AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
What happens now?
MessageSujet: What happens now?   Mar 7 Fév - 19:09






Herpivoie

An 0 Mois 10.


Je m’étais écartée de la forteresse dès que le soleil était venu me réveiller par ses rayons. Je savais que mon temps était précieux et que je ne pouvais m’éloigner trop longtemps, et encore moins au milieu de la journée. Alors j’avais décidé de m’en aller ce matin dès l’Aurore. Il était temps pour moi de remonter Meraxès. Cela me manquait et je savais que c’était aussi son cas. Elle était désormais apte à pouvoir me porter. Et le dragon bleu nuit devait gouter lui aussi au plaisir des cieux. Il était encore trop petit pour le faire seul, mais accroché autour de mon cou, il le savourerait aussi.

Ayant averti de mes intentions Kora, elle avait dormi dans mes quartiers et apporté un petit déjeuner léger en quantité mais nourrissant au possible. Rapidement elle avait tressé mes cheveux pour ne pas qu’ils s’emmêlent au grès du vent avant de m’habiller de ma tenue de vol, bien plus adapté et confortable que mes robes. Elle l’avait d’ailleurs réparé depuis mon dernier voyage à Dorne et elle paraissait de nouveau neuve. Je l’avais chaleureusement remercié, avant de la laisser à ses tâches et sortir de ma chambre, mes gardes sur les talons. Comme pour ma servante, je les avais avertis de mes intentions et Gawain était venu en personne pour m’escorter. Je l’avais salué d’un geste de la tête, avant d’avancer rapidement à travers les couloirs, puis les chemins me menant en dehors de la forteresse. Ma garde suivait sans aucun problème mon impatience. Dès que nous fûmes éloignés, j’appelais Meraxès dans ma langue natale. J’eus à attendre quelques maigres minutes avant qu’elle ne descende en piquet vers nous. Ebrion s’agita autour de mon tour, heureux de retrouver la dragonne. Dès qu’elle fut à terre, il alla à sa rencontre, frotter son petit museau contre le sien si impressionnant et grand. Ma sœur lâcha un léger ronronnement, avant de le bousculer légèrement pour s’amuser avec lui. Je les laissais à leur retrouvaille et indiquais à ma garde de me retrouver dans une heure au ruisseau non loin. Cela fait, je les laissais, récupérais mon dragonneau pour le placer autour de mon cou, puis je grimpais sur le dos de Meraxès. Dès que je fus en place elle s’envola aussitôt.

J’avais laissé ma Dragonne nous conduire ou elle le désirait, me délectant de ce vol. Cela m’avait manqué. J’étais faite pour sillonner les cieux et non fouler les terres. Malicieuse, Elle nous avait fait passer dans un nuage et nous en étions ressortis mouillés, mais pour ma part hilare. J’avais frotté ses écailles pour la flatter et la remercier avant de me pencher un peu plus sur elle pour lui faire prendre encore plus d’altitude. La forteresse apparaissait comme un point sur les étendus de terres, de même que mon armée. Je fermais les yeux et étendais mes bras pour savourer un peu plus tous les émotions que ce vol provoquait en moi. Meraxès piqua brusquement sur le côté, mais mes réflexes étaient assez bons, et je me rattrapais avant de chuter. Elle ne faisait que s’amuser avec moi, et je le savais fort bien. Elle ne me mettrait jamais en danger. Nous étions sa famille et elle était la nôtre.

Mes jambes étaient endolories, mais la douleur ne me dérangeait pas. J’aimais cette sensation. Nous avions atterris comme convenu au niveau du ruisseau… Enfin à l’intérieur plus précisément. Meraxès s’était amusée comme une folle et n’avait pas manqué une occasion. J’étais trempée, et barbotée dans l’eau, Ebrion accroché à moi, dragonneau qui n’aimait vraisemblablement pas l’eau… Au début en tout cas. Il faisait tout pour éviter d’être un peu plus mouillé et il avait quitté pour moi pour s’installer sur ma tête, soit l’endroit le plus loin de l’eau. Je m’en étais follement amusée et en avait bien rie. Surtout que cela n’avait pas empêcher Meraxès de venir le mouiller en prenant de l’eau dans sa gueule en la lâchant au-dessus sur moi en une pluie. Il avait fini par tomber à l’eau et il y nageait désormais, entre les pates de Meraxès qui le protégeait du courant et l’empêchait d’être emporté. Je lui faisais confiance pour prendre garde à ce qu’il ne se noie pas. Elle était attentive à ses moindres mouvements, ne le quittant pas un seul instant du regard. Ses oreilles bougèrent légèrement et elle se mit à grogner doucement. Non pas contre nous, mais en avertissement aux hommes qui approchaient. Je les entendais désormais également. Ma garde hala les arrivants. A peine une minute après Gawain s’approcha de nous et me fit signe de venir. Je fronçais des sourcils, demandais à Meraxès de rester ici avec Ebrion, puis le rejoignait. Elle releva la tête un instant vers moi signe qu’elle m’avait entendu avant de suivre de nouveau du regard le petit dragon bleu qui continuait à nager et plonger sa tête sous l’eau pour regarder ce qui s’y trouvait.

Je tendais ma main au capitaine de ma garde et il m’aida à sortir du ruisseau. Je mouillais légèrement ses chaussures, mais cela l’indifféra. Son contact ne s’attarda pas un seul instant. Il ne laissait rien voir, se montrant digne de sa nouvelle position. Personne en dehors de nous deux ne pouvaient deviner ce qui avait pu nous lier jadis. Je le remerciais avant de marcher légèrement en retrait de lui et le suivre. Je m’arrêtais dès que j’estimais que la distance serait trop grande entre le ruisseau et mes dragons, et l’endroit où je me trouvais lui indiquant que le fils de mon futur époux devait venir jusqu’à moi s’il tenait réellement à s’entretenir avec moi en cet instant. Je n’étais pas en tenue décante royalement parlant, et j’étais nue pied mais peu importait. Si cela ne lui convenait pas, ce serait son soucis et non le mien. Il ne m’avait pas demandé audience et m’avait trouvé à l’improviste. Il devra faire avec la manière dont je me trouvais.




Shall we begin?


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Messages : 1971
Membre du mois : 42
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impératrice Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: What happens now?   Mer 8 Mar - 9:53

Le vent était léger, mais l'air semblait fouetter le jeune cavalier qui s'était élancé au galop dès qu'il avait quitté la protection des hautes tours de la forteresse. Il était difficile à présent de pouvoir avoir quelques instants de liberté, même s'il n'était jamais véritablement seul avec les quelques hommes de sa garde qui l'accompagnaient toujours. Les terres de Winterfell étaient bien lointaines, et cela lui manquait terriblement de ne pas pouvoir profiter à n'importe quelle heure du jour et de la nuit d'une longue ballade à cheval où il pouvait se retrouver seul, où il lui était possible de penser, de méditer, et aussi souvent que possible de s'entraîner. Certes les arbres ne valaient en aucun cas un entraînement direct avec les fiers guerriers du Nord, mais souvent il adaptait ses coups ou tout simplement, il s'acharnait sur l’écorce. Chaque copeau de bois étant un peu plus de sa frustration qui ne demandait qu'à s'échapper de lui. Jon était un solitaire et le Nord comblait parfaitement ses attentes pour cela. Certes, on lui demandait certaines choses qu'on était en droit d'attendre d'un prince héritier, mais jusqu'il y a peu de temps il n'avait pas eu de grandes responsabilités à gérer, il n'avait pas eu d'hommes sous son commandement. Aujourd'hui, on en attendait naturellement bien plus de lui qu'avant et c'était tout autant un poids qu'un honneur à porter. Il se revoyait encore, il y a quelques mois, juste quelques jours avant le mariage de Jeyne, après la terrible bataille de la Mort-aux-Loups. Il était venu dire à sa sœur les craintes qui l'habitaient. Cette peur intense qui ne le quittait jamais vraiment d'être à la hauteur, pour ses hommes mais avant tout et toujours pour son père. Il était mauvais de dépendre à ce point du regard de l'autre, et surtout de la figure paternelle qui avait su si bien s'imposer dans le Nord.

Jon allait atteindre à présent une place que sa venue comme premier héritier lui accordait de plein droit. Il allait devenir roi. Il n'en était pas peu fier, même s'il n'avait jamais été un de ses fils complotant pour la disparition du père et ainsi prendre la place qu'il laissait derrière lui. Même si l'avancé du projet de son père avait sans aucun doute précipité son accession au trône du Nord, il se persuadait sans trop de difficulté à croire que son père lui faisait assez confiance pour pouvoir prendre dès maintenant sa succession. De plus, Jon se sentait assez à l'aise avec l'idée de faire parti d'une coalition de royaumes fédérés, où la place de chacun ne venait pas à disparaître totalement au profit d'une maison impériale se croyant au-dessus de chacun et pouvant faire à sa guise ce qu'il voulait au moment où il le voulait sans à avoir à se concerter avec celui qui était le dirigeant du royaume. Jon avait toujours été clair sur ce point, avec son père, comme avec ses plus proches conseillers et également sa future belle-mère, l'intégrité du Nord ne devait pas être bafoué aux noms des idéaux qui n'étaient pas les siens. Le Nord avait toujours été seul, et il avait défendu ardemment ses convictions, souvent par le fer et le sang. Jon avait été bercé par l'histoire de ses ancêtres et s'il accordait beaucoup de crédit au fait que les nordiens ne pouvaient plus se permettre de combattre, les ennemis de Westeros et ceux qui venaient de l'autre côté du Mur, seuls. Il refusait de lécher les pieds de qui que ce soit pour pouvoir obtenir une faible considération comme cela avait si souvent été le cas quand il s'agissait du Nord.

Les choses se passaient heureusement différement, et après deux mois de solitude dans le nord du Conflans à imaginer diverses situations qui pouvaient être leur avenir, alors il était rassuré parce qu'il venait d'apprendre. Le besoin de réfléchir avait semblé être un merveilleux prétexte pour pouvoir s'éloigner de la forteresse. Et en effet, c'était une des raisons qui l'avait poussé à s'éloigner des troupes, mais il avait autre chose à faire. Cette fois encore, c'était lui qui partait à la recherche de cette femme. Il n'avait pas réussi à la trouver au sein du campement et personne ne savait véritablement où elle pouvait avoir disparu. Il lui était clairement difficile de pouvoir examiner la voie des airs, si elle possédait un dragon, loin était son cas.
Leur dernière rencontre ne s'était pas passé comme Jon l'avait souhaité, il avait été clairement maladroit et cela en était finalement ressorti comme de l'impolitesse alors que ce n'était réellement pas ce qu'il désirait. Rhaenys allait devenir sa belle-mère, et encore plus que cela, elle serait bientôt son Impératrice. Il avait de l'estime pour elle et du respect, à n'en pas douter. Le problème avait été que le silence perpétuel de son père sur l'avenir politique du Nord avait plongé le jeune prince dans un profond doute sur les prétentions possibles qu'auraient pu avoir la jeune femme sur le royaume de son père. Il était impératif qu'il répare cette erreur, et c'est pourquoi il était en train de la chercher de si bon heure ce matin-là.

Jon ne savait jusqu'où il s'était réellement aventuré, mais il finit par avoir devant lui, un proche de la reine Rhaenys. Jon descendit de son cheval et après s'être présenté à l'homme, il lui demanda si une entrevue était possible avec la mère des dragons. Des minutes passèrent avant qu'on ne revienne à sa rencontre. La reine acceptait, à lui maintenant de faire les derniers pas qu'il lui restait pour la rejoindre. Jon fit signe à ses hommes de rester-là et il suivit le capitaine de la garde sans un mot jusqu'à arriver face à elle. Il ne détailla que d'un bref regard la tenue de Rhaenys, avant de s'incliner devant elle. Il n'était pas si à cheval que ça sur le protocole, de plus, il venait la quérir dans un moment d'intimité et il se trouvait déjà fort heureux qu'elle ait pu accepter de le rencontrer. « Votre Altesse, permettez-moi de vous rendre mes hommages. Nous n'avons pas eu l'occasion de nous voir depuis Blancport et je n'ai donc pu vous félicitez pour votre récente victoire sur le champ de bataille. J'aurais aimé être à vos côtés, et à ceux de mon père pour pouvoir combattre avec vous. Malheureusement, je n'ai pu arriver à temps. » Il se redressa lentement. « Je vous remercie également d'avoir accepté de me recevoir. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 18 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ Prince Loup ∇
Messages : 1001
Membre du mois : 33
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ Prince Loup ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: What happens now?   Dim 19 Mar - 11:42

[quote="Rhaenys Targaryen"]




Herpivoie

An 0 Mois 10.


Des goutes tombaient sur le sol de mes cheveux et de ma tenue. Elles glissaient sur les pans de cuir pour atterrir par terre. Bien que tressée ma chevelure était imbibée et laisser s’échapper le liquide le long de mon dos, de mes jambes, de mes pieds. Si elle était sèche lorsque j’y étais arrivée, la terre commençait doucement à s’imbiber et bientôt mes pieds seraient recouverts de boue. J’avais ôté mes chaussures pour aller me baigner et je ne les avais pas remis pour ne pas les mouiller et les salir. En cet instant, je n’étais nullement habillée comme une Reine se devait de l’être. Mon allure était celle d’une Souveraine, mais ma toilette pas le moins du monde. D’un autre côté, je ne m’étais pas attendue à ce que l’on vienne à ma rencontre. Il n’avait été que question de passer du temps avec mes deux dragons, rien de plus. Le Prince du Nord était venu me trouver de manière on ne peut plus impromptue. Je l’avoue, j’avais hésité à répondre favorablement à sa requête, acceptant par respect pour celui que j’allais prendre pour époux. Lors de notre dernière rencontre, Jon avait heurté ma personne alors même que je m’étais positionnée en alliée, en amie. Et je ne l’avais pas oublié. Je ne pouvais pas me permettre de l’oublier.

Le prince s’inclina devant moi, en guise de salut. Ma méfiance ne me rendrait pas impolie. Pour autant, je n’ouvrais pas la bouche, ne dit point mot, le laissant parler en premier. Je lui laissais le bénéfice du doute, pour l’instant. Cependant s’il empruntait de nouveau le même chemin que lors de notre précédent entrevu, je sortirais les crocs et il fera face à la fureur du Dragon. Je l’avoue, je restais sur mes gardes à son sujet. Il prit la parole se montrant poli et courtois. Puis il me félicita pour la victoire commune des troupes du Nord et de Peyredragon, indiquant qu’il regrettait de n’avoir pu être des nôtre. Je lui fis un léger signe de tête, sans encore prendre la parole à mon tour. Il se redressa ensuite, puis me remercia de lui accorder cette audience. Mon regard se posa sur ses yeux, se voulant neutre, à l’image du timbre de ma voix. Que puis-je pour vous Prince ? J’imagine sans mal que si vous êtes venus à ma rencontre de manière aussi… informelle, cela est pour une raison précise. Je vous écoute avec attention soyez en certain.





Shall we begin?


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Messages : 1971
Membre du mois : 42
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impératrice Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: What happens now?   Lun 10 Avr - 18:53

Le prince ne s'était pas posé véritablement la question de savoir ce qu'il faisait là, jusqu'au moment où il s'était retrouvé face à la Mère des Dragons. Il ne faisait aucun cas de sa tenue légère, certes cela n'était pas très convenant, même s'il devait avouer que cela m'était la jeune femme en valeur, même si elle n'avait pas besoin de cela ayant un charme naturellement fort. Il était parti à sa recherche, sans chercher vraiment à savoir si elle serait en habit de cérémonie, en tenue de guerre ou tout autrement. Il ne venait pas là, dans l'idée de lui demander audience avec tout le cérémonieux protocolaire normalement affecté à ce genre de rencontre. Quoique, en y repensant bien, leur dernière entrevue aussi n'avait pas été très protocolaire et on en voyait aujourd'hui le résultat. Il avait commis une lourde erreur la dernière fois, il le savait parfaitement, et il n'avait pas besoin d'observer longuement Rhaenys pour savoir que le temps ne serait pas forcément le garant de l'apaisement de cette position qu'il avait eu envers elle. Faire de son mieux pour rattraper la situation, il n'y avait rien d'autre à faire, espérant que cela serait payant et qu'une entente cordiale puisse au moins s'instaurer entre eux. Elle allait devenir son Impératrice, et même si son père lui avait assuré que toutes les prérogatives royales ne seraient pas au bon vouloir de la maison impériale, ils allaient devoir travailler ensemble pour faire de cette idéologie de Royaumes Fédérées à une réalité fonctionnant aussi bien que possible.

Jon l'avait trouvé, ses hommes étaient restés à l'écart, ainsi pourrait-il être seul à seul. Il s'était présenté, il s'était incliné devant elle, avant de la féliciter pour la victoire qui avait été celle de Peyredragon et du Nord. Rhaenys était restée silencieuse pendant tout ce temps là, ce qui ne manquait pas de mettre le prince quelque peu mal à l'aise. Il avait fini par se redresser, croisant ainsi son regard et c'était maintenant à lui de garder le silence, le temps qu'elle fasse un signe dans sa direction ou qu'elle vienne à dire quelque chose. Elle ne fit pas un seul commentaire sur ce qu'il venait de lui dire, allant directement au but de la conversation, savoir ce qu'il faisait ici. Il croisa les bras dans son dos, prit une bonne inspiration avant de commencer à parler. « Je ne pense pas avoir à revenir sur les détails de notre dernière entrevue. Je ne manque pas de vous présenter une nouvelle fois mes excuses pour le comportement qui a été le mien avec vous ce jour-là. Il était parfaitement inacceptable de ma part que je vous accuse ainsi. Je ne veux qu'en aucun cas cela se reproduise. » Il inclina la tête devant elle avant de se redresser. « Le manque de connaissances à l'égard de bien des éléments, et également le manque de communication de la part de mon père sur les projets qui étaient les siens, les vôtres m'ont poussé à me mettre dans une position défensive qui n'avait pas lieu d'être. Les choses changent plus vite que je n'arrive à m'y habituer et je sais à présent que les actes vont se préciser autant pour Westeros, que pour moi. Nous avons pu parler lui et moi … Et cela n'a fait que renforcer le sentiment d'erreur que j'avais commis à votre égard. Je ne sais si cela pourra arranger les choses, mais tout comme je l'ai dis à mon père, je voulais vous assurer de mon soutien pour le projet qui est le vôtre pour l'avenir de Westeros. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 18 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ Prince Loup ∇
Messages : 1001
Membre du mois : 33
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ Prince Loup ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: What happens now?   Lun 15 Mai - 21:57






Herpivoie

An 0 Mois 10.


(désole pour ce big retard :O)

Jon stark m’étonnait par sa présence en ces lieux. Il était venu me trouver et j’ignorais pourquoi. Notre dernière entrevue ne s’était pas bien finie. Je n’avais pas aimé ses sous-entendus et ses dires et j’avais coupé court à notre conversation. Je pouvais me montrer patiente et tolérante mais je restais une femme digne possédant un certain honneur. Je ne pouvais pas tout accepter, tout laisse passer non plus. Car alors je ne serais plus digne de porter une couronne et de diriger mes hommes. Je suis une femme de pouvoir, une meneuse d’hommes, indomptable, et insoumise comme le dragon que j’étais.

Je ne sais pas si sa venue présage quelque chose de bon ou de mauvais. Je ne peux m’empêcher de rester sur mes gardes, et l’affut du moindre écart de conduite ou de mot de sa part. Je ne suis pas méfiance, mais simplement prudente. Je ne voulais pas pécher par excès de confiance, par envers un homme qui je l’avais clairement pas. Cependant, je lui accorder le bénéfice du doute. Il est le fils de mon futur époux et nous ferons bientôt partie d’une même famille. Je désirais réellement entretenir de bonnes relations avec les enfants issus de la première couche de Torrhen. Pour autant, je n’accepterais pas tout. Je ne laisserais pas tout passé par égard, respect et amitié pour leur père. Je prônais une justice égale pour tous, et je n’allais pas commencé à faire des différences. On pouvait me reprocher bien des choses mais pas de ne pas tenir ses promesses ou ses engagements.

Le jeune homme a demandé à me voir et me parler. Alors je lui intime de le faire avec politesse mais sans bavardages inutiles. Nous n’avions ni l’un ni l’autre de temps à perdre. Il croise les bras dans son dos, comme un enfant que l’on interrogerait. L’air sur son visage et sérieux. Il inspire avant de prendre la parole et je l’écoute avec attention. Je ne manque pas d’être étonnée par son entrée en matière, mais étonnée dans le bon sens du terme. Il reconnait les tords qui sont les siens et ne cherche pas à nier son attitude passé à mon égard. Il incline la tête pour appuyer ses dires avant de continuer. Il parle de l’avenir, et je sens une sincérité dans ses propos, dans le timbre de sa voix, sur les traits de son visage, dans sa posture. Je sens tout cela car il ressemble étonnement à son père en cet instant. Et c’est là une très bonne chose. Torrhen avait des défauts comme tout homme mais j’avais foi en lui et en sa parole. Altesse. Soyez assuré que j’ai bien pris notre de vos excuses. Et je les accepte entièrement et pleinement. Nous sommes humains et l’erreur fait partie de notre nature. Vous l’avez reconnu et vous vous en êtes excusés. j’incline légèrement de la tête. Mon ton est moins froid, moins distant que mes premiers dires. Vous voilà tout pardonnez. N’en parlons plus. ajoutais-je, afin que les choses soient bien dites et clairement énoncées. Je ne suis, et ne désire être votre ennemi Prince. Nous allons tous deux appartenir à une même famille, à un même projet. Et je désire sincèrement que nous puissions entretenir de bonnes relations. Non seulement pour votre père, mais également pour Westeros et son avenir. Car c’est pour cela que nous nous battons lui et moi. Nous voulons offrir aux générations futures un monde de paix, et non pas de guerre. Les batailles ont tenu à l’écart votre père de votre foyer. Les fourberies m’ont fait perdre ma famille. Je désire mieux pour mes enfants à venir… Mais également pour les vôtre Altesse. Il n’est pas uniquement question de ma personne et celle de son père… Il est question de tout le peuple de Westeros. Certains pensent cela fous et impossibles. Nous comptons leur prouver le contraire. Et je suis heureuse de vous savoir à nos côtés et non contre nous.







Shall we begin?


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Messages : 1971
Membre du mois : 42
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impératrice Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: What happens now?   Lun 29 Mai - 13:48

Un poids s'était retiré de ses épaules alors que la Reine venait de prendre ses excuses en considération. Jon n'avait pas fait ce geste dans sa direction par demande de son père, sans même avoir une quelconque considération pour la mère des Dragons. Jon n'était pas des plus faciles à supporter, il avait le mauvais caractère des gens du Nord, ceux qui pensaient qu'ils pouvaient rester unis sans avoir à quémander une aide extérieure quelle qu'elle soit. Il lui avait fallu du temps pour pouvoir accéder à toutes les informations sur les projets de son père, pour la famille Stark, pour le royaume du Nord et de Westeros. Il lui avait fallu du temps également pour les assimiler toutes et pour pouvoir s'imaginer les prochains événements en priant pour que les Anciens Dieux soient de leur côté. Rhaenys était une femme forte, qui imposait par sa simple présence et elle pouvait en être terriblement inquiétante. Jon s'était inutilement braqué face à elle, et elle semblait aujourd'hui vouloir que les choses avancent sous de meilleurs auspices malgré l'erreur du jeune prince. Il avait encore beaucoup à apprendre mais il ne pouvait plus se permettre de montrer son manque d'expérience. Le Nord et l'Empire lui demanderaient bientôt des comptes, et il ne pourrait plus se cacher derrière la figure imposante de son père. Il désirait avoir la même capacité que lui à mener ses troupes et son royaume, et conserver plus que tout au monde, l'honneur qui était assimilée au nom de la maison Stark.

« Comme vous venez de le dire votre Majesté, j'ai eu à souffrir durant toute ma jeunesse des affres de la guerre. Si nous pouvons dire qu'à bien des égards, le Nord a été chanceux, le peuple marchant sous la bannière du Roi Invaincu, nous avons connu également notre lot de pertes et l'avenir se présente comme un nouveau défi qu'il va falloir remporter. La défaite signera notre perte, seul notre objectif est la victoire. Je rêve, en effet, de cette perspective d'un Westeros plus serein que vous cherchez à faire naître avec mon père. J'ai à cœur d'être un bon souverain, mais également de pouvoir jouer mon rôle de père quand ce jour viendra. Après tout, nous avons pour rôle de guider notre peuple, comme un enfant serait guider par son père. J'ai beaucoup de choses à apprendre d'eux, à les écouter également pour essayer de répondre aux mieux à leur besoin. Cela ne peut se faire que si une paix durable est instaurée sur le territoire. Le Nord a été trop souvent sollicité sur le champ de bataille, mon royaume ne pourra survivre éternellement si nous ne mettons pas à mal Harren le Noir et ses alliés. » Il se redressa un peu plus pour mieux observer le visage de la Reine. « Nous serons plus forts si nous arrivons à nous accorder. L'idée de l'Empire est de créer une coopération entre les royaumes fédérés. Il faut nous assurer de jouer de nos forces et de combler les faiblesses par les spécificités de chacun. Mais cela ne peut s'entreprendre si les bases ne sont pas sereines. De nouvelles alliances vont être nécessaires. » Il fit quelques pas dans sa direction. « Vous n'êtes sans doute pas sans savoir les projets de mon père me concernant au sujet d'une union possible entre l'une des filles de la haute noblesse du nouveau Conflans libre et moi-même. J'espère que cet acte permettra d'assurer un attachement durable de Lyham Tully à la cause du Nord mais surtout à la cause de l'Empire. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 18 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ Prince Loup ∇
Messages : 1001
Membre du mois : 33
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ Prince Loup ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: What happens now?   Lun 24 Juil - 14:16






Herpivoie

An 0 Mois 10.




Jon a gagné en maturité ces derniers mois. La guerre l’avait forcé, comme chacun d’entre nous à changer, à grandir aussi. Nous n’avions pas eu la chance de grandir dans un monde doux et serein. Westeros ne l’a jamais été et il était temps que les choses changent. Je ne voulais pas offrir un tel monde pour mes enfants à venir. Je ne voulais qu’ils puissent éprouver la perte d’un être proche, qui ne soit pas dans la lignée naturelle des choses. Un enfant peut enterrer ses parents de vieillesse. Il ne doit pas le faire avec ses frères, sœurs, amis. J’avais eu la chance d’avoir des parents formidables. Ils m’avaient permis de grandir sereinement. Ou du moins, majoritairement. Et j’avais conscience de l’enfance privilégiée de ce que j’avais reçu. Jon ne pouvait pas en dire autant. Et il n’était pas le seul dans ce cas là.

Oui il était plus que temps que nous changions les choses. Certains me trouvaient utopistes, mais ce n’était pas le cas. Je me savais capable d’accomplir ce que je désirais. Aegon et Visenya avaient ouvert la voie, et je ne la refermerais pas. Peu importe le nombre de batailles qui m’attendaient, je les livrerais toutes sans exception. Rien ne pourra m’arrêter, rien. Ni personne d’ailleurs. Ma détermination était sans fin, et mes alliés se faisaient d’ailleurs de plus en plus nombreux. Ensembles nous serons plus forts. Unis nous l’emporterons. C’était là le message de l’Empire, et notre ambition. Et j’y croyais dur comme fer. Je l’indique d’ailleurs avec conviction au prince se trouvant en face de moi. Il n’est pas seulement question de MON avenir et de celui de MES enfants, mais de ceux de TOUS les enfants à venir.

Jon le comprend, l’accepte, et y adhère. Je n’en attendais pas moins du fils de Torrhen. Il sera un grand et bon Roi plus tard. Il manquait encore d’expérience, mais cela viendra bien vite. Il en avait l’étoffe, ça ne faisait aucun doute. Je prends ses mains dans les mains alors que je lui réponds, les yeux dans les yeux. Jon, nous allons appartenir à une même famille. Et, à mes yeux, il n’y a rien de plus important que cela. Je ne serais jamais votre ennemi. Je ne chercherais jamais à vous causer du tort non plus. Je m’attacherais à votre bonheur et votre bien être…. Je sais que vous avez accepté de vous lier à la famille Tully, pour renforcer notre alliance. J’imagine sans mal combien cela peut-être difficile… Cela n’a pas été facile pour moi d’accepter des fiançailles avec votre père. Non pas par rapport à lui, mais tout simplement parce que ce n’était pas ce dont rêviez la jeune Rhaenys que j’étais avant tout cela. Mais elle n’avait aucune importance face aux intérêts de mon peuple. J’ai accepté parce que je le devais par devoir… Tout comme vous le faites. Je ne peux pas vous garantir que votre union à venir sera semblable à celle que j’ai avec votre père. Je ne connais pas la fille de Lyham Tully. Gardez cependant l’esprit et le cœur ouvert Jon. De belles surprises peuvent vous attendre. Vous savez, la première fois que j’ai rencontré votre père, je l’ai trouvé rustre, impoli, et prétentieux au possible. Je n’aimais absolument pas le Roi que j’avais sous les yeux. Et j’imagine sans mal qu’il n’avait guère une haute opinion de ma personne. Mais nous avons appris à nous connaître, nous apprivoiser quelque part. Je sais que, malgré tout, il nous arrivera de nous fâcher l’un avec l’autre, et de ne pas arriver à nous concilier… C’est même certain. Pour autant, nous ferons un mariage serein. Je l’accepte comme il est, avec ses qualités et ses défauts. Et il en fait de même. J’étais résignée à un mariage sans affection sans affinité, et j’y allais comme un pendu qu’on monte sur l’échafaud. La vie nous réserve parfois de belles surprise n’est-ce pas ? Je lui lâchais les mains, et lui souriais. Je lui Reine, et bientôt impératrice… Mais… Si je ne serais jamais votre mère Jon, et je ne désire pas remplacer la femme qui vous a mis au monde... Vous trouverez toujours une alliée en ma personne, et pas seulement une impératrice.





Shall we begin?


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Messages : 1971
Membre du mois : 42
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impératrice Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: What happens now?   Sam 29 Juil - 8:52

Jon était toujours un peu mal à l'aise en présence de la Reine Rhaenys. Il fallait dire que la jeune femme en imposait déjà naturellement et si on ajoutait à ça qu'elle était la mère des dragons, elle pouvait devenir réellement effrayante. Quand on voyait ce qu'elle pouvait accomplir, on ne pouvait que se dire qu'il valait mieux être du côté de ses amis plutôt que de ses ennemis. Il avait fait l'erreur par le passé de l'affronter directement alors qu'il n'était pas venu pour s'opposer à elle ouvertement mais tenter d'entamer une discussion avec celle qui allait devenir sa future belle-mère. Beaucoup de choses avaient changé depuis, lui notamment, il se sentait grandis par le voyage qu'il avait fait pour rejoindre les troupes de son père même s'il n'avait pas eu à combattre. Il avait vu des choses marquantes qui ne pouvaient s'acquérir qu'en voyageant à travers les différents royaumes de Westeros et non en restant dans le Nord. Il ne supportait plus la guerre, il ne supportait plus de voir les disparitions que cela engendrait depuis trop d'années maintenant. Le royaume du Nord avait combattu si longtemps, rendant la vie du peuple plus austère et difficile qu'auparavant. C'est tout ce que Jon avait connu ou presque depuis qu'il était venu au monde. D'au plus loin où ses souvenirs pouvaient bien dater, il avait toujours connu les combats, expliquant l'absence de son père, la disparition de son oncle, et de bien d'autres encore. Il ne pouvait plus supporter tout cela et il ferait tout pour obtenir la paix.

Pour obtenir cette paix, son père s'était engagé dans un combat bien plus grand contre les Hoare sans pour autant dévoilé toutes les stratégies qu'il comptait mettre en place. Le père et le fils avaient pu en discuter. Jon savait que maintenant, lui et la Reine avançaient tous les deux dans la même direction. Une fois passé la surprise, il avait paru essentiel pour Jon de tenter de réparer à son tour les méprises qu'il avait pu commettre et il était plus qu'heureux de voir l'accueil de ses paroles auprès de Rhaenys. Ils sauraient s'entendre et peut-être qu'il pourrait retrouver un semblant de famille dans celle qui semblait se construire petit à petit, même si à la fin de la guerre chacun serait séparé et qu'il retournerait dans le Nord. Il fut soudainement surpris par le geste de Rhae, regardant ses mains dans les siennes avant de lever les yeux pour les plonger dans ceux de la Dame, écoutant attentivement ses paroles.

Jon prit une voix douce mais néanmoins sérieuse.« Sans parler de rêve … Même si les princes ont certaines volontés, je crois n'avoir jamais vraiment exprimé un quelconque avis concernant la femme que je désirais épouser. Malgré tout, j'avoue qu'il apparaît compliquer pour moi d'accepter d'épouser la fille d'un homme qui a été longtemps notre ennemi et que nous avons combattu jusqu'il y a peu encore. On ne peut condamner la fille pour les décisions du père et même si je crois que Lyham Tully est décidé à suivre notre cause, je ne peux faire une croix totalement sur notre passé commun difficile et qui a causé de profonds traumatismes pour le peuple du Nord. L'esprit ouvert cela se peut, le cœur lui est bien plus difficile à atteindre. » Il se mit à rire légèrement quand elle en vint à dépeindre l'image qu'elle avait de son père avant d'apprendre à le connaître. « Nous avons une réputation dans le Nord qui est loin de refléter ce que nous sommes. Cependant, je dois bien dire que le physique dur et l'esprit parfois direct peut facilement donner cette impression-là. Je ne suis pas dans l'intimité de votre couple et ce n'est que mon impression que je vais vous donner là mais je crois pouvoir dire que vous avez trouvé avec mon père une sorte de complémentarité et surtout un esprit aussi vif que le sien, vous pouvez échanger l'un avec l'autre, même si on ne peut trouver à chaque fois un accord absolu. »

Quand elle finit par relâcher ses mains, il se mit à regarder vers le lointain. Jon avait du mal à imaginer la même chose de son côté. Les seules femmes qui avaient su éveiller son intérêt, il lui avait été interdit d'imaginer même approfondir la relation et il se résignait déjà à un mariage de convenance, à faire des héritiers pour la couronne. Loin de l'image même qu'il avait pu avoir du mariage de ses parents. Il fallait bien avouer que d'un certain côté cela le frustrait au plus au point et Jon se connaissait assez pour qu'il soit obligé de faire un gros effort, s'il ne voulait pas se refermer définitivement au contact de sa futur épouse. « Je sais que vous ne voulez pas la remplacer. Je crois que personne ne peut remplacer une mère disparue auprès de son fils surtout après tant d'années à ses côtés. Elle aurait pu être distante par rapport à nous, mais elle s'est impliquée dans notre éducation et elle a été un véritable soutien pour moi alors que mon père était absent. Ce lien, je ne pourrais le recréer avec personne, son souvenir fait parti de moi. J'ose espérer avoir grandis depuis et je recherche en effet le soutien d'une alliée, d'une amie qui sait un jour car nous allons faire parti de cette même famille. Vous serez une mère pour les enfants qui viendront à naître, et si je le peux, je jouerais autant que possible le rôle de frère qui sera le mien auprès d'eux, si vous l'acceptez bien sûr. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 18 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ Prince Loup ∇
Messages : 1001
Membre du mois : 33
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ Prince Loup ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: What happens now?   Ven 18 Aoû - 11:07






Herpivoie

An 0 Mois 10.



Mon geste surprend l’homme en passe de devenir le nouveau Roi du Nord. Je le vois à son regard. Pour autant je ne lâche pas ses mains que je viens de prendre, mains qu’il regarde un instant avant de me regarder dans les yeux alors que je lui parle. Je sais que Torrhen n’a pas été un père très communicatif avec ses enfants. Nous en avions parlé longuement et je tenais vraiment à ce que la situation ne se répète pas. Jon allait faire partie de ma famille désormais et j’avais à cœur que les choses se passent bien entre nous. Je savais que cela ne serait pas toujours facile. Mais j’étais prête à faire ce qu’il fallait pour que cela fonctionne. Comme je lui indiquais, je ne voulais pas remplacer sa mère. Je n’étais pas Sigyn et je ne voulais pas le devenir. Marcher dans les pas d’une autre ? Non ce n’était décidément pas quelque chose qui me ressemblait. J’avais à cœur de garder ma singularité, mon propre caractère et ma manière de faire les choses. La femme n’était pas la blanche colombe que ses enfants pouvaient penser qu’elle était. Elle aussi avait commis des erreurs, et pas seulement leur père. Mais il est toujours plus facile de faire des reproches aux vivants qu’aux morts. Avec l’âge ils s’en rendront compte ça ne faisait aucun doute. Alors non, je ne voulais pas la remplacer, pas prendre sa place. Je voulais prendre ma propre place, celle qui me revenait en épousant Torrhen et j’avais à cœur que tous ses enfants l’acceptent, m’acceptent. Je venais de lui dire, à mes yeux, il n’y avait rien de plus important que la famille, et cela peu importe la forme qu’elle pouvait prendre.

J’indiquais au jeune homme que je comprenais dans quelle situation il se trouvait, pour être passée par là de mon côté. Il est difficile de renoncer à des projets que nous avions depuis toujours. Mais il en était capable et comme je lui indiquais, il pourrait être bien surpris au final. Le changement n’était pas nécessairement mauvais. Le Nord se souvient. Nous n’attendons pas que tu oublies tout, mais que tu avances. Garde bien précieusement ta réserve. Elle est synonyme de prudence. Mais ne condamne pas deux personnes avant de les connaître réellement. Lord Tully n’a fait que répondre à l’appel de son souverain. Nous ne pouvons lui reprocher cela. Je vous l’accorde, il n’a pas eu le courage de lui tenir tête immédiatement comme les nobles de la Baie de la Néra l’ont fait mais… Il était seul, au milieu d’un pays qui pouvait l’exterminer, lui et les siens. Qu’auriez-vous fait à sa place ? Il est important parfois de se mettre dans la peau d’un autre pour le comprendre. Si cela peut vous rassurer, cela n’a pas été facile pour moi de l’accepter non plus. Il était surement présent le jour où mes aînés et leurs dragons ont été tués. Et il n’a rien fait pour les aider. Sans doute s’est-il réjoui de leurs sorts funestes d’ailleurs. Les gens font des erreurs. Il fait partie de ces rares qui ont su le reconnaitre. Il a compris que le Noir est un homme sans scrupule, une plaie pour Westeros. Il s’est placé sous notre gouvernance parce que nous l’avons inspiré, parce qu’il croit en un avenir plus radieux pour notre pays. Même si nous ne l’aurions pas fait Roi, il nous aurait suivi. Je peux vous l’assurer…. Tout cela pour vous dire que, même si vous devez de garder des réserves, ne vous enfermez pas pour autant en elle. Laissez leur faire leur preuve, et vous prouvez qu’ils peuvent racheter leur faute. Il est plus facile de condamner quelqu’un que de lui pardonner. La situation n’était pas facile pour lui, je le comprenais sans mal comme je venais de lui dire. Mais j’espérais que mes paroles sauraient l’aider, à y voir plus clair, mais également à avancer. Nous le devions tous, avancer, et tourner les pages remplies de ressentiments et de colère. Nous n’avions pas le choix pour gagner cette guerre qui était à nos portes.

Je lui fis un léger sourire lorsqu’il me donna l’impression qu’il avait du couple que je formais avec son père. J’inclinais légèrement la tête avant de lui répondre. Nous nous sommes promis d’être honnêtes l’un avec l’autre, et cela peut importe les circonstances et les sujets. Cela n’est pas toujours de tout repos. Mais il sait écouter. Et je sais également écouter. Il n’y a rien de pire que les non-dits et les mensonges dans un mariage. Je n’ai jamais aimé la fourberie et votre père en a souffert plus d’une fois par le passé. Nous sommes arrivés à trouver un certain équilibre en effet et je pense que lui comme moi en avions besoin. Nous nous respectons l’un l’autre et nous nous acceptons tel que nous sommes, avec nos qualités, mais aussi nos défauts. L’être humain est pas définition imparfait. Nous ne manquerons pas de nous brouiller, de ne pas être d’accord l’une avec l’autre, c’était indéniable. Mais nous nous étions promis d’accepter l’autre dans son intégralité, et de nous écouter. C’était ainsi que nous fonctionnions et cela justement fonctionnait à merveille. Je ne serais jamais un élément de décor, mais une impératrice à part entière. Et la réciproque était également vraie. Nous gouvernerons à deux. Nous combattrons tous deux et aucun ne sera laissé en retrait.

Je relâche les mains du Prince du Nord et son regard se perd quelques instant dans le lointain. Je le laisse à ses songes, et ne les interromps pas. Je sais combien le silence peut être important pour faire le point et je ne suis pas femme à manquer de patience, bien au contraire. Je souris tendrement à ses paroles, et je ne peux m’empêcher de poser ma main sur sa joue. Mon geste n’est pas réfléchie, simplement spontané, sincère. Je désire la même chose Jon. Il n’est tout simplement pas concevable à mes yeux que vous ne fassiez pas partie de notre foyer. Mes frères et ma sœur ont toujours été source de soutien, et d’amour dans ma vie et je désire la même chose pour mes enfants à venir. Je ne veux pas que vous soyez un inconnu dans leur vie et je suis soulagée de vous entendre désirer être un frère pour eux. Je ne pourrais espérer plus.. Je lui fis un nouveau sourire, puis lui dis, alors que ma main retombait le long de mon corps. Votre père ne se bat pas pour lui, mais pour vous. Même s’il n’a pas su être le père qu’il aurait voulu être avec vous, il a à cœur de changer le monde, pour vous, même s’il pense qu’il est sans doute trop tard pour rattraper ses erreurs… Je le regardais droit dans les yeux. Il était important qu’il comprenne mes mots, des mots que Torrhen n’arrivait pas à leur dire. Je savais que la situation était délicate, et qu’il pourrait m’en vouloir de parler ainsi à son fils. Mais cela était important, trop pour qu’on le laisse de côté. Ne soyez pas trop sévère à son encontre en pensant à votre enfance. Il a fait ce qu’il estimait être le mieux pour vous. Il voulait vous protéger des dangers qui vous menaçaient. Et il vous savait entre de bonnes mains auprès de votre mère. Il n’a pas été un père exemplaire. Et soyez certains que je ne le laisserais pas agir envers nos enfants à venir. Mais n’oubliez pas qu’il n’est qu’un homme, et que, comme vous pouvez en commettre, il commet lui aussi des erreurs. Il a réellement à cœur le bonheur des siens, de ses enfants, et de son peuple. J’insiste, mais c’est important. Votre père ne se bat pas pour lui, mais pour vous. Tout comme je ne me bats pour moi, mais pour l’avenir des miens, pour offrir aux générations à venir un monde de paix comme il ne l’a jamais encore été.





Shall we begin?


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Messages : 1971
Membre du mois : 42
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impératrice Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: What happens now?   Mer 30 Aoû - 13:51

Jon ne savait pas toujours sur quel pied dansé avec la Reine, mère des Dragons. Quelques instants auparavant, elle l'avait accueillis avec une froideur respectueuse, encore aux prises avec les souvenirs de leur dernière rencontre, où le jeune homme savait qu'il avait eu ses tords et c'était pour cela qu'il était venu la voir, pour lui présenter ses excuses. Maintenant, elle lui tenait chaleureusement les mains, comme pour lui insuffler toutes les intentions les plus douces qu'elle pouvait avoir à son égard. Il était perdu et pour une fois il ne cherchait pas à le cacher. Il devait s'habituer à l'idée qu'elle allait épouser son père, qu'elle allait faire parti de sa famille, qu'elle allait être, si les Dieux étaient avec eux, la mère de ses frères et sœurs, qu'elle allait donc faire partie de sa vie au quotidien ou presque puisque si la guerre venait à finir un jour, Jon aurait à retourner au Nord, à Winterfell, et il espérait bien qu'une fois qu'il serait chez lui, il n'allait pas avoir à repartir de si tôt. Il n'avait réellement pas envie de passer sa vie comme son père, à combattre des années durant, ne pouvant profiter de son fief, de ses terres, et d'une vie un peu plus calme de Roi loin de la guerre, de profiter pourquoi pour retrouver sa femme mais également pouvoir être présent pour ses enfants. Pour le moment tout cela faisait encore parti du rêve, les enfants étaient loin d'être mis en route, la guerre était loin d'être gagné, quant à sa femme … Il avait été fiancé mais on ne pouvait jamais savoir ce qui allait se passer après tout il y a peu encore était-il fiancé à une jeune damoiselle du Val. Tant de questions, de choses qui restaient en suspens encore aujourd'hui et qu'il ne cessait de se poser. Au moins comprenait-il à présent qu'il pouvait compter sur elle et il espérait fortement que les choses allaient rester ainsi.

Le Nord se souvient. Cela était plus qu'une devise, il semblait que cette phrase était inscrit dans le sang même des nordiens, transmis de génération en génération. Son père avait passé un moment à lui expliquer qu'ils ne pouvaient pas être seul contre le reste du monde, qu'ils avaient besoin d'alliés dans les défis qu'ils s'étaient donnés et que cela passaient obligatoirement par des alliances, des alliances maritales également. Jon faisait de gros efforts pour continuer dans ce sens, pour donner le change, pour renforcer les liens que ce soit avec Tully ou avec chacun des autres royaumes qui soutenaient la cause de l'Empire, c'était plus facile avec certains qu'avec d'autres. Il pensait notamment à Argella, malgré le fait que le projet de fiançailles entre eux avait très rapidement sombré, il ne lui en avait pas voulu et il pouvait parler d'amitié entre elle et lui. Jon était sans doute moins ouvert d'esprit en ce qui concernant les riverains même si les premières rencontres avec Lyham Tully s'étaient plutôt bien passées. « Le contact fût facile avec lui, et concernant ses erreurs, je reconnais parfaitement que la situation pour lui n'était pas chose aisée à gérer. Comme dans d'autres circonstances, quand on a des responsabilités, qu'on désire assumer celles-ci et faire au mieux, on pense alors aux siens et ceux dont on a la charge, alors on fait ce que nous pensons servir notre cause et garantir une certaine sérénité au sein du royaume. Ce n'est pas ce que j'imaginais sans doute, et concernant mon avenir marital j'ai connu tellement de déconvenus que je m'attends à tout et surtout encore à un énième revirement de situation. Je puis vous assurer que je suis ouvert d'esprit, en tout cas je fais tout pour. » Oui, il ne pouvait pas s'inquiéter d'être à nouveau poignardé dans le dos, il était un futur roi, un prince qui avait pensé pouvoir accorder une certaine confiance au Roi du Val et de la Montagne, et il avait finalement été confronté à une certaine forme de traitrise, fermant ses frontières et l'obligeant à traverser le Nord du Conflans qui était une zone ennemie, annulant de même ses fiançailles avec Lady Royce. Pourtant, le Val et le Nord avaient été alliés, alors que le Conflans et le Nord étaient ennemis. Tout cela était à surveiller.

Alors que son regard s'était fait lointain, il sursauta légèrement du contact de la paume de Rhaenys contre la peau de se joue et il ne pût s'empêcher de rougir un peu, comme un petit garçon qu'on essayait de rassurer. Voilà longtemps qu'il n'avait pas ressenti une chose pareille. « C'est un rôle qui me paraît normal. Je l'ai tenu avec Jeyne, notre complicité a toujours été un véritable salut pour moi … Je sais que c'est une chose que j'ai pu manquer avec Walton et qui n'a que causer de la tristesse et de l'amertume, surtout pour lui. Je n'ai pas fait assez attention à lui, je ne lui ai pas accordé assez de temps, lui qui a sans doute le plus souffert de la disparition précoce de notre mère. Les choses ont commencé à s'arranger, du moins c'est ce que je crois, juste avant mon départ pour le Conflans. Cependant, nous avons quand même perdu prêt de douze ans, à évoluer à côté de l'un et l'autre sans jamais vivre ensemble réellement. J'ai la volonté que tout s'arrange et d'assumer ce rôle à nouveau. » Il inclina la tête quand elle retira sa main comme pour la remercier silencieusement de cette démonstration d'affection qu'elle venait de lui donner. « Je sais ce qu'il a fait pour nous, pour moi, et en vieillissant, en devenant père à mon tour je ne pourrais que comprendre un peu plus les sacrifices qui ont été les siens et je reproduirais sans doute des erreurs qui ont été les siennes et celles de son père encore avant. Nous ne pouvons être parfaits, je le conçois. Cependant, il restera toujours une certaine amertume vis-à-vis de mon enfance que je ne pourrais jamais effacer, qui ne pourra pas disparaître. Je pense pouvoir dire que nous nous entendons plutôt bien lui et moi. On ne se comprend pas toujours, loin de là même, nous avons des caractères trop similaires pour cela. Vous avez de la chance de vous être accordés, d'avoir réussi à vous parler avec franchise l'un avec l'autre. Si c'est le secret pour qu'un couple perdure, je crois pouvoir dire que c'est une chose qui me paraît essentiel également au sein même d'une famille. Dès que nous cherchons à discuter, nous allons plus facilement à la confrontation qu'à parler calmement, car au final nous n'avons jamais parlé, nous allons à l'essentiel, aux besoins du royaume, de notre peuple, de la guerre, mais nous ne parlons jamais de nous et de ce que nous ressentons. » C'était une blessure qui ne se refermait pas et il n'avait pas l'impression que de ce côté-là les choses allaient dans le bon sens.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 18 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ Prince Loup ∇
Messages : 1001
Membre du mois : 33
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ Prince Loup ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: What happens now?   Mer 20 Sep - 22:55






Herpivoie

An 0 Mois 10.


Je ne savais pas si mes paroles pourraient aider le Roi en devenir en face de moi. Je l’espérais. Sincèrement. J’espérais qu’il saurait y trouver des réponses, ou à défaut un peu de réconfort. Je ne le connaissais pas assez pour connaître ce que renfermait son cœur et son âme. Je ne pouvais que présumer, me référant à ce que moi-même j’avais vécu, ressenti. Je lui parlais comme j’aurais aimé, comme j’aimais qu’on le fasse à mon égard. Je lui avais indiqué, je ne cherchais pas à être un ennemi, une personne envers qui il ne pourrait jamais se confier, compter. Nous allions former une famille et je voulais que nos relations soient le plus apaisées possibles. Pas uniquement pour moi, mais aussi pour Torrhen. Ses enfants étaient importants pour lui et je savais que cela le rassurerait si les choses se passaient bien entre eux et bien. Je ne voulais pas le placer dans une situation délicate, dans laquelle il devrait être un arbitre, ou pire, dans laquelle il devrait choisir entre l’un et l’autre.

Jon désirait la même chose. Il me parlait sans détour, sans essayer de me tromper. J’appréciais cela. A mon sens, le monde ne pouvait avancer s’il était empreint de mensonges et de faux semblants. Cela détruisait tout et même s’il l’ignorait, la famille du jeune homme ne faisait pas défaut à cela. Torrhen jouissait d’une réputation qu’il ne méritait pas. Et Sigyn était considérée comme elle ne devrait pas l’être. C’était injuste, mais ce n’était pas mon combat. Ni même à moi de livrer les secrets du Roi du Nord. Seul lui le pouvait. J’essayais de rendre la situation plus sereine et de préparer le terrain, mais je ne pouvais pas faire plus. Je me présentais comme une confidente, une personne de confiance l’homme. Le jour où Torrhen laissera les mensonges derrière lui, s’il en éprouvait le besoin, je voulais que Jon sache qu’il peut se tourner vers moi, venir m’en parler, même pester contre son père si cela était nécessaire. Il ne pouvait pas approuver sans sourciller ni se poser de questions les décisions de son père. Lui aussi avait des aspirations, qu’il avait dû mettre de côté du fait de son nouveau rôle. Je me retrouvais beaucoup en lui sur ce point là. N’oubliez jamais, quoi qu’il arrive, quoi qu’il puisse vous dire, ou vous ordonner de faire qu’il n’a jamais eu de cesse de se préoccuper de vous, de votre avenir, en plus de celui de votre peuple. Vous vous en rendrez compte, être Roi et porter toutes ses responsabilités en plus de celles de chef de famille n’est pas aisé, loin de là. Parfois on peut donner l’impression de privilégier l’un au détriment de l’autre, mais ce n’est jamais le cas… Ou alors ce n’est jamais injustifiable. Il faut simplement changer de point de vue, de prendre la place de l’autre. Ce n’est pas facile, mais je sais que vous en êtes capables. Vous n’êtes pas seulement le fils de Torrhen Stark après tout, vous êtes Jon Stark. Vous avez fait vos preuves et vous continuerez à les faire. Nous avons foi en vous. lui dis-je les yeux dans les yeux pour qu’il comprenne combien je pensais les mots que je venais de prononcer.

Jon s’égare dans ses pensées et je le ramène en posant une main sur sa joue. Il sursaute légèrement et j’imagine sans difficulté qu’il n’a pas l’habitude de contact physique. Je me sais tactile, fruit de mon éducation. Au sein de ma famille, cela était important, source de grand réconfort. Nous partagions toutes nos joies, toutes nos peines, tous nos doutes, tous nos espoirs. Nous n’avions pas de secrets entre nous et nous n’avions pas honte de manifester ces liens qui nous unissaient. Mon père ne s’était jamais empêché de nous prendre dans ses bras, ou de nous embrasser et cela peu importe qui pouvait se trouver dans les environs. Nous étions unis, et nous n’avons pas peur de le manifester. C’était une force et non une faiblesse. Et nous trouvions du réconfort dans ses marques physiques. Nous en avions besoin aussi. C’était un signe de proximité, d’intimité aussi. Et je voulais que Jon ressente tout cela. Je lui fis un sourire franc et lui répondais Soyez assurés que, comme je ne permettrais pas à votre père d’être absent, je ne vous le permettrais pas non plus maintenant que je connais votre désire. Et je suis femme têtue et de caractère, vous avez dû vous en apercevoir. puis j’ajoutais sur un ton un peu plus sérieux. J’entends malgré tout beaucoup de regrets Jon dans vos paroles. Je ne connais pas Walton, je ne peux présumer de lui. Cependant si je m’imagine à sa place, je pense qu’il aimerait savoir cela. Je vais vous dire la même chose que j’ai dite à votre père : « Parlez ». Exprimez-vous, même si vous devez vous mettre à nu. Je sais que cela peut être terrifiant, mais ça en vaut la peine. Je vais vous livrer une parole que mon père nous répétait : « Le premier de nos devoirs, c'est de veiller sur notre famille et les gens qu'on aime. Et l’amour vers le peuple comme avec les tiens ». Pour diriger sereinement, vous aurez besoin du soutien des vôtres. Comment espérez-vous offrir une vie paisible à vos gens si vous n’arrivez à l’offrir à ceux qui vous sont le plus proche ? J’entendais les blessures de Jon, je les regrettais. Je brûlais de lui dire, de lui expliquer, mais je ne le pouvais pas. Je ne pouvais que l’écouter, l’orienter, être là pour lui. Je résistais à l’envie de le serrer contre moi pour le réconforter aussi bien physiquement qu’émotionnellement. Je craignais sa réaction. Vous ne savez pas encore vous parler, mais cela s’apprends. Vous y arriverez. Soyez plus borné que lui s’il le faut. Ne lâchez jamais prise Jon, jamais. Ne baissez pas les bras même si c’est difficile. Parce que VOUS le méritez. Parce qu’IL le mérite aussi. Nous n’avons qu’un père. Et croyez en une orpheline, personne ne pourra jamais le remplacer. Aussi imparfait soit-il, il reste notre guide, notre repère. Vous êtes sa chaire, son sang. Un lien intime et fort vous uni, un lien qui ne pourra jamais être brisé. Il pourra être écorché, abimé, mais il serait toujours là. A vous de le raccommoder si cela est nécessaire. C’est là votre devoir, le plus grand devoir que vous avez… Celui de fils Alors battez-vous Jon. Battez-vous pour vous, pour lui, pour votre frère et pour votre sœur. Et, pour ce que cela vaut, sachez que je serais là, non loin, à vous aider, vous épauler… Ou vous secouer si cela est nécessaire. Je ne vous lâcherais plus Jon. C’est là une promesse que je vous fais. Vous ne serez jamais seul tant que je foulerais cette terre. finis-je par lui dire férocement.

[




Shall we begin?


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Messages : 1971
Membre du mois : 42
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impératrice Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
Shall we begin? Fire, Blood & Winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: What happens now?   Lun 9 Oct - 19:55

Jon n'aurait jamais pu penser qu'il pourrait un jour avoir une telle discussion avec la Mère des Dragons. En effet, la future impératrice et lui-même se croisaient depuis maintenant plusieurs semaines, plusieurs mois sur les champs de bataille ou dans diverses cérémonies. Ils se croisaient, ils n'avaient jamais véritablement pris le temps de se parler, de chercher à se connaître alors qu'au même moment son père et la jeune femme se rapprochaient de plus en plus, dans l'optique final de se marier. La seule et unique fois où Jon avait tenté une approche auprès d'elle, il s'était tout simplement planté et en beauté, déclenchant une certaine colère et une amertume toute aussi sincère chez la jeune femme. Au final, ce n'était que la seconde fois qu'ils se rencontraient dans l'intimité et qu'ils prenaient le temps d'échanger. Il venait à la base pour s'excuser sans penser que leur conversation pouvait prendre une telle tournure. Il fallait dire qu'il ne s'attendait réellement pas à découvrir une telle facette de la personnalité de la reine. Il ne comprenait pas pourquoi elle ressentait ce besoin de créer une nouvelle famille en prenant en compte, les enfants nés de la première union de son nouveau compagnon. Certes, il était difficile de pouvoir effacer le passé amoureux de Torrhen Stark. Il avait épousé une femme exceptionnelle aux yeux de Jon malgré des défauts qu'elle devait sans doute avoir, personne ne pouvait être parfaite, même si elle l'avait longuement été aux yeux de son fils. Il avait eu trois enfants, trois enfants qui n'étaient plus encore dépendants de leurs parents. Jeyne s'était mariée et elle avait quitté la meute pour pouvoir rejoindre les Terres de l'Ouest. Walton avait à présent douze ans et il semblait qu'il avait décidé de s'imposer à Winterfell, lui qui devait assurer la protection des lieux en l'absence du souverain et il avait également démontré à la Bataille de la Mort-aux-Loups qu'il en voulait et qu'il avait la capacité de s'en sortir même s'il avait bien manqué de rendre fou son grand-frère et qu'il avait sans doute manquer de peu de se faire occire par son aîné après avoir combattu l'ennemi. Jon lui venait de fêter ses dix-huit, il prendrait la succession de son père dans très peu de temps à présent et Rhaenys ne pourrait nullement éviter de croiser le jeune homme même si une fois la guerre terminée, Jon comptait bien rentrer dans son royaume au plus vite.

Mais voilà, qu'elle se mettait à avoir un véritable comportement de mère à son égard, une mère qui était prête à prendre tous les risques pour pouvoir protéger ses petits, et il faisait parti de ses petits à défendre. Il en avait un peu la gorge sèche, il sentait qu'il avait les moins moites et même s'il continuait à faire bonne figure et d'être aussi calme qui le pouvait, il était difficile en son fort intérieur qu'il était quelque peu désarçonné par tout ça et il ne savait comment réagir, ou lui montrer ses attentions à son égard. Elle essayait également à de nombreux moments d'insister sur le fait que son père s'était toujours préoccupé de ses enfants, et de lui aussi. Chose que Jon ne pouvait remettre totalement en cause, il avait eu ces derniers temps quelques échanges avec son père plus honnête qu'à l'accoutumé où ils avaient pu justement aller dans ce sens-là, qu'il avait des attentions pour lui et que sans doute de l'amour également pour son fils. Cependant, il y avait tant de choses qui semblaient encore les séparer qu'il n'arrivait pas à être pleinement convaincu parce qu'elle était en train de lui dire. Par bien des aspects encore, il lui semblait qu'il lui imposait bien plus de choses, qu'il ne venait à écouter ce que son fils pouvait bien espérer. Sans doute qu'un roi n'avait rien le droit d'espérer ou d'attendre de la vie. « Bien tardivement, j'ai réussi à trouver les mots pour pouvoir parler avec mon frère et j'espère pouvoir rentrer à Winterfell pour que les différences du passé soient à présent définitivement derrière nous et que nous en venions à nous accorder, à nous compléter pour pouvoir tenir les rênes du Nord, et pouvoir montrer à tous que la Maison Stark est toujours aussi forte et sans doute plus unis qu'auparavant. Cependant, parler avec mon père reste une chose difficile, nous rentrons plus dans le conflit que dans une véritable discussion constructive. Ce n'est pas que je ne le respecte pas loin de là, c'est qu'il est essentiel pour moi de lui dire ce que je ressens comme je le ressens, sans faux semblant et cela semble plus souvent le décevoir qu'autre chose. Je ne saurais comment expliquer mais de ce fait, notre relation même si elle continue d'évoluer, il semblerait qu'il existe un gouffre qu'il est difficile de combler pour l'un comme pour l'autre. » Il hocha la tête. « Je sais bien que je dois me battre, pour garder à l'esprit que nous sommes une famille, que nous avons été une famille, que le même sang coule dans nos veines et je loue l'entreprise qui est la votre de chercher à nous rapprocher l'un et l'autre , ce n'est clairement pas une chose aisée et je vous remercie pour les efforts qui sont les votres. Il est mon père, il le restera. Il est mon modèle, et il le restera. Cependant, je sens qu'il a des secrets, de lourds secrets qui entourent notre relation et qui empêche justement de nous mettre à nu pleinement ... »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile
.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 18 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ Prince Loup ∇
Messages : 1001
Membre du mois : 33
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ Prince Loup ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: What happens now?   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
What happens now?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans :: Herpivoie
-
Sauter vers: