AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Dernière escale + ft. Cleyton & Aleyna
MessageSujet: Dernière escale + ft. Cleyton & Aleyna   Mar 4 Avr - 18:22

C’était avec peu d’enthousiasme que le Démon du Rouvre, fier chevalier bieffois, avait entamé son voyage de retour vers le Vieux-Rouvre. Il était parti en campagne vers la frontière dornienne gonflé à bloc comme bien d’autres bieffois à l’idée de sécurisé la frontière et peut-être redonner un peu de leur médecine aux odieux dorniens qui avaient attaqués les siens mais la mort de son père à la bataille des hautes terres l’avait grandement affecté. Sans compter l’héritier de sa maison qui était également tombé au combat. Ça avait été une terrible journée pour sa maison, sa famille et lui tout particulièrement. Il avait été encore plus distant et bougon que d’habitude avec ses compagnons de voyage Trystan et Kael, n’échangeant que très peu de mots et se limitant à des banalités et échange d’informations. Il allait devoir faire un détour vers Rubriant pour rapatrier Trystan qui s’était fait pas mal amoché, Kael était son neveu et avait demandé à Cleyton de les accompagner comme c’était à peu près sur sa route en dépit du petit détour. Cleyton avait accepté par politesse et respect pour l’homme qui s’était blessé en se battant à ses côtés, mais il espérait ne pas trop tarder à Rubriant. C’était son devoir envers sa famille de ramener le corps de son père à la crypte du Vieux-Rouvre  et donc il n’avait aucun temps à perdre. Le chevalier avait d’ailleurs exigé le strict minimum d’arrêt en cours de route, juste assez pour nettoyer et traiter leurs blessures. Le voyage n’était pas si long, la distance séparant la frontière dornienne de leurs demeures respectives n’étant pas si grande, mais ils avançaient à un rythme plutôt lent comme ils transportaient le corps du père de Cleyton et que Trystan était salement amoché. Malgré tout, le temps avait très vite passé pour Cleyton qui était bien trop préoccupé sur ce qui l’attendait au Vieux Rouvre. Il était porteur de mauvaise nouvelle oui, mais les mauvaises nouvelles qu’il apportait signifiait également qu’il était désormais l’héritier du Vieux Rouvre et il n’était ni préparé pour ce responsabilité, ni désireux d’être un Lord. Ce n’était pas de son ressort malheureusement et sa maison avait besoin de lui.

« On est presque arrivé. » Disait Kael à l’intention de son oncle et de Cleyton. Ce dernier n’était guère surpris, cela faisait un moment qu’il longeait la rivière hydromel et avait dépassé Villevieille. S’il continuait son chemin au nord en longeant la côte il arriverait éventuellement au Vieux Rouvre et au Nord-Est se trouvait Hautjardin siège de la maison royale des Gardener. Il avait très envie de partir rentrer chez lui, mais il n’était pas pour fausser compagnie à Kael et Trystan et puis sa monture avait besoin d’un vrai répit alors l’escale à Rubriant était le bienvenue. « Accélérons le pas alors, je ne sais pas pour vous mais moi j’ai bien envie d’un bon repas et d’un lit plus douillet où dormir ce soir. »
S'exclamait Cleyton.

Les trois hommes n’avaient pas tardé à arriver à Rubriant, Kael avait pris une longueur d’avance sur eux pour annoncer leur retour, lorsque Cleyton et Trystan sont arrivés un comité d’accueil les attendait. Principalement la famille de Trystan qui semblait très soulager de le voir revenir en vie mais également inquiété par ses blessures. Ils étaient tout de même contents. Cleyton était plutôt mal à l’aise, ne se sentant pas trop à sa place dans le moment, mais cela lui faisait penser à sa propre famille. Il serait sans doute mieux de faire envoyer un corbeau avec l’annonce de son retour d’ici deux ou trois jours pour qu’ils ne s’inquiètent pas trop. Il avait entendu quel’accueil soit terminé avant de se séparer de ses amis et pour rendre visite au mestre. Il les avait quand même retrouvé pour le repas, après quoi il était parti avoir une bonne nuit de sommeil lui qui ne dormait que bien peu avant une bataille n’avait pas pu fermer les yeux plus de quelques heures depuis un moment.

Plus par habitude qu’autre chose, en raison de sa carrière comme mercenaire en Essos, Cleyton s’était réveillé très tôt en matinée. L’aube se levait à peine lorsqu’il s’était rendu à l’écurie pour s’assurer que Nuit, sa monture, se portait bien et avait apprécié les petits luxes auquel il avait droit ici contrairement au camp de l’armée Gardener. Nuit semblait emballé de le revoir et lui signifiait qu’il avait envie de faire un peu d’exercice. L’aube était magnifique dans ce coin de pays à cette heure alors Cleyton était décidé à aller faire une petite promenade à cheval et profiter de l’aube et les paysages du Bief. Lorsqu’il était sorti de l’écurie avec Nuit, il tombait tête à tête avec une femme. Il se disait qu’à cette heure ça devait être une servante mais en regardant de plus près il reconnaissait la Lady Aleyna. C’était la sœur de Kael, une belle brunette, Cleyton eut une drôle de pensée que maintenant qu’il était héritier du Rouvre peut être qu’on le forcerait à se marier à une Lady telle qu’elle. Cela ne lui avait pas plus, non pas que marier Aleyna serait plus terrible non, plutôt qu’il avait jusque-là eut droit à beaucoup de liberté à cette égard. Le chevalier chassait tout cela de ses pensées et descendait de sa monture.

« J’espère que je ne vous ai pas réveillé Lady Aleyna. J’ai fait de mon mieux pour sortir discrètement. C’est une vieille habitude de mon temps à la guerre et outre-mer, mon corps me réveille sans faute avant l’aube. Mais cela à des points positifs, Nuit et moi allons faire une promenade et profiter de la beauté du paysage et de l’aube. » Expliquait Cleyton à Aleyna un peu maladroitement.



I'd do anything for my house and the Reach, so don't get in my way.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de la maison du Rouvre et Ser chevalier
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Le Démon du Rouvre
Messages : 950
Membre du mois : 0
Célébrité : Benedict Cumberbatch
Maison : du Rouvre
Caractère : Froid - Leader naturel - Fidèle à sa famille - Impitoyable - Patient - Borné - Déloyal - Secret - Imprévisible - Dénué d'humour - Trouble avec l'autorité -Dédié - Respectueux des femmes & plus encore.
Le Démon du Rouvre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dernière escale + ft. Cleyton & Aleyna   Dim 23 Avr - 15:32




 Dernière escale
Aleyna Tyrell & Cleyton Du Rouvre




Le temps passe, il court, se joue de nous. Enfant on n’attend que le moment où nous serons assez grand pour vivre une certaine liberté, aveugle au fait que nous ne serons jamais plus libres que dans nos jeux de découverte. Quand enfin nous atteignons l’âge tant désiré, première déception aucun changement, le temps nous a déjà élimer à quelques saveurs perdues et les premiers émois brisés quelques côtes. Mais il nous reste à prouver notre valeur, alors nous poussons nos forces au plus loin, on explore les limites des interdits et on continue d’avancer. Non le temps qui passe ne nous laisse pas le temps de vivre, on se retourne sur des instants heureux de bonheur simple sans réaliser que nous étions à deux doigts du moment dans ce moment-là.

La missive était arrivée au matin, m’annonçant l’arrivée de mon oncle blessé, mon frère et à son côté plusieurs hommes de passage. Je n’avais guère plus d'informations et bien que je me languissais de revoir mon frère ou Tristan, je n’arrivais à contenir la crainte pour eux. A mon côté ma petite sœur insouciante au danger de la guerre, passait en revue ses robes, certaine que la venue de nombreux nobles pourrait révéler la beauté cachée qu’elle était à la campagne. Pour ma part je n’avais aucune inclinaison pour le mariage ou devenir la plus belle d’une cour, non mon plaisir à moi se trouvait dans l’exploration, dans la passion, je ne voulais en rien un bon mariage, mais une passion qui me consume, je préférais une simple robe m’offrant dans une liberté de mouvement à une tenue capable de me rendre parfaite à la vue des hommes et incapable de respirer. Assise sur le banc je regardais sans les voir les tenues qu’elle sélectionnait sous le regard amusé de ma grand-mère paternelle qui vivait là depuis son veuvage et nous apportait attention et éducation.

« J’aimerai conduire le chevalier sur nos terres et lui apporter un peu de paix, la guerre a dû l’épuiser et grande est sa générosité d’aider Tristan et Kael. » Elle hocha simplement du chef. Et je me remise à ma lecture.

« Mais aucun écart, vous êtes une Tyrell, pas question que vous jouez les aventurières ou il en sera fini de vous dans les hautes maisons du royaume, les hommes n’aiment pas les jeune fille ingénues ou trop promptes à l’aventure, elle représente un danger et un affront à leur virilité. Vous devrez donc paraître douce, faible au besoin et dépendante, et non indépendante, forte mon enfant, si votre benjamine rêve de noces riches, je rêve pour vous d’une union convenable, qui ne vous brisera pas totalement les ailes, mais vous apprendra à garder les limites de la cage dorée de votre naissance. » Elle se leva et glissa sa main sans âge sur la chevelure de ma sœur qui la détailla amusée par tant de tendresse. « Mon enfant, il n’est pas l'heure de songer à la beauté, votre oncle est blessé, ce n’est en rien un visiteur heureux. » Elle se renfrogna et je dû contenir l’envie de la sermonner, comment pouvait elle songer à s’élever aussi jeune et pire dans un tel moment ? Au lieu de cela je délaissai mon livre pour les saluer et sortir….

Leur venue se fit sobrement, pas d'effusion de joie ou de grande fête, l’homme à leurs cotés avait perdu encore plus que nul autre en la demeure et c’est fort de reconnaissance et de cette conscience que la maîtresse des lieux et mère du blessé avait fait appeler mestres et croque morts pour offrir à feu le lord du vieux rouvre des soins posthumes qui le rendraient présentable pour les siens. Ce fut la benjamine qui se chargea tout à son panache d’atouts de loger l’homme, pendant que j’attrapai mon frère pour un instant privé et savourer son retour. Retour que je ne savourai que peu de temps, car sans ménagement il m’annonça que les jours ici seraient comptés, qu’à la venue de notre tante, je partirai avec lui pour Hautjardin où il serait plus que temps que je fasse mon entrée. Mère et père avaient visiblement le souhait de me sortir de ma retraite enfantine et de me placer en possible noce avec un lord ou un héritier de notre rang. Pour ma part tout cela m’indifférait, j’avais était abusée moralement par le meilleur ami de Kael qui à force de baisers assez chastes et belles paroles m’avait brisé le cœur en ne donnant aucune suite.

Fort heureusement il n’avait pas obtenu plus de moi et quand mon aîné s’inquiéta de mon pucelage, (à croire que cela est le soucie principale de tous homme) je pu lui dire sans détour que mon entre jambes n’avait souffert d’aucune visite nocturne ou diurne. Il rigola et me délaissa pour se décrotté.

Le repas ne fut pas non plus en grand nombre, une simple affaire sobre en l’honneur du Rouvre qui avait par bonté escorté les nôtres. Je fus placée aux côtés de mon frère et c’est ma grand-mère qui fit la discussion avec l’homme lui annonçant qu’en l’état on préparait son père pour que sa famille ne soit pas heurtée. Je décrochai de la suite par souci de politesse. La fin se fut entre hommes avec quelques verres échangés, de mon côté je demandai à ma gouvernante de me lever aux quatre heures, elle sembla offusquée et s’arrangea pour me rappeler que les escapades seraient mal venues encore plus en ce moment qu’en temps normal. Je levai les yeux au ciel et lui expliquai que mes chevaux avaient besoin de soins et qu’il n’était pas question que je change cela car j'étais en présence d’un homme auquel on pourrait m’enchaîner par simple lubie. Elle grommela et déjà je ne l’écoutais plus.

Le levé se fit plus dur que je l’aurai imaginé, mais je fus rapidement prête, simplement vêtue d’une robe équestre. Je me glissai dans les couloirs armée d’une brioche que je grignotais. Sans attendre mon reste je glissai dans la cuisine où nombre s’affairaient déjà aux préparatifs et demandaient à une servante de fleurir la pièce où se trouvait le mort en attente du cercueil qui arriverait dans la fin de mâtinée, elle me fit une simple révérence et je m’effaçai pour aller retrouver les quêtons.

Le jour naissait à peine quand je revins vers les cuisines, les mains couvertes de crasse, alors que ma gouvernante m’engueulait de mon état. Une nouvelle fois je la rassurai en lui soulignant que je n’avais que brossé le cheval du chevalier et mis une couverture chaude sur lui, aucune sortie ou autre interdit de convention souligné, j’attrapai le panier de carotte et m’éloignai sans plus de cérémonie.

A peine avais-je passé la cour pavée pour revenir aux écuries que je me retrouvai face à Cleyton, avec qui je n’avais jusque-là pas vraiment échangé.

« J’espère que je ne vous ai pas réveillé Lady Aleyna. J’ai fait de mon mieux pour sortir discrètement. C’est une vieille habitude de mon temps à la guerre et outre-mer, mon corps me réveille sans faute avant l’aube. Mais cela à des points positifs, nuit et moi allons faire une promenade et profiter de la beauté du paysage et de l’aube. »

Un sourire s’aligna sur mon visage et rapidement je déposai le panier pour effectuer une révérence des plus polies.

« J’espère que vous avez pu gagner un peu de repos tout de même, vous ne m’avez pas réveillé, puis-je me joindre à vous pour la balade ? Jack sera sûrement ravie de courir et je serai honorée de vous faire visiter nos terres, j’ai appris que vous repartez demain. » Je n’osai rien n’ajouter et lui tendis le panier.

« J’ai juste besoin de quelques minutes pour offrir leurs récompenses à ces messieurs, dames, qui ont été honorables à vos côtés. » Dis-je un peu gênée qu’il me trouve ainsi à m’occuper des animaux au lieu de faire comme ma sœur, de la broderie en vue de lui faire un présent.



code by © Jerry




Aleyna Tyrell
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Fille de l'intendant royal de la maison Gardiner
Âge du Personnage: 18 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Plus haut, plus fort
Messages : 673
Membre du mois : 0
Célébrité : Jenna Coleman
Maison : Tyrell
Caractère : ♦ Rancunière ♦ Loyale ♦ Bornée, ♦ Patiente ♦ Hardie ♦ Observatrice, ♦ Manipulatrice ♦ Intelligente ♦Bornée ♦ Courageuse ♦
Plus haut, plus fort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dernière escale + ft. Cleyton & Aleyna   Ven 12 Mai - 18:28

La froideur et rigidité du Sir du Rouvre avait dû laisser leur place à un peu plus de sociabilité et sensibilité pour le temps de son escale. À tout le moins, lorsqu’il n’était pas seul ou limité à interagir avec Kael ou Trystan qui connaissait un peu mieux. Il ne voulait pas mal paraître avec des nobles avec qui il devrait peut-être un jour entretenir des relations. La chose à comprendre avec Cleyton c’est qu’il est très discipliné en ce qui attrait son comportement, il n’est pas nécessairement très réceptif à l’autorité, mais il est capable de se tenir lui-même à l’ordre. Il ne se laisse pas distraire lorsque le devoir l’appel, ses émotions et états d’âmes à ce moment-là reste confiné dans son esprit et n’en ressorte pas n’y n’affecte ses actions. Il n’est pas dénué d’humanité, mais pour vraiment s’en rendre compte il faut connaitre Cleyton l’homme libre de toute responsabilité. Depuis sa tendre enfance, Cleyton avait toujours ressenti le besoin d’être parfait et de répondre aux attentes de sa famille. Il était très susceptible d’écouter ce qu’on lui avait être son devoir à sa maison. C’est quelque chose de très important pour lui, aujourd’hui encore il vit selon le précepte que sa vie n’est pas sienne mais celle de son liège, sa famille, son roi, ses frères d’armes, ses amis et seulement à ce moment-là devient-elle sienne. On peut en quelque sorte dire qu’il n’y avait pas de place vraiment pour tout le reste de son être et au fil des années Cleyton a perdu de vu la personne qu’il était lorsqu’on lui permettait d’être lui-même et libéré de toute responsabilité. Après tout, durant son adolescence déjà il avait connu la guerre et perdu toute innocence qu’il aurait pu avoir jusque-là. Son exile qu’il s’était imposer était vraiment la seule chance qu’il avait eu de se redécouvrir. Que ferait Cleyton s’il n’était pas forcé d’être un preux chevalier au service de son liège et son roi? Il vivrait sur son cheval, dormirait des nuits complètes, deviendrait un amateur de vin bieffois, chercherait l’amour, partirait à l’aventure, lirait des poèmes, apprendrait à jouer de la harpe et bien d’autres choses qui sait. Mais Cleyton était au mauvais endroit, dans la mauvaise époque et la mauvaise famille. Il était et demeurerait lié à sa maison et affligé de nombreuses responsabilités dont il ne pourrait pas se libérer sans causer malheur à autrui. Alors il demeurerait discipliné, sérieux et distant d’autrui parce que c’était la seule façon qu’il savait être efficace pour lui. Ne délaissant cette partie de lui que lors de quelques occasions comme un repas avec les Tyrell où il devrait participer aux platitudes un minimum avant de pouvoir demander à se retirer pour une nuit de repos amplement mérité.

C’était après s’être réveillé que les choses avaient pris une tournure un peu imprévue. Cleyton pensait s’être éveillé assez tôt pour pouvoir avoir un peu de répit des Tyrell. Ils n’étaient pas méchants, mais il se sentait un peu étouffer et mal à l’aise en leur compagnie. Mais voilà, alors qu’il se préparait à partir faire une balade et sortait Nuit des écuries il est tombé nez à nez avec Lady Aleyna. Il s’était excuser s’il l’avait réveillé et lui expliquait qu’il partait faire une balade. Le sourire d’Aleyna le pris un peu à revers, il jugeait sa propre conduite un quelque peu inconvenable. Se moquait-elle de lui? Cleyton n’était pas particulièrement réceptif à ce genre de choses alors il n’en était pas certain.

« Pourquoi souriez-vous de la sorte? » Demandait-il un peu perplexe et gêner de ne pas comprendre.

Mais sans vraiment avoir eu le temps de placer sa question elle lui demandait si elle pouvait se joindre à lui pour la balade, lui expliquant qu’elle était venue ici pour s’occuper des animaux.  Elle lui proposait également de lui faire visiter les terres de sa famille au cours de leur escapade. Cleyton n’était pas certain que cela soit jugé approprié pour eux de partir seuls, mais il se fiait au jugement d’Aleyna après tout c’était une Lady de la maison Tyrell devait avoir été élevé en conséquence… elle s’y connaitrait mieux que lui pour ce genre de chose. Cleyton était un chevalier et connaissait ses obligations, mais il n’avait jamais vraiment compris ce que c’était d’être une lady. Les règles de la chevalerie sont beaucoup plus évidentes que naviguer dans les mœurs et règles non écrites de ce qui est convenable ou pas. Ce qui fait bien paraître votre famille ou pas. Ainsi de suite, beaucoup plus nuancé.

« Ne vous inquiétez pas pour moi Lady Aleyna, je n’ai pas besoin de beaucoup d’heures pour faire le plein d’énergie. Quatre à cinq heures me suffisent amplement. » Disait-il en se raclant la gorge.

« Si vous désirez m’accompagner je ne m’y opposerai pas, mais ne vous sentez pas obliger. Je suis sûr que vous avez bien d’autres choses plus importantes à faire comme Lady. Je suis d’ailleurs surpris que votre nuit soit si courte, il me semble avoir quitté le repas avant vous. »

Cleyton caressait Nuit avant de s’adresser une dernière fois à Aleyna.

« Je peux vous aider avec les animaux si vous avez besoin d’aide… c’est ce que les chevaliers font habituellement et j’aimerais ces petites bêtes. »



I'd do anything for my house and the Reach, so don't get in my way.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de la maison du Rouvre et Ser chevalier
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Le Démon du Rouvre
Messages : 950
Membre du mois : 0
Célébrité : Benedict Cumberbatch
Maison : du Rouvre
Caractère : Froid - Leader naturel - Fidèle à sa famille - Impitoyable - Patient - Borné - Déloyal - Secret - Imprévisible - Dénué d'humour - Trouble avec l'autorité -Dédié - Respectueux des femmes & plus encore.
Le Démon du Rouvre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dernière escale + ft. Cleyton & Aleyna   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Dernière escale + ft. Cleyton & Aleyna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]
» La Dernière Maison Simple
» Morgenstern - L'étoile du matin, la dernière étoile
» La dernière série avant la fin du monde
» Juste te revoir une dernière fois[Pv Desty] *et Jurassic si il veut*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Le Bief :: Rubriant
-
Sauter vers: