AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Face à face avec l'empereur [Torrhen]
MessageSujet: Face à face avec l'empereur [Torrhen]   Mer 31 Mai - 1:01


FACE A FACE AVEC L'EMPEREUR
TORRHEN & ELEANOR
La nuit avait été fort courte pour Eleanor. Le voyage jusqu'à Haye-Pierre avait été éprouvant, c'était bien peu de le dire. La jeune fille s'était dans un premier temps réjouit d'avoir des nouvelles de son père, aussi lapidaires soient-elles. Dans une lettre adressée à sa mère, Lyham Tully les enjoignait de le rejoindre à Haye-Pierre pour les informer de nouvelles importantes. L'inquiétude était palpable. Ils devraient rejoindre une zone contrôlée par les Nordiens qui détenaient toujours son père, pensaient-elles. Pourquoi Lyham les faisait-il venir ? Avait-il été contraint de rapatrier sa famille auprès du Stark pour que ce dernier puisse avoir un moyen de pression supplémentaire ? Au moins était-il encore vivant. C'était déjà un profond soulagement pour Eleanor. Elle n'avait pu dissimuler sa joie, malgré les doutes et les questions sans réponse. Un convoi escortant la princesse Stark devait passer par Vivesaigue et Eleanor et sa mère devaient s'y joindre pour arriver jusqu'à leur destination commune. L'arrivée des Ouestriens ne fit qu'accroître le malaise chez les Tully. Ils leur cachaient clairement quelque chose. Mais quoi ? Eleanor avait appris à tenir sa place, comme toute bonne lady d'une grande famille se devait de le faire. Aussi ne posa-t-elle aucune question.

Le trajet avait été long et éprouvant mais ce n'était rien en comparaison de l'attaque qu'ils subirent. Eleanor et sa mère étaient dans la carriole lorsque des gardes se ruèrent sur le convoi. Jamais Eleanor n'avait eu aussi peur de sa vie. Elle entendait les cris, les corps des gardes Tully et Lannister qui tombaient autour d'elles. Certes, la jeune fille avait toujours rêvé d'apprendre à prendre les armes et à chevaucher comme son cher père. Mais là, c'était bien autre chose. Le fracas des armes lui saisissait le coeur. Elle sut cependant garder le sang froid d'une dame. Elle sortit avec sa mère lorsque les flèches enflammées se plantèrent dans la carriole. Ils ne durent leur salut qu'à une ombre ailée qui vint du ciel. Le dragon de la reine dragon.

Cette ombre avait peuplé les cauchemars d'Eleanor durant la nuit qui venait de s'écouler. Elle se sentait épuisée mais elle se leva aux aurores. Le château de la Haye-Pierre était confortable bien que ne valant nullement Vivesaigues aux yeux de la jeune fille. Elle se rafraichit avec un peu d'eau avant de laisser sa suivante s'occuper de faire couler son bain et de brosser sa longue chevelure auburn. Elle devait paraître sous son meilleur jour. En effet, Torrhen Stark avait émis le souhait de l'entretenir dans la matinée et on ne refusait rien à l'homme qui détenait son père captif. Du moins, jusqu'à dernièrement. Les retrouvailles avec son père avaient été rapides et tout était confus. Eleanor avait appris énormément de choses et certaines d'entre elles ne lui avaient pas plu. Elle avait donc appris pêle-mêle que son père n'était plus prisonnier, qu'il avait fait allégeance au Roi du Nord et à la Reine dragon et qu'il avait été convenu entre les familles d'unir les maisons.

Son père lui avait ainsi annoncé qu'elle était fiancée à Jon Stark. Eleanor ne dut qu'à sa bonne éducation de ne pas éclater de colère mais elle accueillit la nouvelle avec une froideur consommée. Son père lui avait toujours dit qu'il la préviendrait lorsqu'il prendrait la décision de la fiancer, qu'il lui en parlerait avant. Et il n'en avait rien fait. Bien sûr il était prisonnier. Bien sûr, il y avait la raison d'état. Mais elle ne pouvait s'empêcher de lui en vouloir. Elle lui faisait confiance et il lui avait donné sa parole. Mais après tout, n'avait-il pas donné également sa parole à Harren Hoare de combattre pour lui jusqu'à la mort ? Cette parole-là aussi il l'avait renié...

Eleanor avait aperçu Torrhen Stark à son arrivée à Haye-Pierre. Elle l'avait salué avec le respect qui lui était dû. Il faut dire que cet homme l'intimidait. Il était âgée à ses yeux de jeune fille et était reconnu comme étant un grand guerrier. Elle avait entendu parler du nouvel empereur et de son courage. Une fois son bain pris, elle sortit de l'eau, se laissa sécher et choisit une toilette dans les teintes de vert émeraude pour mettre en valeur sa chevelure rousse. Tressant ses mèches, sa servante lui fit une coiffure élégante et sage qui dégageait légèrement sa nuque. Sa robe était agrémentée d'une broche à l'effigie de la truite Tully couleur vert d'eau.

Après avoir avalé une maigre collation, elle sortit de sa chambre et se rendit dans la salle qui servait de salle de réception au couple impérial. Elle adressa un faible regard aux gardes présents aux portes de la pièce qui la laissèrent entrer. L'empereur se trouvait là. Eleanor s'avança d'un pas lent, mesuré. Puis, arrivée devant son nouveau suzerain, elle se fendit d'une profonde révérence comme on le lui avait appris toute petite.

Votre Majesté...

Elle garda la tête baissée humblement et attendit pour se relever que l'empereur l'y autorise.
code by bat'phanie


SIX FOIS A TERRE, SEPT FOIS DEBOUT  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies © okinnel.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Famille, devoir, honneur
Messages : 49
Membre du mois : 9
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Tully
Famille, devoir, honneur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Face à face avec l'empereur [Torrhen]   Sam 3 Juin - 16:30

J’étais extrêmement fatigué, mais résolu. La veille avait apporté son lot d’informations, de tensions et de dénouements imprévisibles. Je n’avais que peu dormi, déjà du fait de l’installation de l’armée dans le bourg et ses environs, mais aussi par toutes les entrevues que nous avions pu enchaîner. Et tard dans la nuit, sitôt toutes mes obligations sociales et militaires accomplies, lorsque j’avais retrouvé Rhaenys… Je m’étais laissé allé à la passion et à l’abandon, à la gratitude la plus charnelle et expressive que l’on avait pu imaginer. D’autres nouvelles m’avaient accaparé, alors que ma jeune impératrice dormait, nue et bouillante, à mes côtés. Je n’avais pas su rester longtemps au lit, même si j’avais le corps rompu de fatigue et de la tension physique de la chevauchée et de l’inquiétude qui m’avaient guidées toute la journée. Peu importe.


J’avais donc travaillé depuis très tôt sur les informations reçues la veille. Des mouvements ennemis, mais une mauvaise estimations de leurs effectifs, en particulier de ceux de la colonne de croisés. Les choses n’auraient pu être plus troubles, mais qu’importait. Je pensais maintenir mes ordres pour mon fils et pour Sa Majesté le Roi du Conflans. Il fallait prendre le nord du pays, qui nous servirait autant d’artère pour le ravitaillement avec le contrôle de tout le fleuve jusqu’à la mer, mais aussi de base de repli au cas où les choses se passeraient mal au sud. Restait à faire venir encore des renforts, ou à assister l’Orage. La nouvelle de batailles entre rebelles alliés de nos éclaireurs dans le sud du Conflans nous était également parvenue, et Joren Hoare avait choisi de combattre –enfin- cette menace sur son flanc droit. Il y avait encore tant à faire… Et ce matin je continuais de recevoir bien des gens. Mon fils était fiancé, désormais. Et allait devoir bientôt officialiser l’union, et si possible engendrer à son tour pour consolider son pouvoir et son emprise sur le Nord. Je décidais de rencontrer la jeunesse concernée. Une dame de haut parage, qui avait seulement appris la veille qu’elle était princesse, en passe de devenir Reine. Je n’avais aucune idée de comment les choses s’étaient passées lors de cette révélation, mais qu’importe.


On m’annonce son arrivée alors que je suis en train d’effectuer avec deux clercs de Peyredragon des calculs complexes sur le ravitaillement de l’armée. Je congédie les deux érudits qui s’éclipsent rapidement alors que les gardes Demalion encadrent la jeune princesse du Conflans qui s’avance vers moi. Assez grande. Visiblement déjà mature, physiquement parlant. Mon fils la trouverait sans nul doute à son goût. Je l’accueille d’un air relativement neutre, même si j’incline la tête en signe de respect. Elle me salue également, et je lui fais signe de se redresser.



| Votre altesse. Il me plaît de faire enfin votre connaissance. Votre père, m’a déjà chanté vos louanges, alors que nous conversions sur la route de cette forteresse. On ma confié vos revers de fortune sur la route, et le rôle joué par nos troupes et ma Dame. Je suis heureux de constater de mes propres yeux que vous n’avez pas eu à payer l’impudence des cavaliers ennemis de votre santé. Votre père vous-a-t-il déjà partagé tout ce qui a pu être décidé, à propos du Conflans, de l’Empire, du Nord… Et de votre propre statut et avenir ? |





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10834
Membre du mois : 154
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Face à face avec l'empereur [Torrhen]   Mar 6 Juin - 23:21


FACE A FACE AVEC L'EMPEREUR
TORRHEN & ELEANOR
Eleanor savait qu’elle devrait faire bonne impression lors de sa rencontre avec l’empereur. Non pas qu’elle soit emballée par l’idée d’épouser son fils pour le moment. Mais elle avait reçu une éducation dans une grande famille. Elle savait se tenir en société, à fortiori devant l’homme qui était en passe d’être le plus puissant des Sept Couronnes. Le stress l’avait envahi dès le réveil mais elle tentait de son mieux de garder son sang froid et son calme. Mais pour une jeune fille d’une quinzaine d’années, se retrouver face au souverain des Sept Couronnes était impressionnant. Elle s’était donc mise sur son trente-et-un, avait fait en sorte d’être tout simplement parfaite.

La salle qui servait à recevoir les hôtes était relativement spacieuse et éclairée. L’empereur était installé autour d’une table en compagnie de deux personnes en plus de ses gardes personnels. Eleanor entra dans la salle et s’arrêta, attendant que l’empereur termine avec ses interlocuteurs. Elle en profita pour le détailler rapidement du regard, de loin. Il semblait fatigué, ce qui n’était guère étonnant. L’empereur était en guerre, des hommes mourraient sous ses ordres et il devait anéantir les ennemis qu’il lui restait. Son père en avait fait partie. La discussion qu’elle avait eue avec ce dernier lui revint en mémoire et elle pinça les lèvres. Il lui avait expliqué les tenants et aboutissants. Pourquoi elle devait épouser Jon Stark, ce que cela impliquait pour le Conflans, pour sa propre famille et pour l’avenir des Sept Couronnes. Oui, la pression était naturellement bien présente. Mais elle n’était pas la fille de son père pour rien. Elle savait ce qu’était le sens du devoir, bien que cela soit loin de la ravir. Les nordiens étaient des ennemis depuis des lustres. Et d’un seul coup, tout était chamboulé. C’était le jeu de la diplomatie et de la politique.

L’empereur congédie les deux personnes à ses côtés et lui fait signe d’approcher. Eleanor s’exécute et le salue d’une gracieuse révérence. Torrhen Stark lui adresse un simple signe de tête et lui fait signe de se relever, ce qu’elle fait. Elle sent bien qu’il la détaille du regard et elle lui rend son regard sans trop insister toutefois par crainte d’être déplaisante. Les paroles de l’empereur sont aimables et Eleanor sourit timidement en lui répondant :

C’est un très grand honneur pour moi de vous être présentée. Oh, mon père est trop aimable, j’espère être digne de sa bienveillance.

Elle fit une légère pause. L’évocation des troubles qu’ils avaient traversé sur la route lui fit monter le rose aux joues de façon délicieuse mais d’un air passionné, elle ne put s’empêcher de déclarer :

Oh oui, votre Dame a été… Enfin je veux dire Sa Majesté Rhaenys a été extraordinaire ! Elle est descendue du ciel sur son dragon et a mis en fuite les troupes ennemies ! Elle était tellement belle et féroce ! Elle était…

Soudain, Eleanor s’arrêta. Elle venait de prendre conscience qu’elle s’était emballée et qu’elle se devait de tenir son rôle de dame.

Veuillez me pardonner, Votre Majesté. Je n’avais jamais vu un dragon de mes yeux et votre Reine est d’une telle splendeur que cela m’a fortement impressionné…

Enfin, Torrhen Stark entra dans le cœur du sujet. Eleanor déglutit avant de répondre.

Mon père m’a confié beaucoup de choses hier. L’alliance entre notre famille et le Nord avec la gestion du Conflans libéré, notre rattachement à l’empire et l’allégeance de notre famille à la vôtre. Quant à l’union plus… directe entre nos familles. Il en a été question en effet…

Elle restait prudente pour le moment, attendant de voir ce que l'empereur lui dirait.
code by bat'phanie


SIX FOIS A TERRE, SEPT FOIS DEBOUT  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies © okinnel.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Famille, devoir, honneur
Messages : 49
Membre du mois : 9
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Tully
Famille, devoir, honneur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Face à face avec l'empereur [Torrhen]   Lun 12 Juin - 15:48

Je n’y allais pas par quatre chemins, ceci pour deux raisons. La première était que j’étais quelqu’un de franc et de direct ; je ne pensais pas avoir besoin de composer avec les individualités de chacun ; j’étais l’Empereur et j’avais une vaste armée pour me suivre. J’avais prouvé depuis longtemps qui j’étais et ce que j’étais capable de faire. Inutile dès lors, de s’embarrasser de gants. En tous cas pas avec les gens que je ne connaissais pas, et qui n’avaient pas forcément un poids politique suffisant pour me mettre en danger. En bref, j’étais fatigué et las, et il y avait encore tellement à faire que c’était un peu inquiétant ; jamais je n’aurais le temps suffisant pour faire ce que je voulais faire. Je devrais déléguer, même s’il y avait de ces sujets, comme celui qui m’occupait à cet instant précis, que j’aurais du mal à refiler à quelqu’un d’autre sans me sentir coupable après. Même si rencontrer la Princesse du Royaume des Rivières et des Collines ne re^vetait pas d’un intérêt stratégique direct et incontournable, je ne pouvais pas envoyer quelqu’un comme Conrad ou un de mes généraux de division sans craindre ensuite que mon absence ne soit remarquée et décryptée comme un manque de considération ou pire, une insulte. Je ne pouvais pas me permettre ce genre de malentendu avec un nouvel allié, ancien transfuge d’ailleurs des rangs de mes ennemis.


La jeune femme ne se laisse pas totalement intimider et me fait une révérence distinguée. Les gens du sud sont si friands de bonnes manières. Elle me sourit par contre lorsque je lui parle. Ceci est un peu moins protocolaire et j’espère que cela signifie que la famille Tully s’est bel et bien rangée à l’avis du nouveau Roi des Rivières et des Collines, qu’aucun individu ne se tienne en dehors véritablement de ce que nous sommes en train d’essayer de construire. La jeune femme me dit que c’est un honneur d’être présentée à moi, et qu’elle remercie indirectement son père pour ses bons mots.



| L’honneur est partagé, ma Dame. |


Lorsque je lui parle du trajet jusqu’ici, la jeune femme se fait rougissante, comme intimidée, ou je ne sais pas, coupable de ses pensées. Belle et féroce. C’était effectivement tout à fait Rhaenys, ça. Un petit bout de femme, extrêmement séduisant et charismatique, mais capable de vous cogner avec une épée comme si elle vous expédiait toute sa rancune et sa tristesse en pleine figure. Ca plus sa relation avec Meraxès, et vous aviez une guerrière terrible, implacable. Un peu trop téméraire aussi, sans doute.


| Mon impératrice. | la corrigeais-je doucement, sans faire preuve de brusquerie. | Oui, on m’a conté son action du jour. Elle a bien agi. Et je comprends tout à fait ce que vous voulez dire. J’ai passé ma vie à me battre, voyez-vous. Et lors de la bataille de Paege, lorsque j’ai rencontré votre père face à face sur le champ de mort, ma vision de la guerre a à jamais changé lorsque je l’ai vue tomber du ciel au milieu des charges de cavaleries de nos vaillants adversaires. |


Je touchais déjà à un sujet douloureux, dans le sens où c’était à Paege que Lyham avait été blessé, vaincu, mais couronné. Cette bataille représentait beaucoup pour la famille Tully. Elle m’explique, visiblement un peu plus intimidée sur ce sujet, que son père l’a mise au courant.


| Et donc, Princesse, pouvez-vous mef aire part de vos sentiments sur ces sujets ? Ce n’était pas forcément votre destin, de devenir princesse, puis Reine du Nord. |





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10834
Membre du mois : 154
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Face à face avec l'empereur [Torrhen]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Face à face avec l'empereur [Torrhen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Mission III : face à face (seconde vague)
» ▬ Face à face avec... moi-même. ▬ 2° épreuve de l'EVENT
» [FlashBack] Le Face à Face (avec Lionhearth Kairi)
» Quand le malin se retrouve face à face avec une âme errante ! [Pv : Kibô]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans :: Haye-Pierre
-
Sauter vers: