AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
[Terminé - Tour III] She's with you?
MessageSujet: [Terminé - Tour III] She's with you?    Jeu 17 Nov - 15:14

Je n’entendais les voix qu’avec de la distance, comme si elles étaient étouffées, avalées par la brume. Je me sentais flotter entre deux mondes, vaguement conscient de ce qui m’arrivait. Je n’en avais pas la moindre idée. La bataille avait été âpre, cela, personne ne saurait le nier. Mon plan s’était bien déroulé. L’armée du Conflans avait été dépouillée de troupes dans deux buts. Le premier avait été de tenir face à mon fils aux Jumeaux ; il avait donc bien tenu son rôle d’appât. Les Hoare avaient divisé leurs forces. Le reste m’inquiétait plus. Hoare avait la supériorité numérique nette. Si ces troupes n’étaient pas là, c’est qu’elles étaient ailleurs. Si elles étaient ailleurs, ça voulait dire qu’un autre pays risquait l’invasion. Sans avoir plus d’informations, je savais que je devais frapper un grand coup. L’armée du Conflans était experte dans la bataille rangée, aussi devais-je la surprendre et la priver du terrain adéquat. Elle était également massive, compacte. Je devais neutraliser sa cavalerie tout en massacrant son infanterie. Quoiqu’il se passe, la bataille serait coûteuse. Elle l’avait été. Je ne me rappelais plus les détails, comme si la situation m’avait échappée à un moment ou à un autre. Une silhouette était penchée vers moi. Je perçus vaguement ce qu’elle me criait. Sire ! Sire ! Tenez-bon ! Puis ce fut le noir et le silence.


Je me réveillais ce qu’il me semblait être une vie plus tard. Il faisait chaud. J’étais dans une tente. Grognant sous l’effort consenti pour me redresser, je comprenais que j’étais dans une tente. Elle était chauffée ; un foyer brûlait dans le four à pierre qui avait été installé. Un homme vint à ma rencontre. Mestre Will, un homme qui avait rejoint l’armée avec les troupes de Peyredragon. L’homme marmonnait en se penchant sur moi. Il posa d’abord sa main sur mon front alors que je m’emparais d’un pot rempli d’eau pour m’en servir une corne. J’en versais en partie sur mon torse, dénudé. Je notais alors qu’il me malmenait la tête, que j’avais été déshabillé, désincarcéré de mon armure. Lavé. Deux bassines d’eau sale reposaient non loin ; l’eau y était boueuse et teintée de rouge. Je me sentais contusionné de partout, comme après chaque bataille. De petites plaies, des bosses, des griffures et écorchures, recouvraient mon corps à plusieurs endroits. Dénudé, c’était obligatoire, pour soigner tout ce qui pouvait l’être. Plus d’un noble était mort des suites de ses blessures alors qu’il avait soigné les plus évidentes, mais n’avait pas senti sous l’armure d’autres coups, d’autres plaies, comprimées par le métal et le poids de l’équipement. Je grognais une demande ; avait-on gagné ? Le mestre répondit que oui. L’ennemi avait été mis en déroute, ses pertes importantes. Les nôtres non négligeables, mais Paege avait été prise, la voie ouverte. Belle victoire, ajouta l’érudit, même s’il grommela que les plus belles victoires étaient aussi celles qui se payaient avec le plus de sang. Il me pinça la peau sur le côté du crâne, sur le côté droit du front et dans le cuir chevelu. Je grognais et le repoussais. J’avais été blessé d’un coup d’épée dans la tête, qui avait fait volé mon casque et celui-ci, sous la force du coup, m’avait blessé. Estafilade. Plaie ouverte. Il l’avait nettoyée et recousue. Ca ne semblait pas trop mal, de son point de vue, mais ça serait douloureux longtemps. Je devais rester immobile, me reposer.


Une tempête entra dans ma tente, au moment même où j’aggripais l’homme par le col, le sommant de me ramener mes généraux de division, les généraux de Peyredragon et ma future femme, que j’exigeais de savoir où se trouvaient les troupes, notre état, le décompte des pertes, des prisonniers ennemis. De colère et d’obstination alros que l’homme essayait de me maintenir calme et allongé, les couvertures glissaient et je me retrouvais presque nu à secouer un mestre comme un prunier. La scène était grotesque. Je voulais tout savoir et tout de suite, mais l’homme se figea en tournant la tête derrière lui, voyant qui venait d’entrer.



| Ne peut-on me dire ce qu’il se passe, par les Anciens Dieux ! |





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10508
Membre du mois : 217
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Jeu 17 Nov - 15:49






Les Epois

An 0 Mois 8.


Ma reine vous ne… Je soupirais et fis un vague signe à Baâl de la main. Vous avez entendu le mestre ? Ce n’est que superficielle. Meraxès a besoin de soin, et je suis la seule pouvant lui en prodiguer. Ensuite, j’irais voir le roi du Nord. Je vous laisse vous charger de la suite Baâl. lui dis-je avant de quitter ma tente, sans lui laisser le temps de répliquer. Je n’y étais restée que pour troquer mon armure contre une tenue plus légère et moins lourde et Baâl était venu m’y retrouver pour m’enjoindre au repos. Il savait que c’était vain, mais il était de son devoir de le faire. Et au fond, j’imaginais qu’il espérait vraiment que je l’écoute pour une fois.

Je saluais vaguement de la tête les personnes que je croisais, filant rapidement jusqu’à la tente du mestre. Je me gênais pas de son absence pour fouiller dans ses herbes, ses fioles et ses onguents. Je récupérais ce dont j’avais besoin pour soigner ma dragonne, avant de partir aussi vite que j’étais arrivée. Entre temps Gawain m’avait rattrapé, envoyé surement par Baâl pour surveiller mes arrières. Je ne lui décrochais pas un mot et m’enfonçais plus profondément dans le camp, jusqu’à le traverser totalement. Je faisais abstraction de l’odeur de mort, de sang et des cris. Je me concentrais sur ce que je devais faire. D’abord panser ma sœur, puis aller voir Torrhen qui avait été ramené dans sa tente, et que le mestre examinait. Je l’avais laissé me chasser uniquement parce qu’il fallait que je me change, puis que je m’occupe de ma dragonne.

Je dépassais le camp, jusqu’à arriver sur le champ de bataille. Meraxès le survollait, tel un oiseau de proie. Je l’avais interdit de se nourrir des corps. Pas tant que nous n’aurons pas récupérer tous les nôtres. Elle était nerveuse, et les soldats s’occupant du trie également, aussi peyredragonien soient-ils. Ils connaissaient mieux que quiconque la fureur dont pouvait faire preuve un tel être. Ils avaient appris à l’admirer, à s’habituer à sa présence… Mais aussi à le craindre à juste titre. Je sifflais et j’attirais l’attention de ma sœur. Elle battit aussitôt des ailes et remua de la poussière mêlée à du sang en atterrissant non loin de moi. Elle grogna férocement puis montra les crocs dans ma direction, non pas à mon intention, mais envers Gawain, le capitaine de ma garde. Je lui fis signe de reculer, et demander à tous de nous laisser. Ils s’exécutèrent aussitôt même si Gawain traina des pieds pour le faire. Je soupirais et m’avançais vers Meraxès. Elle claqua des dents une nouvelle fois, signe de sa colère, mais je l’ignorais. Je m’approchais d’elle sans aucune hésitation, et m’enjoignais au calme. Je la forçais à déployer ses ailes, pour vérifier qu’elle n’avait pas été touchée à ces endroits. J’en fis de même avec le reste de son corps de Dragon. Et à chaque fois que je voyais une blessure, j’appliquais des onguents à base de plantes médicinales dessus, prenant garde à ne pas me prendre quelques coups de crocs. Elle était en colère, et elle avait mal. Je savais qu’elle rêvait de me manger toute crûe pour raviver ses plaies, mais que sa bestialité était contrôlée par ce lien qui nous unissait. Pour autant, elle ne pouvait se retenir à chaque fois de vouloir me croquer.

Ce fut assez éprouvant et long de s’occuper d’elle, mais cela devait être fait. Une fois que j’eus fini, je lui ordonnais d’aller chasser, et de se reposer. Elle grogna, mais s’envola aussitôt dans un nuage de poussière et de sang qui vinrent se coller un peu plus à ma peau et mes cheveux. Je toussais quelques instants, avant de soupirer. Gawain me rejoignit tout de suite après et nous primes la direction de la tente du roi. A peine y etais-je rentrée que je fronçais des sourcils et dis sur un ton sévère Ce mestre n’est plus assez jeune pour être secouer de la sorte. Nous avons besoin de son savoir et de ses dons pour la médecine. Laissez donc en paix mon ami. Je m’avançais et sans tenir compte de la quasi nudité du Roi du Nord, je posais ma main sur son bras pour l’enjoindre à m’écouter. Nous vous remercions mestre Will pour votre travail. Vous pouvez nous laisser. Je m’assurerais personnellement que le Roi du Nord reste tranquille et mange entièrement le repas que vous avez demandé à son intention. En voyant son regard se poser sur la légère plaie sur mon visage, je rajoutais. Je vous promets également de m’en occuper. Si vous pouvez faire venir d’ailleurs quelques bassines d’eau, je vous en serais des plus reconnaissantes. J’attendis que le mestre soit sorti de la tente, avant de me laisser à soupirer de fatigue, avant de pousser l’homme vers sa couche S’il te plait, fais-moi plaisir et allonges toi. Je vais tout te raconter, mais tu dois te ménager.



Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1642
Membre du mois : 38
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Jeu 17 Nov - 23:13

Je pestais, vitupérais, parce que j’étais particulièrement en forme. Oui, c’était paradoxal. Frappez le Roi du Nord en plein dans la tronche et il sera aussi excité qu’une puce. Le mestre m’avait prévenu, rapidement certes, des risques que comportait ma blessure. J’avais en premier lieu besoin de repos, mais pas de sommeil. Après pareil coup à la tête il serait dangereux de m’endormir avant plusieurs heures ; je n’avais pas bien compris pourquoi mais je connaissais les conséquences ; je risquais tout simplement de me retrouver à ne plus savoir me réveiller, plongeant dans un sommeil qui me conduirait à la mort. Je devais donc tout faire pour rester éveillé. J’avais déjà perdu connaissance une fois. Une seconde pouvait vouloir dire la mort. Et maintenant que j’avais émergé de l’inconscience, maintenant que j’avais passé la bataille, restait l’incroyable décharge d’adrénaline qui m’électrisait totalement. A peine arrivée, ma future reine lâcha d’un ton assez rude que je ne devais pas secouer son mestre. Je grommelais, comme un jeune homme pris en faute mais sûr de son droit.


| Mais ce cuistre ne voulait même pas me dire comme vous alliez, ma dame ! On ne me disait rien, sur aucun sujet ! Je me faisais du souci pour vous, pour l’armée ! | lançais-je, indigné.


Et dans cet état croyez moi, j’avais besoin d’informations. J’avais besoin qu’on m’occupe. En général après une bonne bataille, j’avais besoin de beaucoup d’expédients pour évacuer toute la tension accumulée. De l’alcool, pour me calmer les nerfs. Des camarades, pour rire, chanter, célébrer les morts. Une gueuse, pour la foutre comme un furieux, évacuer par le sexe toute la peur et toute l’excitation. Je n’avais rien de tout ça. Et je pouvais encore mourir. Paradoxe. La jeune femme vient vers moi. Encore vêtue de ses cuirs et de ses mailles, on aurait dit un fantôme avec ses cheveux blancs et ses yeux violets. Un fantôme aussi terrifiant qu’exerçant un puissant pouvoir d’attraction ; je n’avais encore jamais connu de femme qui soit ainsi crottée et mouchetée du sang de ses ennemis. Je ne m’y fiais pas ; Rhaenys était dangereuse, je le savais depuis le tout début. Mais je trouvais cela plus excitant que jamais. Probablement un autre effet du lait de pavot qu’on avait dû me faire ingurgiter dans mon sommeil. Le mestre se tire après avoir été congédié par ma future reine. Elle n’a pas l’air aussi grisée que moi par la victoire, par la survie, par ce raz-de-marée d’émotions violentes et contradictoires. La jeune femme me repousse vers ma couche, la main sur mon torse.


| Je peux te faire plaisir de bien des manières, ma jeune reine guerrière, mais je ne suis pas forcé d’être allongé pour cela. Et je n’ai nulle envie de me ménager, par les dieux ! Enfin je tiens ma revanche. Si je suis là, et toi aussi, c’est que nous avons vaincu. Harren va trépigner d’impatience de venir nous rencontrer. Huit ans que j’attends ce moment ! |


Huit ans de frustration, de malheurs et de tristesse. Tout ce que j’avais vécu du fait d’Harren, la mort de mes frères, la tragédie de mon premier mariage et tout le reste, tout allait être lavé dans le sang de mes ennemis. C’était jouissif, presque mieux que le sexe, mieux que l’alcool, mieux que presque tout. J’attire la reine contre moi, la tirant par le col. Je lui offre un baiser de haute volée, conquérant, profond, intense. Je la possède et me donne en même temps ; ce baiser a le goût de la revanche. Je l’attire contre moi et susurre à son oreille.


| Aujourd’hui est né le futur. Avec toi, j’irais conquérir jusqu’aux sept enfers des sudiens. |


Avec elle. Pas pour elle. Je n’étais pas de ces jeunes fols qui se pâmaient devant les jeunes beautés. Je n’étais pas de ces hommes qui considéraient leur femme comme leur propriété et les actions de celles-ci comme le simple prolongement de ma volonté. Elle était ma partenaire, ma sœur d’armes, ma maîtresse, mon présent et mon avenir. Je passe la tête sur le côté et houspille la garde. Un Garde-Loup entre, salue et reste harnaché de pied en cape ; le risque demeure.


| Fais venir à manger et à boire pour la Reine et moi. Après avoir mis la truite sur le tranchoir, il me tarde de dévorer quelque part de ce Conflans. |


Je rebascule mon attention vers Rhaenys, je tire la couette, je me lève, nu comme un ver et je m’avance vers le feu pour m’y réchauffer ; au diable ces draps sudiens trop minces.


| Contes moi la bataille, ma reine. Je me rappelle de tout il me semble, sauf de la victoire. Ma manœuvre à droite. La tienne plus loin encore, et ton retour vers nous quand nous fûmes en danger. Je me rappelle la gloire et l’Hiver que j’ai imposé à nos ennemis. Mon infanterie leur a fait grand mal ; je me souviens les avoir mis en déroute avant le retour de ces maudits chevaliers. |


j’étais comme un gosse. Vibrant d’orgueil, de fougue, de fierté. Mes hommes s’étaient montrés à la hauteur et avec les Peyredragoniens, côte à côte, nous avions forgé l’histoire. Je me sentais jeune. Je me sentais vivant. Je pourrais affronter le monde. Tout ceci était autant dû au reflux des combats qu’à ma blessure ; mon cœur battait la chamade et je ne m’étais jamais senti si vigoureux, même si cela n’était qu’un prélude à une faiblesse plus grande, je le savais, dès le lendemain, dès que toute cette tension serait retombée.





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10508
Membre du mois : 217
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Lun 21 Nov - 22:31






Les Epois

An 0 Mois 8.



Je lève les yeux au ciel à la réponse de torrhen, non sans sourire. Il ressemblait à un jeune enfant conscient de son erreur, mais essayant tout de même de se justifier, se raccrocher à des branches qui n’existaient pas. Ainsi lui répondis-je simplement, ce que Mère nous répétait sans cesse Il n’y a pas de Mais qui tiennent., non sans croiser les bras sur ma poitrine et me mettre à taper du pied. Comme elle l’aurait fait… A la différence près que je souriais pour ma part, affichant bien au Roi du Nord que je n’étais pas sérieuse. Enfin si je l’étais mais je ne le réprimandais pas vraiment pour autant. Je comprenais. Je comprenais parfaitement ce qui pouvait étreindre son cœur et son âme, même si les bruits venant de dehors lui indiquait tacitement que nous l’avons remporté. Nos hommes fêtaient cela, ainsi qu’honoraient la mémoire de tous ceux qui étaient tombés. Je leur adressais une prière silencieuse, les remerciant du sacrifice dont ils avaient fait preuve, et demandant aux Dieux de les accueillir à leurs côtés, comme ils le méritaient.

Le mestre sort sans demander plus longtemps son reste, et je ne pouvais lui reprocher. Je demande au Roi de reste allonger, mais cela était sans compter sur son caractère de linotte. Je le regarde sévèrement alors qu’il me répond, sans m’indiquait ce que j’aimerais qu’il dise. Il n’était pas raisonnable. Aucun homme ne l’était et je soupirais ne m’en cachant pas en le voyant se lever. Son sang s’échauffe et il vint coller mon corps contre le sien pour poser sur mes lèvres un baiser de victoire et de conquête. Je lui rends pareille, mais pose ma main contre son torse et mon corps, lui faisant comprend implicitement que les choses n’iront pas plus loin. Nous irons en effet. lui répondis-je simplement, mais sincèrement. Il n’était pas un preux chevalier se battant pour moi. Je n’avais nul besoin d’un homme, ou même d’une femme pour accomplir ce que je devais MOI accomplir. Ce que je le désirais, je le prenais, par le sang et par les flammes. Visenya serait fière de moi. Tout comme Aegon. Je n’étais pas encore assez digne d’eux, mais j’en prenais le chemin. Je devenais forte, chaque jour un peu plus, leur rendant hommage avec dignité et dévouement. Je continuais leurs combats et ne cesseraient que lorsque les dieux me rappelleront à eux.

Faisant entendre sa voix et sa volonté, Torrhen fait entrer un garde pour lui faire savoir ses envies, avant de le laisser repartir aussi vite qu’il était entré. Et passant outre ce que je lui avais demandé, il se lève, en rabattant les couvertures sur le lit, pour s’approcher debout, devant le feu qui brûlait. Je ne bouge pas d’un pouce, et me contente de répondre à sa demande par un haussement de sourcil. Aucun mot ne franchit ma bouche qui reste hermétiquement close. Je lui indique le lit et les couvertures d’un coup d’œil, avant de croiser de nouveau les bras sous ma poitrine. Mon attitude parlait d’elle-même et pouvait se passer de mot : s’il ne m’écoutait pas, je ne lui répondrais pas. C’était tout aussi simple que cela. Il était têtue ? Je n’en serais que plus déterminée. Il n’était pas concevable qu’il soit debout et nue, même devant un feu, après la blessure qu'il avait écopé.



Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1642
Membre du mois : 38
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Lun 21 Nov - 23:19

Je me sens en vie. Je ne me sens jamais autant en vie depuis huit ans que lorsque j’ai tué mon ennemi. Harren est là, quelque part. Un messager à cheval va bientôt passer sa herse et lui offrir la terrible nouvelle. Si nous avons gagné, ça n’a pas dû être à peu de frais, ni pour lui, ni pour moi. Je savais d’expérience qu’une armée qui se débandait accusait des pertes terribles, accrues encore par rapport au prix du sang des combats. Je savais aussi que cela avait dû nous coûter cher. J’avais pris des risques pour intercepter l’armée TUlly. J’aurais pu risquer une bête bataille rangée, mais avec le risque que l’homme ne se retranche dans Darry et n’y passe de longues semaines à y mourir de faim. Je n’avais pas le temps. La campagne devait être menée tambour battant, sinon il n’y aurait pas de victoire à espérer. Maintenant que j’avais la certitude que l’essentiel des troupes ennemies était ailleurs, je ne voulais pas laisser passer ma chance. Quelle mouche a piqué Harren, de ne pas défendre Herpivoie ! La clef de voûte du Conflans oriental, sans défenses. Il allait être piqué au vif et je savais que l’appât que je lui tendais allait l’affamer. Pour une fois, je prenais l’ascendant psychologique sur lui. Je ne me leurrais pas. Vaincre de si vastes armées n’était pas aisé. Nous mourrons tous, probablement. Mais aujourd’hui j’étais en vie, putain des Sept, j’étais en vie. Je me tourne vers Rhaenys qui joue la marâtre agacée. Je la regarde, figé dans mon élan.


| Oserais-tu donner un ordre au Roi, petit dragon ? |


Je la défiais tout en m’amusant d’elle. Je ne me moquais pas, mais je la taquinais tout en prenant le parti de jouer le grand roi plein de morgue. Le mestre dégage et nous laisse en paix. Elle m’embrasse, mais sa main sur mon torse me repousse. Je prends cela plus durement que son attitude. Elle n’a pas les sangs fouettés par la victoire ? Elle n’est pas grisée par ce futur d’un coup un peu moins sombre ? Soit. Elle veut la jouer sérieuse. Je redeviens le Roi du Nord, et non plus Torrhen. Je vais trop loin, et je suis blessé. Je vais finir par faire ou dire quelque chose que je vais regretter ; me dévoiler trop avant. Personne ne m’avait vu comme cela depuis des années. La dernière fois, c’était Bran. Et nous étions allés culbuter la gueuse dans la foulée en arrosant nos maîtresses de bière brune. Epoque révolue. L’Hiver vient, et pour de bon cette fois. J’inspire profondément en fermant les yeux. je suis toujours le même idiot, le jeune imbécile qui voulait grimper la jeune Mormont alors que j'avais encore du sang plein les bottes. J'ai eu beau l'enterrer sous vingt-cinq ans de guerres et de politique, il est encore un peu là. Si peu. Mais déjà trop.


| D’accord, je… Tu as raison. Laisses-moi une minute. |


J’essaie de me calmer, comme Rorshar me l’avait appris bien des années plus tôt à mon retour de la première guerre contre le Conflans, quand je pouvais passer des plus terribles colères aux plus solitaires moments de déprime. J’inspirais, j’expirais. La blessure sur le côté de mon crâne semblait palpiter, pulser, au rythme de mes battements de cœur. Je ne me sentais pas bien, et d’un coup, nettement moins vigoureux. Je rouvrais les yeux. Je me calme. Tout reste à faire. Une victoire n’est rien. Il n’y a plus personne pour les fêter, aujourd’hui. Je boirais à la santé de mes frères malgré tout. Cette victoire était la leur ; j’étais encore en vie pour les venger. Je m’avance dans le lit, nu comme un ver mais sans manifester la moindre gêne ; je suis comme je suis, et je fais ce pourquoi je suis fait. Je me place dans le tas de peaux de bêtes et de fourrures qui me sert de couche en campagne, et rabats la couette sur moi. Le garde revient et nous interrompt alors que j’allais reprendre la parole. Il pose le tout en vrac sur un plateau, sur la petite table de bois qui me sert à griffonner des ordres quand je suis exténué. Il me sert une corne de brune. Je regarde Rhaenys.


| Trinque avec moi, et bois à tes morts. Du vin pour la Reine, si elle n’aime pas la bière. | ajoutais-je pour le garde.


Je prends la corne et plonge mon regard dans les abysses de son noir malté. Je murmure le nom de chacun de mes frères avant d’en boire une bonne lampée. Elle a du mal à passer, mais une fois ingurgitée je me sens mieux.


| Contes moi la bataille, Dāria Zaldrīzoti, et nous donnerons nos ordres pour la suite. |





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10508
Membre du mois : 217
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Mar 22 Nov - 0:37






Les Epois

An 0 Mois 8.



Ie répond d’abord par un sourire malicieux à sa question avant de lui dire plus sévèrement. Non. J’en donne un louveteau insouciant et inconscient.. Mais si mon ton était tranchant, mes yeux eux sont des plus rieurs. Ce n’était là que boutades, autant de son côté que du mien, et nous nous en rendions compte tous deux. Il n’y avait aucune insulte, aucun reproche, aucune moquerie non plus. Je savais fort bien qu’il ne me considérait pas comme un petit dragon, tout comme il savait qu’il était loin d’être un louveteau à mes yeux.

Ie me fait cependant plus sérieuse lorsqu’il est alors question de sa santé. Je le vois se méprendre aussitôt et sa jovialité s’envoler aussi vite qu’elle était apparue. Je ne dis cependant rien alors qu’il se réinstalle dans son lit, sous des couvertures de fourrure. Ce n’était pas suffisant, mais je saurais m’en contenter pour l’instant. Son garde arrive alors pour venir poser un plateau de nourriture et d’alcool. Le Roi du Nord se sert une coupe de bière brune, ce qui me fait froncer des sourcils. Je fais un signe négatif au garde à la suite des paroles du Roi, et ce dernier nous laisse alors. Je le suis du regard, ne le quittant qu’en entendant Torrhen murmurer quelques noms. Je ne saisis pas le premier, mais le déduit en entendant les suivants. Mon cœur se sert, et j’en oublie un instant, un simple instant, que je dois veiller sur lui… Même s’il ne l’entend pas de cette oreille. Je récupère dans ses mains la corne qui contient encore de la bière, pour venir la poser sur le plateau. Je soupire en me tournant vers l’Hiver, et pose un doigt sur ses lèvres pour qu’il se taise et m’écoute. Je m’assois sur le bord du lit et lui dis alors Tu n’es pas prudent. Et je n’aime pas ça. Ne me donne pas le mauvais rôle alors que je me préoccupe de ton bien être de ta santé. Je te prive, à tes yeux, de la célébration de la victoire. Je te prive de cette boisson dont tu aimes te délecter. Je le fais parce qu’ils ralentiront ta guérison. J’ai promis au mestre de veiller sur toi. Et je t’ai promis également que désormais, nous serons deux. Alors… Ne m’en veux pas, et ne prend pas cela comme l’instauration d’une quelconque distance entre nous. Mais pour ce que cela est réellement : de la sollicitude et de l’inquiétude à ton égard. Je me redresse légèrement et reprends sa corne. Laisses moi alors honorer tes morts, et notre victoire. Je bois le restant de la boisson d’un trait, bien que le goût ne me plaise absolument pas. Cela avait une consistance de… Mélasse... Et un goût… Que je n’appréciais pas du tout. Puis, je lui soufflais Rickard, Weyton, Ryman, Brandon, Aegon, Visenya… Cette victoire est la vôtre. . Je me levais, et adressais une prière à tous les dieux que je connaissais en m’adressant à eux en ancien valyria, mais également en geste, fidèles reflets de ces hommages que nous rendions sur mes terres.

Une fois cela fait, je me relevais, et croisais le regard du Roi du nord, à qui je servis une coupe d’eau. J’y ajoutais quelques herbes médicinales que je sortais de la besace que j’avais gardée avec moi. Je portais la coupe jusqu’au feu, et la fit légèrement chauffer pour infuser les herbes, et réchauffer l’eau. Une fois cela fait, je la ramenais sur le bord de la table, la posant sur un morceau de tissu pour ne pas qu’elle brûle, ne serait-ce que légèrement le bois. Je ne la tendais pas toute de suite au Roi. Elle serait bien trop chaude et il se brûlerait, et en la saisissant, et en buvant le contenu. Je repris alors place sur le lit et commença alors à conter, comme il me l’avait demandé. Il était une fois un stupide Vala Byka. De sa fourberie est née une alliance comme jamais encore tout Westeros n’en avait vu. Sōnar et Perzys. Hiver et feu. Zokla et Zaldrīzoti . Loup et dragon. Stupide Vala Byka ne se rendit pas compte qu’il avait face à lui de redoutables ennemis, et décida d’envoyer une petite horde les combattre, mené par une truite. LA truite ne manqua pas de courage, ni de vaillance. Cependant elle ne pouvait faire face à l’alliance du Zokla et du Zaldrīzoti. A l’ouest furent envoyer des troupes du Vala Byka, mais elles furent fortement ralentie, puis détruite par la force des archers, cavaliers et chevalier Sōnar. A l’est se joua une autre bataille, opposant la terrible Meraxès et sa chevaucheuse. Elles n’étaient que deux dragons, et pourtant, elles arrivèrent à cause mort, et terreur auprès de leur ennemi. Elles durent se replier, mais ce ne fut pas avant sans dommage pour ceux qui avaient eu la stupidité de se mesurer à elle. Au centre se trouvait le corps fier et vaillant du Zokla. Ils firent face à leur ennemi, et défendu cette colline qu’on leur avait demandé de tenir. Ce ne fut sans perte pour eux, et ils virent tomber leurs frères, leurs pères, leurs cousins, leurs voisins, ou encore des inconnues. Mais leur volonté de combattre ne faiblissait pas. Elle redoubla lorsque le Dārio Zokla, le Roi Loup se joigna à la bataille. la terrible Meraxès et sa chevaucheuse traversèrent le champ de bataille, joignant ses forces aux troupes Zokla et Zaldrīzoti qui venaient de se joindre au combat, renforçant les troupes déjà présentes sur place. Elles enfoncèrent le flanc droit de leur ennemi, les massacrant, les débordant, faisant naître la terreur et le désespoir. Les troupes du Vala Byka finirent par reculer, assailli de toute part, jusqu’à essayer de s’enfuir. Dans la mêlé, le Dārio Zokla fut blessé gravement à la tête et sans son casque serait allé rejoindre ses aînés. Mais les dieux ne voulurent pas le rappeler à eux, son heure n’étant pas arrivée. Ils gonflèrent le cœur et les âmes des soldats Zokla qui accoururent à l’aide de leur Dārio, éliminant tout être vivant se plaçant en travers de leur chemin. Ils le portèrent alors avec honneur jusqu’à ses quartiers, ou il fut confié aux soins d’un mestre qui dû une première fois s’opposer à La Chevaucheuse, puis une seconde fois au Dārio qui le secoua tel un prunier à qui nous voudrions faire tomber quelques fruits. finis-je par lui dire un grand sourire aux lèvres. Je déposais un léger baiser sur les siennes, puis me redressais une seconde fois, et concluais. Nous comptons encore les blessés, et nos morts. D’après Baâl, il estime les pertes du Nord et de Peyredragon à un peu plus de quatre milles hommes. Nous avons perdu à nous deux près de huit mille hommes, contre plus de quinze mille en face. Ecoute… Nos hommes fêtent leur victoire, notre victoire, tout en honorant leur mort. Et je ne me joins pas à eux c’est simplement parce que ma Sœur et Toi m’avaient forcement inquiété. Mais me voilà rassurer sur vos deux sorts, même si je dois désormais combattre un Zokla se surmenant à peine de nouveau réveillé. lui dis-je sur un ton de léger reproche, avant de prendre la coupe de la lui tendre. Bois. Tu n’aimerais pas le goût, mais on s’y fait à la longue. Et surtout, cela repoussera quelques temps la douleur. Pour en avoir fait l’expérience, je savais de quoi je parlais. J’avais chuté plus d’une fois jeune, et je n’avais jamais manqué de me faire des contusions, ou des bosses. Une fois, je m’étais déboité le coude et cela m’avait fait un mal de chien. Mais ce n’était rien comparait aux coups de dents, de griffes et de queues de Meraxès. Et ne voulant pas inquiéter Mère, j’avais enquiquiné le Mestre jusqu’à ce qu’il m’apprenne à faire cette potion. Elle ne soignait pas, mais effaçait la douleur pour un temps.



Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1642
Membre du mois : 38
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Mar 22 Nov - 9:57

La jeune femme était amusée de ma réaction et me sourit avant de continuer de me sermonner doucement. J’ai bien conscience qu’elle joue un rôle pour détendre l’atmosphère et je n’ai aucune envie de l’appesantir. Je savais fort bien que l’euphorie, causée par le reflux d’adrénaline, n’allait pas tarder à s’estomper. Je lui offre un sourire goguenard.


| On m’a rarement taxé d’insouciance. |


D’inconscience, sans doute plus, ne serait-ce que par la place que j’occupais à la bataille. La place du Roi était à l’arrière, dans une position dominante qui lui permettrait de voir les combats de là où il se trouvait pour pouvoir réagir de la manière la plus efficace possible aux ordres qui avaient été donnés. La jeune femme me regarde d’un air pesant lorsque je me réinstalle dans le lit de camp improvisé. Je sens sa réprobation, mais elle m’indiffère. Elle se méprend sur ma réaction ; je n’aime certes pas voir mes avances se voir refuser ; je n’en ai tout simplement pas l’habitude. Mais surtout, je suis le Roi du Nord, je ne suis plus depuis longtemps ce jeune chiot que j’ai dû étouffer voici bien des années, de mes propres mains. Il revenait, parfois, mais ce n’était pas une bonne chose. J’avais construit ce royaume de mes mains de Roi, pas de mon impétuosité de prince. Je me vois voler ma corne de bière et je fronce les sourcils en me retournant vers Rhaenys. Pas en colère, mais je ne comprenais pas trop pourquoi elle en faisait autant. Elle m’expliqua ses raisons, et je devais reconnaître qu’elles étaient sages, à défaut d’être amusantes. Je bougonnais.


| Ils ne ralentiront rien du tout. Jamais ça n’a été mauvais pour la santé, la bière. |


Quant au sexe, je n’avais tout simplement pas l’habitude que l’on me résiste. Je ne couchais pas si souvent que ça. Auparavant, Mathie était payée pour ça et n’avait donc jamais refusé. Sharra non plus, même si je savais pertinemment que c’était à dessein. Je devais réapprendre à vivre différemment. Je réfléchis à tout ça pendant que Rhaenys fait ses propres prières, à demi-silencieuses elles aussi. La jeune reine va jusqu’au feu où elle fait chauffer de l’eau et je la vois mettre une pincée d’herbes dans une coupe. Je fais la grimace. Je n’aimais pas ce genre de remède. Lorsqu’elle revint avec, je fis mine de ne pas l’avoir remarquée. J’écoute son récit, alors qu’elle y met histoire, humour, images et haut valyrien. Je m’essayais à cette langue, avec bien peu de succès. Je notais les informations. Je notais les deux batailles sur les flancs, qui avaient tourné à notre avantage. Je me saisis d’un bout de fromage dur et commençait à le grignoter négligemment, le regard rivé sur ce jeune et joli tendron de femme qui me faisait son récit avec un ton et une élocution qui me rappelaient jadis ma mère, excellente conteuse. Je notais l’absorption du choc par le corps de cavalerie, avant que la contre-attaque conjointe n’ait raison de l’ennemi. Paradoxalement, j’étais bien plus intéressé par les données comptables du champ de bataille que par le récit de la bravoure du loup et du dragon. A peine gagné, il fallait pourtant déjà réfléchir à la suite. Quatre mille pertes chacun. Pour moi cela faisait plus du tiers, pour elle environ le quart. Et l’ennemi avait subi plus du double de pertes au total. C’était bien, c’était très bien. Elle continua de me taquiner avant de me dire de boire sa potion. Je réfléchis un instant. Je tire une carte du Conflans du coffre qu’il y a de l’autre côté du lit.







Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10508
Membre du mois : 217
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Jeu 1 Déc - 21:53






Les Epois

An 0 Mois 8.


Je regardais le roi du Nord avec une lueur de malice dans les yeux à sa réponse. Un sourire se dessina sur mes lèvres alors que je conclurais Il y a un début à tout mon ami. non sans taquinerie.

Le badinage bons enfants laissa rapidement place au sérieux de la situation. Je me faisais plus autoritaire et inflexible concernant sa santé et la manière dont il maltraitait en l’instant son corps et sa santé. Nous n’avions pas besoin d’un Roi inconscient, se surestimant et ne reprenant pas correctement ses forces. Cela ne lui plaisait pas, je m’en rendais bien compte, mais peu importe. Je préférais qu’il soit en colère sur le moment et qu’il se rétablisse plus vite que de le dorloter et le laissait faire ce que je savais être n’importe quoi. Nous formions un duo, et nous étions égaux après tout. Il n’était plus un enfant et il était assez grand pour entendre ce que j’avais à dire, même si cela le froisser. S’enivrer rend le plus agréable des chevaliers en pitoyable paysans alcoolique sans manière. L’alcool n’apporte rien de bon, lorsqu’il est pris à mauvais escient, comme à l’instant. lui dis-je, n’en démordant pas. Je me gardais d’écarter totalement le breuvage, mais le faisait pas par respect pour lui. Pour autant, je ne le laisserais pas continuer à boire. Pas ce soir, pas alors que son corps et sa tête avaient besoin de lucidité pour aller mieux. Je lui prépare à la place une mixture à base d’herbes. Elle n’était pas gouteuse et franchement très mauvaise… Mais elle n’avait pas son pareille comme antidouleur. Cela le soulagerait. En attendant qu’il refroidisse, je le racontais la bataille, à la manière d’une conteuse. Le Roi en profite pour se délecter de quelques nourritures, qui lui feraient le plus grand bien. Une fois que j’eus fini, je lui indiquais de boire mon breuvage, tout en prenant à mon tour un morceau de pain sur lequel je posais un bout de fromage mais également de viande. Je n’avais pas faim après avoir pataugé dans le sang et la mort, mais j’avais conscience que, moi aussi, j’avais besoin de force. Tout comme j’avais besoin de me débarrasser de cette tenue encombrante que je portais et de me délestait de la poussière et la saleté que j’avais sur la peau.

Je mangeais tout en regardant la carte que venait de sortir l’homme d’un coffre non loin de sa couche, et l’écoutais avec attention. Je lui fis quelques signes de la tête, lui faisant savoir que je prenais note de ce qu’il me disait. Cependant, je ne lui répondais pas. Il était têtu, mais à ce jeu là, j’étais la plus douée, la plus forte. Je récupérais sa carte entre ses mains, pour lui mettre le breuvage qu’il n’avait pas encore bu. Je le regardais avec insistance jusqu’à ce qu’il en avale, ne serait-ce qu’une gorgée. En attendant je me relevais et sans le quitter des yeux, j’appelais le garde pour lui réclamer la bassine d’eau que l’on ne nous avait toujours pas apporté, et de faire demander ma servante Kora. Il revint rapidement avec et la posa sur l’un des meubles et la femme qui déposa à côté une robe. Quand elle me demanda si elle avait besoin de rester, je lui indiquais que non, et elle sorti aussi rapidement qu’elle était arrivée. Une fois certaine que le roi eut bu ce qu’il devait boire, je le quittais des yeux pour aller jusqu’à la table. Je défie mes cuirs et mes mailles, tout en lui répondant enfin, ayant obtenu ce que je désirais




Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1642
Membre du mois : 38
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Jeu 1 Déc - 22:31

J’aimais ce sourire, qu’elle avait. Il était réconfortant, il était plein de vie. On ne me souriait plus avec autant de franchise depuis des années. Comme à une autre personne, et pas comme à un Roi. Je souris, fendant ma barbe même si tout mouvement sur mon visage, même le plus infime, semblait raviver mes maux de tête.


| Soit, c’était ce que tu m’avais promis lorsque nous avons décidé de nous fiancer. |


La formulation n’était pas anodine. Nous avions tous deux fait le choix l’un de l’autre. Nous nous étions sentis proches, mais pas que. Nous avions eu cette franchise et cette honnêteté, ce besoin vivace de ne plus être seuls face aux abîmes qui nous menaçaient. Je savais que les choses pouvaient se compliquer avec le temps, mais j’étais relativement convaincu de pouvoir m’accommoder avec le temps de son côté fantasque. Je renâcle toutefois à l’écouter. Je suis flatté qu’elle s’inquiète, mais je suis un loup, pas un vulgaire dogue. Je sais ce que j’ai à faire.


| Il semblerait ma dame que vous me confondiez avec quelqu’un d’autre, je ne suis en rien un chevalier. |


Le vouvoiement était volontaire ; il était là pour désamorcer la situation et jouait, avec mon ton, le rôle paradoxal de lui faire comprendre que sous cet air revêche, j’obtempérais même si c’était de mauvaise grâce. L’alcool était quelque chose d’habituel, de normal. De souhaitable même, pour certains d’entre nous. Et comme je le disais, je n’étais pas un chevalier, dont je ne partageais ni les vœux ni la philosophie. J’étais un homme du Nord, et je me prosternais au pied des Anciens Dieux, leur vouant ma vie et mon honneur, pas comme les sudiens qui ne croyaient que pour le salut de leur âme. Je note toutefois que, comme Sigyn il y a longtemps, la jeune Reine désapprouvait les spiritueux. Et bien. Elle allait être servie avec quelqu’un comme moi. Soit. Je bois une gorgée de sa mixture. Je déglutis, avec l’impression d’avoir bu un fermenté de fougères sales coupées aux champignons vénéeux. Je fais la grimace. Mais je reportais la coupe à mes lèvres et buvais, buvais encore et encore, jusqu’à la dernière goutte. Je regardais la jeune femme se débarasser de son armure légère, de son gilet de maille et de son gilet de cuir. Son corps était meurtri, contusionné, sale, mais elle n’était pas blessée. Enfin, pas vraiment. Je la regardais d’un air appréciateur.


| Je n’avais jamais rencontré de guerrière. Maintenant que c’est chose faite, je me dis que c’est vraiment dommage que tu n’aies pas envie de te glisser sous ces fourrures. Tu vas attraper la mort et moi, je vais mourir de frustration. |


Je la taquinais de manière évidente, mais je ne plaisantais qu’à moitié. Les batailles me dévastaient de l’intérieur. La peur, l’excitation malsaine et le cocktail explosif de sentiments que cela me faisait ressentir me mettaient à chaque fois en vrac, et j’avais besoin de l’étreinte d’une beauté. Aussi bien pour évacuer toute cette force et cette rage contenue que, quelque part, me rassurer. Sigyn comprenait ça fort bien, dans le temps. Avant qu’il n’y ait Brandon. J’avalais un bout de poisson fumé, une quelconque tanche des rivières du coin. Trop salée pour la conservation, mais peu importait.








Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10508
Membre du mois : 217
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Ven 2 Déc - 0:35






Les Epois

An 0 Mois 8.



J’étais tétue, et je ne lâchais rien. Certains y voyaient un défaut. Je préférais y voir une qualité. Comme dans ce genre de situation. Torrhen ne savait pas prendre soin de lui. Ou du moins en avait-il perdu l’habitude. Je comprenais cela, puisqu’il m’arrivait aussi de ne pas me montrer raisonnable me concernant. Baâl prenait toujours le temps de me le faire remarquer. Et Orys avant lui également. Ils n’auraient pas été là, je me serais perdue, il ne fait aucun doute. Le poids d’une couronne est lourde, si lourde qu’on ne pense alors plus qu’à elle et elle seule. Le Roi du Nord n’était désormais plus seul. Et je serais son garde fou sur ce point. Tout comme il serait, sans aucun doute, également le mien sur ce point. J’avais à cœur ses intérêts et sa santé. Et je tenais à prendre soin de lui, à l’aider, à le veiller, à lui faire comprendre que j’étais là. J’aurais pu célébrer la victoire avec les miens, ou les siens. Je pourrais me prélasser dans un bain d’eau chaude, ou encore dormir. Je le pourrais, mais je n’en avais pas l’envie. Ma place était ici, et je ne désirais être nulle part ailleurs.

Une fois certaine qu’il avait bu le breuvage que je lui avais préparé, je l’abandonnais du regard pour venir me délester de ma tenue de guerre. Elle me semblait des plus lourde désormais et j’avais besoin de me débarrasser de toute cette crasse qui s’était collée à ma peau. Ou du moins une partie d’en elle. J’ôtais tout, jusqu’à me retrouver en robe légère en lin. Elle n’était pas aussi tachée que le reste, mais restais sale malgré tout. Je l’enlevais et la laisser retomber sur le sol, alors que je posais les yeux sur mon corps, l’examinant pour être certaine que je n’avais aucune tache sombre, signe d’un saignement sous peau. Je lâchais un léger rire aux propos de Torrhen et tournais mon regard vers lui, le sien tourné vers moi bien évidement. Le contraire aurait été étonnant… Et vexant. Je me retournais pour lui monter mon dos et lui dis Mise à part quelques bleus, vois-tu quelques traces de saignements ? puis ajoutais en me retournant vers lui Oh mais ce n’est pas l’envie qui m’en manquerait. Simplement je suis plus raisonnable que toi, voilà tout. Je pris le linge mouillé se trouvant dans la bassine, et constatais avec plaisir que l’eau était aussi chaude que je l’aimais. Je l’essorais et entrepris d’enlever le plus gros, en commençant par mon visage. Je ne grimaçais pas en passant sur la plaie que j’avais écopé. Je n’avais pas manqué d’être blessée par le passe, souvent par l’inadvertance de Meraxès. Ma peau n’était pas immaculée, ni sans trace, mais le reflet de mon statut de chevaucheuse de Dragon. Je me dépêchais de faire ma toilette pour ne pas mourir de froid, puis attachais mes cheveux en chignon, pour ne pas qu’ils salissent la robe peyredragonnienne bleu que j’enfilais juste après. Je la resserrais autour de ma taille, avant de me saisir d’une des fourrures du Roi et la poser sur mes épaules nues. Je revins alors m’asseoir juste à côté de lui, pour picorer un peu de nourriture.



Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1642
Membre du mois : 38
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Ven 2 Déc - 13:22

J’avais encore le goût horrible de la boisson dans le fond de la bouche. Ce n’était pas quelque chose que je recommanderais à quiconque. Ça avait un goût infect et je ne me sentais pas mieux à l’intérieur, mon estomac était certes en partie rempli par la boisson chaude, mais pouah. Moi et la médecine, ça faisait quinze. Je préférais me remettre par mes propres moyens. Tuer les esprits malins à coups de boissons fermentées et voilà. Il n’y avait pas besoin de plus. Mais bon, si cela pouvait m’acheter la complaisance de ma future femme, ce n’était jamais qu’une chose qui m’indifférait. Oui, avaler ce truc était un mauvais moment à passer mais je n’allais pas en mourir. Je devais juste prendre garde à ne pas dormir. Si je dormais, je ne me réveillerais pas. Et je ne pouvais pas laisser le Nord seul, sans son Roi. Jon prendrait le relais, mais s’il avait des compétences et des qualités, il n’était pas encore prêt à régner. Pas dans le contexte actuel. Je ne voulais pas affaiblir mon pays. Alors je devrais rester éveillé.


La jeune femme se dénude. Ses vêtements pour la guerre finissent au sol en pagaille. Sa robe de lin, qui protège sa peau du frottement des différents vêtements et par-dessus eux des pièces d’armure, et sale. Noire par endroits, comme si elle était restée trop près d’une cheminée. Rhaenys rit doucement, ce qui continue d’éveiller en moi quelques papillonnements ; elle était honnête jusque dans son rire. Quand on est Roi, on apprend à discerner le vrai du faux. Rien chez Rhaenys Targaryen n’était marqué de la moindre fausseté. Je la reluquais d’un air volontairement concupiscent, de l’air de l’homme qui jauge sa maîtresse potentielle, mais mon regard était de fait bien plus averti.



| Non. Quelques coupures, quelques éraflures. Mais tu es toujours aussi belle. Quant à ta retenue elle t’honore, mais ta vue me fouette les sangs et il va bien falloir que l’on trouve un remède à ce mal terrible. |


Je continuais de regarder Rhaenys alors qu’elle était nue désormais et faisait sa toilette. C’était un fait que je la préférerais contre moi. Mais rapport à notre discussion précédente, je me reprenais. L’heure n’était pas aux libertinages. Il fallait anticiper la suite, le stupre importait peu. Elle-même ne devait pas avoir grande envie d’un homme un peu plus abîmé, avec ce bandage autour du crâne. En silence, j’attends que la belle termine sa toilette et se rhabille. Elle n’était que peu apprêtée mais plus jolie encore ; cette mince couverture de tissu et de fourrure donnait envie d’explorer ce qu’il y avait en dessous. Je réfléchissais toutefois à tous les mots qu’elle me dit.







Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10508
Membre du mois : 217
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Mar 6 Déc - 23:10






Les Epois

An 0 Mois 8.



J’interroge Torrhen sur des potentielles blessures que je ne verrais pas. Je n’étais pas pudique de nature, et je l’étais d’autant moins avec mes amants. Je n’avais pas rougir de mon corps, même s’il était loin d’être parfait. J’avais été façonnée ainsi par les dieux et je ne remettrais nullement en doute leur création. Ils m’avaient donné une chair plaisante aux yeux de certains hommes et femmes et je n’avais pas à m’en plaindre. Il y a des femmes qui n’avaient pas autant de potentiel. Ce n’est point là de la prétention, mais simplement une réalité. Certaines naissaient laides et sous une mauvaise augure. J’y avais plus qu’échappé et je m’en estimais des plus heureuses pour cela. Ma famille n’avait pas été touchée par telles sévices, même si certains d’entre nous avaient été plus comblés par les Dieux que d’autres. Visenya était une femme éblouissante et j’avais toujours fait bien plus pale figure à ses côtés. Elle était plus voluptueuse, plus distinguée, plus élégante. Elle faisait partis de ses femmes les plus belles de Westeros. Aegon possédait une beauté similaire bien que des plus masculine et ils allaient forts bien l’un avec l’autre. J’avais appris à l’accepter et à ne pas en être jalouse. Je n’étais pas été mal faite et cela n’aurait rien donné de productif que désirer ce que je n’aurais jamais pu avoir. Je profitais de leur rayonnement lorsque nous étions ensembles, et en public, je restais dans une ombre qui m’allait fort bien.

Je laissais de nouveau un léger rire et un sourire malicieux se dessiner sur mes lèvres à la réponse du Roi du Nord. Je lui jetais un coup d’œil en lui déclarant J’ai bien peur qu’il ne te faille alors t’en arranger seul… C’est un maux qui frappe bien des hommes, mais qui ne manque jamais de… les soulager. Nul besoin d’être plus explicite pour qu’il comprenne ma boutade. Je ne le rejetais pas et j’aurais plaisir à retrouver sa couche. Simplement il n’était pas sage de s’y adonner en l’instant. Sa santé était bien plus importante et il était bien trop inconscient pour que je puisse l’être également. Il faisait partis de ses hommes qui ne surestimaient lorsqu’ils étaient blessés. J’imaginais sans mal qu’il était question ici d’un égo ou d’une fierté qui n’avait pas vraiment lieux d’être. Qu’importe, je le saurais bien assez pour deux.

Je finissais de me laver rapidement avant d’enfiler l’une de mes toilettes peyredragonniennes. Je posais sur mes épaules l’une des fourrures du loup avant de revenir jusqu’à lui et m’asseoir sur le bord de son lit.



Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1642
Membre du mois : 38
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Mar 6 Déc - 23:52

Je me sentais las et fatigué. Pourtant, parler de choses aussi complexes et stratégiques me forçait à rester réveillé, au moins en partie, et le plaisir que j’avais de converser avec une femme, ma future épouse qui plus est, achevait de me maintenir relativement gaillard. Ce qui était certain malgré tout, c’était que j’allais avoir du mal à tenir des heures durant à ce train-là. Une bataille vous laisse d’abord pantelant, les jambes flageolantes sous l’effet de l’adrénaline qui vous pousserait bien à compenser cette faiblesse passagère par une nouvelle charge, pendant que vous êtes bien chaud. Ensuite, les muscles se dénouent et cela fait du bien ; on se sent fatigué certes, mais en vie, entier. Enfin, dans la plupart des cas. Et finalement, on se retrouve abattu par une fatigue terrible, un épuisement total. Et c’était maintenant mon cas. Je donnerais beaucoup pour simplement dormir. Accueillir sous les couvertures et les fourrures la jeune femme. Simplement la serrer contre moi, me serrer contre quelqu’un d’autre en vie, et dormir du sommeil des justes. Mais je savais que cela n’arriverait pas ; le mestre était catégorique. Je ne devais surtout pas m’endormir après un choc pareil dans la tête, et accueillir dans ma couche Rhaenys serait difficile pour se contenir. J’étais bloqué, condamné à essayer de rester éveillé.


Je pars d’un rire franc et sonore quand la jeune diablesse me tance à nouveau, me poussant à me soulager par mes propres moyens. Je sais qu’elle plaisante, je n’en suis nullement vexé, et la saillie est parfaitement à mon goût. Elle a de l’esprit, elle n’est pas qu’une coquille vide, qu’une potiche attrayante mais fade. C’est cet esprit qui est le plus à même de me toucher.



| Un Roi ne fait pas ces choses-là. La vie d’un monarque est faite de privations mais elle a aussi l’avantage d’être luxueuse. Si j’en serais réduit à cela, je trouverais sans doute aisément quelque âme charitable et peu vertueuse dans les environs pour satisfaire mes souverains besoins contre quelques piécettes.  Du diable si je saurais m’y prendre, tout seul. | plaisantais-je encore


Il n’y avait que dans les plus froides et terribles campagnes, dans des endroits désolés, que j’avais pu nourrir ce genre de pensée, ce genre de pulsion, là où les femmes, de grande ou de petite vertu étaient trop rares. Rhaenys est de nouveau vêtue de frais, bien que légèrement, elle a besoin du renfort de fourrures pour éviter d’attraper la mort, même si nous sommes plus au sud que chez moi.







Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10508
Membre du mois : 217
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Mar 13 Déc - 22:05






Les Epois

An 0 Mois 8.



Je le regarde, un air faussement moqueur sur le coin des lèvres. Mes yeux ne quittent pas les siens, malicieux et reflets de ce que j’allais lui énoncer Un Roi ne sait point ce qu’il rate alors. Parce qu’il peut s’avérer très… Agréable de connaître ce genre de pratique. Mais si tu ne sais t’y prendre, je pourrais te montrer. Je laisse échapper un léger rire, avant de boire une gorgée d’eau. J’étais à la fois taquine et sérieuse dans ce que je venais de lui déclarer. Je pensais ce que je venais de dire. Je ne me moquais pas de lui, ni n’étais étonnée par ses propos. Je me doutais bien qu’un homme tel que lui n’avait nullement besoin d’avoir recours à lui-même pour assouvir ses envies. Les femmes ne devaient pas manquer. Il était non seulement Roi, mais aussi un homme charismatique, dégageant une attractivité plutôt forte. Cela n’avait clairement rien d’étonnant.






Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1642
Membre du mois : 38
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Mar 13 Déc - 22:37

La jeune femme continue de me taquiner et je ris de nouveau à ses paroles, alors qu’elle parle de moi avec un sérieux feint. La proposition ne manque pas de m’intéresser, mais surtout elle se met à réveiller mon désir. Je suis incorrigible, sans doute. Mais j’ai assez de contrôle de moi-même pour résister à la tentation d’happer dans mes bras la jeune femme. Je ne peux toutefois m’empêcher de rétorquer à mon tour.


| Je n’ai rien contre la diversification de mes compétences. Un Roi doit savoir tout faire. Et la première leçon que m’a apprise mon père était de ne jamais exiger quoi que ce soit d’autres personnes qu’on n’était pas capable d’accomplir soi-même. Je sais qu’il ne pensait pas à ça mais qui suis-je pour dénier un rien de sagesse à l’homme qui m’a engendré ? |







Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10508
Membre du mois : 217
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Mer 14 Déc - 0:27






Les Epois

An 0 Mois 8.


Je lâchais un léger rire. Le savoir est ce que peut posséder de plus précieux un homme sur cette terre. Nous ne pouvons décemment tolérer une lacune, de quelle que nature soit-elle. Ton père était un homme très sage, et je ne puis que t’encourager à suivre son conseil. J’étais contente de cette conversation, car même si elle était légère, elle me permettait d’en savoir plus sur lui. J’avais à cœur de le découvrir, dans toute sa simplicité et mais également dans sa complexité.





Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1642
Membre du mois : 38
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Mer 14 Déc - 1:16

Le savoir est le pouvoir. Mon père m’avait appris cette maxime. Ma mère m’avait appris que la patience n’était pas qu’une vertu qu’elle était aussi une stratégie. J’avais appris de mon seul fait que seule l’endurance, la capacité à encaisser la souffrance, peu importe sa forme, était le moteur de la grandeur. Ne pas craquer là où tous les autres en ont assez. Quand tous les autres rentrent chez eux, lassés et terrifiés par la guerre, rester faisait de vous le vainqueur. Ne pas avoir peur des on-dits, ne pas rester blessé par les trahisons, et vous discerniez vous réels alliés. J’avais appris beaucoup de choses sur le tas, car si mon père était prolixe en leçons, je n’en retenais que la forme. Le fond c’était imposé à moi avec les années. A la première bataille, quand je me rendais compte que mon statut de prince ne m’épargnait ni les coups ni les humiliations. Rien n’avait été meilleur que la survie. Mais rien n’avait été pire que la culpabilité de survivre, et pas d’autres. J’acquiesce avec un sourire et un dernier éclat de rire lorsque la belle me parle de ce savoir qu’il me faut acquérir. Ce que je savais habituel pour les personnes normales n’était pas pour moi.


La jeune femme sourit lorsque je lui parle de ma jeunesse, avant de se faire plus grave. Elle ne me juge pas, elle ne rebondit pas non plus sur mon récit de vie avant d’embrayer sur le sien. Pour le coup, je n’ai pas la moindre difficulté à croire ce qu’elle me raconte, je l’imagine très bien tenir ses cahiers de dessins au fusain, assise sur une plage devant le soleil couchant, son dragon volant au loin. Elle devait être rieuse, passionnée. Je l’imaginais libertine, amoureuse de la vie, des arts et des lettres. C’était l’Histoire qui avait fait d’elle quelqu’un de dur, d’inflexible. Quand on la jugeait on jugeait Peyredragon et elle ne pouvait laisser passer cela. Je ne pouvais qu’opinier.


| Etre Roi apprend à déceler les qualités et compétences de chacun. Tu aurais sans doute fait une excellente exploratrice, en plus d’être une véritable artiste. |


Je levais mes mains par-dessus les fourrures, les contemplant.


| Ces mains-là n’ont jamais été faites pour autre chose que pour porter Glacer. Dès mon plus jeune âge. Ce n’est pas une mauvaise chose. J’ai appris à défendre mon peuple, à défendre ceux qui ne pouvaient le faire eux-mêmes. Je suis bon à cela. Beaucoup diraient que je ne suis bon qu’à ça. Et en cela ils auraient tord. Harren m’a tout appris. |

Et en cela il avait plus été un père que le mien. Père ou grand frère ? Cette figure honnie et distante, pourtant rapprochée par le fait que je le comprenais, que j’avais appris à l’anticiper, à comprendre sa démarche autant que ses buts. Il m’avait été plus utile que mon père en ce sens, disparu de toute manière trop tôt.







Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10508
Membre du mois : 217
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Mar 20 Déc - 21:13






Les Epois

An 0 Mois 8.


Je souriais avec nostalgie, imaginant aux mots du roi ce qu’aurait été ma vie si je n’avais pas été poussée à monter sur le trône. J’aurais aidé Visenya et Aegon à réaliser nos rêves et ensuite… Ensuite j’aurais parcouru le royaume de Westeros, dessinant ses paysages, me gorgeant de la diversité de sa culture, et apprenant à la comprendre, la connaître. Je serais revenue régulièrement à Peyredragon auprès des miens, pour repartir encore et toujours avec Meraxès. J’aurais adoré cela et mes aînés m’auraient laissé vivre comme je l’aurais désiré. Ils m’aimaient assez pour cela. Nous aurions été heureux, il n’y avait aucun doute. Mais tout cela n’arrivera jamais plus. Et il ne serait impossible d’être complètement heureuse désormais. Il y avait désormais en moi un vide que personne ne pourrait combler. On ne peut ramener les morts à la vie. C’est impossible. Je soupirais doucement. Je ne sais pas si j’aurais été excellente, mais j’aurais adoré, c’est certain. Mais les rêves n’étaient plus que des rêves… Et ils ne servaient à rien. Je devais avancer, et pour cela les oublier. Je pris les mains du Roi entre les mains, les serrant doucement. Ces mains là sont faites pour protéger. A travers la guerre oui, mais à protéger tout de même. Elles sont fortes, et solides. Elles sont ce dont à besoin pour l’instant ton peuple. Mais pas seulement. Elles sont aussi amour, et plaisir. lui dis-je avant de les embrasser doucement, sans quitter mon regard du sien.



[/hide]




Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1642
Membre du mois : 38
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Mar 20 Déc - 21:51

La jeune femme n’aurait pas dû être reine. Pas qu’elle n’était pas bonne à cela, mais contrairement à nous autres, souverains de naissance, elle avait appris avant cela à être douée dans d’autres choses. Elle avait développé des compétences, nourrit des passions. Elle avait une vie, en fait, avant tout cela, avant de nous rencontrer nous, têtes couronnées de Westeros. Ce qui était sa meilleure alliée tout en étant sa pire ennemie étant sans nul doute son impétuosité, née de la passion qui imprégnait chacun de ses pores. Elle ne me comprenait pas encore vraiment ; elle en était toujours à me connaître. Je voyais dans ses étranges et pénétrants yeux mauves qu’elle m’idéalisait encore ; elle connaissait déjà mes forces, mes faiblesses, mais elle voyait des choses dans mes gestes, dans mes réactions, qui n’étaient pas tout à fait réelles, j’en étais convaincu. La jeune femme soupire et me confirme qu’en tous cas, elle a laissé ses aspirations d’autrefois derrière elle. Elle prend mes mains dans les siennes, les serre, les embrasse. Son regard m’enflamme, mais j’étouffe cet incendie là.


| Mes mains seront ce dont le Nord a besoin. Et le Nord a toujours besoin que l’on fasse couler du sang. |


C’était comme ça, c’était ma vie. Je ne m’en plaignais pas. Je n’avais rien d’un esthète, ni d’un artiste. J’aimais les belles choses, mais je ne me sentais jamais vraiment à ma place en dehors de ma tente, d’un repas maigre mais consistant, d’un peu de bière, et entouré du rire de mes hommes. J’étais ce dont le Nord avait besoin. Pas ce qu’il méritait. Mais ce qui lui permettait de tenir.





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10508
Membre du mois : 217
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Mer 21 Déc - 21:45






Les Epois

An 0 Mois 8.


Je lui fais un signe affirmatif de la tête. Ses paroles font échos à ce que je ressens également. Mes mains n’étaient plus faites pour dessiner, ou jouer quelques instruments de musique. Cette époque était désormais révolue et Noire-sœur avait remplacé mes fusains et mes carnets de dessin. J’en garderais toujours un regret, et une nostalgie. Au fond j’aurais préféré avoir été préparée depuis toujours à la guerre et n’avoir jamais connu ses passions, et les plaisirs qu’elles procurent.





Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1642
Membre du mois : 38
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Mer 21 Déc - 22:03

[HJ ça fait un moment qu’on parle plus trop stratégie, je vire le hide]


La jeune reine acquiesce. Elle comprend sans doute ce que je veux dire, ce qui va bien au-delà d’un certain pessimisme, du besoin de se faire plaindre. Les Rois et les Reines avaient un destin particulier, des responsabilités différentes de ceux qui étaient gouvernés. Cela induisait sans aucun doute beaucoup d’avantages ; richesse, gloire, faste de tous les instants. Jusque dans cette tente, qui n’avait sans doute rien à voir avec la nuit que vivaient les conscrits de la Néra, ou les lanciers d’Atres-Les-Confins. Le fait était que le tribut était lourd à payer, pour tout souverain qui payait de sa personne.


Nous passons les sujets en revue les uns après les autres. Le plan était suspendu jusqu’au lendemain matin. Beaucoup de notre politique du moment serait sans doute fondé par ce genre d’échange que nous avions, malgré l’heure tardive, malgré la victoire grisante et l’amertume des pertes. La jeune femme nourrit beaucoup de compassion à mon endroit, du fait de mon histoire. Je n’en méritais pas plus qu’elle. Beaucoup de choses qui m’étaient arrivées étaient de mon seul fait, étaient de ma responsabilité. Je ne voulais en aucun cas me débarrasser de cette culpabilité, elle m’apprenait aujourd’hui à faire les choses différemment. J’acquiesce doucement à la parole qu’elle me donne, au serment qu’elle me fait.



| Ne promets pas de telles choses. Je connais tes intentions. Je sais ce que tu as au fond du cœur. Tu as bon fond, tu as une belle âme. Mais on ne fait pas toujours ce que l’on espère ou ce que l’on désire. Parfois, je suis sûr que tu l’as déjà vécu, on ne fait que ce qu’on doit faire sur le moment. |


Rhaenys rebondit et plaisante, je la retrouve enfin, plus jeune, plus détendue. Je ne peux m’empêcher de relever.


| Teuh ! Quel drame. Certaines se damneraient pour connaître les attentions du Vieux Loup, et la seule femme à des lieux à la ronde n’a que faire de mon attention. |


Ce qui n’est évidemment pas le cas, mais ce n’est pas le moment ; pour le reste je ne peux que confirmer ce qu’elle m’a dit, ce qu’elle m’a promis. Nous sommes sur la même longueur d’ondes et nous nous comprenons. Je prends sa main et la serre contre moi.


| Tu devrais y aller, ma jeune reine. Comme tu le dis, tant que nous ne serons mariés, cela va jaser. Inutile d’alimenter plus encore les commérages. Demain nous devrons être en forme pour les défis qui nous attendent, et je dois encore me remettre, même si fort heureusement je n’ai pas été touché à un organe vital… | plaisantais-je à nouveau, ma barbe se fendant d’un sourire.





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10508
Membre du mois : 217
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    Mer 21 Déc - 22:23

[quote="Rhaenys Targaryen"]




Les Epois

An 0 Mois 8.



Je n’étais pas d’accord avec le Roi du Nord et je fronçais les sourcils à sa réponse. Si, je tiens à le faire, et je demande de l’accepter. Nous ne sommes pas parfaits, et des erreurs arrivent oui. Mais se donner une ligne de conduite à respecter n’est pas quelque chose de mauvais. lui affirmais-je avec détermination. Je m’en tiendrais à ce que je lui avais dit, à ce que je lui avais promis. Je n’étais ni Reine, ni femme à revenir sur ma parole et je ne commencerais pas aujourd’hui. Il avait le droit d’avoir quelques réserves, oui, mais ce n’était pas mon cas. Je lui prouverais que j’étais capable de tenir ce que je venais de lui affirmer.
Je lâche un rire franc à sa nouvelle boutade. J’aime cela. J’aime rire sans avoir à m’y foncer avec lui. Nous n’avions pas besoin de nous cacher l’un de l’autre et c’était reposant. Nous laissions nos couronnes de côté pour simplement être nous et profiter de l’autre. Si tu veux, je suis sûre que nous pourrons trouver quelques servantes ou paysanne pour te donner quelques attentions. Ne m’as-tu pas affirmé plus tôt qu’un Roi n’a nullement besoin de se satisfaire tout seul et qu’il trouve toujours compagnie ? Je souriais grandement tout en lui disant cela, m’amusant de ses paroles, et de la situation. Je ne me moquais pas, mais je me plaisais à le taquiner. Tout comme j’aimais qu’il le fasse à mon égard.

Sa main se pose sur la mienne pour la serrer doucement. Il m’indique qu’il était plus sage de le laisser et je le rejoignais sur ce point, comme je lui avais indiqué bien tôt. Je lui fis un signe de la tête affirmatif et me levais après avoir embrassé une dernière fois ses lèvres, mais cette fois avec bien plus de passion et bien moins de passion que précédemment. Heureusement en effet… Bonne nuit uēpo zokla. Je viendrais te trouver aux premières lueurs du soleil. Je le recouvrais de ses couvertures avec soin et réajuster le plateau posé sur le meuble juste à côté de sa couche. Je lui versais un verre d’eau, avant de remplir la carafe, puis après un dernier signe de tête, je sortais de sa tente.




Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1642
Membre du mois : 38
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III] She's with you?    

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé - Tour III] She's with you?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Godefroy-Maurice de la Tour d'Auvergne, duc de Bouillon [Terminé]
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans
-
Sauter vers: