Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

The Oath [Tour V - Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyMar 2 Jan - 21:24

Je me laissais habiller par les aides de camp, me disant que décidément, je devrais bientôt faire venir du personnel plus qualifié de Hautjardin et surtout de Villevieille, où mes valets étaient plus au fait de mes habitudes et de mes désirs, ils savaient mieux s’occuper de moi, anticipant mes attentes et mes questions. Ces jeunes-là, bien que recommandés par le seigneur de céans, n’étaient que des propres à rien. J’essayais de nouvelles tenues militaires, aujourd’hui, car si je voulais un couronnement rapide, une fois que ma sœur aurait signé les papiers, je devrais malgré tout me rendre sur place, à Dorne, pour parachever la défaite de ce Royaume et me reporter ensuite sur l’Empire. Je ne voulais pas qu’il y ait le moindre petit accroc à mon plan. Je savais bien sûr que certains diraient, sans aucun doute, que ces victoires n’étaient pas les miennes puisque j’orchestrais les campagnes en cours depuis les lignes arrières, mais ces gens-là n’y connaissaient rien.


J’avais moi-même mené la flotte contre les pirates et c’était précisément le fait que je mène depuis l’arrière et administre troupes et ravitaillement, qui avait fait notre victoire jusqu’ici. Il fallait donc que je me déplace pour asseoir une bonne fois pour toutes la légitimité de mon sacre. Les Météores étaient la direction toute trouvée ; Lord Tarly pouvait m’offrir la victoire finale sur la ville sur un plateau, et il n’était guère absurde que j’arrive à temps pour la prise de Noirmont s’il devait y avoir assaut. A moins que je n’use de notre flotte et aille chercher quelque victoire aisée loin du front ? C’était possible, impériaux comme dorniens avaient trop peur pour nous engager. J’y pensais toujours alors que les aides me débarrassaient de mes mailles et de mes dernières pièces d’armure. Un autre valet m’indiqua que les nouvelles servantes de mon épouse étaient arrivées ; toutes venues de Villevieille et Hautjardin, venue que j’avais demandée depuis longtemps à l’intendant de mon père, toujours nominalement en charge de nos domaines. Il était temps qu’Eren ait une suite digne de ce nom, sans ces pirates pouilleux et crasseux qui traînaient dans son giron.


J’allais donc d’un pas vif, mes bottes de monte claquant contre le parquet de la régie portuaire. Le bois massif n’était pas suffisant pour absorber les chocs de ces cuirs, tant mon pas était rapide. Depuis que j’étais marié, je me lançais dans chaque sujet, dans chaque devoir, avec une vigueur renouvelée par la perspective de voir enfin mes plus grandes ambitions se concrétiser, après tout ce temps. J’entrais dans la grande salle de la régie, dont le bâtiment me servait de quartier général car il dominait tout le port. Une douzaine de jeunes femmes étaient présentes. Mais j’en reconnus bien vite une. Kayla ? Wayla ? Wylla. C’était Wylla. Une pauvre gueuse sans le sou, qui avait eu besoin de menue monnaie pour faire soigner son grabataire de père. Je lui avais donné cette obole, contre une nuit de purs délices. Son corps avait dû en porter les stigmates des jours durant. C’était trois mois plus tôt, avant mon départ en ambassade pour l’Ouest. Et la revoilà. Sait-on ? Un regard vers l’intendant, qui n’a pas l’air de comprendre. Ce n’est pas une embuscade, mais un hasard qui n’en est pas vraiment un ; les serviteurs ont l’habitude d’être prêtés et il n’est pas rare que l’un d’eux serve plusieurs familles de la cour au long de son existence. Je leur livre un petit discours sur ma famille, sur mes habitudes, sur le nom des Hightower et son lustre passé et futur. Je leur demande à chacune le nom, et demande à l’intendant de les répartir. Avant qu’elle ne parte, je fais signe à un de mes soldats de retenir Wylla, et lorsque la dernière servante sort, le soldat referme la porte derrière lui. Je me rapproche d’elle.




| Dites-moi, ma jeune amie. A quel point savez-vous garder un secret ? |




We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyMar 2 Jan - 22:02

Mon regard se perdit un long moment sur le nouveau paysage qui s’étendait à perte de vue. Pas si nouveau que ça … Mais malgré tout … Il changeait de celui de Villevielle. Le voyage avait été éprouvant, mais quelque part j’étais heureuse de changer d’air, j’en avais besoin. Je supportais de moins en moins ma mère et mon père. Je jetais un regard à mon ventre et mes mains se crispèrent sur le tissu simple de ma robe. Maudit graine trop solide pour simplement être chassé par le thé de lune. Et je n’avais pas le courage de chuter dans les escaliers pour m’en débarrasser. Je tendis la main comme pour caresser un rayon de lumière dans laquelle dansaient des particules de poussières. Cela avait quelque chose d’apaisant. Du coin de l’œil je regardais les autres se préparer sans parler. Je les connaissais tous plus ou moins de nom, celle dont je m’étais le plus rapprochée était Fiona, étourdie, parfois maladroite, mais ce n’était pas important.

Je pivotai en entendant la porte s’ouvrir. Je me redressai , et dans un geste devenue une vraie habitude, je lissai le devant de ma robe qui cachait parfaitement bien mon petit début de ventre. Je priais pour que Manfred ne vienne pas en personne nous voir. Pas que je n’aimais pas ce Lord, grâce à lui j’avais eu assez d’argent pour soigner mon père, mais … J’avais eu grâce à lui des marques sur mon corps pendant une longue semaine, et ce qui me poussait dans le ventre. Je glissais derrière mon oreille, une de mes mèches de cheveux qui échappait à mon chignon. De bout, je suivis les autres serviteurs jusqu’à la pièce et attendis.

Mon cœur rata un battement en voyant le seigneur arriver. Comme les autres, je fis une profonde révérence. Ne te souviens pas de moi … Ne te souviens pas de moi … Ne te souviens pas de moi … J’écoutais son discours sur les valeurs des Hightower, de tous les serviteurs, j’étais sûrement la plus ancienne, j’avais commencé à travailler à l’âge de six ans pour eux, et mon fiancé avait donné quelque part sa vie pour eux. Alors leur valeurs, je les connaissais bien. Son histoire, et les habitudes de Manfred, moins, alors j’écoutai un peu plus sur cette partie là. Mais le reste, j’entendais sans problème ma mère réciter tout cela dans un souffle. J’espère vraiment que pour la répartition je serais loin du roi, je n’ai pas envie qu’il sache … Pour les autres, l’enfant qu eje porte est celui de mon ancien fiancé. Je restai dans le rang, servante parmi tant d’autres, je dis simplement mon nom. Wylla.

C’est finit. Je pouvais juste suivre les autres et oublier le seigneur, et … Ah … Visiblement non. Je devais rester ici. Il m’avait reconnu. Je ne voyais que ça. Je n’aimais pas la poigne du soldat sur mon bras, mais il me lâcha et disparu vite. Fils de … Respire Wylla, ça va aller. Je continuais de regarder mes pieds, il avait déjà eut ma virginité, je n’avais pas envie de lui laisser ma tête. Je levai juste très légèrement la tête pour le regarder s’approcher. Même après l’avoir vu sous des angles assez … particuliers, il n’empêche qu’il demeurait très impressionnant, comme un grand chat particulièrement friand de jeux cruel avec les souris, et j’étais une souris très appétissante. Je ne bégayai pas comme certaines, mais je parlais doucement.

« Je suis une tombe pour les secrets mon seigneur, si on m'en confit un, il ne quitte pas mes lèvres sans l'accord de celui qui me l'a confié … Que puis-je faire pour vous ? »

Je n’avais pas très envie qu’il me propose une autre nuit avec lui. Pas que je n’avais pas du tout aimé la première passé avec lui, j’avais réussis à certains instants à éprouver du plaisir, mais conserver des marques sur ma peau … Ce n’était pas facile à cacher lorsqu’on se lavait. Je restais droit, la tête incliné vers le sol, disponible pour lui obéir. Je n’étais qu’une servante, j’étais faîte pour obéir. Je n’avais pas de mot à dire sur les ordres de mes maîtres. Et au pire … si vraiment il veut une autre nuit … l’argent servira pour confier l’enfant à mon oncle. Simplement. J’espérais simplement passer pour calme devant Manfred.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyVen 5 Jan - 22:24

J’avais parlé d’un ton neutre, sans émotion. Mon regard était perçant, sérieux, je la dévisageais ouvertement, sans vergogne et sans réserve aucune. Dans le même temps, je la jauge. Est-ce qu’elle a peur ? Oui, un peu. Son regard s’affole un court instant, et je l’impressionne, je le vois bien. Elle a dans le fond de ses prunelles sombres la peur du vide, de l’inconnu, et de l’obscurité. Elle a déjà pu voir quelles noirceurs habitaient mon âme, ou en a eu, du moins, un terrifiant avant-goût. Jeune, alerte et reposé, j’avais la mémoire et l’esprit vif ici à Solfoyer, plus que jamais sur le qui-vive. C’était peut être la perspective de bientôt ceindre une couronne, tandis que mes rêves se trouvent tous à portée de main. Il ne me reste qu’à m’en saisir. Je me rappelle donc bien de la jeune femme. Une servante de ma sœur, ou du palais en tout cas. Une dont j’avais su que le père était malade, et avait besoin de potions, d’onguents, et qui avait besoin d’argent. A l’époque je cherchais à évacuer tous mes démons avant de partir pour l’Ouest. Je l’avais souillée en laissant s’écouler en elle, sur elle, les ténèbres qui m’habitaient. Je ne l’avais pas tuée ; ce n’était pas le contrat que nous avions passé. Argent et conseils sur les plantes médicinales, contre l’usage temporaire de son corps, avec sa santé comme seul impératif. Cela ne m’avait pas empêché de laisser ma marque sur elle, dans son corps meurtri, et de m’être assuré qu’elle avait son thé de lune. Rassasié, j’avais su tenir de longues semaines avant de succomber à nouveau, ici à Solfoyer, lors de mon retour.


La jeune femme soutient mon regard et parla d’une voix douce, maîtrisée comme elle pouvait. Et elle se fait innocente, tout en sachant très bien maintenant de quoi nous parlions ; il ne pouvait pas y avoir le moindre doute.



| Alors vous ne parlerez jamais de quiconque du fait que nous nous connaissons déjà. Jamais non plus de ce que nous avons fait ensemble à cette occasion. Jamais. A personne. Ni vos camarades, ni vos parents, et encore moins dame mon épouse. |


Je me penche en avant, vint souffler à côté de son oreille.


| Sinon, votre gentil géniteur boira sa fille dans sa dernière potion. Est-ce bien clair ? |


Je croise les mains dans le dos et la contourne, regardant autour de moi d’un air arrogant.


| Vous sentez-vous capable de travailler pour moi dans ces circonstances ? |




We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptySam 6 Jan - 10:58

J'avais l'impression d'être en face d'un énorme chat, qui s'amusait follement avec la petite souris que j'étais. Je n'aimais pas ça, pas ça du tout. Je refusais à montrer que j'avais peur, mais j'avais l'impression que cela se voyait à des centaines de lieux à la ronde. J'essayai de calmer les battements de mon cœur en respirant profondément, ça va aller … Je n'ai rien dis à personne et je ne le dirais jamais, il n'avait aucune raison de vouloir ma mort. Qu'allait-il me demander ? Que pouvait-il me demander encore cette fois ? Je levais les yeux vers lui lorsqu'il annonça sa requête, j'aurais pus en rire, si sa menace n'avait pas eut l'effet d'un fluide glacial qui se rependit dans mes veines et qui me pétrifia sur place. J'avalais péniblement ma salive avant de répondre

« … J … Je n'en avais jamais eu même la pensée mon seigneur … Je vous jure que je ne dirais jamais rien à la moindre personne … »

Sauf si cela pouvait me sauver éventuellement la vie un jour … Mais ce n'était même pas sûr, voir carrément impossible. J'avais réussis à lui jurer que je ne dirais jamais rien en le regardant droit dans les yeux. S'il ne me croyait pas … Je n'avais plus beaucoup d'autres choix. De toute façon, s'il y avait des seigneurs qu'on pouvait faire chanter, ce n'était clairement pas le cas du seigneur Manfred, à moins de vouloir finir en tout petits morceaux dans une potion qu'on donnerait à un être chère. Je passais mon tour et préférais me faire couper la langue. Que je n'aimais pas qu'il me tourne autour comme cela … Une proie voilà ce que j'étais pour lui. Je repris une bouffée d'air pour lui répondre.

Le servir sous ces conditions ? Pauvre petit roi … Ce n'était pas comme-ci j'avais le choix. J’avais besoin d'argent pour mon enfant … Et d'argent tout court, hors travailler pour les familles hautes placée … rapportait pas mal d'argent. Et puis on voyait quelque part du pays comme ça. Du moment qu'on ne se mêlait pas de politique … on pouvait vivre longtemps.

« Je peux travailler pour vous dans ces circonstances mon seigneur. »

Je l'avais affirmé d'une voix calme et posée, croisant de nouveau son regard. Je ne laisserais pas ma place de servante au près des hauts placés pour rien au monde. Il valait mieux être là que s'occuper uniquement des cuisines ou de laver le linge, je l'avais déjà assez fait plus jeune. Ma position était théoriquement enviable. En pratique … si je pouvais au maximum éviter Manfred je ne disais pas non. Je ne savais même pas qui j'allais servir. Avec de la chance je rafistolerais juste des robes, sinon au pire je serais directement sous le nez de Manfred. Je me rendis compte que je serrais la jupe de ma robe comme une bouée de sauvetage. J'ouvris les main et relâchais le tissus. Il n'allait rien te faire. Pour l'instant.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyMar 9 Jan - 13:27

Je la testais et affrontais frontalement la situation, prêt à trancher dans le vif si le besoin s’en faisait sentir. Je la menaçais, mais c’était au-delà de la menace, qui n’était jamais qu’un risque plus ou moins concret lorsque l’on enfreignait une règle. Plus qu’une règle, aujourd’hui, c’était une nécessitait bien tangible pour nous deux, et plus qu’une menace, c’était une promesse que je lui faisais, ça allait bien au-delà du simple risque, c’était un automatisme, un réflexe conditionné et structurant qui allait encadrer nos relations avec la servante pour un moment. Le plus simple serait sans aucun doute de la faire disparaître pour de bon, mais d’un autre côté… Cela risquait d’éveilleur quelques soupçons et je ne pouvais pas prendre de risques inconsidérés ; l’expérience m’avait depuis longtemps appris que le meurtre était le remède aux problèmes les plus insolubles, mais qu’il était également dangereux d’y recourir. Il y avait deux risques, celui d’être découvert, et celui que la réaction qu’il entraîne soit plus violente et diamétralement opposée à ma propre action. Bref. Je parle d’une voix douce, calme.


| Alors continuez de ne guère y penser. Jamais. Et peu importe à qui. Je pense que nous nous sommes compris. |


J’aimais sentir sa peur. Cela me donnait le sentiment de contrôle dont j’avais eu besoin toute ma vie, depuis les cauchemars adolescents qui avaient suivi ma guérison miraculeuse. L’enfant que j’avais été avait été tué, abattu par la maladie, mais les potions des mestres avaient suffi à me remettre d’aplomb, à faire se redresser quelque chose à défaut de quelqu’un. Fugaces, des images de nos ébats affleurèrent ma mémoire et cela contribua à faire revenir le monstre à la surface… J’avais envie d’elle, encore. Pas envie par passion, mais par besoin. J’avais envie de la malmener, et d’exsuder tout ce mal qui m’habitait. J’avais envie de laisser libre cours aux pulsions ténébreuses qui m’occupaient parfois l’esprit, lorsque le travail ne suffisait plus à les tenir éloignées. Je hochais la tête quand elle indiqua vouloir continuer à travailler. Elles le voulaient toujours, malgré la douleur et l’horreur, en dépit du dégoût. Elles le voulaient toujours, parce qu’elles en avaient besoin. Je me rappelais de la spécificité de celle-là.


Je retourne face à elle, inspire profondément et la dévisage.



| Comment se porte votre père ? Les potions et onguents que je vous avais conseillés ont-ils été efficaces à le soulager de son mal ? |




We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyMar 9 Jan - 13:59

Je n’aimais pas la saveur désagréable de la peur sur ma langue. Et j’avais la détestable impression d’avoir du mal à respirer. Mais je regardais devant moi en essayant de ne rien laisser voir par le seigneur. Il n’avait pas compris … S’il n’avait fait que ce qu’il m’avait payé pour faire je n’aurais pas ressentis autant de peur, c’était à cause de ce qui poussait en moi que j’avais peur. Je me demandais furtivement si je disparaissais, qui à part ma famille s’en rendrait vraiment compte ? Est ce que la reine Tricia … Non, elle avait bien des choses à penser. Mais son frère lui n’avait pas compris que je ne dirais jamais rien, autant pour me protéger moi que pour l’enfant, s’il survivait, que j’allais avoir. Lui il devait disparaître et rester loin de la cours. Surtout car mon fiancé et Manfred ne se ressemblaient en rien. Il avait été grand, blond, les yeux verts, un petit nez en trompette et des tâches de rousseurs, Manfred était … Quelconque. Je n’avais pas d’autres termes. Banal, habillé comme un serviteur il passerait inaperçu. Sauf son regard.

Mon regard transperça les murs et mon esprit s’envola un instant vers la Ferme de mon oncle pour calmer les battements de mon coeur qui menaçait de me briser la poitrine. Du moins c’était l’impression que j’avais. C’était très désagréable. Manfred se positionna devant moi, et je sentis presque son souffle me balayer la figure, je n’aimais pas qu’il me regarde de la sorte, comme s’il pouvait lire dans les moindres recoins de mon âme, qu’il pouvait capturer la moindre pensée qui passait derrière mes yeux, je pris sur moi et soutiens son regard en relâchant une nouvelle fois le tissu rapeau de ma robe. Oh … Il se souvenait de mon père ? J’étais étonnée, et je le laissais transparaître. Moi qui pensais qu’il ne s’en souviendrait pas, que cela n’avait été qu’un détail dans son esprit, quelque chose de négligeable. Je ne savais pas comment prendre ça, soit il voulait absolument garder un moyen de pression, dont il n’avait pas besoin, une servante obéissait à son maître, surtout quand son maître était Manfred, soit … Je ne savais pas et je ne voulais pas savoir. Je fis une révérence polie  pour le remercier, avant de répondre :

“ Mon père se porte comme un charme, je vous remercie. Ce que vous m’avez conseillé a parfaitement soulagé son mal, et bien plus rapidement que tout ce que nous avions tenté avant, je ne vous en remercierais jamais assez. “


Et je ne te maudirais sûrement jamais assez pour ton bâtard. Je sentais qu’il avait une idée derrière la tête et je n’aimais pas du tout son regard, mais je réussis à le soutenir quelques secondes avant de baisser les yeux. J’imaginais un instant mon fiancé près de moi glisser une fleur dans mon corsage et déposer ses lèvres sur les miennes dans un baiser papillon. Tout irait bien. Tout irait bien. Je n’avais rien à me reprocher, il n’avait rien à me reprocher ! Je n’avais absolument rien demander . Enfin … Sauf s’il  voulait absolument trouver la petite bête. La seule chose que j’aurais pus faire de mal c’était éventuellement d’être ici. Et je n’avais rien demandé ! Pouvait-il me reprocher ça ? Euh … je n’avais pas envie de savoir. Mais je pense qu’en revanche il trouverait vite comment je devrais le remercier comme il se doit ….


Dernière édition par Wylla le Dim 14 Jan - 17:57, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyDim 14 Jan - 17:38

J’allais bientôt repartir pour la guerre et il était clair pour moi que je devais quitter SOlfoyer, mais seulement une fois que les choses seraient bien en ordre, à leur place, que je puisse aller guerroyer, et vaincre, de façon totalement sereine. Je devais faire en sorte aussi, qu’Eren puisse avoir le contrôle plein et entier de son environnement, mais que son environnement la contraigne malgré tout à ne pas faire trop de bêtises, ou à prendre des décisions trop hâtives. Je devais aussi prendre mes dispositions pour que ma sœur ne commence pas à ébruiter par avance nos petits accords, cela pouvant me causer du tort et mettre en péril aussi bien ma conquête du pouvoir que son équilibre prochain. Ce n’était pas facile ; je trouvais que le monde d’homme était bien plus facile à diriger, à anticiper, à calculer, que celui des femmes où leur fichu caractère et leur inconséquence chronique pouvait toujours tout remettre en question.


Je parlais avec la jeune servante. Pas par envie, pas non plus parce que je voulais en faire mon amie ou mon soutien, mais bien parce que je désirais avant tout qu’elle soit maîtresse d’elle-même et du petit secret pour laquelle je l’avais payée. L’interroger sur son père avait deux visées, différentes mais néanmoins complémentaires. La première était de l’effrayer, la seconde était de lui faire comprendre qu’elle avait bien plus à gagner à tenir parole et à ne jamais en parler à personne. La peur plus le besoin, c’était un cocktail bien suffisant pour s’acheter une fille de rien, une simple servante qui n’avait que sa voix –heureusement et malheureusement- pour se montrer dangereuse. Elle m’explique que son géniteur se porte bien et qu’il va mieux que jamais.


Elle ne « m’en remerciera jamais assez ».



| Il risque néanmoins la rechute, ce genre de mal persiste toujours dans le temps. Si la première fois ne vous a guère découragée, il y a moyen que je vous rétribue de la même façon. J’ai, vous vous en rappelez, quelques nécessités du corps comme de l’esprit qu’il me faut combler, à intervalles réguliers. Si vous restez prudente et consciencieuse, il y a de l’argent à la clef. |


Je la couvais maintenant d’un regard malsain. Eren ne pouvait pas tout connaître, et pas non plus tout encaisser. Le sexe avec elle était satisfaisant, mais son caractère l’empêchait de tout m’accorder, et son corps avait aussi ses limites. Abîmer une femme du peuple serait un excellent expédient pour mes besoins, et quelque chose de socialement relativement commun. Si elle savait garder un secret, il y a avait en plus la possibilité de pouvoir rester discret.





We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyDim 14 Jan - 18:11

Je m’efforçai de rester calme et maîtresse de moi-même. Face à un homme comme Manfred ce n’était pas des plus facile, mais j’apprivoisai ma peur, elle était toujours présente, mais parfaitement sous contrôle. Enfin … Plus ou moins. Disons que j’arrivais à soutenir le regard du seigneur en face de moi sans le baisser toute les dix secondes. Il me surprenait et pas dans le bon sens : j’aurais préféré qu’il m’oublie, que je ne sois qu’une ombre le temps d’une nuit qu’il aurait oublié au milieux de ses responsabilités et que jamais ses yeux ne se reposent sur moi. Mais les Sept étaient joueurs et ils aimaient mettre un père devant ses responsabilités. Ah … la blague.

Je me sentis pâlir lorsqu’il affirma que mon père pouvait connaître une rechute. Il n’y survivrait sûrement pas ! Pas mon père ! On m’avait arraché mon fiancé, ô dieux … Pas mon père … pas mon père je vous en supplie. Je l’adorais. Peut-être plus que ma mère. Je me souvenais quand il tressait des rubans dans mes cheveux, ses mains caleuses qui passaient dans mes cheveux, son sourire fatigué après une journée de travail. C’était un grand homme calme, aux grandes mains fortes, capable de calmer le plus orageux des étalons, il s’était occupé toute sa vie des chevaux et j’adorais sa manière nonchalante de croquer les pommes comme eux. Je ne laisserais pas les Sept me l’ôter. J’aimais trop mon père pour le perdre.

La suite du discours du seigneur me fit fermer les yeux un instant. Ce n’était pas une proposition d’aide. Clairement. Je pris une profonde inspiration, mes mains serraient en poings. Il n’y avait qu’une chose à dire une seule. Ça me dégouttait, il me dégouttait, mais si mon père avait besoin de soin, si l’enfant, que j’avais pour l’instant dans mes entrailles, avait besoin de soin, j’avais besoin d’argent. Je repensais à la dernière fois. J’avais réussis, alors que cela avait été ma première fois , à trouver quelques fragments de plaisir, je devais bien pouvoir faire de même lors de cette seconde fois non ? Je chassai encore plus loin la peur et invoquai l’image de mon père souriant. Il fallait que je le préserve … Et peut-être que s’il mes parents pouvaient aller à la Ferme avec mon oncle ça serait mieux … Il faudrait que je leur en touche un mot. Je rouvris les yeux et plantais mon regard vert dans celui du seigneur

« Quand et où mon seigneur ? »

Il n’y avait rien d’autres à dire ou demander. Il attendait simplement cela comme réponse. Je n’allais certainement pas décliner son offre, les seigneurs n’aimaient pas qu’on leur dise non. Et j’étais presque sûre que mon châtiment, si je disais non, serais le même que si je trahissais mon serment. Et … curieusement je n’avais pas du tout envie de finir découpé en morceaux.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyLun 15 Jan - 22:03

Et voilà, ça enflait à nouveau.


Les spires du démon qui me serrait le cœur, qui me le possédait tout à fait, sans me demander mon avis, sans non plus me laisser le loisir de résister. Je fais ce que je peux, mais déjà mon cœur bat plus vite, mon rythme cardiaque s’accélère et mes poumons s’emplissent à intervalles rapprochés. Je n’en montre rien, mais je n’en pense pas moins. Je l’imagine déjà, totalement soumise au moindre de mes caprices, à mes outils autant qu’à moi-même. Je sais que je devrais sans doute courir rejoindre ma femme, l’attirer à moi sans vergogne et lui montrer qu’elle était à ma disposition que moi à la sienne, mais le monstre en moi a toujours aimé la facilité, autant que j’aimais de mon côté les challenges et les défis. Il me fallait sans cesse concilier les appétits de l’une et l’autre partie de mon âme, autrement je ne manquerais pas de me retrouver à genoux, gémissant les horreurs incohérentes qui me traversaient l’esprit lorsque je ne voyais pas la crise venir, et qu’elle m’emplissait chaque parcelle de mon esprit, et sillonnait, emprisonnait et captait, chaque recoin de mon âme. C’était ainsi.


La jeune femme n’essaie même pas de résister, pas une seule seconde. Son hésitation n’en était pas vraiment une. Comme toutes les formes de bétail au monde, le petit peuple était soumis à ses propres appétits, et le sien était l’argent, cet argent si vital qu’il l’empêchait autrement de réfléchir et de se préserver. Ca et sa dépendance à sa propre famille aux gens qui avaient structuré sa vie et à qui elle ne devait finalement pas grand-chose, en dehors de la médiocre consistance de sa vie, et la pâleur de ce qui l’attendait à l’avenir. Je m’humecte les lèvres, quand elle lâche enfin son assentiment.



| Ce soir vers dix heures, dans mon bureau de la régie. Vous viendrez me porter mon souper, et vous serez le hors d’œuvre de ce repas sur le pouce. Ce sera la seule et unique fois où nous nous verrons avant mon départ pour la guerre ; mon absence vous servira de test. Et si vous faites l’erreur infâme de dévoiler quoi que ce soit à qui que ce soit, mon épouse elle-même se fera un manteau de votre peau. Vous m’avez bien compris ? |





We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyMar 16 Jan - 7:50

« Tout est parfaitement clair mon seigneur. Ce soir dix heures au bureau de la régie avec votre souper. Et le silence absolu. »

Je fis une profonde révérence avant de me diriger vers la sortie de la salle. Il n’avait pas encore comprit que je n’avais vraiment aucun intérêt à le dire ? Vraiment aucun ? Et qu’il pouvait mourir je ne le dirais à personne et que j’emporterais ça dans ma tombe ? Du moins j’espérais vraiment que je puisse la garder jusqu’à la tombe … Si on me torturait je ne donnait pas chère de mes secrets. Mais en tout cas le siens serait parfaitement à l’abri pour l’instant. Je tenais vraiment à ma vie et à celle de mes proches. Je fis une dernière révérence avant de sortir de la salle.

Si je m’étais écoutée, je me serais adossée à la porte ou au mur pour pousser un profond soupire, ou pleurer un bon coup au choix. Mais à la place je pris une profonde respiration. Je ne devais pas craquer ! Je repris ma route dans les couloirs pour l’instant inconnu, j’avais besoin d’un tout petit peu d’air frais avant d’aller prendre mes tâches pour le reste de la journée. Manque de chance Fiona me sauta dessus au détours d’un couloir et m’appris que j’étais maintenant la servante personnelle d’Eren … Ah ! Ah … Et quand elle me demanda pourquoi Manfred m’avait retenu si « longtemps » je haussais les épaules, en déclarant qu’il savait que j’étais au service de son épouse et qu’il m’avait fait une liste longue comme le bras de ce que je devais faire ou ne pas faire. Fiona hocha la tête l’air satisfaite.

Dans la journée j’effectuais ce qu’on me demandait exactement comme d’habitude, mais je pus me poser une paire d’heures en après-midi, devant les cuisines, à profiter du soleil. Un jardinier vient discuter également un petit moment avec moi avant de repartir l’air joyeux. En voilà que j’ai visiblement rendu heureux sans le savoir. Je me massais les jambes pensive, je n’avais pas envie d’y aller ce soir, vraiment pas envie, mais si je disais non, j’étais sûre que je ne finirais pas la semaine. Ah … Je me frottais les yeux avant de bailler et de me redresser pour retourner travailler. L’après-midi était plus calme, simplement quelques tâches de coutures et miracle des sept, j’eus même le droit à une courte sieste d’une heure.

Le soir tomba et avec les inquiétudes liés à mes tâches. Le temps passait à une vitesse folle et il fut bientôt l’heure de porter le plateau à Manfred. Pas étonnant que j’en reçoive l’ordre, j’étais la dernière dans la cuisine à finir vaguement mon repas. Je pris le plateau en regardant avec envie le pain blanc, la viande grillée et les légumes luisant de peur. Le tout avec un pichet de vin. Je montai jusqu’au bureau, frappai et attendis qu’il m’ordonne de rentrer. Mon regard était toujours fixé sur le plateau, je refermais la porte derrière derrière moi et m’avançai jusqu’au bureau.

« Votre repas mon seigneur. »

Je reculais ensuite jusqu’au mur pour pouvoir le laisser manger tranquillement. J’avais l’impression de ne plus qu’être une poupée sans âme avec lequel on jouait tranquillement, c’était peut-être tout aussi bien que je m’éloigne un peu de mon propre corps. Mais la peur était toujours là, bien présente au fond de mes entrailles. Je ne devais pas la montrer.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyMer 17 Jan - 20:49

La servante sait où est sa place, elle sait aussi qu’elle est coincée et donc, qu’elle est obligée désormais, de me succomber. Elle n’a plus vraiment le choix. Elle ne l’a jamais vraiment eu non plus. Elle confirme mes paroles, elle me reprend presque mot pour mot, comme pour me convaincre, ou se convaincre elle-même, de son propre assentiment à tout ce qu’il se passera ensuite. Elle n’a pas vraiment choisi d’être ici, d’avoir été recrutée. Les gens étaient transbahutés comme les marchandises, réquisitionnés ou choisis par les puissants, obligés d’assumer quoiqu’il arrive une position, une envie même, qui n’était pas forcément la leur. Qu’importe le choix de la lie, son destin ne lui avait jamais appartenu et si l’on disait qu’au-delà du Détroit les gens étaient libres de s’élever dans les classes sociales, ce genre de système me faisait frémir de dégoût.


Je coule un regard concupiscent dans le décolleté de la servante, vue qui diffusa rapidement une certaine chaleur dans mon bas-ventre, tout en irriguant mes veines d’un poison presque acide, dangereux dans tous les cas, qui ne pouvait que m’amener à faire une bêtise. Je hoche la tête, alors qu’elle fait la révérence.



| Ne soyez pas en retard. |


Ce n’était pas qu’une demande, pas non plus qu’une bête formalité. C’était un ordre. J’arrivais à me remettre au travail tout l’après-midi, convaincu et conscient que les choses ne pouvaient plus qu’aller mieux, sitôt que j’aurais pu relâcher le monstre… Avant de partir, c’était important. A moins que je ne puisse me retrouver en tête à tête avec quelques prisonnières dorniennes, ce qui pourrait m’ouvrir à quelques horizons de souffrances et d’explorations anatomiques encore inédites, puisque je n’aurais jamais à me retenir ou quoi que ce soit d’autre, avec ces chiennes qui avaient sans doute déjà dû subir le courroux de nos hommes sur le front. Qu'importe, je verrais plus tard. J’avais déjà cette gueuse sous la main et j’avais développé un grand ascendant sur elle, de deux manières. Je travaillais avec ardeur à la tâche, essayant de me rendre le plus rapide et efficace possible pour m’accorder sereinement cette friandise, cette petite récréation avant de regagner la couche conjugale. La jeune femme finit par revenir, déjà. On m’annonce mon repas. Je hoche la tête, et dis au garde qu’il peut aller se coucher, que ceux postés en faction à l’entrée suffiront. La jeune beauté m’annonce mon repas, mais je lui offre un mince sourire.


| Ma viande va-t-elle se couper toute seule ? Et le vin, je dois me le servir aussi ? Je suis sûr que vous avez à cœur de tout faire pour assurer les soins de votre père… |


Et voilà, la grande créature de ténèbres avait totalement pris possession de moi. La soirée finirait comme cette viande ; saignante.




We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyMer 17 Jan - 22:14

Il y avait des jours où j’avais l’impression que les nobles n’étaient que de grands enfants à qui il fallait tout passer et tout faire sans jamais poser la moindre question. Comment en étais-je arrivée là ? Ah oui … pour mon père. Je respirais profondément pour éviter à mon cœur de s’emballer. Il ne me tuerait pas. J’aurais mal mais je savais grâce à la dernière expérience que je pourrais en retirer un peu de plaisir. Rien qu’un peu. Et qu’ensuite je pourrais aller dormir. M’accorder quelques heures d’oublis avant d’aller servir ma maîtresse. Ma nouvelle maîtresse. Cela allait me changer d’avec la reine Tricia. Je n’avais pas été en retard pour son frère, je ne le serais pas pour sa belle-sœur.

Je fixais l’assiette de l’homme, puis son gobelet. J’aurais aimé attendre avant de devoir m’approcher déjà de lui. Mais … Il avait donné un ordre en plus de menacer quelques part mon père, je devais obéir.

« Pardonnez moi mon seigneur, je le fais immédiatement. »

Je quittais le mur si solide et si rassurant pour m’approcher de l’homme en évitant au maximum son regard. Je lui coupai sa viande et lui remplis sa coupe d’un vin d’un beau rouge grenat. D’un geste sur je relevai la carafe sans renverser la moindre goute et je me postai à sa gauche deux pas en arrière. J’espérais qu’il mange son assiette et qu’il la sauce même avant de s’occuper de moi, je voyais les volutes de fumé monter du plat chaud, qui en plus de me donner vaguement faim me rappelle d’une possible brûlure selon ce qu’il décidait.

Je me demandais comment je faisais pour quelque part être alléchée par les odeurs de nourriture montant de l’assiette de Manfred avec ce poids que j’avais dans l’estomac. Même si l’enfant n’était pas vraiment encore lourd. Quelque part j’étais soulagée qu’il mange, peut-être qu’il aurait un tout petit peu moins faim ? Une partie de moi se moqua de ma naïveté : ce soir il sustenterait deux sortes d’appétits et j’étais le plat de l’un d’entre eux. Peut-être qu’en essayant de me faire discrète … Non, il savait que j’étais là, il profiterait je le savais. Moi qui avait cru pouvoir accepter l’idée que je ne pouvais plus rien faire … Je me trompais lourdement. Il allait encore me falloir du temps. Mon regard se promena dans la pièce pendant le repas du seigneur près de moi. Je tenais fermement la carafe entre mes mains, comme un bouclier. Pourquoi faire ? Je le jetterais dès qu’il me l’ordonnerait … Avant de sûrement me jeter moi-même sur le bureau, cela n’allait clairement pas être des plus confortable. Mais je n’étais pas là pour mon plaisir mais bien le siens. J’eus une simple pensée : qu’il ne déchire pas ma robe. Je n’en avais pas beaucoup et m’en racheter une couterait cher dans mes économies … Mais en même temps je n’étais pas sûre que la déchirer était dans ses avantages, on pourrait poser des questions. Une nouvelle pensée idiote me traversa l’esprit et je ne pus retenir un sourire. J’avais mal aux jambes mais bientôt au vu de ce qu’il allait me faire je pourrais les reposer un peu … C’était déjà ça. Je me penchais à nouveau pour lui servir du vin. Prends ton temps pour manger s’il te plaît … prends ton temps …
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyDim 21 Jan - 19:30

Quelle servante en carton-pâte, vraiment, j’étais sensé faire tout moi-même ? Je ne voulais pas me salir ni les mains ni le visage et il y avait beaucoup de sauce à la crème, dans ce plat, sans compter que je n’avais jamais aimé perdre de temps. Et ce soir, c’était mon amusement qui devait primer sur tout le reste, c’était évident à mes yeux que le sien ne comptait pas, ou peu. C’était moi qui payait, après tout. Si elle ne le voulait pas, elle aurait pu refuser ma proposition. Elle ne l’avait pas fait, elle était donc forcée d’assumer. Ce n’était pas moi qui l’avait mise dans cette situation. Ou plutôt, qui lui avait forcé la main.


Etait-ce vrai ? J’avais menacé son père, malgré tout. Soit, je ne pouvais pas le nier. Serais-je allé jusqu’à occire moi-même le vieux ? Rien n’était moins sûr, et je devais maintenant me montrer plutôt circonspect ; je n’aurais jamais eu besoin de m’impliquer personnellement dans la fin du vieil homme, tant il était évident à mes yeux qu’il était atteint d’une pathologie qui le tuerait sans mon aide, à coup aussi certain que l’était la pluie un soir d’orage, c’était quelque chose qu’on ne pouvait pas empêcher ; tout juste pouvait-on tenter de s’en prémunir provisoirement, mais on finirait mouillé malgré tout. La jeune servante comprend où je veux en venir, et elle acquiesce en s’excusant, bien disposée à me servir mais sans pour autant trop s’approcher… Je la laisse faire, et la regarde essayer d’enlever mon assentiment par le sérieux de son travail. Je la gêne, je le vois bien, mais son point de vue m’indiffère au plus haut point. Je la regarde couper ma viande et me verser une coupe de vin, dont je me saisis en me penchant en avant, disposé d’abord à me désaltérer à coup de raisin. Le vin laisse son goût dans ma bouche, visiblement un bon crû. Tant mieux.


J’ai toujours aimé jouir des petites choses.


Je goûte un morceau de viande. Cuite et préparée comme je l’aimais, pas encore froide, et la sauce était goûteuse. Je laissais de petits bruits de bouche appréciateurs s’échapper de mes lèvres alors que je rompais un bout de pain de mes mains pour m’aider à manger viande et sauce en grandes bouchées voraces. Entre deux coups de dents, je lâchais un :



| Dénouez-moi les épaules et le cou, j’ai travaillé sur ce pupitre toute la journée et les Sept m’ont rompu tout le haut du dos. |


L’ordre était inconditionnel.







We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyDim 21 Jan - 20:56

Je regardais du coin de l’œil Manfred … Je priais les sept qu’une urgence l’empêche de mettre ce qu’il souhaite faire à exécution … Je priais avec une véritable espérance que les Sept fassent quelques chose. Je n’aimais pas l’entendre manger, on aurait dit un animal. Mais j’étais payée pour assister à ça et sans rien dire de préférence. Du moment qu’il aime son repas, il prendra peut-être un peu plus de temps pour le manger, j’aurais sans doute encore un peu plus de temps pour moi. Même si j’en doute au vu du rythme de ses mâchoires. À peine eu-je le temps de penser cela qu’il ouvrit de nouveau la bouche.

Je ne savais pas vraiment dans quel ordre il souhaitait que j’exécute ses ordres … Mais puisqu’il avait donné les deux en même temps. Je respirais profondément en posant la cruche remplit de vin sur le bureau.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyDim 21 Jan - 23:56





We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyLun 22 Jan - 7:35

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyMar 23 Jan - 22:34





We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyMer 24 Jan - 9:10

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyMer 31 Jan - 23:06





We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyJeu 1 Fév - 7:12

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyLun 5 Fév - 20:30





We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyLun 5 Fév - 21:44

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyVen 9 Fév - 10:50





We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyVen 9 Fév - 15:13

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] EmptyVen 9 Fév - 22:40





We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Oath [Tour V - Terminé]   The Oath   [Tour V - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
The Oath [Tour V - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» Le reflet d'une perle au soleil [Tour I - Terminé]
» Le Grand Banquet [Tour I - Terminé]
» The Storyteller's Dreams [Tour II - Terminé]
» Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Le Bief :: Solfoyer-
Sauter vers: