AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Comme une flèche en plein coeur...|Lynara
MessageSujet: Comme une flèche en plein coeur...|Lynara   Dim 9 Juil - 20:36

La journée est déjà bien avancée alors que je rassemble mes flèches, la mine pensive. J'ai eu le droit à un peu de tranquillité aujourd'hui et dire que je l'ai appréciée est un doux euphémisme. Nous partons dans deux jours et la tension que je ressens à l'idée de ce voyage est tout sauf feinte. Je ne sais pas du tout ce qui nous attend et surtout, pourquoi envoyer Jeyne sur des terres ou la guerre fait rage. Enfin, les options qui se dessinent ne me plaisent guère alors, plutôt que de douter de l'intégrité de la Reine, je préfère me focaliser sur tout le coté pratique de cette équipée. Nous ne sommes qu'une poignée pour l'accompagner et pour ramener Nelya à bon port et j'avoue que ce n'est pas pour me rassurer, quand bien même nous sommes supposés être en paix avec tout le monde ou presque. Mais je me doute bien que c'est illusoire. J'inspire, lissant distraitement l'empennage de la flèche avant d'en encocher une et de tirer. Dans le mille. Et bien, au moins quelque chose que je maitrise. C'est toujours ça de pris.  

Je grimace à cette pensée avant d'en attraper une autre. Il n'y a personne, le jeune écuyer n'ayant pas demandé son reste quand je lui ai dit qu'il pouvait vaquer à ses occupations et que je m'occuperais de ranger quand j'aurais terminé. Au moins, je suis tranquille. Même si je guette l'arrivée de Lynara, à qui j'ai demandé de venir ici. Pour avoir l'occasion de lui parler avant mon départ. Pour lui dire certaines choses que je ne veux pas qu'elle apprenne par d'autres biais. Je ne l'ai pas vraiment évitée depuis que nous avons passé l'après-midi dans cette cabane mais nous avons été tous les deux pris par nos occupations. Mon mariage tout d'abord. Puis le sien. Lyman n'a guère apprécié quand je suis entré dans ses appartements pour lui dire qu'il était nécessaire de trouver un mari à la cousine de la Princesse. Je n'ai pas eu à dire grand-chose, difficile de ne pas comprendre ce qui s'était passé mais, comme toujours avec lui, nous nous sommes compris à mi-mots. Ma mine était visiblement suffisamment coupable pour qu'il ne songe pas à me faire la leçon et il n'a fallu que quelques semaines pour trouver le parti idéal. A nos yeux en tout cas. Quentyn est un de mes amis les plus proches et son retour a été vraiment providentiel, surtout pour lui qui avait à souffrir de l'humeur de son père pour qu'il se marie enfin. Dire que je n'ai pas aimé assister à leur mariage est un doux euphémisme mais j'ai fait bonne figure, buvant et riant avec les autres. Après tout, je n'avais que des raisons de me réjouir non ? Cela fait quelques jours à peine qu'ils sont mariés et, depuis, je n'ai eu le temps de croiser ni l'un ni l'autre. Ou je n'ai pas pris le temps de le faire, j'ai préféré ne pas vraiment me pencher sur le sujet.

J'inspire et j'encoche la flèche avant qu'un froissement de tissus n'attire mon attention. J'ai un bref regard quand je reconnais la silhouette de Lynara et je baisse mon arc, me fendant d'une légère révérence à son attention. "Lady Brax, c'est un plaisir de voir que vous avez répondu favorablement à mon invitation." Je laisse filer un silence avant de reprendre, d'un ton plus doux. "Je suis content de te voir." Seul à seule. Si j'ai toujours envie de la prendre dans mes bras, si rien n'a vraiment changé, je sais que je dois me tenir. Pour elle comme pour moi. Trop de mal pourrait être fait si nos errements venaient à nous rattraper maintenant que nous sommes tous deux mariés. Alors j'inspire avant de lui tendre mon arc, me faisant malicieux l'espace d'un instant. "Tu as déjà tiré à l'arc ? Tu veux essayer ?" Oui, je n'ai pas envie d'entrer immédiatement dans le vif du sujet. Profiter de sa présence quelques instants, plaisanter, me faire léger avec elle, voilà quelque chose que j'aimerais pouvoir faire. Pour arriver à construire quelque chose avec elle qui ne lui fasse pas honte, que nous pourrions apprécier tous les deux.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"


Dernière édition par Gareth Kenning le Mer 19 Juil - 11:28, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 953
Membre du mois : 39
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme une flèche en plein coeur...|Lynara   Dim 16 Juil - 23:41

Lynara avait l’impression que le temps avait été accéléré, depuis que… qu’elle avait fauté, dans les bras de Gareth. Elle avait à peine eu du temps pour elle, et l’agitation alentours avait quelque peu contribué à la distraire, des pensées néfastes qui l’empoisonnaient. Elle avait peut-être donné l’impression de rester de glace, mais l’agitation l’accaparait complètement, et c’était la seule façon qu’elle avait trouvé, pour ne pas succomber à la panique, ou à la fatigue immense qui menaçait de l’assaillir. Ça avait été une réelle épreuve, que d’affronter le mariage de Gareth, puis le sien, surtout en sachant ce qu’elle avait fait. Et si elle aurait voulu qu’ils restent, une part d’elle était soulagée que Gareth s’éloigne, même si Jeyne devait partir avec lui. Elle ne comprenait d’ailleurs pas que sa cousine soit amenée à aller au loin, alors que les routes n’étaient pas sûres. Elle adressait souvent ses prières aux Anciens Dieux, en son fort intérieur, pour qu’ils veillent sur elle, tout en sachant que son alliance avec les Brax rendait ces actes inappropriés, bien qu’elle peine à imaginer comment on pourrait le lui interdire. Elle avait même prié quelques fois les Sept, avec maladresse, incertaine de la façon dont elle s’adressait à eux, pour sa survie. Elle s’était plusieurs fois demandé si elle devait leur adresser des offrandes, et n’avait encore pas osé questionner qui que ce soit.

Elle avait réussi à contenir la panique qui l’assaillait, emportée par l’effervescence ambiante, utilisant toutes les tâches qui étaient les siennes avant le mariage comme une membrane la préservant de toutes les pensées déstabilisantes qui menaçaient de la submerger. Cela aurait été beaucoup plus facile, si Gareth n’avait pas établi ce rendez-vous, avant son départ. Elle ne pouvait l’en blâmer, malgré tout. N’avait-il pas essayé, à plusieurs reprises, de rompre ce lien qui existait entre eux ? Elle avait œuvré pour que ce ne soit pas le cas, et elle devait en payer les conséquences, aussi difficiles soient-elles. Pour elle comme pour lui, probablement. Elle ne parvenait pas à regretter, quoi qu’il en soit, malgré la honte qu’elle ressentait. Elle n’avait au moins pas à se dissimuler à son époux, malgré la difficulté qu’elle avait à accepter qu’il puisse ne pas la blâmer pour ça. Elle n’avait rien avoué de vive voix, mais il était loin d’être stupide, et comme elle protégeait ses secrets, il protégeait les siens. Elle l’espérait, et tentait de s’en convaincre, du moins.

Quentyn était en compagnie de son père, fort heureusement, alors qu’elle devait rejoindre Gareth. Elle ne voulait pas le provoquer inutilement, à fréquenter l’homme qu’elle aimait, alors qu’elle était sienne, maintenant. Elle aurait pu tomber beaucoup plus mal, avoir pour époux un homme possessif, brutal, violent, elle ne tenait pas à pousser sa chance. Même si elle ne pourrait cesser de fréquenter Gareth, elle était convaincue de ne rien faire de répréhensible. Elle s’y essaierait, du moins. Elle avait choisi une tenue qui rappelait la famille de son époux, par les légères touches de violet s’y trouvant, bien que le gris puisse aussi bien être celui des Karstark que celui des Brax. Elle l’avait faite confectionner dès que son mariage avait été arrêté, bien que l’association des deux maisons soient assez subtile. Elle était toutefois bien plus travaillée que celles dont elle avait l’habitude, dans le Nord, et ses mouvements manquaient de souplesse, de fluidité, alors qu’elle la portait. Une question d’habitude, probablement, et elle la portait pour la première fois.

Elle s’inclina comme elle le pouvait, avec une certaine raideur involontaire, provoquée par la gêne aussi bien que par sa robe, trop extravagante à ses yeux, avec ses volants. Le corset lui coupait quelque peu la respiration, mais elle s’en accommodait davantage que des pas minuscules qu’elle était obligée de faire. Cela lui avait pris une éternité, de se rendre au lieu de rendez-vous.

« Lord Kenning. Vous faites partie de la famille de ma cousine, maintenant, il est normal que nous apprenions à nous connaître davantage, n’est-ce pas ? » Elle avait parlé d’une voix assez élevée, pour les éventuels indiscrets, même si ses propres paroles lui arrachaient une certaine grimace.

Elle reprit d’une voix plus douce, moins audible. « Je suis contente que tu me l’aies demandé. » Cela se reproduirait-il ? Pas avant longtemps, leur départ était imminent, mais leur retour… Les Dieux seuls savaient quand il aurait lieu. Rapidement, elle l’espérait. Jeyne n’était pas en sécurité, sur les routes. Elle soupira un instant, avant de lever la tête pour regarder celui de Gareth. Elle lui demanderait, oui, de veiller sur sa cousine. De faire attention à lui. Mais pas tout de suite. Elle verrait ce qu’il lui voulait. Peut-être… lui faire ses adieux ? Lui dire qu’ils ne se verraient plus, hormis au sein de la Cour, quand ils ne pourraient y échapper ? Elle hésitait à lui demander comme il allait, mais il prit la parole avant elle.

« Jamais. Je… Je peux ? » Ils n’étaient pas réellement habitués, à voir de jeunes femmes s’essayer à cela, dans l’Ouest. Elle s’approcha malgré tout un peu plus, saisissant l’arc, et tirant sur la corde, pour voir. S’il était facile de la tendre. Elle le regarda un instant, lui demandant du regard comment elle devait réellement s’y prendre.


Le doute est une force. Une vrai belle force. Veille simplement qu'elle te pousse toujours en avant. © Pierre Bottero

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de Jeyne Stark
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
The sun of winter
Messages : 2803
Membre du mois : 93
Célébrité : Astrid Bergès Frisbey
Maison : Karstark
Caractère : Opportuniste, respectueuse, attentionnée, imprévisible
The sun of winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme une flèche en plein coeur...|Lynara   Mer 19 Juil - 13:11

Difficile de ne pas remarquer sa nouvelle tenue et de ne pas y voir les touches de violet, du nouveau blason de son mari. Je ne suis pas spécialement attentif à ce genre de choses mais là, c’est comme une évidence. Je ne sais si le message s’adresse à moi ou au reste de la cour et, au fond, je ne suis pas vraiment sûr de vouloir une réponse. Je réalise pourtant que j’aurais bien des choses à lui dire et que c’est probablement aussi pour ça que je lui ai demandé de venir. Je ne sais si je pourrais tout lui raconter ou si je devrais me contenter de lui annoncer certaines nouvelles mais je ne veux pas avoir à regretter quoi que ce soit si je devais ne pas revenir. Je sais pourtant que je dois garder une certaine distance je compte bien m’y tenir, quand bien même je n’ai pas envie de couper toute forme de relation avec Lynara. Je suppose qu’il va nous falloir trouver un certain équilibre et que mon départ aidera probablement à nous remettre les idées en place. C’est mon cas en tout cas. J’ai un bref sourire quand elle me rend mon salut avant de hocher la tête, la mine un rien pensive. "Il est vrai que j’ai tendance à oublier que je suis lié à la Princesse dorénavant. Voilà qui fait bien des changements en quelques semaines n’est-ce pas ?" J’ai un bref regard autour de nous avant de reprendre, d’un ton plus bas également mais sans pour autant me donner le sentiment de me cacher ou de tromper qui que ce soit, elle y compris. "Je ne me voyais pas partir sans prendre le temps de discuter un peu avec toi. Il y a… j’ai des choses à te dire et à savoir." J’inspire avant de reprendre, d’un ton presque malicieux. "Mais cette robe est très jolie en tout cas, quand bien même je n’ai guère l’habitude de te voir avec autant de… froufrous ? Quentyn a dû apprécier les couleurs…" Ma voix s’est faite plus douce à l’évocation de mon ami mais j’avoue ne pas être totalement à l’aise. Quand bien même lui aussi n’a pas dû être dupe, c’est un sujet que je ne risque pas d’aborder directement avec lui.

Je fronce les sourcils quand elle soupire, la fixant un instant, la mine interrogative. Je me demande si c’était vraiment le bon moment pour ce genre de conversation. Je devrais être revenu avant que la grossesse de Meg ne soit trop visible non ? Je ne sais dans combien de temps la Reine voudra l’annoncer mais celle de Jeyne devrait passer avant. Et c’est encore un secret. Je ferme les yeux un instant, me demandant combien de secrets vont encore flotter par ici et je chasse ces pensées avant de la fixer tandis qu’elle saisit l’arc. "Evidemment que tu peux, tant que tu évites de me tirer dessus. Promis, je ne dirais rien à personne, vu qu’il semblerait que ce ne soit pas convenable pour une jeune femme d’apprendre à se servir d’une arme. Pourtant, Nym’ se débrouillait très bien." Je me demande si elle continue toujours de s’entrainer, si elle va bien, si elle trouve sa place au sein de la Cour du Val. J’avoue, sa bonne humeur et son énergie me manquent, bien plus que je ne l’aurais cru. Et surtout au vu de ce que nous vivons. Et il me faut quelques secondes avant de tiquer que Lynara attend que je lui explique comment faire. "Ah oui… hum… déjà, essaie d’imiter mes gestes…" Je mime le mouvement pour tenir l’arc et la flèche et j’attends qu’elle s’exécute corrigeant doucement sa posture, effleurant à peine son coude ou encore son bras pour qu’elle se mette en position. "Il faut te concentrer sur ta cible et non la flèche, c’est le plus compliqué." Et je glisse l’empennage de la flèche entre ses doigts, essayant de la toucher le moins possible tout en continuant, d’un ton léger. "Quand j’étais enfant et que j’apprenais à tirer, c’était le plus compliqué. J’avais tendance à loucher sur la flèche et elle finissait immanquablement par finir au sol. Mais, une fois que j’ai fini par comprendre, il s’est avéré que j’étais plutôt doué. Bien plus qu’avec une épée en tout cas. Même Lyman n’a rien trouvé à y redire." Et, une fois que j’ai le sentiment qu’elle tient bien sa flèche, je me recule d’un pas, lui désignant la cible d’un mouvement du menton. Elle est plutôt loin et, avec la journée qui décline, autant dire que les conditions ne sont pas favorables. Mais ce n’est pas comme si c’était vraiment un entrainement.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 953
Membre du mois : 39
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Comme une flèche en plein coeur...|Lynara   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Comme une flèche en plein coeur...|Lynara
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Comme une flèche en plein vol [PV Jiro]
» Une flèche en plein coeur, et je meurs de nous survivre ♔ Avec Aiden
» Je suis libre, libre comme l'air. Ou presque, puisqu'un un petit bout de toi me reste. (Joos)
» En plein coeur d'Oryenna... [Terminé]
» Un regard perçant en plein coeur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc
-
Sauter vers: