AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Il faut savoir regarder le vide en nous
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Il faut savoir regarder le vide en nous   Mar 18 Avr - 12:11

Je ne suis qu’un idiot. Un de ceux de la pire espèce qui ne pense qu’à lui et qui n’arrive pas à réfléchir aux conséquences de ses actes. Et pourtant, j’aime à me croire intelligent, la plupart du temps en tout cas. Mais j’ai plutôt l’impression qu’en cet instant précis, je ne pourrais pas être plus stupide. Et pourtant, j’ai beau en être parfaitement conscient, je suis incapable de faire ce qui est nécessaire, de la ramener au château et de m’effacer pour de bon, de faire comme si elle n’avait jamais eu la moindre importance, comme si elle ne pouvait pas me faire perdre pied et faire vaciller mes résolutions à quelques jours à peine de mon mariage.

La voir rougir de la sorte n’aide en rien, même si je me rends compte à mesure que nous parlons qu’elle connait encore moins de choses à ce sujet que je ne l’aurais cru. Il faut dire que je n’ai pas fréquenté beaucoup de jeunes femmes naïves ou inexpérimentées, préférant les fuir pour éviter toutes sortes de problèmes. Mais là, je suis incapable de fuir, encore moins quand je la garde dans mes bras de cette façon et qu’elle semble vouloir rester à mes côtés.

Je grimace à ses propos, effleurant ses joues rouges du bout des doigts avant de souffler, dans un murmure.

"Désolé. Je ne voulais pas te mettre mal à l’aise… enfin pas encore plus que tu ne l’es déjà. Et non, vous amener dans un bordel ne serait effectivement pas vraiment convenable, même si, d’une certaine façon, il vous permettrait peut-être d’avoir moins… peur … de ce qui arriverait par la suite."

Visiblement, je peux donc être encore plus idiot. Il est intéressant de le savoir alors que je la sens encore plus mal à l’aise. Je ne suis pas en reste de mon côté même si j’ai l’avantage de ne pas rougir aussi facilement qu’elle. Et je n’ose pas vraiment lui demander ce que Jeyne a pu lui dire, ce qu’elle peut s’imaginer à ce propos, de peur de la voir rougir encore plus ou ne plus savoir quoi lui répondre.



"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 917
Membre du mois : 21
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut savoir regarder le vide en nous   Dim 23 Avr - 12:12

Elle secoua la tête, brièvement, alors qu’il s’excusait. Elle ne savait peut-être pas grand chose, rien même, mais… Enfin, il n’y était pour rien, n’est-ce pas ? Peut-être aurait-ce été plus simple, peut-être aurait-ce été moins effrayant… Ou peut-être davantage ? Si les hommes appréciaient ça, Lynara n’avait pas l’impression que les femmes l’aimaient tant. Elle n’en savait rien, à vrai dire, et elle manquait de souffle, d’appréhension, de peur, de honte à l’idée de ce qu’ils sous-entendaient et qu’elle n’aurait jamais du accepter ou désirer… Et de cette envie de rester dans ses bras sans jamais en partir. Elle savait que ça n’était pas possible, mais pouvait-elle oublier cette pensée ? Se retourner, sans jamais repenser à lui ? N’avait-elle pas déjà essayé, durant de nombreuses semaines ? N’avait-elle pas essayer de connaître ces autres ouestriens, dont elle se méfiait, qui ne faisait naître que de la défiance en elle, tant ils lui semblaient fourbes ? Elle tentait de combattre ces préjugés qui étaient siens, à grande difficulé.

Elle avait déjà demandé à l’homme devant elle de l’aiguiller sur les hommes… honorables, ou dignes de confiance, qui séjournaient à la Cour, qui lui permettraient de rester aux côtés de Jeyne et de la soutenir tout au long de sa vie, mais le ferait-il réellement ? Voudrait-elle qu’il le fasse ? Elle grimaça, malgré elle, sans répondre à ses propos, essayant de ne pas laisser son esprit dériver. Pas maintenant… Pas dans de telles circonstances. Un soupir lui échappe, alors qu’elle relève le regard vers Gareth, incertaine de quoi dire ou faire.



Le doute est une force. Une vrai belle force. Veille simplement qu'elle te pousse toujours en avant. © Pierre Bottero

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de Jeyne Stark
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
The sun of winter
Messages : 2669
Membre du mois : 138
Célébrité : Astrid Bergès Frisbey
Maison : Karstark
Caractère : Opportuniste, respectueuse, attentionnée, imprévisible
The sun of winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut savoir regarder le vide en nous   Mer 26 Avr - 21:26

Difficile de savoir à quoi elle pense en cet instant précis. Par certains aspects, elle est comme un livre ouvert tant il est aisé de lire les sentiments sur son visage. Et pourtant, là, je serais incapable de savoir ce qu'elle éprouve réellement. Probablement parce que je ne le sais pas vraiment moi-même, que je n'ai jamais été dans une situation pareille et que, jusqu'à très récemment, j'ai toujours connu la facilité et rien d'autre dans mes relations avec les autres femmes. Mais Lynara est différente de toutes celles que j'ai pu connaitre jusque là. Et j'en suis désemparé. Je devrais m'en aller la laisser là et retrouver cette existence que bien d'autres envient. J'en suis incapable, encore moins alors qu'elle laisse le silence s'installer entre nous et qu'elle serre ses doigts entre les miens tandis que nous marchons.

Et son regard ne m'aide pas vraiment. A dire vrai, c'est même pire. Il y a tant de candeur, d'innocence et d'interrogation dans ses yeux que je devrais juste la laisser en paix, la protéger de tout le monde et surtout de moi. Bien entendu, j'en suis incapable. Mon soupir fait écho au sien alors que je serre ses doigts un peu plus fort et que je souffle, dans un murmure.

"A quel point ce que je viens de te raconter est complètement idiot ? J'avoue, j'ai du mal à m'en rendre vraiment compte."


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 917
Membre du mois : 21
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut savoir regarder le vide en nous   Mer 24 Mai - 17:10

Elle haussa les épaules, maladroitement, alors qu’ils parlaient de ce qui serait inéluctable, le soir de son mariage… Elle devait être plus rouge qu’elle ne l’avait jamais été, tant l’embarras la saisissait, bien qu’elle ne fuit malgré tout pas la conversation. Peut-être le devrait-elle. Ne même pas penser à cela, encore moins en discuter avec qui que ce soit. Avec l’homme dont elle s’était éprise, malgré elle. À qui elle était plus attachée qu’elle ne l’aurait voulu, plus attachée qu’il ne l’aurait fallu. Elle devait savoir où était sa place, ce qu’il convenait de faire, pourtant, mais elle était incapable de se raisonner. Surtout face à lui, en le voyant ainsi, en recevant ses baisers et en sentant le contact de sa main qui serre la sienne.

Elle est attachée, mais aussi agacée. Agacée de ses paroles contradictoires, agacée qu’il lui offre de fuir, tout en exprimant ses sentiments. Voudrait-il seulement qu’elle en prenne la décision, parce qu’il n’en est pas capable ? Il est aussi fautif qu’elle, mais s’il souhaite l’abandonner là, alors qu’il le fasse. Qu’il ne rejette pas la responsabilité de la décision pour elle. Sûrement le lui aurait-elle dit, s’il ne lui avait pas faussé compagnie. Sûrement aurait-elle laissé exploser sa colère, plutôt que de douter ainsi, de remettre en cause ce qu’elle pensait savoir, d’hésiter quant à l’attitude à adopter.



Le doute est une force. Une vrai belle force. Veille simplement qu'elle te pousse toujours en avant. © Pierre Bottero

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de Jeyne Stark
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
The sun of winter
Messages : 2669
Membre du mois : 138
Célébrité : Astrid Bergès Frisbey
Maison : Karstark
Caractère : Opportuniste, respectueuse, attentionnée, imprévisible
The sun of winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut savoir regarder le vide en nous   Mar 30 Mai - 20:45

Je n'aurais jamais du parler de cela avec Lynara. A dire vrai, j'ai beau le répéter encore et encore, je n'arrive pas à oublier que je ne devrais pas être là non plus. Ou alors elle ne devrait pas être à mes côtés. Mais elle a moins de recul que moi, moins d'expérience. Il est normal qu'elle ne sache pas comment agir. Je me sens encore plus coupable qu'une part de moi a accepté d'épouser Meg et commence à se dire que j'aurais pu tomber plus mal. Pour autant, en cet instant, si je pouvais partir au loin avec la jeune femme, je le ferais, sans hésiter. Songeant plus tard aux conséquences, au déshonneur pour nos deux familles et à cette amitié qui me lie avec Lyman depuis toujours presque. C'est pour cela que je ne partirais jamais, quoi qu'il en coûte. Même si cela ne m'empêche pas de serrer la main de Lynara un peu plus fort alors que je l'entraine loin de tout.

Et j'arrive à me montrer empli de contradictions, de doutes, alors que je devrais me faire rassurant, que je devrais la persuader que ce que nous faisons n'est pas une action si condamnable. Ou je devrais la persuader de fuir, loin de moi. Mais je suis incapable de l'un comme de l'autre. Et je sens qu'elle s'agace, qu'elle voudrait me voir assuré, comme je le suis en temps normal. Mais ça ne marche pas comme cela. Malgré toute l'envie que je pourrais avoir.



"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 917
Membre du mois : 21
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut savoir regarder le vide en nous   Jeu 1 Juin - 22:49

Était-il seulement conscient de jouer avec ses nerfs, alors qu’il revenait sur ses décisions, pour mieux affirmer qu’il voulait rester à ses côtés ? Elle n’en était pas certaine, pas plus qu’elle même n’en était consciente, en tout cas, même si elle souffrait, de cette situation, de cette incertitude. Même si elle était peinée, de tout ce qu’il lui disait, la blessant plus qu’elle ne l’admettrait, en lui parlant de sa relation avec les Lannister. Ils seraient, non, ils étaient depuis toujours, sa famille, ce qu’elle ne pourrait jamais être, autrement que par le biais de Jeyne. Elle était vaguement liée à eux, parce que liée à leur future reine, et si elle s’en serait accommodée, si elle ne savait pas qu’elle aurait à être témoin de leur bonheur quotidien, elle n’était pas sûre de le pouvoir, actuellement.

Ça ne suffisait pourtant pas pour lui faire rebrousser chemin. Pour faire en sorte qu’elle repousse Gareth, lui dise tout le mal qu’il lui fait, qu’elle parte, loin de lui. Loin de ce tumulte de sentiments qu’il fait naître en elle, et qu’elle n’arrive pas à démêler, à oublier ou à comprendre. Sa main dans la sienne, la chaleur qu’elle en retire, l’affection, l’amour, qu’elle a pour lui… Tout cela altère son jugement, cette raison dont elle s’est toujours targuée, et elle se sent totalement perdue, comme rarement elle l’a été, avant de le rencontrer. Elle voudrait simplement lui dire ses quatre vérités, se sentir soulager, et ne plus y penser. Si seulement elle en était capable.



Le doute est une force. Une vrai belle force. Veille simplement qu'elle te pousse toujours en avant. © Pierre Bottero

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de Jeyne Stark
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
The sun of winter
Messages : 2669
Membre du mois : 138
Célébrité : Astrid Bergès Frisbey
Maison : Karstark
Caractère : Opportuniste, respectueuse, attentionnée, imprévisible
The sun of winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut savoir regarder le vide en nous   Dim 4 Juin - 16:03

Je me suis toujours cru doué avec mots. Pour arriver à mes fins, pour arriver à faire sourire les jeunes demoiselles sans avoir à me soucier de ce qu'elles pourraient penser plus tard, pour me faire passer pour plus idiot que j'aime à croire que je le suis réellement. Mais là, avec Lynara, je me rends compte que chacune des paroles que je peux prononcer pourrait la blesser pire qu'un couteau. Qu'elles la blessent en réalité, en lui rappelant que nous n'appartiendront jamais vraiment l'un à l'autre, que ce moment que nous passons ne se reproduira pas, qu'il ne doit pas arriver de nouveau.

Le pire, c'est que j'ai failli à toutes les promesses que j'ai pu lui faire ou les engagements que j'avais pu prendre envers Jeyne ou envers moi-même. Parce que de passer ce moment avec elle, de me perdre avec elle, pourrait s'avérer lourd de conséquences, surtout pour elle. Et pourtant, impossible de m'arrêter, impossible de ne pas faire tout ce que je peux pour que cet instant que nous partageons reste gravé dans nos esprits comme quelque chose de précieux, qui n'appartient qu'à nous et que personne ne pourra nous enlever.

Et maintenant que je la tiens dans mes bras j'arrive, l'espace d'un moment, à ne pas regretter ce que j'ai fait. Quand bien même nous aurons à parler de ce que cela va impliquer. Je n'ai pas envie de revenir immédiatement à la réalité. Et je pose mes lèvres sur sa tempe, la serrant un peu plus contre moi, la berçant doucement alors que je sais pertinemment que c'est à moi de parler le premier. Surtout après ce que nous venons de vivre. Je ne sais pas si elle est effrayée, en colère, honteuse ou pire encore. Alors je murmure, mon regard cherchant le sien, non sans une certaine inquiétude. "Comment te sens-tu ?" Je lève une main en direction de son visage et j'effleure sa joue du bout des doigts, continuant de la fixer, un peu perdu. "… je ne regretterais jamais ce qui s'est passé Lynara. Je te l'ai dit, je t'aime, même si c'est la chose la plus égoïste que je ferais probablement jamais de toute mon existence."

Je sais que c'est idiot de dire ça. Qu'avec ce que nous venons de faire, elle risque d'avoir bien du mal à se marier, qu'elle risque d'être mal vue. Mais je préfère chasser tout cela de mon esprit pour le moment, tout comme je préfère ne pas songer à la colère et, pire encore, à la déception de Jeyne qui finira forcément par l'apprendre. J'ai un bref soupir alors que ma main quitte sa joue pour se poser sur son épaule, réalisant que c'est de moi que j'aurais dû la protéger avant tout. Et que ma mauvaise conscience ne changera rien à ce que j'ai pu faire. Au contraire.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 917
Membre du mois : 21
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut savoir regarder le vide en nous   Lun 12 Juin - 22:47

Lynara ne saurait dire ce qu’elle ressent avant tout, parmi le tumulte d’émotions qui l’assaillent et la submerge, suite à… tout cela. Elle ne sait si la honte prime, ou si c’est ce que Gareth a su faire naitre en elle surpasse cela, mais elle n’est pas apaisée ou tranquille, loin de là. Elle est bouleversée, perturbée même, et elle peine à démêler le fil de ses pensées, surtout dans la situation dans laquelle elle se trouve, encore meurtrie et exaltée. Elle retient difficilement une grimace qu’il ne peut pas voir, pas alors qu’elle est blottie dans ses bras et fait tout pour la lui cacher, même si elle sait qu’elle ne pourra rester éternellement là. Qu’elle le veuille ou non n’a aucune importance, sitôt qu’ils partiront, le moment sera brisé, avec tout ce qu’il implique. L’attachement qu’elle ressent pour l’ouestrien, à tel point qu’elle se compromette, cette joie qu’il réussit à lui arracher malgré elle et malgré sa raison… tout ça n’existera plus. Ne subsisteront que la honte, le déshonneur et la culpabilité. Alors elle s’efforce de les repousser, même si elle sait que ça ne durera pas.

Elle réagit à peine à ses lèvres sur elle, le laissant la bercer, refoulant tous les sentiments négatifs, essayant de fuir son regard sans grand succès. Essayant de masquer ces émotions contradictoires que trahissent ses yeux sans y parvenir, alors qu’il lui demande si ça va. Elle hoche la tête, autant pour acquiescer que pour dire l’inverse, murmurant sans être certaine d’être entendue qu’elle va bien. Aussi faux que cela pouvait être, alors qu’elle mourrait d’envie de lui demander de ne pas l’abandonner, pas maintenant, pas de suite. Parce que ça devait arriver, non ?

Elle peine à prendre réellement la parole, et c’est d’une voix plus morne qu’elle ne le voudrait, qu’elle parle. « Je vais… devoir aller chez les Septa. Devenir l’une d’elles. Apprendre leur foi… Ou me… me cacher chez mon père. N’est-ce pas ? »

Elle baisse la tête, même si elle ne regrettait pas totalement. Elle avait peur, oui, mais… elle ne regrettait pas. Pas encore. « Je… je regrette pas non plus. Je... Tu sais que moi aussi. Mais j’ai peur, Gareth… Reste avec moi, et on rentrera plus tard. Juste un peu avec moi. »

Elle se raccrochait avec l’énergie du désespoir, alors qu’elle savait qu’elle n’aurait rien.


Le doute est une force. Une vrai belle force. Veille simplement qu'elle te pousse toujours en avant. © Pierre Bottero

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de Jeyne Stark
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
The sun of winter
Messages : 2669
Membre du mois : 138
Célébrité : Astrid Bergès Frisbey
Maison : Karstark
Caractère : Opportuniste, respectueuse, attentionnée, imprévisible
The sun of winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut savoir regarder le vide en nous   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Il faut savoir regarder le vide en nous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Il faut savoir faire table rase du passé.
» Parfois, il faut savoir faire le premier pas. ♥ Ethan
» Parfois il faut savoir sacrifier son présent pour améliorer son futur
» [Manoir Dragonstone] “Pour savoir se venger, il faut savoir souffrir.” [Ryujia/Iseul]
» Il faut parfois savoir dire au revoir ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Les Terres de l'Ouest :: Port Lannis
-
Sauter vers: