AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Young and beautiful
MessageSujet: Young and beautiful   Dim 19 Mar - 10:30






Terres de l'Orage

An 0, Mois 10.


Sans un bruit, j’entrais dans la tente de la lady. Nous étions en chemin pour rejoindre la Reine de l’Orage. Contente de mes services, la Reine mère avait décidé de me faire entrer au service de sa fille en remplacement d’une servante décédée ou partie. Je ne saurais le dire. C’était là une belle promotion et on m’avait envié pour cela même si cela signifiait aller au devant de la guerre. En attendant d’entrer au service de la Reine Argella, je m’occupais du bien être de Lady Ayana de Torth. Nous avions fait une escale la veille pour nous reposer mais nous devions reprendre notre route d’ici quelques heures. Escortées par une petite garnison, nous suivions le rythme militaire qu’elle nous imposait, ce qui n’était surement pas dans l’habitude de la jeune lady. Pour ma part cela me rappelait le rythme de mon ancienne troupe. J’avais l’habitude de voyager sans cesse, et de devoir beaucoup marcher ou chevaucher.

J’installais quelques mets et boissons fraiches sur la toute petite table présente dans l’abri. Le soleil n’allait pas tarder à se lever, et réveiller les derniers retardataires. Bientôt le bruit envahirait tout notre petit camp. Je ressortais de la tente pour aller remplir une bassine d’eau afin de faire la toilette de la jeune femme. Je fis mine de ne pas entendre les propos graveleux des soldats me proposant de venir passer ma prochaine nuit dans leur couche. Continuant de m’entrainer, j’avais gardé les muscles développés d’une danseuse et mon corps restait très fluet. Ma tunique ne masquait pas vraiment les courbes dont j’étais pourvue, et il ne faisait pas encore assez froid pour que je m’embarrasse d’un manteau lourd qui me ralentirait. Je ne leur répondais pas et continuais de m’atteler à ma tâche. Je ne parlais quasiment pas, me contentant de le faire uniquement en présence de la jeune lady lorsque je la levais et faisais sa toilette. Le reste du temps je restais muette comme une tombe. C’était cette qualité d’ailleurs qui m’avait valu une affectation auprès de la Reine Argella Durandon. Je ne posais aucune question et je ne parlais jamais de ce que je pouvais entendre. Je n’avais personne avec qui partager cela et ça ne m’intéressait pas de me faire quelques amis parmi les rangs des autres domestiques. Je restais seule, et cela me convenait parfaitement.

J’entrais une seconde fois dans la tente, et posais le bac au sol, prenant soin de ne pas renverser l’eau qu’il contenait. J’ouvrais ensuite une malle et sortais une tenue pour la jeune femme. Elle était simple au plus possible et ne mettrait pas en avant son rang. Mais elle lui permettrait de chevaucher plus aisément sur son destrier, sans avoir à adopter une chevauchée en amazone. Ce serait moins gracieux, mais bien plus confortable. Je posais la toilette sur la malle, puis me glissais doucement vers la jeune femme. Je devais bien le reconnaitre, elle était très belle. Elle était l’image parfaite que l’on pouvait se faire d’une Lady. Elle n’avait nullement besoin de rougir d’un manque de féminité. Son corps était le reflet de son existence choyée et simple. Ses mains n’étaient pas calleuses et sa peau était parfaite. Je ne m’attardais cependant pas à l’observer. Je lui dis doucement Lady Ayana, il vous faut vous lever. pour la réveiller, sans la toucher. Pour ne pas lui faire peur, je n’étais pas collée à son lit, et pour ne pas lui manquer de respect, je regardais en direction du sol. Elle remua dans sa couche et je m’inclinais devant elle gardant quelques instant cette position, afin d’être certaine qu’elle m’ai vu la saluer de la sorte. Je reculais ensuite et lui dis Je vous ai porté votre déjeuner. avant de me tourner vers la table pour lui indiquer où il se trouvait. Je m’en approché, et lui servie un verre d’eau. Puis je me reculais légèrement et attendis qu’elle vienne prendre place pour commencer à faire sa toilette et m’attaquer à sa chevelure, pour la démêler puis la nouer afin qu’elle ne la gêne pas pendant sa chevauchée.



Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 229
Membre du mois : 0
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Aucune. Solvej est une ancienne danseuse sillonant les routes. Désormais elle est servante auprès d'Argella Durrandon
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: Young and beautiful   Ven 7 Avr - 11:20

Je fronce le nez et laisse échapper un gémissement en me retournant dans le lit, mettant à moitié le coussin sur ma tête. Je n'ai pas envie de me lever, je dors bien alors que j'ai mis bien trop de temps à m'endormir. Fait-il seulement jour ?

Je n'aurais pas dû pourtant, avoir tant de difficultés. J'étais fatiguée des chevauchées et de toutes ces journées de voyages. Je sais pourtant qu'ils s'adaptent et ne vont pas trop vite, pour moi, pour ne pas me forcer de trop. Je leur en suis reconnaissante, sincèrement, mais même à cela, je ne suis pas habituée. J'ai toujours monté à cheval, et je me débrouille plutôt bien ma foi. Mais des jours de trajets, ça, je n'y étais nullement habituée.
D'un autre côté, je n'allais pas me plaindre. Je n'avais jamais été aussi loin dans le royaume, je n'avais jamais vu autant de paysages et d'horizons différents. Chaque jour, je pouvais observer de nouvelles cités, de nouveaux panoramas, champs et montagnes. Résultat, le soir, je me retrouve à ne pas dormir, avec trop d'idées qui se bousculaient dans ma tête, trop d'images, trop de pensées. Mais c'est idiot je le sais bien. Je ne vais rien louper en dormant la nuit pourtant. Je risque même de m'endormir en route si je ne me repose pas assez non ? Non, je n'allais tout de même pas m'endormir à cheval, ce n'était pas possible...

Je finis par cligner des yeux et m'apprête à renvoyer... ah non, ce n'est pas Jasline. Jasline est restée à Accalmie. Solvej, elle s'appelle Solvej, la suivante s'occupant de moi jusqu'à ce qu'on retrouve Argella. Après... je ne sais trop, je verrais bien. Nous avons fait le plus gros chemin. Ce qui signifie que je vais bientôt pouvoir voir Père, et Olyvar. Rien que cette idée suffirait à me motiver pour continuer la route. Cela fait tellement longtemps que je ne les ai pas vu. Et puis, je vais revoir la reine également.
Je repousse le coussin et me tourne de l'autre côté du lit, me redressant lentement alors que je finis par me focaliser sur elle.

Elle est gentille Solvej. Je me doute que c'est pour ça que la reine l'a choisi, mais elle est tellement discrète... Je sais bien que c'est ainsi que c'est censé se passer, mais j'ai toujours du mal à accepter une telle déférence à mon égard. Certes, j'ai toujours été entouré de servantes, et elles ont toujours été plus que polie et respectueuse, mais je les connais depuis mon plus jeune âge, ça n'a jamais été aussi... protocolaire. Et j'essaie, mais je n'arrive pas à m'y faire.

« Bonjour Solvej. »

J'étouffe un bâillement en regardant la table. Je lui jette un coup d'oeil alors que déjà elle recule jusqu'à la table. Je m'assois et m'étire, avant de me lever en frissonnant. Il ne fait pas froid, je ne suis simplement pas réveillée. J'attrape mon châle resté en bout de lit, et le place sur mes épaules en allant m'asseoir.

« Merci. »

Je tends la main vers l'un des gâteaux au citron se trouvant là, et commence à le grignoter distraitement.

« Il est trop tôt pour se lever. Je sais que nous partons tôt, mais je n'entends pas beaucoup de bruits. Le camp dort encore n'est-ce pas ? Tu aurais pu me laisser plus de temps... Et en profiter toi aussi. » Je lève la tête vers elle et lui sourit. « Je sais, cela n'est pas réellement possible. As-tu déjeuné ou t'es-tu juste précipitée pour me préparer mon repas ? »

J'attrape le verre qu'elle a remplit et boit quelques gorgées.

« Penses-tu que nous soyons encore loin ? »



Elle est là cette petite voix qui ne chante que pour moi
Tout comme le vent chante et enchante l'océan
Toi qui sème la paix dans mon cœur, tu me rappelles
Ce que je sais, je reviendrai

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 326
Membre du mois : 10
Célébrité : Emma Watson
Maison : Torth
Caractère : Etourdie - Sensible - Mutine - Audacieuse - Ingénue - Prévenante - Capricieuse - Intuitive – Rancunière - Attentive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Young and beautiful   Sam 6 Mai - 11:05






Terres de l'Orage

An 0, Mois 10.


J’incline la tête au salut de la jeune noble. Je ne parle pas vraiment, pas même à elle. Ce n’est pas là mon rôle après tout et cela me convient parfaitement. Je n’ai jamais été très bavarde de toute manière, et encore moins avec des étrangers, des étrangers avec lesquels je devais rester distante. Aucune amitié n’était possible, ni souhaitable d’ailleurs. Je ne désirais pas de toute manière. Je ne voulais plus m’attacher à personne. Cela faisait ensuite bien trop mal lorsqu’on nous laisser tomber. Je ne voulais plus souffrir, plus jamais. J’avais eu assez de souffrance pour toute une vie en vingt ans d’existence. Ne méritais-je pas mieux ? Peut-être…Peut-être que non. Je n’étais pas certaine de mériter mieux. Je ne devais pas oublier ma place, et elle était tout en bas de l’échelle. Cette famille fraichement découverte ne changeait pas grand-chose.

La jeune lady se lève à son rythme, doucement, mais surement. Elle a encore le temps de toute manière. J’ai pris la liberté de la réveiller plus tôt, comme lors de nos précédentes escales. Ainsi elle avait la possibilité de se préparer comme elle le désirait sans se presser. La seconde journée de route n’avait pas aisé pour elle, tant on l’avait bousculé pour qu’elle se dépêche de se préparer pour repartir au plus tôt. Elle et moi avions appris de cette petite erreur et désormais elle se levait plus tôt, mais était plus alerte, plus réactive au moment du départ. Et, de mon côté, je n’avais pas besoin de me presser également. Heureusement mes années au sein de la troupe de Jehän m’avait habitué à des trajets difficiles parce que voyager dans un chariot de ravitaillement n’était pas confortable du tout. Mais au moins, s’il pleuvait, j’étais dans un abri relatif et je n’avais pas besoin de marcher et user mes souliers.

S’installant à table, la jeune femme commence à grignoter. Je lui sers aussitôt un verre de jus de fruit que je lui avais fait, et le pose à côté d’elle. Je reculais aussitôt pour ne pas envahir son espace et me faire aussi petite qu’à mon habitude. Mais ce matin, elle semble plus loquace et désire discuter. Et… je ne suis pas à l’aise, pas dans mon élément. Je n’aime pas bavarder. Je n’ai pas à le faire d’ailleurs. Mais ne pas lui répondre serait trop impoli. Surtout qu’elle avait laissé un sourire se glisser sur ses lèvres. Les yeux rivés sur le sol, je lui répondais doucement Pardonnez-moi. Je pensais que vous préfèreriez moins dormir mais être prête au moment du départ, que de devoir vous presser comme lors de notre seconde journée de voyage. Le camp se lèvera dans quelques minutes. Et nous repartirons dans moins d’une heure. Les hommes ont besoin de peu de temps pour se mettre en marche. ma voix est très peu élevée, juste assez pour qu’elle m’entente puisque je suis à côté d’elle. Mais si je reculais d’un pas, elle ne le pourrait plus. Je n’élève jamais la voix. Jamais. Lorsqu’elle me demande si j’ai déjeuné, je manque de lâcher la cruche que j’ai entre les mains. C’était bien la première fois qu’elle me faisait une telle demande, qu’elle s’en préoccupait. Cela n’a point d’importance Lady Ayana. Ne vous préoccupez point de cela. lui répondis-je, sans répondre à sa questions évidement. Je n’avais pas déjeuné. Je ne le faisais plus depuis bien longtemps maintenant. Je mangeais quelques midis et le soir afin d’avoir la force nécessaire pour ce voyage et mes entrainements de danse, mais pas plus. J’avais sans doute perdu un peu de poids, mais je reprendrais ces kilos en moins à notre arrivée. Je connaissais assez bien mon corps pour savoir de quoi il avait besoin après tout. Il avait été bien trop longtemps mon outil de travail. Deux jours, tout au plus Lady Ayana. Moins si la cadence se fait plus importante.



Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 229
Membre du mois : 0
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Aucune. Solvej est une ancienne danseuse sillonant les routes. Désormais elle est servante auprès d'Argella Durrandon
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: Young and beautiful   Jeu 1 Juin - 14:26

Je n'avais pas autant de mal que ça le matin d'ordinaire, mais j'avoue que là, avec le voyage et le temps passé à parcourir les terres, je commence à être épuisée. Et puis, il est bien trop tôt quand même. Je sais, alors que je me réveille lentement, qu'elle prend soin de venir plus tôt pour que j'ai le temps de me préparer sans devoir me presser. Et je lui en suis reconnaissante. Une fois que je suis bien réveillée tout du moins. Pour le moment, j'essaie de rassembler mes esprits et de ne pas me montrer trop déplaisante ou récalcitrante. Ça ne changerait pas grand chose, et elle ne dirait rien, mais je n'ai point envie d'être ainsi. Et je ne le suis pas, quand bien même l'aurais-je voulu. Elle est gentille et n'a rien fait pour mériter ma mauvaise humeur. Si ce n'est peut-être son côté trop effacé et protocolaire auquel j'ai dû mal à me faire. Mais je suppose que toutes les suivantes et autres de la reine le sont. Peut-être même toutes celles des autres nobles, je ne sais pas trop. Peut-être ai-je trop vécu en autarcie si je puis dire, grandissant aux côtés des servantes et suivantes, cela crée forcément des liens. Mère dit que je parle beaucoup trop et que je n'ai pas à tant discuter avec tout le monde, surtout pas mes suivantes. Mais elle râle pour le principe... Enfin, ça ne lui plaît pas, mais elle n'en a jamais renvoyé aucune pour cela fort heureusement. Je soupire doucement, la remerciant d'un sourire quand elle me sert un verre.

Et alors qu'elle recule et reprend sa place habituelle, je me dis c'est sans doute l'une des raisons qui m'ont fait rester plutôt silencieuses jusqu'à présent. Ça et de ne pas la connaître du tout. Je la fixe, alors qu'elle n'ose même pas me regarder. Et ça ne vient pas de moi, je suis beaucoup de choses, mais certainement pas impressionnante ou intimidante. Alors je lui souris doucement et hoche la tête.

« Tu as raison. J'ai suffisamment dû me dépêcher les premiers jours pour préférer être effectivement prête plus tôt. Même si ce n'est pas une heure décente... Il faudrait que je m'endorme plus tôt. Peut-être avec de la valériane et de la mélisse, ou de la verveine... » Je fais la moue. D'un autre côté, on était presque arrivés et j'aurais dû mal à trouver des plantes sur le chemin je pense. J'inspire et hausse les épaules. « Une heure. Ça devrait aller. »

Amplement. Même si je mets du temps à grignoter mon petit déjeuner. Je me fige un peu, le regard fixé sur elle, et me mord la lèvre. D'accord, je ne pensais pas qu'une simple phrase serait aussi embarrassante pour elle... Je la dévisage et fronce un peu les sourcils.

« Tu n'as rien mangé n'est-ce pas ? Et je vais horriblement te gêner si je te demande de t'asseoir et de déjeuner avec moi ? Tu as l'air fatigué. Je sais, j'ai sans doute l'air encore plus épuisé, mais ça n'a rien à voir. Ou peut-être que si, mais moi, je mange... Et je n'ai pas envie de te ramener malade à la reine. »

Je souris, comme pour amoindrir ou adoucir ce que je lui demande. Je sais bien que cela ne se fait pas. Normalement. Mais est-ce important ? Nous sommes en voyage, j'ai sans aucun doute les cheveux dans un état lamentable et mes vêtements sont tous couvert de poussière… Je ne dois plus guère ressembler à une demoiselle de bonne famille. Quoique si, étant donné le mal qu'elle se donne pour me maintenir "en état".

« Moins ? Que deux jours ? Crois-tu vraiment que l'on pourrait arriver ce soir ? Ce serait formidable. Je pourrais enfin revoir Olyvar et Père, ça fait si longtemps... » Je lui jette un coup d'oeil. « … Tu as de la famille Solvej ? »



Elle est là cette petite voix qui ne chante que pour moi
Tout comme le vent chante et enchante l'océan
Toi qui sème la paix dans mon cœur, tu me rappelles
Ce que je sais, je reviendrai

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 326
Membre du mois : 10
Célébrité : Emma Watson
Maison : Torth
Caractère : Etourdie - Sensible - Mutine - Audacieuse - Ingénue - Prévenante - Capricieuse - Intuitive – Rancunière - Attentive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Young and beautiful   Dim 23 Juil - 16:41






Terres de l'Orage

An 0, Mois 10.


Je m’explique à la jeune lady d’une voix douce, mais neutre. Je n’explicite pas plus que nécessaire. Je ne suis pas là pour ça. Je ne suis pas une dame de compagnie mais simplement une servante et je m’en tiens à mon rôle. La solitude devait peser sur la jeune femme puisqu’elle essaye d’entamer la discussion. Je n’aime pas cela, parler. Je n’avais jamais vraiment aimé cela d’ailleurs et j’ai perdu cette habitude désormais. Ce n’est pas pour moi et je me complais parfaitement dans le silence, un silence si accueillant finalement, si calme, si serein. C’est une musique finalement si on y prend bien garde, et j’aime qu’il guide mes pas. Je hoche la tête aux paroles de la noble, sans relever la tête et lorsqu’il évoque quelques plantes pour l’aider à s’endormir plus tôt, je lui glisse toujours doucement Je connais quelques remèdes si vous le désirez. Je suis à son service, en attendant de rejoindre la reine de l’orage et je me dois de mettre en pratique mes talents. Une potion était rapidement faite et je les maitrisais parfaitement. J’avais l’habitude d’en préparer avant, qu’elles soient pour moi ou pour d’autres d’ailleurs. J’avais appris cela de ma mère, qui elle-même le tenait de sa propre mère. Cela faisait partie des choses que je me devais de connaitre. Une bonne danseuse est une danseuse en forme et donc reposée. Un accident arrive plus vite si nous sommes fatiguées… Et ma mère en avait été la preuve vivante. Je chassais ces pensées de mon esprit. Je n’aimais pas penser à Elle, car, même après toutes ses années, j’éprouvais toujours autant de chagrin. Elle était partie bien trop tôt et m’avait laissé trop jeune.

Lorsqu’Ayanah me demande si j’ai mangé, je manque de lâcher la cruche que je tiens. Je lui dis aussitôt que cela n’a pas d’importance, mais cela ne la satisfait pas comme réponse. Quand elle m’indique que cela allait me gêner si je prenais place à sa table, de l’horreur envahi mon visage. Il n’en était tout simplement pas question en effet. Nous n’étions pas du même monde et j’avais appris à rester à ma place. J’étais peut-être désormais une bâtarde à moitié noble, je n’en restais pas moins une fille du peuple. Je suis fatiguée en effet car le voyage l’est Lady Ayana. Mais je suis en pleine possession de mes moyens soyez sans crainte. Je ne vous ferais pas défaut, ni à sa Majesté. lui répondis-je avec sincérité. Je savais parfaitement ce dont avait besoin mon corps. J’étais à son écoute depuis toujours et je ne comptais prendre aucun risque inconsidéré me concernant. Je n’avais certes pas peur de mourir, mais je n’allais pas bêtement la rejoindre. Je ne l’envisageais plus depuis de nombreux mois maintenant. La sollicitude de la jeune femme est touchante… Mais n’a pas lieux d’être. Je ne suis qu’une servante.

Je souris à son impatience, ne pouvant m’en empêcher. Nous passerons encore une nuit sur la route. Les hommes auront besoin d’être reposés avant que nous arrivions. Mais peut-être serons-nous rejoints avant d’atteindre notre destination par les vôtres lady. lui dis-je pour la rassurer un peu. Il était courant qu’un petit groupe soit envoyé en avant d’une escorte à arriver. Je l’avais vu déjà pratiqué et si la jeune femme était proche des siens, ils viendraient à sa rencontre. Son regard se posa finalement sur moi et elle m’interrogea une fois de plus, cette fois sur ma famille. Mon visage perdit aussitôt sa chaleur, se faisant neutre. Je m’écartais de la table pour aller récupérer dans ses malles une brosse. Je me plaçais derrière et délicatement, je démêlais ses cheveux, afin de nous faire gagner du temps. Je laissais passer un léger silence avant de lui répondre dans un souffle Je n’en ai plus depuis bien longtemps.… Et avant qu’elle ne me pose la question, je lui précisais. Ma mère est morte alors que je n’étais encore qu’une enfant. Et mon époux s'en est aussi allé depuis longtemps lui aussi, rejoindre les siens.



Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 229
Membre du mois : 0
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Aucune. Solvej est une ancienne danseuse sillonant les routes. Désormais elle est servante auprès d'Argella Durrandon
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: Young and beautiful   Hier à 13:05

Je ne devrais pas me sentir mal à l’aise ou pire, coupable, de la voir ainsi en retrait. C’est son rôle, son métier, et je n’ai pas à… à quoi d’ailleurs ? Je ne sais trop. Je devrais cesser de me comporter ainsi, Mère serait mortifier de me voir essayer de faire la conversation à une suivante. Pis, j’en entendrais parler durant des jours et elle n’aurait plus de voix à force de me faire la morale. Et sans doute aurait-elle raison de toute manière. Je suis une lady, je n’ai pas à vouloir à tout prix m’intégrer ou devenir amie avec tout à chacun. Mais… pour ma défense… je me sens tellement seule. A Accalmie, je commençais à faire connaissance avec les autres Dames de compagnies et demoiselles de la cour, et c’était déjà difficile de me faire à mon nouvel environnement et de ne pas me sentir totalement dépaysée et étrangère. Ici… Je suis entourée de centaines de personnes et je ne me suis pourtant jamais sentie aussi isolée. C’est temporaire, cela ne fait que quelques jours, mais c’est pesant. J’ai toujours eu besoin d’avoir de la compagnie et de pouvoir discuter, et je suis navrée que Solvej en fasse les frais vu combien je semble la mettre mal à l’aise. Je la fixe et souris.

« Oh, j’aimerais bien oui, sans doute cela m’aiderait-il. J’aime bien… connaître les propriétés des plantes… Me montrerais-tu ? »

Je me mords la lèvre en la dévisageant, avant de détourner le regard et de reprendre mon déjeuner. Même cela, je ne devrais pas. Bon, Mère n’a jamais apprécié que je m’intéresse à ce genre de sujets, mais ce n’est pas la question. En l’occurrence, je ne devrais pas, car elle va encore être embarrassée. Ou peut-être pas. Qui sait, peut-être que de parler d’autre chose sera plus facile, comme c’est souvent le cas pour moi. J’espère tout du moins, parce je crois que ça ne pourrait être pire que là. Mes joues s’empourprent alors qu’elle semble se figer et s’horrifier de ma question. Par les Sept, je suis irrécupérable. Bien sur que cela ne se fait pas, il n’y a que moi pour ne serait-ce songer qu’à cela. Et pourquoi ? Parce que je me sens seule ? Qu’elle a l’air fatiguée ? Que… Je pousse un soupir presque inaudible, le nez à nouveau plongé sur le gâteau que je tiens entre mes mains. Je lui jette un coup d’œil et esquisse un sourire.

« Le voyage est éprouvant pour tout le monde, il est vrai. » Je bois une gorgée du jus de fruits. « Il est délicieux… Et j’en suis certaine. »

Evidemment qu’elle ne fera pas défaut. J’inspire profondément et me redresse un peu. Je vais devoir trouver quelque chose pour occuper mes pensées et me divertir, si je dois continuer de suivre la reine alors qu’elle part guerroyer, je risque de devenir folle sinon. Ou de vouloir faire ami-ami avec tout le monde, ce qui n’est visiblement pas une bonne idée. Et pour le coup, je pense que la reine serait d’accord avec Mère… et avec tous les autres nobles. Même moi, je le reconnais et le sais. Je finis par revenir vers un sujet plus concret si je puis dire et je souris à l’idée de revoir ma famille.

« Demain donc. Peut-être pourront-ils venir à notre rencontre oui, ce serait une belle surprise ! Dans tous les cas, je pourrais dîner avec eux demain soir. Cela fait longtemps, je n’ai jamais été séparé d’Olyvar aussi longtemps, j’ai hâte. »

D’Olyvar comme de Mère ou des autres. Mais après tout, une fois mariée, je n’aurais plus guère l’occasion de les voir aussi souvent je suppose. Je déglutis à cette pensée. Mais ce n’est pas encore tout à fait à l’ordre du jour, pas à ma connaissance du moins, alors ne commençons pas à nous monter la tête et à nous mortifier sans réelle raison. D’autant plus, que j’en ai visiblement ici, de réelles raisons de me mortifier. Mais tout de même, ce n’est pas un mal que de poser des questions, n’est-ce pas ? Est-ce si déplacé que de vouloir connaître un peu les gens qui m’entourent, même s’ils sont là pour servir ? Je finis le gâteau et attrape un fruit alors qu’elle s’éloigne. Ou alors c’est une question délicate pour d’autres raisons. Je grimace un peu en me disant que c’est peut-être difficile pour elle d’aborder ce point. Oh. Je la laisse me coiffer sans bouger, alors qu’elle se confie un peu. Je me mordille la lèvre, me demandant à quel point elle se sent obligée de me répondre. Je ne peux pourtant pas m’empêcher de reprendre d’une voix douce.

« Je suis navrée. Cela doit être… difficile d’être seule… Tu… Vous n’avez pas eu d’enfants ? Tu n’as personne d’autre ? » J’inspire et secoue un peu la tête. « Pardon, je me doute que tu n’as pas d’en parler, je suis trop indiscrète.
… Pourrais-tu me faire des tresses aujourd’hui ? Comme la coiffure que tu avais l’autre jour ? C’était très joli. »


Et j’aurais sans doute moins chaud ainsi. Je fronce un peu les sourcils, me disant que si elle est seule depuis longtemps, cela peut expliquer son retrait et sa gêne à discuter… Oui, bon, cela ne se fait pas non plus, je sais. Il faut que je cesse donc, je sais aussi…



Elle est là cette petite voix qui ne chante que pour moi
Tout comme le vent chante et enchante l'océan
Toi qui sème la paix dans mon cœur, tu me rappelles
Ce que je sais, je reviendrai

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 326
Membre du mois : 10
Célébrité : Emma Watson
Maison : Torth
Caractère : Etourdie - Sensible - Mutine - Audacieuse - Ingénue - Prévenante - Capricieuse - Intuitive – Rancunière - Attentive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Young and beautiful   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Young and beautiful
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Young and Beautiful [PV Aiden] -Terminé
» Maxine | Young and beautiful
» ANNABETH ஓ "young and beautiful" - TERMINEE
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» 06. Let's be young folks together - PV Santana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Les Terres de l'Orage
-
Sauter vers: