AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Nouvelles des royaumes
MessageSujet: Nouvelles des royaumes   Lun 28 Nov - 21:31

NOUVELLES DES ROYAUMES

feat Ezio Storm & Argella Durrandon

Le temps était comme à son habitude en ces contrées magnifiques et sauvages qui constituaient le pays de l’Orage, pluvieux. J’étais trempé jusqu’aux os, c’était toujours loin d’être vraiment des plus agréables, mais ça avait le mérite de motiver à effectuer la route sans s’arrêter. Pour ma part j’avais tout de même dû effectuer une légère halte, mon cheval avait beaucoup voyagé ces derniers temps, aussi j’avais trouvé l’indulgence de laisser cette pauvre bête se reposer et se nourrir d’herbe fraîchement arrosée en bordure d’une forêt, et l’élégant spécimen avait semblait-il apprécier ce petit moment de relâchement, je l’espérais en tout cas, car pour ma part hormis apprécier les bienfaits du froid crispant mes muscles trempés d’un vent trop présent à mon goût, cette petite halte n’avait pas été un événement des plus marquants de ma vie et j’allais très vite oublier le temps du bâton devenant ver comme le disaient certains. La bonne nouvelle, c’était que mon objectif était plus proche de moi que prévu, en effet la reine se trouvait au pays, bon ce n’était la région la plus proche forcément, mais trois jours de voyage en moins, je n’allais pas me plaindre, surtout que depuis quelques semaines j’étais devenu bien plus aguerris en voyages que je ne l’étais par le passé. Ce qui m’étonna d’avantage, ce fut que je n’ai pas eu à remettre des brigands ou autres profiteurs de voyageurs à leur place, c’était à dire six pieds sous terre, non, la route s’était avérée calme, presque trop en réalité, il me restait encore une bonne heure de trajet et le dieu sommeil commençait doucement à m’enlacer de ses bras, et ce malgré le froid et la pluie. Le grand avantage c’était que j’avais pu me poser des tonnes de questions et également tenté d’y répondre, m’imaginer également dans certaines situations, mes réactions à la place de certaines légendes du pays, mon futur entretien avec la véritable maîtresse de mon épée et bien d’autres choses. Seulement au bout d’une journée de voyage, croyez-moi chers lecteurs, l’imagination de n’importe qui commençait à flancher sévèrement.

Fort heureusement pour ma personne et mon âme, paradoxalement à ma fonction première je savais apprécier les paysages qui m’entouraient, même sous la pluie leur beauté restait palpable et inviolée, surtout en mon pays natal, j’imagine que quelque part ça me rappelait ce que je m’étais toujours évertué à défendre, et ce que je défendais encore en ce jour, hors de question de laissé ces terres tomber aux mains des autres royaumes qui ne sauraient en apprécier la subtilité, enfin j’imagine que n’importe qui pouvait penser une telle chose sur ses terres de naissance, après tout grandir en un lieu permettait de mieux apprécier son environnement, d’en repérer les détails, cette fragilité certaine pourtant mêlée de force incontestable, ce fragile équilibre pourtant plus résistant que le plus puissant des boucliers. J’arrivai enfin à destination, et le moins que je puisse en dire, c’était que si l’absence de vie humaine avait été présente tout au long de ma route, ici la vie débordait, c’était un spectacle surprenant après ma route, mais non moins appréciable. Enfin, seulement quelques instants, avant que l’on ne devine qu’une bataille se préparait, quelque part ça m’attristait un peu, attention le champ de bataille était grisant, pour en être fin partisans je ne pouvais dire le contraire, mais tant de vies pouvaient être épargnées grâce aux assassins, pourtant l’on ne pensait jamais à nous envoyer trancher les chairs des généraux adverses, je trouvais ça dommage, mais compréhensible, après tout les combattants avaient leur honneur, enfin dans notre pays en tout cas. Je descendis de cheval tandis qu’un soldat s’empressa de venir s’occuper de lui, me gratifiant d’un « sire Storm » dont je me serai volontiers passé.

Je ne demandai pas où était la souveraine, repérant immédiatement sa tante, quelques soldats me reconnurent sur mon passage et me gratifièrent à nouveau de mon titre, j’étais populaire parmi les militaires, mais moins que l’homme encapuchonné qui me servait de surnom dans les légendes de cité. Heureusement aucun d’entre eux ne savait que l’assassin officieux de la famille royale était présent, ça aurait certes motivé quelques troupes, mais ça aurait surtout motivé les troupes adverses soit à se faire un nom, soit à venger la mort de l’un de leurs proches, car des hommes, j’en avais tué, mais bon ceci est une autre histoire. Je passai devant l’entrée de la tante, après tout si j’étais espion pour elle, autant montrer à ma souveraine que malgré sa garde efficace je pouvais facilement pénétrer ses quartiers, en résumé, lui montrer pourquoi elle faisait appel à moi. Les gardes n’avaient visiblement pas repéré l’angle mort dans leur formation, ce qui me facilita grandement la tache, je fus sous le couvert des pans de cette dernière rapidement. Je savais que je ne la dérangeais pas dans son intimité, les voix de plusieurs conseillers étant audibles. J’attendis donc patiemment, dissimulé dans l’un des coins du refuge royal, un genoux à terre et la tête baissée vers le sol, car si eux ne m’avaient pas remarqué, j’ignorais comment, mais elle, elle devinait ma présence à chaque fois, bien que j’avais des doutes sur le fait qu’elle me localisait précisément ou pas. Ma capuche était à présent logée sur ma tête, si jamais un petit curieux passait par inadvertance, ça éviterait qu’il ne m’identifie et sache exactement ce que je faisais pour la reine, bien que ça n’était encore jamais arrivé je dois dire, enfin elle était seule.


« Votre majesté. »
BERTH(C)



"Il est l'ombre d'Orage frappant dans le noir, tremblez car c'est la fin de votre histoire"

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Assassin/Espion/Chevalier
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'ombre de l'Orage
Messages : 92
Membre du mois : 8
Célébrité : michael fassbender
Maison : Buckler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvelles des royaumes   Mar 6 Déc - 19:02

Argella fixe la table, ou plutôt ce qui se trouve dessus. La carte de son royaume et les pions représentant son armée, ceux du Bief et du Conflans, du moins leurs positions présumées à l'heure actuelle, mais dans tous les cas en supériorité numérique. Elle aurait dû attaquer avant de vouloir se concerter de vive voix avec la Princesse Martell et perdre du temps avec le reste. La reine ne peut que s'en mordre les doigts désormais. Furieuse, oui, elle l'est, contre elle-même. Tout ce qu'elle a gagné en se rendant à Dorne, c'est un époux. Elle vient de commettre une terrible erreur, qui pourrait coûter la vie de plusieurs des soldats forcés de devoir rebrousser chemin.

Debout, les bras croisés sous sa poitrine, elle fixe cette table, tout en écoutant les conseillers présents. Tous ont des avis différents et le font savoir, c'est usant. Ils n'étaient pas aussi bavards auprès de son père, ils attendaient qu'il leur donne la permission de parler, sans doute parce que ce dernier savait où aller et comment faire. Malgré tout, Argella se doit de les écouter, mais dans la mesure ou ils sont tous en désaccord, elle n'est pas encore capable de prendre une décision avec tout ce brouhaha.

Elle regrette que Karnal et Gawen ne soient pas ici, ils auraient eu vite fait de faire taire les conseillers pour en tirer quelque chose de constructif. Elle pourrait aussi, gueuler un bon coup, se faire entendre, mais elle est usée par l'incapacité de ses conseillers à se tenir convenablement. Ce n'est pas anodin si elle a croisé les bras, les poings serrés sous ces derniers. Leur flanquer des coups de poing ne serait pas judicieux. Autant se contenter de le penser, très fort.

« Sortez d'ici ! Allez vous désaltérer, manger, sauter la donzelle, ce que vous voulez, mais sortez. Nous en rediscuterons ce soir, quand vous aurez l'esprit moins échauffé. » Lâche-t-elle d'un coup, d'une voix forte et inébranlable. C'en est simplement assez. En l'espace de peu de temps, elle se retrouve seule sous sa tente. Enfin seule... Pas tout à fait. Elle le sait, à défaut de l'avoir vu de ses yeux. Comme s'il prenait toujours soin de ne faire sentir sa présence uniquement par ceux qu'il désire être vu. Avec le temps, on s'y habitue.

Tandis qu'il lui donne du majesté, elle s'empare de deux gobelets qu'elle remplie de vin, ramené de Dorne. « Relève-toi je te prie. L'Ombre de l'Orage n'a nul besoin de se cacher désormais. » En suivant la direction de sa voie, elle s'approche de lui pour tendre l'autre gobelet rempli. Inutile d'être protocolaire à l'heure actuelle. L'avantage d'Ezio est qu'il reconnaît les signes et s'adapte, sans dépasser les règles. Elle observe alors le visage décapuchonné du bâtard Buckler. « Bois un coup, repose-toi. Tu me conteras les dernières nouvelles quand tu le souhaiteras. » A dire vrai, elle aurait bien besoin d'une pause aussi. Elle ne peut se permettre qu'elle soit longue, il y a encore beaucoup de choses qu'elle doit gérer.




I am only anger and suffering.
A body devoured by hated,
motivated by revenge.

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Vous pouvez prendre mon château , mais vous gagnerez seulement les os et le sang et les cendres
Messages : 2253
Membre du mois : 109
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
Vous pouvez prendre mon château , mais vous gagnerez seulement les os et le sang et les cendres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvelles des royaumes   Mer 7 Déc - 2:32

NOUVELLES DES ROYAUMES

feat Ezio Storm & Argella Durrandon

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas vu ma souveraine avec un air si clair de fatigue, pas depuis le jour maudit de la mort de son père, feu notre bon roi, puisse les sept élever son âme à jamais. Mais en ayant entendu absolument toutes les conversations précédentes, réflexes d’espion bien enracinés, je ne pouvais que comprendre et partager son envie de repos. De mon point de vue elle avait deux choix, mais je disposais d’informations qu’elle n’avait pas encore, la retraite permettrait de limiter les pertes et d’organiser une petite étendue du conflit interne au royaume du Bief, mais fuir pousserait également les alliés du Bief à tenter d’autres campagnes, ce qui ne ferait au final que plus de mal à l’Orage. c’était sans le moindre doute ce qui était le plus frustrant dans mes fonctions, j’avais les solutions à tous les problèmes, mais c’étaient toutes des solutions qui prendraient du temps, et il semblait évident que du temps, nous n’en avions que trop peu. Cependant il y avait toujours des moyens de gagner du temps, mais la belle royale n’était de toute évidence pas en état d’étudier toutes ces possibilités, pas avec le ramassis de sang bleu qu’elle venait de supporter, la plupart d’entre eux n’avais jamais mis les pieds sur un champ de bataille autrement qu’en arrière du front, et pour ceux qui l’avaient fait, cela faisait bien longtemps à présent qu’ils avaient oublié ce qu’était l’euphorie du combat avant l’horreur des conséquences. Je me redressai et pris la coupe qu’elle me tendit, déjà parce que ça faisait une bonne journée que je n’avais avalé qu’un morceau de fromage, et surtout parce que je ne refusais jamais rien à ma reine, enfin, jusqu’ici elle ne m’avait pas demandé de trahir ma maison.

« Merci ma reine...les nouvelles peuvent attendre un peu, elles sont bonnes mais méritent toutes d’être étudiées pour être utiles...sauf votre respect, vous semblez accablée de fatigue, si vous le souhaitiez il y aurait un moyen simple de mettre fin à cette bataille qui vous demande tant d’efforts avant même d’avoir commencé...risquer ma vie pour vous est mon devoir et assassiner des gén...vous avez raison, une telle victoire ne serait pas digne du royaume... »

Et pourtant, j’étais presque certain de pouvoir mener seul cette mission à bien, jamais une seule de mes cibles ne m’avait échappé, certes je n’avais jamais été dépêché dans un camp se préparant à une bataille, mais c’était un risque que j’allais prendre volontiers si elle m’en donnait l’ordre. Pourtant quelque chose chez elle me faisait penser qu’elle était contre cette idée, la connaissais-je si bien ? Avais-je même raison de penser que l’honneur du royaume souffrirait d’un assassinat qui auraient d’aussi énormes retombées ? Outre notre réputation, je ne pouvais m’empêcher de penser qu’un royaume possédant des hommes capables de tuer des généraux avant une bataille ferait réfléchir à deux fois toute tentative d’attaque sur ce dernier. Mais il était vrai que c’était risqué, perdre un symbole comme l’ombre de l’Orage juste avant une bataille minerait énormément au morale des troupes. « Je vois que mon discours était tout sauf reposant, veuillez m’en excuser...c’est que je n’ai pris aucun repos depuis des mois, peut-être ai-je oublié comment on fait...en parlant de ça, je sais que nous en avions déjà conversé, mais mon frère vous ennuie-t’il toujours avec ses demandes quant au fait de me donner le nom de mon père ? Si tel est le cas veuillez excuser la gêne que je vous occasionne en vous demandant de refuser ses requêtes... »

Voilà qui allait lui permettre de changer complètement de sujet, c’était certes quelque chose de lourd de conséquences pour ma personne, mais pour elle, ce devait être une broutille qui la changeait un peu se toutes les responsabilités lui incombant, enfin je l’espérais, je trouvais tout de même ça bien dérisoire en comparaison avec la bataille à venir ou les diverses affaires politiques. Et très honnêtement je me voyais mal lui parler de son mari ou de Dorne, de prime abord parce qu’elle risquait de s’apercevoir de mon opinion sur le sujet. Tellement d’affaires à gérer pour une seule personne, aussi têtue, courageuse et valeureuse soit-elle, parfois je me demandais simplement comment elle faisait pour garder un tel sang froid et une telle dignité, à sa place j’aurai depuis longtemps arranger ma tête sur quelques murs de pierre. « Dîtes-moi quand vous souhaiterez entendre quelques nouvelles majesté, je serai aussi muet qu’un mort sur le sujet tant que vous serez aussi épuisée...je ne dis pas que vous n’êtes pas capable de gérer tout ça, mais même les guerriers les plus fougueux prennent un peu de repos de temps en temps... » C’était plus fort que moi, je la voyais tellement se donner pour prouver à ses sujets qu’une femme dirigeait tout aussi bien qu’un homme, qu'elle était la digne héritière de son père, qu’il avait fallu que je la rassure inconsciemment sur le fait que je ne me permettait en aucun cas de la sous-estimer.
BERTH(C)



"Il est l'ombre d'Orage frappant dans le noir, tremblez car c'est la fin de votre histoire"

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Assassin/Espion/Chevalier
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'ombre de l'Orage
Messages : 92
Membre du mois : 8
Célébrité : michael fassbender
Maison : Buckler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvelles des royaumes   Dim 18 Déc - 18:57

Ezio possède des nouvelles, il l'énonce, non sans rappeler au passage l'état de fatigue de la reine qui n'est déjà pas sans le savoir. Mais il continue sur sa lancée, rappelant que ses talents peuvent lui être d'une utilité non-négligeable, Argella a vite fait de l'interrompre sur cette voie d'une simple levée de main. Ce genre de victoire prouverait qu'elle ne vaut guère mieux que leur ennemi Le Noir. Elle s'y refuse catégoriquement, quand bien même l'idée la séduit quelque peu. Quoi qu'il en soit, il devine et sait parfaitement que ce genre d'exactions serait indigne d'elle. Argella ne se pardonnerait jamais de faire preuve d'aussi peu d'honneur.

« Effectivement, Karnal me relance régulièrement pour te légitimer et n'est pas ravi d'essuyer mes refus. Ou devrais-je dire tes refus... » Ce qui l'étonnera toujours d'ailleurs. Nombreux bâtards rêveraient d'être à la place d'Ezio Storm, qui a eu la chance d'être bien accueillie par la femme de son père et pouvoir connaître ses frères et sœur. Il avait une place rare pour un fils illégitime, une place qu'il se refusait d'accepter. Argella pourrait demander des explications à Ezio, mais le fait est qu'il s'agit de sa décision et qu'elle n'ira pas à l'encontre de celle-ci.

« J'imagine qu'il préférerait que ce soit toi, plutôt que l'époux de Leana, pour devenir Lord de votre maison si jamais il lui arrivait quelque chose. » Elle en est même certaine. Karnal porte une estime toute particulière pour le Storm. Elle aurait accepté de légitimer son espion s'il ne lui avait pas clairement fait comprendre qu'il ne le souhaitait pas. Mais son refus a tendance à mettre à mal sa relation avec son amant qui ne comprend pas dans la mesure ou elle ne lui dit rien qu'il s'agit là de la décision d'Ezio, et sa récente union avec Roward n'arrange clairement pas les choses. Certes, ils n'ont fait qu'échanger des missives depuis leurs départs d'Accalmie, mais elle ressent la rancune de Karnal dans ses mots.

« Ne te fais donc pas autant de soucis pour moi Ezio, ce sont les aléas du poids des responsabilités. Elles ne se régleront que lorsque je mourrais. » La situation actuelle n'aide clairement pas à la soulager. Héritière d'un royaume en guerre, elle doit désormais le défendre tout en le faisant prospérer, en plus d’œuvrer à lui offrir un héritier. « Notre fatigue ne s'effacera pas en l'espace du temps que je peux t'accorder avant que les conseillers ne reviennent, réunion a laquelle tu peux participer je te rappel. Ton avis sera toujours accueilli comme il se doit, qu'importe ce qu'ils en disent. » Parce qu'ils ne le cachent pas pour la plupart qui ont pu la rejoindre au sud des montagnes, la place de l'espion au sein du Conseil fait jaser. Ils oublient que ce sont justement les talents d'Ezio qui leur offre l'opportunité d'obtenir des informations capitales.

« Ta compagnie et la boisson que nous buvons sera notre seule consolation pour aujourd'hui, quelles sont les nouvelles ? Comment avance le réseau de contre-espionnage ? As-tu besoin davantage de ressources ? Je t'écoute espion et ne m'épargne aucun détail je te prie. »




I am only anger and suffering.
A body devoured by hated,
motivated by revenge.

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Vous pouvez prendre mon château , mais vous gagnerez seulement les os et le sang et les cendres
Messages : 2253
Membre du mois : 109
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
Vous pouvez prendre mon château , mais vous gagnerez seulement les os et le sang et les cendres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvelles des royaumes   Lun 19 Déc - 9:33

NOUVELLES DES ROYAUMES

feat Ezio Storm & Argella Durrandon

Bien évidemment, mon petit frère se montrait donc toujours aussi pressant, moi qui avait espéré qu’il daigne enfin se calmer durant mon absence, visiblement il était aussi borné que moi-même. Je profitai que ma souveraine ait le dos tourné pour souffler silencieusement mon exaspération sur le sujet, si cette bourrique continuait ainsi j’allais devoir finir par accepter, sans quoi on me demanderait des explications et je n’en avais aucune, j’étais habitué à tout sauf exprimer mes ressentiments avec des mots. Le seul argument que je pouvais avancer c’est qu’il en profiterait pour tenter de me convaincre de me marier, et là-dessus aussi un refus donnerait lieu à des explications que j’étais bien incapable d’exprimer clairement. Je me ressaisis rapidement, pas question de montrer à qui que ce soit que ce genre d’affaires ridicules puisse me tourmenter, pas même à celle que je servais. Mais visiblement elle avait compris avant même que je ne change réellement de sujet, je lui étais vraiment reconnaissant de ne pas s’attarder sur le sujet, néanmoins un peu moins de me demander de ne pas m’en faire pour elle, si moi je ne me souciais pas en permanence de sa forme et de sa sécurité, qui le ferait ? Sa garde pas fichue de repérer un assassin se glisser sous une tente en pleine préparation d’une bataille ?

« Si vous souhaitez que je participe, alors il en sera ainsi, mais je risque de m’attirer leurs foudres comme la dernière fois lorsque je leur ai demander de fermer leur clapet pour vous laisser en placer une...je n’ai pas votre patience avec eux, ils ignorent tout des batailles et estiment pourtant avoir le don de diriger des troupes, vous êtes trop bienveillante de ne pas leur faire retourner à leur place de la pointe de votre épée... »

S’il était vrai que je ne m’entendais avec aucun d’eux particulièrement, je déplorais surtout le fait qu’ils osent agir de la sorte simplement car le sexe de leur dirigeante était différent du leur. En ce qui me concernait, je l’avais vu à l’œuvre, et elle était digne de son père, si ce n’est meilleure encore, comme le clamait ce dernier de son vivant à mon propre père. Je posai un genoux à terre en signe de soumission, après tout j’ignorais encore sa réaction quant à mes initiatives, même si ces dernières jouaient en faveur du royaume...
BERTH(C)



"Il est l'ombre d'Orage frappant dans le noir, tremblez car c'est la fin de votre histoire"

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Assassin/Espion/Chevalier
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'ombre de l'Orage
Messages : 92
Membre du mois : 8
Célébrité : michael fassbender
Maison : Buckler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvelles des royaumes   Dim 8 Jan - 23:27

« Tu es comme ton frère Ezio, Karnal est passé par là avant toi. Sache que les conseillers n'aiment pas être bousculés, mais c'est exactement ce dont ils ont besoin. Les plus anciens ont encore des difficultés à voir que nous sommes l'avenir du royaume, ils espèrent que je suive les traces de feu mon père, et c'est le cas en partie, mais je ne reproduirais pas les mêmes erreurs. Ils sont ce qu'ils sont, je te l'accorde, mais n'oublie pas non plus que s'ils ne se sont pas faits de nom en guerroyant, ils se le sont fait ailleurs. Ce ne sont pas que de vieux cons récalcitrants, ils sont également dotés d'une sagesse ou de qualités dont je suis dépourvue. »

Elle enchaîne sur les nouvelles dont il doit l'entretenir. Le réseau est en bonne construction, ce qui la ravie. La suite par contre... Son avis est mitigé, entre colère, incompréhension, enthousiasme. Il a dû leur donner des informations, pourquoi ? Lesquelles ? Mais surtout, le Prince... Elle s'attendait à ce que ce soit Dorne qui la préviendrait que ce dernier est bien vivant, dans une relative sécurité à Lancehélion.





I am only anger and suffering.
A body devoured by hated,
motivated by revenge.


Dernière édition par Argella Durrandon le Lun 9 Jan - 13:46, édité 1 fois

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Vous pouvez prendre mon château , mais vous gagnerez seulement les os et le sang et les cendres
Messages : 2253
Membre du mois : 109
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
Vous pouvez prendre mon château , mais vous gagnerez seulement les os et le sang et les cendres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvelles des royaumes   Lun 9 Jan - 13:43

NOUVELLES DES ROYAUMES

feat Ezio Storm & Argella Durrandon

Comme mon frère, malgré le fait que j’aime ce dernier de tout mon cœur, je ne pus m’empêcher de tiquer un peu, étais-je réellement aussi borné que lui ? J’étais beaucoup moins coureur en tout cas, tout du moins depuis mon aventure avec la mère d’Aleyna, cette femme avait marqué ma vie, je n’en avais connu aucune qui me démontre une telle volonté de liberté, de rébellion, enfin si, sa fille récemment. Nul doute qu’elle aurait tout à fait pu me séduire si j’avais eu moins d’expérience et quelques années en moins. En y repensant, je me disais peut-être ça pour me rassurer, il était possible qu’elle ait réussi à me séduire pour m’avoir de la sorte, bon sang j’étais aussi sensible aux charmes féminins que mon frère, rien que l’idée me donnait presque envie de pleurer. Pas que je manque un quelconque respect à mon frère, mais franchement dès qu’il s’agissait de belles dames le pauvre bougre ne se maîtrisait plus, enfin si, une fois qu’il leur était passé dessus. Lui aussi il allait falloir qu’il se marie et vite pour le bien de notre maison, je sais, c’est un peu égoïste de ma part mais moi je n’étais pas Lord, même si je n’allais pas pouvoir échapper longtemps au nom de famille de mon père. Déjà à la cour on me nommait Buckler et les dames spéculaient sur une prétendue roturière avec qui je ne pouvais me lier de par mon rang, oui moi aussi je trouvais qu’il allait falloir que les hommes de l’Orage se mettent au romantisme, car pour avoir de tels fantasmes sur moi, ces lady en manquaient assurément.

La réaction à mes informations ne se fit pas attendre, je retrouvais bien là Argella, impulsive et méfiante sur des broutilles, pourtant elle était réfléchie et sûre d’elle sur les décisions importantes, un contraste propre aux dames d’après mon expérience, mais je gardai cette réflexion pour moi, manquerait plus que je la vexe et qu’elle ne se sente obligée de se venger, certes ce ne serait pas bien méchant la connaissant, mais ça ne me plairait assurément pas, ça je pouvais en être certain.



Mes yeux ne quittèrent pas les siens jusqu’à ce qu’elle ne se décide à me laisser me relever, j’étais parvenu à lui répondre sans mentir à propos d’un certain chantage, j’étais plutôt fier de moi. Même si je n’étais pas franchement certain de l’avoir convaincue, elle était loin d’être idiote. Autant lui avouer un peu de vérité sur fond de plaisanterie histoire de détourner son attention. Un grand sourire naquit alors sur mes lèvres. « Et puis je dois bien avouer que la fille, comme sa mère lorsque je l’ai rencontré, est tout à fait charmante, peut-être reverrais-je mon refus de mariage à mon frère lorsque nos royaumes seront enfin en paix... » Je l’observais, me demandant si elle allait tomber dans le panneau et laisser parler son côté protectrice qu’elle avait toujours eu envers ma famille depuis des années, héritage de son père probablement, ce dernier aussi s’amusait à surprotéger en apparence mon père autrefois.
BERTH(C)
HJ : Tu as oublié de mettre des hide pour masquer les références aux infos que je t'ai passé, faut éviter les fuites pour ce genre de choses sinon ça va être utiliser contre nous Smile



"Il est l'ombre d'Orage frappant dans le noir, tremblez car c'est la fin de votre histoire"

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Assassin/Espion/Chevalier
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'ombre de l'Orage
Messages : 92
Membre du mois : 8
Célébrité : michael fassbender
Maison : Buckler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvelles des royaumes   Dim 15 Jan - 22:36





I am only anger and suffering.
A body devoured by hated,
motivated by revenge.

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Vous pouvez prendre mon château , mais vous gagnerez seulement les os et le sang et les cendres
Messages : 2253
Membre du mois : 109
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
Vous pouvez prendre mon château , mais vous gagnerez seulement les os et le sang et les cendres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvelles des royaumes   Jeu 26 Jan - 17:52

NOUVELLES DES ROYAUMES

feat Ezio Storm & Argella Durrandon



Un petit sourire se dessina sur mes lèvres, une telle analyse devait probablement surprendre, bien qu'un peu tirée par les cheveux, elle n'en restait pas moins fortement probable, comme quoi avec un peu de recul l'on pouvait voir bien des choses, et puis pour une fois qu'elle me demandait mon avis sur autre chose que l'organisation de ce que je surnommais « l'armée de l'ombre », j'en profitais pleinement pour lui sire ce que j'en pensais.

Je m'approchai d'elle jusqu'à ce qu'il ne reste que quelques centimètres entre nous, mon regard planté droit dans le sien. Puis je lui attrapai la main pour la porter à mes lèvres et la gratifier d'un doux baiser. « Vous voyez...je ne suis pas homme à me laisser atteindre si facilement par une femme...mon frère et moi avons des traits communs je vous le concède, mais pour ma part je sais me montrer froid, sadique et cruel si le besoin s'en fait sentir...je massacrerai les membres de ma propre maison si jamais ils venaient à trahir la couronne altesse...ne l'oubliez jamais, vous et votre famille êtes les seuls à avoir ma complète dévotion... »
BERTH(C)



"Il est l'ombre d'Orage frappant dans le noir, tremblez car c'est la fin de votre histoire"

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Assassin/Espion/Chevalier
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'ombre de l'Orage
Messages : 92
Membre du mois : 8
Célébrité : michael fassbender
Maison : Buckler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvelles des royaumes   Dim 29 Jan - 16:11





I am only anger and suffering.
A body devoured by hated,
motivated by revenge.

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Vous pouvez prendre mon château , mais vous gagnerez seulement les os et le sang et les cendres
Messages : 2253
Membre du mois : 109
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
Vous pouvez prendre mon château , mais vous gagnerez seulement les os et le sang et les cendres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvelles des royaumes   Dim 12 Fév - 14:43

NOUVELLES DES ROYAUMES

feat Ezio Storm & Argella Durrandon

Et voilà, encore une fois elle venait de me donner une certaine culpabilité vis-à-vis de mes paroles, j'ignorais comment elle faisait pour retourner à chaque fois mon impulsivité contre moi, mais elle était la seule capable de ce fait. C'était très certainement l'une des raisons pour lesquelles j'avais tendance à apprécier bien plus sa compagnie que je ne le devais, elle me faisait perdre mes gonds et était bien la seule à savoir le faire si l'on ne comptait pas ma sœur benjamine que je soupçonnais d'ailleurs fortement d'avoir appris ce procédé à la jeune reine. Bon en ce qui me concernait j'étais soulagé qu'elle n'ait jamais pu choisir mon frère comme mari, car s'il était un homme exemplaire en bien des domaines, celui de la fidélité lui faisait sincèrement défaut, lui-même disait qu'il était homme à vouloir essayer toutes les fleurs avant de trouver celle qu'il chérira un temps, autant dire qu'il voulait goûter aux délices de toutes les jeunes femmes de la région, me rappelant que je n'étais pas resté en restes à son âge lorsque je tentais de le raisonner par une morale digne de notre père. En vérité, j'avais été bien pire que lui, mais c'était une chose que je me gardais bien de lui avouer, tout comme le fait que celle qui était parvenue à calmer mes ardeurs n'était autre qu'une jeune Tyrell aujourd'hui mère d'une fille ne lui ressemblant que trop. Mes mains vinrent se poser sur ses épaules, tandis qu'un sourire naquit sur mon visage, la belle avait réussi à me faire m'en vouloir un peu pour mes paroles, et instinctivement mon corps effectuait des mouvements réconfortants, Auxane me le payerait, j'étais certain qu'elle y était pour quelque chose.

« Je n'ai jamais voulu mettre votre confiance en moi en doute Argella...en réalité je cherchais plutôt à vous rassurer quant à l'emprise des femmes sur moi...vous savez lorsque j'étais un peu plus jeune, les femmes si dangereuses comme vous les décrivez avaient toutes les raisons de me craindre, et je m'attends à ce qu'un ou plusieurs jeunes hommes ou femmes ne me retrouvent un jour pour me dire que je suis leur père et qu'ils me haïssent pour mon absence...je ne vous en parle jamais, mais vous avez devant vous un homme capable de maintenir ses pulsions qui sont nombreuses, n'en doutez pas... »

Et voilà, encore un détail de ma vie que je venais de lui dévoiler, je commençais à m'y faire à vrai dire, elle en apprenait toujours un peu plus à chaque fois que nous nous retrouvions seuls, mais tout de même, ma sœur allait regretter ce qu'elle lui avait appris. En parlant d'elle d'ailleurs, je relâchai ses épaules et allai m'enquérir de la coupe que j'avais déposée plus tôt pour en avaler quelques gorgées.

« Avez-vous des nouvelles de ma famille ? Puisqu'on aborde le sujet...Cela fait un moment que je ne les ai plus revus, et je n'ai trouvé personne quand je suis retourné sur les terres, il y a quelques jours...j'avoue que la nouvelle fonction de mon frère m'inquiète un peu, Karnal n'a jamais été un élève très assidu lors de ses leçons avec notre maître d'armes...je pense d'ailleurs que sans cette maudite guerre il n'aurait pas eu besoin de prendre les armes, c'est ce que je lui souhaitais, et mon père aussi...et je sais que vous aussi vous l'avez mis à contribution à contrecœur...il dirait probablement qu'il n'est ni un enfant, ni un lâche s'il entendait ça, mais...notre maison a besoin de lui, tout comme notre royaume... »

Si mon frère apprenait un jour que je me faisais du mouron pour lui, aucun doute qu'il viendrait me trouver pour se moquer de moi, mais ça m'étais égal, je ne voulais pas perdre un autre membre de ma famille, ma belle-mère ne le supporterait jamais, moi-même je ne le supporterais jamais. Outre le fait que si malheur il parvenait, j'allais devoir réviser mon refus de porter mon véritable nom, pour nous Karnal avait toujours représenté une source d'espoir pour l'avenir, même si cela lui avait parfois un petit peu trop pesé sur les épaules.
BERTH(C)



"Il est l'ombre d'Orage frappant dans le noir, tremblez car c'est la fin de votre histoire"

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Assassin/Espion/Chevalier
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'ombre de l'Orage
Messages : 92
Membre du mois : 8
Célébrité : michael fassbender
Maison : Buckler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvelles des royaumes   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelles des royaumes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Les Royaumes Elfiques] Modélisme
» Des nouvelles de Fuveau !
» Nouvelles d'Haiti; ce que les journalistes ne disent pas !
» Haiti : Michel Frost craint de nouvelles émeutes de la Faim
» Prochainement : Nouvelles figurines peaux vertes .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Les Terres de l'Orage
-
Sauter vers: