AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Unforgettable PV Maedalyn Glover [Flashback]
MessageSujet: Unforgettable PV Maedalyn Glover [Flashback]   Jeu 29 Juin - 19:16

Unforgettable memory in the ValeAlessander x Maedalyn
Geoville. Une cité marchande prospère du Val d’Arryn, ce royaume aussi guerrier que diplomate dans lequel on ne peut espérer pénétrer sans le consentement local tant les portes sanglantes représentent un formidable rempart se dressant fièrement entre le reste du continent et les montagnes du nord est. Des montagnes aussi sublimes qu’inaccessibles à mes yeux de visiteur ébahi, écrasé par la magnificence brute des terres du royaume pouvant également être considéré comme le second grenier de Westeros bien qu’en vertu de la différence de topographie et de superficie de nos royaumes respectifs il soit logique que le Bief lui ravisse ce titre. Mais, le Val a d’autres atouts que l’on ne saurait décemment lui nier. Si, je me suis rendu dans ce royaume dont l’éloignement avec le mien est caractérisé par l’absence de frontières communes c’est en premier lieu parce que j’ai eu l’honneur d’ètre appelé à faire partie des nobles qui accompagneraient notre bon roi Mern au conclave réunissant les têtes couronnées du continent.

Je ne savais pas vraiment pourquoi mon bien aimé souverain m’avait choisi pour ce voyage car je ne l’avais rencontré personnellement qu’à une ou deux reprises lors de mon séjour à Hautjardin suite à mon année de repos après mon service dans l’armée permanente du royaume. J’ai eu beau me creuser les méninges encore et encore à Cendregué et au cours du voyage, avoir interrogé mon père de long en large et en travers afin qu’il puisse me donner une réponse satisfaisante à cet intérêt royal pour ma personne. Je n’étais pas parvenu à comprendre. Cette obsession du raisonnement était probablement stupide. J’aurais du me contenter de savourer cet insigne honneur accordé à ma personne à sa juste valeur et ressentir de la fierté à l’idée de me trouver ici dans le Val dans l’entourage du roi Mern mais mon côté cérébral me gâchait ce plaisir. Après tout le Bief comptait nombre de jeunes fils de maisons nobles et certaines autrement plus prestigieuses que la maison Ashford de Cendregué aussi mes interrogations étaient en partie fondées si on prenait les choses sous un angle rationalisée à l’extrême.

Cela n’avait au fond aucune espèce d’importance. Le roi avait choisi. Et lorsque le roi choisissait ou parlait cela avait force de loi aussi j’avais cessé de me tourmenter. Peut être que Mern savait que j’étais un digne fils du Bief entièrement dévoué à la cause du royaume et uniquement à celle du royaume là ou mon rang social avait tendance à se perdre en ambitions en tout genre. Ambitions d’un poste précis, ambitions d’un mariage précis, ambitions d’une élévation ou d’une fortune. L’ambition était une bonne chose au demeurant, une très bonne chose même mais un excès d’ambition était quelque chose de néfaste. Pour ma part, l’ambition de mon lord et pater me suffisait amplement. J’étais en la matière son plus précieux outil, son reflet plein de vigueur et de fougue de la jeunesse. Mais assez évoquer les raisons de ma présence ici. Lorsque j’avais appris qu’un tournoi gigantesque aurait lieu pour le quatorzième anniversaire du prince Ronnel Arryn je n’avais pas hésité une seule seconde avant de m’y inscrire avec l’aval du roi qui ne voyait aucun inconvénient à ce que son escorte de nobles s’adonne à ce passe-temps martial très réputé dans notre royaume. Pour l’heure, nous venions d’arriver il y a quelques jours à peine aussi je n’avais pas encore eu l’occasion de jouter mais je devrais pouvoir le faire dès le lendemain.

Ma réputation de jouteur était bien modeste en dehors du royaume mais n’était pas anodine dans les frontières de ma nation de naissance. J’aimais jouter, j’avais toujours aimé cela. Certains royaumes méprisaient ce simulacre de guerre notamment le nord et surtout le nord car pour eux qui se battaient continuellement face aux menaces émanant du nord du mur se battre ainsi avait probablement tout d’un jeu insouciant assez pathétique. Je mettais également cette opinion sur le compte de l’absence de chevalerie dans leurs austères contrées glaciales. La joute était un art dans le Bief. Un art que j’affectionnais notamment parce que j’adorais les chevaux et adorais monter. La perspective d’affronter des adversaires de renom des quatre coins du continent m’emplissait d’aise et d’impatience. Quoi qu’il en soit, pendant que les puissants de ce monde débattent et s’adonnent à leurs négociations aussi après qu’acharnés qui détermineront l’avenir de milliers de personnes je me promène dans les larges rues de la ville portuaire d’un pas nonchalant. Mon épée au côté signalant mon rang j’ai dédaigné les deux hommes d’armes de ma maison me servant d’escorte personnelle afin de jouir d’une liberté sans équivalent.

Ainsi, je peux me fondre dans la masse des badauds comme un individu ordinaire, admirer les étalages des marchands, passer de longs instants paisibles à contempler les flots depuis un poste d’observation dégagé et solitaire, savourer la vue d’armes finement ouvragés de poignards au ghiavarina. Je parcours une place marchande relativement bondée à la recherche de divers cadeaux pour mes frères, mes sœurs, mater et pater ainsi que mes cousins et mon oncle sans oublier une attention pour Rohanne. Ma fiancée me manque autant que ma Coquelle natale et le parfum des fleurs de ma région. Si, je suis quelqu’un de curieux particulièrement avide de découvertes sur les autres royaumes du continent qu’il s’agisse de culture, de géographie, de senteurs, de saveurs et de bien d’autres choses je n’en reste pas moins un fidèle amoureux de son pays qui reviendra toujours vers son foyer et le trouvera toujours bien plus attirant que n’importe quelle autre destination. Je me fais la réflexion que j’aurais mieux fait d’emmener Steffon et Daeren avec moi ne serait-ce que pour qu’il m’aide à porter mes achats car je doute de courir le moindre danger ici.

Et si jamais je venais à en rencontrer un ma maîtrise de l’épée devrait suffire à m’éviter une mort dénuée de sens. Quittant l’un des nombreux marchés de la ville, je m’enfonce dans le dédale des rues de la ville en espérant retrouver mon chemin vers la forteresse seigneuriale locale. Je me fige pourtant au moment où cri retentissant m’interpelle. Un cri de femme. Un cri de détresse à n’en point douter. Je porte la main à mon fourreau et en dégaine mon arme moins lourde que mon épée de bataille mais tout aussi létale en cas de besoin avant de foncer vers ce que j’estime être la localisation de cette échauffourée. Je ne perds pas mon temps à m’interroger sur ma réaction en tout point semblable à l’idéal chevaleresque Bieffois car c’est ce que me dicte mon instinct. C’est la chose la plus juste à faire. Les vœux que j’ai prononcé lors de mon adoubement des années plus tôt sont encore bien ancrés dans ma mémoire. Plus vite Alessander. Plus vite. Plus vite. Ces ruelles m’embrouillent. Je cours à toute allure l’épée à la main sous les regards ahuris des Valois.
© YOU_COMPLETE_MESS



       

   
« Our sun shines bright »
© .bizzle
   

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Alessander Ashford, héritier de Cendregué
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Dark times call for dark choices but our sun shall shine
Messages : 305
Membre du mois : 20
Célébrité : Max Irons
Maison : Ashford
Dark times call for dark choices but our sun shall shine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Unforgettable PV Maedalyn Glover [Flashback]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» RP flashback en 1623
» [Flashback] Les cicatrices d’un passé douloureux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Val & La Montagne :: Goeville
-
Sauter vers: