AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
[Tour IV - Terminé] And what about tomorrow ?
MessageSujet: [Tour IV - Terminé] And what about tomorrow ?   Jeu 2 Mar - 21:25

Installée sur une chaise, dans la cabine du Requin Noir, je fronce les sourcils alors que je lis la dernière missive reçue par notre père. Je ne suis pas entrée dans les détails de ce qui va arriver et je me suis contentée des grandes lignes, sans même prendre le temps de contacter Joren pour lui en parler. Je ne sais pas du tout pourquoi j'ai agi de la sorte, probablement à cause de ma discussion avec le Hightower qui me laisse encore dubitative, quand bien même je suis sûre de la route de que j'ai choisie de suivre. Pour autant, ça ne rend pas les choses plus simples et j'ai attendu Yoren avec une certaine impatience. Je ne sais pas où il est passé, probablement en train de vider sa bourse et ses bourses auprès d'une gueuse quelconque qui traine autour des navires. Il faut dire qu'elles ont trouvé une vraie manne et il faudrait être idiot pour s'en priver. Toujours est-il que l'un de ses hommes a fini par me dire qu'il était peu probable qu'il revienne avant le lendemain et au vu du regard que je lui ai lancé - et le couteau qui s'est fiché dans l'embrasure de la porte, il est peu probable que quiconque revienne me déranger d'ici son retour.

Alors je regarde les cartes, la mine déconfite, sans bien savoir quoi faire d'autre. Je n'ai pas envie d'aller boire avec les hommes ou de passer ma mauvaise humeur sur l'un d'entre eux alors que la tension commence à se faire plus que palpable. Nous allons prendre la route dans un jour ou deux, dès que cette foutue pluie aura cessé et que, surtout, le vent nous sera enfin plus favorable. Et là, nous verrons bien ce qui va se passer. Partagée entre l'impatience et une appréhension que je refuse de montrer à qui que ce soit, je me relève, grimaçant devant le pichet de vin au trois quart vide. Bien évidemment, aucun d'eux ne va revenir pour me proposer de quoi boire ou de quoi manger et je vais encore devoir tempêter pour obtenir quelque chose. Parfait.

Je suis sur le point d'invectiver le premier qui passe la porte et j'arque un sourcil, les poings sur les hanches, bien campée et prête à passer mes nerfs sur l'impudent qui a cru pouvoir survivre en venant ici, quand je reconnais la grande silhouette du second du navire.

"Oh, c'est toi."

je croise les bras, toisant le marin que je n'ai pas vu depuis quelques jours mais avec qui j'ai partagé bien plus souvent ma couche que nous avons plus le faire jusque là. Et je ne suis pas sure que ce soit une bonne chose. Je lui ai dit que j'allais épouser Manfred mais il n'a pas fait plus de commentaire que cela. Il faut dire que nous étions avec Yoren et qu'après, je n'ai pas vraiment eu envie de parler lorsque nous nous sommes retrouvés tous les deux. Mais dans le fond, cela n'importe pas vraiment. Pour ne pas dire que cette union m'indiffère totalement.

"Il semblerait que ton capitaine ait pris goût à la compagnie d'une des donzelles qui tournent autour du navire. Et qu'il a probablement décidé de semer autant de Pyke que possible avant que nous levions l'ancre. Au point d'oublier que nous devions nous voir ce soir. A moins que tu ne sois au courant de quelque chose ?"

Et je lève les yeux au ciel. Au moins, quelqu'un sera au courant des plans avant que nous ne prenions la route. C'est toujours ça de pris.


Brûle de t'élever



Dernière édition par Eren Hightower le Lun 2 Oct - 8:35, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 2333
Membre du mois : 45
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: [Tour IV - Terminé] And what about tomorrow ?   Sam 18 Mar - 11:56

Eren était à bord. Et de mauvaise humeur. Le Second du Requin Noir était allé en ville, accompagnant son Capitaine à la taverne pour se détendre, mais quand Yoren avait cessé de boire pour aller s'encanailler, Kyeran avait décidé de le laisser à sa nuit de débauche avec quelques ribaudes pour rentrer sur le navire. Cette pluie était désagréable et surtout handicapante. Ils attendaient avec impatience qu'elle cesse afin de lever les voiles et de se mettre en route. Il n'allait pas pleuvoir jusqu'à la fin des temps n'est-ce pas ? Trempé, il monta sur le bateau et un des matelots l'informa que la commandante de la flotte était à bord et... peu commode. Oui, bon, en même temps, quand était-elle accorte, sérieusement ? Il sourit, amusé par la terreur qu'elle pouvait inspirer aux marins, avant d'aller récupérer une bonne bouteille de rhum et de se diriger vers les appartements de son capitaine où attendait Eren.

Prévoyant, il s'attendit au pire en franchissant le seuil. Eren pouvait faire voler quelques objets, contondants ou tranchants, c'était selon ce qu'elle pouvait avoir sous la main. Déjà prête à le houspiller, elle se radoucit en voyant qui était le matelot qui osait la déranger. Il remarqua le couteau fiché dans le bois et le récupéra, refermant la porte derrière lui.

« Tu as décidé de refaire la déco ? »

Il ne s'est jamais démonté face à elle. Dés leur première rencontre, il a su s'imposer et ne pas se laisser marcher sur les pieds par cette petite teigne. Une vraie terreur. Et cela a plu à Eren. Leur relation était un rapport de force constant, même si au fil des années, cela tenait davantage de la comédie que de la réelle nécessité. Il a pu profiter d'elle tout à loisir durant les dernières semaines et cela avait considérablement alléger son humeur. Le Second a toujours été homme d'humeur égale, à tout prendre avec un sourire désinvolte, pour mieux déstabiliser les rustres qui l'entouraient. Mais intérieurement, il en allait parfois totalement autrement. Pouvoir se gorger du corps d'Eren était un réel avantage qui lui faisait du bien et dont il profitait tant qu'il le pouvait encore.

Elle y alla de son petit commentaire sur son frère, alors qu'il déposait la bouteille sur la table, avant de lui jeter un regard malicieux à sa question :

« La guerre nous attend Eren. Il faut profiter un peu des plaisirs que la vie peut nous apporter. Demain, si tout va bien, nous levons l'ancre sans savoir si nous reviendrons. Nous avons davantage été pirates que guerriers ces dernières années. La conjoncture n'est pas la même... J'ai juste la chance que ma donzelle se trouve dans cette cabine. »

Il alla chercher deux verres, sachant parfaitement où Yoren rangeait tout, servant une généreuse rasade à la princesse, puis se servant.

« Je peux aller le rechercher si tu le désires. Ou nous pouvons parler et je l'informerai de tes plans. »

Il préférait la seconde option, évidemment. Pas pressé de ressortir. De quitter Eren. Il aimait ces moments en tête à tête. Parce que cela finissait dans un lit (ou contre un mur), mais aussi parce qu'il aimait échanger avec la princesse à l'esprit aiguisé.



   
I follow my own path
Le monde est à ceux qui ne se retournent pas. + ms.palmer
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Second sur le Requin Noir
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 249
Membre du mois : 20
Célébrité : Alexander Dreymon
Maison : Harloi
Caractère : Egoiste, indiscipliné, rusé, patient, consciencieux, cynique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tour IV - Terminé] And what about tomorrow ?   Jeu 30 Mar - 22:03

Parfois, je me demande ce qui se passerait si je me montrais plus avenante. Il est probable que les hommes ne me respecteraient probablement pas autant. Après tout, il m'a fallu bien des années pour en arriver là, pour voir cette crainte illuminer leur regard au moindre de mes mouvements d'humeur, il serait dommage, surtout à la veille d'une nouvelle bataille, que mon autorité vacille. Et forcément, ce genre de pensée, cumulée aux autres, n'est pas pour me mettre particulièrement de bonne humeur, cela va sans dire. Tout comme l'absence de Yoren, qui doit être en train de s'encanailler je ne sais où. Il a raison dans le fond, nous ne savons pas où nous serons demain, mais il aurait au moins pu faire semblant de se rappeler de moi.

J'arque un sourcil face au calme de Kyeran qui, comme à son habitude, ne se démonte pas face à moi. Il est l'un des rares d'ailleurs, mais il faut dire qu'il a toujours trouvé comment m'amadouer, si l'on peut dire ça comme ça. Et je hausse les épaules à sa répartie, lui jetant tout de même un regard mauvais, par principe.

"Je me disais que ça manquait de têtes sanguinolentes qui pendent du plafond. Mais je suis sûre que ton capitaine trouverait à se plaindre si je décidais de décorer de la sorte."

Surtout qu'il semblerait que ce soit mal vu, même parmi les fer-nés, qui n'ont toujours pas oublié, des années plus tard, lorsque j'ai décoré le mât avec les entrailles de l'ancien capitaine du navire qui est devenu le mien par la suite. Je plisse des yeux au reste de ses propos, laissant filer un silence avant de secouer la tête.

"Ta donzelle… vraiment ? Tu ne pourrais vraiment pas trouver un autre terme pour ce qui nous… définit ou tu veux vraiment que j'utilise ta tête pour la décoration ?"

A dire vrai, une part de moi est flattée qu'il n'ait pas eu envie d'aller se perdre dans l'un des nombreux bordels qui peuplent la ville. Quand bien même j'essaie de minimiser l'importance qu'il a pu finir par avoir pour moi au fil des années et j'essaie de chasser cette pensée avant de souffler, la mine pensive.

"Tu penses qu'ils ne seront pas à la hauteur ? Qu'ils ne sont pas prêts ? Il est vrai que cela fait plusieurs années que nous  n'avons pas eu de vraie bataille de la sorte à mener et que certains d'entre eux n'ont jamais eu à croiser le fer avec de vrais soldats… Tu crois que nous allons droit au carnage ?"

Je le suis des yeux alors qu'il connait les lieux bien mieux que moi et qu'il nous sert, fronçant les sourcils quand il reprend. Il serait plus simple de lui demander d'aller chercher Yoren mais j'avoue que ses paroles ne m'ont pas laissée de marbre. Alors, je souffle, m'installant contre le bureau du capitaine du navire.

"… reste. Il saura tout cela bien assez tôt. Et je ne suis pas sûre qu'il apprécie que tu l'interrompes dans ses… occupations. D'autant que tu nous as déjà servi à boire alors installe-toi."

J'avoue, je n'ai pas la moindre envie qu'il parte. Je ne sais même pas quand je le reverrais alors, tout le reste peut bien attendre quelques instants de plus. Cela ne changera pas grand-chose. Pour lui comme pour moi.


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 2333
Membre du mois : 45
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: [Tour IV - Terminé] And what about tomorrow ?   Dim 23 Avr - 16:57

Le marin fit mine de regarder le plafond de la pièce, comme s'il imaginait une telle décoration et y réfléchissait sérieusement, avant de faire la moue et de secouer négativement la tête, l'air désolé.

« Ah je crains que les odeurs et la faune qui accompagneraient de tels ornements ne soient effectivement pas au goût de Yoren. »

Mieux valait éviter la viande putride sur un navire. Les insectes et maladies nées de cette décomposition pouvaient faire des ravages. Et si Kyeran n'était pas le moins dérangé par quelques décapitations et démonstrations de force, il ne prisait pas forcément d'y être confronté tous les jours. Quand ils faisaient leurs raids en mer, ils tuaient vite et bien et n'avaient pas besoin de faire d'exemple. Du moins, ils n'en avaient plus besoin alors que la réputation du Requin Noir était faite, ainsi que celle de son équipage. Eren devait davantage user de force alors qu'elle était une femme et la fille de Harren. C'était injuste mais c'était ainsi.

« Tout le monde ne comprend pas ton sens de la décoration, hélas. »

Et il se permit une petite provocation à l'égard d'Eren... Qui ne passa pas inaperçue alors qu'elle relevait le terme peu flatteur avec lequel il la qualifiait. Ah si il avait été suicidaire, il se serait amusé à lui claquer la croupe en même temps, mais Eren avait ses limites et lui savait quand il ne fallait pas les dépasser. Elle était bien plus tolérante avec lui qu'avec n'importe qui d'autre... mais tout de même. Elle pouvait se montrer un peu vive et emportée.

« Je suis certain que ma tête jurerait avec le reste de la pièce. »

Évidemment, elle ne releva que ça. Pas le fait qu'il n'ai pas envie d'étreindre une autre femme. L'avait-elle seulement noté ? Probablement. Ils ne se jetaient pas souvent des petits mots d'amour, c'était un fait. Leur relation n'était pas faite de romantisme et de grandes déclarations. Ils n'en avaient pas besoin. Et pourtant, depuis qu'il savait qu'elle devait épouser Manfred Hightower pour lier le Bief aux Îles de Fer, Kyeran ressentait le besoin de s'affirmer auprès d'elle. Il ne tolérerait probablement pas de se laisser évincer par ce bieffois. Mais là n'était pas le sujet de la discussion. Il aborda les combats imminents et le besoin des hommes de se rappeler qu'ils étaient en vie. Le besoin de profiter de cette vie qui risquait de leur être arraché.

« Je n'en sais rien. Honnêtement. Ils feront de leur mieux, avec les cartes qu'ils ont en main. Ce sont des guerriers, mais il risque d'y avoir un temps d'adaptation qui pourrait bien nous handicaper. »

Kyeran avait eu une éducation guerrière de par sa noble naissance. Il ne faisait pas partie de la lie des Îles de fer, quand beaucoup de marins étaient des brutes épaisses ou sanguinaires. Beaucoup des soldats avaient des rudiments grossiers. Beaucoup mourraient sous le fer de troupes plus entraînées. Mais ils étaient vaillants et déterminés. Nombreux. Il décida de leur servir à boire et sourit quand Eren lui demanda de rester plutôt que d'aller chercher Yoren.

« Très bien. Je n'avais pas envie de sortir de toutes façons. »

Il s'assit donc après les avoir servi, observant la femme en face de lui.

« Bien, je t'écoute. Et je transmettrai fidèlement cette conversation à Yoren. »

Elle ne pouvait douter de Kyeran à ce sujet. Il était souvent d'humeur légère et amusée, prenant tout par dessus la jambe ou en donnant l'impression, mais en réalité, il savait être sérieux et grave et était quelqu'un de fiable.



   
I follow my own path
Le monde est à ceux qui ne se retournent pas. + ms.palmer
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Second sur le Requin Noir
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 249
Membre du mois : 20
Célébrité : Alexander Dreymon
Maison : Harloi
Caractère : Egoiste, indiscipliné, rusé, patient, consciencieux, cynique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tour IV - Terminé] And what about tomorrow ?   Sam 6 Mai - 23:04

Je me retiens de lever les yeux au ciel à sa répartie et je hausse les épaules, non sans me départir de mon humeur exécrable.

"Yoren a toujours fait preuve d'une absence de goût prononcée. Je ne suis pas sure que tu tiennes là un réel argument, surtout quand on sait ce qu'il a déjà pu ramener dans cette cabine."

Et puis, ce n'est pas comme si j'avais déjà décoré un navire avec les tripes de son capitaine. Mais il est vrai que je n'ai pas reproduit l'exercice. Je n'en ai pas eu la nécessité, la rumeur sur ce que j'avais pu faire continuant de me suivre encore aujourd'hui. Voilà qui est tout de même amusant quand j'y pense. Cette capacité qu'ont les hommes à baser toute une réputation sur quelques événements ponctuels qui, somme toute, ne sont pas forcément pires que ce qui m'est déjà arrivé de faire lors des raids qui ont pu suivre.

"Ne va pas me faire croire que toi aussi tu souffres de la même absence de goût. Je pourrais prendre ça pour une insulte, tu en as conscience ?"

Je ne sais pas comment il fait pour arriver à manquer de me faire sourire alors que, quelques instants plus tôt, j'aurais probablement vraiment fini par embrocher l'impudent qui m'aurait dit que mon capitaine de frère était trop occupé pour me faire l'honneur de sa présence.

"Je suis surtout persuadée que tu perdrais tout ton intérêt sans ta tête. Et que je ne serais plus ta donzelle ou je ne sais quel terme totalement absurde tu souhaites employer pour … ça."

Oui, mettre des mots sur certaines choses n'est pas une bonne idée. Encore moins la relation que j'ai avec le Harloi. Parce que, sans les ambitions paternelles, peut-être les choses auraient pu être différentes, peut-être aurais-je pu me permettre d'assouvir certaines envies que j'ai vite étouffées dans l'œuf et que la présence de Kyeran réveille parfois, sans même que j'en ai vraiment conscience. Je ne sais s'il se rend vraiment compte que personne ne serait en mesure de prendre la place qu'il a su gagner avec les années et que, surtout, je n'en ai pas la moindre envie. Mais si déjà en temps normal, je me refuse à avoir ce genre de discours, c'est encore moins le moment aujourd'hui je me contente de grimacer à ses propos avant de laisser filer un silence pensif et de souffler, décroisant enfin les bras.

"Le temps est un luxe que nous ne pouvons guère nous permettre. Dans un premier temps, il n'y aura pas vraiment de combats à proprement parler. Un blocus, quelques petites escarmouches. Mais le gros des flottes ennemies n'est pas encore là. Je ne sais pas où ils se trouvent et ce sera en partie notre rôle de les repérer avant qu'ils ne foncent sur nous. Sinon la rencontre risque d'être un peu rude. Ce qui m'inquiète surtout c'est notre capacité à œuvrer de concert avec les bieffois. A nous battre à leurs côtés et non pas à essayer de les égorger au coin de la rue. Quand bien même ce serait particulièrement tentant."

Je n'ai pas la moindre idée ce qui nous attend vraiment et de la façon dont nous pourrons ressortir de toute cette histoire. Il n'est pas improbable que nous n'en ressortions pas et pourtant, cette pensée ne m'inquiète pas particulièrement. Le Dieu Noyé saura bien quoi faire de nous le moment venu et nous n'aurons de toute façon plus à nous soucier du conflit à ce moment-là. Et je lâche, reprenant le même ton que lui les mêmes intonations de voix.

"Très bien. Je n'avais pas envie que tu sorte de toutes façons."

Je porte une coupe à mes lèvres, cherchant mes mots après avoir hoché la tête. Je n'ai aucun doute quant à ses capacités à faire passer les informations essentielles à Yoren mais ce n'est pas ce qui m'inquiète.

"Kyeran… que penses-tu de cette alliance ?"

Outre mon mariage avec un bieffois qui ne l'enchante pas plus que moi. C'est un aspect personnel que nous n'avons pas le droit de prendre en compte, malheureusement.


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 2333
Membre du mois : 45
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: [Tour IV - Terminé] And what about tomorrow ?   Jeu 25 Mai - 15:29

« Justement, tu ne sais pas tout à ce sujet. »

Le regard clair de Kyeran était toujours pétillant d'amusement. Il ne se laissait impressionner par rien ni personne. Pas même la princesse à la réputation si terrible. C'était peut-être un tort et de l'inconscience. S'il n'avait été lui, elle l'aurait déjà tué pour son impudence. Sauf qu'il y avait quelque chose chez lui qui plaisait à Eren et la retenait de lui arracher la tête ou la langue. Il pouvait se permettre bien des choses envers la Commandante de la Flotte. Pourquoi ? Mstère. Il aurait fallu demander à Eren et même elle ne devait pas avoir la réponse. Ou ne pas se poser la question, tout simplement.

« Non, je crois être le plus raffiné de tous les hommes que tu côtoies Eren. »

Même si les autres pouvaient sincèrement douter de sa santé mentale et de ses goûts en matière de femme, justement. Pourtant... très objectivement, Eren était une beauté. Elle avait des traits fins et volontaires, de sublimes yeux noirs, un corps fin et menu. Peut-être un peu trop pour qui recherchait vraiment la féminité. Elle n'était pas en rondeurs et en courbes, mais en muscles et en angles. Même si sa poitrine prouvait qu'elle était bien une femme, quand elle était dénuée d'armure ou de plastron. Davanage quand elle pigeonnait dans un corset, une vision agréable que le Harloi n'était pas prêt de revoir.

« Oh tu veux dire que tu ne t'intéresses à moi que pour mon charmant minois ? Mince, j'étais persuadé que c'était pour mon corps d'athlète... »

Il prit un air contrit, avant d'ajouter, malicieux :

« A moins que ce ne soit mon intellect hors du commun ? »

Il était certain qu'Eren ne devait pas pouvoir discuter de beaucoup de sujets avec la plupart des hommes qu'elle commandait. Certains étaient très frustres et brutaux, primaires et basiques. Eren n'était pas forcément d'une intelligence hors du commun, mais elle était rusée et stratège. Et quelque peu cultivée. Et à chaque fois qu'ils se voyaient, ils ne faisaient pas que baiser. Ils discutaient. De tout. Et même de politique. Ou de guerre ne l'occurrence. Parce que le conflit s'étendait. Qu'ils partiraient le lendemain. Qu'ils mourraient peut-être. Et Eren avait envie et sans doute besoin, de discuter de tout cela. Et l'avis de Kyeran avait toujours été important pour elle, ce qui n'était pas rien et le flattait bien naturellement, bien qu'il ne s'en soit jamais vanté. Il ne se vantait de rien. Il ne cherchait aucune gloire, ni aucun compliment. Il se moquait des jugements des autres à son égard. Tout lui passait bien au dessus de la tête, ce qui le rendait glissant comme une anguille alors que rien ne semblait vraiment le toucher. Le provoquer en l'insultant ? Il n'en avait cure.

« Il serait en effet dommageable que nous perdions parce que nous ne sommes pas fichus de réprimer nos instincts sanguinaires... Nous ne sommes pas des animaux Eren. Nous renvoyons une bien piètre image à nos ennemis et il serait de bon ton de les surprendre à ce niveau. Mais discipliner nos hommes... Nous n'en aurons pas le temps. »

Il sourit de nouveau quand elle l'invita à rester et à prendre la place de Yoren pour discuter. Satisfait, ils les servit et ils purent commencer à discuter sérieusement.

« Nous ne pouvons gagner seuls, c'est une évidence. Pas quand tous se liguent contre nous. Pas quand nous étirons les lignes de front jusqu'à nous mettre en danger. Et quand ton frère prend des décisions qui nous handicapent. Ils ont une armée immense, des navires... Ils sont un allié de choix. Maintenant est-ce que j'ai confiance en eux ? Absolument pas. Est-ce que cette alliance peut tenir durablement ? J'en doute. Nous sommes trop différents... Ils sont bien proprets, pétris d'honneurs et d'idéaux... Même si leur prince les a joliment bafoué. Est-ce que ton mariage avec Hightower va consolider l'alliance ? Difficile à dire... Il t'a donné de solides garanties, une sacrée liberté, que tu n'aurais pas trouvé dans un autre mariage... »

Ou si, elle l'aurait trouvé avec lui, mais c'était une autre histoire. Il préférait ne pas y songer.

« Tu te moques de la couronne de Westeros. Ce sont les Îles de Fer qui t'intéressent et t'ont toujours intéressé. Si tu te débrouilles bien avec Hightower, tu auras ce que tu souhaites et le contrôle de la Flotte. Mais lui, que désire-t-il ? Le trône de son beau-frère ? Que nous le voulions ou non, tant que Peyredragon et le Nord sont unis, ils resteront une menace. Il faut les éliminer. Et ton père et ton frère également. Que chacun rentrer chez soi et règne en ses terres. Ton futur époux est-il d'accord avec cette politique ? N'a-t-il donc pas l'ambition de régner sur les Sept Couronnes ? »

Il marqua une pause, but une nouvelle gorgée.

« Ce que je vois, c'est qu'en vous unissant, Harren et Mern se sont empoisonnés seuls. »



   
I follow my own path
Le monde est à ceux qui ne se retournent pas. + ms.palmer
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Second sur le Requin Noir
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 249
Membre du mois : 20
Célébrité : Alexander Dreymon
Maison : Harloi
Caractère : Egoiste, indiscipliné, rusé, patient, consciencieux, cynique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tour IV - Terminé] And what about tomorrow ?   Dim 4 Juin - 17:58

Je lève les yeux au ciel à sa répartie et je laisse filer un soupir avant de rétorquer, sans vraiment réussi à me faire aussi sèche que je le voudrais. "Je ne suis pas sûre de vouloir tout savoir sur les mœurs de mon petit frère." Je retiens le sourire qu'il a presque réussi à m'arracher. Question de principes, je n'ai pas envie que son sourire suffisant ne se fasse plus large qu'il ne l'est déjà. Et j'aime à croire que j'ai encore un peu le contrôle dans cette relation, même si, plus le temps passe, plus j'ai des doutes à ce propos. J'ai pourtant un rire alors que je secoue la tête quand il reprend de plus belle. Décidément. "La plupart des gens que nous côtoyons ne connaissent même pas la définition de ce mot alors tu mets la barre un peu bas cette fois, venant de toi, je suis presque déçue."

Je sens son regard peser pour moi et j'avoue, c'est tout sauf déplaisant. Ils sont rares les hommes à me regarder de la sorte, probablement parce que je ne leur en laisse pas le temps. Mais dans le fond, peu importe, le seul qui a jamais vraiment compté est dans cette cabine en cet instant. Et il le sait le bougre, d'ailleurs, il en rajoute une couche. "Petite précision, j'ai parlé de ta tête, pas de ton minois. Et sans elle, ton corps ne me serait d'aucune utilité. Et tu sais pertinemment que c'est ton intellect si brillant qui t'a permis d'éviter de finir par-dessus bord à plus d'une reprise. N'en abuse pas trop."

Parfois, je me demande pourtant ce que Kyeran pense vraiment. Il a toujours eu un don pour faire croire que rien ne le touche, qu'il prend tout avec un recul que je n'ai pas toujours en ce qui me concerne. Quand j'ai parfois envie de mordre, que je le fais même, lui n'est que sourire, ironie et détachement. Et pourtant, il reste le seul à qui j'ai envie de confier ce qui peut me tracasser, à qui j'ai envie de parler de ce qui  nous attend réellement demain. Certes, je suis d'abord venue voir Yoren mais nous savons tous les deux que j'aurais fini par toquer à sa porte, s'il ne l'avait pas fait avant. J'ai un bref sourire quand il reprend la parole et je laisse filer un silence avant de grimacer, me passant une main dans les cheveux, pensive. "Je sais bien que nous n'aurons pas le temps de les discipliner. Mais déjà que personne ne comprend ce que fait mon fer frère, si en plus, nos propres alliés sont persuadés que nous allons les poignarder dès qu'ils auront le dos tourné, je ne sais même pas où nous allons donner de la tête. Quand je pense que mon rôle dans tout ça et de faire le lien entre le Bief et nos propres navires."

Je prends le verre qu'il m'a servi et je l'écoute avec attention alors qu'il continue. Je hoche la tête, la mine pensive tandis que je grave dans mon esprit chacun de ses mots. Et je bois une longue gorgée avant de toussoter et de souffler, avec un sourire en coin. "Pour quelqu'un qui dit se moquer de tout ce qui se passe, tu as un point de vue et une vision bien plus élaborés que la plupart des politiques qui aiment à se mêler de toutes ces histoires." J'inspire avant de reprendre, la mine plus sérieuse. "Nous sommes d'accord. Nous avons beau leur être supérieur en nombre, à force d'être attaqués de tous les cotés et de voir les gens s'allier contre nous, nous allons être submergés avant d'être capables de faire quoi que ce soit. Le Bief a tout autant d'hommes que  nous, si ce n'est plus aujourd'hui, surtout avec la sécession des Tully. Mais je suis comme toi, je n'ai pas la moindre confiance en eux, il est certain que nous ne formerons jamais un royaume unifié. A dire vrai, cette idée ne m'a même pas effleurée. Enfin si, mais je n'y crois pas une seconde. Quant à ce mariage…" J'ai une grimace, sans bien savoir quoi répondre. "Très franchement, je me demande s'il sera vraiment célébré. Et, s'il ne l'est pas, j'avoue que je ne suis pas sûre d'être vraiment déçue." Je me retiens d'ajouter que je verrais d'un meilleur œil une union au sein même des iles de fer, pour rappeler aux nôtres que je reste leur Commandante. "Mais tu as raison, la liberté que j'aurais si ce mariage se fait est une chance. Enfin, si l'on peut dire ça."

Et je prends une profonde inspiration avant de me mordiller la lèvre. "Nous sommes bien d'accord, la couronne ne m'intéresse pas. C'est une ambition totalement absurde. Je ne vois pas comment ils pourraient unir des peuples si différents sans en éliminer la plupart d'entre eux. Que ce soit le Nord, l'Orage ou que sais-je encore. Et nous savons tous les deux que mon cher fiancé ne se contentera pas d'être sous la coupe d'Harren. Surtout avec la défection du seul héritier de la couronne… et les dernières nouvelles." Je cille avant d'ajouter, guettant sa réaction. "Tu sais que Mern est mort ?"

Et j'attrape la carafe pour remplir nos deux verres de nouveau. "Empoisonnés, c'est le bon terme. Et je sens que certains vont croire ma loyauté à vendre très prochainement."


Brûle de t'élever



Dernière édition par Eren Hoare le Jeu 27 Juil - 18:31, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 2333
Membre du mois : 45
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: [Tour IV - Terminé] And what about tomorrow ?   Mer 12 Juil - 13:15

Il ne se départit pas de son sourire, mais n'ajouta rien. En effet, il y avait des choses qui devaient rester confidentielles notamment les pratiques sexuelles d'un frère. Même si Eren n'était pas une sœur tout à fait conventionnelle. Si elle était d'humeur massacrante à son arrivée, il était en train de l'adoucir et ils le savaient tous les deux, même si la Hoare continuait de faire la tête, juste par principe, ou fierté. Mais cela ne dura pas et ses pitreries réussirent à arracher un rire à la jeune femme. Il se fendit d'une petite révérence exagérée en guise de remerciement quand elle lui avoua être déçue de ses paroles. Pas de soucis. Il ne connaissait pas la vexation. Rien ne savait entâcher sa confiance en lui ou son amour propre. Une qualité plus qu'appréciable et qui le rendait impossible à provoquer, contrairement à la plupart des hommes. Et qu'on pense que cela soit de la faiblesse ou de la stupidité, voire de la couardise ne l'inquiétait absolument pas. Qu'on le sous-estime donc, c'était parfait.

« Tu sais que j'aime flirter avec les limites. »

Mais pas les dépasser. Parce qu'il testait sans cesse la patience de la jeune femme, frôlant les limites sans les enfreindre. C'était un exercice d'équilibriste, mais il était devenu maître en la matière. Après ce petit badinage propre à détendre l'atmosphère et surtout la Commandante, il était temps de parler des choses sérieuses. Comme le départ du lendemain, la préparation de leurs hommes, leur capacité à se battre, leur état d'esprit. Kyeran ne se faisait guère d'illusions concernant les forces et faiblesses des Fer-Nés. Ils manquaient de discipline. Cela pourrait leur porter préjudice, mais il était impossible de leur en inculquer en un temps aussi court. Il aurait fallu une génération pour ça.

« Les actes de ton père n'incitent pas vraiment à la confiance de la part de nos alliés. »

Tuer les Targaryen comme cela... C'était du génie. Mais également de la félonie. Qui prouvait que Harren Hoare ne reculerait devant rien pour arriver à ses fins. Pas même aux actes honteux.

« Les Bieffois sont réputés pour avoir un grand sens de l'honneur et de la chevalerie. Nul doute que beaucoup doivent s'offusquer que le frère de la reine épouse une Fer-Née. J'ignore de quel bois est fait Mern. De quelles traîtrises il pourrait être capable pour son peuple... Nous savons déjà que ton futur époux, lui, ne s’embarrasse pas de scrupules. Prenons garde qu'ils ne nous poignardent pas les premiers. »

Ils seraient bien naïfs de penser qu'aucune trahison ne pourrait venir des vertueux Bieffois. Tout en buvant, Kyeran lui fit part de son analyse de la situation, devenant sérieux et montrant ainsi à Eren qu'il ne se désintéressait pas autant qu'il aimait le dire de la politique. Évidemment, que ce qui touchait son peuple l'intéressait. Et surtout quand cela concernait Eren. Son sourire et sa remarque concernant son petit laïus lui firent hausser une épaule, sans rien répondre à cela. Elle savait qu'elle pouvait compter sur lui et ses connaissances. Il avait davantage de cerveau que la plupart des marins qui l'entouraient. Il était heureux de constater d'Eren ne tenait pas à ce mariage, mais il était pourtant nécessaire, malheureusement.

« Disons que c'est un moindre mal. »

Et lui, d'ordinaire stoïque et désinvolte, se figea quand Eren lui demanda s'il savait que Mern était mort. Il ne lui fallu qu'une fraction de seconde pour comprendre ce que cela signifiait. Pas d'héritier. Kevan était un félon en fuite, il n'y avait pas d'enfant... Hightower allait jouer l'intérim, non ? Voire même ceindre la couronne.

« Comment ? »

Il fronça les sourcils quand elle les servit et insista sur l'empoisonnement. Il regarda son verre, songeur, avant de souffler :

« Quelle mort opportune... Ton charmant fiancé va sans doute gérer le royaume. »

Il esquissa un sourire désabusé et s'il ne le disait pas clairement, il songeait fortement à ce que le Hightower ne soit pas étranger à cette mort. Il avait les dents longues (en plus du nez). Il leva son verre :

« Et bien, on dirait que tu pourrais bien devenir reine du Bief. Félicitations ? »



   
I follow my own path
Le monde est à ceux qui ne se retournent pas. + ms.palmer
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Second sur le Requin Noir
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 249
Membre du mois : 20
Célébrité : Alexander Dreymon
Maison : Harloi
Caractère : Egoiste, indiscipliné, rusé, patient, consciencieux, cynique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tour IV - Terminé] And what about tomorrow ?   Jeu 27 Juil - 19:53

J'aurais beau essayer de forcer les choses, je n'arrive pas à rester en colère contre Kyeran. Je n'ai jamais pu et je suis incapable de savoir pourquoi. Probablement parce qu'il a ce recul, cette dérision et cette façon particulière de prendre les choses qui me déstabilise depuis toujours ou presque, qu'il ne semble rien prendre pour acquis et qu'il se targue d'une chape d'irrespect pour en réalité être l'une des personnes les plus fidèles de notre entourage à Yoren et moi. Je ne sais pas ce que je ferais si je ne devais plus le voir, lui parler. Après tout, il est le seul à qui je confie mes incertitudes et auprès de qui je peux me montrer… humaine ? Je ne sais pas vraiment si le terme est correct et, dans le fond, je m'en moque. D'autant que certains clament haut et fort que je suis tout sauf humaine. J'ai tout de même un sourire en coin quand il se fend d'une révérence à peine exagérée. "Oh, je le sais bien. Tu as un don d'acrobate particulièrement étonnant soit dit en passant. A toujours te tenir en équilibre sans jamais trébucher. Je tenais à le saluer, sait-on jamais, que j'oublie de le faire le jour où je décide de te découper en petits morceaux pour ton impudence."

Je finis tout de même par me détendre, quand bien même je finis par arriver au cœur du problème assez rapidement. Je grimace à sa répartie, le regard un peu perdu dans le vague, avant de hocher la tête. "Je sais bien. La confiance se mérite ou un truc dans le genre. Mais je ne suis pas mon père et je suis pas du genre à poignarder les gens. Quand je les attaque, je le fais de face et je tiens à ce que mes alliés comme mes ennemis soient bien au courant. Harren est réputé pour régner depuis des années en menaçant, en faisant chanter, mais aussi parce que c'est probablement l'une des personnes les plus charismatiques que j'ai rencontré. Et les gens ont peur de lui, à juste titre. Il pourrait évincer un autre Roi sans sourciller."

J'inspire, la mine toujours aussi pensive. "L'honneur des bieffois a été cloué au piloris avec la défection de Kevan. Pour une femme qui plus est, Reine du territoire ennemi. Autant dire qu'ils ne le mettent plus autant en avant qu'ils ont pu le faire autrefois et que c'est probablement notre chance." Si je laisse passer les propos concernant Mern sous silence, je continue, non sans un sourire. "Manfred Hightower est un monstre, tu  n'as pas idée à quel point. Il est pire que tous les fer-nés que j'ai pu rencontrer. Mais il a eu le mérite d'être honnête à mon égard et je suis au courant de son secret. Tu vas l'être également, j'aime à me dire que j'aurais une issue de secours si les choses ne se déroulent pas comme prévu et qu'il prend le poignard en premier." Je n'aime guère penser de la sorte et je ne veux pas mettre Kyeran en danger pour rien mais il est probablement la seule personne capable de gérer une telle chose.

Et, à l'évocation du mariage, je ne cache pas ma grimace de dégoût. "Quand je pense que je vais devoir remettre une robe..." Et qu'il ne sera pas celui qui me l'ôtera cette fois. Evidemment, la pensée me déplait mais ce n'est clairement pas le genre de choses à dire à haute voix. Je serais capable de lui proposer de tout laisser tomber et de partir vivre en pirates au bout du monde. Ce qui serait aussi stupide qu'insensé mais, par tous les Dieux, terriblement tentant. Je le fixe un instant sans rien dire, avant de reprendre, d'un ton plus neutre. "Un moindre mal oui. Autant dire que je n'ai de toute façon guère le choix. Au moins mon tendre futur époux est fait du même bois que nous, plus que ce que j'aurais cru au premier abord."

Je me fends d'un sourire à sa réaction et je me rapproche de lui, lui effleurant le menton non sans un regard malicieux. "J'aime t'annoncer ce genre de choses de but en blanc, tes réactions valent leur pesant d'or. Il est mort au combat il y a quelques jours. Contre les orageois qui ont même pris la peine de ramener son corps à son épouse. Je me demande si c'est son frère qui l'a tué, l'ironie serait pour le moins mordante non ? Autant dire qu'ils n'ont plus guère envie de faire de nous des ennemis et que, maintenant, ils sont plus enclins à nous voir comme des alliés. A nous de saisir la balle au bond désormais." Je le suis des yeux un instant avant de hocher la tête. "Opportune oui. A quel point ? Je ne saurais le dire. Je ne suis pas sûre que le Hightower ait le bras assez long pour réussir à faire tomber un Roi durant une bataille, mais ce ne serait pas si étonnant. Pour l'heure, les vassaux ont tous juré fidélité à Tricia. Quelle idée saugrenue. Je suppose qu'ils se battront plus tard, quand ils ne seront plus en guerre. Ce qui n'arrivera peut-être pas, je te l'accorde. Et je suppose que Manfred Hightower est en effet remarquablement bien placé pour devenir l'héritier du Bief." Je bois quelques gorgées de vin et je grimace, quand il reprend. "On dirait bien oui. Reine des fleurs. Pour une fer-née, voilà qui est pour le moins ironique non ?"


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 2333
Membre du mois : 45
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: [Tour IV - Terminé] And what about tomorrow ?   Mar 29 Aoû - 19:19

Sourire amusé, étincelle d'espièglerie dans ses yeux bleus. Plus le temps passait, plus il était difficile de prendre les menaces d'Eren à son endroit au sérieux. Il ne doutait pas de sa dangerosité, ni de sa capacité à frapper là où ça faisait mal. Elle pouvait le blesser, pour lui rappeler qu'elle n'était à lui que parce qu'elle le voulait bien. Mais il savait que toutes ces menaces n'étaient que la manifestation de son attachement pour lui... A sa façon. Bon, une façon très particulière que beaucoup ne comprenaient pas. Mais le fait qu'il soit son seul amant régulier, c'était déjà un signe qu'elle l'aimait bien non ? Il était étonnant que les autres Fer-Nés ne l'aient jamais approché pour approcher Eren et gagner ses faveurs. Cela n'aurait pas fonctionné, parce que Kyeran était un peu plus intelligent que la moyenne et avait reçu une solide éducation, mais cela aurait été plutôt amusant quand même. Aussi, quand elle louait son intellect, qu'elle discutait avec lui de tactique et de politique, qu'elle le complimentait sur ses dons d'acrobate, comme en ce moment, il se sentait flatté, faisant preuve d'une note de vanité dont il était dépourvu en temps normal. D'orgueil. Comment atteindre quelqu'un qui semblait en être dépourvu ? Comment blesser un homme qui ne semble avoir aucun amour propre et ne réagit à aucune insulte ? On ne peut pas. Et en cela, le Harloi était difficile à saisir.

« J'espère que tu sauras le noter sur mon épitaphe. J'y tiens. Mais je suis adaptable princesse et te fréquenter est une excellente école de survie. »

Si elle était d'une humeur massacrante à son arrivée, ce petit badinage eut le don de la détendre. Elle devait parler de choses sérieuses, mais elle n'avait plus envie d'enfoncer son poignard dans la tête du premier venu. Les Fer-Nés jouissaient d'une très mauvaise réputation, c'était un problème. Ils étaient craints, mais également méprisés. Si bien que personne ne leur accordait la moindre confiance. Il aurait fallu que cela soit davantage nuancé. Davantage de fourberie pour mieux jouer en eaux troubles et tromper ennemis et alliés. Le Bief était un royaume pétri de valeurs... Et qui ne s'accordaient pas à celles des Îles de Fer. Il se demandait encore ce qui pourrait ressortir de cette alliance qui ne pouvait être que de circonstance entre barbares et chevaliers.

Il approuva les dires d'Eren. Elle avait des défauts, mais ce n'était pas son genre de tromper les gens comme le faisait son père. Mais elle était femme, et c'était là un handicap certain. Cependant, elle n'avait pas tort de pointer du doigt le comportement douteux du frère de Mern. C'était un coup dur. Qui pouvait mener à une guerre civile, ce qui ne servirait pas leurs intérêts s'ils devaient s'allier. Mais franchement quelle idée de s'enfuir pour aller retrouver la catin orageoise ?

« En espérant que cela ne te desserve pas. Elle est réputée guerrière... Tu l'es aussi. Des similitudes douloureuses et qui pourraient s'avérer fâcheuses dans l'esprit des Bieffois. Il ne sont pas habitués à des femmes de ta trempe. »

Mais le masque de désinvolture se fissura quand Eren lui confirma que Manfred Hightower était un monstre. Et elle allait lier sa vie à cet homme là ? Elle n'était pas une petite chose fragile et avait de quoi se défendre, mais il aurait espéré mieux pour elle. Comme lui, par exemple. Une pensée qu'il ne formulera jamais à voix haute. Il tiqua cependant concernant le secret de l'homme, grinçant des dents en notant combien Eren n'avait pas confiance en son fiancé... Qui pourrait bien la tuer avant qu'elle ne le tue.

« Je t'écoute. Et s'il t'arrive quoique ce soit, je me chargerai de le lui faire payer. Qu'il soit coupable ou non. »

Des paroles qui auraient pu passer pour dénuées de sens, mais il était très sérieux pour une fois alors que sa voix vibrait d'une émotion sincère sur laquelle il ne s'attardait pas. Qu'importait le temps que cela prendrait, ni le moyens utilisés. Même les plus fourbes et avilissants. Il tiendrait promesse. Il n'arriva pas à se détendre quand elle parla de remettre une robe, sujet de plaisanterie entre eux.

« Ouais. Je te conseille de te saouler comme il faut pour la nuit nuptiale. »

Histoire d'oublier qui allait poser ses pattes sur elle. Lui, il savait déjà qu'il finirait ivre mort dans un coin, pour éviter d'imaginer la scène. Il n'était pourtant pas jaloux ou possessif d'ordinaire... Mais là, elle allait se marier. Elle allait s'appeler Hightower. Quelle horreur. Harloi lui aurait mieux convenu.

« Je ne sais pas si c'est rassurant. Mais bon, au moins sait-on qu'on doit se méfier de lui et peut on prévoir quelques coups tordus de sa part et aucune pitié, c'est ça ? »

En parlant de coups tordus... Il apprit la mort du roi du Bief. Sans héritier. Avec donc, un Hightower compétent pour prendre le relais en attendant... ou définitivement, allez savoir. Eren allait devenir reine du Bief peut-être. Mais Manfred semblait étranger à la mort de son beau-frère... d'après les circonstances.

« Ah ouais ? Quel sens de l'honneur ces orageois. Je suis déçu. Sa tête en cadeau dans une jolie boite aurait été tellement plus amusante. Au moins, cela éloigne la guerre civile pour se tourner vers un ennemi commun. »

Il ricana quand elle avoua que les vassaux avaient prêté allégeance à Tricia Gardener... petite reine stérile et sans éclat. Il allait y avoir de l'animation entre elle et Eren à l'avenir.

« Ne me fais pas croire qu'elle régnera seule. Elle n'est reine que parce qu'elle a épousé un roi. Aucun fruit de ses entrailles n'ai venu assurer sa position. Quelle légitimité a-t-elle ? Et vers qui va-t-elle se tourner pour raffermie sa prise sur les vassaux ? »

Son frère évidemment. Donc, le pouvoir était entre ses mains. Tout simplement. Kyeran ne le connaissait pas, ne connaissait pas Tricia, mais de ce que lui disait Eren, il envisageait l'avenir sous cet angle. C'était ainsi que lui, il agirait.

« Reine des épines te conviendrait davantage. Dois-je dés maintenant m'entraîner à te faire des courbettes ? »

Il souriait, mais son regard lui, n'avait rien d'enjoué.



   
I follow my own path
Le monde est à ceux qui ne se retournent pas. + ms.palmer
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Second sur le Requin Noir
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 249
Membre du mois : 20
Célébrité : Alexander Dreymon
Maison : Harloi
Caractère : Egoiste, indiscipliné, rusé, patient, consciencieux, cynique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tour IV - Terminé] And what about tomorrow ?   Sam 9 Sep - 20:58

Parfois, je me demande comment un tel condensé d'arrogance a pu survivre aussi longtemps auprès des fer-nés dont, nous n'allons pas nous mentir, la subtilité n'est pas vraiment le fort. Et pourtant, il a su s'imposer, que ce soit par la force ou par son bagou, il a même su gagner le respect de bon nombre des hommes que je connais et que je côtoie depuis toujours ou presque. Sans que j'arrive vraiment à saisir comment. Enfin, je devrais me référer à mon propre exemple, il a su s'imposer dans mon existence sans même que je m'en rende compte et, avec ce qui m'attend, j'ai plus besoin de lui que jamais. Sans bien savoir comme lui amener les choses. Après tout, c'est à mon frère qu'il a juré fidélité, pas à moi. Et, en dépit de ce qui me tracasse, j'ai une ombre de sourire à ses propos. "La plupart des gens qui verront ton épitaphe ne sauront même pas lire, tu l'as oublié ? Et je note que mon influence t'est bénéfique alors, si elle contribue à ta survie. Il ne faudra donc pas t'éloigner beaucoup de moi si tu veux que cela continue."

Comme si nous pouvions décider, comme si c'était quelque chose que je pouvais obtenir comme je le voulais. Mais, pour l'heure, j'ai d'autres préoccupations, d'autres problèmes à régler que des élans du cœur qui ne m'apporteraient rien d'autre qu'un peu plus d'amertume envers un statut que je ne peux changer. Je laisse filer un silence pensif à ses propos et pourtant, je hausse les épaules, comme si le problème n'était pas si grave. Ce qui est loin d'être le cas, bien évidemment. "Je ne saurais te le dire. Nous sommes toutes les deux des guerrières certes et probablement vu comme des sauvageonnes. Elle est la fille de Durandon, il n'a jamais été réputé pour sa subtilité ou sa douceur. Alors qu'Harren si. Mais je ne suis qu'une fer-née. Au final, le résultat doit être peu ou prou le même quand j'y pense. Quand on voit leur Reine c'est en effet évident qu'ils sont habitué à des femmes plus… effacées ? Mais la comparaison pourrait ne pas uniquement me desservir, si j'arrive à tirer mon épingle du jeu. Même si je ne sais pas encore comment à dire vrai. La mettre dans ma poche impliquerait des exercices diplomatiques auxquels je ne me sens pas vraiment prête à dire vrai. Et prendre exemple sur leurs femmes…" Je lève les yeux au ciel avant de changer de sujet. Et de voir que ce que je dis à propos de Manfred ne le laisse pas indifférent.

Je ne sais si je dois en être satisfaite ou non. Pourtant, je le suis, d'une certaine façon. Et c'est probablement une faiblesse. Je me rapproche de lui, posant une main sur son bras, avant de souffler, d'un ton tranquille. "Il a des… appétits particuliers. Disons que je pense que je l'exciterais bien davantage si j'ai les tripes à l'air que si je suis toute nue devant lui. Je ne sais pas encore à quel point cela peut l'affecter pour être honnête et je me demande si tu ne pourrais pas essayer de trouver des informations à ce sujet. Même si je gage qu'ils ont bien gardé le secret." J'ai une grimace en voyant sa mine assurée et bien trop sérieuse, même si je continue, d'un ton toujours aussi léger, comme si rien de tout cela ne risquait de nous impacter vraiment. "Je préfère garder toute ma tête à dire vrai Histoire d'être prête à tout." Et je hoche la tête au reste de ses propos. Il a raison, il faut que nous soyons prêts à anticiper les coups fourrés qui ne manqueront pas d'arriver.

Je continue pourtant, de lui annoncer les dernières nouvelles et j'avoue prendre un malin plaisir à sa réaction. "Le sens de l'honneur. Ils l'ont quand cela les arrange bien, c'est certain. Je parie qu'ils seraient tous prêts à le jeter par la fenêtre s'ils pouvaient nous avoir entre les mains en échange. Mais oui, cela renforce l'idée d'un ennemi commun, nous n'allons pas nous en plaindre je suppose."
Quant au reste… je laisse filer un silence pensif même s'il a parfaitement résumé la situation, une fois de plus et j'ai un sourire sans joie avant de hocher la tête. "Nous savons tous les deux vers qui tout le monde va se tourner. Celui qui a brillé au combat, celui qui épouse la sauvageonne du Conflans pour assoir une alliance. Je me mésallie mais lui, il fait un sacrifice bien plus grand à leurs yeux. Quant à être Reine des épines…" J'ai un reniflement dédaigneux et je pourrais presque sourire au reste de ses propos si je ne croisais pas son regard en cet instant. Et je dois probablement y lire ce que je ne peux non plus énoncer à haute voix. Alors, plutôt que de dire quelque chose qui pourrait nous porter préjudice à tous les deux, je préfère souffler, d'un ton faussement amusé. "Quitte à mettre un genou à terre, j'aimerais autant que ce soit pour quelque chose de plus plaisant que pour me faire des courbettes Harloi."


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 2333
Membre du mois : 45
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: [Tour IV - Terminé] And what about tomorrow ?   Mar 12 Sep - 18:33

« Mais les plus importants savent lire, eux. On peut aussi demander à Yoren de faire des dessins. »

Il répliqua avec humour, rien ne semblant pouvoir entamer sa bonne humeur. Une bonne humeur contagieuse et c'était bien là le but recherché alors qu'Eren se détendait et n'avait plus envie d'accrocher des têtes dans la cabine. Il y avait de l'amélioration. Et son sourire s'élargit quand elle ajouta qu'il ne valait mieux pas trop s'éloigner d'elle s'il voulait continuer à survivre. Etait-ce là une proposition ? Les choses allaient changer. Kyeran était le Second du Requin Noir et ne voyait Eren qu'occasionnellement après tout. Il n'était pas toujours fourré dans son ombre. Et cela était bien ainsi, ça permettait à la jeune femme de s'affirmer sans aucun homme pour l'épauler et lui voler la vedette. Cependant, passer davantage de temps avec elle ne serait pas pour déplaire au Harloi... même si cela signifiait se promener au sein du Bief. A moins d'embarquer sur le navire de la Commandante quand elle reprendrait la mer ? Quels étaient exactement les termes du contrat de mariage ? Elle semblait pouvoir jouir d'une certaine liberté, et la mer était à elle.

« Me supporterais-tu si je traînais dans tes jupes trop souvent ? »

Oui, il parlait bien de jupes. Elle devrait en porter là bas non ? Déjà que son mariage pouvait fortement déplaire aux nobles du Bief, habitués à des femmes beaucoup plus raffinées et... passives. Les reines guerrières n'avaient pas forcément le vent en poupe, ni une très bonne réputation. La Durrandon, par exemple...

« Plus effacées ? On dirait que tu commences à apprendre l'art de la diplomatie. »


Il avait relevé son qualificatif avec un sourire en coin du plus bel effet. Eren était souvent brutale et dénuée de la moindre diplomatie, mais elle n'était pas stupide. Son éducation princière avait certes des lacunes, étant donné la façon dont Harren la lui avait inculqué, mais ce n'était pas une brute épaisse dénuée de finesse et de cerveau. Elle était maligne.

« Ce n'est pas si difficile tu sais. Il suffit de leur dire ce qu'ils veulent entendre. D'être ce qu'ils veulent que tu sois. De cacher ta vraie nature. De réfléchir avant de parler. Tu es intelligente Eren. Tu es capable d'esprit d'analyse. Observe les et copie les. »

Cela semblait facile dit ainsi, mais c'était bien plus complexe en vérité. Kyeran était plutôt bon dans ce jeu là, sachant masquer ses qualités pour paraître plus inoffensif qu'il ne l'était réellement. Il cachait son éducation et son intelligence pour se mettre à niveau des marins. Il aimait être sous estimé. Insaisissable. Alors que rien ne semblait pouvoir l'affecter. Et pourtant... La sécurité d'Eren pouvait le faire sortir de ses gonds. La perdre. Il ne l'avait jamais avoué, ne l'avouerait jamais, mais il lui était totalement dévoué. Elle lui confia donc les déviances de son futur époux, lui arrachant une grimace de dégoût. Alors même pour un Fer-Né, c'était passablement dérangeant. Et elle acceptait cela sans broncher ?

« J'imagine en effet que ce serait scandale si cela s'ébruitait. Cependant... Il faudrait que tu parviennes à savoir comment il satisfait ses appétits. S'il s'amuse à torturer des gens, les cadavres doivent disparaître. Et trop de disparitions doivent permettre de trouver une piste. »

Il parlait avec un peu trop de sérénité de cela alors que ses pils se hérissaient à l'idée qu'Eren allait partager la couche de ce malade. Elle méritait tellement mieux. Mais s’apitoyer sur sa situation ne ferait qu'énerver Eren. Ce n'était pas une faible femme, ni une pleureuse et elle avait décidé de se servir de cette déviance comme garantie que de se lamenter. Et encore une fois, la tentation fut grande de proposer à Eren de tout laisser tomber. De se barrer, tous les deux, loin de tout ça... Mais la raison d'état a raison de sentiments plus profonds et inexprimés.

Surtout alors qu'elle pourrait bien devenir reine du Bief au vu de la conjoncture actuelle. Mern mort... Sa femme sans héritier. Son frère renégat. Et son beau-frère qui dirigeait tout ce petit monde. Il était cruellement conscient de la situation et elle aussi. Et ce fut elle qui les sortir d'une situation qui aurait pu être embarrassante. Il passa un main dans le dos de la jeune femme, l'attirant à lui pour s'emparer avidement de ses lèvres.

« Tes désirs sont des ordres, princesse. »

Il la relâcha alors et posa un genou à terre donc, non sans commencer à dénouer les chausses de la princesse Hoare, afin de se libérer un passage et de partir à la conquête de son intimité. Exercice autrement plus plaisant que de faire des courbettes vides de sens non ? Il voulait s'imprimer au fer rouge dans sa peau, la gorger de sexe et de luxure... De réconfort même si elle n'en désirait pas. Les mois à venir seraient pénibles. Autant graver cette nuit dans leurs esprits.



   
I follow my own path
Le monde est à ceux qui ne se retournent pas. + ms.palmer
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Second sur le Requin Noir
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 249
Membre du mois : 20
Célébrité : Alexander Dreymon
Maison : Harloi
Caractère : Egoiste, indiscipliné, rusé, patient, consciencieux, cynique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Tour IV - Terminé] And what about tomorrow ?   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Tour IV - Terminé] And what about tomorrow ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]
» L'avenir est un long passé [Tour I - Terminé]
» Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]
» Les Mêlées du Grand Tournoi [Mini-Missions] [Tour I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Le Bief :: Solfoyer
-
Sauter vers: