AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Girls gone wild [Jeyne]
MessageSujet: Girls gone wild [Jeyne]   Sam 4 Nov - 15:16


GIRLS GONE WILD
JEYNE & ELEANOR
Les troupes Nordiennes et du Conflans libre étaient parties depuis de nombreux jours. Eléanor se languissait de la présence des siens. Elle avait quitté son père fâchée contre lui et à présent, elle s’en voulait grandement. Elle ne le reverrait peut-être plus. La peur broyait son cœur depuis ce moment. Et le retour de l’Empereur gravement blessé ne faisait rien pour la rassurer outre mesure. Et si son père était mort ? Sa mère était également bouleversée, elle le sentait. Naturellement, ce n’était pas la première fois qu’elles attendaient le retour de Lyham. Mais elle était d’autant plus inquiète qu’à présent, il était l’homme à abattre dans le Conflans. Les assassins de Harren le Noir seraient après lui, ainsi que ses soldats. Et leurs ennemis ne plaisantaient pas. Thorren Stark avait payé le prix de son opposition au Noir et il avait de la chance d’être encore vivant.

Eléanor connaissait bien Vivesaigues, elle passait le temps comme elle le pouvait. Elle pensait parfois au mariage qui l’attendait. Dès que les troupes seraient revenues, il serait célébré. Et cela l’inquiétait énormément. Sa mère l’avait instruite des choses de l’amour mais elle était encore une pucelle et la nuit de noces l’effrayait. Elle n’avait jamais été très proche de sa mère et n’avait pas l’intention d’aller l’interroger sur ce qui se passerait cette nuit-là.

Elle marchait pour l’heure dans les couloirs du château. Elle rejoignait les appartements de Lady Jeyne Lannister. Les deux jeunes filles avaient sympathisé durant leur trajet sur la route menant à Haye-Pierre. Elles avaient sensiblement le même âge et Jeyne était d’une compagnie fort avenante. Elle avait été particulièrement peinée pour elle de l’état de son père. Elle comptait monter la voir dans ses appartements pour l’assurer de son soutien.

Elle saluait les soldats qui étaient restés en garnison pour les protéger. Ceux du Conflans lui adressaient de francs sourires tandis que les Nordiens, eux, la regardaient de travers. Certes, ils n’iraient pas manquer de respect à la fiancée de leur Roi. Mais elle était la fille d’un ancien ennemi. Eléanor leur adressait cependant des sourires doux et sincères, sa bonne éducation l’obligeant à cela.

Elle parvint enfin devant les appartements de Jeyne. Elle frappa délicatement à la porte après avoir salué ses gardes. Attendant son autorisation, elle entra dans la salle, se fendant d’une gracieuse révérence.

Bonjour, Ma Dame. Je suis navrée pour l’état de votre père. J’espère pour lui un prompt rétablissement. C’est un homme fort, il s’en sortira.
code by bat'phanie


SIX FOIS A TERRE, SEPT FOIS DEBOUT  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'hiver vient
Messages : 112
Membre du mois : 6
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Stark, née Tully
L'hiver vient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Girls gone wild [Jeyne]   Mar 21 Nov - 15:38

J'étais exténuée. Par l'angoisse pour mon père. Par ce climat bien particulier au sein du Conflans, sur les terres des Tully. Par l'incertitude. Je savais que cette famille allait bientôt rejoindre la nôtre par le mariage de Jon avec la fille Tully, mais je savais aussi qu'ils n'étaient pas mes alliés pour autant alors que les Lannister continuaient de ne pas se mouiller dans toutes ces affaires. Mon beau-père, le roi Loren, faisait route vers Vivesaigues pour venir nous chercher, Gareth et moi, et nous ramener dans l'Ouest après toutes ces péripéties. J’ignorais la teneur des échanges entre Loren et Lyham Tully, nouvellement roi du Conflans, simplement par la grâce de mon père, mais cela avait été houleux. Pourtant, je n'étais pas prisonnière. Enfin... j'étais tenue en résidence ici, profitant de l’hospitalité de nos hôtes. L'armée impériale avait essuyé une terrible défaite et père était revenu gravement blessé, passant à deux doigts de la mort. Et parallèlement, un mariage allait être célébré en ces lieux, la demoiselle Tully devenant ainsi reine du Nord. Quelle ascension pour la fille d'un simple riverain... J'ignorais tout cela quand elle et sa mère avaient rejoint notre convoi des semaines plus tôt, avant que nous ne soyons attaqués et sauvés par ma belle-mère et son dragon. Des échanges de ce voyage, j'avais gardé une certaine sympathie pour Eléonor qui était sensiblement du même âge que moi. Mais est-ce qu'elle ferait une bonne épouse pour Jon ? Est-ce qu'il l'apprécierait et apprendrait à l'aimer ? Je l'ignorais.

Des coups frappés à la porte me tirèrent de mes pensées. Père était désormais réveillé et à priori, hors de danger. J'espérais que c'était réellement le cas. En général, les Mestres étaient prudents dans ce genre d'affirmation, justement pour ne pas provoquer de faux espoirs. Le Vieux Loup était passé par une belle porte, mais était trop coriace pour rendre son dernier souffle maintenant. Je m'étais montrée attentive avec lui, essayant de l'aider à guérir, en me faisant soigneuse dévouée, mais j'avais besoin de souffler et de prendre soin de moi... et de mon bébé. Bébé qui prenait de plus en plus de place. Et qu'il me tardait de sentir bouger en moi. C'était encore un peu tôt pour cela. J'avais eu énormément de chance de ne pas le perdre lors de l'attaque. Et je savais aussi que la fatigue pouvait m'être préjudiciable. Je tentai donc de manger correctement et de me reposer désormais. Nous resterions à Vivesaigue jusqu'au mariage de Jon et Elénor. Et ensuite, je prendrai la route pour le Roc et tournerai le dos aux miens, après un acceuil assez déconcertant de leur part, me rappelant que si les Lannister n'embrassaient pas leur cause... ils étaient des ennemis et moi avec. Mais malgré cela, Jon m'avait demandé personnellement d'assister à son mariage. Malgré notre dispute et nos rancœurs. Parce qu'il était mon frère et que j'étais sa sœur. Et parce que nulle dispute ne saurait me tenir éloignée de lui dans un moment aussi important de sa vie.

« Entrez. » Je me redressai pour avoir entrer Lady Tully donc. Je me fendis d'un sourire. Mes cheveux étaient un peu défaits. Je m'étais assoupie et réveillée quelques minutes plus tôt. Je remis de l'ordre dans mes vêtements, amples pour masquer l'arrondissement de mon ventre et me portai à sa rencontre. « Lady Eléonor, je vous remercie de votre sollicitude. C'est effectivement un homme fort et les mestres sont plutôt optimistes à ce sujet. » Je hochai la tête. « J'espère que votre père ne tardera plus à revenir. Il y a un mariage à célébrer après tout. » Je souris doucement, l'invitant à s'asseoir dans un des fauteuils alors que j'y prenais place moi-même. Je l'observai. Je me souvenais très bien de mes propres sentiments à l'idée de me marier. Alors que c'était la guerre, que des hommes mourraient. J'avais été choquée par ce décalage de souhaiter faire la fête alors que tant pleuraient leurs défunts. Avant de comprendre que c'était aussi de l'espoir à donner que de célébrer une union pérenne. Eléonor était-elle aussi terrifiée que moi à l'idée de sa nuit de noce ? Nous n'avions point parlé de mon frère ou d'épousailles durant le voyage alors que j'ignorais ce contrat. Et n'avions guère eu l'occasion de nous entretenir de nouveau. « Souhaiteriez-vous en discuter avec moi ? Nous allons devenir belles-sœurs. Si je peux vous être d'un aide quelconque... »



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1944
Membre du mois : 12
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Girls gone wild [Jeyne]   Dim 3 Déc - 0:12


GIRLS GONE WILD
JEYNE & ELEANOR
Le château semblait bien vide à présent que la garnison était partie avec l’Empereur et le nouveau Roi du Conflans. Des hommes avaient ramenés l’Empereur grièvement blessé et des gardes riverains étaient naturellement présents pour tenir la place. Mais cela changeait de l’effervescence d’une armée aux portes de Vivesaigues. Eleanor se languissait de son père. Et elle pensait à Jon. Elle ne le connaissait pas et craignait de découvrir quelque vice chez lui ou une froideur que rien ne pourrait jamais dérider. Elle ne savait que penser de lui. Ils venaient à peine de se rencontrer après tout et Eleanor avait voulu aller bien trop vite. Elle n’avait pas été éduquée pour devenir Reine et elle avait parfois un caractère un peu impulsif. Elle devrait apprendre. Et vite. Elle n’aurait pas beaucoup de temps. Elle était terrorisée également par la nuit de noces qui approchait à grand pas. La truite avait rencontré l’Impératrice qui l’avait sauvé lors de son voyage vers Haye-Pierre, chevauchant son dragon. Depuis, elle gardait une admiration sans borne pour la Reine Dragon. Mais Rhaenys n’avait pas été la seule à s’attirer la sympathie d’Eleanor. Jeyne Lannister, anciennement Jeyne Stark, avait également beaucoup plus à la jeune Tully. Sensiblement du même âge, elles avaient devisé allégrement sur la route jusqu’à éprouver de l’affection.

Jeyne Lannister était enceinte et elles avaient pu échanger sur sa grossesse. Eleanor était curieuse. Après tout, elle se doutait que son tour n’allait pas tarder à arriver. Porter des enfants l’effrayait également un peu. Notamment la mise au monde. Mais elle ne s’était pas permis d’évoquer cela avec Jeyne, elles venaient de se rencontrer et elle ne désirait pas inquiéter la jeune lionne outre mesure. Elle savait que Jeyne resterait jusqu’au mariage puis qu’elle partirait ensuite dans l’Ouest avec son beau-père. Il fallait qu’elle se repose. La grossesse épuisait et une fausse couche était si vite arrivée.

La truite avait frappé à la porte de la lionne et lorsqu’elle entendit la voix fatiguée de la Lannister, elle entra. Les cheveux de la jeune femme étaient légèrement défaits. Eleanor craignit de l’avoir dérangé.

Vous me voyez navrée, Lady Lannister, je ne voulais pas vous déranger… Au vu de votre état, vous devez vous reposer.

Cependant, Jeyne l’invitant à s’assoir, elle accepta et elle s’assit dans un des fauteuils, en face de son amie. Elle lui sourit.

Oui, lorsque les Mestres affirment qu’il est sorti d’affaire, vous pouvez être rassurée !

Elle hocha la tête en poussant un soupir.

Je l’espère également… Il me manque beaucoup, pour tout vous dire. Je crains pour sa vie. A présent qu’il est devenu Roi du Conflans, le Noir n’aura de cesse de le traquer…

Eleanor lui adressa un sourire.

Et vous, mon amie, comment vous portez-vous ? La grossesse ne vous pèse pas trop ? Dormez-vous bien ?

Eleanor fut touchée que Jeyne aborde le sujet si délicat du mariage. Elle baissa d’abord le regard, penaude, tout en répondant :

Oui, je suis ravie que nous devenions belles-sœurs, soyez-en assurée. Je n’ai qu’un frère, vous pourriez être la sœur que je n’ai jamais eu, qu’en dites-vous ? Quant au mariage, j’avoue qu’il me terrifie… Non pas que votre frère soit en cause ! Mais… la nuit de noces… Cela fait-il mal ? Que doit-on faire ? Le Roi du Nord est assez… froid, je dois dire et je ne sais comment me comporter envers lui pour lui être agréable…  
code by bat'phanie


SIX FOIS A TERRE, SEPT FOIS DEBOUT  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'hiver vient
Messages : 112
Membre du mois : 6
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Stark, née Tully
L'hiver vient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Girls gone wild [Jeyne]   Mar 12 Déc - 12:32

« Il n'y a aucun mal. » Je m'étais suffisamment reposée. Et si je m'étais écoutée, j'aurai passé ma vie à dormir, ce qui n'était pas du tout acceptable. Et n'était pas non plus du tout dans mon tempérament au demeurant. Preuve que la grossesse avait tout de même des répercussions sur ma santé. Et qu'il était temps de retourner dans l'Ouest afin de terminer ma grossesse dans un milieu confortable et sans trop d'efforts. Même si encore une fois, ce n'était pas du tout dans mon tempérament. C'était déjà un miracle de ne pas avoir fait de fausse couche lors de l'attaque il y a plusieurs semaines... Cet enfant était solide. Et moi aussi, fort heureusement. Mais mieux ne valait pas trop tirer sur la corde. J'invitai donc ma future belle-sœur à s'asseoir. Si elle était venue, ce n'était pas pour simplement prendre des nouvelles et par pure courtoisie. Elle devait avoir envie de discuter un peu. Ses noces approchaient. Et elle allait épouser un quasi inconnu. Je ne me souvenais que trop bien de ce sentiment, même si j'avais pu passer quelques moments privilégiés avec Lyman, me rassurant ainsi sur notre alchimie. J'étais inquiète pour mon père, mais il semblait avoir passé la phase critique. Il était en convalescence et je pouvais enfin souffler non ? Eléonore semblait d'accord avec moi sur ce point d'ailleurs.  Je hochai la tête à son affirmation. Et je mis les pieds dans le plat en parlant de son père, parti se battre et du futur mariage avec mon frère, lui donnant ainsi l'opportunité de s'épancher si elle le souhaitait. Lyham Tully était devenu roi et un nouvel ennemi du Noir. Un dissident qu'il fallait éliminer pour rappeler la puissance de Harren à mon sens. C'était comme s'il avait une cible sur lui. Si j'étais Harren, je ferai de ce rebelle un exemple. Si je désirais conserver le Conflans, je le détruirais, pour calmer toute velléité de rébellion de la part des autres seigneurs encore frileux.

« C'est sans doute vrai. Mais n'importe quel roi qui s'oppose au joug tyrannique du Noir est en danger. » Mon père en était un parfait exemple. Un exemple qui ne devait pas vraiment rassurer Eléonore cela dit, vu dans quel état il était rentré. Mais plus Harren avait d'ennemis, moins il pouvait se concentrer sur un seul, il devait se disperser et même s'il avait nombre de troupes, elles n'étaient pas infinies et étaient affaiblies en étant divisées. Donc, c'était une bonne chose pour les Stark. Très égoïstement. « Je me porte plutôt bien au vu des circonstances. Le Nord est un pays rude où la faiblesse n'a pas sa place. » J'étais solide et mon enfant le serait aussi, il ne pouvait en être autrement. J'eus un petit sourire attendri à la suite : « Cela commence à peser effectivement. Je dors mal la nuit et j'ai sommeil la journée, au point de m'endormir sitôt allongée. » Difficile de cacher mon ventre de plus en plus rond. Et pour le sommeil, j'avais d'autres sources de tracas. Ma grossesse n'était pas le seul élément perturbateur.

Et mon sourire demeura quand Eléonore sauta sur l'occasion de parler de son mariage et de chercher une sœur en moi, me rappelant mes propres peurs et demandes. J'avais eu la même attitude avec Megara, n'ayant pas de sœur moi non plus. Même si j'avais Lynara. Mais quand on rejoignait une famille, on souhaitait s'y intégrer et y trouver des alliés. Des amis. « Avec plaisir... » Je penchai la tête, malicieuse : « Vous me rappelez tellement moi quand j'ai épousé Lyman. J'ai tant souhaité faire de mes belles-sœurs des alliées, des amies, des sœurs. C'est tellement terrifiant de se retrouver projetée dans une famille inconnue, loin des siens. » Oh oui, je ne connaissais que trop ce sentiment. Et j'aurai aimé pouvoir parler librement du moment délicat de perdre ma virginité dans les bras d'un homme qui était déjà expérimenté. Alors je ne m'offusquai pas des questions de la jeune femme. « Cela est étrange... Je suppose que tout dépend de la délicatesse de l'homme et de la façon de vous y préparer. Cela fait mal, mais... La douleur peut vite être oubliée sous le plaisir. Il faut... Se détendre. Se laisser porter par les sensations et ne pas vraiment réfléchir. Jon sait comment donner du plaisir à une femme, il vous guidera. » Je n'allais pas mentir, Jon avait eu des amantes, un bon nombre. Comme beaucoup d'hommes. Et j'avais des oreilles, j'avais entendu certaines servantes jacasser ou glousser. Jon semblait froid, mais il était passionné. « Jon est un guerrier. Il a été élevé ainsi. Il ne fuira jamais devant un affrontement. Il aura besoin d'un foyer où se reposer et se ressourcer. D'une épouse attentionnée, de bras ouverts, d'une oreille attentive. D'une femme qui le soutiendra et saura lui prodiguer avec doigté quelques conseils et le rassurer sur sa façon de guider les siens. Il n'est pas aisé de grandir dans l'ombre de Torrhen Stark. » Je ne voulais pas faire passer Jon pour faible ou révéler ses fragilités, mais je devais tout de même orientez Eléonore du mieux que je pouvais pour que Jon ai une épouse qui lui corresponde. « Il a besoin d'une alliée, mais aussi de tendresse. Mais tout cela prendra du temps, le temps de faire fondre la glace. Gagnez son respect. Puis son affection. »



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1944
Membre du mois : 12
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Girls gone wild [Jeyne]   Dim 17 Déc - 0:19


GIRLS GONE WILD
JEYNE & ELEANOR
Eléanor s’était excusée, ne souhaitant nullement déranger son amie qui attendait un enfant et venait de vivre des moments angoissants avec les blessures de son père au combat. La jeune Tully était fascinée par le ventre rond de la lionne. Cela lui allait bien et elle était radieuse, malgré la fatigue qu’on devinait sur ses traits. Le mystère de la vie enveloppait les femmes grosses et Eléanor avait toujours été intriguée par cet état. Elle ne parvenait pas à concevoir que bientôt, son tour viendrait, si les Dieux étaient généreux. Autre source d’inquiétude pour elle. Et si elle ne parvenait pas à donner des enfants au Roi du Nord ? Et si elle ne lui donnait que des filles ? Il était déjà vu d’un mauvais œil par certains nordiens une alliance avec les ennemis d’hier mais que penserait-on d’elle si elle ne remplissait pas ses devoirs d’épouses ? Elle écarta ses funestes pensées pour se concentrer sur sa nouvelle amie. Eléanor avait mille questions à lui poser sur elle, ses envies, ses espoirs, comment elle se portait dans l’Ouest, au milieu des lions. Mais elle ne voulait pas fatiguer outre mesure la lionne avec un babillage incessant. Ses premières paroles concernèrent avant tout Torrhen Stark. Eléanor avait soutenu Jeyne pendant plusieurs jours, la réconfortant et l’écoutant lorsqu’elle avait besoin de s’épancher. Les blessures de l’Empereur n’avaient fait qu’inquiéter davantage la jeune Tully sur la santé de son père. Le Noir était sans pitié pour ses ennemis. Il ne faisait pas de quartier et comptait bien éliminer tous ceux qui se rebellaient contre lui. Nul doute que Lyham faisait à présent partie du lot.

Jeyne évoqua justement Harren et Eléanor hocha la tête. Il était certain que le Noir méritait amplement son surnom. Les Tully avaient été ses bannerets pendant des années avant de lui tourner le dos au profit de l’Empire. C’était certes une forme de trahison mais pour la bonne cause. L’avenir que leur proposait Torrhen et Rhaenys était bien plus juste que tout ce que pouvait ambitionner le Chenu. La jeune fille sourit lorsque son amie évoqua sa santé.

Je ne doute pas que vous êtes une femme forte et pleine de ressources. En tout cas, la grossesse vous va à ravir. Pensez-vous que ce sera un garçon ? Si vous avez des difficultés à dormir, l’essence de valériane fait des merveilles parait-il. Je pourrais vous en préparer si vous le désirez.

Elle était ravie d’échanger avec la sœur de son promis. Elle lui sourit et continua :

Avez-vous pensé à des prénoms ? Le sentez-vous bouger dans votre ventre ?

Elle jeta un coup d’œil sur le ventre, n’osant le toucher mais en ayant fortement envie. La discussion dériva rapidement sur son proche mariage, source d’inquiétude pour la truite. La façon dont Jeyne lui sourit, se rapprocha d’elle avec son air malicieux, la fit sourire et la rassura grandement. Visiblement, la louve savait par quoi elle passait, elle avait vécu la même chose et semblait s’être grandement épanouie.

Et avez-vous mis beaucoup de temps pour vous intégrer dans votre famille ? Cela a dû être délicat d’un prime abord ? Vos belles-sœurs vous ont-elles accueillies avec autant de bienveillance que vous en déployez envers moi ? J’ai bien de la chance de vous avoir, chère amie !

En disant cela, elle s’était saisie des mains de Jeyne et les avait légèrement pressées. Eléanor rougit lorsque Jeyne évoqua les douleurs de la perte de la viriginité.

Je comprends mais… excusez-moi de vous demander cela mais n’étiez-vous pas inquiète de ce que votre époux vous contemple nue ? Je ne doute nullement des capacités de mon promis mais j’ignore tout des choses de l’amour… J’ai bien peur d’être gauche lors de notre nuit de noces…

Les hommes étaient naturellement expérimentés lors de leurs épousailles, contrairement aux femmes qui se devaient d’arriver vierge au mariage. Eléanor écouta ensuite attentivement les conseils de Jeyne concernant le caractère de Jon. Elle acquiesça d’un signe de tête.

Oui, je désire sans nul doute aller trop vite en besogne. Jon m’impressionne, le peu que nous nous sommes parlé. Il est peu loquace et cela me désarçonne parfois. Mais vos conseils sont avisés, je dois être patiente et douce. Je désire ardemment que tout se passe bien… Si je pouvais être sincère… Ne vous méprenez pas, je sais quel grand honneur il m’est fait de devenir Reine du Nord… Mais j’avais espéré… Oh, qu’allez-vous pensé de moi… Que je ne suis qu’une petite sotte avec des rêves plein la tête… J’avais espéré vivre un grand amour, comme dans les livres… Et les débuts sont plus que froids, je le crains… Mais je vais suivre vos conseils, je vous remercie de cette aide bienvenue.  
code by bat'phanie


SIX FOIS A TERRE, SEPT FOIS DEBOUT  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'hiver vient
Messages : 112
Membre du mois : 6
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Stark, née Tully
L'hiver vient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Girls gone wild [Jeyne]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Girls gone wild [Jeyne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. Girls running wild
» Baptême de Wild Cloud
» Sarah Wild
» Une baignade entre 'girls'. - SAMIA
» alignement wild du minnesota saison 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans :: Vivesaigues
-
Sauter vers: