Liens utiles
Dernière intrigue
Journal des évènements
Cartes de Westeros
Localisation des persos
FAQ de BC
La parole aux membres
On vote !

Top 1Top 2Top 3



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
[FB] Juste un au revoir.
MessageSujet: [FB] Juste un au revoir.    Mar 30 Jan - 18:05

Icon100x100Icone100x100
Lancehélion,

An 0, Mois 9.


Juste un au revoir.


Le mariage royal était terminé depuis tout juste quelques jours. J'étais contente de pouvoir enfin profiter d'un peu de repos suite aux longues festivités. Ahmad avait beaucoup de travail avec l'arrivé de potentiels partenaires commerciaux dans la capitale. De plus, il prenait en charge une partie de mes propres affaires commerciales en vue de l'avancement de ma grossesse. Ce mois-ci était le cinquième. Mon ventre s'était déjà fortement arrondis, et j'étais contrainte d'élargir ma garde-robe en prévision des mois à venir. Mois, qui je pense, ressembleront à une véritable épreuve de patience. Que ce soit vis-à-vis de toute les problèmes résultants des conflits entre nations, que de l'arrivé de ce premier enfant. Du repos était nécessaire.

J'avais donc décidé d'utiliser ce temps libre pour inviter mon ami Robb avant son départ imminent. Ahmad étant de sortit, il ne fera donc aucun problème avec son interminable jalousie. Mais la dernière chose dont j'avais envie, était bien d'offusquer mon cher et tendre.
Je fis préparer la terrasse Sud, à l'ombre d'un jardin d'orangers avec une jolie vue sur la ville et le port, ainsi que de quoi se sustenter sur la table. J'attendais donc que l'heure arrive en profitant de la brise fraîche, et des quelques rayons de soleil qui perçaient le feuillage d'un oranger. Je caressais pensivement mon ventre en songeant à l'avenir de cet enfant parmi nous.

Je n'attendis finalement pas bien longtemps avant qu'un serviteur n'escorte Robert Dayne fraîchement arrivé, jusqu'à moi. Je lui souris, et me leva lentement de ma chaise pour aller l'accueillir comme il se doit.

- "Robb' ! Sois à nouveau le bienvenue chez moi. Je suis ravie de te voir. "






From Vengeance, Death
I'm actually a very nice person, until you piss of me.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Femme d'affaire
Âge du Personnage: 23
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Be a Girl with a mind, a Woman with Attitude, and a Lady with Class."
Messages : 94
Membre du mois : 68
Célébrité : Sibylla Deen
Maison : Qorgyle
Caractère : ▪▪ Curieuse ▪▪ Avare ▪▪ Astucieuse ▪▪ Moqueuse ▪▪ Amicale ▪▪ Séductrice ▪▪ Intéressée ▪▪ Ouverte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Juste un au revoir.    Mer 31 Jan - 21:38

« Pare le coup dès qu’il vient, petit. Ou tu risques d’exposer tes jambes ou ta tête. »

L’œil critique, Robb observait l’entraînement des dernières recrues appelées à la défense de Lancehélion, et qui resteraient sur place tandis que le reste des dorniens convergeaient vers les Montagnes Rouges, et était en train de conseiller un tout jeune homme qui ne devait pas avoir plus de dix-sept ou dix-huit, aux mèches noires et au teint sombre, typique des dorniens sableux, et qui suait à grosses gouttes sur le terrain d’entraînement, lame en main. S’il n’était évidemment pas le maître d’armes des lieux, rares étaient ceux qui s’offusquaient des conseils offerts par l’Epée du Matin. S’il regorgeait de défauts, il n’en demeurait pas moins bon pédagogue dans sa matière préférée, et un excellent connaisseur de la chose martiale. Et à cette heure où la guerre faisait entendre son grondement sourd, le moindre détail serait rapidement synonyme de vie … ou de mort. Même si la capitale ne paraissait pas directement menacée, l’attaque fer-née avait mise à mal tout sentiment superflu de sécurité dans les environs. Alors les hommes s’entraînaient sans relâche, autant par crainte que pour évacuer leur frustration de ne pas aller directement au plus fort des combats. Il y en avait toujours, après tout, pour regretter que le sang ne coule pas … avant qu’ils ne se rendent compte de l’horreur des batailles. Mais cela … tous l’apprendraient bien vite.

Son propre départ était imminent. Déjà, les Santagar étaient partis avec le Prince Roward et sa nièce pour l’Orage. Baratheon n’avait pas traîné pour rejoindre sa dragonne de demi-sœur. Lui-même et Anders se mettraient en route dans deux jours pour les Météores, ouvertement menacées par l’ennemi. La plupart des nobles des montagnes avaient amassé des réserves dans leurs châteaux, et certains avaient rejoint les fortins à la frontière. En adoptant une attitude défensive, nul doute que Deria et ses conseillers, dont son propre aîné, comptaient sur l’hostilité du terrain et la rudesse d’une campagne lente et difficile pour épuiser le Bief et ses septons fanatiques. En attirant l’adversaire sur un terrain défavorable, ils avaient plus de chance d’optimiser une guérilla, alors que les Gardener devraient se battre sur au moins un front supplémentaire, dans l’Orage, et ainsi diviser leurs troupes pour affronter la coalition dorno-orageoise. Le pari avait ses risques et ses avantages. Seul le temps dirait si cette stratégie s’avérerait utile. Pour le moment, il priait simplement pour que ses amis s’en sortent, même s’il savait pertinemment que sur le nombre … Beaucoup mourraient, et comme à chaque conflit, la noblesse serait saignée à blanc. Quelles familles millénaires disparaîtraient, cette fois-ci ? Impossible de le prédire.

Soupirant face à la tâche qui l’attendait, le Dayne resta encore quelques minutes auprès des jeunes soldats, puis prit congé alors que les combats cessaient peu à peu, la chaleur du soleil ne permettant pas de continuer davantage, sous peine d’étendre la moitié des hommes par des insolations carabinées. Il se dirigea plutôt vers ses appartements et se décrassa rapidement, avant de se changer pour revêtir une tenue plus légère, plus apte aux mondanités, dans un mauve doux aux couleurs de sa maison. S’estimant satisfait de son apparence, le jeune homme se décida à sortir pour honorer l’invitation qui lui avait été faire de passer quelques temps en compagnie d’une amie. Ce seraient des adieux légers, sans commune mesure avec ce qu’il prévoyait pour les prochains jours. Un apéritif agréable avant le plat principal, en somme.

La beauté de Lancehélion ne manqua pas de le frapper, alors qu’il cheminait. L’odeur des embruns de la mer non loin, les ruelles serrées, les murs blancs, les vendeurs à la criée de dattes et d’olives dont les flagrances embaumaient chaque recoin de la ville pour venir titiller ses narines jusque dans le palais des Martel … Il était chez lui, dans cette ville, infiniment plus qu’aux Météores, qui avait ses propres merveilles, mais qui n’était pas vraiment son foyer. C’était un lieu important. Ce n’était pas l’endroit où il se sentait pleinement heureux. La différence, subtile, était écrasante. Arrivé à destination, il se fit annoncer, et rejoignit bientôt celle qui l’avait invité sur une charmante terrasse. Après un baise-main de rigueur, le jeune homme releva la tête et décocha un sourire charmeur à la Qorgyle, avant de répondre :

« Le plaisir est partagé. Comme toujours, ma chère. Et cet endroit contient trop de beautés pour que je n’y revienne pas dès que l’occasion se présente. »

Ses yeux améthystes pétillaient de malice alors qu’il la fixait avec hardiesse au moment où il accentuait le terme « beautés ». Posant ses yeux sur ses rondeurs qui apparaissaient, il demanda :

« Comment te portes-tu ? Remise des excès des mariages princiers ? »

Avant de demander, prévenant tout de même :

« Si la chaleur t’incommode, nous pouvons rentrer. J’aime cette terrasse, mais je puis m’en passer. Ce n’est pas vraiment elle que je viens voir, après tout. »


Spoiler:
 


Awards:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Noble, Ser, Epée du matin
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Et l'Aube sera rouge.
Messages : 1281
Membre du mois : 34
Célébrité : Jérémy Sumpter
Maison : Dayne
Caractère : ♦ Bagarreur♦ Bon vivant ♦ Egrillard ♦ Drôle ♦ Impétueux ♦ Fine lame ♦ Râleur ♦ Loyal ♦ Nonchalant ♦ Passionné ♦
Et l'Aube sera rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Juste un au revoir.    Sam 3 Fév - 18:14

Icon100x100Icone100x100
Lancehélion,

An 0, Mois 9.


Juste un au revoir.


L'arrivé de mon cher ami se fit dans une ambiance pour le moins chaleureuse. Mon invité me salua comme il se doit avant de reprendre ses bonnes habitudes. Ses jolies phrases et sa bonne humeur m'avaient manquées. Je pris le temps de l'admirer quelque secondes dans sa tenue mauve s'alliant avec ses prunelles améthystes. J'étais encore étonnée après tout ce temps, de croiser un regard d'une aussi belle couleur. C'était indéniablement, un atout de charme avec lequel mon cher ami aime jouer.

- " Tu es toujours aussi flatteur. Je me remets doucement des festivités, mais je m'en passerai bien pour les prochains mois... Et toi alors ? Je suis certaine que tu as commis tout les excès imaginables. Saches que je veux tout savoir."

Je ne manquais pas de sourire en taquinant mon ami lorsque je prononçais la dernière phrase. Robb' était comme j'aimais le dire, ''un bon vivant''. Il était tout bonnement unique en son genre.

- "A mon goût, je passe déjà trop de temps enfermée. Alors profitons de cette terrasse et de la vue qu'elle nous offre tant qu'elle est bien ombragée."

Je passe une main sur le bras du jeune Dayne, et l'amène jusqu'à la table. De l'autre, je soutiens mon ventre déjà lourd. Je fis signe à mon ami de s'asseoir sur l'une des chaises face au paysage. Je nous sers ensuite deux verres de jus d'oranges provenant du jardin, avant de pourvoir enfin m'asseoir à côté de lui. Je sirote une gorgée de jus en passant un main sur mon ventre rebondis. Je lisse quelques plis sur le dessous de ma robe légère, laissant celle-ci mettre en valeur la présence de mon heureux événement. Mon regard se porte ensuite sur Robb, et je lui souris amicalement.

- "Que vas-tu faire maintenant que les festivités sont terminées ?"

J'étais à la fois curieuse et inquiète du chemin qu'il devrait parcourir une fois sortie des rues de Lancehélion. Toutefois, je préférais rester optimiste, et déjà songer à nos prochaines retrouvailles, que nous fêterons comme il se doit. Je savais que cette fois prochaine, je pouvais à nouveau goûter à délicieuse saveur du vin en compagnie de mon ami.





From Vengeance, Death
I'm actually a very nice person, until you piss of me.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Femme d'affaire
Âge du Personnage: 23
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Be a Girl with a mind, a Woman with Attitude, and a Lady with Class."
Messages : 94
Membre du mois : 68
Célébrité : Sibylla Deen
Maison : Qorgyle
Caractère : ▪▪ Curieuse ▪▪ Avare ▪▪ Astucieuse ▪▪ Moqueuse ▪▪ Amicale ▪▪ Séductrice ▪▪ Intéressée ▪▪ Ouverte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Juste un au revoir.    Mer 7 Fév - 21:52

« Tous ? Voyons, tu rougirais trop … Ou alors, tu t’endormirais devant mes histoires d’ivrogne. J’ai rarement été plus … joyeux qu’au mariage de la Princesse … Du moins, au petit jour. C’est que discuter avec tous ceux qui veulent absolument trinquer finit par éroder la résistance à l’alcool du plus solide des hommes. »

Ses souvenirs de la soirée étaient au demeurant des plus flous. Il se souvenait fort bien avoir commencé à boire très vite, pour ne pas avoir à supporter la vision de Deria au bras du Baratheon, avant de se perdre dans les jupons d’une drôlesse, puis s’être momentanément calmé quand Dared Santagar était venu discuter avec lui, l’ampleur de leur longue conversation lui permettant de ralentir sa consommation, même s’il avait continué à vider quelques coupes gaillardement. Puis les deux hommes avaient fini par se séparer, il ne savait plus trop pourquoi. N’était-ce pas cette fille Poulet qu’il avait vu onduler des hanches devant lui ? Ou alors la … Bon, il ne savait plus. Ou alors il confondait avec une précédente. Et il avait continué à lutiner les jolies filles et à s’enivrer autant que dans sa folle jeunesse, plus en tout cas que ce dont il avait l’habitude depuis son retour de son voyage en Orage. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas ressenti un besoin aussi vif de se noyer dans les vapeurs de l’alcool pour échapper à une réalité qui lui pesait plus qu’elle n’aurait dû. Mais la situation était ce qu’elle était, alourdie par la certitude de partir au combat prochainement et de ne plus pouvoir faire de telles agapes avant un long moment.

Robb fut tiré de ses pensées par la main d’Hathor sur son bras, alors qu’elle le conduisait à une belle table ombragée, l’odeur de l’orangeraie lui chatouillant agréablement les narines … à moins que ce ne soit celle du nectar qui fut placé devant lui. Un peu de jus de fruit ne lui ferait pas de mal. Et puis, boire devant une femme enceinte aurait été discourtois. Quelle horreur, vraiment, de devoir se priver des plaisirs de la vie pour la donner. L’existence était mal faite. Ou simplement cruelle envers les femmes. Portant le verre à ses lèvres, il s’humecta un instant, appréciant l’arôme acidulé qui se déposait sur sa langue, savourant la fraîcheur de ce moment hors du temps, loin de la guerre et des morts, comme si son avenir se résumait à une plaisante conversation amicale, et non à une sombre mare de sang.

« Ce jus est excellent. Il est fait avec tes oranges, ou tu l’achètes ailleurs ? »

Certains nobles s’enorgueillissaient de faire goûter à leurs invités le produit de leurs propriétés, comme les Redwyne et leur fameux fin de la Treille, quand d’autres aimaient manifester leur amitié et leur opulence en achetant à prix d’or les réserves de quelques marchands adipeux … A moins de faire profiter leurs connaissances d’une source peu connue dont eux seuls avaient le secret. Ils n’étaient pas rares, ceux qui vendaient oublies, dattes et boissons à la criée dans les rues de Lancehélion. L’essentiel était de choisir son fournisseur, car certains étaient peu recommandables, et se fournissaient dans la Sang-Verte directement avant de colorer l’eau ou de l’asperger de diverses solutions pour la rendre buvable … ce qui se terminait invariablement par la maladie de leurs infortunés clients.

« Je vais partir pour les Météores dans deux jours, avec Anders Martell. Des troupes bieffoises avancent en nombre vers la forteresse, et tenir la frontière à l’ouest est d’une importance stratégique.

Jusque-là, je fais ma tournée des adieux, en quelque sorte. »


Il vida son verre, avant de déclarer doucement :

« Je suis heureux que tu m’aies invité. Partir sans te présenter mes hommages aurait été désagréable. Mais vu … les circonstances, je me demandais si tu ne préférais pas rester seule, ou si tu n’étais pas alitée après les cérémonies. »

Evidemment, il faisait référence à sa grossesse qui était désormais bien visible. Même s’il avait du mal à s’avancer. Un bâtard demeurait une question sensible, pour une femme noble. Il se demandait ce que la famille Qorgyle pensait de cela. Il espérait pour la jeune femme qu’elle se montrerait compréhensive. Même si certaines traditions dorniennes offraient une manière parfaite d’expliquer cela. Et puis, elle en paraissait peu affectée. Tant mieux, au fond.

HRP:
 


Spoiler:
 


Awards:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Noble, Ser, Epée du matin
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Et l'Aube sera rouge.
Messages : 1281
Membre du mois : 34
Célébrité : Jérémy Sumpter
Maison : Dayne
Caractère : ♦ Bagarreur♦ Bon vivant ♦ Egrillard ♦ Drôle ♦ Impétueux ♦ Fine lame ♦ Râleur ♦ Loyal ♦ Nonchalant ♦ Passionné ♦
Et l'Aube sera rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Juste un au revoir.    Dim 11 Fév - 14:39

Icon100x100Icone100x100
Lancehélion,

An 0, Mois 9.


Juste un au revoir.


Mes propres souvenirs des festivités étaient embrouillés. J'avais rencontré quelques nouveaux visages comme Dared Santagar. C'était vraiment un homme charmant. Il avait eu l'amabilité de me parler de son expérience de père avec sa jeune fille. J'avais été très heureuse de partager le récit de ses beaux souvenirs familiaux. Quant au reste de la soirée, je l'avais passée au bras de mon tendre amant. Je n'avais d'ailleurs pas eu l'occasion de croiser mon cher ami Robb'', où s'était-il cacher ? De toute manière, mon cher Uller n'aurait pas accepté que le moindre ivrogne ne s'approche de mon ventre arrondi. Il s'était lui-même privée de toute boisson alcoolisée de peur que les événements d'Hautjardin avec les mouvements de foule, ne puisent se reproduire. J'étais certaine qu'il s'en voulait toujours plus que de mesure, d'avoir été séparé de moi dans les rues agitées.  

- "Je présume qu'il ne te reste pas beaucoup de souvenirs des festivités. Personnellement je me souviens avoir eu mal aux jambes à force de me tenir debout."

Le jus que je portais à mes lèvres était vraiment excellent comme le disait justement mon ami. J'étais heureuse d'avoir une alternative au vin, afin d'éviter de m'hydrater exclusivement à l'eau et au thé. Par moments j'envisageais d'ouvrir un atelier dédié à la création d'alcool avec des oranges. Après tout, si le raisin convient, pourquoi pas les oranges ? D'ailleurs le jus se mariait parfaitement bien avec divers déserts. En l'espace de quelques mois, j'étais devenu une fidèle cliente de plusieurs pâtissiers de Lancehélion. Mon cher aimé avait ensuite fait poser des verrous aux placards des cuisines, m'empêchant de me sustenter à toutes les heures de la journée.

- "Le jus est fait avec les oranges du jardin. Mon vieil oncle aimait faire profiter ses invités des fruits de ses nombreux arbres parsemant son terrain. Enfin bon... maintenant ce sont mes arbres et mon terrain. La prochaine fois je ferais acheter des pâtisseries pour accompagner nos boissons. J'ai malheureusement déjà mangé toutes celles que j'ai trouvées dans les cuisines. "

J'écoutais attentivement Robb' me décrire sa mission. J'espérais vraiment qu'il ne serait pas trop exposer au danger, ainsi que le Prince Martell. Je n'aimais pas l'idée que cette ''tournée des adieux'' porte réellement bien son nom. Je trouvais presque dangereux de la nommée ainsi. Je ne voulais pas imaginer le pire des scénario.

- " Je suis également heureuse de te voir avant ton départ. Et j'espère te revoir rapidement, et tel que tu es maintenant. Pourquoi penses-tu que j'aurais voulu rester seule ? Il est vrai que mon cher et tendre aurait voulu que je sois alitée pour récupérer. Il est toujours entrain de me couver, l'arrivée de ce bébé le met plus en joie que je ne l'aurais cru... J'aurais pensé qu'il serait fâché, cet enfant n'était pas désiré."

J'étais reconnaissance à mon amant de m'avoir fidèlement soutenu jusqu'ici. Il avait tout fait pour soigner les apparences, jusqu'à déclarer cet enfant à naître comme le sien. Je n'avais confié l'origine de l'enfant à personne d'autre. Peut-être était-il temps que je le partage avec mon ami ? J'avais si peu de personnes avec qui discuter de l'avenir de cet enfant. Je n'avais d'ailleurs toujours pas annoncé la nouvelle à ma famille. Je n'étais pas vraiment pressée, après tout, j'étais en froid avec eux depuis plusieurs mois. Mère n'avait pas accepté la présence du Uller dans ma vie, et n'était pas prête à penser aux enfants que j'aurais de lui.





From Vengeance, Death
I'm actually a very nice person, until you piss of me.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Femme d'affaire
Âge du Personnage: 23
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Be a Girl with a mind, a Woman with Attitude, and a Lady with Class."
Messages : 94
Membre du mois : 68
Célébrité : Sibylla Deen
Maison : Qorgyle
Caractère : ▪▪ Curieuse ▪▪ Avare ▪▪ Astucieuse ▪▪ Moqueuse ▪▪ Amicale ▪▪ Séductrice ▪▪ Intéressée ▪▪ Ouverte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Juste un au revoir.    Lun 12 Fév - 18:25

« Disons qu’ils sont assez flous après quatre heures du matin. Avant encore … Je me souviens parfaitement de cette jolie Sand dont j’ai pu faire la connaissance vers le milieu du banquet … »

Aucune ambiguïté au niveau de la connaissance précise dont il s’agissait. Quand on connaissait un tant soit peu Robb, comme c’était le cas d’Hathor en tout cas, imaginer qu’il y avait quelque chose qui n’était pas salace derrière son sourire en coin alors qu’il prononçait ces mots aurait été de la pure naïveté. Il aimait les femmes et ne s’en cachait pas, pour une nuit ou plusieurs, et n’était pas bien difficile pour accorder son intérêt à toutes celles qui manifester une quelconque attraction à son égard. Si tout le monde était d’accord et si personne n’était blessé dans l’affaire … Ou était le mal ? Ce genre de débordements était du reste assez courant pendant un mariage, y compris dans les autres contrées de Westeros de ce qu’il savait. L’atmosphère était propice aux badinages. Souvent les langues se déliaient, les femmes se laissaient aller comme les hommes à quelques plaisanteries salées qu’elles n’auraient aucunement prononcées en temps ordinaires … Alors à Dorne, qui était plus leste sur ce genre de choses, personne ne s’étonnait de voir des individus disparaître pour une heure en galante compagnie. Pour certains, c’était même une manière d’honorer les mariés en leur souhaitant bonne chance pour leur propre nuit de noces ! S’il avait un peu fait attention pour le mariage de Roward et Argella, ayant quand même conscience qu’il était l’oncle de la mariée et que son frère n’aurait peut-être pas aimé donner du grain à moudre aux quelques orageois présents, clairement, pour celui de Deria … Il avait profité à fond. Parce qu’il avait besoin de ne pas s’appesantir sur ce que ce mariage signifiait pour lui, parce qu’il parait bientôt pour la guerre, qu’il n’était personne d’important pour cette noce, juste un chevalier comme un autre … Oui, il avait passé une excellente soirée, et n’en éprouvait aucune honte.

« … Et puis, j’ai passé un certain temps à discuter avec Ser Dared Santagar, tu sais, l’héritier de Bois-Moucheté ? C’est un ami de longue date et je dois avouer que rester quelques heures tranquillement à parler de tout et de rien avant que nos chemins ne se séparent au vu de nos affectations pour la guerre contre le Bief … C’était tout aussi agréable que la gaudriole. Enfin … un plaisir différent, certainement. »

Se resservant un verre de jus, Robb opina du chef en entendant son amie lui confirmer ce qu’il avait déjà deviné, notant au passage son insistance sur sa propriété. Sans doute une manière de se confirmer à elle-même qu’elle n’était pas qu’une femme noble, mais aussi une dame avec sa propre richesse, ses propres affaires. Même à Dorne, ce n’était pas rien, quand on était pas une héritière. En fait, certains mâles eux-mêmes n’avaient pas cette chance. Le Dayne lui-même ne pouvait pas se targuer d’une telle opulence. Deria lui gardait des appartements dans le palais des Martell par amitié … et sans doute par commodité pour qu’ils puissent se voir quand il était de passage à Lancehélion, et il vivait sur sa part d’héritage pécunier laissé par ses parents ainsi que les gains de ses tournois … Et rien de plus. Au moins arrivait-il à se passer à peu près d’un soutien financier de son aîné. Cela, il aurait eu bien du mal à le supporter, même s’il lui était arrivé de lui emprunter quelques sommes pour régler une dette de jeu ou un repas trop copieux.

« Dois-je me montrer horriblement vexé de voir que tu n’as dévoré toutes ces pâtisseries sans moi ? Quel vil affront gourmand ! »

Il riait à demi-mot de sa plaisanterie, nullement affecté. Il n’avait pas nécessairement la dent sucrée, et au surplus, il comprenait qu’une femme enceinte ait quelques petits accès de fureur gustative. Tant qu’elle s’en tenait aux sucreries … On racontait que certaines développait des goûts étranges pendant leur grossesse ! Encore qu’il ne le savait pas lui-même de visu. Il n’avait aucun frère après lui, n’était pas aux Météores quand l’épouse de Barristan avait accouché de son neveu, et vu que le mariage de son second frère demeurait stérile … Bref, de ce côté-là, clairement, il n’avait pas une grande expérience. Du coup, il essayait de se mettre à la place d’Hathor ou de son amant comme il pouvait.

« Eh bien … Tous ces parfums, ces victuailles, ces longs moments à attendre … Peut-être que tu aurais pu vouloir te reposer ? Je me disais que ces cérémonies avaient dû être éprouvantes, pour toi … 

Je ne voulais pas m’imposer, tout simplement. »


Ou lui créer des problèmes avec son protecteur. Il pouvait comprendre la méfiance d’un homme à recevoir un ancien amant, même éphémère, de sa belle, surtout que la réputation en la matière de Robb n’était pas très rassurante. Homme à femmes avoué, son libertinage n’était pas réellement un secret à Dorne.

« Pas désiré ? Tu veux dire … pas prévu, ou bien il n’en voulait pas à première vue ? Parce que, arrête-moi si je me trompe, mais cela fait un certain temps que vous vous fréquentez de façon tout à fait connue et officielle … C’est le genre de chose qui arrive, dans ce genre de relation … »

Avec une moue sardonique, il ajouta, persifleur :

« Aurais-je dû lui expliquer comment les enfants naissent, d’homme à homme ? »

Tout de même … Si on ne voulait pas d’enfant et qu’on fréquentait la même femme pendant un moment de façon suivie … Soit on prenait des précautions, soit … il fallait s’attendre à ce que cela ait des conséquences.

« Désolé, je ne pensais pas à mal. Tant mieux s’il est heureux, finalement. C'est l'essentiel. Après tout, c'est son enfant, à lui aussi. Il aurait été quelque peu ... malavisé de sa part de t'en vouloir, non? Vous l'avez fait à deux, que je sache.»

Sauf que … Cela restait un bâtard. Il aurait pu mal réagir.


Spoiler:
 


Awards:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Noble, Ser, Epée du matin
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Et l'Aube sera rouge.
Messages : 1281
Membre du mois : 34
Célébrité : Jérémy Sumpter
Maison : Dayne
Caractère : ♦ Bagarreur♦ Bon vivant ♦ Egrillard ♦ Drôle ♦ Impétueux ♦ Fine lame ♦ Râleur ♦ Loyal ♦ Nonchalant ♦ Passionné ♦
Et l'Aube sera rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Juste un au revoir.    Lun 12 Fév - 20:32

Icon100x100Icone100x100
Lancehélion,

An 0, Mois 9.


Juste un au revoir.


J'écoutais attentivement mon ami me parler de sa rencontre avec l'héritier de Bois-Moucheté. J'étais surprise de savoir qu'il était un ami proche de Robb'. J'espérais aussi que l'homme sortirai de la guerre sain et sauf. J'avais l'impression que le cercle de la noblesse était plus étroit que je ne le pensais. J'étais rassurée de savoir qu'il n'avait pas passé toute sa soirée à courir entre l'alcool et les demoiselles. Je notais dans un coin de ma tête la petite comparaison de Robb' entre la gaudriole et sa conversation avec lord Santagar.

- "Je connais un peu Lord Dared Santagar, je l'ai rencontré durant le banquet. C'est un homme vraiment charmant."

Je riais de bon coeur à la plaisanterie gourmande de mon ami. Il était vrai que j'avais un peu forcé sur les pâtisseries, et j'aurais préférer pouvoir lui en proposer quelques unes. Je n'étais malheureusement pas à ma première envie furieuse. Je pouvais au moins me féliciter de cumuler une activité physique pour le moins plaisante, afin de compenser mes excès gourmands. Mais mon pauvre aimé en était pour le moins épuisé. Il devait m'empêcher de me goinfrer d'un côté, et me satisfaire de l'autre. Mes humeurs, et surtout mes désirs étaient rythmés comme les vagues de l'océan.

Je rebondissais sur la réponse de Robb au sujet de mon potentiel état de fatigue.

- "Il est vrai que les moments d'attente ont été particulièrement rudes, mon cher Uller est soulagé d'en avoir terminé. Le pauvre était sous pression lorsque nous étions baignés dans la foule. Mais quant à moi, même fatiguée, je t'aurais fais traînée jusqu'à ma chambre pour te parler avant ton départ."

Je lui évoquais ensuite l'arrivée non-désirée de l'enfant. Mon ami rebondissais de manière énergique à ce sujet.

Je souriais à Robb en l'entendant prendre ma défense après avoir commencé à avoué à demi-mot la vérité sur l'enfant à naître. J'étais ravie de le voir si enthousiaste dans cette histoire. Seulement, la vérité était nettement plus compliquée, et moins rose qu'il n'y paraissait. J'étais toutefois heureuse que rien de tragiques de nous soit arrivé, et que nous parvenions à gérer les conséquences.  

- "Ne sois pas si dur avec lui... Nous prenions nos précautions. Mais ce bébé n'était pas prévu, et mon cher et tendre n'en est pas le père... Cet enfant à été conçu durant les tragiques événements de Hautjardin... J'ai été détachée de son bras durant un trajet difficile dans les ruelles de la ville. Après quoi, j'ai fais une mauvaise rencontre avec un fer-né. A cause des événements nous avons été négligents, et nous avons vu trop tard les signes de grossesse. Je ne pensais pas le garder, mais mon aimé ne voulait pas prendre le risque d'un avortement. Tu sais... Il s'en veut beaucoup depuis cette soirée."

C'était difficile de raconter les événements, même brièvement. Même mon aimé avait du mal à en parler, je sentais encore son sentiment de culpabilité. Fort heureusement, le temps semblait faire son oeuvre, et les émotions négatives laissaient places aux réjouissances.





From Vengeance, Death
I'm actually a very nice person, until you piss of me.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Femme d'affaire
Âge du Personnage: 23
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Be a Girl with a mind, a Woman with Attitude, and a Lady with Class."
Messages : 94
Membre du mois : 68
Célébrité : Sibylla Deen
Maison : Qorgyle
Caractère : ▪▪ Curieuse ▪▪ Avare ▪▪ Astucieuse ▪▪ Moqueuse ▪▪ Amicale ▪▪ Séductrice ▪▪ Intéressée ▪▪ Ouverte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Juste un au revoir.    Lun 19 Fév - 18:39

« Nous avons jouté l’un contre l’autre il y a … mince … des années maintenant, et une fois démonté, il a voulu faire connaissance avec le jeune impudent qui l’avait fait choir de son cheval …

Un vrai chevalier d’antan … Marié, fidèle … Tout mon contraire. »


Si la conclusion était à la plaisanterie, quelqu’un connaissant vraiment bien Robb aurait pu déceler cependant dans ses dires une forme de tristesse toute personnelle, à savoir qu’aux yeux de beaucoup, Dared Santagar incarnait infiniment plus les vertus de la chevalerie que lui-même. Tous ses efforts pour changer cet état de fait ne serviraient à rien. Autant en prendre son parti. Aux yeux de tous, il resterait un gamin inconséquent et taquin, de bonne compagnie certes, mais sans l’aura des hommes vertueux. Pourtant, il pensait que sa conduite ne méritait pas tant d’opprobre. Il essayait toujours de se comporter honorablement sur le champ de bataille – et ce n’était pas sa faute si son seigneur de frère ne tenait aucunement compte de la parole donnée ! Il tentait d’être aussi généreux que possible avec les plus pauvres, traitait les gens selon leurs mérites, bâtards compris … Et quoi qu’on en dise, il n’avait jamais forcé une femme à faire quelque chose contre sa volonté. Mais à se moquer de tout et surtout de lui-même, il avait contribué à creuser sa propre tombe morale. Et quand le vin est tiré … Il faut le boire …

« Il est rare qu’une femme me traîne dans sa chambre pour ne faire que parler. Ce serait une première. »

Là encore s’exposait son besoin de défier les conventions par un clin d’œil scabreux et des propos vantards qui le caractérisaient si bien. Mais c’était plus facile, après tout, de jouer à fond la carte du séducteur impénitent. Cela éloignait les responsabilités qui allaient avec la respectabilité … Alors qu’il en rêvait pourtant secrètement. Paradoxal ? Tout à fait, et en même temps typique du Dayne et de son envie de prouver au monde que la valeur n’était pas incompatible avec la liberté. Il se voulait sans cesse maître de son destin, et sans arrêt ramené au fait qu’il serait toujours prisonnier des attentes des autres. Ce constat le rendait amer, et le poussait à se cabrer, à ruer dans les brancards de ces obligations hypocrites qu’il détestait. Pour un homme qui assumait sans sourciller ses penchants, combien les camouflaient de la façon la plus sordide possible ? Lui au moins ne mentait pas : il aimait les femmes, elles l’appréciaient, chacun faisait ce qui lui convenait … Et point final.

Il aurait pu continuer à plaisanter longtemps de la sorte, mais les révélations suivantes d’Hathor lui coupèrent le sifflet. Soudainement concentré, il perdit son joli sourire hâbleur, affichant au fur et à mesure une expression sincèrement peinée sur son visage, et ses poings se contractèrent douloureusement. Il ressentait une nouvelle fois la haine brûlante qui l’avait envahi lorsqu’Arianne lui avait conté son enlèvement par les fer-nés. Une nouvelle fois, ces chiens des mers, ces porcs de l’océan avaient malmené une de ses amies qui devait s’arranger comme elle le pouvait avec les conséquences. Pour Arianne, il s’agissait de la honte et de la culpabilité, pour Hathor d’un enfant, chose plus grave encore, car impossible à effacer. Blanc de rage, Robb pria silencieusement les Sept d’envoyer ceux qui avaient attenté à l’existence de ces proches dans les tréfonds des Sept Enfers. La guerre commençait à peine, et elle lui coûtait déjà trop. Il lui fallut quelques minutes pour se calmer, et quand enfin il y parvint, ce fut pour enfermer la main de la Qorgyle dans la sienne.

« Je suis … Je n’ai pas de mots. Ce que tu as dû vivre à ce moment … Si j’avais su … J’étais en tête du cortège, près des Martell, à Hautjardin, je pensais que tu étais en sécurité … J’aurais dû être plus efficace, plus attentif … »

Il ne pouvait qu’imaginer l’horreur d’être marquée dans sa chair de la sorte par des hommes inconnus, la peur et la douleur associée, la honte d’une victime qui n’aurait pourtant rien pu faire, sauf y perdre la vie. Mais ce genre de paroles n’avait que peu d’impact face au traumatisme. Il savait que sa place était simplement celle d’un ami, aussi frustrant que cela puisse être.

« C’est bien de sa part … de reconnaître l’enfant comme le sien … Certains … ne l’auraient sans doute pas fait. Mieux vaut que cet enfant grandisse en se pensant né de l’amour, avec un père aimant, plutôt que comme le point de mire de la haine de nos compatriotes. »

Clairement, il ne donnait pas cher de la peau d’un môme né d’un viol de fer-né. Les Qorgyle étaient réputés pour leur maîtrise des poisons, et il pariait tout ce qu’on voulait qu’un tel bâtard n’aurait pas vu sa première année. Il y avait des souillures impossibles à accepter, aussi tolérants que l’on soit. En tout cas, son estime pour le Uller remontait. Lui qui considérait l’homme comme un planqué et un intriguant considérait qu’il avait au moins un certain sens de l’honneur. Parce que s’il avait abandonné Hathor, le Dayne aurait été capable de lui jeter son gant au visage, convenances ou pas.

« Tu sais … S’il ne l’avait pas fait et si tu m’en avais parlé … Je t’aurais aidé, peu importe la manière … Barristan m’aurait tué mais … Nous aurions pu en discuter. »

Plongeant son regard améthyste dans celui de la jeune femme, il ajouta doucement :

« Je peux faire quelque chose ? Tu sais, j’ai l’adresse de femmes très savantes … Elles pourraient … tout de même intervenir, même si le risque n’est pas absent. Si tu en as vraiment envie … si jamais … enfin, c’est comme tu veux. Au besoin, je te laisserais leur nom. Il y a des accoucheuses également dans le lot. Comme ça, tu auras tout ce qu’il te faut. »


Spoiler:
 


Awards:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Noble, Ser, Epée du matin
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Et l'Aube sera rouge.
Messages : 1281
Membre du mois : 34
Célébrité : Jérémy Sumpter
Maison : Dayne
Caractère : ♦ Bagarreur♦ Bon vivant ♦ Egrillard ♦ Drôle ♦ Impétueux ♦ Fine lame ♦ Râleur ♦ Loyal ♦ Nonchalant ♦ Passionné ♦
Et l'Aube sera rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Juste un au revoir.    

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Juste un au revoir.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Juste te revoir une dernière fois[Pv Desty] *et Jurassic si il veut*
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» Ce ne sont pas des adieux, juste de longs "au revoir".
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Dorne :: Lancehélion
-
Sauter vers: