AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Laisse couler ton ire et prends moi dans tes bras
MessageSujet: Laisse couler ton ire et prends moi dans tes bras   Sam 1 Juil - 21:03

Tout allait vite. Beaucoup trop vite, même. Lynara se sentait dépassée, et presque perdue. Elle savait que c’était indispensable, mais tout s’était fait si rapidement… Dans quelques heures, elle serait mariée. Elle avait pu échanger avec son futur époux, son fiancé, et elle avait entièrement confiance en ce que Gareth lui avait confié à son sujet. Ne lui avait-il pas dit que c’était quelqu’un qui avait toute sa confiance, et qui saurait rendre sa vie agréable ? Mais était-ce seulement possible, alors même qu’elle ne partageait rien avec lui ? Elle espérait apprendre à le connaître et à l’apprécier, mais le futur l’effrayait plus qu’elle n’était prête à l’admettre.

Elle aurait souhaité en parler avec Jeyne, mais elle craignait sa réaction. Elle savait, bien sûr, les errements de sa cousine, et sa honte, plus qu’importante, d’avoir agi ainsi. Même si elle ne pouvait pas dire regretter réellement, bien qu’elle n’osait plus réellement se regarder dans un miroir, de peur de voir une marque révélant ce qu’elle avait fait. C’était une pensée, une superstition stupide, mais c’était plus fort qu’elle. Elle avait même vérifié, à la dérobée, si ce n’était pas le cas. Plusieurs fois. Un peu trop, peut-être.

Toujours est-il qu’elle ne pouvait pas repousser cette discussion avec Jeyne plus longtemps. Elle lui avait demandé de bénir son mariage, selon les anciens dieux, en privé. Elle devait se convertir, elle le savait, mais… cela lui tenait à cœur. Et elle ne pouvait demander cela qu’à Jeyne. Elle seule pourrait comprendre. Au-delà de ça, en tant que seule représentante de sa famille, elle se saisirait de la cape aux couleurs de son père, qu’elle abandonnerait. Qu’importe, que ce ne soit pas un homme ?

Lynara faisait malgré tout les cent pas, dans sa chambre, depuis que les essayages de sa robe avaient pris fin, et qu’elle ait congédié tout le monde. Elle savait qu’elle devait se rendre dans les appartements de sa cousine, mais c’était plus difficile qu’elle ne le pensait. Elle savait qu’elle serait un soutien pour elle, mais elle ne pardonnerait pas non plus ses erreurs – pas aussi facilement. N’est-ce pas ? Soupirant, pour se donner du courage, elle ouvrit et partit d’un pas décidé, hésitant moult fois à faire demi-tour, jusqu’à se trouver bêtement devant la chambre de Jeyne, sans rien faire. Ce fut l’apparition d’un domestique du palais, qui la décida à frapper, et à ouvrir légèrement la porte. Fort heureusement, la princesse du Nord et de l’Ouest était seule. Elle se serait confondu en excuses, si ça n’avait pas été le cas, et ne serait pas restée ni revenue.

« Jeyne ? As-tu… du temps à me consacrer ? »

Elle balbutiait, et sa gêne était palpable. Sa peur aussi, mais surtout de la journée et la nuit qui l’attendaient.


Le doute est une force. Une vrai belle force. Veille simplement qu'elle te pousse toujours en avant. © Pierre Bottero

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de Jeyne Stark
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
The sun of winter
Messages : 2810
Membre du mois : 99
Célébrité : Astrid Bergès Frisbey
Maison : Karstark
Caractère : Opportuniste, respectueuse, attentionnée, imprévisible
The sun of winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Laisse couler ton ire et prends moi dans tes bras   Mer 12 Juil - 16:57

Je tournai vivement la tête quand la porte s'ouvrit et qu'une voix chérie m'interpellait avec une hésitation qui me serrait le cœur. Je portait une robe simple encore. Je m'apprêterai plus tard. Il y avait encore quelques heures de battement. Quelques heures avant de voir ma cousine lier son destin à celui d'un inconnu. Parce qu'il ne fallait pas se mentir, le Brax était peut être un ami de longue date de Lyman et Gareth, il n'en était pas moins un inconnu pour nous qui ne l'avions pas côtoyé. Mais... Lynara récoltait ce qu'elle semait, non ? C'était injuste, mais nous autres, femmes, n'avions pas le droit à l'erreur malheureusement. Je l'avais prévenue. Maintes fois. Elle n'avait pas écouté. Les élans du cœur avaient été plus forts que la raison. Et le pire, c'est que je me sentais mal de l'en blâmer ou de la sermonner pour sa conduite inconséquente. Elle s'était comportée comme une enfant naïve. Elle avait joué avec le feu. Elle s'était brûlée. Et j'en voulais également à Gareth de ne pas avoir eu la force d'empêcher les choses d'arriver. Les hommes étaient tous les mêmes. Bien faibles face à l'appel de la chair. Mais il était le plus âgé, celui qui avait le plus d'expérience, il aurait du être en mesure de congédier Lynara et de l'empêcher de commettre l'irréparable.

Peut-être aurais-je du la renvoyer dans le Nord finalement. La forcer à s'éloigner de la tentation. J'avais eu le cœur trop tendre, je m'étais montée égoïste en souhaitant la garder auprès de moi alors que l'homme dont elle était éprise lui échappait et restait pourtant tout le temps sous ses yeux. Lynara m'avait conjurée de la garder avec moi, qu'elle serait heureuse ici malgré tout. Et j'avais voulu la croire, parce que j'étais heureuse quand elle était avec moi, que je la voulais à mes côtés... Idiote que j'étais.

Je me retournai donc vers elle alors qu'elle hésitait. Je savais qu'elle était penaude et qu'elle ne devait pas savoir comment aborder le sujet avec moi. Nous nous disions tout. Nous nous confiions tout. Mais parfois, la honte était plus forte que notre amitié, n'est-ce pas ?

« Entre Lyna. »

Ma voix était soigneusement neutre. J'étais en colère bien sûr. Contre elle, contre Gareth, contre moi. Contre ce destin qui lui échappait. Et en même temps, j'avais envie de la prendre dans mes bras et de la câliner en lui assurant que tout irait bien, même si je n'en savais rien. C'était terrifiant.

« Je t'écoute. »

Franchement, je le faisais violence pour garder un masque de neutralité et d'indifférence. Et cela ne devait pas être encourageant pour Lynara. Mais je voulais qu'elle comprenne que j'étais fâchée. Mes lèvres s'étaient pincées d'ailleurs. Qu'elle me déballe ce qu'elle avait sur le cœur. Je pourrai alors laisser s'exprimer ma nature et ma compassion à l'endroit de celle que je considère comme une sœur et dont la tristesse me poignarde le cœur.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1739
Membre du mois : 47
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Laisse couler ton ire et prends moi dans tes bras
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un long voyage jusque dans tes bras [Sarah - Terminé]
» J’aurai voulu te garder dans mes bras pour toujours mais l’éternité m’aurait paru trop courte. ▬ Caëlyn
» Prends vie dans les ténèbres, grandis dans la lumière - Galaad D'Artorie
» On n'avait pas un truc à faire ? (pv Nicolaï) [terminé]
» Echapatoire... (suite) [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc
-
Sauter vers: