AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
"checkmate" dared & sarzir
MessageSujet: "checkmate" dared & sarzir   Sam 13 Mai - 11:27

Le temps m'était soudain apparu comme éternel depuis que j'avais reçu des nouvelles de Deria. Je me doutais de l'état de Dorne, je ne savais simplement pas qu'Anders s'était ainsi avancé. Il m'avait été dès lors particulièrement compliqué de faire voeux de silence. J'avais conseillé à ma soeur d'en informer elle-même Argella lorsqu'il fut question de me faire revenir avec nos hommes. Je connaissais la reine, j'avais suffisamment composé avec elle pour savoir qu'elle n'apprécierait pas que des décisions soient prises dans son dos. Je n'espérais pas éviter le conflit, seulement en justifier l'importance. Sans grand étonnement, une importante dispute avait alors éclaté lorsqu'elle m'informa de son entretient avec ma soeur. Je n'avais aucun intérêt à l'alimenter sa colère. Les choses étaient clairs ainsi. Je devais ramener les troupes à Dorne, car le marché qui nous avait lié était ainsi fait. Je n'étais toujours pas roi, un avantage sans doute pour légitimiser ma demande. Le rassemblement se prépara alors, le temps était de toute évidence compté et nous n'avions pas la moindre journée à perdre. La vie de mon frère et mon pays était en jeu. Je ne laisserais personne s'y opposer. Rentrer au pays pour une nouvelle guerre n'était pas ce que j'aurais souhaiter offrir aux soldats qui m'avait suivi ici, mais il n'y avait pas d'autre choix. Les jours se succédèrent alors, devenant de plus en plus long à mesure que l'échéance approché. A mesure que notre départ arrivé. Lorsque les dernières sur la terre de l'Orage sonnèrent, je réunis les frères Santagar pour finaliser notre avancés. Ils étaient bien plus efficaces que moi sur certains aspect, je devais reconnaitre que leur arrivée avait été un soulagement. Je ne les connaissais pas autant que je pourrais connaitre d'autres hommes de main, mais je savais reconnaitre leurs qualités.

Les chevaux étaient déjà prêts, tant que nous ne serions pas aux abords de Noirmont, nous serions légers, pour gagner le plus de temps possible. C'était une course dont l'issue n'était pas certaines. Pourtant je ne pouvais pas brimer l'excitation qui naissait lentement en moi. J'avais besoin de retrouver les terres de Dorne, revoir mes proches, depuis mon départ je n'en avais vu aucun. J'avais enchainer les actes de présence à l'Orage avant de reprendre l'épée. Aujourd'hui, j'allais prendre la route vers chez moi, sachant pertinemment que le retour ne serait pas forcément victorieux.

J'avais demandé aux frères de me rejoindre dans une salle non loin de nos hommes. Nous avions a décider bien des choses avant de partir, et j'avais besoin d'idée. De lucidité. Car je n'en ferais pas preuve tant qu'Anders et même Robert, seront en première ligne. Deria avait raison sur bien des points à mon sujet, mon immaturité et mon impulsivité me portaient défaut. J'avais simplement la présence d'esprit de le reconnaitre. Je faisais pâle figure face à eux à présent. Du moins face à l'ainé, Dared étant un peu trop chevaleresque à mon gout. Mais c'était mon aversion aux lois qui parlait, pas le prince. Les deux étaient méritants, je ne le nierais jamais. Les entendant alors rentrer comme convenu, je posais la lettre de Deria sur une table avant de sortir une carte de Dorne.

« Dared, Sarzir. »

Soufflais-je pour les saluer. Les hostilités seront bien vite lancé.


"because you know we'll make it through"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 247
Membre du mois : 21
Célébrité : Ben Barnes
Maison : Martell
Caractère : Brave - Téméraire - Passionné - Fier - Bagarreur – Protecteur - Impulsif - Possessif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "checkmate" dared & sarzir   Dim 14 Mai - 12:30

Les derniers jours sur les terres de l'Orage furent, évidemment, accompagnés par de la pluie. Leur voyage de retour s'annonçait particulièrement long et fastidieux, ce qui avait pour conséquence d'entamer le moral de Sarzir ; mais l'espérance d'un affrontement qui ne venait jamais, ainsi que la quasi-totale absence de divertissements, venaient le rendre d'humeur morose. Alors, imaginez lorsque la pluie s'était mise à tomber, fine, continue, froide : le Dornien devenait clairement irascible. D'humeur massacrante, il passait le plus clair de son temps à imaginer mille et une façon de se venger sur d'autres individus, qu'il trouverait sur le champ de bataille ou ailleurs. Heureusement pour lui, il y avait la présence de son frère, et de temps en temps, quelques tâches d'éclaireurs auxquelles il participait volontiers, histoire de moins s'ennuyer.

Alors, bien sur, quel ne fut pas son soulagement lorsqu'un soldat vint le chercher, sur demande de Roward Martell. Quelle aubaine ! Une discussion avec un prince ! Mais quelle chance était-ce là ! Le soldat n'avait d'ailleurs pas l'air très rassuré lorsqu'il lui tint ces mots, d'un air anxieux :

 « Sa seigneurie le prince Roward vous fait mander, ser. Il veut que vous veniez le voir, avec votre frère. »

Ce à quoi Sarzir répondit d'un ton sarcastique.

 « Je m'en fais une joie. »

Ou pas. Il ne connaissait pas vraiment Roward ; il savait simplement que son frère et lui se trouvaient sous son commandement dans cette vaste assemblée qu'ils appelaient une armée. En fait d'une armée, c'était juste... bah oui, une vaste assemblée. De pouilleux. Bon, certains étaient nobles, mais la plupart non. Quoique, même nobles, certains étaient pouilleux. Il se rappelait fort bien de la bataille d'Accalmie, où il avait vu un chevalier de leur armée foncer droit sur une pique, le canasson en avant. Sarzir n'avait pas eu le cœur à aller le sauver de son fatale rendez-vous glorieux avec la mort.

Ce qui l'amena à penser à son frère, qui avait parfois – trop même à son goût – ce genre de comportement. Encore que. Dared aurait quand même su évaluer le danger de la pique, il n'était pas idiot. Juste plus naïf que son cadet. Une fois debout et habillé dans ses vêtements sombres et légers, qui ne le faisaient absolument pas passer pour un chevalier, le sombre individu se dirigea vers la tente de son frangin, histoire de le réveiller. Manque de chance, le soldat était déjà passé, et il ne put que le saluer alors que celui-ci sortait de sa tente.

 « Salutations, frérot. Une idée de ce que nous veut le prince ? J'espère qu'il va annoncer la prochaine bagarre. »

De fait, si le comportement de Sarzir n'étonnerait sans doute pas son aîné, il espérait au moins être compris. Le long voyage et l'inactivité, l'ennui quoi, entraînaient inévitablement une baisse du moral des troupes. A ajouté : les maladies, les incidents, et ils pouvaient ne jamais revenir entiers à Dorne. D'ailleurs, pourquoi est-ce qu'ils retournaient aussi loin vers Dorne ? Ah oui, sûrement à cause des ennuis dont était victime leur région adorée dans les montagnes.

Chouette ! Peut-être de l'action !

Dans un mois et demi... hélas.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Chevalier fieffé
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Dressé jusqu'au crépuscule
Messages : 43
Membre du mois : 45
Célébrité : Luke Evans
Maison : Santagar
Dressé jusqu'au crépuscule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "checkmate" dared & sarzir   Dim 14 Mai - 13:04

La campagne de l'orage n'était pas la première fois que Dared sortait au clair sa lame sur un champ de bataille. Pourtant c'était la première fois qu'il participait à des combats de cette ampleur. Ce genre de bataille était une vraie boucherie et un nid à gloire. L'héritier de Bois-Moucheté n'était pas le genre à pleurer pour les morts, ils avaient fait leur devoir et pouvaient désormais reposer en paix. Mais d'un point de vue plus stratégique, les batailles furent des victoires, mais l'armée fut bien entamée.

C'est moins de 8000 hommes qui devaient maintenant faire route vers le sud, pour secourir les forts assiégés de Dorne. Agacé par cette manière odieuse de combattre en attaquant les plus faibles Dared ne pouvait s'empêcher d'espérer pouvoir arriver à temps pour passer au fil de son épée autant de Biefois que possible. Mais hélas, il doutait fort de la capacité de l'armée à atteindre son objectif rapidement, ils avaient une longue route à faire dans des circonstances difficiles.

Dared était à peine réveiller, torse nu il patienter un peu, observant le campement dehors. Des soldats discutaient entre eux, le moral n'était pas au plus bas. Mais une bonne partie d'entre eux commençaient à avoir marre du temps pluvieux qui régnait ici bas. Une voix parvint au Santagar, celle d'un soldat en approche. Le chevalier se tourna et salua l'homme de la tête tandis qu'il lui envoyait un message.

« Ser, le Prince Roward vous demande, ainsi que votre frère. »

Dared acquiesça, faisant bientôt signe au soldat de rompre. Il soupira et s'en retourna dans sa tente, attrapant ses vêtements, armures et tissus, pour se préparer. Il enfila sa cuirasse au-dessus d'une tunique en toile, puis attacha à sa ceinture sa dague, habitude de ne jamais sortir sans au minimum une arme sur lui. Plusieurs nobles étaient mort à Tinivel, la capacité de commandement de l'armée était réduite. Malgré tout le Dornien était confiant : ils avaient leur chance, si chaque homme se battait aussi vaillamment qu'avant, alors ils avaient leurs chances.

Tandis que le chevalier s'apprêtait à quitter sa tente il trouva sur le chemin son frère, visiblement venu le chercher. Celui-ci le salua, avant de lui demander son avis sur la raison poussant le prince à les quérir. Dared haussa les épaules, signe qu'il ne le savait pas. Puis il quitta le pas de sa tente, suivit par son cadet. Ce dernier cherchait sans doute à savoir quand il pourrait de nouveau tuer au milieu d'une vaste mêlée. Un comportement peu chevaleresque s'il en est.

« Salut Sarzir. Pour être franc, je n'en sais pas plus que toi. Mais je doute fort que l'on combatte de nouveau tout de suite, vu ce qu'il se passe au Sud, je pense plutôt qu'il va nous annoncer notre mouvement vers les marches de Dorne. Là-bas tu auras ton lot de sang et d'épées. »


Le ton presque cynique de Dared ne masquait pas le fait qu'il n'aimait pas spécialement l'attrait pour le sang de son cadet, d'autant plus que vu la situation, un ultime point l'inquiétait. Bois-Moucheté était également menacé, le bastion des Santagar était non loin de la ligne de front et laissé sans aucune défense, ou presque. L'idée de voir ces sauvages du Bief prendre le château le répugnait, surtout lorsqu'il savait que son père risquait de ne pas survivre à une telle attaque. En son absence et celle de son frère, il n'y avait que peu de personnes ayant l'autorité pour commander sur place. Sa femme, peut-être...

Les deux frères chevaliers se rendirent dans la tente du prince, sous une pluie agaçante pour eux, habituer au soleil de feu régnant sur Dorne. Dared rentra dans la tente et s'arrêta devant son commandant. Il le connaissait peu, mais Roward était un Martell et un prince, l'héritier fit une large courbette pour saluer son supérieur direct avec de se redresser, priant pour que son frère ait le même réflexe que lui, par politesse et respect pour leur interlocuteur qui venait de les saluer.

« Mon Prince. Que pouvons-nous donc faire pour vous ? »

Dared se redressa, faisant quelques pas dans la tente, il avait bel et bien sa petite idée pour la suite des événements, sans doute un ordre, ou bien un rapide conseil pour savoir que faire avec leur troupe avant les batailles à venir.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Chevalier de la maison Santagar
Âge du Personnage: 38
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Par mon honneur je vis, par ma lame j'existe.
Messages : 230
Membre du mois : 7
Célébrité : Eric Bana
Maison : Santagar
Par mon honneur je vis, par ma lame j'existe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "checkmate" dared & sarzir   Mar 16 Mai - 12:54

Que pouvaient-ils faire pour moi ? Si ce n'est faire en sorte que je ne passe pas pour le plus grand idiot de Dorne ? Si ce n'est que je n'étais vraiment pas prêt à faire tout ce que l'on attendait de moi ? Couvrir mon imposture ? J'avais courbé le dos pour les saluer, il n'y avait pas de différence à créer entre eux et moi. Il n'était important, bien plus que ce que j'aurais voulu en soit. Avouer sa faiblesse n'était pas un soucis, un défaut, je le savais, mais le faire à mon niveau alors que je m'étais souvent targué de gérer les situations, ce n'était pas aussi simple, pas aussi acceptable. J'avais été tête en l'air, je n'avais été bon qu'une arme à la main, mais je n'arrivais pas à visualiser plus loin. Je devais être dans l'action pour savoir quoi faire, comment agir.

« Nous rentrons à Dorne, Noirmont à besoin de soutiens pour ne pas tomber, comme bien d'autre endroit. La princesse me fait ramener ses hommes, mais tout semble indiqué une impasse. »

Soyons clair, je ne voyais pas comment je pourrais sauver mon frère et Dorne. Je ne savais pas par ou commencer, je ne savais même pas vers quoi elle. J'étais face à l'une de mes plus grande hantise. Devoir choisir entre mon pays et ma famille. Dans ma tête les deux avaient toujours été lié, mais aujourd'hui. Quoi faire ? Comment diriger et garder la tête sur les épaules avec aussi peu de sang froid ? Aussi peu de bon sens ?

« J'ai besoin de vous deux. »

Réellement et le ton de ma voix le laissait comprendre. J'avais relevé les yeux vers lui. Je n'avais plus de temps à perdre avec mon incompétence, ni avec l'amusement. Tout ne se jouait pas comme dans un conte. Et eux deux sauraient faire preuve de distinction, de discernement. Il ne serait pas ici autrement. L'on n'aurait pas jugé utile de m'envoyer deux hommes de cette carrure sans raison. L'on me connaissait, l'on savait combien il serait facile de me piéger dans le fond. Je savais tenir Argella, gérer ses humeurs et son pays, mais il n'y avait là aucun attachement. L'on ne pouvait pas régner sans sacrifier.

« Mon frère Anders est aux Météores, dans une position délicate. »

Et c'était la raison de tout. Anders était en difficulté, je ne pouvais pas l'ignorer. Je ne pouvais pas fermer les yeux.

« Quel serait votre plan ? »

Je leur demandé ça comme ça, alors que j'avais à nouveau baissé les yeux sur cette carte. Les bras tendu sur la table, je n'avais jamais autant détesté mon incapacité à prendre des décisions qu'aujourd'hui. J'avais tout accepté pour Dorne, pourtant, j'étais parfaitement incapable de mener ces hommes, de choisir comment sauver leurs famille sans penser à la mienne. Je ne pouvais pas échoué pour Deria. Je ne devais pas.


"because you know we'll make it through"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 247
Membre du mois : 21
Célébrité : Ben Barnes
Maison : Martell
Caractère : Brave - Téméraire - Passionné - Fier - Bagarreur – Protecteur - Impulsif - Possessif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "checkmate" dared & sarzir   Mer 17 Mai - 11:49

Il adressa à Roward une légère courbette, laquelle était surtout destinée à être une pure forme de politesse. Il n'aimait guère toute cette codification, cette étiquette, ce semblant de respect d'autrui. Pour lui, un signe de tête suffisait, d'autant qu'il n'était pas véritablement ami avec le Martell. Certes, il était sous son commandement théorique, mais Sarzir avait toujours été un électron libre, et encore plus depuis qu'il était revenu à Westeros. De plus, le prince se reposait essentiellement sur les deux frères Santagar pour mener la bataille : Dared parce qu'il s'agissait d'un type beaucoup plus « conforme » à l'idéal du chevalier commandant une armée, et Sarzir... eh bien parce qu'il avait des compétences martiales supérieures à tous les autres dans cette armée. Sans se vanter.

La perspective de rentrer à Dorne lui fit néanmoins bien plaisir. De tous les lieux du monde qu'il connaissait, c'était sa région natale, la Principauté dornienne, et plus encore les Montagnes Rouge, qu'il préférait. Mais évidemment, une bonne nouvelle n'allait jamais sans une mauvaise ; et Roward annonça presque aussitôt que leur retour au pays était du à des problèmes aux Météores et à Noirmont. Oh certes, il adorait se battre, et l'idée de repartir là où il s'ennuierait moins était excellente ; mais pour le coup, Sarzir se demandait surtout l'intérêt d'avoir fait tout ça, dans les terres de l'Orage. La politique ne l'intéressait guère, il était davantage exécuteur qu'exécutant... mais quand même. Il s'interrogeait sur tout ça. Un coup d’œil vers Dared lui apprit que son frère en devinait bien plus que lui. Mais après tout, il était lord Santagar, maintenant. Il savait mieux gérer la politique que lui.

Mais puisqu'il fallait donner son avis...

 « N'ayons pas peur de le dire : nous sommes en mauvaise situation, c'est bien ça ? Un long trajet pour porter secours à des compatriotes dans les montagnes, face à un envahisseur qui ne les connaît pas, ces montagnes. »

Comme à l'accoutumée, il parlait d'une voix calme et maîtrisée. Il ne faisait qu'exposer la situation telle qu'il la voyait. Histoire d'être certain de savoir de quoi on parlait.

 « Qui nous attaque ? Je suis très peu au fait de tous ces mouvements politiques et armés... mais je pencherais davantage pour le Bief que pour l'Orage : ces derniers n'auraient jamais tenté une telle manœuvre. Ce qui ne laisse donc que les paysans à fleur. Sait-on au moins quelque chose de... concret, concernant leurs forces ? Qui avons-nous pour tenir Noirmont et les Météores ? Et que dire des autres places ? Bois-Moucheté est sur le chemin, si nul ennemi ne s'y trouve, peut-être des renforts peuvent-ils y être pris. »

Sauf si Dared avait déjà fait ça en partant pour l'Orage.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Chevalier fieffé
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Dressé jusqu'au crépuscule
Messages : 43
Membre du mois : 45
Célébrité : Luke Evans
Maison : Santagar
Dressé jusqu'au crépuscule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "checkmate" dared & sarzir   Ven 19 Mai - 15:27


Roward salua les frères tout comme Dared avant, politesse bienvenue dans toutes discussions, tout comme l'humilité des hommes. Car c'est chez les plus humbles que l'on trouve les plus grands hommes. Dared se positionna un peu à côté de la table, devant son supérieur, à côté de son frère. Son regard descendit rapidement jusqu'à la carte sur la table. Il fixa pendant un instant Bois-Moucheté, il avant entend ce qu'il se passait au sud et ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter de ce qui se déroulait au sud.

Le prince prit alors la parole, exposant brièvement les faits. La princesse ordonne le retour des troupes, pour protéger Noirmont d'une armée ennemie. Mais la situation semble très précaire. Dared acquiesça. Il ne pouvait pas contredire son supérieur sur ce point. Cette situation était peu enviable, avoir des armées supérieures en nombre assiégeant des forteresses est rarement bon signe après tout, Noirmont, les Météores. Voilà une situation aux portes de la catastrophe.

Le prince continua, affirmant qu'il avait besoin des frères Santagar. Quelque peu surpris Dared releva la tête vers le prince. Visiblement il doutait, semblait avoir quelque mal à décider de la marche à suivre. C'était compréhensible, il avait désormais un très lourd fardeau sur les épaules. Pourtant il ne devait pas montrer cette hésitation à ceux le suivant, sinon ils hésiteront aussi. Le moral est bon dans l'armée, autant le conserver. Les hommes sont vétérans, ils ont confiance et son en forme. Que d'atouts pour une bataille.

Roward ramena bientôt la discussion sur les météors, confirmant la présence d'Anders Martell aux météores, dans une situation très précaire. Sans doute plus inquiétante que celle à Noirmont, le siège étant plus ancien. Donc il y avait un membre de la famille régnante en plus de coincer là-bas. Nul doute qu'après la mort du Roi du Bief, le peuple de traitres qu'étaient les habitants du Bief voudrait s'en prendre à lui tel des lâches.

Dared grogna un peu dans sa barbe en pensant à cela. Juste après le prince demanda leur avis aux deux frères, il cherchait idées et conseils. Il devenait rapidement évident que c'était la raison pour laquelle il avait fait venir les deux chevaliers. Ou plutôt le chevalier et demi. Roward posa son regard sur la carte, Dared également, baissant les yeux jusqu'à la zone où se déroule les combats. Que faire ? Le sang bouillonnant du Santagar lui criait de charger dans la bataille... Mais...

Sarzir était le premier à prendre la parole résumant avec ses mots la situation dans laquelle ils étaient. Il avait vrai sur ce point. La route était longue. En y pensant l'armée n'arriverait probablement pas à temps pour sauver les villes, ils étaient allés trop loin au Nord. Le cadet des Santagar continua en demandant quelques renseignements. Qui attaquait. Combien en attaque. Combien en défense.

La vision plus détachée de son frère contrastait avec celle trop impliquée de Dared. Il ne souhaitait que combattre ces lâches, mais il fallait garder son sang froid, quand bien même que l'envie d'en découdre remplissait le chevalier. Puis Sarzir nomma leur foyer, demandant s'il n'y avait pas moyen d'y récupérer des troupes. Dared resta muet quelques secondes avant de secouer la tête de gauche à droite et de prendre la parole.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Chevalier de la maison Santagar
Âge du Personnage: 38
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Par mon honneur je vis, par ma lame j'existe.
Messages : 230
Membre du mois : 7
Célébrité : Eric Bana
Maison : Santagar
Par mon honneur je vis, par ma lame j'existe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "checkmate" dared & sarzir   Mar 13 Juin - 16:12



"because you know we'll make it through"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 247
Membre du mois : 21
Célébrité : Ben Barnes
Maison : Martell
Caractère : Brave - Téméraire - Passionné - Fier - Bagarreur – Protecteur - Impulsif - Possessif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "checkmate" dared & sarzir   Ven 16 Juin - 14:02

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Chevalier fieffé
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Dressé jusqu'au crépuscule
Messages : 43
Membre du mois : 45
Célébrité : Luke Evans
Maison : Santagar
Dressé jusqu'au crépuscule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "checkmate" dared & sarzir   Jeu 22 Juin - 19:33

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Chevalier de la maison Santagar
Âge du Personnage: 38
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Par mon honneur je vis, par ma lame j'existe.
Messages : 230
Membre du mois : 7
Célébrité : Eric Bana
Maison : Santagar
Par mon honneur je vis, par ma lame j'existe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "checkmate" dared & sarzir   Dim 23 Juil - 0:00



"because you know we'll make it through"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 247
Membre du mois : 21
Célébrité : Ben Barnes
Maison : Martell
Caractère : Brave - Téméraire - Passionné - Fier - Bagarreur – Protecteur - Impulsif - Possessif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "checkmate" dared & sarzir   Ven 28 Juil - 11:51

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Chevalier fieffé
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Dressé jusqu'au crépuscule
Messages : 43
Membre du mois : 45
Célébrité : Luke Evans
Maison : Santagar
Dressé jusqu'au crépuscule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "checkmate" dared & sarzir   Sam 29 Juil - 19:36

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Chevalier de la maison Santagar
Âge du Personnage: 38
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Par mon honneur je vis, par ma lame j'existe.
Messages : 230
Membre du mois : 7
Célébrité : Eric Bana
Maison : Santagar
Par mon honneur je vis, par ma lame j'existe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "checkmate" dared & sarzir   Lun 31 Juil - 2:12



"because you know we'll make it through"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 247
Membre du mois : 21
Célébrité : Ben Barnes
Maison : Martell
Caractère : Brave - Téméraire - Passionné - Fier - Bagarreur – Protecteur - Impulsif - Possessif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "checkmate" dared & sarzir   Dim 6 Aoû - 18:18

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Chevalier fieffé
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Dressé jusqu'au crépuscule
Messages : 43
Membre du mois : 45
Célébrité : Luke Evans
Maison : Santagar
Dressé jusqu'au crépuscule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "checkmate" dared & sarzir   Mar 8 Aoû - 17:41

Le Prince confirma à Sarzir. Il partait dès qu'il était prêt. Il emmènerait les 100 meilleurs cavaliers et leurs meilleurs monture. Dared ne pipa mot. Ce n'était pas là un combat qu'il pourrait mener aisément. Son frère risquait bien plus qu'une simple blessure. Mais en soit ils le risquaient tous. La situation au sud devenait presque désespérait et les forces présentes dans le camp étaient le meilleur espoir de l'armée Dornienne et de la principauté au complet.

Le Prince continua, remerciant les deux Santagar tandis que Sarzir quitta la tente. Pour les deux hommes restant le temps était à la préparation. Il fallait rassembler les hommes, rassembler les vivres et se préparer pour le combat qui allait venir. Dared acquiesça et fit quelques pas vers la sortie de la tente. Il observa les hommes dehors, le camp était déjà agité. Son frère ne perdait pas de temps au moins. Ils feraient donc la même chose.

L'héritier de Bois-Moucheté esquissa un petit sourire tandis qu'il observait les hommes se préparer à la guerre qui venait. Une guerre comme ils n'en avait jamais connu. La prochaine bataille à arriver à Dorne serait la plus grande et la plus importante de cette guerre, il en avait la certitude. Ils auraient à faire ce qu'on attend de chaque homme. Dared fit un demi-tour et fixa le prince.

« Allons donc à la guerre également. La prochaine bataille que nous ferons sera celle pour Dorne. Cette fois les hommes se battront pour leur foyer plus que celui d'un allié. Nous les avons déjà vaincu à Tinivel, nous les vaincront encore dans les montagnes rouge. Le plus important est d'y croire. Dorne ne se soumet pas. »

Le Santagar quitta alors la tente, passant au milieu des hommes tandis que certains préparaient les chevaux pour le départ de la compagnie de Sarzir. Dared avait toute confiance en son frère pour cette bataille à venir. Il n'agissait jamais ni ne combattait comme un chevalier. Tant mieux, ce n'était pas d'un chevalier dont ils avaient besoin là, mais d'un combattant prêt à tout pour remporter la victoire telle qu'on la conçoit. Dared se perdit de longues minutes dans le camp, à fixer les hommes et à prevenir que le départ approchait.

Lorsqu'il revint jusqu'à sa tente il y trouve un message laissé par son frère. Celui-ci lui promettait qu'une fois qu'ils auraient vaincu, qu'une fois que la victoire serait leur et que la situation sera redevenu favorable pour Dorne, il fera le nécessaire pour rejoindre son frère. Dared esquissa un sourire tout en roulant en boule le message. Il le lâcha au sol et fixa dehors les cavaliers qui quittaient le camp.

« Je sais mon frère, je sais. »

Il reporta son regard sur son armure à ses côtés et à son arme sur le ratelier.

« Et nous serons dressés jusqu'à l'aube. »

Il empoigna son armure et se prépara, le départ approchait et il resterait aux côtés du Prince sur la route vers Dorne.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Chevalier de la maison Santagar
Âge du Personnage: 38
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Par mon honneur je vis, par ma lame j'existe.
Messages : 230
Membre du mois : 7
Célébrité : Eric Bana
Maison : Santagar
Par mon honneur je vis, par ma lame j'existe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "checkmate" dared & sarzir   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
"checkmate" dared & sarzir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Smallville [Fantastique]
» Long I stood there, dreaming dreams no mortal ever dared to dream before || Katniss
» Zolly • You're my checkmate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Les Terres de l'Orage :: Marches de Dorne
-
Sauter vers: