AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Entre deux paires de Mâchoires [Tour I - Terminé]
MessageSujet: Entre deux paires de Mâchoires [Tour I - Terminé]   Lun 11 Mai - 16:21

Malgré tout ce que j’ai pu faire et dire, tout ce que ma fille a pu me reprocher, je cherche bel et bien à me renseigner sur l’homme à qui je compte la marier. J’ai payé un gosse, ce matin, pour qu’il puisse aller voir dans la plaine attenante à Goëville pour que je puisse voir si les bannerets Lannister étaient arrivés et s’ils avaient commencé à s’établir. Je cherchais en particulier tous renseignements sur les aristocrates les plus proches de la famille royale pour pouvoir les approcher, apprendre à les connaître et voir de quel bois ils étaient faits. Cela et prendre bien sûr la température de cette union à venir, de cette famille à laquelle je voulais lier le nom des Stark. Le gosse mit un moment à revenir, heures durant lesquelles je passais mon temps à expédier une quantité faramineuse de corbeaux dans toutes les directions pour pouvoir suivre de près la mobilisation de mes troupes. Partir en guerre n’est jamais une mince affaire, et c’est encore pire dans une période aussi dangereuse, comme celle que nous vivions actuellement. Absorbé par mes papiers je ne vis pas le temps tourné et c’était déjà la fin de journée lorsque je me rendis compte du temps qui passait. On toqua à ma porte et on m’informa que le gamin valois était revenu et qu’il avait trouvé l’endroit où les plus proches seigneurs et chevaliers du Roc avaient planté leur tente. Je me rafraîchissais donc quelque peu avant d’enfiler ma tenue habituelle : armure de mailles, tabard de tissu aux couleurs Stark, bottes courtes et épaisses, cape elle aussi aux couleurs de la maison et épée Hurlements au côté. Ma barbe était bien taillée, j’étais paré. Sortant encadré de plusieurs gardes-loups, je cheminais à cheval avec eux jusqu’au campement aux proportions si vastes qu’une armée aurait pu y crécher, avant de terminer à pied.


Là, j’y croisais quantité de gens, des gueux alcoolisés, des jongleurs, des putains, des hommes d’armes du Val et des nobles qui échangeaient des paroles en regardant leurs serviteurs monter leur tente. Il règnait une activité intense dans le campement et l’on voyait que si certains ne montaient des tentes que pour abriter du matériel de tournoi ou des marchandises, d’autres campaient là pour de bon. Les gardes Arryn et Grafton étaient partout, et je savais de source sûre qu’ils passaient leur temps à empêcher des rixes entre gueux et nobles de royaumes rivaux. Je finis par arriver dans un horizon de tentes et de bannières m’indiquant l’emplacement des ouestriens. Le petit nous guidait toujours, mes hommes et moi, alors que le jour déclinait rapidement maintenant et que l’on commençait par endroits à allumer des torches.


Des bruits sourds et des chocs métalliques me firent comprendre que l’on s’entraînait, non loin. Je décidais donc de m’y rendre ; il fallait bien commencer quelque part et tout autour de moi les gens commençaient à se demander ce que fichaient ici ces Stark. Les tentes laissèrent place à un petit terrain de quelques mètres de côté, où une grande et haute silhouette masquée d’un heaume en forme de mastiff, de chien de guerre, tançait vertement un autre homme en armure à grand renfort d’orions. Lorsque le second combattant eut le dessous et réclamais grâce, j’applaudis poliment.



| Rude leçon de combat que vous donnez là à vos compatriotes, Ser… ? |





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 11960
Membre du mois : 185
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Entre deux paires de Mâchoires [Tour I - Terminé]   Lun 11 Mai - 19:38

Je me rends compte que tous les regards sont sur nous, sur moi principalement mais les regards font les allers retours entre ma personne et celle du guerrier au heaume de chien. Celui-ci se tourne vers moi et je note immédiatement un basculement dans l'attitude des écuyers, hommes d'armes et autres chevaliers autour de moi. Ils craignent ma réaction ou la sienne ? Peut être un peu des deux. Je note aussi l'embarras de ces gens. Cela doit-il dénoter le fait que les rumeurs sur le Nord ont été propagées jusqu'ici par les hommes d'Harren le Noir ? Peut être. D'après les racontards, je suis un Roi guerrier qui aime le sang et les carnages et qui me complait dans la destructions de mes ennemis. Surtout quand il s'agit de prisonniers. Venant des pires hypocrites, violeurs et meurtriers que la terre aie porté, je trouve ça fort mais qu'importe. J'assume ce que je suis. Par ailleurs, ce grand gaillard en armure de chien semble être doué. Il a l'instinct du tueur ; ses coups sont puissants au bon moment, les parades économes en énergie. Ce type est un guerrier.Je note cependant que sa technique, si elle semble très bonne, ne pourrait p as grand chose contre un ennemi qui, comme moi, pouvait mobiliser une énorme flamberge à deux mains d'acier valyrien. J'avais passé ma vie à voir des types au moins aussi talentueux si ce n'était plus que moi tomber quand leur épée lâchait d'un coup de taille de Glace, et que leur armure se retrouvait tranchée aussi aisément que le beurre. Cela dit, je n'entrais jamais confiant dans un combat. Un pied mal assuré, une bousculade, un instant trop tard... Et c'en était fini. J'avais vu cette réalité suffisamment souvent pour savoir que nul guerrier n'était invincible. Le Ser se désarme puis se rapproche... Et se décoiffe alors que mes hommes restent sur leur garde.


Une femme. Belle brune, visage fier et souriant. Elle est costaud, elle est grande. Ce guerrier est une femme. Je souris devant le plaisir que me vaut cette surprise. Je note que la jeune guerrière me dit s'appelait Clegane et le petit n'a pas menti quand il parlait des liens entre le chien et le lion. Elle plie le genou en guise de salutations avant de me questionner avec courtoisie.



| Puisque vous appréciez les présentations formelles, Torrhen Stark, Roi du Nord et Sire de Winterfell, Ami de la Garde de Nuit. C'est sûr et certain que vous êtes impressionnée, maintenant. | plaisantais je doucement


Je reporte mon attention alentours et d'un regard impérieux, chasse les importuns qui se reculent et retournent vaquer à leurs occupations tandis que mes hommes se dispersent autour de moi, scrutant le reste du campement. Les Rois mourraient bien avec leurs dragons, un coup d'arbalète est si vite arrivé...


| J'en viens justement. De fait, c'est vous que je venez voir, Ma Dame. On dit de vous que vous êtes l'un des... Protecteurs les plus doués de l'Ouest pour la Maison Lannister, et que vous avez veillé depuis un moment sur le Prince Lyman, est-ce vrai? Auriez vous quelque endroit plus convenable pour une discussion privée? |





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 11960
Membre du mois : 185
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Entre deux paires de Mâchoires [Tour I - Terminé]   Lun 11 Mai - 21:45

Je savais que cette petite escapade pouvait fournir son lot d'informations utiles, je n'en doutais pas le moins du monde même dans le sens où on apprend toujours beaucoup de l'entourage des gens que l'on surveille. Un œil averti suffit pour effectuer ce genre de travail, mais il fallait aussi un esprit vif. J'étais accoutumé depuis des années à surveiller mes bannerets, à tirer les vers du nez de mes enfants ou de bourgeois récalcitrants. Je savais comment procéder pour obtenir des informations, que ce soit de manière pacifique ou violente. Très rapidement, je comprenais que le « chien » des Lannister était bien la personne que je cherchais, vu comment la jeune guerrière acquiesçait à mes paroles. Elle m'invite dans sa tente et je me rends compte qu'elle peut être une mine d'informations assez précieuse, vu sa proximité affichée avec le Prince. Bien sûr, je n'ai absolument aucun moyen de m'assurer de son honnêteté, mais je savais fort bien que tout cela n'avait qu'un temps et qu'il était assez probable que je parvienne rapidement à savoir en quoi elle me mentirait et en quoi elle dirait la vérité. Je voulais tout savoir, je n'étais pas bien difficile.


| Parfait, vous êtes donc bien la personne que je recherche. Je vous suis, Ma Dame. |


Poli et courtois, je l'étais assurément, car l'on tirait bien plus souvent les vers du nez des gens avec quelque gentillesse sémantique plutôt qu'en leur tannant le cuir. Et pourtant, j'avais pratiqué les deux au cours de mon existence. En parlant d'âge, je me demandais bien quel pouvait être celui de la donzelle ; elle ne semblait pas du tout âgée mais tenait si bien dans son armure et face à un adversaire qu'elle ne semblait pas pour autant née de la dernière pluie. Mon regard se fait intense alors que la loyauté de la guerrière était testée. La réponse donnée me fit sourire, car elle avait le ton du compromis. Je ne doutais pourtant pas de la rapidité des informateurs Lannister ; j'avais bien les miens... Enfants des rues, putains, vieux marins, étaient le plus souvent des ressources assez précieuses pour qui voulait en tirer parti. Je hoche la tête aux paroles d'invitation de la jeune femme et la suivais, encadré par mes gardes qui resserraient leur présence autour de moi alors que nous nous trouvions en déplacement. Je passais sous le rabat de la tente, laissant mes gardes derrière. Deux devant, deux derrière, et leur position change à intervalles réguliers. C'est ainsi que l'on protège, dans le Nord. Je m'assis donc sur un des sièges de camp, d'un côté de la lourde table qui trônait au milieu de la tente. Nous ne fumes interrompus que par l'écuyer devenu échanson, mais sa maîtresse le congédia. Je prends le godet des mains et le porte à mes lèvres.


| Grand merci, la marche m'a donné soif. |


Je vide le godet, ne sachant nullement apprécié cette boisson sudienne mais qu'importe. Cela désaltère, alors qu'il fait lourd dehors. Je la fixe calmement, mais d'un regard intense, qui se prolonge un long moment avant que je ne me décide à parler.


| Je ne sais si vous avez été mise dans la confidence, mais je me fiche du secret de l'entreprise, tout comme je me fiche que vous rapportiez la teneur de cette conversation au Roi du Roc. Je suis venu car je compte marier ma fille, la princesse Jeyne Stark, à Lyman Lannister. Je suis un père plutôt... Protecteur. Et avant de conclure quelque accord que ce soit, je tiens à m'assurer que je ne la laisse pas entre les mains de n'importe qui. |


Je la regarde toujours, attendant qu'elle termine son verre avant de nous resservir. Nulle étiquette sous une tente.


| Contez moi Lyman Lannister avec vos mots, Dame Clegane. |






Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 11960
Membre du mois : 185
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Entre deux paires de Mâchoires [Tour I - Terminé]   Mar 12 Mai - 22:47

Je me demande comment va me répondre cette femme. Honnêtement, je ne sais absolument pas à quoi m'attendre de sa part. Elle ne ressemble à aucune femme que j'ai connu, vu d'ici. Oh, ma femme avait son côté belliqueux et guerrier, mais si je ne doutais pas qu'elle aurait excellé à la masse d'armes, elle n'était pas du genre à se prendre au jeu et à taper sur des gens après le coup de tête passé. Je me doute que son emploi, à cette drôlesse là, doit justement se composer pour une large partie de la protection de Lyman Lannister en toutes circonstances, y compris lorsqu'il joue au jeune nobliau prétentieux et tout puissant, comme nous l'avons tous fait à cet âge. Ma plus grande crainte était justement qu'il ne soit du même acabit qu'un certain nordien vingt années plus tôt. De quelle vérité la guerrière à blason de chienne allait elle couvrir ses mensonges ? Cela promettait du moins d'être intéressant, tout en me tirant de mes courriers belliqueux et de mes livres de comptes. La belle commence par justifier sa position et confirmer ce que je savais déjà. Elle n'allait pas balancer les informations si facilement, c'était un fait. Ainsi donc, elle avait vraiment combattu... Les guerres de l'Ouest me semblaient anciennes ; elle ne pouvait pas être si vieilles ? A moins qu'elle ne fasse partie de ces expéditions belliqueuses qui, selon la rumeur, enflammaient parfois la frontière avec le Bief. Je hoche la tête aux paroles féales de la jeune femme. J'aime les gens d'honneur, j'espère simplement que les mots ne dépassent ni ne masquent la pensée.


| Oh, je vous remercie Ma Dame, pour cet élan de générosité et pour le don que vous faites de votre propre personne pour la sécurité de vos suzerains et celle de ma fille à venir. J'escompte alors que vous saurez oeuvrer en bon intelligence avec la garde que je compte assigner à mon enfant. |


[i]Hop là. Vas répéter ça à ton maître. Je vous fais confiance, mais je ne suis pas fou. Jeyne n'ira pas sans nordiens à Castral Roc, si seulement elle devait vraiment s'y rendre un jour. Je notais que le donzelle avait une bonne descente, et buvais encore à mon tour. Cette sale petite habitude de boire de tout à toute heure du jour et de la nuit avait longtemps désespéré Sigyn, mais elle n'était plus là pour me sermonner aujourd'hui. J'écoutais attentivement ce que la garde avait à me dire sur son protégé et je ne fus pas déçu dans mes attentes ; elle le couvrait. C'était obligatoire. Aucun prince de ma connaissance était si droit. Bon, je notais qu'il semblait être quelque peu « grandiloquent » comme elle venait de dire, mais à part cela... Je prenais le ton de la confidence, me penchant légèrement sur la table.



| Vous me décrivez le parfait petit prince du Roc, Ma Dame. Ce n'est pas ce que je vous ai demandé. Allons, nous savons vous et moi qu'aucun jeune homme aussi bien né n'est aussi probe. Parlez moi de ses défauts. J'ai été prince, moi aussi. Et je sais très bien que je n'ai pu être un cas isolé. Coure t-il la gueuse ? Aime-t-il se battre ? Quelle place prend t'il dans les affaires de l'Ouest ? |





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 11960
Membre du mois : 185
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Entre deux paires de Mâchoires [Tour I - Terminé]   Mer 13 Mai - 21:00

La jeune femme me regarde, comme si elle ne savait dire de quel bois j'étais fait. Je me doutais bien que me définir ainsi, au travers de mon entreprise et de quelques mots échangés, n'était pas simple ni même souhaitable ; il était évident que je jouais aussi bien sur ses impressions que sur ses mots. Tout était affaire de buts et de messages, et j'étais justement en train d'en envoyer un. Ou plusieurs. La subtilité politique, j'y étais accoutumé depuis des années. Il faut dire que je suis maintenant l'un des souverains les plus âgés de Westeros, et l'un de ceux à avoir monté sur le trône parmi les plus jeunes. Je règne depuis longtemps. Je connais les hommes, je connais les femmes. Je connais un peu moins les femmes qui se sont saisies des attributs des hommes, mais je compose avec ce que j'ai, car c'est comme ça que ça fonctionne dans ce monde. Et probablement dans tous les autres également. En tous cas, la chienne ne refuse pas le défi, bien au contraire. Je clignais des yeux et hochais la tête en guise d'assentiment aux paroles de mon interlocutrice. Lorsque l'on règne, la première leçon que l'on apprend à la dure et que le monde ne nous aime pas et que si le peuple nous accepte, il est exigeant et d'humeur changeante. Impossible de faire attention à ce qu'on dit de nous si on désire continuer. C'est ainsi, autrement, nous deviendrions très probablement fous.


| N'y voyez aucune insulte ni le plus petit affront. Votre Roi doit lui aussi se ficher de ce qu'on pense de lui de manière générale, j'imagine. |


Surtout que ma vie était assez verrouillée pour que l'on ne m'attaque pas sur la manière que j'avais de la mener. Personne ou presque, ne savait que j'entretenais une liaison avec une catin et quand bien même, qu'y trouverait-on à redire ? Je suis veuf. Je suis Roi. Je ne force personne et je n'en fais pas l'étalage. Loren Lannister était d'une autre trempe, m'avait-on dit. Peut être que cela n'avait rien de honteux, passé le Neck, de se montrer infidèle. Je n'en savais trop rien, et de cela aussi je me fichais totalement. Quoiqu'il en soit, j'étais hermétique au ton de la jeune femme. Je m'étais déjà heurté avec la Targaryen, et j'allais probablement bientôt trouver challenger à ma mesure lorsqu'Hoare montrera le bout de son vieux nez. Le pichet de vin est déjà vide et la chienne semble s'emporter. Je ne sais s'il s'agit de colère ou d'autre chose, mais son ton se fait plus vif, peut être plus incisif aussi. Je l'écoute, se justifier encore une fois sur sa nature et sa position. Je m'imprègne de cette ambiance avant de dévoiler un très mince sourire poli lorsqu'elle se met enfin à table. Ce nobliau me semblait finalement assez inoffensif. Connaissant Jeyne comme je la connaissais, elle allait devoir se blinder,s 'affermir, mais sa volonté était déjà la plus forte avec des gens bien plus résolus que ce « lionceau ». Jeune, combattant mais pas inné, libertin mais honnête. En somme, un jeune fol. J'estimais que j'avais eu droit à la vérité, au moins une partie de celle-ci. Me montrer plus gourmand ferait montrer les dents à sa chienne, de cela au moins étais-je certain. Finalement, la jeune femme m'invite à la laisser... Et me tourne le dos. Entorse incroyable à l'étiquette de toute cour de Westeros. Je réprime un éclat de rire. Quel toupet, quelle impétuosité... Ma fille pourrait compter sur elle. Elle semblait trop honnête pour son propre bien et cela allait lui jouer des tours. Je me levais donc, dûment congédié par la dame en présence. Amusé, bien que symboliquement insulté.


| Oh, mes autres questions, je les réserverais en effet au prince lui-même et à son père. Je vous remercie pour vos informations et vos anecdotes, Ma Dame. Je cerne un peu mieux celui qui risque fort, un jour, de partager la couche de ma fille. |


Etrangement, l'idée me révulsait toujours autant, mais je n'étais pas homme à se laisser guider par ses émotions. Me détournant, je me stoppais finalement. D'un pas vif, dénotant une maîtrise de mon corps et une longue pratique du mouvement en armure, je suis dans son dos et souffle sur sa nuque.


| Et c'est ainsi que le Loup peut tuer le Chien. Ne relâchez jamais votre vigilance. Nous ne sommes pas amis. Le Roi du Sel et du Roc a montré récemment que partager une tente ou des entremises de paix ne préserve pas du meurtre. Si un jour vous devez protéger ma fille, j'espère que vous le ferez plus précautionneusement. Ne tournez plus jamais le dos à un Roi, jeune guerrière. Tous ne sont pas aussi indifférents aux usages que le Roi du Nord, et un autre aurait pu vous couper en morceaux sans que votre souverain ne puisse s'en plaindre... |


Je me détournais à mon tour, et avant de quitter la tente, lâchais un dernier regard à l'intérieur.


| Pour le reste, j'espère que vous montrerez à ces catins de Fer-Nées qu'elles ne sont pas les seules jouvencelles à savoir se battre à Westeros. Bonne chance. | dis je avant de me détourner pour de bon.





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 11960
Membre du mois : 185
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Entre deux paires de Mâchoires [Tour I - Terminé]   Jeu 14 Mai - 11:54

D'ordinaire, ce genre de geste, rapide et vif, était plutôt l'apanage de Brandon. C'était lui qui s'occupait de la plupart des missions de reconnaissances, avec des soldats qui venaient de nos plus grandes forêts ou de nos reliefs les plus pentus. Ces gens étaient discrets de nature, ce qui n'était pas mon cas. Pourtant, lors de grandes traques de sauvageons ou de reconnaissances menées en personne dans les Rus pour décider d'assauts immédiats ou non, j'avais dû faire preuve moi aussi de rapidité et d'agilité pour que cela fonctionne. Hurlements aurait pu suffire, là maintenant, pour trancher cette gorge. Cette épée était assez légère et se maniait à une main, ce qui mes destabilisait car j'avais plus l'habitude de Glace. Mais j'avais dû laisser celle-ci en retrait, ne pas la prendre, car elle ne me servirait pas dans des rues si étroites, dans des tentes ou dans un château. Glace était une énorme flamberge à deux mains dont le maniement, même lorsqu'on avait l'habitude, n'était guère aisé. C'était une arme brutale et mortelle, sans concessions. Elle traversait les armures, brisais les épées et fendait les chairs avec aisance, mais elle nécessitait de grands efforts et de la place pour être manièée avec efficacité. Il n'en restait pas moins qu'elle était à ma merci. Je sens la jeune femme se tendre et se crisper. Elle n'apprécie pas la remontrance, pas plus qu'elle ne se sent visiblement en sécurité. Elle a raison. Elle aurait dû craindre pour sa vie avant cela, même. En me détournant, j'entends une voix qui m'appelle non pas par mon titre mais avec une marque de politesse et mon nom directement. Personne ne m'appelait Lord Stark. Je me retourne donc et la retrouve, plantée face à moi. Elle me lance un regard particulièrement intense et impétueux. Je sens qu'elle me fixe et me détaille pour la première fois en détails. Mes cheveux assez courts, ma barbe bien taillée et le bouc bien dessiné, tout me donnait sans doute un air plus sévère que la majorité des souverains de Westeros où la mode était aux cheveux mi-longs, rasés ou la barbe fournie dans une fausse impression de nonchalance. Ce n'était pas mon cas ; ma tenue et ma coupe de cheveux et de barbe étaient aussi strictes que le reste de mon apparence. Ce regard qu'elle me jette me fait un petit quelque chose aux tripes ; je n'ai plus eu droit à des yeux véhiculant à mon endroit autant de ressentis contradictoires depuis des années. Je notais que les gens disaient de moi que je n'étais pas si honorable que cela, ce qui ne pouvait que me ravir puisque cela ne pouvait pas me desservir auprès du peuple, même si c'était moins évident pour les autres souverains.


| Je ne suis pas offensé le moins du monde, Dame Clegane. Mais j'aurais pu l'être. |


Je me penche vers elle, brisant les convenances mais en maintenant malgré tout une bonne distance entre son oreille et sa chevelure avec ma joue. Je regarde dans sa tente, par dessus son épaule, alors que je parle du reste. Brève impulsion ; je suis d'humeur plus joviale que d'habitude, ce soir. Moins froid et moins maussade.


| J'aurais pu, il est vrai, profiter de la situation. De biens des façons. Soyez rassurée que ce ne fut pas le cas... |


Je m'éloigne à nouveau et reprends, d'une voix plus forte.


| Pour le reste, votre philosophie n'est pas mauvaise. Mais si vous voulez vous battre pour votre Roi et peut être plus tard pour ma fille, il vous faudra accepter que l'on ne peut contrôler et que malheureusement, le hasard a une place prépondérante dans nombre d'entreprises... En particulier dans celles de l'épée. |


Je sors en la suivant, mes hommes m'encadrant à nouveau, se rapprochant, alors que la guerrière commande d'un ton impérieux et belliqueux et commence à balancer quelques terribles orions en direction de son ouvrier, très vite malmené. Force et précision, oui. Mais cela ne fait pas tout ; elle pouvait encore apprendre.


| Fais attention mon garçon, le Chien a senti l'odeur du Loup et en présence d'un prédateur, les canidés réagissent toujours par la grogne et l'attaque. Bon entraînement à vous pour cette entrevue et pour les rafraîchissements. |


Amusé, je m'éloignais pour de bon, laissant la Dame à son entraînement. Quelle femme ! Elle devait vous briser un homme, que ce soit à la guerre ou dans un lit.





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 11960
Membre du mois : 185
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Entre deux paires de Mâchoires [Tour I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Entre deux paires de Mâchoires [Tour I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Val & La Montagne :: Goeville
-
Sauter vers: