Liens utiles
Dernière intrigue
Journal des évènements
Cartes de Westeros
Localisation des persos
FAQ de BC
La parole aux membres
On vote !

Top 1Top 2Top 3



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Aucune parole ne précède les vrais départs
MessageSujet: Aucune parole ne précède les vrais départs    Dim 1 Avr - 17:25


Les derniers jours avaient été riches en enseignements et en nouveautés. Pour de bonnes raisons, heureusement. Il y a eu un peu… disons… d’agitation. Les garnisons vivaient assez mal leur inaction, et pour cause. Le front est loin, au Sud, et l’île aux ours, bien qu’attaquée, ne peut pas être défendue par nos hommes sur le continent, faute de bateaux. Alors il y avait une certaine… frustration dans l’air. Frustration que je ne peux que comprend. Étant moi-même coincé ici, à Winterfell. Il m’a fallu du temps pour digérer la décision de Père en me laisser ici. Il m’a fallu comprendre qu’elle dépendait avant tout du besoin stratégique de garder un héritier dans le Nord, en plus de quelqu’un pour assurer la gestion du royaume en attendant son retour, ou plutôt celui de Jon maintenant. Et pourtant, chaque nouvelle du front reste dure à avaler, me laissant entre la peur qu’il soit arrivé malheur et le regret de ne pas y être. C’est un sentiment d’impuissance qui me rend, quelque part, dépendant de ces corbeaux…

Mais j’ai également ma part de responsabilité dans cette frustration. À vouloir être un gouverneur modèle, tout en m’entrainant seul comme à mon habitude, j’ai délaissé les hommes qui étaient en garnison. Mes hommes. Il faut dire Père et Jon sont beaucoup plus à l’aise avec les autres. Surtout Père, c’est un leader, c’est naturel chez lui. Pour moi, qui suis plus indépendant et discret, ça ne fait pas vraiment partie de ma nature de me mêler aux autres de la sorte. Le changement a dû leur paraitre radical ! Mais outre cette question, mon manque d’implication auprès d’eux a créé une certaine distance entre eux et les Stark, le Stark de Winterfell, contribuant à leur frustration.

Évidemment, je n’ai pas réalisé ça seul. Ce sont les capitaines de garnison qui me l’ont fait comprendre. C’est également eux qui ont proposé la solution. Au lieu de faire mon entrainement seul, comme à mon habitude, je le ferai avec les hommes. Les débuts furent compliqués, autant pour eux que pour moi. Il m’a fallu passer outre ma nature pour entrer dans une dynamique collective, et surtout m’adapter à un entrainement prévu avant tout pour des hommes adultes, ayant une force et une endurance fatalement supérieure à celle d’un garçon de 13 ans. De leur côté, il leur a fallu apprendre à jauger cet intrus plus jeune et moins expérimenté qu’eux et dont il ne savait rien, si ce n’est qu’il est prince. Mais finalement, il n’y a que le premier pas qui coûte, et nous avons fini par trouver un équilibre, à grand coup d’épée d’entrainement et de courbature. Quelques égratignure aussi, un peu comme aujourd’hui. Il faut dire que cette fois-ci, je ne me suis pas loupé. Malgré toutes les précautions. Le verdict de Mestre Rorshar a toutefois pu attendre la fin de l’entrainement. Plus de peur que de mal, et un superbe hématome à l’épaule. Le Mestre m’a demandé d’éviter de trop la bouger. Pas que j’ai particulièrement envie de la bouger cela dit. Pas que la douleur soit insurmontable, mais elle n’a rien d’agréable.

En sortant de la tour du Mestre, je passe par la cour principale, pour prendre un peu l’air avant d’aller m’enfermer dans la bibliothèque. J’y croise plusieurs visages connus. Même si on est loin de l’affluence causée par le mariage de Jeyne, Winterfell reste la capitale du Nord, et n’est jamais dépeuplée. Et il faut montrer à tout ce petit monde qu’on s’intéresse à eux, et les rassurer sur l’écharpe de laine grise que j’arbore. Même si cela me fait mal d’admettre que je me suis fait ça en m’entrainant. Parmi ces visages connus, celui d’Alysane Manderly. Je lui ai proposé de venir pour accompagner le transfert de ressource de Blancport vers le Mur. Avec le contexte de croisade de la foi, malgré notre édit de tolérance religieuse, je voulais rassurer la Dame de Blancport et lui assurer le soutien de la Couronne. La sœur de Bowen avait accepté, et était venue avec son fils Benjen.

Je m’approche de la femme avec un sourire.

« Bonjour Dame Alysane, votre séjour se passe bien ? J’espère que Benjen n’est pas trop perdu. Cela doit lui changer de Blancport. »
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince du Nord
Âge du Personnage: 13 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Pour le Nord !
Messages : 469
Membre du mois : 5
Célébrité : Chandler Riggs
Maison : Stark
Caractère : Débrouillard - Solitaire - Indépendant - Discret - Inventif - Blessé
Pour le Nord !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreduhamelpaysage.jimdo.com/
 
Aucune parole ne précède les vrais départs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salaire minimum : Focus sur les vrais problèmes.
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH
» La porte-parole de la Minustah opine sur Haiti
» les vrais amis
» Les vrais amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Nord :: Winterfell
-
Sauter vers: