AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier
MessageSujet: L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier    Dim 9 Juil - 18:09

Le regard rivé sur l'entrée sur Septuaire alors que le soleil, haut dans le ciel, indique que nous sommes bien au milieu de la journée, j'essaie de prendre une grande inspiration pour me donner ce courage qui commence à me manquer. Mais la présence d'un corset, serré à un point tel que je me demande si je pourrais encore vraiment respirer, se rappelle à moi, sans compter ces espèces de manches bouffantes, à la mode du Bief semblerait-il, qui entravent la plupart de mes mouvements. Je baisse un instant les yeux, grimaçant sur la mèche bouclée qui s'est détachée de la coiffure soigneusement élaborée avant de me demander à quel point je suis méconnaissable. Dire que je me sens déguisée est un doux euphémisme. Si j'avais déjà fait de nombreux efforts lors de ma première venue dans le Bief, ce n'était rien à comparé de la tenue que je dois porter aujourd'hui. Et autant dire que je n'apprécie guère d'être attifée de la sorte, surtout quand je sens le regard éberlué des nombreux curieux venus jeter un œil à cette union pour le moins atypique. Je ne saurais dire si elle était attendue ou pas et surtout, à quel point les paris avaient été lancés sur la fuite ou la disparition accidentelle de mon futur époux mais, dans le fond, je me moque de leur opinion.

Si je fais cela, si je me suis engoncée dans une tenue qui me donne envie d'exploser, c'est uniquement pour ce foutu Royaume. Pour nous assurer autant que possible un allié pour le moins hésitant, pour arriver enfin à quelque chose de concret et qui essaie de compenser les errements de mon frère. Car c'est bien de cela qu'il s'agit non ? Montrer au Bief que nous ne l'avons pas laissé, que nous sommes des alliés fiables, prêts à laisser se marier une Princesse à un simple noble. Certes, son influence grandissante n'y est pas pour rien mais d'aucun parlent volontiers de mésalliance, ce qui ne fera que s'aggraver quand ils sauront que, jusqu'à ce que Joren retrouve la raison, je suis devenue l'héritière d'Harren. Quand d'autres se demandent combien de temps cet époux-là tiendra. S'ils savaient qui il est réellement, je ne suis pas sure qu'ils le regarderaient toujours de la même façon. Mais qu'importe, tant que nous survivons tous les deux à la nuit de noces, nous aviserons bien par la suite de la nature de nos relations.

J'entends que l'on toussote à côtés de moi et je fusille la jeune femme du regard avant d'essayer de me composer un masque aussi neutre que possible. Et je commence à avancer, le menton relevé, le regard au loin alors que les murmures me suivent, pas après pas. Le fait que je marche seule aurait été un scandale qui ne m'aurait pas dérangé outre mesure, alors j'ai demandé au Capitaine Greyjoy de s'y atteler. Ce qu'il a fait de bonne grâce, non sans une petite pique, mais flatté tout de même de mon attention. C'est lui qui a posé le manteau sur mes épaules et qui tient mon bras avec une fermeté dont je pourrais presque lui être reconnaissante. Je sais ma robe bien longue et il me faut une concentration certaine pour ne pas trébucher. Autant dire que ce n'est pas vraiment une partie de plaisir et je n'ai qu'un bref regard sur le côté, devinant dans la foule la haute stature de certains fer-nés. Je reconnait le sourire de Yoren, qui a visiblement réussi à débarquer à terre mais que, de par son statut de bâtard je n'ai pu avoir à mes côtés, et je détourne rapidement les yeux avant d'accrocher le regard de Kyeran. Inutile de s'appesantir à ce propos. Il sait que ce qui se passe entre nous ne changer pas avec ce mariage, que cette union n'est là que dans un but politique, quand bien même je m'entends bien mieux que prévu avec mon futur époux.

Futur époux dont la silhouette se dessine devant moi. Je lui accorde un bref regard avant que mes yeux ne se perdent dans la contemplation des statues qui nous entourent. Chacune des branches des Sept y est représentée et, même si je n'ai jamais été portée sur la religion, je suis capable de reconnaitre chacune d'entre elle à mesure que mes pas résonnent sur les dalles et que le silence commence à se faire presque total. Comme si les gens retenaient leur respiration, guettant un faux-pas, une réaction inappropriée, que ce soit la mienne ou celle des capitaines fer-nés qui ont également été conviés à la cérémonie. Mais chacun sait qu'il doit tenir sa place, surtout s'il ne veut pas avoir à subir mon ire après cette journée. Je sens la pression sur mon bras se défaire alors que le Greyjoy s'incline devant moi, avec un respect qui m'arrache tout de même un sourire. Avant que je ne fige légèrement face au Grand Septon lui-même qui mène la cérémonie. Je ne l'écoute que d'une oreille, essayant surtout de respirer correctement et d'éviter de faire une syncope ce qui, pour la fille d'Harren, serait tout de même mal venu. Mais je l'écoute tout de même suffisamment pour souffler, d'un ton tranquille, lorsque je dois prendre la parole. "Par ce baiser, je vous engage mon amour et vous prends pour mon seigneur époux." Quelle expression ridicule, comme si un baiser pouvait réellement être gage de l'engagement de qui que ce soit. Mais je suppose que ce genre de discussions n'aurait pas vraiment lieu d'être en cet endroit. Et je me contente d'un bref sourire lorsque mon cher promis reprend, en écho à mes propres paroles. "Par ce baiser, je vous engage mon amour et vous prends pour ma dame épouse."

Et je suis alors des yeux le Grand Septon, armé de son cristal à sept faces qui reprend, d'une voix forte et claire, qui résonne dans tout le Septuaire. "En ces lieux, au regard des dieux et des hommes, je déclare solennellement que Manfred Hightower et Eren Hoare sont mari et femme, une seule chair, un seul cœur, une seule âme, à présent et pour jamais, et maudit soit qui se mettrait entre eux." Un seul cœur, une seule âme. Comme si c'était possible. Fort heureusement, je n'ai pas le temps de lever les yeux au ciel ou même d'y songer, qu'il est temps de sceller cette cérémonie par un baiser. Il est bref mais au moins, je n'ai pas un frisson de dégoût qui me parcoure l'échine, peut-être par sa brièveté justement. Enfin, qu'importe, ce n'est pas comme si mon opinion comptait vraiment pour cette partie de notre relation. Et je jette un bref regard au riche manteau brodé dont il me couvre les épaules, l'effleurant légèrement avant de le fixer, la mine curieuse de la façon dont vont se dérouler nos premiers échanges en tant que mari et femme.


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 2150
Membre du mois : 38
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier    Ven 14 Juil - 0:36

Ca y est. Je vais me marier. Sans la présence de ma sœur, ni celle de mon feu mon royal beau-frère, sans toute la cour, ni mes propres parents. Mariage de peu, mais j’ai tout fait pour qu’il ait malgré tout la plus grande portée symbolique qui soit. Déjà, j’avais fait mander le Grand Septon qui n’était qu’à quelques jours de mer de nous. Vu nos petits arrangements et nos facilités à tous deux, il ne pouvait qu’entendre ma requête... Au-delà de cela, j’avais fait réunir tous les officiers et tous les nobles de l’armée et de la flotte, dont j’étais d’ailleurs le commandant en titre, et bientôt à nouveau dans les faits. Il n’y avait pas tout le Bief à ces épousailles mais qu’importe, il y avait là l’essentiel de ce qui comptait dans cette partie du royaume, et la nécessité, voire l’urgence, d’épousailler la princesse du Conflans l’emportait sur le faste et le luxe… Que j’avais pourtant réquisitionnés également, autant que possible. L’avantage de la proximité avec la mer et le commerce de Villevieille, c’est qu’on dispose d’une farandole de mets et de produits frais. Autant de choses qui devaient manquer aux Météores, à une semaine de marche au nord. La chaleur, si loin au sud, est étouffante à cette heure. Bref. Je me fis tailler la barbe le matin même, coiffé avec soin. On me parfuma, avant de m’habiller de frais, avec le faste discret que j’affectionnais tant, arborant au côté Vigilance, dont j’avais retrouvé le poids réconfortant en revenant sur le théâtre des opérations.


Entouré d’une large escorte de jeunes chevaliers du Bief, je fends la foule des invités et des soldats présents jusque dans le septuaire, où comme le veut la tradition sous ces latitudes, j’attends la venue de la mariée. Avec impatience, je me délecte déjà de voir Eren Hoare, d’habitude tout de cuirs et d’acier, se parer des plus belles toilettes. Je suis déjà certain qu’on aura l’impression de voir une biche prise dans un piège à loups. Qu’est-ce qu’elle aura l’air gauche ! Mais je n’en doute pas, cela ne fera que la rendre plus belle encore, par contraste avec la crasse qu’elle épouse d’ordinaire. Lorsqu’elle fait son entrée, ça chuchote de partout. Et elle est belle, comme je l’imaginais. Mais pas gracieuse. Digne, toutefois. Fière. Elle n’est pas à l’aise dans cette tenue et personne ne saurait s’y tromper. Mais belle malgré tout, jamais elle n’avait à ce point ressemblé à une femme, et à une belle femme de surcroît. Mon sourire s’étire, plus large que jamais. Je me remets face au vieux pontife qui entame son discours. Puis, nous lâchons chacun notre tour les paroles rituelles. Par ce baiser… Je ricanerais presque alors que je dois soulever son voile pour le lui donner, ce baiser. Elle a le goût du sel et de l’acier, un goût dangereux.


Je la drape finalement de son manteau d’épousaille, et elle est mienne. Je lui murmure, alors qu’applaudissements et clameurs retentissent.



| Vous êtes véritablement ravissante, qui pu croire qu’il se cachait une si jolie fille sous ces austères pièces d’armure ? Me voilà donc un époux enthousiaste et impatient de découvrir qu’il y a une femme sous ce tissu. Je suis fort aise de vous voir vêtue du blanc virginal qui vous va si bien au teint… Allons, je vous tancerais plus tard, j’ai maintenant « toute » la vie pour le faire. |


Je lui présente mon bras et nous avançons au dehors, vers les chapiteaux qui abriteront le banquet. Nous finissons par arriver et la musique retentit. Cracheurs de feu, ours dressés, saltimbanques divers et variés entament leurs spectacle et déjà le vin coule à flots. Debout au milieu d’une tablée de mes officiers les plus importants, avec de son côté à elle leurs vis-à-vis fer-nés, je lui tends une coupe de vin.


| Détendez-vous, vous savez déjà ce que je suis, je vous promets que votre nuit de noces ne sera guère un supplice, croyez-moi. Pour vous en tout cas. | lançais je amusé, sous entendant que d’autres pourraient s’en plaindre.




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 381
Membre du mois : 5
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier    Mar 18 Juil - 12:55

A bien y regarder, je ne peux nier que mon futur époux soit dénué d’élégance ou de prestance. Pour un peu, je serais presque satisfaite d’être habillée de la sorte. Au moins, je ne fais pas trop désordre dans cette cérémonie savamment orchestrée. Cela ne m’empêche pas de regretter amèrement de ne pas avoir mon épée, à l’inverse du Hightower. Autant dire que je déteste me sentir à la merci du premier venu, incapable de me défendre. J’ai bien glissé une petite dague à mon mollet mais, au vu des froufrous de ma robe, je serais probablement morte avant de pouvoir l’atteindre. Et je me demande à quel point il a conscience de ma frustration ou, pire encore, à quel point il s’amuse du fait que je sois mal à l’aise dans cette tenue. Mais au moins, il joue le jeu, sans se faire narquois ou moqueur le temps que dure la cérémonie. J’en tire un certain réconfort, au moins prend-il les choses aussi sérieusement que moi, quand bien même j’ai un peu envie de lui faire ravaler ce large sourire qui flotte sur ses lèvres. Mais je prends sur moi, un peu plus longtemps. Que cette mascarade se termine et qu’ainsi, personne ne puisse douter de mon engagement envers les miens, quand bien même je donnerais cher pour être dans une auberge avec mes marins à boire et à festoyer loin de toute cette cérémonie. Et, si j’attendais la réaction de mon nouvel époux, autant dire que je ne suis pas déçue.

"Il est intéressant de voir à quel point il est difficile de déceler l’insulte du compliment venant de vous. Ne soyez pas trop enthousiaste, je m’en voudrais e vous voir vous tuer à la tâche. Surtout dès la première nuit, ce serait fâcheux." Et je continue de sourire face à cette foule qui nous applaudit, réprimant un bref frisson sans bien arriver à saisir pourquoi.  "Mais vous me voyez ravie de voir que ce que vous avez sous les yeux vous plait. Profitez-en de tout votre soûl, il est peu probable que cela se reproduise un jour. Enfin, à moins qu’il ne vous arrive un fâcheux accident." Je finis par prendre son bras, essayant d’occulter l’idée d’avoir à passer le reste de ma vie mariée avec lui. Et j’ai un bref regard appréciateur devant le spectacle que nous avons sous les yeux. Nous avons beau être en temps de guerre, visiblement, ils n’ont pas lésiné sur le faste de la cérémonie. Probablement pour montrer à tout le monde que le Bief a encore les moyens, ce dont personne ne doute. Sinon ce mariage n’aurait jamais eu lieu, ne nous leurrons pas. Nous n’avons pas besoin d’un allié dans le besoin.

Je me saisis de la coupe de vin, bien aise de ne plus avoir à me déplacer pour le moment et campée aussi bien que possible dans cette maudite robe qui visiblement a bien plus de succès que je ne l’aurais cru. J’avoue ne pas m’être regardée dans un miroir depuis que j’ai été apprêtée comme une poupée, je préfère ne pas avoir à me souvenir de ce genre de choses. J’arque tout de même un sourcil aux propos de mon cher époux donc, et je souffle à mi-voix dans sa direction. "Je suis aussi détendue que je peux l’être en étant attifée de la sorte. Je ne comprends pas que les femmes s’en accommodent à longueur de journée, j’ai déjà du mal à respirer convenablement. Quant au supplice… outre le fait que j’attends de voir, est-ce que je dois comprendre que cela va en être un pour vous ? Et à quel point dois-je m’en offusquer ?" A quel point je m’en moque ? A dire vrai, je ne saurais pas le dire. Une part de moi pourrait être vexée, j’avoue mais je suis déjà passée par là. Et je sais pertinemment ce que cela peut faire d’avoir à subir un époux qui ne sait pas ce qu’il fait. Gageons que celui-là sait faire autre chose que jouer avec les entrailles de ses amantes, sinon le temps va me paraitre long quand il faudra que je m’essaie à faire un héritier.


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 2150
Membre du mois : 38
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier    Ven 21 Juil - 13:46

Mon regard était rivé devant moi, j'admirais le paysage avec une certaine appréhension. Le soleil était déjà à son zénith, et nous n'étions toujours pas arrivé à destination. Nous étions partis avec hâte pour aller assister au mariage de mon frère Manfred avec Eren Hoare à Solfoyer. Nous sommes en retard et je le sais. Je tenais plus que tout à assister à la cérémonie afin de soutenir Manfred. Ce mariage avait été planifié en vitesse afin de garantir une alliance entre le royaume du Bief, et celui de Sel et du Roc, de Harren Le Noir. Mais je devais cependant me l'avouer, ce mariage me remplissait d'une certaine joie. Cet événement était un souffle d'air frais depuis la mort de Mern. Les Dieux seuls savent à quel point il me manque.

A mon arrivée devant le Septuaire un jeune chevalier m'annonçait la fin de la cérémonie. J'étais affreusement déçue d'avoir manqué cet cérémonie sacrée. Je m'en voulais de n'avoir pu y soutenir mon bien aimé frère. Le chevalier m'escorta jusqu'au banquet, ou festoyaient déjà les invités abrités par des chapiteaux. De la musique retentissait, et nombre de cracheurs de feu, d'ours dressés, et de saltimbanques divers et variés jouaient leurs spectacle pendant que le vin coulait à flots. Debout au milieu d’une tablée d'officiers je vis Manfred tendre une coupe de vin à sa jeune épouse. Eren me semblait mal à l'aide dans sa toilette. Je peux comprendre qu'il soit difficile pour elle de porter un corset à la place d'une armure. Sa robe était magnifique, ainsi que très longue, quoiqu'un peu trop dense en fioritures.

Un de mes garde s'avança pour fendre la foule pour me mener jusqu'à mon frère et ma belle-soeur. Lorsque j'arrivais enfin devant eux, je leur souris avec bonheur.

- ''Manfred mon frère, je suis venue pour te féliciter, j'espère que ton mariage sera heureux et prospère. Je suis navrée, je viens d'arriver depuis Hautjardin, j'aurais aimé pouvoir assisté à la cérémonie.''

J'étais heureuse de revoir mon frère. Il m'étais cher, et j'avais besoin de lui pour oublier mon chagrin. Je lui souhaitais le meilleur, espérant ne jamais le perdre à son tour dans une bataille. Je passais ma main sur son épaule, et lui souriais une nouvelle fois. Je reportais ensuite mon attention vers Eren, digne dans son éblouissante toilette. Je la saluais avant de lui sourire également.

- ''Eren, vous êtes magnifique. Je sais que ce n'est pas facile, mais j'espère que vous vous souviendrez de ce mariage comme l'une des plus belles journée de votre vie. Je vous ai ramené un cadeau, j'espère qu'il vous sera utile contre nos ennemis.''

Je fis signe à l'un de mes gardes de m'apporter un paquet soigneusement enrubannée, que je tendis à la mariée. Le paquet contenait une épée de bataille de très bonne facture que j'avais fait spécialement forgée. Sur le pommeau étaient représenté les armoiries Hoare et Hightower, tandis que la fusée et la garde brillaient d'un éclat dorée. Le tout étant décoré de petits détails tel des courbes feuillu, et des arabesques.




Dernière édition par Tricia Gardener le Lun 21 Aoû - 10:06, édité 2 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine Régente du Bief
Âge du Personnage: 28 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Our greatest glory is not in never falling, but in rising every time we fall.”
Messages : 43
Membre du mois : 8
Célébrité : Rebecca Ferguson
Maison : Gardener
Caractère : Réservée - Mesurée - Hédoniste - Séductrice - Secrète - Méfiante - Protectrice - Joueuse
“Our greatest glory is not in never falling, but in rising every time we fall.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier    Mar 25 Juil - 13:18

Ma femme est du genre à préférer porter l’acier que le tissu, peu importe sa facture. Qu’importe. Je n’épouse pas une reine de beauté, j’épouse la commandante de la Flotte de Fer et mieux encore, l’héritière directe d’Harren Hoare. Les corbeaux tous plus mauvais les uns que les autres nous sont parvenus du conflans et le fils se tourne contre le père, mais sans ménager sa soeur. Alors le père évince le fils et offre tout à mon épouse. Je ne suis plus seulement ministre et chef de la flotte du Bief, je suis aussi le futur Roi du Conflans par alliance. Ca change tout. Et sans un effort, sans intriguer. Ce jour ne saurait être plus parfait pour couronner cette union de principe autant que de raison. Je ne savais pas comment les choses allaient tourner, au nord, si le fils allait l’emporter sur le père, si les deux Hoare allaient continuer à se faire la guerre pour que l’Empire récolte les restes. Ce qui comptait à Westeros, c’était le droit des hommes et celui des dieux et dans les deux cas, je faisais irruption sur la scène comme un des nouveaux hommes forts du Conflans, sans rien y connaître. Je ne peux que souffler au creux de l’oreille de mon épouse...


| Mais enfin, ma douce. C’est vous désormais qui êtes à ma merci... |


En nous avançant vers le banquet et nos places d’honneur, je constate que mes ordres ont été scrupuleusement suivis. Nous ne sommes sans doute pas à la table d’Harrenhal ou de Peyredragon, mais le Bief se relève maintenant qu’il est uni contre les ennemis qu’il a été si facile de faire haïr. Je la taquine et me penche vers elle pour lui déposer un tendre baiser de défi sur le coin de sa chevelure ouvragée, la humant par la même occasion.


| Oh, vous avez réussi à vous débarrasser de cette odeur de sel marin. Grandiose ! J’apprécierais peut-être également, alors. |


Bien sûr, cette saillie ne voulait que la destabiliser, mais surtout la défier. Du mouvement attira mon regard et je vis des hommes portant le tabard Gardener fendre la foule dans notre direction. Mon coeur se figea de surprise, de surprise, de bonheur et de soulagement. J’accusais réception des félicitations de ma soeur la Reine avec un sourire de pur bonheur, presque enfantin, avant de glisser un genoux à terre.


| Votre Grâce m’honore de sa présence et de cette si douce surprise. Vous m’avez beaucoup manqué et je me faisais du souci pour vous, depuis les... Nouvelles... que nous avons reçues. Je ne savais pas que vous pourriez venir. Venez vous installer près de nous, je vais prendre mes dispositions... |


Je n’avais pas le droit de me laisser aller à des effusions, pas en public, pas à cause de l’étiquette. Mais sans bruit, j’ordonnais à voix basse aux serviteurs et aux officiers de faire décaler la rangée et de rajouter une table au bout, pour laisser double-place à la Reine. Je me retournais vers Tricia.


| C’est un magnifique présent, dont mon épouse euh, hum, saura faire bon usage. Quelles nouvelles d’Hautjardin, Majesté ? | lui demandais-je en l’invitant à s’installer près de mon épouse.




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 381
Membre du mois : 5
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier    Jeu 27 Juil - 10:29

Dans l'immédiat, je ne sais si je dois avoir envie de le tuer ou de rire devant les propos qu'il peut tenir. Bon, j'avoue, une part de moi a envie de lui trancher la gorge, de l'arracher avec mes dents en voyant l'aplomb dont il fait preuve et la façon dont il peut me chercher. Mais, d'un autre coté, cela implique qu'il devrait survivre au moins jusqu'à la nuit de noces, voir au-delà. Et, au moins, de m'agacer pour des choses aussi triviales qu'une robe trop serrée ou un mari trop sarcastique me fait oublier, l'espace d'un instant, les vrais problèmes et la façon dont les choses évoluent plus au nord. Je ne sais pas encore comment va évoluer la situation mais autant dire qu'elle m'agace au plus haut point. Et que j'en ai presque envie d'aller botter moi-même l'arrière-train princier de mon frère. Je me fige un instant quand je sens le souffle du bieffois sur ma nuque, avant de laisser filer un sourire à son attention. "Ne vous surestimez pas cher époux, vous pourriez avoir une mauvaise surprise en croyant m'avoir entre vos filets pour de bon." Ce qui, en cet instant précis, n'est pas si éloigné de la vérité. Mais il sait bien qu'une fois débarrassée de ces froufous, il ne pourra pas fanfaronner autant qu'il le veut.

Je le suis néanmoins jusqu'à la tablée, la tête haute, le menton relevée, comme si ma petite taille n'étais pas un handicap supplémentaire en cet instant même. Je ne veux pas avoir l'air fragile, je ne veux pas que certains puissent penser que je pourrais être domptée de la sorte. Mais ce n'est qu'un mauvais moment à passer. Demain, je pourrais redevenir moi-même. Ce soir même, si tout se passe. Dire qu'il me tarde d'y être, mais pas pour les raisons qui auraient poussé une jeune mariée à souhaiter en finir avec ce banquet, tout aussi faste et bien agencé soit-il. A son baiser sur ma tempe et sa remarque, je lève les yeux vers Manfred et je lui adresse mon plus beau sourire. Avant de souffler, dans un murmure que lui seul peut entendre. "Un jour, vous finirez noyé dans l'eau de mer. Et je me ferais un plaisir de tenir votre tête jusqu'à sentir la vie la quitter. Et je gage que j'apprécierais ce moment. Mais en attendant, honorez-moi comme il se doit cette nuit et je vous garantis que vous serez agréablement surpris."

Mon regard suit le sien alors qu'il y a du mouvement inhabituel. Et je me fige en voyant la Reine en personne s'avancer jusque nous. Je lui adresse un sourire surpris mais point forcé alors que le frère et la sœur savourent visiblement leurs retrouvailles. Je ne sais s'il tient autant à elle que je peux tenir à Yoren, mais, si c'est le cas, voilà qui donne une facette inédite du bieffois. Et un point faible pour le moins intéressant. Je lui rends son salut lorsqu'elle s'adresse à moi et je souffle, d'un ton que j'arrive à rendre presque aimable. "Votre Altesse est trop aimable de penser à mon bien-être. Et je gage que ce ne sera pas la plus belle journée de ma vie mais le commencement de biens d'autres journées encore plus agréables." Que le Dieu Noyé m'achève là, tout de suite. Par pitié. Mais, je vois son cadeau et j'avoue, la surprise me fige l'espace d'un instant lors que je défais le paquet. L'épée est magnifique, d'un excellent ouvrage et j'effleure le pommeau du bout des doigts, ne cherchant même pas à cacher le plaisir que j'ai à recevoir un tel cadeau. "Je vous remercie votre Altesse, voilà un cadeau qui me ressemble vraiment et dont je ferais le meilleur usage possible." Et, aux propos de mon époux, qui fait écho aux miennes, je suis la Reine des yeux, guettant la réponse quant aux nouvelles qu'elle peut avoir, oubliant même, l'espace d'un instant, la torture de ma tenue et de cette journée, alors que mes doigts effleurent la lame doucement et que je suis rassurée par son contact.


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 2150
Membre du mois : 38
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier    Lun 31 Juil - 15:38

Je savourais la surprise sur le visage de la mariée. Elle me semblait figée l'espace d'un instant lorsqu'elle dé fessait le paquet. Elle effleurait le pommeau du bout des doigts, et montrait le plaisir qu'elle avait à recevoir un tel cadeau. Je souriais à ses remerciements, et à ceux de mon cher frère. Je regardais un instant les tables êtres décalées sur ordre de Manfred, puis rejoignis le couple à table, m'installant aux côtés d'Eren. Manfred me demanda des nouvelles venant de Hautjardin, et Eren me sembla aussi intéressé que lui. Je savais que Manfred était toujours au courant de la moindre information circulant à la capitale, et ceux bien plus que moi. Cependant, je pouvais cette fois lui donner quelques nouvelles informations, qui je savais, intéresseraient aussi ma nouvelle belle-soeur. Je fis signe à l'un de mes chevaliers, qui m'apporta un sac fort bien fermer par des protections, et sangles. Je sortais de ce sac deux missives ainsi que deux papiers que je tendais ensuite à Manfred pour qu'il puisse les lire.

- ''J'ai reçu deux missives de la part de Joren Hoare. Il a demandé mon soutien diplomatique dans le Conflans. Joren m'a semblé pour le moins... en détresse. Il m'est difficile de l'imaginer dans cet état. Je t'ai recopié mes réponses sur les papiers. Il a écrit qu'il est prêt à se retirer et à disparaître comme celui que nous considérons comme un traître au sein du Bief… Il a également soutenu que Kevan étant l'héritier légitime.''

Ma dernière phrase se voulait plus discrète vis-à-vis des invités, pourtant une pointe d'agacement y était décelable. Je m'imaginais sans mal le désarroi que pouvait ressentir Eren vis-à-vis de la situation de son frère. Je ressentais une certaine émotion devant la situation de Joren, avec qui je m'étais lié par le passé durant quelques brefs moments. J'avais du mal à concevoir qu'il puisse être tombé si bas, fessant ainsi de sa soeur Eren, l'héritière. Je savais que Manfred allait certainement être ravie de lire cette nouvelle s'il n'était point encore au fait.




Dernière édition par Tricia Gardener le Sam 19 Aoû - 18:10, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine Régente du Bief
Âge du Personnage: 28 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Our greatest glory is not in never falling, but in rising every time we fall.”
Messages : 43
Membre du mois : 8
Célébrité : Rebecca Ferguson
Maison : Gardener
Caractère : Réservée - Mesurée - Hédoniste - Séductrice - Secrète - Méfiante - Protectrice - Joueuse
“Our greatest glory is not in never falling, but in rising every time we fall.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier    Jeu 3 Aoû - 14:22

L’arrivée de ma soeur changeait tout. Ce n’était pas la même chose, un banquet d’épousailles, qu’il se déroule en présence d’une reine ou bien simplement de deux altesses. Le protocole changeait, ainsi que certaines règles d’étiquette. Ce que je souhaitais maintenant, c’était retrouver suffisamment d’aplomb au niveau de l’organisation pour que personne ne puisse mumurer que la Reine fut mal reçue ou qu’au contraire, les autres invités aient pu être négligés de quelque façon que ce soit. L’équilibre était précaire dans ce genre d’occasions, et si je n’angoissais pas j’étais quand même nettement moins à l’aise d’un coup, bien que paradoxalement ravi. Cette merveilleuse surprise n’était pas une mauvaise chose, elle demandait simplement quelques petits efforts et arrangements, voilà tout. Je sens que ma propre épouse est surprise. Il est vrai que tout savoir sur ce qu’il se passe en mer, c’est bien plus son boulot que le nôtre, c’est l’évidence même. Il n’en reste pas moins que les probabilités n’étaient pas vraiment pour que nous nous retrouvions attablés de la sorte en nous levant ce matin ; ma soeur était sensée se trouver au diable. Très loin d’ici en tout cas, et dans une sécurité toute relative. Etait-ce parce qu’elle était justement en danger qu’elle avait accompli un périple aussi long ? Qu’importe, sa venue chasse les menaces mêlées d’une certaine passion que ma femme et moi échangeons désormais.


Mon épouse se fait discrète, pour une fois, alros que j’accueille Tricia. Elle n’a pas l’air trop bouleversée en tout cas par cette irruption surprenante mais non désagréable, et je gage que quelque part, Eren doit apprécier sa nouvelle belle-soeur, autrement elle n’aurait pas su faire suffisamment d’efforts pour le masquer. Quoiqu’il en soit, elle me surprend même en lançant une presque-mièvrerie politesse, que l’on attend de toutes les femmes lorsqu’elles viennent de se marier à quelqu’un. Je plaisante à propos d’Eren en jouant les embarrassés, mais aucune des deux ne semble le relever alors qu’Eren remercie Tricia. Tricia revint avec des informations qu’elle nous dévoila une fois à table. Je fis la moue, dégustant mon vin, mais elle qui me connaissait si bien savait que j’étouffais un coup de sang, un coup de rage. J’étais furieux de ces nouvelles. Je devais toutefois mesurer mes mots, car nous serons écoutés. Je m’essuie les lèvres.



| Il est vrai que nous avons subi les conséquences de ses décisions, et vous plus que tout autre, votre Majesté. Votre époux notre Roi... A fait les frais de l’inexpérience de Joren Hoare et de ses retournements stratégiques. Nous avons reçu des nouvelles de son père en parallèle. Il semblerait que le Prince ne soit frappé de folie et ne travaille à saper les efforts de l’Alliance contre l’Empire. Je crains qu’il ne faille pas tenir compte des remarques et attentes de ce forcené oublié des dieux, puisqu’à ce qu’on dit, il cherche à renverser son père. |


Le premier plat ffut apporté et j’en proposais le premier morceau à mon épouse, puis à ma soeur, ruminant la colère et la rage qui m’habitaient alors que ce fol continuait de nous mettre des bâtons dans les roues.




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 381
Membre du mois : 5
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier    Ven 18 Aoû - 19:36

Dire que j'appréhendais cette journée est un gros euphémisme. Et pourtant, malgré les commentaires de mon cher futur époux, les choses sont moins pires que je les avais imaginées. Probablement parce que ce que j'avais envisagé dépassait de loin ce que je subis actuellement. Cela n'en demeure pas moins désagréable mais j'arrive à mieux donner le change que je ne le supposais. Quand bien même la douceur qui émane de ma nouvelle belle-sœur me donne envie de hurler et je ne parle même pas du reste. Les plats délicats qui se dressent devant moi contrastent tellement de la vaisselle à laquelle je suis habitués de par ma vie en mer que je me demande à quel point tout ceci n'a pas été fait uniquement dans le but de me mettre mal à l'aise. Cela ne m'étonnerait pas de Manfred soit dit en passant et, l'espace d'un instant, je me demande à quel point il serait malvenu de finir veuve avant même la fin de notre nuit de noces. Pourtant, je garde le sourire, me fendant même de quelques paroles en direction de Tricia qui m'auraient déconcerté moi-même si j'étais en train de m'observer.

Je remarque pourtant qu'avec l'arrivée de la Reine, l'atmosphère a quelque peu changé. Elle a encore du poids parmi son peuple, beaucoup plus que je ne l'aurais supposé. Voilà qui a le mérite d'être intéressant et je l'écoute avec une attention non feinte quand elle répond sur la situation actuelle. Je me fige à ses propos, sentant mes mâchoires se contracter, même si je garde un sourire de façade. Ma main se crispe sur le pommeau de l'épée que l'on vient de m'offrir et je souffle, d'un ton si peu audible que son seul mon époux et sa sœur peuvent m'entendre. "Quel idiot. Comment peut-il oser demander le soutien de qui que ce soit après les propos qu'il a pu tenir ? Qu'il disparaisse et cesse de saper tout ce pourquoi nous œuvrons depuis des mois, des années même."

Quand au fait qu'il reconnaisse Kevan comme l'héritier légitime… je fixe Tricia, dont l'agacement est difficilement palpable mais bien présent. Quant à mon époux, je ne saurais le dire, Manfred ayant visiblement un don pour cacher ce qu'il peut bien ressentir. Je ne sais si cela m'arrange ou non. Cela le rend plus difficile à cerner mais, au moins, il peut avoir un coup d'avance lorsque c'est nécessaire. "Joren a toujours eu du ressenti face à notre père qu'il n'a pas su surmonter. En effet, il ne faut pas tenir compte de ce qu'il peut dire ou faire. Enfin, en tout cas, tant que cela ne nous impacte pas directement. Mon père saura faire ce qu'il faut pour remettre les choses en place, j'en suis persuadée."

Et je hoche la tête par réflexe quand Manfred me tend de quoi manger, non sans tenter de me rappeler tant bien que mal les us et coutumes concernant le début d'un banque de noces. Est-ce que je dois faire ou dire quelque chose de particulier ? Par tous les dieux, voilà qui m'agace presque autant que d'imaginer mon frère en train de clamer que Kevan est l'héritier légitime. Alors que je me suis fourrée dans ce pétrin pour justement l'aider à assoir sa position. Quel crétin. Je me rends à peine compte que j'ai planté mon couteau dans la viande et je soupire, desserrant mon étreinte avant de jeter un regard à Manfred, comme si j'attendais qu'il commence les hostilités, imaginant quels tourments je pourrais infliger à Joren si je l'avais face à moi.  


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 2150
Membre du mois : 38
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier    Sam 19 Aoû - 18:51

J'écoutais la réponse de mon frère concernant les deux missives de Joren Hoare. Je remarquais facilement que Manfred fessait une moue particulière en dégustant son vin. Je soupçonnais qu'il étouffait un un coup de colère. Après tout, une bonne partie de la missive était pour le moins déplaisante. Je le sentais furieux de ces nouvelles. Mais j'avais confiance en sa capacité à contrôler ses émotions et ses mots. Je l'observais s’essuyer les lèvres avant de me répondre.

- ''Feu notre roi, et mon époux me manque à chaque journée que les sept nous accordent. Mais nous ne devons pas vivre dans le passé, et j'ai décidé de ne pas m'attarder en veine colère sur cette tragique décision qui fût la sienne. Nous devons pour l'heure faire front commun et empêcher Joren de nuire à nos royaumes. Remercions les Dieu, et toi aussi mon cher Manfred, de nous avoir donné une héritière aussi forte que Eren. Pour sa maison, et pour la nôtre.''

Je voyais le crispement d'Eren, et je prenais un instant la main de Eren, que je serrais tendrement avant de lui sourire. J'étais très fière de pouvoir compter sur une femme si remarquable. J'écoutais Eren nous parler du ressentit de Joren envers leur père. Je savais bien qu'Harren réglerait cette histoire, mais à quel prix ? Combien de corps sans vie recouvriront les champs de batailles à cause de la rébellion de Joren ?

- ''J'en suis persuadé également. Et nous soutiendrons votre père du mieux possible. ''

Le premier plat était apporté et j'observais Manfred proposé le premier morceau à son épouse, puis m'en proposé le second. J'espérais sincèrement que le banquet se passerait sans encombres. Mais les caractères des deux mariés étaient leurs plus grands obstacles dans ce mariage. Je ne doutais cependant pas qu'ils puisent un jour finir par s'apprécier mutuellement, comme nous l'avons fait Mern et moi avant eux. Notre mariage me revenait en tête, ainsi que nos premiers mois ensemble. A l'époque, nous étions tellement gênés, et timides. Il m'avait fallu du temps avant d'arriver à dérider Mern. Je me surprenais à sourire de nostalgie en pensant à ses souvenirs. La paix régnait encore un peu, et je pouvais compter sur Mern même dans nos moments difficiles. L'art fût notre salut, il nous rapprocha. Peut-être que les plans de bataille et les batailles navales les rapprocheront ? Je récupérais dans le sac deux autres missives.

- ''Parlons de nouvelles moins... déplaisantes. J'ai reçu une missive de mon amie Myria Hoare, votre belle-soeur Eren. J'ai accepté sa demande, je prendrais son jeune fils Euron comme filleul à Hautjardin. J'en ai reçu une seconde de Dame Eléanora Potter, de l'Ouest. Je lui ai assuré notre soutien contre les spoliateurs et assassins de sa famille en échange d'une promesse commerciale et politique. Sa famille possédait une mine de fer dont le Bief est un important client.''

Je tendis les deux missives au couple. Je savais que finir avec deux missives moins déplaisantes nous permettrait de calmer nos esprits échauffés. Et rétablirait un peu de douceur avant leur nuit de noce.


avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine Régente du Bief
Âge du Personnage: 28 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Our greatest glory is not in never falling, but in rising every time we fall.”
Messages : 43
Membre du mois : 8
Célébrité : Rebecca Ferguson
Maison : Gardener
Caractère : Réservée - Mesurée - Hédoniste - Séductrice - Secrète - Méfiante - Protectrice - Joueuse
“Our greatest glory is not in never falling, but in rising every time we fall.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier    Dim 20 Aoû - 21:16

Ca n’avait jamais rien de facile que de devoir frontalement affronter les problèmes d’une famille aussi importante que la maison Hoare, car la distance ne représentait rien à l’échelle de ce royaume, à cet échelon de richesse, de gloire, de puissance. Ce qui touchait la famille de mon épouse était aussi ce qui nous toucherait tous à un moment ou à un autre. A nous de nous en prémunir, de prévoir autant que possible ce qu’il se passerait ensuite, quelle sera la meilleure moyenne d’utiliser ce qui nous arrivait pour en faire une arme. Ce n’était pas évident quand on lisait la situation stratégique des différents royaumes, de voir comment le Bief pourrait retirer un intérêt quelconque de tout ce qu’il se passait. Notre principal allié, aussi défaillant que cela… Ca n’était pas un mince danger que nous courrions. Il y avait des choses à en retirer, sans doute, mais cela passait au moins par l’élimination d’au moins un ou deux dangers potentiels. Depuis Hautjardin et la politique dornienne de non-invasion mais de pillage systématique, le peuple réclamait leur peau. Si je voulais la fonction suprême, je n’avais pas le choix. Je devais prendre garde en sus à la colère d’Eren. Je savais ce qu’elle était capable de faire, du moins j’en avais une idée relativement précise. Elle pestait, réservant ses commentaires peu élogieux pour ma sœur et moi-même.


| Je ne sais. Votre frère a toutefois gagné quelque crédit par sa campagne dans l’Orage, que l’on a dit assez brillante. Il a quand même été à la base de la chute du Roi-Guerrier le plus craint de notre temps, et a largement contribué au déclin militaire orageois, dont les carrés de piquiers et batteries d’arcs longs sont de plus en plus clairsemés… Bien qu’il ait ensuite décidé que la vie de notre Roi et notre Ost valait moins que ses propres plans. |


Je hochais la tête aux paroles de ma sœur. C’était son domaine ; briller en société. Elle n’avait jamais montré de talents particuliers pour la gestion du Royaume. Mern était avisé et se faisait conseiller par sa femme, bien sûr, mais je savais d’expérience que nos parents l’avait surtout formée à être belle et rayonner en toutes circonstances, complaire aux invités, gérer la maisonnée et ses relations. Elle était bonne à cela, sinon brillante. Moi en revanche, je n’avais jamais été que le rescapé monstrueux d’une maladie infantile dont les soins avaient trop coûté, non en or, mais sur ma propre âme. Ma sœur m’étonne en jouissant moins de la nourriture, des spiritueux et de la musique que déjà elle produisait papiers et missives. Je la rabrouais doucement, poliment, avec une pointe d’humour.


| Les affaires d’état ne sauraient attendre, Votre Grâce ? Ce soir j’ai une épouse à « aimer » et demain Dorne à faire tomber, après-demain l’Orage. Mais soit. |


De toute manière, Eren Hoare n’était pas connu pour son amour des discussions oisives. Eren Hightower, de fait. Seigneurs, j’avais fait rentrer une barbare dans la famille. Il allait falloir assumer, désormais.


| Lady Potter peut-elle nous apporter plus que les actuels propriétaires des mines ? Evitons de trop nous en mêler ; ce ne sont pas nos affaires et j’ai déjà eu grand mal à négocier un pacte de non-agression avec l’Ouest, lors de ma visite le mois dernier. Ils sont tâtillons sur leur politique intérieure, au Roc. Quant à la demande de la Princesse Myria c’est une bonne chose je pense d’accueillir ses fils, n’est-ce pas, ma dame ? | dis-je en coulant un regard vers Eren.


Précieuse monnaie d’échange que les héritiers d’Harren Hoare, n’est-ce pas ?




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 381
Membre du mois : 5
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier    Lun 21 Aoû - 11:55

Plus les minutes passent, plus l’attitude de la Reine du Bief me déstabilise. Oh, j’essaie de faire comme si de rien était et je suppose que, mis à part les rares personnes qui me connaissent réellement, je joue plutôt bien le jeu, mais sa douceur et sa sollicitude ont quelque chose qui me dérange profondément. J’aimerais qu’elle soit fausse, qu’elle joue un rôle mais j’ai le sentiment qu’il n’en est rien. Et c’est encore pire comme ça. Je la fixe, la mine curieuse, alors qu’elle remercie les Dieux pour ma présence. Vraiment ? "Il est vrai que vivre dans le passé n’apporte rien de bon. Il ne faut cependant pas oublier d’en tirer les leçons qui s’imposent." Je regarde sa main se poser sur la mienne, réussissant, sans savoir comment, à ne pas la repousser. Et je réponds à Manfred, avec un hochement de tête. «"Il a su se montrer habile lorsque la situation le demandait. Ce qui fait que je comprends encore moins ce qui a pu lui passer par la tête par la suite. Peut-être a-t-il été frappé de folie, allez savoir." J’inspire doucement quand sa sœur reprend la parole, le regard un peu perdu devant l’avalanche de plats que l’on commence à servir, me demandant vaguement si mon nouvel époux attend de moi que je brille également en société. J’espère pour lui que non, la déception sera grande. Mais il me donnait. Mieux que je l’aurais voulu soit dit en passant, même si nous partageons certains secrets qui devraient assurer un semblant d’équilibre à cette relation.

Je ne peux cependant m’empêcher d’esquisser un sourire lorsqu’il rétorque à sa sœur qui fait apparaitre des missives, même si je lève légèrement les yeux au ciel. "Une épouse à aimer. Je ne vous savais pas aussi romantique, mon cher mari." Et je pose une main sur la sienne, non sans garder mon couteau dans l’autre, tandis que le regard que je lui lance en a déjà effrayé plus d’un. Qu’il voit ça comme une menace ou un défi, peu m’importe. Tant qu’il n’oublie pas que je ne serais pas une gentille petite épouse docile. Sait-on jamais, avec ma tenue, il aurait pu se fourvoyer l’espace d’un instant. J’ai une moue aux échanges qui suivent, ne jetant qu’un bref regard aux missives, avant d’opiner du chef. "Je ne suis pas non plus très friande à l’idée d’intervenir dans la politique de l’Ouest. Pas sans avoir autant d’informations que possible. Quant à la venue d’Euron. Je suis bien évidemment ravie de savoir qu’il sera entre de bonnes mains. Et je pourrais m’assurer moi-même que tout se passe bien pour lui, ce sera encore plus pratique." Et mon regard accroche celui de Manfred, non sans que je n’esquisse un sourire. Considérer Euron comme un otage me déplairait fortement et je me doute qu’il en a parfaitement conscience.


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 2150
Membre du mois : 38
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier    Lun 21 Aoû - 18:30

Je hochais la tête à la réponse d'Eren, tirer les leçons du passé est important. C'était bien pour cela que je faisais tout mon possible pour devenir la Reine dont le Bief a tant besoin. L'éloge que mon frère fit envers Joren me semblait très juste. À cause de sa folie passagère, nous oublions facilement les exploits de Joren sur les champs de batailles.
Mon frère me rappelait doucement et poliment qu'il n'était plus temps de parler de toutes ces nouvelles. J'en convenais tout à fait. À mes yeux, mon frère était toujours le plus sage, il avait toujours un coup d'avance sur tout. Je lui enviais cette faculté, et je voulais tout faire pour ne pas le ralentir.

- " Tu as raison Manfred, je suis désolé de te ramener autant de nouvelles durant ton mariage. Tu sais... je m'en voudrais si je ne te fessais pas parvenir à temps une information... Mais tu as encore une longue soirée devant toi, je ne veux pas t'ennuyer davantage avec toute cette politique. "

Je fis ranger les missives dans leur sac d'origine par un de mes chevaliers. Je pris ensuite une gorgée de vin, que je savourais après tant de discussions. Je pouvais sentir une certaine tension émanant des deux mariés. Mais j'écoutais sagement leurs opinons vis-à-vis de l'Ouest. J'ochais la tête à leurs réponses. Je savais qu'il serait compliqué de faire quoi que ce soit avec l'Ouest. Mais la simple idée de faire une action juste et d'y gagner au change pour le Bief me donnait de l'espoir. Je n'avais pas besoin d'agir directement, tirer une ou deux ficelles en envoyant une note pouvait tout à fait rendre service à Dame Potter.

- '' L'Ouest est si fermé. Cependant, j'ai entendu que Nymeria Lannister allait épouser le fils aîné de la Reine Sharra Arryn, du Val. Peut-être que ce mariage ouvrira doucement le royaume de l'Ouest à ses voisins amicaux. Et Euron sera sans doute ravie de voir un visage familier avec vous Eren. J'espère avoir l'occasion de le mettre en lien avec le second fils de Sharra qui est un peu plus âgé. "


avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine Régente du Bief
Âge du Personnage: 28 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Our greatest glory is not in never falling, but in rising every time we fall.”
Messages : 43
Membre du mois : 8
Célébrité : Rebecca Ferguson
Maison : Gardener
Caractère : Réservée - Mesurée - Hédoniste - Séductrice - Secrète - Méfiante - Protectrice - Joueuse
“Our greatest glory is not in never falling, but in rising every time we fall.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier    Dim 27 Aoû - 10:53

Je sens bien que ma toute jeune épouse est un peu mal à l’aise. Depuis le tout début en fait, mais ce sentiment ne semble que s’accroître alors que le temps passait, maintenant qu’elle était non seulement princesse du Conflans mais aussi provisoire héritière de son père, et qu’elle se rapprochait elle-même du pouvoir bieffois, qu’incarnait encore ma sœur mais tout le monde autour de cette table, et bien au-delà, savait fort bien que cela devrait toucher un jour ou l’autre à son terme. Tricia n’avait jamais fait preuve de force comme une Jordane Lannister ou une Sharra Arryn, sans enfant et sans représentant de la maison Gardener à remarier, Kevan étant un traître, sa place était forcément conditionnée à la protection d’un haut seigneur du royaume. Et pour le moment, cela ne risquait pas d’arriver. Je savais bien que je faisais partie des quatre ou cinq nobles qui pouvaient se positionner pour hériter du royaume, mais si je le faisais trop tôt, je risquais de voir tous les autres prétendants s’allier contre moi. Eren conclue le volet de son frère ; il était évident qu’elle n’avait pas envie d’aborder le sujet outre mesure. Je m’essuyais la bouche après avoir grignoté un morceau de volaille aux cèpes.


| La folie… Peut être. Ou alors était-ce le poids des responsabilités qui était tout simplement trop lourd. Ce ne serait pas la première fois. | Je me tourne vers ma sœur. | Je ne vous tançais pas, votre grâce. Le Royaume est en guerre et menacé de toutes parts. Il y a des sujets urgents pour sa survie. |


Beaucoup voulaient ceindre une couronne mais bien peu en étaient capables au final. Il fallait la porter, et je ne parlais pas de l’acier, de l’or, du fer noir. Qu’importait au final la capacité à savoir la conquérir ; le plus important pour ne pas se retrouver grimé en dindon de la farce restait encore de pouvoir la conserver. Je dévoile un sourire presque carnassier à mon épouse lorsqu’elle me dit romantique et réplique presque aussitôt d’un ton badin.


| Oh, « aimer » dans cette expression recoupe une réalité plus prosaïque j’en ai bien peur. |


Bien sûr, vient la menace. Sa main dure et rugueuse, passée au sel et au bois de construction navale depuis des années, vient alors se caler sur la mienne, et c’est évident qu’elle a une poigne largement suffisante pour me résister, pour me tenir tête. Je soutiens le regard de défi de la princesse.


| Si vous belle-sœur adorée nous l’envoie, c’est peut-être aussi pour profiter des hauts apprentissages du Bief ? Je pourrais m’occuper de lui avec mon entourage de ministère ; tous ont été éduqués et cultivés à Villevieille, garants d’une sagesse et de connaissances qui dépassent l’entendement. Quant aux Arryn, nous pouvons essayer de créer des passerelles mais je crains qu’ils ne commencent à ne nous prendre au sérieux que s’ils constatent nos avancées et nos victoires, il reste beaucoup de travail à accomplir. |




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 381
Membre du mois : 5
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier    Mar 29 Aoû - 15:11

S’il m’est parfois difficile de comprendre comment se joue ce jeu des trônes, si j’ai du mal à en saisir les subtilités qui semblent grandement divertir mon tout nouvel époux, je me demande ce qu’il en pour Tricia. Sous ses airs de petite ingénue se cache peut-être une grande stratège pour autant que j’en sache. Après tout, les hommes du Bief lui ont prêté allégeance après la mort de son mari. Pour autant, cela ne veut peut-être rien dire mais je ne peux m’empêcher de l’observer avec une certaine curiosité. Je suis distraite de mes pensées un instant par les propos de Manfred et je fronce les sourcils, mon regard se perdant la contemplation du plat. « Possible. Je sais que nous avons toujours été tous les deux forts différents mais je pensais le comprendre. En partie tout du moins. » Je laisse filer un silence avant d’esquisser un sourire narquois à l’attention de la Reine. « Comme si la politique pouvait l’ennuyer. »

Et, à la répartie de mon cher mari, le sourire que je lui adresse doit être le parfait miroir du sien, à peu de choses près. Mon regard accroche le sien alors qu’il le soutient et je souffle, d’un ton à peine audible. « Je préfère de loin la réalité prosaïque à un romantisme mal placé. Nul besoin de vous inquiéter pour moi. » Je tapote doucement sa main non sans une nouvelle œillade de défi avant de reprendre le fil de la discussion. « Mon neveu aura fort à apprendre ici. Il y a d’excellents épéistes, bien meilleurs que certains maitres d’armes que j’ai pu croiser lors de ma jeunesse. Et je gage qu’il aura besoin d’apprendre la politique. Je suppose qu’il ne nous coûte rien de se rapprocher des Arryn non ? Qu’ils sachent que nous n’avons pas l’intention d’être ouvertement belliqueux à leur encontre s’ils ne s’allient pas aux mauvaises personnes. Ou quelque chose de plus diplomate, cela s’entend. »

Mon attention est alors accaparée par la venue devant notre table des capitaines fer-nés. Difficile de ne pas sentir le silence pesant qui gagne brusquement la salle mais je redresse le menton et je fixe le Greyjoy, la mine interrogative. Et il prend la parole, d’un ton fier qui ne laisse guère la place à la moindre réplique, quand bien même je ne suis pas sûre qu’ils respectent vraiment le protocole. Mais dans le fond, peu importe. « Nous venons rendre hommage à notre Commandante et Princesse. » D’un signe de la main, il fait venir sur notre table un petit coffre ouvrage et je me lève pour l’ouvrir, un rien curieuse, non sans souffler, dans un murmure audible uniquement par mon époux et sa sœur. « J’espère qu’il ne s’agit pas d’un butin de guerre pris à un noble bieffois. Mes hommes savent mettre l’ambiance lorsqu’ils le souhaitent. » Mais je reste interdite en ouvrant le coffre. Il s’agit là d’une réplique exacte de mon navire, avec une précision dans le détail qui me laisse bouche bée. Je relève alors les yeux en direction de mon capitaine qui ancre son regard dans le mien avant de souffler, d’un ton tranquille. « Pour que notre Commandante n’oublie jamais d’où elle vient. ». Il se décale alors d’un pas pour déposer devant Manfred ce qui s’avère être une ceinture d’apparat et un fourreau pour son épée dont le travail de précision n’a probablement rien à envier aux artisans du Bief. Et il reprend, toujours sur le même ton. « Pour le guerrier que nous avons appris à connaitre Lord Hightower. » Et il incline respectueusement la tête avant de reculer d’un pas et de s’incliner en direction de la Reine. J’ai un mince sourire et je hoche la tête à son attention, plus touchée que je ne le voudrais par la preuve de sa bonne foi. Mais, après tout, ils m’ont bien juré fidélité une nouvelle fois. A moi de ne pas les décevoir. Et j’ai un bref regard en direction de Manfred, curieuse de voir sa réaction.


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 2150
Membre du mois : 38
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier    Jeu 7 Sep - 15:17

Je grignotais un délicieux morceau de volaille aux cèpes en pensant à la futur arrivé du jeune Euron. Malgré le contexte de son départ pour Hautjardin, j'étais plus que ravie d'accueillir un enfant au palais. Euron serait pour moi un réconfort. Je n'avais pas abandonné l'idée d'avoir un jour des enfants à aimer, même s'ils ne seront point de Mern. Je choisis alors de clore le sujet pour laisser place à un autre.

- "Euron sera bien entouré. Que ce soit des meilleurs professeurs, ou de membres de sa famille. Il sera pour moi un rayon de soleil dans l'obscurité de notre époque.''

Je remarquais alors l'attention qu'Eren semblait porter à un groupe s’avançant devant notre table. Je reconnus ce que je pensais êtres des capitaines fer-nés. Je sentis le silence pesant qui gagnait les invités. J'observais Eren redresser le menton et fixer la mine interrogative le capitaine instigateur du mouvement. D’un signe de main, ce capitaine fit venir sur notre table un petit coffre ouvragé. Je souris à la remarque d'Eren sur le probable contenu du dis-coffre. Mais j'avais un sentiment de confiance, et je n'imaginais pas les fer-nés créer un incident diplomatique aujourd'hui. Et c'est lorsqu'elle ouvrit le coffre que je pus observer sa surprise vis-à-vis du contenu. Il s’agissait d’une formidable réplique d'un navire fer-né. Je ne savais pas quel navire en particulier, mais je savais qu'Eren pourrait m'éclairer par la suite.

Le capitaine se décalait alors d’un pas pour déposer devant mon frère ce qui s’avère être une ceinture d’apparat et un magnifique fourreau pour son épée. Il inclinait ensuite respectueusement la tête avant de reculer d’un pas et de s’incliner dans ma direction. Je lui rendais poliment en inclinant légèrement la tête avec un sourire. Je n'aurais jamais imaginé les fer-nés capables de tant de délicatesse. J'étais ravie et rassurée de voir que l'humanité n'était pas un trait rare parmi ce peuple. J'étais sincèrement et positivement touchée des cadeaux qu'ils venaient d'offrir à Eren et à mon frère, et de leurs efforts vis-à-vis du protocole. Je regardais les deux mariés comme le fessaient actuellement les autres invités. Le protocole voulait qu'Eren et Manfred soient les premiers à remercier leurs donateurs.

J'avouerai sans mal vouloir observer cette oeuvre plus en détails. Ce présent me semblait finement ouvragé, même s'il sonnait comme une légère note d'adieu à la mer à entendre le capitaine fer-né.


avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine Régente du Bief
Âge du Personnage: 28 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
“Our greatest glory is not in never falling, but in rising every time we fall.”
Messages : 43
Membre du mois : 8
Célébrité : Rebecca Ferguson
Maison : Gardener
Caractère : Réservée - Mesurée - Hédoniste - Séductrice - Secrète - Méfiante - Protectrice - Joueuse
“Our greatest glory is not in never falling, but in rising every time we fall.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier    

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
L'ambition sera notre écrin, le pouvoir notre anneau - mariage princier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» temporaire
» « O.K sera notre toujours » {feat. Allen}
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?
» L'homme est de retour ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Le Bief
-
Sauter vers: