AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
And what about tomorrow ? | Kyeran
MessageSujet: And what about tomorrow ? | Kyeran    Jeu 2 Mar - 21:25

Installée sur une chaise, dans la cabine du Requin Noir, je fronce les sourcils alors que je lis la dernière missive reçue par notre père. Je ne suis pas entrée dans les détails de ce qui va arriver et je me suis contentée des grandes lignes, sans même prendre le temps de contacter Joren pour lui en parler. Je ne sais pas du tout pourquoi j'ai agi de la sorte, probablement à cause de ma discussion avec le Hightower qui me laisse encore dubitative, quand bien même je suis sûre de la route de que j'ai choisie de suivre. Pour autant, ça ne rend pas les choses plus simples et j'ai attendu Yoren avec une certaine impatience. Je ne sais pas où il est passé, probablement en train de vider sa bourse et ses bourses auprès d'une gueuse quelconque qui traine autour des navires. Il faut dire qu'elles ont trouvé une vraie manne et il faudrait être idiot pour s'en priver. Toujours est-il que l'un de ses hommes a fini par me dire qu'il était peu probable qu'il revienne avant le lendemain et au vu du regard que je lui ai lancé - et le couteau qui s'est fiché dans l'embrasure de la porte, il est peu probable que quiconque revienne me déranger d'ici son retour.

Alors je regarde les cartes, la mine déconfite, sans bien savoir quoi faire d'autre. Je n'ai pas envie d'aller boire avec les hommes ou de passer ma mauvaise humeur sur l'un d'entre eux alors que la tension commence à se faire plus que palpable. Nous allons prendre la route dans un jour ou deux, dès que cette foutue pluie aura cessé et que, surtout, le vent nous sera enfin plus favorable. Et là, nous verrons bien ce qui va se passer. Partagée entre l'impatience et une appréhension que je refuse de montrer à qui que ce soit, je me relève, grimaçant devant le pichet de vin au trois quart vide. Bien évidemment, aucun d'eux ne va revenir pour me proposer de quoi boire ou de quoi manger et je vais encore devoir tempêter pour obtenir quelque chose. Parfait.

Je suis sur le point d'invectiver le premier qui passe la porte et j'arque un sourcil, les poings sur les hanches, bien campée et prête à passer mes nerfs sur l'impudent qui a cru pouvoir survivre en venant ici, quand je reconnais la grande silhouette du second du navire.

"Oh, c'est toi."

je croise les bras, toisant le marin que je n'ai pas vu depuis quelques jours mais avec qui j'ai partagé bien plus souvent ma couche que nous avons plus le faire jusque là. Et je ne suis pas sure que ce soit une bonne chose. Je lui ai dit que j'allais épouser Manfred mais il n'a pas fait plus de commentaire que cela. Il faut dire que nous étions avec Yoren et qu'après, je n'ai pas vraiment eu envie de parler lorsque nous nous sommes retrouvés tous les deux. Mais dans le fond, cela n'importe pas vraiment. Pour ne pas dire que cette union m'indiffère totalement.

"Il semblerait que ton capitaine ait pris goût à la compagnie d'une des donzelles qui tournent autour du navire. Et qu'il a probablement décidé de semer autant de Pyke que possible avant que nous levions l'ancre. Au point d'oublier que nous devions nous voir ce soir. A moins que tu ne sois au courant de quelque chose ?"

Et je lève les yeux au ciel. Au moins, quelqu'un sera au courant des plans avant que nous ne prenions la route. C'est toujours ça de pris.


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 1594
Membre du mois : 29
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And what about tomorrow ? | Kyeran    Sam 18 Mar - 11:56

Eren était à bord. Et de mauvaise humeur. Le Second du Requin Noir était allé en ville, accompagnant son Capitaine à la taverne pour se détendre, mais quand Yoren avait cessé de boire pour aller s'encanailler, Kyeran avait décidé de le laisser à sa nuit de débauche avec quelques ribaudes pour rentrer sur le navire. Cette pluie était désagréable et surtout handicapante. Ils attendaient avec impatience qu'elle cesse afin de lever les voiles et de se mettre en route. Il n'allait pas pleuvoir jusqu'à la fin des temps n'est-ce pas ? Trempé, il monta sur le bateau et un des matelots l'informa que la commandante de la flotte était à bord et... peu commode. Oui, bon, en même temps, quand était-elle accorte, sérieusement ? Il sourit, amusé par la terreur qu'elle pouvait inspirer aux marins, avant d'aller récupérer une bonne bouteille de rhum et de se diriger vers les appartements de son capitaine où attendait Eren.

Prévoyant, il s'attendit au pire en franchissant le seuil. Eren pouvait faire voler quelques objets, contondants ou tranchants, c'était selon ce qu'elle pouvait avoir sous la main. Déjà prête à le houspiller, elle se radoucit en voyant qui était le matelot qui osait la déranger. Il remarqua le couteau fiché dans le bois et le récupéra, refermant la porte derrière lui.

« Tu as décidé de refaire la déco ? »

Il ne s'est jamais démonté face à elle. Dés leur première rencontre, il a su s'imposer et ne pas se laisser marcher sur les pieds par cette petite teigne. Une vraie terreur. Et cela a plu à Eren. Leur relation était un rapport de force constant, même si au fil des années, cela tenait davantage de la comédie que de la réelle nécessité. Il a pu profiter d'elle tout à loisir durant les dernières semaines et cela avait considérablement alléger son humeur. Le Second a toujours été homme d'humeur égale, à tout prendre avec un sourire désinvolte, pour mieux déstabiliser les rustres qui l'entouraient. Mais intérieurement, il en allait parfois totalement autrement. Pouvoir se gorger du corps d'Eren était un réel avantage qui lui faisait du bien et dont il profitait tant qu'il le pouvait encore.

Elle y alla de son petit commentaire sur son frère, alors qu'il déposait la bouteille sur la table, avant de lui jeter un regard malicieux à sa question :

« La guerre nous attend Eren. Il faut profiter un peu des plaisirs que la vie peut nous apporter. Demain, si tout va bien, nous levons l'ancre sans savoir si nous reviendrons. Nous avons davantage été pirates que guerriers ces dernières années. La conjoncture n'est pas la même... J'ai juste la chance que ma donzelle se trouve dans cette cabine. »

Il alla chercher deux verres, sachant parfaitement où Yoren rangeait tout, servant une généreuse rasade à la princesse, puis se servant.

« Je peux aller le rechercher si tu le désires. Ou nous pouvons parler et je l'informerai de tes plans. »

Il préférait la seconde option, évidemment. Pas pressé de ressortir. De quitter Eren. Il aimait ces moments en tête à tête. Parce que cela finissait dans un lit (ou contre un mur), mais aussi parce qu'il aimait échanger avec la princesse à l'esprit aiguisé.



   
I follow my own path
Le monde est à ceux qui ne se retournent pas. + ms.palmer
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Second sur le Requin Noir
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 214
Membre du mois : 4
Célébrité : Alexander Dreymon
Maison : Harloi
Caractère : Egoiste, indiscipliné, rusé, patient, consciencieux, cynique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And what about tomorrow ? | Kyeran    Jeu 30 Mar - 22:03

Parfois, je me demande ce qui se passerait si je me montrais plus avenante. Il est probable que les hommes ne me respecteraient probablement pas autant. Après tout, il m'a fallu bien des années pour en arriver là, pour voir cette crainte illuminer leur regard au moindre de mes mouvements d'humeur, il serait dommage, surtout à la veille d'une nouvelle bataille, que mon autorité vacille. Et forcément, ce genre de pensée, cumulée aux autres, n'est pas pour me mettre particulièrement de bonne humeur, cela va sans dire. Tout comme l'absence de Yoren, qui doit être en train de s'encanailler je ne sais où. Il a raison dans le fond, nous ne savons pas où nous serons demain, mais il aurait au moins pu faire semblant de se rappeler de moi.

J'arque un sourcil face au calme de Kyeran qui, comme à son habitude, ne se démonte pas face à moi. Il est l'un des rares d'ailleurs, mais il faut dire qu'il a toujours trouvé comment m'amadouer, si l'on peut dire ça comme ça. Et je hausse les épaules à sa répartie, lui jetant tout de même un regard mauvais, par principe.

"Je me disais que ça manquait de têtes sanguinolentes qui pendent du plafond. Mais je suis sûre que ton capitaine trouverait à se plaindre si je décidais de décorer de la sorte."

Surtout qu'il semblerait que ce soit mal vu, même parmi les fer-nés, qui n'ont toujours pas oublié, des années plus tard, lorsque j'ai décoré le mât avec les entrailles de l'ancien capitaine du navire qui est devenu le mien par la suite. Je plisse des yeux au reste de ses propos, laissant filer un silence avant de secouer la tête.

"Ta donzelle… vraiment ? Tu ne pourrais vraiment pas trouver un autre terme pour ce qui nous… définit ou tu veux vraiment que j'utilise ta tête pour la décoration ?"

A dire vrai, une part de moi est flattée qu'il n'ait pas eu envie d'aller se perdre dans l'un des nombreux bordels qui peuplent la ville. Quand bien même j'essaie de minimiser l'importance qu'il a pu finir par avoir pour moi au fil des années et j'essaie de chasser cette pensée avant de souffler, la mine pensive.

"Tu penses qu'ils ne seront pas à la hauteur ? Qu'ils ne sont pas prêts ? Il est vrai que cela fait plusieurs années que nous  n'avons pas eu de vraie bataille de la sorte à mener et que certains d'entre eux n'ont jamais eu à croiser le fer avec de vrais soldats… Tu crois que nous allons droit au carnage ?"

Je le suis des yeux alors qu'il connait les lieux bien mieux que moi et qu'il nous sert, fronçant les sourcils quand il reprend. Il serait plus simple de lui demander d'aller chercher Yoren mais j'avoue que ses paroles ne m'ont pas laissée de marbre. Alors, je souffle, m'installant contre le bureau du capitaine du navire.

"… reste. Il saura tout cela bien assez tôt. Et je ne suis pas sûre qu'il apprécie que tu l'interrompes dans ses… occupations. D'autant que tu nous as déjà servi à boire alors installe-toi."

J'avoue, je n'ai pas la moindre envie qu'il parte. Je ne sais même pas quand je le reverrais alors, tout le reste peut bien attendre quelques instants de plus. Cela ne changera pas grand-chose. Pour lui comme pour moi.


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 1594
Membre du mois : 29
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And what about tomorrow ? | Kyeran    Dim 23 Avr - 16:57

Le marin fit mine de regarder le plafond de la pièce, comme s'il imaginait une telle décoration et y réfléchissait sérieusement, avant de faire la moue et de secouer négativement la tête, l'air désolé.

« Ah je crains que les odeurs et la faune qui accompagneraient de tels ornements ne soient effectivement pas au goût de Yoren. »

Mieux valait éviter la viande putride sur un navire. Les insectes et maladies nées de cette décomposition pouvaient faire des ravages. Et si Kyeran n'était pas le moins dérangé par quelques décapitations et démonstrations de force, il ne prisait pas forcément d'y être confronté tous les jours. Quand ils faisaient leurs raids en mer, ils tuaient vite et bien et n'avaient pas besoin de faire d'exemple. Du moins, ils n'en avaient plus besoin alors que la réputation du Requin Noir était faite, ainsi que celle de son équipage. Eren devait davantage user de force alors qu'elle était une femme et la fille de Harren. C'était injuste mais c'était ainsi.

« Tout le monde ne comprend pas ton sens de la décoration, hélas. »

Et il se permit une petite provocation à l'égard d'Eren... Qui ne passa pas inaperçue alors qu'elle relevait le terme peu flatteur avec lequel il la qualifiait. Ah si il avait été suicidaire, il se serait amusé à lui claquer la croupe en même temps, mais Eren avait ses limites et lui savait quand il ne fallait pas les dépasser. Elle était bien plus tolérante avec lui qu'avec n'importe qui d'autre... mais tout de même. Elle pouvait se montrer un peu vive et emportée.

« Je suis certain que ma tête jurerait avec le reste de la pièce. »

Évidemment, elle ne releva que ça. Pas le fait qu'il n'ai pas envie d'étreindre une autre femme. L'avait-elle seulement noté ? Probablement. Ils ne se jetaient pas souvent des petits mots d'amour, c'était un fait. Leur relation n'était pas faite de romantisme et de grandes déclarations. Ils n'en avaient pas besoin. Et pourtant, depuis qu'il savait qu'elle devait épouser Manfred Hightower pour lier le Bief aux Îles de Fer, Kyeran ressentait le besoin de s'affirmer auprès d'elle. Il ne tolérerait probablement pas de se laisser évincer par ce bieffois. Mais là n'était pas le sujet de la discussion. Il aborda les combats imminents et le besoin des hommes de se rappeler qu'ils étaient en vie. Le besoin de profiter de cette vie qui risquait de leur être arraché.

« Je n'en sais rien. Honnêtement. Ils feront de leur mieux, avec les cartes qu'ils ont en main. Ce sont des guerriers, mais il risque d'y avoir un temps d'adaptation qui pourrait bien nous handicaper. »

Kyeran avait eu une éducation guerrière de par sa noble naissance. Il ne faisait pas partie de la lie des Îles de fer, quand beaucoup de marins étaient des brutes épaisses ou sanguinaires. Beaucoup des soldats avaient des rudiments grossiers. Beaucoup mourraient sous le fer de troupes plus entraînées. Mais ils étaient vaillants et déterminés. Nombreux. Il décida de leur servir à boire et sourit quand Eren lui demanda de rester plutôt que d'aller chercher Yoren.

« Très bien. Je n'avais pas envie de sortir de toutes façons. »

Il s'assit donc après les avoir servi, observant la femme en face de lui.

« Bien, je t'écoute. Et je transmettrai fidèlement cette conversation à Yoren. »

Elle ne pouvait douter de Kyeran à ce sujet. Il était souvent d'humeur légère et amusée, prenant tout par dessus la jambe ou en donnant l'impression, mais en réalité, il savait être sérieux et grave et était quelqu'un de fiable.



   
I follow my own path
Le monde est à ceux qui ne se retournent pas. + ms.palmer
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Second sur le Requin Noir
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 214
Membre du mois : 4
Célébrité : Alexander Dreymon
Maison : Harloi
Caractère : Egoiste, indiscipliné, rusé, patient, consciencieux, cynique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And what about tomorrow ? | Kyeran    Sam 6 Mai - 23:04

Je me retiens de lever les yeux au ciel à sa répartie et je hausse les épaules, non sans me départir de mon humeur exécrable.

"Yoren a toujours fait preuve d'une absence de goût prononcée. Je ne suis pas sure que tu tiennes là un réel argument, surtout quand on sait ce qu'il a déjà pu ramener dans cette cabine."

Et puis, ce n'est pas comme si j'avais déjà décoré un navire avec les tripes de son capitaine. Mais il est vrai que je n'ai pas reproduit l'exercice. Je n'en ai pas eu la nécessité, la rumeur sur ce que j'avais pu faire continuant de me suivre encore aujourd'hui. Voilà qui est tout de même amusant quand j'y pense. Cette capacité qu'ont les hommes à baser toute une réputation sur quelques événements ponctuels qui, somme toute, ne sont pas forcément pires que ce qui m'est déjà arrivé de faire lors des raids qui ont pu suivre.

"Ne va pas me faire croire que toi aussi tu souffres de la même absence de goût. Je pourrais prendre ça pour une insulte, tu en as conscience ?"

Je ne sais pas comment il fait pour arriver à manquer de me faire sourire alors que, quelques instants plus tôt, j'aurais probablement vraiment fini par embrocher l'impudent qui m'aurait dit que mon capitaine de frère était trop occupé pour me faire l'honneur de sa présence.

"Je suis surtout persuadée que tu perdrais tout ton intérêt sans ta tête. Et que je ne serais plus ta donzelle ou je ne sais quel terme totalement absurde tu souhaites employer pour … ça."

Oui, mettre des mots sur certaines choses n'est pas une bonne idée. Encore moins la relation que j'ai avec le Harloi. Parce que, sans les ambitions paternelles, peut-être les choses auraient pu être différentes, peut-être aurais-je pu me permettre d'assouvir certaines envies que j'ai vite étouffées dans l'œuf et que la présence de Kyeran réveille parfois, sans même que j'en ai vraiment conscience. Je ne sais s'il se rend vraiment compte que personne ne serait en mesure de prendre la place qu'il a su gagner avec les années et que, surtout, je n'en ai pas la moindre envie. Mais si déjà en temps normal, je me refuse à avoir ce genre de discours, c'est encore moins le moment aujourd'hui je me contente de grimacer à ses propos avant de laisser filer un silence pensif et de souffler, décroisant enfin les bras.

"Le temps est un luxe que nous ne pouvons guère nous permettre. Dans un premier temps, il n'y aura pas vraiment de combats à proprement parler. Un blocus, quelques petites escarmouches. Mais le gros des flottes ennemies n'est pas encore là. Je ne sais pas où ils se trouvent et ce sera en partie notre rôle de les repérer avant qu'ils ne foncent sur nous. Sinon la rencontre risque d'être un peu rude. Ce qui m'inquiète surtout c'est notre capacité à œuvrer de concert avec les bieffois. A nous battre à leurs côtés et non pas à essayer de les égorger au coin de la rue. Quand bien même ce serait particulièrement tentant."

Je n'ai pas la moindre idée ce qui nous attend vraiment et de la façon dont nous pourrons ressortir de toute cette histoire. Il n'est pas improbable que nous n'en ressortions pas et pourtant, cette pensée ne m'inquiète pas particulièrement. Le Dieu Noyé saura bien quoi faire de nous le moment venu et nous n'aurons de toute façon plus à nous soucier du conflit à ce moment-là. Et je lâche, reprenant le même ton que lui les mêmes intonations de voix.

"Très bien. Je n'avais pas envie que tu sorte de toutes façons."

Je porte une coupe à mes lèvres, cherchant mes mots après avoir hoché la tête. Je n'ai aucun doute quant à ses capacités à faire passer les informations essentielles à Yoren mais ce n'est pas ce qui m'inquiète.

"Kyeran… que penses-tu de cette alliance ?"

Outre mon mariage avec un bieffois qui ne l'enchante pas plus que moi. C'est un aspect personnel que nous n'avons pas le droit de prendre en compte, malheureusement.


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 1594
Membre du mois : 29
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And what about tomorrow ? | Kyeran    Jeu 25 Mai - 15:29

« Justement, tu ne sais pas tout à ce sujet. »

Le regard clair de Kyeran était toujours pétillant d'amusement. Il ne se laissait impressionner par rien ni personne. Pas même la princesse à la réputation si terrible. C'était peut-être un tort et de l'inconscience. S'il n'avait été lui, elle l'aurait déjà tué pour son impudence. Sauf qu'il y avait quelque chose chez lui qui plaisait à Eren et la retenait de lui arracher la tête ou la langue. Il pouvait se permettre bien des choses envers la Commandante de la Flotte. Pourquoi ? Mstère. Il aurait fallu demander à Eren et même elle ne devait pas avoir la réponse. Ou ne pas se poser la question, tout simplement.

« Non, je crois être le plus raffiné de tous les hommes que tu côtoies Eren. »

Même si les autres pouvaient sincèrement douter de sa santé mentale et de ses goûts en matière de femme, justement. Pourtant... très objectivement, Eren était une beauté. Elle avait des traits fins et volontaires, de sublimes yeux noirs, un corps fin et menu. Peut-être un peu trop pour qui recherchait vraiment la féminité. Elle n'était pas en rondeurs et en courbes, mais en muscles et en angles. Même si sa poitrine prouvait qu'elle était bien une femme, quand elle était dénuée d'armure ou de plastron. Davanage quand elle pigeonnait dans un corset, une vision agréable que le Harloi n'était pas prêt de revoir.

« Oh tu veux dire que tu ne t'intéresses à moi que pour mon charmant minois ? Mince, j'étais persuadé que c'était pour mon corps d'athlète... »

Il prit un air contrit, avant d'ajouter, malicieux :

« A moins que ce ne soit mon intellect hors du commun ? »

Il était certain qu'Eren ne devait pas pouvoir discuter de beaucoup de sujets avec la plupart des hommes qu'elle commandait. Certains étaient très frustres et brutaux, primaires et basiques. Eren n'était pas forcément d'une intelligence hors du commun, mais elle était rusée et stratège. Et quelque peu cultivée. Et à chaque fois qu'ils se voyaient, ils ne faisaient pas que baiser. Ils discutaient. De tout. Et même de politique. Ou de guerre ne l'occurrence. Parce que le conflit s'étendait. Qu'ils partiraient le lendemain. Qu'ils mourraient peut-être. Et Eren avait envie et sans doute besoin, de discuter de tout cela. Et l'avis de Kyeran avait toujours été important pour elle, ce qui n'était pas rien et le flattait bien naturellement, bien qu'il ne s'en soit jamais vanté. Il ne se vantait de rien. Il ne cherchait aucune gloire, ni aucun compliment. Il se moquait des jugements des autres à son égard. Tout lui passait bien au dessus de la tête, ce qui le rendait glissant comme une anguille alors que rien ne semblait vraiment le toucher. Le provoquer en l'insultant ? Il n'en avait cure.

« Il serait en effet dommageable que nous perdions parce que nous ne sommes pas fichus de réprimer nos instincts sanguinaires... Nous ne sommes pas des animaux Eren. Nous renvoyons une bien piètre image à nos ennemis et il serait de bon ton de les surprendre à ce niveau. Mais discipliner nos hommes... Nous n'en aurons pas le temps. »

Il sourit de nouveau quand elle l'invita à rester et à prendre la place de Yoren pour discuter. Satisfait, ils les servit et ils purent commencer à discuter sérieusement.

« Nous ne pouvons gagner seuls, c'est une évidence. Pas quand tous se liguent contre nous. Pas quand nous étirons les lignes de front jusqu'à nous mettre en danger. Et quand ton frère prend des décisions qui nous handicapent. Ils ont une armée immense, des navires... Ils sont un allié de choix. Maintenant est-ce que j'ai confiance en eux ? Absolument pas. Est-ce que cette alliance peut tenir durablement ? J'en doute. Nous sommes trop différents... Ils sont bien proprets, pétris d'honneurs et d'idéaux... Même si leur prince les a joliment bafoué. Est-ce que ton mariage avec Hightower va consolider l'alliance ? Difficile à dire... Il t'a donné de solides garanties, une sacrée liberté, que tu n'aurais pas trouvé dans un autre mariage... »

Ou si, elle l'aurait trouvé avec lui, mais c'était une autre histoire. Il préférait ne pas y songer.

« Tu te moques de la couronne de Westeros. Ce sont les Îles de Fer qui t'intéressent et t'ont toujours intéressé. Si tu te débrouilles bien avec Hightower, tu auras ce que tu souhaites et le contrôle de la Flotte. Mais lui, que désire-t-il ? Le trône de son beau-frère ? Que nous le voulions ou non, tant que Peyredragon et le Nord sont unis, ils resteront une menace. Il faut les éliminer. Et ton père et ton frère également. Que chacun rentrer chez soi et règne en ses terres. Ton futur époux est-il d'accord avec cette politique ? N'a-t-il donc pas l'ambition de régner sur les Sept Couronnes ? »

Il marqua une pause, but une nouvelle gorgée.

« Ce que je vois, c'est qu'en vous unissant, Harren et Mern se sont empoisonnés seuls. »



   
I follow my own path
Le monde est à ceux qui ne se retournent pas. + ms.palmer
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Second sur le Requin Noir
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 214
Membre du mois : 4
Célébrité : Alexander Dreymon
Maison : Harloi
Caractère : Egoiste, indiscipliné, rusé, patient, consciencieux, cynique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And what about tomorrow ? | Kyeran    Dim 4 Juin - 17:58

Je lève les yeux au ciel à sa répartie et je laisse filer un soupir avant de rétorquer, sans vraiment réussi à me faire aussi sèche que je le voudrais. "Je ne suis pas sûre de vouloir tout savoir sur les mœurs de mon petit frère." Je retiens le sourire qu'il a presque réussi à m'arracher. Question de principes, je n'ai pas envie que son sourire suffisant ne se fasse plus large qu'il ne l'est déjà. Et j'aime à croire que j'ai encore un peu le contrôle dans cette relation, même si, plus le temps passe, plus j'ai des doutes à ce propos. J'ai pourtant un rire alors que je secoue la tête quand il reprend de plus belle. Décidément. "La plupart des gens que nous côtoyons ne connaissent même pas la définition de ce mot alors tu mets la barre un peu bas cette fois, venant de toi, je suis presque déçue."

Je sens son regard peser pour moi et j'avoue, c'est tout sauf déplaisant. Ils sont rares les hommes à me regarder de la sorte, probablement parce que je ne leur en laisse pas le temps. Mais dans le fond, peu importe, le seul qui a jamais vraiment compté est dans cette cabine en cet instant. Et il le sait le bougre, d'ailleurs, il en rajoute une couche. "Petite précision, j'ai parlé de ta tête, pas de ton minois. Et sans elle, ton corps ne me serait d'aucune utilité. Et tu sais pertinemment que c'est ton intellect si brillant qui t'a permis d'éviter de finir par-dessus bord à plus d'une reprise. N'en abuse pas trop."

Parfois, je me demande pourtant ce que Kyeran pense vraiment. Il a toujours eu un don pour faire croire que rien ne le touche, qu'il prend tout avec un recul que je n'ai pas toujours en ce qui me concerne. Quand j'ai parfois envie de mordre, que je le fais même, lui n'est que sourire, ironie et détachement. Et pourtant, il reste le seul à qui j'ai envie de confier ce qui peut me tracasser, à qui j'ai envie de parler de ce qui  nous attend réellement demain. Certes, je suis d'abord venue voir Yoren mais nous savons tous les deux que j'aurais fini par toquer à sa porte, s'il ne l'avait pas fait avant. J'ai un bref sourire quand il reprend la parole et je laisse filer un silence avant de grimacer, me passant une main dans les cheveux, pensive. "Je sais bien que nous n'aurons pas le temps de les discipliner. Mais déjà que personne ne comprend ce que fait mon fer frère, si en plus, nos propres alliés sont persuadés que nous allons les poignarder dès qu'ils auront le dos tourné, je ne sais même pas où nous allons donner de la tête. Quand je pense que mon rôle dans tout ça et de faire le lien entre le Bief et nos propres navires."

Je prends le verre qu'il m'a servi et je l'écoute avec attention alors qu'il continue. Je hoche la tête, la mine pensive tandis que je grave dans mon esprit chacun de ses mots. Et je bois une longue gorgée avant de toussoter et de souffler, avec un sourire en coin. "Pour quelqu'un qui dit se moquer de tout ce qui se passe, tu as un point de vue et une vision bien plus élaborés que la plupart des politiques qui aiment à se mêler de toutes ces histoires." J'inspire avant de reprendre, la mine plus sérieuse. "Nous sommes d'accord. Nous avons beau leur être supérieur en nombre, à force d'être attaqués de tous les cotés et de voir les gens s'allier contre nous, nous allons être submergés avant d'être capables de faire quoi que ce soit. Le Bief a tout autant d'hommes que  nous, si ce n'est plus aujourd'hui, surtout avec la sécession des Tully. Mais je suis comme toi, je n'ai pas la moindre confiance en eux, il est certain que nous ne formerons jamais un royaume unifié. A dire vrai, cette idée ne m'a même pas effleurée. Enfin si, mais je n'y crois pas une seconde. Quant à ce mariage…" J'ai une grimace, sans bien savoir quoi répondre. "Très franchement, je me demande s'il sera vraiment célébré. Et, s'il ne l'est pas, j'avoue que je ne suis pas sûre d'être vraiment déçue." Je me retiens d'ajouter que je verrais d'un meilleur œil une union au sein même des iles de fer, pour rappeler aux nôtres que je reste leur Commandante. "Mais tu as raison, la liberté que j'aurais si ce mariage se fait est une chance. Enfin, si l'on peut dire ça."

Et je prends une profonde inspiration avant de me mordiller la lèvre. "Nous sommes bien d'accord, la couronne ne m'intéresse pas. C'est une ambition totalement absurde. Je ne vois pas comment ils pourraient unir des peuples si différents sans en éliminer la plupart d'entre eux. Que ce soit le Nord, l'Orage ou que sais-je encore. Et nous savons tous les deux que mon cher fiancé ne se contentera pas d'être sous la coupe d'Harren. Surtout avec la défection du seul héritier de la couronne… et les dernières nouvelles." Je cille avant d'ajouter, guettant sa réaction. "Tu sais que Mern est mort ?"

Et j'attrape la carafe pour remplir nos deux verres de nouveau. "Empoisonnés, c'est le bon terme. Et je sens que certains vont croire ma loyauté à vendre très prochainement."


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 1594
Membre du mois : 29
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And what about tomorrow ? | Kyeran    

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
And what about tomorrow ? | Kyeran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» • I hope that tomorrow will be better
» FREYA&LOGAN → tomorrow belongs to me
» elyas. † tomorrow may not be better. (terminé)
» emmett ♦ if I disappeared tomorrow, the universe wouldn't really notice
» [Saison 1] Episode 1 : 2078, Tomorrow - Back in Time

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Le Bief
-
Sauter vers: