AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Union de la Lionne et du Faucon › Mariage royal
MessageSujet: Union de la Lionne et du Faucon › Mariage royal   Sam 22 Juil - 11:40

ft. Ronnel Arryn & Nymeria Lannister & Les convives
Célébration du mariage royal entre Ronnel Arryn et Nymeria Lannister.

Union de la Lionne et du Faucon
L'attente avait été longue. Ma promise était arrivée aux Eyrié depuis trois mois, afin de préparer notre union comme il se devait pour la célébrer et lier par la présente et à jamais nos deux maisons, nos deux royaumes. Nous avions dû patienter, de nombreux préparatifs devant être mis en place, ainsi que le mariage de sa soeur aînée qui devait être célébré en premier lieu. Mais nous y étions finalement, prêt à nous déclarer mari et femme devant les Sept, jusqu’à la fin de nos vies. Me tenant debout dans mes appartements, je contemplais le soleil qui se dressait fièrement, majestueux. J’étais légèrement surélevé et des serviteurs s’occupaient de moi, pour préparer convenablement ma tenue. La plus royale des tenues, la plus somptueuse que je n’avais jamais portée et arborant avec force les couleurs de ma maison, ainsi que notre blason qui se voyait orné sur mon torse. Tout avait été vu en grand, pour ce mariage qui marquait une nouvelle avancée pour le royaume du Val et de la Montagne. Si j’étais déjà officiellement Roi, ma fiancée, en prononçant ses voeux, allaient devenir la Reine du Val. C’était avec un sourire que ces pensées me venaient en tête, appréciant la perspective de cet avenir aux côtés de celle qui hantait mes pensées depuis tant de temps. Un serviteur s’approcha de moi, couronne en main. Je m’abaissai légèrement, alors qu’il venait la poser sur ma tête. « Il est temps, votre Majesté. » La voix du serviteur vint jusqu’à mes oreilles, alors qu’un simple mouvement de tête, je lui assurais avoir pris connaissance de ses paroles. Fixant toujours l’extérieur, j’inspirais un grand coup ; j’y étais préparé, mais il restait ce noeud au fond. J’étais heureux de l’événement, mais il y avait bien des choses tracassantes qui se déroulaient sur le continent. L’occasion devait être festive, pour nous, pour tous et devait montrer la force de notre royaume.

D’une allure assurée, je descendais du tabouret et prenais route, quittant la chaleur et la sureté de mes appartements, faisant résonner mes pas dans les couloirs de la forteresse. Mon regard était porté vers l’horizon et si un sourire venait éclairer mes lèvres, l’expression qu’arborait mon visage semblait plus que sérieuse, pendant que j’arrivais dans la salle de cérémonie, me plaçant face au Septon qui allait être garant de nos voeux. Et Nymeria arriva rapidement, vêtue de la plus belle des robes, attirant avec aisance mon regard qui s’éclaira davantage. Elle arborait ce manteau rouge, symbole de sa maison. Accompagnée par un homme, qui représentait son père qui ne pouvait lui-même assister à la cérémonie, elle arrivait face au Septon et se plaçait à mes côtés. Le vieil homme débutait son monologue, jusqu’à attendre nos paroles. « Par ce baiser, je vous engage mon amour et vous prends pour mon seigneur époux. » Un fin sourire était né sur mes lèvres suite aux paroles de la jeune femme. Nous avions tant attendu pour que cela arrive et désormais, tout allait vite. « Par ce baiser, je vous engage mon amour et vous prends pour dame épouse. » Des paroles qui pour l’un, comme pour l’autre, sonnaient un début. Le début d’un mariage, d’une alliance sincère et forte. Il était rare de voir un mariage d’amour et ceci était un mariage d’amour dans les plus hautes sphères du pouvoir, une chose encore plus rare, à laquelle je ne m’attendais pas il y a encore quelques temps de cela. Et quand l’alliance entre l’Ouest et le Val avait été négocié, c’était tout naturellement que j’avais suggéré ces fiançailles ; une opportunité que j’avais saisi. Et maintenant, tout était en train d’être acté ; c’était au tour du Septon de prononcer ses paroles, pour conclure sa tirade. « En ces lieux, au regard des dieux et des hommes, je déclare solennellement que Nymeria Lannister et Ronnel Arryn sont mari et femme, une seule chair, un seul cœur, une seule âme, à présent et pour jamais, et maudit soit qui se mettrait entre eux. » Des paroles simples, que tous connaissaient. Le destin de chaque noble que d'entendre ces paroles êtres prononcées. Je me tournais en direction de mon épouse, posant ma main sur sa joue droite avant d'approcher mon visage du sien et de déposer mes lèvres sur les siennes. Un baiser qui s'il était simple, restait pour autant très passionné. Autant que possible durant cette cérémonie, où lentement, l'homme qui avait accompagné ma promise lui retira le manteau aux couleurs des Lannister des épaules. C'était à mon tour, ainsi, j'attrapais un manteau aux couleurs de ma maison que je venais placer lentement sur les épaules de mon épouse, scellant l'union, terminant la cérémonie pour débuter les festivités.

Une fois encore, l'accent avait été mis pour que nos convives soient accueillis de la meilleure façon. Tout avait été vu en grand. Nymeria et moi-même nous étions placés à une table, légèrement surélevée, de sorte à ce que nous ayons une vue totale sur nos nobles et invités. Discrètement, ma main vint chercher celle de ma femme sous la table. « Ma femme, Nymeria Arryn... » J'avais prononcé ces paroles comme un murmure seulement audible par la jeune femme, en tournant mon regard vers elle et en lui adressant un sourire sincère. « Comment te sens-tu ? » Les festivités ne faisaient que débuter, alors je prenais le temps de m'enquérir de ses pensées.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Union de la Lionne et du Faucon › Mariage royal   Dim 23 Juil - 1:10

ft. Ronnel Arryn & Nymeria Lannister & Les convives
Célébration du mariage royal entre Ronnel Arryn et Nymeria Lannister.

Union de la Lionne et du Faucon
Le grand jour était enfin arrivé. Le Val serait désormais gouverné par un nouveau couple royal. Depuis la mort du Roi la Reine Sharra a dirigé le royaume mais elle en passera aujourd'hui les rênes. Si j'ai servi son époux avec loyauté, j'en ferai de même avec mon nouveau Sire et son épouse la nouvelle Reine du Val.

La capitale était en effervescence et chacun était en joie à propos de ce mariage. Il signifiait une nouvelle étape dans la reconstruction du royaume après les guerres que nous avions connu ces dernières années. La couronne du Val serait désormais portée par deux têtes et cette union fera sans doute passer un message aux autres royaumes, quand bien même certains avaient choisi de l'ignorer.

Ce mariage ne me ferait nullement oublier la situation actuelle en Westeros et la position du Val, mais pour l'heure il était temps de célébrer cette union. Aussi c'est avec un espoir à bloc que je posais mon regard bienveillant sur mes suzerains tandis qu'ils prononçaient les paroles du rituel.

Ce fut de bon coeur que je perçai ensuite le silence comme l'ensemble des convives après l'échange du manteau, symbole du changement de maison de la fille de l'Ouest. Elle était désormais reine du Val.

Respectant le protocole je me dirigeais vers ma table, parmi d'autres nobles du royaume et d'ailleurs, venus participer à la fête et monter leur loyauté ou simplement leur lien avec le Val. Je croisais plusieurs visages connus, distribuant deci delà quelques signes ou clin d'oeil, prémices de discussions à venir au cour de la journée. Les mariages royaux étaient toujours bons à de nombreuses tractations politiques et stratégiques après tout.

Il n'était pas encore temps de me présenter face à mes suzerains aussi optai-je pour attendre le moment des hommages pour venir devant eux. Comme chacun j'avais des présents pour eux, mais personnellement je souhaitais lui faire part de quelques paroles choisies pour présenter à mon Roi et ma Reine mon dévouement sans faille et ma loyauté inaliénable.

hrp: merci mon roi pour le codage Razz
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Union de la Lionne et du Faucon › Mariage royal   Dim 23 Juil - 12:19

Nymeria observa longuement la robe qu'elle portait, appréciant le tissu, les broderies, les perles et les pierres précieuses qui avaient été cousus par les petites mains d'un des ateliers les plus importants de Castral Roc. La robe de cérémonie avait fait le voyage depuis les Terres de l'Ouest jusque dans le Val, faisant parti de ses bagages quand elle avait définitivement dit aurevoir à sa terre natale. Nymeria était une lionne, elle était fière de le montrer de le prouver, elle était courageuse et avait un fort caractère, mais d'une loyauté qui se révélait sans faille également. Pour autant, aujourd'hui, la jeune lionne semblait avoir perdu un peu de sa superbe malgré la parure de mariage qu'elle revêtissait. Elle se sentait fébrile, quelque peu nauséeuse aussi. Elle se sentit défaillir un instant et dût gagner un siège pour ne pas manquer de tomber. Une de ses dames de compagnie se précipita à son chevet, lui murmurant quelques mots doux à l'oreille pour apaiser l'angoisse qui semblait naître en elle. Ce n'était pas que la princesse du Roc était triste de se marier, elle éprouvait un mélange d'excitation certaine à l'approche de l'événement et une légère inquiétude quant à remplir correctement son futur rôle de souveraine. Après tout, et c'est ce qui était rare à Westeros, c'est que ce mariage avait été désiré par les deux époux. En plus de permettre une alliance plus forte encore entre les deux royaumes, il était avant tout un mariage d'amour que les fiancés avaient désiré et pour lequel ils avaient chacun mené des tractations auprès de leur famille. Non Nymeria n'était pas triste de se marier, bien au contraire, il y avait une grande fierté de pouvoir enfin arriver au jour où elle allait épouser l'homme qu'elle aimait. Le problème était tout autre. Malgré tous les efforts qui avaient été fait par la famille royale et les différentes personnes qui se trouvaient aux Eyriés, elle avait encore un peu de mal à se sentir à sa place et surtout, personne de sa famille ne serait présente en ce jour si important pour elle.

Sa mère lui avait adressé un corbeau, elle se doutait que son père était sans doute plus triste qu'elle de ne pouvoir être présent et de ne pouvoir l'emmener jusqu'à l'autel. Sa mère était plus agacée sans doute de ne pouvoir venir négocier elle-même de futures alliances entre le Val et l'Ouest mais Nymeria ne pouvait lui en vouloir pleinement, elle connaissait sa mère et elle avait toujours composé avec sa personnalité comme elle-même avait du le faire avec sa fille. La jeune lionne ne parlerait pas de Lyman, ils n'avaient jamais été proche l'un de l'autre et elle se rendait compte que son absence ne lui provoquait aucune sensation même pas un pincement au cœur. Il en était tout autre avec Megara … A la simple pensée de sa sœur, une larme solitaire coula sur sa joue et son chat, cadeau de sa sœur avant son départ, du le sentir puisqu'il vint se frotter doucement à elle. Elle fit signe à une des servantes de récupérer la petite boule de poil, il était temps pour elle d'y aller. Elle se redressa, fixa quelques instants encore le paysage qui s'étendait à travers les fenêtres de sa chambre et elle se décida. Une grande inspiration et elle alla rejoindre l'ambassadeur de sa famille qui allait jouer le rôle du père de la mariée en ce jour de noces. Ronnel était déjà arrivé quand elle pénétra à son tour dans la salle. Elle eut un instant le souffle couper par sa simple présence, il n'y avait plus que lui qui comptait et elle alla donc se positionner à côté de lui face au Septon. Elle n'écouta son discours que d'une oreille distraite, elle observait Ronnel, espérant qu'il était heureux lui aussi à cet instant, qu'il soit heureux qu'elle de partager à présent sa vie. « Par ce baiser, je vous engage mon amour et vous prends pour mon seigneur époux. » Elle avait réussi à parler clairement, chose qu'elle croyait impossible tant elle se sentait submerger par l'émotion, des larmes aux coins des yeux et son cœur qui chavirait en voyant un sourire se dessiner sur les lèvres de son promis. « Par ce baiser, je vous engage mon amour et vous prends pour dame épouse. » Il ne manquait plus que les paroles du Septon pour pouvoir officialiser définitivement leur union. « En ces lieux, au regard des dieux et des hommes, je déclare solennellement que Nymeria Lannister et Ronnel Arryn sont mari et femme, une seule chair, un seul cœur, une seule âme, à présent et pour jamais, et maudit soit qui se mettrait entre eux. »  Elle les avait entendu ses paroles de nombreuses fois, mais cela lui procurait une sensation toute particulière qu'elles puissent être prononcées pour son union à elle. Elle frissonna quand il posa sa main sur sa joue et elle aurait terriblement eu envie que ce baiser perdure un peu plus mais cela, devait elle l'espérer plus tard dans l'intimité. Elle fit quelques pas en arrière, la tête légèrement inclinée alors qu'on lui retirait le manteau symbole de son ancienne maison pour pouvoir revêtir celui du Val. Elle ne se rendait même pas compte qu'elle était à présent reine.

Les festivités qui avaient été prévus par la suite avaient été organisés pour que tout le monde soit le plus dignement accueillis, qu'ils bénéficient des meilleurs mets, des meilleurs vins et que toutes les personnes présentes puissent trouver satisfaction au cours de la soirée. Nymeria et la Reine Sharra avaient passé des heures et des heures à tout penser, à tout prévoir, ce qui avait parfois agacé la jeune femme qui n'avait jamais eu une bonne connaissance des obligations d'une telle fête. Nymeria salua les personnes présentes qu'elle croisait sur son chemin, jusqu'à la table dressée en l'honneur des mariés. Elle se posa alors au côté de son époux et elle se retint de pousser un petit soupir de soulagement, ses jambes semblaient ne plus vouloir la tenir. Elle sentit alors la main de son époux se glisser dans la sienne et un doux sourire vint se dessiner sur ses lèvres avant qu'elle ne porte son regard vers lui. Elle se mit à rougir quand il la nomma Nymeria Arryn et elle serra un peu plus fortement sa main dans la sienne. « Je suis heureuse … Tout cela … C'est beaucoup d'émotions pour une seule journée, mais j'attendais cet instant avec tellement d'impatience ... » Son sourire s'agrandit doucement. « Et toi mon doux roi, comment te sens-tu à présent ? »


Nymeria Arryn
Reine du Val et de la Montagne

Tous les dragons de notre vie ne sont peut-être que des princesses qui attendent de nous voir heureux ou courageux.
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Val
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 365
Membre du mois : 1
Célébrité : Gabriella Wilde
Maison : Arryn - Lannister
Caractère : ♦ Impertinente ♦ Aventureuse ♦ Masculine ♦ Courageuse ♦ Jalouse ♦ Inventive ♦ Impulsive ♦ Intelligente ♦ Fière ♦ Toujours de bonne humeur ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Union de la Lionne et du Faucon › Mariage royal   Ven 11 Aoû - 0:37

Ce fut la panique, littéralement. Quand nous sommes arrivés aux Eyriés, je savais que nous arriverions en plein pour le mariage du Roi Ronnel et de la Princesse Nymeria Lannister. C’était d’ailleurs prévu. Pères ne pouvant plus se déplacer aussi loin, Oncle Daìn et Thorin étaient chargés de le représenter à ce mariage, afin de présenter les hommages de la famille Durin au nouveau couple royal. Mais jamais au grand jamais je n’aurais cru que je serais conviée aux festivités. Après tout, je ne suis qu’une bâtarde. Certes, une bâtarde de haute naissance, mais bâtarde quand même. Quand nous sommes arrivés aux Eyriés et qu’Oncle Daìn m’a prévenue, je n’ai même pas su comment réagir. Je commence à avoir l’habitude de rencontrer des lords et des ladys, Lonely Hold n’est pas si isolé que ça. Mais des Rois et des Reines, c’est une première. Comment je suis censée me comporter ? Autant dire que Septa Lissandra et moi avons peu dormi, pour pouvoir revoir entièrement mes cours d’étiquettes. Et maintenant, à quelques heures de l’évènement, Lissandra n’a qu’une obsession : ma robe. Pas de Bleu pour ne pas froisser les Arrens, pas de rouge ni d’or pour ne pas blesser les Lannisters, pas de Noir pour ne pas énerver Lord Rougefort… Bref, il a fallu trouver une robe qui ne blesse aucune grande famille, qui soit assez sobre pour ne pas attirer trop l’œil, mais pas trop pour être quand même raccord avec l’évènement. Au final, je ne sais pas laquelle des deux est la plus inquiète entre elle et moi. Probablement elle… Moi… Moi je ne sais pas comment je me sens. Plusieurs sentiments s’affrontent en moi. De l’inquiétude, mais également une véritable excitation et un véritable enthousiasme. C’est vrai après tout, quelle chance j’avais, moi, la simple bâtarde, de participer à une telle fête ? Probablement aucune. Et malgré mon anxiété, je ne peux qu’anticiper avec beaucoup de joie cet évènement.

Alors que le moment arrive enfin, je rejoins Thorin et Oncle Daìn. Je ne peux m’empêcher de penser que mon frère a fière allure dans son surcot noir brodé d’or et d’argent, avec ses 7 étoiles à 7 branches d’argent brodées sur le col. Il est encore assez petit pour un homme de son âge, et il ne sera probablement jamais très grand, comme mon père, mais je ne me fais pas d’illusions, d’ici un an, deux peut-être, il m’aura allégrement dépassée. Je lui saurais, et nous nous dirigeons vers le Septuaire pour la cérémonie. Il y a beaucoup de monde, et tout le gratin du Val a fait le déplacement. Dans la foule, je vois Robb Clairboix. Bien qu’en froid avec son Père, il a malgré tout rejoint la délégation de sa famille. J’essaie de voir Lewis Sunderland dans la foule, mais sans succès. Il faut dire que je n’ai pas la meilleure place étant donné mon Statut, ce qui est normal.

La cérémonie commence. Je n’en suis pas à mon premier mariage, mais un mariage royal, c’est une première pour moi. Et l’office tient toutes ses promesses. Tout se passe sans surprises, dans la pure tradition des 7. Et alors que le Septon unit les deux épousés, un frisson me parcourt l’échine, mélange d’émotion réelle, mais également d’un pincement au cœur. Il y a un an, j’aurais pu, moi aussi, être à cette place, porter une belle robe, entendre ces mots, revêtir le manteau aux couleurs de la maison Clairboix. Si seulement j’étais naissance légitime, ou si Lord Clairboix avait consenti à cette union. Mais il n’en est rien, ce qui ne m’empêche pas d’apprécier pleinement la cérémonie et de rêvasser devant ce moment d’amour partagé entre deux êtres épris l’un de l’autre, cet instant magique dont nous sommes les témoins privilégiés. Et alors que la jeune mariée revêtait le manteau bleu au faucon, je ne peux empêcher un sourire émerveillé de se dessiner sur mes lèvres.  

Après l’office, nous nous dirigeons vers la salle de réception. Nous y sommes accueillis avec un faste digne de la famille royale. Et c’est avec des yeux émerveillé que je découvre les lieux. J’en oublierais presque mon inquiétude à l’idée de mal me comporter dans cette assemblée. Un qui ne partage pas cette inquiétude, c’est Thorin, qui semble parfaitement à l’aise dans cet environnement qui me semble si hostile. Sous ses airs sérieux, je sais que c’est un bon vivant. Daìn lui, est déjà tout sourire. Là où moi je ne parlais que de la cérémonie, lui anticipait surtout les festivités. Alors que nous nous installons, je jette un coup d’œil discret à la jeune mariée. Elle est belle, comme on imagine une princesse. Non, une Reine devrait-je dire. La Reine du Val et de la Montagne. Elle a surtout l’air heureuse. Je sais que tous les mariages ne sont pas des mariages heureux, aussi, voir une épousée sourire me remplit d’une réelle joie. Après quelque temps, Daìn et Thorin se lèvent pour aller rendre hommage au jeune couple, après les nobles principaux. Je me lève à mon tour, mais reste en retrait. Thorin, qui connaît déjà le Roi du Val et représente officiellement notre père, prend la parole :

« Votre Altesse, La Maison Durin vient présenter ses hommages. Au Roi Ronnel Arryn, Roi du Val et de la Montagne, ainsi qu’à votre épouse, la Reine Nymeria Arryn. Puisse votre union être heureuse et apporter honneur à vos deux grandes maisons. »

Il s’arrête quelques secondes, puis reprend sur un ton tout aussi solennel, alors que Daìn lui tend une magnifique épée.

« En toute humilité, lord Thrain Durin et moi-même tenions à offrir ces cadeaux. À Son Altesse le roi Ronnel, nous offrons cette épée, forgée à Lonely Hold par nos meilleurs artisans. Souhaitons qu’elle lui apporte la victoire sur les ennemis du Val, mais souhaitons surtout que vous n’ayez jamais à l’utiliser. »

Les épées sont un symbole à Lonely Hold. C’est justement en armant les soldats Andals venus conquérir les montagnes que la famille Durin a acquis ses lettres de noblesse. Quelque part, ce cadeau est un moyen de prolonger cette tradition. L’épée en elle-même est très belle. Bien que je n’aie pas eu la chance de pouvoir la toucher, elle me semble bien équilibrée. Sa lame est encore scintillante et son fil parfaitement aiguisé. La poignée, en cuir clair, est très fonctionnelle, malgré les motifs gravés pour lui donner une certaine esthétique. La garde, quant à elle, est finement sculptée pour rappeler les ailes de faucons. Sur le pommeau, un saphir est serti sur une demi-lune d’argent. Oui une très belle arme, a mis chemin entre la lame de bataille et l’épée d’apparat, présenté dans un fourreau de cuir recourt de soie bleu d’azur et brodée d’argent. Après avoir laissé le temps à Ronnel d’observer l’arme, un des membres de notre suite tend à la Nouvelle Reine un coffret, contenant un collier. Celui-ci, en forme de faucon d’argent, porte dans ses serres deux pierres précieuses : un Rubis dans la patte droite, et un saphir dans la patte gauche. Un croissant de lune vient couronner la tête de l’oiseau, telle une couronne de Laurier.

« Et à notre nouvelle Reine, nous tenions à offrir ce pendentif, afin de l’accueillir comme il se doit parmi nous. »


PS 1 : J’espère que je ne vais pas trop vite en besogne. Si vous voulez que je change un peu mon RP, n’hésitez pas^^)
(PS 2 : La Robe qu’a finalement choisi Nora, si vous êtes curieux et que vous voulez parler chiffons xD !)
(PS3 : Non, il n’y a aucune allusion à Steven Universe dans le bijoux offert à Nymeria, même si en me relisant j’y ai pensé très fort. C’était pas prévu !  xD)
(PS4 : J’aime les PS XD)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Batarde de Lord Durin
Âge du Personnage: 17
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 21
Membre du mois : 0
Célébrité : Kaya Scodelario
Maison : Durin
Caractère : ♦ Humble ♦ Déséspérement romantique ♦ Optimiste ♦ Impressionnable ♦ Vive d’Esprit ♦ Espiégles ♦ Loyale ♦ ♦ craintive ♦Enjouée ♦Rêveuse ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Union de la Lionne et du Faucon › Mariage royal   Dim 20 Aoû - 3:10





Union de la Lionne et du Faucon
Noces aux Eyrié ! Par ces temps troublés, où le feu de la guerre menaçait d'embraser la paix, l'évènement tenait du miracle. Non seulement il redonnait ses pleines couleurs à l'alliance entre l'Ouest et le Val mais en plus, il célébrait l'amour. L'amour né ici-même, sur les claires hauteurs valoises, alors que l'innocence de l'enfance laissait place aux premiers émois. Des sentiments purs et fidèles, ayant su braver tous les obstacles et qui éclorait sous la double bénédiction des Dieux et du peuple. En ce matin d'automne, Sharra se tenait, enveloppée d'un long châle, à la fenêtre de sa chambre ouverte, le vent des montagnes s'engouffrant dans ses cheveux coulant le long de son dos. La fraicheur la purifiant des restes de sommeil, ouvrant grand ses yeux clairs et faisant frissonner sa peau. Elle laissait planer son regard sur l'horizon, sur ce Royaume qui était sien et qu'elle s'apprêtait aujourd'hui à abandonner aux mains de son fils. Car ce mariage célébré, les jours de la Régence prendrait fin. Ronnel deviendrait Roi de plein droit, et son épouse prendrait la couronne portée par Sharra depuis presque dix ans. Dix années qui avaient vu la Montagne secouée, ébranlée, menacée. Dix ans qu'elle occupait le Trône de Barral, deux ans qu'elle bataillait seule pour la survie de son Royaume. Et à y penser, c'était une ère qui touchait à sa fin.

Aussi, lorsqu'elle quitta ses appartements, dans ses plus nobles habits d'apparat, portant la Couronne avec ce fier port de tête qui la caractérisait pour la dernière fois, elle pouvait sentir ses mains trembler. Elle ne savait pas si elle devait être soulagée ou inquiète. A ses yeux, Ronnel était encore trop jeune pour régner, mais elle savait également que l'alliance avec l'Ouest n'aurait jamais été pérennisée si Nymeria n'était pas devenue Reine. Ainsi, une fois de plus, elle sacrifiait ses propres désirs sur l'autel du devoir. Comme elle l'avait toujours fait, et comme elle le ferait sans doute jusqu'à ce que l’Étranger vienne la chercher pour les Sept Paradis. Tandis qu'elle descendait les grands escaliers de pierres blanches, gardes et domestiques s'inclinaient respectueusement, suivant du regard la délicate silhouette s'avancer en direction de la Haute Salle. Pour l'occasion, les torches et lustres avaient été décorés de rubans blanc et argent, ainsi que de bouquets de fleurs sauvages. Dans la grande salle circulaires, les grands Chevaliers du Val se tenaient présents dans leurs plus belles armures, leurs épouses installée sur des bancs rembourrés de coussins de satin. A chaque extrémité du Trône de Barral, surélevé au dessus de la Porte de la Lune - close pour l'occasion - deux Gardes Royaux, dont Smaug qui l'aida à y prendre place, après que Sharra eu salué le Septon. « Soyez le bienvenu, Monseigneur ! » fit-elle avec un sourire, en baisant respectueusement sa bague à l'effigie de l'étoile septuaire, symbole de la Foi. Un rapide coup d’œil jeté dans l'assemblée lui fit remarquer certaines mines renfrognées. De toute évidence, ceux de ses vassaux dont le lignage les liait aux Premiers Hommes - et donc aux Anciens Dieux ! - ne voyaient pas d'un bon œil cette union placée sous la bénédiction des Sept. Néanmoins, elle saluait d'un signe de tête leur présence, signe d'allégeance et de soumission. Après quoi, elle se cala une dernière fois contre le Trône de Barral, le regard droit devant elle.

Lorsque Ronnel apparu, elle sentit son cœur manquer un battement. Comme il était beau ! Tout le portrait de son père, si ce n'était les yeux du même bleu d'acier que ceux de sa mère, la mine solennelle, responsable, conscient de ce qui se jouait pour lui, pour le Val. A l'entrée de la mariée, tous, à son exception, se levèrent. Tandis qu'elle montait les marches pour rejoindre son futur époux, Sharra détailla non sans une certaine admiration sa tenue ; en digne Princesse du Roc, elle n'avait rien laissé au hasard et elle y devinait sans peine la patte de Jordane. Alors, le Septon indiqua à Ronnel qu'il était temps qu'il retire son manteau et le passe sur les épaules de sa promise pour la mettre sous sa protection. Sharra se souvint alors de ses propres noces, de ce même geste effectué par Jehan Arryn. Elle espérait que cette union serait plus heureuse que ne l'avait été la sienne, malgré les douceurs des premières années. Tout comme Jehan, Ronnel aimait son épouse ; tout comme Jehan, son épouse était belle... « En ces lieux, au regard des Dieux et des Hommes, je déclare solennellement que Nymeria Lannister et Ronnel Arryn sont mari et femme, une seule chair, un seul cœur, une seule âme, à présent et pour jamais, et maudit soit qui se mettrait entre eux. » Leur baiser déclencha une salve d'applaudissements, et arracha à Sharra ses premières larmes. Elle se leva alors, prit les mains des nouveaux épousés et y déposa un baiser tendre et affectueux. « A présent, à la Chambre du Croissant ! » On y avait installé des tables et un grand buffet, ainsi qu'une large piste de danse pour que les convives festoient en l'honneur des jeunes mariés. Aussi, escortée de son frère, Sharra prit place à la table d'honneur, à la droite de son fils ainé et à la gauche de son cadet. En effet, elle remarquait seulement la présence de Jonos. Elle se sentit affreusement coupable, et d'un geste quasi désespéré, l'enferma dans ses bras et déposer un baiser maternel sur la couronne de ses cheveux de jet.

Tandis que l'on servait les premiers plats et que les premières notes de musiques s'égrainaient, les premiers convives venaient saluer le jeune couple et lui apportait ses présents. Ainsi, les représentants de la maison Durin qui offraient une épée à Ronnel et un bijou à Nymeria. Sharra gratifia le geste d'un sourire. Elle offrirait son présent en dernière, car il ne s'agissait pas seulement pour Ronnel de recevoir pleinement la Couronne de son père, mais également ses appartements que Sharra avait occupés durant toute la durée de son règne. A présent, la Tour de la Lune serait sienne, ainsi que celle de Nymeria. Quant à Sharra, elle prendrait les appartements de la Tour de la Jouvencelle, qui donnait sur l'Est et ainsi, le Val et la Lance du Géant. D'un geste, elle se leva et porta son verre à l'attention des époux et de l'assemblée. « Buvons à la santé des mariés, et du nouveau couple souverain ! Longue Vie au Roi ! Longue Vie à la Reine ! » Buvant une belle gorgée, son regard chercha alors celui de Garth Rougefort, assis un peu à l'écart. Elle lui sourit. Pour lui aussi, tout devait paraitre différent à présent !
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Union de la Lionne et du Faucon › Mariage royal   Lun 21 Aoû - 4:33

Durant l'échange des voeux j'observais le nouveau couple royal avec bienveillance, repensant au roi Jehan un bref instant. Quelques temps avant son décès au combat nous avions eu un échange au sujet de son fils lui et moi. Il m'avait alors fait part de sa fierté à son sujet, et ce qu'il lui souhaitait alors pour son règne futur conscient qu'il ne serait en toute logique pas présent lors du couronnement de son fils.

Ce fut donc ses paroles à l'esprit que je me levais et me présentais face à Ronnel et Nymeria, mes suzerains désormais, pour leur présenter mes hommages. J'avais avec moi un présent choisi avec soin pour chacun d'eux. Mais avant cela j'observais avec attention ceux qui passaient avant moi, notamment lorsque ce fut le tour des Durin. Je savais ces derniers des plus réticents à mes paroles au sujet de la croisade, et je comptais bien venir à la rencontre du Lord aujourd'hui pour le convaincre du bien-fondé de mes choix. Je remarquais à peine la jeune donzelle qui s'était levée en même temps que le Lord et son fils. Charmante mais des plus discrète, sa batârde si mes informations étaient exactes. Peut-être pourrais-je amorcer un apaisement de nos relations en l'approchant elle…


Majestés, tout Rougefort se joint à moi pour saluer votre union et renouveler notre allégeance à la couronne du Val. Ma Maison continuera à servir avec loyauté et ferveur notre couple souverain. dis-je dans un premier temps avant de présenter les présents.

Mon Roi, pour vous. dis-je en sortant en lui présentant un couteau à la lame que j'avais entretenu moi-même depuis que son père m'en avait fait cadeau.

Cette lame m'a été offerte par le feu roi Jehan après que j'eu combattu pour la première fois à ces côtés. Je vous l'offre en ce jour en gage de mon engagement à vos côtés, prêt à mourir les armes à la mains pour mon Sire.

Ma Reine, pour vous.
poursuivis-je, un sentiment bizarre dans le coeur mais invisible pour tous car c'était là la première fois que j'appelais ainsi au Val une autre que celle que j'aimais.

Ce collier familial qui se transmet au sein de la maison Rougefort depuis le début de son histoire. Je vous l'offre en signe de loyauté des Rougefort, vous êtes désormais notre Reine. ajoutai-je enfin avant de faire une révérence au couple royal avant de retourner prendre place, laissant le plaisir aux suivants de présenter leurs hommages.

Une fois à ma table je parlais brièvement à ceux qui la partageaient avec moi, avant de croiser le regard de ma Reine dont la régence prenait fin ce soir. A présent que le Val comptait un nouveau couple royal sur son trône, peut-être allions-nous pouvoir vivre un peu plus notre relation loin des tumultes de la cours, et alors pourrais-je apprendre si ses sentiments à mon égard étaient un peu plus que ceux pour un simple amant. Je répondis à son sourire par un autre tout aussi aimant. Elle demeurerait la seule et l'unique.

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Union de la Lionne et du Faucon › Mariage royal   Jeu 24 Aoû - 12:01

ft. Ronnel Arryn & Nymeria Lannister & Les convives
Célébration du mariage royal entre Ronnel Arryn et Nymeria Lannister.

Union de la Lionne et du Faucon
Le sourire que m'offrait mon épouse ne pouvait qu'agrandir celui qui ornait mes lèvres, ne cachant nullement le bonheur qui était mien en cet instant présent. J'avais tant attendu ce moment, je l'avais tant préparé et avais eu cette incertitude, presque cette peur d'échouer car tout semblait se dérouler trop bien. Il y avait les guerres qui se déroulaient à l'extérieur du Val mais en cet instant, en ce jour, ce n'était pas ce qui m'importait le plus quand bien même je le gardais dans un coin de ma tête. Elle me re retournait la question, mais la réponse semblait se lire dans mon visage. « Comblé. » Un seul mot, le plus sincère qui pouvait quitter le creux de mes lèvres. Et lentement, j'approchais mon visage du sien, mes lèvres proches de son oreille. « Je ne peux être plus heureux quand cet instant. » Il ne pouvait en être autrement, après toutes ces missives que nous avions échangé dans le plus grand secret. Mais je me doutais que la situation n'était pas aussi simple pour elle, qui avait dû quitter ses terres et sa famille tandis que moi, j'obtenais une alliée, une reine à mes côtés. Et peut-être que les Sept nous octroierait un nouveau présent, peut-être qu'un héritier finirait par arriver. Car ce mariage, s'il était d'amour, était aussi politique et je savais à quel point j'avais besoin d'un héritier. Et si cela n'arrivait pas, si une fille devait voir le joueur, je n'en étais nullement gêné. Je reportais ensuite mon attention sur l'assemblée, tenant toujours à cet instant, la main de mon épouse. Mon regard se portait précisément sur Thorin, que j'avais déjà rencontré et qui était le fils d'un noble du Val. Il s'était approché de notre table et avait présenté ses hommages pour l'événement, représentant ainsi sa famille. Il n'était pas seul mais accompagné, sûrement de son frère à ses côtés et en arrière, je pouvais remarquer une dame. Celui qui se tenait à ses côtés me tandis une épée, que je pris au niveau de la garde, l'entourant fermement de ma poigne. Je l'observais plusieurs minutes, elle était de magnifique facture et le travail qui avait été réalisé était exceptionnel. Sa famille était réputée pour le travail qu'ils arrivaient à effectuer, en forgeant des armes d'une qualité exceptionnel. Je contemplais l'arme sous toutes les coutures, la bougeant habillement avant de la poser sur la table à mes côtés. « Je vous remercie pour ce présent qui démontre toutes qualités de votre maison. » Et il offrait ensuite un collier, tout aussi splendide que l'épée, à la reine. Ma mère se levait ensuite, pour porter un toast. D'un geste sûr, je prenais mon verre et l'amenais jusqu'à mes lèvres, faisant glisser le liquide rougeâtre dans ma gorge avant de l'avaler.

Les nobles continuaient d'affluer pour nous présenter leurs félicitations ainsi que leurs hommages, voire dans nombre de cas leurs engagements. Toujours, un sourire ornait mes lèvres et accueillais leur parole avec bienveillance, répondant personnellement en les remerciant. Ce fut au tour de lord Rougefort, mon conseiller, mon mentor, de venir à son tour. Il renouvelait son serment allégeance, avant de me présenter un couteau. J'écoutais ses paroles, regardant l'arme pendant plusieurs minutes et la prenant en main. « Je vous remercie pour ce présent, lord Rougefort ainsi que pour votre loyauté sans faille en ces temps de trouble. » Et après avoir présenté son présent à mon épouse, le lord tirait sa révérence, laissant place aux autres nobles. Je gardais cet attitude royale, digne du roi que j'étais et que je devais être. En cet instant, je savais que l'avenir du Val ne reposait plus que sur mes épaules, mais aussi celle de mon épouse. La Reine de la Montagne et du Val. Car c'était ce que sonnait ce mariage, ma mère nous laissait la couronne après avoir gouverné et fait de notre royaume une grande puissance. Aussi haut que l'honneur, tel était la devise de ma maison et le royaume serait toujours plus haut que tout.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Union de la Lionne et du Faucon › Mariage royal   Mer 30 Aoû - 16:02

Nymeria se sentait quelque peu fiévreuse, elle ne savait pas si c'était la cérémonie, le vin qu'elle commençait tout juste à boire au banquet ou alors l'inquiétude de la première nuit, de sa nuit de noces qui commençait doucement à faire augmenter la température. Elle avait noué ses doigts avec ceux de Ronnel et elle avait du mal à détacher son regard de son époux, peut-être que cela lui serait reprochée par la suite mais en cet instant, elle se sentait terriblement comblée, elle était emplie d'amour pour son nouvel époux et son cœur faillit exploser quand il lui dit droit dans les yeux qu'il était tout simplement comblé. C'est tout ce qu'elle espérait, elle avait eu tellement peur qu'il regrette la décision de l'épouser, qu'il ne le fasse finalement que parce qu'il n'était plus possible de revenir en arrière et non qu'il l'épouse pour l'amour qui ressentait pour elle depuis des années et qu'il lui avait tant clamé lors des petits billets qu'ils s'adressaient à l'un et à l'autre. Elle baissa quelques instants le regard pour pouvoir effacer discrètement la larme de joie qui coulait sur sa joue. Elle sursauta légèrement mais surtout elle ne put s'empêcher de frissonner quand il s'approcha d'elle et vint lui murmurer de tendres mots à son oreille. Elle était certaine qu'elle rougissait à cet instant mais personne ne pouvait reprocher la complicité apparente du jeune couple. Elle aurait terriblement aimé que sa famille soit là, qu'elle puisse leur prouver qu'ils avaient fait le bon choix en confiant la dernière née de la famille Lannister à la Maison Arryn, qu'elle était heureuse, qu'elle était amoureuse, et qu'elle était en sécurité, qu'ils n'avaient pas à s'inquiéter pour elle.

Il lui était interdit de craquer à cet instant aux simples souvenirs qui refusaient surface. Même si c'était le banquet de son mariage, elle se devait d'afficher une mine heureuse et de prouver à tout le monde qu'elle était une reine qui prenait au sérieux l'engagement qu'elle venait de formuler auprès de son époux. Heureusement pour elle, juste au moment où elle risquait de se laisser un peu à la mélancolie, les convives commencèrent à apporter leurs présents qu'ils venaient offrir au nouveau couple souverain du Val. Ce fut un jeune noble qui se présenta en premier, accompagné d'un autre homme et d'une dame. Elle inclina doucement la tête pour remercier le jeune homme de l'hommage qu'ils firent. Nymeria relâcha doucement la main de son époux pour pouvoir prendre le coffret entre ses mains. Une fois ouvert, elle ne put que s'émerveiller devant la beauté du pendentif, qu'elle caressa doucement du bout des doigts. « Quel raffinement … Quelle beauté ! Cela me touche d'avoir ainsi repris mon histoire et l'avoir représenté dans un bijou. Je vous remercie et veuillez remercier l'artisan qui a fabriqué cela en mon honneur. » Elle sourit naturellement à leur encontre avant de refermer le coffret et de le tendre à une de ses dames pour qu'elle puisse en prendre soin.

Elle leva son verre également en entendant le discours de la Reine Régente à leur égard. Elle inclina la tête et lui adressa un sourire chaleureux, elle espérait réellement que la mère de son époux était heureuse pour lui, pour eux, et qu'elle appréciait un minimum celle qui était devenue sa nouvelle belle-fille. Elle porta son verre à ses lèvres et elle regarda l'ensemble des personnes présentes. Elle se sentait bien en ce soir de festivité après avoir attendu trois long mois pour pouvoir épouser son promis. Lord Rougefort vint à son tour se présenter devant eux, elle avait appris depuis peu à apprécier la présence de l'homme, il était un conseiller sage et il était proche du Roi, et aussi de la Reine lui avait-on murmuré. Si les deux lui accordaient sa confiance, Nymeria ne serait pas là à le remettre en cause. Il lui offrit également un collier et cela la toucha particulièrement de savoir qu'il appartenait à la famille du Lord, cela n'avait pas du être facile de s'en séparer. « Je serais être digne de l'histoire de ce présent, et d'être la Reine que vous espérez. » Elle le laissa repartir et se tourna alors vers son bien-aimé. « Aurais-je le droit à ce que vous me fassiez danser mon époux ? » Lui dit-elle droit dans les yeux, un sourire éclatant aux lèvres.


Nymeria Arryn
Reine du Val et de la Montagne

Tous les dragons de notre vie ne sont peut-être que des princesses qui attendent de nous voir heureux ou courageux.
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Val
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 365
Membre du mois : 1
Célébrité : Gabriella Wilde
Maison : Arryn - Lannister
Caractère : ♦ Impertinente ♦ Aventureuse ♦ Masculine ♦ Courageuse ♦ Jalouse ♦ Inventive ♦ Impulsive ♦ Intelligente ♦ Fière ♦ Toujours de bonne humeur ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Union de la Lionne et du Faucon › Mariage royal   Dim 10 Sep - 17:24

Union de la lionne et du faucon
Aimer, ce n'est pas emprunter des routes toutes tracées et balisées. C'est avancer en funambule au-dessus de précipices et savoir qu'il y a quelqu'un au bout qui dit d'une voix douce et calme : avance, continue d'avancer, n'aie pas peur, tu vas y arriver. ••• Le grand jour était arrivé. La concrétisation la plus solennelle de l’union de la maison du faucon de l’est à celle du lion de l’ouest prenait la forme des noces les plus somptueuses que pouvaient connaitre ce continent mis à feu et à sang. En ce jour le jeune prince Ronnel et sa promise Nyméria abandonneraient l’ombre princière pour la lumière royale et deux années après la tragique fin du roi Jehan, le Val allait de nouveau avoir un couple royal. Cette union qui s’accomplit dans la gloire des sept ne me froisse en rien contrairement à ce que certains de mes compatriotes pourraient imaginer. Le Val est une terre de tolérance ou les anciens dieux de mes ancêtres côtoient sans aucun problème les dieux des Andals depuis des centaines d’années désormais. Les seules questions religieuses épineuses ont trait à l’attitude à adopter face à l’extérieur. Car contrairement au nord entièrement tourné vers les anciens dieux et le reste du continent entièrement dévoué aux sept notre diversité interne nous complique certains choix mais a le mérite d’ètre un gage de neutralité par nature.

Se positionner religieusement signifie se diviser intérieurement et se diviser intérieurement signifie faire le jeu de nos ennemis. Fort heureusement, la loyauté à la maison royale l’emporte sur ses broutilles de bas étages. S’il y a bien une terre sur laquelle la religion des uns et des autres ne devrait pas conduire à des problèmes c’est bien la nôtre. Nous sommes Valois avant de nous réclamer de telle ou telle religion ma propre mère est une Arryn fidèle aux sept. Ces débats religieux me lassent profondément et ne devraient même pas exister à mes yeux. L’indépendance d’un pays se doit d’ètre totale lorsque l’on érige cette dernière en valeur suprême or les croisés ne sont-ils pas des ressortissants Valois. Je suis peut être jusqu’au boutiste mais je suis quelqu’un de droit. Quoi qu’il en soit, les vicissitudes du conseil ne doivent en rien souiller ce jour de fête et de bonheur au cours duquel le fils de Jehan prendra finalement la relève de son père. L’émotion prend le pas sur le reste lorsque je vois Ronnel faire son entrée avec dignité et superbe naturelle témoignant du glorieux sang coulant dans ses veines. Mon regard s’attarde sur ce jeune roi que j’avais fait rebondir sur mes genoux près de Jehan à quelques occasions dans sa petite enfance. Que le temps passe vite.

Le voilà désormais à la tête de son héritage et je me sens terriblement vieux alors que je n’ai qu’une quinzaine d’années d’écart avec mon suzerain. Un large sourire étire mes lippes alors que le bras de mon épouse enserre le mien et que je caresse affectueusement les cheveux de Donnel tout en échangeant un regard complice avec Megara Royce. Oui, Jehan serait fier de son fils à n’en point douter et cela ne rend que plus beau ce jour qui restera gravé dans l’histoire du royaume. La reine mère a fait du bon travail il convient de le reconnaître. Le Val a retrouvé sa gloire dans la prospérité en grande partie grâce à son action mais elle doit céder sa place à une plus jeune car ainsi va la vie. J’admire la reine qu’elle fut mais ne me suis pas trouvé la moindre accointance avec cette dernière depuis la disparition de son époux pour des raisons qui me sont propres. Déjà voilà la princesse Nyméria qui arrive et se présente somptueuse et altière sous l’égide de l’ambassadeur ouestrien. Une sublime reine elle sera à n’en point douter et mes demi sœurs ont des murmures appréciateurs. L’étreinte de Lyra se resserre sur mon bras lorsque les formules sont échangées. Nous avions appris à nous aimer avec le temps et désormais notre lien était fort mais nous n’avions pas eu ce que les jeunes tourtereaux royaux avaient sous nos yeux.

Cet amour simple, sincère, fusionnel et naturel. Nous avions dû nous apprivoiser. Toute cette fougue de la passion est présente dans ce baiser d’union offert par un roi à sa reine et c’est d’une voix puissante mais un brin rauque que j’acclame les épousés en même temps que mes compatriotes. Nous rejoignons ensuite la salle du festin en un long cortège suivant le premier couple du royaume dans un brouhaha assourdissant. Les invités s’installent par ordre d’importance face à la tablée royale positionnée en hauteur et le défilé des présents au nouveau roi du Val et son épouse s’engage tambour battant. Une fois les miens chargés des présents que nos valets d’armes nous ont transmis, j’attends le moment de me présenter laissant délibérément de nombreux pairs me damner le pion malgré mon rang. Non pas, par volonté de conclusion mais pour tenter de maîtriser l’émotion qui me chamboule en cet instant précis. Le passé est le passé mais il est parfois bien plus prégnant que le présent.

Une fois de nouveau maître de moi-même, je m’engage devant le couple royal en compagnie des miens, m’incline solennellement. Votre majesté. Votre grâce. Je vous présente les hommages au nom de la maison Royce. Roche aux runes est et restera à jamais le soutien indéfectible de son suzerain. Puisse votre union être longue, prospère et vous combler de bonheur. Je marque une courte pause pour récupérer la dague que me tend Lyra. A sa majesté le roi Ronnel Arryn, j’offre cette dague ayant appartenu à votre père feu le roi Jehan avec laquelle il m’a sauvé la vie au cours d’une bataille face aux montagnards rebelles et qu’il m’a légué suite à ce fait d’arme afin que je n’oublie jamais la puissance de la solidarité unissant les Valois, les frères d’armes, les amis. Puisse un jour ma personne vous rendre la pareille mon roi. Ma lame est votre tout comme mon cœur.

Les armes sont des cadeaux assez classiques pour un roi mais celle-ci est chargée d’une histoire personnelle me tenant à cœur. La symbolique est suffisante. Par contre le cadeau à ma reine est un brin plus original mais si j’en crois ce que l’on m’a évoqué à son sujet, cela devrait lui plaire. A son altesse la reine Nyméria Arryn, j’offre ce faucon de chasse jeune, rapide et vaillant dressé sur les plaines de Roche aux runes qui devrait faire un compagnon de chevauchée fidèle et efficace à notre reine. Je ne suis pas de ceux qui estiment que ce sport ne sied guère au beau sexe. Puissiez-vous trouver du divertissement dans sa présence. Une fois mes hommages rendus je retourne à ma place désignée en compagnie des miens et lève un bruyant toast en l’honneur de nos souverains, repris par ma tablée. Ils allaient s’enchainer en ce jour.  © 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Union de la Lionne et du Faucon › Mariage royal   Dim 17 Sep - 18:00

J’ai eu une vague de pression quand nous avons apporté les cadeaux au nouveau couple royal, notamment celui de la Reine Nymeria. Père nous avais demandé, à moi et à son épouse, notre avis sur ce bijou. Même si tous les Durin sont initiés à la forge et à l’orfèvrerie, Père est plus à l’aise avec les épées et les haches que les pendentifs et les broches. Il avait besoin, comme il l’a dit, d’un avis féminin. Mais plus que leurs avis sur nos cadeaux, c’est surtout un d’être ainsi entourée de nobles qui me mettait mal à l’aise. Je n’ai jamais été habituée à attirer l’attention sur moi, et même si je me doute bien que personne ne me regardait personnellement, j’avais l’impression que tous me dévisageaient. Aussi, c’est avec soulagement que je retourne à ma chaise, avec un soupire de circonstance. Je crois que je n’ai jamais été aussi nerveuse, ni aussi près d’une tête couronnée. La Reine Nymeria et le Roi Ronnel forment un véritable couple de contes de fées. Un jeune roi, une magnifique princesse venue d’un pays lointain, voilà qui pourrait être le début d’une merveilleuse histoire, qui ne demande qu’à être écrite. J’espère qu’elle ne vit pas trop mal d’être aussi loin de sa famille, entourée d’inconnus… J’imagine que c’est le destin de toute femme, et surtout des princesses. Mais quand même. C’est d’ailleurs une des raisons qui ont fait que je n’ai pas suivi Bill. Mais les circonstances étaient différentes. Même si ça me peine, Bill et moi n’avions pas d’avenir. Il est un fugitif, et moi une bâtarde. Comment aurait été notre vie ? Je l’ignore. Je regrette de ne pas avoir pris l’anneau qu’il m’a offert, mais cela aurait été du plus mauvais effet, surtout si Robb décide de profiter de la soirée pour me présenter à son père, comme si cela pouvait changer les choses.

Alors que les autres délégations viennent présenter leurs hommages, Oncle Daìn nous présente chacune des familles. Rougefort, Asher… Tout ce beau monde, toute cette noblesse m’impressionne. Heureusement, il en profite pour nous glisser quelques anecdotes sur les uns, des rumeurs sur les autres, chacun en prend pour son grade, avec humour. Seule la délégation Rougefort le laisse silencieux. En voyant Lord Rougefort, sa mâchoire se crispe. Il est visiblement nerveux, ce qui est rare pour un homme aussi jovial que mon oncle. Il sort de sa bourse une petite amulette en bois de barral cerclé d’argent. Je savais que Père n’appréciait pas la position de Lord Rougefort sur la croisade, mais Oncle Daìn, plus religieux, semble l’apprécier d’autant moins. J’espère juste que Thorin ne va pas envenimer la situation. Il peut être buté par moment. Il va devoir faire peur de tact, de diplomatie. Mais c’est justement pour ça que je suis là après tout. Ça ne va pas être facile, mais c’est le mieux que je puisse faire pour cette famille qui m’a acceptée malgré mon statut.

Alors que la soirée avance et que les hommages se multiplient, je me sens de plus en plus hors propos. Je n’ai pas l’impression d’être à la place ici, comme si j’appartenais à un autre monde, et c’est probablement le cas. Je prends pleinement conscience de la réalité de ma situation : face à tous ces êtres puissants, j’ai l’impression d’être bien inoffensive, désarmée. Je n’arrive pas à me détendre et profiter de cette fête que j’attendais pourtant avec beaucoup de joie. Ce voyage était peut-être une mauvaise idée. J’ai la sensation de ne rien avoir à faire ici. Me sentant comme oppressée, je profite de l’hilarité causée par une plaisanterie d’Oncle Daìn pour m’éclipser, m’éloignant de la foule.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Batarde de Lord Durin
Âge du Personnage: 17
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 21
Membre du mois : 0
Célébrité : Kaya Scodelario
Maison : Durin
Caractère : ♦ Humble ♦ Déséspérement romantique ♦ Optimiste ♦ Impressionnable ♦ Vive d’Esprit ♦ Espiégles ♦ Loyale ♦ ♦ craintive ♦Enjouée ♦Rêveuse ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Union de la Lionne et du Faucon › Mariage royal   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Union de la Lionne et du Faucon › Mariage royal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Comment régaler pour la prochaine réunion ?
» réunion rp...
» Famille, Amitié, Sang, bataille, réunion ... [PV mon Canard ( Titigre)]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Val & La Montagne :: Les Eyrié
-
Sauter vers: