AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
And now, we meet again... | Conrad
MessageSujet: And now, we meet again... | Conrad   Mer 4 Oct - 22:09

Le jour décline alors que je déambule dans les couloirs de Vivesaigues, mes doigts effleurant les murs de ces pierres que je découvre un peu plus chaque jour. Je ne pensais pas revenir à Westeros un jour, ou en tout cas, pas de sitôt. Et les récents évènements ont été particulièrement éprouvants. J'ai eu de la chance, je m'en suis sortie sans dommage, contrairement à d'autres et les lieux sont emplis de blessés qui se remettent difficilement de la bataille ainsi que de ses conséquences. Les gens que je croise n'osent pas lever les yeux vers moi quand ils se trouvent sur mon chemin. Pourtant, ils essaient de se montrer reconnaissants. Après tout, les rumeurs ont déjà commencé à circuler à propos de ce qui s'est passé au campement Hoare. Personne ne sait vraiment ce qui est réellement arrivé mais, comme on peut se l'imaginer, les histoires se bousculent, toutes aussi fausses les unes que les autres.

Mais je m'en moque, mon esprit tourné à la recherche d'un signe de R'hllor. Avec la mort de mon Maitre c'est à moi de décider de la façon dont nous allons accomplir au mieux notre mission, en attendant de retrouver les autres. Car ils sont là, à n'en pas douter. C'est ce qui est prévu après tout, que nous puissions rétablir l'équilibre rompu par ces fanatiques. Comme si ces fichus dévots pensaient être capables de nous éradiquer. Ils ne savent pas à quoi ils s'attaquent. S'ils ont pu brûler certains qu'ils qualifient d'hérétiques, ils ne pourront faire régner les ténèbres. La lumière de R'hllor brûlera tout sur son passage si nécessaire. A cette pensée, j'ai un mince sourire tandis que je resserre ma cape contre moi et que je continue de marcher, m'aventurant dans les jardins recouverts par une mince couche de givre.

Et, alors que je suis perdue dans mes pensées, je remarque une silhouette que je ne pensais pas non plus revoir un jour. Je ne sais pas si je suis heureuse de le voir ou pas mais, à dire vrai ce genre de considération n'a pas vraiment d'importance. J'ai dû passer au dessus il y a quelques mois déjà, alors que je laissais derrière moi, comme tous ces souvenirs que j'ai laissés se réduire en cendres au milieu des flammes. Je n'ai jamais vraiment su dans quelle catégorie pouvait entrer cet homme. Il a été mon pire cauchemar pendant quelques semaines avant que je ne finisse par m'habituer à sa présence. J'en suis même parfois venue à apprécier sa compagnie, lorsqu'il oubliait quelque peu ce rôle de brutasse qui lui était dévolu depuis toujours ou presque. Et sa protection m'avait été des plus utiles. Je le fixe un instant, me rapprochant de cet homme qui, malgré ses blessures, reste des plus imposants. Il se tient bien droit, recouvert par une couche de vêtements. Mais il a l'air d'avoir un peu maigri malgré tout, ou alors mes souvenirs me jouent des tours.

Je fais encore quelques pas et je pose ma main sur son bras, penchant légèrement la tête sur le coté. "M'sire ? Sénéchal ? Ou alors peut-être dois-je vous appeler autrement, il semblerait qu'il y ait eu nombre de changements ces derniers mois." Je me demande comment il va réagir en me voyant. Je me demande s'il a déjà eu vent de mon arrivée ou pas et ce qu'il a pu entendre dire sur le sauvetage de son cher Empereur. Et, une part de moi se demande tout de même comment il va.


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prostituée
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1029
Membre du mois : 30
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... | Conrad   Mar 10 Oct - 23:50





Ma convalescence et le départ de Torrhen m’avait laissé un gout amer et tel l’homme bourru que j’étais je n’avais pas prêté attention à ce qui se passait autour de moi. Bien sûr je suivais les ordres de l’Empereur comme je l’avais toujours fait. Les rapports des hommes concernant les mouvements alentours je les écoutais avec une grande attention mais pour le reste, je faisais le sourd. Il était hors de question que j’écoute ces rumeurs qui annonçaient la mort de l’Empereur. J’avais bien fait car il était revenu en vie… salement amoché certes ; mais en vie ! Et cela était le plus important.
C’est à ce moment là, celui où j’attendais de pouvoir le voir qu’une rumeur était venue à moi sans que je ne l’ignore. Comment aurais-je pu ? Elle concernait Mathie ! Celle-là même que j’avais violenté, protégé et apprécié ; puis presque aimer. Mes sentiments à son égard n’avaient jamais été clairs et je n’avais pu avoir de réponse puisque la traîtresse qu’elle était avait été envoyée en exil. Mais voilà qu’elle était de retour et après avoir sauvé l’Empereur.

Cette pensée me revenait souvent à l’esprit, surtout lorsque je rendais visite à Torrhen pour lui lire les messages qu’il recevait et voir comment avançait sa guérison. Et à chaque fois la même question revenait. Je l’avais posée à mon ami mais il ignorait la réponse. Pourquoi Mathie l’avait sauvé alors qu’elle aurait eu toutes les raisons du monde de le tuer et moi aussi ! Peut-être l’aurait-elle fait si je m’étais trouvé au côté de mon suzerain. Peut-être n’aurait-elle sauvé que l’empereur. Je n’en savais rien et je détestais être dans l’ignorance comme je détestais être tenu à l’écart.
Mon besoin de savoir m’obnubilait au point que je n’avais même pas pensé à écrire à mon père une missive qu’il n’accepterait pas, du moins qu’il n’apprécierait pas car je ne lui laissais pas le choix. En répondant favorablement à la proposition de Torrhen je savais que je ne rentrerais pas chez moi de sitôt ! Mon frère ferait parfaitement le poids pour prendre la relève.

Mes pas hasardeux se stoppèrent tandis que mes réflexions ne cessaient pas. C’est à peine si je sentais la main fine se poser sur mon bras tandis que je regardais au loin. Ou alors cela venait du fait que je n’avais pas envie que l’on me fasse chier maintenant. Pourtant cette voix m’était si familière ! Est-ce que les raisons de sa présence m’obsédaient à ce point ou était-elle vraiment là ?
Je tournais alors mon attention vers celle que je ne pensais jamais revoir et écoutais ses derniers mots.



- Pas pour le moment ! Jusqu’à l’annonce officielle c’est toujours Sénéchal, déclarais-je en regardant sa main toujours sur mon bras. Mathie ne devait sûrement pas être au courant de la proposition que m’avait faite Torrhen et je m’en fichais. Jamais je n’aurais cru à la rumeur de ton retour si l’Empereur ne me l’avait pas confirmé. Je marquais une pause. Je te remercie de l’avoir sauvé et ramené, ajoutais-je avec franchise. Puis je l’observais durant de longues secondes, allant même jusqu’à légèrement froncer les sourcils. Ma main se posa sous son menton pour lui relever la tête et la regarder dans les yeux… Tu semble différente ! Est-ce pour cela que tu l’as sauvé et non tué ?


Ma question était directe mais mon ton était doux pour quelqu’un d’aussi violent que je pouvais l’être. Mais là, en cet instant, j’oubliais le passé, la trahison… Je voulais savoir pourquoi !


.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Connétable de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 347
Membre du mois : 96
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... | Conrad   Sam 4 Nov - 15:50

Je sais que les rumeurs vont toujours bon train. Et celle de notre intervention auprès du nouvel Empereur et du Baratheon a déjà du circuler un peu partout au château. Quant à moi, j'ai découvert que Conrad Omble était en vie. Blessé, le contraire ne m'aurait pas étonnée au vu de la façon dont il a toujours eu de se jeter à corps perdu dans toutes les batailles qu'il a pu mener mais il semble se porter mieux que je ne l'aurais cru. En tout cas, de ce que j'ai pu entendre dire. Mais, comme toutes les rumeurs, je suis curieuse de savoir à quel point elle a un fond de vérité. Et puis, alors que je déambule dans les couloirs, je me rends compte que je vais pouvoir avoir une réponse à certaines de mes questions. Parce qu'il est là, tout prêt et que je me rends compte qu'une part de moi est tout de même satisfaite de le savoir en vie et debout.

Alors je me rapproche de lui, curieuse, penchant la tête sur le côté à ses propos pour le moins intrigants. "Annonce officielle ? Il va donc y avoir du changement pour vous également ? Cela ne m'étonne guère en réalité, mais je vous avoue, vous avez piqué ma curiosité." Un sourire se dessine sur mes lèvres alors qu'il reprend et je hausse les épaules, comme si de rien était. "Je suis curieuse de savoir ce qu'ont pu dire les rumeurs. Et je sais que j'ai disparu un peu… brusquement. Disons que, parfois, les choix qu'on nous propose ne nous laisse guère le temps de tergiverser." Je me fige un instant alors qu'il me remercie, me fixant sans même chercher à s'en cacher avant de souffler, à mi-voix. "C'était ce que j'avais à faire." Et je laisse filer un silence à sa question, mon regard accrochant le sien alors que je pose ma main sur celle qui tient mon menton. "Je suis différente oui. Je ne suis pas sûre que vous allez apprécier celle que je suis devenue mais c'est en partie pour ça que je l'ai sauvé."

Ma main relâche la sienne pour effleurer sa joue alors que je fronce les sourcils. "J'ai entendu dire que vous avez été gravement blessé. Comment vous sentez-vous ?" Sa douceur a quelque chose de surprenant. Et pourtant, je sais que j'ai eu droit de découvrir une facette de lui que peu connaissent, celle qui m'a permis d'apprendre à l'apprécier, à m'attacher à lui d'une certaine façon. J'aurais aimé que les choses se passent autrement avec lui, parce que même si les débuts ont été difficiles, il m'a apporté une certaine protection et sa compagnie n'était, au final, pas des plus désagréable. "Vous pensez vraiment que j'aurais pu vouloir le tuer ? Je me demande quelle image j'ai bien pu vous laisser en réalité." J'ai presque pris un ton amusé même si je sais que je me dois de rester précautionneuse. Les humeurs du Sénéchal n'étaient pas une légende et je doute qu'il ait beaucoup changé dans ce domaine.


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prostituée
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1029
Membre du mois : 30
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... | Conrad   Mar 7 Nov - 18:44





J’avais dit à Torrhen que je ferais surveiller Mathie afin que nous puissions en apprendre plus à son sujet. Les paroles de l’Empereur au sujet de mon ancienne maitresse avaient éveillées ma curiosité. Surtout que s’ajoutait à cette histoire de visions, son brusque départ. Mais je n’aimais pas me le rappeler puisque je l’avais appris en même temps que la perte de notre fille. Ce fut à ce moment là que mes pas cessèrent et que je me mis à regarder au loin. Par deux fois j’aurais pu être père mais aucun d’eux n’avait poussé son premier cri. Cela me fit alors penser à la conversation que j’avais eue avec Torrhen ! Et s’il se trompait ? Nelya avait eu des enfants mais j’avais l’impression d’être maudit quand il s’agissait de penser à ma descendance.
Le fil de mes pensées n’alla pas plus loin puisque je fus interrompu par celle à qui je pensais quelques instants plus tôt. Comme si nous nous étions quittés hier, je lui répondais en sachant qu’elle ne saurait pas de quoi je parlais. Sa curiosité fut immédiate et attira mon attention sur son visage.


- Toujours aussi curieuse, dis-je en la fixant. C’est un vilain défaut me semble-t-il, précisais-je. Oui, il va y avoir quelques changements me concernant. Tu en apprendras plus bien assez tôt, expliquais-je pour clore les questionnements.


J’avais moi aussi des questions à poser aux sujets des rumeurs que j’avais entendues et de ce que l’Empereur m’avait dit. Comme je n’étais pas patient, je n’avais pas envie d’attendre qu’elle en finisse avec ses interrogations.


- Je ne porte que très peu d’intérêt aux rumeurs, déclarais-je avant de continuer. Et ces choix qui t’empêchaient de tergiverser ce sont aussi eux qui t’ont empêché de me prévenir pour notre fille ? demandais-je sans détour.


J’aurais pu avoir plus de tact mais je restais égal à moi-même et malgré l’envie d’en savoir plus la perte de notre fille n’était pas le plus important. Alors je ne lui laissais même pas le temps de répondre ! Elle avait choisi de partir sans me prévenir et c’était son choix. C’était surtout le passé ! L’avenir était le plus important.
Alors je choisissais de la remercier d’avoir sauvé l’Empereur et je le faisais de manière sincère. Même si je devais découvrir les intentions de la jeune femme, en cet instant peu importait le but de ce sauvetage. Seul le résultat comptait et Torrhen était en vie.
Puis j’observais la jeune femme. Allant même jusqu’à relever son visage pour la regarder dans les yeux et constater qu’elle avait bel et bien changé. Je ne saurais dire en quoi mais je le voyais.


- Et qui es-tu devenue ? demandais-je du tac-o-tac alors que sa main se posait sur ma joue.


Cette proximité me fit revivre certains des moments qu’elle et moi avions passés ensembles. Certains étaient brutaux, puis d’autres étrangement doux. Je lâchais son visage sans cesser de l’observer ! Cette jeune femme était dangereuse de part ce qu’elle déclenchait chez moi. Mais je ne perdais pas le Nord et répondais après avoir acquiescé d’un signe de tête.


- Oui j’ai été blessé et à cause de ça je n’ai pas pu suivre l’Empereur, rageais-je en détournant le regard.


A présent, j’étais presque sur pieds mais c’est mon ami qui était dans un sale état et bien pire que ce que j’avais connu.
Mais je ne laissais pas vagabonder mon esprit plus longtemps puisque Mathie reprit la parole. Quelle image j’avais d’elle ? Je n’en savais fichtrement rien à présent.


- L’Empereur a de nombreux ennemis et concernant l’image que j’ai de toi, elle est floue. Je pensais que je commençais à te connaître. Avant que tu disparaisses tu étais celle qui portait mon enfant, lui rappelais-je. A présent, je ne sais pas ce que je dois penser de toi et de toutes ces rumeurs qui circulent à ton sujet.


.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Connétable de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 347
Membre du mois : 96
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... | Conrad   Lun 13 Nov - 18:44

Je pensais être terrorisée quand je le reverrais. Parce qu'il avait été d'une certaine façon le symbole de ma chute, de mon échec et mon bourreau. Mais les choses avaient fini par évoluer avec lui et je m'étais prise d'une certaine affection envers cet homme qui se cachait derrière une violence et une brusquerie qui n'étaient pas qu'une légende. Si je n'étais pas partie, je me demande ce qu'il serait advenu de nous deux, si j'aurais toujours été sa maitresse, si notre fille aurait vécu. Je plisse les yeux, me demandant s'il nourrit lui aussi les mêmes interrogations ou s'il a fait table rase du passé. Pourtant, il ne semble pas mécontent de me voir, c'est un bon début. Et je pourrais peut-être en apprendre plus sur tous ceux qui sont ici. Je laisse filer un rire à ses propos, haussant les épaules comme si de rien était. "La curiosité est la clé de la survie messire. Elle n'est un défaut que pour ceux qui ont quelque chose à cacher. Et vous n'avez fait que l'attiser un peu plus maintenant, mais je suppose que je vais devoir faire avec." Je me fais mutine l'espace d'un instant avant de retrouver mon sérieux à sa question.

"Je … n'arrivais pas à vous prévenir. C'était trop difficile pour moi. Et je pensais que vous n'en auriez cure. Après tout, je n'étais qu'une putain parmi d'autres, ce qu'il serait advenu de moi une fois que l'enfant ne serait plus là n'avait pas d'importance pour vous. C'est comme ça que les grands de ce monde fonctionnent non ?" Nulle trace d'amertume dans ma voix. Juste ce constat qui m'a permis de prendre ces décisions m'éloignant du continent. Je ne saurais dire à quel point je me fourvoie ou non mais, dans le fond, cela n'a que peu d'importance. Je laisse filer un silence alors que nos regards se croisent et, à sa question, je me contente de souffler, à mi-voix. "Une alliée dans ces temps troublés. Je peux vous apporter la lumière et vous aider face à ceux qui veulent votre destruction. Si l'on m'en laisse l'occasion." Et j'ai une grimace compatissante quand il me parle de ses blessures. J'imagine sans peine sa frustration de ne pas avoir pu suivre Torrhen au combat, surtout en voyant ce qui lui est arrivé mais je sais qu'il ne servira à rien de jeter du sel sur cette plaie à vif. La loyauté qu'il a envers son Empereur a quelque chose d'admirable que je commence à peine à comprendre. Alors je me contente de répondre, me saisissant de son menton pour ramener son visage vers le mien. "Il est en vie. Rien n'est perdu. Nous savons tous les deux qu'il se sortira de tout cela sur ses deux pieds. C'est ce qui importe non ?"

Et puis, au reste de ses propos, mon regard se perd un peu dans le vide alors que j'effleure mon ventre sans même m'en rendre compte. "J'ai pleuré quand elle est morte. J'ai pu la tenir un instant dans mes bras et j'aurais tellement aimé qu'elle vive, qu'elle puisse connaitre ce monde, le voir de ses yeux. Je n'avais pas voulu de cet enfant mais j'avais fini par l'aimer. Vraiment." Et je souffle, d'un ton plus doux, mon regard se posant de nouveau sur lui. "Vous êtes probablement celui qui m'a le mieux connue avant mon départ. A vous de me dire si vous souhaitez apprendre à connaitre celle que je suis devenue." Ma main se tend vers lui, sans le toucher, alors qu'un mince sourire se dessine sur mes traits. "Je comprendrais que vous n'en ayez pas envie et que vous préfériez vous rattacher aux rumeurs. Mais j'ose espérer que vous n'êtes pas un homme comme ça."


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prostituée
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1029
Membre du mois : 30
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... | Conrad   Mar 5 Déc - 16:02





Lorsque les choses avaient changées entre Mathie et moi je m’étais posé de nombreuses questions. A l’époque cette femme portait mon enfant, mon avenir en quelque sorte et même si je n’en avais rien laissé paraître, j’avais été heureux d’apprendre la nouvelle. Cela était à un tel point que je me fichais même qu’il s’agissait d’un petit mâle. Je m’étais rendu compte que demander à Mathie de garder l’enfant ou plutôt de lui ordonner n’était pas juste pour elle mais je m’en fichais comme de ma première bataille. Cependant, mon comportement envers la jeune femme avait changé… J’étais devenu moins brusque et par l’intermédiaire d’autres personnes je faisais en sorte qu’elle ne manque de rien. En bref, je m’étais attaché à elle s’en réellement m’en rendre compte.
Il n’était donc pas illogique que je me demande à présent ce qu’il serait advenu de nous deux si Mathie n’avait pas disparu et quel aurait été le destin qu’aurait suivi nos trois vies si notre fille avait survécu.
Je ne pensais pas à cela plus longtemps et rappelais à la jeune femme que la curiosité était un vilain défaut. Je jetais un regard à Mathie en entendant ses propos.


- La clé de la survie ? Peut-être… ou peut-être pas lorsque la personne trop curieuse qui espionne fait les frais de ma colère, rappelais-je à mon ancienne maîtresse sur le ton de la conversation. Et pour ce qui est de ta curiosité quant à ce que j’ai dit… elle prendra bientôt fin.


J’aurais pu esquisser un sourire à ces paroles si un autre sujet plus sérieux ne m’importait pas. Torrhen voulait en apprendre plus sur la réapparition de la jeune femme ainsi que sur ses dons particuliers. Je voulais moi aussi avoir quelques réponses, certes moins importantes, mais qui me tenaient à cœur.
La réponse que Mathie me donna me mit face à l’homme qu’elle voyait en moi. N’avait-elle donc pas vu le changement ? N’avait-elle pas compris que certains des privilèges qu’elle avait obtenu après le début de sa grossesse venait de moi ? Je soupirais légèrement, las, et observais de nouveau les eaux tumultueuses. Puis je repensais à la dernière phrase prononcée, et j’eus un léger rire avant de fixer de nouveau la jeune femme.


- J’ai jamais rien compris aux grands de ce monde ! Les discours interminables, les règles de bienséance et tout le reste, ça me dépasse. Ce n’est un secret pour personne ! Tu aurais du t’en souvenir…  Je marquais une pause avant d’ajouter. Tu aurais du venir me prévenir… cela m’aurait éviter de croire que la perte de l’enfant était de ton fait.


Oui, j’avais pensé en apprenant la nouvelle que Mathie avait peut-être elle-même provoqué la mort de notre fille. C’est la discussion que nous avions qui me rappela que cette idée m’avait traversé l’esprit.
Pour atténuer le trouble je lui demandais alors qui elle était devenue et sa réponse ne me parut pas assez satisfaisante car elle n’avait été qu’un murmure. Pourtant, j’espérais qu’elle soit vraie et je me contentais de hocher la tête pour signaler que j’avais bel et bien entendu.
Puis nous évoquions enfin l’Empereur après avoir fait un passage rapide sur mes blessures qui m’avaient empêché de combattre auprès de mon ami. Mathie me connaissait assez pour savoir à quel point mon absence devait être un fardeau et elle n’en parla pas. Elle se contenta d’énoncer la vérité.


- Effectivement ! C’est ce qui importe… ainsi que la chute de ce chien d’Hoare, précisais-je en grognant presque le nom.


Puis la conversation redevient plus personnelle puisque je lui avouais ne plus savoir quoi penser d’elle. Mon attention se fixa sur Mathie alors qu’elle effleurait son ventre. Je me rendais compte que j’aurais préféré que la jeune femme ne vive pas cette perte seule mais je me retenais, au dernier moment, de lui dire. Je continuais de l’écouter et ma réponse ne serait pas longue à venir.


- Je te l’ai dit… Je me fiche des rumeurs, déclarais-je d’un ton brusque de but en blanc. Puis je me rapprochais d’elle et plongeais mon regard dans le sien en effleurant son visage pour le dégager d’une mèche de cheveux. Alors si tu veux réellement me faire découvrir celle que tu es devenue, sans le moindre mensonge, je n’y vois aucun inconvénient.



.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Connétable de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 347
Membre du mois : 96
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... | Conrad   Lun 11 Déc - 14:22

Fut une époque où Conrad avait été mon pire cauchemar. Rien ne me faisait plus peur que de me retrouver en tête à tête avec cet homme dont la réputation dépassait de loin tout ce que j’avais pu entendre sur un homme supposé civilisé. Et pourtant, je suis étonnamment heureuse de le retrouver aujourd’hui, de savoir qu’il était en vie et qu’il se portait bien. Nous avions vécu bien plus de choses tous les deux que je ne l’aurais cru possible et même si j’ai changé, il m’est impossible d’oublier qui j’ai pu être il n’y a pas si longtemps que cela. D’autant que, d’une certaine façon, il a contribué à modeler celle que je suis devenue. Je devrais m’inquiéter de la façon dont il me répond mais je me contente de lui sourire, la tête légèrement penchée sur le côté. « Je sais qu’il n’est pas bon de faire les frais de votre colère. Pour autant, je maintiens mon propos. Sans curiosité, l’on reste toujours à la même place, sans avoir idée de ce à quoi peut ressembler le monde. Et vous êtes toujours aussi coriace à ce que je vois. »

Je bats des cils à son sourire avant que la discussion ne prenne une tournure autrement plus sérieuse. Et personnelle. Je ne pensais pas que la perte de cet enfant me toucherait autant mais, d’une certaine façon, c’est elle plus que le reste qui m’a poussée à prendre une telle décision lorsque le prêtre rouge m’a tendu la main. Je souffle alors, d’un ton plus doux. « Vous n’y comprenez rien et pourtant, vous les côtoyez de plus en plus. Sans compter le fait qu’en étant aussi proche de l’Empereur, vous en ferez partie, que vous le vouliez ou non. Il vous écoute et c’est quelque chose d’important qui ferait envie à nombre de personnes. » Je me fige pourtant, mon regard se perdant dans le vide au reste de ses propos avant de murmurer, incrédule. « J’ai l’impression d’être un monstre à vos yeux. Je n’aurais… jamais je n’aurais pu faire cela. Je n’y ai jamais pensé, pas un seul instant. » Le pire, c’est que ne mens pas. J’ai vu cet évènement comme un embarras supplémentaire mais je m’en étais accommodée, avant même de finir par l’espérer. Mais j’étais tellement stupide.

J’arrive pourtant à sourire quand il se met presque à grogner le nom de son ennemi de toujours. Et je souffle, d’une voix douce. « Prenez garde à ce qu’il ne trébuche pas en essayant de l’abattre. Il est tellement obnubilé par lui qu’il va finir par ne plus faire attention à où il met les pieds. Et c’est là que tout devient beaucoup plus dangereux pour lui. » La discussion se fait de nouveau plus personnelle et j’ai de nouveau plus de mal à m’exprimer, n’ayant pas envie de trop montrer cette faiblesse qui ne devrait plus exister depuis des mois. Il m’arrache un rire alors que je secoue la tête. « Et pourtant messire, les rumeurs sont parfois fondées. » Je le fixe alors sans rien dire quelques instants avant de hocher doucement la tête. « J’aimerais beaucoup oui. Ne serait-ce que pour que vous arrêtiez de vous inquiéter quant aux raisons qui m’ont poussée à être ici. » J’attrape sa main et je glisse mes doigts entre les siens pour l’entrainer en direction des appartements que l’on m’a assignés. Et je referme derrière nous, non sans souffler, amusée. « Jamais je n’aurais cru avoir une chambre aussi luxueuse. A croire que je leur fais vraiment peur. » Je me rapproche du nordien et je me mets sur la pointe des pieds pour effleurer ses lèvres des miennes avant de reprendre, comme si de rien était, tout en m’éloignant de nouveau. « Juste pour que vous vous rappeliez que je suis bien réelle, que je ne suis pas une chimère et que, surtout, je suis toujours la même, d’une certaine façon. » Et je croise les bras, après avoir attisé le feu dans la cheminée. « Je suppose que vous avez des questions non ? Ce sera peut-être plus simple de commencer mon histoire en vous répondant. »


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prostituée
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1029
Membre du mois : 30
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... | Conrad   Lun 1 Jan - 22:40





Après avoir observé la jeune femme je me désintéressais d’elle avec un haussement d’épaules. Pensif, je regardais au loin en me souvenant notre passé commun. Il était vrai que Mathie m’avait en premier lieu connu comme un homme violent. Bien entendu, elle n’avait pas vu le pire de ma personne mais l’aperçu qu’elle avait eu à l’époque était sûrement bien suffisant pour la frêle jeune femme qu’elle était. Je me demandais même comment elle avait fait pour ensuite arriver à me supporter, voir même m’apprécier ! Parce que cela avait été le cas non ? Je n’avais pas rêvé l’évolution de notre relation au fil des jours ? Maintenant, je n’en savais plus rien. Sa disparition m’avait mis dans le flou et son retour n’avait rien d’éclairant.
Je regardais à nouveau la jeune femme et l’ombre discrète d’un rare sourire apparu sur mon visage alors qu’elle déclarait que j’étais toujours aussi coriace. Nouveau haussement d’épaules, un brin amusé.



- Tu as sûrement raison ! Et ce n’est pas à mon âge que je vais changer, déclarais-je, à moins d’un miracle divin, précisais-je.


Bien entendu je n’y croyais pas une seule seconde mais Mathie était futée et surtout elle me connaissait assez pour comprendre que je ne pensais pas ce que je disais ! Quoi que… Sans vraiment que je ne m’en rende compte cette jeune beauté avait réussi à me changé à une époque. Pas complètement, certes, mais elle avait obtenu certaines faveurs de ma part que je n’aurais jamais pensé lui octroyer au début de nos rencontres. Je me demandais une nouvelle fois ce qu’il serait advenu si Mathie était restée et si l’enfant avait survécu… Encore des questions sans réponse qui me firent légèrement froncer les sourcils.
Mais la conversation avait ensuite changée et j’avouais ne pas apprécier les nobles plus que cela. Un grand nombre d’entre eux étaient de mon point de vue des pleutres incapables de se battre.



- La maison Omble fait déjà partie de la noblesse jeune fille… bien que je n’en sois pas une flagrante représentation je te l’accorde, déclarais-je en la fixant. Pour ce qui concerne le fait qu’ils m’écoutent je ne suis pas étonné. En plus d’être proche de l’Empereur à leurs yeux, j’ai remarqué que beaucoup me craignent, expliquais-je en poussant un soupir rauque. A croire que je vais les étriper au premier mot de travers !


Chose que je ne ferais pas mais coller quelques coups de poing dans la face de certains nantis était une idée plaisante. Mais je ne m’amusais pas plus longtemps à ce genre de pensées et redevins sérieux aux paroles de celle qui avait disparu sans m’avertir.


- Ce n’est pas le cas… ce n’est pas comme ça que je te vois, rectifiais-je. Mais peut-être qu’après ton départ inattendu j’avais envie que tu en sois un... de monstre !


Pourquoi ? Avais-je eu des projets d’avenir avec elle et notre enfant ? Pas vraiment et pourtant… Cette double perte m’avait touché plus que je ne l’aurais cru mais ça, personne ne le saurait jamais ! Conrad Omble le Saigneur se fichait de cela ! C’était ce que devait penser les gens comme beaucoup croyaient que je n’avais pas pleurer la perte de ma femme et mon fils. Foutaise ! Ils étaient dans le faux… mais cela m’arrangeait.


- Qu’il trébuche, déclarais-je amusé à propos de notre ennemi. Je me ferais un malin plaisir à lui trancher les deux bras avant de le remettre sur ses jambes. Car je ne priverais pas l’Empereur de mettre un terme à la vie de ce fourbe. Je marquais ensuite une pause et souriais brièvement au rire de Mathie. Je ne dois pas être assez curieux pour être au courant de toutes les rumeurs. J’essaierai de me montrer plus attentif.


Puis je me taisais. Mon inquiétude quant à son retour était-elle si visible ? Je ne l’aurais cru. Mais cela n’était pas si grave puisque Mathie et moi étions en train de repartir sur de nouvelles bases. Et je ne pus dire la moindre chose concernant cela que la jeune femme n’entraînait dans une pièce luxueusement aménagée. Leur faisait-elle vraiment peur ? C’était envisageable…
C’est ce que j’allais répondre lorsque les lèvres de la belle se posèrent sur les miennes pour faire rejaillir tout un flot d’anciens souvenirs fortement agréables. Mais cela ne dura que quelques secondes.



- Un rappel tristement bref, déclarais-je à propos du baiser en m’avançant vers Mathie qui me tournait le dos et ôtant ma cape hivernale. Des questions j’en ai des tas, avouais-je en fixant la jeune femme. Mais laissons le personnel de côté ! La personne que tu as suivie est-elle la même que celle qui t’a ordonné de sauvé Torrhen ?


.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Connétable de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 347
Membre du mois : 96
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... | Conrad   Lun 8 Jan - 10:40

Je fixe Conrad, sans masquer la curiosité que j’éprouve à son égard. Il a bien changé lui aussi, même s’il soutiendrait que non. Que ce soit le poids de la guerre, des pertes subies ou des nouvelles responsabilités qui l’attendent, il y a quelque chose de différent chez lui. Même si la violence est toujours aussi présente dans son regard, il arrive qu’elle soit plus souvent voilée par autre chose. Alors, quand il me dit que ce n’est pas à son âge qu’il va changer, je ne peux m’empêcher de tousser un rire léger, le regard pétillant. Et de rétorquer, le plus calmement du monde. « L’on a vu des choses plus spectaculaires se dérouler ces derniers temps. Prenez garde à ce que cela ne vous tombe pas dessus sans crier gare. »

Cet enfant que j’ai perdu semble néanmoins flotter entre nous. Il a tant de non-dits à ce sujet et je ne sais pas s’il veut vraiment en savoir plus ou pas. S’il me déteste pour cela ou s’il a réussi à faire son deuil. Et j’avoue que, me concernant, je serais incapable de répondre vraiment à cette interrogation. Il m’est plus simple de parler des nobles et de ce qu’il en pense. J’ai un rire amusé à ses propos avant de le fixer, mutine. « Ne vous faites pas plus obtus que vous ne l’êtes réellement. Je ne parlais pas des simples nobles mais de tous ces Rois et Reines que vous semblez désormais côtoyer à chaque instant. Cela ne vous fait pas tourner la tête ? » J’ai un clin d’œil avant de reprendre, un brin plus sérieuse. « Ils ont raison de vous craindre. Et non pas parce que vous pourriez les étriper mais parce que vous avez une vision objective les concernant. Et vous pourriez la rapporter à l’Empereur ce qui, pour eux, serait pire que tout si cela ne convient pas. » Je bats des cils au reste de ses propos, un peu interloquée, avant de soupirer longuement. « Il aurait été plus simple pour moi d’être ce monstre que vous souhaitiez me voir devenir. Les choses auraient probablement été moins douloureuses en vérité. Et maintenant, vous souhaitez toujours que j’en sois un ? »

Je laisse filer un silence, secouant la tête à ses propos lorsqu’il évoque l’inimité légendaire entre Hoare et son Empereur. « Je suppose que je dois me faire à l’idée que vous risquez tous les deux de mourir pour arriver à vos fins. Et sans le moindre regret en plus. Je me trompe ? Quant aux rumeurs, je peux en partager quelques-unes avec vous si vous le désirez. Ce serait amusant. » Et je l’entraine dans une autre pièce, le coupant visiblement dans son élan par ce baiser fugace. J’ai un léger froncement de sourcils à sa répartie et je souffle, mon regard planté dans le sien. « Je me ferais une joie de vous rappeler d’autres choses mais j’avoue que j’avais plutôt peur de votre réaction à ce sujet. » Et j’inspire longuement à sa première question avant de souffler, le regard rivé sur les flammes. « Ce n’était pas vraiment un ordre. En réalité, l’homme qui m’avait accompagnée est celui que j’ai rencontré lorsque j’étais dans l’Orage. Celui qui m’a proposé de lui suivre en Essos et m’a appris tout ce que je sais aujourd’hui. Et il m’a fait venir avec lui pour éviter que le feu ne se propage en Westeros. Pour éviter cela, il faut que l’Empire tienne bon. Et je devais donc faire en sorte de sauver son principal représentant. Même si je vous avoue qu’il s’attendait à me voir hésiter, trébucher, devant Torrhen. A croire qu’il se disait que j’avais trop de ressentiments à son égard pour ne pas être objective le concernant. » Je détourne les yeux du feu pour les fixer sur Conrad, posant une main sur son torse avant de reprendre, d’un ton pensif. « Que savez-vous sur la façon dont les choses se sont déroulées là-bas ? Vous en a-t-il parlé ? »


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prostituée
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 1029
Membre du mois : 30
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... | Conrad   Mer 10 Jan - 23:47





Mathie n’avait pas tort ! Des changements, il y en avait eu et certains étaient surprenants. Le simple fait que j’ai fini par me montrer positif envers l’Empire en était la preuve car lorsque l’idée était née dans l’esprit de Torrhen ainsi que de sa future femme, je m’étais montré méfiant. Je l’avais été car j’avais toujours protégé le Nord et qu’il nous faudrait nous alliés, faire confiance à d’anciens ennemis ! Voilà ce qui avait été le plus difficile et tous nos nouveaux alliés n’étaient pas considérés avec le même point de vue ; je continuais de me méfier de certains. Mais finalement je ne regrettais pas, la preuve étant que j’avais accepté de devenir Connétable de l’Empire.
Cependant, mon caractère n’avait pas changé ! J’étais toujours un rustre violent qui n’avait aucune pitié pour l’ennemi car je savais qu’il n’en aurait aucune pour nous.
Ces pensées cheminant dans mon esprit cela ne m’empêcha de reprendre la parole en observant la jeune femme qui m’intriguait.



- Tu as raison… Des choses spectaculaires nous en avons vu mais je ne pense pas avoir changé ! Je marquais une pause pensive. Mais l’on dit qu’il est difficile pour une personne de se rendre compte elle-même de ce genre de chose. As-tu l’impression que je sois différent ? demandais-je en soutenant son regard.


Son avis serait sûrement plus objectif puisqu’elle ne m’avait pas vu depuis un certain temps. Mon avis la concernant était mitigé !  Je ne comprenais toujours pas pourquoi elle avait sauvé mon ami car sa réponse était trop floue. Oui, il était important mais de son point de vue à elle, pourquoi l’était-il ? Et puis elle me semblait par moment être la même jeune femme qui avait portée notre enfant et semblait ensuite différente. C’était étrange !
Lorsqu’elle parla à nouveau, il me sembla être auprès de celle que je connaissais mais la suite me fit douter. Cela étant dit, ses paroles étaient criantes de vérité. Même moi je le savais ! Beaucoup me craignaient non pas à cause de ce que je pourrais leur faire mais surtout à propos de ce que je pourrais dire à l’Empereur à leur sujet. Pour ma plus grande fierté, Torrhen me faisait confiance et cela faisait des envieux de ma position.



- Me faire tourner la tête ? Pas vraiment. Cela devrait être le cas peut-être ? demandais-je en esquissant l’ombre d’un sourire. Pour ce qui est de tes propos, tu n’as pas tort. Beaucoup sont devenus intouchables, physiquement parlant ; mais ils savent que je pourrais également les détruire en quelques paroles échangées avec l’Empereur. Ce n’est pas ce que je préfère mais cela ne change rien au fait que je sois conscient de cela. Puis je me taisais et l’observais tout en me souvenant de ce que Torrhen m’avait dit à son sujet. Peu importe ce que je souhaite ! déclarais-je sans brusquerie en la fixant. Le plus important est que tu reste toi-même… et je n’ai pas l’impression que tu sois un monstre.


La jeune beauté évoqua ensuite l’animosité que nous avions Torrhen et moi envers ce chien qui était roi. Elle avait raison ! Je serais capable de donner ma vie pour détruite Hoare ainsi que toute sa famille et je le ferais sans aucun regret. Cette fin serait, de mon point de vue, digne de la vie combative que j’avais mené.
Puis je riais à la suite avant de reprendre la parole.



- Tu ne te trompe pas en effet ! Mais je t’avouerais que je préférais le réduire à néant en restant en vie… histoire de fêter ça. Puis je la regardais en me demandant si elle était déjà au courant de rumeurs dont j’ignorais l’existence. Pourquoi pas ! Je ne me suis jamais essayé au commérage. Cela a peut-être du bon.


Très vite, sans que je ne m’y attende, Mathie m’entraînais dans une suite pour le moins luxueuse qui s’avéra être la sienne. Je n’eus pas vraiment le temps de l’observer puisque la belle m’offrit un baiser qui fit remonter à la surface les moments que nous avions pu passer autrefois. Un tout autre sentiment s’éveilla en moi à l’égard de la jeune femme mais le moment était mal choisi. Cela ne m’empêcha pas de répondre.


- Peur de ma réaction ! Certains rappels du passé peuvent être agréables…


Voir même plus ! Surtout lorsque je me souvenais des échanges que nous avions pu avoir elle et moi… Si les premiers n’avaient du être plaisants uniquement pour moi, le temps avaient fait qu’une certaine passion s’était mêlée à tout cela… rendant notre ‘‘relation’’ plus torride, intense !
Mais je me reconcentrais bien vite sur un autre point. Moins plaisant mais nécessaire ! J’écoutais chaque mot avec la plus grande attention afin de comprendre le pourquoi de son retour. Il fallait que l’Empire tienne bon ! Sur ce point j’étais parfaitement d’accord. Concernant le ressentiment qu’elle aurait du avoir envers Torrhen, je pensais cela aussi…
Mon regard se porta ensuite sur la main de la jeune femme posée sur mon torse… L’espace d’un instant, mes doigts effleurèrent ceux de Mathie avant que je ne la regarde à nouveau dans les yeux. Chassant de mon esprit les idées qui s’y étaient faufilées je me remémorais les paroles de mon ami.



- Il m’en a parlé mais je n’ai pas insisté… le plus important étant la réussite de sa guérison, répondis-je avec sérieux. Je l’étais toujours lorsque cela concernant la santé de mon ami. Cela ne l’a pourtant pas empêché de parler de renseignements que tu aurais eu ainsi que de visions, me rappelais-je. Il a aussi dit que tu avais fait exploser des choses. Est-ce vrai ?



.


Le Saigneur du Nord
“On dit d’un homme qu’il est raisonnable, comme les putains disent d’un client qu’il est sérieux.”
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Connétable de l'Empire
Âge du Personnage: 43 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Messages : 347
Membre du mois : 96
Célébrité : James Purefoy
Maison : Omble
Caractère : ♦ Suspicieux ♦ Loyal ♦ Ripailleur ♦ Charismatique ♦ Cruel ♦ Brave ♦ Stratège ♦ Grossier
“Le sang est la sueur des guerriers.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And now, we meet again... | Conrad   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
And now, we meet again... | Conrad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» Why "Lord" Conrad Black Proposes Anglo-Saxon Takeover of Haiti - again
» "Never be the same, if we ever meet again."
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans :: Vivesaigues
-
Sauter vers: