AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Winter is coming - Mariage royal
MessageSujet: Winter is coming - Mariage royal   Ven 10 Nov - 0:01


WINTER IS COMING
ELEANOR & LES INVITES
Le jour se levait sur Vivesaigues. Eléanor sentait le corset lui rentrer dans les côtes. Elle avait le souffle coupé mais elle ne disait absolument rien, n’émettait aucune plainte. Dans quelques heures, elle serait une femme mariée. Mariée… Ce mot l’émerveillait autant qu’il l’effrayait. Non pas que son futur époux soit quelqu’un de terrible ou de déplaisant à regarder, loin de là. Mais il était froid, si froid… La jeune fille gardait son regard fixé dans celui de son reflet tandis que ses caméristes s’occupaient de sa tenue ainsi que de sa coiffure. Tout devait être parfait. Elle allait devenir Reine du Nord. Encore un motif d’inquiétude. Eléanor Tully n’avait pas été élevée pour devenir Reine. Mais à présent, son propre père était devenu, par la grâce de l’Empereur et l’Impératrice, Roi du Conflans libre. Elle ferait de son mieux.

Selon la tradition des Stark, mais également des Tully, l’union avait lieu au Grand Barral situé près de Vivesaigues. Eléanor avait répété toute la nuit ses vœux pour que sa langue ne fourche pas au moment fatidique. Elle continuait de s’observer. Ses cheveux avaient été tressés et relevés pour mettre en valeur sa nuque fine. Sa robe était magnifique, vert émeraude, une couleur qui se mariait à merveille avec sa chevelure auburn. Elle se tourna lorsqu’elle entendit la porte s’ouvrir. Son père, Lyham Tully se tenait devant elle, l’émotion se lisait dans ses yeux. Il se rapprocha d’elle et déposa sur ses épaules le manteau aux couleurs des Tully, truite brodée d’or sur le bleu océan. Eléanor était émue. Elle allait quitter Vivesaigues, quitter le Conflans pour le Nord froid et austère…

Le moment était venu. Elle sortit de ses appartements et rejoignit l’extérieur du château. Le barral se dressait, majestueux, au dessus d’elle. Tous les nobles du Nord, du Conflans étaient présents. Elle reconnut même Sharra Arryn, Reine-mère du Val. Impressionnée, Eléanor marchait d’un pas lent, le dos bien droit, la tête haute, affichant une confiance en elle qu’elle était bien loin de ressentir. Elle sentait la chaleur du bras de son père qui la menait jusqu’au tronc du barral. Devant le tronc se trouvait son promis ainsi que les familles de chaque côté. Elle adressa un léger sourire à Jon Stark. Son cœur battait la chamade. Thorren Stark rompit le silence, demandant qui s’avance pour se marier. Son père répondit :

Lady Eléanor Tully, une Dame accomplie et vertueuse. Et qui la demande ?

Thorren reprit la parole pour annoncer qu’il s’agissait de Jon Stark, Roi du Nord. Eléanor se tourna vers son futur époux. Ce dernier lui retira le manteau aux couleurs Tully et recouvrit ses épaules de celui aux couleurs des Stark. Elle était émue. Elle avait peur. Mais elle prit sur elle, lui adressant un doux sourire et laissa Jon déposer sur ses lèvres un baiser scellant leur union. Les applaudissements retentirent, les cris de joie. Eléanor sourit. Ils étaient mariés…
code by bat'phanie


SIX FOIS A TERRE, SEPT FOIS DEBOUT  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Famille, devoir, honneur
Messages : 94
Membre du mois : 54
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Tully
Famille, devoir, honneur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Winter is coming - Mariage royal   Ven 10 Nov - 22:26

Une dernière fois, Bowen vérifia sa mise, enlevant d’une pichenette un grain de poussière sur son pourpoint aux couleurs Glover, dont la belle mise jurait avec ce que l’on attendait d’un seigneur au fief ravagé. Une fois encore, le jeune homme remercia silencieusement Jeyne pour ce cadeau ô combien utile offert pour ses noces avec Maedalyn. Il se trouvait presque séduisant dedans, ce qui, le connaissant, était particulièrement rare, tant il était ordinairement peu sûr de ses atouts. Au moins ne dépareillerait-il pas en affichant la modestie de ses moyens au milieu de cette réunion hétéroclite qui allait assister aux épousailles entre Jon Stark et Eleanor Tully. Clairement, le Poing du Nord aurait préféré qu’une union de cette importance se passe à Winterfell … Enfin, les impératifs politiques étaient ce qu’ils étaient même si, après les pertes de Buron et le massacre de l’Ile aux Ours, une telle célébration lui paraissait presque incongrue. Peut-être parviendrait-elle pourtant à redonner un brin d’allant aux blessés ou aux proches de victimes de cette guerre, en leur montrant qu’un autre futur était possible, et que la jeunesse de deux royaumes, dont un si jeune, s’unissait pour un avenir meilleur.

Là demeurait du moins la théorie. Ce mariage, comme presque tous, était stratégique. Cela tous le comprenaient. Quant aux intéressés … Bowen avait cru comprendre des doutes exprimés par son roi lors de leur trajet entre Salvemer et les Jumeaux que l’une y était plus encline que l’autre. Après tout, rien de plus normal : voilà qu’on proposait à la Tully une couronne, un royaume ! Et un promis jeune, plutôt bel homme … Bon, honnêtement, qui ne sauterait pas sur l’occasion ? Alors que le futur marié pleurait encore une damoiselle pour qui il avait eu des attentions délicates, il aurait fallu être aveugle pour ne pas remarquer la tendresse qu’il éprouvait à l’égard de feue Willonna Reed. Mais telle était la loi en ce bas-monde : le deuil secret n’avait pas à être. Seul compte la lignée, le devoir. Tous le savaient, Jon le premier. Il lui faudrait composer avec son épouse sudière, et un jour, qui sait, parviendrait-il à lui offrir l’affection que la jeune fille pouvait désirer, au-delà du respect traditionnellement dû à la Dame de Winterfell. Au fond, c’était tout ce que Bowen espérait, pour l’un comme pour l’autre. Il ne souhaitait pas autre chose à Eleanor Tully que de parvenir à gagner l’affection de son futur époux, ce qui l’aiderait sans nul doute à obtenir l’appui des nobles nordiens, et donc à remplir sa charge de reine au mieux. Le choc culturel risquait d’être violent, de toute manière, sans parler du climat et de la religion ! Autant que cela soit adouci par l’existence d’une certaine entente avec son mari. Et peut-être que construire un foyer stable aiderait Jon à exorciser les douleurs de son enfance, et soignerait à terme son cœur malmené par le destin. En cette journée, c’était là tout le bonheur qu’il leur souhaitait.

Apprêté, sa barbe soigneusement taillée pour l’occasion, ce qui était passablement agréable après ces mois passés sur les routes du Conflans, il se dirigea vers les appartements de son suzerain, évitant la cohue des domestiques qui courraient dans tous les sens pratiquement paniqués par le monceau de tâches à effectuer en si peu de temps. Après tout, ils n’étaient là que depuis quelques jours à peine à Vivesaigues, avec en surplus la délégation ouestrienne et valoise ! Les pauvres ne devaient plus savoir où donner de la tête … Enfin, il parvint jusqu’à la porte de Jon, à laquelle il toqua. Une fois la permission obtenue, il entra et s’approcha du principal acteur de la soirée :

« Votre Majesté … Il est bientôt l’heure … »

Abandonnant le protocole rapidement, Bowen offrit une accolade amicale à Jon, avant de remettre machinalement les habits de son suzerain en place.

« Où est … ? »

Ses yeux s’attardèrent sur l’endroit où reposait le manteau Stark, qu’il prit dans ses mains avec moult précautions.

« Tout va bien se passer, Jon. Au pire, j’ai toujours mon cheval de scellé dans les écuries. »

Evidemment, la plaisanterie était uniquement destinée à détendre l’atmosphère, puisque tous deux savaient pertinemment que jamais un tel affront ne verrait le jour au sein de la maison du Loup. Pour autant, Bowen savait d’expérience récente à quel point ce moment pouvait paraître … comme déconnecté de la réalité, hors du temps.

« Je sais tout ce que cela peut avoir de … d’irréel. D’écrasant. Mais ce jour peut devenir une source de joie, envers et contre tout. J’espère sincèrement que les dieux béniront cette journée et qu’ils vous souriront à tous deux. »

Jamais le Glover n’avait été plus sincère qu’à cet instant. Néanmoins, il fallait y aller, aussi les deux jeunes hommes sortirent bientôt de la pièce, le Poing du Nord tenant toujours précieusement son fardeau, pour se diriger vers le Bois Sacré. Là, Jon prit place, Bowen derrière lui, dans l’ombre, comme toujours. L’endroit se remplissait. Il pouvait apercevoir les têtes couronnées, ses beaux-frères et son beau-père, quelques mètres plus loin, qu’il salua chacun d’un signe de tête avant de se promettre d’aller les voir plus tard. Il s’inclina évidemment devant Torrhen Braenyaron et les Tully, et adressa un sourire doux à Jeyne, et un d’encouragement à la mariée qui venait de paraître, sanglée dans une superbe robe la mettant en valeur comme il convenait.

La cérémonie commença, et l’espace de quelques minutes, Bowen se sentit transporté au cours d’une autre union, dans un autre temps qui lui paraissait si loin, tout d’un coup. Il se revoyait, à la place de Jon, en train de revendiquer Maedalyn, de la recouvrir délicatement du lourd manteau aux armes des Glover, remplaçant la Hache Cerwyn par le Poing ganté de mailles … Il se souvenait de l’émotion qu’il avait ressenti, de ses craintes à l’idée que sa désormais épouse ne parvienne à s’habituer à lui … Brusquement, il revint à la réalité alors que sa part dans l’événement se déroulant présentement était arrivée. Il tendit le manteau à Jon, qui put ainsi sceller son mariage en parant Eleanor Tully, désormais Stark, des couleurs du Loup. Puis il s’effaça. Et applaudit comme tout le monde quand l’union fut dûment célébrée … Désormais, pour le meilleur ou pour le pire, Eleanor Stark, née Tully, était sa souveraine, et la légitime Dame de Winterfell.



Through the darkness, we shall survive et rise again, stronger, because we are the Iron Fist, and we strike the ennemies of the North.




Spoiler:
 


Awards:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Glover de Motte-la-forêt, Seigneur du Bois aux loups
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nous levons le poing.
Messages : 237
Membre du mois : 41
Célébrité : Richard Madden
Maison : Glover
Caractère : Mélancolique ♦ Loyal ♦ Sans pitié ♦ Gestionnaire avisé♦ Rancunier ♦ Bon combattant ♦ Torturé ♦ Galant♦ Austère♦ Discret♦
Nous levons le poing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Winter is coming - Mariage royal   Sam 11 Nov - 12:09

Il lui avait semblé vivre tous les préparatifs dans une bulle, une bulle qui ne voulait surtout pas voir disparaître et ainsi le ramener à la réalité. Il n'avait rien contre la jeune femme, il n'était nullement ainsi, il exprimait même du respect à son égard. Cependant, Jon avait pu se rendre compte lors de leurs rares entrevues qu'elle n'avait pas reçu l'éducation nécessaire pour devenir la Dame de Winterfell et pourtant c'était ainsi le rôle qu'elle allait occuper à présent. Il y aurait de nombreuses choses qui allaient changer une fois qu'elle aurait rejoins la maison Stark, Winterfell et le Nord n'avaient rien des terres bien plus au Sud et bien plus agréable à longueur de temps. Il faudrait parer aux difficultés qui ne manqueraient sans doute pas de part l'opposition qui avait toujours existé entre le Nord et le Conflans, et d'autres nombreux détails plus ou moins importants qui inquiétaient véritablement le jeune roi. Il était un peu las aujourd'hui et il n'avait clairement pas l'esprit à la fête, il n'était même pas certain d'ailleurs qu'il l'aurait eu quelques jours plus tard pour autant. Finalement, il était sans doute bien plus simple que les choses se déroulent dans la précipitation au moins le sujet était réglé et puis la guerre n'attendait pas, il ne tarderait pas à revenir sur le champ de bataille, son père ne laisserait aucunement l'ennemi reprendre des forces même si lui-même avait eu à déplorer de nombreuses pertes lors de la bataille de Buron. On l'avait paré des plus beaux habits qui étaient à sa disposition, flanqués aux couleurs et au blason de la maison Stark, on avait rasé sa barbe. En somme il avait été parfaitement apprêté pour l'occasion, ce qui ne pouvait déplaire au jeune homme qui avait passé tant de longues journées à chevaucher sur les routes du Conflans, allant de cités en cités pour pouvoir gagner la pacification du Nord de ce nouveau royaume. On ne pouvait pas dire que cela ne faisait pas du bien de retrouver un peu de confort et de pouvoir se poser également, même si l'esprit était emplis de divers sujets auxquels ils étaient essentiels de penser.

Il ne s'était pas réellement rendu compte qu'il était à présent seul dans ses appartements jusqu'au moment où il entendit quelqu'un frapper à la porte. Il se retourna en direction de celle-ci, autorisant la personne à entrer. Appréhension et soulagement le frappèrent soudainement en voyant Bowen rentrer. Jon était heureux de le voir, au moins son ami serait auprès de lui aujourd'hui et se serait sans aucun doute plus simple de parvenir à tout cela. Il hocha la tête quand il lui annonça qu'il était l'heure de se rendre à la célébration. Une brève accolade, et une petite phrase réconfortante qui vint à le faire sourire doucement. « Quelle proposition indécente que voilà … Ce n'est clairement pas raisonnable mais je garde l'idée en mémoire. » Pour autant, il se referma presque immédiatement quand il lui affirma que tout allait bien se passer et que les choses pourraient véritablement venir à lui plaire. Tout ce qui importait à Jon s'était de répondre aux attentes que son père avait placé dans ce mariage et de ce fait de perpétuer la lignée des Stark, c'était tout ce qui comptait. Rien de moins et sans doute rien de plus. Il n'avait nullement envie de commencer à planifier quelque chose pour l'avenir ou se mettre à faire des belles promesses qu'il ne viendrait pas à tenir. Ce ne serait nullement profitable ni pour elle, ni pour lui d'ailleurs. Il préférait être honnête que d'être plein de mensonges pour pouvoir asseoir quelque chose d'aussi important qu'une union et de ce fait la construction d'une nouvelle famille. « Allons-y avant que je ne vienne à changer d'avis. »

Il se présenta alors au bois sacré, se plaçant à un endroit bien précis pour pouvoir attendre l'arrivée de sa future épouse. Il salua petit à petit les différentes personnes qui venaient assister à l'union, son père, Lyham Tully, sa sœur qui était présente également et cela lui réchauffa réellement le cœur de voir Jeyne ici. Il la fixa un moment, cherchant un soutien dans son regard avant que Eleanor ne fasse son entrée. Il ne pouvait contester le fait que la robe qu'elle portait lui allait assez bien, pour autant il gardait la même attitude, prenant de la distance par rapport à la situation. L'union commença ainsi que le rituel qui allait avec. Après tant de fiançailles avortés, voilà qu'il allait finalement se marier. Jon vint retirer doucement le manteau des épaules de Eleanor aux couleurs de la Maison Tully. Il se tourna alors vers Bowen pour pouvoir récupérer le manteau aux couleurs de la Maison Stark qu'il mit sur les épaules de sa désormais épouse. Il scella la fin de la cérémonie par un baiser avant de se tourner vers les personnes présentes sous les applaudissements de chacun.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 1035
Membre du mois : 36
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Winter is coming - Mariage royal   Dim 12 Nov - 15:36

Il est là, et mon cœur bat la cadence d’une haine froide, glacée, qui emplit mes veines et court dans chacun de mes membres. Un héraut tire un parchemin qu’il déclame, alors qu’Harren Hoare, maudit soit-il, sourit.

| Pour vous être élevé contre Sa Majesté le Roi Harren de la Maison Hoare, pour avoir fomenté des rébellions et la sédition sur Ses Terres et pour être responsables de la mort et de la ruine de tant de Ses Gens, vous êtes condamné à être pendu haut et court. Les suppliciés ont-ils une dernière volonté? |

Je lance un regard en coin à Orys Baratheon; je dois avoir l’air si misérable avec le coin de mes lèvres ensanglanté, cet oeil poché et injecté de sang, cette plaie qui me barrait la tronche. Il hoche la tête, me laisse cette dernière politesse.

| Tu verras… Quelqu’un de meilleur que moi viendra bientôt. Et elle te tuera, toi et tous tes putains d’héritiers! |

La foule hurle, couvre la fin de mes injures de ses propres cris. Le Roi, semblant las de cette comédie, fait signe au bourreau. On nous force à nous remettre sur nos pieds. On nous passe la corde autour du cou; les noeuds coulants sont resserrés et ne lâchant pas mon pire ennemi du regard, je crache par terre dans sa direction, ultime geste de défi alors que le bourreau tire sur la manette, ouvrant nos pieds sur nos propres abîmes.


Je me réveille en sursaut, prenant la plus grande bouffée d’air possible, emplissant des poumons flétris par la peur et le souvenir encore vivace de la corde de chanvre, fort épaisse, qui m’enserrait le cou dans une étreinte mortelle. Je me masse la pomme d’adam et la chair alentours, comme pour chasser l’impression qu’elle était toujours là, et qu’elle me tuait. Je ferme les yeux, crispé sur ce souvenir et sur ces sensations qu’il faisait naître. Jetant un regard au-dehors, je note que le soleil n’est pas encore levé. Jetant un regard à mes côtés dans ce grand lit que j’occupe depuis trois semaines, je note que l’autre moitié du lit est aussi vide et bien arrangée que ma partie était dévastée par les mouvements de mon propre sommeil, les couches de draps et couvertures plissées en tous sens. Je me lève sans attendre, et me déplace jusque la porte que j’entrouvre, réclamant un baquet d’eau fraîche et de quoi me laver. Une servante Tully arrive avec le nécessaire. Elle semble vouloir s’attarder, comme si on lui avait demandé de m’aider à me raser, à me coiffer. Je la congédie sans un regard, refermant la porte derrière elle.


Je ne me rase pas finalement, mais me contente de tailler la barbe avec ces gros ciseaux que l’on m’a apporté. Le reflet que me renvoie le miroir à côté du baquet d’eau est peu flatteur, mais je m’en fiche ; mon seul souci est de ne pas m’entailler la peau ou d’accroître les blessures déjà reçues. Je ne peux déjà rien contre le fil reliant toujours les bords dévastés de la plaie reçue au visage. Au moins mon œil droit est-il déjà moins effrayant, moins injecté de sang. J’achève de me laver et de me préparer seul, avant de sortir alors que le soleil se lève à peine. Je fends la foule des soldats et serviteurs qui s’occupent et surveillent les préparatifs, et traverse la cour jusqu’au bois sacré. J’y chasse d’un regard les gens présents. Tire morsure de mon côté, et m’agenouille. Je prie longtemps, front contre pommeau de mon épée, souillant mes braies de la boue de l’endroit. L’odeur de l’herbe humide et du bois m’emplissent les narines et je me perds dans mes souvenirs de Sigyn, de Brandon, de Weyton, Rickard, Ryman, leurs mariages, leurs enterrements. Là-bas, à l’autre bout du pays, j’avais une femme, jeune et vigoureuse, mais affaiblie par un nouvel enfant qui grandissait en son sein et tous deux avaient été empoisonnés par un de nos innombrables ennemis.


Il ne me faut pas longtemps pour sentir la paume de Sigyn se poser sur mon omoplate.


Jon va se marier, aujourd’hui. Il me rappelle Brandon, il me rappelle Rickard, Ryman et Weyton. Il me rappelle moi. Il a l’air plus vieux, cela dit. Moins ravi. Il est déjà Roi du Nord, ma douce. Sigyn ne sourit pas. Elle se contente de me demander combien d’autres mourront. Et combien d’enfants je suis prêt encore à faire tuer dans cette folle entreprise. Je ne souris pas, et me relève alors que des gens commencent à arriver. Combien de temps cela durera-t-il, Torrhen ?


Jusqu’à la fin des temps, mon aimée.


La cérémonie commence. Drapé d’une épaisse cape ornée de l’emblème de cette maison. Je remets Morsure au fourreau. Lame ancienne, héritée d’un Empire mort avant ma naissance et faisant couler à nouveau le sang pour en forger un nouveau. Je scande la paroles rituelles, le visage autant fermé que celui de mon fils. Cette union me ravit et je lâche un clin d’œil amical à Lyham Tully en le voyant non loin, même si j’ai parfaitement conscience qu’avec mon « nouveau » visage cela ressemble plus à une grimace qu’autre chose. Je vois Bowen qui se retire après avoir assisté son frère d’armes et souverain dans son mariage, dont il était le premier témoin. Je m’avance alors qu’un vague moment de flottement s’installe. Je tape mon fils sur l’épaule, et l’attire contre moi dans l’accolade virile et nostalgique qu’un père offre à son fils.



| Souris un peu, mon garçon. Et fais-moi un petit-fils, ce soir. Profites de ta jeunesse, et de celle de ton épouse. Les années passeront trop vite. |


Ce n’était pas à moi de faire un discours, pas ici, et pas maintenant. Plus tard, dans la soirée. Pendant le banquet. Je tire Morsure après avoir reculé de deux pas.


| Le Roi et la Reine du Nord ! |


Le Noir courrait toujours, mais la vie restait belle, dans ce genre de moment. Alors d’où venait ce sentiment qui me gelait les entrailles ?



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13920
Membre du mois : 257
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Winter is coming - Mariage royal   Mar 14 Nov - 18:18

Le jour n’était pas encore levé mais j’étais pourtant parfaitement réveillé. Je m’étais même accordé une balade matinale afin de m’assurer que rien de négatif ne se passerait en cette journée. A présent, j’étais allongé sur le dos sur ma couchette et je fixais pensivement le plafond sombre que la lune n’éclairait pas. Cette journée malgré le temps qui s’annonçait maussade allait être grandiose et elle était consacrée à une personne qui me tenait à cœur : Jon ! Il n’était pas mon fils mais je le considérais comme tel depuis fort longtemps. Pourtant je l’avais prévenu que je ne serais pas présent le jour de ses noces. Ce genre de festivités ne m’avait jamais plus et me rappelait que j’étais moi-même veuf. Certes, j’allais bientôt me marier mais cela n’empêcherait pas les anciennes connaissances de ressasser le bon vieux temps et donc de parler de Teora. Je détestais cela et préférais la laisser reposer en paix, elle et notre fils. Je soupirais ! Ce mariage était pourtant la diversion parfaite pour me changer les idées…
Les retrouvailles avec mon ami d’enfance avaient été difficiles même si dans le fond nous comprenions chacun les arguments de l’autre. Mais peu m’importait… Je ne rentrerais pas chez moi après avoir accepter la proposition faite par Torrhen. Bien évidemment, cela ne m’empêcherait pas de ne pas m’inquiéter pour mon père qui m’avait caché son état de santé et ma colère envers mon cadet ne s’estomperait pas. Il ne m’avait pas tenu au courant et le fait de vouloir me l’annoncer de vive voix était selon moi une excuse. Je soupirais de nouveau et me levais en grognant.
Ma décision était prise ! Il fallait donc que j’aille enfiler une tenue plus présentable et que je le devienne moi aussi. Si Jon était comme un fils pour moi, je me devais d’être présent. Pour lui mais aussi pour Torrhen. Même si je me cacherais sûrement dans un coin pendant la cérémonie.

J’avais pris mon temps et surtout j’avais fait en sorte de ne pas croiser des invités que je pourrais connaître. Bien évidemment cela ne m’aurait pas gêné s’il s’agissait de Torrhen ou même Nelya. Cela aurait même été un réel plaisir de voir la brune fougueuse en cet instant. Elle savait me changer les idées et moroses comme elles étaient en ce moment j’en aurais grandement eu besoin. Je pus circuler tranquillement puisque les serviteurs s’attelaient aux préparatifs et que les convives se préparaient.
Cependant, en me dirigeant vers le bois sacré ce fut moi qui aperçu Torrhen mais je ne me permis pas d’aller le déranger et je faisais demi-tour. Je reviendrais plus tard au moment ou toutes et tous seraient concentrés sur la cérémonie.
C’est ce que je fis. Je ne revenais sur les lieux que lorsque cela avait déjà commencé et j’observais de loin. Ce mariage, plus différent que le dernier auquel j’avais assisté, me rappela le mien et me ramena des années en arrière. Je me perdais dans ces souvenirs qui me montraient à nouveau le sourire de Teora, son tempérament de feu, son ventre arrondi… puis des applaudissements me sortirent de ma torpeur. Je suivis le mouvement et frappais dans mes mains à mon tour. Je sortais de l’ombre dans laquelle je m’étais réfugié et observais en direction des jeunes mariés. J’esquissais un sourire et hochais la tête en croisant le regard du Roi du Nord, ce gamin que j’avais vu grandir !

Puis je me dirigeais enfin vers Torrhen, après m’être assuré de ne pas le déranger. La cérémonie finie le festin allait pouvoir commencer et la faim se faisait sentir… moins que la soif cependant.



- Les visages me semblent bien fermés, dis-je doucement à l’Empereur pour que lui seul m'entende. De quoi manger et boire les déridera sûrement mon ami ! Ce fut une belle cérémonie, ajoutais-je ensuite sur le ton de la conversation.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sénéchal du Nord
Âge du Personnage: 42 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 236
Membre du mois : 81
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: Winter is coming - Mariage royal   Mer 15 Nov - 12:49


Loren n'était pas à Vivesaigue pour des festivités. Il y était pour des affaires diplomatiques et pour ramener les Ouestriens à l'Ouest. Castral-Roc devait récupérer ses associés et c'était bien là la raison de la venue du Roi de l'Ouest. Mais alors qu'il séjournait entre deux voyages à la capitale le Roi de l'Ouest avait eu vent d'un marriage royal. Il était de devoir de son rang d'y être, quand bien même il n'y voyait aucun intérêt ou avantage.

Les loups scellaient les alliances en se mariant. Les lions également, un mariage interne sécurisait de l'intérieur le royaume. Si certains couples étaient heureux simplement par le mariage la majorité des unions royales étaient faites par intérêt. Aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. L'union du Roi du Nord et d'une princesse du conflans ne faisait pas que rapprocher ces deux royaumes, le jeune Stark étant fils de l'Empereur Braenaryon il avait ici un excellent moyen de tenir uni son nouveau territoire.

Quand bien même Jon Stark ne soit pas héritier de l'Empire, il restait le fils de l'Empereur. L'idée était intelligente. Loren se garda bien ses commentaires tandis que la cérémonie se déroulait sous ses yeux. Un mince sourire ornait ses lèvres, il chassa les idées politiques qu'il avait pour simplement apprécier un événement à sa juste valeur. Lui aussi avait jadis vécu cela, puis ses enfants à leur tour. Son regard se posa sur le jeune loup.

Jeyne avait été fiancée à Lyman, si la situation avait été inversé il serait son gendre. Les Stark et les Lannister s'étaient rapprochés avec ce mariage, mais aujourd'hui ils semblaient plus éloignés que jamais tant les tensions étaient fortes entre l'Empire et l'Ouest. Encore une fois le Lannister secoua la tête, se forçant à oublier cela. La cérémonie se lança et le rite s'initia. Le Roi et la reine s'embrassèrent, le manteau signifiant l'union.

Les applaudissements se lancent, l'Empereur fait un pas en arrière et scande le titre des deux époux. Loren se joint aux applaudissements. En retrait il se garde bien de parler, ou de se faire voir. Il ne fait qu'un bref mouvement de tête de salutation, sans réellement s'attarder sur à qui il le fait. Son regard glisse alors autour de lui. Nombreux nobles. Nombreux dignitaires. Et Loren se mord la lèvre. S'il était Harren. S'il était le Noir.

Alors aujourd'hui ne serait pas un jour de célébration. Mais il n'était pas le Noir. Il était le Roc et en cet instant il ne pouvait que souhaiter du bonheur aux jeunes mariés. Ce n'était pas un événement simple surtout avec la guerre autour. Au fond le Roi de l'Ouest se demandait comment fut trouvé le temps de faire ce mariage. Son regard dériva vers l'Empereur balafré. La raison était toute trouvée. Le prix pour éloigner un ennemi de ses murs était immense.

Mais ainsi est la guerre. Hélas pour le jeune couple il leur faudra du temps avant de connaître la prospérité d'un royaume en paix. Pour le moment ils étaient dans un conflit dont nul ne connaissait l'issu. Et aux portes de tant de dangers. Lorsque les applaudissements cessèrent Loren les rejoignit. Sans doute dirait-il un ou deux mots, mais le moment n'était pas encore venu.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi de l'Ouest
Âge du Personnage: 37
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Un Lannister Paie toujours ses dettes !
Messages : 341
Membre du mois : 85
Célébrité : Nikolaj Coster-Waldau
Maison : Lannister
Un Lannister Paie toujours ses dettes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Winter is coming - Mariage royal   Jeu 16 Nov - 19:10




Winter is coming
Livia Torth & co




Livia suivit le cortège des invités jusqu'au bois sacré où l'empire allait définitivement asseoir son autorité sur le Conflans par un mariage. Nul doutait que c'était plus le fils de l'auto-proclamé empereur Torrhen Braenaryon que le nouveau roi du Nord qui allait épouser la fille Tully. Si en tant que sujet de l'Orage et par là même de l'empire, Livia se devait de faire acte de présence, elle n'en était pas réellement enchantée. Se retrouver ainsi entourée de nordiens et de riverains avait le don de l'exaspérer et de lui donner des démangeaisons.

Vêtue d'une robe bleu-nuit qui épousait gracieusement ses formes sur laquelle elle avait enfilé un épais manteau à fourrure de la même couleur, l'orageoise prit soin de se placer au plus loin de l'autel. Les coutumes ancestrales étaient à l'honneur et pour être honnête, les barrals lui avaient toujours donné la chair de poule. Ces visages sombres taillés dans l'écorce de ces arbres majestueux dont les yeux semblaient suinter du sang avaient toujours provoqué chez l'orageoise un sentiment de malaise. Comment ces gens pouvaient-ils encore vénérer ce genre de monstruosité ? Si Livia n'avait rien d'une parfaite dévote, elle n'en jugeait pas moins les sept plus dignes de culte que cette croyance sauvageonne et largement dépassée. Quoi qu'il en soit, il aurait été mal venue de lancer ce débat en terre hostile et elle se garderait bien de le faire.

Si bons nombres des visages lui étaient inconnus, Livia nota néanmoins la présence de plusieurs têtes couronnées, à commencer par la reine du Val toujours aussi élégante ainsi que Jeyne Lannister née Stark, dont la silhouette ne laissait aucun doute quant à sa condition. Évidemment, l'empereur présidait la cérémonie et même si ses blessures se faisaient plus discrètes, il n'en restait pas moins bien amoché.  

Soudain, des murmures commencèrent à s'élever parmi la foule et rapidement, l'orageoise aperçut la future mariée s’avancer vers l'autel au bras de son père. Le visage encore juvénile, la Tully semblait impressionnée et fort peu à son aise. Qui l'aurait été de toute manière ? Le visage fermé et presque dur de son futur époux n'aidait certainement en rien...

Tandis que les premières formules habituelles commençaient à être récitées, Livia eut brusquement l'impression d'être ramenée des années en arrière. Le paysage autour d'elle sembla disparaître pour laisser place à un autre temps, à un autre lieu, à d'autres visages. Intérieurement, l'orageoise retrouva ses dix-sept ans, ainsi que le goût de bile qui lui avait brûler la gorge à cette époque. Chacun des sentiments qu'elle avait pu éprouver le jour de son propre mariage semblait refaire surface comme s'ils ne l'avaient jamais quitté. La peur, la déception, la colère... Malgré les années, tout semblait encore si frais...

Le brouhaha des acclamations et des applaudissements la fit sortir soudainement de sa torpeur. Légèrement hagarde, Livia secoua la tête afin de retrouver un tant soit peu de contenance. Plus par automatisme que par envie, l'orageoise frappa mollement des mains à deux ou trois reprises avant de croiser ses bras sur sa poitrine en espérant qu'au moins le vin serait meilleur que la compagnie...


©TENNESSEE.




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Torth
Âge du Personnage: 37
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Messages : 136
Membre du mois : 59
Célébrité : Lana Parrilla
Maison : Torth
Caractère : Impulsive♦ Ambitieuse♦ Capricieuse ♦ Protectrice ♦ Jalouse ♦ Séductrice ♦Violente ♦ Passionnée ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Winter is coming - Mariage royal   Ven 17 Nov - 20:10


WINTER IS COMING
ELEANOR & LES INVITES
Ca y est, le plus dur était fait. Ils étaient mariés. En arrivant près du grand barral, elle répondit au léger sourire de lord Glover qui l’encourageait ainsi. Ils avaient eu l’occasion de deviser fort agréablement lorsqu’elle était encore à Haye-Pierre et elle en conservait un bon souvenir. Eleanor avait commis de nombreux faux pas vis-à-vis de son époux. Elle tenait à présent à ce que cela n’advienne plus. Lorsqu’elle avait croisé le regard de Jon durant la cérémonie, elle n’y avait vu que froideur. Elle lui avait adressé un sourire qui ne reçut aucune réponse, aussi préféra-t-elle se murer dans une prudente réserve. Elle calait son comportement sur le sien afin de ne point lui être désagréable. Eleanor reste auprès de Jon quelques instants, assistant à l’accolade que son désormais nouveau père lui assène. Elle rougit lorsqu’elle entend Torrhen évoquer les petits-fils qu’il désire dès ce soir. Une chose après l’autre, elle tente de garder contenance et de ne pas penser à ce qui l’attend plus tard. Lorsque Torrhen clama leurs titres, elle sourit comme il se devait. Elle devait se montrer avenante, même si elle était terrorisée.

Elle adressa des sourires aux personnes qui s’approchèrent pour la congratuler et, toujours aux côtés de Jon, elle fendit la foule pour revenir vers le château. Ils entrèrent dans la grande salle. Tout avait été préparé aussi vite que possible depuis le retour des troupes. Des musiciens animaient pour l’heure le centre de la pièce.

Eleanor observait les convives tout en marchant au bras de son tout nouvel époux. Elle s’installa à la place qui lui était dévolu avec autant de grâce qu’on attendait d’elle. Adressant des sourires aux uns, de simples hochements de tête aux autres, elle remplissait ses devoirs autant qu’il lui était possible. La musique mettait de l’entrain, les serviteurs commençaient à remplir les coupes et les premiers plats étaient servis. Elle adressa un sourire à Jon et demanda doucement :

La cérémonie vous a-t-elle agréée, Votre Majesté ?

Elle n’osait dire plus pour l’heure, ayant bien trop peur de dire un mot plus haut que l’autre. Eleanor observait sa mère et son père. Lyham lui en voulait peut-être encore de sa conduite. Elle espérait que non. Elle allait bientôt le quitter et son cœur se serrer à cette pensée. Elle prit sur elle. Après tout, c’était son mariage et elle devait s’amuser au moins un peu. Il y aurait bien le temps pour s’inquiéter dans quelques heures. Elle leva sa coupe aux différents discours qui furent prononcés. Puis, lorsque tout le monde eut applaudi et but en l’honneur des mariés, elle trinqua délicatement son verre de vin de Dorne contre celui de son époux.

A notre union, Votre Majesté. Puisse-t-elle nous être profitable.

C’était assez formel comme tournure mais le franc sourire d’Eleanor montrait qu’elle était toute prête à être d’humeur légère avec celui qui allait à présent partager sa vie.  
code by bat'phanie


SIX FOIS A TERRE, SEPT FOIS DEBOUT  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Famille, devoir, honneur
Messages : 94
Membre du mois : 54
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Tully
Famille, devoir, honneur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Winter is coming - Mariage royal   Hier à 20:27

Lyanna avait quitté Winterfell pour rejoindre l'armée, pas pour le mariage de son souverain. Lorsque Torrhen lui avait annoncé la nouvelle à son arrivée à Vivesaigue, elle avait vite réalisé qu'elle n'était pas équipée pour l'occasion. Heureusement pour la jeune femme, sa cousine Jeyne, qui a toujours été sa référence en savoir-faire féminin, a accepté de l'aider à se préparer avant l'évènement. Lyanna lui devait une fière chandelle.

Ce matin-là, elle était prête pour l'évènement, mais avait quand même le cœur à la panique. Celui-ci lui rappelait sans cesse qu'elle-même était en âge de se marier et de fonder une famille, ce qui l'empêcherait de poursuivre ses rêves martiaux. La dame du Nord savait que son "mariage parfait" n'arriverait sans doute jamais et qu'elle serait mariée pour des raisons politiques. En comprenant cela, elle avait décidé de contrôler au mieux sa destinée en trouvant un mari qui l'accepterait pour ce qu'elle était et qui satisferait son oncle. Il n'y en avait pas des tonnes. Elle avait fini par trouver un candidat possible, mais avait préféré essayer de rejoindre l'armée avant. En ce dirigeant vers la cérémonie, elle sentait maintenant l'urgence de tenter sa chance avant que la vie ne lui joue des tours et que la louve blanche ne devienne prisonnière d'une chambre, à pondre et couver des enfants.

Lyanna chassa ces vilaines pensées en cherchant où s'installer dans la foule. Elle devinait de pouvoir s'installer vers l'avant grâce à son statut, mais elle avait peur de faire une bévue qui la mettrait dans l'embarras. Son tact n'avait rien de légendaire et ce genre de rassemblement formel la rendait nerveuse. Elle décida finalement de se placer à une distance respectable derrière son oncle, qui attirerait tous les regards pendant qu'elle assisterait à la cérémonie.

Une fois l'évènement terminé, Lyanna s'approcha des nouveaux mariés et les félicita chaleureusement, mais brièvement tous les deux. Elle avait hâte de connaître la nouvelle addition dans la famille, mais ce n'était pas le moment idéal. Elle glissa alors, avec la foule, vers la grande salle, mais ne s'assit pas immédiatement. Elle ne voulait pas se retrouver isolée à une table avec seulement des inconnus. Des nouvelles rencontres n'auraient pas été de refus, mais il y a toujours un risque de s'ennuyer ferme. Elle cherchait donc des yeux un endroit stratégique où prendre place avec un membre de sa famille ou un proche.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Messages : 58
Membre du mois : 56
Célébrité : Marie Avgeropoulos
Maison : Stark
Caractère : ▪▪ Impétueuse ▪▪ Garçon manqué ▪▪ Aventureuse ▪▪ Idéaliste ▪▪ Loyale ▪▪ Entière ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: Winter is coming - Mariage royal   Aujourd'hui à 3:11

Winter Is Coming.La pauvre femme de compagnie tissaient encore mes cheveux, alors qu’au dehors l’animation des noces montait encore d’un cran avec l’approche du moment. Mes iris glissaient sur quelques plis fraîchement reçu, alors que d’un ton ginguet elle reprit : « C’est fâcheux que nous n'étions pas au courant pour ce mariage plus tôt. Seigneur ! J'espère qu’ils ont prévu de prendre un bain avant la nuit de noces. Sinon, le jeune loup va plisser du museau en approchant la belle truite, elle pourrait s’en offusquer et le chassera de son lit ! »
Relevant les yeux, je tournai vivement la tête pour toiser la jeune fille.

« Par les sept, ne dîtes plus rien ! » Elle grimaça, se renfrogna et s’indigna finalement en voyant que mon mouvement venait de lui faire perdre la somme de son ouvrage.

« Il me faut tout reprendre votre grâce… » Soupira-t-elle.

« Et bien fait-le en silence. » Elle se plaça dans mon dos et manœuvra a nouveau mes cheveux, indomptables en ce jour. J’aurai sûrement pour me montrer plus taquine, rire de ses mots ou plus et là contredire avec un certain enseignement. Mais en réalité, attendre depuis des jours ici m’irritait de plus en plus. Devoir parader aussi et bien que j’étais heureuse de voir le jeune loup prendre femme, qu’importe fut elle. Je n’avais pas le cœur aux festivités. Sans doute trop tourmentée par le passé et aux dernières noces Stark auxquelles j’avais assisté. Déposant les parchemin sur la table où attendaient mes ornements dans des écrins, je plantai mon regard sur la tapisserie qui décorait ma chambre. Ne cachant pas mon irritation avec quelques soupires quand elle tirait un peu trop ou prenait trop de temps à l’usage. Près d’une heure passée et je m’avançais dans la grande salle à mes côtés Valois de noble naissance et gardes assignés à me suivre. J’allais prendre place guidée par l’intendant au mariage et quitter ma cape, saluant du regard la foule déjà nombreuse des lieux, je pouvais y voir plusieurs visages attendus et d’autres un peu plus étonnants. Mes yeux détaillant la pièce un moment avant de remarquer le noble Lion ou encore la jolie louve devenue lionne à ses côtés. Silencieuse telle une statue dans la foule animée.

Je souris en repensant aux lois des dieux disant qu’aucun ne pouvait choisir l’épouse d’un autre, et relevai le regard sur l’édifice qui m’entourait. Détournant la tête et laissant mon regard errer entre les colonnades où régnait une pénombre à la mélancolie étrangement consolante. Les bannières de l’empire se jouaient de celles de la truite et du loup, ces noms pouvaient avoir trois sens. D'abord, que l’empire était celui qui unirait le royaume, qu’il fut remplis de vivants ou de morts. Ensuite, qu'il pouvait ranimer la paix dans l’union.

Les rois et les reines ne baissaient jamais leur garde en public. Me répétais-je. Écoutant d’une oreille lointaine les échanges romantiques ou diplomatiques d’une union. En petit comité, ils se détendaient un peu, mais uniquement avec la seule personne qui leur inspirât confiance. En ces lieux, nulle détente pour moi…

En matière de rapports sociaux, j’avais encore beaucoup à apprendre, bien que je ne sois pas en reste, chaque mouvement du monde en guerre donnait un nouveau chapitre au jeu de diplomatie. Glissant ma main sur mon bracelet, je le fis tourner doucement alors que les capes se glissaient d’épaules en épaules et les mots s’alignaient en belles promesses. Le roi loup semblait sombre, la jeune truite au plus beau de sa jeunesse elle bien heureuse et souriante. L’empereur quant à lui arborait son visage meurtri par les guerres et sa noble et indiscutable allure majestueuse.

Les échanges terminés et usages faits, l’assemblée se mouva et déboucha dans une salle - sûrement où l’air passait plus simplement, d’un diamètre d'une trentaine de pieds. Un escalier en colimaçon partait de la base du mur extérieur. Tout en haut de la voûte, filtrant d'une série de petites fenêtres et d'une plus grande, des rayons de soleil tentaient de percer l'obscurité, brisée par de nombreuse chandelles. Bien que je n’eus aucun moyen de confirmer cette impression, j’estimais que la pièce faisait au minimum cents pieds de long.
J’attendais sagement l’approche des époux pour les saluer, ainsi que l’attention. Jugeant du regard la température des festivités.

© 2981 12289 0






Aussi Haut

Que

L'Honneur


avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine Douairière du Val et de la Montagne.
Âge du Personnage: 34 Ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Aussi Haut Que L'Honneur!
Messages : 171
Membre du mois : 61
Célébrité : kate beckinsale
Maison : Arryn
Caractère : ▪▪ Loyale ▪▪ Méfiante ▪▪ Protectrice ▪▪ Imprévisible ▪▪ Charismatique ▪▪ Renfermer ▪▪
Aussi Haut Que L'Honneur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: Winter is coming - Mariage royal   Aujourd'hui à 12:52

Parler d'appréhension quant à cette union était un doux euphémisme. Non que je n'ai pas confiance en mon Empereur et en son épouse, loin de là. Mais je savais que ce mariage n'avait pas été des mieux accueillis par ma propre famille. Pour autant, les choses avaient semblé s'arranger durant mon absence et, si j'avais réussi à mesurer toute la valeur du jeune Stark, j'avais paradoxalement bien plus de mal à cerner ma fille dans cette histoire. Je n'avais pourtant pas eu bien le temps de me faire à cette idée que déjà, le grand jour était arrivé. Je fixe mes vêtements, la mine circonspecte, incapable de me décider à les vêtir pour donner ma fille à un autre.

Je me retourne quand je sens la main de mon épouse se poser sur mon épaule et j'ai une ombre de sourire alors que je la serre contre moi. "Tout se passera bien Lyham." Qu'elle cherche à me rassurer doit en dire long sur la mine que je dois arborer. Je sais qu'elle m'en veut encore et qu'il faudra du temps avant que nous ne puissions être sereins vis-à-vis de tout ce qui s'est passé. Mais l'amour que j'éprouve pour Alysanne reste aussi vivace qu'au premier jour. Je me contente d'un soupir et je l'embrasse sur le front avant de souffler, pensif. "J'aurais aimé qu'elle ait la même chance que moi. Mais je sais que je dois penser autrement maintenant." Elle acquiesce en silence avant de m'aider à m'habiller et de faire de même de son côté. Après lui avoir soufflé qu'elle est toujours aussi belle qu'au premier jour, ce qui lui arrache un sourire amusé et me vaut une tape sur l'épaule, voilà que je me dirige vers Eléanor. Qui n'a jamais autant ressemblé à sa mère qu'en cette journée. J'inspire doucement alors que je prends son bras, non sans une certaine émotion. J'essaie de garder le fil et de me montrer à la hauteur de tout ce que cette union représente, sentant les regards de chacun peser sur nous.

Et puis, voilà que le manteau des Stark se pose sur les épaules. Je ne peux m'empêcher de rendre son clin d'œil à Torrhen avant qu'il ne serre son fils dans ses bras. Et, aux propos de mon Empereur, je sors aussi mon épée, scandant ses mots en écho, comme la plupart des gens ici présents. Et je me joins aux applaudissements des invités, serrant les mains et saluant tous ceux qui se pressent pour nous féliciter. J'arrive tout juste à me rapprocher des mariés et à poser une main sur l'épaule de Jon en soufflant, d'un ton sérieux. "Je vous confie un de mes trésors, je sais que vous en prendrez soin, quelles que soient les circonstances." Et j'enlace brièvement Eléanor avant de lui lâcher, d'un ton un peu plus ému. "Tu es magnifique." Et puis, d'un ton plus bas. "Montre-toi à la hauteur maintenant ma fille, tu es Reine désormais." Je m'efface ensuite, laissant les invités se bousculer autour des jeunes mariés. Difficile de ne pas voir que la plupart des visages restent marqués par les deuils que nous venons tous de vivre. Cette journée devrait être placée sous le signe de la fête mais même moi je sens le poids de tout ce que nous avons vécu peser sur mes épaules. Et je finis par m'assoir entre deux sièges vides, Torrhen étant occupé à converser avec lord Omble visiblement et ma femme étant tout occupée de son côté. Alors, je remplis mon verre, mon regard se perdant un instant dans la contemplation de la salle qui a déjà tant vécu. J'ai un sourire quand je vois Charissa non loin, toute occupée à discuter avec les autres enfants. La vie continue semble-t-il, même si j'ai peut-être eu tendance à l'oublier.


Family - Duty - Honor
I am not bound to win, but I am bound to be true. I am not bound to succeed, but I am bound to live up to what light I have.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Honor, Family, Duty
Messages : 218
Membre du mois : 23
Célébrité : Ioan Gruffudd
Maison : Tully
Honor, Family, Duty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Winter is coming - Mariage royal   Aujourd'hui à 17:00

C’était un grand jour pour le royaume des Rivières et des Collines. Aujourd’hui était célébré le mariage entre la jeune princesse Eleanor et le roi du Nord Jon de la maison Stark, fils de l’Empereur Torrhen Braenaryon. Et si Lysara Tully, la tante de la future épousée était consciente de l’enjeu que cela représentait, et surtout que c’était un jour de fête, elle ne pouvait s’empêcher de penser à son mort quelque temps plus tôt. Aujourd’hui la petite truite avait son père pour la soutenir alors que, elle ne l’aurait pas le moment venu. C’était égoïste, Lysara le savait mais en cette matinée, la truite argentée devait se rendre à l’évidence, elle jalousait un peu sa nièce. La princesse des Rivières et des Collines claqua ses mains sur joues pour se redonner contenance et commencer à se préparer. On l’aida à revêtir une robe magnifique dans les tons bleus et on tressa ses longs cheveux bruns. Elle les fit agrémenter d’un ruban que l’on passa dans certaines de ses mèches. La Truite Argentée se contempla longuement dans le miroir en pied qui trônait dans sa chambre et finalement elle se dirigea vers le lieu de la cérémonie.

Elle y retrouva bien évidemment son frère Lyham, le père de l’épousée ainsi que sa belle-sœur la ravissante Alysanne, née Nerbosc. Elle sourit à son neveu le petit Brandon qui s’était honorablement battu aux portes de Vivesaigues. Le garçon avait eu le même sort que sa tante, assistant tout aussi impuissant à l’exécution de son grand-père. Unis dans une douleur qui poussa Lysara à aller embrasser sur le front son neveu juste avant le début de la cérémonie. Elle se plaça ensuite aux côtés de son frère et roi et suivit avec intérêt la célébration. Vint le temps des formules et finalement, le roi du Nord Jon Sark posa le manteau sur les épaules de sa reine. Lysara scanda leur titre comme tout le monde et applaudit chaleureusement cette union prometteuse. Les mariés entrèrent ensuite dans la grande salle et prirent place. Elle laissa son frère donner ses premiers conseils aux mariés et à sa fille. Et lorsqu’il eut fini, la princesse d’approcha de lui. « Je vous en prie mon frère, je suis persuadée que votre fille, la reine du Nord sait pertinemment ce qu’on attend désormais d’elle. Faite lui confiance. » souffla Lysara Tully en souriant. Elle laissa un peu sa nièce et son époux recevoir les vœux des convives et concentra son regard sur la salle. Une larme roula sur son visage. Si seulement son père avait pu voir cela. Elle vit Lyham s’asseoir et se décida, elle, à aller parler aux nouveaux épousés du jour. Elle arbora un visage bienveillant et souriant espérant ainsi tromper les autres sur ses pensées bien sombres. En arrivant près du couple, elle se fendit d’en une révérence. « Vos Majestés, toutes mes félicitations et tous mes plus sincères vœux de bonheur. Puisse votre union apporter stabilité et bonheur au Nord. » Puis elle embrassa sa nièce sur les deux joues. « N’ayez point peur, majesté, vous savez bien que je suis là pour veiller sur votre père. » murmura-t-elle à l’oreille de Eleanor.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse des Rivières et des Collines
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
♛La Truite Argentée♛
Messages : 38
Membre du mois : 8
Célébrité : Eleanor Tomlinson
Maison : Tully
Caractère : Intelligente ▪▪ Maladroite ▪▪ Dévouée à sa famille ▪▪ Lunatique ▪▪ Persuasive ▪▪ Orgueilleuse ▪▪
♛La Truite Argentée♛
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: Winter is coming - Mariage royal   Aujourd'hui à 19:59

Conrad a raison. Des visages fermés, partout. Jon qui n’a pas envie d’être là, qui ne fait même pas l’effort minimal. Je le sentais plus que je ne le voyais ; au moins donnait-il le change par sa stature, sa politesse, son éducation. Mais je le sentais dans mes tripes ; ce gosse était mon fils, et il n’avait pas une seconde envie d’être là. Je le voyais très bien dans la lueur de ses yeux, d’ordinaire si expressifs. Cela me rongeait. Nous en étions là, aujourd’hui. Moi, le vaincu de Buron, et lui, le vaincu de Vivesaigues. Tous deux à continuer par sens du devoir et de l’honneur. Je ne savais pas si je devais être rassuré ou au contraire, me montrer cruellement déçu. J’optais comme d’habitude, pour le vieux loup taciturne, enjoué au moment de gueuler le Roi et la Reine du Nord mais en mon fond, rien que la glace qui recouvrait toujours tout. Je savais que c’était le fait qu’Harren soit toujours libre de ses mouvements, dehors, qui continuait de me tarauder. Mais ce n’était pas tant ça ; j’aurais pu me réjouir, s’il avait été heureux. Mais je le sentais dans ces mêmes tripes ; il ne l’était pas. Je pouvais me rassurer en me disant qu’il n’en avait pas été de même pour moi et Sigyn au début, mais les choses avaient mal fini. Et Rhaenys ? Qu’en penser ? Laissons l’avenir. J’avais failli mourir un grand nombre de fois et ce n’était pas fini.


La question, selon toute probabilité, ne se poserait jamais.


J’aperçois les Lannister, les Arryn. Autant de vautours, qui nous dépèceront si la prochaine est encore perdue, autant de voisins dont je ne saurais jamais vraiment que penser. Je les salue d’un signe de tête mais aujourd’hui, c’est surtout à Jon de montrer sa politesse. A lui, à sa jeune femme, et à son beau-père, maître des lieux. Je ne suis que le rescapé défiguré d’une boucherie, à qui il tarde déjà de repartir pour la prochaine. Je me tourne vers Conrad et murmure.



| La guerre a fait trop de morts, ou laissé trop de vivants. |


Elle marquait tout le monde, c’était ma seule certitude. Elle laissait sa trace indélébile, et venait de faire vieillir Jon de bien plus que d’une année. Il ressemblait toujours à sa mère, plus que jamais. Le visage fier, altier. Mais dans sa posture, on ne voyait plus que moi. Grand, rigide et silencieux. J’ai envie un instant de me porter auprès du Tully, mais j’aperçois ma nièce, Lynara, alors que tous avancent vers la Grande Salle. Je traîne un instant. Disant à Conrad de rejoindre sa propre fiancée et de faire le gentilhomme, pour une fois, car la guerre bientôt nous reprendra. Je laisse Jon conduire la foule et sa femme ; ce n’est pas mon rôle que de prendre le devant de la scène. Le vieux loup laisse la place au jeune. Je m’avance vers ma nièce, restée un rien en retrait et visiblement à la recherche d’une place.


| Bonjour, Lyanna. Jon vient de me rappeler furieusement votre père, beau comme il est et ainsi paré pour le mariage comme pour se battre. Je revois encore vos parents sous l’arbre-cœur de Winterfell, vous auriez dû voir ! Votre père ne pensait qu’au Coucher et votre mère elle, semblait bien peu décidée à le laisser la conquérir si aisément. Vous leur ressemblez beaucoup. Et vous êtes magnifique, avec vos traits hérités de votre mère mais ce regard qui me rappelle tant mon frère… | Ma voix se meurt, alors que je revois sous mes yeux le corps de mon petit frère étendu sur une table moisie du Conflans, l’œil crevé et le trait qui a ravagé son si beau visage de jeune prince aventureux et espiègle. Je déglutis, avant de reprendre. | Y a-t-il quelque hobereau avec qui il vous plairait de manger ? L’armée et le pays regorgent de jeunes fols qui feraient tout pour attirer l’attention d’une dame si jolie et si forte que vous, Lyanna. Profitez-en, ce genre de journée est la vôtre autant que celle de mon fils ; les fêtes sont pour les jeunes. Amusez-vous, c’est un ordre de votre vieil oncle. |


Amuse-toi avec prudence, tout de même. Mais amuse-toi. Dans six semaines, tu compterais peut être les morts et les vivants après une énième bataille. Je la vouvoie, parce que nous ne sommes pas seuls. Ma voix est aussi douce qu’il est possible qu’elle soit ; en ce genre d’occasion, je ne sais que trop bien comment l’absence des êtres perdus pèse lourd.



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13920
Membre du mois : 257
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Winter is coming - Mariage royal   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Winter is coming - Mariage royal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Winter Is coming
» Une arme éveillée pour tuer : Winter is coming
» winter is coming. (lana.)
» WINTER IS COMING (ashara)
» + Winter is coming. #Lyra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans :: Vivesaigues
-
Sauter vers: