AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Liam Penrose - Nous écrivons nos actions
MessageSujet: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Mer 29 Mar - 2:25



Liam Ross Penrose


     


     

    - 26 ▪▪ Naissance en la cité de Parchemin.
    - 22 ▪▪ Mort de sa mère en couche, il est envoyé aux côtés de son père à Accalmie où la reine décide de le prendre sous son aile et d'assurer son éducation aux côtés de sa propre fille.
    - 18 ▪▪ Remariage de don père, il est décidé de le garder aux côtés de la princesse et la reine pour lui assurer les meilleurs précepteurs et la présence de son père dont il est l'héritier dans ses fonctions de maître de la monnaie.
     - 17 ▪▪ Naissance de sa demi-sœur à Parchemin.
     - 14 ▪▪ Naissance de son demi-frère à Parchemin.
     - 13 ▪▪ Il devient écuyer du roi Argilac Durandon.
     - 11 ▪▪ Alors qu'il n'a que 15 ans il part aux côtés de gardes évaluer l’ampleur des dégâts et des troubles de la Néra.
     - 09 ▪▪ Il devient Chevalier et participe à plusieurs tournois.
     - 08 ▪▪ Il est envoyé aux frontières pour les sécuriser contre les attaque Dorniennes.
     - 06 ▪▪ Devenu Capitaine de la garde royale il est chargé d'escorter avec ses hommes Mern Gardener, Roi du Bief et Argilac Durrandon.
     - 07 ▪▪ Il épouse Rhoéna Harte. Naissance de son fils.
    - 02 ▪▪ Mort accidentelle de son fils, il conduit sa femme à Parchemin pour qu'elle y fasse son deuil et lui le siens sans l'avoir sous les yeux, lui reprochant secrètement d'avoir failli.
     - 01 ▪▪ Il est chargé pas le roi Argilac des missives secrète à Harren le noir après qu'Aegon Targaryen ait bafoué son offre d'alliance (mariage avec Argella), pour vaincre leur ennemi commun. Il est promu Capitaine de la garde royale suite à ses loyaux services et chargé de le sécurité de la famille royale.
      0 ▪▪ Il est aux côtés du roi quand il quitte la Néra pour rejoindre Accalmie à l'annonce de son tourment, il ne verra pas la mort de son roi, parti quelques jours avant pour rejoindre Argella en danger.

     Lignée ▪▪ Lord Ross Penrose (Père - Lord de la maison, Maître de la Monnaies), Lady Laena Penrose (Mère -Morte en Couche), Romy Strom (Sœur Bâtarde 24ans), Korey Strom ( Frère Bâtard 20 ans),  Lady Flora (Belle-mère),  Alonna Penrose, (Demi-Sœur 17 ans) - Edric Penrose (Demi-frère 14 ans) Rhoéna Penrose (épouse 28 ans) - Brandon Penrose ( Enfant Mort à 4ans).
     

      Sarcastique Protecteur Dominateur Fiable Audacieux Persévérant Manipulateur Curieux Charismatique Imprévisible

     


     ▪ 26 Ans ▪
   ▪ Lyam ▪
     ▪ Parchemin ▪
     ▪ Parchemin - Accalmie ▪
     ▪ Capitaine de la garde Royal - Chevalier D'orage   ▪
     ▪ Penrose ▪
     ▪ Capitaine de la garde Royal D'accalmie - Chevalier de l'Orage - Héritier de la maison Penrose - Second du Maîtres de la Monnaie ▪
     ▪ Marié ▪
     ▪ Je suis fidèle à mon souverain ▪
     ▪ Je suis pour la guerre ▪
     

     ▪ Feat Henry Cavill  ▪

      © Crédit Google (aucun placer)

     

     
     


     
Positionnement politique

 
     
N°1 ▪▪ Que pensez-vous de la situation tendue entre les différents royaumes de Westeros ? Vous sentez-vous concerné ?  
Répondre ici en 5-6 lignes et en détaillant bien la position et le point de vue de votre personnage.

Absolument rien et trop de choses à la fois, la guerre couve, vit depuis des années, des siècles, je ne connais pas un récit passé où il n'y a pas note d’exploits guerriers ou qui ne parle pas d’un royaume qui veut en bouffer un autre, d’un peuple qui veut en détruire un autre, les Andales n’ont-ils pas eux-mêmes voulu survivre au nouveau venu ? Ne sommes-nous pas descendants d’une invasion, depuis que le monde est monde l’homme se déchire, se domine et veut la parcelle de son voisin, donc franchement, qu’en penser quand on nous apprend dès notre naissance à s’approprier chaque bien qu’on désire à gravir pas après pas l’espace qui nous entoure ? Personnellement, je suis comme tout un chacun, j’aime gagner, conquérir mon monde et garder sauf ce qui est à moi, donc le jour où mon voisin ne voudra plus dominer ma vie, je ne voudrai plus dominer la sienne et c’est pas près d’arriver visiblement.

N°2 ▪▪ Êtes-vous loyal à votre Royaume, à la famille régnante, ou seriez-vous plus... Electron libre?
Répondre ici en 5-6 lignes et en détaillant bien la position et le point de vue de votre personnage.

Je dois beaucoup à la famille régnante de l’Orage, j’ai grandis à leurs côtés, quand ma mère est morte la reine Rowenna m'a prit pour pupille, mon père Maître de la monnaie à leurs services, j’ai donc grandis aux côtés d’Argella avant qu’une seconde femme ne devienne l’épouse de mon père, quand le choix dû se faire de rentrer à parchemin, je décidai de rester à Accalmie jusqu’à ce que mon éducation militaire ne soit complète, je n’ai vécu à nouveau dans mon fief qu’à l’aube de mes dix-neuf ans. Alors, franchement par bien des points Argella est pour moi telle à mes sœurs, si en publique je garde mon rang, en privé tombent les distances. Donc suis-je loyal à ma propre famille, au sang qui m'a vu naître et à la main qui m'a nourri ? Oui. Il faudrait franchement une grosse déception pour que j’en vienne à ne plus les soutenir ou les voir ainsi.

N°3 ▪▪ Si jamais la guerre venait à toucher votre région, quelle serait votre réaction?
Répondre ici en 5-6 lignes et en détaillant bien la position et le point de vue de votre personnage.

C’est déjà le cas et comme tout homme valide je prends les armes pour protéger mon domaine, mes biens et mon royaume. Prendre la fuite n’est absolument pas envisageable pour moi, la mort est plus douce que le déshonneur. Puis soyons honnête, partir où ? C’est la même chose partout, les seuls royaumes encore en paix ne le sont qu'en apparence ou dans l’aveuglement. Donc la guerre à mes portes, pas nouveaux.

N°4 ▪▪ Vous avez sûrement entendu parler de l'embuscade tendue par Harren le Noir à Aegon Targaryen, que pensez-vous d'un tel acte?
Répondre ici en 5-6 lignes et en détaillant bien la position et le point de vue de votre personnage.

Harren a fait ce qui lui semblait logique, mais ne l'a pas fais dans le dos comme d’autres, comme le font souvent beaucoup, il s’en est pris aux Peyredragon, comme le Bief s’en serait pris à Dorne, ou s’en est pris à nous par le passé, alors pourquoi en faire toute une histoire là où beaucoup ont dû encaisser pour le bien d’autres ?
   



     
Entre vous et nous.


     
▪▪ Hystéria ▪▪ Un Bb pour toujours ▪▪ 20 ▪▪ Gedeon ♥ ▪▪ Team Pikachu ▪▪

      © google


     


Dernière édition par Liam Penrose le Sam 1 Avr - 23:58, édité 12 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Mer 29 Mar - 2:25



Savoir des mestres


       
Enfant on imagine que la vie nous offrira tout ce qu’on est en droit d’espérer d’elle, un logis où l’on peut se reposer, un horizon clair où l'on peut prévoir le lendemain, une main qui tient la nôtre pour les moments d’incertitudes, on imagine qu’on aura la tendresse des sentiments. On grandit empli de convictions, de doux rêves, de certitudes, on pense que le futur nous offrira tout ce qu’on désire, on se sent capable de surmonter des montagnes et pourtant, combien d’entre nous chutent, abandonnent sans même dépasser la première colline ?

Enfant mon univers était un terrain de jeu, un monde fantastique où tout était matière à l’exploration, au plaisir du jeu de l’apprentissage. J’étais ambitieux, je rêvais de conquêtes, de gloire, je m’imaginais écrivant l’histoire, tenant dans le creux ma main les grandes merveilles sur le monde, en grandissant, mes idées sont devenues plus raisonnables, plus accessibles, moins romanesques. Je m’avérais avec le temps sans doute lassé de voir la mort faucher les plus belles pousses, courroucé d’un monde bien moins beau à mesure du temps et envieux de ne pas tout maîtriser de ma propre existence…

Mois 7, an – 26 cité de Parchemin Royaume de l’Orage. ▪

La nuit était tombée depuis plusieurs heures alors que le vent hurlait sur la noble demeure, au loin on pouvait percevoir les éclairs zébrer un ciel des plus couverts, tranchant de par sa puissante lumière l’obscurité. Le vent chaud de cette nuit d'été laissait danser les rideaux de la chambre, sous le regard du mestre furieux qu’on ne l’ait pas écouté quant au confinement de l’acte. On pouvait entendre sa voix chanter d’un accent soutenu dans le couloir, maudissant son épouse et sage-femme d’avoir osé ouvrir les fenêtres et ne pouvant qu’attendre impuissant qu’on le fasse mander pour résoudre ce dilemme. A ses côtés un homme coupe en main ne pipait mot, affairé à l’écoute des hurlements de sa femme, tachant de donner naissance à leur premier enfant. La grand-mère survivante à son époux, tachant de contenir le mestre qui sous peu prendrait le courroux du futur père. Elle connaissait l’attachement de son fils pour la jeune épouse et ne voulait en rien voir ce jour entacher d’une quelconque façon. Les heures s’écoulaient, les nerfs s’effritaient alors que l’aube teintait le ciel d’une couleurs toute relative à l’Orage, une couleur irréelle aussi puissante que le regard du nouveau-né qui poussait son premier cri sous le regard pieux d’une mère certaine de voir un signe des dieux dans ses yeux marqués d’une tache sombre au milieu d’un océan limpide qui n’était pas sans lui rappeler l’île au Saphir qu’elle avait vu depuis son bateau nuptial.

Mois 12, An – 22 Accalmie, Royaume de l’Orage. ▪

« Elle est ou mère ? »  Le jeune garçon glissait dans une épaisse fourrure, détaillant les traits de sa gouvernante assise à ses côtés. Sa main tenait serrée un petit soldat en bois qui se balançait au gré des chahuts du carrosse sur la route boueuse. Son souffle expirait une petite fumée témoignant de la température glaciale en ce milieu d’après-midi.

« Votre mère n’est plus, Liam, je vous l’ai déjà dit. » Dit-elle en se penchant pour replacer la fourrure sur l’enfant.

« Oui mais tu ne m’as pas dit où elle est, je veux la voir ! » Dit-il d’une voix déjà tranchante malgré son jeune âge.

« Vous ne la verrez pas avant bien des années, les sept ont décidé qu’ils avaient besoin d’elle à leurs côtés, tout comme votre père a jugé agréable que vous soyez aux siens et lui aux côtés du roi. Ainsi, mon enfant sachez qu’il y a toujours une instance plus puissante qui vous imposera une route ou vous en interdira une autre. » Sur ces mots la jeune femme détourna les yeux, touchée pas ses propres paroles. Elle n’avait pas encore prononcé le mot fatal, quelque part elle espérait ne pas avoir à le faire elle-même. Un nouveau regard vers le loin et elle réalisa qu’ils seraient bientôt face aux hauts murs de la cité où la famille royale établie dirigeait de sa splendeur les terres de l’Orage. A leurs côtés, nombreux hommes et femmes nobles de toutes richesses, côtoyant pour leurs plaisirs ou leurs fonctions, les gouvernant. Son père Lord de la famille Penrose et depuis un an maître de la monnaie, fonction héritée de son père et qu’il garderait à vie à moins d’en être déchu pour trahison, sa femme avait expiré son dernier souffle quelques semaines plus tôt après être rentrée en travail prématurément d’un enfant mort-né, l’hémorragie fut incontrôlable et c’est couvert du carmin de son sang encore chaud qu’au cœur de la nuit elle fut drapée d’un voile funeste avec son second enfant laissant à son destin, l’enfant bien trop jeune pour rester au loin sans l’œil attentif de son père…

-14 Accalmie, Royaume de L’Orage. ▪

« Votre main… votre dos… Levez votre fichue main ou je ne donne pas cher de votre paillasse si vous ne prenez pas soin de votre posture, un combat peut durer des heures, vous poussez à l’épuisement, à la souffrance telle que votre corps vous réclamera l’abandon et que votre endurance fera toute la différence. » Silencieux Liam Penrose tout juste âgé de douze ans relève la main, des heures qu’il était là face au maître d’armes qui le malmenait, le courbaturant, ses mains rougies par l’effort. Le bras tendu portant le glaive droit pointait sur l’horizon.

« Liam, t'es pas là pour courtiser cet épouvantail, vire-moi cet air de jeune premier, sur un champs bataille ton sourire suffisant et ton air supérieur placeront une croix sur ton... » Un son attira tous les regards sauf un, celui du lord qui pensait au début à un piège, un tour du maître d’arme qui était hors de son champ de vision et attendait le moment pour fondre sur lui.

« Que faites-vous jeune fille ? »

Ses muscles encore jeunes se tendirent et la douleur en devint fulgurante alors qu’une voix qu’il connaissait parfaitement se souleva et lui offrit un instant de répit.

« Je veux me battre avec vous. » Alors qu’il la détaillait tous craintif, Liam, lui était reconnaissant, il n’en dirait rien et connaissait parfaitement la détermination de la princesse. Chaque soir après le dîner elle se glissait dans sa chambre, le levait sans la moindre délicatesse telle une sœur qu’elle était pour lui et lui demandait ce qu’il avait appris. Au début ce n’était qu’une brindille à peine plus haute que lui à son arrivée, elle venait là au cœur de la nuit le trouver en échappant à la garde de sa nourrice, l’affaire fut rapidement ébruitée auprès de la reine qui trouva là une relation fraternelle des plus adorables avec ce petit orphelin de mère qu’elle avait pris sous son bras puissant pour lui assurer une éducation digne et quelques douceurs féminines là où sa mère n’avait pu parfaire son chemin de ce petit trait aimant.

Avec les années, l’habitude sûrement avait fini par conduire les servants à ne plus s’en étonner quant au matin on les trouvait tous deux endormis sur le tapis près de la cheminée. Mais depuis deux années l’habitude de la princesse causait quelques tourments à sa mère qui la voyant grandir, ne voulait pas qu’on puisse voir en elle une aventureuse. Elle avait renforcé les gardes, fait déménager le jeune homme qui n’avait déjà plus l’allure de ces douze années.

« Princesse, vos mains ne sont pas faites pour cogner ou manier des armes. »

Mais c’était mal connaître la détermination d’Argella qui déjouait encore les moyens mis en place et épuisait Liam en lui demandant depuis plusieurs semaines de lui apprendre ce que lui apprenait avec le maître d’armes. Il en venait donc à fournir un double entraînement secret et n’était pour la somme pas étonné de voir la jeune héritière du trône sur place une épée fine en main.

« Mes mains sont faites pour ce que je désire d'en faire. » Le maître d’armes explosa d’un rire franc et fougasse sous le regard fier de la jeune princesse qui ne se démontait pas pour autant. Silencieux, Liam s’approcha de portée d'épée et mesurait le poids de l’une d’elle et lui sourit en la lui tendant.

« Prouvez-leur votre altesse, avec un combat. » Le rire du maître d’armes mourut et l’un des hommes les entourant eut un hoquet de stupeur.

« Équipez les tous les deux. » Lança le maître d’armes, trouvant là l’occasion de tester les deux enfants. « Mais c’est face à moi que vous devrez vous battre. » Ajouta-t-il, amusé.

– 11 Baie de la Néra ▪

« Ne détourne jamais le regard sur la misère, le sang du peuple et le cœur du royaume mon garçon. »

Les cendres formaient un tourbillon neigeux sous les sabots des chevaux, alors que se massaient sur les bords de route des cortèges malheureux d’hommes blessés, de femmes brisées et d’enfants au regard rougis des horreurs rencontrées. D’un pas sans hâte le roi avançait au milieux des malheureux, ordonnant à ses gardes d’avancer pour établir un camp et mettre en place une tente afin de recenser les témoignages.

« Liam tu prendras note des cités touchées, tu nous feras une estimation des troubles et comme les comptes sont à ta famille ce que les dieux sont aux septons, tu me donneras une estimation des pertes. » La tache semblait impossible, mais le jeune homme fier d’être de sa première campagne et sous la majesté de son roi n’en fit aucun commentaire.

Des mois durant il voyagea, vit la mort en nombre, l’horreur de la rapine, des plus bas instincts de la guerre, il y eut quelques affrontements, mais rien de bien suffisant pour être retenu comme une noble affaire. Il était encore jeune, un an plus tard, il aurait été vu comme un homme, mais pour le jour il n’était que le jeune protégé du roi et l’écuyer, fils héritier d’un gratte papier qui avait tout à prouver, autant à son père que d’autres nobles, qui eux étaient pour beaucoup nés pour porter l’épée et seulement elle. Mais il n’en était pas découragé, les défis étaient pour lui bien plus stimulants que l’art de la courtoisie en haute société ou la maîtrise de toute matière qu’il prenait par la même occasion tout plaisir à apprendre pour vaincre autant sur les tournois les hommes que sur l’art de la belle parole les moins téméraires. Jeune et ambitieux ? Non jeune et assoiffé de vivre au-delà des limites imposées par sa naissance, il voulait exceller, marquer l’histoire de son nom…

An - 7 Royaume du Val  ▪

La chandelle éclairait faiblement la petite chambre. Contre un mur, au pied d'un lit étroit, se trouvait un grand coffre à linge. Le mur opposé était recouvert d'une tapisserie représentant un Dragon en vol. Il y avait aussi un miroir d'étain poli au-dessus d'une étagère couverte d'objets variés : épingles à cheveux serties de pierres précieuses, peignes en os dragon et flacons colorés remplis de parfum. Des voiles et des rubans pendaient aux quatre coins de la chambre. L'unique fenêtre était masquée par un rideau de soie. Tout ici était d'un luxe extravagant. Deux chaises à haut dossier entouraient une table ronde sur laquelle trônait un vase de céramique peinte contenant un bouquet de roses rouges fraîchement cueillies.

Les chaises disparaissaient sous les vêtements des deux occupants du lit. C'était la chambre de Rhoéna Harte, une magnifique créature de vingt-quatre ans aux tresses sombres et aux yeux noisette. Rhoéna allait bientôt épouser l'homme allongé à ses côtés, Liam Penrose, l'un noble des influents du roi Argilac. Deux ans plus tôt, elle avait déjà voulu devenir sa femme mais il l'avait repoussé. Durant tout l'hiver, elle n'avait cessé de harceler son père, tant et si bien que celui-ci qui ne savait rien lui refuser, avait à nouveau proposé sa fille au seigneur de Penrose Maître de la monnaie lui-même aveugle au refus passé de son héritier, et cette fois, un accord fut passé avec succès.

Près de deux ans plus tôt lors de leurs visites à Accalmie, elle avait, en effet, attiré lord Liam dans sa chambre un certain soir où il avait trop abusé de l'excellent vin de son père et là, elle s'était offerte à lui sans vergogne, lui faisant savoir qu’elle n’avait aucune pudeur pour ce genre de plaisir. En effet, cela n'avait pas été un grand sacrifice pour Rhoéna qui avait déjà connu un ou plusieurs autres hommes, il n’avait pas demandé la somme. En réalité la Lady n’avait touché qu’un seul et unique autre amant mais était au fait des conquêtes de l’homme qu’elle désirait épouser avait mal misé dès cette première fois avec lui en se montrant plus savante qu’il ne l’aurait souhaité pour une épouse. S'attendant sûrement ainsi à offrir un grand plaisir au chevalier et l’attacher à elle. Certaine que les choses se concluraient en quelques caresses et que par la suite elle allait être très souvent... mise à contribution après son mariage avec Liam, si elle en jugeait du moins par son appétit pour les choses de l'amour. Sauf qu’il n’en fut rien et loin d’être une perdante qui se laisse poindre un non, elle décida définitivement que ce Lord serait sien. C’est donc face à un mur qu’elle décida du sort de celui-ci en passant par son père et le père de ce dernier, pendant qu’il serpentait sûrement les terre de l’Orage pour le compte de la garde royale. L’accord en main, le jeune lord n’eut d'autre choix que de plier au souhait paternel, et quelques semaines plus tard, il se rendit à son côté dans la demeure des Harte pour conduire sa future épouse à Accalmie où ils seraient unis.

Distant, courtois, mais silencieux le jeune noble s’adonnait au minimum de sa superbe devant ses ses parents, de tout son savoir-faire en public, s’abstenant par tout sujet de se retrouver seul avec la jeune femme qu’il avait sur l’instant en grippe pour lui avoir ainsi forcé la main. Il avait même espéré qu’elle finirait pas renoncer face à un entêtement pareil et la promesse d’un mariage froid, qui ne serait acté que par leurs besoins maritaux, mais il n’en fut rien et c’est donc au cœur de l’été de l’an -7 qu’il épousa celle qu’on lui avait donné pour femme.

Orgueil sûrement d’avoir ainsi été piégé par deux fois par une même femme, la première en dessoûlant dans ses draps là où il était certain de ne pas s’être rendu la seconde par le non-respect de son refus. Oui Orgueil, car en réalité Rhoéna avait tout de désirable, elle était cultivée, savait tenir son rang et bien que capricieuse, jalouse, elle tachait par tous les moyens de rendre plus fort son engagement et cela malgré le dégoût manifeste du Lord le soir de la nuit de noces où il lui annonça qu’il dormirait sur le sol car il n’y avait nul besoin de consommer un plat déjà dégusté. Elle ne lui avoua pas les larmes versées et lui ne lui épargna pas un moyen de la blesser dès les portes closes de leurs appartements. Il trouvait même un plaisir certain à la laisser seule des nuits durant, lui laissant croire qu’il en trouvait d’autres là où il se trouvait simplement dans son bureau. Ce petit jeu dura deux mois, deux mois compliqués pour les deux participants à cette union. Elle n’en disait pourtant mots à personnes, elle écoutait même les épouses d’autres complimentant l’ardeur de leurs jeunes noces et l’espoir d’un ventre qui s’arrondirait rapidement, l’une d’elle fut rapidement grosse. De son côté Liam n’avait jamais montré autant de constance dans ses entraînements, dans son poste de Capitaine. Noyant sa solitude au bordel ou seul. Sa vie semblait lui avoir été dérobée à ses yeux, Argella qu’il aimait comme une sœur ne lui accordait que peu ou pas de temps, la plupart de leurs rencontres finissaient mal et celles qui ne finissaient pas ainsi étaient publiques, le sujets de Rhoéna étaient tout aussi bouillonnants entre le frère et la sœur de cœur qu’en privé dans ses logements avec cette épouse qui n’avait de cesse de tout faire pour lui plaire.

Un mois et une nuit ivre, en colère après une énième dispute avec la princesse il rentra chez lui et s'offrit consciencieusement à son mariage pour une nuit, puis une seconde et finalement la belle gagna son intérêt, s’offrant à ses désirs, à chaque fois qu'il lui rendait visite. Rhoéna avait peur, en le repoussant, en lui demandant de faire d’elle sentimentalement sa femme, pas que physiquement, qu'il n'en vienne à briser ses vœux en annonçant qu’elle avait trahis sa parole en n'étant pas pure comme l’avait signé son père sur le pacte les deux lords des maisons qui les avaient uni.

Liam était ainsi une énigme bien difficile à comprendre, si dans certaines nuits il lui offrait douceur et son épaule pour se sentir heureuse, au matin il reprenait toutes ses distances. Pourtant elle le voyait chaleureux, rire avec les autres lord, tactile avec la reine, ne la repoussant jamais quand celle-ci avait un geste pour lui durant les soirées données ou protecteur avec la princesse. Non elle n’arrivait à savoir si par ces visites elle avait enfin touché son cœur, après tout, il n'avait pas vraiment eu envie de prendre femme, c’est forcément qu’une autre devait accaparer son attention, mais laquelle ? Pour qu’à vingt-trois ans il ne soit guère pressé de s'établir. Elle se mit alors à chercher des réponses, apprenant ainsi un peu plus sur son époux, il avait donc grandi sans mère, à quatre ans avait rejoins Accalmie auprès de son père, la reine fraîchement mère de la princesse, pris sous son bras le jeune enfant, lui offrant les mêmes professeurs qu’à sa fille, avec le temps, tous s’accordaient à dire que la princesse et lui étaient tout ce qu’on attend d’un frère et une sœur, attentionnés l’un pour l’autre, soutiens indéfectible. En grandissant la jeune princesse avait des goûts d’homme et quand dans un tournois elle gagna le droit de tenir les armes aux yeux de tous, plus aucun homme ne mit en doute sa bravoure.

Durant des jours elle écouta les ragots, les histoires tachant de démêler le vrai du faux. Le point important est que si la princesse ne l’aimait pas c’est qu’elle devait sûrement savoir pour la façon dont avaient été négociées les noces.

Tout ceci Liam en avait eu vent et s’il ne portait officieusement que peu d’attention à sa femme, il n’en était pas moins lié à elle et de son grade, il se faisait un devoir de savoir ce qui se tramait sous sa surveillance, que cela soit la gestion de la sécurité, du roi et des siens, ou de la demeure royale et ses locataires quotidiens ou de passage. Il œuvrait ainsi pour que sa femme ou d’autres d’ailleurs ne mettent pas le nez trop loin sans sa vie, en restant à l’aspect personnel et ne formatant rien de plus pour celle-ci, il se contentait de s’assurer qu’elle ne devienne pas top bavarde et qu’il ne lui prenne pas l’idée de s’épancher à la princesse, l’affaire le conduisant à l’épouser face à sa bonne conduite de femme, elle finit par quelque peu l’incliner à elle, et c’est à un soir d'hiver quelques mois plus tard qu’elle lui donna un fils.

Un regard vers Rhoéna, à l'instant où il avait quitté le couloir pour poser son regard sur son fils, elle avait tiré une couverture sur son corps à demi-nu. Elle lui refusait aussi la vue de sa splendide nudité d’un ventre encore rond d’avoir donné la vie. Il n’en éprouva qu’un petit hérissement, se disant qu’elle minaudait son attention mais il se raisonna. Après tout, Rhoéna était sa femme, la mère de son unique enfant et prochain héritier de la maison Penrose, une dame de noble naissance dont la sensibilité en ce jour demandait des égards. La nourrice tendit l’enfant, le décrochant du sein maternel dans un bruit évocateur de sussions, démontrant à Liam qu’il était en pleine forme. Gazouillant, l’enfant si frêle serrait son doigt de sa petite main et il comprit que malgré tout il ne pouvait qu’aimer cette part de lui. Il déposa un baiser sur son front et le tendis à la nourrice qui s’éclipsa avec le nourrisson.

« Milord, comment pouvez-vous me quitter maintenant ? » Demanda-t-elle d'une voix plaintive.

* Très facilement, ma chère * Pensa-t-il.

« Vous avez entendu la sage femme, vous devez vous remettre et on me demande en bas au palais.»

« Mais Liam, c'est ici que l’avenir se construit... On dirait que cela ne compte pas pour vous... que vous n’ayez pas envie de... »

De grosses larmes jaillissaient de ses yeux maintenant. Liam soupira. Pourquoi étaient-elles toutes ainsi, à pleurer à tout instant, à geindre sans raison, uniquement pour se faire plaindre ou avoir de l’attention où elle en avait eut plus qu’elle ne pouvait s’en douter en ces jours troublés ? A bien y penser, il se rappelait que sa propre belle-mère avait été ainsi, ses demi-sœurs, quelques maîtresses désillusionnées, toutes sauf la princesse et elle, son épouse, jusqu’à cet instant... Elles fondaient en larmes avec une facilité. Lui, en tout cas, préférait l'enfer des batailles plutôt que de supporter cela une vie durant de la part de son épouse. Mieux valait donc rapidement briser cette mauvaise habitude tout de suite.

« Arrêtez, Rhoéna ». Je déteste les larmes.

« Vous... vous ne voulez pas de moi ! » Pleurnicha-t-elle.

« Par les dieux, l'ai-je dit ? » gronda-t-il.

« Alors, restez. Je vous en prie, Liam ! »

« Vous voudriez que j'ignore mon devoir pour vous apaiser, milady ? Il n'en est pas question. Et ne comptez pas sur moi pour vous dorloter non plus, vous avez donnez la vie et pas perdu un proche par les sept qu'est qui vous prend femme ! Ne gâcher donc pas votre chance et reposez-vous ».

Il quitta la chambre sans lui laisser le temps de le retenir davantage mais l'écho de ses sanglots l'accompagna jusque dans le hall. Cette scène l'avait mis d'une humeur massacrante que la vue du ser Gawen n'améliora en rien. Il n'aurait pas été envoyé ici sans un motif grave.

« Qu'y a-t-il ? » Aboya Liam.

« Le roi vous demande, Les Bieffois, milord. Ils s’en viennent, un corbeau est arrivé ce matin, mais on ne devait vous importuner avant la naissance. »

« Quoi ! » S'exclama Liam en poussant un garde à son côté qui lui bloquait le passage « Ne te moque pas de moi. Dis-moi tout et avançons. »

Liam ne relâcha pas le pas tandis qu'une sourde angoisse le saisissait. Il connaissait bien les Bieffois pour les avoir rencontré, pour avoir lutter contre eux, qui avaient la dents creuse et l’ambition bien trop grande.  Argilac avait à peine succédé sur le trône à son père que le Bief avait déjà fait parler d’eux privant le roi d’assister comme lui à la nativité de son premier né. Après de nombreuses batailles entre les deux grandes armées… et si les mots de son second laissaient entendre une possible négociation et peut-être un traité de paix. Une paix à laquelle personne ne croyait, mais qui sait Argilac cherchait peut-être à gagner du temps afin de permettre à son peuple de se regrouper et de mieux préparer ses défenses ? Les chevaliers, Les barons et tous Les nobles pourraient ainsi mettre à profit ces instants pour lever des armées, entraîner des soldats et élever des fortifications, qui sait en réparer d’autres. Penrose qui sait pourrait même aller plus loin en enrôlant quelques-uns de ses serfs les plus solides dans ses troupes. Il serait alors prêt à se ruer à l'assaut des ennemis qui tentaient par trop souvent d’envahir la terre des Orageois.

0 Mois 8 Royaume de Dorne ▪

Le souvenir de ce dernier bataille contre les riverains était une plaie ouverte dans le cœur de Liam, avec la mort du roi. Aussi certainement que la mort de son unique enfant, pendant qu’il était aux côtés de la princesse en visite, il était devenu plus froid, le temps avait élimé ses croyances, sa foi ou tout simplement ses espoirs, le tourment qu'il avait alors enduré avait alimenté une haine féroce contre ceux qui voulaient s’en prendre à celle qui lui restait après avoir perdu le roi qui lui avait tant appris. Assis dans l’assemblée, assistant silencieux au mariage d'Argella avec le Martel pour qui il ne nourrissait aucune confiance, aucune indulgence, il se souvenait de la demande du roi, la veille de sa mort quand il avait eu vent des difficultés d’Accalmie, il se rappelait des mots de son roi, lui disant qu’il devait rompre la distance, rejoindre celle qu’ils aimaient tous deux pour la sauver des mains du boucher Hoare, le voyage ne se fit pas simplement et il arriva quand le blocus fut rompu.

Et bien qu’en chemin c'était avec joie qu'il avait tué de nombreux Biefois et riverains au cours de l'été d’une nouvelle ère, il se rappelait que ces hommes avaient aussi poussé sa sœur de cœur à épouser ce cèlera Dornien, les poussant à une alliance avec un royaume pas plus fiable que celui-ci du Bief ou du fer.

Il se leva, félicita les époux et prétexta son devoir pour fuir la soirée, cette nuit-là, celle d’un pas désabusé face à une réalité impossible à accepter qu’il se rendit vers un vieux septuaire en réparations, un homme lui compta que quelques années plus tôt lui aussi avait fait face au fer-nés dans un village où il vivait en ce temps, on avait saccagé sa cité et au cours de cette attaque, l’homme avait perdu son père, son frère aîné ainsi que sa merveilleuse Lara, sa jeune épouse. Elle avait été violée et tuée sous les yeux de son fiancé cloué au mur par deux haches. L’homme avait dû assister à son agonie, entendre ses hurlements de douleur et ses supplications tandis qu'elle l'appelait à son aide. Il aurait dû mourir lui aussi. Ses blessures étaient telles que les Fer-nés certains de sa mort prochaine, l'avaient abandonné sur place. Mais la haine l'avait gardé en vie. La haine et la soif de vengeance. Deux mois qu’il était en escorte de la nouvelle reine, de la jeune épouse. Le regard perdu sur les cartes pour étudier le parcours et les risques, son intendant tentait de lui donner des nouvelles.

« Capitaine, vous m'avez entendu ? le prince Hoare est parti, il a quitté la frontière... »

« Que reste-t-il des Bieffois ? »

« Ils sont toujours là mon Capitaine. »

Liam avait ordonné à tous ses hommes de se rendre au champ de manœuvres, son instinct lui hurlait de redoubler de vigilance, pourquoi quitter l’Orage après une victoire. Il en était sur l’horreur n’allait pas se terminer aussi simplement.

« Vous me ferez le plaisir de placer des hommes sur le chemin, en position d’embuscade, ici dans la forêt, ici près de la rivière. Prenez les plus agiles qu’ils se cachent dans les arbres et n’en descendent pas avant que le carrosse royal ne soit passé et perdu de leur vu… et répétez cela plusieurs fois au point que chacun connaisse la moindre poussière, le moindre chant, oiseau de la région et tenez moi au courant de leur réactivité en exerçant une contre-attaque surprise. »

       
 


       
Les affiliations


       


       
Argella Durrandon
       
Il a grandi à ses côtés, pour lui elle est bien plus qu’une souveraine et pour elle un simple Capitaine. La confiance est là pour l’un comme pour l’autre. Mais rien n’est jamais bien simple avec une reine aussi intrépide, si en public ils restent proches par leurs fonctions et respectueux de leurs naissances, en privé ils sont tels à une famille, partagent beaucoup et oublient le fardeau de leurs missions. Vouloir les monter l’un contre l’autre serait une belle erreur, ce serait comme monter un frère aimant contre sa sœur et inversement, cela finirait sûrement bien mal et pas forcément pour les deux amis de toujours.
       

       © Crédit skyrock
Beric Swann
       
Ils se connaissent très bien, ils ont combattu plusieurs fois côte à côte. Liam connaît son attachement à sa famille et partage l'honneur et les points qui font d’eux des soldats et chevaliers de l’Orage. Ils n’ont pas la même façon d’envisager les choses de la guerre, Liam plus frontal et Beric plus sage, ce qui peut les conduire à de longues discutions des plus intéressantes.
       

       © Crédit Google

       
       
Rhoéna Penrose
       
C’est son épouse, il n’en a pas vraiment fait le choix, mais elle n’en est pas moins cela. S’il n’est pas toujours agréable avec elle ou fidèle, qu’il ne lui en cache rien pour la tourmenter, il sait aussi devenir un parfait mari, bien que cela fait sept ans qu’ils sont unis, tout ne semble pas encore acquis, la mort de leur seul enfant n'ayant rien arrangé aux relations du couple. Surtout que c’est en la présence de sa femme que le petit est mort. Il était ce qui les avait rapprochés, reste à trouver ce qui les sauvera à présent d’une union froide et distante.
       

       © Crédit Google
Loras Connington
       
 Loras est sûrement ce qui se rapproche le plus du pote de beuverie et fête que du simple noble qu’on croise sur les camps ou entraînements. Il n’est pas rare de les voir assis dans un coin discutant de projets, l’homme aime la conquête, une bonne bataille, mais s’amuse tout autant de choses nouvelles, de ce fait on ne saurait dire lequel entraîne l’autre dans des longs moments de franche camaraderie.
       

       © Crédit Google

       


Dernière édition par Liam Penrose le Dim 2 Avr - 0:41, édité 15 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Mer 29 Mar - 9:01

Re-bienvenue sur le forum !



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13882
Membre du mois : 236
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Mer 29 Mar - 16:03

Re-bienvenu donc et... Très bon choix d'avatar !!
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Mer 29 Mar - 16:13

Amuse toi bien !


Le doute est une force. Une vrai belle force. Veille simplement qu'elle te pousse toujours en avant. © Pierre Bottero

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de Jeyne Stark
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Honor, loyalty, sacrifice
Messages : 3081
Membre du mois : 30
Célébrité : Astrid Bergès Frisbey
Maison : Karstark
Caractère : Opportuniste, respectueuse, attentionnée, imprévisible
Honor, loyalty, sacrifice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Mer 29 Mar - 22:15

Merci vous trois ♥
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Jeu 30 Mar - 13:51

Rebienvenue !



UNBOWED - UNBENT- UNBROKEN


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse de Dorne
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Messages : 5879
Membre du mois : 2
Célébrité : Ashley Green
Maison : Martell
Caractère : Impétueuse - Naïve - Loyale – Indépendante - Farouche - Obstinée - Protectrice
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Jeu 30 Mar - 15:11

Rebienvenue à toi et amuse-toi bien ^^


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 2382
Membre du mois : 11
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Sam 1 Avr - 17:09

Merci j'ai terminer
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Sam 1 Avr - 18:52

Me voilà !


Alors alors :
- Je te demanderais de te relire, surtout sur la chrono et les questions. Il y a notamment certaines tournures de phrases que je n’ai pas tout à fait compris, comme quand tu escortes Mern.
- Sachant qu’il n’y a pas eu de survivants dans l’armée d’Argilac quand il est tombé au Chant du Cerf (les survivants de la bataille ont par la suite tous été tués par Joren), tu ne peux pas avoir été avec lui à ce moment-là.
- De mémoire c’est Gawain qui est le chef de la garde royale, non ? Et le grade de général juste pour celle-ci sachant qu’il ne s’agit pas d’une véritable unité ça me paraît trop élevé comme grade, commandant ou capitaine semble plus approprié.
- Tu as mal inséré le code sous hide ^^
- Le royaume de « Dorm » n’existe pas :p
- Ce ne sont pas les fer-nés qui envahissent l’orage mois 8, mais des riverains sous commandement de Joren ^^
- De mémoire, le mariage d’Argella est fait « en vitesse » à Dorne et non dans l’Orage ^^
- De plus les fer-nés n’ont encore jamais raidé les côtes de l’Orage.
- Tu as inversé les liens de Loras et Rhoéna.

Autrement j’ai trouvé ta fiche très bien comme d’habitude !

J’attends aussi l’avis d’Argella comme tu parles beaucoup d’elle :p



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13882
Membre du mois : 236
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Sam 1 Avr - 19:19

Torrhen Stark a écrit:
Me voilà !


Alors alors :
- Je te demanderais de te relire, surtout sur la chrono et les questions. Il y a notamment certaines tournures de phrases que je n’ai pas tout à fait compris, comme quand tu escortes Mern.
- Sachant qu’il n’y a pas eu de survivants dans l’armée d’Argilac quand il est tombé au Chant du Cerf (les survivants de la bataille ont par la suite tous été tués par Joren), tu ne peux pas avoir été avec lui à ce moment-là.
- De mémoire c’est Gawain qui est le chef de la garde royale, non ? Et le grade de général juste pour celle-ci sachant qu’il ne s’agit pas d’une véritable unité ça me paraît trop élevé comme grade, commandant ou capitaine semble plus approprié.
- Tu as mal inséré le code sous hide ^^
- Le royaume de « Dorm » n’existe pas :p
- Ce ne sont pas les fer-nés qui envahissent l’orage mois 8, mais des riverains sous commandement de Joren ^^
- De mémoire, le mariage d’Argella est fait « en vitesse » à Dorne et non dans l’Orage ^^
- De plus les fer-nés n’ont encore jamais raidé les côtes de l’Orage.
- Tu as inversé les liens de Loras et Rhoéna.

Autrement j’ai trouvé ta fiche très bien comme d’habitude !

J’attends aussi l’avis d’Argella comme tu parles beaucoup d’elle :p

Pour le grade c'est vue avec Argella qui inverse Gawain et moi, elle m'a dis qu'elle allée refaire le pv.

pour le moment ou il ce trouve avec le roi, il par quelques jours voir la veille, pour Accalmie, et n'est donc pas présent au moment et après la mort du roi.
Pour les liens j'ai changer ça.

je fait donc la relecture, la retouche plus claire sur le mariage et la retouche fer-nés, riverain.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Sam 1 Avr - 20:15

Au passage je te souhaite officiellement la bienvenue mon frérot What a Face
Pour l'armée d'Argilac, on s'est dit qu'au vu des rumeurs, Argi a bien dû envoyer une troupe en reconnaissance dont Liam aurait fait parti
Gawen, avec le départ d'Annara bah il faut que je revois le scénario avec Beric et comme Liam est parti sur l'idée d'être général de la garde why not elle avait mon accord
Pour le reste de mon côté c'est tout bon




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne. Reine fédérée de l'Empire. Conseillère du Collège Impérial.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 3054
Membre du mois : 17
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Sam 1 Avr - 20:31

j'ai tout retoucher sauf le grade du coup car je ne sais pas sur quoi on fini du coup, Capitaine ou général mdr ?
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Sam 1 Avr - 21:16

Général c'est pour quelqu'un qui a de vraies fonctions de commandement, comme Béric par exemple. Commander une poignée 'hommes ça mérite pas ce grade, en tous cas pas au moyen âge ^^





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13882
Membre du mois : 236
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Sam 1 Avr - 21:36

j'ai de vrai fonction Oh !!! je voudrais te voir avec une reine comme la mienne !

retoucher la fiche
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Sam 1 Avr - 23:57

Tu as laissé le passage où tu dis que les "riverains viennent de tous temps de par les mers" pour attaquer l'Orage; les riveraisn ont bien fait la guerre à l'orage, mais jamais sur la mer ^^



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13882
Membre du mois : 236
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Sam 1 Avr - 23:57

Tu as laissé le passage où tu dis que les "riverains viennent de tous temps de par les mers" pour attaquer l'Orage; les riveraisn ont bien fait la guerre à l'orage, mais jamais sur la mer ^^



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13882
Membre du mois : 236
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Dim 2 Avr - 0:33

c'est une mauvaise tournure je change je voulais dire autre chose en gros comme quoi on s'attend pas voir les fer-nés ailleurs que par les mer, je vire. ce morceau c'est plus simple lol
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Dim 2 Avr - 0:50

supprimer ^^ dsl
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   Dim 2 Avr - 1:14





Félicitation tu es validé(e) !



Savais-tu qu'un jour, il a perdu son alliance et que depuis, c'est le bordel dans la terre du milieu? Arhem excuses-moi, mais c'est que... C'est mon idole !
BREF !
Toutes nos félicitations !



Car oui, te voilà validé ! La classe hein ! Mais ne te repose pas sur tes lauriers trop vite, aussi confortables soient-ils, car il y reste encore quelques lieux à visiter, et dans lesquels tu dois poster. Nous t'avons fait une petite liste ci-dessous qui n'est pas exhaustive, mais qui t'indique les sujets les plus importants que tu dois aller voir absolument.

Les démarches post-Validation ▪



Favoriser son intégration ▪



Connaître en profondeur Torrhen, Sharra et Deria le background du forum ▪

© Crédit dyxie
avatar
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 5621
Membre du mois : 1130
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Liam Penrose - Nous écrivons nos actions   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Liam Penrose - Nous écrivons nos actions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Chroniques de l'Ere des Luttes.
 :: Présentations des personnages :: Les fiches validées :: Fiches validées des membres disparus
-
Sauter vers: