Liens utiles
Dernière intrigue
Journal des évènements
Cartes de Westeros
Localisation des persos
FAQ de BC
La parole aux membres
On vote !

Top 1Top 2Top 3



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Dorne ne tolère que les Dorniens [Tour IV - Terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Dorne ne tolère que les Dorniens [Tour IV - Terminé]   Mar 24 Oct - 10:13

Son regard ne me laissa que très peu de choix lorsqu'il reposa le vin devant moi. Baissant les yeux, j'en pris une gorgée avant de reposer ce dernier sur la table. Je le vis alors engager une phrase lorsqu'un soldat arriva. Un problème avec un des réfugié ? Mon cœur se serra un instant alors que je me levais, étouffant un gémissement de douleur lorsqu'involontairement je contractai les muscles de mon ventre. Suivant le Santagar et le soldat jusqu'au camps, je compris rapidement le problème. Le lord ne semblait pas des plus heureux sa voix elle-même n'était qu'un souffle glaciale. Faisant un pas en avant, je m'abaissais au niveau de Rhys, devant au passage me morde la lèvre pour contenir la douleur. « Tu te rappels de ce que je disais à la ferme ? », lui demandais-je avec douceur. Mère était morte en le mettant au monde, il ne l'avait jamais connu, sans doute étais-ce pour cela que j'étais plus douce avec lui. Glissant une main encore tremblante sur son visage, je caressais sa joue alors qu'il hochait la tête. « On ne joue pas quand les gens travaillent. », sauf que pour lui, les soldats ne travaillaient pas. Il ne le comprenait pas. « Tu te rappels de toutes les histoires sur les Lannister et combien ils étaient bons ? Tu te rappels de Castal Roc ? De tout les soldats que tu as vu ? », il hôcha à nouveau la tête. « Tous les soldats que tu vois ici servent la famille Martell, eux aussi son bon avec leur peuple, et un jour tu verras toi aussi Lancehélion. », passant ma main dans ses cheveux, je repris, « Personne ne voulait faire de mal aux Lannister, mais ici, des gens veulent s'en prendre aux Martell, ils veulent les tuer et faire bien pire à tout les habitant de Dorne. Et si tu fais des bêtises ici, les soldats qui sont là ne pourront pas protéger Dorne. Tu comprends ? », son regard portait toute la perplexité du monde, mais il semblait saisir un concepte, les soldats protéger les gens, et il ne fallait pas les fatiguer. Me redrescant alors, je reportais mon attention sur Robyn, il était plus âgé, il devait le guider. « Lui n'a pas comprit ce qu'on a vu sur le trajet jusqu'ici, toi si. Vous pourrez jouer quand on sera arriver, pour le moment, il faut rester calme Robyn. Crois moi, tu ne veux pas subir un centième de ce que tu as vu. », ma voix était resté douce, jusqu'à ce que mon regard tombe sur mon frère, mon père et les adultes. Si ils voulaient vivre il fallait se battre. « Quant à vous, les adultes responsable, vous ne devez votre vie qu'à la bonne volonté des personnes que vous attaquez. De mémoire, personne ne pouvaient venir te voir lorsque tu préparais tes voyages, et personne ne t'a jamais reproché ça. ». Mon père n'avait jamais eu l'autorité sur eux de toute évidence, et il n'en aurait jamais. Je les avais élevé après tous, pas lui. Il n'avait élevé personne. Il ne pouvait donc pas y prétendre. Regardant mes plus jeunes frères, je m'avançais un peu plus encore pour tirer sur nos affaires, posant par terre de quoi dormir, je désignais la couche d'un signe de tête. « Dans tout les cas il fait nuit, vous devez dormir tous les deux. », donnant alors mes affaires à l'homme, je repris, « Vous devriez vous reposer aussi, votre journée ayant déjà été suffisamment éprouvante comme ça. Je dormirais avec mes frères. ». Et puis, après un échange de regard glaciale avec mon frère, je reculais de quelques pas avant de me retourner vers le soldat et le Santagar. M'avançant à leur niveau, je baissais légèrement la tête en direction du soldat avant de souffler des excuses. « Ils ne vous poseront plus de problème jusqu'à notre départ. », puis regardant le Ser, je serrais la mâchoire. Je savais qu'il pouvait se déchaîner, je savais qu'il ne supporterait pas ce genre d'imprévu. Il n'avait guère le temps avec cela. Attendant presque son jugement, sa décision, je sentais le regard de mon père percer ma nuque. Au vu des bruits, la plus part prenez place pour passer la nuit, mais lui, il ne me pardonnerait pas d'avoir ainsi agi.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Dorne ne tolère que les Dorniens [Tour IV - Terminé]   Mer 25 Oct - 13:29

Les explications ne lui convinrent pas, et il n'y avait rien d'étonnant à ça. Déjà parce que les soldats, furieux, n'osaient plus exprimer leurs soucis devant le Santagar, par crainte de sa réaction. Plus d'une fois, Sarzir s'était vu contraint de sévir avec ses troupes, car ils ne respectaient pas l'ordre et la discipline de l'armée. Cette fois, ils semblaient avoir peur que leur énervement ne passe pas ; aussi les surprit-il en leur donnant raison. Rapidement, l'explication du paternel et du couple ne parvint pas à attendrir Sarzir, qui répondit donc avec froideur :

 « Personne ici n'a pour volonté de vous nuire, alors vous feriez mieux de faire de même. Nous sommes dans un camp de l'armée, ici, pas dans un village. Nous vous accueillons parmi nous car vous êtes des Dorniens ; c'est déjà beaucoup. Nous n'avons normalement aucune obligation, et nous avons pris sur nous de vous aider. Veillez à ne pas l'oublier. »

Phèdre eut la présence d'esprit d'agir de son côté ; c'était bien. Au moins elle avait un minimum d'intelligence qui pourrait lui être utile à l'avenir. Même si, pour le moment, oubliés tous les soucis et projets que le Santagar avait promis. Là, il n'aspirait qu'à une chose : régler, une bonne fois pour toute, le problème.

Ce qu'il fit alors.

 « Bien. Que cela vous serve d'avertissement, à tous : mes soldats ne sont pas là pour le plaisir, et vous n'êtes pas les bienvenus parmi nous. Nous vous aidons, vous nous respectez, c'est ainsi que ça marche et que ça continuera. Demain, vous partirez tous, et vous ne garderez en mémoire que l'aide apportée par Dorne à ses réfugiés. »

Il fit un pas en direction du couple, qui semblait encore plus terrifié que les autres. A côté, les soldats se dispersèrent, contents d'avoir eu raison grâce à leur commandant. D'aussi près qu'il se trouvait, le cadet des Santagar pouvait discerner le moindre pli d'anxiété sur le visage des deux personnes devant lui.

 « Je n'aimerais pas à vous renvoyer sur le front, vous abandonnant là à votre triste sort. Mais si vous, ou votre marmot, ou n'importe qui d'autre parmi les réfugiés cause encore problème, je n'hésiterais pas. Et oui, ça s'adresse aussi à vous. » acheva-t-il en se tournant vers le père de Phèdre.

Ce dernier devint pâle, et il marmonna des excuses, imité aussitôt par les deux autres adultes. Alors qu'il s'apprêtait à partir, laissant là tout ce beau petit monde, il eut le déplaisir de voir le frère aîné de Phèdre se planter devant lui, l'air déterminé. Pas difficile de deviner ce qu'il allait dire. D'un coup d’œil, Sarzir croisa le regard de la jeune femme, avant de revenir, les yeux durs, sur le jeune homme.

 « La guerre n'est pas pour les pleureuses. Mais si tu tiens vraiment à t'embarquer dedans, tu as jusqu'à demain matin pour te décider. Et si jamais tu as le malheur de déserter, je te trouverais et te tuerais moi-même. »

Et il s'en alla.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
 
Dorne ne tolère que les Dorniens [Tour IV - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]
» L'avenir est un long passé [Tour I - Terminé]
» Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]
» Les Mêlées du Grand Tournoi [Mini-Missions] [Tour I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Dorne :: Les Montagnes Rouges
-
Sauter vers: