AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Le combattant doit savoir laisser sa place au diplomate.
MessageSujet: Le combattant doit savoir laisser sa place au diplomate.   Lun 3 Juil - 14:32

Aujourd'hui j'avais une nouvelle mission à accomplir, une nouvelle tâche que m'avait confiée la Reine. Moins difficile de prime abord que celle qui consistait à débarrasser les montagnes de Rougefort des clans barbares, mais tout aussi importante. Aujourd'hui ce n'était pas le Lord combattant qu'on appelait mais le diplomate. En effet je devais accueillir Aleyna Tyrell, maison secondaire du Bief.

Ne pouvant me déplacer personnellement l'accueillir au port de Goeville, ayant d'autres obligations aux Eyriés, pour autant je lui avais envoyé une escorte digne de son rang chargée de la conduire jusqu'à la capitale du Val. Ici je lui offrirai tout ce que requérait les honneurs diplomatiques, repas, cadeaux, et une conversation des plus respectueuses que je souhaitais mettre à profit pour aborder un sujet en particulier.

Vérifiant les derniers préparatifs à son accueil, je me dirigeais dans les couloirs de la forteresse pour rejoindre la cour où était annoncée l'arrivée de l'escorte diplomatique. Pour la troisième voie j'ignorais ce que pourrait décider le Bief car son jeu d'alliances pèseraient assurément dans la balance quant à l'avenir.


Dame Tyrell, c'est un plaisir de vous accueillir en notre capitale du Val. La Reine m'a chargé de votre accueil ainsi que de vous transmettre ses salutations, elle est malheureusement pour l'heure en plein travail mais vous pourrez la rencontrer sous peu.

Votre voyage s'est bien passé?
lui demandai-je alors que le venais de lui prendre la main pour l'aider à descendre du chariot. Aide dont elle n'avait probablement pas besoin mais que la bienséance imposait, tout comme la révérence polie que je lui adressai ensuite de la tête. Après tout nous avions plus ou moins le même rang et statut au sein de nos royaumes respectifs.

Voulez-vous prendre un peu de repos avant tout? Si non je peux vous proposer de quoi vous sustenter un peu si vous le souhaitez. Nous aurons tout le temps d'échanger ensuite.

Il y avait bien des us et coutume en matière d'échanges diplomatiques mais chacun était en réalité libre d'agir selon sa convenance et le but recherché, tout comme le message qu'il voulait transmettre. Pour ma part je comptais bien communiquer mon espoir pour le Val, qui passait par cette idée d'union neutre.

Si vous voulez bien m'accompagner tandis que vos affaires seront conduites à votre chambre. lui dis-je après qu'elle eut fait son choix quant à la suite.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord et Conseiller du Royaume
Âge du Personnage: 40
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Le Val prévaut
Messages : 89
Membre du mois : 13
Célébrité : Sean Bean
Maison : Rougefort
Le Val prévaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le combattant doit savoir laisser sa place au diplomate.   Jeu 20 Juil - 23:10

A peine avait-elle mis pied à terre qu’on lui tendit un missive cachetée aux emblèmes du ministre, l’homme sans grande envergure la détaillait curieusement, visiblement impatient d’avoir des nouvelles du Bief, nouvelles qu’elle ne lui donnerait pas sur l’instant. Errassée de son voyage et parfaitement consciente de partir pour un nouveau périple elle se réserva la lecture pour un moment d’ennui sur le chemin. Elle qui rêvait de voyage et d’aventure, elle était servie plus que de raison. Le temps pluvieux cachait au loin les toits de la ville et offrait à l’océan une houle des plus vivaces. Cachée sous sa capuche tenue par des broches en argent, elle dû mettre en œuvre tout son équilibre pour rejoindre le carrosse qui l’attendait un peu plus aux abris.

C’est seulement dans ce lieu clos et silencieux qu’elle se défit de son couvre-chef pour inspecter l’homme de garde du val qui la conduirait vers son point de chute. Pas un son ne sortit de sa bouche, ses doigts encore gantés caressaient doucement le velours humide d’une sacoche de voyage qui ne l’avait quitté où elle avait mis avec précaution les notes et informations requises à son voyage. Il fallut près de trente minutes pour voir disparaître les rivages et qu’on doive allumer les lampes pour voir dans l’habitacle clos aux rideaux brisant le froid. L’homme, simple soldat, attendait toujours en silence qu’elle daigne lui accorder un mot, un signe pour parler. La noble naissance de la jeune femme en faisait-elle une personne à ne pas froisser et l’importance de sa visite une personne à chouailler ? En temps normal Aleyna détestait les convenances, les protocoles, elle aimait la simplicité, mais voilà ce jour n'était pas un temps comme les autres, elle avait quitté son royaume, la tête couverte et avait appris la mort du roi, la perte de nombreux hommes, avait craint pour les siens, avait croisé des rafiots dignes remplis de blessés et bien qu’encore préservée elle craignait d'ouvrir la missive et que Manny lui apprenne la mort d’un des siens ou pire, la perte de Hautjardin.

Son regard azur perdu dans le vague elle était à des lieux de son parcours, plus que jamais inquiète pour les siens. C’est aux prises d’une longue lutte qu’elle prit la parole, demandant des informations, partageant quelques banalités, avant d’enfin se détendre et briser le sceau. Les mots qu’elle y trouva n'offrirent pas plus de soulagement, juste la crainte de n’être à la hauteur des espoirs de celui qui lui avait fait autant confiance. Elle y apprit ses noces et son cœur se serra étonnamment de cette nouvelle. N’était-ce pourtant pas là la base de beaucoup d'alliances ? Elle ferma soigneusement la page pour la glisser en sécurité dans son sac de voyage et s’enquit du temps de voyage.

Au lendemain le temps s’était un peu découvert, le plaisir de pouvoir observer les paysages rendit vie à la jeune femme qui armée de toute sa curiosité questionnait le soldat sur les villages ou coutumes de son royaume.

« Dame Tyrell, c'est un plaisir de vous accueillir en notre capitale du Val. La Reine m'a chargé de votre accueil ainsi que de vous transmettre ses salutations, elle est malheureusement pour l'heure en plein travail mais vous pourrez la rencontrer sous peu. Votre voyage s'est bien passé? » Quand enfin le château fut en vue, elle ne ressentit aucune lassitude, une boule au ventre tout au mieux de crainte de n’avoir les épaules qu’imposent sa naissance. Mais une nouvelle fois elle donna parfaitement le change. C’est avec un regard vif, un sourire aimable, qu’elle gravit la distance entre l’homme chargé de la recevoir et le carrosse. Le saluant avec autant de convenances qu’il lui en offrait. « Voulez-vous prendre un peu de repos avant tout? Sinon je peux vous proposer de quoi vous sustenter un peu si vous le souhaitez. Nous aurons tout le temps d'échanger ensuite. » Attendant le bon moment pour converser tout en s’émerveillant de l’architecture des lieux.

« Je vous remercie Ser Rougefort, Votre compagnie en ce jour m'est aussi saillante, c’est la venue propre de votre noble reine, je serai des plus honorée si vous acceptiez avant de manger de me faire visiter le château, j’avoue de vous à moi que mes jambes manquent cruellement de mouvance entre le bateau et la carrosse et qu’un repas me serait bien agréable seulement si vous le partagez avec moi au terme de notre rencontre. »

Elle lui tendit doucement la main pour s’attacher à son bras, tel que le voulait l’usage et tacha de se rappeler soigneusement les armoiries de chaque famille vivant en ces lieux pour paraître des mieux instruites et surtout établir un climat propice à des ententes.

« Si je puis me permettre de prendre des nouvelles de vos enfants, si je ne m’abuse vous en avez avez trois, aurais-je l’honneur de les rencontrer ? » La question était des plus amicales, faite pour rapprocher et briser la distance, mais aussi pour lui faire comprendre que bien que jeune la lady Tyrell avait appris ses leçons et pris à cœur de connaître les familles qui prendraient le temps de la rencontrer.



Aleyna Tyrell
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Fille de l'intendant royal de la maison Gardiner
Âge du Personnage: 18 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Plus haut, plus fort
Messages : 672
Membre du mois : 5
Célébrité : Jenna Coleman
Maison : Tyrell
Caractère : ♦ Rancunière ♦ Loyale ♦ Bornée, ♦ Patiente ♦ Hardie ♦ Observatrice, ♦ Manipulatrice ♦ Intelligente ♦Bornée ♦ Courageuse ♦
Plus haut, plus fort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le combattant doit savoir laisser sa place au diplomate.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le voleur sachant voler doit savoir voler sans son MIGOUUUUU
» La Presse en Haïti doit prendre garde aux menaces de Michel Martelly
» Savoir laisser place à l'imprévu lorsqu'il se présente | Joyce
» Je ne peux pas le laisser partir
» Il est important de savoir laisser sa marque !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Val & La Montagne :: Les Eyrié
-
Sauter vers: