AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Les retrouvailles en temps de guerre sont souvent les meilleurs moments. [Jeyne]
MessageSujet: Les retrouvailles en temps de guerre sont souvent les meilleurs moments. [Jeyne]   Mar 27 Juin - 12:46

N'avait-il pas espéré de la revoir ? Avait-il cru même un jour que cela serait possible ? Cela ne faisait que quelques mois qu'ils étaient loin l'un de l'autre et pourtant. Pourtant, il avait l'impression que cela faisait une éternité qu'ils étaient séparés. Il se souvenait encore, comme si c'était hier, de leur dernière conversation dans le secret de ses appartements privatifs. Il se souvenait de l'avoir prise dans ses bras, de l'avoir serré fort, terriblement fort, avant de se retirer sans un mot. Non il n'aurait pas le courage de parler, il ne pouvait pas accepter de la perdre, elle était son tout, elle était une partie de lui, une partie de son cœur, de son âme et de sa conscience. Il s'était alors demandé ce qu'il allait advenir de lui une fois qu'elle serait partie. Du plus loin que Jon arrivait à retourner à ses souvenirs, ils avaient toujours fonctionné comme un duo, comme des jumeaux alors que deux années les séparaient. On dit qu'un homme puissant, ne peut se construire réellement sans avoir une femme forte à ses côtés. Beaucoup des plus valeureux chevaliers pourraient faire croire à tous qu'aucune femme ne pouvait tenir ce rôle là à leur côté, pas même leur mère sans qui ils n'auraient pas vu le jour, sans qui ils n'auraient pu survivre, tétant le sein de leur mère, la vie dépendante de cet appendice de cher. Cependant, Jon était honnête avec lui, et avec son plus proche entourage. Sa mère avait été longtemps celle qui l'avait guidé sous son regard bienveillant. Malheureusement, les Dieux avaient décidé de la ramener auprès d'eux alors qu'il n'avait que douze ans. Jeyne et Jon s'étaient soutenus pendant cette épreuve, cela les avaient rapprochés plus encore.

La nouvelle lui était parvenue rapidement, emplissant d'effroi Jon. Il n'avait pas été mis au courant de sa venue, et il avait été surpris d'apprendre qu'elle était en chemin pour rejoindre les forces armées de cet empire tout nouvellement créé. Cependant, quand il avait su que le convoi avait été attaqué, il avait craint pour sa vie. Il était parti aussi vite que possible et aussi vite qu'il avait pu en avoir l'autorisation pour rejoindre Haye-Pierre, sa garde rapprochée auprès de lui, plus vigilant que jamais au risque de voir une autre tranche de la population du Conflans se rebeller contre ceux qu'ils considéraient toujours comme leurs ennemis. Il était arrivé en toute fin d'après-midi. On lui avait indiqué que la princesse de l'Ouest se reposait actuellement, et il avait demandé à une des personnes de sa compagnie, s'il lui serait possible d'organiser une rencontre avec sa sœur et il lui fut accorder qu'ils souperaient ensemble le soir-même. Il s'était installé à Haye-Pierre plutôt sobrement, ne sachant réellement s'il allait rester longtemps en ville ou s'il lui faudrait repartir. L'attaque du convoi transportant les gens des Terres de l'Ouest et la famille du nouveau roi du Conflans libre, Lyham Tully, ne manquait pas de rappeler à chacun que la guerre n'était pas finie et que le peuple ne se soumettrait pas aussi facilement que chacun dans le camp adverse pouvait l'espérer. Il avait appris alors que sa « fiancée » se trouvait dans cet équipage, même s'il ne manquerait pas de prendre des nouvelles de cette dernière, c'était avant tout pour sa sœur qu'il s'inquiétait. Qu'est-ce que Jeyne pouvait bien faire ici ? Prendre autant de risque pour venir à la rencontre des armées de Peyredragon, du Nord, ou de l'Empire à présent.

Il se dirigea vers la tente réservée à l'usage personnelle de la future reine des Terres de l'Ouest et il demanda à ce qu'on l'annonce auprès d'elle. Après quelques instants d'attente, on le fit entrer et il sentit son cœur se réchauffer rien que de la voir présente, face à lui. « Jeyne ! »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 1035
Membre du mois : 36
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les retrouvailles en temps de guerre sont souvent les meilleurs moments. [Jeyne]   Mer 12 Juil - 16:06

J'avais envie de pleurer.

Et de rire.

Un grand sourire se dessina sur mes lèvres en voyant Jon entrer dans la tente. Ce n'était pas vraiment une surprise alors qu'il s'était fait annoncer auprès de moi juste avant. Évidemment, j'avais donné mon accord, me mettant à trépigner d'impatience. Mais dés lors que je le vis, que j'entendis sa voix grave et si familière, je n'y tins plus et me jetai dans ses bras en pleurant. Ah elle avait fière allure la princesse de l'Ouest, n'est-ce pas ? Mais là, je n'étais pas la princesse du Nord et de l'Ouest et il n'était pas le Roi du Nord... Bon sang, le Roi du Nord... Mon frère était devenu le roi alors que mon père lui avait laissé le royaume du Nord pour devenir empereur. Il était roi et pourtant, il devait s'incliner devant son père et sa belle-mère. Comme je le devrais également si cette folie allait au bout de ses ambitions.

« Oh Jon, tu m'as tellement manqué, si tu savais ! »

Mais c'était idiot. Parce qu'il savait exactement ce que je ressentais. Il devait ressentir la même chose. Nos adieux avaient été déchirants difficiles. Nous ne savions pas alors quand nous nous retrouverions. Cela se passa plus tôt que prévu, fort heureusement, quand bien même les circonstances n'étaient pas franchement idéales. Mais rien que pour cela, ce voyage en valait la peine. Les risques n'étaient rien. Rien que parce que je pouvais revoir les miens, j'avais accepté avec joie de parcourir les routes pour m'acquitter de la mission confiée par la reine Jordane.

J'embrassai mon frère chaleureusement, mes lèvres irritées par la rudesse de sa barbe, puis je m'écartai pour prendre son visage entre mes mains, pour en dessiner les reliefs, comme gravant ses traits dans ma mémoire. Il avait changé au cour des derniers mois. Il s'était endurci avec la guerre. Il s'était étoffé. Il s'était affirmé également. Je le trouvais plus assuré que lors de notre dernier entretien. Il avait mené des hommes, il avait combattu, il avait gagné, il était toujours vivant. Il gagnait en respect. Et en autorité. Et désormais, il était leur roi, succédant à Torrhen Stark. Une lourde charge, je le savais. Un défi. Dont il saurait s'acquitter.

« Tu es comme ton père tu sais ? Les temps de guerre te conviennent. »

Vraiment. Je lisais la joie dans ses yeux noirs, mais également l'inquiétude et je me mis à rire et à essuyer mes larmes.

« Je vais bien, ne t'en fais pas. Pas besoin de nous appesantir là dessus, vraiment ! Viens, assois-toi, je veux tout savoir, nous avons des mois à rattraper ! Comment te portes-tu ? Comment te sens-tu dans la peau du jeune Roi du Nord ? Tu as l'air plus mûr, tu sais ? Tu as l'âme d'un chef, je l'ai toujours dit, mais on dirait que tu commences à t'en apercevoir. »

Comme je l'avais dit des mois auparavant, nous autres, Stark, nous épanouissions dans l'adversité. Cela n'avait jamais été aussi vrai.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1900
Membre du mois : 20
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les retrouvailles en temps de guerre sont souvent les meilleurs moments. [Jeyne]   Mer 19 Juil - 18:00

La voir était un soulagement qu'il ne pouvait même pas expliquer, il se sentait fébrile, tout son corps était presque à trembler tellement la sensation était forte. Après tous ses mois, elle était là, enfin avec lui, plus belle que jamais, malgré le voyage quelque peu problématique et la situation qu'il savait compliquer dans les Terres de l'Ouest, du premier coup d'œil, elle donnait l'impression d'aller bien, elle rayonnait même et cela éloignait pour quelques temps, les doutes qui avaient gagné son esprit depuis bien des mois. Il n'avait eu aucune nouvelle d'elle, il n'en avait d'ailleurs pas plus de sa cousine Lynara comme s'ils avaient définitivement tourné la page, que le Nord faisait partie d'un passé révolu et qu'elles ne voulaient pas forcément continuer à entretenir des liens avec ceux qui pourtant avaient fait partie de leur entourage proche. Des heures, des jours, des nuits qu'ils avaient passés à parler ou à partager des moments d'amusement, malgré la rudesse qui régnait dans le nord. Le destin avait voulu que Jeyne épouse le prince héritier de l'Ouest, emmenant par la même occasion Lyana avec elle en tant que dame de compagnie. Lui de son côté avait dû faire face à la guerre, à peine un mois, peut être même moins après la célébration des noces à Winterfell, Jon avait du prendre la route pour le Conflans, se coupant du monde le temps de son voyage en terre hostile, mettant deux mois entier pour pouvoir rejoindre son père et ainsi avoir des nouvelles de ses proches.

La situation de Jeyne dans les Terres de l'Ouest l'avait toujours inquiété. Il connaissait les troubles qui existaient là-bas, il savait parfaitement que la famille régnante pouvait facilement être la cible d'attaque et il avait eu peur que la louve qui n'était lionne que par alliance soit au centre d'une quelconque révolte contre le pouvoir centrale. Malgré tout, après tout ce temps, après tous les accidents de la vie qui auraient pu les séparer jusque dans la mort, elle était là en face de lui. Il la rattrapa, et la plaqua avec un manque de douceur certain contre son torse. Il caressa tendrement ses cheveux, embrassant son front alors qu'il sentait les larmes coulées sur la peau douce de sa sœur. « Ah mon avis, tu m'as manqué autant que j'ai pu te manquer. C'est un tel bonheur de te revoir tu n'imagines même pas … » Il se retint de parler de l'inquiétude qui avait été la sienne, il n'en avait pas besoin avec Jeyne. Tout était tellement plus simple avec elle, il n'avait pas besoin d'exprimer ses sentiments, elle les comprenait dans un simple geste, dans un simple regard. Elle finit par prendre son visage entre ses mains et il se sentit à nouveau un petit garçon comme quand leur mère l'observait à la loupe, riant de voir les premiers poils d'une barbe naissante s'affichant sur son visage de petit garçon. Alors, elle lui disait qu'il ressemblait de plus en plus à son père et Jon ne put se retenir de rire en entendant Jeyne faire la même comparaison. « Tu ne m'en voudras pas d'espérer, cependant, à l'égard de notre père de ne pas passer les quinze prochaines années à faire la guerre dans les Sept Royaumes de Westeros. »

Jon recula quelque peu pour pouvoir la laisser respirer un peu, après tout elle avait eu une rude journée et elle était sans doute fatiguée, elle n'avait pas besoin d'avoir un frère ultra-protectur en plus de cela sur le dos. Il prit sa main dans la sienne et l'emmena s'asseoir côte à côte avant de relâcher un peu la pression entre ses doigts. Il la fixa un moment en silence. « Je me porte bien, je n'ai pas à me plaindre, j'ai réussi à traverser le Nord du Conflans sans perdre un seul de mes hommes, l'ennemi ne s'est pas mis en travers de mon chemin et ainsi j'ai pu amener à notre père les forces nécessaires pour pouvoir continuer le combat. Je dois dire que pour le moment, les Dieux semblent être de mon côté mais d'autres combats se profilent et je ne resterais pas éternellement à Haye-Pierre, il me faudra bientôt reprendre la route. Ne parlons pas de la guerre tout de suite, ni de la raison qui t'amène ici autre le fait que ton père et ton frère te manquaient assurément. Toi comment vas-tu ? Comment se passe ta vie à Castral Roc avec ton mari et ta belle-famille ? »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 1035
Membre du mois : 36
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les retrouvailles en temps de guerre sont souvent les meilleurs moments. [Jeyne]   Sam 2 Sep - 15:02

Jon, mon cher Jon... Cet enfant en quête de reconnaissance de la part d'un père trop absent, ce jeune homme avide de faire ses preuves et pourtant manquant de confiance en lui... Mon confident, mon frère, mon meilleur ami... C'était si bon de pouvoir me retrouver dans ses bras rassurants. J'étais de nouveau la petite princesse du Nord, protégée par les hauts remparts de Winterfell, choyée, mais également, maîtresse de maison... C'était une autre époque, pas si lointaine, mais qui me semblait remonter à des années. Là bas, je n'avais guère de doute sur ce qu'il convenait de faire. Maintenant... tout avait changé. J'étais en opposition avec mon père, que j'adorais pourtant. Je n'embrassais pas du tout ses idées. Je ne savais plus où devait se porter ma loyauté... A lui ? Au Nord ? A l'Ouest ? Ou simplement agir selon mes convictions ? Mais les têtes couronnées n'agissaient jamais ainsi...

« A vrai dire, j'ai une assez bonne idée de ce que tu ressens. »

J'ai répliqué avec une pointe d'espièglerie. Nous n'allions pas nous amuser à comparer lequel de nous deux avait le plus manqué à l'autre et qui en avait le plus souffert. Il me semblait que notre lien était suffisamment fort pour qu'être séparés nous soit douloureux. Mais Jon avait gagné en assurance et en charisme durant ces semaines de guerre. Il était devenu roi du Nord, il commandait aux hommes. Lui qui craignait de ne pas être à la hauteur... Il prouvait le contraire. Je souris à sa réponse, amusée :

« Quoi ? Tu ne souhaites pas passer ta vie à guerroyer, loin des tiens ? »

Non, bien sûr que non. Si Jon était un vrai Nordien, il ne trouvait pas forcément le bonheur dans l'art de se battre, contrairement à notre père. Il voulait sans doute avoir des enfants et les voir grandir, ayant souffert de l'abandon, comme j'en avais souffert. Nous le comprenions désormais, mais cela est-il si facilement acceptable pour les enfants que nous étions alors ? Nous allâmes nous asseoir et je n'osais plus le lâcher du regard, comme pour profiter au maximum de ces moments qui disparaîtraient bien assez vite.

« Je vais bien. La vie au Roc n'est pas si horrible que je le craignais. Jordane Lannister est une femme de poigne, et une grande souveraine. Je fais mes preuves. Je crois que je ne l'ai pas déçue et qu'elle a l'espoir de me faire sa digne héritière pour régner un jour sur l'Ouest aux côtés de son fils. Mon mariage est heureux, tu sais. Lyman est prévenant avec moi et nous nous entendons à merveille. Il y a des disputes, bien entendu, nous avons des caractères assez opposés mais... Je l'apprécie et il me le rend bien. Père m'a choisi un bon époux. Même si je crains que cette alliance maritale ne soit vouée à l'échec pour une alliance politique. »

Ma bouche se tordit en une grimace désapprobatrice. Comment Jon percevait-il les choses ? Quelle était sa position vis à vis de l'Empire ? Il ne souhaitait pas parler de guerre, mais j'étais pourtant envoyée ici pour cela.

« Jon... L'Ouest n'a pas prit position dans le conflit, tu le sais. Si cela ne tenait qu'à moi, nous aurions déjà combattu auprès de nos valeureux guerriers Nordiens. Mais ma voix n'a pas encore suffisamment de poids. Et... pour être honnête... Cette histoire d'Empire me laisse perplexe... »

Si je ne pouvais être sincère avec mon frère, je ne pouvais l'être avec personne.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1900
Membre du mois : 20
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les retrouvailles en temps de guerre sont souvent les meilleurs moments. [Jeyne]   Lun 4 Sep - 20:17

Jeyne rentrait directement dans le vif du sujet. Lui qui avait pensé qu'il passerait du temps simplement avec sa sœur, qu'ils tenteraient l'un et l'autre de rattraper le temps perdu, tous ses longs mois où ils avaient évolué loin du regard de celui qui était un peu comme son alter ego, une partie de lui qu'il ne pourrait jamais oublié et qui lui manquait un peu plus chaque jour qu'il se trouvait loin d'elle. Non, malgré des retrouvailles chaleureuses, où une émotion vive avait été bien perceptible pour tous les deux et le fait que sa sœur venait légèrement le titiller, il se rendait compte que devant lui, il n'avait plus la simple princesse du Nord, la dame de Winterfell. Il semblait que Jeyne avait pris en assurance, qu'elle avait appris auprès de sa belle-famille et notamment de sa belle-mère, Jordane Lannister, à tenir le rôle d'épouse auprès d'un homme qui serait un jour amené à gouverner. Jeyne n'était pas là comme une fille ou une sœur, rendant visite à son père et à son frère après une longue absence. Non, aujourd'hui, elle tenait le rôle d'ambassadrice, de porte parole au nom des Terres de l'Ouest et ce que Jon avait redouté dès qu'il avait appris qu'elle allait épouser Lyman Lannister, c'est qu'elle devienne plus une lionne qu'un loup. Elle lui avait juré que non, qu'elle resterait elle-même et, dans un sens, elle était toujours la petite sœur qu'il connaissait et qu'il aimait tant. Et à la fois, elle avait terriblement changé, l'amour pouvait vous bouleverser et au moins était-il profondément heureux de savoir qu'elle n'aurait pu souhaiter meilleur époux que celui qui lui avait été donné par la force des choses.

« Pas si horrible ? J'imagine facilement que tu puisses te plaire là-bas. Le climat y est bien plus confortable que dans nos terres glacées du Nord. Soit assuré que je suis véritablement heureux pour toi et pour ton époux si votre mariage est une source de joie et d'apaisement pour toi. J'avais peur qu'il puisse t'arriver quelque chose là-bas, tu sais qu'au moindre problème je n'aurais pas hésité à venir te retrouver sur les Terres de l'Ouest s'il l'avait fallu. » Jon aurait tenu ses promesses s'il avait fallu le faire, sa sœur était très précieuse et il avait craint longtemps pour sa sécurité. Il semblait pour autant qu'il se soit trompé sur toute la ligne ou presque. Il se détourna d'elle et grimaça légèrement avant finalement de la regarder à nouveau droit dans les yeux. « Un échec de l'alliance politique … Sans aucun doute. » Il soupira. « Tu veux de la franchise, c'est alors ainsi que je vais te parler. Comme le nouveau Roi du Nord que je suis, qui reçoit en entretien privé une ambassadrice d'un des royaumes proches du sien. Je ne suis pas père et nous pourrons parler ouvertement. Ce qui sera dit dans cette tente restera entre nous, mais je crains que notre vision de la politique ainsi que de l'un et de l'autre ne soient fortement bouleversés par cette discussion et cela me fend le coeur rien que d'y penser. »

Il se mit à rire à peine eut-elle fini de parler, oui en effet, ce n'était pas seulement parce que l'Ouest n'avait pas voulu envoyer des troupes, il se doutait également qu'elle n'avait pas eu elle-même la volonté de le faire. « En effet, je n'irais pas te remercier pour le soutien dont, grâce à nos Dieux, j'ai pu me passer alors que je traversais tout le nord du Conflans et que mon voyage fut suivis de près par vingt milles hommes si ce n'est plus alors que je disposais moitié moins de troupes à mes côtés. Dois-je parler des croisés qui ont été lancés par le Grand Septon, que ta belle-famille a autorisée à passer, et qui font route vers le Nord, vers ce peuple qui a été le tien avec la volonté, non pas de nous convertir, mais de nous anéantir ? » Il s'approcha d'elle, la fixant avec un regard imperturbable, ses yeux étaient couleur de l'orage. « Le Nord se souvient Jeyne, mais toi tu sembles avoir oublié. Tu n'es plus une Stark, tu sembles nous avoir renié, tu es une Lannister, ça se voit, ça se sent. Alors je comprends parfaitement, tu ne peux t'opposer à ton époux, à sa mère ou même au Roi mais tu es heureuse d'être la princesse de l'Ouest à présent. » Il reprit d'une voix plus calme. « Je ne suis pas notre père parce qu'il m'a offert la couronne. Je me bats pour mon peuple, comme il s'est battu pour lui avant moi. Tu dis que l'Ouest est resté neutre dans ce conflit mais bien au contraire il a choisi la croisade, et la guerre contre le Nord. L'Empire correspond à l'idée que j'entends porter pour mon royaume, pour un jour pouvoir rentrer à Winterfell, pouvoir avoir une famille, pouvoir voir grandir mes enfants. Je ne remets pas en cause la neutralité des autres peuples, nous pouvons proposé aux autres royaumes de nous rejoindre, il ne s'agit pas de les détruire s'ils refusent la proposition. Cependant, en contre partie, ces royaumes doivent assumer leur neutralité qu'elle soit politique ou religieuse. Je ne compte pas ployer devant l'Empereur et l'Impératrice sans aucune contrepartie, je compte bien défendre les intérêts du Nord et les principes qui me semblent juste et importants pour mettre en place quelque chose de nouveau à Westeros. Je suis bien désolé si cela te blesse, tu sais toute l'affection que j'ai pour toi mais nos chemins semblent s'être séparés plus que ce qu'on ne se l'était promis juste avant ton mariage  ... » Jon en éprouvait une profonde tristesse mais il ne pouvait remettre en cause ce qu'il était et pourquoi il continuait à se battre.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 1035
Membre du mois : 36
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les retrouvailles en temps de guerre sont souvent les meilleurs moments. [Jeyne]   Mar 12 Sep - 13:21

Je sentis l'angoisse me nouer les entrailles alors que Jon reprenait la parole après que je lui ai donné des nouvelles de ma vie dans l'Ouest. Je connaissais bien mon frère. Je savais interpréter ses intonations. Quelque chose clochait. Les retrouvailles joyeuses n'allaient pas durer. C'était peut-être sa façon d'insinuer que je sois mieux dans le climat de l'Ouest, plus clément, que dans celui bien plus rigoureux du Nord. Pourtant, j'adorais mes terres. Cela n'avait rien à voir. Je fronçai les sourcils, avant de hocher la tête quand il ajout qu'il serait venu me chercher dans l'Ouest si j'avais été malheureuse ou maltraitée. Où voulait-il en venir.

« Je sais cela... »

A sa façon de détourner la tête un instant pour mieux me regarder et parler de l'échec de l'alliance politique, je sentis mon estomac devenir pierre. Nous allions parler de choses désagréables et à son visage, je compris que je n'aurais le droit à aucune indulgence de sa part. Il me mit en garde... Je serrai ma robe entre mes doigts, tremblant intérieurement de devoir m'opposer à Jon... Que cela puisse briser quelque chose entre nous. Etais-je donc naïve au point de penser que la situation tendue entre nos deux royaumes ne puisse pas entacher l'amour qui nous liait ? Ou bien Jon était-il devenu si dur qu'il se moquait de ce qui avait existé et existait encore pour ma part, entre nous ?

Et ce fut une avalanche de reproches. Il m'accusait simplement d'être une traîtresse à mon sang. Je cillai... je crus presque entendre mon cœur se briser et tomber en miettes sur le sol. J'avais terriblement envie de fondre en larmes de me voir rejeter si facilement par mon propre frère... traîtresse à mon sang... Alors qu'il me rejetait aussi facilement ? Qu'il me condamnait si durement sans même chercher à comprendre la situation de mon côté ? Etait-il assez stupide pour penser qu'il me suffisait de claquer des doigts pour faire envoyer des troupes pour soutenir leur cause ? Que l'on puisse s'opposer au Grand Septon et que tous les seigneurs de l'Ouest suivront de bon cœur ? La colère était plus utile que la tristesse. J'étais ambassadrice de l'Ouest oui. J'étais aussi princesse du Nord, ne lui déplaise et future reine de l'Ouest. Alors, plutôt que de m'effondrer, je me redressai, je ramassai les miettes de ma dignité, je me composai un visage froid, comme celui que j'avais déjà tant vu chez Jordane Lannister... Mais que j'avais déjà arboré en plusieurs occasions. Je savais souffler comme le blizzard de nos contrées polaires.

« Soit. Parlons donc en toute sincérité. Cependant, ce n'est pas le roi du Nord qui s'adresse à la future reine de l'Ouest. Il y a là des reproches d'ordre personnel qui n'ont pas à être si nous décidons d'avoir une discussion purement politique, comme tu viens de l'annoncer. Je vais donc d'abord te répondre comme Jeyne. »

Autant mettre les points sur les i directement. Il m'avait prévenu qu'il allait s'adresser à moi en tant que roi du Nord et il venait me reprocher de trahir les miens, d'oublier qui j'étais et d'où je venais ?

« Dis-moi, Jon, sais-tu ce que c'est qu'être une femme dans un monde d'hommes ? D'être mariée dans un royaume étranger, aux mœurs totalement différentes ? Crois-tu réellement que j'ai un quelconque poids dans les décisions politiques de l'Ouest ? Père a négocié ce mariage avec la reine de l'Ouest. Eux seuls en connaissent tous les accords. Et il sait quel genre de femme elle est. J'ignore quelles garanties et quels avantages j'ai pu représenté et représente encore. Je ne suis Lannister que depuis quelques mois, je puis donner mon avis sur tout cela mais de là à être écoutée, c'est une toute autre histoire. Il est évident que si j'avais été au pouvoir, j'aurais fait envoyé des troupes pour aider le Nord dans sa croisade. Mais si mon cœur est Nordien, contrairement à ce que tu sembles affirmer, il n'épouse pas les idéaux de l'Empire. Pas avec cette femme à sa tête, qui se pose en fédératrice et en donneuse de leçons en étant dénuée de la moindre diplomatie, qui est arrogante et susceptible. Des défauts bien dérangeants pour une souveraine et qui le sont davantage quand on se prétend Impératrice. Si tu es prêt à ployer le genou devant elle, puis devant son enfant plus tard, grand bien te fasse. Tu as tellement cherché à ce que Père soit fier de toi et te reconnaisse comme son digne héritier, que tu es prêt à le suivre dans ses délires de grandeur, quitte à dénaturer le Nord. Sincèrement, te retrouves-tu dans cette guerre ? Dans ce qu'ils prônent ? Crois-tu réellement que nous ayons besoin d'empereurs pour maintenir la paix ? Que nous ayons besoin qu'on nous dicte notre conduite et comment agir ? C'est ridicule. »

J'étais en colère et je ne mâchais pas mes mots. Je parlais donc sans fards. Me trahirait-il auprès de notre père et de son épouse ? Nous le saurions bien vite.

« Est-ce moi qui ai changé, Jon ? Alors que tu es si prompt à me traiter de traîtresse, à remettre en doute ma loyauté, à penser que votre sort m'indiffère ? Peux-tu donc balayer 16 années ensemble en quelques mois ? Me connais-tu si mal ? Je te le demande Jon... Qui de nous deux a le plus changé alors que tu me renies aussi facilement... Tu m'accuses d'être heureuse d'être princesse de l'Ouest désormais... Souhaiterais-tu que je me morfonde au Roc, que je songe à ce que j'ai laissé derrière moi, que je pleure mes frères et mon père à chaque instant ? Me connais-tu si mal ? Je ne suis pas une pleurnicharde Jon. J'ai pleuré à mon départ. J'ai pleuré certains soirs. Mais que tu le veuilles ou non, je suis une Stark de Winterfell, je suis une louve et je ne laisserai rien ni personne m'abattre. Je ne suis pas une guerrière, je ne m'illustrerai pas sur les champs de bataille, contrairement à vous. Ma seule façon d’œuvrer est en politique. Je ne peux que tempérer les choses, Jon. Je ne peux que faire en sorte que l'Ouest ne rejoigne pas le Noir contre l'Empire. Que vous n'ayez pas davantage d'ennemis encore. C'est pour cela que je suis là. Ne penses-tu pas que mon cœur saigne de voir que mon mariage ne permet pas une alliance solide entre nos deux royaumes ? Ne crois-tu pas qu'il m'est pénible de me sentir totalement impuissante ? L'Ouest aurait probablement rejoint le Nord si Père n'avait épousé Rhaenys Targaryen et si un ultimatum n'avait été posé au Roc. »

Je m'interrompis, bien droite. Bien trop sans doute. Trop raide alors que cette discussion était désagréable mais puisqu'il fallait mettre les choses à plat...

« J'ai besoin de temps. La guerre s'est déclarée trop vite. Et la harangue du Grand Septon n'a pas aidé. Je suis une de ces hérétiques qui est pointée du doigt, mais l'Ouest est pays de la Foi, les Seigneurs se laissent gagner par le fanatisme. Comment lever une armée dans ces conditions ? J'ai encore la chance d'être appréciée par le peuple. Pour le moment. La situation interne est complexe. Il serait judicieux que vous vous renseignez sur la politique et les tensions des royaumes voisins, qu'ils soient alliés ou ennemis. Et que l'Empire apprenne à composer avec les différences. S'il souhaite un jour diriger autant de royaumes différents... »



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1900
Membre du mois : 20
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les retrouvailles en temps de guerre sont souvent les meilleurs moments. [Jeyne]   Lun 25 Sep - 20:13

Jon ne comprenait pas la force de sa réaction, de sa propre réaction mais elle ne se rendait pas compte de ce qu'il avait enduré ces derniers mois, de toutes les personnes qui lui avaient tournés le dos et d'une certaine façon Jeyne l'avait fait également et c'était sans doute la plus grande des tragédies pour lui. Tout cela était complexe, trop pour lui, pour elle, pour eux. Ils étaient complices depuis toujours, depuis qu'elle était venue au monde et qu'elle avait ouvert les yeux sur lui. Ils s'étaient compris, ils s'étaient soutenus à travers les âges, pendant l'absence de leur père, après la disparition de leur mère. Mais voilà, Jeyne s'était mariée, Jeyne était tombée amoureuse et Jeyne avait oublié tout le reste, malheureusement. Il ne comptait plus les corbeaux qu'il lui avait adressé et qui étaient restés tous sans réponse. Puis la guerre avait un peu plus changé les choses, il avait appris qu'une armée de Croisés que l'Ouest avait laissé passer fonçait alors sur le Nord, risquant de tout massacrer sur son passage, venant même à menacer les nobles et donc le Roi car il était impur à leurs yeux. Jon avait grandis dans la religion des Anciens Dieux, pour autant, il avait toujours été tolérant vis-à-vis des autres religions qui pouvaient co-exister dans le royaume du Nord ou alors dans les autres régions de Westeros. Il n'avait rien contre cela et il n'aurait aucunement agis contre eux, mais là c'était son peuple qui était en danger, et c'était comme si elle n'avait rien fait, elle ne s'était même pas excusée. Il avait mal, il était fatigué de tout cela et c'était un moment terrible pour l'un comme pour l'autre.

« Je ne sais ce que le mariage avec l'Ouest peut bien nous apporter, puisque visiblement il ne nous apporte rien de bons, même pas la protection contre les Croisés. Je ne viendrais nullement à défendre Rhaenys dans cette discussion. Nous avons pu échanger l'un avec l'autre, et cela a été essentiel pour moi, pour pouvoir me positionner sans doute plus sereinement auprès d'elle et de notre père. Je ne suis pas aveuglément cette femme comme tu dis, je ne suis pas un sot, et je ne partage pas sa couche donc on ne peut pas dire qu'elle viendrait à me tenir par les couilles loin de là. De plus, on ne peut pas réellement dire que Jordane Lannister soit mieux qu'elle ! Qu'est-ce qu'ils ont fait pour le Nord ou pour chacun des autres royaumes qui sont en péril à cause de Harren le Noir et avec lesquels ils avaient noués des traités ? A part continuer à accroître leur richesse, à soutenir la cause du Noir et de rester tranquillement à Castral Roc dans leur château, on ne peut pas dire qu'ils se lancent de trop dans un quelconque projet. C'est facile de critiquer quand on ne fait rien pour changer les choses. » Il se rapprocha d'elle, plantant son regard dans le sien. « J'aurais au moins tenté quelque chose, pour pouvoir changer notre avenir, pour ne pas à avoir à souffrir seul le jour où le mur viendra à plier face à ce qui survit de l'autre côté. J'aurais tenté quelque chose alors qu'il y a peu encore nos côtes ont été ravagé par les pillages et les massacres des fer-nés ! De plus si nous regardons de plus près nous ne rapprochons un peu plus encore de royaumes avec lesquels nous étions déjà liés. Dois-je te rappeler qu'il y a eu des tractations pour que j'épouse cette femme que tu sembles haïr ou encore la Reine actuelle de l'Orage ?! » Il soupira. « Je me battrais jusqu'à donner ma vie pour le Nord et même si cela revient à s'opposer à notre père et à son épouse. Le Nord ne peut plus se permettre d'être seul, trop de menaces pèsent sur nous. »

« Je n'y suis pour rien si Père a pris la décision de l'épouser, mon peuple n'y est pour rien non plus. Il fait ce qu'il veut, j'ai pris la couronne qu'il m'a donné car j'étais son héritier et il avait déjà scellé le sort du Nord avant que je ne prenne la tête du royaume. Cependant, si l'Ouest, si toi tu en as contre Rhaenys, je ne peux rien y changer. Où cela vaut-il que l'Ouest envoie des troupes de Croisés combattre les nôtres ? Tu sais que le Nord est majoritairement pour la religion ancienne, et nous n'avons jamais rien menés contre la religion des Sept dans notre royaume. Le Grand Septon est un vendu, il a lancé cette croisade pour pouvoir venir en aide au Bief mais aussi à empêcher l'avancée de nos troupes contre Harren. Comment veux-tu que je ne prenne pas cela pour une attaque personnel, alors que le Val m'a déjà poignardé dans le dos au début de cette campagne militaire ? » Il se demandait réellement ce que pouvait penser les gardes royaux de l'Ouest comme du Nord qui se trouvaient juste devant l'entrée de la tente royale de la Princesse Jeyne. Sans doute aucune discussion n'avait jamais été aussi houleuse entre lui et sa sœur. Il en avait les larmes aux yeux. « J'ai mal Jeyne, et je crois que surtout je t'en veux, parce que pendant plusieurs mois, les seules nouvelles qui me sont parvenus sont passés par notre Père. Parce que mes missives sont restées sans réponse alors que tu avais promis de ne pas m'oublier, tu avais promis de ne pas m'abandonner ! On a assez souffert comme ça pour le reste de notre vie je pense ! Et toi aussi tu me parles de traitrise … Alors que tu sais la force de mon attachement au Nord, ne crois-tu pas que l'idée même d'épouser une Tully puisse me déranger aussi formidable que puisse être cette jeune femme ? J'ai l'impression de devenir fou, de ne pas pouvoir croire ce que j'entends. Tu me condamnes, tu nous condamnes tous parce que notre père a épousé cette femme. Qu'est-ce qu'on peut alors se dire si tu penses que je vaux aussi peu que cela. » Il alla s'asseoir, prenant son visage entre ses mains, laissant tomber le masque. 


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 1035
Membre du mois : 36
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les retrouvailles en temps de guerre sont souvent les meilleurs moments. [Jeyne]   Sam 28 Oct - 14:24

« C'est facile de critiquer quand on ne sait pas de quoi il retourne, Jon. »

Il pouvait bien critiquer l'Ouest et sa politique. Il pouvait me reprocher de critiquer l'entreprise de Père et de son épouse. Je ne savais pas tout de leurs ambitions, ni du contexte et il n'en savait pas davantage de la situation de l'Ouest. Désormais que j'étais à l'intérieur de ce royaume, je commençais à comprendre ce leur façon de réfléchir. Je ne cautionnais pas ce jeu de dupe. Mais je comprenais cette politique et le but des Lannister. Ils voulaient simplement tirer leur épingle du jeu et pas par l'affrontement direct. C'était bien là que le bât blessait. Ils semblaient sans idéaux et sans morale, si ce n'était celle de l'argent. Inconcevable pour les Nordiens que nous étions. Jon se planta face à moi et me rétorqua que lui, il aurait fait quelque chose... C'en était trop. Je laissais s'échapper un petit rire cynique, répondant de plus belle :

« Ah oui ? TOI, tu aurais fait quelque chose ? Et qu'aurait été ce quelque chose concrètement, Jon ? Des paroles, de belles paroles. Vides de sens. Concrètement, comment aurais-tu détourné l'armée qui répond aux ordres du roi et de la reine dis moi ? Je suis curieuse de t'entendre m'exposer ton plan génial, de me dire comment, petit prince étranger et païen, tu aurais pu avoir un quelconque pouvoir pour passer outre les ordres du couple royal. Je n'ai aucun intérêt à m'opposer frontalement à ma belle-mère. Premièrement, elle ne cédera pas et je tempêterai toute seule dans mon coin, passant pour une petite sotte qui fera une piètre reine ensuite et deuxièmement, je perdrai le peu d'estime que j'ai réussi à gagner. Je ne peux qu’œuvrer sur le long terme Jon. Me faire aimer, accepter et respecter aussi bien du roi et de la reine, que du peuple et des nobles. Si je gagne l'estime de Jordane Lannister, alors ma parole aura de la valeur. Pour le moment, j'ai encore la chance de ne pas subir la vindicte populaire concernant ma religion. »

Je soupirai. Voilà que j'étais la plus raisonnable des deux... Voilà que je prenais du recul et pensai en terme d'années et non de mois. Mais mon père et mon frère n'auraient peut-être pas des années. Ils avaient besoin d'aide maintenant. Et je ne pouvais pas leur offrir.

« Tu es roi du Nord, Jon. Tu as le pouvoir nécessaire et l'autorité pour t'opposer à qui tu veux. Les hommes te suivront, parce que tu es leur souverain légitime. Je ne suis pas reine de l'Ouest. Je ne suis rien pour eux. »

Et cela me faisait mal de l'admettre. Mais c'était la vérité.

« Je sais cela. L’Ouest le sait aussi. Le Grand Septon est une épine très handicapante et qui vient singulièrement compliquer les choses. Cette Croisade est une plaie. »

Je cillai quand il reprit la parole, davantage en tant que Jon qu'en tant que roi du Nord. Mes yeux s'emplirent de larmes. Je détestais cette situation. Je détestais ce désespoir perceptible dans sa voix. Nous étions impuissants, ballottés par les événements. Il se montra vulnérable devant moi et ma colère s'envola alors que j'approchai spontanément de lui, m'accroupissant devant lui et prenant sa tête entre mes mains, baisant son crâne avec douceur, comme avant.

« Je ne t'ai jamais oublié. Si je suis venue ici en personne, c'est avant tout pour pouvoir vous revoir, vous serrez dans mes bras. Je suis une bien piètre diplomate... Regarde nous... A nous déchirer, quand nous avions promis de toujours nous soutenir... Des promesses naïves d'enfants inconséquents. Je n'ai pas les moyens humains de t'aider, Jon... j'aimerai. J'aimerai vraiment. Peut-être que je peux convaincre le roi et la reine de soutenir le Nord. Simplement le Nord. Pour ce qui est de l'Empire, c'est bien plus délicat. Pourtant, par leur charte, tout ce qui n'a pas rejoint l'Empire est un ennemi... L'Ouest est donc l'ennemi du Nord ? Je ne sais plus, Jon. Tout cela me dépasse. Nous ne faisons que nous balancer nos griefs et nos rancœurs au visage au lieu de chercher des solutions pour affronter l'avenir. Je veux que mes enfants grandissent dans un monde en paix, Jon. Et je sais que tu veux la même chose. Au final, nous avons les mêmes objectifs, mais il y a tellement d'éléments perturbateurs autour de nous... j'ignore comment convaincre l'Ouest d'entrer en guerre. Le jeu qu'ils jouent pour le moment est très profitable, pourquoi l'abandonner au nom d'un idéal qui ne leur parle pas ? Il faut trouver de quoi éveiller leur intérêt... Quel avantage les Lannister auraient à soutenir le Nord... Il ne faut pas réfléchir en terme de justice ou d'idéal, mais de bénéfice. Je sais que c'est difficile à entendre pour nous, mais comprendre leur fonctionnement permettra d'actionner les bons leviers. »

J'entourai mon frère des mes bras, cherchant sa chaleur et son affection. Moi aussi j'avais mal.

« Ne me déteste pas Jon. Ne sois pas mon ennemi. Je peux endurer beaucoup, mais pas que tu me retires ton affection ou ta confiance. »



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1900
Membre du mois : 20
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les retrouvailles en temps de guerre sont souvent les meilleurs moments. [Jeyne]   Mer 15 Nov - 19:13

« Je pourrais te dire exactement la même chose Jeyne … De nouveaux éléments sont à prendre en compte, que ce soit pour l'Ouest, le Nord, pour quelque soit le royaume qui existe sur les terres de Westeros. Tu critiques, je critiques mais aucun de nous deux ne sait la politique que l'autre met en place dans son royaume ou dans celui qui sera le sien le moment venu. » Jon soupira doucement, comment ils avaient pu en arriver là. La seule chose à laquelle il avait pensé en courant auprès de sa sœur, s'était de pouvoir s'enquérir de sa santé après la monstrueuse attaque dont elle avait été la victime et il avait réellement eu peur de ne pas la revoir en vie. Il s'était précipité dans sa tente, et il n'avait finalement pas eu le temps d'être soulagé de la voir en vie même un peu fatiguée par les derniers événements qu'elle s'était mise à parler politique. Un sujet que Jon n'avait pas envie d'aborder avec elle, et puis les choses étaient sortis, du Roi ou du frère, les deux avaient été blessés par l'attitude de l'Ouest et l'attitude de sa sœur. Il aurait déclenché une guerre si elle avait été mal en point ou qu'elle avait été menacé par quoique ce soit, mais elle qu'avait-elle ? « Le long terme ? Si tu arrives à te faire ta place autant dans la famille royale qu'auprès du peuple tu auras gagné. Cependant, nous ne pouvons pas penser sur le long terme. Jeyne je dois repartir dès demain pour la guerre je vais devoir pacifier le Nord du Conflans et ensuite je rejoindrais notre père pour pouvoir écraser définitivement Harren le Noir si je ne suis pas déjà mort d'ici là ! Si en plus d'autres croisés venaient à fondre sur le Nord alors c'est Winterfell et Walton qui serait menacé. Notre père n'est plus un Stark et je ne suis pas encore marié, si on venait à me tuer, il ne resterait plus que lui pour assurer la pérennité de notre famille et malgré tout ce que tu peux dire, les prochaines semaines, les prochains mois seront décisifs pour tous. »

Jon était profondément frustré, il était triste, il était en colère, il ne savait tout simplement plus quoi penser, il ne savait plus comment réagir. Il semblait devenir fou petit à petit et le pire dans tout cela c'était de devoir affronter sa sœur, sa sœur qui malgré le conflit qui s'instaurait entre eux, restait une des personnes les plus importantes au monde, si ce n'est la plus importante à ses yeux. « Pour le moment, l'ennemi sur lequel je dois me concentrer, c'est sur Harren Hoare. Il nous a volé notre enfance auprès de notre père, je sais que nous sommes issus d'une des familles régnantes mais sans lui on aurait pu sans doute avoir la chance d'avoir un père à nos côtés et étonnament … On aurait pu former une famille. Walton a vécu sans père, sans mère, sans frère aussi je dois l'avouer avec honte. J'ai grandis dans son absence, cherchant à obtenir une approbation qui n'est jamais venu et qui ne viendra sans doute jamais. Tu sais combien je suis fougueux mais j'essaie cette fois d'agir avec plus de dicernement. Je serais un roi qui sera là pour parlementer avec les autres, tant que l'on trouve un compromis mais je n'ai pas prévu de me soumettre si mon royaume doit en payer le prix. Le Nord passera toujours avant l'Empire et père ne me connaît pas s'il croit que je vais tout accepter sans broncher. Comme tu as dis je suis le nouveau Roi du Nord, et si le Nord se rend compte qu'il a été trahis par le souverain qu'ils ont si longtemps glorifié, ils me suivront en effet. Cependant je n'ai véritablement pas envie d'en arriver à cette extrémité là ! »

Il laissa une larme solitaire glisser sur sa joue alors que sa sœur venait à faire un geste de tendresse à son attention. Il vint l'emprisonner dans ses bras, se soulageant finalement de ce contact fraternel avec celle qui lui avait tant manqué. Il vint nicher son visage dans les creux de son cou. « L'Ouest n'est pas l'ennemi du Nord, mais je ne peux pas dire pour autant qu'il soit l'ami de celui-ci. Je vais être franche avec toi, je n'accorde aucun crédit à l'Ouest, ils sont venus nous aider pour la bataille du Bois-aux-Loups et je ne peux que les en remercier, mais il ne s'agissait pas alors de combattre Harren le Noir. Ils sont les alliés des Hoare, alors je ne sais pas ce qu'ils ont décidé de faire, mais ils continuent néanmoins à les financer et avec les croisés, ils viennent en aide à notre ennemi. Alors on fera, en tout cas, je ferais sans eux pour l'avenir, je n'ai rien à leur offrir et visiblement le mariage ne leur a pas suffit, pourtant il n'a pas été célébré il y a si longtemps que cela. » Il redressa son visage pour venir doucement caresser la joue de sa sœur. « Je n'ai pas envie d'être ton ennemi à toi, je n'ai jamais voulu tout cela et je ne pensais réellement pas que les choses allaient tourner ainsi entre nous. Tu es ma sœur, et je t'aime. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 1035
Membre du mois : 36
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les retrouvailles en temps de guerre sont souvent les meilleurs moments. [Jeyne]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Les retrouvailles en temps de guerre sont souvent les meilleurs moments. [Jeyne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’alimentation en temps de guerre
» Les imprévus sont souvent les choses les meilleures [PV Blaze Scott]
» Intrigue : Bal - Danser en temps de guerre, c’est comme cracher à la gueule du diable.
» ARTICLE XV ✤ les gens pour qui tu pourrais te prendre une balle sont souvent ceux qui se trouvent derrière la gâchette.
» En temps de guerre y m'fileraient une médaille...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans :: Haye-Pierre
-
Sauter vers: