Liens utiles
Dernière intrigue
Journal des évènements
Cartes de Westeros
Localisation des persos
FAQ de BC
La parole aux membres
On vote !

Top 1Top 2Top 3



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
And now, we meet again... [Terminé - Tour V]
MessageSujet: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Mer 4 Oct - 22:09

Le jour décline alors que je déambule dans les couloirs de Vivesaigues, mes doigts effleurant les murs de ces pierres que je découvre un peu plus chaque jour. Je ne pensais pas revenir à Westeros un jour, ou en tout cas, pas de sitôt. Et les récents évènements ont été particulièrement éprouvants. J'ai eu de la chance, je m'en suis sortie sans dommage, contrairement à d'autres et les lieux sont emplis de blessés qui se remettent difficilement de la bataille ainsi que de ses conséquences. Les gens que je croise n'osent pas lever les yeux vers moi quand ils se trouvent sur mon chemin. Pourtant, ils essaient de se montrer reconnaissants. Après tout, les rumeurs ont déjà commencé à circuler à propos de ce qui s'est passé au campement Hoare. Personne ne sait vraiment ce qui est réellement arrivé mais, comme on peut se l'imaginer, les histoires se bousculent, toutes aussi fausses les unes que les autres.

Mais je m'en moque, mon esprit tourné à la recherche d'un signe de R'hllor. Avec la mort de mon Maitre c'est à moi de décider de la façon dont nous allons accomplir au mieux notre mission, en attendant de retrouver les autres. Car ils sont là, à n'en pas douter. C'est ce qui est prévu après tout, que nous puissions rétablir l'équilibre rompu par ces fanatiques. Comme si ces fichus dévots pensaient être capables de nous éradiquer. Ils ne savent pas à quoi ils s'attaquent. S'ils ont pu brûler certains qu'ils qualifient d'hérétiques, ils ne pourront faire régner les ténèbres. La lumière de R'hllor brûlera tout sur son passage si nécessaire. A cette pensée, j'ai un mince sourire tandis que je resserre ma cape contre moi et que je continue de marcher, m'aventurant dans les jardins recouverts par une mince couche de givre.

Et, alors que je suis perdue dans mes pensées, je remarque une silhouette que je ne pensais pas non plus revoir un jour. Je ne sais pas si je suis heureuse de le voir ou pas mais, à dire vrai ce genre de considération n'a pas vraiment d'importance. J'ai dû passer au dessus il y a quelques mois déjà, alors que je laissais derrière moi, comme tous ces souvenirs que j'ai laissés se réduire en cendres au milieu des flammes. Je n'ai jamais vraiment su dans quelle catégorie pouvait entrer cet homme. Il a été mon pire cauchemar pendant quelques semaines avant que je ne finisse par m'habituer à sa présence. J'en suis même parfois venue à apprécier sa compagnie, lorsqu'il oubliait quelque peu ce rôle de brutasse qui lui était dévolu depuis toujours ou presque. Et sa protection m'avait été des plus utiles. Je le fixe un instant, me rapprochant de cet homme qui, malgré ses blessures, reste des plus imposants. Il se tient bien droit, recouvert par une couche de vêtements. Mais il a l'air d'avoir un peu maigri malgré tout, ou alors mes souvenirs me jouent des tours.

Je fais encore quelques pas et je pose ma main sur son bras, penchant légèrement la tête sur le coté. "M'sire ? Sénéchal ? Ou alors peut-être dois-je vous appeler autrement, il semblerait qu'il y ait eu nombre de changements ces derniers mois." Je me demande comment il va réagir en me voyant. Je me demande s'il a déjà eu vent de mon arrivée ou pas et ce qu'il a pu entendre dire sur le sauvetage de son cher Empereur. Et, une part de moi se demande tout de même comment il va.


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1173
Membre du mois : 8
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Mar 10 Oct - 23:50





Ma convalescence et le départ de Torrhen m’avait laissé un gout amer et tel l’homme bourru que j’étais je n’avais pas prêté attention à ce qui se passait autour de moi. Bien sûr je suivais les ordres de l’Empereur comme je l’avais toujours fait. Les rapports des hommes concernant les mouvements alentours je les écoutais avec une grande attention mais pour le reste, je faisais le sourd. Il était hors de question que j’écoute ces rumeurs qui annonçaient la mort de l’Empereur. J’avais bien fait car il était revenu en vie… salement amoché certes ; mais en vie ! Et cela était le plus important.
C’est à ce moment là, celui où j’attendais de pouvoir le voir qu’une rumeur était venue à moi sans que je ne l’ignore. Comment aurais-je pu ? Elle concernait Mathie ! Celle-là même que j’avais violenté, protégé et apprécié ; puis presque aimer. Mes sentiments à son égard n’avaient jamais été clairs et je n’avais pu avoir de réponse puisque la traîtresse qu’elle était avait été envoyée en exil. Mais voilà qu’elle était de retour et après avoir sauvé l’Empereur.

Cette pensée me revenait souvent à l’esprit, surtout lorsque je rendais visite à Torrhen pour lui lire les messages qu’il recevait et voir comment avançait sa guérison. Et à chaque fois la même question revenait. Je l’avais posée à mon ami mais il ignorait la réponse. Pourquoi Mathie l’avait sauvé alors qu’elle aurait eu toutes les raisons du monde de le tuer et moi aussi ! Peut-être l’aurait-elle fait si je m’étais trouvé au côté de mon suzerain. Peut-être n’aurait-elle sauvé que l’empereur. Je n’en savais rien et je détestais être dans l’ignorance comme je détestais être tenu à l’écart.
Mon besoin de savoir m’obnubilait au point que je n’avais même pas pensé à écrire à mon père une missive qu’il n’accepterait pas, du moins qu’il n’apprécierait pas car je ne lui laissais pas le choix. En répondant favorablement à la proposition de Torrhen je savais que je ne rentrerais pas chez moi de sitôt ! Mon frère ferait parfaitement le poids pour prendre la relève.

Mes pas hasardeux se stoppèrent tandis que mes réflexions ne cessaient pas. C’est à peine si je sentais la main fine se poser sur mon bras tandis que je regardais au loin. Ou alors cela venait du fait que je n’avais pas envie que l’on me fasse chier maintenant. Pourtant cette voix m’était si familière ! Est-ce que les raisons de sa présence m’obsédaient à ce point ou était-elle vraiment là ?
Je tournais alors mon attention vers celle que je ne pensais jamais revoir et écoutais ses derniers mots.



- Pas pour le moment ! Jusqu’à l’annonce officielle c’est toujours Sénéchal, déclarais-je en regardant sa main toujours sur mon bras. Mathie ne devait sûrement pas être au courant de la proposition que m’avait faite Torrhen et je m’en fichais. Jamais je n’aurais cru à la rumeur de ton retour si l’Empereur ne me l’avait pas confirmé. Je marquais une pause. Je te remercie de l’avoir sauvé et ramené, ajoutais-je avec franchise. Puis je l’observais durant de longues secondes, allant même jusqu’à légèrement froncer les sourcils. Ma main se posa sous son menton pour lui relever la tête et la regarder dans les yeux… Tu semble différente ! Est-ce pour cela que tu l’as sauvé et non tué ?


Ma question était directe mais mon ton était doux pour quelqu’un d’aussi violent que je pouvais l’être. Mais là, en cet instant, j’oubliais le passé, la trahison… Je voulais savoir pourquoi !


.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Maréchal de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 724
Membre du mois : 12
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Sam 4 Nov - 15:50

Je sais que les rumeurs vont toujours bon train. Et celle de notre intervention auprès du nouvel Empereur et du Baratheon a déjà du circuler un peu partout au château. Quant à moi, j'ai découvert que Conrad Omble était en vie. Blessé, le contraire ne m'aurait pas étonnée au vu de la façon dont il a toujours eu de se jeter à corps perdu dans toutes les batailles qu'il a pu mener mais il semble se porter mieux que je ne l'aurais cru. En tout cas, de ce que j'ai pu entendre dire. Mais, comme toutes les rumeurs, je suis curieuse de savoir à quel point elle a un fond de vérité. Et puis, alors que je déambule dans les couloirs, je me rends compte que je vais pouvoir avoir une réponse à certaines de mes questions. Parce qu'il est là, tout prêt et que je me rends compte qu'une part de moi est tout de même satisfaite de le savoir en vie et debout.

Alors je me rapproche de lui, curieuse, penchant la tête sur le côté à ses propos pour le moins intrigants. "Annonce officielle ? Il va donc y avoir du changement pour vous également ? Cela ne m'étonne guère en réalité, mais je vous avoue, vous avez piqué ma curiosité." Un sourire se dessine sur mes lèvres alors qu'il reprend et je hausse les épaules, comme si de rien était. "Je suis curieuse de savoir ce qu'ont pu dire les rumeurs. Et je sais que j'ai disparu un peu… brusquement. Disons que, parfois, les choix qu'on nous propose ne nous laisse guère le temps de tergiverser." Je me fige un instant alors qu'il me remercie, me fixant sans même chercher à s'en cacher avant de souffler, à mi-voix. "C'était ce que j'avais à faire." Et je laisse filer un silence à sa question, mon regard accrochant le sien alors que je pose ma main sur celle qui tient mon menton. "Je suis différente oui. Je ne suis pas sûre que vous allez apprécier celle que je suis devenue mais c'est en partie pour ça que je l'ai sauvé."

Ma main relâche la sienne pour effleurer sa joue alors que je fronce les sourcils. "J'ai entendu dire que vous avez été gravement blessé. Comment vous sentez-vous ?" Sa douceur a quelque chose de surprenant. Et pourtant, je sais que j'ai eu droit de découvrir une facette de lui que peu connaissent, celle qui m'a permis d'apprendre à l'apprécier, à m'attacher à lui d'une certaine façon. J'aurais aimé que les choses se passent autrement avec lui, parce que même si les débuts ont été difficiles, il m'a apporté une certaine protection et sa compagnie n'était, au final, pas des plus désagréable. "Vous pensez vraiment que j'aurais pu vouloir le tuer ? Je me demande quelle image j'ai bien pu vous laisser en réalité." J'ai presque pris un ton amusé même si je sais que je me dois de rester précautionneuse. Les humeurs du Sénéchal n'étaient pas une légende et je doute qu'il ait beaucoup changé dans ce domaine.


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1173
Membre du mois : 8
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Mar 7 Nov - 18:44





J’avais dit à Torrhen que je ferais surveiller Mathie afin que nous puissions en apprendre plus à son sujet. Les paroles de l’Empereur au sujet de mon ancienne maitresse avaient éveillées ma curiosité. Surtout que s’ajoutait à cette histoire de visions, son brusque départ. Mais je n’aimais pas me le rappeler puisque je l’avais appris en même temps que la perte de notre fille. Ce fut à ce moment là que mes pas cessèrent et que je me mis à regarder au loin. Par deux fois j’aurais pu être père mais aucun d’eux n’avait poussé son premier cri. Cela me fit alors penser à la conversation que j’avais eue avec Torrhen ! Et s’il se trompait ? Nelya avait eu des enfants mais j’avais l’impression d’être maudit quand il s’agissait de penser à ma descendance.
Le fil de mes pensées n’alla pas plus loin puisque je fus interrompu par celle à qui je pensais quelques instants plus tôt. Comme si nous nous étions quittés hier, je lui répondais en sachant qu’elle ne saurait pas de quoi je parlais. Sa curiosité fut immédiate et attira mon attention sur son visage.


- Toujours aussi curieuse, dis-je en la fixant. C’est un vilain défaut me semble-t-il, précisais-je. Oui, il va y avoir quelques changements me concernant. Tu en apprendras plus bien assez tôt, expliquais-je pour clore les questionnements.


J’avais moi aussi des questions à poser aux sujets des rumeurs que j’avais entendues et de ce que l’Empereur m’avait dit. Comme je n’étais pas patient, je n’avais pas envie d’attendre qu’elle en finisse avec ses interrogations.


- Je ne porte que très peu d’intérêt aux rumeurs, déclarais-je avant de continuer. Et ces choix qui t’empêchaient de tergiverser ce sont aussi eux qui t’ont empêché de me prévenir pour notre fille ? demandais-je sans détour.


J’aurais pu avoir plus de tact mais je restais égal à moi-même et malgré l’envie d’en savoir plus la perte de notre fille n’était pas le plus important. Alors je ne lui laissais même pas le temps de répondre ! Elle avait choisi de partir sans me prévenir et c’était son choix. C’était surtout le passé ! L’avenir était le plus important.
Alors je choisissais de la remercier d’avoir sauvé l’Empereur et je le faisais de manière sincère. Même si je devais découvrir les intentions de la jeune femme, en cet instant peu importait le but de ce sauvetage. Seul le résultat comptait et Torrhen était en vie.
Puis j’observais la jeune femme. Allant même jusqu’à relever son visage pour la regarder dans les yeux et constater qu’elle avait bel et bien changé. Je ne saurais dire en quoi mais je le voyais.


- Et qui es-tu devenue ? demandais-je du tac-o-tac alors que sa main se posait sur ma joue.


Cette proximité me fit revivre certains des moments qu’elle et moi avions passés ensembles. Certains étaient brutaux, puis d’autres étrangement doux. Je lâchais son visage sans cesser de l’observer ! Cette jeune femme était dangereuse de part ce qu’elle déclenchait chez moi. Mais je ne perdais pas le Nord et répondais après avoir acquiescé d’un signe de tête.


- Oui j’ai été blessé et à cause de ça je n’ai pas pu suivre l’Empereur, rageais-je en détournant le regard.


A présent, j’étais presque sur pieds mais c’est mon ami qui était dans un sale état et bien pire que ce que j’avais connu.
Mais je ne laissais pas vagabonder mon esprit plus longtemps puisque Mathie reprit la parole. Quelle image j’avais d’elle ? Je n’en savais fichtrement rien à présent.


- L’Empereur a de nombreux ennemis et concernant l’image que j’ai de toi, elle est floue. Je pensais que je commençais à te connaître. Avant que tu disparaisses tu étais celle qui portait mon enfant, lui rappelais-je. A présent, je ne sais pas ce que je dois penser de toi et de toutes ces rumeurs qui circulent à ton sujet.


.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Maréchal de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 724
Membre du mois : 12
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Lun 13 Nov - 18:44

Je pensais être terrorisée quand je le reverrais. Parce qu'il avait été d'une certaine façon le symbole de ma chute, de mon échec et mon bourreau. Mais les choses avaient fini par évoluer avec lui et je m'étais prise d'une certaine affection envers cet homme qui se cachait derrière une violence et une brusquerie qui n'étaient pas qu'une légende. Si je n'étais pas partie, je me demande ce qu'il serait advenu de nous deux, si j'aurais toujours été sa maitresse, si notre fille aurait vécu. Je plisse les yeux, me demandant s'il nourrit lui aussi les mêmes interrogations ou s'il a fait table rase du passé. Pourtant, il ne semble pas mécontent de me voir, c'est un bon début. Et je pourrais peut-être en apprendre plus sur tous ceux qui sont ici. Je laisse filer un rire à ses propos, haussant les épaules comme si de rien était. "La curiosité est la clé de la survie messire. Elle n'est un défaut que pour ceux qui ont quelque chose à cacher. Et vous n'avez fait que l'attiser un peu plus maintenant, mais je suppose que je vais devoir faire avec." Je me fais mutine l'espace d'un instant avant de retrouver mon sérieux à sa question.

"Je … n'arrivais pas à vous prévenir. C'était trop difficile pour moi. Et je pensais que vous n'en auriez cure. Après tout, je n'étais qu'une putain parmi d'autres, ce qu'il serait advenu de moi une fois que l'enfant ne serait plus là n'avait pas d'importance pour vous. C'est comme ça que les grands de ce monde fonctionnent non ?" Nulle trace d'amertume dans ma voix. Juste ce constat qui m'a permis de prendre ces décisions m'éloignant du continent. Je ne saurais dire à quel point je me fourvoie ou non mais, dans le fond, cela n'a que peu d'importance. Je laisse filer un silence alors que nos regards se croisent et, à sa question, je me contente de souffler, à mi-voix. "Une alliée dans ces temps troublés. Je peux vous apporter la lumière et vous aider face à ceux qui veulent votre destruction. Si l'on m'en laisse l'occasion." Et j'ai une grimace compatissante quand il me parle de ses blessures. J'imagine sans peine sa frustration de ne pas avoir pu suivre Torrhen au combat, surtout en voyant ce qui lui est arrivé mais je sais qu'il ne servira à rien de jeter du sel sur cette plaie à vif. La loyauté qu'il a envers son Empereur a quelque chose d'admirable que je commence à peine à comprendre. Alors je me contente de répondre, me saisissant de son menton pour ramener son visage vers le mien. "Il est en vie. Rien n'est perdu. Nous savons tous les deux qu'il se sortira de tout cela sur ses deux pieds. C'est ce qui importe non ?"

Et puis, au reste de ses propos, mon regard se perd un peu dans le vide alors que j'effleure mon ventre sans même m'en rendre compte. "J'ai pleuré quand elle est morte. J'ai pu la tenir un instant dans mes bras et j'aurais tellement aimé qu'elle vive, qu'elle puisse connaitre ce monde, le voir de ses yeux. Je n'avais pas voulu de cet enfant mais j'avais fini par l'aimer. Vraiment." Et je souffle, d'un ton plus doux, mon regard se posant de nouveau sur lui. "Vous êtes probablement celui qui m'a le mieux connue avant mon départ. A vous de me dire si vous souhaitez apprendre à connaitre celle que je suis devenue." Ma main se tend vers lui, sans le toucher, alors qu'un mince sourire se dessine sur mes traits. "Je comprendrais que vous n'en ayez pas envie et que vous préfériez vous rattacher aux rumeurs. Mais j'ose espérer que vous n'êtes pas un homme comme ça."


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1173
Membre du mois : 8
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Mar 5 Déc - 16:02





Lorsque les choses avaient changées entre Mathie et moi je m’étais posé de nombreuses questions. A l’époque cette femme portait mon enfant, mon avenir en quelque sorte et même si je n’en avais rien laissé paraître, j’avais été heureux d’apprendre la nouvelle. Cela était à un tel point que je me fichais même qu’il s’agissait d’un petit mâle. Je m’étais rendu compte que demander à Mathie de garder l’enfant ou plutôt de lui ordonner n’était pas juste pour elle mais je m’en fichais comme de ma première bataille. Cependant, mon comportement envers la jeune femme avait changé… J’étais devenu moins brusque et par l’intermédiaire d’autres personnes je faisais en sorte qu’elle ne manque de rien. En bref, je m’étais attaché à elle s’en réellement m’en rendre compte.
Il n’était donc pas illogique que je me demande à présent ce qu’il serait advenu de nous deux si Mathie n’avait pas disparu et quel aurait été le destin qu’aurait suivi nos trois vies si notre fille avait survécu.
Je ne pensais pas à cela plus longtemps et rappelais à la jeune femme que la curiosité était un vilain défaut. Je jetais un regard à Mathie en entendant ses propos.


- La clé de la survie ? Peut-être… ou peut-être pas lorsque la personne trop curieuse qui espionne fait les frais de ma colère, rappelais-je à mon ancienne maîtresse sur le ton de la conversation. Et pour ce qui est de ta curiosité quant à ce que j’ai dit… elle prendra bientôt fin.


J’aurais pu esquisser un sourire à ces paroles si un autre sujet plus sérieux ne m’importait pas. Torrhen voulait en apprendre plus sur la réapparition de la jeune femme ainsi que sur ses dons particuliers. Je voulais moi aussi avoir quelques réponses, certes moins importantes, mais qui me tenaient à cœur.
La réponse que Mathie me donna me mit face à l’homme qu’elle voyait en moi. N’avait-elle donc pas vu le changement ? N’avait-elle pas compris que certains des privilèges qu’elle avait obtenu après le début de sa grossesse venait de moi ? Je soupirais légèrement, las, et observais de nouveau les eaux tumultueuses. Puis je repensais à la dernière phrase prononcée, et j’eus un léger rire avant de fixer de nouveau la jeune femme.


- J’ai jamais rien compris aux grands de ce monde ! Les discours interminables, les règles de bienséance et tout le reste, ça me dépasse. Ce n’est un secret pour personne ! Tu aurais du t’en souvenir…  Je marquais une pause avant d’ajouter. Tu aurais du venir me prévenir… cela m’aurait éviter de croire que la perte de l’enfant était de ton fait.


Oui, j’avais pensé en apprenant la nouvelle que Mathie avait peut-être elle-même provoqué la mort de notre fille. C’est la discussion que nous avions qui me rappela que cette idée m’avait traversé l’esprit.
Pour atténuer le trouble je lui demandais alors qui elle était devenue et sa réponse ne me parut pas assez satisfaisante car elle n’avait été qu’un murmure. Pourtant, j’espérais qu’elle soit vraie et je me contentais de hocher la tête pour signaler que j’avais bel et bien entendu.
Puis nous évoquions enfin l’Empereur après avoir fait un passage rapide sur mes blessures qui m’avaient empêché de combattre auprès de mon ami. Mathie me connaissait assez pour savoir à quel point mon absence devait être un fardeau et elle n’en parla pas. Elle se contenta d’énoncer la vérité.


- Effectivement ! C’est ce qui importe… ainsi que la chute de ce chien d’Hoare, précisais-je en grognant presque le nom.


Puis la conversation redevient plus personnelle puisque je lui avouais ne plus savoir quoi penser d’elle. Mon attention se fixa sur Mathie alors qu’elle effleurait son ventre. Je me rendais compte que j’aurais préféré que la jeune femme ne vive pas cette perte seule mais je me retenais, au dernier moment, de lui dire. Je continuais de l’écouter et ma réponse ne serait pas longue à venir.


- Je te l’ai dit… Je me fiche des rumeurs, déclarais-je d’un ton brusque de but en blanc. Puis je me rapprochais d’elle et plongeais mon regard dans le sien en effleurant son visage pour le dégager d’une mèche de cheveux. Alors si tu veux réellement me faire découvrir celle que tu es devenue, sans le moindre mensonge, je n’y vois aucun inconvénient.



.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Maréchal de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 724
Membre du mois : 12
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Lun 11 Déc - 14:22

Fut une époque où Conrad avait été mon pire cauchemar. Rien ne me faisait plus peur que de me retrouver en tête à tête avec cet homme dont la réputation dépassait de loin tout ce que j’avais pu entendre sur un homme supposé civilisé. Et pourtant, je suis étonnamment heureuse de le retrouver aujourd’hui, de savoir qu’il était en vie et qu’il se portait bien. Nous avions vécu bien plus de choses tous les deux que je ne l’aurais cru possible et même si j’ai changé, il m’est impossible d’oublier qui j’ai pu être il n’y a pas si longtemps que cela. D’autant que, d’une certaine façon, il a contribué à modeler celle que je suis devenue. Je devrais m’inquiéter de la façon dont il me répond mais je me contente de lui sourire, la tête légèrement penchée sur le côté. « Je sais qu’il n’est pas bon de faire les frais de votre colère. Pour autant, je maintiens mon propos. Sans curiosité, l’on reste toujours à la même place, sans avoir idée de ce à quoi peut ressembler le monde. Et vous êtes toujours aussi coriace à ce que je vois. »

Je bats des cils à son sourire avant que la discussion ne prenne une tournure autrement plus sérieuse. Et personnelle. Je ne pensais pas que la perte de cet enfant me toucherait autant mais, d’une certaine façon, c’est elle plus que le reste qui m’a poussée à prendre une telle décision lorsque le prêtre rouge m’a tendu la main. Je souffle alors, d’un ton plus doux. « Vous n’y comprenez rien et pourtant, vous les côtoyez de plus en plus. Sans compter le fait qu’en étant aussi proche de l’Empereur, vous en ferez partie, que vous le vouliez ou non. Il vous écoute et c’est quelque chose d’important qui ferait envie à nombre de personnes. » Je me fige pourtant, mon regard se perdant dans le vide au reste de ses propos avant de murmurer, incrédule. « J’ai l’impression d’être un monstre à vos yeux. Je n’aurais… jamais je n’aurais pu faire cela. Je n’y ai jamais pensé, pas un seul instant. » Le pire, c’est que ne mens pas. J’ai vu cet évènement comme un embarras supplémentaire mais je m’en étais accommodée, avant même de finir par l’espérer. Mais j’étais tellement stupide.

J’arrive pourtant à sourire quand il se met presque à grogner le nom de son ennemi de toujours. Et je souffle, d’une voix douce. « Prenez garde à ce qu’il ne trébuche pas en essayant de l’abattre. Il est tellement obnubilé par lui qu’il va finir par ne plus faire attention à où il met les pieds. Et c’est là que tout devient beaucoup plus dangereux pour lui. » La discussion se fait de nouveau plus personnelle et j’ai de nouveau plus de mal à m’exprimer, n’ayant pas envie de trop montrer cette faiblesse qui ne devrait plus exister depuis des mois. Il m’arrache un rire alors que je secoue la tête. « Et pourtant messire, les rumeurs sont parfois fondées. » Je le fixe alors sans rien dire quelques instants avant de hocher doucement la tête. « J’aimerais beaucoup oui. Ne serait-ce que pour que vous arrêtiez de vous inquiéter quant aux raisons qui m’ont poussée à être ici. » J’attrape sa main et je glisse mes doigts entre les siens pour l’entrainer en direction des appartements que l’on m’a assignés. Et je referme derrière nous, non sans souffler, amusée. « Jamais je n’aurais cru avoir une chambre aussi luxueuse. A croire que je leur fais vraiment peur. » Je me rapproche du nordien et je me mets sur la pointe des pieds pour effleurer ses lèvres des miennes avant de reprendre, comme si de rien était, tout en m’éloignant de nouveau. « Juste pour que vous vous rappeliez que je suis bien réelle, que je ne suis pas une chimère et que, surtout, je suis toujours la même, d’une certaine façon. » Et je croise les bras, après avoir attisé le feu dans la cheminée. « Je suppose que vous avez des questions non ? Ce sera peut-être plus simple de commencer mon histoire en vous répondant. »


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1173
Membre du mois : 8
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Lun 1 Jan - 22:40





Après avoir observé la jeune femme je me désintéressais d’elle avec un haussement d’épaules. Pensif, je regardais au loin en me souvenant notre passé commun. Il était vrai que Mathie m’avait en premier lieu connu comme un homme violent. Bien entendu, elle n’avait pas vu le pire de ma personne mais l’aperçu qu’elle avait eu à l’époque était sûrement bien suffisant pour la frêle jeune femme qu’elle était. Je me demandais même comment elle avait fait pour ensuite arriver à me supporter, voir même m’apprécier ! Parce que cela avait été le cas non ? Je n’avais pas rêvé l’évolution de notre relation au fil des jours ? Maintenant, je n’en savais plus rien. Sa disparition m’avait mis dans le flou et son retour n’avait rien d’éclairant.
Je regardais à nouveau la jeune femme et l’ombre discrète d’un rare sourire apparu sur mon visage alors qu’elle déclarait que j’étais toujours aussi coriace. Nouveau haussement d’épaules, un brin amusé.



- Tu as sûrement raison ! Et ce n’est pas à mon âge que je vais changer, déclarais-je, à moins d’un miracle divin, précisais-je.


Bien entendu je n’y croyais pas une seule seconde mais Mathie était futée et surtout elle me connaissait assez pour comprendre que je ne pensais pas ce que je disais ! Quoi que… Sans vraiment que je ne m’en rende compte cette jeune beauté avait réussi à me changé à une époque. Pas complètement, certes, mais elle avait obtenu certaines faveurs de ma part que je n’aurais jamais pensé lui octroyer au début de nos rencontres. Je me demandais une nouvelle fois ce qu’il serait advenu si Mathie était restée et si l’enfant avait survécu… Encore des questions sans réponse qui me firent légèrement froncer les sourcils.
Mais la conversation avait ensuite changée et j’avouais ne pas apprécier les nobles plus que cela. Un grand nombre d’entre eux étaient de mon point de vue des pleutres incapables de se battre.



- La maison Omble fait déjà partie de la noblesse jeune fille… bien que je n’en sois pas une flagrante représentation je te l’accorde, déclarais-je en la fixant. Pour ce qui concerne le fait qu’ils m’écoutent je ne suis pas étonné. En plus d’être proche de l’Empereur à leurs yeux, j’ai remarqué que beaucoup me craignent, expliquais-je en poussant un soupir rauque. A croire que je vais les étriper au premier mot de travers !


Chose que je ne ferais pas mais coller quelques coups de poing dans la face de certains nantis était une idée plaisante. Mais je ne m’amusais pas plus longtemps à ce genre de pensées et redevins sérieux aux paroles de celle qui avait disparu sans m’avertir.


- Ce n’est pas le cas… ce n’est pas comme ça que je te vois, rectifiais-je. Mais peut-être qu’après ton départ inattendu j’avais envie que tu en sois un... de monstre !


Pourquoi ? Avais-je eu des projets d’avenir avec elle et notre enfant ? Pas vraiment et pourtant… Cette double perte m’avait touché plus que je ne l’aurais cru mais ça, personne ne le saurait jamais ! Conrad Omble le Saigneur se fichait de cela ! C’était ce que devait penser les gens comme beaucoup croyaient que je n’avais pas pleurer la perte de ma femme et mon fils. Foutaise ! Ils étaient dans le faux… mais cela m’arrangeait.


- Qu’il trébuche, déclarais-je amusé à propos de notre ennemi. Je me ferais un malin plaisir à lui trancher les deux bras avant de le remettre sur ses jambes. Car je ne priverais pas l’Empereur de mettre un terme à la vie de ce fourbe. Je marquais ensuite une pause et souriais brièvement au rire de Mathie. Je ne dois pas être assez curieux pour être au courant de toutes les rumeurs. J’essaierai de me montrer plus attentif.


Puis je me taisais. Mon inquiétude quant à son retour était-elle si visible ? Je ne l’aurais cru. Mais cela n’était pas si grave puisque Mathie et moi étions en train de repartir sur de nouvelles bases. Et je ne pus dire la moindre chose concernant cela que la jeune femme n’entraînait dans une pièce luxueusement aménagée. Leur faisait-elle vraiment peur ? C’était envisageable…
C’est ce que j’allais répondre lorsque les lèvres de la belle se posèrent sur les miennes pour faire rejaillir tout un flot d’anciens souvenirs fortement agréables. Mais cela ne dura que quelques secondes.



- Un rappel tristement bref, déclarais-je à propos du baiser en m’avançant vers Mathie qui me tournait le dos et ôtant ma cape hivernale. Des questions j’en ai des tas, avouais-je en fixant la jeune femme. Mais laissons le personnel de côté ! La personne que tu as suivie est-elle la même que celle qui t’a ordonné de sauvé Torrhen ?


.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Maréchal de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 724
Membre du mois : 12
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Lun 8 Jan - 10:40

Je fixe Conrad, sans masquer la curiosité que j’éprouve à son égard. Il a bien changé lui aussi, même s’il soutiendrait que non. Que ce soit le poids de la guerre, des pertes subies ou des nouvelles responsabilités qui l’attendent, il y a quelque chose de différent chez lui. Même si la violence est toujours aussi présente dans son regard, il arrive qu’elle soit plus souvent voilée par autre chose. Alors, quand il me dit que ce n’est pas à son âge qu’il va changer, je ne peux m’empêcher de tousser un rire léger, le regard pétillant. Et de rétorquer, le plus calmement du monde. « L’on a vu des choses plus spectaculaires se dérouler ces derniers temps. Prenez garde à ce que cela ne vous tombe pas dessus sans crier gare. »

Cet enfant que j’ai perdu semble néanmoins flotter entre nous. Il a tant de non-dits à ce sujet et je ne sais pas s’il veut vraiment en savoir plus ou pas. S’il me déteste pour cela ou s’il a réussi à faire son deuil. Et j’avoue que, me concernant, je serais incapable de répondre vraiment à cette interrogation. Il m’est plus simple de parler des nobles et de ce qu’il en pense. J’ai un rire amusé à ses propos avant de le fixer, mutine. « Ne vous faites pas plus obtus que vous ne l’êtes réellement. Je ne parlais pas des simples nobles mais de tous ces Rois et Reines que vous semblez désormais côtoyer à chaque instant. Cela ne vous fait pas tourner la tête ? » J’ai un clin d’œil avant de reprendre, un brin plus sérieuse. « Ils ont raison de vous craindre. Et non pas parce que vous pourriez les étriper mais parce que vous avez une vision objective les concernant. Et vous pourriez la rapporter à l’Empereur ce qui, pour eux, serait pire que tout si cela ne convient pas. » Je bats des cils au reste de ses propos, un peu interloquée, avant de soupirer longuement. « Il aurait été plus simple pour moi d’être ce monstre que vous souhaitiez me voir devenir. Les choses auraient probablement été moins douloureuses en vérité. Et maintenant, vous souhaitez toujours que j’en sois un ? »

Je laisse filer un silence, secouant la tête à ses propos lorsqu’il évoque l’inimité légendaire entre Hoare et son Empereur. « Je suppose que je dois me faire à l’idée que vous risquez tous les deux de mourir pour arriver à vos fins. Et sans le moindre regret en plus. Je me trompe ? Quant aux rumeurs, je peux en partager quelques-unes avec vous si vous le désirez. Ce serait amusant. » Et je l’entraine dans une autre pièce, le coupant visiblement dans son élan par ce baiser fugace. J’ai un léger froncement de sourcils à sa répartie et je souffle, mon regard planté dans le sien. « Je me ferais une joie de vous rappeler d’autres choses mais j’avoue que j’avais plutôt peur de votre réaction à ce sujet. » Et j’inspire longuement à sa première question avant de souffler, le regard rivé sur les flammes. « Ce n’était pas vraiment un ordre. En réalité, l’homme qui m’avait accompagnée est celui que j’ai rencontré lorsque j’étais dans l’Orage. Celui qui m’a proposé de lui suivre en Essos et m’a appris tout ce que je sais aujourd’hui. Et il m’a fait venir avec lui pour éviter que le feu ne se propage en Westeros. Pour éviter cela, il faut que l’Empire tienne bon. Et je devais donc faire en sorte de sauver son principal représentant. Même si je vous avoue qu’il s’attendait à me voir hésiter, trébucher, devant Torrhen. A croire qu’il se disait que j’avais trop de ressentiments à son égard pour ne pas être objective le concernant. » Je détourne les yeux du feu pour les fixer sur Conrad, posant une main sur son torse avant de reprendre, d’un ton pensif. « Que savez-vous sur la façon dont les choses se sont déroulées là-bas ? Vous en a-t-il parlé ? »


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1173
Membre du mois : 8
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Mer 10 Jan - 23:47





Mathie n’avait pas tort ! Des changements, il y en avait eu et certains étaient surprenants. Le simple fait que j’ai fini par me montrer positif envers l’Empire en était la preuve car lorsque l’idée était née dans l’esprit de Torrhen ainsi que de sa future femme, je m’étais montré méfiant. Je l’avais été car j’avais toujours protégé le Nord et qu’il nous faudrait nous alliés, faire confiance à d’anciens ennemis ! Voilà ce qui avait été le plus difficile et tous nos nouveaux alliés n’étaient pas considérés avec le même point de vue ; je continuais de me méfier de certains. Mais finalement je ne regrettais pas, la preuve étant que j’avais accepté de devenir Connétable de l’Empire.
Cependant, mon caractère n’avait pas changé ! J’étais toujours un rustre violent qui n’avait aucune pitié pour l’ennemi car je savais qu’il n’en aurait aucune pour nous.
Ces pensées cheminant dans mon esprit cela ne m’empêcha de reprendre la parole en observant la jeune femme qui m’intriguait.



- Tu as raison… Des choses spectaculaires nous en avons vu mais je ne pense pas avoir changé ! Je marquais une pause pensive. Mais l’on dit qu’il est difficile pour une personne de se rendre compte elle-même de ce genre de chose. As-tu l’impression que je sois différent ? demandais-je en soutenant son regard.


Son avis serait sûrement plus objectif puisqu’elle ne m’avait pas vu depuis un certain temps. Mon avis la concernant était mitigé !  Je ne comprenais toujours pas pourquoi elle avait sauvé mon ami car sa réponse était trop floue. Oui, il était important mais de son point de vue à elle, pourquoi l’était-il ? Et puis elle me semblait par moment être la même jeune femme qui avait portée notre enfant et semblait ensuite différente. C’était étrange !
Lorsqu’elle parla à nouveau, il me sembla être auprès de celle que je connaissais mais la suite me fit douter. Cela étant dit, ses paroles étaient criantes de vérité. Même moi je le savais ! Beaucoup me craignaient non pas à cause de ce que je pourrais leur faire mais surtout à propos de ce que je pourrais dire à l’Empereur à leur sujet. Pour ma plus grande fierté, Torrhen me faisait confiance et cela faisait des envieux de ma position.



- Me faire tourner la tête ? Pas vraiment. Cela devrait être le cas peut-être ? demandais-je en esquissant l’ombre d’un sourire. Pour ce qui est de tes propos, tu n’as pas tort. Beaucoup sont devenus intouchables, physiquement parlant ; mais ils savent que je pourrais également les détruire en quelques paroles échangées avec l’Empereur. Ce n’est pas ce que je préfère mais cela ne change rien au fait que je sois conscient de cela. Puis je me taisais et l’observais tout en me souvenant de ce que Torrhen m’avait dit à son sujet. Peu importe ce que je souhaite ! déclarais-je sans brusquerie en la fixant. Le plus important est que tu reste toi-même… et je n’ai pas l’impression que tu sois un monstre.


La jeune beauté évoqua ensuite l’animosité que nous avions Torrhen et moi envers ce chien qui était roi. Elle avait raison ! Je serais capable de donner ma vie pour détruite Hoare ainsi que toute sa famille et je le ferais sans aucun regret. Cette fin serait, de mon point de vue, digne de la vie combative que j’avais mené.
Puis je riais à la suite avant de reprendre la parole.



- Tu ne te trompe pas en effet ! Mais je t’avouerais que je préférais le réduire à néant en restant en vie… histoire de fêter ça. Puis je la regardais en me demandant si elle était déjà au courant de rumeurs dont j’ignorais l’existence. Pourquoi pas ! Je ne me suis jamais essayé au commérage. Cela a peut-être du bon.


Très vite, sans que je ne m’y attende, Mathie m’entraînais dans une suite pour le moins luxueuse qui s’avéra être la sienne. Je n’eus pas vraiment le temps de l’observer puisque la belle m’offrit un baiser qui fit remonter à la surface les moments que nous avions pu passer autrefois. Un tout autre sentiment s’éveilla en moi à l’égard de la jeune femme mais le moment était mal choisi. Cela ne m’empêcha pas de répondre.


- Peur de ma réaction ! Certains rappels du passé peuvent être agréables…


Voir même plus ! Surtout lorsque je me souvenais des échanges que nous avions pu avoir elle et moi… Si les premiers n’avaient du être plaisants uniquement pour moi, le temps avaient fait qu’une certaine passion s’était mêlée à tout cela… rendant notre ‘‘relation’’ plus torride, intense !
Mais je me reconcentrais bien vite sur un autre point. Moins plaisant mais nécessaire ! J’écoutais chaque mot avec la plus grande attention afin de comprendre le pourquoi de son retour. Il fallait que l’Empire tienne bon ! Sur ce point j’étais parfaitement d’accord. Concernant le ressentiment qu’elle aurait du avoir envers Torrhen, je pensais cela aussi…
Mon regard se porta ensuite sur la main de la jeune femme posée sur mon torse… L’espace d’un instant, mes doigts effleurèrent ceux de Mathie avant que je ne la regarde à nouveau dans les yeux. Chassant de mon esprit les idées qui s’y étaient faufilées je me remémorais les paroles de mon ami.



- Il m’en a parlé mais je n’ai pas insisté… le plus important étant la réussite de sa guérison, répondis-je avec sérieux. Je l’étais toujours lorsque cela concernant la santé de mon ami. Cela ne l’a pourtant pas empêché de parler de renseignements que tu aurais eu ainsi que de visions, me rappelais-je. Il a aussi dit que tu avais fait exploser des choses. Est-ce vrai ?



.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Maréchal de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 724
Membre du mois : 12
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Ven 19 Jan - 11:54

Il est impressionnant de voir comment, en quelques mois d’absence, tout avait pu changer autour du nordien. Même Conrad, ce qui ne devrait pas vraiment me surprendre, l’homme ayant déjà réussi à évoluer à mon contact, à mesure que nous avions passé du temps ensemble. De punition, il avait fini par devenir un protecteur et une compagnie étonnamment agréable. Il m’avait manqué lorsque j’avais quitté le Nord, quand bien même c’était la meilleure chose à faire pour ma propre survie. Je souris, malicieuse, avant de hausse les épaules à ses propos. « Vous êtes différent oui. Mais parce que vous savez évoluer lorsque c’est nécessaire. Et c’était le cas. Vous ne pouviez pas vous cantonner à votre image de Sénéchal bourru et sanguin que personne ne peut approcher. Cet Empire que vous construisez en a besoin de toute façon. Et vous paraissez plus… accessible. Même si je reste persuadée que la politique vous horripile toujours autant. »

Et nous continuons de discuter, alors que je lui évoque l’impression qu’il donne, l’importance de sa place auprès de Torrhen. Je tousse un rire à sa question et je souffle, d’un ton léger. « Vous pourriez. Il y a nombre de belles femmes à côtoyer désormais. Quant à détruire les gens… les mots font mal, vous le savez tout comme moi. Et ils laissent parfois une empreinte bien plus forte que des coups. Si vous apprenez à vous en servir correctement, ils vous seront tout autant utiles auprès de votre Empereur. » Tout comme les mots qu’il avait pu avoir m’avaient plus touchés que les coups que j’avais pu recevoir par le passé. Mais je suppose qu’il le sait. J’ai un sourire un peu triste au reste de ses propos et je murmure, le regard un peu perdu. « Ce que vous souhaitez a de l’importance pour moi en tout cas. Et je suis… moi-même. Ou ce que les aléas de la vie ont fait de moi en tout cas. »

Parler de sa haine envers Hoare est paradoxalement plus simple. Sentiment qui s’est envolé chez moi depuis quelques mois déjà, alors que j’ai pu entrevoir quelque chose de plus grand, que R’hllor a su me nimber de sa lumière. « Et comment comptez-vous fêter cela alors une fois qu’il sera détruit ? Quant aux rumeurs…» Je souris, amusée, avant de lâcher, d’un ton léger. « Il parait que vous allez vous marier. J’ai eu l’occasion de croiser votre future épouse Elle est charmante. Et très avenante. Je n’aurais rien eu contre passer un peu de temps en tête à tête avec elle en vérité. » Et je lui décoche un clin d’œil avant de reprendre, toujours sur le même ton. « Et il parait qu’elle a du caractère. Il vous faut au moins ça n’est-ce pas ? » Je ne résiste pourtant pas à effleurer ses lèvres, me demandant moi-même ce que je pourrais ressentir en faisant cela. Et, à ses propos, je souffle, pensive. « J’avais peut-être peur de ma réaction en réalité. Même si, au final, cela me donne envie de plus et je ne m’y attendais pas. »

Je m’assure que la porte est bien fermée avant de continuer, d’un ton plus sérieux, mon regard accrochant le sien alors qu’il ne repousse pas la main que j’ai posée sur son torse. « Il gardera des séquelles, pas seulement physiques. Hoare allait le pendre et il s’en est fallu de peu qu’il réussisse. Il a vu la mort dans les yeux une fois de plus mais, surtout, il a été entre les mains de son pire ennemi. Et je ne suis pas sûre qu’il s’en remette complètement en vérité. Quant aux visions…» J’inspire longuement avant de souffler, à mi-voix. « Il a été la première vision que j’ai eue dans les flammes. Il était pendu, ses pieds flottant dans le vide alors que je voyais le sourire d’Hoare. Je ne l’ai pas oublié et j’ai compris que j’avais la possibilité de changer les choses. Si je le souhaitais. Et que R’hllor me laissait le choix d’intervenir ou non. Et j’ai… effectivement fait exploser certaines choses. » Je désigne une petite bourse qui pend à ma ceinture, non sans sourire. « C’est tout ce qui me reste mais elle pourrait encore être utile si nécessaire. Parce qu’il est de notre devoir de le faire tenir bon. Et pas uniquement pour vaincre Hoare. D’autres adversaires l’attendent et il ne doit pas faiblir. Sinon tout s’écroulera. »


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1173
Membre du mois : 8
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Mar 30 Jan - 9:50





Voilà qui était intéressant que d’entendre le point de vue de Mathie concernant ma personnalité. Beaucoup se plaisaient à dire que je n’étais et ne serais toujours qu’une brute sans aucun savoir-vivre et aucune moralité ! Je ne les contredisais pas car aucune des personnes tenant ce genre de propos à mon sujet était capable de me les dire en face. Toutes ces paroles étaient inlassablement répéter derrière mon dos même si cela ne les empêchaient pas de revenir à mes oreilles.
Alors oui, j’eus un léger rire en entendant Mathie me dire que je semblais plus accessible. Si c’était là le changement qu’elle avait noté en ma personne, elle se trompait. Cette impression était sûrement vrai mais uniquement parce qu’il s’agissait d’elle et non pas d’un quelconque inconnu.


- Tu as raison ! La politique m’ennuie comme les contes que les bonnes femmes racontent les soirs d’hiver durant des mois, déclarais-je. Mais tu te trompe sûrement quant au fait que je suis devenu plus… accessible. Ça l’est en cet instant uniquement parce qu’il s’agit de toi !


Puis de fil en aiguille la conversation s’orienta vers moi et les nouvelles personnes de la noblesse que je fréquentais… que je devais supporter de mon point de vue ! Ils aimaient miser sur le paraître alors que je m’en fichais comme de ma première bataille. En parler était presque agaçant mais cela faisait rire Mathie. Alors je haussais les épaules…


- Beaucoup de ces femmes sont ennuyeuses à mourir malheureusement et me craignent à cause des rumeurs me concernant. Rumeurs qui ne sont pas infondées, lui rappelais-je. Puis je réfléchissais à ce qui aurait pu être considérer comme des conseils et donc être vu comme déplacés. Les mots et moi ont toujours fait deux, mais tu as raison. Je me rends compte chaque jour qu’ils peuvent être tout aussi dangereux que le tranchant d’une lame.


Mais tout comme une épée, il fallait s’entraîner à manier les mots pour les rendre dangereux mais uniquement pour certaines personnes. Je n’avais pas encore ce talent et ne bénéficiais pas de suffisamment de temps pour m’entrainer. Bien sûr, je restais persuadé que Mathie pourrait m’y aider car elle avait ce talent !
Mais je ne lui demandais rien et l’écoutais à nouveau en me demandant ce que je souhaitais. L’idée qui me vint était en rapport avec notre passé.


- Alors reste toi-même, lui conseillais-je. Et concernant ce que je souhaite... dis-toi que certaines pensées ne doivent pas être formulées à voix hautes, continuais-je en la fixant.


Pour ce qui était de savoir comment je fêterais la mort de notre ennemi, je ne répondais pas. Elle serait semblable aux autres… beuverie et baise en plus intense et prolongée !
Je ne disais rien car Mathie m’annonçait la rumeur qui parlait de mon mariage, celui-là même qui arrivait à grands pas. J’acquiesçais d’un signe de tête pour confirmer la rumeur et j’eus un léger rire en entendant Mathie me dire qu’elle n’aurait pas dit non à un tête-à-tête avec Nelya.


- Rien ne t’en empêchait, déclarais-je. Et oui, c’est sûrement ce qu’il me faut, continuais-je en la fixant du regard.


Sans m’en rendre compte, je me rapprochais de la jeune femme à ses derniers propos mais n’ajoutais rien. Mes lèvres n’avaient pas forcément envie de parler en cet instant… Et pourtant il le fallait si je voulais obtenir des réponses ! Les désirs charnels devaient être laissés de côté, pour mon plus grand déplaisir.
Cependant, j’oubliais très vite cette déconvenue lorsque Mathie commença à répondre à mes questions. J’écoutais avec la plus grande attention chaque mot prononcé. Concernant l’état de Torrhen, je n’ignorais rien mais je me raidissais en entendant la vision qu’elle avait eue… Mort ! Voilà ce qu’il aurait du être en ce moment si elle n’était pas intervenue. Puis la jeune femme continua en m’expliquant que Torrhen et l’Empire ne devait pas faiblirent car d’autres adversaires nous attendaient.
Je la fixais alors, intrigué, puis sans signe avant coureur je posais ma main derrière sa nuque et me penchais vers celle que je désirais à nouveau.


- Et qui sont ces adversaires Mathie ?


.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Maréchal de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 724
Membre du mois : 12
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Jeu 8 Fév - 20:58

Conrad n'est pas stupide. S'il aime faire croire qu'il n'est qu'une brute sans cervelle, il n'aurait jamais tenu aussi longtemps auprès du Roi, de l'Empereur autoproclamé donc, s'il était stupide. Alors, je me doute bien qu'il sait ce que tout le monde dit sur lui. Il suffit de voir la peur sur le regard de certaines personnes qu'il peut croiser pour en avoir conscience même s'ils sont peu nombreux à lui dire ce qu'il en est. Mais je n'ai plus cette crainte, je m'en suis affranchie depuis longtemps. Alors, je lui dis ce que je pense, plus ou moins. J'ai tout de même un rire à ses propos et je le fixe un instant, secouant brièvement la tête. "Finalement, vous n'avez peut-être pas tant changé que cela. Toujours aussi franc et dépourvu de la diplomatie la plus élémentaire non ? Et je suis flattée pour le reste en tout cas."

Je le fixe, toujours aussi curieuse, cherchant à démêler le vrai du faux, cherchant à savoir s'il ne fanfaronne pas, s'il ne se contente pas de provoquer pour voir comment je réagirais. Et en tout cas, ses propos sont à la hauteur de ce que j'imaginais. "Il est vrai que certaines rumeurs ne sont pas infondées. Mais ce n'est pas comme si vous aviez l'intention de passer votre temps avec ces femmes ennuyeuses non ?" Et j'ai un sourire presque compatissant avant de reprendre, haussant une épaule. "Il suffit d'apprendre à les manier. Et vous ferez tout aussi mal qu'avec une épée. Je n'ai aucun doute là-dessus. Après tout, j'ai appris à le faire, même si j'avais certes une prédisposition pour cela." Et j'arque un sourcil quand il me dit de rester moi-même, sans être bien convaincue qu'il pense ce qu'il dit. Ou tout du moins, qu'il le penserait s'il savait de quoi je suis vraiment capable maintenant. Enfin pour cela, il faudrait que je le sache moi-même et je sais que je ne fais pour le moment qu'effleurer les compétences que R'hllor m'a données.

Je penche légèrement la tête sur le côté avant de rétorquer, le plus sérieusement du monde. "Et bien, je suppose qu'il nous faudra donc arrêter de formuler certaines choses au bout d'un moment. Même si je vois bien à votre regard que vous avez encore des questions." Et nous continuons d'échanger, évoquant sa future épouse. J'ai un rire alors que je hoche la tête. "Je l'ai croisée, lorsque nous étions à Winterfell. Elle semblait vous apprécier déjà à l'époque. Elle saura être la digne épouse de… quoi que ce soit que vous soyez devenu." Et même si je pourrais lui parler d'autres rumeurs, voilà qu'il me questionne plus sérieusement. Je ne distille pas toutes les informations que j'ai mais, à sa question, je le fixe longuement avant de souffler, d'un ton tranquille. "Vous connaissez déjà la réponse à cette question. Hoare n'est pas le seul à se dresser contre vous. Il y a le Bief, il y a la Foi. Mais il y a aussi ceux que vous avez déjà écrasés.  Pensez-vous que les choses iront d'elles-mêmes si vous finissez par abattre cet ennemi de toujours ? Et la menace qui vient d'au-delà des mers ? Et pensez-vous que les sauvageons ont vraiment tous été exterminés ? Et ceux qui se veulent neutres ? Que pensez-vous qu'ils feront lorsqu'ils vous verront affaiblis par les guerres, un genou à terre ?"


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1173
Membre du mois : 8
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Lun 19 Mar - 21:15





- Franc et dépourvu de diplomatie ? répétais-je en la fixant. Je vois cette description comme un compliment, déclarais-je honnête.


La diplomatie ce n’était pas mon truc et cela ne le serait jamais. Elle nous faisait traiter des pactes avec des personnes qui choisissaient ensuite de nous tourner le dos. L’exemple Arryn était parfait mais je ne le citais pas… Cette femme avait osé se dresser contre nous d’une manière presque lâche et ses arguments pour m’en expliquer les raisons ne m’avaient pas convaincu. Loin de là ! Ils l’avaient fait baisser dans mon estime.
J’esquissais un sourire lorsque Mathie confirma que certaines rumeurs n’étaient pas infondées. Me concernant, mes rapports avec les femmes étaient connus de beaucoup mais cela ne m’avait jamais empêché d’attirer des demoiselles, de bonne situation ou de simples catins. Je n’avais d’ailleurs jamais compris comment cela était possible mais bien entendu, je ne m’en étais jamais plaint. Fait qui n’avait pas toujours été réciproque et qui m’avait parfois valu des remarques de la part de Torrhen.


- Heureusement non… Je n’ai pas à supporter leur présence bien longtemps.  Puis je fixais la jeune femme en me rapprochant légèrement. Une prédisposition, répétais-je en la regardant droit dans les yeux. Penses-tu que tu arriverais à me blesser avec des mots ? Là, en cet instant ?


J’étais réellement curieux de voir si elle en était capable mais je ne savais pas si elle tenterait de le faire ou non. Si elle essayait, je n’en serais pas surpris. Après tout, je l’avais blessée à de nombreuses reprises par le passé ; chose qu’il m’était parfois arriver de regretter. Bien sûr, ces remords je les avais gardés pour moi et ils ne m’empêchaient pas de dormir. Mais là, en ayant de nouveau la jeune femme face à moi, je me souvenais que j’avais eu des remords… principalement après son départ.
Me remémorer notre passé commun fit remonter d’autres souvenirs plus agréables. Mais la désirer maintenant n’était pas une bonne idée et je gardais donc le silence, comme la jeune femme le souhaitait. Cette envie était sûrement d’autant plus déplacée puisque l’on vint à parler de ma future femme. Je lâchais un léger rire en remarquant qu’elle tentait à nouveau de savoir…


- Maréchal de l’Empire, déclarais-je en la fixant, bientôt, précisais-je. Elle sera surtout l’épouse d’un mari constamment absent… mais elle a le caractère pour supporter ce genre de situation.


Du moins c’était ce que je souhaitais et je ne pensais pas me tromper. Nelya avait du caractère et je ne pensais pas qu’elle supporterait d’avoir un mari, surtout un comme moi, constamment sur le dos.
Puis arriva un sujet plus important, capital même. Mathie avait changé, cela ne faisait aucun doute ; et elle avait visiblement des informations intéressantes en sa possession. Voilà pourquoi je l’écoutais attentivement… et je me rendais une nouvelle fois compte de son intelligence comme du fait que nos ennemis étaient nombreux. Une guerre était toujours suivie d’une autre et lorsque ce n’était pas le cas c’était que nous étions morts. Je ne disais rien de cela et me contentais de hausser les épaules.


- Nous verrons le moment venu !  Puis je marquais une pause. Et toi ? Quelle est ta position vis-à-vis de l’Empire ? Alliée… ennemie… neutre ?


Seule la première solution était positive selon moi ! Comme elle l’avait si bien dit, la neutralité était loin d’être fiable.



.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Maréchal de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 724
Membre du mois : 12
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Jeu 29 Mar - 8:51

Je laisse échapper un rire amusé à sa répartie qui ne manque pas de fuser et je souffle, le regard pétillant. « Le contraire m’aurait grandement étonné. La franchise est une bonne chose messire. Mais l’absence de diplomatie, au vu de vos responsabilités, risque de vous porter préjudice, d’une façon ou d’une autre. » Et nous continuons d’échanger, de jouer avec les mots. Si les souvenirs m’assaillent à chaque parole ou presque je peux prononcer avec lui, je suis presque sûre qu’il en est de même pour lui. Et je me demande s’ils sont bons ou mauvais. Peut-être les deux, comme c’est le cas pour moi. En tout cas, rien qui ne puisse s’apparenter à de l’indifférence.

Je cille quand il reprend, laissant échapper, d’un ton léger. « Ne vous enflammez pas trop, on ne sait jamais. Que leur présence dure plus longtemps que prévu et vous serez piégé. » J’ai un clin d’œil avant de laisser filer un silence à sa question, mon regard ancré dans le sien. Et je souffle, d’une voix à peine plus haute qu’un murmure. « … oh oui. J’en suis même certaine. Mais je n’en ai pas envie. Peut-être parce que ça me ferait autant mal à qu’à vous et que je ne souhaite pas voir cette douleur que j’ai pu lire dans mon propre reflet pendant des mois. » Je finis par secouer la tête et par reprendre, d’un ton plus léger. « Et en plus, je n’aurais rien à y gagner non ? » Voilà qui colle plus avec l’image que je suis supposée avoir.

Evoquer sa future épouse a quelque chose d’amusant. Parce qu’elle ne m’a pas laissée indifférente, que nos échanges ont été une agréable surprise et même un réconfort quand j’y pense. Et je me dis que j’aimerais la croiser avant que nous ne quittions les lieux. Je laisse tout de même échapper un petit sifflement avant de reprendre, d’un ton toujours aussi léger. « Maréchal de l’Empire ? Voyez-vous ça… un titre ronflant qui va vous apporter gloire, célébrité… et surtout nombre de problèmes. Et oui, elle a du caractère. Et pas qu’un peu. » J’ai un sourire amusé alors que je me rappelle nos derniers échanges, lorsqu’elle m’a secouée un peu pour me remettre sur le droit chemin, si l’on peut dire ça comme ça. « … et je gage qu’elle sera une parfaite épouse de Maréchal. Il me tarde de la féliciter en personne. »

Nous finissons par changer de sujet et, surtout, par aborder celui qui importe vraiment à Conrad. Ce que je suis venue faire là, ce que je compte faire à l’avenir et la façon dont cela va impacter sur Torrhen et l’empire. En vérité, je pense que c’est surtout les incidences sur le loup qui l’intéressent plus qu’autre chose, sa loyauté étant depuis bien longtemps supérieure à tout ce que j’ai pu voir jusqu’à présent. Je souffle tout de même, un rien pensive. « Vous êtes du genre à prendre chaque chose lorsqu’elle se présente à vous n’est-ce pas ? Sans envisager ce qui peut arriver demain ou après-demain ? Vous devez pourtant avoir une petite idée non ? Quant au reste…» Mon sourire se fait plus mutin alors que je me rapproche de lui et que je pose une main sur son torse, le regard pétillant. « A votre avis ? J’ai tranché la corde qui enserrait le cou de l’empereur et de son beau-frère. J’ai vu mon mentor mourir et je suis partie sans me retourner uniquement pour qu’ils aient la vie sauve. Dans quel camp pensez-vous que je sois ? » Tout en parlant, ma deuxième main a suivi la première alors que je le fixe, curieuse de sa réponse.


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1173
Membre du mois : 8
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Mer 4 Avr - 10:49





Mon regard se fixait sur Mathie en l’entendant rire… Je me rendais une nouvelle fois compte que j’aimais entendre ce son. Je m’amusais ensuite des paroles que la jeune femme prononçait. Elle avait tout à fait raison mais je n’aimais pas reconnaître cela et j’avais une réplique toute prête.


- Voilà pourquoi je me contente de garder le silence ou de grogner mes réponses, déclarais-je. Personne, hormis l’Empereur, ne sait vraiment si c’est une réponse positive ou négative et on ne me demande pas de répéter.


En gros mon caractère m’aidait à ce que l’on me foute la paix. Lorsque l’on insistait vraiment auprès de moi c’était qu’il y avait urgence et dans un tel cas je ne me faisais pas prier. La guerre je connaissais et je savais quoi faire. Concernant la politique c’était différent… Je ne savais pas grand-chose à ce sujet et en plus cela ne m’intéressait pas. Le tour de la question était donc fait.
J’avais aussi le moyen de ne pas me faire piéger par les bourgeoises que je n’appréciais pas. Le combat ! Ces bonnes femmes toujours trop apprêtées n’aimaient pas ce genre d’activité et je me faisais un malin plaisir à passer mon temps à m’entraîner pour les éviter.



- Piégé ? Moi ? Non, il me suffit de fuir sur les terrains d’entraînements ou même les bordels… Elles ne s’aventurent pas de ce côté-là.


Pour la suite, j’aurais vraiment été curieux de voir comment Mathie aurait pu me blesser avec des mots mais elle refusa. J’aurais pu insister mais je ne le fis pas en entendant ses explications ! Je savais encaisser les coups et les mots mais je n’avais pas envie de blesser à nouveau la jeune femme… de plus je commençais à me dire qu’elle avait sans doute raison. Elle pourrait certainement prononcer des paroles qui me blesseraient. Aussi, j’acquiesçais simplement d’un signe de tête.


- Effectivement… Je ne vois pas ce que tu gagnerais à faire cela, avouais-je. Disons que c’était de la curiosité et qu’elle n’obtiendra aucune réponse.


Je ne réagissais pas au sifflement de la belle jeune femme face à mon nouveau titre. Cela était un honneur que me faisait l’Empereur et je le savais. Mais je n’étais pas du genre à m’en vanter… Les titres ne protégeaient en rien de la mort, ils amélioraient seulement la vie. Mais ma vie, c’était la guerre. Je ne savais pas faire autre chose !
Concernant Nelya, j’esquissais l’ombre d’un bref sourire. Son caractère était connu de tous et les personnes la rencontrant se rendaient bien vite compte que ce n’était pas qu’une simple rumeur.



- Elle saura se faire à mes absences sans se laisser marcher sur les pieds… c’est ce qu’il faut ! déclarais-je. Concernant les problèmes en rapport avec cette nouvelle fonctions, ils restent les mêmes. De nouveaux conflits… mais je suis né pour ça. Je sais depuis toujours que je ne serais pas le genre d’homme à mourir paisiblement dans son lit mais plutôt sur un champ de bataille.


Puis arriva le sujet qui me tenait le plus à cœur. Pourquoi était-elle revenue ? Pourquoi avait-elle sauvé Torrhen ? Était-elle de notre côté ? Tellement de question… Et même ses mains s’égarant sur mon torse ne me déconcentraient pas totalement.


- L’avenir est incertain… Je l’ai appris au fil des années. Il l’est encore plus en temps de guerre. Alors oui, je prends les choses comme elles viennent. Puis je me taisais et ne lâchais plus son regard pendant qu’elle me répondait et finissait par une question. Dans le nôtre ! Du moins c’est ce que j’espère.




.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Maréchal de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 724
Membre du mois : 12
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Mar 17 Avr - 19:33

Je le fixe, partagée entre la curiosité et quelque chose de différent. De la surprise de voir que, malgré sa réputation, il a fini par s’assagir, d’une certaine façon. Ou plutôt est-ce que moi qui ait appris à le voir tel qu’il est derrière son image de bourreau, de monstre, de rustre ou que sais-je encore. Et je comprendre pourquoi Torrhen lui a toujours accordé sa confiance. Parce que j’aurais pu faire de même si je pouvais me le permettre. Et mon rire résonne de nouveau à sa répartie alors que je secoue la tête. « Et voilà comment se forge une réputation. Quand messire Omble grogne sur les gens au lieu de leur répondre. Combien ont bien pu détaler alors qu’au final, vous leur disiez que vous étiez d’accord ? Ou pire encore, que vous n’aviez pas d’avis sur le sujet. Les pauvres, je les plaindrais presque... » Pas trop non plus, il ne faut pas exagérer. Et je reprends, d’un ton toujours aussi léger. « Je vois que vous avez grandement réfléchi au sujet et que vous anticipez les risques. C’est impressionnant. »

Pour autant, mon visage se fait plus sérieux lorsqu’il me demande si je pourrais le blesser. Je n’en ai plus envie, évidemment, mais rien n’est jamais aussi simple qu’on le voudrait. « J’ai eu envie… de vous faire du mal. Il y a longtemps. Mais vous vous êtes montré… différent de ce que je pensais. Et je ne vois pas de raison de le faire aujourd’hui. Vous êtes toujours aussi curieux ? » Je ne m’étonne pas vraiment de savoir que l’empereur lui a donné un nouveau grade, qu’il attend de nouvelles choses de lui. Après tout, il est probablement celui en qui il a le plus confiance aujourd’hui. Et j’ai un sourire lorsque nous évoquons sa future femme. « Je n’ai aucun doute à ce sujet effectivement. Et on dirait que vous êtes heureux à l’idée de nouveaux conflits à affronter en tout cas. Tant mieux, d’une certaine façon, vu ce qui nous attend tous. Quant au fait de mourir sur un champ de bataille... » J’ai une grimace, me retenant de lever les yeux au ciel. « … si j’avais reçu une pièce d’or à chaque fois que j’ai entendu un homme dire cela, j’aurais un bassin dans lequel nager. » Ou quelque chose dans le genre en tout cas. Mais cela ne m’étonne guère, surtout venant de cet homme qui semble avoir la guerre dans le sang.

Voilà qu’il me demande pourquoi j’ai agi de la sorte lors de mon retour. Je continue d’effleurer son torse, la mine pensive, sans répondre à ses propos sur le moment. Puis je souffle, d’une voix douce. « Je me suis demandé ce que je ressentirais s’il était mort. Si le laisser comme ça, la corde au cou, pourrait m’apporter la paix ou je ne sais quoi du même genre. Mais cela n’a duré que quelques instants avant que je ne comprenne que je ne pouvais pas le laisser comme ça. Que je devais le sauver. Ne serait-ce que parce qu’il m’a épargnée il y a quelques mois de cela. Et parce que son destin est bien plus grand que le nôtre. Même si l’avenir est incertain, c’est bien quelque chose dont je suis sûre aujourd’hui. » Je me rapproche encore un peu, jusqu’à mêler son souffle au mien et je continue, dans un murmure. « Prendre les choses comme elles viennent, c’est bien cela ? Alors faites-le… non ? Seuls vos Dieux ou le mien savent où nous serons demain… » Et je me demande, si je pourrais lui faire vraiment confiance. Si je pourrais le compter réellement comme un allié. Après tout, d’une certaine façon, nous luttons pour la même chose non ?


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1173
Membre du mois : 8
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Mar 15 Mai - 9:33





Éviter la bourgeoisie était l’une de ces rares choses pour lesquelles j’excellais ! Rien d’étonnant à cela puisque je m’y attelais depuis ma plus tendre enfance et dans ce domaine, j’avais eu de l’aide. Si mes absences aux arrivées des invités importants au domaine rendaient folle ma pauvre mère, j’avais toujours eu le soutien total du patriarche Omble. Et pour causes, il savait pertinemment ce que je faisais. On ne devient pas un guerrier tel que je l’étais à présent en restant assis des heures autour d’une table remplie de mets appétissants. Non ! Si je n’étais pas présent c’était uniquement parce que je m’entrainais. Et ce que voulait mon père de son premier fils c’était qu’il soit un soldat fort. Je l’étais devenu cependant je n’étais pas certain… non ; j’étais sûr que mes choix ne plaisaient pas à mon père. Mais il s’y ferait… il n’avait pas vraiment le choix puisque ma décision était prise et qu’elle était selon moi plus logique que ses souhaits.
Presque amusé, j’oubliais toutes ces pensées familiales et en revenais à ce qui les avait engendrés. Je haussais les épaules !



- L’anticipation n’est pas ma nature première mais quand elle me permet d’échapper à certaines situations mortellement ennuyeuses je ne me gêne pas pour y avoir recours.


Il est vrai que cela était rare mais ça arrivait. Bien sûr, la plupart du temps j’agissais et je réfléchissais ensuite. C’était ce qu’il s’était passé lorsque j’avais accepté la proposition de Torrhen sans en discuter avec la moindre personne. Cette pensée me fit esquisser un sourire ! Au fond, je savais pourquoi j’avais agi de la sorte. Je n’avais juste pas envie de me justifier, que cela soit auprès de ma famille ou même de ma future femme. Il était hors de question que je lâche l’Empereur et ils n’avaient d’autre choix que d’accepter !
J’écoutais ensuite attentivement Mathie sans être étonné par ses paroles. Le fait qu’elle ait voulu me faire du mal n’avait rien de surprenant ! C’était même plus que normal et je m’étonnais qu’elle n’ait rien tenté puisqu’elle le pouvait apparemment. Bien sûr, je ne m’en plaignais pas.



- Moi ? Curieux ? Je prends sûrement exemple sur toi ! déclarais-je en me remémorant le nombre de ses questions. Pour la suite, ma future fut brièvement évoquée avant de parler des combats à venir et de la mort. Heureux n’est pas forcément le bon terme mais je sais que je vais pouvoir me rendre utile ! dis-je simplement avant d’ajouter. Pour ce qui est de mourir sur un champ de bataille il s’agit plus d’un souhait qu’autre chose. N’importe quel guerrier préférerait ça à la mort lente causée par une maladie ou la torture ennemie.


Puis je tentais d’obtenir les réponses que l’on avait demandées malgré la main, les mains de la jeune femme effleurant mon torse. J’écoutais avec attention ce qu’elle me disait. Ainsi donc le destin de Torrhen était plus important que le nôtre ! Je n’en doutais pas une seule seconde et ces paroles entendues ne faisaient que me conforter dans cette idée. Aussi je hochais la tête en silence en guise de compréhension.
Puis ma concentration se fit moindre alors que le corps de Mathie se rapprochait du mien. Seuls nos Dieux le savaient ? Non ! Je n’ignorais pas que je serais au combat… pas demain mais bientôt. Sans prononcer le moindre mot ma main se posa sur la nuque de la jeune femme alors que mes lèvres capturaient les siennes…






.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Maréchal de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 724
Membre du mois : 12
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Mar 15 Mai - 15:51

La franchise de Conrad, ou plutôt son absence totale et flagrante de diplomatie, a toujours eu de quoi en dérouter plus d’un. Cela avait été mon cas également, j’avais même eu peur de lui au départ. Et pourtant, je réalise que, malgré les fonctions qu’il occupe, malgré cette responsabilité, cette caractéristique si particulière permet de savoir rapidement ce qu’il pense. Et, au final, c’est plutôt une bonne chose, même si c’est parfois délicat à gérer. Sans compter le fait qu’il ne semble pas avoir changé d’un iota à ce propos. Je penche la tête sur le côté, malicieuse, alors qu’il reprend. « Je vous avoue que je ne vous imaginais pas en train d’anticiper quoi que ce soit, il est vrai. Vous êtes plutôt du genre à prendre le problème quand il vous arrive droit dessus non ? » Je tousse un rire avant de continuer, toujours sur le même ton. « Et vous n’avez pas pitié des personnes que vous laissez en plan ? »

Et nos échanges continuent. Puisqu’il est franc avec moi, je le suis également. Autant qu’il m’est permis de l’être en tout cas. Lui dire ce que j’ai pu éprouver est plus libérateur que je l’aurais cru et je me surprends à réaliser que l’affection que j’avais fini par développer était sincère. Est-celle cependant toujours là ? Difficile à dire. En tout cas, j’apprécie de me retrouver avec lui, c’est déjà un début de réponse semble-t-il. Mais parler avec lui me permet d’en savoir un peu plus sur ce qui a pu se passer depuis mon départ, sur ce qu’est devenu le Nord et l’entourage de ce tout nouvel Empereur. Je ne suis pas étonnée qu’ils soient toujours aussi proches, Conrad étant probablement le seul ami qui reste au vieux loup. Et je secoue la tête au reste de ses propos, franchement amusée. « Mais ne suis-je pas le pire des exemples ? Et c’est l’apanage des femmes d’être trop curieuses, il va vous falloir trouver autre chose messire. »

L’imaginer marié ne change pas grand-chose en réalité, quand bien même j’ai des aprioris plus que positifs concernant sa future épouse. Elle saura se faire respecter et lui tenir tête, c’est ce qu’il aime. Et lui faire des enfants. En tout cas, je l’espère pour lui. Je grimace avant de souffler, d’une voix plus douce. « Il aura besoin de vous. Ne serait-ce que pour se rappeler qu’il n’est pas seul, quoi qu’il puisse croire. Et je sais que vous serez à ses côtés jusqu’au bout, quoi qu’il arrive. » Pour la gloire ou leur perte, il ne m’est pas donné de le savoir pour l’heure. Et je me demande si, au fond, c’est réellement important en vérité. « Et mourir dans votre lit après de longues années sans combattre, ce n’est pas une option alors ? » J’ai un sourire un peu triste, comme si je connaissais déjà la réponse. Tant d’hommes ont été dévorés par ce conflit, tant d’hommes perdront la vie avant qu’il ne se termine. Et personne ne pourra rien y faire.

Je vois bien qu’il essaie d’obtenir quelques réponses et je souffle, d’un ton amusé, alors que mes doigts commencent à l’effleurer. « C’est lui qui vous a missionné ? Pour savoir ce que je suis devenue ? » Tout en parlant, je me rapproche de lui. Et je suis près, beaucoup trop près. Je pourrais presque sentir son cœur battre contre le mien. J’ai un bref sourire alors qu’il m’embrasse et je finis par chuchoter d’une voix à peine audible, tout contre son oreille. « Vous comptez enfin me faire oublier que demain existe ou vais-je devoir me jeter sur vous pour avoir ce que nous voulons tous les deux. »


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prêtresse Rouge
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1173
Membre du mois : 8
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   Jeu 17 Mai - 21:46





Mathie n’avait pas tort ! Question anticipation je n’étais pas le plus calé mais cela ne m’avait jamais causé trop de tort. J’avais, certes, récolté quelques blessures dont une grave mais même de l’anticipation n’aurait pas pu les prédire. Je ne me cassais donc pas la tête à prévoir ce qui ne pouvait pas l’être. Cependant, éviter la bourgeoisie était quelque chose pour laquelle j’excellais et je devais reconnaître que j’avais toujours une bonne excuse pour ne pas trop m’attarder en leur présence. Ce n’était pas du goût de tout le monde mais je m’en fichais impérialement si je pouvais me permettre !
Mes pensées se stoppèrent ensuite en voyant l’expression malicieuse qui me plaisait tant se peindre sur le visage de la jeune femme qui me faisait face. Sans quitter Mathie des yeux je haussais les épaules.



- On a beau établir des plans les imprévus sont nombreux et courants, donc je préfère utiliser mon temps à d’autres activités qu’à de l’anticipation. Et tu as raison, je gère les problèmes quand ils me tombent dessus… pas avant ! Je fis ensuite mine de réfléchir. Non ! Aucune pitié… Et puis ce n’est pas comme si ma non-présence était un drame.


J’avais beaucoup moins d’importance que Torrhen qui, lui, ne pouvait pas se défaire de ses obligations. Recevoir, parler, négocier… tout cela il devait le faire car son rôle le lui imposait ! Et sincèrement, je ne l’enviais pas du tout. J’étais très bien à ma place même si c’est mon paternel que j’avais constamment sur le dos en ce moment.
J’aurais d’ailleurs été curieux de voir sa tête quand il allait recevoir ma missive. Je lui confirmais mon nouveau poste et le désir de ne pas prendre sa suite. Je n’avais plus qu’à espérer que la nouvelle ne le tue pas.
Mais en parlant de curiosité, Mathie me demanda si je l’étais toujours autant. J’esquissais un sourire à sa réponse pour mon excuse.



- Je ne le suis pas trop… Juste ce qu’il faut pour me tenir au courant !


Et je ne mentais pas. Ma curiosité n’était pas des plus développée mais cela était bien suffisant de mon point de vue. Je ne mentais pas non plus à propos d’un autre sujet. Ma future mort ! Je grimaçais à la question de Mathie après avoir hocher la tête avec sérieux sur ce qu’elle avait à dire sur Torrhen.


- Je n’ai pas pris la décision de laisser la succession d’Âtre-lès-Confins à mon cadet sans raison… C’est pour suivre l’Empereur et je le ferais jusqu’à ma mort qui, je l’espère, ne sera pas aussi ennuyeuse que celle que tu viens de me décrire, précisais-je taquin.


Un rapprochement des plus intéressants se fit ensuite entre nous et ma concentration fut mise à rude épreuve. Je hochais cependant la tête à la question de Mathie…


- Disons qu’il m’a donné une excuse valable pour venir te trouver… même si l’inverse a eu lieu.


Puis je capturais ses lèvres sans même lui demander la permission, ce n’était pas mon genre du tout et Mathie ne sembla pas s’en offusquer. Au contraire ! Je ne répondis pas à ses chuchotements par des mots mais par des actions. Je verrouillais la porte avant d’embrasser la belle à nouveau tout en tirant sur le tissu maintenant sa tenue en place…



.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Maréchal de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 724
Membre du mois : 12
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... [Terminé - Tour V]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
And now, we meet again... [Terminé - Tour V]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Godefroy-Maurice de la Tour d'Auvergne, duc de Bouillon [Terminé]
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans :: Vivesaigues
-
Sauter vers: