Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

The Beasts [Tour IV - Terminé]
MessageSujet: The Beasts [Tour IV - Terminé]   The Beasts [Tour IV - Terminé] EmptyDim 27 Aoû - 15:06

La cérémonie du coucher. Après des heures de mangeailles et de libation, de toasts, était venue l’heure de cette vieille tradition. Parfois taquine, tantôt espiègle, elle n’était jamais qu’un peu vicelarde par tradition sous nos latitudes. Mais la chose s’était avérée bien plus franche et directe parmi les équipes fer-nés, les capitaines d’Eren s’étaient littéralement jetés sur elle et l’espace d’un instant, je craignais pour sa vertu… Mais je me rappelais alors qu’elle n’en avait plus depuis bien des années. De toute manière j’étais moi-même entraîné de l’autre côté par de jeunes bieffoises dont les maris partis en guerre les laissaient ivres de liberté et amusées par la grivoiserie ambiante, alors que quelques femmes fer-nées, brutales, me balançaient de véritables saloperies qui auraient pu faire rougir des septas jusqu’au con. J’étais dessapé à la brute ; ces gueuses m’arrachaient mon pourpoint, dénudant mes épaules en balançant des remarques grivoises, une ou deux m’attrapa même la virilité par-dessus mes chausses. Je me laissais faire ; cela faisait partie de leurs traditions et si je voulais que ces gens me suivent lorsque viendra le bon moment, je n’avais pas véritablement le choix. Qu’importe.


On me pousse jusqu’à l’étage du petit castel de Solfoyer. Là, on continue de dévaster ma tenue, et premier arrivé, on pousse la porte pour me pousser à coups de mains dans le dos, une donzelle à chaque bras me tirant par ce moyen, jusqu’au grand lit à baldaquin. On tire sur mes bottes, en me laisse ce qu’il me reste d’oripeaux à moitié dévastés pour cacher le bas de mon corps, jambes et bas-ventre. Le reste n’est plus qu’un souvenir épars, dispersé dans les couloirs du château du maître des lieux. J’attends un instant, me servant un godet de vin. Je me rends compte sur le petit bureau où reposent quelques mets et boissons, que dans la glace je ne vois que le reflet d’un homme ayant subi une véritable tempête ; mes cheveux sont ébouriffés et j’ai quelques marques rouges sur le haut du corps, sur mon torse noueux et sur mes avant-bras. La porte se rouvre à la volée et le même bordel recommence. Je clame d’une voix forte la fin de la récréation.



| Messires, je pense que ma Dame la Princesse va finir par tous vous équarrir si vous ne la lâchez pas. Je serais vous, je prendrais quelques distances ; il est reconnu que les Hoare sont toujours enthousiastes à châtier ceux qui en font un peu trop. |


Je termine sur la plaisanterie pour rendre l’ordre, l’incitation assumée, et je levais le bras pour tendre la main à Eren.




We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Beasts [Tour IV - Terminé]   The Beasts [Tour IV - Terminé] EmptyMar 29 Aoû - 16:17

Je ne sais quel moment de cette fichue journée je redoutais le plus. Mais, à mesure que chacun d’eux passait, je me disais avoir échappé au pire. Jusqu’à ce que je me rappelle de la cérémonie du coucher. J’en gardais un très mauvais souvenir lors de mon premier mariage. Quand bien même mon cher Capitaine avait pris la peine de me déflorer alors que je n’étais pas encore vraiment une femme, je ne connaissais pas grand-chose des hommes. Et cette nuit avait été désastreuse, ne me donnant qu’une raison supplémentaire de mépriser la plupart des mâles que je pouvais croiser sur ma route. Mais, comme pour tout le reste de cette foutue journée, il faut que je passe par là. Il est amusant de voir que ce sont les fer-nés les plus enthousiastes, les autres ont probablement trop peur de moi et la rumeur selon laquelle je mords doit me précéder, même ici. J’ai un mince sourire à cette pensée et je ne peux m’empêcher de lever les yeux au ciel aux plaisanteries grivoises de mes hommes, soulagée tout de même que Kyeran ait disparu avant que nous en arrivions là. « Vraiment ? C’est tout ce que vous avez en stock ? Ne me décevez pas quand même, ce n’est pas comme si j’avais l’intention de me remarier de sitôt. » Visiblement, ils me prennent au mot et pour un peu, je rougirais presque de ce que j’entends même  si  je n’ai pas vraiment le temps de tout écouter tant ils jacassent. Ils sont décidément pires que des donzelles.

Et le pire dans cette histoire c’est que, s’ils s’amusent à me décoiffer, à m’arracher quantité de jupons, pas un ne touche à mon corset. Et je peux voir l’amusement danser dans les yeux de certains d’entre eux, comme s’ils savaient exactement le calvaire que j’avais subi toute la journée ou presque. Je finis fort heureusement par atterrir dans la chambre, même si je n’en suis pas particulièrement soulagée pour autant. Et le tumulte ne cesse qu’aux paroles de Manfred, alors que je n’ai plus qu’un morceau de jupons sur moi et mon corset, toujours aussi abominablement serré. Je tends pourtant la main dans sa direction, ne serait-ce que pour m’échapper de ce cercle et j’inspire, non sans réaliser que je parais vraiment petite à côté de lui. Mes hommes éclatent de rire aux propos de mon nouvel époux et se fendent d’une révérence des plus exagérées avant de que l’un d’eux ne souffle dans sa direction. « En espérant vous r’voir en un seul morceau d’main messire ! » Et il se fend d’un clin d’œil en passant non loin de moi. Je me contente de gronder, les bras croisés et je ne cherche même pas à masquer mon soupir de soulagement quand la porte se referme derrière eux. C’est seulement là que j’ai un regard en direction de Manfred et que je souffle, la mine narquoise. « Et bien, on dirait que vous avez subi les assauts des fer-nées. Je suis étonnée de vous voir encore entier et qu’il reste du tissu. Elles sont plus délicates que je le croyais. »

J’avance alors en direction du plateau qu’on nous a préparé et je remplis deux verres de vin, non sans jeter un œil au miroir. J’ai la mine passablement échevelée et pour un peu, je suis sure que je pourrais me faire passer sans problème pour une sauvageonne si je n’avais pas ce corset qui a dû coûter une vraie petite fortune. Et je tends un verre en direction de Manfred, non sans reprendre, d’un ton amusé. « N’allez pas me faire croire que vous n’êtes pas tout aussi prompt à châtier lorsque vous en avez l’occasion. » Et je m’adosse contre la table, ne sachant pas réellement si je me sens mal à l'aise, gênée ou non. J'avoue, une part de moi est plus que curieuse de la façon dont les choses pourraient se passer. Quant à l'autre, c'est celle qui aurait volontiers jeté cette robe aux orties pour fuir au bout du monde si elle avait pu. Difficile donc de l'écouter en cet instant.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Beasts [Tour IV - Terminé]   The Beasts [Tour IV - Terminé] EmptyLun 11 Sep - 21:50

Lui tendre la main me donnait l’impression d’agiter un membre sous le nez d’un de ces terrifiants fauves d’Asshai, comme j’en avais vu dans ma jeunesse, ramenés par des marchands. Eren pouvait aussi bien choisir de me la prendre que de me la couper. Oh bien sûr, je pourrais guider les mestres qui devraient me soigner mais mes mains, tout comme mes yeux, m’étaient terriblement précieuses. J’en avais besoin pour lire, pour écrire. Coupes moi les jambes s’il le fallait vraiment, mais ne touchez pas à la partie supérieure de mon corps. Je dévisage dame mon épouse. Elle a encore des lambeaux de corset, qui dévoilent maintenant que contrairement à ce que l’on pourrait penser, elle est bien femme là-dessous. Pas la plus voluptueuse, mais elle fera bien l’affaire. Je m’humecte les lèvres d’un geste presque nerveux alors que je note que ses jupons dévoile déjà bien ses giboles ô combien athlétiques. Je n’avais jamais couché avec une femme de ce genre, assez hommasse pour me casser en deux, mais qui dégageait un fort pouvoir, une grande attraction tout ce qu’il y avait de plus féminine. La porte se referme, nous laisse seuls. Je la dévisage, et elle aussi. Je coule un regard en coin dans sa direction, alors que j’allais ouvrir les draps du lit.


Une petite dose de courage, discrète, devant la tempête qui s’annonçait déjà. J’avais déjà ressenti cela par le passé, sur ma galère ; ce moment où le vent se lève, d’un coup glacial alors que plus tôt il était tiède. Que l’on sent dans la bourrasque les fébriles muscles d’un terrible ouragan.



| Elles ne sont guère délicates ; j’ai eu l’impression un instant de me faire violer par un troupeau d’hommes, tant leurs mains étaient dures et calleuses. Je n’aurais apprécié un bras de fer avec elles. Mais il faut croire que je sais y faire avec le fer ; avec un rien de savoir on peut le faire fondre. L’enchâsser. Le capturer et le modeler. |


La princesse nous sert à tous deux un godet de vin. Je le saisis. Elle me parle de punition. Cela m’assèche la bouche et je déglutis péniblement ; ce n’est pas le moment de laisser ressortir mes plus vieux démons. Pas ici, pas maintenant. Pas avec elle. Je ne pouvais pas souffler en si peu de temps tout ce que j’avais eu tant de mal à construire.


| Si vous daignez ma mie, grimper dans ce lit et vous mettre à quatre pattes, je pourrais vous montrer ce que « châtier » veut dire. Mais je crains que cela ne soit tout à fait dans vos mœurs, n’est-ce pas ? En dehors des capitaines et vos moussaillons. |




We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Beasts [Tour IV - Terminé]   The Beasts [Tour IV - Terminé] EmptyMer 13 Sep - 23:17

Il est amusant, enfin si ce terme est vraiment le plus approprié, d'avoir cette impression d'être face à un animal dangereux. En temps normal, c'est plutôt moi que les gens craignent même si je suppose qu'il ne doit pas être en reste au vu ce la façon dont il me regarde. Au moins, je ne risque pas de me retrouver face à un idiot emmouraché qui essaie de me séduire, c'est toujours ça de pris. Quand il me dévisage, je relève le menton, essayant d'occulter cette tenue ridicule qui est devenue la mienne. Je sais pertinemment que cette nuit risque d'être agitée mais, plaisante, ça c'est une autre histoire. L'espace d'un instant, je me demande ce qui se serait passé pour lui s'il avait eu pour épouse une jeune donzelle encore pucelle. J'ai presque pitié pour cette jeune femme inexistante alors que je sens son regard peser sur moi. Je souffle alors, d'un ton amusé. "Alors, qu'avez-vous à dire de ce que vous avez sous les yeux ? Suis-je encore trop hommasse pour vous ?"

Je le suis des yeux alors qu'il ouvre les draps et j'ai un rire quand il parle des fer-nées. Et de sa façon de manier le fer. Enième provocation. A croire que c'est presque devenu un jeu entre nous. "Les femmes sont tout simplement à la hauteur des hommes qu'elles côtoient. Et il faut au moins cela pour survivre à la vie sur les iles de fer. Quant à savoir y faire, outre le fait que j'attends de voir, je vous rappelle que le fer peut vous brûler. Et ne pas se montrer aussi docile que vous le voudriez. Ne croyez pas que tout peut se capturer et se modeler, vous seriez déçu."

Et je bois une gorgée de vin, me rappelant quand j'ai dit à Kyeran que je ne me saoulerais pas, pour garder toute ma présence d'esprit face à mon cher mari. Pourtant, j'ai tout de même besoin de me détendre un minimum. Je le suis des yeux, la mine curieuse avant de rétorquer, levant mon verre dans sa direction. "J'espère que vous ne pensiez pas me choquer avec de tels propos mon cher époux. Mais j'ai une vague idée de ce que veut dire châtier ne vous en faites pas pour cela. Quant à ce qui est dans mes mœurs… vous pourriez être surpris." Je me rapproche alors de lui, faisant fi de cet instinct qui me pousse tout de même à garder mes distances et je m'arrête juste en face, croisant les bras après avoir posé mon verre et le fixant, avec un regard de défi. Qu'il se rappelle juste que je n'ai pas peur de lui et qu'il en faudrait vraiment beaucoup pour que ce soit le cas. Et, d'ici là, il semblerait que nous soyons contraints de consommer ce mariage. Pire encore, de concevoir un héritier. Voilà qui, à la réflexion, pourrait vraiment m'effrayer.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Beasts [Tour IV - Terminé]   The Beasts [Tour IV - Terminé] EmptyDim 24 Sep - 18:22

Je vois une lueur passer dans les yeux de celle qui est maintenant mon épouse. Je ne peux que soutenir ce regard et m’interroger ; est-ce de la peur que je lis dans ses yeux ? Est-ce autre chose ? Je n’en sais trop rien et cela ne m’inquiète pas outre mesure, je saurais gérer cette situation. Eren Hightower n’est jamais qu’une nouvelle partenaire que je n’ai pas le droit de tuer ni d’abîmer ; cette deuxième chose sera essentielle pour la suite. Pour ce soir, cela ne devrait pas poser trop de problèmes, mais pour la suite ? Comment nous prémunir contre mes propres démons, nées des potions et des « traitements » des mestres alors que j’avais contracté cette maladie étrangère qui avait failli m’abattre ? J’allais devoir trouver une solution. Une qui n’implique pas le veuvage précoce de l’un ou de l’autre de nous deux. Je n’aimais pas Eren, pas d’amour en tout cas, mais elle était une bonne partenaire militaire et politique. Qu’elle en soit une bonne d’un point de vue sexuel n’entrait pas vraiment en ligne de compte. Même pour ce soir. Et encore moins pour l’avenir. La voilà qui se fait… Séductrice ? Je ne sais trop. Pleine de défi, toujours, mais je ne me sens pas appâté par cette ficelle-là, un peu grosse pour moi à digérer.


| Est-ce vraiment important, quand tout ce qui vous est finalement demandé est de faire la planche ? On dit que paradoxalement, vous autres fer-nés êtes bien piètres nageurs. Mais pour cela vous devrez bien vous en sortir. |


Et voilà donc, qu’elle me répond que les femmes sont à la hauteur des hommes qu’elles côtoient. Je fais donc la moue, soulignant quel désastre cela devait donc être connaissant, depuis le temps, pas mal de fer-nés. Qu’ils soient capitaines ou marins, nobles ou gueux, fondamentalement parlant ça ne changeait pas grand-chose à la situation. Ils restaient immanquablement des rustres et des butors qui ne comprenaient pas grand-chose.


| Déçu ? Comment le serais-je, alors que je vous ai bel et bien capturée ; vous êtes ici, non ? Et sans effusion de sang. Sans violence aucune. Vous êtes devenue mienne, princesse. Je considère cela comme un succès. |


Je me gardais bien toutefois, de dire que ce n’était pas la bataille la plus dure que j’avais eue à livrer dans mon existence. Les Hoare voulaient s’unir au Bief et après Kevan Gardener il n’y avait pas eu d’hommes plus puissants que moi dans le royaume pour lever le gant. Enfin, certains s’étaient vus proposer la donzelle mais bien vite ma sœur en personne dû intervenir pour que j’accepte de relever le gant laissé tomber par le petit Gardener… Au final, cela m’avait permis à moi aussi de « m’élever », non ? Elle vient, se plante devant moi, mais ne me menace pas directement.


| Alors, surprenez-moi, mais par pitié, montez-donc dans ce lit que l’on arrête de tourner autour du pot, ou bien je pourrais finir par penser que vous avez peur. |




We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Beasts [Tour IV - Terminé]   The Beasts [Tour IV - Terminé] EmptyLun 2 Oct - 11:45

Un prédateur. Il aurait été plus facile d’être mariée à un homme bien plus soumis, plus facile à gérer. Et dont j’aurais pu me débarrasser plus facilement si nécessaire. Là, j’ai à faire à quelqu’un qui me ressemble bien plus que nous le voudrions tous les deux et autant dire que ça ne m’enchante guère. Se retrouver sur le terrain de la monstruosité n’est jamais quelque chose dont on peut réellement se vanter. D’autant que je ne sais pas vraiment à quel point il peut vraiment contrôler ses pulsions qu’il a déjà évoquées. Si je m’en moque fondamentalement, j’aimerais tout de même sortir de là entière ou sans avoir à l’égorger moi-même. Sa réplique m’arrache un rire, à ma propre surprise. Il est encore pire que ce que je croyais. Au moins, ce ne sont pas les fausses politesses qui l’étouffent, je ne devrais pas m’en plaindre, je suppose.  « Par tous les Dieux, voilà qui promet d’être encore pire que je l’imaginais. Arrêtez donc avec vos clichés, je pensais tout de même que vous seriez capable d’un peu plus d’originalité. » Et je le toise un instant, agacée par sa moue avant de souffler, non sans un soupir. « … vous savez ce qui m’agace encore davantage que votre suffisance ? C’est le fait que vous ayez en partie raison. Pour autant, n’oubliez pas à qui vous avez à faire. Si je suis ici, c’est uniquement pour complaire aux demandes de mon père et visiblement l’emploi de la violence, à un stade aussi précoce de notre mariage, serait malvenu. La victoire était facile pour ne pas dire acquise d’avance, alors inutile de trop vous en vanter. »

Autant être réaliste, quand bien même je n’en ai pas la moindre envie. Mais qu’il ne pense pas vraiment pouvoir me tenir captive, que ce soit au sens propre ou figuré. J’espère qu’il en a conscience, même s’il doit en réalité s’en moquer. Mon regard accroche alors le sien un instant et j’arque un sourcil au reste de ses propos, me demandant vaguement à quel point frapper son conjoint peut être considéré comme un préliminaire acceptable ou non. « Peur ? Assurément pas. Vous n’êtes pas non plus la pire bataille que j’ai eu à mener. Pas la plus agréable non plus, mais je gage que c’est réciproque. A nous de faire en sorte que ce ne soit pas le pire des calvaires, au minimum. »

Et je tire sur les ficelles de mon corset, retenant les jurons qui me viendrait spontanément à l’esprit, le laissant tomber au sol avant de pousser mon époux en direction du lit, le frappant du plat de la main sur le torse, sans le moindre ménagement. « Je suppose que l’on peut passer outre les préliminaires mon cher. » Ne me restent que quelques jupons dont je ne me suis pas débarrassée mais je suppose que ce n’est pas vraiment ce qui l’empêchera de faire son devoir matrimonial. Je m’assois alors sur le lit, le menton relevé et les jambes repliées, guettant sa réaction en essayant tout de même de ne pas trop montrer mon absence d’enthousiasme. Autant éviter que ce soit totalement un calvaire comme je l’ai si justement dit.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Beasts [Tour IV - Terminé]   The Beasts [Tour IV - Terminé] EmptyJeu 5 Oct - 21:09

Peur. Les fer-nés disaient toujours qu’ils ne la connaissaient pas, mais sous cette férocité et cette barbarie largement mises en avant, il y avait des hommes qui avaient peur. La crainte de manquer était le plus formidable moteur de la société, le plus terrible et le plus violent, et les gens qui étaient mûs par ce besoin de combler toutes leurs attentes physiologiques et aspirations immatérielles, pouvaient alors déplacer les montagnes. Les fer-nés vivaient sur des étendues d’eau salée austères, seulement dominées de quelques rocs et de quelques côtes tourbeuses. Rien de fantastique. Et comme une maladie, ou plutôt un parasite, ces gens s’accrochaient à ce qui leur appartenait, mais tout en convoitant les affaires des autres. Eren Hoare était pareille. Et moi aussi, quelque part. Sauf que je n’enviais pas les autres ; j’avais déjà mieux. Mais paradoxalement, ça ne m’empêchait pas de vouloir plus. La princesse rit mais je sens un rien d’appréhension tout de même, qui pointe sous son rire. Mon sourire s’accroit alors qu’elle essaie de me rabattre le caquet ; ce n’est qu’une demie-réussite, presque même un échec, déjà.


| Oh, ne venez pas essayer de rabaisser l’exploit ; votre conquête fut sans doute aisée, mais la bataille fut et restera rude. |


Elle dit qu’elle n’a pas peur. Je souris plus largement encore.


| Menteuse. |


Bien sûr, qu’elle me craignait. Si je devais être tout à fait honnête, il fallait que je note que j’avais peur, moi-même. Mais elle avait raison, au fond. Le mariage n’était que de la poudre de perlimpimpin. Seul, il ne servait à rien. Ni pour elle ni pour moi. Nous devrons donc nous accoupler et nous reproduire, sous les délais les plus brefs. Etrangement, j’avais autant hâte que de répugnance pour cet acte, avec elle. Répugnance parce qu’enfin, j’avais une maîtresse qui promettait de tenir de bout en bout. Mais répugné car la déception était forte de ne pas pouvoir mettre en pratique tout ce que j’avais appris, sans le droit de recourir à aucun outil qui ne risquerait de l’abîmer en surface. Déception. Et la voilà qui se dessape, à la sauvage. Elle me bouscule, poitrine dénudée, et je tombe contre le lit. Et elle me dit qu’on peut passer outre les préliminaires. Restent ses jupons. Le rien de violence qu’elle a amené là dedans me fait chavirer ; la bête enfle et s’enroule autour de mon cœur, l’enserre dans ses griffes. Je me tourne vers elle et la pousse tout à fait sur le lit ; avec une brutalité presque cruelle, tout juste contenue. Je lui jette un regard pénétrant, mes yeux se plissent et couvent son corps alors que je viens me placer au dessus.


J’embrasse le creux entre ses seins.


Son ventre.


Son nombril.


Je tire sur ses jupons, écharpant le tissu.



| Quand je joue, je le fais pour gagner. |






We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Beasts [Tour IV - Terminé]   The Beasts [Tour IV - Terminé] EmptyDim 22 Oct - 12:38

L'espace d'un instant, je me demande vraiment à quoi il peut bien penser. Cet homme est une véritable énigme. C'est un bieffois et je devrais le mépriser tout autant que les autres hommes de son genre. Pourtant, il y a quelque chose de différent. C'est peut-être à cause du mal qui le ronge, je ne saurais vraiment le dire, mais il m'intrigue. Et c'est probablement pour ça qu'il me fait peur d'une certaine façon. Je suis habituée à être le chasseur, pas la proie. Et, à la façon dont il me regarde, je sais que je viens de basculer de l'autre coté. Autant dire que c'est particulièrement déplaisant, même si je sais qu'il est obligé de me maintenir en vie, au moins jusqu'à ce qu'il m'engrosse. Me voilà devenue poule pondeuse en plus de proie. Et c'est encore plus désagréable à imaginer, surtout avec le sourire qu'il arbore en cet instant. Je le toise en silence avant de hausser les épaules. "Si la bataille n'était pas rude, elle n'aurait aucun intérêt, pour vous comme pour moi. Qu'il nous reste au moins cela à défaut du reste."

Et je bats des cils quand il me traite de menteuse, mon sourire s'élargissant en parfait miroir du sien. "Si c'était le cas, je ne pourrais de toute façon pas vous dire la vérité. Ce serait faire preuve de faiblesse. Mais vous savez pertinemment que vous êtes effrayant, il faudrait n'avoir aucun instinct de survie pour ne pas s'en rendre compte." Pour autant, il a raison, ça ne sert à rien de se perdre en conjecture et en discussion qui, au fond, ne feront que retarder l'inévitable. Alors, je prends les choses en main, si l'on peut dire ça comme ça. Qu'il se rappelle que je ne suis pas une donzelle fragile, au cas où il aurait eu la stupidité de l'oublier. Je me crispe quand il me pousse complètement sur le lit, mon regard accrochant le sien pour le défier, une fois de plus. Même si j'ai un sourire en voyant la brutalité de ses gestes, il ne faut pas que je me rappelle qu'il est bien plus à même de basculer que je ne pourrais le faire moi-même. Je me fige tout de même un peu quand il touche ma peau, me soulevant légèrement pour qu'il puisse me débarrasser du tissu qu'il me reste. Et, quand il reprend la parole, je souffle, avec un sourire en coin. "Jouez donc, nous verrons bien ce que vous pouvez gagner."

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Beasts [Tour IV - Terminé]   The Beasts [Tour IV - Terminé] EmptyLun 30 Oct - 21:47

Jouer pour gagner, sinon ça n’en valait pas la peine. Jouer avec l’anticipation de perdre n’était sain que si l’on mettait la barre assez haute de l’autre côté, que si on se poussait à fond pour tenter de renverser tous les obstacles. Je n’avais pas fait ce mariage par amour, car finalement je n’aimais pas grand monde sur cette terre ; j’avais du respect pour mes parents, sans doute avais-je de l’affection pour ma mère… Encore qu’elle était viciée, pervertie, par tout ce qu’elle avait laissé faire sur moi jadis, au motif que j’étais tombé gravement malade. Mon père ne méritait rien de ma part, et sans doute qu’à son avis je n’en méritais pas plus. Qu’importe, au fond. Ma sœur, je l’aimais sans doute. Mais pas de l’amour dont étaient faites les histoires de cœur. Qu’importe, ce n’est pas plus l’objet du désir que de l’ambition qui doit être chéri, l’amour compliquerait tout. Et il y a peu de chances que ça arrive avec Eren Hoare, tant nous étions différents.


Et puis moi, au fond, j’avais besoin de contenter d’autres appétits.


La princesse continue de me tancer mais je laisse couler ; elle a beau faire la fière, j’ai vu dans ses yeux à quel point elle se méfiait de moi. A quel point elle avait peur. Et ça m’excitait plus encore. Elle me le confirme, qu’elle me craint. Et cela ne fait que gonfler mon envie d’elle, mon désir de la soumettre pour de bon alors qu’elle craindrait jusqu’à sa vie. La voilà qui s’offre, mais sans pour autant me faire de chèque en blanc. La connaissant, elle devait avoir un poignard quelque part, sous le matelas, sous un coussin, sous ces frusques qu’elle a semées sur son passage. Cela aussi contribue à m’échauffer au plus haut point.






We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Beasts [Tour IV - Terminé]   The Beasts [Tour IV - Terminé] EmptySam 18 Nov - 16:57

Ce n'est pas la première fois que mon père essaie de me marier pour assoir une alliance dont l'issue reste incertaine pour tous. Les gens se défient des Hoare, ce n'est pas nouveau et ça ne risque pas d'aller en s'arrangeant avec tout ce qui s'est passé dernièrement. Si j'ai toujours eu un rôle qui me plaisait jusque là, celui de pouliche destinée à faire un hériter n'est pas pour m'enchanter. D'autant que l'homme qui me fait face est probablement l'un des plus dangereux que j'ai jamais eu l'occasion de croiser. Et, étonnamment, c'est probablement ce qui me fait dire que cette union tiendra peut-être plus de quelques semaines avant que nous finissions par nous entretuer. L'idée d'amour ne m'effleure pas le moins du monde, impossible de m'attacher réellement à un homme comme lui. Mais je pourrais éventuellement le respecter, voire le soutenir dans ses choix. Voilà qui serait déjà un grand changement vis-à-vis de ce qui a pu avoir lieu par le passé. Et puis, je sais qu'il est assez retors pour aller loin et contenter ses propres ambitions. Voire les miennes. Sans pour autant se mettre ma famille à dos. Voilà qui m'intéresse bien plus que de devoir accomplir notre devoir conjugal.

Pour autant, je m'applique à rester fidèle à ma réputation et à lui lancer des piques. Parce qu'il sait que je ne suis pas stupide, que me méfie de lui presque autant qu'il se méfie de moi. Cette impression de voir deux prédateurs en face l'un de l'autre a quelque chose qui pourrait être excitant si je n'avais pas le sentiment de me transformer petit à petit en proie. Le pire, c'est que je suis sûre qu'il le sait et que ça lui plait. Je me console en songeant à l'arme que j'ai cachée et au fait que ça ne pourra jamais être pire qu'avec mon premier mari. Avant que les choses sérieuses ne commencent vraiment.

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Beasts [Tour IV - Terminé]   The Beasts [Tour IV - Terminé] EmptyMar 28 Nov - 21:55





We Light the Way



Spoiler:
 
Manfred Hightower

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Manfred Hightower
Nous Eclairons la Voie
Messages : 683
Membre du mois : 0
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Beasts [Tour IV - Terminé]   The Beasts [Tour IV - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
The Beasts [Tour IV - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» Le reflet d'une perle au soleil [Tour I - Terminé]
» Le Grand Banquet [Tour I - Terminé]
» The Storyteller's Dreams [Tour II - Terminé]
» Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde. [Tour III - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Le Bief :: Solfoyer-
Sauter vers: