Liens utiles
Dernière intrigue
Journal des évènements
Cartes de Westeros
Localisation des persos
FAQ de BC
La parole aux membres
On vote !

Top 1Top 2Top 3



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
And then... we're still alive...| Nelya
MessageSujet: And then... we're still alive...| Nelya   Lun 5 Juin - 16:56

La nuit a été difficile et je suis heureux de ne pas avoir de miroir dans lequel regarder mon reflet alors que je m'asperge d'eau ce matin, essayant tant bien que mal de me réveiller. J'ai mal partout, sans même compter ma jambe que je n'arrive plus à plier pour le moment. Mais le principal et d'être en vie et relativement indemne non ? Ce qui est loin d'être le cas de la plupart des hommes qui nous ont accompagnés, surtout du coté Tully. Et Jeyne va bien, c'est ce qui compte le plus. Je me répugne pourtant, à l'idée de devoir donner des nouvelles à Castral Roc, même si  nous devons leur dire que nous sommes bien arrivés, si l'on peut dire ça comme ça. Et, pire encore, j'appréhende le moment où nous devrons reprendre la route du retour. Car il faudra bien repartir un jour ou l'autre. Avant que Jeyne ne soit plus en état de chevaucher.

Je soupire longuement, appuyant les deux mains de part et d'autre de la vasque dans laquelle l'on m'a versé de l'eau fraiche. Je suis un peu mieux réveillé au moins, même si les pensées commencent déjà à se bousculer dans mon esprit. Le pire étant de savoir quelle position l'Ouest prendra après cette mésaventure et les conséquences que nous aurons à supporter, au moins le temps de revenir à Castral Roc. Je ne sais toujours pas ce que la Reine espérait de ce voyage mais, au vu des récents évènements, autant dire que je ne suis guère optimiste. Et je ne sais pas à qui je pourrais m'en ouvrir. Jeyne va devoir discuter avec son père et j'espère qu'elle arrivera à aplanir la situation sans se défaire de son calme. Je sais que, pour elle, la situation est des plus délicates et je n'ai pas envie d'en rajouter un peu plus. Enfin, je la verrais plus tard aujourd'hui, j'aviserais bien en fonction de son humeur et si elle est vraiment remise de son voyage.

Je ne sais combien de temps je mets à m'habiller mais ce n'est que quand j'entends que l'on frappe à la porte que je commence à réaliser qu'il doit être bien tard. On m'a visiblement laissé dormir pour me remettre de nos mésaventures. J'arque un sourcil en voyant ce qui semble être deux serviteurs portant des plateaux chargés de victuailles, réussissant à me rappeler que nous avions évoqué avec Nelya de déjeuner ensemble. Je ne pensais pas qu'elle s'en souviendrait ou qu'elle aurait le temps et j'ai un bref sourire en voyant qu'elle y a pensé. Il ne faut que le temps aux deux jeunes gens de filer avec une révérence à mon attention que l'on frappe de nouveau à la porte. Et je m'incline brièvement devant la Corbois tandis qu'elle referme derrière elle. J'inspire doucement avant de boitillier jusqu'à elle et, sans réfléchir, je l'embrasse longuement, la serrant contre moi avant de la relâcher. "Je sais, il ne doit plus rien se passer ici, surtout avec ton futur époux non loin mais je n'ai pas trouvé de meilleure façon de te dire que je suis heureux que tu n'aies rien. Vraiment. Et comme je n'ai pas pu te le dire avant..."

J'effleure son menton du bout du pouce avant de l'embrasser brièvement de nouveau et de grimacer tandis que je m'installe sur l'un de sièges autour des plateaux. "Je ne sais pas ce que tu leur as dit mais nous sommes plus que gâtés pour une légère collation permettant de faire le point sur le voyage. C'est bien cela ?" J'ai un bref sourire fatigué alors que je lui désigne le siège près du mien. Je ne sais si je suis plus épuisé moralement ou physiquement et, surtout je n'arrive pas encore à déterminer à quel point je m'en veux d'avoir échoué à mon devoir. C'est probablement ça qui est pire que le reste. Alors, plutôt que de m'appesantir sur le sujet, je reprends, d'un ton que j'essaie de rendre léger. "Comment te sens-tu ? Pas trop fourbue ? Je ne te ferais pas l'affront de te demander si tu t'es bien remise, si ?"


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1885
Membre du mois : 61
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   Mar 11 Juil - 11:02

Il n’y a pas à dire, mais dormir dans un vrai lit, ça change la vie. Je n’ai pas encore pu suffisamment me reposer, mais ça va venir. Les jours depuis notre arrivée sont passés rapidement, j’ai été bien trop occupée pour m’interroger réellement sur se passe en dehors de mon environnement proche. Et à vrai dire, tant que cela ne me concerne pas, je n’en ai que faire. Toutefois, les choses vont tellement vite, et dans tous les sens, qu’il va me falloir tout de même quelque peu surveiller tout ça. Pour le moment, je me suis entretenue avec Torrhen évidemment, et mon futur époux forcément. Je dois avouer que j’ai déjà connu mieux, pour l’un comme pour l’autre. Enfin je verrai bien prochainement vu que je suis forcément amené à les revoir rapidement n’est-ce pas ? Et je dois m’arranger pour croiser la nouvelle reine de ces lieux. De ce que j’en sais, elle n’a guère l’air ravi de tout ceci. Raison de plus pour me rapprocher sans tarder. D’autant qu’elle ouvre de nouvelles possibilités qui sont à tenter.

Enfin, chaque chose en son temps. Et actuellement, je me prépare avec soin, revêtant une robe dans des tons bleus et blancs, lumineuse et plus couvrante, plus chaude, que les dernières que j’ai eu l’habitude de porter dans l’Ouest. Fort heureusement, elle n’en ai pas moins élégante. Et elle me met en valeur. Que demander de plus ? Je finis de me préparer, avant de tourner la tête quand un serviteur vient m’avertir que le repas a été mis en place comme demandé. Bien. Je laisse ma suivante finir de me coiffer, avant de prendre le chemin de ses appartements. Une part de moi sait bien que ce n’est guère prudent, étant donné la propension que nous avons à déraper en présence de l’autre. Mais nous serons sages, ce n’est qu’un déjeuner, j’en ai même parlé à Conrad, mais il est bien trop occupé pour se joindre à nous… Et puis surtout, il déteste tous ces ronds de jambes et autres jeux diplomatiques. Néanmoins, j’aurais sans doute dû demander confirmation à Gareth. Je souris à cette pensée alors que je frappe à la porte. J’ai tout juste le temps de le saluer en m’inclinant et de refermer la porte que je sens ses lèvres contre les miennes. Et je lui rends son baiser sans y penser, mes mains effleurant son visage avant de se perdre dans ses cheveux. Hum. Je grimace un sourire en haussant un sourcil.

« C’est une façon agréable de l’apprendre. Et je suis moi aussi heureuse de te voir, même si je ne puis en dire autant sur ton état… »

Je le suis du regard alors qu’il claudique jusqu’à un siège. Ce n’est pas vraiment passé loin cette fois d’après le mestre. Je lui demanderais bien si c’est son Ferrand qui veille ainsi sur lui, ou s’il a juste un secret pour esquiver les blessures à la dernière minute. Je regarde les différents plateaux et hausse une épaule en m’installant près de lui.

« J’ai demandé à avoir un peu de tout, ne sachant pas trop ce que tu voudrais. Et j’ai pu mentionner que le Sénéchal du Nord pourrait peut-être y participer. » Je souris. « Mais ne t’en fais pas, devoir discuter et mener des négociations n’a jamais été son point fort. Et il a mieux à faire. Et oui, c’était pour faire le point sur tout ceci. »

Je le fixe, plissant les yeux en l’observant.

« Je vais bien. Je ne dirais pas que je ne suis pas fatiguée ou encore un peu nerveuse, mais rien que quelques nuits ne sauraient réparer. C’est peut-être difficile à croire, mais j’ai déjà affronté pire… Si l’on omet le dragon. Et toi mon jeune ami ? Ne m’en veux pas, mais tu as l’air épuisé. As-tu le droit de te lever et de marcher au moins ? »

S’il faut le forcer à retourner au lit, je n’hésiterai pas vraiment et il doit le savoir. Mais je resterai sage et rationnelle. Mais si nous en sommes capable.


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 492
Membre du mois : 4
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   Mer 19 Juil - 10:49

Elle semble bien plus vive et alerte que moi. Visiblement sa nuit a été plus reposante que la mienne même si j’aurais juré qu’elle aurait profité de la compagnie de son futur époux. Enfin, cela ne me regarde pas même si, d’une certaine façon, il est amusant de voir que les rôles se sont inversés. Quand bien même ce n’est clairement pas ce qui est au centre de mes pensées. Je suis heureux qu’elle soit en vie et surtout, qu’elle n’ait aucune blessure à déplorer, ce qui est loin d’être le cas des autres personnes qui m’accompagnaient. Je réprime une grimace à cette pensée alors que je l’embrasse sans vraiment réfléchir, ce qui n’est probablement pas la chose la plus sensée à faire en cet instant précis. Pour autant, le fait qu’elle me rende mon étreinte ne m’aide guère à me montrer aussi raisonnable que je le devrais. "Mon état ? Cela aurait pu être bien pire, je ne devrais pas m’en plaindre je suppose." Et ce n’est qu’une piètre punition après ce qui est arrivé aux autres. Même si oui, la douleur est bien présente et j’ai du mal à ne pas grimacer au moindre de mes mouvements.

J’arque un sourcil alors que je prends un bout de pain sans vraiment y prêter attention, mon attention capté par les propos de Nelya. "Le Sénéchal ? Ne sont-ils pas supposés repartir aujourd’hui ? Enfin, j’avoue, j’ai du mal à suivre tout ce qui se passe mais je t’avouerais que je ne suis pas mécontent de ne pas le croiser. C’est probablement un peu lâche mais je ne suis pas convaincu d’être vraiment à mon aise face à lui. Je ne suis qu’un jeune sot qui a eu l’impudence de porter la main sur sa fiancée." Et pas que la main certes. Mais je gage que moins il en saura, plus mes chances de survie seront élevées. Je lève quand même les sourcils, comme pour accentuer mon soulagement avant de hocher la tête. "Je préfère le faire tant que nous avons encore les idées claires et que les rumeurs n’ont pas commencé à prendre le pas sur ce que nous avons pu réellement voir. Je vais surement devoir rendre des comptes précis et autant dire que ça ne m’enchante guère."

Je lève les yeux dans sa direction, soutenant son regard avant de hausser les épaules. "C’est une bonne chose que tu ailles bien. Moins que tu aies déjà connu pire même si, au fond, c’était aussi mon cas. Mis à part le dragon s’entend." J’ai un sourire au reste de ses propos, me contentant de piocher un morceau de fromage, l’air vaguement coupable. "Evidemment que non. Selon le Mestre, je devrais passer plusieurs jours alités. J’ai déjà eu de la chance de pouvoir quitter la tente de soins aussi rapidement, visiblement mon nouveau statut d’époux princier a été utile. Mais je ne supportais pas l’idée de rester sans bouger, tant je suis encore sur les nerfs. De toute façon, j’ai très mal dormi et je ne suis pas sûr que les choses aillent mieux d’ici à ce que nous puissions repartir." Je laisse filer un silence avant d’ajouter, un rien plus léger. "Je suis presque jaloux de te voir aussi en forme et élégante en fait." Je sais, il va nous falloir parler un peu plus sérieusement, mais nous ne sommes pas à la minute non ? Manger me fait déjà du bien et je commence à piocher dans les morceaux de viande qui nous ont été préparés, non sans un bref soupir de contentement.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1885
Membre du mois : 61
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   Dim 20 Aoû - 13:51

Il a l’air plutôt mal en point, ce qui n’est pas étonnant au vu de ce qui s’est passé il est vrai. Mais je suis soulagée de le voir se tenir debout, même si cela lui semble douloureux. Et si je m’étais promis d’être sage et raisonnable, comme il convient de l’être, surtout alors que nous sommes ici et que mon futur époux est non loin, il ne m’aide nullement. Mais ce n’est pas si important, ce n’est qu’un baiser, et une partie de moi est heureuse, et amusée, de voir qu’il s’inquiétait visiblement pour moi. Soit, qui plus est, je lui rends son baiser, ce qui n’est pas plus judicieux. Je le fixe un instant, me faisant songeuse.

« Cela peut toujours être pire, ne minimise pas tes blessures, car d’autres y ont perdu la vie. Tu n’y étais pour rien. Et tu es déjà bien amoché mon cher. »

Commençant à couper une pomme, j’ai une moue amusée et je lui jette un coup d’œil espiègle.

« Oui, ils doivent être en train de finir de tout mettre en place pour le trajet. Mais j’ai préféré lui proposer, surtout sachant qu’il ne pourrait accepter. C’est ce que ferait toute bonne épouse, non ?... Quoique non, je doute que beaucoup de femmes aient des rendez-vous dans la chambre d’un homme autre que leur époux… N’oublie pas de rappeler à quel point tu es blessé et ne peux pas te déplacer dans les jours qui viennent. » Je lui souris pour de bon. « C’est pourtant un homme adorable. Tout en finesse et légèreté, comme seul le Nord en connait. »

Je lui fais un clin d’œil, comprenant tout à fait qu’il ne souhaite pas se retrouver face à lui. Ce n’est déjà pas évident de se retrouver face à la moitié de son amant ou de sa maîtresse, c’est d’autant plus vrai lorsqu’il ressemble à Conrad…  Mais j’ai grandi entouré d’hommes froids et durs, ce qui me convient en général. Je hausse un sourcil à mon tour.

« Ce que nous avons pu voir ? Tu veux parler des soldats du Conflans essayant d’incendier la nouvelle famille royale ou du dragon les brûlant à leur tour ? Mais je compatis, sachant que j’ai dû faire de même avec le roi… l’empereur. Je n’aime pas davantage devoir rendre des comptes, même à lui. »

Ou surtout à lui… Je croque un morceau de pomme et hoche la tête.

« L’attaque a été soudaine, mais heureusement, ils n’étaient pas si nombreux que cela… Grandir sur l’ile aux ours prépare fort bien aux attaques aussi fortuites que violentes, et je dois bien être l’une des rares ladies du royaume à vraiment savoir user d’un arc et d’une dague. » Je le fixe et soupire doucement en secouant la tête.   « Tu devrais être plus raisonnable, tu risques d’empirer ta blessure et de prolonger ta guérison… Et je n’ai pas de crème à base d’eau de source à te fournir cette fois. As-tu essayé le lait de pavot au moins ? » J’incline un peu la tête sur le côté et je lui souris doucement. « Je suis toujours belle et élégante Gareth. Et je n’ai pas reçu de coup d’épée, cela aide. »

Je l’observe alors qu’il commence à manger, me demandant s’il a mangé depuis que nous sommes arrivés. Il serait bien capable de réellement se sentir coupable et même de s’en vouloir, non ? Ce serait totalement idiot, mais les hommes ne sont-ils pas convaincus être responsables de tous les soldats sous leurs ordres ? Comme s’ils pouvaient empêcher une guerre, une bataille, de prélever son tribut… Je retiens un nouveau soupir, me penchant vers lui pour lui voler un morceau de fromage.

« Alors jeune époux princier, que souhaites-tu éclaircir ? Savoir si nous avons vu la même chose lors de ce voyage ou savoir si la décision de ta reine de laisser passer des croisés risque de déplaire à mes suzerains ? »

Je hausse un sourcil malicieux sans le quitter du regard. Comme si quelqu’un pouvait douter de la réaction de ces derniers à cette pichenette impertinente de la reine du Roc…  


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 492
Membre du mois : 4
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   Sam 2 Sep - 19:31

La complicité que j'ai pu développer avec Nelya n'est pas feinte et je sais qu'elle comprend probablement mieux que d'autres dans quel état d'esprit je suis en cet instant. Pour autant, je n'ai pas particulièrement envie de trop m'épancher à ce propos, n'ayant pas trop envie de réfléchir à toute la portée de ce qui a pu se passer lors de cette attaque. J'en oublie tout de même d'être aussi raisonnable que je le devrais mais j'ai tout de même une grimace à ses propos avant de hausser brièvement les épaules. "Il est vrai, cela peut toujours être pire. Pour autant, cela ne me réconforte guère de savoir que certains ont perdu la vie parce que je n'ai pas convenablement anticipé les dangers que risquait la princesse."

J'arque un sourcil à ses propos, non sans me servir à mon tour et, j'avoue, je ne suis pas des plus à l'aise. Et visiblement, c'est quelque chose qui l'amuse. Enfin, le contraire aurait été étonnant avec elle alors, forcément, je ne peux m'empêcher d'esquisser un sourire en réponse au sien. "Une épouse ? Aurais-je raté quelque chose durant mon repos ? Mais je ne manquerais pas de lui rappeler que je n'étais même pas capable de me lever pour te saluer comme il se doit donc." Et je lâche un rire contrit avant de reprendre, sur le même ton qu'elle. "Adorable oui. C'est le premier terme qui m'est venu la première fois que je l'ai rencontré. Et, ma foi, je ne suis guère habitué à la finesse et à la légèreté, il va falloir m'expliquer comment je dois réagir je suppose." Je secoue la tête, voyant que, si elle comprend mon point de vue, elle continue de se jouer de moi. Oh, gentiment bien sûr, mais pour autant elle gère bien plus facilement la situation que moi. Peut-être est-ce que là que je vois vraiment notre différence d'expérience, même si elle est loin de me déplaire, bien au contraire.

"Nouvelle famille royale ? Voilà quelque chose que j'ai visiblement raté. J'ai surtout vu des riverains attaquer d'autres riverains pour se faire eux-mêmes attaquer par des alliés ou des ennemis. J'ai l'impression d'être incapable de dissocier qui sont des alliés ou non et j'avoue que la situation est pour le moins perturbante. Surtout en ce qui concerne ce fichu dragon. Quant au fait de rendre des comptes… si je ne suis pas enthousiaste à l'idée de le faire auprès de ton Empereur, je gage que ce sera pire auprès de ma Reine." Je lui chipe un morceau de pomme que je regarde, la mine pensive. "Voilà une raison supplémentaire d'apprendre à son Altesse de se servir correctement d'une arme, même si c'est juste pour se défendre. Au moins pour qu'elle gagne un peu de temps. J'avais oublié que tu savais tirer à l'arc à dire vrai. Voilà un talent que j'aurais aimé te voir exercer. Même si je ne vais pas me plaindre de tes autres talents, loin de là." Je grimace quand elle reprend et je lui jette un regard équivoque, non sans pourtant finir par esquisser un sourire. "Je n'ai toujours pas de goût pour le lait de pavot. Je préfère ne pas dormir que d'en arriver là. Mais oui, tu es toujours aussi belle et élégante ma dame, tu en doutais ?"

Je me décide à manger pour de vrai, pas vraiment convaincu, mais ce n'est pas de cette façon que je vais me remettre de ma blessure. Je laisse filer un silence, essayant de me remémorer chaque détail de ce qui s'est passé. Voilà aussi pourquoi je n'ai pas envie d'être abruti par le lait de pavot, pour ne pas oublier ce que j'ai pu voir ou entendre, que ce soit lors de l'attaque ou depuis que nous sommes arrivés ici. Je fais mine de récupérer le morceau de fromage avant de secouer la tête, non sans un sourire en coin. "Probablement les deux. Tout comme les raisons réelles de notre venue ici. Autant dire qu'avec cette histoire de croisés, je ne vois pas vraiment comment nous pouvons nous targuer d'être diplomates. Tu as déjà eu des échos j'imagine." Et je lui tends un nouveau morceau de fromage du bout des doigts, non sans lui rendant une œillade tout aussi malicieuse que la sienne, quand bien même j'ai l'air passablement plus fatigué qu'elle, à n'en pas douter.  


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1885
Membre du mois : 61
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   Dim 8 Oct - 17:03

Je le fixe et ne peux m’empêcher de soupirer en levant les yeux au ciel. A force de discussions, j’ai bien dû constater que nous avons un certain nombre de points communs. Et à dire vrai, outre le fait qu’une réelle alchimie existe entre nous, je l’apprécie véritablement. Malgré tout, il est parfois tellement prompt à se sentir coupable… et sensible… tellement arrogant aussi. Même si cela, je le suis aussi…

« Comme si tout cela était de ta faute… Tu ne peux pas anticiper avec des données faussées ou incomplètes Gareth. Et les morts sont morts, laisse-les donc où ils sont. »

Je lui jette un coup d’œil, avant de souffler un rire en secouant la tête. C’est amusant de voir comme il peut ne pas être à l’aise sur certains sujets. Certes, peu de personne le seraient à sa place je le reconnais. Mais c’est idiot si vous voulez mon avis.

« Future épouse. Ce n’est pas force de l’avoir mentionné et rappelé, mais il faut croire que la guerre et toute cette tension ne sont pas vraiment propice dans l’immédiat à un mariage pour un homme comme Conrad… » Je le fixe, les yeux pétillants. « Tu vois, je suis douée pour définir les hommes. Et il me faudrait du temps pour t’expliquer tout cela à toi ouestien beaucoup trop rustre. »

Je lui offre un sourire amusé, continuant de croquer quelques morceaux de pommes. Je le dévisage, fronçant un instant les sourcils.

« Tu n’as guère vu de monde n’est-ce pas ? » Je soupire avant de hausser les épaules. « L’Empire a délivré le Conflans de ses oppresseurs, et a couronné l’un de leur adversaire, Lyham Tully, pour en faire le roi de ce Conflans libre… Ce que nombre d’autres riverains n’ont guère apprécié, et ce que les alliés du Noir ont voulu punir, en s’en prenant donc à sa famille… Eleanor et Alysanne Tully, qui voyageaient avec nous. Je doute que sans leur présence, nous eussions été attaqué tu sais. Et oui, je veux bien te croire concernant la reine Lannister, c’est une femme… remarquable. »

C’est le moins que l’on puisse dire. Rares étaient ceux à vraiment m’impressionner, mais la Lannister devait en faire partie… J’ai un sourire en coin alors que je hoche la tête.

« Ce n’est pourtant point dans les usages, d’autant moins pour une princesse. Tenir une arme et savoir se défendre n’est pas le rôle dévolu aux femmes, en dehors de quelques exceptions… Peut-être nous retrouverons nous à l’archerie, tu verrais que je suis aussi douée pour cela que pour le reste. » Je lève les yeux au ciel. « Oh, j’avais oublié à quel point tu pouvais être têtu à ce sujet. Mais tu ne tiendra pas longtemps sans dormir malgré tout. Et non, je n’en doutais pas, mais c’est toujours agréable à entendre. »

Je l’observe sans rien dire alors qu’il semble réfléchir, en en profitant pour manger également de mon côté. Je croque le morceau, lui adressant un sourire en voyant son geste.

« Les raisons réelles… Pour ma part, il s’agit de retrouver les miens, mais on ne parle nullement de moi… Pourquoi vous avoir envoyé ici en émissaires, tout en permettant aux croisés de traverser ses terres et de prendre le Conflans et l’armée de l’Empire à revers ?... Ils ont assassiné entre autre Lord Tully, le père, autant dire que le nouveau seigneur de ses terres ne va pas être en bonnes dispositions à votre égard. Je doute que la reine Lannister ait réellement pensé que d’envoyer la princesse Jeyne attendrirait le roi Stark. Espère-t-elle que ce dernier change d’avis sur ses prétentions en voyant sa fille, la future reine de l’Ouest ou qu’il lui confie quelques secrets ? » Je dépose deux tasses que je remplis de vin chaud, avant de m’emparer de l’une d’elle. « Paraître diplomate tout en mariant son fils au Nord et en finançant les Iles de Fer est plus que compliqué effectivement. On ne peut ménager la chèvre et le chou, encore moins dans une situation aussi explosive, et je t’avoue ne point comprendre les manœuvres de tes suzerains. Ils veulent préserver leur royaume, c’est compréhensible et honorable. Toutefois, les manœuvres semblent bien maladroites… »

Je le fixe un instant, avant de me pencher, un sourire en coin aux lèvres, et d’attraper en le croquant le morceau de fromage qu’il me tendait, frôlant évidemment ses doigts de mes lèvres au passage.

« Pourquoi être venus ? Toi, tu accompagnes la princesse, et je suis plus que ravie de t’avoir eu pour compagnon ne va pas penser le contraire, mais… Jordane Lannister espère-t-elle ramener le vieux loup à la raison en agissant ainsi ? Ou est-ce bien trop tordu pour qu’une petite noble telle que moi puisse le comprendre ? »


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 492
Membre du mois : 4
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   Ven 3 Nov - 20:54

Alors que j'observe Nelya, je me rends compte qu'elle est probablement l'interlocutrice la plus appropriée, surtout pour cette discussion. Parce qu'elle n'ira pas arrondir les angles ou essayer de minimiser les choses. Pour autant, ce qu'elle me dit n'est pas facile à entendre, parce qu'elle me renvoie mes propres contradictions et cette arrogance toute ouestrienne qui est la mienne et dont j'ai pleinement conscience. "Tu sais que j'aurais du mal à ne pas culpabiliser dans cette histoire, quand bien même tu es la voix de la raison. Mais disons que je serais nettement plus sur mes gardes à l'avenir. Et que je ne cèderais pas à la facilité. Quant aux morts…" Je grimace, sans rien ajouter de plus, préférant changer de sujet. Quand bien même parler de son futur mari n'est pas pour me mettre des plus à l'aise en vérité. Le pire, c'est qu'on dirait que ça l'amuse. Enfin, venant d'elle, je ne devrais pas être surpris outre mesure et je ne peux m'empêcher de sourire en retour. "Amusant, j'aurais pensé qu'au contraire, la guerre et la tension l'auraient poussé à vouloir se marier au plus vite, histoire de s'assurer un héritier. Ou quelque chose de tout aussi délicat." Je secoue la tête, mon sourire se faisant plus large avant d'ajouter, toujours sur le même ton. "Tu as nombre de talents ma dame, cela fait longtemps que j'ai plus aucun doute là-dessus. Et je suis pas si rustre que cela tout de même si ?"

Je grimace quand elle reprend, haussant une épaule avant de souffler, un peu piteux. "Le Mestre n'a guère été tendre et n'a rien voulu me dire. Tu es la première que je vois qui n'est pas au service de la maison. Je sais juste que les autres vont bien, c'est le plus important." Et je hoche la tête à ses informations, me faisant plus sombre à mesure qu'elle parle. "Je vois. Une tête couronnée supplémentaire donc. Je vais finir par ne plus savoir où donner de la tête à force. Et je me demande s'ils n'auraient pas trouvé une autre raison pour nous attaquer en réalité, histoire d'attiser des tensions qui n'ont nul besoin de l'être de toute façon. Mais oui, la Reine est… remarquable. Mais je gage que celle qui prendra le relai le sera tout autant." J'inspire, croquant un morceau de fromage sans vraiment y prêter attention alors qu'elle continue, m'arrachant un nouveau sourire. "Je ne prête guère attention aux usages, tu devrais le savoir non ? Quant à te voir tirer à l'arc, nous seront obligés de faire cela avant de repartir. Et je ne suis pas têtu, je ne change pas d'avis tout le temps, c'est tout. Je finirais par dormir oui, mais plus tard. Quant au reste, je ferais en sorte de ne plus être avare de compliments alors." Je me fais malicieux avant de plonger dans des pensées moins amusantes et agréables.

Et je l'écoute m'exposer ses idées, ce qu'elle pense de tout cela. Elle vise juste, comme je l'aurais soupçonné et, si elle n'est pas dupe, je vois difficilement les autres nobles l'être de leur coté. Et encore moins ceux qui décident. Je prends le verre de vin chaud en y trempant mes lèvres tandis qu'elle continue avant de souffler, pensif. "Il est impossible de ménager la chèvre et le chou, surtout au vu de ce qui se passe. Et il y a une différence entre ne pas choisir de camp et leur tendre une carotte à chacun. Connaissant la Reine, je ne tablerais pas sur de la maladresse. Pour autant, je n'arrive pas vraiment à saisir. Une autre option m'a effleurée, celle de ne pas voir revenir la Princesse. Un accident ou quelque chose dans ce goût-là, si Jeyne ne réussissait pas à aplanir la situation. Et je t'avoue que cette idée ne m'enchante pas le moins du monde." Evidemment, nous savons tous les deux que je nierais avoir dit cela à haute voix si on venait à nous poser la question. Pour autant, je suis presque soulagé de pouvoir confier cette idée à quelqu'un.

Mes doigts effleurent sa joue alors qu'elle attrape le bout de fromage et j'ai un sourire avant de reprendre, non sans me passer la main dans les cheveux, un peu décontenancé par sa question. "Je pense que la Princesse espère vraiment arranger les choses. Mais cette attaque ne nous aide en rien. Pas plus que les récentes décisions de l'Ouest. Cela ne fait que conforter mon idée qui ne me plait pas du tout." Et je bois mon verre, non sans une nouvelle grimace. L'espace d'un instant, j'ai envie d'oublier tout cela et de ne plus être aussi lié à la famille royale. Je sais que ça ne va pas durer mais je me sens las et surtout, je ne vois pas comment me rendre réellement utile, ne sachant pas dans quelle direction aller. Et je lance un regard un peu désespéré à Nelya, sans même m'en rendre compte.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1885
Membre du mois : 61
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   Ven 1 Déc - 16:40

Je soupire doucement, avant de hocher la tête.

« Je le sais bien, je connais les hommes tels que toi, et c’est bien pour cela que je n’insisterai pas, même si je me permettrais de dire une dernière fois que chacun était sur ses gardes et qu’à part avec une escorte bien plus nombreuse, il n’y a rien que tu aurais pu faire. »

Mais pourquoi et comment pouvait-on se sentir responsable de tant de monde ? Les soldats étaient entraînés pour cela non ? Se battre et mourir pour leur royaume, protéger les plus faibles, la famille royale, ce genre de sottises. Ils vivaient et mouraient, c’était là ce pour quoi ils s’engageaient n’est-ce pas ? Je secoue la tête, avant de retrouver le sourire alors que nous parlons de mon futur époux, même si ses paroles me font grimacer.

« Je le pensais également. Mais il a été fort occupé, être Sénéchal du Nord suppose sans doute une trop grande implication et il a eu fort à faire avec toute cette guerre… Je crains d’être veuve avant même d’être réellement mariée à vrai dire. Ce serait fort dommage. » Je hausse une épaule, sans pour autant perdre mon sourire. « Tu ne l’es pas tant non… Disons que tu as du potentiel. »

Je lui fais un clin d’œil avant de pencher la tête, mon regard allant se perdre un instant sur sa blessure.

« Tu as donc été séquestré, tu devrais te plaindre… » J’esquisse un sourire, avant de redevenir sérieuse, même si j’ai toujours un léger sourire en coin. « Oh ils auraient peut-être trouvé, mais rien d’aussi justifié que cela, c’était leur offrir sur un plateau d’argent… Et Jeyne Lannister ressemble beaucoup à sa mère, elle sera une grande reine oui, surtout avec le soutien de la reine. » Je le fixe et souris en acquiesçant. « Dès que tu seras capable de marcher sans te vider de ton sang, tu pourras m’admirer un arc à la main. Préfères-tu obstiné dans ce cas ? Car tu l’es indubitablement… Tu finiras par tomber de fatigue à un moment inopportun, ce sera encore pire. Fais ce qu’il faut pour dormir jeune sot… Ou essaie vraiment du moins. »

Ne pas dormir n’est pas une catastrophe en soi, mais avec sa blessure il a besoin de repos. Et oui, il est possible que je m’inquiète pour lui. Un peu. Et comme à chaque fois, nous passons d’un sujet à l’autre, d’un sujet léger à un sujet plus délicat. Je le fixe quand il me répond, haussant un sourcil alors qu’il parle d’une autre option.

« Elle sacrifierait la princesse ? Je ne sais si je la trouve plus remarquable encore ou si elle m’effraie davantage… Je sais fort bien que son fils trouverait nouvelle épouse rapidement, mais c’est une manœuvre plus que difficile et risquée malgré tout. Penses-tu qu’elle en soit capable ? Qu’elle espérait un malheureux accident ? Et si tel est le cas, pouvoir avoir décidé cette alliance il y a seulement quelques mois ?... Quoiqu’avec cette croisade et les récentes actions, les atouts de ce mariage ont quelques peu disparus il est vrai… La révolte gronde-t-elle tant chez vous pour qu’elle ait autorisé ces passages au risque de s’attirer la colère de son… ancien allié ? Le Loup est rancunier, elle doit bien le savoir pourtant… Et je ne parle pas de la Dragonne… »

Je le regarde, les yeux s’écarquillant un peu alors que je parle. Je sais bien que cette conversation restera entre nous, mais je suis malgré tout étonnée qu’il se confie à se sujet. Au moins, est-ce amusant. Tout comme de jouer ainsi avec lui, tout en parlant de tout et de rien. De tout surtout…

« Je vois. » J’ai une moue, buvant une nouvelle gorgée de vin, et j’inspire lentement. « Si la princesse mourait, elle pourrait certes remarier son fils, mais elle ne pourrait espérer même une pseudo indifférence du Nord. Ou de l’Empire. Je gage que, même si Jeyne ne peut faire changer d’avis les nouveaux Braenaryons, puisque c’est le nom qu’ils se sont donnés, sa mort quant à elle mettrait l’Ouest en tête de liste des ennemis de l’Empire. Quand bien même ce fusse un accident… »

Je soupire, les sourcils un peu froncés, me demandant ce que je peux louper, ou ce que j’ignore plus vraisemblablement, avant de relever les yeux de mon verre. Et j’ai un sourire désolé en croisant son regard.

« Il est difficile d’être ainsi lié à la famille royale tout en appréciant la princesse n’est-ce pas ? » Ma main va spontanément se poser sur sa joue. Je me penche et l’embrasse à la commissure des lèvres, avant de me radosser à la chaise, avec une moue mutine. « Abordons des sujets plus légers si tu le souhaites. Que penses-tu de ce vin ? »


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 492
Membre du mois : 4
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   Mer 6 Déc - 14:07

J’ai une ombre de sourire à son soupir et à ses propos alors que je la fixe quelques instants sans rien dire. « Les hommes tels que moi ? Tu es habituée à côtoyer des guerriers plus que des ombres de la cour non ? J’aime à fanfaronner mais je me rends compte que je vais devoir être encore plus sérieux sur mes entrainements à l’avenir. Il n’y a pas que ma vie qui est en jeu, loin de là même. Le pire, c’est que je ne sais même pas si une escorte plus nombreuse aurait vraiment été efficace face à ce qui nous est tombé dessus. » Nous finissons par changer de sujet, même si évoquer son futur époux ne fait que mettre en évidence le fait que nous avons un peu trop batifolé tous les deux pour que je sois en mesure d’être vraiment à mon aise en sa présence. Le pire dans tout ça, c’est que je ne me sens en rien coupable, c’est juste la réputation du Sénéchal qui a tendance à me refroidir un peu. « Et ton futur mari a effectivement l’air d’être passablement impliqué dans tout ce qui se passe ici. Mais je gage qu’il saura trouver un peu de temps pour t’épouser… et tout ce qui va avec. Il serait idiot de ne pas en profiter.» Et je lui décoche un large sourire. « Du potentiel ? Voyez-vous cela. Je pensais tout de même avoir un peu plus de crédit, surtout avec toi. »

Je grimace alors qu’elle se moque gentiment de moi, avant de hausser une épaule. « Je suppose que j’ai un peu trop tendance à ne pas suffisamment rester en place pour que le Mestre ait même songé à m’attacher au lit pour être sûr que je ne ferais pas n’importe quoi.» Je hoche doucement la tête, esquissant malgré moi un sourire un peu fier quand elle dit que Jeyne sera une grande reine, avant de laisser filer un rire. « J’attends de te voir à l’œuvre ma dame. Quant à être obstiné, j’avais pourtant l’impression que c’était quelque chose que tu appréciais chez moi. Et au pire, je tomberais de sommeil, est-ce une si mauvaise chose ? » Je me frotte l’arrière de la tête quand nous évoquons un sujet autrement plus délicat et j’ai une nouvelle grimace, laissant filer un silence alors que je hoche la tête. « Pourquoi pas ? Meg est enceinte et ses enfants seront Lannister. Et comme tu dis, il ne sera pas difficile de trouver une épouse au prince. Enfin, en réalité, je ne sais pas vraiment. Je sais juste que c’était particulièrement risqué de l’envoyer ici, surtout avec les troubles, quand bien même l’Ouest n’a officiellement ouvert les hostilités avec personne. Parfois, je me dis que c’était pour gagner du temps avant de se décider à basculer dans un camp ou dans l’autre. Ou peut-être espérait-elle vraiment quelque chose de cette rencontre. Mais quoi… impossible de le deviner. Le loup et la dragonne ont beau être rancuniers, le risque de révolte est réel. Je l’ai vu de mes yeux à Falwell. » J’ai un long soupir et je finis par hocher la tête au reste de ses propos, non sans boire moi aussi quelques gorgées de vin. « Il y a beaucoup trop d’incertitudes dans toutes cette histoire. J’ai eu beau la ressasser depuis que nous sommes partis, j’ai l’impression d’être loin d’avoir toutes les cartes en main pour comprendre. Je sais que ce n’est pas mon rôle en soit mais, si je veux défendre Jeyne correctement, il faut bien que je sache contre qui non ? »

J’ai l’impression d’avoir l’air un peu perdu en disant cela mais, pourtant, c’est exactement ce que je ressens. Je ne sais pas dans quelle direction il faut aller et j’ai l’impression que ça ne va pas aller en s’arrangeant. Et je soupire au reste de ses propos. « A qui le dis-tu. Et je n’ai pas la moindre idée de l’accueil qui lui a été réservé. Tu as vu quelque chose depuis hier ? » Je la suis des yeux avant d’esquisser un sourire et de lâcher, comme si de rien était. « Quoi, c’est tout ce à quoi j’ai droit ? C’est que je serais presque déçu. » Et j’ai un bref regard en direction du vin avant de souffler, retrouvant ma malice. « Tu sais très bien que je suis un piètre connaisseur. Moi, tant qu’il n’est pas trop âpre, j’en suis ravi. Et je suppose qu’il m’aidera à mieux dormir, ou quelque chose dans le genre non ? »


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1885
Membre du mois : 61
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   Mer 20 Déc - 20:53

Je hausse un sourcil.

« Ne te sens-tu pas responsable de tous les pauvres péquins pouvant être sous ta responsabilité ? Qu’importe que tu sois courtisan, guerrier ou éminence grise, tu fais malheureusement partie des hommes trop responsables. Et non, même si je ne remets pas en question ton envie d’avoir un entraînement plus sérieux, une escorte plus nombreuse ou mieux entraînée n’aurait sans doute rien changé. »

Mais de là à lui faire entendre raison… Nous étions vivants et c’est bien là tout ce qui importait, même si la dragonne avait dû venir à notre secours. Et je souris en parlant de Conrad quand bien même s’agit-il d’un sujet délicat.

« Il n’a pas été démontré qu’il fut doté d’une intelligence fulgurante. » Je souris un peu plus, avant de grimacer. « Non, il n’est pas sot, loin de là, fort heureusement, mais il va falloir que je m’en occupe… Et ne te plains pas, cela signifie simplement que tu peux encore t’améliorer. »

Je soupire, mes lèvres toujours incurvées en un léger sourire.

« Il n’a pas mis sa menace à exécution, c’est déjà cela. Quoique te trouver attaché aurait été amusant. » Je lui fais un clin d’œil, non sans m’imaginer un instant la scène, retrouvant malgré tout un air un tant soit peu plus sérieux quand nous poursuivons, et je note, non sans amusement, que la princesse semble bel et bien l’avoir séduite, même si ce n’est pas au même sens que moi. Je souris de nouveau en l’entendant rire, inclinant la tête. « C’est donc noté pour l’arc. Et si c’est une qualité que j’apprécie indéniablement, ce n’est pas dit pour autant qu’il s’agisse d’une qualité dans le cas présent. Et dois-je vraiment te dire qu’il y existe des situations où tomber de sommeil serait fort mal venu ? »

Et de nouveau, je le regarde un peu surprise, avant de sourire. Le sujet est sérieux et important, je le sais bien, mais ce n’est pas pour autant qu’il faille oublier le reste.

« Tu vas être père ? En es-tu heureux ou dois-je m’abstenir de te féliciter ?… J’espère pour toi que ce seront des garçons, tu seras totalement incapable de résister si tu as des filles, n’est-ce pas ? Quoique je ne suis pas certaine que cela soit différent…
Félicitations Gareth, j’en suis sincèrement ravi pour toi. Quoiqu’en dise les gens autour de toi, avoir des enfants est une aventure passionnante. Il faudra que tu me tiennes informée à ce sujet. »
J’inspire et hoche la tête, perdant de mon sourire. « Et donc ceci explique cela, la reine risquait beaucoup moins dans de telles conditions, quoiqu’il puisse arriver, et pouvait ainsi gagner du temps comme tu le dis si bien. Si les risques de révolte existent bel et bien, j’aurais fait de même sans une hésitation. Pour protéger ses terres, son peuple, les siens, qu’importent les sacrifices, aussi horrible cela peut-il paraître. Mais si elle ne prête pas attention aux conséquences, celles-ci pourraient s’avérer désastreuses pour ce qu’elle tente de protéger. » Soupirant à mon tour, je fronce un peu les sourcils. « Et s’il fallait défendre Jeyne contre tes suzerains ? Tu protégerais la femme de ton ami contre eux ? Même s’ils ne feront rien de front, je le sais bien… Incertitudes ou informations manquantes, je doute que nous parvenions à connaître les détails de tout ceci malheureusement… »

Et soudain, il semble tellement perdu et quelque peu esseulé, que je me sens désolée pour lui, véritablement. Est-il si jeune que cela ? Dieux j’espère que non. Ou que oui. À sa décharge, je dois avouer que je n’aimerais pas me retrouver à sa place. Ma main se saisit de la sienne, que je serre un instant, avant de reprendre mon verre et de boire quelques gorgées.

« Elle va bien. Il s’agit de la fille de l’Empereur et de la sœur du roi du Nord, elle ne peut qu’être bien traitée. Je sais qu’elle a vu son père peu de temps après notre arrivée, mais je t’avoue ne pas en savoir davantage. » Et je souffle un rire en l’entendant. « Voilà que Monsieur réclame. Tant que tu n’es que presque déçu, tout va bien. Et dois-je te rappeler que tu es, encore une fois, blessé et qu’il faut te reposer ? » L’étincelle mutine monte jusque dans mes yeux et je fais claquer ma langue. « Un ouestrien qui ne s’y connaît point en vins ? Quelle horreur, n’est-ce pas une infamie ? Je n’ai malheureusement guère le temps de faire ton éducation à ce sujet, mais tu devrais demander des cours à ce sujet. » Je hausse les épaules, indifférente. « Je croyais que tu ne souhaitais pas dormir ? Ou est-ce juste que tu n’y arrives pas ? Hum. Il pourrait aider. Beaucoup de choses peuvent aider à dormir. Mais tu es trop obstiné pour cela, non ? »

Je le dévisage un instant, avant de soupirer et de croquer un grain de raisin. Et de me pencher vers lui pour l’embrasser pour de bon.


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 492
Membre du mois : 4
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   Dim 7 Jan - 22:51

Pour un peu je ricanerais à ses propos. L'image qu'elle dépeint de moi est si différente de celui que j'ai pu être il y a quelques années, que je me demande à quel moment ma vie a basculé. Je le sais fort bien en réalité mais je me contente de sourire avant de hausser les épaules. "Bien sûr que si. Ils sont sous ma responsabilité, c'est à moi de faire en sorte qu'ils s'en sortent indemnes, autant que possible en tout cas. Mais j'avoue que c'est amusant de m'entendre targuer d'être trop responsable. Voilà quelque chose qui ne me serait pas venu à l'esprit il y a quelques mois. Enfin, comme tu le dis si bien, ça n'aurait rien changé." Je soupire doucement avant de laisser filer un rire au reste de ses propos. "Tout de même, je me disais bien que tu ne pourrais pas épouser un sot. Quant à m'améliorer… je suppose que je peux compter sur toi  jusqu'à nos départs respectifs ou est-ce que je dois me faire oublier vu que tu seras une lady encore plus respectable ?" Je lève les yeux au ciel au reste de ses propos avant de secouer la tête. "Si tu veux que je sois attaché, il faudra le faire toi-même ma dame. L'idée qu'un Mestre le fasse n'est pas spécialement une image que j'ai envie de garder à l'esprit, ne t'en déplaise." J'ai un sourire en coin alors qu'elle continue avant de hausser une épaule, l'air innocent. "Pas besoin de me le dire non. Et je ne compte pas tomber de sommeil dans un moment pareil, ne t'en fais pas. Après par contre…"

Et je hoche la tête à sa question, mon sourire se faisant plus doux. "Tu peux me féliciter. Et j'avoue, je ne suis pas sûr d'être capable de résister à un fils ou une fille. Tant qu'il se porte bien et sa mère aussi, j'en serais heureux. Et je te raconterai mes mésaventures paternelles avec plaisir. Je gage que je trouverai une oreille prête à s'amuser de ce qui m'arrivera." Et je soupire au reste de ses propos, perdant moi aussi mon sourire. "Exactement. Mais j'avoue que je n'apprécie guère de voir la Princesse mise en danger de la sorte pour des raisons purement politique. Elle est toute aussi importante que Megara, n'en déplaise à sa Majesté. Les risques de révolte sont réels. Il y a une telle tension sur tout le continent qu'il serait illusoire de croire que ça ne toucherait pas l'Ouest. Je sais qu'il faut faire ce qu'il faut pour protéger les siens mais… Jeyne est une Lannister maintenant non ? On peut en venir à sacrifier l'un des siens pour le reste ? J'ai du mal à le concevoir en réalité." Au reste de ses questions, je cille, inspirant longuement avant de souffler, le regard un peu perdu. "A dire vrai, je ne sais pas. Je suis fidèle aux Lannister depuis toujours et je suis prêt à bien des sacrifices pour eux, sans la moindre hésitation. Mais c'est également le cas pour Jeyne. Elle a su gagner mon admiration et ma loyauté en très peu de temps. Et je t'avoue que si je devais me retrouver dans une telle situation, je ne sais pas ce que je ferais." J'essaie de ma rassurer en me disant qu'effectivement, ils ne feront rien et je serre doucement ses doigts avant de faire comme elle et de boire quelques gorgées.

J'ai tout de même une grimace, même si elle me dit que Jeyne va bien et je laisse filer un silence avant de reprendre, non sans lui sourire. "C'est déjà beaucoup. J'espère que j'arriverais à la voir rapidement et qu'elle se porte aussi bien moralement que physiquement. Mais comme je ne peux rien y faire, autant que je ne me tracasse pas trop c'est bien cela ?" J'arrive alors à lui décocher un sourire malicieux avant de hocher la tête. "Evidemment que je réclame, sinon je n'aurais rien du tout. Et dois-je te rappeler à quel point tes soins on été efficaces lors de la dernière blessure ? Quant au fait de ne pas y connaitre grand-chose en vin, j'éviterais de te dire que je préfère de loin la bière alors. Et je vais sagement boire mon verre avant de songer à qui je vais devoir demander des cours dans ce domaine." Je hausse une épaule avant de reprendre, toujours sur le même ton. "Je n'en ai pas vraiment envie non. Mais là encore, je suppute que ça te rappellera des souvenirs non ? Tu sais à quel point je déteste dormir lorsque ce n'est pas de façon… naturelle. Et je m'en passerais, j'ai connu pire." Si je ne m'attendais pas à ce qu'elle m'embrasse pour de bon, j'ai tout de même le réflexe de passer ma main autour de sa taille pour la rapprocher de moi et lui rendre son baiser, non sans songer avec amusement à l'effet qu'elle continue d'avoir toujours sur moi et ce, malgré mon état.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1885
Membre du mois : 61
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   Mer 17 Jan - 20:21

J’esquisse un sourire en secouant la tête, me retenant de peu d’à nouveau lever les yeux au ciel. On croirait entendre une mère parlant de ses enfants, sauf qu’il n’y a aucun lien réel entre eux, ce ne sont que des responsabilités qu’ils s’imposent tout seul en prenant un rôle quelconque pour un devoir primordial.

« Comme quoi tu as fortement changé dernièrement non ? En bien sans doute, aux yeux des autres nobles. » Et je souris un peu plus en l’entendant rire. « Oh, il ne l’est pas, il est juste… indéniablement trop dévoué. A son roi, enfin, à son empereur. Je ne sais trop comment cela va se passer, avec moi qui suis plus que sceptique à ce sujet… Mais passons. Et tu peux assurément compter sur moi, même si j’ai toujours été une lady fort respectable. Je ne me leurre simplement pas concernant les hommes… ou mes propres désirs. » Et je souffle un rire sans le quitter des yeux. « Je peux te comprendre concernant le Mestre… Mais ne me tente pas trop tu risquerais de le regretter. Surtout si tu ne tombes pas de sommeil donc. »

Et je me fais plus douce alors que l’on change de sujet, sans même réellement y penser, simplement parce qu’il s’agit d’enfants, et que c’est bien là le seul sujet que je prends au sérieux et pouvant m’intéresser.

« Et tu auras raison. Autant pour l’oreille attentive que pour l’amusement. Et qui sait, peut-être m’arrivera-t-il de savoir et de pouvoir te prodiguer quelques conseils utiles. Je suis heureuse pour toi Gareth. Sincèrement. » S’il soupire, je grimace de nouveau en acquiesçant. « Une Lannister par alliance, pas par le sang, crois-moi, cela change beaucoup de choses. Ce n’est pas sa fille, elle n’a ni saigné, ni souffert pour elle, pas plus qu’elle n’a ri avec elle ou ne s’est sentie fière en pensant à elle. Mais il peut être difficile de le concevoir j’en conviens. Et je crains qu’à ce jour, aucun royaume ne puisse se targuer d’être vraiment extérieur à ce conflit malheureusement. » Et je l’interroge, sans trop savoir ce que j’attends comme réponse de sa part, d’autant qu’il n’a pas l’air plus sûr que moi à ce sujet. J’esquisse un sourire. « Ne commence pas à te torturer l’esprit avec cela... même s’il serait peut-être bon que tu en parles à ton ami le prince à votre retour… Juste pour l’en informer et pour prendre la température de son côté… »

Quant à savoir de quel côté tiendrait le petit prince, du côté de la reine mère ou de celui de sa tendre et jeune épouse, c’était une autre histoire. Et je note malgré tout l’attachement que semble démontrer le jeune homme à la future reine. Je dirais bien qu’il y a davantage que du respect ou une sorte d’amitié entre eux, mais outre que Jeyne est bien trop vertueuse pour cela sans doute, je pense que Gareth est également bien trop attaché au prince pour seulement y songer.

« Je pourrais essayer de la voir pour l’informer de ton souhait et de ton inquiétude pour elle si tu le veux, étant donné que tu es assigné à résidence pour le moment… cela te conviendrait ? » Je le fixe un instant, avant de lui retourner son sourire, sourire qui me plaît toujours autant, d’un air tout aussi espiègle. « Dois-je te plaindre ? Et j’ai souvenir d’avoir été efficace, mais je le suis toujours. Tu peux préférais la bière, mais il te faut quand même savoir t’y retrouver. » Et mes yeux se plissent d’amusement alors qu’il poursuit. « J’ai quelques souvenirs du genre et je me souviens de cela effectivement. »

Je l’embrasse, puisqu’il l’a réclamé, et je me retrouve contre lui, sa main dans mon dos, alors qu’il me rend mon baiser. Ne pas être la seule à être toujours aussi sensible à l’autre me rassure quelque peu, quand bien même je sais que c’est on ne peut plus déraisonnable. Je lui souris, une de mes mains perdue  dans ses cheveux, l’autre presque sagement posée sur son torse.

« Est-ce mieux ?  » Je l’embrasse le long de la mâchoire, avant de le fixer de nouveau. « Ou vas-tu encore devoir réclamer ? »


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 492
Membre du mois : 4
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   Mar 23 Jan - 19:15

Je vois bien que mon attitude l'amuse, sans que j'arrive à définir clairement pourquoi. Probablement parce que lors de notre rencontre, je n'aurais jamais tenu un tel discours, que j'aurais préféré rire de la situation ou l'occulter en espérant simplement qu'elle ne se reproduise plus. Alors, j'esquisse un sourire un peu fatigué et je hausse les épaules en soufflant, pensif. "Il faut croire oui. J'ai l'impression que ce voyage a changé bien des choses." J'arque un sourcil au reste de ses propos et je rétorque, d'un ton amusé. "A croire que c'est un défaut d'être entièrement dévoué à son Roi. Et qu'est ce qui te laisse sceptique ? Cet Empire autoproclamé ou le rôle qu'il va y tenir ?" Je tousse un rire alors qu'elle continue en hochant la tête, le regard pétillant. "Plus que respectable, cela va sans dire. Et que te disent tes désirs dans l'immédiat alors ? Quant au Mestre…" Je lève les yeux au ciel, mon sourire se faisant plus large. "Comment pourrais-je regretter quoi que ce soit si cela implique de t'avoir dans un lit ?"

Mais le ton de nos échanges change, imperceptiblement. Parce que si le sujet me touche, j'ai souvenir que ses enfants sont probablement ce qui est le plus important pour elle. "Si tu es heureuse, je suis terrorisé en réalité. Ne serait-ce que de ne pas pouvoir voir mes propres enfants grandir. Mais je suppose que là encore, je prends les choses bien trop au sérieux c'est bien cela ?" Si je n'aime pas ce qu'elle dit concernant Jeyne, je ne peux m'empêcher de dire qu'elle pointe du doigt la réalité. "Et je suppose que rien de ce qu'elle fera ou dira ne changera cet état de fait. Pourtant, c'est elle qui portera les futurs Rois du Roc et qui prendra sa place sur le trône." Je laisse filer un rire sans joie avant de continuer, toujours aussi pensif. "Tu crois vraiment que je vais arrêter d'y penser ? Surtout maintenant que je me dis que je ne suis pas totalement idiot de songer à tout cela. Quant à prendre la température… je ne suis pas sûr de vouloir le mettre en porte-à-faux. Peut-être devrais-je mener ma propre enquête en revenant au Roc. Si nous arrivons en un seul morceau." Je grimace en jetant un regard à ma jambe, me demandant ce qui nous attendra sur le chemin du retour.

Et je hoche la tête à sa proposition. "J'aimerais beaucoup oui. Et je ne veux pas qu'elle s'imagine que je m'inquiète trop pour elle. Vu mon état, elle serait capable de me sermonner ou, pire encore, de venir appuyer sur la blessure pour être sûre que je ne bougerais pas de là." J'arque un sourcil avant d'esquisser un sourire à son attention. "Je ne sais pas. Est-ce que tu as envie de me plaindre ? Et tu dis être toujours efficace mais, personnellement, je demande tout de même une confirmation. Mais j'avoue, je préfère tout de même la bière pour le moment. Je ferais pourtant un effort, histoire de paraitre civilisé." Je la ramène un peu plus contre moi alors qu'elle me rend mon baiser, occultant totalement le reste de notre discussion, notamment sur son futur époux qui pourrait m'écraser le crâne d'un poing ou peu s'en faut. Après tout, ce n'est pas comme si j'étais en train de l'embrasser juste sous son nez non ? J'attrape ses doigts et je les embrasse avant de poser moi-même la main sur sa poitrine. "C'était… intéressant oui. Mais que se passe-t-il si je décide d'en réclamer plus ?"


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1885
Membre du mois : 61
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   Mer 7 Fév - 21:04

Je le fixe et hoche la tête pour approuver ses dires. Oui, ce voyage a changé bien des choses, et pas toujours dans le bon sens. Non pas que cela me concerne directement, mais la confiance déjà dégradée de l’Empire et du Nord en l’Ouest est maintenant sérieusement entamée. Sans parler de la princesse Jeyne elle-même vis-à-vis de sa nouvelle famille… Enfin peut-être trouveront-ils nouveau terrain d’entente qui sait. Je fronce sensiblement les sourcils et je plisse le nez en souriant.

« Ce n’est point un défaut, mais il faut malgré tout savoir réfléchir et penser à soi… » Je le fixe un instant et hausse les épaules. « Sans doute un peu des deux. Même si je ne doute pas qu’il est un poste à sa mesure et à celle de la confiance que l’empereur place en lui, ce qui n’est pas rien. » Et mon sourire mutin se transforme une seconde en moue. « Te moquerais-tu ? Mes désirs n’aiment pas être contrariés, ni subir de railleries. Méfies-toi car certains te concernent, il serait dommage de les faire disparaître. »  Et de nouveau mon rire se fait entendre. « Tant mieux alors c’est bon à savoir. »

Je le dévisage et inspire profondément.

« Non, sur ce point, je te comprends. La venue d’un premier enfant est toujours effrayante… Pour tout t’avouer, mais surtout ne le répète à personne, j’ai mis bien du temps à être capable de tenir mon rôle de mère… Benjen n’a guère eu de chance au début avec moi. C’est lourd, compliqué et épuisant. Mais cela en vaut la peine. J’espère m’être rattrapée depuis. Et il n’y a qu’à espérer que tu sois cantonné à ton rôle premier, être une éminence grise te va à ravir. » Je secoue la tête. « N’est-ce pas des raisons supplémentaires ? La reine aime son rôle et le tient à merveille, mais sitôt que le roi mourra, elle ne sera plus rien… Qu’elle ne veuille laisser sa couronne à une jeunette étrangère est plus que probable. Jeyne porte l’avenir du royaume, et elle n’a aucun contrôle sur elle. Qui plus est si elle se fait aimer autant des autres, de son époux, qu’elle semble le faire avec toi, elle a d’ores et déjà plus de pouvoir que n’aurait sans doute souhaité lui laisser la reine… » J’esquisse un sourire désabusé, avant de grimacer. « Cela valait la peine d’essayer… Vous arriverez entiers n’aies crainte… Mais quant à mener ta propre enquête, sans en avertir personne… Si la reine a réellement programmé tout ça, je crains que même l’époux de sa fille ne soit à l’abri, d’autant plus qu’elle est enceinte. Ne fais pas de sottises inconscientes. »

Car oui, je serais sans doute attristée s’il devait lui arriver quelque chose à ce jeune noble arrogant. Et le continue de le fixer, un sourire se dessinant sur mes lèvres en imaginant la princesse agir ainsi, ce qui, somme toute, ne serait guère si surprenant.

« Je ferais ce que je peux pour ne pas l’inquiéter ou lui faire croire que tu t’inquiètes pour elle donc. Même si je me dis que ses sermons marcheraient sans doute mieux que ceux du mestre ou les miens... » Je secoue la tête en faisant la moue. « Non, les personnes que je plains ne sont ni intéressantes, ni passionnantes, je n’y fais pas vraiment attention. Et si tu essaies de paraître civilisé, peut-être essayerais-je de te démontrer que je suis toujours efficace, même si je pourrais m’offusquer de tant de circonspection. »

Et comme toujours avec lui, comme depuis la première fois, tout s’enchaîne et se succède bien trop vite. Je me retrouve contre lui, dans ses bras, en train de l’embrasser et le cœur tambourinant dans ma poitrine. Cœur qui s’accélère alors qu’il pose négligemment sa main contre mon sein, comme si rien de tout cela ne dénotait. Je hausse un sourcil et mes doigts effleurent sa mâchoire.

« Intéressant… Tu es devenu bien exigeant et vexant dis-moi...  Si l’envie te prenait d’en réclamer plus, je serais sans doute obligée de te taper sur les doigts, car on ne réclame pas. Toutefois, peut-être pourrais-je au contraire essayer de te satisfaire… Je ne sais trop. »

Je lui souris alors que je l’attire de nouveau vers moi, mes lèvres s’emparant à nouveau des siennes, et je tends contre lui tandis que le baiser s’approfondit.


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 492
Membre du mois : 4
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   Jeu 15 Fév - 10:28

Pouvoir discuter avec Nelya a quelque chose de libérateur. Je n’ai pas à devoir tenir un rôle quelconque auprès d’elle et, si je mesure tout de même mes paroles, je peux tout de même lui parler des doutes qui peuvent m’avoir étreint depuis mon arrivée ici. D’autant que, si la comprends bien, elle semble tout aussi sceptique que moi. Même si elle peut encore moins se permettre de le dire à haute voix. Encore que la connaissant, cela ne m’étonnerait pas qu’elle dise ce qu’elle pense de tout cela à son futur époux. « Penser à soi ? Je ne suis pas persuadé qu’au vu de mon rôle, ce soit un luxe que je puisse réellement me permettre en vérité. » Je ne sais si je dois en être fier ou non mais les paroles de Bowen et sa toute récente visite résonnent encore dans mon esprit. Rester dans leur ombre et tout faire pour eux. Rien de plus, rien de moins. « Il est vrai que la confiance de l’empereur envers ton futur mari est plus que reconnue. C’est tant mieux, il a l’air d’avoir le sens pratique et de ne pas être le genre à faire des ronds-de-jambes à n’en plus finir. » Je lui décoche mon plus beau sourire quand le sien se transforme en moue. « Moi ? Me moquer ? Je n’oserais jamais ma dame. Surtout si c’est pour voir ceux me concernant disparaitre. » Et elle a droit à une œillade malicieuse avant que je ne me fasse plus sérieux.

Parce qu’évoquer cet enfant à venir a quelque chose d’à la fois terrifiant et totalement irréel. Et ce qu’elle me dit me rassure, d’une certaine façon. Elle qui a l’air tellement assurée lorsqu’elle parle de ses enfants, qui a l’air de totalement maitriser la situation, je suis soulagé de voir qu’en réalité, tout n’a pas été aussi évident dès le départ. « De ce que j’en ai vu, tu t’es bien rattrapée avec tes enfants. Benjen parlait toujours de toi avec respect et affection en tout cas. Et moi… une éminence grise ? Vraiment ? » Je tousse un ricanement avent de reprendre, un brin plus sérieux. « Enfin, tu crois vraiment que Jordane Lannister lâchera son trône aussi facilement ? Même quand Lyman sera Roi ? Mais je suis d’accord avec toi. Jeyne peut avoir une influence et un poids sur la Cour qu’elle ne pourra pas contrôler. Et cela va certainement lui déplaire. J’aime la façon dont la Princesse appréhende les choses, cela change de ce que nous avons pu voir jusque-là et l’Ouest a besoin de changement avant de s’engoncer dans des habitudes que nous n’arriverons plus jamais à perdre. » J’ai un bref haussement d’épaules au reste de ses propos. « Je suis moins idiot que j’aime à le faire croire, tu le sais très bien. Et je sais prendre garde quand il le faut. Je ne peux pas rester sans avoir de réponses à mes interrogations, surtout si c’est pour m’imaginer le pire. »

Et j’ai un sourire au reste de ses propos. « Les propres sermons de mon épouse ne marcheraient pas. Je n’ai pas envie de rester cloué au lit en attendant que ça passe, c’est juste insupportable. Ce n’est qu’une blessure à la jambe, d’autres ont connu bien pire et ne sont pas restés à se prélasser aux bons soins de qui que ce soit. » Mon rire résonne de nouveau alors que je la fixe, malicieux. « J’ai parfois tendance à oublier à quel point tu peux être… cassante ? Envers ces pauvres hères qui n’ont rien demandé. Ne sois pas offusquée, j’ai tenté vainement d’être subtil dans mon approche avant de me rappeler que ça ne servirait à rien dans la mesure où tu sais très bien ce qui peut me passer par la tête. Tu commences à bien me connaitre après tout. » C’est probablement pour ça que, comme toujours, tout s’enchaine aussi vite avec elle. Nous savons ce dont nous avons envie et même si l’ombre de son futur mari plane sur nous, je l’oublie bien vite alors qu’elle se retrouve dans mes bras. Ma main glisse sur cette taille que j’ai déshabillée un nombre de fois qui me vaudrait certainement les foudres de bien des gens et j’embrasse ses doigts avant d’arquer un sourcil. « Vexant ? Tu préfères que je fasse comme tout m’était dû et que je ne m’attends pas à être surpris ? Et tu vas donc devoir me taper sur les doigts. Parce que j’ai envie de plus ma dame. Malgré mon état donc. A toi de me dire si tu es d’humeur à accéder à ma demande ou si tu vas juste me gronder donc. » Et ma main se crispe sur sa taille alors que je lui rends son baiser et que, bien évidemment, j’en oublie totalement la douleur lancinante qui pulse dans ma jambe depuis que j’ai ouvert un œil.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1885
Membre du mois : 61
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   Jeu 1 Mar - 21:15

Qui aurait cru qu’en bousculant un simple valet il y a plusieurs mois maintenant, j’en viendrais à me lier d’amitié avec sans doute le meilleur ami du futur roi de l’Ouest ? Quoique ce n’est pas réellement de l’amitié, c’est plus complexe que ça, et plus agréable aussi. Et nous avions fait plus que nous bousculer ou simplement discuter il est vrai. Et il est aussi surprenant que j’apprécie toujours autant nos échanges, qu’ils soient ou non sérieux. Et je sais qu’il est bien plus impliqué et méritoire sans doute que je ne le suis, le fait qu’il soit un homme aidant à ce qu’on l’écoute et à ce qu’il se prête donc au jeu… même si j’essaie de le détourner quelque peu du droit chemin et de le rendre un peu plus égoïste qu’il ne semble l’être. J’esquisse un sourire et j’incline la tête. Il a sans doute raison, je ne vais pas épiloguer non plus à ce sujet.

« Le sens pratique… C’est une façon de le décrire que l’on utilise rarement, mais qui n’en ai pas moins vrai. Conrad est plutôt direct, voire abrupt… comme beaucoup d’hommes du Nord en vérité, ceux passés un certain âge du moins. » Et je secoue la tête, levant les yeux au ciel en le voyant sourire. Par les Dieux qu’il doit pouvoir séduire rien qu’en usant de ce dernier… « Tu n’es qu’un vil esbroufeur mon cher. Ne crois pas que ton sourire te sauvera toujours avec moi. »

Même si cela semble relativement bien marcher jusqu’à présent, mais je sais que le mien fonctionne aussi bien sur lui, alors je ne vais guère me plaindre. D’autant que nous passons à des sujets quelque peu plus sérieux. Je souris un peu en hochant la tête, mon regard se perdant dans le vide un instant avant que je ne lui réponde.

« Vraiment ? J’en suis heureuse, c’est que je me suis effectivement bien rattrapée et plutôt bien débrouillée avec eux. Comme quoi tout est possible, tu n’as pas à t’en faire. Et oui, toi. N’es-tu pas proche de Lyman Lannister ? De Jeyne ? Ne les écoutes-tu point et ne requièrent-ils pas ton avis sur certains sujets ? Tu les soutiens et les conseilles, tout en restant en retrait, c’est bien là ce que l’on nomme une éminence grise non ? » Je souris et secoue la tête en l’entendant, mon sourire disparaissant rapidement. « Bien sûr que non, et c’est bien là tout le problème. Elle ne voudra en aucun cas laisser sa couronne, surtout comme dit, à quelqu’un ayant de l’influence… plus d’influence qu’elle peut-être même dans l’avenir… et je doute que tous apprécient autant que toi sa façon de faire malgré tout, elle risque de se faire bien rapidement des détracteurs. » Je le fixe un instant avant de répondre. « Je le sais, tout comme je sais que tu as grandi à la cour et que tu es fort bien placé pour connaître ce nid de serpents… Prends cela comme une simple inquiétude de ma part à ton sujet. »

Et de nouveau, mon sourire revient.
« Je comprends, rester inactif et inutile est difficilement supportable. Mais ce n’est pas parce que d’autres sont inconscient que tu te dois de l’être aussi… Enfin, tu es bien assez responsable pour prendre soin de toi, n’est-ce pas ? » Je le fixe, les sourcils haussés, et me fais presque offusquée durant une seconde, avant de hausser les épaules et de soupirer. « Tout le monde ne peut attiser mon intérêt. Je ne suis pas cassante, je suis franche voilà tout. Parce que tu commences à bien me connaître également non ? »

Il faut croire que oui au vu de nos réactions réciproques et de la rapidité du changement d’atmosphère. Mon cœur s’accélère déjà un peu alors que sa main est sagement posée sur ma taille, anticipant sans doute la suite des évènements avec lui. Je lui souris, mon regard passant de mes doigts qu’il embrasse au sien, et je secoue la tête.

« Non, tu sais bien que non. Si tu ne t’attends plus à être surpris, avec moi, autant cesser de suite… donc continue ainsi. Et je crois que je suis d’humeur à accéder à ta demande si poliment exprimée. D’autant que cela pourrait aider à ton rétablissement, même si je peinerais à en expliquer le pourquoi du comment… »

Je lui rends son baiser, alors que mes mains se déplacent de leur propre gré et comment à défaire sa chemise, frôlant sa peau sans s’y attarder.

« Es-tu malgré tout en état de rester debout ou dois-tu t’asseoir pendant que je prends soin de toi ? »

Et tout en parlant, mes mains continuent et lui retirent son haut, avant de glisser pour de bon sur sa peau, le griffant doucement du bout des ongles.


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 492
Membre du mois : 4
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   Lun 19 Mar - 19:21

Je sais bien, je devrais avoir mauvaise conscience d’apprécier autant la compagnie de Nelya, parce que ce n’est guère convenable au vu de nos situations matrimoniales respectives. Et pourtant, je n’y arrive pas. Parce que je sais que les moments que je passe avec elle sont éphémères et qu’une fois partis d’ici, il est peu probable que je la revois. Enfin, j’avais déjà pensé cela la dernière fois, j’avoue et j’ai été plus que surpris de recroiser sa route, tout comme de passer autant de temps avec elle ces dernières semaines. Comme quoi, le hasard sait se montrer pour le moins sympathique, pour compenser les autres mésaventures peut-être. Et elle me permet de discuter de sujets que je ne peux aborder ces derniers temps, même si je sais bien qu’elle n’est pas dans mon camp, si une telle séparation aussi manichéenne est possible. J’ai un sourire à ses propos et je souffle, d’un ton amusé. « Ce n’est pas propre aux hommes qui ont passé un certain âge tu sais, j’ai vu ça aussi lorsque j’ai pu croiser le plus jeune Stark… et ce n’est pas propre aux hommes tout court en vérité. » Mon sourire s’est fait plus large à mesure que je parle et qu’en plus, je réalise que je me sens tout de même mieux à lui parler ainsi. « Et je ne suis pas qu’un vil esbroufeur ma dame. Je sais que tu as l’intelligence de deviner la réalité derrière ce que je peux dire. » Je me fends d’un léger clin d’oeil même si la discussion prend une tournure inattendue lorsque nous parlons d’être parents.

Je laisse tout de même filer un silence avant de hocher doucement la tête à ses propos. « Ton fils t’adore en tout cas. Quant au fait d’être une éminence grise… disons que je fais particulièrement bien illusion. Mais j’avoue que je n’ai pas particulièrement envie d’être dans la lumière en vérité, je m’en passe fort bien et j’ai eu ma dose lors du mariage. » Je sais pourtant que ça ne va pas aller en s’arrangeant à mesure que le temps passera et que je devrais m’en accommoder. Mais pour l’heure je profite du temps qu’il me reste. J’ai une moue avant de reprendre, d’un ton tranquille. « Si elle ne fait rien, elle aura des détracteurs pour son inaction. Si elle imite trop Jordane Lannister, on la critiquera également. Quitte à subir les racontars, rumeurs et j’en passe, autant que ce soit en étant elle-même et en donnant le ton qu’elle souhaite lorsqu’elle sera Reine non ? » Je me fends d’un sourire alors qu’elle se fait un rien plus sérieuse. « Ce nid de serpents est mon élément. Et représente la plupart de mes… amis. Tu le sais ça ? Je devrais être vexé non ? Mais je te remercie de ton inquiétude en tout cas. Au moins, un de nous d’eux fait preuve d’un peu de jugeote, c’est toujours ça. »

Je tousse un rire alors qu’elle continue, se faisant de nouveau plus légère. « Je te l’ai dit, je n’ai aucune jugeote. Je suis assez irresponsable pour ne pas me soucier de ne pas prendre soin de moi, est-ce que cela compte ou pas ? Et je commence à te connaître oui. Tout du moins, j’aime à m’en convaincre. » Ce que la suite semble me confirmer assez rapidement, comme à chaque fois ou presque que nous nous sommes déjà retrouvés en tête à tête. Je sais, c’est manquer encore plus de raison que d’habitude, surtout que je ne suis pas au meilleur de ma forme. Pourtant, je n’en ai cure et je ne fais qu’apprécier d’avantage cet instant où tout est sur le point de basculer, sachant qu’il ne doit plus guère en rester entre nous deux. « Tu me vois enchanté que tu sois d’humeur à accéder à ma requête. Je pourrais, je m’inclinerais devant toi pour t’en remercier. Et si tu ne m’en veux pas, j’éviterais de demander au Mestre si cela peut aider à ma guérison. Même si je suis persuadé que sa tête en vaudrait le détour. » J’inspire quand je sens déjà ses doigts s’attarder sur moi et j’ai un sourire, mes lèvres contre les siennes. « Je pourrais essayer de rester debout mais j’y mettrais toute mon énergie. Et je ne suis pas sûr que tu apprécierais le résultat. Par contre, ce lit est plutôt confortable. Si ma dame veut bien s’en donner la peine. » Je sens déjà mon coeur s’accélérer alors que mon sourire se fait plus large et que mes doigts s’affairent déjà sur sa tenue. A la fois si déraisonnable et agréable.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1885
Membre du mois : 61
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   Mer 4 Avr - 21:53

Rares sont ceux auprès de qui je peux ainsi m’épancher, si l’on peut dire. Rares sont ceux avec qui je parle autant de tout et de rien, de sujets sensibles comme de sottises, et surtout avec autant de franchise. De toute ma vie, je n’ai guère dû en compter plus de quelques-uns. Se rend-il compte qu’il est en quelque sorte privilégié ? Même si cela n’importe guère en vérité.
Je hausse les épaules en souriant.

« Disons qu’ils sont plus propices à l’être alors. » Et mon sourire se fait plus taquin, même si je demeure un tant soit peu sérieuse en l’observant. « Me complimenter tout en te lançant des fleurs l’air de rien, c’est un talent appréciable… Mais oui, j’ai beau plaisanter, je sais fort bien que tu n’es point que cela. La princesse ne t’apprécierait pas autant si tel était le cas, pas plus que moi d’ailleurs. »

Et c’est à mon tour de lui faire un clin d’œil, avant d’avoir un sourire bien plus doux, et peut-être maternel, que je ne le devrais, mais l’on parle d’enfants, de Benjen, alors… et je hoche la tête alors que nous changeons de nouveau de sujet.

« Être dans la lumière entraîne souvent bien plus de difficultés que d’avantages il est vrai. Mais, comme nous en avons convenu, tu ne fais pas uniquement qu’illusion. Tu es encore jeune, mais tu verras, tu deviendras l’homme dans l’ombre, celui qui conseille et soutient, qui chuchote et préconise. Ce sera amusant. » Ou pas, mais il jouera son rôle à merveille. « Oh, je suis on ne peut plus d’accord avec toi mon cher. Quoiqu’elle fasse, elle aura des détracteurs et des ennemis, alors oui, autant que cela soit en étant elle-même. » Mon sourcil se hausse en même temps que le coin de mes lèvres. « De tes… amis ? Et oui, je le sais, ce n’est nullement une insulte, les cours sont en général des lieux propices aux médisances et trahisons, et l’Ouest est fort habile à ce jeu-là c’est un fait. Toutefois ? Je ne suis pas certaine que cela soit une preuve de jugeote de ma part... »

Je hausse les épaules, avant de sourire de nouveau plus franchement.

« Tu n’es qu’un jeune sot, c’est cela ? Voilà pourquoi les hommes meurent à la guerre pendant que les femmes dirigent et gouvernent… » Quoique mon comportement ne démontre pas réellement la pertinence de ces propos, mais ce n’est pas comme si j’avais été fort raisonnable avec lui depuis le commencement. Il faut croire que certaines personnes ne m’enjoignent pas à l’être et qu’il en fait partie. Mais tant que cela me divertit et fait autant accélérer les battements de mon cœur, je ne vais pas me plaindre. Je lui souris alors que déjà mes mains courent sur lui, presque sagement pour le moment. « Tu peux bien lui demander ce que tu veux, tant que je n’y suis point mêlée ni de près ni de loin. » Ma langue va effleurer ses lèvres alors que j’ai une moue. « Cela serait dommage il est vrai. »

Je l’aide quelque peu à retirer cette robe, me retrouvant presque nue, avant de le pousser vers le lit, non sans le débarrasser de sa chemise. Mes lèvres rejoignent les siennes et mon souffle se fait plus court alors qu’elles descendent lentement le long de son cou. J’ai beau me répéter que ce n’est aucunement sage ou prudent, sentir son coeur s’accélérer sous mes caresses est beaucoup trop agréable pour que j’arrête en si bon chemin. Alors mes mains descendent pour le défaire de ses derniers vêtements. J’aurais bien le temps d’être raisonnable et sage plus tard, quand tous seront repartis et que je m’ennuierais à mourir… Pour le moment, goûter sa peau et le faire mien est bien trop tentant.


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 492
Membre du mois : 4
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And then... we're still alive...| Nelya   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
And then... we're still alive...| Nelya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» DOA : Dead or Alive /!\
» Oriane Ω stay alive. (finiiiiiiii)
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]
» Dead Or Alive 5 Ultimate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans :: Haye-Pierre
-
Sauter vers: