AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine
MessageSujet: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 4:46



Aleyna Evanell Lutoria Tyrell


     


     

-18 ▪▪  Naissance à Villevieille.
-10 ▪▪  Sa famille la laisse aux bons soins de gouvernants dans une maison seigneuriale de campagne.
-8 ▪▪ Kael Tyrell rentre au service d'un Chevalier du Bief, comme écuyer.
-4 ▪▪ Kael Tyrell est nommé Chevalier des épines.
     -1 ▪▪ Visite de son frère pour la préparer à son arrivée à la cour de Hautjardin
0 mois 4 ▪▪ Bataille terrestre blessure de  TRISTAN TYRELL
0 mois 4 ▪▪ Kael Tyrell participation à la bataille navale
0 mois 5 ▪▪ Établissement de TRISTAN TYRELL et YLIANA dans la haute demeure familial des Tyrell non loin de Hautjardin aux côtés de leurs nièces.
0 mois 9 ▪▪ Départ pour l'Ouest et sont entrés dans le beau monde avec le mariage Ouestrien.
     
     Lignée ▪▪ Aleyna Tyrell - Fille cadette de Ser Kenan Tyrell Intendant du roi et de Lady Méloé Tyrell née (famille libre en lien), Sœur cadette et adorée de Ser Kael Tyrell, Aînée de (prénom F non défini) dernier né de la fratrie des trois enfants du couple et, nièce de Ser Tristan Tyrell et de son épouse Yliana Tyrell.
     

      Rancunière Loyale  Bornée, Patiente Hardie Observatrice, Manipulatrice Intelligente Bornée Courageuse

     


     ▪ 18ans ▪
   ▪ Lyna ▪
     ▪ Hautjardin ▪
     ▪ Hautjardin ▪
     ▪ Fille de l'intendant du roi. ▪
     ▪ Tyrell ▪
     ▪ Fille de l'intendant du roi. ▪
     ▪ Célibataire ▪
     ▪ Je suis fidèle à ma maison ▪
     ▪ Je suis pour la guerre chez les autres. ▪
     

     ▪ Feat Jenna-Louise Coleman
 ▪

      © Vintage Phonic

     

     
     


     
Positionnement politique

 
     
N°1 ▪▪ Que pensez-vous de la situation tendue entre les différents royaumes de Westeros? Vous sentez-vous concerné?  
Que dire si ce n'est qu'il serait utopique de croire que les situations s'arrangeront autour d'une table et un bon banquet sans connaitre d'effusions de sang et de larmes dans nos maisons ? S'il faut en passer par là pour que le Bief retrouve sa gloire passée, alors armons-nous de courage et faisons ce qu'il faut pour briller. Car quoi qu'il en soit il est trop tard pour ne pas voir naître les fruits qu'on couve depuis trop longtemps dans le nid, et comme tous couverts, celle-ci peu qui sait, apporter son lot de surprises plus ou moins agréables. Pour ma part, je n'ai pas d’avis parfaitement tranché sur le sujet, sachant qu'a mon niveau, je n'influerai point sur le besoin des hommes de conquérir par le glaive, et pas plus sur la ruse des femmes qui comme moi s'enivrent de conquérir plus de libertés et de pouvoir.

N°2 ▪▪ Êtes-vous loyal à votre Royaume, à la famille régnante, ou seriez-vous plus... Electron libre?
Je suis Loyale à ma maison, à ma famille et au Bief, où j'ai vu le jour, je ne m'attache pas aux intérêts de la couronne en place, mais seulement au bien des miens et si pour se faire, je dois servir la cour ou m'en détourner, alors je le ferai, seule compte vraiment ma maison.

N°3 ▪▪ Si jamais la guerre venait à toucher votre région, quelle serait votre réaction?
Je ne connais de la guerre que les récits de mes frères, ou de l'histoire, je ne saurai donc dire si face à elle, je serai valeureuse et digne, pas plus que je ne saurai affirmer que je serai de la somme des morts inutiles, enfin si tant est qu'une mort soit vraiment utile en soit dans un tel moment... Je pense surtout que si la guerre devait mettre à feu et à sang Hautjardin, je souhaiterai de tout mon être voir de même avec le royaume coupable. Et, si les miens devaient sombrer avec la somme, je n'aurai de repos qu'une fois leur sang vengé, et cela jusqu'à la dernière goûte du sang des coupables. Je ne suis pas une sauvageonne et si par quelques caprices passés, j'ai eu le droit d'apprendre le maniement de l'arc ou de l'épée, il n'en reste pas moins que la ruse est aussi présente dans mon sang pour le bien de ma maison.

N°4 ▪▪ Vous avez sûrement entendu parler de l'embuscade tendue par Harren le Noir à Aegon Targaryen, que pensez-vous d'un tel acte?
Officiellement je trouve cela déplorable et sans dignité, voyons, depuis quand usons-nous de félonnerie dans la conquête, il est bien plus saillant de conquérir un royaume avec des armée et des gloires posthumes. je trouve l'acte du roi noir innommable, mais qui suis-je pour juger moi qui n'ai jamais eu à combattre par l'épée ? Officieusement, j’admire son astuce et salue la préservation de ses sujets à des batailles qui n'auraient surement pas abouties à un tel résultat rapide. S'il n'était pas tant question de gloire, d'honneur, j'aurai murmuré à notre bon roi, d'en faire tout autant avec nos ennemis. Mais bien sur je m'en garderai bien, toute idée n'est pas toujours bonne à dire.
     



     
Entre vous et nous.


     
▪▪ Jerryka ▪▪ 28 dents de lait ▪▪ Présence variable avec l'activité rp de mon personnage ▪▪ Je suis la à cause et grâce à mon petit chieur adoré :  AYLAN REDWYNE▪▪ Ce qui m'a poussée à m'inscrire? hum le même monsieur qui m'a passé le lien, bien que j'avoue que depuis une semaine je lis et me noie dans la masse d'informations, merci Aylan !  ▪▪ Ce qui m'a rebutée ? La somme de sujets à parcourir, oui oui je l'avoue je me perd en essayant de me démener dans un méli-mélo de coups bas et de carnages à gogos ! (je spam le règlement ^^) ▪▪ Je risque d'avoir besoin d'un peu d'aide pour tout bien comprendre, j'ai vu la série, pas lu les livres, si j'ai des bases correctes, elles me semblent insuffisantes à ce qui est  demandé au besoin pour ce forum ▪▪

     

      ©Tumblr


     


Dernière édition par Aleyna Tyrell le Dim 30 Oct - 23:33, édité 16 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 4:46



Savoir des mestres


       


Armez-vous de patience, non pas de sentiments, j’en ai, mais allez savoir pourquoi je ne les présente pas au premier venu. Je suis peut-être d’un autre temps, d’une époque où les femmes évitaient, avaient le bon goût, d’étaler leurs pensées en public, d’une époque où les tenues étaient payées au tissu et non aux lacet de corset ? Je suis simplement digne et je n’ai peut-être pas ce besoin de me pavaner en affirmant ce que je t’aime dans la rue où les cours royales, pour apprécier ce que j’aime ou j'ai sous les yeux. Non mais soyons à un moment honnête. L’amour, l'art de courtiser c’est beau, c’est grand… C’est déprimant ! Surtout quand les gens confondent amour honneur, argent, gloire avec démonstration théâtrale. Je pense personnellement qu’aimer c’est faire preuve de justesse, de sagesse et de retenue. D’être là où on a besoin de vous et vous effacer quand l’heure est venue. Cela ne fait pas de moi une gourde non, juste une personne clairvoyante. En effet, allez savoir pourquoi je suis ce que je suis. Peut-être parce que j’ai grandi dans une noble famille, où on ne devait jamais dire la vérité à d’autres que ceux et celles de notre lignage ? A moins que cela vienne du fait que dès mon plus jeune âge, on nous éduqua à la méfiance et au fait qu’il valait mieux ne rien laisser passer de ce que nous étions vraiment à moins de vouloir offrir du pouvoir à une personne qui ne manquerait pas de s’en servir contre nous et les nôtres ?

Malgré mon jeune âge, on dit de moi que je possède un caractère bien trempé. Il serait bien insultant de les contredire, mais entre nous puisque nous sommes ici entre personnes de confiance, je vous chuchoterai bien que père aime à dire qu’il n’est pas né, celui qui pourra me contraindre à ses besoins avant ceux des miens. Si en apparence je suis de celles capables de douceur, polie qui se fond dans la pièce aussi joliment que les tapisseries à la gloire des plus valeureux chevaliers, qu’aiment à faire les femmes de mon rang, je suis loin de de celle qui se laisse aisément dompter où marier. Je connais ma place mon rang et les besoins de ma maison, je sais parfaitement sourire avec intelligence et rougir avec diligence. Mais mes chers amis, il serait stupide de se dire que je suis de celles qui se laissent marcher sur les jupons ou soulever la dentelle simplement car on sait user du verbe bien senti et du compliment enjôleur…

En vérité tout cela me donne le sentiment cruel que la vie est d’un profond ennui, c’est pourquoi dès mon plus jeune âge, il m’était difficile de rester enfermée au château qui m'a vu grandir, à croire qu’il n’est vraiment pas dans ma nature de me contenter des récits ou de peu quand la vie peut offrir plus à qui sais user de malice et d’intelligence astucieuse. J’ai toujours préféré au contraire de mère ou de ma jeune sœur, m'échapper sur le dos de mon étalon aux côtés de mon aîné ou parfois cachée sous des traits qui ne sont pas miens, me glisser dans les bois, un arc à la main, ou un panier de provisions, me faisant passer pour une simple roturière de ma maison. En effet, j’ai beau être d’une noble et indiscutable lignée, je n’ai jamais apprécié les activités d’une jeune demoiselle, pas plus que j’ai n’ai jamais admis l’idée d’être une belle en détresse criant à l'aide en espérant qu'un brave chevalier vole à son secours.

Car en vérité je vous l’avoue, pour cela il faudrait que nos braves ne soient pas en tout temps occupés par le pouvoir ou la guerre. D’après mère je suis courageuse, mais n'en fait qu'à ma tête, au plus grand dam de celle-ci qui voit les hommes de notre maison, que cela soit mon oncle, mon père ou mon frère appuyer cela tant que je reste discrète et que ça puisse parfaire mon savoir et mon expérience de paroles plus fines que simplement acquises de par les beaux récits écoutés autour d’une bonne tablée. Malgré les beaux atouts d’un visage offert de ma mère, une saveur épicée due à mon rang, une grâce non discutable et  un côté garçon manqué, qui rêverait qu’on le laisse vivre d’aventures telles que les femmes des îles fer-nés. Cependant, si ma persévérante et ma détermination m’ont offert quelques libertés, je n’en oublie pas mes obligations. Je suis certes têtue, à la limite de l'obstination même mais c'est ce caractère fort qui fait tout mon charme et me destine à une vie palpitante...

Mais je m’égare, ce n’est pas cela que vous voulez que je vous conte ce soir, alors tachons de satisfaire votre venue et votre temps avec quelques récits de ma vie dignes de votre présence en cet instant...Il était une fois, dans un Royaume de Westeros, la contrée de Bief, couverte de forêt verdoyantes, de champs fertiles, où les falaises tombent à pic dans les flots agités des mers du Crépuscule, un jeune noble, dont les noces furent arrangées et placées sous le signe rare des sentiments, car en effet si rien n’aurait laisser entendre qu’ils puissent un jour s’attacher, leurs ambitions communes, leurs idées ne tardèrent guère à les rapprocher. De leur union naquit un bien beau et bien portant héritier, puis quelques années à peine plus tard, vint une ravissante fille qui un jour, serait destinée comme son ainé et ses parents avant elle à faire briller la lumière des sept sur la maison Tyrell. La petite fille vécu ses premières années dans le bonheur, malgré les temps agités à Bief. Son père demeurait au service du bon Roi Gardiner qui tâchait sûrement d'être bon et juste pour ses sujets et cela malgré les circonstances parfois compliquées.

Enfin tous aiment à se le dire…Aleyna, quant à elle, était une enfant joyeuse et intelligente, faisant preuve d'un caractère bien trempé dès son plus jeune âge. Les affaires de la royauté, de la cour, ne semblaient l’intéresser que très peu, mais on ne peut compter le nombre de fois où sa mère et ses gouvernantes la retrouvèrent dissimulée dans un recoin de la cour où s’entraînaient les chevaliers avec leurs maîtres d'armes, les observant avec minutie. En effet, elle préférait de loin observer les entraînements où errer dans les écuries. Pour satisfaire son envie d'apprendre, il fut donc rapidement entendu avec son père qu’avec tous les efforts d’une jeune fille et de bons résultats, celle-ci dans le plus grand secret d’un maître d’armes l'autoriserait à apprendre le tir à l'arc et le maniement d’une épée souple afin que son corps ne prenne pas les marques des entraînements. Elle y démontra un talent surprenant et une détermination dans ses apprentissages. Aleyna était une jeune demoiselle pleine de vie, elle était parfois difficile à suivre, ce qui avait le don de faire beaucoup rire son frère lorsqu'il voyait les domestiques affolés de ne pas savoir où elle se trouvait.

Elle passa ses premières années dans le bonheur, insouciante, ne se préoccupant pas du rôle qui l'attendrait, s'ennuyant ferme lorsqu'elle devait faire bonne figure lors de visites officielles ou apprendre à se tenir comme une noble fille doit le faire et n'attendant que le moment où elle pourrait s'échapper en forêt où dans les passages secrets rapidement connus d’elle. Lorsqu'elle eut 10 ans, son père lui fit d'ailleurs cadeau d'un yearling à la magnifique robe pie, mêlée de baie, de noir et de blanc. Ce fut là le dernier cadeau d'un père aimant qui lui annonça ensuite que sa fouge pourrait nuire au bien de la maison Tyrell et de ce fait qu’elle serait dès lors envoyée dans le fief hors de la ville pour y vivre et grandir…

Durant de longue heure son illustre père lui expliqua que l’âge avançant, ses menues aventures et découvertes pourraient entacher le nom Tyrell, pire lui ouvrir les portes d’une réputation plus grave que la mort car plus personne ne voudrait la regarder. Un rang tel que le sien, une maison haute comme la sienne ne pouvait souffrir d’un tel danger, c’est pourquoi alors qu’elle approchait de son dixième anniversaire, l’âge où les parents fortunés commencent à envisager pour leurs filles des noces honorables, elle serait envoyée loin de la cour avec sa benjamine. Certes elle pourrait encore jouir de libertés quelques années, mais le prix de la séparation semblait sur le moment bien rude tout autant que l’ampleur des mots de son père bien aimé qui lui avoua à demi lèvres qu’avec les années elle devrait renoncer à ses découvertes pour ne pas faire s’effondrer avec elle et son entêtement utopique sa famille. Elle devrait plus que jamais apprendre toutes les bonnes manières, les ruses de la cour et l’art du courtisage pour honorer son père qui depuis sa naissance lui avait tant donné. Mais serait-elle capable d’endormir ses ardeurs, ce besoin brûlant de liberté, d’aventure ?

Si elle passa son temps libre auprès du jeune étalon que lui avait offert son père, jamais plus les mots de ce dernier ne s'effaceront, plus que jamais elle prit soin de profiter des visites, armée de déguisements, admirant les paysages avoisinants, ceci l'aidait sûrement à gérer le deuil de sa famille et la peine de se sentir indigne des obligations de ses semblables, pire de la réalité de son avenir.
Elle se perfectionna ainsi aussi bien dans la broderie, l’histoire, les bonnes manières ou les usages des palais, qu’à l'arc, domaine dans lequel elle excellait déjà. Plus le temps passait et plus il était difficile de la trouver dans le château, dans lequel elle ne se sentait pas à sa place. Elle avait besoin d'espace, d'air, chose qu'elle ne trouvait pas entre les murs de pierre de la maison trop vide des siens.

Elle insista pour dresser elle-même son jeune étalon, cela fut bien le seul refus radical qu’elle essuya, mais il fut bien vite oublié quand l’étalon bridé accepta d'être monté et qu’armée de son maître d’armes, régent au service de son père, elle put passer son temps à parcourir les forêts environnantes, à longer les falaises et à profiter de la liberté qu'elle arrivait à arracher à son éducation rigoureuse et protectrice, n'accordant aucune attention aux affaires de politique dans ces simples instants, sachant que viendrait le jour auquel elle serait contrainte de s’intéresser à celles-ci et manigancer à son tour. C'est lors d'une de ces escapades en solitaire, un jour de fête après une victoire au cours d'une bataille que son frère la trouva sous les traits d’une servante et lui annonça que le temps était proche...

Ce jour-là, alors qu’elle parcourait tranquillement les rues, faisant en sorte de se fondre dans la foule en liesse, qu'elle eut la soudaine impression d'être observée. C'est là qu'elle le vit pour la première fois : un jeune chevalier, grand, bien bâti, elle ne le reconnu pas de suite, lui par contre ne ratait rien des frasques de sa cadette. Bien trop captivée par les activités de la ville, elle ne prenait aucune garde à ceux lui qui la fixait. Ne craignant même pas d'être reconnue et reconduite à sa demeures, cependant, elle entreprit de se perdre de nouveau au milieu des badauds qui ne lui prêtaient guère attention. Seulement voilà, au milieu d'une telle foule, elle ne put passer inaperçu indéfiniment, et c'est ce même jeune homme qui vola à son secours lorsqu'elle se fit accoster par des badauds. Son aîné pas vu depuis près de sept ans. Et c'est ainsi qu'elle apprit son retour à la cour de Hautjardin. Mais les choses ne sont jamais aussi simples qu’elles pourraient l'être, alors que son oncle, blessé durant la bataille revenait vivre à demeure avec son épouse, laissant derrière eux le temps des festivités de la victoire du royaume de Bief, de nouveau troubles s’annonçaient, et c’est dans cette ambiance trouble qu’Aleyna monta dans le carrosse devant la conduire auprès de sa mère dans l’ouest pour les prochaines noces…

       
 


       
Les affiliations


       


       
Kenan Tyrell
       
Les rapports entre Aleyna et son noble père sont assez complice, elle tient à lui et inversement. Cette dernière a toujours entretenue des correspondances avec son illustre père et cela dès qu’elle fut confiée aux bons soins de professeurs et gouvernants. Si son père a su faire preuve de ruse et d’autorité face à aux caprices de sa fille, il a aussi su lui apporter l’éducation pour faire face à son rang et ses désirs d’évasion, de découverte du monde et de folle indépendance. S’assurant ainsi que sa cadette ne courrait aucun danger, mais saurait au besoin s’armer intelligemment pour son rôle de lady future et de mère.  Il a rapidement compris qu’avec sa cadette, un interdit brutal reviendrait à les opposer et pour lui l’unité et la complicité dans sa noble maison prime sur les guerres intestines des autres familles, il a donc su gagner l’affection, le respect et l’allégeance de chacun de ses héritiers avec finesse, autant sur leur éducation que sur leur caractère, jouant des désirs de chacun pour en faire des armes au besoin, quoi de mieux qu’une fille qui sait manier l’arc ou l’épée tout autant que la poésie et la broderie pour assurer au besoin l’avenir de la maison Tyrell ? Cela ne fait pas de lui pour autant un père démonstratif ou tendre, mais un fin stratège, bien qu’il fut pour sa cadette un parent, bien qu’absent physiquement durant huit ans de sa jeune vie. Il est parfaitement au fait des secrètes évasions découverte de sa fille et a pour cela mit lui-même en place ce qu’il fallait afin qu’elles ne puissent s’ébruiter ou aller contre l’avenir prévu par lui pour sa cadette. C’est donc ainsi que depuis des années des serviteurs armés sortent dans son ombre et couvrent la sécurité et les arrières de la jeune fille. Voilà un an qu’il a décidé de faire rentrer sa fille à la cour et pour se faire à envoyer son fils pour préparer la venue en servant dignement la maison Tyrell. Lien ajustable avec la venue du joueur.
       

       © Crédit Jerry
Méloé Tyrell
       
Mère autoritaire, elle n’a jamais rien passé à sa cadette, le moindre raté devait se rectifier, que cela soit dans son éducation, son savoir, sa posture, ou toutes choses qui pourraient nuire au projet de faire d’elle une femme intéressante et d’apparence malléable. Elle lui a vite appris qu’une femme n’obtiendrait rien sans user de charme et de patience. Usant au besoin de quelques exemples murmurés durant les repas. Elle ne fut pas une mère aimante, plus une intendante de vie. Laissant aux bons soins des nourrisses le côté maternel. Elle aime ses enfants, mais pour elle, chacun d’eux a vu le jour pour un besoin du sang et d’héritage, à ce titre, chacun se doit de répondre à cela avec le plus de perfection possible.
       

       © Crédit Jerry

       
       
Kael Tyrell
       
Frère ainé d’Aleyna, il a toujours veillé sur elle, c’est d’ailleurs au grand drame de leur mère qui le préfère à ses filles. Homme de caractère et d’honneur, il s’est voué à une carrière militaire, chevalier et fer de lance de la famille Tyrell, il a su faire briller la maison lors de batailles aux cotés d’autres nobles demeures. Misogyne avec la plupart des femmes qui ne sont pas de son sang, ils sait user de la ruse et le bon sang Tyrell pour obtenir d’elles ce qu’il désire. Mais revenons à ses liens familiaux, il a tout comme Aleyna eu l’attention poussée de leurs parents pour son éducation et loin d’être rustre et froid en apparence, il n’a aucune pitié pour ses ennemis et aime le sang, le combat. Il fut d’ailleurs le premier à donner à sa sœur une dague tranchante en lui expliquant dans son jeune Age qu’une femme telle qu’elle aurait sa beauté et la main pour gagner sa liberté sur les hommes, c’est dire qu’ils sont complices pas vrai ?
       

       © Crédit Jerry
Soeur non nommé
       
Benjamine de la famille, elle a tout d’une jeune lady, bien plus sage et discrète que sa fougueuse sœur, elle ne la comprend pas, mais la couvre bien souvent. Elle rêve de rejoindre la cour, d’avoir de belles toilettes et trouver l’amour dans un bon mariage, en somme on n’aurait pas pu faire plus opposé dans une même lignée de sang Tyrell.
       

       © Crédit Jerry

       
       
Tristan Tyrell
       
Suite à une blessure durant la bataille terrestre il y a quelques mois l’oncle d’Aleyna et son épouse sont venu vivre dans la demeure familiale Tyrell aux côtés des deux jeunes filles prenant en main le prochain voyage de l’aîné et de ses nièces et veillant tout deux à sa préparation future de jeune fille de la cour. Lien a détailler plus tard avec le joueur.
       

       © Crédit Jerry
Yliana Tyrell
       
Suite à une blessure durant la bataille terrestre il y a quelques mois l’oncle d’Aleyna et son épouse sont venu vivre dans la demeure familiale Tyrell aux côtés des deux jeunes filles prenant en main le prochain voyage de l’aîné et de ses nièces et veillant tout deux à sa préparation future de jeune fille de la cour. Lien a détailler plus tard avec la joueuse
       

       © Crédit Jerry


       
Aylan Redwyne
       
Aylan et Aleyna ont le même age et on eut l’occasion de passer quelques temps ensembles durant leurs enfances alors que leurs nobles parents participaient aux festivités ou autres dignes occupations dues à leur rang, en ce temps, on ne peut dire que les deux enfants se couvraient de politesse ou d’intérêt, ils trouvaient même plus de plaisir à s’ignorer, lui avec ses jeux de garçon, elle assignée à ses travaux de fille. Cependant dès que leurs gouvernants tournaient les talons, la petite ingénue ne manquait jamais de tenter de jouer les garçons manqués, ce qui ne manquait pas de donner à Aylan l’occasion de lui rappeler qu’elle pouvait faire ce qu’elle voulait, elle resterait une fille de cour et jamais plus que cela. Les années ont passé, qu’en sera-t-il de leurs retrouvailles ?
       

       © Crédit google
Manfred Hightower
       
Aleyna à par le passé bien souvent rencontré Manfred, enfant curieuse sur le monde qui l’entoure elle ne s’est pas retenue de le questionner sur ses lectures, sur sa façon de voir le monde ou la nature, son côté sombre l’a rapidement intriguée plus qu’apeurée et elle n’a pas reculé non plus face aux réprimandes de sa gouvernante lui demandant de bien vouloir se tenir en compagnie d’un noble seigneur de la maison Hightower. Elle ne l’a pas revu depuis qu’elle fut confiée aux bons soins de précepteurs et professeurs chargés de faire d’elle une sage et digne demoiselle de la maison Tyrell…
       

       © Crédit google



Dernière édition par Aleyna Tyrell le Dim 30 Oct - 23:37, édité 9 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 5:15

Je te souhaite la bienvenue parmi nous Et bon courage pour ta fiche !
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 5:21

Merci Ronnel ♥
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 5:53

Bienvenue Aleyna ! La jolie Jenna <3



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1900
Membre du mois : 20
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 6:07

Merci Jeyne
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 8:39

Bienvenue Aleyna !
Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si tu as des questions, on est là pour ça ^^


The night is dark and full of terror
There are no gods but R'hllor and the Other, whose name may not be said... ©️ by anaëlle.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prostituée
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour.
Messages : 992
Membre du mois : 21
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : *
Caractère : Rusée - Menteuse - Séductrice - Manipulatrice - Rêveuse - Ambitieuse - Intelligente - Inconstante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 9:26

Bienvenue Aleyna !



             
"The arms of House Martell display the sun and spear, the Dornishman's two favored weapons, but of the two, the sun is the more deadly."      

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady
Âge du Personnage: 26
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Intègre. Idéaliste. Ingénue.
Messages : 3170
Membre du mois : 94
Célébrité : Freida Pinto
Maison : Martell
Intègre. Idéaliste. Ingénue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 9:28

Bienvenue sur le forum !


N'hésites pas à me mpotter au besoin !



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13923
Membre du mois : 258
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 9:35

Torrhen mon sauveur !!!!

Mathie, Arianna merci

Torrhen je m'occupe de suite de notre prise de contacte ^^
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 9:54

Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche très chère !
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 9:54

Bienvenue parmi nous !

Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si besoin



UNBOWED - UNBENT- UNBROKEN


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse de Dorne
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Messages : 5880
Membre du mois : 2
Célébrité : Ashley Green
Maison : Martell
Caractère : Impétueuse - Naïve - Loyale – Indépendante - Farouche - Obstinée - Protectrice
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 11:16

Deria merci je rend deja fou notre bon Torrhen merci ♥

Aylen qu'elle chaleur dans ton bienvenue, merci mon démon qui ma emporter ici
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 12:11

Bienvenueesur le firum très chère. Excellent choix de personnage et de célébrité je dois avouer

Ne t'inquiète pas concernant la série et livres ;) personellement j'ai pas lu les livres et j'ai pour ainsi dire presque pas vu la série m'étant arrêtée à l'épisode 6 de la saison 1 et je m'en sors pas trop mal enfin je crois. :licorne:
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 14:08

Merci Théa tu me rassure ^^
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 14:27

Bienvenue dans le coin Aleyna ! Un plaisir de voir la jolie Jenna :emue:
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 14:30

Merci Sharra ^^
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 23:00

Me voilà !


Pour prendre les choses dans l'ordre:;
- Kael peut bien évidemment être chevalier, mais ce n'est pas un ordre. Pour trouver un ordre de chevalerie dans le Bief, il faut viser l'ordre religieux qu'est Les Fils du Guerrier, mais c'est un ordre assez contraignant
- Il y a quelques fautes dans ta chrono mais comme ton histoire, tes questions et liens sont très bons, je t'embêterais pas avec la correction
- J'aimerais juste une chose; tu dis que tu dois convaincre ton père d'avoir des leçons et tout ça, mais on a plutôt l'impression qu'il ne fait que céder à un caprice. En fait les risques sont tellement grands que je voyais plus de prudence, ou des "menaces" en cas d'entorse à la discrétion. Je sais pas trop comment expliquer ça, mais on a l'impression qu'elle se cache juste pour dire de se cacher, on ne sent pas trop l'enjeu derrière. Tu vois ou je reformule pour essayer de dire un vrai truc qui soit clair xD?



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13923
Membre du mois : 258
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 23:08

Je pense comprendre... En fait, elle ce cache que simple pas aussi minutieusement qu'a Hautjardin, par la suite. Car elle ce trouve, dans la campagne sans grand risque, enfant cela ne fessait pas grand soucié aux vues qu'elle n'était justement qu'une gamine. Mais il en sera pas du tout de même avec l'arrivée à la cour, je souligne même que le passage de son frère lui annonce la fin de la liberté. du coup je dois affiner .


Dernière édition par Aleyna Tyrell le Dim 30 Oct - 23:12, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 23:12

Oui, pas forcément pondre un roman mais si tu pouvais un peu préciser les enjeux en quelques mots/lignes, ça serait super!



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13923
Membre du mois : 258
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 23:39

Passage ajouté au belle couleur du Bief
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 23:39

Passage ajouté au belle couleur du Bief
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Dim 30 Oct - 23:42





Félicitation tu es validé(e) !



Savais-tu qu'un jour, il a perdu son alliance et que depuis, c'est le bordel dans la terre du milieu? Arhem excuses-moi, mais c'est que... C'est mon idole !
BREF !
Toutes nos félicitations !


Car oui, te voilà validé ! La classe hein ! Mais ne te repose pas sur tes lauriers trop vite, aussi confortables soient-ils, car il y reste encore quelques lieux à visiter, et dans lesquels tu dois poster. Nous t'avons fait une petite liste ci-dessous qui n'est pas exhaustive, mais qui t'indique les sujets les plus importants que tu dois aller voir absolument.

Les démarches post-Validation ▪



Favoriser son intégration ▪



Connaître en profondeur Torrhen, Sharra et Deria le background du forum ▪

© Crédit dyxie
avatar
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 5641
Membre du mois : 1130
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Lun 31 Oct - 18:20

Je te souhaite la bienvenue avec un peu de retard ^^
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   Lun 31 Oct - 22:09

oh merci Cleyton ♥
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Aleyna Tyrell - Aussi grands que soient les chefs, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi ou une reine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous sommes riches aussi de nos misères [Freya :3]
» ✡ Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi, ils vivent à l'intérieur de nous. Et parfois... Ils gagnent (micah)
» Mirana White, une reine pas comme les autres...
» Ruby ~ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux
» Selurus dit "le Fils de l'Etna" ₪ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Chroniques de l'Ere des Luttes.
 :: Présentations des personnages :: Les fiches validées :: Fiches validées des membres disparus
-
Sauter vers: