Tumblr  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[FB] Something in the water
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: [FB] Something in the water   Mar 24 Oct - 21:16






Lancéhélion

An -6


Mère m’avait laissé danser toute la semaine. Mes pieds me faisaient atrocement mal et avaient saigné plus d’une fois. Deux fois par jour je devais refaire mes bandages, sans jamais me plaindre. Elle ne l’aurait pas permis. Et surtout elle m’aurait interdit de danser si je le faisais. Mère était dure, mais comme elle me le répétait sans cesse, la vie l’était aussi. Elle se devait de me former, c’était son rôle de mère et même si pour cela je devais parfois la détester, ce qui arrivait, mais très rarement. Si elle ne m’accordait jamais de marque de tendresse ou d’amour, je savais qu’elle tenait à moi. Et je l’aimais de tout mon cœur.

Aujourd’hui j’avais donné une nouvelle fois une représentation mais cette fois je l’avais fait seule. Pour l’occasion on m’avait donné une magnifique tenue typiquement dornienne qui ne couvrait pas grand-chose de mon corps. Je m’étais sentie belle, femme, attirante également pour la première fois de ma vie. Le regard des hommes et des jeunes nobles ne m’avaient pas lâché pendant toute ma danse même si j’avais mine de ne pas les remarquer. Je ne devais en aucun cas me déconcentrer, et louper un pas, un mouvement ou une figure. Là encore si cela s’était produit, Mère m’aurait interdit de danser seule de nouveau, ne voulant pas que je fasse honte à son nom.

L’après-midi avait beau être avancé, il faisait encore très chaud, particulièrement dans cette caravane qui nous servait de demeure. J’avais refait les bandages à mes pieds, et changeais de tenue. Mère n’aurait pas permis que je l’abime même si je le regrettais. Dans cette robe en coton longue, j’avais horriblement chaud. Je lui avais soufflé que cela ne convenait pas à ce pays il y a quelques semaines mais elle n’avait rien voulu entendre. Selon elle, une jeune femme ne doit pas se montrer. Si je portais des accoutrements plus légers, ce serait une invitation pour les hommes de profiter de mon corps. J’avais essayé de lui faire entendre raison, de lui indiquer que toutes les filles ici portaient des vêtements moins lourds, moins couvrants, mais elle m’avait fait taire en frappant ma joue d’un revers de la main. Je lui devais obéissance, et je n’aurais jamais dû insister autant.

Je soupirais avant de secouer légèrement le bas de ma robe. Une première fois… Puis une seconde, une troisième et une quatrième fois. Au cinquième soupir ma mère me lança un regard hostile alors qu’elle raccommodait l’une de ses tenus de spectacles. Elle m’ordonna d’aller faire un tour et n’arrêter de la déconcentrer et je ne me fis pas prier pour le faire. Je l’avais fait pour ainsi dire exprès afin qu’elle me congédie. Sans qu’elle ne s’en doute, j’avais enfilé une mince chemise en dessous de cette robe sans forme dans le but d’aller me baigner dans l’une des plages réservées à la famille royale. Je savais comment y accéder sans me faire prendre et où je pouvais me rafraichir sans qu’on ne me trouve.

Je pris toutes les précautions nécessaires, faisant attention à ce que l’on ne vienne pas me surprendre alors que je m’infiltrais là où je n’avais pas le droit de me rendre. Mon cœur battait à la chamade, mais j’adorais ça, cette sensation de transgresser les règles, cette peur qui me tenaillait le ventre. C’était ce que je ressentais quand j’exécutais une nouvelle danse face à un public. Cela me stimulait là où d’autres étaient paralysés. Je n’étais totalement libre que lorsque je dansais… Ou que je défiais l’autorité comme maintenant. Un gloussement m’échappa alors que j’arrivais aux abords de l’eau et sans aucune hésitation, j’enlevais la robe immonde pour courir dans les vagues sans m’arrêter, jusqu’à ce que je sois complètement immergé. La fraicheur du liquide me glaça légèrement, ce qui était l’effet voulu. Je remontais à la surface en riant avant de plonger la tête sous la surface encore une fois tout en nageant, prenant garde à ne pas faire trop de bruit non plus.

Mon cœur s’emballa de plus belle quand des pas se firent entendre. Ma première réaction fut de paniquer. Je luttais contre le courant jusqu’au sable et tendais la main vers ma tenue avant de lâcher un juron en reconnaissant le jeune homme qui s’approchait. Par les sept ! Tu m’as fichu une de ses trouilles… J’imagine que tu es fier de toi en plus ! dis-je en grommelant au dornien. Nous avions pourtant convenu depuis peu d’un signal entre nous, un léger sifflement auquel l’autre répondait si cela était possible de nous voir. Et là, il n’en avait pas usé, sans aucun doute pour justement me faire peur. Pour me venger, je l’arrosais d’une grande brassé d’eau, un grand sourire aux lèvres. Après tout, je ne faisais qu’anticiper son plongeon à venir. Et puis, il faisait chaud, je le rafraichissais c’est tout. Et je ne pus m’empêcher de rire bien évidement. C’était de bonne guerre après tout et il en aurait fait pareil. Et puis, nous étions amis aussi improbable que cela puisse être alors il ne m’en voudrait pas.




Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 583
Membre du mois : 4
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Elle ne sert aucun maison, mais elle s'est mise au service de son demi-frère Manfred et exécute ses ordres. Actuellement, elle se trouve à Dorne en qualité de danseuse et plus précisément à Lancéhélion.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Dim 29 Oct - 21:21


Quelle plaie que ces leçons interminables sous la férule d'un Mestre barbant... Il aurait du être reconnaissant à son père de lui permettre d'accéder à une éducation princière (à quelques exceptions prêt), mais Anders était à un âge où il avait beaucoup mieux à faire que de perdre des heures à apprendre des choses abstraites qui ne lui serviraient jamais. Ou qu'il pensait inutiles. A 15 ans, il pensait tout savoir et le monde lui appartenait. En plus, il n'était même pas avec son frère pour ces leçons. Roward avait le droit à des cours particuliers avec la vieille Meria, parce que le prince avait quelques difficultés à se conformer à un enseignement classique. Anders préférait sa place à la sienne, surtout qu'il n'était pas grand chose aux yeux de son illustre grand-mère, sinon une erreur de son fils. Ce n'était jamais agréable et toute à sa rébellion, Anders ne faisait pas grand chose pour lui donner tort. Arianne était beaucoup plus sage et posée.

Dés que la leçon fut terminée, le bâtard se leva et partir en trombe, alors même que le vieux Mestre lui parlait encore. Il allait encore se prendre un sermon pour son irrespect, mais tant pis. Au final, il n'appréciait que les leçons concernant le combat. Il était plutôt doué avec sa lance d'ailleurs. Et en équitation également. Il avait un bon feeling avec les chevaux. Et il savait se montrer doux et patient avec eux, alors qu'il était plutôt très actif et peu capable de se concentrer ou de rester sérieux longtemps. Encore cette fois, cette façon de s'échapper, c'était pour se dégourdir les jambes. Et pour aller sur la plage. Il y fila aussi vite que possible, sous le soleil de plomb dornien qui donnait à sa peau cette couleur olivâtre caractéristique.

Et quelle délicieuse vision alors qu'il foulait la plage, réservée aux Martell et privilégiés dans les bonnes grâces de la famille princière. Une jolie naïade qui s'ébattait dans les vague. Sa chevelure blonde était exotique pour le dornien. Ss yeux clairs et sa peau de lait aussi. Une peau qui devait rougir sous les assauts impitoyable du soleil... De l'emblème des Martell. Délicieuse danseuse gracieuse et aérienne qui avait su totalement capter l'intérêt du jeune bâtard. Il n'était plus un novice dans les choses du sexe. Son éducation avait été faite par Robb Dayne. Mais pour ce qui était des émois du cœur, en revanche, c'était bien différent et cette fille là... Elle était différente et avait une place à part. Sans qu'il ne cherche à réfléchir pourquoi et à se poser des questions.

Il sourit avant de rire de bon cœur, quand après un instant de panique à l'idée d'être surprise dans un endroit défendu, elle le reconnut et le tança pour lui avoir flanqué la trouille. « Non pas du tout. » Bon, son large sourire et la malice dans ses yeux le trahissaient clairement. Par vengeance, Sol l'arrosa, lui arrachant un grognement de protestation. « Hey. » Il lui lança un regard noir alors qu'elle riait. « Ah c'est comme ça ? » Très bien. Il retira sa tunique, ébouriffant ses cheveux à moitié mouillés au passage. « J'espère que tu nages vite, si je te rattrape, gare à toi ! » Et joignant le geste à la parole, il pénétra dans l'eau fraîche, bien décidé à rattraper la petite impudente et à... A quoi au juste ? Il l'ignorait encore, mais il aviserait quand il l'aurait entre ses bras. Cette amitié avec cette artiste était étonnante, mais plaisante. Les serviteurs du palais le traitaient avec déférence. Les nobles, avec mépris. Elle... Elle était juste naturelle. Comme s'ils étaient égaux. Et il adorait.
AVENGEDINCHAINS


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 1210
Membre du mois : 10
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Mar 14 Nov - 20:48






Lancéhélion

An -6


Me maudis Anders et me gêne pas pour lui faire savoir. Ce n’est pas le fils du prince à qui je m’adresse mais à mon ami, celui que j’ai bousculé il y a plusieurs semaines de cela et qui m’a rattrapé avant que je ne m’écrase contre le sol ; celui que j’ai aidé à se cacher quand des adultes le chercher ; celui que j’ai appris à connaître comme étant Anders avant d’être le frère de la future souveraine de Dorne. J’avais manqué un pas en m’apercevant qu’il se trouvait au côté de la famille royale lorsque je m’étais produite avec ma mère sur scène. Et je j’avoue je l’avais évité les jours suivants, un peu morte de honte de ne pas m’être rendue compte de qui il était. Puis nous nous étions revus et il m’avait demandé de me comporter comme avant et finalement le naturel était revenu au galop et nous avions repris là nous nous étions arrêtés avant que j’apprenne qui il était. Je ne lui en avais pas parlé, ni avoué, mais j’aimais vraiment passer du temps avec lui. C’était facile avec lui. Je ne me posais pas de questions. Je n’essayais pas de jouer à la petite fille parfaite… Et j’adorais ça.

Me lâchais un grand éclat de rire avant de m’enfuir… Prépares-toi alors à être semé Anders ! Ou plutôt d’essayer de m’enfuir sans arrêter de rigoler. Je bravais les vagues, espérant lui échapper, même si je savais que c’était vain. Je jetais plusieurs fois des coups d’œil derrière moi constatant qu’il avançait de plus en plus et qu’il allait me rattraper sans trop de difficultés. Cela n’était pas étonnant. Il avait grandis ici. Il connaissait les eaux de son pays. Moi ? Moi je ne savais même pas nager. Je barbotais là où j’avais pied et j’évitais de trop m’éloigner… Comme aujourd’hui. Prise dans notre course, j’avançais de plus en plus loin, et alors que je regardais derrière moi une fois encore, une vague m’engloutie toute entière. J’avalais une gorgée d’eau salée, puis une seconde. Mon corps me faisait atrocement mal à mesure que je manquais d’air et paniquais. Je n’arrivais pas à remonter à la surface et paniquais encore plus. Je battais des bras, j’essayais de pousser sur mes jambes, mais j’étais comme emportée toujours plus loin, toujours plus profond. J’allais mourir là, noyée dans les eaux chaudes du pays du soleil.





Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 583
Membre du mois : 4
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Elle ne sert aucun maison, mais elle s'est mise au service de son demi-frère Manfred et exécute ses ordres. Actuellement, elle se trouve à Dorne en qualité de danseuse et plus précisément à Lancéhélion.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Mar 21 Nov - 17:55


Ces moments là étaient précieux. De la part de la jolie danseuse, il n'avait à craindre aucun jugement. En tant que bâtard princier, il était méprisé par les nobles. Les serviteurs, eux, ne savaient pas vraiment comment se comporter avec lui. Il était de sang royal après tout... mais déconsidéré par bien des côtés par les gens vraiment influents. Oh, c'était souvent de façon pernicieuse, afin de ne pas attirer le courroux de Nymor ou même de Deria. Même si son père ne faisait pas spécialement attention à lui et ne le couvait pas. Il était venu le chercher auprès de sa mère quand il était trop petit pour comprendre ce que cela signifiait, trop jeune pour se rappeler du visage de celle qui lui avait donné la vie et l'avait élevé comme ses enfants, sans faire attention à ne pas froisser son épouse qui se retrouvait avec deux bâtards sous les yeux symboles vivants de ses fautes. Pas vraiment plaisant. Et Anders, comme Arianne, en avaient payé le prix.

Alors il était agréable de ne pas être soumis à ce regard là de la part de Solvej. Elle n'avait pas su tout de suite à qui elle avait à faire et il s'était comporté comme un homme du peuple, sans faire prévaloir la moindre noblesse. Anders pouvait se montrer arrogant, mais pas avec tout le monde et pas dans toutes les circonstances. Il se montrait présomptueux et hautain quand on cherchait à le rabaisser. Quand les soldats lors des entraînements prenaient un malin plaisir à lui faire mordre la poussière pour lui donner une leçon et qu'il les provoquait malgré tout, malgré les blessures à son amour propre.

Quand Sol avait apprit son identité, son comportement avait changé. Elle ne l'avait plus approché et l'avait regardé différemment, comme quelqu'un d'important à qui elle ne devait pas s'adresser. Ce qui était loin d'être le cas et si c'était toujours bon pour l'ego d'être vu comme quelqu'un de noble et respecté, cela risquait de creuser un fossé dérangeant avec elle, si bien qu'il était venu la trouver pour la prier de faire comme quand il n'était qu'Anders avec elle, en expliquant sa situation et à quel point leur relation d'avant comptait pour lui. Et elle avait accepté.

Ils se retrouvaient donc dans l'eau, à se défier en riant. Solvej semblait certaine de pouvoir le semer dans la mer, mais il était bien décidé à la rattraper pour... Faire quoi au juste ? Il appréciait la jeune fille. Il aimait son caractère, sa joie de vivre. Et il n'était pas non plus insensible à sa beauté. Son cœur battait un peu plus vite quand il la voyait et cela n'avait rien à voir avec ce qui pouvait s'emparer de lui quand il se retrouvait au lit avec une des dorniennes peu regardantes et vertueuses. C'était plus sincère et profond. Mais le jeu faillit tourner au drame alors que le rie de Sol s'éteignait pour la voir disparaître sous l'eau et ne pas remonter réellement. Il y avait une différence entre s'amuser et se noyer, entre boire la tasse et boire tout l'océan. Et il ne lui fallu pas longtemps pour voir que là, c'était urgent. « Merde, Sol ! » Il accéléra, avant de se mettre à nager vraiment et plonger pour la récupérer. La première fois, sans succès. La seconde, il agrippa un morceau de sa chemise et tira pour la ramener à la surface, mettant son visage au dessus de l'eau. « Hey, Sol, allez, réveille-toi ! Tu vas pas me faire ça ! » La panique commençait à s'entendre dans sa voix alors qu'il nageait, puis marchait pour accélérer la cadence, jetant à moitié la jeune fille au corps devenu lourd sur le sol, sur le dos, lui tapotant les joues pour la faire revenir à elle, l'asseyant en tapant dans son dos pour lui faire recracher l'eau. Il la rallongea et posa sa bouche contre la sienne pour lui donner un peu d'air. Il allait faire quoi si tout ça ne fonctionnait pas ? Elle n'était pas restée longtemps sous l'eau ! Pas assez pour en mourir, bon sang ! « Allez ! Allez, Sol, reviens ! »
AVENGEDINCHAINS


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 1210
Membre du mois : 10
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Mer 3 Jan - 21:54






Lancéhélion

An -6



Désolée mon DD le Dornien pour ce retard !

Je m’étouffais. L’eau salé avait envahi mon corps et chassait toute trace d’air. Je n’essayais plus de remonter à la surface. Le courant et les vagues ne me laissaient aucun répit et m’avaient ôté toute force. J’étais en train de mourir et cette mort était affreusement lente et douloureuse. Certains pensent qu’on voit un ange ou un dieu nous tendre la main lorsque notre heure est venue. Ce n’était pas mon cas. Je n’étais sans doute pas assez pieuse pour cela, pas assez importante non plus. Ma mère n’avait eu de cesse de me le répéter : je ne suis qu’une petite enfant du peuple. Un monde me séparait des grands de notre monde, des grands qu’un temps j’avais envié. Ils avaient tout : richesse, protection, pouvoir, et ne manquaient de rien. Ils n’avaient pas besoin de travailler pour survivre, pas besoin de se battre dans ce monde si terrifiant non plus. Ils étaient protégés, choyés, aimés. Oh oui comme je les avais envié avant de me faire une raison : jamais rien ni personne ne pourrait changer ma condition. Je ne m’élèverais jamais. Je n’étais qu’une apprentie danseuse sans importance, et dont tous se fichaient bien qu’elle disparaisse ou qu’elle vive. C’était un triste constat, mais un constat réaliste. Voilà ce qu’était ma vie. Ou du moins ce qu’elle avait été.

Le noir vient recouvrir ma vision et la mort m’emporter. La mort c’est bleu. Puis c’est noir. Puis c’est blanc. La mort c’est un silence… Un silence de mort… Elle m’entrainait là où rien n’existait, là où ma conscience n’avait aucune place. Après la mort ? Il n’y a rien.

Je recrachais des gorgées d’eau salée. Des larmes s’échappaient de mes yeux, se mélangeant avec l’eau qui l’ornait déjà. J’avais mal à la poitrine, mal partout d’ailleurs. Quelques secondes. Il me fallut quelques secondes avant de reprendre tous mes esprits, et de voir ce que j’avais sous les yeux… Qui j’avais sous les yeux. Un court instant, je dévisageais en toussant Anders, avant de me jeter à son cou, de m’y accrocher comme à la vie. Je pleurais non seulement de terreur, mais aussi de soulagement. Il m’avait sauvé. Je lui devais mon salut. Il aurait pu me laisser me noyer mais il s’était battu… Il s’était battu pour moi. Personne ne l’avait jamais fait avant, personne. J’avais toujours dû me débrouiller seule, une leçon que c’était appliqué ma mère à m’enseigner.

Le dornien était différent de tous les autres. Je le savais déjà bien avant cet instant, et cela ne fit que renforcer ce que je pensais. Il n’était pas parfait ni sans défaut. Mais il était lui-même avec moi, honnête, et mon ami. Mon premier et seul véritable ami… Et ce garçon qui n’arrêtait pas encore et toujours d’hanter mes pensées ; ce garçon à qui j’étais bien trop attachée à n’en point douter ; ce garçon à qui je restais accroché de longues minutes dans ce désespoir qui s’était emparé de moi.

Je finis par passer mes mains sur mon visage pour chasser toute trace d’eau et de larmes. Puis je m’écartais légèrement de lui, le laissant respirer un peu, une fois ma crise passée. Je n’aurais pas eu la peur de ma vie, j’aurais rougi, rougi de m’être accroché de la sorte à lui. J’avais beau jouer à leur jeune femme fière et sûre d’elle en sa présence, je ne l’étais pas vraiment. Pas du tout même. Je jouais ce rôle pour l’impressionner, pour ne pas apparaître aussi faible et vulnérable que je l’étais réellement comme quelques instants plus tôt. Et puis… C’était un jeune homme. Un jeune homme qui devenait chaque jour un peu plus un homme qui ne manquait ni de charme, ni d’atout. Il avait été gâté par la nature et en étant en plus le fils du Prince de Dorne, il devait avoir plus d’une femme à ses pieds, plus d’une femme qui aimait se pendre à son cou. Cette pensée me fit me reprendre totalement. Je me reculais sur les fesses pour laisser entre nous une distance plus convenable. Les yeux rivés vers le sol, la respiration encore un peu saccadée et douloureuse je lui soufflais un Merci puis ajoutais : Je suis désolée… dans la foulée. Désolée d’avoir été si sotte. Désolée d’avoir manqué de me noyer. Désolée de m’être accrochée à lui comme je venais de le faire. Désolée de l’avoir embarrassé… Désolée qu’il ait dû insuffler dans mon corps de l’air. Cette pensée me fit poser mes doigts sur mes lèvres sans que je m’en rende compte alors que mes joues se coloraient en rose. Par tous les dieux… Anders avait posé ses lèvres sur les miennes. Même s’il ne l’avait pas fait dans l’intention de m’embrasser – je ne me faisais pas d’illusion à ce sujet – il restait le premier à l’avoir fait. J’en rougissais d’embarras, et détestais n’avoir même pas pu en profiter de ce premier baiser volé/offert.






Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 583
Membre du mois : 4
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Elle ne sert aucun maison, mais elle s'est mise au service de son demi-frère Manfred et exécute ses ordres. Actuellement, elle se trouve à Dorne en qualité de danseuse et plus précisément à Lancéhélion.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Ven 19 Jan - 12:21


Il avait peur. Vraiment peur. Que Sol ne se noie sous ses yeux et qu'il ne puisse la sauver. Tout cela pour des bêtises, pour des défis qu'ils se jetaient à la figure avec insouciance et inconséquence. Ils étaient jeunes, ils avaient la vie devant eux et voulaient en profiter. Il était prince, bâtard, mal considéré, elle était danseuse, issue du peuple. Ils n'auraient pas vraiment du se côtoyer, il restait d'un rang bien supérieur au sien malgré la bâtardise. Mais le destin avait fait se croiser leurs chemins et il avait été fasciné par cette danseuse gracile à la peau nacrée, aux yeux bleus et aux cheveux blonds. Fasciné par sa douceur, par son audace, par sa grâce. Elle était différente de toutes les femmes qu'il avait pu connaître jusqu'à maintenant. Par bien des aspects. Et comble du ravissement, elle n'avait pas fui quand elle avait su qui il était, c'était le plus important. Lui même oscillait entre le fait de n'être personne pour les nobles et d'être quelqu'un pour le peuple. C'était compliqué.

Enfin, elle donna signe de vie, se mettant à tousser, à recracher l'eau alors qu'il en aurait bien pleuré de soulagement, se contentant d'un rire nerveux alors qu'il l'aidait à se mettre sur le côté pour recracher tout ça. En revanche, il ne s'était pas attendu à ce que Solveigh se jette à son cou, avec désespoir. Elle aussi avait du avoir peur. Plus que lui. Il la recueillit contre lui, la serrant doucement, solide alors qu'elle semblait si fragile après cette quasi-noyade. « Ça va aller. » Oui, tout irait bien, elle était vivante, sortie d'affaire, non ? Il pouvait enfin souffler, elle était bien vivante contre lui. Il lui était apparu insupportable qu'elle ne meure. Parce qu'elle était une amie, bien sûr, mais pas que... La vie était un peu plus colorée quand il était avec elle. Il arrachait quelques moments de bonheur pur avec elle, se permettant d'être lui, mais aussi d'être un autre. Elle était son secret, personne ne savait qu'il la voyait de temps en temps. Et il appréciait cela. Non pas qu'il ai honte d'elle, rien à voir, mais cela rendait la relation plus précieuse encore. Protégée.

Elle se recula bien trop vite à son goût, essuyant un peu son visage, rougi d'ailleurs. Et elle recula encore, arrachant une grimace au dornien, qui regrettait cet éloignement soudain après avoir été si proches. Et il n'aimait pas trop non plus comme elle le regardait maintenant, comme si elle avait fait une très grosse bêtise. Et voilà qu'elle s'excusait. « De quoi ? D'avoir failli mourir et m'avoir fait une peur bleue ? Tu es pardonné. Oh et de rien, enfin, je n'allais pas te laisser te noyer. » Impossible. Il fronça les sourcils quand elle posa ses doigts sur ses lèvres, l'air un peu confus. « Sol, qu'est-ce qui ne va pas ? Hormis que tu as failli mourir, bien sûr. » Il pencha la tête et plissa les yeux, perplexe. Elle était rougissante et... Oh... D'accord, il était un séducteur et n'était pas très au fait des réactions féminines, mais... Enfin, il avait fréquenté quelques femmes, plus ou moins jeunes et Sol ne devait pas être très expérimentée à ce niveau là. « Je... Je ne voyais pas comment faire autrement pour te ramener... je ne voulais pas t'imposer quoique ce soit. » A son tour d'être un peu embarrassé... Ce n'était pas n baiser. Il avait voulu sauver sa vie. Mais il ne serait pas contre lui donner un vrai baiser. « Je n'imaginais pas la première fois que j'aurai posé mes lèvres sur les tiennes, ainsi, pour être honnête. » Oui, cela lui avait effleuré l'esprit, un baiser entre eux. Plusieurs fois. Mais là... Il avait dit cela avec un petit sourire en coin, un peu contrit quand même, cherchant à savoir si elle était vraiment choquée, dégoûtée ou au contraire... séduite. C'était bien le moment, tiens, profiter d'une jeune fille qui avait failli mourir et devait donc être encore sous le choc... Mais puisque l'occasion se présentait...
AVENGEDINCHAINS


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 1210
Membre du mois : 10
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Dim 21 Jan - 16:58






Lancéhélion

An -6


Ma respiration était saccadée, et j’avais mal à ma poitrine. J’avais recraché toute l’eau salé, mais son goût persistait dans ma bouche. Je me sentais mal physiquement mais aussi émotivement. Je me sentais stupide également et honteuse… Honteuse d’avoir manqué de me noyer… Honteuse d’avoir pu faire peur à Anders… Honteuse que, pour me sauver, il ait dû poser ses lèvres sur les miennes. Il était un fils de Prince. Peu importe que sa mère ne soit pas de noble naissance, il n’en demeurait pas moins le fils du dirigeant de ce royaume. Quant à moi… Moi j’étais juste une fille de danseuse, une enfant du peuple. Nous n’avions rien à voir l’un avec l’autre. Si quelqu’un venait à apprendre que nous étions amis… Il risquait d’avoir de gros problèmes. Je savais tout ça. Je le savais très bien… Et pourtant j’étais incapable de me tenir loin de lui. Il était mon ami, le seul que j’ai jamais eu. Non. Il était bien plus même si je n’oserais jamais l’avouer, ni à moi-même, ni à personne d’autre… Encore moins à lui. Nous étions trop différents, et si parfois je venais à imaginer autre chose, je me rappelais vite à l’ordre.

Il n’empêchait qu’il avait posé ses lèvres sur les miennes. J’y portais mes doigts, et ne pus m’empêcher de rougir… Ce qui inquiéta de plus bel le dornien sans que j’y puisse rien, sans que je puisse lui expliquer. Je me sentais encore plus honteuse de cela, et étais incapable de prononcer le moindre mot. Quant il comprit, je baissais les yeux vers le sable, rêvant qu’il m’engloutisse et que je disparaisse totalement. Stupide. J’étais complétement stupide. D’autant plus qu’il se sentait désormais coupable par ma faute. J’ouvrais la bouche, mais je n’arrivais à bredouiller que quelques mots incompréhensibles et à peine audible. Je me figeais à ses dernières paroles et relevais les yeux vers lui, horrifiés. Est-ce que je venais de bien entendre ? Heu je… Qu’est ce… ? Tu as… Tu… asdéjàimaginém’embrasser. Bredouillais-je, non sans rougir encore plus. Me ressaisissant, je secouais la tête, me passais la main sur le visage avant de le regarder plus timidement. Tu as déjà imaginé… M’embrasser ? Moi ? . Je n’en revenais pas. Moi ? Vraiment ? Je veux dire, il pouvait avoir toutes les jeunes femmes et femmes qu’il désirait. Il n’était pas seulement intéressant et charmant, mais c’était un enfant du pouvoir. Il avait plus que le choix. Moi… Moi j’étais juste une danseuse. Je n’avais aucun réel intérêt, aucune beauté non plus. J’étais somme toute classique. Je… Je n’ai jamais… Je me taisais, mal à l’aise. Stupide, je me sentais si stupide. Je ne connaissais rien à tout cela. Demandez-moi de danser, je le ferais sans problème. Demandez-moi de jouer, de rire, je le ferais… Mais parler de ce genre de choses… Je n’en avais pas l’habitude. Ce n’était pas le genre de sujets que ma Mère abordait, et encore moins avec moi. Je me relevais et essayais d’enlever le sable de ma tunique mouillée. Je… Désolée. Je ferais mieux de… D’y aller.  Pardon.




Don't show me your weakness


Dernière édition par Solvej le Mar 23 Jan - 6:42, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 583
Membre du mois : 4
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Elle ne sert aucun maison, mais elle s'est mise au service de son demi-frère Manfred et exécute ses ordres. Actuellement, elle se trouve à Dorne en qualité de danseuse et plus précisément à Lancéhélion.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Lun 22 Jan - 21:17


Avait-il commis une erreur ? Probablement. Sans doute avait-il été un peu trop franc avec la jolie danseuse, encore ébranlée par son accident. Il n'était pas du genre à tourner autour du pot de base. Il n'avait jamais eu besoin de déployer des trésors de patience et de délicatesse pour séduire une femme. Il était beau garçon et il était fils de prince quand même. Cela lui assurait le succès. Et les dorniennes n'étaient pas très farouches. Mais Solvej n'était pas de ces contrées. Elle était une fleur délicate et un peu sauvage malgré tout. Il ne pouvait pas la cueillir n'importe comment, sans aucune prévenance. Et là... il avait mis les pieds dans le plat. Mais ce qui était fait, était fait. Restait à espérer qu'elle n'allait pas le fuir à tout jamais après cette révélation. Oh rien de vraiment scandaleux, il n'avait fait que lui avouer avoir déjà eu envie de l'embrasser. Et qu'il aurait aimé que ce ne soit pas pour l'empêcher de mourir... Solvej parla très vite et très bas, si bien qu'il ne comprit pas tout dans sa réaction, avant qu'elle ne se reprenne et ne lui demande de répéter. Alors, c'était le moment de jouer le tout pour le tout et d'aller jusqu'au bout au risque de se casser les dens ou bien de se rétracter en arguant une plaisanterie pour dissiper toute tension et tout malentendu, mais aussi au risque de passer à côté de quelque chose. La décision fut vite prise. « Oui. Toi. »

Cela semblait incroyable à entendre pour la jeune danseuse. Pourquoi donc ? Doutait-elle de ses charmes ? Qu'il puisse être attiré par elle ? Par sa beauté délicate, sa grâce, mais aussi son esprit et son caractère ? Parce que ce n'était pas que physique. Cette fois, il y avait un réel attachement, une tendresse, une envie de prendre soin d'elle et la protéger qui n'avait jamais existé jusqu'à maintenant. Elle bredouilla de nouveau et il se demanda si elle n'avait jamais envisagé de l'embrasser lui, ou autre chose... Difficile à dire, et ce fut un léger coup à son ego, somme toute, bien gonflé.

Solvej se releva alors. Une fuite ? Cela y ressemblait bien... il pouvait la laisser faire. Il pouvait ne plus tenter de la brusquer, bien éprouvée qu'elle avait déjà été... mais... « D'accord. » Il se releva à son tour, plein de sable, forcément. Mais pas résolu à abandonner la partie. Il n'était pas réputé pour être réfléchi. Pour songer aux conséquences. Il se laissait souvent guider par ses émotions du moment, souvent violentes, qu'elles soient positives ou négatives. La colère, le désir... « Mais pas tout de suite. » Il agrippa le poignet de Solvej et l'attira à lui, mettant son bras dans son dos, pour que la main de Sol s'y pose, tandis qu'il s'emparait de son visage de sa main libre, et l'attirait pour l'embrasser. Un vrai baiser cette fois. Pas un baiser volé pour la sauver. Aucune méprise alors qu'il l'embrassait comme un homme embrasse une femme qu'il désire, tout simplement. Sans brusquerie, mais avec détermination et assurance, tendresse et prévenance aussi, conscient qu'elle n'était pas expérimentée, et ne voulant pas la forcer pour autant. Finalement, elle restait maîtresse de la chose, pouvant le repousser... ou s'abandonner totalement sous ses assauts passionnés.
AVENGEDINCHAINS


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 1210
Membre du mois : 10
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Mar 23 Jan - 18:50






Lancéhélion

An -6


J’étais mal à l'aise et un peu intimidée face à ce que me disait Anders. Je ne m'étais pas attendue à ce qu'il me dise avoir pensé à m’embrasser... Je fuyais. Je le savais parfaitement et lui aussi d’ailleurs. Mais je ne savais pas vraiment comment réagir à ce qu'il venait de me dire. Qui étais-je au fond pour qu'il puisse désirer m embrasser? Je n'étais pas vraiment belle, ni intelligente d’ailleurs. C’était là deux faits que ma mère me répétait sans cesse pour que je ne me fasse jamais d’illusion. Anders lui... Il était tout mon contraire. Il était semblable au soleil de son royaume : chaleureux, brûlant parfois, et on ne peut plus attirant. Son rire, son sourire, son entêtement, son caractère, et même son égo parfois plus que démesuré. Tout lui en respirait le charme. J’aimais être son amie, et qu'il ne veuille pas s’embarrasser de protocoles et de convenances avec moi. Il ne ressemblait à personne d’autre. Et il était bien loin de l’image que se faisait ma mère des siens et de lui plus particulièrement.  "Un noble Dornien dans toute sa splendeur, une femme à chaque bras et dans chaque bordel". Sans doute ne se trompait elle pas en disant cela? Mais même si c'était le cas, il ne se résumait pas uniquement à cette image bien trop réduite de lui. Il n’était pas que ça et je connaissais l’homme derrière celui qu'il affichait. Il débordait de défauts et de qualités. Et j’étais heureuse d'être son amie.

Je me sentais alors d’autant plus honteuse et gênée par cette situation. Je me sentais sotte, gourde et je détestais cela. Je ne voulais pas qu'il s’imagine que je suis l'une de ses godiches dont j'ai déjà pu rire avec lui. Je n’étais pas une femme expérimentée et ne le serait sans doute pas avant d’épouser un homme... Ce que je ne désirais pas. Je rêvais de liberté et non de chaînes. Je voulais vivre ma vie en dehors de l’influence de quiconque. Je voulais danser parce que je le désirais et non pas pour faire uniquement plaisir à ma mère et au public.  J’avais conscience de ma condition et ma basse naissance mais j’aspirais à mieux.  Mon amitié avec Anders... C'était quelque part ma revanche sur la vie et c'était déjà plus que je n’aurais pu l’espérer. Il était mon jardin secret. Si ma mère  l’apprenait... Elle ne me croirait surement pas. Même moi, parfois, je me demandais si je n’avais pas imaginé notre relation. En dehors de nos moments à deux, nous ne laissions rien paraitre. Et je devais avouer je détestais parfois cela. Il m’arrivait souvent de vouloir aller le trouver, lui raconter ce que j’avais entendu ou ce qui m'était arrivée… Surtout lorsque j’effectuais avec brio une danse particulièrement difficile et qu'il se trouvait dans le public. Je me faisais violence pour ne pas aller le trouver et lui demander son avis. C’était dans ce genre de situation que je me rendais bien compte de l'importance qu'il avait pris dans ma vie. Je n’étais pas certaine d’ailleurs que cela puisse lui plaire. Oui, nous nous entendions bien mais je restais une danseuse et lui le fils du prince. Si je devais disparaitre demain, cela ne changerait rien pour lui.

Je ne m’étais pas attendue à ses paroles, mais encore à ce qu'il fit alors que j’amorçais mon départ. Je n’eus pas vraiment le temps de réaliser et de me rendre compte de ce qui se passait. Il attrapa sans me faire le moindre mal pour venir poser ma main dans son dos. Nos corps se retrouvaient l'un contre l’autre, mais avant que je puisse soulever des questions, sa main libre se posa sur ma joue et ses lèvres sur les miennes. Je restais quelques secondes figée, les yeux ronds, avant que mes pensées s’arrêtent tout simplement et laissent les battements forcenés de mon coeur prendre la suite. Je me raccrochais à lui, mes deux mains dans son dos, serrant sa tunique mouillée. Je ne savais pas vraiment quoi faire mais je ne me posais pas de question et me laissais guider totalement par Anders, les yeux complètement clos. Si je le voulais, je pouvais m’échapper. Il me laissait cette possibilité, possibilité que je ne prendrais pas. Parce que c'était lui. Parce que je lui faisais entièrement confiance. Parce qu'au fond je savais très bien que je ne ressentais pas uniquement de l’amitié pour lui. C’était diffèrent et ça ne faisait aucun doute.

Je finis rougissante, les lèvres gonflées par ce premier baiser, le souffle légèrement court. Nos vêtements nous collaient à la peau alors que le soleil commencait déjà à secher nos cheveux. Je me reculais un peu après quelques temps, pour lui laisser un peu d’espace et ne pas paraitre envahissante. Je levais le visage vers le soleil les yeux fermés quelques secondes, histoire de me raisonner et de calmer l’emballement de mes sentiments et le chaos que je ressentais à l’intérieur de moi. Je me sentais toute chose… Et si sotte de ressentir cela. Après tout, cela ne voulait surement rien dire pour lui. Ce n'était pas comme s'il n’avait pas tant de femmes à son bras. J’étais bête de m’emballer même si je n'y pouvais rien. Il fallait que je me reprenne et que je ne le fasse pas prendre ses jambes à son cou. Car j’étais persuadée que c’est ce qu’il ferait s’il savait combien cela me chambouler. C’était d’ailleurs visible sur mon visage d’ailleurs, mais je pouvais me leurrer un peu, l’imaginer plus bête et aveugle qu’il ne l’était et faire comme si de rien n’était. D’ailleurs je lui dis Si tu embrasses ainsi toutes les femmes que tu secoures, attends toi à devenir le preux chevalier de ses dames. Elles vont toutes accourir par ici pour réclamer leur baiser d’après noyade. Peut-être devais-je t’appeler «triton» désormais, le roi des mers et des océans…. L’idée qu’il puisse en embrasser d’autres… Je ne préférais pas y penser. Pas après qu’il ait pu m’embrasser comme il venait de le faire. Je n’avais peut-être pas d’élément de comparaison, mais cela n’avait ni été baveux, ni sale, ni « bizarre », comme avait décrit son premier baiser l’acrobate de la troupe. Ça avait été juste… Je sais pas, je n’avais pas de mot. Mais en rien négatif, bien au contraire. Que les dieux m’en gardent mais je pourrais damner mon âme pour qu’il ne se contente pas seulement d’un seul baiser, qu’il vienne me trouver dès que l’envie l’en prendrait d’embrasser quelqu’un…





Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 583
Membre du mois : 4
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Elle ne sert aucun maison, mais elle s'est mise au service de son demi-frère Manfred et exécute ses ordres. Actuellement, elle se trouve à Dorne en qualité de danseuse et plus précisément à Lancéhélion.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Mer 7 Fév - 13:36


L'audace semblait payer. C'était quitte ou double. Ou Solvej se laissait totalement entraîner par la fougue du jeune homme et lui faisait confiance au point de s'abandonner à son étreinte. Ou elle s'en effarouchait et prenait la fuite. Elle n'était pas dornienne, elle était encore jeune et innocente... Et elle n'avait jamais été embrassée par un homme. Ou un jeune homme. Il était le premier, mais le baiser suivant sa quasi-noyade ne comptait vraiment pas. Un vrai baiser était bien plus agréable. Et il lui tenait à cœur de le lui montrer. De serrer son corps souple et gracile, mais musclé contre lui, d'enfin confronter son imagination au réel. Et pour sa plus grande joie, elle ne s'enfuit pas, bien au contraire. Ses doigts chiffonnèrent la tunique déjà mise à mal par l'eau et le sable. Elle lui rendit le baiser, sans faire de manières, sans hésiter et il profita de chaque seconde, avant de lui rendre un peu de souffle, de la laisser s'échapper légèrement. Il savoura le goût de ses lèvres sur les siennes, avec un petit sourire ravi. Sourire qui se fana pourtant quand Solvej rompit le bienheureux silence pour dire des bêtises, pour parler de toutes les autres, pour lui rappeler ce qu'il était aux yeux de beaucoup : un séducteur. Alors c'était ainsi ? Elle était vraiment convaincue qu'il l'avait embrassé comme il en avait embrassé tant d'autres avant et en embrasserait d'autres ensuite ? Il en était étrangement blessé. Et vexé. « Contrairement à ce que tu crois, je n'attends pas tapi dans un coin qu'une demoiselle ai besoin d'être secourue pour en profiter et lui sauter dessus, abusant ainsi de sa faiblesse et de sa gratitude, Solvej. »

Était-ce ce qu'il avait fait avec elle ? Le ressentait-elle ainsi ? Elle avait eu l'air d'apprécier ce baiser mais n'en semblait pourtant pas émue outre mesure. Elle n'en parlait même pas finalement. Elle ne confiait pas ce qu'elle, elle avait ressenti. Juste qu'il était doué et que ça devait plaire aux autres femmes. Point. « J'ai pas besoin de ça, de toutes façons. » Excès d'arrogance de la part d'un jeune homme qui venait d'être vexé et touché dans son ego. Paroles maladroites sans doute alors qu'elle allait s'offusquer et qu'il la confortait dans son analyse de l’événement en rappelant qu'il pouvait avoir n'importe quelle femme comme il le voulait, que ce soit parce qu'il avait du charme ou du prestige en étant bâtard de Martell. Il était un Sand, mais issu d'un père de sang princier, rien que ça. C'était suffisant pour attirer les jeunes filles qui avaient peur de se frotter à un vrai prince en la personne de Roward. Anders était plus abordable, moins impressionnant. Il s'était quelque peu assombri, redescendant de son nuage, confronté à la réalité. Il reprit avec une pointe de raideur : « Et non, je n'embrasse pas comme ça toutes les femmes que je croise. Il y en a peu que j'ai imaginé embrasser... Peu que je n'ai osé séduire. Mais toi, tu es différente. Avec toi, c'est différent. » Il la respectait. Son amitié lui était cher. Les moments de complicité et d'insouciance qu'ils passaient ensemble lui était précieux.

Il passa une main dans ses cheveux trop longs pour repousser les mèches qui lui tombaient devant les yeux alors que le mélange de sel et de sable commençaient à être incommodants. Mais ce n'était rien face à ce pincement au cœur face à l'indifférence de la jolie danseuse après ce moment intime. Même si cela restait chaste comparé à ce qu'il avait déjà fait. Mais il n'avait pas embrassé Sol dans l'optique de la mettre dans son lit. Non pas qu'il n'ai aucun désir pour elle, mais elle méritait mieux que cela. Infiniment mieux. Il y avait quelque chose de pur en elle qu'il ne souhaitait pas souiller. C'était vraiment étrange et inédit. « J'en conclue que tu as apprécié l'initiation. Ravi d'avoir été utile. »
AVENGEDINCHAINS


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 1210
Membre du mois : 10
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Lun 19 Fév - 21:11






Lancéhélion

An -6


C e baiser… Je me sentais complètement perdue. Ressentions-nous toujours cela lorsqu’un homme nous embrassait ? Non. Non ça ne pouvait pas être le cas. Anders… Anders n’était pas n’importe qui. Anders était spécial. Et ce que je ressentais pour lui l’était tout autant. Ce n’était pas un simple baiser. Pas pour moi en tout cas. Sans doute… Sans doute était-ce rien pour lui ? Sans doute cela ne signifiait rien pour lui ? Je… J’espérais qu’il était sur la même longueur d’onde que moi mais j’en doutais. Parce que c’était lui, parce que c’était Anders. Et parce que moi et bien j’étais moi. Je n’étais qu’une simple danseuse sans importance. Je n’étais qu’une fille du peuple qui n’avait pas grand-chose pour elle. Je n’étais pas spécialement belle, ni spécialement intelligente et encore moins intéressante. J’avais pour moi mon esprit, mais cela n’était pas grand-chose. Pas assez pour que cela puisse plaire réellement au Dornien.

Je cachais tous mes tourments en essayant de faire un peu d’humour. Mais cela ne fonctionna pas. A mesure qu’Anders parlait, je me sentais de plus en plus mal. Il n’avait pas compris et… Il prenait cela contre lui, comme des reproches. J’ouvrais la bouche pour parler, mais aucun son ne sortait. Je me décomposais à mesure qu’il continuait de me répondre. Ces paroles me blessèrent autant que, quelque part, elles me firent plaisir. Je ressentais tout en maelström de sentiments. Et sans savoir quoi faire, sans réellement réfléchir je me rapprochais de lui et venais l’embrasser. J’avais agi en suivant mon cœur et non en suivant ma tête. Quelques secondes à peine, avant de me baisser la tête. Je la secouais de droite à gauche avant de le regarder. Fuir ne servait à rien. J’étais plus courageuse que cela. Et il me méritait pas que je me conduise comme une idiote. Je ne voulais pas… insinuer que… Ca signifie quelque chose pour moi… Je ne devrais sans doute pas te dire tout cela… Mais… Tu… Tu es spécial à mes yeux Anders. Alors… Me détestes pas s’il te plait. Je le supporterais pas. finis-je par lui dire dans un murmure, les joues roussies de gêne.






Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 583
Membre du mois : 4
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Elle ne sert aucun maison, mais elle s'est mise au service de son demi-frère Manfred et exécute ses ordres. Actuellement, elle se trouve à Dorne en qualité de danseuse et plus précisément à Lancéhélion.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Ven 23 Fév - 16:18


Il avait poussé Solvej dans ses retranchements et il avait perdu à ce petit jeu. La jeune fille n'était pas si naïve qu'on aurait pu le penser et trop au courant de la réputation du dornien pour se laisser amadouer par un baiser, aussi sincère soit-il. Sa réputation était un handicap en cet instant, lui collant à la peau et brisant les illusions qu'ils auraient pu concevoir l'un et l'autre. Et il était blessé de cette défiance de la part de la jeune fille. Alors que c'était tout à son honneur de se ne se laisser avoir par un beau parleur. Mais... Elle aurait du le connaître mieux que ça non ? Après tout ce temps passés ensemble, elle aurait du savoir qu'il était honnête avec elle. Il n'avait encore jamais cherché à coucher avec elle ou la séduire. Il avait été un ami avant tout. Il avait apprécié sa beauté exotique, évidemment, mais aussi sa douceur, sa gentillesse, son esprit. Le fait de pouvoir être qui il voulait avec elle, donc juste lui et ne pas avoir à jouer un rôle. Et tel un animal blessé, il se retranchait derrière ses plaies et ne montrait pas sa vulnérabilité alors qu'elle venait de le poignarder en plein cœur. Et oui... il avait un cœur finalement et il avait réussi à tomber amoureux d'une femme qui ne voulait pas vraiment de lui, ne souhaitant sans doute pas être une conquête parmi tant d'autres. Même s'il n'y en avait pas eu des dizaines non plus, il était encore jeune.

Raide dans sa dignité toute relative après ce refus, il aurait bien tourné les talons, mais quelque chose l'en empêchait. L'espoir peut-être... Il aurait pu se draper dans sa colère et la planter là, pour ne jamais la revoir, mais elle lui manquerait trop. Il aurait pu aussi partir et revenir la voir ultérieurement, en faisant comme si de rien n'était, comme si cet épisode sur la plage n'avait pas eu lieu. Mais en serait-il seulement capable ? Pourtant, ce fut Sol qui mit fin à ses hésitations, alors qu'elle le rattrapait et l'embrassait, le prenant au dépourvu. D'abord réticent, il ne mit pas longtemps à céder, attrapant Solvej par la taille pour l'attirer plus près. Le baiser fut trop court, alors que déjà, elle y mettait fin et baissait la tête. Regrettait-elle encore ? Mais si elle l'embrassait, c'était bien parce que cela lui plaisait non ? Qu'elle en avait envie ? Alors à quoi bon se poser des questions qui ne faisaient que gâcher le moment présent ? Ce n'était pas vraiment dans le caractère d'Anders de s'empoisonner ainsi l'existence inutilement.

Et elle lui demanda de l'excuser alors qu'elle avouait que ce n'était pas rien pour elle. « Oh. » Les femmes étaient quand même bien compliquées alors qu'il se demandait ce qu'elle avait été s'imaginer au juste. « Je sais que je suis un séducteur et tu sais qu'il y a eu des femmes avant toi. Mais je ne joue pas avec toi Sol. Je ne cherche pas à te séduire pour te mettre dans mon lit et t'oublier ensuite. Je n'ai jamais pensé ainsi à toi. » Pour autant, il n'allait pas lui promettre non plus monts et merveilles. Il demeurait un bâtard de la maison dirigeante de Dorne et son destin ne lui appartenait pas. Et il ne se pensait pas capable d'être... fidèle. Même s'il était encore jeune, il savait ce que l'avenir lui réservait et ce qui ne lui était pas permis. « Je ne ferai rien que tu ne consentiras pas. » Autant que les choses soient claires. Il n'avait jamais forcé aucune femme et toutes s'étaient données à lui librement. Sol ferait ses choix également en toute connaissance de cause, mais ils n'en étaient pas là. « Ne te pose pas trop de questions et laisse-toi vivre, Sol. Profite de ce que la vie offre pour le moment et nous verrons bien où cela nous mène. » Il sourit légèrement, avant de poser son front sur celui de la jeune fille : « Ton amitié m'est précieuse. Nos rares moments loin de tout me sont chers. Je ne désire pas perdre cela. »
AVENGEDINCHAINS


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 1210
Membre du mois : 10
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Ven 23 Fév - 23:15






Lancéhélion

An -6


J’étais gênée par la situation… Mais d’un autre côté, je ne regrettais pas ce qui se passait. Parce que, être embrasser par Anders c’était vraiment quelque chose. En tout cas pour moi. Parce que c’était Anders. J’appréciais énormément le jeune homme qu’il était. Il n’était pas le fils du Prince de Dorne. Enfin si, mais ce n’était pas ça qui m’importait. Il aurait pu être fils de boucher, nous serions tout de mêmes amis. J’aimais passer du temps avec lui. Je savais qu’à ses côtés, je passerais du bon temps, à rire, à m’amuser, à discuter, à me confier aussi. Il était réellement le seul ami que j’avais et le meilleur qui soit. Il était mon confident, mon compagnon d’amusement. Et maintenant il était mon premier baiser. Au fond, je n’aurais pas voulu qu’il en soit autrement, même si cela me chamboulait. Il comptait. Il n’était pas n’importe qui.

Faire comme si cela n’avait pas d’importance n’était pas la solution. Je mentais et cela avait froissé Anders. Alors j’avais pris l’initiative de l’embrasser à mon tour, maladroite, malhabilement sans doute puisque j’étais novice dans le domaine. A peine pensais-je que je devais décidément pas bien m’y prendre qu’il me rapprochait de lui par la taille. C’était bizarre de me retrouver aussi près de lui. Pas désagréable, mais étrange. Il était non seulement un homme mais d’un milieu complètement différent du mien. Chaque nuit, il s’endormait dans un lit au sein d’un immense château. Moi… Et bien je dormais sur des couvertures sur le sol, dans une caravane. Ou dehors quand ma mère « s’entretenait » avec le chef de notre troupe. Il avait des précepteurs et moi… Et bien j’apprenais sur le tard quand Mère décidait de ne pas m’instruire, jugeant que cela n’avait pas d’importance. Je devais gagner chaque pièce, que je partageais avec Mère et la troupe. Anders n’avait jamais à craindre ne pas avoir de nourriture sur la table. Il était le jour et j’étais la nuit. Et pourtant, entre nous, ça marchait. Nous étions devenus amis avec une facilité déconcertante. Et peut-être étions-nous désormais plus ? De mon côté, c’était le cas en tout cas.

Je finis par lui souffler que pour moi, ce baiser… Enfin ces baisers ne signifiaient pas rien. J’étais sans aucun doute en retard sur ces choses-là comparé aux filles de mon âge mais cela ne m’avait jamais jusque-là posait problème. Et au moins mon premier baiser m’avait été donné par quelqu’un qui comptait et non pas le premier venu. Anders avait peut-être une réputation de séducteur mais cela n’avait jamais compté, ni eu d’importance. Il n’avait jamais été coureur de jupons à mon égard. Et je ne m’étais jamais imaginé qu’il pouvait me voir autrement que comme une amie. J’étais flattée et heureuse d’être importante à ses yeux. Tout ce qu’il me disait, je le savais parfaitement même si je me rendais compte que j’avais besoin de l’entendre me le dire. Tout ça, c’était tacite entre nous. Nous n’avions jamais vraiment mis de mots sur ce qui nous liait l’un à l’autre. On le savait et cela suffisait. Je ferme les yeux alors qu’il pose son front contre le mien. Je reste ainsi quelques instants avant de poser mes deux mains sur ses joues. Mes yeux cherchèrent et trouvèrent ses prunelles. Je vais essayer… Non je peux le faire. Ne pas me poser de questions. Pour toi, je peux le faire. lui dis-je le plus sincèrement du monde, avant d’ajouter malgré tout, toujours en faisant preuve d’honnêteté. Mais si tu veux plus que cette amitié qui nous lie, saches que je ne supporterais pas que tu sois ainsi avec d’autres femmes. Je veux être la seule le temps que cela durera. Comme tu seras le seul. Je savais qu’entre nous, ça n’avait pas vraiment d’avenir. Nous verrons au jour le jour. Mais je ne voulais pas pour autant accepter qu’il puisse s’amuser aussi avec d’autres femmes. J’étais entière dans tout ce que je faisais. Et j’attendais qu’il le soit avec moi. Il n’avait qu’un mot à dire, et je lui ferais entièrement confiance. Je ne l’évoquerais jamais plus. Et je n’irais pas l’espionner. Si je venais à le voir avec d’autres femmes, je ne m’inquièterais pas. Il ne me mentirait pas, pas droit dans les yeux. Il n’était comme ça. Et s’il ne le voulait pas, il pouvait me le dire. Je l’accepterai et les choses redeviendraient comme avant, sans que cela change notre amitié.



Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 583
Membre du mois : 4
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Elle ne sert aucun maison, mais elle s'est mise au service de son demi-frère Manfred et exécute ses ordres. Actuellement, elle se trouve à Dorne en qualité de danseuse et plus précisément à Lancéhélion.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Ven 9 Mar - 9:05


Il lui en demandait sans doute beaucoup. Sol était jeune, inexpérimentée, issue d'un milieu plus que modeste, artiste bohème et itinérante qui finirait bien par lever le camp de Dorne un jour ou l'autre. Ce n'était pourtant qu'un baiser. Rien de vraiment compromettant pour l'heure. A Dorne, il n'y avait rien de condamnable là dedans, alors que beaucoup la traiteraient de catin dans un autre royaume, simplement pour avoir tendu ses lèvres à un homme avec lequel elle n'était pas mariée. Mais dans cette petite crique, ils étaient seuls au monde et ce qui se passait ici, restait ici et ne serait jamais ébruité. Anders n'avait aucune intention de parler de sa jolie danseuse aux siens. Peut-être à Roward... Ils partageaient nombre de leurs expériences et de leurs conquêtes, mais Sol n'en était pas une. C'était différent, précieux. Son jugement avait de l'importance pour le jeune homme. Qu'elle le pense en train de jouer avec elle le blessait, alors même que c'était un raisonnement tout à fait logique et censé de la part de la jeune femme au vu de sa réputation. La réaction outrée d'Anders était probablement exagérée, mais le dornien était quelqu'un d'entier et excessif.

Pourtant, quelle joie quand, sensible à ses humeurs, elle se fit violence pour revenir vers lui et l'embrasser spontanément ! Son cœur s'envole tandis qu'il la serrait contre lui, avant de tenter de la rassurer, autant qu'il le pouvait, aussi maladroit puisse-t-il être. Il savait séduire, endormir la méfiance, bercer de belles paroles, mais là, il n'était pas du tout dans cet état d'esprit et cela changeait toute son approche. Il était sincère, tout simplement. C'était probablement facile de conseiller de se laisser vivre quand on était un homme, et que certaines choses n'avaient pas vraiment d'importance ou d'incidence concernant la suite. Pour une femme... le moindre faux pas pouvait mener au bord du gouffre. Pourtant, pour une fois, il essaierait de se montrer raisonnable et de prendre soin d'elle, autant que faire se peut. Et sans doute le sentit-elle alors qu'elle acceptait de lâcher prise.

Mais pas aveuglément non plus. Il écarquilla les yeux de surprise à sa demande... Son avertissement ? Parce que Sol avait quelques exigences et ne supporterait pas d'être un membre de plus dans le harem d'Anders, souhaitant l'avoir pour elle seule le temps que durerait leur idylle. Un marché qu'il ne pouvait que qualifier d'honnête finalement. Mais qui demandait sincèrement réflexion. Parce qu'accepter, c'était également accepter une chasteté à laquelle il n'était plus habitué, Solvej n'acceptant pas de se faire culbuter pour le satisfaire. Et la question était de savoir si le dornien était capable de se passer des plaisirs de la chair pendant un temps indéterminé. Nul doute qu'il risquait fort de se montrer plus empressé avec Solvej s'il ne pouvait satisfaire ce besoin ailleurs pendant ce temps... Il n'était pas spécialement un romantique et n'avait pas du tout la même mentalité que la danseuse à ce sujet. Il finit pourtant par hocher la tête pour signifier son accord. « Très bien. » Il soupira malgré lui devant ce sacrifice, hésitant quelque peu à préciser sa pensée, de peur de l'effaroucher. « Tu as conscience que je risque de me montrer empressé à un moment donné avec toi, malgré toutes mes bonnes intentions ? » Avait-elle conscience qu'il lui faudrait alors le repousser et se montrer ferme ? Parce que dans ce cas de figure, il n'était pas certain d'être le plus sage et raisonnable des deux. Mais un non de sa belle et il se tiendrait tranquille, n'ayant pas pour habitude de forcer qui que ce soit. Malgré ses conquêtes, il respectait les femmes et ne prenait que ce qu'elles lui offraient de leur plein gré. Comment aurait-il pu en être autrement en grandissant dans l'ombre de son illustre grand-mère et avec ses deux sœurs pleines de caractère ? « Je m'engage donc à t'être fidèle, tout le temps de notre relation. » Et s'il venait à faiblir... Il le lui dirait. Il ne pouvait pas promettre davantage.
AVENGEDINCHAINS


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 1210
Membre du mois : 10
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Mar 20 Mar - 21:54

[quote="Solvej"]




Lancéhélion

An -6


Je me manque pas la réaction d’Anders. Je savais que ma requête pourrait être bizarre et pouvait ne pas lui plaire. Seulement... Je ne savais pas si je serais capable de supporter qu'il puisse être avec une autre et avec moi. Je ne devrais même pas l'imaginer l’envisager d’ailleurs. Si ma mère l'apprenant... Je ne connais pas cher de ma peau. Anders représentait tout ce qu'elle détestait si ce n'était pas plus. Car en plus de son statut, de son sang, de la lignée qui est la sienne, de son pays, c'est un jeune homme qui n'est ni dépourvu de charme ni d'attrait physique certain. Elle m’avait surprise une fois à le regarder après une danse mais aussi le sourire pourtant innocent qu'il m’avait rendu et j’avais passé un train mauvais moment ensuite. Elle m avait rabâché combien les hommes comme lui étaient dangereux. Je ne devais jamais ô grand jamais les regarder, leur sourire, et encore moins leur parler. Je devais rester la où se trouvait ma place, c'est à dire dans l ombre. Je ne devais m’exposer que pour danser, avant de me fondre de nouveau dans ce monde qui était le mien… Je savais tout cela. Je savais qu'elle avait raison. Je ne pouvais pas ignorer le fait que de nombreuses servantes ou filles du peuple étaient abusées avant d’être abandonnée sans aucun recours.


Mais avec Anders, j'oubliais cette prudence dont je devais faire preuve. Il n'était pas le fils d'un prince pour moi. Il n'était pas un jeune homme qui vivait dans ce magnifique palais et qui ne manquait ni d’argent ni de gens pour le servir. Non. Anders était simplement Anders, une personne que j'adorais, un ami avec qui j’aime passer du temps et en qui j’avais confiance. Je connaissais le vrai Anders et c'était lui que j’avais sous les yeux, lui qui m’intéressait vraiment. Je me fichais bien de son statut. Il pourrait être fils de marin cela n’aurait rien changé entre nous. Et il le savait aussi bien que moi.

A sa réponse je me rendais compte que ma demande n’aurait jamais dû franchir mes lèvres. Il était d’accord là n'était pas le problème. Mais il restait un homme et si nous n’en avions jamais vraiment parlé franchement, je savais très bien qu'il ne manquait pas d’amantes ou de femmes à son bras. Ce que je lui demandais... Non ce que j’exigeais et qu'il était prêt à m’accorder... Ce n'était pas bien. Ce n'était pas correct envers lui. Je devais prendre sur moi comme lui le faisait. Il faisait un pas, un pas que je pouvais également faire. Je lui fis un sourire sincère avant de rire doucement Tu ne le feras pas. Tu n'es pas comme ça. Lui dis-je tout d’abord avant de déposer un léger baiser sur sa joue. Puis je m’asseyais pour ôter mes chaussures et enfouir mes pieds dans le sable chaud et doré. Je laissais le soleil réchauffer ma peau. Je ne restais pas assez en dessous pour que mon teint se hale et mère m enduisait chaque soir d'une crème pour éviter que ma peau ne bronze. Cela faisait, selon elle, une grande partie de mon exotisme et me rendait plus unique dans ce royaume où les danseuses natives arborent toutes une couleur de peau semblable à celle d’Anders. Le regard perdu dans l'océan si fascinant et terrifiant, je finis par dire à Anders Je sais que c'est beaucoup exiger de toi. Ne fréquentes pas d’autres femmes émotionnellement. Je veux que ces moments me soient réservés tout comme ils te le sont. Pour le reste… Cela n'a aucune importance à mes yeux. Continues à prendre des amantes si tu le juges nécessaire et si tu en ressens l’envie. Je m’en fiche. Je savais qu’Anders avait connu bien des femmes mais cela importait peu. Car c'était avec moi qu'il se trouvait en cet instant et ça ca comptait. Qu'il se perde dans les bras d'une ou plusieurs autres, au fond, je m'en fichais et je ne le jugeais pas pour cela. C’était un homme et, qui plus est, un Dornien. Non, tout ce qui m’importait était qu'il continue à jouer et parler avec moi. Et aussi à m’embrasser comme il venait de le faire. À cette pensée je ne pus m’empêcher de sourire et lui dire de manière espiègle Et je compte sur toi pour me sauver si je me noie… Même sur terre, cela s’entend. On ne sait jamais après tout ce qui peut arriver et je peux manquer d’air à tout instant.




Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 583
Membre du mois : 4
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Elle ne sert aucun maison, mais elle s'est mise au service de son demi-frère Manfred et exécute ses ordres. Actuellement, elle se trouve à Dorne en qualité de danseuse et plus précisément à Lancéhélion.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Lun 2 Avr - 20:53


Ah, il aurait aimé être aussi certain que Solvej qu'il saurait demeurer courtois et patient avec elle. Lui qui s'était offusqué qu'elle puisse se défier de lui et penser qu'il ne souhaitait que l'ajouter à son palmarès, voilà qu'il était touché et sincèrement surpris de la confiance qu'elle pouvait bien avoir en lui pour la respecter et ne pas entamer sa virginité. Parce que face à l'appel de la chair, le dornien était malheureusement faible, comme bien des hommes au sang chaud. Et la jolie danseuse était sensuelle bien malgré elle, n'arrangeant pas vraiment les choses. Le troublant mélange entre la candeur de Sol et sa sensualité avait de quoi ébranler Anders. Le comprenait-elle seulement ? « J'apprécie ta confiance en moi Sol, mais je suis aussi réaliste. » Elle avait ponctué son assurance d'un léger baiser sur la joue hâlée du dornien qui sourit légèrement, la regardant s'installer sur le sable et profiter du soleil et de ses rayons mordants. En espérant qu'elle n'en ressorte pas rouge comme une écrevisse.

Le jeune homme prit place à côté d'elle, silencieux, contemplant l'immensité bleue devant lui, alors que l'océan et le ciel se mélangeaient à l'horizon, songeant à ce qu'il venait de se produire et qui venait de redistribuer les cartes et changer la donne. Désormais, Solvej n'était plus juste la jolie danseuse pour laquelle il s'échappait du palais afin de voler quelques moments d'amitié avec elle, mais la femme pour qui il venait de promettre d'être fidèle tant que durerait leur relation, alors même que le sexe était proscrit pour le moment. Il n'y avait pas à dire, elle l'avait envoûté. Ou lui avait retourné le cerveau. Il ne savait pas trop, mais il avait intérêt à rester muet à ce sujet, parce que Roward ou Robb ne manqueraient pas de bien se foutre de lui s'ils venaient à l'apprendre. Oui, les hommes étaient stupides, ce n'était pas une nouveauté.

Le douce voix de la jeune femme vint interrompre le flot de ses pensées, et il la regarda, incrédule, alors qu'elle revenait sur ses paroles et lui donnait la permission de coucher avec d'autres femmes, tant qu'il ne s'impliquait pas émotionnellement. C'était là, une sacrée concession de la part de Solvej... Et sans doute une proposition qui devait lui coûter. « Tu es sûre ? » Il n'en croyait pas ses oreilles. Néanmoins, s'il avait conscience du sacrifice qu'elle faisait, il savait aussi qu'il n'irait pas en user et en abuser. « Tu sais, ce ne sera pas difficile de t'être fidèle sur ce point... Aucune femme ne m'a jamais touché comme tu me touches Sol... Aucune ne m'a jamais donné envie de passer du temps avec elle, d'apprendre à la connaître, de l'écouter parler de ce qu'elle aime, de tout et de rien, pendant des heures, simplement pour apprécier le plaisir de sa compagnie. » C'était facile de lui dire tout cela parce que c'était totalement sincère. « Mais j'essaierai de respecter ma promesse malgré tout. » Il avait une porte de sortie et ne serait pas parjure si ses hormones le chatouillaient trop, mais il ne profiterait pas des largesses de Solvej pour se jeter dans les bras de toutes les femmes qu'il risquait de croiser sur sa route quand elle ne serait pas avec lui.

Quand elle reprit avec malice, il se leva pour simplement venir s'asseoir derrière elle, ses jambes passant de chaque côté de la jeune femme, avant qu'il ne referme les bras délicatement autour d'elle et ne pose son menton sur son épaule droite, l'enveloppant de sa chaleur, s'amusant du contraste entre sa peau brune et le teint de porcelaine de Solvej. « C'est un devoir et un honneur que de veiller sur vous Dame Solvej ! » Il rit doucement, reprenant avec légèreté mais sérieux : « Si tu trébuches, je te rattraperai. Si tu manques d'air, je t'en insufflerai. Je serai ton pilier si tu m'accordes cette place, Sol. » Voilà bien une promesse grandiloquente, sans doute un brin emphatique, grisé qu'il était par la douceur du moment, mais il serait là pour elle, ou du moins, en cet instant, promettait avec la plus grande sincérité du monde qu'il le serait.
AVENGEDINCHAINS


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 1210
Membre du mois : 10
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Dim 8 Avr - 17:31






Lancéhélion

An -6


Je secouais la tête de droite à gauche avant de lever les yeux au ciel. Quand qu’il puisse en dire, je faisais confiance à Anders. Il ne me forcerait jamais à rien. Il n’était pas comme ça. J’étais bien placée pour le savoir. Si on en venait jusqu’à cette limite… Je savais qu’il me suffirait de lui dire d’arrêter pour qu’il le fasse. Je le connaissais. Je le connaissais sans aucun doute bien plus que toutes ses femmes qu’il pouvait pourtant côtoyer régulièrement. Parce que… Parce qu’avec moi il était réellement lui. Il n’avait pas besoin de se montrer sous un jour différent, ou de sauver les apparences. Je n’étais personne. Il n’avait pas besoin de me plaire, ou d’être faux avec moi. Et c’était ce que j’aimais chez lui. Il était honnête avec moi et je l’étais avec lui aussi. Je ne courbais pas l’échine devant lui lorsque nous n’étions que tous les deux. Je ne l’appelais pas par ses titres. Je me fichais bien de son nom de famille, de ses parents, de sa fratrie. Cela n’avait aucune importance. Ce n’en avait jamais d’ailleurs eu. Nous nous jouions de jeux l’un envers l’autre que lorsque nous étions en public, souvent lui en train de festoyer pendant que moi, je dansais pour distraire les nobles gens de la cour dornienne et leurs invités. Je le savais très bien – et Mère ne cessait de me le répéter – nous avions de la chance de pouvoir nous produire devant eux et nous repartions toujours les poches plus lourdes qu’à notre arrivée, plus lourde que si nous nous étions produite dans une auberge ou une fête de village. Et nous ne devions pas gâcher cette chance. Mes entrainements étaient plus durs, plus longs, plus éreintants, mais ils portaient leur fruit. Et j’arrivais à produire des danses différentes avec les autres danseuses, avec ma Mère et parfois même seule à chaque fois qu’on nous demandait au palais.

Hier soir n’avait pas fait exception et j’avais été fière de ma prestation en solo. Je n’avais loupé aucun pas, aucun temps non plus. Ma mère avait été fière de moi-même si ma tenue ne l’avait pas entière satisfaite. Au dernier moment, je n’avais pas pu m’empêcher de coincer un voile sous ma poitrine, pour masquer mon ventre. Il était légèrement transparent et je trouvais que cela était bien suffisant. Autour de ma taille, j’avais noué une vieille ceinture à sequins (dont plusieurs manqués à l’appel) dornienne, trouvée dans l’une des males de ma mère, afin de marquer moi aussi le rythme de ma danse. J’avais voulu mélanger mon style d’étrangère au pays avec celui du pays et, au vu de leur réaction cela avait plu. D’ailleurs, je comptais demander à Anders son avis, mais cela m’était sorti de l’esprit. Entre ma noyage et… le reste, je ne pensais plus du tout à ce qui s’était passé la veille. Mon esprit était entièrement concentré et focalisé sur le jeune homme.

Je m’asseyais dans le sable, laissais le soleil réchauffait ma peau tout en revenant sur cette promesse que j’avais arraché stupidement à Anders. Je me fichais vraiment de ce qu’il pouvait faire avec toutes les autres femmes. Tant qu’il m’accordait l’exclusivité de son attention, cela me suffisait. Il était un homme. Et il était dornien. Et noble même si je ne voulais pas le considérer comme telle. Il avait été élevé différemment de moi, et il avait des besoins et des envies différents des miens. Je l’acceptais, et je me savais capable de m’en accommodé. J’avais été élevée ainsi après tout. Alors quand il me demanda si j’étais sûre, j’acquiesçais de la tête. Ses mots suivants firent bondir mon cœur et le serrer. Ils étaient beaux, touchants, à son image. Je n’étais pas aussi douée que lui sur ce point-là. Je n’avais jamais appris. Je savais compter, lire et écrire un peu – même si j’apprenais toujours - . Je ne connaissais pas tous les mots du monde et j’étais là pour danser, et non pour parler. Ce genre de choses était difficile pour moi particulièrement parce que Mère m’avait aussi appris à ne jamais rien exprimer en dehors d’une danse. C’était dans elles que je devais laisser mes sentiments voir le jour, et uniquement dans elles. Alors, je ne répondis rien qu’un simple geste de la tête. Il comprendrait. Ne me connaissait-il pas lui aussi ?

Je le perdis de vu quelques instants, et sursauta légèrement quand il s’installa derrière moi, ses jambes robustes autour de ma taille. Ses bras m’enlacèrent comme aucun avant eux ne l’avaient jamais fait. Mère n’avait jamais été tactile et si je savais qu’elle m’aimait, elle ne me l’avait jamais dit, jamais montré non plus. Et… Je me surprenais à aimer cela, à aimer être câlinée comme il le faisait en cet instant. Mon cœur battait fort en moi. C’était autant douloureux que plaisant. Je me sentais en sécurité. Encore plus qu’à l’accoutumé avec Anders. Je laissais mon dos s’appuyer sur son torse, mes yeux se fermer en sentant son souffle sur mon épaule, et mes mains se poser sur les siennes. Je ris en même temps que lui alors qu’il m’appelait « Dame Solvej ». Je ne l’étais pas, une Dame, et je ne le saurais jamais. Mais qu’importe. J’aimais la manière dont cela sonnait dans sa bouche. Quant au reste de ses paroles…. Je serrais ses bras contre moi, légèrement tremblante. Jamais encore je n’avais été dans un tel état, un état que je ne saurais décrire avec des mots. Ma gorge était trop serrée pour laisser échapper le moindre mot. Alors je le gardais à moi de nombreuses minutes jusqu’à elle capable de dire quelque chose. Et je serais le tiens si tu le désires. Je serais toujours là pour toi. Peu importe ce qui pourra se passer. Je t’en fais la promesse Anders. Je portais sa main si brune comparée à la mienne à mes lèvres pour y déposer un léger baiser, scellant quelque part ce serment que je venais de lui faire. En cet instant, je me disais que je pourrais rester toute ma vie ainsi, dans ses bras, sur ce sable chaud, le regard rivé sur ses vagues qui grossissaient avant de s’écraser sur la plage. Je ne veux pas bouger… Mais si je reste exposée au soleil, ma peau va brunir et Mère ne me laissera plus sortir. Tu sais comment elle est… finis-je par dire au jeune homme, légèrement lasse. Je voulais rester ainsi, sincèrement. Mais si je ne m’abritais pas de l’astre qui trônait dans le ciel, j’allais être punie et je n’aurais plus l’autorisation de me balader et de le rejoindre. Mettons-nous à l’ombre, ou au moins moi. Je ne veux pas rester enfermée avec Elle. Je la vois déjà bien assez pendant les entrainements… Et toi bien trop peu. lui avouais-je non sans rougir et non sans être d’un côté heureuse qu’il soit derrière moi et qu’il ne puisse pas s’en rendre compte.



Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 583
Membre du mois : 4
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Elle ne sert aucun maison, mais elle s'est mise au service de son demi-frère Manfred et exécute ses ordres. Actuellement, elle se trouve à Dorne en qualité de danseuse et plus précisément à Lancéhélion.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Dim 29 Avr - 16:43


Il était surpris par l'ouverture d'esprit de Sol. Elle n'était pas née ici, pas habituée des mœurs dorniennes et il connaissait peu de femmes qui auraient ainsi fait confiance à leur amant dans cette situation. Beaucoup l'auraient pensé naïve de parler ainsi, de vouloir simplement son cœur et de le laisser avoir les maîtresses qu'il voulait tant qu'il n'y trouvait que le plaisir de la chair. Il serait si aisé de se jouer de Sol... De la blesser si cruellement qu'elle ne ferait plus jamais confiance à un homme. Mais si Anders était volage, la duplicité et la sournoiserie ne faisaient pas partie de ses défauts. La preuve, il avait bien spécifié à la jeune fille qu'il n'était pas certain de pouvoir tenir une promesse de fidélité absolue, même s'il essaierait. Et à toutes les autres qu'il avait pu tenir dans ses bras, il n'avait jamais rien promis, jamais rien offert de plus que ce qu'il ne pouvait accorder. Si certaines se berçaient d'illusion, tant pis.

Mais de par cette ouverture d'esprit, elle se l'attachait, sans même le savoir. Parce qu'il était le genre d'homme qu'il valait mieux ne pas contraindre au risque qu'il ne se sente étouffé et ne fasse également l'inverse de ce qu'on lui demandait. Le fameux esprit de contradiction... Avec tendresse, il l'enlaça, l'entourant de ses jambes, de ses bras, s'installant contre elle et appréciant de la sentir ainsi enveloppée par lui, délicieusement gracile et fragile. Même si le moment était tendre, il se fendit d'une petite note d'humour, malgré la solennité de ses paroles, sentant le rire de Sol contre lui. Rire qui s'éteignit, remplacé par quelque chose de plus profond. Elle pressa ses bras, mais ne dit rien de suite et il ne la força en rien, se contentant de regarder l'horizon. Il avait fait là une bien belle promesse. Et il le pensait. Sincèrement. Il aimerait être tout cela pour elle, il aimerait pouvoir la soutenir, qu'elle sache pouvoir se reposer sur lui en cas de problèmes. Solvej lui semblait parfois bien seule, alors même qu'elle était entourée. Sa mère... Elle était froide, dure, imposante, même si elle n'était qu'une danseuse sans noblesse. Par certains côtés, elle lui rappelait sa grand-mère ou la mère de Deria ou Roward. C'étaient des femmes de poigne, habituées à ordonner et à être obéies. Elles aimaient les leurs, mais ne le montraient pas, glorieuses dames de fer et d'airain.

Finalement, Solvej retrouva l'usage de la parole et lui promit la même chose. Il sourit, attendri. Oserait-il seulement confier ses tourments à la jeune fille si d'aventures il en avait ? Oserait-il l'accabler ? Peut-être... Il était en confiance avec elle, ne craignait nul jugement de sa part. Et elle était plus réfléchie que lui, plus objective et plus sage. Ce qui n'était pas bien difficile, certes. Elle baisa sa main pour sceller sa promesse et il s'amusa à nicher son visage dans le creux de son cou et à embrasser doucement sa peau. Les préoccupations de la vie réelle les rattrapèrent alors que la danseuse prenait conscience des ravages du soleil sur sa peau de lait. Anders grimaça à l'évocation de sa mère. « Elle ne rougira pas avant ? Je t'aurai imaginé rouge comme une écrevisse avant de brunir. » Il la taquinait, mais ne lui souhaitait pas d'être ainsi brûlée par le soleil. Même les dorniens à la peau cuivrée souffraient de sa morsure, c'était simplement moins visible. Il se leva, lui tendant la main pour l'aider à faire de même. « Tu sais, ta mère me fait beaucoup penser à ma grand-mère... Elle est... imposante. Même sans être noble. J'aimerai éviter qu'elle me regarde comme on regarde un nuisible. » Il plaisantait à moitié. Il ne connaissait que trop ce genre de regard hautain et méprisant. Qu'importe qu'il soit de sang princier, si la mère de Sol jugeait qu'il était un obstacle, il serait méprisé, tout simplement.
AVENGEDINCHAINS


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 1210
Membre du mois : 10
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Lun 30 Avr - 14:04






Lancéhélion

An -6


Je me rendrais bien compte. Je n’avais peut-être pas été instruite mais je connaissais malgré tout certaines choses et je me rendais bien compte de la chance que j’avais de me trouver ici, en cet instant. Nous nous étions rencontrés par hasard, mais je ne le regrettais pas. Comment le pourrais-je ? Anders éveillait en moi des sensations dont j’ignorais jusqu’ici l’existence. Je me sentais bien en sa présence, libre même. Je pouvais être moi-même, sans avoir à me discipliner, à rester silencieuse, calme, et faisant partie du décor. Il me voyait comme je l’étais. Il m’appréciait pour ce que j’étais. Cela ne le dérangeait pas que je ne sois finalement rien dans ce monde. Contrairement à lui, lui pour qui un grand destin l’attendait. Il avait dans son entourage des femmes bien nées, des femmes intelligentes, et belles, des femmes que je ne pourrais jamais égaler même si je le désirais. Je ne suis qu’une danseuse itinérante, qui ne mange pas toujours à sa faim tous les jours, et qui parfois dort dehors, à même le sol. Ma vie était rude, même si Mère s’arrangeait pour qu’elle ne me soit pas trop brutale. Malgré toutes les contraintes que je représentais à ses yeux, elle prenait soin de moi. Elle ne m’avait pas abandonné comme elle aurait pu le faire. Elle ne le montrait pas. Elle ne le montrerait jamais, mais je savais qu’elle était attachée à moi, qu’elle m’aimait. Elle le faisait à sa manière.

En dehors d’elle, je ne comptais pour personne…. Jusqu’à ce que je vienne à Dorne. J’avais détesté cet endroit bien trop chaud au début, mais désormais, j’y étais attachée. Enfin j’y étais attachée parce qu’Anders s’y trouvait. Si je l’avais rencontré ailleurs, j’aurais chéri un autre royaume c’était certain. Il avait pris une place particulière dans ma vie, chaque jour un peu plus depuis que nous passions du temps ensembles. Je n’avais jamais pu rêver meilleur ami, meilleur camarade de jeu. Et maintenant plus d’ailleurs. Car ce qui nous liait venait de prendre un nouveau tournant et si cela me faisait malgré tout un peu peur car je ne savais pas où je mettais les pieds, j’en étais heureuse. Finalement manquer de me noyer n’avait pas été une mauvaise chose. Comment pourrais-je le penser alors qu’il se tenait derrière moi, à m’enlacer comme il le faisait ? J’aimais sentir son souffle chatouiller ma peau à chacune de ses respirations. Et je me sentais très bête aussi, très bête de penser cela. Ses paroles me touchèrent en pleine cœur car je les savais sincères. A son instar, je savais que je serais bien incapable de ne pas lui porter secours, peu importe ce qui pourrait arriver. Je lui dis et sceller cela en posant mes lèvres sur sa peau halée. Je me laissais aller contre lui qu’il venait de nicher dans mon cou, qu’il embrassait légèrement ma chair. Mon cœur battait toujours aussi fort dans ma poitrine et l’endroit où avait posé ses lèvres me chatouillaient. Le regard perdu dans les eaux en face de nous, je me sentais bien, réellement bien.

Nous restâmes un temps ainsi alors que la morsure du soleil ne me rappelle à la réalité. Si j’en gardais la moindre marque, Mère me punirait et m’enfermerait dans notre caravane, ne me laissant sortir que pour mes entrainements et mes représentations. Et il n’en était tout simplement pas question. Je ne voulais pas gâcher d’autres moments avec Anders parce que je ne m’étais pas mise à l’ombre lorsque je l’aurais dû. A sa boutade, je ne pus m’empêcher de rire. Peut-être. Mais vu la couche de lait/crème que ma mère m’applique sur la peau tous les soirs, je n’en suis pas certaine. Je ne suis jamais restée assez longtemps pour le tester… Et si je devenais rouge comme une écrevisse, tu ne le verrais pas.   lui répondis-je en prenant la mai qu’il me tendait pour me relever. J’aurais pu le faire seule, mais pourquoi m’aurais-je prié de le toucher et de me rapprocher de lui ? Mes pensées s’assombrirent de nouveau quand il évoqua ma Mère, et plus précisément quand il m’indiqua qu’il ne voulait pas qu’elle le voit comme un nuisible. Je baissais légèrement le regard tout en soupirant. Elle est… Compliquée... Elle voit les hommes comme des dangers… Gardant sa main dans la sienne, j’avançais vers un coin ombragé tout en lui disant. Et… Elle ne t’aime pas et c’est ma faute… Tu te rappelles il y a quelques semaines ? Quand j’ai réussi lors d’une danse à la cour ce mouvement sur lequel je bataillais ? Tu m’as souri et j’en ai fait de même. Elle l’a remarqué… Je ne pus m’empêcher de grimacer. Cela aurait dû être un bon souvenir. Je m’étais énormément entrainée pour y arriver, et plus d’une fois j’avais confié à Anders que je n’y arriverais pas. Et à chaque fois que je lui avais dit cela, il m’avait assuré qu’il ne se faisait pas de souci pour moi car j’étais, selon lui, une bonne danseuse. Je n’avais pas le même avis que lui bien sûr. Ma mère était une danseuse d’exception. A côté… A côté je faisais pale figure… Alors quand j’y étais arrivée, j’avais été si fière de moi. Quelle sotte ! J’ai eu le droit à un sermon comme jamais encore elle ne m’en avait fait. C’était… Atroce. C’est pour ça que je ne suis pas venue les jours suivants. Je me sentais trop honteuse. lui avouais-je avant de m’arrêter et de finir par lui dire. Je suis vraiment désolée Anders. J’ai dû l’écouter sans la contredire… J’avais peur que, si je te défendais, elle comprendrait qu’on se connaissait et qu’elle m’oblige à rester enfermer… Je sais qu'elle ne veut que mon bien mais parfois, elle se trompe... Et elle en était capable. Elle l’avait déjà fait lorsque nous étions dans le Bief. D’après elle un homme m’avait regardé d’un peu trop près et elle ne voulait prendre aucun risque. Alors j’avais passé les jours d’après à devoir rester dans notre caravane. Plus jamais. Je ne voulais plus jamais vivre ça.



Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 583
Membre du mois : 4
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Elle ne sert aucun maison, mais elle s'est mise au service de son demi-frère Manfred et exécute ses ordres. Actuellement, elle se trouve à Dorne en qualité de danseuse et plus précisément à Lancéhélion.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Mar 8 Mai - 15:00


Il avait quelques difficultés à cerner Solvej parfois. Ou plutôt à cerner l'éducation qu'elle avait reçu et son lien avec sa mère. Elle semblait la respecter et lui obéir en tout, et pourtant, ne pas toujours être d'accord avec elle et avoir des envies de rébellion, comme maintenant, alors qu'elle fréquentait un garçon qui risquait de lui apporter des ennuis. Sa mère désapprouverait totalement et l'empêcherait de sortir à tout jamais si jamais elle apprenait que Sol passait son temps libre avec un jeune homme, un bâtard princier de surcroît, à la réputation qui n'était plus vraiment à faire au sein de Lancehélion et de Dorne de façon plus générale. Les deux princes avaient suffisamment hanté les bordels de la capitale pour être connus, accompagnés bien souvent par l'épée du matin. Cependant, d'où venait l'aversion de sa mère pour les hommes ? Probablement d'une désagréable expérience personnelle. Où était le père de Sol ? Le connaissait-elle seulement ? « Sol... Qu'est devenu ton père ? » La question pouvait sembler sortie de nulle part, mais elle était totalement logique en vérité. Sa mère élevait seule la danseuse, d'une poigne de fer. Il pouvait imaginer qu'elle s'était retrouvée seule à devoir éduquer une enfant et qu'elle en avait conçu une rancœur tenace auprès des hommes. Si ça se trouvait, elle avait fauté avec un inconnu, était tombée enceinte et ne l'avait jamais revu, l'homme n'étant pas du tout prêt à assumer la grossesse d'une drôlesse. Ce ne serait pas la première à qui cela arriverait. Ou il se trompait totalement et le père de Sol était juste absent, en voyage, mort...

En revanche, il marqua une pause dans sa marche quand Solvej lui avoua que sa mère n'aimait pas Anders. Ah... Mince, elle l'avait repéré ? Cela compliquait singulièrement les choses. Il hocha la tête quand la danseuse fit appel à ses souvenirs. Elle lui avait confié combien ce mouvement était difficile et elle s'était entraînée avec acharnement. Alors forcément, quand elle y était parvenue, elle avait cherché du regard le jeune homme qui n'avait eu de cesse de l'encourager et il avait été transpercé par son sourire lumineux et fier. Il n'avait alors pas du tout fait attention à la mère de Sol... « Ta mère a des yeux partout. » Il avait répondu cela avec humeur, mécontent qu'elle se fasse ainsi surveiller, alors que c'était pourtant totalement naturel. Et il imaginait sans aucune difficulté quelles paroles elle avait pu avoir pour raisonner sa fille. Ce qui avait été un bel échec, au passage. « Tu n'as pas à être désolée tu sais. J'imagine facilement ce qu'elle a pu dire à mon encontre et je ne peux même pas lui en vouloir, parce que beaucoup de choses devaient être vraies. » Que c'était un intrigant qui n'en voulait qu'à sa vertu, qu'il la désirait, mais qu'il la laisserait tomber quand il aurait ce qu'il veut. Qu'il n'avait que faire de la femme qu'elle était et ne voulait que son corps, à ajouter à son palmarès. Qu'elle devait se méfier d'un sourire et de jolies paroles, qu'elle aurait tôt fait de se retrouver déshonorée, avec seulement ses yeux pour pleurer. Alors, non, dans, le fond, elle n'avait pas tort et avait raison de se méfier pour sa fille, de s'inquiéter pour elle. En d'autres circonstances elle aurait même eu raison mais... « Et seraient vraies si ce n'était pas de toi dont il s'agit. » S'il n'éprouvait pas vraiment quelque chose pour elle, au point de résister à l'appel de la chair pour la préserver, pour ne pas nuire à sa réputation, même si cela lui coûtait. « Je ne te déshonorerai pas, Solvej. Je ne me moquerai pas de toi, je ne t'abandonnerai pas... tu n'es pas qu'un visage sans nom de plus... Ta mère a peur que tu ne succombes à de belles promesses et ne connaisses la cruelle désillusion d'un retour à la réalité. Comme toutes les mères je suppose, surtout celles de jolies femmes comme toi. » Il sourit, avant de l'enlacer pour baiser son nez, puis ses lèvres. « Je n'ai pas besoin d'être défendu et l'opinion de ta mère me concernant m'indiffère totalement. C'est ton opinion qui compte. Mais je me montrerai prudent en sa présence. Ou plutôt, je l'éviterai, c'est sans doute plus sage pour nous deux. »
AVENGEDINCHAINS


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 1210
Membre du mois : 10
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Dim 13 Mai - 11:38






Lancéhélion

An -6


Je ne sais pas vraiment quoi répondre à Anders quand il me demande ce qu’est devenu mon Père. Je hausse les épaules. Je n’avais aucune réponse à lui donner. Mon Père… Je ne savais rien de lui, rien sur lui. Ma mère avait toujours refusé d’en parler. Et j’avais très vite appris à ne plus poser la question. Une fois, une seule fois j’avais insisté et je n’avais obtenu pour seule réponse qu’une gifle de sa part. Et, ma mère avait bien des défauts, mais elle n’avait jamais levé la main sur moi, jamais, à part cette fois-là. Elle était ensuite partie de notre caravane et je ne l’avais pas vu pendant plusieurs jours. Elle était revenue la veille de notre départ, sans un mot, sans une explication. Et nous avions fait comme si rien ne s’était passé. Plus jamais je n’avais évoqué ou posé de question sur lui. Je n’y pensais d’ailleurs même plus maintenant. Je ne sais rien de lui. Et cela fait longtemps que je ne pose plus de questions à ma mère sur ce sujet. C’est quelque chose d’interdit. répondis-je au dornien avant d’ajouter. Pourquoi me poses-tu cette question ? tout en l’interrogeant du regard. C’était bien la première fois qu’il l’évoquait depuis que nous nous connaissions alors même qu’il était évident que je ne vivais qu’avec ma Mère. Elle était ma seule famille comme j’étais sa seule famille aussi. Oh il y a avait bien le directeur de notre troupe avec qui elle fricottait mais il était marié et il avait un enfant. S’il devait l’abandonner, il n’aurait aucun remord. Alors que moi, je ne le ferais jamais. Et cela peu importe ce qu’elle pourrait faire. Elle était ma mère. Elle m’avait élevé, et prit soin de moi. Je ne la laisserais jamais. J’en étais incapable. Je la détestais parfois. Et plus je grandissais, plus j’avais envie de lui désobéir, de lui dire combien elle se trompait. Mais, je ne le pouvais pas. Et je ne le faisais pas. J’avais peur de la décevoir, peur de la perdre, peur de me retrouver toute seule.

Avant de connaître Anders, je n’avais jamais eu vraiment d’ami proche, de personne vers qui me tourner, de personne à qui je pouvais parler et auprès de qui je pouvais être moi-même, simplement moi-même. Il y avait bien des jeunes dans notre troupe, mais nous n’avions aucun atome crochu. Ma mère avait tout fait pour. Elle ne m’avait jamais laissé les côtoyer et elle s’était toujours montrée très claire avec eux sur le fait qu’elle ne voulait pas qu’ils me fréquentent et que je les fréquente. Et elle en ferait de même si elle apprenait pour Anders. Je n’osais imaginer sa colère. Déjà qu’elle avait une opinion horrible sur lui…. Elle est très protectrice… Souvent étouffante lui répondis-je simplement tristement. Elle ne me faisait pas confiance. Elle ne me laissait jamais faire mes propres choix en dehors des contenus de mes danses. Et je détestais ça. J’avais besoin de décider seule, d’avancer par moi-même, de me tromper, de tomber, de me relever. Je n’étais libre que lorsque je dansais, ou que lorsque j’étais Anders. Il était ma bouffé d’air frais, et bien plus encore d’ailleurs. Je fronçais des sourcils quand il m’affirma que je n’avais pas à être désolée de l’opinion que ma mère pouvait avoir de lui car elle aurait sans doute raison. J’ouvrais la bouche pour protester mais il ajouta que les horreurs que ma génitrice avaient dit sur lui étaient vraies sauf quand il s’agissait de moi. Je le regarde surprise et mon cœur s’emballe une fois de plus à la suite de ses propos puis quand il m’enlace et m’embrasse, bien trop vite finalement. Je niche ma tête contre lui et la secoue de droite à gauche Non… lui soufflais-je, avant de lever les yeux vers lui pour qu’il voit combien j’étais sincère et déterminée. Elle a tort et toi aussi. Tu n’es pas insensible. Tu n’es pas sans cœur. Tu n’es pas qu’un joli minois sans cervelle qui ne pense qu’avec ses attributs masculins. Tu ne saurais te résumer qu’à cela. lui dis-je en le regardant droit dans les yeux. Ma mère est... Peureuse. Elle a peur de tout, même de son ombre parfois. Elle voit le mal partout, dans toutes les personnes, moi y compris j’imagine. soufflais-je avant baisser la tête et d’ajouter, bien moins sûre de moi. Je ne suis pas exceptionnelle. Je ne suis pas vraiment belle non plus. Mais je sais danser, c’est là la seule chose que je sais faire, la seule chose dont je peux être fière aussi. Et même si on ne peut pas se parler et que je ne peux pas vraiment te regarder, savoir que tu es là me pousser à me surpasser tu comprends ? Parce que je peux briller, ne serait-ce qu’un peu à tes yeux. Ca me motive à me surpasser, à m’améliorer, à ne pas tomber…




Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 583
Membre du mois : 4
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Elle ne sert aucun maison, mais elle s'est mise au service de son demi-frère Manfred et exécute ses ordres. Actuellement, elle se trouve à Dorne en qualité de danseuse et plus précisément à Lancéhélion.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Mar 22 Mai - 11:47


Il ne fut pas étonné de la réponse de Solvej et cela ne faisait que confirmer ses hypothèses. Si la mère de Sol avait été abusée, ou abandonnée, par son père, il était logique qu'elle garde une rancune tenace envers les hommes et cherche à en préserver sa fille. Surtout si le dit homme avait des points communs avec celui qui avait procréé Sol... Et malheureusement pour le dornien, son sang, sa réputation, ne jouaient clairement pas en sa faveur. « Parce que je pense qu'elle a eu une très mauvaise expérience avec ton père et que c'est pour ça qu'elle est si protectrice avec toi. Qu'elle voit les hommes comme des dangers, comme tu dis. » Le bâtard dornien était peut-être jeune et impulsif, mais il n'était pas stupide et il avait appris à observer. Il le fallait bien quand on se retrouvait plongé dans un univers princier quand on venait de nulle part. C'était une question de survie, que de savoir discerner ce que les autres pensaient de vous... C'était facile de deviner le mépris ou l'aversion d'ailleurs. Un regard, une mimique, des paroles. Les gens ne prenaient même pas la peine d'être hypocrites. Enfin si, quand il y avait un membre légitime de la famille princière dans les environs. Sinon... Le petit bâtard qui vivait au dessus de sa condition et se permettait d'être arrogant en prenait pour son grade. C'était difficile, mais cela forgeait le caractère du jeune Sand.

Mais même s'il pouvait comprendre les motivations de la mère de Sol, il n'approuvait pas qu'elle l'exclue ainsi du reste du monde, qu'elle l'étouffe et que Sol n'ai que sa mère comme repère. Cela la rendait dépendante d'elle et il trouvait cela presque malsain. Mais qui était-il pour juger la vie de ces deux femmes ? Simplement, il serait devenu fou à la place de la jeune danseuse et aurait probablement désobéi bien avant elle, quitte à décevoir sa mère. Il réfléchissait rarement aux conséquences de ses actes de toutes façons. Mais tout ce que la mère de Sol allait gagner, ce serait la rébellion de sa fille à un moment donné et de façon plus violente que si elle l'avait accompagnée dans ses choix... D'ailleurs, n'était-ce pas ce que Solvej était en train de faire en désobéissant et en voyant un jeune homme en secret ? En se baignant avec lui dans la mer ? En se laissant embrasser et en aimant cela ? Il serait aisé à Anders de voler la vertu de Solvej, avec un peu de patience et beaucoup de charme. Et alors, elle ferait comme sa mère avant elle... Serait-ce donc à lui de se montrer... raisonnable ?

Il le fit. Contre toute attente, parce qu'il appréciait Sol, et même davantage, parce qu'il souhaitait prendre soin d'elle et la protéger, il ne put qu'être d'accord avec sa mère le concernant, même s'il nuança en promettant qu'avec elle, ce serait différent. Il sourit quand la jeune fille objecta qu'il n'était pas qu'un séducteur. A entendre Sol parler de sa génitrice, il se fit la réflexion qu'elles ne devaient vraiment pas se parler et communiquer, en dehors du travail. C'était dommage et cela distendait des liens déjà devenus fragiles. « Je vois pas comment on pourrait voir le mal en toi. » Il avait répondu dans un souffle. Et il reçut la confession de Solvej en plein cœur alors qu'elle faisait de lui son spectateur privilégié et la seule personne dont elle voulait qu'elle soit fière d'elle. C'était là un rôle terriblement important qu'elle lui confiait. « Je comprend. Mais tu sais... tu es déjà aveuglante à mes yeux. » Belles paroles, pourtant sincères. Sans doute pouvait-on les mettre sur le compte de sa jeunesse, de sa naïveté, de sa fougue. Que cela ne serait qu'un souvenir dans un an, quand il s'éprendrait d'une autre... Mais pour l'heure, les paroles qu'il proférait sortaient de son cœur. « Tu as l'étoffe d'une grande danseuse. Je sais que cela demande du contrôle et de la discipline, mais ça demande aussi de la passion et du cœur. Un spectacle est beau quand il est fait avec les premières qualités. Il est touchant quand on y ajoute les dernières. Tu me fais vibrer quand tu danses Sol. Tu m'emmènes avec toi. Et je sais que les autres spectateurs aussi. De quoi être un peu jaloux. » Il se permit une petite note de légèreté sur la fin.
AVENGEDINCHAINS


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 1210
Membre du mois : 10
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Sam 2 Juin - 12:55






Lancéhélion

An -6


Je hausse les épaules à la théorie d’Anders concernant ma mère. Avait-il raison ? Avait-il tort ? Je ne saurais le dire. Et, au fond, je crois que je ne préférais pas savoir. Parce que si mon père avait été horrible avec ma mère, parce qu’il avait abusé d’elle, cela voulait dire que j’étais la fille d’un homme mauvais, un enfant non désiré. Et ça, ça, j’aurais du mal à le vivre. Au fond, ma mère avait peut-être bien des défauts, mais elle s’était toujours occupée de moi et je savais, je savais qu’elle m’aimait et ne souhaitait que le meilleur pour moi. Si elle était dure, c’était pour mon bien. Et elle était la seule famille que j’avais, et que j’avais toujours connue. Sans elle… Sans Elle, je n’étais rien. J’avais besoin d’elle, bien plus qu’elle n’avait besoin de moi d’ailleurs. Sans elle je savais que je serais perdue. Elle n’avait tout donné, tout appris aussi. J’avais à manger tous les jours. J’avais un toit au-dessus de ma tête chaque nuit. Je portais des vêtements, qui, bien que de seconde main et reprisés n’étaient pas usé ni en lambeau. Elle aurait pu garder son argent juste pour elle, mais elle ne le faisait pas. Elle prenait soin de moi à sa manière. Elle n’était pas démonstrative. Elle ne me disait pas qu’elle tenait à moi, encore moins qu’elle m’aimait mais elle n’avait pas besoin de le faire pour que je sache tout cela. Et c’était pour cela que je restais avec elle, que je l’écoutais et que je lui obéissais. Elle était tout ce que j’avais.

Anders… Oui j’avais aussi Anders seulement... Lui comme moi savions très bien que notre amitié, notre lien finirait par s’éteindre et disparaitre. Nous étions trop différents. Il appartenait à un monde qui n’était pas le mien, bien meilleur, bien au-dessus. Je n’étais qu’une petite danseuse débutante. Lui… Lui il était le fils d’un Prince, et si sa mère n’était pas d’extraction noble, il l’était malgré tout, un noble. Nous ne connaitrons jamais les mêmes tourments et il n’aurait jamais à souffrir de la faim, ou à en avoir peur. Son avenir était assuré, quoi qu’il fasse. Le mien non. Je devrais toujours me battre jusqu’à mon dernier souffle. C’était là la leçon de vie la plus importante que ma mère m’avait apprise. Non, nous étions aussi différent que la lune et le soleil… Et pourtant, pourtant, je ne pouvais pas m’empêcher d’être attirée par sa lumière. Je ne pouvais pas renoncer à lui, pas alors que je n’en étais pas obligée. Et je voulais profiter de lui autant que je le pouvais. Je me sentais bien et enfin moi-même à ses côtés. Je n’avais pas besoin de me cacher, d’être docile et obéissante. Il m’appréciait comme je l’étais réellement, et se fichait bien que je ne sois qu’une simple danseuse comme il y en avait tant. Et, s’il connaissait la véritable Solvej, je savais que moi aussi, je connaissais le véritable Anders. Il n’avait pas besoin de se cacher avec moi. Je le voyais tel qu’il était et pas ce qu’il laissait entrevoir aux autres.

Il me sourit et je ne pus m’empêcher d’en faire de même. C’était contagieux, comme son rire d’ailleurs. Il n’y avait de plus beau que son rire, vraiment rien. Je secouais cependant la tête quand il me souffla qu’il ne pensait pas qu’on puisse voir du mal en moi. Je savais que ma mère avait raison d’en voir en moi. N’étais-je pas en train de mal agir en cet instant, en étant avec lui au lieu de m’entrainer comme je le devais ? N’avais pas menti pour le rejoindre ? Ce n’était pas bien, c’était mal même mais je n’avais pas pu m’en empêcher. Cela avait été plus fort que moi. Je ne pouvais pas rester loin de lui. Et je ne voulais pas qu’il ne vienne plus me voir danser. Le risque était grand, mais je m’en fichais. Comme je venais de lui avouer, en dehors de la danse, je n’avais pas vraiment de talent. Je n’étais pas aussi douée que ma mère, mais j’avais des prédispositions dans cet art. Et sans cela, il ne m’aurait sans aucun doute jamais remarqué. Je ne le dis pas mais je craignais quelque part qu’il finisse par se lasser et se détourner de moi. Et puis, quand il était là, je retirais une certaine confiance à réaliser des figures que j’avais travaillées encore et encore jusqu’à ce qu’elles soient parfaitement exécutées. Quelque part, je ne voulais pas le décevoir quand je le savais dans la salle.

Je relevais timidement les yeux vers lui lorsqu’il me dit que, pour lui, j’étais déjà aveuglante, non sans rougir. Il continua en me disant qu’il pensait que j’avais, selon lui, bien plus de talents que je ne le pensais, et que j’arrivais à le toucher quand je dansais. Anders avait ce don là, ce don de parler aussi bien, et de m’émouvoir. J’en tremblais même légèrement. Je rie quand il m’indiqua qu’il y avait de quoi être jaloux car selon lui, les autres personnes qui me regardaient danser pensaient la même chose que lui. Je bousculais légèrement son bras de mon épaule, avant de glisser ma main dans la sienne et d’enlacer nos doigts. Je marchais quelques instants en silence jusqu’à ce que nous soyons à l’ombre d’un rocher Merci… Mais tu te trompes. Ma mère est bien meilleure que moi. J’ai déjà vu des larmes couler sur des joues pendant qu’elle dansait. J’espère un jour arriver à l’égaler, ou du moins à avoir ne serait-ce qu’un peu de son talent. Si nous avions été invités à nous représenter au palais, c’était parce que sa réputation n’était plus à faire. C’était elle qu’on attendait avec impatience et non pas moi. Elle bouleversait les cœurs et les âmes quand elle dansait. Elle pouvait rendre le sourire ou au contraire émouvoir les êtres selon les danses qu’elle interprétait, et les histoires qu’elle racontait en dansant. Et c’était d’ailleurs pour cela que je ne comprendrais jamais pourquoi elle restait attachée à cette troupe, alors qu’elle n’avait pas besoin d’eux. Je me laissais choir sur le sable, entrainant le jeune homme avec moi. Le regard tourné vers l’océan, le corps blotti contre le sien et sa chaleur, je lui confiais Il n’y a que ton regard que je sens quand je danse… Et c’est moi qui devrais être jalouse. Tu es entouré de tant de beauté… A commencer par tes sœurs. Elles étaient magnifiques et je les enviais parfois. Elles possédaient tout ce qu’une jeune femme pouvait rêver. Elles sont belles, gracieuses, bien éduquées et de vraies femmes. Elles étaient éblouissantes. Oui, c’était vraiment incompréhensive d’avoir pu attirer son attention alors qu’il avait l’habitude de côtoyer de telles personnes. Sans parler de toutes celles bien nées qui gravitaient dans son palais. Mais, si je n’avais pas tout ce qu’elles possédaient, j’avais quelque chose de bien plus précieux. Je connaissais le vrai Anders, alors je ne les enviais pas le moins du monde. C’était avec moi qu’il était en cet instant, et pas avec toutes ces autres femmes. Je déposais un léger baiser sur sa joue, avant de lui dire, taquine Quoi que… Je dois bien avouer que ton frère n’est pas mal non plus. Peut-être devrais-je le bousculer lui aussi au détour d’un couloir, pour mieux le séduire ensuite ?





Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 583
Membre du mois : 4
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Elle ne sert aucun maison, mais elle s'est mise au service de son demi-frère Manfred et exécute ses ordres. Actuellement, elle se trouve à Dorne en qualité de danseuse et plus précisément à Lancéhélion.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Mar 3 Juil - 12:20


Il n'était pas convaincu par les paroles de Sol concernant le talent de sa mère. Mais sans doute n'était-il pas très objectif alors que la danseuse l'impressionnaient. Il savait le mal qu'elle pouvait penser de lui, ou pourrait penser de lui si elle savait que sa fille traînait avec lui et cela avait de quoi le refroidir. Sol avait sans doute encore beaucoup à apprendre, naturellement, comme lui-même devait encore apprendre et parfaire ses talents. Il était bon au combat, mais il n'était pas excellent, ni le meilleur. Il était certes prometteur, mais il se faisait battre facilement par les combattants plus expérimentés. Ce qui ne faisait que le pousser à se donner davantage. Les entraînement n'avaient rien d'aisé pour lui. Si beaucoup de soldats faisaient des fleurs à Roward, parce qu'il était le prince, qu'il devait avoir confiance en lui et les dieux savaient quelles excuses encore, lui, il prenait pour deux, avec parfois une brutalité qui était exagérée. Comme si les soldats se vengeaient du fait qu'il soit un bâtard admis à la cour de Lancehélion, mais qui ne devait cela qu'à la générosité de papa et non à une quelconque légitimité. Ce qui était vrai. Ce qui poussait Anders à se donner à 200% pour gagner le droit d'être là, pour un jour tous leur prouver qu'ils avaient eu tort. Et il le faisait avec une arrogance qui ne faisait qu'aggraver son cas d'ailleurs. « Tu as déjà son talent Sol. » Vraiment. Elle avait un réel potentiel, et il suffisait simplement de le travailler, l'affiner pour en faire quelque chose d'éclatant et précieux. Plus précieux encore que ça ne l'était déjà. « Le reste viendra avec l'entraînement et l'expérience. » Ils étaient jeunes tous les deux. Ils avaient encore tellement à apprendre.

Anders suivit le mouvement de Sol en s'asseyant à ses côtés dans le sable, dans une zone ombragée qui rendait la chaleur plus supportable. Du moins pour elle. Lui, il y était habitué. D'ailleurs, il se faisait souvent la réflexion que s'il devait voyager vers le nord, il risquait fort d'avoir froid quand les autres seraient à l'aise. Parfois, il se plaisait à rêver de voyages. Il aimait Dorne, évidemment, même s'il ne se sentait pas souvent à sa place au palais. Mais il aurait aimé voir d'autres contrées. Et pourquoi pas, voyager même en Essos afin de connaître les origines de sa mère. Il ne savait presque rien d'elle, sinon qu'elle était d'Essos. Qu'elle était fille d'un riche marchand. Et qu'il était né à Boycitre. Ce qui faisait naître naturellement chez lui une curiosité certaine pour cette branche de sa famille totalement méconnue. Son regard se perdit vers la mer, tandis qu'il serrait Sol contre lui. Ce serait tentant de partir. Tous les deux. Loin de leur réalité qui les rattraperait tôt ou tard. Voyager ensemble, découvrir Essos et Westeros ensemble. Projet totalement fou, mort dans l’œuf, mais cela ne l'empêchait pas d'y songer. « C'est vrai, Deria et Arianne sont magnifiques. » Il ne releva pas l'allusion concernant les autres beautés dorniennes, parce qu'il n'avait rien à répondre à cela.

Et Sol se mit à le taquiner en parlant de son frère. « Roward fait déjà des ravages, je n'ose même pas imaginer dans quelques années... » Il répondit simplement, pensif. Le jeune prince avait un an de moins qu'Anders, soit 14 ans et sa beauté n'était plus à démontrer. Et elle ne ferait que croître avec l'âge, Anders en était persuadé. Sans doute comme lui d'ailleurs. Ils étaient de jeunes hommes, sortis de l'enfance, mais pas encore des hommes faits. Dans quelques années, ils seraient plus matures, le corps dessiné par les exercices, le visage plus adulte. Comme Solvej serait encore plus belle et gracieuse, il en était convaincu. « Il est prince, lui, il y a plus d'intérêt à le séduire que moi. » Il avait répondu d'un ton mi figue, mi raisin. Il aurait pu s'emporter des paroles de Solvej, mais il décelait très certainement sa taquinerie et savait qu'elle serait incapable d'agir comme une courtisane. Il la serra plus fort contre lui, tout en chuchotant : « Je partage beaucoup de choses avec Roward, mais toi, tu es à moi, et à moi seul. » Elle pourrait s'offusquer qu'il parle avec tant de possessivité. Surtout alors qu'elle ne pouvait pas faire de même. Pas au point de vue physique en tous les cas. Mais son cœur était à elle, totalement. « Il serait regrettable que je doive me battre avec mon frère, ce serait une première. » Ils ne s'étaient jamais disputés pour qui ou quoi que ce soit. Mais pour Solvej, Anders se montrerait farouchement possessif.
AVENGEDINCHAINS


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 1210
Membre du mois : 10
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   Lun 13 Aoû - 12:44






Lancéhélion

An -6


Je me contentais de faire un léger sourire à Anders. Sur ce point, nous ne serions pas d’accord. Je n’avais pas le talent de ma mère et je doutais qu’un jour je l’aurais. Elle était un véritable prodige à mes yeux, ma mentor, un modèle que je voulais égaler en ayant conscience que cela n’arrivera jamais. Mes entrainements étaient difficiles et Mère n’était pas une femme à tolérer la moindre erreur. Je ne l’avais jamais dit directement à Anders mais j’en ressortais à chaque fois en pleurs, le corps douloureux et l’esprit complètement abattue. Combien de fois me répétait-elle que je n’y arriverais jamais ? Qu’elle avait honte de moi lorsque je chutais ou que je loupais un enchainement ? Elle était exigeante, aussi exigeante que talentueuse. Et moins… Et bien je ne l’étais pas assez. Je ne le saurais jamais assez. Je refusais de ne faire que cela, danser. J’aimais cela mais me concentrer uniquement sur cela, j’en étais incapable. J’avais besoin de contact, de rire, d’explorer, de m’amuser. J’étais trop nonchalante. Mère me le disait tout le temps et elle avait raison.

Je posais ma tête sur l’épaule du Dornien lorsqu’il s’assit à côté de moi sur le sable. Nos deux regards se perdaient naturellement vers la mer. J’avais beau en avoir peur, je la trouvais magnifique malgré tout. Je lui soufflais doucement que j’aimais qu’il soit là quand je dansais, et qu’il n’y avait que lui finalement qui comptait, même si, je devais l’avouer, il était toujours très bien accompagné. Il était fils de Prince, et aussi illégitime qu’on pouvait le penser, les femmes aimaient être à ses côtés… A commencer par ses sœurs qui étaient vraiment très belles. Je ne comprendrais surement jamais pourquoi il avait pu et pouvait encore m’accorder son attention. Je n’avais pas un physique gracieux, ni même des mains douces comme elles. Je n’avais pas leurs atours. Je n’avais pas leur toilette. Je n’avais pas leur argent, ni leur prestance. Et pourtant, il était, en cet instant précis, avec moi et personne d’autre. Et, l’une de mes plus grandes pleurs étaient qu’un jour, il s’en rende compte et ne vienne plus, se désintéresse de moi, me considère comme ce que j’étais : une erreur, une passade.

Ses bras se resserrèrent autour de moi et je me laissais docilement faire. J’aimais le sentir contre moi et être contre lui. Je l’avais taquiné concernant son frère. Je n’étais pas ainsi et, aussi charmant qu’il me semblait être, Roward Martell n’était pas Anders. Sans doute était aussi très gentil. Sans doute avait il aussi de l’humour. Après tout, les deux frères étaient proches et cela devait bien être pour une raison. Malgré tout, cela ne m’intéressait pas. Le dornien qui me serrait contre lui était une merveilleuse surprise, et une très belle aventure. Je ne ressentais pas le besoin d’avoir un autre ami, de fréquenter quelqu’un d’autre. Il m’offrait tout ce dont j’avais besoin. Je déposais un baiser sur sa joue à ses belles paroles touchantes que je savais sincères. En effet… Et ce serait inutile aussi. lui dis-je avant de me blottir contre lui un peu plus, me retrouvant sur ses genoux, ma tête dans son cou. Je ne devrais surement pas te le dire mais… Tu es le seul soleil qui m’intéresse, et dont j’ai besoin. Tu éclipse tous les autres. Je ne vois jamais que toi. lui glissais-je doucement, avec cette petite appréhension d’en avoir trop dit et qu’il prenne peur, qu’il se rende compte combien il était devenu important, essentiel dans ma vie. Il pouvait s’en douter, mais même des mots sur une situation c’était la rendre plus palpable, plus réelle aussi. Et, je ne voulais pas qu’Anders se sente enfermé, obligé non plus. Il y avait en lui une grande liberté qu’il ne pourrait jamais étouffer… Une liberté qui l’amener à faire ce dont il avait envie. Une liberté qui se poussait dans des bras bien plus expérimenté et bien plus beau que les miens. Je le savais, Anders ne sera jamais à moi. Je l’avais toujours su. Mais le contraire n’était pas vrai. Car, je lui appartenais déjà. Corps et âme. Il était vraiment le seul pour moi. Je l’acceptais comme il l’était, entièrement. Et j’avais peur. J’avais peur que cela ne lui fasse peur justement, qu’il s’imagine que j’ai des attentes envers lui, des attentes qu’il ne pourrait pas assumer, des attentes qui n’existaient pas à mes yeux. Sa présence me suffisait, je n’avais pas besoin de plus. Appends moi. finis-je par lui souffler, déterminée mais peureuse malgré tout. Je n’avais pas la prétention de penser que je pourrais lui suffire, le combler, mais au moins pourrais-je essayer s’il me montrait comme faire. Il le savait, il était le premier avec qui je me « perdais » autant. Je ne savais rien de ces choses là et ce n’était pas auprès de ma mère que je pourrais me tourner. Il était le seul, le seul à pouvoir m’apprendre comme je venais de lui demander. Le seul auprès de qui j’avais envie d’apprendre.





Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 583
Membre du mois : 4
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Elle ne sert aucun maison, mais elle s'est mise au service de son demi-frère Manfred et exécute ses ordres. Actuellement, elle se trouve à Dorne en qualité de danseuse et plus précisément à Lancéhélion.
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: [FB] Something in the water   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Something in the water
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Shark in the water
» Personnages tournant souvent dans le monde du Water Boy...
» Je pars... Je ne reviendrais jamais... [Pink Water, Indochine]
» ♪ Baby there's a Shark in the water ♪ [Nat' PV Ethan]|| END||
» In the water, we can fly ♥ [PV: Zachary]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown ::  :: Dorne :: Lancehélion-
Sauter vers: