AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Egarement & rencontre hasardeuse
MessageSujet: Egarement & rencontre hasardeuse   Jeu 27 Juil - 19:28





Je ne m’étais pas trompée lorsque j’avais pensé que l’Impératrice ne me ferait pas de cadeau en faisant de moi son écuyère. Cela m’aurait d’ailleurs déplu qu’elle me privilégie uniquement parce que j’étais une femme ! Je n’étais pas folle et je savais que je n’étais pas un homme. Malgré les entraînements mon corps resterait plus faible que le leur, tout comme ma force. Avoir un traitement de faveur serait un désavantage pour moi et pour mes compagnons d’arme que mes faiblesses pourraient mettre en danger également.
C’était donc épuisée que j’avais parcouru le château pour pouvoir me décrasser avant de me rendre chez le mestre. Mon entaille à la clavicule était complètement refermée mais les cataplasmes étaient à continuer. Concernant la petite coupure au dessus de mon sourcil gauche, elle avait complètement disparu. Laissant une petite trace blanche qui ne s’estomperait qu’avec le temps. Mon esprit était tellement occupé par ces diverses pensées que je ne me rendais même pas compte du chemin que j’empruntais. Pourtant il aurait été judicieux que je sois plus vigilante puisque je ne connaissais pas les lieux.

Lorsque je m’en rendais compte, il était déjà trop tard ! Je faisais un tour sur moi-même sans trop savoir où est-ce que j’avais pu arriver. Je soufflais légèrement en m’insultant mentalement d’idiote ! Au même moment un mestre passa mais je n’eus pas le temps de lui demander la moindre chose qu’il avait déjà disparu. C’était bien ma chance ça ! J’avais décidé que ce temps libre me servirait à me reposer mais encore fallait-il que je retrouve ma chambre.
Enfant, j’avais aussi tendance à me perdre et ma mère m’avait conseillé de toujours revenir sur mes pas. C’est ce que je fis jusqu’au croisement de deux couloirs. Je ne savais même pas d’où est-ce que j’avais pu venir alors je choisissais au hasard. J’avançais en observant tout autour de moi sans trop reconnaître ce couloir. Je jetais même un coup d’œil en arrière tout en avançant ce qui m’empêcha de voir la porte qui s’ouvrait. Je regardais devant moi juste à temps pour voir la silhouette de l’homme mais pas assez tôt pour avoir le temps de l’éviter.



- Toutes mes excuses ! Je ne vous avais pas vu, j’étais…


Et il ne manquait plus que ça ! Ma maladresse du moment n’aurait-elle pas pu me faire bousculer quelqu’un que le Capitaine de la Garde Royale. Je le reconnaissais car il avait accompagné la Reine Argella lorsque celle-ci était venue à notre rencontre. Je lissais donc tenue, qui n’en avait pas vraiment besoin, et cheveux avant d’incliner la tête.
Je gardais encore des réflexes de mon ancienne vie et je m’en rendais compte mais il était trop tard. Je n’étais plus une dame de compagnie mais l’écuyère de l’Impératrice. Quoiqu’il en soit le salut était de rigueur et cela en était un.



- J’étais complètement perdue et je cherchais mon chemin, avouais-je avec une légère mimique gênée. Je n'ai pas encore pris mes repères ici.




.


Feu, Sang et Hiver !
“Ne laissez jamais vos peurs vous empêcher de faire ce que vous savez juste” .•°¤ Aung San Suu Kyi.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyère de l'Impératrice Rhaenys Braenaryon
Âge du Personnage: 29 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ma "Destinée" tranchera la vôtre !
Messages : 485
Membre du mois : 52
Célébrité : Jaimie Alexander
Maison : Raybrandt
Caractère : ♦ Impulsive ♦ Loyale ♦ Têtue ♦ Franche ♦ Méfiante ♦ Combative ♦ Rancunière ♦ Attentive
Ma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Egarement & rencontre hasardeuse   Jeu 27 Juil - 20:59



Egarement & rencontre hasardeuse
.feat Liam & Leslyn


 
image du personnageimage du personnage
La soirée débutait, au loin le soleil doucement déclinait et offrait aux vitraux leur second moment d’apogée visuelle de la journée. Mais je n’en prêtais aucunement garde, le regard vissé sur les pages que j’avalais depuis quelques heures. Ma main allait et venait en massage sur l’arête de mon nez ou simplement pour tourner les pages et cueillir mon gobelet presque vide. La lecture n’avait rien de fascinante en soit au contraire, un pur moyen de dormir sur place, des rapports pécuniaires de mon père, des contacts à signer, des rapports de gardes ou simplement quelques commandes d’armes ou d’herbes pour les femmes de ces deniers, j’aurai presque pu dire avec le temps les maux de chacune, qu’elle fut atteinte d’une infection urinaire ou simplement d’un enfant en devenir, maladie plus au moins longue due aux ébats nuptiaux et postes nuptiaux de leurs époux ou encore de celles-ci.

Dans un cas comme dans l’autre la discrétion était de mise tout autant que les commandes passées et déposées par mon intendant sur mon bureau. J’avais à ma charge plusieurs personnes, une commanderie ne s’arrêtant pas sur le chemin des têtes couronnées et je leur demandais de donner leurs vies pour ces dernières. Il fallait aussi leur apporter les soins et les petits à côté qui les rendaient malléables et loyaux. J’avais au mieux repoussé le moment, mais plus question d’attendre  qu’un des hommes ait commencé à se plaindre sournoisement non loin d’Argella et que celle-ci m'ait lancé un regard.

C’est donc fort d’un emploi du temps totalement dérangé que j’avais œuvré à l’aspect le plus pénible de mon statut. Quand mon valet approcha pour me rappeler l'heure de l’entraînement, je le remerciai et me relevai pour me changer, pour moi jamais de tenues lourdes, le but n'était pas la guerre, mais la défense. Du moins pour l’entraînement du soir. Plaçant mon épée dans son fourreau, j’avalai d’une dernière traite mon gobelet et m’éloignai du bureau au grand plaisir de mes articulations endolories d’un manque d'activité. Poussant la porte je n’eus pas le loisir de me pousser pour éviter la jeune femme qui atterrit royalement dans mes bras, tout en tachant de garder un équilibre imprévu à une telle rencontre.

Rapidement elle se recula et je la relâchai pour l’inspecter d’un regard amusé. On s’était rapidement vu à son arrivée, on avait partagé quelques courtoisies sous le regard de Lily qui n’avait pas manqué ensuite d’avoir des soupçons communs à une femme enceinte et mal lunée.

❝Visiblement oui car vous êtes totalement à l’opposé de ceci. ❞ Répondis-je en lançant un regard au couloir totalement vide de toute âme.

❝Puis je vous offrir mon aide ou souhaitez-vous retrouver votre chemin seule ? ❞ La rencontre était totalement informelle et pour l’occasion je décidai de laisser au placard les boniments des rangs pour voir en elle une sorte de curiosité qu'elle avait déjà éveillé. Des femmes guerrières j’en connaissais, toutes portant couronnes ou fer-née de souche. Mais elle n’était aucune de celles-ci et son choix avait quelque peu gagné mon respect à tort ou à raison, cette rencontre allait finalement nous le dire. Mon regard glissa quelques secondes sur elle, dénotant chez elle une certaine beauté et grâce que je n’avais remarqué lors de notre première rencontre, contrairement à Argella qui n’avait manqué de m’en faire quelques reproches, imaginant sans nul doute que j’allais vouloir m’approcher d’elle.


❝ couleur parole : #992A0C ❞

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Egarement & rencontre hasardeuse   Ven 28 Juil - 19:03





Être égarée dans un château que je ne connaissais pas me mettait mal à l’aise. Je n’avais rencontré que très peu de gens après avoir été nommée écuyère de l’Impératrice et la plupart des personnes que je croisais ne devaient même pas savoir qui j’étais, ou alors elles le devinaient. L’un comme l’autre ces faits faisaient que je ne me sentais pas vraiment à l’aise ; pas à ma place ! Il faut dire que mon changement de vie avait été si radical qu’il y avait de quoi être déstabilisér mais je ne le montrais pas. Seulement, lorsque j’étais seule je me souvenais qu’il y avait encore quelques mois j’étais mariée à un homme formidable et simple dame de compagnie. Il avait suffit d’un seul homme pour détruite tout cela. Je soupirais… Non, vraiment ! Il ne fallait pas que je reste seule trop longtemps.
Le camp militaire à l’extérieur commençait à me manquer. Impossible de faire deux pas sans tomber sur quelqu’un ! Alors que là… Est-ce qu’au moins cette partie du château abritait une personne !? La réponse fut percutante puisque, perdue dans mes pensées, je n’avais pas vu l’homme sortir de la pièce sur ma droite. Et ce n’était pas n’importe qui ! Le Capitaine de la Garde Royale. Aussi je m’excusais et le saluais… alors que je venais d’atterrir dans ses bras. Quelle honte ! J’étais persuadée d’avoir rougie…



- Quoi ? A l’opposé ? répétais-je dépitée. Heureusement que j’ai un meilleur sens de l’orientation à l’extérieur… Parce que c’est le cas ! déclarais-je comme pour me justifier et aussi pour me remettre de cette bousculade.


Puis l’homme me proposa son aide. J’hésitais légèrement ! Je ne voulais pas le déranger ou lui faire perdre du temps inutilement. Mais je n’avais pas non plus envie d’errer durant de longues minutes en solitaire ! Avec un léger hochement de tête je reprenais enfin la parole…


- J’accepte votre offre avec plaisir… si cela n’est pas un contretemps pour vous, répondis-je en souriant. Je ne voudrais pas vous mettre en retard.


Tout en lui répondant, je l’avais observé. Je ne connaissais rien de lui mais une chose était certaine le concernant. Il devait faire tourner la tête de bien des jeunes femmes et pas uniquement. Je ne m’en étais pas rendue compte la première fois que je l’avais aperçu car mon attention avait été captée par cette reine guerrière. Elle avait effacé les autres personnes de par sa simple présence. Mais à présent impossible de nier qu’il était bel homme… Pas autant que mon défunt époux bien entendu mais tout de même.
Puis ne voulant par paraître impolie à le dévisager de la sorte je me plaçais à côté de lui afin qu’il m’indique la direction à suivre. Et cette fois j’allais faire attention au moindre détail qui me permettrait de me repérer si je m’égarais de nouveau.
N’étant pas fan des silences, je prenais les devants pour que cela n’ait pas lieu et je m’intéressais à la vie de mon ‘sauveur’. Après tout, il était important de connaître ses alliés !



- Sans vouloir paraître indiscrète, il y a longtemps que vous occupé le poste de Capitaine de la Garde Royale ?


Il me semblait jeune pour ce rôle et j’étais curieuse de savoir ce qui l’avait mené jusque là. Ce genre de poste à responsabilités n’était pas donné à tout le monde après tout.


.


Feu, Sang et Hiver !
“Ne laissez jamais vos peurs vous empêcher de faire ce que vous savez juste” .•°¤ Aung San Suu Kyi.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyère de l'Impératrice Rhaenys Braenaryon
Âge du Personnage: 29 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ma "Destinée" tranchera la vôtre !
Messages : 485
Membre du mois : 52
Célébrité : Jaimie Alexander
Maison : Raybrandt
Caractère : ♦ Impulsive ♦ Loyale ♦ Têtue ♦ Franche ♦ Méfiante ♦ Combative ♦ Rancunière ♦ Attentive
Ma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Egarement & rencontre hasardeuse   Sam 29 Juil - 2:38



Egarement & rencontre hasardeuse
.feat Liam & Leslyn


 
image du personnageimage du personnage
❝ Il me semble l’avoir toujours été bien qu’en réalité, j’ai ce poste depuis plusieurs années aux côtés du roi dont je fus l’écuyer comme vous êtes à présent celui de l’impératrice si mes informations sont bonnes. ❞ Je la détaillai un sourire en coin, ❝ Tout comme vous je ne fus pas mis au monde pour ceci, mais ne vous en faite pas l’homme comme la femme s’adaptent à tout ce que les dieux ont prévu pour nous qui déjoue les ambitions de notre naissance. ❞

Le couloir se scindait en deux, et après une pause je tournai à gauche. En savoir plus sur tout ce qui croisait la route d'Argella était la base même de mon poste, je ne rentrais jamais dans les moindres détails de leur vie, bien que j’en demandais toujours plus aux espions ou encore aux gardes afin qu’au besoin je puisse lire tout ce dont j’avais besoin sur ceux et celles qui éveillaient un soupçon de danger pour la reine de l’Orage et sa famille.

Nos pas nous menèrent dans un petit escalier et sans un mot, je récupérai la torche déposée au plus près du corridor, me stoppant.

❝ Comment une aussi agréable jeune femme que vous en est venue à prendre les armées et subir une vie aussi rude entourée d’hommes qui doivent la mettre à l’épreuve en tout temps ou l’amoindrir ? ❞ J’inspectai la petite trace blanche d’une jeune cicatrice.

❝ Il y a bien des dires qui se susurrent à votre sujet, mais je ne suis pas homme à croire les histoires sans en avoir la version du héros principal. ❞ Je l’invitai à passer devant afin d'éclairer les marches de ma hauteur supérieure à la sienne et nous nous infiltrâmes dans le croisions de marches descendant quelques hauteurs de toit de la tour dans laquelle elle m’avait trouvé. Brisant le silence de nos pas dans l’étroit escalier, je m’arrêtai, inspectant rapidement le seul éclairage de la pièce, dont la clarté s'était réduite au faible rougeoiement d'une braise à cause du vent qui passé par quelques ouvertures à flan de hauteur.

Ma main libre remonta en protection et la torche illumina dans les ténèbres une scène vide de vie tandis que je passais devant elle pour pousser le lourd verrou couvert de rouille et debout près d’elle, je sentis les muscles de mon corps se tendre sous l'effort d’une porte toujours pas remise en état malgré ma demande faite plusieurs jours plus tôt. L'étrange lumière blanche générée par la torche éclaira la courbe saillante des pommettes de Leslyn et le mince voile de sueur sur sa peau, démontrant qu’elle rentrait d’un entraînement. Je vis des marques dépasser du col mal boutonné de sa chemise épaisse et déchirée, à cause sûrement de l’exercice.  D’un je l’arrêtai et me plaçai face à elle un regard plongeant dans ses iris azur.

❝ Vous devriez vous réajuster, votre entraînement a bien malmené votre tunique et une fois passé la porte nous serons dans les couloirs des employés qui se feront un grand plaisir de raconter de nouvelles histoires sur vous, il serait déplaisant qu’on vous donne à moi sans que vous m’en aillez offert ces faveurs, n’est-ce pas ? ❞ Provocation ? Un peu, quoi que… en réalité la jeune femme m’intriguait autant qu’elle m’amusait, pire elle me donnait envie de voir si comme certains le disaient elle avait le courage d’un homme-là où certains n’avaient pas le courage d’une femme.

❝ couleur parole : #992A0C ❞

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Egarement & rencontre hasardeuse   Dim 30 Juil - 0:23





J’écoutais avec attention ce que le Capitaine me disait concernant son rôle et je fus surprise d’apprendre que la vie ne le destinait pas à cela. J’eus un léger sourire ! Le destin semblait modifier la vie de nombreuses personnes ces derniers temps. Le mien aurait dû être moins dangereux mais beaucoup plus répétitif. Fait qui ne m’aurait sûrement pas dérangé si mon époux avait toujours été envie. Aucuns des moments passés à ses côtés ne se ressemblaient et tous étaient plaisants. Ces souvenirs ayant tendance à me rendre nostalgique je choisissais d’en apprendre encore plus.


- Ainsi donc vous n’étiez pas destiné à devenir Capitaine de la Garde Royale, répétais-je en lui jetant un coup d’œil pour tenter de deviner quel aurait dû être sa vie. Quelle aurait dû être votre vie si ce n’est celle de Capitaine ? Puis j’ajoutais en souriant. Et concernant vos informations à mon sujet, elles sont justes… Ce qui est un honneur auquel je ne m’attendais pas !


Non ! Jamais je n’aurais pensé que lorsque l’Impératrice était venue sur le camp c’était dans le seul but de me voir me battre et ensuite m’offrir le rôle écuyère. Cette pensée afficha un sourire rêveur sur mon visage. Mais rêveuse ou pas, je faisais attention au chemin que nous prenions. Je ne me souvenais pas des escaliers devant lesquels nous nous trouvions mais peut-être passait-il par un chemin plus rapide.
Cependant, avant de commencer à descendre le Capitaine me posa une question que toutes et tous voulaient certainement me poser.



- Cette existence s’est imposée à moi le jour où j’ai pris la vie du soldat d’Harren le Noir qui avait tué mon mari alors qu’il voulait simplement me défendre, expliquais-je en observant la flamme de la torche. Était-ce ce que vous aviez entendu ?


Bien sûr je n’étais pas rentrée dans les détails et j’étais réellement curieuse de savoir ce que Liam Penrose avait pu entendre au sujet de mon ancienne vie et des motivations qui m’avaient poussée à prendre les armes.
Une fois en bas des escaliers le Capitaine passa devant moi pour ouvrir une porte qui sembla lui résister malgré sa force évidente. Puis, sans que je ne comprenne pourquoi il m’arrêta et se plaça devant moi. Mon regard interrogateur fut de courte durée mais je n’eus pas le temps de le reporter sur ma tenue. Je fronçais légèrement les sourcils sans lâcher le regard de l’homme qui me faisait face et me dépassait d’une dizaine de centimètres.



- Je ne suis pas arrivée jusqu’ici en attachant de l’importance aux « qu’en dira-t-on » ! déclarais-je sûre de moi. Je suis une femme et j’étais à la tête d’une milice rebelle composée uniquement d’hommes jusqu’à mon arrivée ici. J’ai ignoré les rumeurs ou remis à leur place ceux qui les faisaient naître lorsqu’elles étaient trop insultantes. Je marquais une pause. Concernant les servants de ce château s’ils ne voient pas que je reviens d’un entraînement c’est qu’ils sont aveugles sans avoir perdu la vue ! ajoutais-je en regardant l’homme de bas en haut. Puis je faisais même un pas dans sa direction, rendant l’écart entre nous très minime. Vous êtes un bel homme, dis-je en lui souriant, j’en conviens. Et peut-être avez-vous la réputation de récolter les faveurs de nombreuses jeunes femmes ! Dans un tel cas les servants ne seraient pas aveugles mais logiques. Mon regard toujours ancré dans le sien, j’ajoutais… Êtes-vous ce genre d’homme ? Vous pouvez répondre en toute franchise. Je ne juge pas les gens pour ce qu’ils font de leur esprit et de leur corps ! finis-je en toute sincérité.


J’avais d’ailleurs plus de respect pour les personnes qui ne mentaient pas sur ce qu’elles étaient. J’étais comme cela… Je n’avais, par exemple, jamais caché à mon défunt époux que j’étais aussi bien attirée par les hommes que par les femmes. Au grand damne de ma mère, je n’avais jamais nié le fait que j’aimais manipuler l’épée. Je ne mentais pas sur moi et je voulais que mes interlocuteurs fassent de même. Malheureusement, ce n’était pas toujours le cas.
Mais peu importe ! Je restais moi… J’assumais parfaitement le fait que j’avais dit au Capitaine que je le trouvais bel homme même si pour beaucoup un tel aveu aurait été déplacé de la part de la veuve d’un chevalier.




.


Feu, Sang et Hiver !
“Ne laissez jamais vos peurs vous empêcher de faire ce que vous savez juste” .•°¤ Aung San Suu Kyi.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyère de l'Impératrice Rhaenys Braenaryon
Âge du Personnage: 29 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ma "Destinée" tranchera la vôtre !
Messages : 485
Membre du mois : 52
Célébrité : Jaimie Alexander
Maison : Raybrandt
Caractère : ♦ Impulsive ♦ Loyale ♦ Têtue ♦ Franche ♦ Méfiante ♦ Combative ♦ Rancunière ♦ Attentive
Ma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Egarement & rencontre hasardeuse   Dim 30 Juil - 1:54



Egarement & rencontre hasardeuse
.feat Liam & Leslyn


 
image du personnageimage du personnage
Elle effaça un peu plus la distance, un brin de provocation dans son jeu et une envie évidente de démontrer qu’elle n’était pas ou plus femme à craindre les cancans des autres, s’en suivit un retour de question et un regard tout aussi inquisiteur que le miens peu avant. Un sourire franc naquit sur mes lèvres, ne la lâchant pas des yeux.

❝ Je ne suis pas un religieux, mais pas un rustre non plus, j’aime les femmes dans votre genre avec un certain franc parler et qui savent ce qu’elles veulent, mais je ne les collectionne pas toutes les nuits dans mon lit ou ailleurs d’ailleurs. J'aime aussi dormir. ❞ Je ne la lâchais pas des yeux, toujours aussi amusé dans mon étude qu’elle semblait l’être dans la mienne.

❝ Les rumeurs sont bonnes si on sait s’en servir, ce n’est pas encore votre cas, vous avez certes couru les bois à la tête d’hommes capables de vous prendre sans vergogne ou vous donner le beau verbe pour s’ériger le droit de voir un morceau de peau de vous, mais ici c’est un autre genre de guerre qui se joue, où vous devrez jouer de mots aussi bien que vous semblez jouer de courage.❞ J’avançai d’un pas, la plaçant à bout de souffle de moi, elle aurait eu juste à respiré un peu trop fort pour que ses courbes ne frôlent les miennes.

❝ J’ai entendu dire que vous n’avez pas que tué l’homme qui vous a pris votre époux, c’est vaillant quand on sait que beaucoup n'auraient sûrement pas eu l’audace ou même la force, l’impératrice a eu raison de miser sur vous visiblement. ❞ Je penchai un peu plus mon visage vers elle, plantant mes iris dans l’océan limpide des siens.

❝ Si vous trouvez le poste qui m’était promis, je répondrai à vos questions les plus indiscrètes, mais en attendant...❞ Ma main glissa le long de son corps pour rejoindre le haut de sa tunique et recouvrir l’espace qui laissait place à assez d'imagination sur ce qu’on pouvait découvrir en tirant sur la simple corde qui retenait le tout.

❝ Mais en attendant tachons de nous rendre chez vous sans ajouter de l’eau au moulin des commères et de la matière à mon emploi du temps. ❞ Je reculai d’un pas et poussai la porte, l’invitant à la franchir.

❝ Si vous voulez bien ? ❞

❝ couleur parole : #992A0C ❞

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Egarement & rencontre hasardeuse   Lun 31 Juil - 15:43





D’autres auraient pu se sentir mal à l’aise, voir prisonnières mais ce n’était pas mon cas et ce, malgré ce que j’avais pu vivre il y avait quelques moi. Si ce Capitaine pensait que j’allais baisser la tête et me taire face à sa provocation, c’était une bien belle erreur de sa part que de penser cela ! Mais visiblement mon attitude ne le choqua pas le moins du monde et le fit même sourire.  De plus en plus cet homme m’intriguait !
Je ne pus m’empêcher de sourire lorsqu’il répondit qu’il n’était pas un religieux. Cela aurait été fort dommage et en aurait attristé plus d’une. Je n’avais pas imaginé qu’il puisse être un rustre et je me contentais de hausser les épaules avant d’être amusée par les dernières propos qu’il tint.



- Vos propos seraient-ils des avances déguisées ? demandais-je sans détour en me rendant compte qu’aucun des hommes que j’avais croisés n’avaient tenté de me séduire. Lorsque les rêves sont doux, j’aime aussi dormir !


Ce n’avait pas forcément été le cas ces derniers mois mais depuis que j’étais arrivée ici je m’endormais immédiatement. Les journées éreintantes y étaient pour quelques choses mais cela ne me dérangeais pas. Je préférais un sommeil sans rêve plutôt que de revivre constamment ce terrible jour.
Je devins ensuite très attentives aux propos que le Capitaine tint au sujets des rumeurs. Je fronçais légèrement les sourcils ! Je n’aimais pas cette ‘guerre’ qu’il me décrivait. Les mots je ne les utilisais que pour dire ce que je pensais mais visiblement ce n’était pas le cas de tout le monde ici. Me rendant compte qu’il faudrait que j’apprenne très vite, je poussais un léger soupir. Ce dernier précéda de quelques secondes le mouvement du Capitaine. Il se trouvait à présent si près de moi que nos corps étaient à la limite de se frôler. J’aurais pu reculer, mais je n’en fis rien et je gardais toujours mon regard dans le sien alors qu’il reprenait à nouveau la parole.

Je l’écoutais parler de vaillance, de courage et de force ! Puis je souris lorsqu’il parla de l’Impératrice… et je me rendais compte à nouveau de cette chance qui m’était offerte. Je ne pus cependant pas me perdre plus longtemps dans mes pensées puisque l’homme rapprocha son visage du mien. Je pouvais parfaitement ressentir son souffle sur ma peau. Cela aurait pu être considéré comme un geste déplacé mais je ne bougeais pas et lui répondais avec l’esquisse d’un sourire.



- Au grand damne de ma défunte mère, j’ai toujours fait preuve d’audace ! Cette fois-là, cela m’a sauvé la vie.


Bien sûr, j’aurais aimé pouvoir sauvé mon époux également mais je n’avais rien pu faire pour lui si ce n’était que de le prendre dans mes bras alors qu’il rendait son dernier souffle. La respiration du Capitaine sur ma peau chassa ces tristes souvenirs et ses paroles me poussèrent à m’interroger. Du moins je le fis jusqu’à ce que je sente sa main glisser sur mon corps. Je ne disais rien jusqu’à ce qu’il reprenne lui-même la parole.
Effectivement, je ne voulais pas lui faire perdre de temps. Je souriais alors qu’il se décalait pour me laisser passer. Ma main se posa alors sur le torse du Capitaine et mon corps frôla le sien pour accéder à la sortie alors que cela n’était pas forcément nécessaire.

J’affichais ensuite une moue faussement inquiète.



- Par tous les Dieux ! J’espère qu’aucune commère ne m’a vu posé accidentellement la main sur vous, murmurais-je en souriant. Puis je reprenais à voix haute. Le poste auquel vous étiez destiné était-il intellectuel ?


Il m’avait proposé un jeu, je n’allais donc pas le décliner.




.


Feu, Sang et Hiver !
“Ne laissez jamais vos peurs vous empêcher de faire ce que vous savez juste” .•°¤ Aung San Suu Kyi.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyère de l'Impératrice Rhaenys Braenaryon
Âge du Personnage: 29 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ma "Destinée" tranchera la vôtre !
Messages : 485
Membre du mois : 52
Célébrité : Jaimie Alexander
Maison : Raybrandt
Caractère : ♦ Impulsive ♦ Loyale ♦ Têtue ♦ Franche ♦ Méfiante ♦ Combative ♦ Rancunière ♦ Attentive
Ma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Egarement & rencontre hasardeuse   Mar 1 Aoû - 3:15



Egarement & rencontre hasardeuse
.feat Liam & Leslyn


 
image du personnageimage du personnage
❝ Qu’est que je gagne si je réponds à vos questions, on sait tout deux ce que vous y gagnerez en trouvant, mais qu’ai-je pour favoriser votre recherche ? ❞

Un jeu de charme ou d’audace avait prit doucement forme entre elle et moi. Une sorte de moyen de briser la carapace de l’autre et pour elle d’apprendre sûrement ma façon jouer les coqs de cours dans un château rempli de belles volailles toutes bien décidées à avoir le plus beau plumage. Étais-je d’ailleurs à comprendre dans le lot quand on connaît mon passif et la proximité fraternelle avec ma couronne ? J’en doute, je ne voulais en rien avoir un poste enclin à m’éloigner d’Argella ou de mon royaume. L’extension solidaire ou commercial n’était pas vraiment une source d'intérêt digne de prendre le temps de m’en soucier. J’étais certes comme beaucoup armé d’ambitions, mais aucune d’elle n'œuvrait à me plaire ou à être plaisante pour l’empire, hors bien sur mes devoirs dus aux choix de celle que mon bras et ma vie servaient loyalement.

Nous dépassâmes quelques femmes en robes simples et blouses, je ne leur offris qu’un bref regard pour ne pas en percuter une, pas plus d’attention que je ne pouvais offrir aux quelques portes et tableaux ornant la galerie modeste qu’on traversait pour rejoindre la cour des domestiques et ainsi l’accès à toutes les ailes du château. On dépassait les cuisines et tout son bataillon d’hommes et de femmes qui s’affairaient aux préparatifs du banquet du soir, ne ralentissant que pour faire acte de savoir vivre envers les vas et viens de serviteurs et autres membres des maisons présentes en ce lieu qui faisait commande de boissons ou quelques plats discrets pour ne pas manger tels des ours à table une fois l’appel annoncé. Mon regard se glissa sur son visage et j’attrapai sa main pour la tirer dans la lingerie vide de toute personne à cette heure du jour.

❝ Vous m’avez demandé tout à l’heure si je vous faisais des avances déguisées, sachez que pour cela j’aurai attendu de me trouver à table ou au banquet, à quoi bon jouer de langue de bois dans un couloir vide de toute oreille si ce n'est les vôtres ?❞ J’avançai d’un pas vers elle, l’étudiant, la sondant.

❝ Votre audace a un certain charme, je ne le cache pas, voyons voir si l'audace joue de franchise en cet instant, question pour question dans ce jeu, avez-vous touché un homme depuis la mort de votre époux ou est-ce là de l’audace sans courage d’aller jusqu’au bout de vos avances stratégiques ? ❞ Je m’arrêtai à plusieurs bons pas d’elle, inclinant du chef tout en continuant mon étude.

❝ Quelle contrepartie m’offrez-vous si je réponds à vos questions en chemin ? ❞ On m’avait dit qu’elle était femme de parole, c’est bien là la raison même de sa présence, un certain attrait de la part de reines et couronnes en jupes qui aimaient voir le beau sexe prendre sa place dans l’histoire, mais était-elle juste une belle rumeur pour donner vie aux histoires qu’on racontera aux enfants ou simplement un tableau qu’on prenait pour sa belle allure mais sans réelle constance a être accroché sur un mur ? Plus nous avancions plus ce jeu de recherche me laissait dubitatif, pire me donnait l’impression d’avoir face à moi une femme tombée du ruisseau funeste à qui on avait donné hache et armure pour la poser en arbre à abattre afin de protéger la foret qui n’avait pas l’ardeur de s’enflammer seule devant l’ennemi. Sa façon d'agir allait déterminer totalement la suite de cette rencontre, plus encore de mon intérêt et mon aide pour elle dans ce monde qui était plus miens que siens où elle devrait à présent survivre.


❝ couleur parole : #992A0C ❞

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Egarement & rencontre hasardeuse   Mar 1 Aoû - 14:51





J’esquissais un sourire ! Toute cette provocation et ce jeu de devinette ne venait pas de moi… Le Capitaine en avait été l’investigateur. Mais je gardais cela pour moi ; et puis il n’avait pas tort dans un sens. Pourquoi me donnerait-il des indices s’il n’avait rien en retour. J’étais presque certaine que l’homme avait reçu une éducation qui ne le destinait pas à se trouver sur le terrain de combats mais je pouvais me tromper.


- Je ne demandais qu’un indice, un tout petit ! répondis-je en souriant. Je pourrais faire la même proposition. Mais je suis certaine qu’il vous sera plus aisé de découvrir ce à quoi la vie me destinait puisque vous avez eu vent de mon histoire, expliquais-je. Cela étant dit, je serais extrêmement curieuse de savoir quelles questions indiscrètes vous pourriez me poser si vous veniez à gagner.


Tout en marchant et en conversant, je détaillais les lieux pour me les remémorer en cas de besoin. Je n’hésitais pas non plus à sourire aux domestiques. Je n’étais qu’une étrangère en ces murs et si certains auraient pu les dénigrer, je préférais leur accorder de l’importance puisqu’ils m’acceptaient en ces lieux. Cela pouvait être une obligation ou non pour eux, je n’en tenais pas compte. Je savais combien il était facile d’être agréable avec une personne lorsqu’elle-même l’était avec vous.
Au moment où nous passions près des cuisines je ne pus m’empêcher d’humer l’air où se mêlaient une multitude de senteurs appétissantes. Cela me rappela l’époque où moins-même je travaillais en des lieux similaires. Mais je n’eus pas le loisir de me les remémorer plus longtemps puisque je sentis la main du Capitaine attraper. Et avant même que je n’eus le temps de comprendre je me retrouvais de nouveau seule avec lui. Je le regardais avec surprise car il faut dire que ce qu’il venait de faire m’avait rappelé de très mauvais souvenirs. La seule chose qui fit que je n’eus pas peur fut son regard… il ne ressemblait en rien à celui de ce maudit soldat.



- Je ne sais pas, répondis-je en toute honnêteté. Certains ne font des avances que de manières déguisées, d’autres utilisent cette méthode pour tester la réceptivité de la personne qui leur fait face… en bref, la séduction peut avoir de multiples existences selon celui ou celle qui l’applique ! expliquais-je. Enfin, pour ce que j’en ai entendu. Je marquais une pause. Ma question était sincère. Je voulais réellement savoir s’ils s’agissaient d’avances ! dis-je avant de préciser. Il faut dire que le dernier homme à s’être amusé à me séduire était Sir Damon Raybrandt… il y a des années !


Puis j’entrouvrais la bouche de surprise à la question on ne peut plus directe de l’homme. La réponse était non bien sûr mais je ne lui ferais pas le plaisir de lui avouer de cette manière. Et puis déjà je fronçais les sourcils à la suite des propos du Capitaine.


- Des avances stratégiques ? Je ne suis pas certaine de comprendre ce que vous voulez dire et je m’en excuse, répondis-je en l’observant. Ensuite, pour répondre à votre question, j’ai effectivement touché à un homme depuis la perte de mon mari, à plusieurs même. Je marquais une pause. J’ai pressé la blessure d’un de mes hommes en attendant l’arrivée du mestre ; j’ai pris un jeune homme beau et fort dans mes bras pour lui dire qu’il n’était en rien coupable de la mort de son frère ainé ; et je vous ai touché vous il y a quelques minutes… expliquais-je en m’approchant de lui. Tout cela pour dire que votre question n’était pas précise, continuais-je en me retrouvant tout près de lui, assez près pour observer chaque détails de son visage. Ma main se posa sur son torse et remonta doucement jusqu’à son cou pour finir derrière sa nuque. Vous voyez, dis-je en rapprochant mon visage du sien pour éviter ses lèvres à la dernière seconde, il y a plusieurs façon de toucher un homme, lui murmurais-je à l’oreille.


Puis je m’écartais à peine du Capitaine et le fixais sans aucune gêne. J’assumais chacun de mes actes même si pour beaucoup ce que je venais de faire aurait pu paraître déplacé.
Puis je réfléchissais à sa question sans vraiment trouver de réponse et je ne cherchais donc pas à dire ce qu’il voulait entendre. Je restais moi-même et répondais en toute sincérité.



- Je ne pense pas que je serais capable de vous proposer une contrepartie avec la certitude qu’elle vous conviendrait puisque je ne vous connais pas assez. Je marquais une pause. Cependant, je peux vous le demander. Quelle contrepartie voulez-vous de ma part en échange de vos réponses ?





.


Feu, Sang et Hiver !
“Ne laissez jamais vos peurs vous empêcher de faire ce que vous savez juste” .•°¤ Aung San Suu Kyi.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyère de l'Impératrice Rhaenys Braenaryon
Âge du Personnage: 29 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ma "Destinée" tranchera la vôtre !
Messages : 485
Membre du mois : 52
Célébrité : Jaimie Alexander
Maison : Raybrandt
Caractère : ♦ Impulsive ♦ Loyale ♦ Têtue ♦ Franche ♦ Méfiante ♦ Combative ♦ Rancunière ♦ Attentive
Ma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Egarement & rencontre hasardeuse   Mar 12 Sep - 2:51



Egarement & rencontre hasardeuse
.feat Liam & Leslyn


 
image du personnageimage du personnage
J’aurai sûrement dû arrêter ce petit jeu ou même ne pas le démarrer du tout, mais voilà. Je suis homme à aimer les défis et elle en était un par autant d’aspects qu’Argella elle-même. À bien y songer, s’en était même troublant de trouver en cette femme autant de points communs avec elle. Je la laissais se jouer de moi comme je me délectais de jouer d’autres. Qui était le chat ? Qui était la souris ? Rien de certain. Quand elle caressa mon torse doucement en dessinant mes muscles de ses doigts, je ne détachais pas mon regard du sien. Ses doigts passèrent le cap du tissu pour atteindre ma clavicule et la naissance de mes cheveux sur la nuque. Son souffle si proche du mien, son visage était bien trop près pour qu’il ne me passe pas l’idée d’en profiter davantage.

J’écoutais son murmure en glissant ma main dans son dos pour la maintenir, son souffle chatouillant mon cou.

❝ Et bien il serait fou de croire que vous ne savez pas de quoi vous parlez, bien qu’il semble aussi certain qu’il y a bien des façons de toucher une femme aussi. ❞ Je pouvais sentir la fraîcheur de sa main sur la chaleur de ma nuque et je fus quelque peu déçu de la voir s’écarter là où j’aurais aimé voir son audace poindre jusqu’à ses fins.
J’inclinais doucement du chef et laissa poindre un sourire, faisant mine de chercher la contrepartie idéale à ses questions.

❝ Quel serait pour vous un échange raisonnable ? Je ne voudrais pas devenir indélicat, dans le fond n’avais-je pas devant moi une femme des plus dangereuse et expérimentée sur comment abattre un homme ? ❞ J’avançais d’un pas, glissant doucement ma main sur le meuble à mon côté.

❝ Vous demandez de faire preuve d’audace en échange de quelques informations simples à trouver avec quelques femmes bavardes autour d’une broderie qui serait sûrement trop chère payée. Je vais donc demander en retour quelles seraient les limites acceptables à ces informations ou alors ce que vous envisagez d’offrir contre quelques secrets sur moi qui ne seraient pas brodés de romance ou d’amertume. ❞ J’attrapais sa nuque, bloquant son visage et glissant mon pouce sur son menton. J’avançais mon visage au plus proche du sien, resserrant ma prise alors que ma seconde main attrapait sa hanche pour la bloquer contre le meuble.

❝ Il s’agit bien d’avances et aucunement de stratégie ou ce n’est pas dans la lingerie que nous serions. ❞ murmurais-je en glissant ma bouche dans son cou et ma main vers sa hanche pour la soulever et l’asseoir sur le meuble.

❝ Mais êtes-vous prête à y répondre ou êtes-vous simplement curieuse d’en savoir plus ? ❞ dis-je approchant ma bouche de son oreille, sans jamais vraiment me délecter de sa peau.

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Egarement & rencontre hasardeuse   Mar 10 Oct - 23:59





Je poussais le jeu tout comme l’homme me faisant face le faisait… mais je n’aurais pas du ! Certes je ne dépasserais pas les limites qui m’étaient autorisés mais où étaient-elles réellement ces limites ? L’impératrice m’avait demandé, que dis-je ? Elle m’avait ordonné de n’entretenir aucune relation avec un homme ou une femme, aussi brève aurait-elle pu être. Flirter avec celui qui me montrait le chemin était raisonnable ? Je n’avais pas la réponse et je poussais le vice plus loin car j’étais comme cela… impulsive et téméraire.
Il m’avait fait peur en m’entrainant dans la lingerie sans prendre la peine de me prévenir mais je n’avais rien laissé paraître. Montrer ses peurs et ses craintes était dangereux face à l’ennemi ou un simple inconnu. Pour dissimuler ce que j’avais ressenti, je jouais de l’audace en lui prouvant qu’il y avait plusieurs manières de toucher un homme.


Sa main glissant dans mon dos, il me maintient contre lui pour me répondre qu’il en était de même concernant les femmes. Je laissais tout de même échapper un rire silencieux à ces propos… La folie était tout aussi dangereuse que le doute selon moi ; même pire. Mais je ne répondais rien et gardais le silence.


Je réfléchissais à la question posée sans avoir réellement de réponse. Il aurait été un homme que je connaissais depuis un certain temps cela aurait été différent. Mais j’ignorais tout de celui qui était si près de moi… Je regardais la main de ce dernier se poser sur le meuble derrière moi avant de reporter mon attention sur lui, sur son visage.


- Les limites du raisonnable sont difficiles à établir et je ne suis pas certaine de pouvoir répondre !


J’étais à présent moins concentrée sur la conversation car la proximité se créant entre lui et moi devenait effrayante comme excitante. Je n’avais plus ressenti une telle tension entre moi et un homme depuis mon époux… bien que cette fois-ci cela était différent puisqu’elle était dénuée de tout sentiment !
J’écoutais cependant les paroles de l’homme, tout en réfléchissant à la réponse que j’allais lui donner. Mais je n’en fis rien ! A peine se fut-il tut que son visage revint tout près du mien tandis que je me retrouvais bloquée contre le meuble.
L’homme précisa qu’il s’agissait bien d’avances ce qui me fit esquisser un sourire sincère et légèrement désolé.


- Alors je dois avouer que vos avances sont plaisantes, avouais-je avec franchise alors qu’il m’asseyait sur le meuble sans le moindre mal.


Je fermais les yeux alors que sont souffle effleurait agréablement ma peau. Mais je dus revenir à la réalité, à ce que j’avais choisi d’être et aux ordres que je devais suivre.


- Je suis curieuse mais toute réponse vient à qui sait attendre, déclarais-je en volant cette phrase à mon défunt époux. Et pour le reste je regrette que ses avances arrivent trop tard, avouais-je, ou trop tôt !  Le fixant, mes lèvres vinrent tout de même se poser sur les siennes l’espace de quelques secondes agréables. Je ne puis céder à aucune avance et je me plierais aux ordres de l’Impératrice sans faillir.


Ma main sur son torse, je le repoussais doucement pour descendre de mon perchoir. Avec l’ombre d’un sourire, je m’éloignais pour mettre une distance à cette tentation.


- Cela a été un plaisir de vous rencontrer et qui sait, cela n’est peut-être que partie remise. Au revoir !






.


Feu, Sang et Hiver !
“Ne laissez jamais vos peurs vous empêcher de faire ce que vous savez juste” .•°¤ Aung San Suu Kyi.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyère de l'Impératrice Rhaenys Braenaryon
Âge du Personnage: 29 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ma "Destinée" tranchera la vôtre !
Messages : 485
Membre du mois : 52
Célébrité : Jaimie Alexander
Maison : Raybrandt
Caractère : ♦ Impulsive ♦ Loyale ♦ Têtue ♦ Franche ♦ Méfiante ♦ Combative ♦ Rancunière ♦ Attentive
Ma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Egarement & rencontre hasardeuse   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Egarement & rencontre hasardeuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Les Terres de l'Orage :: Le Sud de la Néra
-
Sauter vers: