma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Light my fire | Leslyn    Dim 3 Juin - 17:31

Si la jeune femme attisait sa curiosité, Mathie savait bien que la réciproque était vraie, ne serait-ce que par le regard qu’elle venait de lui lancer. Au moins, il n’y avait nulle animosité dans ses yeux et c’était bien pour cela qu’elle s’installait sans autre forme de procès. Se sentir la bienvenue ou, a minima, ne pas se sentir de trop, était déjà une très bonne raison pour s’installer auprès d’elle. Et puis, elle avait d’en savoir plus, de ne pas se cantonner à la mission qui lui avait été confiée.

Penchant légèrement la tête sur le côté, elle l’écouta parler, curieuse. Avant de souffler, un rien pensive. « Vous êtes donc l’écuyer de l’Impératrice, c’est bien cela ? A quel moment est-ce déplacé de vous demander comment vous en êtes arrivée là ? J’aurais plutôt vu une belle femme comme vous mariée avec des enfants. Mais je gage qu’il y a là une histoire passionnante… et peut-être un peu difficile. Si c’est le cas, j’en suis désolée d’avance mais… vous m’intriguez. Presque autant que votre prénom donc. » Lui adressant son plus beau sourire, elle accepta de bonne grâce le ragoût, inspirant longuement et serrant ses doigts autour du petit bol avec joie.

« Peu importe. Il est chaud et il fera du bien, c’est le plus important. Je vous remercie en tout cas. » Laissant filer un silence, elle reprit, son sourire s’estompant quelque peu. « La vie de l’Empereur était en jeu, j’ai fait ce qui était nécessaire. Et je n’hésiterai pas à recommencer s’il le faut. Leur survie est importante, même si pour cela il faut sacrifier la vie d’autres personnes. » Dans quel but ? Difficile à dire, même si elle commençait à deviner les intentions de R’hllor ou, tout du moins, s’en persuadait-elle. Si elle se trompait, elle était sure qu’Il saurait la remettre sur le droit chemin, elle qui ne manquait pas de le prier longuement dès qu’elle en avait l’occasion.

Hochant légèrement la tête au reste de ses propos, elle se fit songeuse à son tour avant de reprendre, d’une voix plus douce. « Vous avez raison. Nombre d’hommes se pensent guerriers parce qu’ils ont revêtu une armure. Mais ce n’est pas toujours le cas. Souvent, ils tiennent plus de l’animal que du guerrier. Donc, si je n’ai pas l’air dangereuse au premier abord, de quoi ai-je l’air ? » Un battement de cils amusé alors qu’elle la regardait tout en parlant, curieuse de ses réactions. « Mais dites-moi, qu’avez-vous fit pour qu’ils arrêtent de vous railler ? Moi ils ont peur pour une seule raison, ils ne savent pas ce que je suis, qui je suis. Et l’inconnu leur fait peur. Sans compter le fait qu’une femme qui n’a pas d’épée pour se défendre et qui se déplace avec assurance a quelque chose d’effrayant. Je n’ai pas besoin d’eux, pour rien, alors ils s’en inquiètent. » Goûtant de nouveau le ragoût, elle reprit alors, d’un ton amusé. « Mais vous n’êtes pas un homme à vous inquiéter de si vous pourrez toujours être utile ou pas. Alors, forcément, vous êtes plus curieuse qu’effrayée. Vous auriez pu les écouter cependant, il y a toujours un fond de vérité à ce qu’on raconte. » Parfois bien plus qu’on le croyait d’ailleurs.


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1179
Membre du mois : 14
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Light my fire | Leslyn    Mar 5 Juin - 15:51






Concernant ce que devaient faire ou ne pas faire les dames de compagnie j’étais parfaitement au point. Les apprentissages m’avaient été donné dès mon plus jeune âge puisque la vie aurait dû me mené à cela. Pourtant le destin en avait décidé autrement et j’avouais qu’il me restait encore quelques lacunes concernant le comportement qu’une écuyère devait adopter. J’apprenais vite mais tout de même. Cela étant dit je ne pensais pas qu’inviter la jeune femme à se joindre à moi pouvait être un manquement à ma loyauté envers l’Impératrice.
Et puis j’étais ravie de pouvoir enfin croiser son chemin et même de discuter. Cependant, je ne m’attendais pas à des questions aussi directes. C’était la première fois que l’on me demandait de manière aussi précise ce qui m’avait amené à devenir écuyère.
Pensive, j’avalais une cuillerée de mon repas. Par où devais-je commencer ? Le commencement en toute logique. J’esquissais un sourire.


- Je ne saurais dire si cette histoire est passionnante mais c’est la mienne, déclarais-je. En réalité j’étais destiné à être Dame de Compagnie… et j’étais mariée.  Je marquais une pause. Ma route et celle de mon époux, Ser Damon Raybrandt ont croisé pour notre plus grand malheur celle d’un soldat d’Harren. Mon mari a été tué en tentant de me défendre et j’ai moi-même tué le coupable grâce à cette lame, expliquais-je en indiquant Destinée. C’était l’épée de mon époux. Après cet événement je n’ai eu d’autre choix que de fuir et c’est à ce moment que j’ai décidé de rejoindre l’Empire par tous les moyens. Je ne m’en serais pas aussi bien sortie je ne n’avais pas été fasciné depuis l’enfance par les épées et leur maniement, continuais-je. Cela m’a permit de rejoindre quelques rebelles avec le même objectif que moi… Mais au final, je n’ai pas trouvé l’Empire. C’est l'Impératrice elle-même qui est venue à ma rencontre.


Cela était un honneur pour moi et le simple fait de me rappeler notre rencontre me donnait le sourire. Par deux fois ma vie avait changé du tout au tout. Ces changements ne s’étaient opérer en quelques heures ! A la mort de mon mari pour commencer, puis lorsque Rhaenys Braenaryon avait fait de moi son écuyère.


- Je suis ravie que cela vous plaise, dis-je en mangeant une nouvelle cuillerée et en écoutant les paroles de la jeune femme. Nous avons donc le même but ! Protéger l’Empire et ceux qui le représentent par tous les moyens, déclarais-je simplement. C’est une tâche difficile quand on voit que les ennemis sont beaucoup plus couards que courageux.


De quoi avait l’air la femme qui me faisait face ? C’était une bonne question ! Elle aurait pu être une dame de compagnie, une simple servante ou une catin que je n’aurais pas su le dire. Les apparences étaient parfois trompeuses. Pour ne pas mettre les pieds dans le plat je choisissais une réponse simple.


- Vous avez l’air d’une jeune femme intelligente, réfléchie et déterminée… C’est sûrement ce qui effraie ces braves soldats.  Puis je regardais autour de nous. Ils ont arrêter de ma railler lorsqu’ils ont compris que je savais me battre et que je pouvais tout aussi bien les défendre sur un champ de bataille que n’importe quel autre soldat. Et je n’ai rien fait pour leur prouver quoique ce soit… Ils s’en sont rendus compte par eux-mêmes ce qui est, d’après moi, beaucoup mieux.  J’eus ensuite un léger rire alors que je remplissais deux petites coupes d’hydromel et que j’en tendais une à la jeune femme. J’aurais effectivement pu écouter ces rumeurs si je ne m’effondrais pas comme une masse à la fin de chaque journée.




.


Feu, Sang et Hiver !
“Ne laissez jamais vos peurs vous empêcher de faire ce que vous savez juste” .•°¤ Aung San Suu Kyi.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyère de l'Impératrice Rhaenys Braenaryon
Âge du Personnage: 30 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ma "Destinée" tranchera la vôtre !
Messages : 1033
Membre du mois : 6
Célébrité : Jaimie Alexander
Maison : Raybrandt
Caractère : ♦ Impulsive ♦ Loyale ♦ Têtue ♦ Franche ♦ Méfiante ♦ Combative ♦ Rancunière ♦ Attentive
Ma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Light my fire | Leslyn    Lun 18 Juin - 18:46

Elle aimait à écouter les histoires des autres, surtout lorsqu’elles changeaient de l’ordinaire. Ce qui était le cas de la femme qui lui faisait face et qu’il aurait été plus aisé d’imaginer dans un salon, à broder et à boire du thé, plutôt qu’au milieu de nulle part, devant un feu de camp et armé de pied en cap. Mais, au final, Mathie n’était-elle pas aussi improbable au milieu de tous ces soldats ? C’était une certitude mais elle en avait l’habitude. Et pour l’heure, c’était la femme qui lui faisait face qui l’intéressait. Car, à mesure qu’elle racontait son histoire, cela ne faisait que la conforter dans l’idée qu’elle était en effet digne d’intérêt. Et que, d’une certaine façon, elle n’aurait jamais dû se retrouver ici si le destin ne s’était pas joué d’elle. « Et bien… je pense que l’on peut dire que vous avez une vie des plus atypiques Leslyn. Et que vous avez su surmonter les aléas de la vie d’une façon pour le moins surprenante. Je suis désolée pour votre époux en tout cas, c’est toujours une perte difficile à vivre. Et je peux comprendre pourquoi cette volonté de prendre les armes contre Hoare maintenant. Enfin, encore plus que pour d’autres ou parce que c’est simplement votre devoir. » Elle laissa filer un silence avant de reprendre, d’une voix douce. « Je suppose que vous ne regrettez pas vos choix. Mais si vous aviez pu, vous auriez préféré continuer de mener la vie que vous aviez avant ? »

Peut-être que sa question était déplacée. Mais elle ne s’offusquerait pas si la jeune femme refusait de lui répondre. Par contre, il n’était pas difficile de voir le lien qui l’unissait à l’impératrice. Profitant de la chaleur du ragoût, elle lui adressa un sourire avant de continuer, d’un ton toujours aussi tranquille. « Il semblerait que oui. Je sais que beaucoup se demandent ce que je fais là mais l’empereur m’aurait déjà faite exécuter s’il avait eu un doute sur mes objectifs non ? Au lieu de cela, il m’a envoyée auprès de son épouse et de son enfant à naître. Cet enfant représente l’avenir de Westeros et beaucoup ne sont pas prêts à l’accepter. Notre tâche va être difficile, surtout avec tout ce qui se bouscule à nos portes. »

Elle se fit plus malicieuse alors que, clairement, l’écuyère cherchait ses mots pour la décrire. Et, alors qu’elle parlait, Mathie pencha la tête sur le côté, curieuse. « Êtes-vous en train de dire que les soldats ont peur des femmes intelligentes et qui savent ce qu’elles veulent ? Voilà qui serait étonnant. » Un clin d’oeil complice avant de reprendre, plus pensive. « C’est une bonne chose qu’ils aient vu d’eux-mêmes votre valeur sans que vous ayez à devoir rosser l’un d’eux pour que cela arrive enfin. Vous êtes donc si douée que cela au combat ? L’avantage c’est que vous pouvez me répondre par l’affirmative, je me contenterais de vous croire en vous regardant avec admiration. » Elle attrapa la coupe avec un hochement de tête avant de tousser un rire au reste de ses propos. « Il faudrait peut-être les fatiguer davantage alors. Comme ça, ils n’auraient pas le temps de s’imaginer que je suis une sorcière qui va dévorer la partie de leur anatomie à laquelle ils tiennent le plus dès qu’ils fermeront l’oeil. Vous savez que certains se protègent instinctivement l’entrejambe quand ils me voient ? C’est très amusant à voir même si je fais mine de ne pas m’en rendre compte. Mais en vérité, je ne suis dangereuse que si c’est nécessaire. » Ce qui, avec la jeune femme, ne risquerait pas d’arriver dans l’immédiat.


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1179
Membre du mois : 14
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Light my fire | Leslyn    Ven 22 Juin - 13:40






Parler de ma vie passée ne me dérangeait pas même si cela ne venait jamais de moi. Je répondais aux questions que l’on me posait mais cela ne changeait rien au fait que la perte de Damon m’était toujours aussi douloureuse. J’étais certaine qu’elle ne disparaîtrait jamais. Elle deviendrait sûrement ma plus fidèle compagne au fil du temps. D’ailleurs, je ne voulais pas que cette peine disparaisse totalement car j’aurais l’impression d’avoir réellement perdu mon époux.
Tout en racontant mon histoire je me rendais compte que je ne disais pas que Damon était aussi un soldat du Noir ! Il ne l’était pas directement mais cela ne changeait rien au fait que notre armée était alliée à celle de ce maudit tyran. Avais-je honte de le préciser ? Non. Je ne trouvais pas ça important… Je restais persuadée que tôt ou tard Damon aurait changé de camp puisqu’il n’appréciait que moyennement voir pas du tout la manière de faire du Noir.


J’esquissais un sourire lorsque Mathie déclara que j’avais eu une vie atypique. Selon moi c’était toujours le cas ! Qui passe de Dame de compagnie à chef rebelle pour ensuite finir écuyère de l’Impératrice ? Pas grand monde. Personne à part moi sûrement. Je hochais la tête lorsqu’elle parla de mon époux.


- Merci ! Je suis certaine que Damon aurait été fier de moi.  Puis je haussais les épaules, pensive suite aux paroles suivantes de la jeune femme. Je ne me pose pas la question, elle ne servirait à rien si ce n’est à me faire plus de mal que le destin m’en a déjà fait. J’évite toujours d’envisager comment aurait été ma vie si Damon était encore de ce monde… ce n’est pas le cas.


J’avais répondu en toute honnêteté. Je n’avais jamais eu ce genre de pensée ! Il m’était arrivé de regretter mon ancienne vie mais jamais au point de m’imaginer comment elle aurait pu être si Damon n’avait pas été tué. Je ne m’attardais pas plus longtemps sur ce genre de penser et écoutais Mathie de citer les raisons de sa présence. J’en avais eu vent et je souriais lorsqu’elle se taisait.


- Je n’ai jamais rencontré l’Empereur, avouais-je. J’ai entendu dire de lui qu’il est réellement impressionnant de part sa façon d’être.  Je marquais une pause. Je devrais m’entretenir d’ici peu avec lui… j’avoue que je ne me sens pas des plus sereines !


Je hochais ensuite la tête aux commentaires de Mathie suite à mes paroles. C’était exactement ce que je pensais et si je ne le criais pas haut et fort, je n’allais pas m’en cacher devant elle.


- Beaucoup d’hommes, la plupart des soldats pensent qu’une femme n’a pas sa place sur un champ de bataille ou tout simplement sur un campement si elle n’est pas là pour soigner.  Puis je hochais la tête, toujours aussi soulagée de ne pas avoir eu à me confronter aux hommes pour trouver ma place. Je me doutais que ma proximité avec l’Impératrice devait y être pour quelque chose car tout n’avait pas été si ‘simple’ au début. Mon rôle auprès de l’Impératrice est en grande partie responsable de ce respect qui m’est accordé par les soldats. Pour ce qui est de votre question… oui, je sais me battre grâce aux enseignements des rebelles avec qui j’ai voyagé puis ceux de l’Impératrice. Bien sûr il me reste encore beaucoup de chose à apprendre.


Je riais ensuite aux paroles de Mathie concernant les rumeurs qui courraient sur elle mais surtout concernant la réaction des hommes à son sujet.


- Non, je ne le savais pas ! Je serais plus attentive du comportement des soldats si je vous aperçois à proximité d’eux, dis-je amusée. Mais j’imagine que tous ne vous craignent pas ! L’Empereur par exemple ou son Sénéchal… non, Maréchal, rectifiais-je. J’ai entendu parler de lui… La description est terrifiante, avouais-je, et toujours tellement semblable qu’elle semble parfaitement vraie !





.


Feu, Sang et Hiver !
“Ne laissez jamais vos peurs vous empêcher de faire ce que vous savez juste” .•°¤ Aung San Suu Kyi.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyère de l'Impératrice Rhaenys Braenaryon
Âge du Personnage: 30 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ma "Destinée" tranchera la vôtre !
Messages : 1033
Membre du mois : 6
Célébrité : Jaimie Alexander
Maison : Raybrandt
Caractère : ♦ Impulsive ♦ Loyale ♦ Têtue ♦ Franche ♦ Méfiante ♦ Combative ♦ Rancunière ♦ Attentive
Ma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Light my fire | Leslyn    Lun 25 Juin - 17:17

Mathie se savait un peu trop curieuse. Pour autant, cela ne l’empêchait en rien de vouloir en savoir plus à propos de la femme qui lui faisait face et qui différait tellement de celles qu’elle avait pu croiser jusque-là. Et, à mesure qu’elle l’écoutait, elle n’était pas déçue le moins du monde. Cette rencontre était pour le moins une bonne surprise, jusqu’à présent en tout cas. Et elle ne put que rendre son sourire à la jeune femme alors qu’elle hochait la tête à ses propos. « J’en suis certaine. Difficile de ne pas l’être quand on voit avec quelle force vous avez résisté à la tempête qui vous tombait dessus. » Et elle laissa filer un instant de silence avant de reprendre, d’une voix douce. « Je comprends. Eviter de se laisser ronger par les remords, les regrets et j’en passe. Je ne sais pas comment vous faites, parfois j’ai l’impression qu’ils essaient de me dévorer et y parviendront si je ne fais pas attention. »

Elle s’était faite plus pensive, le regard perdu dans les flammes alors qu’elle continuait de manger distraitement, son corps la remerciant de cette chaleur dont elle avait besoin. Le froid était de plus en plus vif à mesure que les jours passaient et la prêtresse se mettait à redouter l’hiver à venir. Mais la compagnie de Leslyn était suffisamment distrayante pour qu’elle ne se focalise pas trop dessus pour le moment. « Il est… impressionnant oui. C’est quelqu’un d’entier qui force l’admiration. Je comprends pourquoi ses hommes le suivent au combat sans même la moindre hésitation, à leur place, je ferais de même. » Elle la fixa un instant avant d’ajouter, d’une voix tranquille. « Soyez vous-même. De ce que j’ai pu voir chez vous, votre fidélité à son épouse et votre force de caractère lui plairont d’emblée. Il risque même de vouloir échanger quelques passes d’arme avec vous, juste pour voir. Mais c’est un homme bon. Vraiment. »

Elle avait légèrement froncé les sourcils en parlant de l’empereur, de cet homme si étroitement mêlé à son existence depuis si longtemps qu’elle avait fini par oublier la vie qu’elle avait eue avant lui. Nul sentiment amoureux à son égard, il s’était passé bien trop de choses entre eux pour que ce qu’elle avait pu ressentir pour lui y survive. Mais peut-être une forme d’attachement difficile à définir. Laissant échapper cette pensée, elle esquissa un sourire aux propos de la jeune femme. « Il est vrai que j’ai déjà eu à soigner des hommes sur le champ de bataille alors que mon rôle premier était tout autre. Mais que voulez-vous, les idées reçues ont la vie dure et il est parfois difficile de s’en défaire. Surtout pour accepter qu’une femme est plus forte qu’eux dans votre cas. Vous avez donc appris à vous battre tout récemment c’est bien cela ? » Mathie s’était demandé si elle devait apprendre à manier au moins une dague, juste au cas où. Mais, si la mort devait la frapper, elle le ferait à sa guise, qu’elle soit armée ou non ne changerait probablement pas grand-chose.

Sa mine se fit malicieuse à l’évocation des soldats alors qu’elle opinait du chef. « Vous verrez, c’est très drôle. Et si vous avez un sourire conspirateur à mon égard, ils ne sauront plus quoi penser. Et je pourrais leur demander, s’ils me craignent tous les deux… » A cette pensée, elle laissa échapper un rire avant de reprendre, amusée. « Il est… tel qu’on le décrit oui. A dévorer des enfants au petit-déjeuner avec une pointe de sel. » Un temps puis. « Il est surtout d’une loyauté indéfectible envers l’empereur. Il ferait tout pour lui et n’hésiterait pas à tuer quiconque serait un danger pour Torrhen. Quant à ce qui se dit sur lui… il est peut-être violent et manque cruellement de diplomatie. Mais ce n’est pas un mauvais bougre au fond. » Mais elle n’était peut-être pas la personne la plus objective du monde à son propos.


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1179
Membre du mois : 14
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Light my fire | Leslyn    Lun 9 Juil - 23:26






Je n’avais pas autant abordé ma vie passée depuis des mois ! Il n’y avait rien d’étonnant à cela puisque j’étais entourée d’hommes qui se fichaient bien de ce que j’avais pu être par le passé. De leur part, ce n’était pas un manque de respect. Du moins c’est ce que j’aimais à croire ! Les soldats, dont certains avaient eu vent de mon histoire, préféraient parler de nos victoires, voir même m’enseigner quelques techniques de combat ou ruse que je pourrais utiliser durant ces derniers.
Pensive, le souvenir de mon époux me revint en mémoire aux paroles de Mathie. Il avait promis de me protéger, de veiller sur moi jusqu’à sa mort et il l’avait fait. Seulement c’était cette même promesse qui lui avait fait perdre la vie. Je soupirais tristement ! Je n’avais pas eu d’autre choix que de surmonter cette tempête. L’homme que j’aimais avait péri pour moi et je me devais de rendre hommage à sa mémoire.


- Une tempête me semble bien calme en comparaison à ce que j’ai vécu, dis-je avec un sourire. J’ai toujours comparé ce drame à un tremblement de terre. Soudain et bref mais dévastateur !  Je me taisais ensuite avant de rajouter. J’ai des regrets et des remords parfois mais je m’imagine ce que me dirait mon Damon s’il était là et cela me calme, me rassure. J’ai parfois même l’impression d’encore ressentir sa présence ! Cela vient peut-être du fait que je porte son arme.


Je n’en savais rien mais lui parler, alors même qu’il était mort, me faisait le plus grand bien. Je ne cessais donc pas et il n’était pas rare que je murmure des discussions qui étaient bien entendu des monologues avant de m’endormir très rapidement. Damon et moi avions été si proches, si complices, que je savais parfaitement ce qu’il me répondrait pour chaque question que je pourrais lui poser, pour chaque doute ou craintes que je pourrais avoir. Je regardais le feu quelques instants… Il me manquait tellement !
Pour ne pas devenir trop nostalgique je demandais à Mathie de me parler de l’Empereur. J’étais curieuse d’en apprendre plus à son sujet car une rencontre entre nous ne tarderait pas. C’est donc pour cela que j’écoutais avec la plus grande attention les paroles de la jeune femme. Je hochais la tête sans détourner une seule seconde le regard d’elle.
J’entrouvrais cependant la bouche de surprise en entendant les derniers mots de Mathie.


- C’est ce qu’à fait l’Impératrice lors de notre toute première rencontre ! Elle m’a offert un duel contre elle, expliquais-je. Mais je n’ai pas fait le poids, dis-je en souriant. Je me doute que malgré mes efforts et mon amélioration je ne serais pas de taille contre l’Empereur, ajoutais-je de manière réfléchie.


Concernant le comportement des soldats, il n’était pas surprenant et je ne m’en offusquais pas ! Cela aurait engendré des conflits et des tensions inutiles selon moi. Je hochais alors la tête à la question de la jeune femme.


- Effectivement, j’ai appris le maniement de l’épée et l’art du combat il y a peu… Cependant, déjà toute petite j’espionnais les chevaliers à l’entraînement et j’étais constamment attirée par les lames. Mon époux avait même fini par me montrer quelques parades, expliquais-je avec un sourire.


Je fus ensuite amusée par l’idée de Mathie. Est-ce que j’allais la suivre ? Je n’en savais rien ! Je n’avais pas envie de vexer ou de m’attirer la colère des autres soldats. Je ne disais donc plus rien à ce sujet et le suivant était d’autant plus intéressant puisqu’il concernait un proche de l’Empereur que je risquais de croiser lui aussi. Je fus surprise d’apprendre que le Maréchal était bel et bien tel qu’on le décrivait… autant dire que cela n’avait rien de rassurant et que ça l’était encore moins pour moi qui était une femme !


- Je vois, dis-je. Il est du genre à préféré l’action aux bavardages et n’y va pas par quatre chemins. Ce n’est pas rassurant ! Sans vouloir être impolie, rajoutais-je vivement. Vous avez l’air de bien le connaître et je ne veux pas que vous pensiez que je le critique.


Ce n’était pas le cas. Une telle loyauté était impressionnante mais l’individu, lui, était terrifiant.



.


Feu, Sang et Hiver !
“Ne laissez jamais vos peurs vous empêcher de faire ce que vous savez juste” .•°¤ Aung San Suu Kyi.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyère de l'Impératrice Rhaenys Braenaryon
Âge du Personnage: 30 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ma "Destinée" tranchera la vôtre !
Messages : 1033
Membre du mois : 6
Célébrité : Jaimie Alexander
Maison : Raybrandt
Caractère : ♦ Impulsive ♦ Loyale ♦ Têtue ♦ Franche ♦ Méfiante ♦ Combative ♦ Rancunière ♦ Attentive
Ma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Light my fire | Leslyn    Mer 1 Aoû - 20:55

Elle savait qu’ici, les gens n’aimaient guère parler de leur passé, de leur vie avant la guerre. Probablement parce que cela ne faisait que réveiller des souvenirs, des moments qu’ils ne pourraient plus vivre avant un bon moment voire jamais au train où semblaient aller les choses. Elle ne pouvais guère les en blâmer, même si sa curiosité était souvent peu satisfaite. Heureusement que Leslyn ne fonctionnait pas comme ça et qu’elle lui parlait de sa vie sans qu’elle n’ait à trop insister. Et puis, l’existence de cette femme était particulièrement captivante, Mathie n’avait même pas à feindre son intérêt en l’écoutant.

La prêtresse hocha la tête à ses propos, non sans s’en fendre d’un sourire en réponse au sien. « Les tempêtes peuvent aussi être très brèves et très violentes. Mais il semblerait que votre image convienne tout autant si ce n’est plus. Vous avez en tout cas l’air d’avoir été particulièrement attachée à votre époux. C’est une chance, même si cela ne rend sa perte que plus douloureuse encore. » Elle la fixa un instant avant de reprendre, d’une voix toujours aussi douce. « Et je suis sûre qu’il serait fier de vous porter son arme. Elle est bien utilisée en tout cas. »

A mesure qu’elle parlait, Mathie sentait une forme d’affection poindre pour Leslyn. Ou peut-être de l’intérêt un peu atténué par une histoire des plus prenantes, difficile à dire. En tout cas, elle appréciait sa compagnie et, lorsqu’elle évoqua le couple impérial, l’attention de la prêtresse redoubla. Peut-être pourrait elle obtenir quelques informations intéressantes, même si elle pouvait déjà affirmer que la loyauté de la jeune femme serait à toute épreuve ou peu s’en fallait. « Vous vous êtes battue en duel contre l’Impératrice ? Et comment était-ce alors ? Quant à faire le poids, dites-vous qu’il a des dizaines d’années derrière lui de combats, d’entraînements et de passes d’armes. Il a dû en perdre le compte à la longue. Alors ne vous attendez pas à remporter un duel avec lui mais faites de votre mieux, c’est ce qu’il attendra de vous. »

Et l’honnêteté, la loyauté, tout ce qu’elle n’avait pas été. Secouant la tête pour éviter d’y penser, Mathie préféra se focaliser sur la jeune femme non sans curiosité. « Et quel effet cela fait-il de manier une épée ? Est-ce que vous avez enfin eu l’impression de pouvoir vous défendre pour de bon et contrôler la situation ? » La question pouvait paraître étrange, elle en était bien consciente. Mais c’était ce qu’elle avait éprouvé lorsqu’Il lui avait permis de connaître sa lumière. Alors peut-être qu’il en était de même pour elle. Parler du Maréchal était amusant, surtout au vu de la relation qu’elle pouvait avoir avec lui. Elle laissa filer un silence avant de rétorquer, le regard malicieux. « En quoi ce n’est pas rassurant ? Parfois, cela évite les malentendus et de perdre du temps. Et ne vous inquiétez pas, il m’arrive de savoir tenir ma langue, même si oui, je peux me targuer de le connaître plutôt bien. Et j’ai appris à l’apprécier avec le temps, même s’il fait peur. » Et que sa réputation n’était pas volée, loin de là.


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1179
Membre du mois : 14
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Light my fire | Leslyn    

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Light my fire | Leslyn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» morrigan ► light my fire
» (F) Natalia Dyer ➤ If night falls in your heart, I'd light the fire
» Editeur light libre
» Recherche open : Fire & Shadow
» the light of aerendil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans
-
Sauter vers: