AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Empire Strikes Back
MessageSujet: Empire Strikes Back   Mer 8 Nov - 23:15

L’armée fait son apparition à l’horizon. Des milliers d’hommes de renfort. Bannières des Mormont, des Glover, des Tully, Nerbosc, des troupes de centaines de seigneurs et de maisons de chevaliers fieffés. La troupe chemine lentement dans la plaine. Elle rencontre bientôt l’armée impériale, le corps principal, reconstitué et en cours de réorganisation après Buron. Depuis le corps de garde de Vivesaigues, j’aperçois l’avance de l’armée de mon fils, et de mon ami Lyham Tully, qui avance jusque nous. Les bannières et oriflammes des maisons Stark, Targaryen et bien sûr Braenaryon flottent au vent, alors que le temps reste couvert, mais sans pluie. Je regarde cette masse d’hommes qui avance et mon cœur se réchauffe à l’idée que la guerre va continuer malgré Buron, que rien n’a été perdu ce jour-là, en dehors de ma fierté et de mon visage. Et des milliers de vie qui n’auront pas été sacrifiées en vain, car une estocade terrible a été portée au Noir, estocade qu’il aura bien du mal à faire cicatriser de son côté. Je ne souriais pas. Tant de morts, encore, à porter au crédit de ce combat contre mon pire ennemi, contre l’envahisseur du Nord, de la Néra, de l’Orage, assassin de Peyredragon et tyran du Conflans. Il était temps d’en finir, oui, il était temps. J’avais passé la moitié de ma vie d’adulte à combattre contre cet homme. Et cela faisait maintenant vingt-quatre ans que je combattais. D’abord les sauvageons, puis les fer-nés, les riverains, et la roue n’avait cessé de tourner, le destin m’offrant chacun de ces ennemis à tour de rôle, ou tous réunis en une fois. Ces gens avaient œuvré à la mort et à l’asservissement de mon peuple, mais ils n’avaient récolté que du sang et des larmes. J’allais lâcher mes loups sur ce pays, et mon ennemi ne pourra plus que se mordre les doigts de son arrogance.


Je profite encore un moment du silence sur le corps de garde, même si nous sommes nombreux. Gardes Demalion, hommes d’armes des Tully, des Stark et des Omble. Lord Bolton et Lord Stout se trouvent non loin de moi. Conrad, bien sûr. Drapé lui aussi dans une cape frappée de mon emblème ; il est désormais officier d’Empire, mon bras droit officiel dans toute affaire qui concerne la coalition des Royaumes Fédérés. Lui aussi ne dit rien et contemple le spectacle qui s’offre à nous. Le vent malmène quelques mèches rebelles qui tombent sur mon visage meurtri. Je réajuste la lourde cape d’un noir frappé du dragon rouge et de blanc orné du loup noir. J’ai plus facilement froid qu’avant. Je me fais vieux, et je sais que Buron m’a coûté quelques livres ; mes vêtements me vont moins bien et même si l’entraînement pourra bientôt reprendre, je sens que les désagréments dûs à mes blessures s’estompent, lentement mais sûrement. Il faut un bon moment pour que la tête de colonne de l’armée de mon fils passe les portes. Nous attendons déjà dans la cour, les ayant vus chevaucher de loin. Ne cachant rien de mes traits et de l’horrible cicatrice qui me barre le visage, ni de cet œil dont la pupille reste cernée de rouge, signe de son décollement. Normalement, je devrais garder l’œil sous bandage d’après le mestre. Mais je fais fi de ce conseil. Je peux paraître amoindri, alors que l’endroit grouille sans doute d’espions. Mais pas trop non plus. Je vois mon fils et Lyham arriver en tête, suivis de leurs porte-bannières personnels et de leurs officiers, Mormont, Glover, Burley. La haie d’honneur de la Garde Demalion tire l’épée et salue les souverains et les généraux comme un seul homme. Les tambours battent la générale, vieille marche militaire du Nord, pendant quelques instants. Puis, un court moment, on n’entend plus rien à part le renâclement de certaines montures et le bruit des bannières au vent. Je m’avance d’un pas, main droite posée sur la garde à tête de loup d’un côté et de dragon de l’autre, et m’incline.



| Bienvenue à Vivesaigues, Messires. Il me plaît de vous voir en ces lieux. |


Je me tourne vers Lyham.


| Je vous présente mes condoléances officielles, Sire, pour vos pertes. Je puis vous garantir que nous avons vengé votre père dans le sang de ses assassins. Vous trouverez dans votre salle d’honneur les bannières et trophées pris à l’ennemi ; je vous les laisse, ils furent pris au nom de votre maison. Si vous souhaitez prendre avant toute chose des nouvelles de votre femme et de votre fille, elles se trouvent à l’intérieur. |


Je me retournais un instant et fis signe de la main à un jeune homme d’avancer. Le Prince du Conflans. Un jeune homme qui avait fait ce qu’il avait pu pour sa première bataille, et qui fera encore beaucoup à l’avenir. Je le laissais s’avancer pour qu’il puisse saluer son père. Me retournant vers Jon, je dus lutter contre l’envie de lui faire un clin d’œil tout paternel ; cela m’aurait fait jurer de douleur. Je hochais à nouveau la tête en signe de respect.


| A mon tour de vous présenter mes respects, Sire, pour vos prises de guerre. Beaumarché, Les Jumeaux et Salvemer sont essentiels pour continuer la lutte, tout comme les contingents que vous ramenez. Je vous prie Sire, de rentrer à l’intérieur ; j’ai pris la liberté de requérir la Grande Salle de Messire Tully pour que l’on y tienne un conseil de guerre séance tenante : la guerre a encore connu quelques évolutions depuis notre dernière missive et avant les festivités, nous devons discuter et planifier de la suite. Vous y trouverez de quoi sous rafraîchir et vous sustenter après cette longue route. |


Je me tourne vers Conrad.


| Prenez soin, Lord Omble, d’accueillir nos illustres invités comme il se doit. Je vous laisse un instant ; j’aimerais échanger quelques mots avec Lord Mormont. |


je croise le regard de l’homme, qui me meurtrit l’âme car je le reconnais pour l’avoir déjà vu dans une glace. Je m’approche de lui, et nous nous éloignons de quelques pas alors que les cavaliers démontent pour se retrouver à l’intérieur.

[HJ et voilà, n’hésitez pas si vous avez des questions ! Je reviendrais vous voir à l’intérieur quand vous aurez tous posté. Nul besoin de faire si long ; je posais juste le contexte. Privilégiez des rps plus courts pour qu’on avance Smile ]



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13920
Membre du mois : 257
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Empire Strikes Back   Dim 12 Nov - 16:23

Vivesaigues.

Je suppose que je devrais être heureux, soulagé au minimum, de retrouver enfin ce domaine qui est le mien. Ou je devrais être en colère de revenir là où mon père est mort. Mais en réalité, je ne ressens rien d'autre qu'une profonde lassitude. Pourtant, je me sens soutenu par les hommes qui m'entourent et ceux que nous rejoignons sont prêts à mener tous ensemble un combat pour obtenir un monde meilleur. Je mets ça sur le compte de la fatigue, du fait que je n'ai pas revus les miens depuis bien longtemps et je préfère mettre toutes les pensées qui se bousculent de côté. Tout du moins, pas avant d'avoir revu tout le monde. J'ai le cœur qui se serre alors que je passe les portes du château et tandis que les gardes se dressent tout autour de nous. Un mélange de tristesse en voyant que, pour la première fois de ma vie, mon père n’est pas là pour nous accueillir et d'émotion en voyant que ces hommes, ennemis d'hier, ont tout fait pour les venger.

Je descends de cheval, fixant notre Empereur qui s'approche de nous et incapable de dire quoi que ce soit quand il prend la parole. Mais, à ses propos, je pose un genou à terre en inclinant la tête avant de me relever et de souffler doucement. "Je ne trouverais jamais les mots pour vous remercier de ce que vous avez fait. Et…" Si j'ai envie de voir Alysanne et Eléanor, je me fige en voyant Bran qui me fixe, à la fois inquiet et fier de lui. Je me rappelle brutalement le nombre de fois où j'ai pu regarder son grand-père de la sorte et, au lieu du salut un peu protocolaire que je ne devrais pas manquer d'avoir, je m'approche de lui à grandes enjambées pour le serrer contre moi. Il a grandi, encore plus que je ne l'aurais cru. Et je murmure, à son attention, à quel point je suis fier de lui. Je sais que Torrhen ne manquera pas de m'entendre mais cela n'a pas grande importance. Ma main posée sur son épaule, je hoche la tête quand notre Empereur reprend, mon regard se posant un instant sur lord Mormont. Et j'ai une grimace pensive alors qu'il s'éloignent tous les deux, avant de me tourner vers Conrad Omble.

"Lord Omble, je n'aurais besoin que de quelques instants pour m'assurer que ma femme et ma fille vont bien. Je ne serais pas long. Si vous pouvez vous occuper de ceux qui ne connaissent pas les lieux, je vous en serais vraiment reconnaissant. Tout comme je le suis de vous avoir su ici tout du long." Et je m'incline devant lui avant d'aviser mon aide de camp. "Que tout le monde prenne ses quartiers. Je reviens au plus vite. Bran, allons voir ta mère."

Et je l'emmène avec moi, retrouvant Alysanne qui passe outre les derniers échanges houleux que nous avons pu avoir avant mon départ. Je la serre dans mes bras, m'interrogeant sur l'absence de ma fille à ces retrouvailles familiales et je profite de ces quelques instants volés avant de me diriger vers la Grande Salle. Devant les portes de laquelle je me fige, mâchoires contractées. Il faut que je tienne bon encore un peu. Ensuite, je pourrais aller me recueillir et honorer sa mémoire. Pas avant.


Family - Duty - Honor
I am not bound to win, but I am bound to be true. I am not bound to succeed, but I am bound to live up to what light I have.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Honor, Family, Duty
Messages : 218
Membre du mois : 23
Célébrité : Ioan Gruffudd
Maison : Tully
Honor, Family, Duty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Empire Strikes Back   Mar 14 Nov - 10:08

Alors que mon attention était alors jusque là portée sur l’avancée de l’armée, elle se détourna légèrement et brièvement en direction de l’Empereur. Le voir de nouveau sur ses jambes était un soulagement immense et même si je ne lui avais pas dit, il devait le savoir. Je me concentrais de nouveau sur l’ensemble de ces hommes et me rendais compte que je serais incapable de reconnaître les hommes d’armes des Omble s’ils ne portaient pas notre emblème. Cela me rappela ce que mon père avait sous-entendu ! Que j’avais déserté notre famille pour en suivre une autre ce qui n’était pas le cas. J’étais et je resterais un Omble mais c’était l’empereur que je servais. Dans un même temps je savais pertinemment que le patriarche Omble avait dit cela pour me faire culpabiliser de ne pas mettre les pieds plus souvent à Atres-Les-Confins puisqu’il était pour l’Empire à présent même s'il ne portait pas ce dernier dans son cœur. L’idée ne l’avait pas séduite et il avait fallu que je me montre convaincant pour lui prouver que cette voie était la meilleure à emprunter. A la lecture des ses dernières missives il était évident qu’il avait définitivement accepté l’idée et le fait que je ne serais pas son successeur mais l'amertume n'y était pas cachée.
 
Je chassais toutes ces pensées dès lors que nous nous retrouvions à accueillir ceux qui arrivaient. Je ne disais pas un mot puisqu’il était évident que je n’étais pas fait pour cela et que ce n’était pas mon rôle malgré mes nouvelles attributions. Je restais de marbre en voyant la façon dont Lyham Tully saluait son fils… Cela n’était pas conventionnel mais j’aurais agi de la même manière si j’avais eu un enfant et plus particulièrement un garçon moi-même.
Mon attention se porta ensuite sur l’Empereur qui me demandait de prendre la relève afin de pouvoir s’entretenir avec Lord Mormont. Mon regard glissa brièvement en direction de ce dernier avant que je ne réponde avec un acquiescement de tête.

 
 
- Très bien, je m’en charge Sire !
 
 
Puis mon attention se porta sur le jeune Tully désireux de voir sa femme. Je le comprenais parfaitement ! J’étais moi-même toujours pressé de retrouver Teora lorsque je rentrais même si j’étais moins démonstratif. Je jetais un coup d’œil à ces hommes que j’avais à conduire à la Grande Salle… Je les connaissais pour la plupart et c’était une chance car je n’étais pas de ceux qui savent recevoir comme il se doit. « Ne vous inquiétez pas, je me charge d’eux Sire. »
Et lorsqu’il se fut éloigné tout comme l’Empereur avant lui, je me tournais vers ceux qui attendaient.
 
 
- Messires, je vous laisserais me suivre en attendant que l’Empereur et Sire Tully nous rejoignent.
 
 
Mes pas les conduisirent dans la Grande Salle et tandis que je faisais le tour pour saluer et prendre des nouvelles, une voix m’interpella alors que je me trouvais près de la porte entrouverte. Je me tournais pour faire face à vieil ami dont le regard noir sur la tenue que je portais ne me dit rien qui vaille. C’était avec lui que je suivais les entraînements lorsque j’étais jeune et notre maître d’arme nous mettait souvent en compétition. Aujourd’hui il se battait aux côtés de mon frère.
 
 
- C’est à nos côtés que tu devrais te battre et non pas dans cette tenue à ses côtés. Tu es un Omble ! Pas un Braenaryon. Ton père s’affaiblit de jour en jour et c’est toi qui devrais lui succéder.  


- Le moment est mal choisi pour cette conversation mon ami, dis-je avec fermeté. Mais nous aurons tout le temps de nous entretenir par la suite. Et sache que c’est un plaisir de te revoir, déclarais-je en cherchant ensuite mon cadet du regard. 


..


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sénéchal du Nord
Âge du Personnage: 42 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 236
Membre du mois : 81
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: Empire Strikes Back   Mer 15 Nov - 12:58

Même si Jon ne connaissait pas Vivesaigues, qu'il ne se sentirait sans doute pas ici chez lui, pas plus sur les contrées du Conflans Libre qu'il avait pu parcourir ces dernières semaines. Cependant, il y avait un petit goût de retour vers chez lui, tout simplement parce qu'il savait qu'il y retrouverait son père ainsi que sa sœur. Les choses ne seraient sans doute pas simple avec cette dernière mais il espérait véritablement qu'ils pourraient l'un avec l'autre enterrer la hâche de guerre au moins le temps des festivités du mariage. Jon aurait clairement besoin du soutien de celle dont il avait toujours été le plus proche depuis sa plus tendre enfance pour un moment aussi important dans sa vie d'homme que celui-ci. Il ne savait pas pourquoi mais plus il avançait vers la forteresse, plus les portes de celles-ci se rapprochaient de son regard puis de ses pas qu'il commençait à ressentir une certaine appréhension vis-à-vis de ce qui allait se passer ou de ce qui n'allait pas se passer. Une chose au moins était certaine, il avait envie que tout cela passe au plus vite pour pouvoir continuer à avancer dans des projets et des manœuvres sans aucun doute bien plus importantes que cela. Jon avait le visage fermé, le visage des mauvais jours auraient pu dire bien des personnes, mais quand on le connaissait, on ne pouvait que reconnaître là les traits habituels du visage du nouveau roi du Nord, concentré et secret, comme à son ordinaire, ce qui n'était sans doute pas une chose facile à supporter pour son entourage.

Les portes furent passer et il fut quelque peu surpris de voir le nombre de personnes les attendant. Visiblement, il avait été prévu une entrevue officielle les uns avec les autres pour discuter des derniers événements et de ceux qui seraient à penser pour l'avenir. Étrangement, cela eut pour effet de détendre petit à petit le jeune homme, au moins voilà une chose qu'il semblait maîtriser. Il descendit de son cheval et son regard se tourna immédiatement vers son père qui était réellement bien plus amoché que la dernière fois qu'ils s'étaient vu, mais au moins il était en vie et il semblait se remettre de l'épreuve qu'il avait vécu. Jon s'attarda un instant sur la scène entre Lyham Tully et son fils, ils se prirent dans les bras comme pour se rassurer que l'un et l'autre étaient bien en vie, comme si avoir l'autre en face ne suffisait pas à calmer ses angoisses. Jon n'avait jamais connu avec son père quand il revenait de ses différents combats, après avoir passé plusieurs semaines voir plusieurs mois sans avoir pu revenir une seule et unique fois à Winterfell auprès de sa femme et de ses enfants. Cependant tout cela n'était qu'une question d'éducation et il ne manqua pas d'incliner légèrement la tête en direction de son père. Effectivement, les choses étaient bien différentes dans la relation que Jon entretenait avec son père, tout était tellement protocolaire.

Jon regarda son père s'éloigner avec Lord Mormont, pendant que Lyham Tully et son fils Bran se rendaient auprès de leurs proches pour pouvoir les saluer. Il se résolue alors à suivre Lord Omble et ainsi se rendre dans la salle où ils étaient censés se réunir alors. Il se servit un verre de vin avant de prendre place autour de la table de discussion. Il était profondément lasse et il n'aurait clairement pas voulu être obligé dès son arrivé à devoir discuter des affaires politiques mais il fallait croire que le devoir passait avant tout et pour cela Jon était un bon petit soldat qui attendrait que tout le monde ait terminé ses discussions personnelles pour pouvoir entamer celle du groupe. Il laissa un peu son oreille traîné en direction de ce qu'il se disait entre Lord Omble et un de ses camarades, lui rappelant ainsi que les deux hommes devaient avoir une conversation privée avant de repartir au combat pour pouvoir clarifier la situation. Après tout, Jon avait bien conscience que le Lord ne le suivrait pas et ainsi continué à accompagner son père dans la suite des aventures. De plus, Jon avait lui même un ami cher qui jouerait parfaitement ce rôle aussi estimé. Il regarda doucement Bowen, lui adressant un faible sourire à son attention. Oui, il savait qu'il serait bien secondé dans la tâche qui était maintenant la sienne.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 1035
Membre du mois : 36
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Empire Strikes Back   Mer 15 Nov - 17:15

« Vivesaigues en vue, m’ssires ! »

L’éclaireur qui venait de brailler d’une voix aigue la nouvelle se vit gratifier de quelques sourires ou exclamations alors que le mot passait de régiment en régiment, alors que la longue colonne d’hommes fourbus par plusieurs semaines de marches quasiment ininterrompues sauf pour assiéger les châtelains locaux et obtenir leurs redditions laissait éclater un mélange de soulagement et d’excitation. L’approche du mariage royal avait de quoi permettre d’entrevoir au moins une journée à bâfrer et boire à l’envie, tandis que celle de la reprise des combats flattaient les instincts de ces hommes qui, en plusieurs mois de campagne, n’avaient finalement pas livré véritablement bataille. La haine du Noir demeurait un moteur puissant, surtout après la défaite de Buron, que beaucoup brûlaient de venger, quand d’autres calculaient toujours qu’avec la mort du Hoare viendrait le temps de rentrer auprès d’épouses ou d’enfants quittés depuis fort longtemps, absences que la compagnie des péripatéticiennes locales ne comblaient pas vraiment.

Bientôt, la forteresse des Tully se découpa dans le paysage du Conflans, et Bowen ne put s’empêcher de pousser un sifflement appréciateur quant à l’édifice en face de lui. La demeure ancestrale des truites riveraines n’avait rien à envier à certaines des plus anciennes bâtisses de Westeros : l’imposant château envahissant cette île solitaire et bordée en trois points par les fleuves locaux. On disait qu’en cas d’attaque, Vivesaigues pouvait être entièrement coupée de la terre ferme au moyen de barrages qui s’ouvriraient et permettraient à l’eau d’entourer le domaine. L’idée l’intéressait vivement, il fallait le reconnaître. En tout cas, le siège du royaume des Rivières et des Collines ne serait pas aisé à prendre, encore moins à assiéger. L’assise stratégique du lieu était réconfortante, et le choix d’offrir cette couronne à Lyham Tully n’en sortait que renforcé. Vivesaigues n’était pas Harrenhal, mais reflétait peut-être mieux que l’immensité noirâtre des Hoare la beauté du Conflans, ce pays de plaines et de rivières.

L’accueil fut protocolaire. Pendant que Torrhen Braenaryon présentait ses condoléances à Sa Majesté Tully, Bowen ne put s’empêcher de détailler le visage boursouflé de son ancien mentor, ce dernier étant désormais le témoignage vivant de ce que le Nord avait sacrifié pour cette cause. Le Glover ne le trouvait pas repoussant, au contraire : en un sens, cette cicatrice et cet œil n’étaient que les marques des flétrissures de son pays, désormais imprimés dans la chair de l’Empereur, autant pour rappeler à tous la félonie du Noir que ce qu’ils avaient à consentir pour l’annihiler. Bien sûr, il éprouvait une pointe de tristesse pour l’homme qui venait de prendre épouse et attendait la naissance d’un enfant qui ne connaîtrait sans doute jamais le profil véritable de son père. Au moins n’était-il point estropié.

Tandis que les Tully profitaient de leurs retrouvailles et que l’Empereur disparaissait avec Lord Mormont, Bowen se retrouva à suivre Jon et Conrad Omble, qui arborait aux yeux de tous les couleurs de l’Empire, signe de sa nouvelle allégeance première. Tandis qu’ils arrivaient dans la pièce où se tiendrait ce qui s’apparenterait manifestement à une sorte de réunion d’Etat-Major, le Poing du Nord écouta l’Omble converser avec, manifestement, une de ses connaissances, et ne put s’empêcher de ressentir des émotions contradictoires en entendant cela. En tout cas, il savait pertinemment qu’il faudrait au contraire parler rapidement de cela, car il était impensable de laisser ce flou perdurer autour des attributions de chacun en termes de commandement. Il vit du coin de l’œil Jon lui sourire, et hocha la tête en retour, conscient que là se trouvait sa promesse répétée. Restait à en avoir le cœur net. Et pour une fois, le garçon ne laisserait pas sa timidité le gagner.

« Au vu de vos nouvelles couleurs, Messire, je gage que Sa Majesté l’Empereur vous a nommé comme Connétable des armées impériales ? Il m’avait parlé de ce souhait, avant notre départ. Il faudra voir à termes pour les conséquences en termes d’organisation de l’armée du Nord, mais pour le moment, je vous adresse mes sincères félicitations.

L’Empereur espérait ardemment vous avoir à ses côtés pour les mois à suivre et pour contribuer à la réussite de l’entreprise dans laquelle nous sommes tous parties prenantes, désormais, quoiqu’à une échelle différente. »



Through the darkness, we shall survive et rise again, stronger, because we are the Iron Fist, and we strike the ennemies of the North.




Spoiler:
 


Awards:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Glover de Motte-la-forêt, Seigneur du Bois aux loups
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nous levons le poing.
Messages : 237
Membre du mois : 41
Célébrité : Richard Madden
Maison : Glover
Caractère : Mélancolique ♦ Loyal ♦ Sans pitié ♦ Gestionnaire avisé♦ Rancunier ♦ Bon combattant ♦ Torturé ♦ Galant♦ Austère♦ Discret♦
Nous levons le poing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Empire Strikes Back   Jeu 16 Nov - 22:39

Je fronçais les sourcils alors que Jon ne hochait que la tête en guise de salutations. Pourquoi me tirait-il une tronche pareil, le fiston ? Parce que j’avais une sale gueule depuis Buron, parce qu’il allait se marier et qu’il ne le voulait pas, ou parce qu’il était fatigué ou las de la campagne ? Aucune de ces réponses ne me plairaient vraiment alors je préférais me contenter du silence ; nous règlerons cela plus tard. Depuis qu’il est Roi, il a bien dû apprendre que les sentiments passent après le travail. Mais alors que j’envoie les Tully rejoindre les femmes de leurs familles, que je laisse les nordiens s’avancer à l’intérieur pour prendre à boire et à manger, je m’approche de Mormont. Le général me salue, comme à son habitude, mais je vois bien la lueur qu’il y a dans ses yeux. Laissés en arrière par les autres, gardes entrant à la suite des officiers ou tenant toujours leur position autour de la porte, je m’approche un peu plus et communique à Mormont toute ma compassion, ma compréhension, mon ressentiment viscéral pour ces maudits fer-nés qui nous ont tous tellement pris. Je ne veux en aucun cas qu’il y ai la moindre ambiguité entre lui et moi, car il est un de mes plus anciens officiers, un de mes généraux les plus compétents ; il ne doit nullement sa nomination au grade qui est le sien du fait de sa naissance, mais plutôt parce qu’il a toujours été d’une grande loyauté et qu’il savait mener les hommes. Je lui promets qu’on fera tout pour venger les siens. Qu’on reconstruira, comme Motte-La-Forêt. Que la guerre doit être gagnée contre Harren, pour arrêter de façon définitive toutes ces razzias, tous ces deuils. L’homme encaisse. Difficile de savoir à quoi pense un homme aussi désespéré que lui. Nous finissons, après le serment que je lui fais, et nous rentrons à l’intérieur.


D’immenses tablées ont été dressées, pour faire tenir la carte du conflans que j’avais fait faire des années plus tôt, mais aussi pour contenir ça et là pions et bouteilles, cornes et coupes, pain et venaison. Tout le monde peut se sustenter et épancher sa soif tout en contemplant un énorme panorama en vélin de tout le Conflans. Conrad a déjà guidé tout le monde, mais les officiers restent en retrait. Je prends la parole, donnant le ton.



| Nous voilà enfin rassemblés, Messires. Que de chemin nous avons parcouru depuis Moat Cailin, depuis Blancport, Vivesaigues et Peyredragon ! La campagne du Conflans nous a apporté de nouveaux alliés et amis… | dis-je en regardant les Tully, revenus juste avant. | Et a aussi privé l’ennemi de ressources en hommes, en armes, en denrées et en richesses. Nous détenons aujourd’hui les deux tiers de ses territoires continentaux. Et si Buron nous a repoussés, je le concède, vous me voyez aujourd’hui plus déterminé que jamais à en finir. L’hiver est sur nous mais les routes ne sont pas bloquées. Nous avons encore du temps qu’il nous faut mettre à profit pour couper la tête du monstre, pendant qu’il est à notre portée.Buron n’était qu’une bataille. Sanglante, certes, où j’aurais pu tout perdre. Mes hommes autant que ma vie. Mais nous avons survécu, et pouvons rendre la monnaie de sa pièce à notre ennemi. Nous pouvons finir la guerre contre Harrenhal le mois prochain, messires, si nous nous en donnons les moyens. |


[Je passe en hide]




Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13920
Membre du mois : 257
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Empire Strikes Back   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Empire Strikes Back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The atelier théâtre strikes back ...
» The Drow Strikes Back ! [Lùthien]
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Empire ork de Charadon
» l'Empire Samsung

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans :: Vivesaigues
-
Sauter vers: