AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
From dusk till dawn... | Manfred
MessageSujet: From dusk till dawn... | Manfred    Jeu 30 Mar - 19:48

Inspirer, expirer. Se concentrer. Voilà des heures déjà que j'ai laissé mes hommes se saouler sur le pont de mon navire. La tension est à son comble, ils aimeraient être ailleurs, sur les navires qui eux vont accoster et qui vont se délecter du contact avec les dorniens. Malheureusement pour eux, les choses ne se passeront pas exactement comme ils le voudront. Comme je le voudrais. C'est probablement pour ça que je n'en ai passé aucun au fer ou par-dessus bord quand ils ont commencé à boire plus que de raison. Je me suis contentée de m'éloigner, plongée dans mes pensées qui, je me rends bien compte, sont bien loin de ce qu'elles auraient pu être il y a quelques années. Non pas que je m'assagisse, loin de là, tout du moins j'aime à m'en persuader. Mais il semblerait que je ne puisse plus me contenter de massacrer les gens, que cela ne me satisfait plus totalement.

Et aujourd'hui, à l'aube de tant de nouvelles possibilités, je ne sais pas le moins du monde de quelle humeur je me dois d'être. Excitée par toute ce qui va se passer ? Impatiente ? Inquiète ? A dire vrai, je me demande si cela a réellement une importance. Alors, à défaut de chercher à pousser trop loin ce genre de réflexion, je préfère me défouler un peu. Et, plutôt que de planter mon épée dans l'un de mes hommes qui s'avèrerait probablement utile dans les prochains jours, je m'entraine dans cette petite cour, non loin de là où sont amarrés les navires, où nous avons improvisé une espèce de terrain d'entrainement. Avec des mannequins de paille dont la solidité est plus que douteuse et qui, dans le fond, ne rend pas mon entrainement aussi efficace que je le voudrais.

Je plante mon épée dans le sol meuble, presque boueux du Bief, si différent de celui sur lequel j'ai grandi, si différent de toutes les habitudes que j'ai pu gagner au fil des ans. Et je ferme les yeux quelques instants, m'étirant et songeant vaguement à la praticité de cette nouvelle tenue de cuir que j'étrenne depuis quelques jours. Au moins, je suis vraiment à mon aise, pas comme dans ces fichues robes qui me donnent encore des frissons. A cette pensée, j'ai un grondement agacé et je mets un violent coup de pieds dans l'un des mannequins qui se retrouve au sol. Et, histoire de ne pas en rajouter, je récupère mon épée que je plante là où serait supposé être le cœur de cette maudite poupée de chiffon.

Je sursaute alors que j'entends un bruit derrière moi et je me tourne brusquement, fronçant les sourcils et prête à invectiver l'impudent qui ose m'interrompre. Peut-être que me défouler sur lui sera plus efficace. Mais je me fige quand je reconnais la silhouette qui se dresse devant moi, ne jetant qu'un bref coup d'œil aux quelques hommes qui l'accompagnent.

"Lord Hightower. J'avais entendu dire que vous alliez arriver incessamment sous peu mais je ne pensais pas vous voir aussi rapidement."

Je détache mon épée de ma cible et je l'essuie doucement sur ma manche, arquant un sourcil en direction du bieffois, curieuse de savoir à quoi il a bien pu occuper son temps. Non pas que cela m'intéresse réellement ou me regarde. Mais, connaissant mon cher fiancé, je suppose qu'il aura réussi à glaner des informations intéressantes durant les dernières semaines. J'ai un bref mouvement du menton en direction de ceux qui l'accompagnent et je reprends, avec un sourire narquois.

"Pensez-vous vraiment avoir besoin de protection ?"

Evidemment que non, c'est de la pure provocation de ma part, mais au moins, je sais qu'il aura assez de répondant pour que je n'ai pas envie de tourner les talons tout de suite. Enfin, ce serait plutôt une bonne chose.


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 1594
Membre du mois : 29
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: From dusk till dawn... | Manfred    Sam 1 Avr - 17:28

Enfin nous arrivions. La flotte était nombreuse, autour. J’avais toujours aimé ce panorama, celui d’une véritable forêt de mâts, des voiles affalées pour éviter que les navires ne bougent et quittent leur mouillage malgré l’utilisation des ancres. Ces cris des marins et de leurs officiers qui organisent leur cantonnement marin, leurs approvisionnements, leurs réparations de fortune. Cette odeur de sel, d’iode, de bois et de chanvre. Cela m’avait beaucoup manqué, depuis ma campagne contre les pirates. Je ne m’étais pas représenté à quel point jusqu’à maintenant. Hautjardin était une grande ville, mais son air stagnait dans la plaine fluviale alors que Villevieille, bien que plus au sud, profitait de la fraîcheur de l’air marin. J’arrivais enfin en tous cas, et c’était tout ce qui comptait. Je ne me sentais pas particulièrement enthousiaste à l’idée de devoir encore gérer une campagne, mais d’un autre côté j’avais hâte de m’atteler à ma tâche pour faire vraiment avancer les choses. Les nouvelles reçues en route, sur les Boucliers, m’avaient au moins informé sur la bonne conduite de la première phase des opérations.


Nous finissons par arriver. Une haie d’honneur d’hommes d’armes de Solfoyer nous accueillent et lorsque je débarque, je marche avec la main sur le pommeau de Vigilance, rangée au fourreau. Ma tenue sobre de tissu noir ne laisse pas transparaître le faste de ma fonction ; j’ai opté comme souvent par une tenue qui n’attire pas le regard et qui reste pratique. Le talon de mes bottes de monte claque sur les pavés des quais de la ville, où s’affairent marins fer-nés et bieffois, hommes hirsutes des Îles de Fer ou marins crottés du Chenal Redwyne. Tous font rouler des tonneaux de vivres ou d’eau douce, de rhum, ou des armements divers. Je demande à ce qu’on m’amène devant ma future épouse. Il faut du temps pour trouver la Commandante de la Flotte de Fer, et plus encore pour la rejoindre. Elle est en train de s’entraîner. Gracile et souple, il y a une certaine sensualité dans ses gestes de mort, dans sa parade funèbre.


La belle finit par prendre conscience de ma présence et se retourne, d’abord d’un air revêche, puis d’un air un peu plus amène. Je souris.



| Cachez votre joie, ma mie. Moi qui pensais que la surprise vous serait agréable, me voilà cruellement déçu ; mon cœur en saigne, même. |


Bien sûr, j’exagérais, comme toujours avec elle. Je ne savais pas si j’étais vraiment content de la revoir ; elle était dangereuse mais elle avait aussi accepté mes travers. Heureusement que j’avais pu tomber sur cette catin, lors de notre dernière escale. J’avais pu relâcher sur elle la totalité de mes vices, qui menaçaient de me faire exploser. Je me sentais rassénéré par l’événement, et je me sentais aussi plus concentré. Je me retourne vers ma garde rapprochée et rebascule un regard rieur vers la princesse.


| Nierez-vous être un danger ? Il s’agit surtout d’une troupe suffisante pour écarter tout risque d’incartade de vos pirates puants et indisciplinés ; je ne voudrais pas avoir à faire couler le sang sitôt arrivé. |


Je m’approche enfin d’elle et lui offre un baise-main.


| Comment se déroulent nos opérations ? |




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 347
Membre du mois : 8
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: From dusk till dawn... | Manfred    Lun 10 Avr - 10:26

L’agitation qu’il y a autour de nous, avec cette arrivée incessante d’hommes, de navires, de matériel, a tout de même quelque chose de grisant, quand bien même je n’arrive pas aussi bien à canaliser ce que je peux ressentir aussi bien que d’habitude. Et cet entrainement ne m’aide guère à m’apaiser autant que je le voudrais, que j’en aurais besoin. Oh, en temps normal, j’userais de cette hargne qui est la mienne pour me défouler sur le premier venu, ou quelque chose dans le même acabit. Mais, avec les bieffois qui nous entourent et le rôle que je suis supposée tenir, je dois prendre sur moi. Et cette idée est presque aussi intolérable que de devoir porter une robe et un corset. Pour autant, j’essaie de me concentrer sur les quelques passes que j’effectue, de profiter d’un instant de répit avant de devoir gérer la colère, la frustration des miens de devoir s’allier ceux qu’ils s’amusaient à combattre hier encore et l’inquiétude, la défiance de nos nouveaux petits camarades de jeu.

J’arque un sourcil alors que je vois mon fiancé arriver. Il a réussi à me trouver et assez rapidement semble-t-il. Je ne sais si je dois en être satisfaite ou non. A dire vrai, j’ai l’impression que la frustration de ne pouvoir faire les choses comme ma nature profonde le voudrait, ne fait qu’accroitre cette insatisfaction à mesure que passent les jours. Et pourtant je souffle, avec un sourire en coin.

"Je ne suis pas d’une nature très expansive. Et il serait … comment dit-on chez les gens qui ne sont pas rustres ? Ah oui, il serait probablement inconvenant de verser des larmes de joie à votre vue, surtout devant vos hommes. Mais sachez que l’exercice est difficile."

Je glisse d’un pas leste dans sa direction, sachant pertinemment que je n’ai pas l’allure ou la démarche d’une princesse. Mais il sait tout autant qu’il ne pourra me changer, quoi qu’il puisse désirer réellement. Pour autant, difficile de ne pas remarquer son assurance et la façon dont il semble se moquer des choses, sans le faire directement. C’est une attitude que j’apprécie, même si je ne sais toujours pas sur quel pied danser avec cet homme. Mon sourire se fait plus large alors qu’il reprend  et que je fais mine de claquer des dents en direction des hommes qui l’accompagnent.

"Je suis une teigne mais je sais me tenir. Et je ne suis dangereuse que pour mes ennemis. Il ne me viendrait bien évidemment pas à l’idée de porter atteinte à l’intégrité de mon cher fiancé. Surtout pas avant que nous n’ayons pu célébrer nos noces, ce serait tellement dommage."

Je hoche cependant la tête, me faisant un rien plus sérieuse.

"Mes pirates puants sont plus disciplinés que vous ne pourriez le croire. Je sais les manier et les mater. Vous savez de toute façon, je suppose, qu’il  n’y a eu aucun incident récemment, alors que bien des hommes sont regroupés. A croire que la fréquentation des mêmes tavernes permet d’attiser les esprits. Reste à espérer que de faire verser le sang ensemble permettra de sceller réellement certaines alliances."

Sinon, je risque de ne plus les tenir. Ou de ne plus en avoir envie ce qui, sommes toutes, serait peu ou prou la même chose. Je me fige un instant à son baisemain, arquant un sourcil sceptique quand il lève de nouveau les yeux dans ma direction.

"… vraiment ?"

Et j’inspire avant de reprendre, comme si de rien était.

"Tout se déroule au mieux. Mes hommes sont en train de remplir de nouveau les cales des navires avant que nous ne repartions demain pour ravitailler les autres. Chacun semble avoir compris quel était son rôle et pour l’heure, je n’ai pas eu à faire à de vrais récalcitrants. Le temps n’est pas des plus cléments mais nous avons vu pire. Et ce ne sont pas quelques averses qui vont nous arrêter."


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 1594
Membre du mois : 29
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: From dusk till dawn... | Manfred    Jeu 20 Avr - 21:30

Les nouvelles étaient désastreuses au nord. Les armées du Conflans battues à Paege, l’Empire proclamé, l’Orage qui avait battu l’Ost Royal et Mern Gardener, ce grandiloquent architecte de paix, aux mains de l’ennemi. Qui avait fait massacrer nos hommes. Fort heureusement, les nouvelles étaient meilleures, des montagnes rouges. J’espérais au moins qu’Eren ne me préviendrait pas de quelque chose qui risquait de mettre à mal nos plans, en tous cas pas quelque chose de vraiment sérieux. J’étais dans l’expectative. Je ne voulais pas avoir de mauvaise nouvelle, mais je ne voulais pas non plus que les événements continuent de m’échapper. Je devais avancer. La jeune femme que je rencontre est comme à son habitude. En sueur de son entraînement, et l’odeur qui va avec. Ce côté félin et dangereux, vaguement sensuel mais indéniablement attirant malgré tout. Pour une bête telle que moi, attiré par la moindre petite flammèche, cette femme était fascinante. Mais je n’oublais pas le côté dangereux, vous pouvez me faire confiance. Je me penche vers Eren Hoare d’un air de connivence.


| Oh, je crois en revanche que ces hommes seraient ravis d’avoir une quelconque réaction humaine de votre père, et plus encore de vous voir humide, même si ce n’est que des yeux. |


La princesse se rapproche plus encore de manière cavalière et me déclare être une teigne. Je n’avais pas du tout remarqué. Je ne sais pas pourquoi, son assurance et sa confiance en elle sur la facilité qu’elle semblerait avoir à me charcuter si l’envie m’en prenait. Sur le moment, elle me faisait penser à une de ces mantes que l’on disait vivre sur la rive est d’Essos ; ces bestioles qui dévoraient leur compagnon une fois fécondées. Quelle drôle d’idée. Ouvrirais-je moi-même dame mon épouse pour voir l’évolution d’une grossesse ?


| Vous êtes fort rassurante, dois-je me sentir mieux ou m’enfuir les jambes à mon cou ? |


Je lui souris quand elle relève le baise-main.


| Bien sûr, cela ne vous fait pas plaisir ? Bon. Pour le reste, je suis satisfait de vos dispositions. Pas de bagarre, c’est déjà un bain de sang d’évité. Les choses auraient pu tourner bien plus au vinaigre. Et donc, parlez moi de la situation précise ? Comment se déroulent les choses ? Nous avons des nouvelles de l’ennemi ? |




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 347
Membre du mois : 8
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: From dusk till dawn... | Manfred    Sam 22 Avr - 11:20

Depuis que j'ai remis le pied à terre, les nouvelles que j'ai pu entendre n'ont pas été pour me plaire. Mais, pour l'heure, je ne sais pas encore le vrai du faux, il me reste encore à faire le tri dans le flot d'informations que j'ai pu avoir, que ce soit de la part des ivrognes qui me servent d'hommes ou des autres sources, sur place. Je sais que l'homme qui me fait face saura me dire de quoi il en retourne. Que je sache à quoi m'en tenir vu que mon frère ne semble guère enclin à me donner des nouvelles de ce qui lui arrive. J'ai tout de même un sourire en coin quand il se penche vers moi et je souffle, le fixant dans les yeux un instant.

"Je vous l'assure, voir une réaction humaine de mon père est tout sauf une bonne chose. Quant à me voir humide… la plupart de vos hommes seraient encore plus effrayés et ne sauraient même pas quoi faire de moi."

Amusant de voir qu'il n'a pas peur de moi. Enfin, je sais déjà que c'était le cas lors de nos rencontres précédentes et c'est ce qui l'a rendu probablement bien plus intéressant qu'il ne l'aurait été en temps normal. Et, surtout, il a un sens de la répartie qui n'est pas pour me déplaire. Je sais pertinemment qu'il me voit comme le reste de mon peuple, comme une sauvage qu'il faudrait dompter avant qu'elle ne fasse trop de dégâts, ou quelque chose dans ce goût-là. Comme tout le monde en réalité. Mais j'ai le sentiment qu'il va au-delà de cette première impression, que je ne démens pas, loin de là. Pour autant, je ne suis pas persuadée d'être la plus dangereuse de nous deux. Il l'est aussi, de façon bien plus subtile, bien plus pernicieuse. Je ne peux pour autant pas m'empêcher de le toiser, me faisant presque malicieuse.

"Il sera toujours temps de prendre les jambes à votre coup une fois que nous serons mariés, nulle inquiétude à avoir avant cela. Tout du moins, je le suppose."

Et je secoue la tête à son sourire, me retenant de lever les yeux au ciel.

"… j'en suis ravie, évidemment. Et encore plus de vous satisfaire donc. Les hommes ont l'air de s'entendre ou, à défaut, d'avoir suffisamment d'inimité avec ce qu'il y a face à eux pour ne pas songer à s'étriper. Quant à la situation précise…"

J'ai un bref regard en direction de ses hommes et je reprends, d'un ton plus sérieux.

"J'ai des questions à vous poser de mon côté. Concernant l'ennemi et ma… famille. Mais j'aimerais autant que nous soyons dans un endroit plus tranquille. Et sans oreilles indiscrètes. Sans offense aucune à vos hommes cela s'entend."

Bon, en réalité, je m'en moque. Je n'attends pas vraiment sa réponse et je lui désigne le bâtiment non loin où j'ai pris mes quartiers lorsque nous sommes à quai. J'ai besoin de savoir ce qu'il sait vraiment sur ce qu'a fait Joren, ce qu'il pense de son abandon dans l'Orage et le désastre que cela a engendré. Quant aux effets du blocus, autant dire que je suis dans l'expectative pour le moment. Et je n'ai pas particulièrement envie que d'autres l'entendent et que cela puisse se propager.


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 1594
Membre du mois : 29
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: From dusk till dawn... | Manfred    Sam 6 Mai - 14:33

J’étais venu surtout pour pouvoir encadrer la campagne en cours contre Dorne. Finalement, à cause de Tinivel, nous n’avions pas pu écraser Dorne par une offensive éclair avec quatre fois plus d’effectifs, la stratégie d’élimination de nos ennemis un à un avait été contrariée par la défaite de l’ost royal. Cela m’avait forcé à envoyer de gros renforts face à l’Orage. Il restait possible d’écraser ces deux royaumes en même temps, car la supériorité numérique était importante et la supériorité tactique dans le domaine du choc nous permettait d’envisager de rompre le front ennemi. Je craignais malgré tout que les choses ne viennent à empirer. Ce n’était pas une bonne stratégie de disperser ses efforts, à moins de savoir obtenir une décision rapidement sur un des deux fronts. J’espérais donc que les manœuvres fer-nées de la flotte d’Eren seraient à même de mettre l’ennemi en difficulté, pour compenser le fait que sur les cinq armées bieffoises actuellement constituées, ce ne soient que les deux plus petites qui soient engagées contre Dorne. J’espérais que ce soit suffisant malgré tout. La jeune femme me fait sourire en parlant de son terrible paternel. Je ne peux m’empêcher de rebondir.


| Seriez-vous donc si terrible ? |


Je sais qu’elle aboie plus qu’elle ne mord, mais je ne pourrais pas pour autant ne pas me méfier de sa dentition ; je savais qu’elle pouvait très bien se retourner contre le premier venu qui ne saurait pas la caresser dans le sens du poil. Elle me taquine et nous continuons de discuter avec cette espèce de complicité quelque peu étrange qui est en train de s’établir entre nous.


| M’accuseriez-vous de lâcheté ? |


Elle se fait irrévérencieuse et me fait sourire un peu plus largement. Je hoche la tête alors qu’elle demande à avoir une entrevue un peu plus privée. Je réfléchis un instant, avant de trouver la solution pour répondre à sa demande, qui n’est jamais facile dans une ville qui accueille autant de navires, de marins et de soldats.


| Retrouvez-moi au Paon d’or, une auberge cossue près du port. J’y aurais mes quartiers. Nous y déjeunerons dans mes « appartements », nous ne serons qu’entre nous. |


Je ne lui refais qu’un baise-main évocateur, avant de tourner les talons. L’heure du déjeuner n’allait pas tarder et cela me permettrait de lire quelques rapports, le temps qu’elle termine son entraînement et me rejoigne.




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 347
Membre du mois : 8
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: From dusk till dawn... | Manfred    Dim 14 Mai - 15:07

Alors que je fixe celui qui, si les choses continuent d'évoluer de la sorte, devrait normalement devenir mon cher futur époux, je me demande s'il n'est pas venu pour me surveiller. Pour savoir si je suis à la hauteur de ce qu'il attend de celle qu'il prendra pour femme. Et cette pensée m'agace quelque peu. J'ai déjà eu le sentiment de devoir me vendre lors de notre dernière entrevue et je n'ai pas particulièrement envie d'avoir à recommencer, surtout sur un terrain qui m'est bien plus familier. Mais ce n'est pas le moment de partir dans ce genre de pensées qui, dans le fond, ne sont guère constructives. Si je veux ma place dans ce jeu mortel, je dois la gagner, c'est un fait. Pour l'heure, je suis vue comme une pirate sanguinaire, difficile voire impossible à tenir, mais peut-être pas plus, pour ceux qui ne me connaissent pas vraiment en tout cas. Et c'est à moi de prouver à l'homme qui me fait face ce que je vaux réellement. Cela ne m'aide pas pour autant à être de bonne humeur, encore moins lorsque l'on parle de mon cher paternel. Pour autant, j'ai un sourire amusée alors que je hausse brièvement une épaule.

"Parfois les rumeurs exagèrent. Et puis, dans de rares occasions, elles sont en deçà de la réalité. Mais je ne suis terrible que lorsque c'est nécessaire. Ou si je m'ennuie. Je gage que cela n'arrivera pas avec vous."

Et puis, je me rends compte qu'il m'amuse ou, tout du moins, qu'il continue de capter mon attention et de continuer à m'obliger à faire preuve de répartie. Ce qui n'arrive que rarement, surtout ces derniers jours. Alors, forcément, mon humeur se radoucit, de façon très relative cela s'entend, mais tout de même, il y a du mieux.

"Je n'oserais jamais voyons. Je dirais plutôt que vous semblez disposer d'un instinct de survie certain."

Je hoche alors brièvement la tête lorsqu'il me propose de le rejoindre à l'auberge où il s'est installé. Cela me laissera le temps de me débarbouiller et, surtout, de lui apporter la missive pour laquelle j'avoue attendre son avis avec curiosité. Je lève pourtant de nouveau les yeux au ciel à son baisemain, laissant échapper un claquement de langue avant de retourner à mes propres appartements d'un pas vif. Il ne me faut que peu de temps pour me préparer, délaissant mon armure habituelle pour un tenue un peu plus conventionnelle, même si je sens tout de même les regards curieux peser sur moi alors que je déambule dans les ruelles de la ville. J'attends que l'on m'annonce, m'amusant à jeter un regard mauvais à l'un de ses hommes qui se décale d'un pas sans faire le moindre commentaire.

Et je tends la missive au bieffois non sans un bref sourire avant de souffler, d'un ton tranquille. "J'espère que je ne vous ai pas trop manqué durant notre longue séparation. Ou alors dois-je dire que j'espère vous avoir manqué ? Je ne sais pas trop. Enfin, peu importe. J'ai reçu ce message hier et je serais curieuse d'avoir votre avis sur la façon d'agir de mon cher frère. Parfois, je me demande tout de même si nous sommes réellement du même sang."

Je m'appuie alors contre le petit bureau, les bras croisés, guettant sa réaction à la lecture de ces mots qui m'ont passablement surprise.


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 1594
Membre du mois : 29
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: From dusk till dawn... | Manfred    Dim 21 Mai - 14:28

J’essaie de faire vite et bien avec Eren. Nous n’avions jamais eu le temps et ce n’était pas non plus dans notre nature à chacun, d’être du genre simplement et bêtement hédonistes. Oh, il y avait eu des périodes de mon existence plus calmes que d’autres, tandis que je me retrouvais à jouir des ténèbres de mon existence en compagnie de filles de peu, entouré de mes livres et de mes instruments. Je n'avais jamais nourri beaucoup de compassion à l’égard de mon prochain, mais je devais faire preuve de patience et parfois, m’essayer à un peu de compréhension. Sinon, jamais rien ne saurait fonctionner. Eren Hoare parle beaucoup, en tous cas. Elle est obligée de répondre et de rebondir sur absolument tout ce que je dis, et je me rappelais que c’était une caractéristique souvent assez féminine ; je n’avais pas pour habitude d’être en compagnie de personnes aussi disertes. Je devais apprendre à composer avec ce genre de personnalité, bien que ce n’était pas la langue d’Eren Hoare qui était la plus dangereuse, bien au contraire. Je savais pour lavoir déjà vue s’entraîner. Je ne peux que sourire à ses « compliments ».


| J’en viens à en douter de mon côté, votre altesse. Sinon, je n’aurais pas accepté de vous épouser… |


Plaisanterie d’accord, mais pas seulement. Je reconnaissais le danger qu’elle-même provoquait chez quiconque la rencontrait, c’était certain. En plus de cela, il y avait le fait que je liais forcément mon destin au sien ; si elle devait mourir, je passerais moi-même de vie à trépas selon toute probabilité, et cela n’aurait rien de facile d’essayer d’échapper à un destin aussi funeste au vu des circonstances. Finalement, nous nous retrouvons un peu plus tard, lorsque la princesse d’Harrenhal se présente de nouveau à moi. Je prends le pli qu’elle me tend, avant de lui lâcher quelques nouvelles sur ma propre personne.


| Oh, vous m’avez tant manqué que mon « petit problème » a failli s’exprimer en compagnie de la jeune et tendre Lady Aleyna Tyrell. J’étais à deux doigts de la peler vive, et il me fallut tous les efforts dont j’étais capables pour ne pas l’éplucher comme une orange. Il va falloir que je m’occupe de mes « soins », et très vite. |


Eren était au courant, et cela ne l’avait pas effrayée. Qu’est ce qui pouvait apeurer ce genre de femme, au fond ? Sans doute la priver de son épée jusqu’à la fin de ses jours. Ca, ce serait sans doute l’angoisse pour elle. Je lis le courrier et me dis que décidémment, nous nous sommes engagés sur une pente bien ardue.


| Comment allez-vous donc me convaincre de ceci, princesse ? |




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 347
Membre du mois : 8
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: From dusk till dawn... | Manfred    Sam 27 Mai - 23:05

Etonnamment, ces petits échanges ont le don de me revigorer presque autant que je l'aurais attendu de cet entrainement. Cela n'ôte en rien cette inquiétude latente que je ressens depuis que j'ai reçu la missive de Joren, cette sensation que les choses échappent de plus en plus à mon contrôle. Le Bieffois en fait en partie les frais, même si je me montre un rien plus aimable que je pourrais l'être avec n'importe qui d'autre, tout du moins, si l'on peut voir mon attitude un rien bravache comme de l'amabilité. Je laisse alors filer, non sans lui jeter une œillade amusée, alors que je range mon épée dans son fourreau. "Ce n'est pas moi qui ait accepté de vous épouser ? Enfin, dites-vous, pour vous rassurer, que vous aurez une épouse capable de survire à vos humeurs. Et qui entend que vous surviviez aux siennes. Ne me décevez pas."

Je ne saurais dire si notre mariage se fera ou pas finalement, si notre destin finira par être réellement scellé ou si les choses vont évoluer autrement. Dans le fond, peu importe pour le moment. Nous avons pour l'heure décidé d'être alliés et nous aviserons plus tard des circonstances. Je finis par me retrouver dans sa chambre, dans une auberge non loin de la mienne et j'attends sa réaction à ma missive alors que je lui jette un regard curieux. "Oh, je vois, vous avez eu quelques moments difficiles semble-t-il. Peut-être pourrais-je trouver de quoi repousser votre petit problème au plus vite, sans que cela ne risque de coûter la vie à l'une des filles d'une des familles les plus importantes du Bief. Cela aurait été quelque peu fâcheux non ?"

Cela devrait probablement m'inquiéter, je devrais songer à ma propre peau qu'il pourrait vouloir peler de la même façon. Et pourtant, le fait d'être au courant ne m'effraie en rien. Comme si le fait de connaitre cette folie nous liait bien plus que pourrait le faire quelque chose de plus honorable. Je décroise les bras à sa question, me frottant la nuque quelques instants avant de souffler, non sans sourire.

"Et bien, pour vous convaincre, je suppose qu'il faudrait déjà que je sois convaincue par ce que je raconte non ? Je vous avoue, je ne comprends pas vraiment les desseins de mon cher frère. Je n'ai guère apprécié qu'il retire ses troupes dans l'Orage mais autant dire que je n'avais pas mon mot à dire sur le sujet.  Et maintenant, alors que les Tully ont visiblement déclaré leur indépendance, ou quelque chose de tout aussi stupide, voilà qu'il veut faire de même ? S'il veut prendre le pouvoir, qu'il prenne ses couilles en main et qu'il aille égorger notre père. Cela éviterait une nouvelle division dont nous n'avons clairement pas besoin."

J'inspire doucement, avant de m'assoir sur la table, le regard un peu perdu dans le vide. Et je souffle, la mine pensive. "Dites-moi Lord Hightower, ce que pense l'homme. Non pas le bieffois, non pas celui qui pourrait prétendre à la couronne avec une légitimité grandissante. Mais l'homme qui a eu envie d'écorcher une jeune damoiselle innocente et qui pourrait avoir envie de faire de même avec moi si je n'y prends pas garde." L'opinion politique officielle viendra bien assez tôt. Et il faudra que je me décide de mon côté. Mais, là encore, revenir en arrière ne sera pas possible.


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 1594
Membre du mois : 29
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: From dusk till dawn... | Manfred    Jeu 8 Juin - 23:10

Aussi étrange que celui puisse paraître, ma fiancée semble satisfaite, sinon heureuse, de me revoir en chair et en os. Je n’irais pas jusqu’à penser que je lui ai VRAIMENT manqué mais en tous cas, elle semble relativement contente. Je ne sais pas très bien si c’est franchement une bonne chose ou si, au contraire, c’est mauvais signe. Nous ne pensons pas vraiment à nous attacher en nous unissant l’un à l’autre, mais nous avons besoin d’un peu de complicité, née de la compréhension, pour œuvrer efficacement, de conserve. Peu importe ce qu’elle raconte pour le moment, elle a raison dans le fond. Elle a effectivement accepté de m’épouser même si se faisant, il s’agissait d’une certaine forme de « mésalliance » ; ma famille ne régnait plus depuis des siècles et en dehors de mon ministère, je n’avais encore aucun titre, pas tant du moins, que mes parents ne se décident à passer l’arme à gauche, mon très cher père en premier lieu.


| Que vous pensiez pouvoir survivre aux miennes ne veut pas dire que vous en ayez réellement la capacité, ma Dame. |


Et ce petit jeu du chat et de la souris continuait, encore et encore, sans jamais vraiment s’arrêter. C’était notre mode de fonctionnement, notre manière de parler l’un à l’autre. Cela ne voulait pas dire que nous étions incapables de discuter autrement, mais c’était notre mode d’expression préféré, et ceci, de très loin. L’endroit où nous nous retrouvons n’a rien du standing attendu d’une rencontre entre deux futurs époux de la noblesse, pas plus qu’il ne semble adapté à une rencontre au sommet entre un ministre de la guerre et une princesse étrangère. Mais ni l’un ni l’autre ne semblons être ce que nous sommes. Enfin, elle surtout. On dirait une gueuse. Ca a son charme, et elle est loin d’être repoussante, mais je ne m’amourache pas si aisément des garçonnes. Et la voilà qui, parlant de mes « humeurs », se met à réveiller mes propres démons, sans vergogne aucune. Je ne sais trop comment réagir, dans un premier temps. Je déglutis.


| Je ne vois pas très bien comment vous pourriez y parvenir. Moi-même, qui ai pourtant l’habitude de m’occuper de mes propres besoins, j’ai bien du mal aujourd’hui à les sustenter sans risquer de provoquer une émeute. Mais cela presse, comme vous dites. Si Les Météores pouvaient être mis à sac dès demain, je pourrais me laisser aller tout mon content, mais là… |


Terrible aveu d’impuissance. Mais je ne me leurrais pas, ce qui serait perçu comme une faiblesse le serait aussi comme d’une preuve d’honnêteté. Malgré moi, je continuais de manœuvrer, de louvoyer, de faire de mes travers des qualités, ou au minimum, des pions que j’utlisais pour avancer. La jeune femme me parle de son frère et de ses nouvelles lubies. Prendre le pouvoir. Pourquoi faire ? Il contrôlait déjà l’armée, organisait les dépots et la logistique, que voulait-il de plus ? Harren, vivant, prenait les coups pour tout le monde. Mort il ne ramènerait pas la paix mais nous perdrions a minima sa clairvoyance. Je ris de bon cœur devant la répartie de la princesse Hoare.


| C’est joliment tourné. Mais oui, je suis d’accord. Un putsch affaiblirait le Conflans, et nous affaiblirait également. Cela aurait au moins le mérite de mettre l’Ouest et le Val devant le fait accompli en devenant voisins directs de l’Empire, mais je préférerais conserver quelques alliés pour me battre contre les « Braenaryon ». Je pense quant à moi, ma chère fiancée… Que c’est vous qui devriez mener la barre. Au sens premier du terme. Vous avez la flotte et le soutien de votre père. Peut-il arriver à son objectif d’un seul coup ? S’il a votre soutien ? |




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 347
Membre du mois : 8
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: From dusk till dawn... | Manfred    Jeu 15 Juin - 20:26

Je ne saurais dire combien de temps je supporterais sa présence et à partir de quand le fait de m'intriguer, d'attiser ma curiosité, laissera la place à l'agacement mais, pour l'heure, il s'en sort plutôt bien. S'il m'a déjà vue de mauvaise humeur, il n'a pas eue à la subir. Je ne saurais dire si c'est une bonne ou une mauvaise chose mais, pour l'heure, ça n'a que peu d'importance. Ce qui compte, c'est que nous puissions œuvrer de concert pour obtenir ce que nous voulons tous les deux. Sauf que j'ai du mal à savoir si cet avenir qui se dessine est ce que je désire ou si, plutôt, je me contente de suivre ce que mon Père semble attendre de moi. Cette union avec le Bief par exemple, qui ne m'enchante toujours pas mais uniquement parce que j'aurais aimé avoir le choix, me sentir libre d'une certaine façon. J'ai pourtant un sourire à ses propos, songeant que, d'une certaine façon, j'aurais pu tomber plus mal. A dire vrai, je suis déjà tombée plus mal et je sais au moins que cet homme saura s'affirmer un minimum. "Ne me sous-estimez jamais Lord Hightower, vous risqueriez d'être passablement surpris."

Je sais pertinemment qu'il ne doit pas me sous-estimer mais cela fait partie du petit jeu qui semble s'être instauré entre nous. Il ne me déplait pas mais pour autant, je m'en suis très bien passée durant son absence. Je n'ai qu'un bref regard à la chambre qu'il occupe, pas vraiment intéressée par ce qui s'y trouve. Je ne suis pas là pour batifoler ou parler mobilier et je gage que ce n'est pas demain la veille que cela arrivera. Mais j'avoue que je pourrais éviter de le titiller de la sorte, il semble avoir du mal à assouvir ses pulsions et, quand bien même je trouve cela amusant, j'ai peur que cela puisse nuire à sa capacité de concentration. Alors, je me fais un rien plus pragmatique, arquant un sourcil à ses propos. "Vous me pensez vraiment incapable de trouver une fille quelconque, de la faire disparaitre et de vous l'offrir sur un plateau ? Pour un peu, je serais presque vexée. Mais vous avez raison, nous devons nous focaliser sur les Météores. Le blocus semble bien fonctionner, je suppose que nous pouvons débarquer pour porter un coup. Est-ce là le nouveau plan ?"

J'avoue, cela ne me déplairait pas. Même si dans l'immédiat je suis plutôt focalisée sur la missive de mon cher frère. Et j'ai un mince sourire à la réaction du bieffois, me retenant tout de même de lever les yeux au ciel quand il commence à parler. Pourtant, ce qu'il dit a du sens et je l'écoute avec une attention non feinte. "Je n'ai pas le temps d'être élégante. Ce putsch est une mauvaise idée. Nous n'avons clairement pas besoin d'une division supplémentaire. Mais je peux comprendre qu'il en ait assez d'être dans l'ombre de notre Père." Je n'ai pas l'intention de lui parler de la façon dont nous avons été élevés, de cette différence flagrante que notre paternel a pu faire entre nous. Ce sont des affaires de famille après tout et cela n'a guère d'importance. "Comment se sont passés vos contacts avec l'Ouest et le Val ? Est-ce qu'ils étaient hésitants ? Prêts à basculer dans un camp ou dans l'autre ? Je n'ai pas vraiment eu le temps de jouer à la diplomate, d'autant que je ne brille pas dans cet exercice." Je le toise un instant, croisant les bras et délaissant la missive. "Vraiment ? Vous pensez que j'ai les épaules pour ça ? Quant au fait d'arriver à son objectif… tout dépend du nombre d'hommes qui vont le suivre. Certains sont perdus, ne savent plus qui écouter. Et nombreux sont ceux qui ont combattu … et gagné sous ses ordres. Il pourrait avoir beaucoup d'hommes sous sa bannière et je ne suis pas persuadé qu'il aurait l'intelligence de ne pas se mettre le Bief à dos. Je vous avoue que j'aimerais connaitre l'opinion de mon Père à ce sujet." J'inspire avant de reprendre, la mine pensive. "Je sais que mon choix aura un impact fort. Je commande mes navires depuis assez longtemps pour qu'ils sachent me faire confiance, pour qu'ils m'écoutent et j'ai des hommes qui me suivront les yeux fermés. Je n'ai pas encore totalement détruit mon image à force de fréquenter des Bieffois et de mettre des robes."


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 1594
Membre du mois : 29
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: From dusk till dawn... | Manfred    Mar 20 Juin - 23:15

Je doutais que les Hoare puissent survivre collectivement à ce que leur Prince et futur pourrait déclencher avec sa course vers le pouvoir. Je n’avais rien contre les putschs, bien au contraire… Pour le peu qu’ils soient préparés, qu’ils soient réfléchis, anticipés. Mais là… Ca ressemblait simplement au plus vil et facile opportunisme. Je ne voulais en aucun cas que les choses ne se compliquent au nord, alors que nous reprenions l’avantage à l’est et au sud. Cela ne voulait pas dire victoire, mais si les armées Hoare se retrouvaient désunies, réduites à peau de chagrin, alors nous serions les suivants sur la liste. Je m’interrogeais, dès lors, sur la pire éventualité. Ni le père ni le prince ne parviennent à obtenir une majorité de soutiens et les Hoare se battent entre eux en plus de se battre contre un ennemi déjà puissant, et qui comparativement à la désunion d’Harrenhal, renforcerait par mariage et par bataille conjointe sa propre cohérence. Je ne réponds pas pendant un instant à la Princesse du Conflans, qui disposait à elle seule du pouvoir, si le cœur lui en disait, de cruellement malmener à peu près la totalité des royaumes de Westeros grâce à la Flotte de Fer, qui lui était loyale selon toute apparence. Je la sens réticente sur certains sujets, et sous certains aspects, malgré le vernis de sa confiance en elle et en ses capacités, indécise. Elle se tournait vers l’homme pour raffermir sa résolution.


Nous étions tous le produit de notre champ social et culturel, moi l’homme du sud et elle la terrible pirate du nord. Et voilà que ses promesses, ses hésitations, sont du genre à me donner des ailes, à réveiller le démon qui déjà, se love autour de mon cœur, l’emprisonne et l’empoisonne. Cela n’a rien d’agréable, et je sais que la seule manière que ça le devienne, c’est que je le nourrisse.



| Non. Le plan n’a pas changé. Je pense toujours que le salut viendra de l’encerclement de l’ennemi. Les pertes orageoises nous ouvrent la porte du pays et le recul apparent des dorniens va nous engager à les poursuivre. Si leurs troupes repartent dans l’ouest du pays, alors le nord en restera sans défense. Qu’avons-nous à gagner à brusquer le siège ? Il leur coûte aussi cher qu’à nous, mais notre pays n’a que peu souffert. Si leurs rapines ont lourdement prélevé chez les bergers, nous restons un pays prospère, populeux et encore relativement riche. Le temps joue pour nous. Si la situation ne craque pas plus au nord, j’entends. |


Ma promise me fait part sans hésitation de son avis, aussi tranché soit-il. J’aime ces prises de décision, audacieuses et franches, qui permettent d’accroître la clarté d’une conversation aussi bien que de ses objectifs.


| Vraiment, vous, en difficulté en diplomatie, auprès des personnages les plus puissants et les moins avenants de tout Westeros ? Bien du mal à le croire, pardonnez moi. Quoiqu’il en soit je suis d’accord. Vous avez le potentiel de commander à la Flotte de Fer, au moins à la fraction la plus importante, victorieuse sur ce front. L’armée bieffoise ne dépend plus de son allié. Je pense, entre nous soit dit, que nous ne pouvons plus influer sur le cours des événements dans le Conflans. Prévenir votre père ou rejoindre votre frère ne ferait que prolonger l’agonie, je pense. D’autant que l’offre qui nous est faite n’est pas très claire ; Accalmie, d’accord, mais quid des autres territoires ? Laissons-les mourir ensemble s’il le faut, gagnons ce temps ou pour choisir le vainqueur, ou pour utiliser leur chute comme épouvantail pour les Lannister et les Arryn, qui seront alors voisins d’un couple de conquérants au large appétit. De toute manière, maintenant, c’est terminé. Nous ne pouvons plus négocier de paix séparée. Alors autant utiliser la victoire de l’un des Hoare ou leur défaite à tous deux pour servir nos desseins. A moins bien sûr, que votre cœur ne vous incline à soutenir l’un ou l’autre… En ce sujet je ne peux aller contre mes principes. Je défendrais moi-même toujours mon nom et ma sœur. J’en attends au moins autant d’une princesse assez hommasse pour avoir des principes, donc je le comprendrais. |




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 347
Membre du mois : 8
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: From dusk till dawn... | Manfred    

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
From dusk till dawn... | Manfred
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» From Dusk Till Dawn [PV Mü - Shion - Ahina - Alucar]
» Between dusk and dawn
» As inaccessible as dusk and dawn : Untouch girl | Emilia Daniels
» Dawn Of War II
» Dawn of war 2 Retribution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Le Bief
-
Sauter vers: