AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
A l'air Frais [Flashback - PV Robb]
MessageSujet: A l'air Frais [Flashback - PV Robb]   Mar 8 Aoû - 18:30


« Dorne réclame vengeance ! »
« Dorne réclame sécurité Lord Santagar, une guerre n'est pas une chose aisée à faire. »
« Assassiner une princesse non plus. »

Dared se retourna, fulminant contre le vieux seigneur prudent avec lequel il discutait. Certain pensaient qu'il fallait mieux temporiser. Dared n'était pas pour. La guerre était une nécessité, le Bief avait fait assassiné l'ancienne princesse ! Pourtant aujourd’hui les Dorniens étaient ici, à célébrer le mariage de la Princesse Deria. Bien entendu, il fallait jurer loyauté. Bien entendu, elle décidait. Mais pourtant il était de leur devoir de lui faire comprendre que le peuple, que Dorne criait vengeance.

Le Santagar fit quelques pas vers la table du buffet, il y attrapa une coupe de vin qu'il commença à boire tandis qu'il repartait. Si plusieurs nobles étaient d'accord, d'autre beaucoup moins. Comme celui avec lequel il venait d'avoir une discussion pour le moins agité. Il était sans doute sage, mais ce n'était pas vraiment cette sagesse que Dared recherchait aujourd’hui. Il avait toujours été impulsif. Enfin bon, il avait déjà bien assez parlé politique pour la journée.

Le chevalier de bois-moucheté descendit rapidement sa coupe de vin, comme pour se calmer suite aux débats qu'il venait d'avoir. Il plongea son regard dans la foule autour de lui. Des chevaliers, des seigneurs, des dames, tout ce qu'il faut pour connaître tout le plus haut gratin de Dorne. La moitié d'entre eux ne sont qu'une bande de lâche préférant le confort des murs d'un château à la réalité de la guerre, quand bien même ce soit leur rôle.

Le Santagar se retourne en soupirant, il fait quelques pas et s'éloigne du cœur de la réception. Il salue une dame, il ne se souvient même plus de son nom de famille. En tout cas elle semble ne pas avoir de cavalier à en juger par le regard méfiant du vieil homme à ses côtés... Ou bien est-ce encore autre-chose... Par les sept, ce serait encore pire. Chassant tout réflexion sur ces personnes de sa tête Dared quitte la salle, s'exilant sur un blacon depuis lequel il fixe la capitale Dornienne.

Ce genre de réceptions sont réellement ennuyantes à suivre. Il fixe la ville plus loin. Lanchélion reste une ville magnifique, quand bien même nulle beauté n'égale celle de Bois-Moucheté pour le Santagar. Dared fait quelques pas en observant les lueurs en bas, cherchant à chasser les émotions d'une soirée déjà trop irritante pour lui. Il est interpelé par quelqu'un qu'il n'avait pas vu quelques instants avant, ou tout du moins à qui il n'avait pas fait attention.

« Robb? »

Le jeune chevalier de la maison Dayne est ici aussi, il semble peut-être un peu moins lucide que le Santagar. Dared esquisse un mince sourire en observant le jeune homme croisé il y a quasiment douze ans, par hasard, lors d'un tournoi à Lanchelion. Puis quelques années plus tard lors de combats contre des Bieffois à la frontière. Le Santagar se pose sur le garde-fou du balcon et dévisage l'épée du matin.

« Et bien. La soirée semble t'avoir réussi Ser Dayne ? »

Un peu amusé le Santagar laisse une pointe de moquerie dépasser de sa phrase.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Chevalier de la maison Santagar
Âge du Personnage: 38
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Par mon honneur je vis, par ma lame j'existe.
Messages : 161
Membre du mois : 98
Célébrité : Eric Bana
Maison : Santagar
Par mon honneur je vis, par ma lame j'existe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A l'air Frais [Flashback - PV Robb]   Mer 16 Aoû - 19:09

Ivre, Robb l’était assurément. Pas au point de perdre conscience ou de ne savoir ce qu’il faisait, mais il ressentait à merveille cette douce sensation de chaleur se répandre à travers tous ses membres, irriguant son épaule tout juste guérie d’une vigueur nouvelle qui était tout sauf désagréable. Surtout, il sortait d’une chambrée en accorte compagnie, et la sensation de se vider la tête – ainsi qu’une autre partie de son anatomie …- de tous ses problèmes ou pensées désagréables lui donnait l’impression d’être sur un petit nuage. Vraiment, la soirée était aussi belle que possible, du moins autant qu’elle pouvait l’être quand votre maîtresse épousait un peyredragonien de basse extraction, pour sceller une alliance décriée et passablement fluctuante … Surtout quand Dorne avait besoin d’aide, en fait. Clairement, la Flotte de fer continuait de s’en donner à cœur joie, coupant la principauté du reste du monde et coulant peu à peu son commerce. Non pas que le Dayne s’y intéressât par goût politique ou économique, il était à mille lieues de ces considérations … Mais il connaissait suffisamment de tenanciers de Lancehélion depuis presque deux décennies pour ne pas avoir ses contacts et ses petites habitudes, encore moins pour ne pas les entendre se plaindre des conséquences d’une guerre qui appauvrissait lentement mais sûrement la bourgeoisie entreprenante de la contrée du Soleil, ainsi que sa noblesse commerçante.

Bref, les perspectives militaires n’étaient pas au beau fixe, et son départ avec Anders pour les Météores dans quelques jours n’y changerait strictement rien. Peut-être arriveraient-ils à retenir l’ennemi suffisamment longtemps pour ralentir sa course vers l’intérieur des terres … Leur sort était entre les mains des dieux … et de leur ingéniosité. A voir si ce serait suffisant … Ce dont le jeune homme doutait fortement. Cette journée était donc sans doute sa dernière occasion de ripailler, de boire à foison et de courir le jupon à satiété. L’approche du combat le rendait moins tempéré que d’ordinaire car contrairement à la légende urbaine que s’amusaient à colporter certains, l’Epée du Matin n’avait plus les emportements de sa jeunesse, à descendre un tonneau seul avant de s’enfiler plusieurs catins en une nuit jusqu’à ce que son vît menace de tomber et que son corps crie grâce. Depuis sa visite en Orage et ce moment où il avait commis l’irréparable avec son propre sang, depuis son voyage en Essos où il avait tant mûri, sa rage de tout tenter s’était muée en un épicurisme de bon vivant, qui aimait profiter des bienfaits de l’existence sans pour autant se livrer à des réjouissances par trop dionysiaques. Il ne se laissait aller à quelques excès que pour des occasions spéciales, ou pour soigner la mélancolie qui l’assaillait parfois. Aujourd’hui ne dérogeait pas à cette règle, et la compilait même pour l’occasion.

Il avait revêtu ses plus beaux atours, souri, applaudi, lancé forces plaisanteries grivoises sur la virilité du marié et sur les dons de la mariée, qu’il connaissait au demeurant fort bien, le tout lui arrachant en silence un certain amusement. Puis il s’était juré de profiter à fond de ses derniers moments d’insouciance, alors, n’ayant pas trop abusé de la boisson la veille en compagnie des frères Martell et de l’heureux époux, contrairement à Roward et surtout Anders qui affichaient des mines assez pitoyables, il s’était considérablement rattrapé, braillant pour mettre en perce les meilleurs fûts des caves de Lancehélion, chinant un peu partout des morceaux de viande ou de poisson copieusement assaisonnés d’épices, à la mode dornienne avant de tenter de se faire éclater la panse, tout en lançant des œillades enflammées à quelques naiades qui lui avaient répondu avec entrain. Il avait trouvé une Poulet fort à son goût, et la damoiselle peu farouche l’avait entraîné dans les recoins du palais pour une danse endiablée qui l’avait laissé pantelant, et encore plus ivre qu’il ne l’était déjà, quoique de façon fort différente.

Pour autant, revenu dans la salle principale, il sentit sa vue se brouiller, et comprit que de telles libations avaient un coût. Jamais ses frères ou Deria ne lui pardonneraient de s’évanouir à un mariage princier, aussi Robb avait eu encore assez de lucidité pour se glisser sur un balcon et respirer l’air légèrement plus frais du soir, qui battait agréablement ses tempes, suffisamment en tout cas pour commencer à le dessaouler. Du reste, il avait ainsi une vue parfaite pour observer les grandes victoires et petites avanies de ce genre de soirée. Quand il vit Dared Santagar s’extirper d’une conversation apparemment houleuse avec un vieux croûton qu’il ne reconnaissait pas de dos, faute d’un blason sur ses vêtements et s’avancer dans sa direction, il le héla, avant de le voir arriver vers lui, répondant à son appel, non sans une pointe d’ironie qui glissa sur le Dayne complètement.

« Comment ne serait-ce pas le cas ? Un mariage princier à célébrer, la guerre pour seul horizon, et des filles et du vin à foison, voilà qui est à même de combler le plus froid des hommes ! »

Lui tendant le verre qu’il avait encore à la vin, et toujours plein, il lui rétorqua finalement avec un air goguenard, mais sûrement pas méchant :

« Allons, tu devrais essayer de profiter un peu aussi, tu verras, le vin est bon, un vrai dornien avec du caractère, pas cette pisse d’âne bieffoise, et en plus, la jolie brunette à la table de derrière te fixe depuis un bon moment … »

Il le savait marié, et ignorait l’état de l’union, pour autant, à Dorne, les infidélités étaient monnaie courante, surtout au bout d’un moment, quand les enfants étaient nés et que chacun vaquait à ses occupations. L’essentiel était d’avoir l’accord de l’autre, car tromper son conjoint sans cela était considéré avec un certain dédain. Même chez les libéraux dorniens, il y avait des limites à respecter ! Et puis, la plaisanterie grivoise était de rigueur pour une noce, après tout. Autant tout de même dire clairement ses intentions, ce qu’il fit avec un grand sourire :

« Je plaisante ! Enfin non, elle te dévore des yeux, ça, c’est vrai. Mais si ta femme est dans le coin ... »

Il laissa sa phrase en suspens, son sourire s'adoucissant délicatement, invitant son vis-à-vis à parler, si le cœur lui en disait.


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Noble, Ser, Epée du matin
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Et l'Aube sera rouge.
Messages : 768
Membre du mois : 69
Célébrité : Jérémy Sumpter
Maison : Dayne
Caractère : ♦ Bagarreur♦ Bon vivant ♦ Egrillard ♦ Drôle ♦ Impétueux ♦ Fine lame ♦ Râleur ♦ Loyal ♦ Nonchalant ♦ Passionné ♦
Et l'Aube sera rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A l'air Frais [Flashback - PV Robb]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» RP flashback en 1623
» [Flashback] Les cicatrices d’un passé douloureux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Dorne :: Lancehélion
-
Sauter vers: