Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyVen 20 Avr - 20:33

Icon100x100Icone100x100
Ouest,

An 1, Mois 3, Semaine 1.


Le Bal du Tournoi


Je me servais un nouveau verre de vin, puis profitais à nouveau de l'arôme sucré et fruité du nectar. Je posais une question au noble, vis à vis d'un compétiteur du tournoi d'archerie. J'observais un fin sourire étirer les lèvres du Crakehall.

"Votre frère est un excellent archer, vous devez certainement être fier de lui. "

J'étais très curieuse de connaître un peu plus chacune des têtes nobles de l'Ouest. J'espérais pouvoir nouer quelques contacts amicaux supplémentaire. Le Crakehall répondit à ma question par une autre question. Je notais l'air jovial et taquin du noble dans sa démarche. Il reprit sans attendre de réponse de ma part, préférant me laisser le temps d'y réfléchir.

Je me concentrais sur les précieuses informations que me partageait mon interlocuteur. Mon regard passait d'un jeune noble positionné à côté de la table royale vers Ser Quenten Farman et sa nièce. Ensuite mon regard se portait sur William Potter dont le nom de famille n'évoquait une missive reçu et une tragique histoire de meurtres et de vol. Ensuite le noble le plus âgé, Ser Walderan Tarbeck. Pour finir en beauté, il nomma Ser Gareth Kenning l'époux de sa nièce. Au passage je croisais brièvement le regard du Roi Lannister vers notre position.

"La princesse Megara est votre nièce ? Il semblerait qu'elle ait de quoi vous rendre fier. J'espère avoir bientôt des neveux et nièces moi aussi."

Je souris doucement au lord si serviable. J'étais ravie d'avoir trouvé un noble si sociable pour occuper ma soirée.

"Contrepartie acceptée, j'en serais ravie, je n'ai pas dansé depuis longtemps. J'espère que vous serez indulgent."




Dernière édition par Tricia Gardener le Mar 24 Avr - 10:38, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyVen 20 Avr - 21:53



Tybalt Ouestrelin


Tybalt Ouestrelin est un jeune homme impétueux, très téméraire depuis toujours. Il veut briller car sa famille, sur le déclin, a été supplantée au fil des ans par les Reyne, les Crakehall et autres Farman. De ce fait, il est prêt à toutes les folies pour briller... D'autant qu'il y a la princesse Jeyne Lannister dans l'assemblée, une beauté sauvage du Nord, qu'il ne serait pas mécontent de se faire remarquer par elle.

Bien évidemment qu’il sent quelques regards désapprobateurs, bien évidemment que certains même émanent de sa propre famille. À vouloir bien faire, sans doute en fait-il trop, beaucoup trop. Ah voilà qu’il pense comme son père maintenant. Il le voit d’ici lui reprocher sa fougue et son effronterie. Mais est-ce mieux de rester dans l’ombre et de laisser les autres dévorer jusqu’à votre nom ? Certes non. Non, il ne fait point trop. À quoi bon avoir une langue si ce n’est pour s’en servir ?… À bon escient et en tout bien tout honneur évidemment. À quoi bon être invité ici si ce n’est pour gagner ou regagner quelques fortunes et avantages ? Et puis, si cela déplait, si c’est de trop, ces gentes dames sont parfaitement aptes à décliner son invitation n’est-ce pas ? Il a beau être arrogant, venant d’une femme mariée, d’une noble de la famille royale qui plus est, il ne saurait être assez sot pour mal le prendre ou ne serait-ce que s’en offusquer. D’autant qu’elles ont l’art et la manière, la mère comme la fille, de tourner cela presque en un compliment.

Il s’incline devant la princesse, non sans avoir remarqué le regard qu’elle lançait à son père. Est-ce de sa faute si déjà son mari la délaisse ? Il n’a guère calculé d’arriver ici en son absence qui plus est, mais passons. Il lui sourit, presque amusé, et incline la tête.

« Nul n’a jamais été si bienveillamment remercié que votre humble serviteur. Ser votre époux est un homme chanceux ma Dame. »

Et si ce n’est la princesse du Nord, c’est au tour de Lyman de décliner l’invitation à sa place, la main placée sur le ventre de sa femme en un geste possessif.

« Majesté, il faut avouer que vous êtes entouré des plus belles dames de toute l’assistance, il est difficile de ne point fléchir. »

Il hoche la tête, avant de le dévisager. Pensait-il que cela serait suffisant ? Reconnaître la valeur et l’importance de sa maison était une chose, mais cela ne lui rendait point la place qui aurait dû être la sienne. Néanmoins, le jeune homme s’incline de nouveau, un sourire reconnaissant aux lèvres.

« Merci mon prince. Vos paroles me touchent, la maison Ouestrelin ne saurait faire autrement que soutenir le royaume et la famille royale. » Il se redresse. « Et je puis comprendre que votre épouse ait besoin de repos, je ne voulais pas paraître offensant. Ni envers vous Princesse. » Il incline la tête à l’intention de la princesse Megara, avant de regarder de nouveau la princesse Jeyne. « Pardonnez-moi Princesse, je n’ai guère pensé à votre éprouvant et récent retour ni à votre état, j’en suis confus. À ma décharge, votre sourire a dû me faire perdre le peu de bon sens que j’avais. »

Oui, là, il s’en rend compte. Un peu. Mais il est trop tard, les mots sont sortis tout seul. Alors il s’incline de nouveau, avant de s’éloigner et de rejoindre sagement sa famille. Pour le moment



UNBOWED - UNBENT- UNBROKEN


Spoiler:
 
Deria Martell

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse de Dorne
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Messages : 6841
Membre du mois : 5
Célébrité : Ashley Green
Maison : Martell
Caractère : Impétueuse - Naïve - Loyale – Indépendante - Farouche - Obstinée - Protectrice
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptySam 21 Avr - 0:51

Décidément, il semblait qu'en dépit des nombreuses semaines passées loin l'un de l'autre, Gareth et elle semblaient bien prompts et bien dextres à renouer avec les quelques habitudes qu'ils avaient d'ores et déjà pu commencer à prendre en tant que couple marié. Il aimait la taquiner, sans cependant aller jusqu'à la pousser dans ses derniers retranchements. Il y avait tout de même des notions de respect, de courtoisie et de galanterie, dans la personne de Gareth. Comme quoi, sa longue et acharnée fréquentation de Lyman n'avait point fait de lui un être imbuvable, bien qu'il s'agissait là aussi d'une plaisanterie, du moins, c'est ce là l'explication que Megara aurait légitimement avancé en toute honnêteté, si seulement de telles paroles avaient franchi le seuil de ses lèvres. Mais elle préférait fortement s'occuper à répondre à la petite plaisanterie de Gareth plutôt que de retourner les choses de sorte à faussement blâmer Lyman du comportement prétendument audacieux et outrecuidant de son époux !
    ❧ Voyons, cher époux, auriez-vous oublié que je suis bien plus experte dans le déménagement de mobilier, lorsque quelque chose ou quelqu'un me déplait, plutôt que dans les viles et basses attaques physiques. Mais s'il faut reprendre tes propres mots, qui n'engagent que toi, bien sûr, et bien la plus belle Princesse de Westeros te remercie pleinement de ta sollicitude et de ta mansuétude. ❧ Lui décochant finalement un sourire des plus affectueux, elle ne manqua pas de renchérir à ses dernières paroles. ❧ Je tâcherais donc de te réserver ma première danse, mais tu as de la concurrence, sois en informée. J'ai promis une danse à mon père, à mon frère, à mon oncle et, oh, bien sûr, à toi aussi ... ❧ Alors que son époux s'absentait quelques instants, Megara se laissa aller à quelques réflexions intérieures, avant de voir apparaître Sybelle Farman devant ses yeux. Celle qui était sa cousine au second degré ne manqua pas de l'assurer de ses meilleures prières quant à sa grossesse, ce qui fit sourire Megara. Elle appréciait la jeune femme, avec laquelle elle devait partager autant de différences que de similitudes. ❧ Ma chère Sybelle, je vous prie donc te transmettre mes remerciements au cousin de mon père ainsi qu'à votre famille à tous deux. Et puisse la Mère vous entendre, car je crains fort que Père puisse résister à une réplique miniature de ma personne ! ❧
Le ton était léger, rieur, de quoi laisser la Princesse avec un doux sourire sur les lèvres alors que l'autre jeune damoiselle blonde s'éloignait. Mais bien rapidement, les apparences de la Cour devaient reprendre le dessus, dès lors que Megara fut sollicitée par Tybalt Ouestrelin. On avait beau le savoir, sans doute cela n'y changeait-il rien. On ne se méfiait probablement jamais assez de l'eau qui dort, et l'on préférait aisément se laisser porter par les apparences plutôt que de chercher à percevoir la réalité, pour peu que cela nous laissait dans une position d'aise et de confort. Il s'agissait là d'un défaut que de paresser, n'est-ce pas ? Certains parleraient même de péché. Se laisser duper par excès de paresse n'était de toute façon pas tolérer, au Roc, dès lors que votre mère se trouvait être Jordane Lannister, péché ou pas. Sans doute en allait-il autant de sa réputation que de la leur, et sans doute souhaitait-elle que jamais il ne puisse être dit que l'un de ses enfants s'était stupidement laissé duper. Alors, elle les enjoignait à toujours se dépasser, à ne point commettre l'erreur de croire ce qu'ils voyaient ou pensaient voir au premier abord, et ce depuis qu'ils étaient tout petit. Megara retenait bien les leçons apprises. Elle était une élève modèle et assidue, qui comprenait de plus assez rapidement les choses. Passer au stade suivant de son apprentissage n'avait donc point attendu ses années pubères, bien au contraire. Elle avait donc appris à manier verbes, mots et tournures de phrase assez jeune, de sorte à ne plus devoir dépendre, aujourd'hui, de l'entremise des réponses que ses parents formuleraient à une question qui l'aurait placée dans l'embarras. Quoi qu'aide et soutien, de temps à autre, étaient toujours les bienvenus, alors qu'il était agréable et réconfortant de savoir pouvoir y souscrire le moment venu. Dès lors, elle n'avait point balbutier sa réponse à la demande du Chevalier Ouestrelin, pas plus qu'elle n'avait cherché une quelconque réponse pré-faîte dans les yeux de son père. Megara ne devait pas forcément le montrer au premier abord, mais dans un certain nombre de domaines, elle savait pertinemment ce qu'elle faisait.

Quoi qu'il en soit, si elle n'en laisse rien paraître, elle sent l'atmosphère se détendre quelque peu dès lors que le jeune homme a tourné les talons. Et ne souhaitait point s’appesantir à son sujet, afin de ne point créer quelque méchante humeur chez son frère ou chez son père, Megara préfèra chercher son époux du regard, comme pour s'assurer qu'il est toujours là. En même temps, où pourrait-il bien décider d'aller ? En tant que son mari, désormais, il lui était encore plus difficile qu'avant de s'esquiver sans qu'on ne le remarque ! Mais il semblait encore échanger quelques mots avec William Potter, ce qui la rassura sur sa propension à rapidement pouvoir regagner leur table si la nécessité urgente s'en faisait ressentir. En attendant, il semblait que Lyman souhaitait jouer à l'hôte parfait et courtois. Il n'avait décidément pas fait les choses à moitié, et nul ne pourrait sans doute se coucher ce soir en se plaignant de ne point avoir mangé à sa faim. Pas même Megara, qui, si elle ne pouvait profiter de tous les plats, pourraient toujours se rattraper sur ceux qui continuaient encore de lui agréer. De toute façon, elle faisait des efforts. Par politesse, déjà, et pour n'inquiéter personne. Ce n'était pas qu'elle perdait du poids car, dans son état, cela serait très préoccupant, compte tenu du fait qu'elle continuait de forcir de jour en jour, au niveau de son tour de taille. Mais disons plutôt que si elle ne souffrait pas de nausées trop épuisantes et impromptues, elle devait tout de même affronter bien des contrariétés gustatives liées à sa grossesse.
    ❧ Quelle délicate attention mon frère ... Et bien, si tu parviens à trouver une part de poisson qui n'aura point baigné dans la sauce, je ne dis pas non. Je ne doute absolument pas de la succulence du plat, mais mon estomac se montre capricieux avec tout ce qui est plat en sauce, en ce moment ... Vous arrive-t-il la même chose, chère Jeyne ? Mère m'assure que tout ceci passera très vite, après l'accouchement, et j'espère bien qu'elle ne se fourvoie pas ! ❧ Finalement, elle jeta un œil sur la carcasse du cef que les serviteurs continuaient de dépiauter progressivement, avant d'aller servir les différents convives, et une lueur espiègle naquit dans son regard, alors qu'au même moment, de façon imperceptible pour qui ne la connaissait pas personnellement, l'un des coins supérieurs de sa bouche se retroussait. ❧ Quel magnifique cerf ! Qu'il est grand, plus grand encore mort que vivant ! A qui reviendront les bois, cette fois-ci ? ❧ La question n'avait pas de destinataire précis, quoi qu'elle ne pouvait guère s'adresser qu'à ses parents ou à son frère. Il s'agissait là de plusieurs souvenirs, revenus à l'esprit de Megara en voyant les dits bois. C'était que ... Que plus jeunes, les trois enfants étaient allés réveiller leur grand-mère Arcissia de sa sieste, en s'approchant d'elle, cachés derrière les grands bois qu'ils n'étaient pas assez de trois pour porter. Il y avait également eu cette fois où Jordane avait menacé Loren d'envoyer les bois d'un autre cervidé abattu au mari de la dernière conquête du roi, si celui-ci ne cessait pas cette passade, toutes affaires tenantes. Une autre fois, encore, un jeune noble avait demandé l'autorisation de ramener les bois chez lui, pour feindre d'avoir lui-même tuer la bête et ainsi rendre fière sa pauvre mère qui se désespérait d'un jour faire de lui un homme.
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 3240
Membre du mois : 8
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptySam 21 Avr - 12:04

Un rire cristallin m'échappa alors que Lyman répondait en me faisant miroiter quelques succulentes gourmandises : « Tu ne me trouves pas déjà suffisamment grosse pour vouloir m'engraisser encore ? » J'inclinai la tête avec espièglerie. J'étais un peu plus rassurée concernant l'attachement de mon époux à ma personne, même en étant déformée par la grossesse, mais mes peurs n'étaient jamais très loin pourtant. Il se montrait attentionné, tendre et attentif, parfois même fiévreux, même si c'était désormais différent. Et il semblait en adoration face à la vie que j'abritais. C'était attendrissant.

Une noble ouestrienne fit son apparition à son tour, attirant l'attention de Lyman, Lady Farman. Qui s'intéressa finalement à Megara et moi. J'inclinai gracieusement la tête à ses félicitations, répondant avec un sourire : « Je remercie les vôtres pour ces prières, Lady Farman. » Je ne la connaissais pas vraiment, alors qu'elle était bien plus familière des Lannister, cela se sentait par la façon dont Megara lui répondait. Ma belle-sœur était un modèle. Elle avait été parfaitement éduquée à jouer dans cette Cour et à répondre avec diplomatie. Parfois, je me faisais l'effet d'être terriblement grossière à côté d'elle qui était l'incarnation du raffinement ouestrien. C'était fort déplaisant. Et je ne pouvais même pas vraiment lui en vouloir. Ayant apprit à la connaître, c'était une jeune femme vraiment attachante et douce, derrière ses airs de glace. Bien moins dure que son auguste mère.

Un jeune homme, Ouestrelin, se présenta à son tour, se fendant de quelques compliments à notre égard, et se faisant gentiment mais fermement remettre en place par mon époux. Etait-il incommodé par la hardiesse du jeune homme ? Jaloux qu'on me demande quelques faveurs ? Il mit un peu d'eau dans son vin, histoire de ne pas froisser la susceptibilité d'un noble et je souris au jeune Ouestrelin : « Tant d'audace ne saurait rester vaine. Si mon état me le permet au cours de la soirée, Lord Ouestrelin, j'accéderai avec plaisir à votre requête. Ne venez cependant point trop tard, je crains de ne plus avoir la vaillance d'il y a quelques mois. » Il était confus de s'être montré si empressé et sans doute impulsif, mais il avait tenté sa chance et s'en sortait bien. Je le regardais s'éloigner, songeuse.

Nous n'allions pas tarder à passer à table, alors que Lyman nous en faisait l'éloge. Ma belle-sœur semblait incommodée par certains mets et je hochai la tête à sa question. « Si ce ne sont les plats en sauce, certains mets que j'adorais ne me font désormais plus envie... » Je soupirai, mélodramatique à outrance face à ce problème de parturiente qui pouvait sembler désuet pour beaucoup, mais qui était un véritable drame pour la gourmande que j'étais. « Puisse la reine avoir raison. Mais elle parle d'expérience, alors espérons que cela soit une généralité pour toutes les jeunes mères. » Je m'attablai comme les autres, observant la profusion de nourriture. Cela me coupa presque l'appétit. Décidément, la grossesse me jouait vraiment de vilains tours. Je caressai doucement l'enfant qui s'agitait, tandis que Megara prenait la parole en commentant la sublime venaison.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
Jeyne Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 2507
Membre du mois : 33
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptySam 21 Avr - 22:05

Avec son légendaire sourire affable, Lyman regarda Tybalt Ouestrelin s’éloigner après avoir présenté quelques excuses et renouvelé l’assurance de la loyauté de sa maison envers la couronne. L’homme ne manquait pas d’audace, et ses derniers compliments envers son épouse le rendait autant jaloux qu’étrangement fier que d’autres mâles puissent ainsi montrer que sa beauté du Nord n’avait rien à envier aux charmes sophistiqués présents à la cour. Il avait conscience du choc culturel produit sur Jeyne à son arrivée sur les terres Lannister, et sans pouvoir prétendre connaître les doutes des femmes, il les connaissait suffisamment bien pour se douter que chacune craignait de ne pas être à la hauteur de ses voisines. Ce fait, lorsqu’on était née à l’étranger, devait être encore plus prégnant. De son humble avis, au demeurant parfaitement partiel et à la subjectivité totalement assumée, le Prince considérait que son épouse n’avait point de soucis à se faire. Elle possédait cette allure exotique qui ne pouvait qu’attirer l’œil des hommes de l’Ouest, avec ses lourds cheveux si typiquement Stark et son regard franc, et s’il admettait volontiers que sa sœur était un modèle de grâce, il trouvait que sa femme avait pour elle un indéniable naturel. Le reste était affaire de goût, probablement, mais c’était précisément cette qualité qui l’avait séduit, reflet de sa personnalité. Avec le temps, d’autres que lui le verraient également. Si elle faisait l’unanimité au Nord, ce qu’il avait en tout cas cru comprendre lors de son séjour au sein du domaine Stark, pourquoi ce ne serait pas le cas au Roc ? Un homme, tout en jabot et pourpoint qu’il soit, restera toujours un homme. Et du reste, elle portait son enfant, ce qui, forcément, rehaussait considérablement ses appâts à ses yeux, tout en faisait naître chez lui un instinct puissamment protecteur qu’il ignorait jusqu’alors. Non pas qu’il n’ait pas ressenti parfois l’envie d’aider ses sœurs, mais c’était une inquiétude d’une nature différence, alors qu’il appréhendait peu à peu le fait d’être prochainement le centre de l’univers d’un autre être, de devoir le chérir et l’élever contre tous ceux qui le menacerait. Cette sensation n’était pas désagréable, mais elle le changeait. Pour le mieux, il l’espérait. En tout cas, cela expliquait sa réponse à Jeyne, inhabituellement sérieuse :

« C’est que tu manges pour deux, maintenant. Je ne veux pas que ni toi ni notre lionceau ne manquiez de quoi que ce soit. »

D’une main discrète, il héla un valet qui passait par là, lui chuchotant discrètement d’aller quérir une part de poisson sans sauce pour sa sœur. Le garçon acquiesça et disparut derrière l’estrade, furtivement, permettant à Lyman de ramener son attention sur les festivités. Ceux ayant voulu présenter leurs salutations ou quérir une danse regagnaient leurs tablées, l’estomac ayant probablement eu raison de leur empressement. Du coin de l’œil, alors qu’il voyait Sybelle s’éloigner, non sans avoir arraché à son père une perspective d’entrevue à Castral Roc, ce qui ne manqua pas de l’amuser, il se pencha vers Jeyne et lui expliqua en quelques mots les liens qui unissaient la maison royale aux Farman :

« La mère du Roi était une Farman. Lord Farman est donc le cousin de Père, et Lady Farman est son héritière, puisqu’il n’a pu engendrer de fils. »

Les présentations étaient faites, sommairement, le jeune homme ne s’étendant point davantage car le plat de Megara arrivait.

« Et voilà pour toi, Meg’. Quant aux bois, je t’avoue que j’apprécierais ne pas me les voir réservés. »

Son commentaire avait été pince-sans-rire, parfaitement ironique.

« Si ton enfant ressemble un tant soit peu à Gareth, je propose que vous les installiez d’ores et déjà dans votre chambre, pour quand il ou elle viendra vous réveillez comme nous le faisions enfant avec grand-mère Arcissia. »

Il était étrange pour quelqu’un d’à peine dix-neuf ans de s’imaginer bientôt père et oncle, et plus encore de tenter de voir à quoi ressemblerait un mélange entre ses sœurs et leurs maris respectifs. Que donnerait l’union du Faucon et du Lion ? Et que produirait les gênes de son meilleur ami avec ceux de Megara ? Pour la sûreté du Roc, une part de lui espérait que l’enfant de la belle blonde tiendrait plus d’elle que de lui, minus son problème personnel, évidemment. Et si c’était dans le sang ? Une bouffée d’angoisse qu’il n’avait jamais ressentie auparavant s’empara de lui, alors qu’il calait sa main sur le ventre de Jeyne qui caressait son embonpoint avec une tendresse de future mère. Soudain, il le sentit bouger et ne put s’empêcher de lancer à la cantonade :

« Le futur lionceau du Roc veut se joindre à la fête, manifestement ! Pardi, mais c’est qu’il célèbre son grand-père avec force ! »

Oui, Lyman était un futur père heureux, et n’avait pas honte de le dire. Mieux, une part de lui s’enorgueillissait, plaisir coupable d’homme, de cette naissance future qui célébrait sa capacité virile à procréer, à assurer le devoir qui était le sien au sein de la maison Lannister. Seul fils légitime, il avait eu conscience très tôt que la survie du nom reposait sur ses épaules. Certes, depuis, sa sœur avait contracté un mariage à son seul avantage, néanmoins, en tant qu’héritier, il demeurait de son devoir de continuer la glorieuse branche aînée des Lions. La grossesse de Jeyne était une promesse envers le royaume, mais aussi une manière de montrer que la jeune femme n’était plus louve, car lorsqu’elle aurait offert une descendance au Roc, alors certains se tairaient. Certes, il vaudrait mieux pour eux deux que la naissance se conclue par un fils, mais avec une fille, au moins, ils affirmeraient qu’ils pouvaient procréer sans soucis. Tous deux étaient encore fort jeunes, après tout, et avaient mis moins de temps que ses propres parents à concevoir une première fois. Voilà qui l’avait mis en appétit ! Sa portion de venaison s’avéra à la hauteur de ses espérances, la viande rôtie, presque caramélisée, titillant son palais avec délice. Réellement, l’ensemble était divin, surtout mêlé à cette purée de pois et de miel qu’il avait prise pour agrémenter la viande. Il faudrait qu’il pense à récompenser personnellement les cuisiniers pour leur formidable travail. La table du Lion était à la hauteur de sa réputation … et de ses espérances. Le vin coulait à flot, et les services s’enchaînaient, chacun pouvant y puiser à loisir de quoi sustenter ses envies gourmandes. Cependant ce repas n’avait pas pour unique but de remplir les estomacs de ses convives. Il avait, avant les danses, imaginé un petit intermède. Voyant que nombre d’invités avaient déjà avancés dans leur dégustation, Lyman rappela un domestique et lui murmura quelques mots. L’homme s’en fut, sous le regard du Prince. Quand il aperçut ce qu’il désirait, il se leva et frappa dans ses mains pour réclamer l’attention de tous :

« Vos Majestés, messires et belles dames, si j’espère avoir régalé vos papilles, je tiens également à combler vos esprits avant que les danses ne nous permettent de dépenser tout ce que nous venons d’ingurgiter.

Pour agrémenter votre repas, je vous présente un intermède qui saura attirer votre œil, je l’espère. »


Il se rassit, et la musique changea, entamant un air de ballade connu, avant qu’une troupe de ménestrels n’arrive, cracheurs de feus et jongleurs amusant les plus jeunes. D’une voix profonde, l’un des acteurs s’avança et commença à conter d’une voix profonde la prise de Castral Roc par Lann le Rusé, les autres membres de la troupe se dispersant pour jouer divers figurants. La scène expliquait donc comment Lann le Futé, durant l’Age des Héros, avait réussi à s’introduire dans la forteresse des Casterly et avait dompté les lions retenus prisonniers par ces derniers, avant de les lâcher dans le château et d’obtenir la main de la fille aînée de Casterly dont il s’était éperdument épris. A la fin, le conteur s’avança et déclara :

« Lann le Rusé vainqueur,
Obtint la main de la belle de son cœur,
Et ses Lions à sa mort,
Le pleurèrent tant que Castral Roc ne rugit jamais plus si fort.
A trois cents ans, vieilli et chenu,
Il s’en alla vers le lointain, laissant sa portée étendue,
Régner sur Castral Roc,
Jusqu’à notre époque. »


La scène suivante, déjà, commençait. Elle mettait en avant le couronnement de Loreon Ier Lannister, dit Loreon le Lion, premier Roi officiel du Roc, qui soumit tous les vassaux actuels du royaume un à un, chaque maison étant égrenée avec son serment d’allégeance de l’Age des Héros. Puis, l’on contait la formidable prospérité qui s’ensuivit sous son règne, les mines d’or exploitées, l’abondance due à la paix que le bon Roi Loreon avait amené dans l’Ouest lorsqu’il avait mis fin à toutes les querelles entre seigneurs.

« La parole du Roy,
Avait force de Loi,
Et pas un ne s’en plaignit,
Car la paix régnait dans tout le pays. »


Aussitôt, le conteur changea sa voix, et se mit à décrire l’érection, après l’arrivée des Andals, du Grand Septuaire de Port-Lannis, sous les ordres des Lannister. Il en démontra toute la magnificence, tout l’émerveillement de la foule face à cet édifice, comment, au moment de son inauguration, Jocasta Lannister la Blanche, vierge royale et connue pour son mutisme, recouvra subitement la parole alors qu’elle priait les Sept, offrant à la vue de tous la bénédiction des Sept qui ne font qu’Un sur le Roc et sur la famille royale. Il rappela également les mariages pacifiques entre Andals et Premiers Hommes qui firent le Roc, et l’entente cordiale qui en émana.

« Le Roy Tommen Ier, dit le Pieux,
Epousa Barbrey Stark, pour le mieux,
Leur lignée épousa les Sept de ces lieux,
Et rendirent l’Ouest encore plus heureux. »


Cette occurrence, Lyman l’avait cherchée des jours durant, persuadé qu’il ne pouvait être le premier à épouser un membre d’une autre famille royale. Sa quête n’avait pas été vaine, même s’il doutait fortement de la véracité de ce vieux texte de mestre inconnu déniché dans les profondeurs de son étude, après des heures acharnées de travail. Peu importait, au fond. Le tableau changeait, et arrivait plus proche d’eux, les siècles défilants, pour décrire la glorieuse bataille du Roc, où son père avait défait Garse Gardener.

« Le Roy Cœur de Lion,
Défendit avec hardiesse son blason.
Avec le sage Mern Main Verte,
Ils gouvernèrent chacun d’une main experte,
Et la concorde régna aux frontières,
Transformant en amitié les querelles d’hier. »
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 488
Membre du mois : 22
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyDim 22 Avr - 17:20



Le Bal du Tournoi


Le Prince Lyman a fait les choses en grand. Il a prévu, au soir du premier jour du Tournoi, un immense banquet pour fêter le Retour du Roi.
Ce premier jour aura vu les archers venus de tout le pays, venir faire compétition sous les yeux de la noblesse et du peuple, pour savoir qui tirait le mieux, le plus loin, et le plus fort. Les hourras ont retenti dans les prés des heures durant, avant qu'un archer de la garnison de Port-Lannis ne l'emporte finalement. A la lumière des torches et braseros, les convives de la noblesse sont ensuite escortés par des soldats Lannister jusqu'au champ de tentes des centaines de nobles venus participer au tournoi. Une grande effervescence règne, avec de grands foyers éclairant la plaine attenante à la ville pour fêter la toute dernière moisson avant l'hiver. De grandes tablées ont été dressées et partout, de la venaison rôtit et des dizaines de serviteurs amènent des plats de grande qualité. Pour l'instant, l'heure est aux toasts; l'on dansera après!

Inscrits:
Quenten Farman [Anders Paege]
Rickard Crakehall [Nalia Dayne]
Megara Lannister
Jeyne Lannister
Lyman Lannister
Sybelle Farman
Tricia Gardener
Loren Lannister
Tybalt Ouestrelin [Deria Martell]
Hellan Lorainn-Hard
Walderan Tarbeck [Artus Estremont]

Evolutions
Les premiers échanges se font et pour le moment, bieffois et ouestriens ne sont pas rentrés dans le dur de leur rencontre, les festivités priment pour le moment sur tout le reste.
L'assistance apparaît sensible aux hommages faits et à l'organisation du Prince Lyman. Peu ou pas de critiques, formulées ou non; tout le monde s'amuse et il est clair que les gens du Roc ont les choses bien en main. Les invités bieffois semblent aussi bien s'amuser.

Vous avez une semaine pour poster.



Dernière édition par Le Cyvosse le Dim 22 Avr - 17:25, édité 1 fois
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 11085
Membre du mois : 2175
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyDim 22 Avr - 17:20

Le membre 'Le Cyvosse' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 20' : 12
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 11085
Membre du mois : 2175
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyDim 22 Avr - 23:38

Le malaise est profond, le cauchemar, aléatoire. Parfois j’avais l’impression de passer mes nuits à  rêver de saloperies, d’évènements du passé qui n’avaient d’autre motif que de me torturer sans arrêt. Je savais bien que je pouvais faire des efforts, faire en sorte de repousser ces démons qui me hantaient mais je n’y pouvais rien. Le massacre de Godric’s Hall pesait lourdement sur ma vie. A chaque instant, tout ce que je faisais en était imprégné. De cette horreur. De cette terrible nécessité. Impossible de bouger, de lutter. C’était comme ça et je n’y pouvais rien. J’avais parfois l’impression de reconnaître un proche, ou un ami. Ou un ennemi, comme là maintenant avec Malefoy. On ne pouvait pas dire que je nourrissais beaucoup de confiance vis-à-vis de mon propre esprit, de ma mémoire et de mes réflexes. N’était-ce pas le signe d’un début de folie, ou de quelque chose d’autre, de plus froid et insidieux ? Je n’en savais rien mais ces préoccupations avaient le don de me laisser dans un drôle d’état, à fleur de peau, plus craintif et plus précautionneux encore que d’habitude, comme si je me doutais que les choses n’étaient sans doute pas à mon avantage, pas plus d’un point de vue personnel que politique. J’ai vaguement conscience de ce que me raconte Kenning, sur un dragon qu’il aurait vu de près ou je ne sais quelle histoire encore.


Devais-je dire que je ne savais pas si c’était une bonne chose que la princesse Jeyne soit revenue en sa nouvelle patrie ? Les gens étaient unanimes sur elle. Mais pas sur ce qu’elle représentait. Sur ses dieux, ses croyances, et ses habitudes. On disait les Lannister prisonniers de ce lien marital avec les Stark, ce qui intégrait l’Ouest dans la sphère d’influence de l’Empire. Je n’avais pas d’avis tranché sur la question ; j’avais d’autres soucis en tête. Mais un dragon ? je ne savais pas comment j’aurais réagi à sa place.



| Je n’ai connu que des spadassins et je n’ose imaginer ce que ça fait de se retrouver en face d’une bête pareille… Je n’aurais pas le courage. |


Cruel aveu, mais sincère. SI j’étais bien entouré, peut être ? Rien de moins sûr. Je me sentais trop seul pour que l’instinct grégaire fonctionne à plein. A qui étais-je loyal ? Je n’avais plus l’impression d’être entouré d’amis, de proches, comme je le pensais jadis, où j’étais convaincu à l’époque que je vivrais toute ma vie entouré d’une compagnie permanente. Ca n’était plus le cas, aujourd’hui. Et je passais mon temps à réfléchir, à quémander, à négocier.


| Oui, elle m’a aidé, je crois, à garder espoir quant au fait de retrouver un jour mon domaine. Je n’ai pas pu rencontrer le Prince, le Roi ou la Reine, mais ton épouse m’a aidé mieux que je ne l’aurais espéré. |


Même s’il n’y avait toujours rien de concret qui se dessinait. Je ne réponds pas à sa question. Inutile de paraître encore plus bête en public. Le Prince fait une annonce, mais je me sens mal à l’aise, pas à ma place. Je me tourne vers Gareth.


| Excuses-moi, on se voit demain sur les lices. |


Signe de tête et je bats en retraite. Je dois finir de trouver mon équipement. Et je risque de me sentir sur mes gardes toute la soirée. Juste au cas où Malefoy avait fait la route. Si c’était le cas, je préférais avoir une épée au côté, et ce n’était pas possible ici. Où alors, il m’enverrait quelque spadassin sous ma tente ? Je ne savais à quelle extrêmité mes ennemis en seraient réduits pour étouffer l’affaire.



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nous Survivons !
Messages : 265
Membre du mois : 8
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyMar 24 Avr - 0:40



Rickard Crakehall


Rickard Crakehall est un homme accompli. Membre du conseil royal au sens élargi, cela fait des années qu'il se bat pour sa maison autant que pour sa sœur, toujours sujette à tant de rumeurs... Aujourd'hui, Rickard veut profiter des joutes pour se rappeler à une certaine jeunesse, qui, dans le passé, lui avait ouvert toutes les portes. Un homme mûr, certes, mais plein de sagesse, et avide de prouver qu'il n'est pas à remiser au placard.



Rickard Crakehall devisait en compagnie de la très belle reine du Bief. Une femme exquise avec qui le frère de la reine de l’Ouest prenait plaisir à ainsi échanger quelques mots. Des banalités sur le tournoi d’archerie en partie, mais cela ne le dérangeait pas. Il n’était point là pour parler politique, ce n’était pas son rôle. En revanche s’il pouvait mettre la reine dans de bonne condition pour la suite des événements... Tricia Gardener manifesta de la curiosité à l’égard de celui qui s’était hissé jusqu’à la finale et qui avait porté les couleurs de la maison au sanglier. L’héritier des Crakehall lui répondit alors qu’il s’agissait effectivement de son frère. Elle lui demanda s’il était fier de lui. Un fin sourire se dessina à la commissure de ses lèvres. « C’est toujours un honneur de compter parmi les siens des hommes aussi doués que mon frère Ser Arthur Crakehall. Il occupe une place chère au cœur de l’Ouest, Votre Grâce. »

Puis la conversation dévia et l’homme à l’emblème de sanglier se retrouva rapidement à présenter les différentes maisons présentes à ce banquet. Ce n’était pour lui déplaire mais il avait soumis une contrepartie à la Dame de Hautjardin et il était curieux de savoir si elle finirait par l’accepter ou si elle la déclinerait poliment par un quelconque prétexte qu’il n’aurait pas l’audace de remettre en question. Certaines paroles ne se discutaient pas et celles d’une reine en faisait bien évidemment partie. Tricia demanda si la princesse Megara était bien sa nièce. A cette question, Rickard Crakehall ne put camoufler l’affection qu’il avait pour elle. « Oui, il s’agit de ma seconde nièce, celle qui a la chance de rester au Roc, selon moi. Sa sœur a désormais quitté nos terres avec de lourdes responsabilités sur ses jeunes épaules. » répondit le Crakehall en pensant à Nymeria. Puis il regarda dans la direction de Megara. « Si les Sept le veulent bien, un nouveau lionceau verra bientôt le jour. Mais je préfère rester sur mes gardes. Les deux nous jouent parfois de bien vilains tours. » reprit alors Rickard avec une pointe de tristesse dans la voix. Oui la douce Ilithia était morte bien jeune, un mauvais coup des sept à n’en point douter. « Mais je vous souhaite de bientôt goûter au bonheur d’avoir des neveux et des nièces en bonne santé, Majesté. Cela sera source de joie pour le Bief. »

Finalement, Tricia Gardener lui fit savoir qu’elle acceptait la contrepartie dont il avait eu l’audace de soumettre l’idée à la reine du Bief. Il senti le regard de Loren sur eux et il se demanda un court instant si le roi du roc approuvait que son beau-frère parle ainsi avec la reine du Bief ou s’il désapprouvait. Mais malgré ses questionnements, le Crakehall ne recula point. Rickard piqua vigoureusement dans les mets présentés non loin de lui. Puis il tourna la tête vers son neveu qui fit un petit discours. Une pièce de théâtre fut donnée mettant à l’honneur la maison du Lion. L’héritier écouta avec attention les vers prononcés. Il se pencha légèrement vers son interlocutrice. « Cela sera un honneur de vous conduire sur la piste de danse Votre Grâce. Et n’ayez crainte je gage que nul ici n’osera formuler une critique à votre égard, sous peine que je ne doive le passer au fil de mon épée par la suite, j’en ai bien peur. » répondit enfin Rickard aux paroles de la reine du Bief. L’homme lapa encore une ou deux gorgées du vin ouestrien. « Voilà des vers fort à propos, vous ne trouvez point, Votre Majesté ? » reprit alors le Crakehall une fois que le compteur eut fini son œuvre.



La Veuve Ensoleillée



Cadeau:
 
Nalia Dayne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Dayne
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"La Veuve Ensoleillée"
Messages : 464
Membre du mois : 26
Célébrité : Pelin Karahan
Maison : Dayne
Caractère : Loyale ▪▪ Hypocrite ▪▪ Aimante ▪▪ Calculatrice ▪▪ Déterminée ▪▪ Trop têtue
Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 Dayne10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyMar 24 Avr - 11:35

Icon100x100Icone100x100
Ouest,

An 1, Mois 3, Semaine 1.


Le Bal du Tournoi


Notre discussion était forte plaisante et instructive. Je devais avouer que le noble lié à la famille Lannister avait ses charmes et savait manier l'art la discussion. Les banalités sur le tournoi d'archerie laissèrent place aux présentations des nobles de l'Ouest, ainsi qu'aux liens familiaux entre chacun. De fils en aiguille nous échangions sur les nièces du lord, dont la première était présente, et la seconde loin de ces terres. Je pris un court temps de réflexion pour retracer les nombreux liens des arbres généalogiques des lignées royales de Westeros croisés aux mariages récents. Je mis rapidement le doigt sur le nom de la seconde nièce du Crakehall, Nymeria Lannister jeune épouse du premier fils de Sharra Arryn, Reine du Val.

"Un nouveau rôle très difficile attend Nymeria Arryn dorénavant. J'espère qu'elle se plait dans le Val et que son mariage sera solide."

Je captais le regard de l'homme à l'emblème de sanglier vers sa nièce présente à quelques tables d'ici. Je comprenais sans mal les intentions de l'homme, et sa réflexion. Je percevais une légère note de tristesse dans la voix du noble me fessant penser que les dieux avaient déjà frappé contre un proche auparavant. Je pouvais moi-même affirmer que les dieux s'étaient déjà joué de moi après m'avoir offert un mariage heureux mais dorénavant sans avenir et m'emprisonnant.

"Les projets des dieux sont toujours flous aux yeux des mortels que nous sommes. Vous êtes bien sage de rester sur vos gardes Ser, nous sommes rarement prêt à subir les jeux des dieux... Le Bief à bien besoin d'une source de joie, nous ne voyons que trop de conflits qui nous enlisent."

Je finis par répondre positivement à la contre-partie demandé par le Crakehall. Juste après, le Prince Lyman se leva et frappa dans ses mains pour réclamer l'attention de tout les convives. Il annonça un intermède avant les danses. Une troupe de ménestrels arriva, accompagné de cracheurs de feu, et de jongleurs. Un acteur s'avança pour se démarquer du lot, et commença à nous conter la prise de Castral Roc par Lann le Rusé. D'autres membres de la troupe jouaient les figurants.

Mon interlocuteur se pencha légèrement vers moi afin de partager quelques phrases. Je lui souriais en entendant ses mots rassurants. Je n'imaginais pas le lord passer un seul noble de son royaume au fil de son épée suite à une critique contre une souveraine étrangère. J'étais cependant reconnaissante de son intention.

"Je vous imagine assez mal remettre en place l'un de vos compatriotes pour la reconnaissance d'une femme étrangère, même fût-elle reine."

Le conte suivant évoquait le couronnement de Loreon 1er Lannister, le troisième l'érection du Grand Septuaire de Port-Lannis. Il nous décrivait tout la magnificence de l'édifice, et les événements entourant le grand monument. Le dernier conte nous décrivait la glorieuse bataille du Roc entre le roi Loren Lannister et feu Garse Gardener. La fin du conte décrivait des querelles anciennes transformés en une amitié entre les deux royaumes. J'étais heureuse d'entendre cette histoire, et j'espérais que Mern Gardener, feu mon époux pourrait l'entendre ou qu'il soit aujourd'hui.

"Les vers étaient forts, et la rime était belle. J'imagine sans mal le long travail effectué pour nous préparer ce spectacle."

Maintenant que l'intermède était terminé, je savais que bon nombres de nobles allaient quitter leurs tables pour rejoindre la piste de danse. Il était à mon sens bientôt temps d'aller présenter quelques mots à la nièce du Crakehall, ainsi qu'à la princesse Lannister. Ensuite, il sera temps de danser et de profiter de la soirée.

"Pourrais-je vous demander une dernière faveur avant de danser ?"


Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyMar 24 Avr - 21:25

Le Roi de l’Ouest se tenait à table, sourire aux lèvres. La situation se passait bien. Du coin de l’œil Loren observa le jeune Ouestrelin quitter la table, après avoir reçu les refus des deux princesses. Elles sont toutes deux habiles dans leurs mots, évitant tous deux le refus frontal. Loren resta immobile, silencieux. Il préférait ne pas avoir à dire de mots dans cette situation. Le Roi reporta son regard sur la salle, les nobles de l’Ouest et du Bief ensemble dans un tel événement.

C’était là quelque chose que le Lion appréciait, il aurait aimé pouvoir dire que le souverain du Bief était à ses côtés pour cela, mais non, celui avec qui il avait forgé cette paix était mort, au grand regret de certains, dont le Lion. Le regard du Roi parcouru encore la salle, jusqu’à ce que la prochaine animation organisée par son fils se lance. La salle devint silencieuse, attendant que les mots naissent. Le Lion fut de ceux-là.

Et ils naquirent. L’histoire du Roc de la bouche des troubadours. Durant tout le récit le sourire du Lion était amical, disparaissant un peu lorsque l’histoire de la guerre vint. Lorsque la bataille de Castral-Roc fut évoquée il y a plus de vingt ans. Un instant le regard du Lion se posa sur la Reine du Bief, cherchant à capter son ressenti sur cette histoire. La construction de la paix arracha un bref sourire au Roi de l’Ouest. Puis le calme revint. Les danses approchaient. Loren resta un instant calme, puis se leva, se raclant la gorge une fois pour capter l’attention d’une foule de nobles.

« Votre attention à toutes et à tous. J’ai quelques mots à vous dire. J’aurai une histoire à vous raconter. Non pas une histoire de guerre, ou même de paix, mais une simple petite histoire que j’aime à raconter au coin du feu les soirs les plus calmes. Cette histoire commence il y a 18 ans, un peu plus même, un soir comme tant d’autres. J’étais avec Lord Crakehall, nous discutions de quelques petites affaires, entrecoupées de souvenirs. Il était tard, lorsqu’un jeune serviteur est rentrant rapidement dans la salle. Nous avons posé nos regards sur lui et il s’est figé, comme s’il réalisait qui étaient face à lui. Je ne sais pas vraiment ce qui est passé dans son esprit à cet instant. Lorsque je lui ai demandé de s’expliquer, il a balbutié avec difficulté quelques mots. Le Mestre voulait me voir, ma femme allait accoucher sous peu. »

Le sourire nostalgique sur le visage de Loren grandit un peu, puis son regard vint se poser sur sa femme.

« La première fois à l’époque. Premier enfant. Premier accouchement. Sans plus attendre j’ai rejoint sa chambre. J’ai passé pas mal de temps à ses côtés, à prier et espérer. Lorsque l’enfant est sorti, j’ai entendu pour la première fois son rugissement. Rien ne peut plus remplir de fierté un père que cela. »

Son regard bifurqua, jusqu’à se poser sur son héritier.

« Dès cet instant j’ai su qu’il deviendrait un fier Lion, un grand homme et Roi comme aucun autre. Aujourd’hui, je pense qu’il a montré ses talents, en organisant si bien, si vite, un évènement comme celui que vous appréciez tous ce soir. Alors oui, il en faut plus pour oublier tout ce qu’on peut avoir en tête. Mais malgré tout, chaque jour ne fait que me rappeler son premier rugissement. Et chaque jour, je me dis que lorsqu’il montera sur le trône il ne sera que le plus grand Roi de l’Ouest. »

Loren détourna son regard, observant la salle entière, jusqu’à poser ses yeux sur la Reine du Bief.

« Il y a bien des choses que je lui souhaite d’avoir tout comme j’ai eu. Au premier rang, je lui souhaite de connaitre quelqu’un comme j’ai connu Mern Gardener. Un souverain et un ami avec lequel partager visions et avis. »

L’air légèrement sombre sur le visage du Roi de l’Ouest se fit solennel.

« Majesté. Je n’ai jamais eu l’occasion de vous le dire en face, alors face à cette occasion je ne peux que vous présenter toutes mes condoléances suite à la mort de votre époux, feu sa majesté Mern Gardener du Bief. Il était parmi les plus grands de Westeros, rare sont les hommes aussi bons et nobles que lui. Nous avons bâti ensemble une paix il y a 20 ans, une paix que nous nous sommes efforcés de garder pendant tout ce temps. »

Une pause, à nouveau. Son regard, plus sérieux, se posa à nouveau sur la souveraine du Bief. La voix du Roi de l’Ouest s’éleva à nouveau.

« Je veux que vous sachiez, que si je peux, d'une quelconque façon, vous aider dans votre deuil, je serais heureux de le faire. Je dois bien ça à Mern. »

Et tous le savaient. Loren leva son verre en direction de la Reine du Bief, un franc sourire aux lèvres. Il se disait qu’ainsi, au fond, il rendait hommage au défunt homme qu’il avait connu et apprécié, celui avec lequel il avait tant aimé rêvé de paix. Un signe de tête plus tard, il reprit la parole.

« Plutôt rompre que plier. »

Et il but. Les danses allaient pouvoir commencer.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyMer 25 Avr - 14:26

J’écoute William avec une attention non feinte, sans plus vraiment prêter attention aux alentours. Si je ne l’ai pas vu depuis des mois, voire plus encore, il est impossible de ne pas sentir la tristesse et l’inquiétude qui émanent de lui. J’ai une grimace à ses propos, essayant de ne pas trop me remémorer la rencontre avec ce dragon et tout ce que cela a pu impliquer. Je ne sais même pas pourquoi j’ai parlé de ça en vérité. Ma grimace se transforme en sourire quand il parle de Meg, confirmant qu’elle l’a aidé. « Elle saura porter ta voix auprès du Roi et de la Reine. Et je pourrais faire de même auprès du Prince dès que j’en saurais plus, sois en assuré. »

Je fronce les sourcils quand son attitude se fait plus fébrile et à son départ pour le moins abrupte. J’ai à peine le temps de balbutier quelques politesses qu’il est déjà parti, me laissant quelque peu dans l’expectative. Et je reporte mon attention sur le reste de l’assemblée, remarquant que Lyman prononce un discours que j’écoute, impressionné de voir à quel point tout semble parfaitement organisé. Non point que je doute de ses capacités mais j’avoue, il fait fort. Je profite de sa petite pause alors qu’une troupe se met en place pour rejoindre la table royale, me glissant derrière Meg dont j’effleure à peine l’épaule avant de m’installer de nouveau. Je murmure alors, guettant ce qui se passe devant nous, avec un sourire. « J’espère que je ne t’ai pas trop fait attendre ma dame. » Je n’ai pas le temps d’en dire plus que les différents tableaux se succèdent et que je les regarde, avec un sourire amusé lorsqu’il est évoqué une union avec une Stark. Mais le dernier tableau me laisse un peu plus songeur, alors que j’ai un bref regard en direction de Tricia Gardener. Et je murmure, en direction de Lyman, sachant que nos deux épouses entendront certainement. « Voilà qui est bien amené. »

Et voilà que le Roi se lève, prononçant un discours pour le moins surprenant. Je l’observe avec attention, guettant tout de même autour de moi les mines qui pourraient s’avérer peu satisfaites d’un tel discours avant de lever mon verre dans sa direction et de scander, en cœur avec nombre d’autres invités. « Gloire au Roc ! Gloire aux Lannister ! » Je bois quelques gorgées alors que la musique commence et je me tourne vers mon épouse, tendant une main dans sa direction. « Me feriez-vous l’honneur ma dame ? » Et, d’un ton plus bas, alors que mon regard accroche le sien. « Ce serait vraiment dommage que tu ne puisses pas éblouir tout le monde non ? » Et puis, après tout, la soirée se passe déjà tellement bien, autant qu’elle continue tout aussi bien.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 4299
Membre du mois : 53
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyJeu 26 Avr - 1:59

La Forteresse du Roc était une immense résidence qui fourmillait toujours plus ou moins de monde, y compris de personnel de maison. Alors, d'une certaine façon, il y avait toujours des naissances en devenir, des jeunes servantes prochainement mères, aussi. Mais bien évidemment, de par son rang et la sphère de puissance dans laquelle elle gravitait, Megara n'avait point pu partager ses inquiétudes et ses questions avec une autre femme enceinte. Car la seule du même rang qu'elle, et elle aussi enceinte, avait été Jeyne, absente pendant toutes ces semaines. Maintenant que la délégation de l'Ouest et Jeyne étaient de retour, bien des choses allaient changer. Et la plus blonde des deux Princesses de l'Ouest actuellement présentes à ce Bal espérait donc bien pouvoir partager quelques instants avec sa belle-sœur, durant ces dernières semaines de grossesse à venir. Pour l'instant, elles n'en avaient pas encore eu l'occasion. Alors, non, Megara ne cherchait pas à créer un pont entre elles. Elles n'avaient pas eu beaucoup de temps pour apprendre à se connaître, mais les bases entre elles leur semblaient saines et encourageantes. Sa question était donc basée sur une vraie préoccupation, et sur une véritable envie de chercher à partager quelque peu leur expérience respective de femme enceinte. Cela la rassurait quelque peu, en tout cas, d'apprendre qu'elle n'était pas la seule dans ce cas, et de se voir confirmer que cela ne faisait pas d'elle une petite nature incapable de pleinement tout gérer. Après tout, Jeyne avait grandi et été élevée dans le Nord, des terres bien plus hostiles que celles de l'Ouest, là où les us et coutumes n'étaient pas foncièrement les mêmes. Savoir que elle aussi, elle était touchée par tout ceci ... Bien évidemment, cela ne la rendait pas folle de joie, car elle savait, pour l'expérimenter de première main, que cela pouvait être très pénible. Mais d'un autre côté, elle se sentait un peu soulagée. Quoi qu'il en était, il fallait effectivement espérer que Jordane était dans le vrai, et que toutes ces petites contrariétés s'estomperaient et cesseraient dès la naissance de leur enfant respectif. Mais, après tout, sans doute ne pourrait-il qu'en être ainsi, car sa mère n'avait aucune raison de lui mentir, elle qui ne cherchait jamais à la ménager quand elle estimait que cela pouvait lui bénéficier que de s'endurcir quelque peu. A côté de cela, il lui était aussi très agréable de voir que Lyman continuait de se préoccuper d'elle, et que le rapprochement qu'ils avaient quelque peu connaître n'était donc pas entièrement dû au manque respectif de leur conjoint, un manque qu'ils avaient voulu combler en renforçant quelque peu ce lien fraternel non pas distendu, mais pas forcément non plus aussi puissant qu'il aurait pu l'être depuis les débuts initiaux. Gareth n'était pas encore revenu, et d'une certaine façon, Lyman prenait le relais. Ce qui tira un sourire attendri à la principale intéressée : pauvre Lyman, entouré de deux femmes enceintes portant en elles un lionceau ... Il ne manquerait plus qu'elles le dévorent tout cru !
    ❧ Mais quels vils desseins que ceux-ci ! Mais tu as raison, pour ce faire, il faudra que mon enfant tienne de son père, car ce n'est point de moi qu'il apprendra de telles vilénies. Cependant, je crains fort que ces bois ne s'accordent point assez avec la décoration de mes appartements. Je vais donc être contrainte et forcée de décliner ta proposition, m'en voilà si navrée ... ❧ Elle adressa un regard en coin et un sourire amusé à son aîné, avant de glisser délicatement sa fourchette dans sa bouche, pour déguster un morceau de poisson. Sans sauce. Lyman avait bien fait son travail, en quelque sorte. En tout cas, face aux propos de son frère, tout à sa joie de sentir son futur enfant s'agiter dans le ventre de Jeyne, Megara ne put que continuer de sourire, tout en se disant que, si Lyman savait ... S'il savait à quel point il s'agissait réellement d'un sentiment incomparable, alors que cela pouvait devenir tout de même de plus en plus incommodant, à mesure que la grossesse avançait et que l'enfant gagnait en force et en taille. Il arrivait quelques fois à Megara d'avoir l'impression que son propre futur enfant visait délibérément ses côtes, bien que la sensation soit encore un peu atténuée.
Quoi qu'il en était, Lyman avait réellement bien fait les choses. Ce n'était pas la première fois que Megara était amenée à se faire une telle réflexion, depuis le début du Bal, et cela ne serait sûrement pas la dernière fois. Il n'avait point chômé ni même lésiné. Bien évidemment, elle avait pu voir certains préparatifs, ou en entendre parler, mais ses préoccupations personnelles avaient suffisamment été prenantes pour qu'elle soit dans l'ignorance de certains des choix faits par son frère. Ce qui était assez appréciable, car elle vivait ainsi certaines surprises comme le restant des invités, tout en pouvant avoir une longueur d'avance sur eux concernant certaines choses. Dès lors, cet intermède était le bienvenu, d'autant plus quand son époux les rejoignit enfin, après plusieurs minutes passées auprès de William Potter. Gareth n'avait point à rester à ses côtés en tout temps et en tout lieu dès lors qu'elle n'était pas en danger. L'épouser, l'espérait-elle, n'avait pas fait de lui un homme désormais privé de sa liberté, contraint et forcé de ne pas pouvoir s'éloigner trop loin et trop longtemps d'elle. Et ce bien qu'il était vrai qu'elle escomptait bien que nulle mission officielle ne les sépare de nouveau avant quelques temps. Elle n'était certes pas encore sur le point d'accoucher, mais cela viendrait, dans quelques semaines, et il serait préférable pour tous deux qu'en cet instant fatidique, Gareth ne se trouve pas loin de la Forteresse. Car il était hors de question que Megara le suive, où qu'il aille. Pas dans son état, et surtout pas dans des contrés dangereuses, où elle pourrait faire office de monnaie d'échange ou de moyen de pression si elle était capturée. Le voir revenir auprès d'elle était une bonne chose. Y compris quand, comme maintenant, ils étaient attablés, assistaient à un Bal, et étaient entourés d'une foule de convives.
    ❧ Non, tout vas bien, sois-en rassuré. Lyman a eu la délicatesse de me faire amener une part de poisson sans sauce, n'est-il pas formidable ? ❧ Il y avait autant d'amusement que de réelle affection dans ses paroles. Bien évidemment, son frère n'avait point réaliser d'acte héroïque, mais il avait réellement fait ce qu'il fallait pour qu'elle puisse profiter de ce délicieux poisson sans être exposée aux désagréments gustatifs que sa grossesse pouvait engendrer. Mais nul doute que Gareth aurait lui aussi agis de la sorte, s'il avait été là, n'est-ce pas ? Oh, et puis, cet intermède que leur offrait Lyman était plus que le bienvenu. Car, sans caler sur son repas, Megara apprécia de faire une relative pause. Elle avait une relation haine-amour avec la nourriture, en ce moment, et pour ne point subir quelque dégoût, elle devait se montrer patiente et raisonnée.
Tout le monde avait les yeux braqués sur la petite troupe théâtrale, ce qui, elle l'espérait, lui permettait, à elle, de ne plus forcément être observée dans ce qu'elle mangeait ou buvait. Elle décida donc de picorer, de façon raisonnable, tout en écoutant et en observant la petite surprise réservée à tous par son frère. C'était un doux retour dans tout ce qu'elle savait déjà, concernant les siens, et ce bien qu'elle ne put cependant s'empêcher de se tendre quelque peu lors de la dernière scène. Là où les ménestrels parlèrent d'anciennes querelles, Megara, elle, avait un avis quelque peu différent sur la question. Elle s'était déjà querellée avec son frère, et cela n'avait en rien fait couler le sang et coûter des vies. Pouvait-on donc qualifier de querelles ce qui s'était passé entre Arwin Lannister et Garse Gardener ? Megara ne répliqua donc pas, et préféra se servir un verre d'eau plutôt que de se plonger dans quelque pensée. Lorsque son père prit la parole, toute ombre disparut du tableau. Et la jeune femme se sentit toute attendrie par les confessions paternelles, bien qu'il ne s'agisse point de la première fois qu'elle les entendait. La concernant, elle, elle avait déjà entendu Loren dire qu'elle avait volé son cœur, en même temps qu'elle n'avait point tardé à vouloir lui dérober son nez ! Mais, une fois n'était pas coutume, Loren lui aussi semblait vouloir évoquer la figure de Mern, aujourd'hui disparue. Elle n'avait rien contre lui, et devait bien reconnaître que le souverain du Bief s'était en effet garder de lancer une nouvelle guerre contre l'Ouest, mais ... Mais lui aussi avait accédé au trône suite au bain de sang ayant eu lieu à quelques encablures d'ici. Un sujet peu joyeux, donc. Megara préféra alors cesser d'écouter un instant, ou plutôt préféra-t-elle se perdre dans ses pensées, en passant une main affectueuse sur son ventre. Ce qui ne l'empêcha cependant pas d'elle-aussi lever son verre à la gloire de son père et des siens. Ça, ça ne lui posait aucun problème. Il fallait juste que nul ne prenne affront du fait qu'elle trinquait avec un verre rempli d'eau et non de vin ! Les seuls qui pourraient en prendre ombrage étaient de toute façon ses parents, qui auraient surtout froncés les sourcils s'ils avaient vu de l'alcool plutôt que de l'eau dans son verre !
    ❧ Gloire au Roc ! Gloire aux Lannister ! ❧ Tournant le regard vers son père, elle ne manqua pas de lui adresser quelques mots supplémentaires, que seuls les convives de leur table pouvaient entendre, avant de reposer son verre. ❧ Et puisse l'avènement de Lyman survenir le plus tard possible. Que cela soit synonyme de longévité de votre part, Père. ❧ Depuis combien de temps le Roc n'avait-il point vu l'accession au trône d'un monarque dont la chevelure était déjà peuplée de quelques cheveux blancs ? Pas depuis plusieurs générations, maintenant, alors que cela n'avait pas forcément à voir avec le fait qu'un cheveu blanc dans une chevelure blonde était bien moins décelable que dans une chevelure noire. Quoi qu'il en était, son époux n'avait donc point perdu le Nord, et elle se serait sentie si mesquine et injuste de lui refuser sa demande. ❧ Avec plaisir, cher époux. ❧ Et voilà qu'il la flattait de nouveau, lui faisait alors rosir quelque peu les joues sans qu'elle ne puisse porter le blâme sur un abus de vin. Se saisissant de la main qu'il lui tendait, elle se leva, en prenant soin de ne pas sentir la tête lui tourner en allant trop vite, de ne rien renverser sur la table, et de ne pas se prendre les pieds dans sa chaise ou dans sa robe. Son équilibre étant toujours plus bouleversé, milles précautions valaient mieux qu'une ! ❧ Je crois, hélas, que tu as de la concurrence quant à être l'un des premiers à danser. ❧ Non, la foule entière des convives ne leur avait coupé l'herbe sous le pied, mais il y a avait un futur lionceau qu'elle sentait suffisamment actif, ce soir, pour voir le tissu de sa robe bouger tout seul ou presque, dans des petits mouvements seulement perceptibles pour qui serait suffisamment prêt d'elle. Parfois, c'était comme avoir un lézard sous la peau, d'autres fois, c'était une sensation différente. De quoi continuer de la troubler autant que de l'émerveiller. ❧ Tu me dois cette danse depuis longtemps ... Alors, à toi de m'éblouir, plutôt. ❧
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 3240
Membre du mois : 8
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptySam 28 Avr - 22:46

Tandis que le conteur finissait ses vers, Lyman darda son œil acéré sur les bieffois présents, particulièrement Tricia Gardener, assise aux côtés de son oncle, attentif à ses moindres réactions. Lorsqu’il l’a vit sourire et échanger avec l’héritier de Crakehall, le Lionceau ressentit une intense satisfaction. Certes, il avait conscience de la gêne provoquée chez sa sœur, la connaissant suffisamment pour cela, et se doutait que son épouse ne serait peut-être pas ravie intérieurement des louanges envers un royaume contre lequel son père était en guerre. En même temps, vu que son beau-père était en conflit avec pratiquement tout Westeros … Il était difficile de ne pas froisser les Stark, manifestement ! En tous les cas, l’un des membres de la royale travée, qui revenait, n’avait pas manqué de comprendre ses desseins, mais cela n’aurait pas dû étonner qui que ce soit, parce que Gareth le connaissait fort bien, et avait un instinct politique non négligeable, finalement. Derrière le masque du charmant inconstant se cachait une âme bien plus alerte que beaucoup l’en créditait. Cachant son sourire derrière son verre, le Lannister chuchota :

« Les quelques ajustements à faire lorsque j’ai su sa venue n’ont pas été de tout repos … Mais j’en suis assez satisfait. »

Avant de répliquer à sa sœur, l’air faussement modeste :

« Je ne te le fais pas dire. Lyman Ier le Formidable … Quel titre, ma sœur. »

Normalement, dans trente secondes, sa femme allait lui donner une tape sur la main et lui envoyer un regard faussement courroucé. Mais on ne changeait pas un Lion, et ces derniers aimaient rugir de plaisir lorsqu’ils étaient entièrement contents d’eux-mêmes, ce qui était présentement le cas. Balayant l’assemblée, le Prince constata que tous paraissaient avoir apprécié les réjouissances proposées. Il ne voyait pas de mine boudeuse, de messe basse contrariée. De toute manière, dans le cas contraire, il le saurait. Cependant, pour le moment, il appréciait que la soirée se déroule sans accroc, selon ses prévisions.

Ce qu’il n’avait pas prévu en revanche, c’était le discours de son père. Enfin, il se doutait bien que le Roi prendrait la parole à plusieurs reprises. Ou la Reine. Non, ce qu’il n’avait pas anticipé, c’était le contenu de l’intervention, ou du moins, une partie. S’entendre louer par son géniteur … Quel fils, quel héritier n’en avait pas rêvé ? Tous étaient soumis à cette envie farouche de plaire à celui auquel ils devraient succéder, et il connaissait peu de prince ayant eu un tel panégyrique de leur personne fait en présence de nombreux invités. Par cet acte, Loren réaffirmait devant tout le royaume sa confiance envers son héritier, liant nettement la loyauté lui étant due à celle que tous ses féaux devaient observer face à son unique enfant mâle. Politiquement, il s’agissait d’un signe fort. Personnellement … Il eut été mentir que de dire que Lyman n’était pas ému. Et ce petit moment de plaisir secret, il le savoura, veillant néanmoins à garder une expression agréable, mais relativement neutre. Il n’eut point été convenable de se rengorger ostensiblement, même si l’envie ne lui manquait pas.

Le discours se termina, les vivats commencèrent, emmenés par Gareth. Il s’y joignit, évidemment, et quand les premières notes de musique résonnèrent, Lyman se tourna vers son épouse pour lui demander :

« Désires-tu danser, Jeyne ? J’ai demandé de jouer une ballade au rythme doux, en premier, pour que ce ne soit pas trop fatigant pour toi et Meg … »
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 488
Membre du mois : 22
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyDim 29 Avr - 10:34

Il suffisait d'écouter les discours successifs pour comprendre pourquoi Stark et Lannister ne pourraient jamais s'entendre. Je demeurai silencieuse après mon badinage avec Lyman, les écoutant se rengorger de leur paix durable et qu'ils voulaient conserver à tous prix, en venant à presque souhaiter qu'un ennemi ne vienne la mettre à mal pour les forcer à sortir de leurs rêveries pour revenir à la réalité. Je n'étais pas une enfant de la paix. La guerre avait été mon quotidien et encore maintenant, quand j'étais bien protégée au sein de Castral Roc, mon père, mes frères, mes amis, saignaient par delà les frontières. C'était irréel. Et les paroles de Bowen à ce sujet me revenaient en tête. Il avait affirmé que le but premier de mon père avait été de me mettre en sécurité. Dans ce cas, il avait atteint son but. Mais de l'aide de ce royaume qui avait accueilli sa fille, il n'en verrait jamais la couleur et cela me pesait sur l'estomac et le cœur, me faisant cesser de manger et repousser mon assiette. Plus que jamais, à ce moment, précis, alors qu'on encensait l'amitié avec le Bief, je me sentis une étrangère. Une boule me monta dans la gorge, de colère, de regrets... J'avais totalement échoué à obtenir l'aide de l'Ouest pour les miens. Et il n'y aurait jamais d'entrée dans le conflit tant que Loren Lannister serait au pouvoir. Ce qui pouvait durer des années. Je l'aimais bien, le roi débonnaire et jovial du Roc, il était plus facile d'abord que sa glaciale épouse. Mais sa politique ne me convenait pas...

Une fois encore, j'étais déchirée entre mon passé et mon futur, entre ce que ma famille attendait de moi, et mes devoirs de princesse du Roc. Ma main ne quittait pas mon ventre. Lyman était si fier de bientôt être père, d'avoir un héritier. Ou une héritière. Nous n'en savions rien. Mais cette joie d'être ainsi incluse dans la réussite de l'Ouest avait désormais un goût de cendre. Je notai cependant que Loren compliment son héritier, était fier de lui et le faisait savoir et songeai tristement qu'il aurait été bon que Père fasse de même avec Jon et Walton. Qu'il les encense ainsi, leur donne son approbation, les encourage, devant toute sa Cour, devant ses soldats. Cela aurait été un baume sur des blessures dont il ignorait pourtant tout. Je jetai un regard à Lyman qui conservait un visage neutre. Je ne doutais pas qu'il devait savourer chaque parole proférée et avoir envie de sourire de satisfaction. Je chassai le désagréable sentiment de malaise qui s'était emparé de moi alors que je songeais à mon effroyable inutilité dans cette alliance entre l'Ouest et le Nord et me rappelai que j'étais devenue une ennemie de par la fatalité et les divers choix politiques et me forçai à esquisser un léger sourire, chassant mon air sombre, ou pensif plutôt, pour afficher un visage un peu plus ouvert et entraînant. Il ne fallait pas que les gens trouvent à redire quoique ce soit me concernant. J'étais déjà une étrangère, inutile de leur laisser voir mes doutes et mes failles, où ils s'engouffreraient pour me traiter de traîtresse conspiratrice et me faire chuter.

Au moment des vivats, je levai mon verre, accompagnant l'enthousiasme général, même si mon cœur n'y était pas autant que le leur. Pourtant... Je voulais que mes enfants grandissent dans un monde en paix. Ici, c'était possible... Mon attention fut attirée par Lyman qui s'adressa à moi, en me proposant la première danse. Je hochai la tête avec un léger sourire : « Oui bien sûr. Malheureusement, je doute d'être aussi vive et endurante que lors de notre mariage. » Je n'avais plus la même silhouette qu'alors. J'avais plusieurs kilos en plus, une fatigue qui ne me laissait jamais de répit. Mais je n'aurai raté cette danse avec mon époux pour rien au monde. Et qui sait, peut-être que je ne tomberai pas de fatigue aussi vite que je le pensais.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
Jeyne Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 2507
Membre du mois : 33
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyDim 29 Avr - 13:30



Le Bal du Tournoi


Le Prince Lyman a fait les choses en grand. Il a prévu, au soir du premier jour du Tournoi, un immense banquet pour fêter le Retour du Roi.
Ce premier jour aura vu les archers venus de tout le pays, venir faire compétition sous les yeux de la noblesse et du peuple, pour savoir qui tirait le mieux, le plus loin, et le plus fort. Les hourras ont retenti dans les prés des heures durant, avant qu'un archer de la garnison de Port-Lannis ne l'emporte finalement. A la lumière des torches et braseros, les convives de la noblesse sont ensuite escortés par des soldats Lannister jusqu'au champ de tentes des centaines de nobles venus participer au tournoi. Une grande effervescence règne, avec de grands foyers éclairant la plaine attenante à la ville pour fêter la toute dernière moisson avant l'hiver. De grandes tablées ont été dressées et partout, de la venaison rôtit et des dizaines de serviteurs amènent des plats de grande qualité. Pour l'instant, l'heure est aux toasts; l'on dansera après!

Inscrits:
Quenten Farman [Anders Paege]
Rickard Crakehall [Nalia Dayne]
Megara Lannister
Jeyne Lannister
Lyman Lannister
Sybelle Farman
Tricia Gardener
Loren Lannister
Tybalt Ouestrelin [Deria Martell]
Hellan Lorainn-Hard
Walderan Tarbeck [Artus Estremont]

Evolutions
Les premiers échanges se font et pour le moment, bieffois et ouestriens ne sont pas rentrés dans le dur de leur rencontre, les festivités priment pour le moment sur tout le reste.
L'assistance apparaît sensible aux hommages faits et à l'organisation du Prince Lyman. Peu ou pas de critiques, formulées ou non; tout le monde s'amuse et il est clair que les gens du Roc ont les choses bien en main. Les invités bieffois semblent aussi bien s'amuser, et le Toast et les anecdotes du Roi lui valent force acclamations !

La noblesse semble au comble du bonheur et de la satisfaction, se voyant comblée par le faste de la fête en sus des dernières décisions du Roc.

Vous avez une semaine pour poster.



Dernière édition par Le Cyvosse le Dim 29 Avr - 13:32, édité 1 fois
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 11085
Membre du mois : 2175
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyDim 29 Avr - 13:30

Le membre 'Le Cyvosse' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 20' : 17
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 11085
Membre du mois : 2175
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyVen 4 Mai - 0:12



Rickard Crakehall


Rickard Crakehall est un homme accompli. Membre du conseil royal au sens élargi, cela fait des années qu'il se bat pour sa maison autant que pour sa sœur, toujours sujette à tant de rumeurs... Aujourd'hui, Rickard veut profiter des joutes pour se rappeler à une certaine jeunesse, qui, dans le passé, lui avait ouvert toutes les portes. Un homme mûr, certes, mais plein de sagesse, et avide de prouver qu'il n'est pas à remiser au placard.



« J’ai ouïe dire qu’elle si plaisait grandement. Ses sentiments envers le jeune roi du Val sont réciproques et de nos jours les mariages politiques comme les leurs où l’amour est au rendez-vous sont plus que rares. » rare mais pas inexistant il n’y avait qu’à voir les regards que Lyman et Jeyne se coulaient par moment. Un amour inespéré au vu de leur maison de naissance respective et des récents événements qui ébranlent de plus en plus tout Westeros. L’ancien roi du Nord devenu Empereur est en guerre avec celui-là même qui se trouve être le beau-père du frère de la reine du Bief. Le jeu des alliances peut se montrer bien cruel avec les hommes. Rickard posa un regard protecteur envers sa nièce préférée puis reprit. « Nymeria tout comme Megara a été élevée selon les us de son rang. Je suis certain qu’elle s’est déjà trouvée sa place auprès de ses nouveaux sujets. »

Tricia Gardener, en femme observatrice rebondit rapidement sur les paroles du frère de la reine de l’Ouest. Oui les dieux étaient parfois cruels. Et lorsque la belle Tricia parla de la guerre et de l’avenir du bief, l’héritier des Crakehall sentit une certaine satisfaction poindre dans on âme. La femme se livrait sur des sujets bien sensible sur son royaume. Se sentait-elle assez en confiance à ses côtés pour en arriver à cela ? Peu importait, peut-être que le Sanglier avait là une carte à jouer. Il était désormais de notoriété publique que le Noir considérait l’alliance avec l’Ouest comme non avenu et qui sait, peut-être qu’un jour il se tournerait vers l’Ouest. Et avec son beau-fils comme allié, la maison des Lannister aurait sûrement de quoi craindre la guerre. Après tout l’Ouest et le Bief s’étaient déjà affronté une fois. Devait-il lui souffler qu’elle était la reine et que la décision d’arrêter ces conflits ne tenait qu’à elle ? Devait-il garder cela pour lui pour ne point la froisser ? Son but n’était pas de déclencher un incident diplomatique. Le Crakehall inspira profondément et murmura à son intention tout en se rapprochant d’elle pour que les curieux ne puissent l’entendre. « Majesté, nous ne sommes que trop rarement prêt à les subir mais nous pouvons nous en accommoder. » l’homme marqua une courte pause et reprit. « Vous êtes toujours la reine du Bief, Majesté. C’est une région magnifique et vous pouvez être celle qui ramènera la paix dans votre royaume et à vos frontières. »

Un silence s’instaure et finalement, la reine du Bief accepte sa contrepartie. Ainsi la reine Tricia danserait avec l’héritier des Crakehall. Lyman empêcha le couple de se former. Il proposa un intermède pendant lequel le Crakehall discuta avec la reine invitée. Il lui assura que nul n’oserait se moquer d’elle. Visiblement, ses mots avaient rassuré la souveraine et c’était bien là leur bu premier. Elle nota tout de fois qu’il était peu probable qu’il applique ses menaces. Elle ‘n’avait pas tort, Tricia Gardener. Malgré toute sa volonté, il ne pourrait certes pas passer au fil de son épée ceux lui manquant de respect. Puis les contes se terminèrent et la reine du Bief salua le travail qu’avait fait Lyman puisqu’il était l’instigateur de ces événements. « Mon neveu à cœur de rendre grâce à ceux qui rentraient à Castral-Roc à Votre Majesté qui êtes l’hôtes du roi et de la reine. » répondit simplement le Crakehall et qui étira discrètement ses jambes. Nul doute que les danses allaient désormais commencer. Il leva bien évidemment son verre en harmonie avec les autres convives et but une gorgée de vin. Rickard allait se lever et proposer son bras lorsque la reine du Bief lui demanda si elle pouvait lui demander une dernière faveur. « Mais bien entendu, Majesté. Considérez-moi comme votre humble serviteur pour le reste de la soirée Madame. Que puis-je faire pour vous ? » répondit d’un ton des plus aimable presque charmeur le frère de Jordane Lannister. Et tout en attendant sa réponse l’homme songea qu’il pouvait proposer à la reine Gardener de danser sa première danse avec le roi du Roc. Il offrirait sa première danse de la soirée à sa sœur bien aimée.
Nalia Dayne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Dayne
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"La Veuve Ensoleillée"
Messages : 464
Membre du mois : 26
Célébrité : Pelin Karahan
Maison : Dayne
Caractère : Loyale ▪▪ Hypocrite ▪▪ Aimante ▪▪ Calculatrice ▪▪ Déterminée ▪▪ Trop têtue
Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 Dayne10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyVen 4 Mai - 2:21



Quenten Farman


Quenten Farman est déterminé à montrer que Belcastel n'est pas affaibli par les récents événements et la sédition que l'on dit germer au sein du fief. Bien sûr, il sait que sa nièce Sybelle cherche à trouver une position avantageuse pour le domaine au sein de l'échiquier ouestrien. Une forte impression aux festivités du Prince serait donc un bon moyen de montrer la détermination des Farman à peser dans l'Ouest, alors Quenten est déterminé et concentré; il est absolument convaincu qu'il faut bien paraître ! En sus, lui qui a longtemps été dans l'ombre de son frère, c'est aussi un excellent moyen de trouver un peu de gloire...



N.B:
 

Si l'on avait appris toutes les bonnes manières à Quenten, il était loin d'être le plus doué avec ces dames et même s'il arrivait de temps en temps à être agréable, sa discussion tourna court avec la demoiselle qu'il avait rejoint. Quelle tristesse pour le jeune homme que de ne même pas réussir ceci, Sybelle allait probablement avoir ce sourire désagréable qu'elle avait lorsque de temps en temps il commettait une légère faute qui le mettait dans une position désagréable. Accablé par cette idée, le Ser de l'Ouest s'installa tranquillement au fin fond d'une table de banquet dont la nappe blanche comme une colombe commençait à être légèrement salis d'un peu partout à peine le banquet commençait t-il. Oui, devait-il avouer, les nobles n'étaient peut-être pas des cochons mais il n'y avait aucun doute sur le fait qu'ils étaient des porcs pour la plupart et lui, il se complaisait à penser qu'il était un fier coq comme tous les Farman. Question de point de vue familial probablement.

La plupart de la fête passait sous ses yeux de sa place, lui, il ne faisait que regarder et observer les gens passer. Il était bien étranger à tout cela de sa place de frère du Lord Farman. S'il voyait et comprenait les enjeux politiques de ce genre de festivités, il comprenait très peu les raisons qui poussaient les gens à les faire. Autant s'envoyer des corbeaux ou aller visiter les châteaux si c'était pour faire cela. Ceci dit, les Lords aimaient qu'on les caresse dans le sens du poil devant tout le monde donc ça ne l'étonnait qu'à moitié que les gens aiment ces choses-là. Il avait presque une légère pitié pour Sybelle qui allait devoir subir cela toute sa vie alors que lui, une fois son frère mort et peut-être même avant, il pourrait faire ce qu'il souhaitait et avoir autant de liberté qu'il le pouvait.

Cette perspective éclaira un peu plus sa soirée et il se mit à afficher un large sourire pendant un court moment alors que l'orchestre se mettait à jouer une bien douce chanson. Quelle était appréciable celle-ci, une incroyable ballade orchestré en l'honneur du Roi avait été préparé par son héritier. Devait-il avouer, du haut de son jeune âge, qu'il n'avait jamais vu pareil spectacle et qu'il était entièrement conquis par l'idée du prince. Ouvrant grand les yeux, il observa avec intérêt l'histoire se raconter une nouvelle fois sous ses yeux alors que pourtant l'on lui avait raconté un nombre incalculable de fois lorsqu'il était plus jeune à Belcastel. Puis le Lion fit un discours tout aussi intéressant, du moins pour un seigneur probablement, si Quenten écoutait il n'était pas particulièrement fanatique des discours toutes les cinq minutes néanmoins le simple principe de danser lui réchauffa l'esprit même s'il n'avait personne avec qui danser alors il se contenta de fixer bêtement les ménestrels.

L'un d'entre eux, à la barbe brune légèrement grisante, fit valser son archer sur sa contrebasse alors que les violons se lançait laissant planer une douce mélodie enchanteresse aux milles et unes saveurs. L'accompagnement étant une simple chanson comme à l'habitude pour ce genre de musique :

La dernière joute du Roi Arwin

Les ennemis aux portes des Lannister,
L'on pensait finit la guerre,
Lorsque surgit sur son cheval fier,
Le Roi Arwin à l'armure ornée de pierres,

L'épée à la main, le sacré Roi leur lança un regard,
du bas de ses remparts,
Les ennemis virent alors un de leur plus grand cauchemar,
Et le grand Roi tout césar,

Fut-il d'un assez grand courage,
Insufflant une suffisante rage,
Se lança avec ses hommes dans le carnage,
Prêt à tout pour mettre fin à l'existence de ces sauvages,

Le Roi Lion se jeta sur l'ennemi en premier,
Suivit de son lionceau paré d'or et d'acier,
Les deux fauves se battirent avec un courage aventurier,
Sans compter la chance d'un malheureux arbalétrier,

Le suzerain courageux reçut une flèche,
Dans son cœur de lion il n'y avait eut qu'une seule brèche,
Celle, de protéger Castral son seul trésor,
Bien plus important que toutes ses montagnes d'or,

Le lionceau furieux, trancha la tête du coupable malchanceux,
Et le Lion, dans ses quelques derniers instants gracieux,
Offrit à son ainé un dernier sourire impétueux,
Lui donnant son trône, sa gloire et ses titres fameux,

Et le Roi du Roc mourût comme un Lion,
L'arme à la main comme fier de sa dernière abnégation.

Laissant aux gens l'appréciation de cette musique, Quenten saisit tranquillement le gobelet de vin qui traînait vulgairement devant lui à attendre que son propriétaire le saisisse. Goutant le juste de raisin alcoolisé, Quenten se laissa emporter une nouvelle fois à regarder la salle et les invités s'amuser et discuter.

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptySam 5 Mai - 18:10

Lyman n’était pas certain, jusqu’au dernier moment, que Jeyne veuille danser avec lui. Compte tenu de sa grossesse avancée, se voir éconduire n’aurait pas été étonnant, et compréhensible non seulement pour lui, mais aussi pour toute la cour. Une femme enceinte n’avait pas besoin de s’excuser pour refuser une danse, surtout quand sa félicité se voyait autant. Et en sus, il pourrait toujours inviter sa mère, ou la reine Gardener, si du moins son oncle consentait à la quitter. Ser Crakehall aurait-il une certaine sensibilité face aux beautés blondes et veuves du Bief ? C’eut été amusant, en y réfléchissant, quoique pas entièrement improbable. Rickard et Tricia Gardener étaient d’âge similaire. Si le vaillant chevalier n’était pas de sang royal, il était beau-frère de Roi, oncle d’un futur Roi et d’une Reine, depuis que Nymeria avait été sacrée dans le Val. Et il portait beau. Surtout, il n’était pas marié. Certes, la présence d’un frère ne mettait pas en danger sa maison … Néanmoins, il était grand temps que le membre du Conseil Restreint prononce les vœux et donne une descendance à son père. Son comportement auprès de la Reine-Mère bieffoise n’était pas dénué d’intérêt : manifestement, il n’avait pas perdu la main depuis ses jeunes années en matière de badinage. Oui, il faudrait qu’il en touche deux mots à son père, lorsque toutes ces festivités seraient terminées. En attendant, il pouvait s’adonner pleinement aux plaisirs de cette soirée, non sans continuer d’exercer un œil vigilant sur son déroulé. En tout cas, au vu des acclamations, les Lannister ne manquaient ni de popularité, ni d’estime. Voilà qui était éminemment satisfaisant.

L’accord de son épouse lui arracha un sourire sincère, bien différent de celui de courtisan qu’il affichait généralement, et que seuls les yeux avertis auraient pu reconnaître. Prenant doucement la main de sa femme, Lyman l’aida à se lever en reculant sa chaise, avant de la mener vers la piste. La musique commença, conforme à sa demande, c’est-à-dire lente et douce. La ballade choisie, mélancolique, était l’une des seules à pouvoir être jouée dans ce type de fête tout en conservant une mesure légèrement répétitive, nullement emphatique. Ainsi, il éviterait les mouvements trop amples ou vifs pour permettre à Jeyne d’apprécier à son aise cet instant, sans se préoccuper de rien d’autre que de suivre son tempo. Leurs pas s’accordèrent facilement, comme à Winterfell, et Lyman se sentit propulsé un an auparavant, dans cette grande-salle si imposante, alors qu’il n’était qu’un jeune marié impressionné par les décorations de celle qu’il avait revendiqué devant l’Arbre-Cœur puis épousé devant un septon, observant tous les nordiens se saouler et danser avec son épouse ou sa cousine. Clairement, les fêtes dans le Nord étaient plus … lestes que dans l’Ouest ! Du moins, dans les premières heures. Au petit matin, les derniers amateurs de bouteille demeuraient dans tous les royaumes ! Mais alors qu’il dansait avec Jeyne, prenant garde à se tenir suffisamment en retrait pour ne pas heurter son ventre arrondi tout en ayant posé ses mains légèrement plus haut que la bienséance l’y autorisait, exprimant par là son amour et son désir, à défaut de pouvoir y succomber par crainte de provoquer une fausse couche. Et pourtant, il se sentait infiniment plus en sève qu’un an auparavant, si cela était possible. C’était que voir sa femme porter le fruit de leurs étreintes à la vue de tous et continuer à danser avec grâce contenait un potentiel puissamment érotique pour tout homme sain d’esprit … et aussi épris qu’il l’était lui-même.

« Tu es plus belle encore ici qu’à Winterfell. Et maintenant que nous dansons à trois … Il faut bien être un peu moins vif, sinon le plus jeune des danseurs ne pourrait pas suivre le rythme de ses parents, tu ne crois pas ? »

Espiègle, Lyman adressa un regard à ce ventre qui cachait leur progéniture, attentif et toujours aussi émerveillé, se gorgeant de cette vue qu’il n’avait pu contempler pendant dans de mois. Il glissait, Jeyne à son bras, sourd et aveugle vis-à-vis du monde extérieur, tout entier à son bonheur de savourer ce petit morceau d’éternité qui n’appartenait qu’à eux. Au diable le Bief, le Nord, le Conflans et tous les autres ! Il n’y avait plus qu’eux. Très délicatement, le Prince se rapprocha de sa femme pour les dernières notes. Quand elles vinrent, il se détacha pour applaudir les musiciens sans lâcher la main de la Louve. Une fois ceci fait, il se pencha pour offrir un baise-main à sa dame.

« Vous fûtes parfaite, ma dame. L’enfant aussi d’ailleurs, je crois qu’il a battu la mesure de concert avec nous. »

Avant de demander :

« Désires-tu que je te reconduise à la table royale pour te reposer ? Ou bien te sens-tu capable de continuer à danser encore un peu?»
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 488
Membre du mois : 22
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptySam 5 Mai - 18:54

J’ai beau me sentir quelque peu déplacé, devant tout ce faste, ayant encore du mal à me remettre dans l’ambiance du château, je ne peux m’empêcher d’être heureux de rejoindre la table de ma… famille donc. J’ai toujours eu un attachement certain pour les Lannister, sans trop oser les considérer comme membres de ma famille de part la différence de rang, quand bien même Lyman a toujours été un frère pour moi. Et pourtant, depuis le mariage avec Meg, la donne a quelque peu changé, ne faisant qu’accroître mon attachement et ma loyauté envers la famille royale.

Le sourire que j’adresse donc à mon épouse, en me rapprochant d’elle, est donc plus que sincère. Je me moque même, l’espace d’un instant, d’avoir l’air un peu trop enjoué ou de ne pas totalement respecter les convenances et, lorsque je prends part à ses côtés, j’ai une oeillade malicieuse à ses propos. Avant de lancer un regard de remerciement en direction de Lyman. « Il a toujours veillé sur toi, le contraire serait étonnant. Même si ton poisson ne me donne guère envie, j’avoue. » A la fin des petites scènes, les propos de mon beau-frère m’arrachent un nouveau sourire, alors que je reste penché vers mon épouse. « Et bien, je gage qu’ils seront assez bien amenés pour plaire aux intéressés et assez subtils pour ne pas réveiller trop de susceptibilités. » Et je tousse un rire aux échanges avec sa sœur avant d’écouter le discours du Roi avec une attention non feinte, touché d’être évoqué à mon tour.

Mais voilà qu’il est temps de danser. Et je ne me fais pas prier pour attraper la main de ma dame, la serrant doucement alors que je l’entraîne sur la piste, un peu à l’écart tout de même, pour éviter qu’elle ne se fasse bousculer. « Je suis le premier à danser avec toi, le reste m’importe peu. Il faudra pourtant que j’aille demander une danse à ta mère, qu’elle ne se rappelle pas trop quel vaurien je peux être. » Et je me fige un instant, intrigué par les paroles du ménestrel, esquissant un sourire tandis que j’entraîne ma douce au son des violons, la fixant dans les yeux alors que je murmure, oubliant les regards qui ne manqueront pas de nous observer, comme à l’accoutumée. « J’espère que tu n’es pas déçue vu que tu attends depuis si longtemps. Même si c’est toi qui m’éblouis en vérité. » Je lui décoche un clin d’oeil discret, continuant d’évoluer avec elle jusqu’à ce que la musique finisse enfin par se terminer. « Dois-je te ramener à ton père ou est-ce que j’ai encore le droit de profiter un peu de toi le temps d’une autre danse ? » J’avoue qu’en cet instant, les convenances m’importent peu. Je suis heureux d’être revenu et d’être auprès de Megara, d’oublier tout ce qui ne la concerne pas directement, même si cela ne dure que le temps d’une danse ou deux.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 4299
Membre du mois : 53
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptySam 5 Mai - 20:36

Et les danses commencèrent. Ménestrels et Nobles se côtoyaient sur la piste danse. A la musique les nobles dansaient. Le Roi avait un sourire bienveillant en observant son fils et sa fille se rendre sur la piste, avec sa belle-fille et son beau-fils. Une chanson lui arracha un instant son sourire, une belle chanson, sur la bataille du Roc il y a plus de vingt ans. A la gloire du défunt Roi Arwin. Une version bien belle de l'histoire.

Dans celle-ci le Roi Arwin était autre-chose que celui qu'avait connu Loren. La bataille était prestigieuse, les Lannister courageux dans l'ultime affrontement du Roi Arwin. Pourtant Loren était de ceux qui ne voulaient pas de cet assaut mal organisé qui avait coûte la vie du Roi il y a vingt ans. Dans cette chanson Arwin était un guerrier honorable et aimant envers son fils. Le regard de Loren se baissa, se posant sur son assiette tandis qu'il mangeait un morceau.

Non, Arwin n'était pas exactement un père exemplaire. Non, il n'avait pas sourit à son héritier lors de sa mort. Peu de personnes étaient présentes lorsque Arwin avait rendu son dernier souffle. Loren, le Mestre, quelques vétérans à l'époque jeune, mais guère plus. Le Roi n'avait jamais vraiment parlé des derniers mots du précédent Roi. Après tout Arwin n'était pas réputé pour son grand cœur, c'était un guerrier, trop sur de lui pour Loren, mais un guerrier tout de même.

Au final l'actuel Roi n'avait rien à voir avec le défunt Seigneur du Roc, il était d'un autre type de Roi. Arwin Lannister était homme de guerre, Loren de paix. Arwin était un homme froid, austère et strict là ou son fils était jovial, aimant et bon vivant. Plus il y pensait plus Loren pouvait lister des différences immenses entre lui et son père. Il était incroyable de voir à quel point certains caractères pouvaient s'opposer.

Heureusement ce n'était pas toujours le cas. Le Roi de l'Ouest posa son regard sur son fils. Lyman avait hérité du meilleur de ses deux parents, il avait l'instinct et le talent politique de Jordane, pourtant il pouvait avoir le sourire et la bonne humeur de son père. Loren porta à sa bouche son verre, puis se tourna vers sa femme, lui tendant sa main.

« Viendrez-vous ma chère ? Cela fait longtemps. »


Jordane se leva et accompagna le Roi de l'Ouest hors de la table. Loren n'avait pas menti, il y avait longtemps qu'il n'avait pas simplement eut une telle danse avec sa femme. Leur vision du monde peut varier, des enfants, ainsi que leurs ambitions. Mais pourtant rien n'a jamais put empêcher Loren de ressentir pour sa femme un amour fou. Malgré toutes les conquêtes du Seigneur du Roc aucune n'arrivait à la cheville de la Lannister.

Ce qui n'était à l'origine qu'un mariage politique pour remercier Lord Crakehall était devenu la meilleure décision de sa vie, Loren n'en doutait pas. Alors le Lion savait profiter des petits instants comme ceux-ci, un sourire simplement satisfait aux lèvres il resta aux côtés de sa femme pour cette danse qu'il appréciait. Et lorsque vint la fin de la danse il la raccompagna calmement, jusqu'à la table royale.

Il fallait profiter de ce qu'ils avaient maintenant, car dans les mois à venir ces événements allaient devenir extrêmement rare. Car plus que jamais l'horizon était sombre.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptySam 5 Mai - 21:46

Assez souvent, Megara se disait que son frère aimait vraiment souffler le chaud et le froid, avec elles, ses sœurs. Et même si Nymeria n'était plus parmi eux, dans le sens où elle régnait désormais aux côtés de son époux, sur le Royaume du Val et de la Montagne, cela n'y changeait rien. Il y avait ces instants où il se montrerait presque complice, et taquin, et d'autres où ... D'autres où il donnait réellement à Megara l'impression de ne plus être en face de son frère, mais plutôt en face du Prince héritier et du futur Roi de l'Ouest. Ce n'était pas toujours évident, mais la jeune femme savait y faire face. Sans doute parce qu'elle avait compris depuis longtemps où étaient les priorités de son aîné. Il était et serait toujours son futur Roi avant d'être son frère. Dès lors, il ne se priverait jamais de lui rappeler sa position, et son rang. Mais lorsque le contexte ne le réclamait pas, et bien, il était Lyman, tout simplement, ou presque. Un instant comme celui qu'ils étaient actuellement en train de vivre étaient de ceux-là, de ces instants où ils pouvaient quelque peu plaisanter, et où il la laissait gentiment le taquiner sans s'en offusquer. Alors, face à sa réaction, elle ne put que quelque peu lever les yeux au ciel, un sourire amusé sur les lèvres. Quoi qu'il en était, Gareth n'avait pas tord. Lyman l'avait toujours protégée, ou tout du moins avait-il toujours fait ce qu'il fallait pour qu'elle ne soit point amenée à devoir justifier d'une erreur. Il ne manquait en effet jamais de quelque peu la réprimander avant. Et de mettre le doigt sur ce qui n'allait pas, à ses yeux. C'était pour son bien, elle le savait, et pour le bien commun, pour le Royaume, la Monarchie et l’Étiquette. Mais parfois ... Parfois, oui, il était son frère, et il lui témoignait de l'affection, comme cette fois où, à la suite de ce malheureux incident entre son poney et ce Grand Lion de l'Ouest, elle n'avait pas réellement pu poser le pied à terre pendant plusieurs semaines. Avec Gareth, justement, Lyman lui avait fait confectionné une sorte de petit carrosse, pour qu'elle puisse au moins un peu se déplacer aux alentours de la Forteresse, pour prendre l'air et se balader.
    ❧ Que ne faut-il pas entendre ... Fais attention, cher Lyman Ier : un jour, ton chef léonin et princier risque de ne plus passer dans l'encadrement des portes ... ❧
Oui, certes, elle, elle devait déjà faire face à quelques petits désagréments compte tenu de son état. Elle passait encore les portes, et doutait fort que cela ne soit un jour plus le cas. Sauf si elle se mettait à vouloir passer de biais, là ... Là les choses étaient bien différentes. Mais comme, conventionnellement, on franchissait de front et non de profil les pas de porte, et bien tout allait encore bien de ce côté là. Il fallait composer, de toute façon. Elle n'avait point le choix. Et puis, pour relativiser, elle se disait qu'elle n'était absolument pas la première femme enceinte, et qu'il fallait espérer qu'elle ne serait point la dernière ! D'autres avant elle étaient donc passées par là, y compris sa Mère. Et elles avaient survécu. Alors, il ne pourrait en être que de même la concernant, n'est-ce pas ? Une chose était sûre, il allait s'agir là de sa première danse depuis longtemps, et comme elle avait gagné en tour de taille, ce serait une grande première. Mais elle avait besoin de se dégourdir les jambes. Ces dernières s'engourdissaient bien plus vite qu'à l'accoutumée, ces derniers temps. Sans parler des envies d'uriner qui ne prévenaient pas, et qui survenaient bien plus rapidement si Megara restait assise trop longtemps. Mère disait que cela n'irait qu'en empirant, alors ... Saluant son époux avant d'entamer la danse, comme l'exigeaient les habitudes, elle tiqua quelque peu aux paroles de la douce ritournelle qui s'engageait. Une fois de plus, Lyman avait sans doute voulu rappeler la gloire familiale, mais il s'agissait là d'un sujet qui pouvait quelque peu mettre Megara mal à l'aise. La guerre n'était point dans ses accointances personnelles, et la mort au combat de son grand-père n'était pas vraiment un souvenir des plus heureux, et ce bien qu'elle n'avait jamais connu feu Arwin Lannister. Mais rien ne l'obligeait à écouter les paroles, n'est-ce pas ? Alors, échanger quelques mots avec son époux était un choix qui ne lui posa aucun soucis.
    ❧ Je n'aurais de toute façon accorder ma première danse qu'à Père ou à toi. Parce que je voulais qu'il en soit ainsi, et non pour respecter les conventions. Vous m'avez tous deux beaucoup manqués. ❧ Mais elle avait dû faire avec. Avec leur absence. Avec la distance qui les séparaient. Avec ces rares missives n'arrivant qu'au compte-goutte, et avec du délai, parfois. Elle avait également dû composer avec son propre corps, qui changeait chaque jour un peu plus. Avec les exigences de sa mère quant à sa grossesse et aux précautions qu'elle voulait lui voir prendre. ❧ Et bien, je ne peux que t'enjoindre à effectivement le faire. Elle saura te le faire remarquer, si tu choisis de ne rien en faire. Et puis, je sais que Père préférera la voir danser en ta compagnie plutôt qu'en celle de certains Lords ici présents. ❧ Jordane était vraiment très belle, même à son âge, et même après avoir vécu trois grossesses. Nul ne s'y trompait, ce qui ne ravisait pas toujours Loren, Megara le savait. C'était qu'il y avait parmi les Lords certains vieux bougres qui n'étaient pas les plus fervents partisans des dernières décisions royales, et d'autres qui n'étaient plus si jeunes et dont la dentition était partielle. En tout cas, face au compliment de Gareth, Megara ne peut que se sentir rougir, alors, avant que tout ceci ne soit perceptible, elle rapproche quelque peu sa tête du coup de son époux. ❧ Je vois que tu n'as rien perdu de ta verve de vil flatteur ... Bientôt, tu chercheras sans doute à me vanter la douce aura qui est censée nimber certaines femmes enceintes. ❧ Elle se surprenait à ne finalement pas avoir à faire tant d'efforts que ça. Elle n'avait pas à regarder ses pieds, ou du moins, à essayer de le faire, car, visiblement, elle ne marchait point sur ceux de Gareth. Il s'agissait d'un pli à prendre et, finalement, peut-être danser lui était-il suffisamment naturel pour qu'elle soit parvenue à s'adapter aux nouvelles proportions de son corps en peu de temps. De sorte à ce qu'elle n'avait point vu le temps passer, jusqu'à ce que Gareth la sorte quelque peu de ses rêveries. ❧ Et bien, je suppose que Père ne t'en voudra point si tu te réserves l'exclusivité de mes danses encore un peu ... D'autant plus qu'il est présentement entre de bonnes mains, et que j'en ai très envie. Il faut bien que j'en profite, tes futures responsabilités risquent d'être chronophages ... Et je ne parle pas uniquement de celles que t'as confié Père. Nous ne serons sans doute pas trop de deux pour contrer l'armada de nourrices que Mère voudra voir s'occuper de notre enfant à notre place. ❧


Hear us Roar

The real happy endings come after a story with lots of ups and downs...

Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 Meg_toto
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 3240
Membre du mois : 8
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyDim 6 Mai - 12:36

Icon100x100Icone100x100
Ouest,

An 1, Mois 3, Semaine 1.


Le Bal du Tournoi


La discussion avec le Crakehall continuait normalement. Il évoquait le mariage heureux que partageais Nymeria Arryn avec son époux.

« Il est certain que les mariages politiques couronnés d'un amour réciproques se font rares. J'ai moi-même eu beaucoup de bonheur avec Mern. J'espère un jour pouvoir vivre un nouveau mariage heureux. »

Les propos que nous échangions menait ensuite à une discussion plus politique que prévu. Le noble semblait vouloir échanger sans être entendu par les curieux, si bien qu'il se rapprocha de moi. J'aurais aimé avoir autant de pouvoir que semblait le penser le noble de l'Ouest, cependant la vérité était plus complexe. Mern et moi-même avons cherché la paix durant des années, sans parvenir à la maintenir. Aujourd'hui il m'avait laissé bien des fronts à défendre. Je souriais doucement à mon interlocuteur, et lui répondait d'une voix douce et résolu.

« S'il était aisé de ramener la paix autour du Bief, Mern et moi-même l'aurions déjà fait. Il était un homme de paix. Malheureusement, pour crée une guerre ou instaurer une paix, il faut plus qu'une ou deux personnes. Il faut que le peuple le veuille. Les puissances centrales connaissent le pouvoir de leurs peuples. »

Les contes se terminaient, et je saluais auprès de Crakehall le travail de son prince.
L'ambiance bavarde reprit rapidement son cours dès la fin de l'intervention des troubadours. Je commentais avec joie le divertissement avec le Crakehall qui louait les intentions de son neveu.
A la suite de l'intermède, le Lion décidait d'ajouter lui-même une nouvelle histoire. Le calme régnait de nouveau, laissant la foule pendu aux mots du Roi de l'Ouest.

L'homme nous contait la soirée de la naissance de son premier enfant. J'étais touchée d'entendre une histoire aussi personnelle. Je ne pouvais m'empêcher de penser à ces instants que Mern et moi-même ne partagerions jamais. Les dieux et les hommes en avaient voulu ainsi, je ne pouvais que l'accepter.

Je notais la fierté dans le regard du Roi vers du hériter. J'admirais la famille heureuse et forte que c'était construit le Roi Loren, et je leur souhaitais de rester tout aussi fort au fils des décennies.
Je ne connaissais pas encore le Prince Lyman, mais j'espérais voir en lui un futur roi qui maintiendrait la paix entre l'Ouest et le Bief. Les éloges du Lion envers son héritier se terminaient, et son regard se détournait jusqu'à se poser sur ma personne. Le Lion prit de nouveau la parole pour évoquer feu Mern Gardener en des termes respectueux et élogieux. Le Roi de l'Ouest se fit solennel, et ses condoléances étaient plus que sincères. J'étais touchée et émue d'entendre les mots de notre allié de l'Ouest. J'oubliais vite tout les problèmes et les conflits qu’entouraient le Bief pour ne voir que la présence solide et paisible du royaume frontalier qu'est l'Ouest. Mern était un homme de paix qui ne souhait pas régler la conflits par l'épée. J'espérais pouvoir faire prospérer la paix que les deux Rois avaient bâti ensemble, il y a presque 20 ans de cela. La voix du souverain s'élevait une nouvelle fois, cette fois-ci pour moi. Lorsqu'il levait son verre dans ma direction, je fis de même, un sourire aux lèvres, et récitait en même temps que lui la devise de la maison Gardener. C'était un bel hommage à Mern.

« Plutôt rompre que plier. »

Nous décidions d'aller rejoindre la piste de danse, cependant juste avant de nous lever, je demandais une dernière faveur au noble. Sa réponse à mon interrogation était pour le moins aimable.

« Pourriez-vous dans la soirée m'introduire auprès de votre nièce et de la Princesse ? J'aimerai faire officiellement leur connaissance, et leurs présenter mes voeux pour leurs grossesses. »

Lorsque le Crakehall me donna sa réponse, nous nous levions de nos sièges, et il me proposa son bras que j'acceptais.


Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptySam 12 Mai - 15:26



Le Bal du Tournoi


Le Prince Lyman a fait les choses en grand. Il a prévu, au soir du premier jour du Tournoi, un immense banquet pour fêter le Retour du Roi.
Ce premier jour aura vu les archers venus de tout le pays, venir faire compétition sous les yeux de la noblesse et du peuple, pour savoir qui tirait le mieux, le plus loin, et le plus fort. Les hourras ont retenti dans les prés des heures durant, avant qu'un archer de la garnison de Port-Lannis ne l'emporte finalement. A la lumière des torches et braseros, les convives de la noblesse sont ensuite escortés par des soldats Lannister jusqu'au champ de tentes des centaines de nobles venus participer au tournoi. Une grande effervescence règne, avec de grands foyers éclairant la plaine attenante à la ville pour fêter la toute dernière moisson avant l'hiver. De grandes tablées ont été dressées et partout, de la venaison rôtit et des dizaines de serviteurs amènent des plats de grande qualité. Pour l'instant, l'heure est aux toasts; l'on dansera après!

Inscrits:
Quenten Farman [Anders Paege]
Rickard Crakehall [Nalia Dayne]
Megara Lannister
Jeyne Lannister
Lyman Lannister
Sybelle Farman
Tricia Gardener
Loren Lannister
Tybalt Ouestrelin [Deria Martell]
Hellan Lorainn-Hard
Walderan Tarbeck [Artus Estremont]

Evolutions
Les premiers échanges se font et pour le moment, bieffois et ouestriens ne sont pas rentrés dans le dur de leur rencontre, les festivités priment pour le moment sur tout le reste.
L'assistance apparaît sensible aux hommages faits et à l'organisation du Prince Lyman. Peu ou pas de critiques, formulées ou non; tout le monde s'amuse et il est clair que les gens du Roc ont les choses bien en main. Les invités bieffois semblent aussi bien s'amuser, et le Toast et les anecdotes du Roi lui valent force acclamations !

La noblesse semble au comble du bonheur et de la satisfaction, se voyant comblée par le faste de la fête en sus des dernières décisions du Roc.

En revanche, une côterie de prêtres fait son entrée sur le terrain. Retenue par les hommes d'armes. Mais les septons et septas essaient de faire irruption près du banquet pour y précher leur amour de la vertu... Et surtout, leur mépris du vice et de l'hérésie, voire du paganisme, qui dînent en compagnie du Roi !

Vous avez une semaine pour poster.



Dernière édition par Le Cyvosse le Sam 12 Mai - 15:33, édité 1 fois
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 11085
Membre du mois : 2175
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]   Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé] - Page 2 Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Bal du Tournoi [Tour V - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le tournoi de Lavanville [Terminé]
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]
» Le reflet d'une perle au soleil [Tour I - Terminé]
» Le Grand Banquet [Tour I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Port Lannis-
Sauter vers: