AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
A Piece Of Wisdom, With A Touch Of Warning
MessageSujet: A Piece Of Wisdom, With A Touch Of Warning    Mer 23 Aoû - 16:54





A Piece Of Womanly Wisdom, With A Touch Of Warning

Le bruit du dehors conjugué à un rayon de soleil venu sournoisement caresser sa joue la réveilla. Elle resta un moment immobile, pelotonnée sous les couvertures, et considérant le baldaquin de soie bleue qui l'abritait, tandis que le souvenir de la veille et de la nuit passée remontaient doucement des profondeurs de sa mémoire. Alors, elle sourit, s'étirant grassement comme une chatte appréciant la douceur d'un lit moelleux. Et si les cloches du septuaire ne lui avaient pas appris qu'il était grand temps de se lever, elle se serait volontiers accordé encore le plaisir de demeurer encore... D'un geste gracieux, Sharra se redressa et glissa ses pieds dans la paire de pantoufles et son corps dans la robe de chambre qu'une des nombreuses mains invisibles du château avaient déposé à la portée de sa main. Son élan la conduisit ensuite au dehors, sur le fameux balcon de la Tour de la Jouvelle que le soleil matinal illuminait. Le paysage qu'elle découvrit lui apparu alors grandiose : les vastes étendues de forêts du Val, et les pics de la Montagne de la Lune. Elle inspira alors profondément l'air pur et frais, et expira un long soupir de pleine satisfaction. Elle se sentait vivante, pleine de vigueur et de détermination. Une nouvelle ère commençait aux Eyrié, et elle était prête.

Rentrée au chaud, elle s'installa à sa coiffeuse et fit appeler. Dans la minute, la porte s'ouvrit et une servante en bonnet et tablier blanc sur une robe de lourd lin noir au col et manches fourrées entra. Après l'avoir saluée et lui avoir demandé si elle avait passé une agréable nuit, elle entreprit de peigner, lustrer puis coiffer sa longue chevelure, puis de sortir une robe parmi toutes celles qui ornaient sa prestigieuse garde robe. Dans le miroir, Sharra contemplait son reflet. Malgré les dires de son amant, elle pouvait voir que les deux dernières années avaient creusées de petit pli à ses yeux, et aminci sa gorge et son cou. Elle était peut-être toujours belle, toujours gracieuse, mais le temps commençait bel et bien à se greffer à son corps. Pourtant, la nuit dernière ne le lui avait pas fait remarquer : dans les bras de Garth, elle s'était sentie plus jeune et vigoureuse que le soir de ses noces, la vague délicieuse du plaisir adoucissant plus encore sa peau, et courbant d'avantage encore ses hanches.


« Les royaux jeunes mariés sont-ils déjà réveillés ? »

La servante lui indiqua que le Roi était levé, et que la Reine prenait son déjeuner dans la chambre nuptiale. Sharra sourit, ne disant mot. Elle indiqua à la servante de l'habiller et de la parfumer après quoi, elle quitta sa chambre et la Tour de la Jouvencelle pour celle de la Lune. Dans les couloirs, elle croisa bon nombres de visages qui, comme à l'accoutumé, s'inclinaient respectueusement devant elle. C'était comme si rien n'avait changé et pourtant, tout était différent. Elle n'était plus Régente, mais simple Reine-Mère, en chemin pour s'enquérir de sa bru, fraichement couronnée et mariée. Les lunes passées aux Eyrié avant ses noces lui avaient permis d'apprendre à la connaître, et de découvrir avec ravissement que de l'enfant un peu turbulente qu'elle avait rencontré lors de la visite Lannister, six ans plus tôt, était devenue une jeune fille pleine de promesses souveraines. Elle avait hérité du caractère de sa mère, et la savoir aux côtés de Ronnel, encore inexpérimenté, la rassurait. Elle voulait l’accueillir pleinement dans la famille en ce lendemain de noces, et après la nuit qu'elle venait de passer. Elle ne savait si Jordane avait éclairé son innocence, mais même si elle l'avait fait, elle souhaitait apporter un peu de sa modeste sagesse à cette toute jeune femme qui régnait à présent sur le Val et la Montagne.

Devant la porte, deux Gardes Royaux. Comme du temps où Sharra elle-même était Reine. Elle sourit.


« Sa Majesté la Reine est-elle décente ? Je requière audience privée auprès d'elle, pourriez-vous la lui demander ? En vous remerciant, Ser, j'attendrai devant la porte le temps qu'il faudra. »

La situation était cocasse. Le pauvre Garde ne savait quoi faire, mais le ton aimable et compréhensif de la Reine-Mère avait eu raison de ses réticences. Il toqua à la porte, demandant à sa souveraine si elle pouvait la recevoir.


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A Piece Of Wisdom, With A Touch Of Warning    Mer 30 Aoû - 19:11

Nymeria avait nourris beaucoup d'inquiétude en imaginant sa nuit de noce. Elle était vierge, ce n'était pas surprenant, cependant on ne pouvait pas dire que sa mère avait été une personne qui lui avait fournis un enseignement ou quelques informations dans ce domaine-là. Elle devait penser que les choses se feraient naturellement, surtout que le lien entre les deux jeunes époux étaient forts et que l'attirance était indéniable. Il avait été si difficile ses derniers moins de ne pas se frôler, se toucher, s'embrasser tendrement. Cependant, chacun avait tenu sa promesse de ne rien faire avant le mariage. Auraient-ils pu s'empêcher d'aller jusqu'au bout alors qu'ils s'aiment avec la passion de leur jeune âge ? Le banquet lui était apparu très long mais il lui semblait pour autant que le moment était passé en un battement de cils, sans doute que l'excitation du moment et l'angoisse qu'elle ressentait se mélangeant alors que l'heure avançait petit à petit, les rapprochant de plus en plus  de l'instant où ils allaient pour la première fois partagé le même lit et bien plus encore. Si les premiers instants avaient semblé douloureux pour la jeune femme, la nuit avait été pleine de promesses et elle pouvait dire que les jeunes mariés avaient su pleinement profiter de ce moment d'intimité et elle avait été plus qu'heureuse de pouvoir s'endormir au creux de ses bras. Des mois qu'elle attendait de se marier, des mois qu'elle attendait de pouvoir enfin toucher son époux mais aussi de pouvoir enfin parler librement, sans que personne ne vienne troubler leurs têtes à têtes ou ne les chaperonnent. Elle voulait lui prouver combien elle l'aimait et qu'elle tenait à cœur à ce que ce mariage réussisse tout simplement. 

Malheureusement cette parenthèse de bonheur avait du prendre fin et Ronnel qui était devenu officiellement roi devait à présent jouer pleinement ce rôle. Nymeria n'avait pas de mal à se faire à l'idée à ce que son époux est de lourdes tâches et que cela puisse prendre le pas sur leur vie de jeunes mariés. Elle savait à quoi s'attendre en l'épousant, et il faudrait qu'elle aussi s'occupe de le soutenir, de le conseiller également s'il en avait le besoin et s'il lui demandait son avis. Elle ne comptait nullement rester dans l'ombre de son mari mais elle avait tout un long chemin à parcourir encore pour qu'on la considère véritablement comme la nouvelle Reine du Val et de la Montagne, c'était une lourde tâche que de passer après la Reine Sharra qui avait tant fait pour son royaume et pour son fils. Ce ne serait pas facile mais elle s'en sentait capable. Non ce qui l'attristait en réalité ce matin, c'est qu'on ne lui avait pas accordé plus de temps que cela auprès de son époux. Certes la nuit avait été bénéfique pour l'un comme pour l'autre mais au petit matin, il avait dû s'en aller alors qu'il lui semblait qu'elle venait tout juste de s'éveiller. La chaleur de ses bras, de son corps contre le sien et de ses lèvres lui manquaient déjà. Elle le retrouverait sans doute ce soir, elle l'espérait fortement en tout cas. Quant à elle, elle allait manger et s'habiller et puis … La question était là. Lui avait-on programmé ce qu'elle devait faire aujourd'hui ? Qui elle devait rencontrer et qui était présent pour le mariage ? Qui devait-elle remercier ? Elle ne savait pas du tout ce qu'on attend d'elle d'un seul coup d'un seul et elle se sentit plus désespérer que jamais soudainement.

Elle finissait tout juste de s'habiller avec l'aide d'une de ses dames de compagnie qu'elle entendit qu'on frappa à la porte de ses appartements. Elle fit signe à la dame qui l'accompagnait de se quérir du message qu'on lui apportait. Quelle ne fut pas sa surprise d'apprendre que la Reine-Mère en présente se trouvait au seuil de sa porte et demandait à avoir une audience privée. Ce que la jeune mariée ne pouvait réellement pas refuser à sa belle-mère. Elle répondit alors par la positive et demanda à ce qu'on prévienne au plus vite son Altesse et qu'on ne la fasse pas attendre plus longtemps devant la porte des appartements qui avaient été les siens il y a peu de temps de cela. Elle demanda à ce qu'on débarrasse au plus vite sa chambre des restes de son repas mais aussi qu'on refasse son lit. Les portes s'ouvraient sur Sharra Arryn quand les dernières servantes vinrent à disparaître, notamment avec le drap quelque peu sali par la sang de la jouvencelle qu'elle avait été jusqu'à la vieille au soir, preuve également de la pureté de la jeune fille. Elle inclina doucement la tête devant elle avant de lui sourire poliment. « Votre Altesse, je ne pensais pas que vous viendriez me rendre visite aujourd'hui. C'est un geste tout à fait agréable que celui-ci. »


Nymeria Arryn
Reine du Val et de la Montagne

Tous les dragons de notre vie ne sont peut-être que des princesses qui attendent de nous voir heureux ou courageux.
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Val
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 365
Membre du mois : 1
Célébrité : Gabriella Wilde
Maison : Arryn - Lannister
Caractère : ♦ Impertinente ♦ Aventureuse ♦ Masculine ♦ Courageuse ♦ Jalouse ♦ Inventive ♦ Impulsive ♦ Intelligente ♦ Fière ♦ Toujours de bonne humeur ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A Piece Of Wisdom, With A Touch Of Warning    Dim 26 Nov - 7:27

A Piece Of Wisdom, With A Touch Of WarningLe petit salon d’attente avait été lui aussi remanié, sûrement de sorte à détacher l’ancienne présence de la nouvelle, que les quelques visiteurs qui s’aventureraient ici oublient jusqu’à ma présence en ces appartements royaux. Si je n’avais aucun doute quant au possible de mon fils et sa nouvelle épouse, je n’arrivais cependant pas totalement à oublier le poids de la charge, les souvenirs d’autant de temps passé là seule ou avec Jehan. Oh bien sûr quelques amants dont Garth avaient fini par éclairer quelques nuits trop sordides de solitude. Mais dans le fond rien qui ne fasse vraiment de ce lieu un refuge en soit.

Ils n’avaient sûrement pas encore la mesure de leur vie, fini l’amour sans poids, l’intimité totale dont rêve un jeune couple, ils n’étaient plus maîtres de leurs idylles ou leurs désirs personnels, ils étaient rois et reines et comme tels ils ne seraient pas fait que pour s’apprécier, les guerres pourraient les séparer, les intrigues tout autant et par les sept, ils en auraient plus qu’ils ne s’attendraient jamais à en voir. Elle était elle-même fille de roi et de reine, et bien que privilégié par leurs origines, j’espérais que la reine de l’ouest ait bien mesuré le temps de lui faire comprendre cela.

Je fis quelques pas vers un tableau représentatif d’une vallée du Val et fermai les yeux un instant. Mère m’avait dit une fois qu’on pouvait lire le changement. Celui qui fait d’une enfant une femme, mais elle n’avait pas vu le mien avant qu’il ne soit bien trop douloureux à accepter. Je n’avais aucun doute quant au désir de Ronnel pour la jeune femme, il l’aimait et elle aussi, les choses auraient donc coulé aussi simplement que cela fut le cas pour mon époux et moi, pas besoin de draps sales pour le vérifier, pourtant, j’étais certaine que ceux-ci seraient mis en caisse et livrés dans ma chambre au plus vite. Tradition sûrement ou simple prudence d’usage.

Les clauses de tout mariage étaient de base assez claires, consommation de l’union et enfant pour né vivant pour asseoir le mariage. Ainsi, sans descendance, la jeune fille ne serait pas reine de droit sur le Val et pourrait être remerciée pour assurer la pérennité du nom par une autre plus capable. Si la femme en moi trouvait cela quelque peu sordide, la reine en louait les sept, l’une aimait à croire que l’amour faisait tout, l’autre plus pragmatique songeait elle au royaume et à lui seul.

Quand le serviteur vint d’un pas gêné m’annoncer que je pouvais entrer, je le remerciai d’un hochement de tête et me glissai entre les deux portes qui me laissaient le passage sur la chambre et le salon privé où j’avais tellement passé de temps que j’en connaissais le moindre passage étroit et avais découvert jusqu’au passage secret qu’un vieux roi avait fait faire pour rejoindre sûrement une maîtresse ou les cuisines en douce. Le lourd tableau mural le cachait encore et bien que j’aurai sûrement dû le faire découvrir à mes deux enfants roi et reine, je n’en avais simplement rien fait pour qu’ils ne pensent pas que j’en sois l’instigatrice.

« Votre Altesse, je ne pensais pas que vous viendriez me rendre visite aujourd'hui. C'est un geste tout à fait agréable que celui-ci. »

Un sourire chaleureux sur mon visage, je m’avançai vers elle et fis une révérence soignée. La pièce était impeccablement en ordre bien plus lumineuse que dans mes souvenirs, les meubles fraîchement manufacturés, laissaient passer une odeur boisée agréable et comme toujours le soleil qui manquait à ces lieux forcer quelques manchons de lumière à flamber pour ne pas rendre les lieux trop mornes.

« Je ne pouvais décemment pas être la dernière à venir m’enquérir de votre bonheur ou votre état ma reine. Mais trêve de cérémonial, vous êtes à présent ma fille et nous sommes seules, à moins que vous préfériez l’usage à la chaleur d’une mère heureuse de vous accueillir dans ses bras au lendemain d’un si beau mariage ? » Je lui tendis les bras doucement. Me rappelant au combien ma propre mère m’avait manqué les premiers jours de ma vie de princesse et d’épouse.

« Je vois que mon fils est déjà au travail, vous a-t-on déjà envoyé votre secrétaire et les doléances ou ai-je un peu de temps avant de devoir vous laisser à partir à vos devoirs ? »  
©️️ 2981 12289 0
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine Douairière du Val et de la Montagne.
Âge du Personnage: 34 Ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Aussi Haut Que L'Honneur!
Messages : 1102
Membre du mois : 198
Célébrité : Kate Beckinsale
Maison : Arryn
Caractère : ▪▪ Loyale ▪▪ Méfiante ▪▪ Protectrice ▪▪ Imprévisible ▪▪ Charismatique ▪▪ Renfermer ▪▪
Aussi Haut Que L'Honneur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A Piece Of Wisdom, With A Touch Of Warning    Mer 6 Déc - 9:32

La jeune femme avait encore du mal à se remettre de tout ce qu'il s'était passé dernièrement. En quelques jours sa vie avait basculé et voilà qu'elle était enfin arrivée au point final d'une chose qu'elle semblait avoir espéré depuis tant de temps, on ne parlait pas en mois, mais en année, depuis ce fameux voyage où elle avait accompagné son père jusqu'au Val et où elle avait fait la rencontre de Ronnel Arryn. Elle se souvenait comme si c'était hier, elle se souvenait encore de ce simple baiser, ce contact timide mais déjà prometteur qu'elle avait partagé avec lui juste avant son départ et voilà qu'aujourd'hui elle avait épousé celui qui avait hanté ses pensées de jeune fille, de princesse au caractère de feu, indépendante au grand désespoir de beaucoup de personnes et qui pour autant, s'était faite totalement avoir par l'amour. Cependant, cela n'aurait pu rester qu'un amour de jeunesse avorté, même inapproprié. Elle n'était pas destinée à épouser un roi, celui-ci comme un autre d'ailleurs. Bien qu'elle était princesse du Roc, elle n'était que la seconde fille du couple des Terres de l'Ouest et s'il y avait bien une personne qui avait tout de l'attitude, de la façon de pensée, ainsi que de la beauté pour incarner un tel rôle s'était bien Megara. Nymeria n'avait jamais été jalouse de sa sœur, loin de là, tout le protocole, tout ce qu'il fallait retenir, tous les petits gestes du quotidien qu'il fallait automatiser, sourire, décider, non Nym avait toujours rêvé de liberté et finalement malgré les remontrances, elle se rendait bien compte qu'elle avait souvent obtenu gain de cause.

Les choses avaient cependant changé subtilement, sans qu'on ne lui dise réellement les choses et elle avait tenté sa chance auprès de ses parents, sans une quelconque gêne vis-à-vis de la femme qui resterait toujours la plus importante à ses yeux et dans sa vie, sa merveilleuse sœur, son modèle. On lui avait accordé de négocier en sa faveur et d'apprendre qu'elle allait épouser Ronnel avait fait déborder son cœur de joie. Certes, il n'avait pas été simple pour elle de tout quitter, sa famille, l'Ouest, ses souvenirs et tout ce qu'elle aimait sur ses terres natales, qui l'avaient forgé comme la jeune femme qu'elle était aujourd'hui. De plus, elle devait bien avouer que son arrivée avait été quelque peu chaotique, ni son fiancé, ni sa belle-mère n'avaient été présent pour l'accueillir, Ronnel était souvent absent et elle se sentait mise à l'écart de tout et de toute chose à part des préparatifs de son mariage. Elle avait dû presque attendre cinq mois avant que l'on recherche sa compagnie, qu'on ne commence à lui parler plus ouvertement des affaires du pays, et pas seulement du passé de celui-ci même s'il était toujours essentiel de savoir d'où l'on partait pour pouvoir avancer dans l'avenir. Elle se sentait impliquer et petit à petit la solitude qui semblait avoir été la sienne depuis son arrivée commençait à s'envoler. De plus, maintenant elle avait la possibilité de partager la tendresse de son époux, aux yeux de tous, sans qu'on ne vienne à lui reprocher une quelconque indécence.

Nymeria était à présent mariée, son royal époux l'avait déjà quitté après une nuit pleine de promesse pour l'avenir et il fallait bien avouer que la jeune reine était encore un peu chamboulée de passer d'un statut de jeune fille à celui de femme. A peine avait-elle fini de se préparer qu'on lui avait fait part aux portes de ses appartements de l'arrivée de la Reine Mère. Elle avait accepté, avec une certaine appréhension et pour autant un certain contentement que Sharra vienne lui rendre visite. Il fallait bien avouer qu'elle ne savait trop comment réagir face à elle, face au regard qu'elle allait poser sur elle en rentrant dans cette pièce. Pour autant son sourire chaleureux effaça bien rapidement les craintes que la jeune femme pouvait ressentir et un doux sourire vint alors éclairer ses traits après tout, elle était la mère du Roi et elle le connaissait mieux que n'importe qu'ici aux Eyriés et même Nymeria passait après cela, on ne pouvait échapper au regard d'une mère à qui on prenait le fils. « Il faut bien que je vous l'avoue, je préfère nettement la chaleur d'une mère que l'usage trop cérémonieux qui parfois déforme les échanges. Je sais me comporter convenablement, mais je n'en reste pas moins quelqu'un de spontanée. » Elle s'approcha doucement et vint alors se blottir quelques instants dans les bras de Sharra, dans une étreinte maternelle qu'elle n'avait eu qu'en de trop peu d'occasions avec sa propre mère. Elle versa discrètement une larme qu'elle effaça alors d'un geste rapide tout en se repositionnant face à elle. « Non, personne ne m'a encore été envoyé, je viens tout juste de finir de me vêtir, nous avons donc le temps de discuter. Voulez-vous que je fasse porter de quoi manger ou boire ? »


Nymeria Arryn
Reine du Val et de la Montagne

Tous les dragons de notre vie ne sont peut-être que des princesses qui attendent de nous voir heureux ou courageux.
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Val
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 365
Membre du mois : 1
Célébrité : Gabriella Wilde
Maison : Arryn - Lannister
Caractère : ♦ Impertinente ♦ Aventureuse ♦ Masculine ♦ Courageuse ♦ Jalouse ♦ Inventive ♦ Impulsive ♦ Intelligente ♦ Fière ♦ Toujours de bonne humeur ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A Piece Of Wisdom, With A Touch Of Warning    Sam 9 Déc - 16:29

A Piece Of Wisdom, With A Touch Of Warning« Il faut bien que je vous l'avoue, je préfère nettement la chaleur d'une mère que l'usage trop cérémonieux qui parfois déforme les échanges. Je sais me comporter convenablement, mais je n'en reste pas moins quelqu'un de spontané.

L’étreinte était sincèrement chaleureuse, sa situation n’était pas sans me rappeler oh combien ma mère m’avait manqué au matin ou les jours suivant, elle m’avait d’ailleurs cruellement manqué à bien des instants de ma vie de femme et de mère. Elle n’avait été là quand j’avais entendu les mestres m’annonçant mes deux grossesses, elle n’avait pas été là pour me tenir dans ses bras quand la peur me torturait les entrailles de ne pas savoir comment aimer un enfant ou lui apporter tout ce qu’une mère donnerait à un bébé ou un jeune enfant dépendant. Elle m’avait manqué quand Jehan se montrait rude et imaginatif sur mes relations, dans la froideur du port de la couronne qui par bien des points nous isolait de tous. Je la serrai tendrement contre moi, comme on sert son propre enfant pour le réconforter et je ne peux ignorer le tremblement qui souligna son émoi. Je préférais rien n’en dire pour ne pas la troubler plus.

« Non, personne ne m'a encore été envoyé, je viens tout juste de finir de me vêtir, nous avons donc le temps de discuter. Voulez-vous que je fasse porter de quoi manger ou boire ? »

Mais je fus plus qu’avant certaine d’avoir fait le bon choix en venant la trouver ainsi et pas comme une reine venant vérifier que sa bru avait été à la hauteur des besoins du fils. Me détachant j’allai trouver une place dans le petit salon.

« Avez-vous faim ? Pour ma part je me contenterai d’une boisson chaude, la fraîcheur matinale me déplaît, je n’ai jamais aimé quitté la chaleur sécurisante de mon lit de si bonne heure. » Je sortis de ma poche cache un sachet que je lui tendis.

« Ceci est pour les douleurs Nyméria, glissez quelques graines dans vos breuvages et vous en serez soulagée, les premiers temps nos époux oublient bien vite que nous subissons un changement et si par bonheur ils se montrent attentifs, ils ne sont jamais au fait des quelques soucis que l’exercice nous fait subir. »  

Je la laissai passer commande et lançai un regard vers la servante qui allait et venait le plus discrètement possible, mais pas assez pour ne pas attirer mon regard un instant.

« Vous n’êtes pas sans savoir que je vais m’éloigner quelques temps pour un voyage de la plus haute importance pour le bien du Val, si j’ai bien peur que celui-ci me tienne loin de vous plus que de besoin, vues les situations, je rencontrerai peut-être quelques gens de votre royaume natal, qui à n’en pas douter auront sûrement reçu tout comme nous quelques lignes de l’empire. J’en profiterai sûrement pour lancer une invitation à vos parents pour une prochaine visite. »

 
©️️ 2981 12289 0
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine Douairière du Val et de la Montagne.
Âge du Personnage: 34 Ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Aussi Haut Que L'Honneur!
Messages : 1102
Membre du mois : 198
Célébrité : Kate Beckinsale
Maison : Arryn
Caractère : ▪▪ Loyale ▪▪ Méfiante ▪▪ Protectrice ▪▪ Imprévisible ▪▪ Charismatique ▪▪ Renfermer ▪▪
Aussi Haut Que L'Honneur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A Piece Of Wisdom, With A Touch Of Warning    Ven 22 Déc - 14:23

La nuit de noces n'était sans doute pas quelque chose qu'elle conseillerait à une quelconque femme. Certes Nymeria ne pouvait nullement se plaindre d'avoir eu un compagnon qui avait de tendres attentions pour elle et une réelle affection à son égard, le rendant ainsi plus doux dans les rapports de la nuit dernière et donc rendant le moment moins douloureux que ce que certaines femmes avaient ainsi pu connaître. L'amour changeait sans doute la donne dans ce cas-là, car le partenaire masculin prenait plus de précaution avec sa compagne, même si les maladresses pouvaient toujours existé mais au moins n'y avait-il pas un manque total de considération qui pouvaient entraîné d'importantes conséquences et notamment dans l'estime de la femme. Elle s'était demandée à son réveil ce qui se serait passé si elle n'avait pas été marié à Ronnel, quel mariage politique aurait-elle dû contracter pour servir les intérêts de sa famille ? Il était vrai que la jeune fille s'était toujours montrée comme plutôt indépendante et bien peu encline à accepter tous les préceptes et les obligations que son rang pouvait bien lui imposer. Cependant, malgré toutes les revendications, malgré toutes les fois où sa mère et elle avaient pu défendre ouvertement leurs positions, elle ne serait jamais aller contre la décision de ses parents et elle aurait épouser l'homme qu'ils auraient désiré qu'elle épouse même si celui-ci ne lui aurait pas promis un amour éternel. Juste une simple tendresse, une amitié aussi à nouer avec son partenaire, car ils allaient affronter de nombreuses difficultés ensemble et c'était en cela qu'on voyait si un couple était soudé ou non.

Nymeria n'avait pas vraiment faim non plus, elle avait encore l'estomac un peu noué et donc il était sans doute plus sage alors de ne prendre qu'une boisson, néanmoins elle commanda quelques fruits, cela était frais et il n'y avait jamais trop de difficulté pour avaler quelques petites choses. Elle fit alors signe à une de ses dames de chambre pour pouvoir lui demander qu'elle apporte le nécessaire pour elle comme pour la Reine Douairière. Elle lui fit signe avec douceur qu'elle pouvait s'en aller alors qu'à ce moment là, Sharra venait de lui sortir un petit sachet devant soulager les douleurs dues aux premières expériences, ce qui provoqua un nouveau rougissement au niveau des joues de la toute jeune femme et toute jeune reine. « Je vous remercie de votre présent … Il est vrai que si la tendresse n'a pas manqué d'être présente, le réveil n'est pas non plus des plus agréables … J'image sans beaucoup de surprise que ne manquera pas de vous présenter les draps de la nuit de noces … » Elle ne manqua pas de suivre son conseil dès qu'on leur amena quelques gourmandises et de quoi boire. Elle ne tarda pas à boire le mélange avant de reposer le tout sur la table et de croiser les doigts pour pouvoir observer la reine dans les yeux.

« Je ne sais s'il sera possible de pouvoir faire venir mes parents jusqu'ici … Il faut dire que la guerre sépare le royaume du Val des Terres de l'Ouest, et que notre position n'est nullement fixée que ce soit pour le compte du Conflans ou pour celui de l'Empire … Certes j'aimerais qu'ils viennent, ils m'ont réellement manqué lors du mariage mais je ne leur en veux pas, je sais que les obligations étaient ailleurs ! J'espère un jour que la situation sera plus calme et qu'elle permettra à tous de pouvoir se retrouver. » Elle sourit doucement. « Pour le moment, ce qui compte c'est que vous puissiez en toute sécurité jusqu'au moment où vous retrouverez les troupes de l'Empire ainsi que Torrhen Braenaryon. De voir ce qu'il va nous proposer et ensuite que vous nous reveniez … Saluez les miens pour moi si cela ne vous dérange pas et remettez mes hommages à la Cour Impériale. »


Nymeria Arryn
Reine du Val et de la Montagne

Tous les dragons de notre vie ne sont peut-être que des princesses qui attendent de nous voir heureux ou courageux.
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Val
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 365
Membre du mois : 1
Célébrité : Gabriella Wilde
Maison : Arryn - Lannister
Caractère : ♦ Impertinente ♦ Aventureuse ♦ Masculine ♦ Courageuse ♦ Jalouse ♦ Inventive ♦ Impulsive ♦ Intelligente ♦ Fière ♦ Toujours de bonne humeur ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A Piece Of Wisdom, With A Touch Of Warning    Aujourd'hui à 4:02

A Piece Of Wisdom, With A Touch Of Warning
« Je ne sais s'il sera possible de pouvoir faire venir mes parents jusqu'ici … Il faut dire que la guerre sépare le royaume du Val des Terres de l'Ouest et que notre position n'est nullement fixée que ce soit pour le compte du Conflans ou pour celui de l'Empire … Certes j'aimerai qu'ils viennent, ils m'ont réellement manqué lors du mariage mais je ne leur en veux pas, je sais que les obligations étaient ailleurs ! J'espère un jour que la situation sera plus calme et qu'elle permettra à tous de pouvoir se retrouver. »

Elle sourit me doucement.

« Pour le moment, ce qui compte c'est que vous puissiez en toute sécurité jusqu'au moment où vous retrouverez les troupes de l'Empire ainsi que Torrhen Braenaryon. voir ce qu'il va nous proposer et ensuite que vous nous reveniez … Saluez les miens pour moi si cela ne vous dérange pas et remettez mes hommages à la Cour Impériale. »

Je glissai doucement la tasse sous mes lèvres, soufflant sur la buée. Redescendant la tasse doucement.

« Nyméria, voilà de longue années à présent que tu as gagné le cœur de mon fils et que ta simple présence le rend plus heureux que nulle autre par le passé, tu n’es pas qu’une alliance entre deux royaumes, mais l’union de deux familles, aucun sujet, pas même le plus intime, ne doit te déranger avec moi, je ne serai jamais capable de remplacer Jordanne dans son absence, mais je serai au possible une mère pour toi en retour du bonheur de mon fils. Je saluerai les tiens, je les inviterai à venir et œuvrerai au possible pour que l’Ouest et le Val puissent à nouveau se rencontrer. »

Tendant ma main pour la déposer sur la sienne doucement, je marquai un temps.

« L’Empire ne sera pas simple à calmer, surtout si nous ne leur offrons pas ce qu’il attendent de nous. Malheureusement je crains que mes choix passés n’aideront pas, laisser l’armée de Jon Stark à nos portes sera une barrière, tout comme des ressentiments, ne fondons pas trop d'espoirs sur l’ambassadeur qu’on demandera, je pressent qu’il nous faudra réfléchir à un possible rapprochement avec eux. Mais laissons cela, le Val prévôt pour le moment, je crains de n’avoir le temps pour parler avec Ronnel, il a tant à faire, c’est pourquoi, Nyméria, j’insiste sur le point de veiller à la menace des montagnes, ne lésinez sur aucun moyen, nous avons besoin de ces preuves, c’est plus important que ma sécurité durant ce voyage ou le temps qu’il prendra. »

Murmurais-je, portant la tasse à mes lèvres.


 
©️️ 2981 12289 0
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine Douairière du Val et de la Montagne.
Âge du Personnage: 34 Ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Aussi Haut Que L'Honneur!
Messages : 1102
Membre du mois : 198
Célébrité : Kate Beckinsale
Maison : Arryn
Caractère : ▪▪ Loyale ▪▪ Méfiante ▪▪ Protectrice ▪▪ Imprévisible ▪▪ Charismatique ▪▪ Renfermer ▪▪
Aussi Haut Que L'Honneur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A Piece Of Wisdom, With A Touch Of Warning    

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
A Piece Of Wisdom, With A Touch Of Warning
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 457 One piece
» One piece 598
» One Piece 573
» Votre Opening One Piece préféré !
» One Piece 584

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Val & La Montagne :: Les Eyrié
-
Sauter vers: