AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
True moment - Torrhen & Alysanne
MessageSujet: True moment - Torrhen & Alysanne   Mar 13 Juin - 21:57

Il était temps, nous arrivions en fin dans ces territoires du Conflans, Haye Pierre, te voilà. Eloigné de Vivesaigues. Eleanor était épuisée quand nous sommes descendues, je lui demandais d'aller se reposer. Il nous était tant arrivé de mésaventures au cours de ce périple que j'avais cru plus d'une fois en mourir. N'en serait-ce pas mieux ? Je serrai fort en boule la lettre que Lyham m'avait écrit, ces quelques mots m'assuraient qu'il était vivant. Mais à quel prix ? Vu ce qui nous était tombé dessus, j'avais vite compris que nous n'étions plus en sécurité sur les routes et que je n'aurai pas du laisser Charissa et Bran là-bas. Il n'y avait qu'Eleanor qui était venue avec moi pour le moment. J'avais cru bien faire. J'avais dit à mon beau-père de prendre soin des enfants pendant que je tentais de retrouver mon mari. Ses mots étaient à la fois rassurants et à la fois effrayant. J'avais peur de ce nouveau jeu d'alliance. Je ne sentais pas cela d'un bon œil, du moins pas avec ce que nous avions pris.

Nous nous en étions sorties vivantes mais non sans mal. L'ensemble de notre cargaison avait complètement brûlé, j'avais prié les dieux depuis plusieurs jours pour les remercier de leur grâce de nous laisser vivantes. Cela ressortait du véritable miracle pour être honnête. J'avais protégé ma fille de tout ce que j'avais pu, mais je ne savais même pas comment cela avait pu arriver. Tout en était que nous en étions totalement encore choquée. Beaucoup de questions demeuraient encore.

Respirer, prendre un coup d'air frais, et me couvrir un peu plus les épaules. Le froid pénétrait dans mes entrailles comme s'il y avait quelque chose d'anormal. Nous n'étions que dans l'automne même dans la fin de cette saison. Enfin fin. Dans tous les cas, les températures n'étaient pas des plus agréables. Respirer une nouvelle fois. Je tentais de voir les choses un peu plus clairement. Il fallait que je parle à Torrhen Braenaryon. Même si je tenais à m'assurer que Lyham était bien vivant, que je n'avais pas risqué ma vie et celle de ma fille aînée pour une fausse lettre. Non c'était son écriture et son odeur, je le savais, je reconnaissais cela par le papier. Que devait-il m'annoncer ? Que devait-il me dire ? Je serrais une nouvelle fois en boule la lettre. Le parchemin était dans un état, je n'avais pas pu m'en détacher. Eleanor ne savait même pas exactement pourquoi nous étions là toutes les deux, pourquoi j'avais laissé Charissa et Bran. Au moment de partir, Bran avait été un jeune homme des plus courageux. Mais ma petite dernière avait craqué, j'avais du mal à la laisser, elle n'était encore qu'une enfant du haut de ses 5 ans. Je ne les avais jamais laissé seuls comme cela à leur grand-père. J'avais longuement serré dans mes bras Charissa à la rassurer, en lui disant que nous serions vite réunis, sans même savoir si cela était vrai.

J'attendais, Torrhen, le Seigneur du Nord, le roi du Nord, que dis-je l'Empereur. Une alliance, certainement. Vu l'attaque que nous avions écumé de la part des Hoare, cela voulait bien dire que notre alliance dans les Hoare était donc morte ? Je n'en doutais pas une seule seconde, mais contre quoi ? Qu'est ce qu'il y avait de mieux à nous proposer. Je portais une longue robe noire, avec des manches larges. Je portais le deuil de mon père, qui était parti au moment du combat avec Lyham. Dans la même journée j'avais appris que mon père était mort et mon mari capturé. Dans le genre de journée que nous souhaitions oublié celle là faisait partir du top 3. Je rentrais dans la pièce une fois que j'y étais conviée, m'inclinant et n'oubliant pas les bonnes manières. On pouvait lire sur mon visage un mélange de fatigue et de détermination pour ce qui était de savoir ce qui se tramait derrière nous.

« Votre Altesse » commençai-je.

Je m'inclinais pour montrer mon respect à l'Empereur face à moi d'après les dernières trames de l'Histoire qui se dressait autour de nous. Je restais silencieuse, une fois que je relevais mon visage face à ses yeux. Ses cheveux de noir jais, et ses yeux profondément sombres. J'attendais qu'il s'exprime avant moi. Après tout, il devait bien avoir des choses à me dire, en soit, c'est lui qui avait mon mari entre ses mains.

HJ ; tentons de faire un rp avec la préparation du road trip en Irlande c'est un poil compliqué
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Messages : 73
Membre du mois : 29
Célébrité : Tamla Kari
Maison : Tully
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: True moment - Torrhen & Alysanne   Mer 14 Juin - 13:52

[HJ tapette !]


La Reine des Rivières et des Collines est annoncée et je maugrée dans ma barbe ; je n’ai pas eu le temps de me préparer et dans la précipitation de la journée on ne peut pas dire que j’ai suffisamment d’informations pour gérer sereinement cette entrevue. Je n’ai même pas réussi à faire trouver Lyham Tully. J’imagine que le nouveau souverain du Conflans a dû piquer des deux quand il a appris pour sa famille mais je n’étais ni avec lui ni avec ses troupes au moment où j’ai moi-même appris la nouvelle. Je ne sais même pas précisément ce qu’il lui a dit à sa femme, et je sais aussi qu’il n’a pas forcément été le plus clair du monde dans ses échanges avec elle. Que dire du coup ? Je ne sais pas trop. Les hommes autour de moi vaquent fébrilement à leurs occupations, il est clair pour moi que cette première rencontre aurait pu se faire sous de biens meilleurs auspices. Quoiqu’il en soit, cette confrontation reste malgré tout indispensable pour faire avancer les choses, et les faire avancer vite. Les Tully vont devoir ingérer quantité d’informations en très peu de temps au risque que la campagne ne s’en trouve ralentie de notre côté, pour la suite des événements. Je viens d’envoyer une foule d’instructions aux divisions de réserve pour qu’elles se placent en cantonnement pour la nuit au nord de la ville, laissant la ville, ses fortifications et nos meilleures unités anticiper un éventuel retour offensif des troupes Hoare, même si je les imagine mal contre-attaquer pour le moment.


La garde Demalion fait entrer la nouvelle souveraine du Conflans et la voilà qui se présente à moi. Robe noire, assez large. Je suis frappé immédiatement par un souvenir qui me revient en tête avec la force d’une véritable gifle. Elle a perdu son père, tué à Paege. Impossible de savoir où et quand exactement Lord Nerbosc a été tué, mais nous avons bien retrouvé son corps le lendemain de la bataille. Elle reste silencieuse un instant avant de s’incliner et de me saluer. Je me ravance vers elle, me plante devant sa position et lui fait signe de se relever. Quand elle le fait, j’incline à nouveau la tête ; je ne tente ni le baise main ni la révérence, le premier étant trop proche alors que je suis responsable de la mort de son père, le second peu adapté aux circonstances.



| Ma Dame. Je suis très honoré de faire aujourd’hui votre connaissance. J’aurais préféré des circonstances très différentes de celles de notre entrevue aujourd’hui mais l’ennemi et la guerre, ne nous ont pas laissé le choix. Acceptez mes plus sincères condoléances, ma Dame. Je sais ce qu’il en coûte de perdre un proche à la bataille, et votre père était un homme d’honneur. |


Je m’incline un peu plus, ne relevant mon regard qu’au bout de quelques instants. Et lance aux soldats présents un ordre franc et direct.


| Saluez comme il se doit Sa Grâce la Reine des Rivières et des Collines, Sa Majesté Alysanne de la Maison Tully, et témoignez-lui votre respect comme il se doit. |


D’accord, Lyham aurait peut être préféré l’annoncer en personne si ça n’était pas déjà fait, mais il ne pouvait subsister aucun doute dans la tête des hommes et le respect devait être instantané, inaltérable. Ne la reconnaître pour son rang que tardivement ferait plus de mal que de bien.





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10834
Membre du mois : 154
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: True moment - Torrhen & Alysanne   Jeu 15 Juin - 7:08

Il venait de rentrer et de s'avancer proche à moi après ma politesse. Oui parce que notons le directement, rencontrer l'Empereur était certes un honneur, mais je voulais surtout revoir mon mari. Maintenant que je savais qu'il était vivant (peut-être plus pour très longtemps certes, mais il était quand même vivant.). Je n'étais peut-être pas des plus heureuses d'être ici, cela voulait dire que j'étais aussi loin de chez moi. Pour autant, je nous savais au moins tous les trois à l'abri. D'autant plus que c'était bien grâce à notre Empereur que nous avions la vie sauve.

J'avais l'impression d'avoir sauté plusieurs épisodes dans cette guerre. En quelques semaines, ils s'étaient passés plus d'évènements quand vingt ans dans tout le comté et c'était peu dire. Je me retrouvais là, penaude à attendre quelques explications tandis qu'il me présentait ses condoléances. Pour mon père.

« Il a donné sa vie comme il l'a toujours souhaité, que son âme repose en paix désormais. Soyez remercié par vos sollicitudes, et votre compréhension, votre Altesse. »


J'avouai que j'avais l'impression de répéter cette phrase depuis plusieurs jours à maintes et maintes reprises. Mon père avait été un soldat noble, et je savais qu'il était près à tout pour continuer à se battre. Malgré que ma mère n'ait pas été de cet avis sur la fin de la vie de mon père vu qu'il fallait désormais se faire à l'évidence. Porter la couleur noire, n'était pas dans mes coutumes, de ce fait je reconnaissais de plus en plus la difficulté de vivre sans. Ce qu'il en était, c'est qu'il était semble-t-il en tout cas, sincère.

C'est ensuite que les choses s’accélérèrent, oui d'un coup comme cela. Sans crier gare dirons directement. Je tombais de haut, de la plus haute tour de Vivesaigues d'un coup. « Reine. » dis-je à son intention surprise une fois que les gardes aient fait les  usages de bonnes manières. Je crois que Lyham avait oublié de mentionner quelques informations dans sa lettre. Et même si Torrhen avait la délicatesse d'une charpente pour me balancer cela en pleine face, je tentais de rester sur de moi.

« A m'y méprendre j'ai cru comprendre qu'il s'était passé beaucoup de choses depuis que mon mari vous avait rejoint. Notamment, j'ai eu la surprise de comprendre que les Hoares n'étaient plus de notre côté vu notre mésaventure. Les Dieux soient loués, votre Dame, l'Impératrice a su nous éviter un massacre. Je ne saurais vous en remercier. Pour notre vie, celle de ma fille et la mienne.»

Je repris mon souffle quelques instants. Pour bien comprendre les mots que je pourrais employer pour être sûre de ne blesser personne, même si intérieurement je n'avais qu'une envie c'était de tout balancer paître.

« Comme vous devez vous en douter, je n'ai pas encore eu l'occasion d'échanger avec mon mari qui a rejoint vos rangs. L'unique information que j'ai eu de claire dirons-nous, c'est que nous devions le rejoindre ici, ma fille ainée, Eleanor et moi-même. Mon seul souhait était que notre famille soit réuni et que nous le retrouvions au plus vite. »


Petite mise en appétit, pour montrer mon incompréhension. Je rapprochais mes deux mains les nouant l'une à l'autre, pour poser ma question fatidique.

« Puis-je vous quémander de m'en dire un peu plus sur ce qu'il a pu se tramer ? Et que j'en comprenne la teneur. Il n'en est pas de la place d'une Dame j'en connais ma place. Mais je souhaiterais comprendre les nouvelles alliances de notre famille. »


Suis-je claire ? Lyham, tu as intérêt de défendre ton point de vue, de manière précise avant que je comprenne pourquoi tu nous as lancé là-dedans.  
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Messages : 73
Membre du mois : 29
Célébrité : Tamla Kari
Maison : Tully
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: True moment - Torrhen & Alysanne   Mar 20 Juin - 22:47

A peine m’intéressais-je à un autre sujet que déjà, j’en envisageais un autre. Je pensais à ces troupes qui marchaient vers nous, troupes dont je ne savais rien. Je me doutais qu’au sud, les Hoare n’attendaient qu’un instant d’hésitation, qu’un court moment de faiblesse, pour se jeter sur nous tels les maudits reîtres qu’ils étaient. En aucun cas je n’étais capable de me montrer calme, mesuré, alors que déjà les risques et les difficultés pesaient sur Vivesaigues, pour ce que nous en savions, probablement bientôt sous le coup d’attaques de croisés de l’Ouest. Nous devions rester en marche pour abattre nos adversaires, pour les pousser dans leurs retranchements. Les laisser sur la défensive, encaisser coup après coup avec la plus grande difficulté jusqu’à ce qu’ils n’en puissent plus. Prendre et sécuriser nos routes d’approvisionnement et nos voies de repli. Les isoler, et les détruire. Le plan était simple, mais sa mise en œuvre restait incroyablement compliquée. Nous ne pouvions pas nous louper sur ce coup-là, comme sur aucun autre d’ailleurs. Peu importe ce qu’on l’on finira par choisir, il restait encore à savoir tirer parti des opportunités et en laisser le moins possible à nos adversaires.


Lorsque la femme qui est désormais Reine du Conflans acquiesce et me remercie, je ne peux que hocher la tête, plein de gratitude et de bonne volonté.


Je nous laissais pourtant nous entraîner sur un nouveau sujet, au moins aussi dangereux pour moi que celui de mes condoléances, dans un cas comme dans l’autre la souveraine pourrait avoir à redire au déroulé des événements et dans tous les cas, elle pouvait me tenir rigueur de la tournure qu’avait pris la situation. Dans les deux cas j’étais responsable, et si je l’assumais il n’en restait pas moins que j’espérais pouvoir la convaincre de nous suivre de son plein gré et non, contrainte et forcée par le lien qui l’unissait à son époux. Je sens bien que mes révélations font chanceler la souveraine des Rivières et des Collines. Qu’importe. J’assume jusqu’au bout. Je notais sa formulation intéressante à propos des Hoare. Je hoche la tête à nouveau, convenant de ces évidences. Rhaenys nous avait peut-être, sans le vouloir, considérablement avancés sur cette situation.



| Je vois. J’ai donc grillé la politesse au Roi du Conflans, votre époux et désormais, mon compagnon d’armes. Je vais donc vous expliquer ce qui vous aidera à comprendre la situation tout en m’efforçant de ne pas empiéter sur les plates-bandes de votre mari. Veuillez vous asseoir, ma dame. On nous portera quelques rafraîchissements, comme vous l’avez vu l’Ost Impérial est vaste, la région extrêmement dangereuse et l’ennemi fait mouvement, la situation est encore assez confuse. |


Je lui fais signe de prendre place non loin, sur une tablée qui servit peu de temps auparavant à faire manger quelques hommes de ma propre garde. Bancs et tablées de bois brut, rustique, plus dans l’ambiance d’une salle de garde que d’une salle du trône mais qu’importe, j’ai fait la guerre partout depuis mon plus jeune âge, et jamais encore dans la soie. Je prends place côté fenêtre, une vieille habitude, car la lumière m’aide à lire les missives.


| Comme vous le savez, les armées coalisées ont vaincu celle de votre mari à la bataille de Paege. Aventuré loin au sud, Joren Hoare a abandonné votre époux, nous lui rendions quelques milliers d’hommes, et nous avions un dragon. La lutte n’en a pas été moins âpre et a coûté de nombreuses vies des deux côtés. Suite à la bataille, nous avons rencontré votre époux, l’Impératrice et moi, et lui avons proposé de quitter le service d’Harren le Noir pour prendre la tête d’un nouveau royaume du Conflans, avec pour capitale Vivesaigues et non Harrenhal. Il régnerait sur ses terres et se battrait à nos côtés, fondant une dynastie royale dont les droits seraient garantis par la maison Impériale que nous venions de fonder. Ainsi est revenu à la vie le Royaume des Rivières et des Collines, adhérant à la Constitution Impériale des Royaumes Fédérés. Ce qui fait de vous une Reine, et de vos enfants, les héritiers de ce nouveau territoire et de ces nouvelles responsabilités. |








Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10834
Membre du mois : 154
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: True moment - Torrhen & Alysanne   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
True moment - Torrhen & Alysanne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» True Blood
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]
» Let your love come true

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans :: Haye-Pierre
-
Sauter vers: