AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
[Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...
MessageSujet: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Jeu 29 Sep - 11:08

Installé dans un siège ma foi étonnamment confortable, les pieds posés sur une table non loin et mes bottes échouées dans un coin de la pièce, je me ressers un nouveau verre de vin, grimaçant sur le pichet encore presque plein fort heureusement. Je ne me sens guère le courage de descendre à nouveau récupérer des réserves et je n’ai pas particulièrement envie que quelqu’un monte, au risque de me voir en galante compagnie. A supposé qu’elle vienne ce qui reste tout de même peu probable. Et j’ai déjà vidé un premier pichet, ce qui explique probablement pourquoi je n’ai gardé que ma chemise et que je me suis débarrassé du reste, je me vois difficilement aller déjà en réclamer un autre.

A dire vrai, j’aimerais dire que je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça. Pourquoi j’ai glissé ce petit mot sous la porte de sa chambre pour lui dire de me rejoindre ici, loin des oreilles et des regards indiscrets, en espérant qu’elle vienne, malgré les circonstances. Mais à dire vrai, je sais pourquoi. Parce que j’ai envie de la voir. Ou besoin même. Que les instants volés avec elle quand nous étions à Winterfell ont laissé un souvenir des plus agréables dans mon esprit et que c’est précisément  ce dont j’ai besoin en cet instant. De pouvoir deviser de tout et de rien sans vraiment avoir à me soucier d’arrondir les angles et, je ne vais pas me mentir, de profiter de sa compagnie, de toutes les façons possibles. Mais pour cela, il faudrait qu’elle en ait encore envie et je ne parierais pas là-dessus, vu le peu de fois où je l’ai croisée depuis que je suis revenu de Falwell il y a quelques jours maintenant.

Je lève les yeux en direction de la porte alors qu’elle s’ouvre enfin, mon cœur manquant un battement quand je reconnais la silhouette qui se dessine dans l’embrasure, à quelques mètres à peine de moi. Elle est venue. C’est plutôt une bonne chose. Je suppose. Je la connais suffisamment pour savoir qu’elle ne fait rien contre son gré, en tout cas quand elle n’a pas la moindre obligation, ce qui, dans le fond est le cas avec moi. Elle est ici en qualité de représente du Nord pour mon mariage, elle n’a pas besoin de me laisser une place dans son lit pour avoir mon attention. Après, si elle en a envie, c’est encore une toute histoire dont je suppose avoir la réponse très prochainement.
J’esquisse un sourire et je me relève, m’inclinant exagérément devant la dame et saisissant sa main pour y déposer un baiser, en gentilhomme que je suis supposé être.

"Lady Corbois. Je suis heureux de voir que vous avez trouvé mon invitation. Et que vous l’avez acceptée."

Je relâche sa main et je reprends, comme si de rien était. Comme si les raisons pour l’avoir invitée ici n’étaient pas évidentes. Je joue le jeu, comme toujours.

"J’aurais probablement dû remettre mes bottes et le reste de ma tenue mais, très sincèrement, je n’en ai pas la moindre envie. Alors, je me contenterais de m’excuser platement de mon manque de savoir-vivre et de vous proposer un verre de vin. Ou d’hydromel, si vous préférez."

Je me recule d’un pas, ne pouvant m’empêcher de poser mon regard sur elle mais bien moins à mon aise que lors de notre dernier tête à tête. Il faut dire que bien des choses ont changé et qu’une part de moi se demande ce qu’il reste du valet qu’elle a pu croiser dans le Nord. Pas grand-chose je suppose. Et pourtant, impossible de le nier, cette envie que j’ai pu avoir d’elle est toujours là et n’était pas visiblement due qu’au contexte si particulier du Nord. Mais je croise sagement les mains derrière mon dos, tout en continuant de la fixer avec une curiosité que je ne cherche pas à masquer. Je suis de toute façon un peu trop éméché pour garder mon masque habituel avec la même aisance.

"Je suppose que je dois maintenant dire quelque chose de pertinent voire d’intéressant. Comme te… vous… demander si le voyage s’est bien passé, si l’Ouest est à votre goût… ou quelque chose dans le même acabit. C’est bien cela ?"

Par tous les Sept, après tout ce que nous avons fait, je ne sais même pas si je dois la tutoyer, la vouvoyer, me montrer distant ou pas. Voilà qui est passablement ridicule. Et je lâche un rire en secouant la tête, atterré, par ma propre stupidité.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1096
Membre du mois : 32
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Jeu 13 Oct - 17:39

J'étais parvenue à trouver quelques tenues dans l'immédiat, des tenues de l'Ouest que je ne pourrais guère remettre une fois revenue dans le Nord, non que je ne le voudrais point, mais elles n'étaient guère adaptées au climat de mon royaume, et dans le fond c'était dommage, mais ce n'était guère important. Elles étaient belles, moins couvrante que la plupart de celles que je possédais, mais ma foi, elles m'allaient bien et me mettaient parfaitement en valeur. Celle que j'avais revêtu aujourd'hui était d'un rouge assez vif, sans manche, de la dentelle sur tout le haut, et avec un décolleté presque indécent. Presque, tout était dans là. J'étais veuve, à nouveau fiancée, même si l'intéressé n'était pas ici, je pouvais bien me permettre ce genre de toilette non ? Et puis, je ne dénotais pas tant que cela parmi les dames de la cour. Même si j'étais plus séduisante en vérité que la majorité d'entre elles.

J'avais été presque déçue de ne point le voir à mon arrivée. Bon, j'avais été déçue. Certes objectivement, je ne m'attendais pas réellement à ce qu'il ait du temps à m'accorder. On parlait tout de même de son mariage. Qui plus est, il n'était plus question de valet ici... Tout cela pour apprendre qu'il était parti avec le prince au fin fond du royaume, pour un lord quelconque assez stupide pour réussir à faire s'emporter le peuple contre lui...
Et la cité avait beau être magnifique, remplie de nouveautés pour moi, les ouestiens avaient beau être charmants et accueillants, je m'étais... ennuyée. Si je supportais et appréciais les réceptions et autres soirées, j'avoue que les soirées s'étaient néanmoins éternisées malgré toute ma bonne volonté.

Il ne fallait donc pas s'étonner de m'avoir vu saisir l'opportunité de le voir à nouveau quand j'avais trouvé son mot. Glissé sous ma porte donc. Comme le rendez-vous interdit de deux jeunes gens. Ce qui marchait peut-être encore pour lui, mais guère plus pour moi malheureusement. Même si j'ai toujours aimé ce genre de rendez-vous plus que distrayant. Toujours est-il que j'avais enfilé une cape légère et que j'étais partie pour le retrouver au lieu indiqué.

Je souris en arrivant à l'auberge, alors que je demande à l'aubergiste de m'indiquer sa chambre, demandant par la même occasion un pichet de vin, le portant moi-même sous le regard perplexe du propriétaire des lieux. Le pire dans tout cela, c'est que je trouve cela amusant.
Et j'ai presque envie de rire alors que j'arrive devant la chambre et que j'ouvre la porte. Et j'esquisse un sourire, un sourcil levé, en le voyant assis, les pieds sur la table, en simple chemise, un verre à la main. M'attend-il depuis longtemps ? Je le détaille durant quelques secondes. Et je dois m'avouer qu'il est toujours aussi séduisant et que son léger sourire me plait toujours autant.
Je rentre et pose le pichet sur la commode alors même qu'il se lève. J'ai toujours un léger sourire en le regardant approcher et se comporter en parfait gentilhomme. Je m'incline légèrement, ma main dans la sienne, en dame souriante et aimable.

« Lord Kenning. Cette invitation a été la bienvenue et je suis ravie d'avoir l'opportunité et la chance de pouvoir à nouveau converser avec vous. »

Je jette un coup d'oeil vers lesdites bottes, avant de revenir vers lui et sa chemise. Mon sourire se fait mutin.

« Il est vrai que votre tenue n'est guère orthodoxe. Je devrais sans doute éviter de mentionner que je suis heureuse de savoir que vous ne vous sentez nullement obligé de faire montre de davantage de convenances en ma présence... »

J'avance dans la pièce alors qu'il se recule légèrement, et retire ma cape que je dépose sur une chaise avant de me retourner vers lui.

« J'ai ramené du vin, mais si vous avez de l'hydromel, j'en prendrais avec plaisir Lord Kenning. »

Et je le détaille alors même que je parle. Est-ce une idée ou a-t-il l'air nerveux ? Quoiqu'il en soit, il a l'air bien moins à l'aise que lors de nos dernières entrevues... Vu que cela remonte à quelques mois, peut-être est-ce normal... D'autant plus que ni lui ni moi ne pensions nous revoir en vérité. Une histoire sans lendemain, fort agréable et divertissante au demeurant, mais sans conséquence. Et pourtant, je n'ai guère hésité plus d'une seconde en voyant son mot. Réaction digne d'une jouvencelle rejoignant son galant... Oh je suis bien d'accord, nous n'avons rien à voir avec cela. Et c'est amusant effectivement...
Je penche la tête sur le côté en faisant la moue, en le voyant prendre une attitude encore plus sage et réservée. Suis-je la seule à avoir encore envie de l'autre ? Ce besoin s'est-il évanoui de son côté ? J'en serais déçue... Mais en vérité, à sa façon de me dévisager, je me dis ne pas être la seule à avoir envie. Et mon sourire revient alors qu'il s'embrouille quelque peu et rit de lui-même.

« Quelque chose dans ce style oui. » Je me déplace dans la pièce, passant à ses côtés, le frôlant presque, sans m'arrêter. « Le voyage a été long et fastidieux. Quant à l'Ouest ma foi, la cité est magnifique et je me surprends à apprécier vos terres et votre peuple... Et j'ai trouvé nombres de merveilles, comme cette robe. » Je fais un tour sur moi-même avant de le regarder, amusée. « Elle me va sied plutôt bien, vous ne trouvez pas ? »

Je hausse doucement une épaule, le regardant toujours, le regard pétillant.

« Quant aux ouestiens, aux nobles, ils se sont montrés fort accueillants et agréables... et tout aussi courtois et galants... »

De parfaits gentilhommes. Ennuyeux et fades. Mais cela, il le comprendra sans aucun doute n'est-ce pas ?
Je fronce légèrement les sourcils.

« Je me demandais... Dois-je vous appeler Prince dorénavant ? Et vous faire une référence ?...
Ou puis-je continuer à t'appeler Gareth ? »


Je hausse très légèrement les sourcils en le fixant, presque sérieuse. Mais peut-être parviendra-t-il à voir l'étincelle amusée dans mon regard...


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 458
Membre du mois : 9
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Lun 17 Oct - 10:22

J’aimerais retrouver cette légèreté et cet amusement facile qui étaient miens avant mon départ dans le Nord. Oh, évidemment, je suis toujours prompt à plaisanter et à chercher à faire ce que je ne devrais pas mais il est évident que bien des choses ont changé. Que ce soit avec qui s’est passé là-haut ou ici. Je ne suis pas du genre à m’appesantir sur les regrets, ça ne changerait pas grand-chose, mais, l’espace d’un instant, j’aimerais vraiment retrouver cette espèce d’insouciance qui m’a quelque peu déserté. Peut-être est-ce pour cela que j’ai proposé ce rendez-vous à Nelya, sans compter le reste.

Et autant dire que je suis soulagé quand je la vois passer la porte, armée d’une bouteille de vin, même s’il est peu probable que j’en ai encore réellement besoin. Je la fixe un instant, réalisant à quel point elle est vraiment splendide dans cette tenue alors que je parle, sans même avoir réellement conscience de ce que je raconte. Je me surprends même à esquisser un sourire amusé avant de souffler, en réponse à ses propos.

"Il est vrai que je suis réputé pour le brio de ma conversation. Et que les gens traversent le pays pour cela. La preuve en est de tous ces gens qui semblent vouloir discuter avec moi alors que je n'en ai pas la moindre envie. Heureusement que vous êtes là pour faire exception et me redonner goût à la diplomatie."

J’ai un rire à sa remarque alors que je baisse une nouvelle fois les yeux et que j’examine ma tenue. Guère orthodoxe, un peu comme la relation que nous avons pu avoir tous les deux.

"Il est intéressant de savoir que mon manque de convenance vous sied toujours autant ma dame. J’en prends bonne note pour la suite alors."

Je lui coule un regard en coin alors que je sens son propre regard peser sur moi. Elle ne dit pas grand-chose alors qu’elle se défait de sa cape et, l’espace d’un instant, je me demande si j’ai réellement envie de savoir ce qu’elle pense. De moi ou de la situation, je suis assez nerveux pour ne pas vouloir connaitre aucune des deux. Enfin, je ne peux guère reculer de toute façon, c’est tout de même moi qui lui ai envoyé cette missive à l’innocence toute relative, pour ne pas dire inexistante.  

Je la suis des yeux quand elle me frôle, esquissant un sourire sans même m’en rendre compte alors qu’elle répond à mes questions avec une aisance qui me laisse passablement admiratif. Et qui me plait, autant me l’avouer. Comme le reste à dire vrai.

"Il est vrai que ce voyage est horriblement long. Voilà qui n’est pas resté dans les meilleurs souvenirs que je garde de mon séjour dans le Nord, j’avoue. Vous nous appréciez donc ? Voilà qui est agréable à entendre. Qu’avez-vous eu le temps de voir alors ?"

Quand elle évoque sa robe, je fais un pas en arrière pour l’observer avec attention, mon regard s’arrêtant bien évidemment là où il ne faut pas. Je commence à me détendre quelque peu même si, autant être honnête, la partie est loin d’être gagnée. J’aurais dû boire plus de vin, à n’en pas douter. Et je souffle, après avoir pris une profonde inspiration.  

"Cette robe vous va indécemment bien lady Corbois."

Je laisse alors filer un nouveau silence avant de reprendre, avec un sourire en coin au reste de ses propos.

"J'avoue qu'une révérence, avec cette tenue, ne serait certainement pas des plus déplaisantes à voir, mais non, rien n'a changé. Gareth, c'est très bien… Nelya."

Je me frotte alors la nuque alors que je fais un pas dans sa direction, la démarche un rien incertaine. Pourtant, le regard que je lui jette est toujours lui particulièrement équivoque et je suis incapable de faire autrement. Je n’en ai de toute façon pas envie, ce qui, dans le fond, tombe plutôt bien non ? Enfin, je suppose, d’autant qu’elle a l'air amusée et que cette attitude a quelque chose de rassurant. Et surtout d'agréablement familier. J'avance alors encore un peu avant de me planter juste devant elle, mon regard s’attardant sur cette fameuse robe, alors que je songe vaguement qu’il serait tout de même plus raisonnable de filer tant qu’il en est encore temps.

Mais je m’en voudrais de vexer une émissaire du Nord. A cette pensée totalement faussée, je laisse filer un rire alors que, sans prévenir, ma main attrape sa nuque alors que je la plaque contre moi pour l’embrasser, avec cette absence de retenue qui nous a si bien caractérisés durant ces quelques jours à Winterfell. Je finis par la relâcher, le regard pétillant et je reprends, comme si de rien était.

"De l’hydromel pour ma dame donc."

Je m’éloigne alors, remplissant son verre et le mien tant qu’à faire. Avant de continuer, la mine amusée.

"Alors les ouestriens sont courtois et galants. Est-ce une façon de dire que nous sommes affreusement ennuyeux et polissés ? Pourtant, j’en connais quelques-uns qui ne le sont guère. Tu es probablement mal tombée ou alors, ils sont comme moi et bien trop impressionnés pour faire autre chose qu’une révérence devant toi."

Et je repose mon verre sur la table avant d’avoir hésité à le finir d’une traite. Voilà qui serait plutôt idiot de ma part et me ferait passer une fois de plus pour un jeune idiot qui ne sait pas se tenir. Ou qui ne sait pas quoi faire. Ce qui n’est pas totalement faux.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1096
Membre du mois : 32
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Sam 29 Oct - 16:15

Peut-être devrais-je m’interroger quant à la raison de ma présence. Oh non, je ne me leurre pas. Gareth m'a laissé un souvenir plus que marquant lors de son voyage dans le Nord. Mais j'aurais sans doute pu trouver d'autres façons de passer le temps, d'autres jeunes hommes discrets et un tant soit peu… talentueux. Mais je ne l’avais pas fait. Et non uniquement en raison des possibles rumeurs ou autres possible. Parce que j’appréciais particulièrement les partenaires doués dans plusieurs domaines, et aucun de ceux croisés jusqu’à présent n’avait su attiser mon intérêt. Gareth s’était révélé particulièrement intéressant et habile tant pour converser que comme amant quand nous étions dans le Nord. Comment aurais-je pu refuser la possibilité de le voir à nouveau ? Et de découvrir s’il y avait effectivement quelque chose de plus qu’un simple désir passager ? C’était bien là une occasion de le vérifier non ? Je ne parle certes pas d’amour ou d’une quelconque fadaise dans ce genre, loin de moi cette idée saugrenue, mais je dois malgré tout avouer avoir été quelque peu séduite par le jeune homme que j’avais alors rencontré.

Et à voir le regard qu'il pose sur moi alors que j'entre, je me dis que c'était bel et bien réciproque. Mon sourire s'accentue, tant en réponse à son propre sourire qu'à sa répartie.

« Vous devez effectivement être au centre de toutes les attentions dernièrement. Et il m'avait pourtant semblé que vous étiez plutôt doué pour discuter, et ce quelque soit les circonstances et le sujet. Mais je suis sincèrement ravie d'être une exception et de vous permettre de vous améliorer en diplomatie... »

Même si le type de diplomatie que nous avions exploré n'est pas vraiment celui auquel nous faisons face habituellement tous les deux. Et son rire résonne dans la pièce alors qu'il s'examine à son tour. J'incline la tête. Évidemment que cela me sied, je préfère amplement le savoir assez à l'aise en ma présence pour qu'il ne songe point à faire semblant. C'est bien plus plaisant ainsi. Et reposant, même pour moi, de ne pas user encore et toujours de faux-semblants.
Mais, si nous ne restons pas dans nos rôles de gentilhomme et de dame, cela ne nous... ne m'empêche nullement de retrouver malgré tout rapidement ce petit jeu que nous avions instauré. Avait-il peur que cela ne change ? Est-ce pour cela qu'il semble nerveux ? Je ne serais pourtant pas venue si tel était le cas.
Je me retourne vers lui, en souriant légèrement.

« Les trajets ne sont jamais les meilleurs souvenirs... J'ai pu visiter le château, Castral Roc est réellement fascinant. Les jardins sont de toutes splendeurs et je dois vous confier avoir même trouvé le septuaire magnifique. Oh, et je me suis perdue sur le marché de Port Lannis. »

Mon sourire s'agrandit alors que je finis de parler, même s'il n'y avait pas de quoi être fier à se perdre ainsi en vérité. Et je penche la tête sur le côté alors qu'il me détaille, un sourcil haussé, comme en attente de validation de sa part. Je laisse filer un rire léger quand il reprend.

« Soit, restons sur Gareth alors. Heureuse de savoir qu'elle te plait. »

Je le fixe une seconde, un mince sourire amusé sur le visage, avant de faire une profonde révérence. Je relève la tête, toujours inclinée, pour le regarder.

« Cela est-il suffisamment agréable à ta vue ? »

Je finis par me redresser, le dévisageant alors qu'il s'avance vers moi. Et sans même faire davantage, je sens mon cœur qui s'accélère un peu, comme s'il se souvenait seul de nos échanges précédents. Je conserve pourtant ce léger sourire amusé qui était souvent le mien en sa présence. Son hésitation m'amuse, m'aurait-il réellement fait parvenir cette missive sans être certain de savoir ce qu'il désirait ? Et le voilà, bien trop près pour cette bienséance qui n'a guère existé entre nous plus que quelques heures.

Je reste silencieuse alors qu'il continue de me détailler. Oserait-il me dire qu'il a réfléchi et que ce n'est point raisonnable ? Évidemment que j'en serais offensée, mais que pourrais-je y faire ? Je hausse un sourcil quand il se met à rire, avant de me figer sensiblement en sentant sa main et ses lèvres la seconde suivante. Ma main se pose contre son torse alors que je lui rends son baiser sans même y songer.

Je hoche la tête en souriant et le regarde s'éloigner. Je saisis mon verre, le remerciant d'un signe de tête, et bois quelques gorgées en l'écoutant. Lui finit par le reposer son verre, combien a-t-il pu en boire avant mon arrivée pour se faire aussi raisonnable ? Ou est-il toujours indécis malgré ce baiser ?
Je souffle un rire à mon tour tout en acquiesçant et mon sourire se fait taquin.

« Essaies-tu de me dire que je fais peur ? Les ouestiens sont-ils si impressionnables qu'une simple femme les met à mal ? Et quand as-tu été trop impressionné ? Il me semble pourtant me souvenir que le jeune valet s'est montré plus amusant et plus entreprenant que nombre d'hommes de ma connaissance. Plus intéressant aussi.
Et sans doute pourras-tu me présenter ceux qui ne le sont guère afin que je révise mon jugement sur ces ouestiens trop ennuyeux et polissés... »


Je regarde son verre, avant de finir mon verre et de l'échanger avec le sien. Je m'approche de lui, faisant glisser mes doigts sur sa chemise avec une moue amusée.

« Me faire boire plus que de raison est une nouvelle technique pour tenter de m'approcher ou as-tu déjà pris trop d'avance sur moi et souhaites-tu équilibrer les choses ? »

J'agrippe sa chemise et l'embrasse doucement, avant de le relâcher en souriant et d'aller m'installer dans le fauteuil qu'il occupait à mon arrivée, m'y adossant en croisant les jambes, mon regard rieur ancré dans le sien.

« Alors dis-moi, comment vas-tu ? Ce mariage... En es-tu heureux ? T'entends-tu aussi bien avec ta future épouse qu'avec ton prince ? »

Trop directe et trop indiscrète ? Ce n'est pas comme s'il n'en avait pas eu l'habitude. Quant à son mariage, il serait plus qu'idiot de faire comme s'il n'existait pas vu que j'étais ici pour lui. Cela devrait sans doute me gêner et aurait dû m'empêcher de venir... Mais je ne mens pas encore à moi-même fort heureusement, et je n'ai cure de ces détails... Et si je lui parlais de mon mariage à moi, cela le gênerait-il lui ? Alors même qu'il est là malgré son mariage si proche ?... Ce serait amusant de le savoir.


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 458
Membre du mois : 9
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Sam 29 Oct - 23:47

Je me demande comment j'aurais réagi si elle n'était pas venue. J'aurais été déçu, à n'en pas douter, et une part de moi aurait continué de se demander si ce que nous avons partagé dans le Nord n'était qu'une illusion, un souvenir bien agréable de moments qu'elle n'aurait plus souhaité partager. Et pourtant, une part de moi aurait probablement été soulagée, de ne pas savoir si les choses se seraient passées aussi bien, de ne pas être à la hauteur, des pensées pour le moins ridicules qui ne me seraient pas venues à l'esprit en d'autres circonstances.

Mais, quand je la vois entrer dans cette pièce, dans cette robe qui met en valeur ces atours que j'ai eu plaisir à contempler et à faire miens, je ne peux que la dévorer des yeux, heureux de voir qu'elle a accepté mon invitation. Et pourtant, je me fais plus timide que je ne l'aurais cru, partagé entre l'envie que j'ai déjà d'elle et le fait d'être… et bien oui, quelque peu intimidé par sa présence. Mais si elle est là, c'est bien qu'elle en a envie non ? Et que nous songeons à la même chose. Enfin, je suppose et même si le regard qu'elle me lance pourrait me conforter dans cette idée, je reste encore quelque peu distant, l'alcool ne m'aident probablement pas à être des plus lucides sur la situation.

"Etre au centre de l'attention est un doux euphémisme. Le monde entier semble avoir des trucs essentiels à me dire, à partager et surtout, vouloir devenir mon nouveau meilleur ami. Autant vous dire que pour quelqu'un habitué à être dans l'ombre, c'est pour le moins usant. Mais le souvenir des moments que nous avons partagés ne pouvait que me donner envie de profiter d'un peu de temps avec vous. Pour discuter évidemment… et autre chose. Qui sait."

Je devrais me sentir mal à l'aise et je le suis. Un peu. Mais cette sensation commence à se dissiper pour laisser place à quelque chose de bien plus agréable, que j'ai fini par associer à sa présence lorsque nous étions à Winterfell. Une certaine légèreté mêlée à ce désir latent qui lui ne fait que croitre à mesure que l'observe.

"Vous vous êtes réellement perdue ou c'est une figure de style ? Si c'est le cas, j'ose espérer que vous vous êtes retrouvée facilement. Ou qu'un de ces ouestriens ennuyeux est venu à votre secours. Il faudra aller à la ménagerie aussi, elle vaut le coup d'œil. Quant au Septuaire… je n'y ai pas mis les pieds depuis bien longtemps mais je suppose que ce n'est qu'une question de jours avant que j'y retourne."

La pensée de passer par là ne m'enthousiasme guère, n'ayant déjà été guère dévot avant la mort de mes parents, les choses ne se sont pas arrangées. Mais pour Meg, je le ferais, pour que tout se fasse dans les règles. Elle semble si croyante qu'il est hors de question de ne pas jouer le jeu pour elle.

Et son rire résonne dans la pièce, me replongeant dans des souvenirs fort agréables. Je ne peux que lui sourire alors que je continue de la dévorer des yeux et que je souffle d'un ton un peu absent.

"Juste Gareth… et Nelya. Voilà qui me parait parfait, surtout au vu de l'endroit où nous nous trouvons ma dame. Tu ne crois pas ?"

Je me fige alors qu'elle s'incline en une révérence, la suivant des yeux alors que je déglutis avec difficulté.

"Tu n'imagines même pas à quel point c'est agréable à la vue. Et à quel point j'ai craint que tu n'aies pas envie de… et bien que j'ai envie de trouver cette situation agréable."

Voilà que le peu de retenue que j'ai encore commence à s'effriter peu à peu. La bienséance a disparu entre nous depuis longtemps et,  pour mon plus grand plaisir, n'est pas vraiment revenue. Je l'embrasse alors et je retiens un sourire satisfait alors qu'elle me rend mon baiser, me refusant tout de même à le prolonger plus longtemps, sans bien arriver à saisir pourquoi. Et pourtant, elle laisse filer un rire à mes propos alors que je continue de lui parler, comme si de rien était.

"Oh tu ne me fais pas peur Nelya. C'est juste que les circonstances sont un peu… différentes et que, comme je te le disais, je supposais que peut-être, tu préférais que les souvenirs de nos rencontres ne restent que cela, des souvenirs. Ou alors, peut-être ai-je peur de te décevoir, va savoir, surtout que le valet n'est vraiment plus des nôtres. Mais qui sait, peut-être apprécieras-tu lord Kenning ? D'autant que je n'ai guère envie de te … partager avec d'autres qui pourraient se montrer trop entreprenants, je l'admets."

Je la vois finir son verre et s'emparer de celui que j'ai laissé en plan, esquissant un sourire amusé au vu du regard qu'elle me jette et quand elle joue un peu avec ma chemise.

"Les deux options méritent réflexion et je te dirais qu'il y a probablement un peu des deux. Mais ai-je réellement besoin de cela pour t'approcher ? Je n'ai pas souvenir d'avoir eu à recourir à ce stratagème il y a quelques mois. Mais je t'avais tendu une embuscade aussi…"

Je la laisse faire quand elle m'embrasse, lui rendant brièvement son baiser avant de la laisser s'installer sur le fauteuil qui était le mien quelques instants plus tôt. Et je ne bouge pas tout de suite, fixant ses jambes qu'elle croise alors qu'elle me questionne.

"Je suis… un peu fatigué par tout ça, je te l'avoue. J'ai eu la chance d'être absent pour la plupart des préparatifs du mariage et je ne m'en mêle guère mais du peu que j'ai à y participer, c'est une vraie torture. Quant au reste…"

Je finis par m'accroupir à ses pieds, une main glissant le long de sa jambe alors que je la fixe avec une mine un rien sérieuse.

"Et je peux dire que j'en suis heureux. Je ne te cacherais pas que ça m'a surpris au premier abord et que je n'étais pas particulièrement proche de Megara mais… nous apprenons à nous connaitre. J'essaie de me montrer un élève appliqué pour que tout se passe le mieux possible. Difficile d'être à la hauteur d'une princesse n'est ce pas ?"

Mon autre main se pose alors sur sa cuisse alors que je reprends, d'un ton plus léger.

"Cette robe est vraiment très très jolie. Il va falloir que je fasse attention à ne pas la déchirer. Ce serait dommage tu ne crois pas ?"

Et je me redresse un peu pour l'embrasser à nouveau, une main crispée sur sa cuisse alors que l'autre se glisse dans son dos pour la rapprocher de moi. Bien, je crois que j'ai réussi à vaincre un peu cette distance que je n'arrivais pas à gérer non ? Et elle est tellement désirable, encore plus que dans mon souvenir. Voilà qui est pour le moins étonnant. Et fort agréable.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1096
Membre du mois : 32
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Ven 4 Nov - 13:57

J'ai toujours aimé être admirée et être le centre de l'attention. Avec lui, je n'ai jamais été déçue, et je ne le suis pas davantage en arrivant, face au regard qu'il fait peser sur moi. Je le dévisage, un sourire aux lèvres. Mais si son regard me rassure et me plaît, son attitude m'amuse. Le voir si prudent, si polissé et timide est une nouveauté, même alors que nous ne nous connaissions nullement et qu'il n'était qu'un simple valet, il ne s'était montré timoré ou hésitant.
Je penche un peu la tête sur le côté, un mince sourire aux lèvres.

« Le valet devenant prince... Une histoire que l'on contera aux enfants plus tard... Cela vous habitue sans doute à la lumière qui vous entourera dans les mois et années à venir, d'autant plus si vous devenez conseiller officiel du futur roi... » Je le fixe en souriant. « J'ai également d'assez bons souvenirs avec vous. De nos discussions et des autres choses. Je suis heureuse que vous ayez trouvé du temps pour profiter de ma présence. Ou pour que je puisse profiter de la vôtre. »

Et s'il semble toujours aussi gêné, je poursuis de mon côté, l'air de rien, comme si toute cette situation était normale et saine. Ce qui est le cas quelque part non ? Elle l'est pour nous deux du moins. Je crois... Autant qu'il est possible. Je souffle un rire à sa question.

« Je me suis réellement perdue. Deux fois. Quoique la deuxième fois, j'avais un garde avec moi, qui m'a permis de ne point trop m'égarer. Oui, on m'a parlé de la ménagerie, une demoiselle m'a dit qu'elle était impressionnante, mais je n'avais guère envie de la visiter seule...Peut-être arriverais-je à vous voler officiellement du temps pour ce faire... Quant au septuaire, mis à part celui construit à la dernière minute à Winterfell, oh et celui de Blancport, je n'en ai jamais visité non plus. Je suppose qu'il doit être somptueux... Bien que vous n'ayez pas l'air enthousiaste... »

Qui le serait pour un mariage arrangé ? D'autant plus qu'il m'avait semblé bien attaché à la jeune Lynara. Même si la princesse était plus que jolie. Même s'il accédait à un plus qu'important. Je n'aurais pas hésité plus que lui, sans doute pour des réponses différentes il est vrai.
Son sourire est toujours aussi plaisant et séduisant je dois bien l'avouer. Je souris d'autant plus.

« Ma dame... Ces mots sonnent toujours aussi agréablement à mes oreilles. Gareth et Nelya, c'est effectivement parfait. »

Mon sourire se fait taquin quand je le vois se figer et déglutir.

« Tu m'en vois ravie, j'aurais été déçue que tel ne soit pas le cas. Pourquoi n'aurais-je pas eu envie de te voir à nouveau ? »

Je hausse un sourcil, interrogative, même si je sais fort bien ce qu'il voulait dire. Il aurait été plus sage de ne pas venir, ou de ne pas me faire parvenir cette invitation. Mais ni lui ni moi ne nous sommes jamais montré sage n'est-ce pas ?
Et s'il y avait besoin d'une quelconque preuve, elle ne se fait guère attendre alors qu’il m’embrasse. Je n’ai oublié ni la douceur ni le goût de ses lèvres, mais ce baiser est tout de même trop court, comme s’il ne savait toujours pas trop quelle direction prendre. Je ris et m’amuse pourtant. Je le dévisage, espiègle, avant de rire à nouveau en l’entendant. Je secoue la tête.

« Le valet était-il si différent de Lord Kenning ? Et il me semblait pourtant avoir déjà rencontré le Lord qui plus est. Et que ce soit l’un ou l’autre n’est guère important, puisque j’ai à faire à Gareth et nul autre, n’est-ce pas ? Quant à vouloir garder cela en souvenirs, c’était tentant, mais nous nous étions demandé si ce n’était qu’un ensemble de coïncidences qui avait rendu notre rencontre si… intense. J’aime savoir à quoi m’en tenir. Tu ne m’as guère déçue, pourquoi cela changerait-il maintenant que tu n’es plus en convalescence ? » J’esquisse un nouveau sourire taquin. « Dois-je me montrer flattée ou m’offenser que tu tiennes semble-t-il à me garder pour toi seul ? »

Non pas que je doute qu’il ne sache pas m’occuper durant le temps de mon séjour, mais cela risque de s’avérer quelque peu compliqué en vérité… qui plus est, cet élan de… possessivité, venant de lui, est particulièrement amusant.
Et son adorable sourire revient alors que je m’approche de lui.

« Une redoutable embuscade si j’ai bonne mémoire. Et je n’ai pas dit que tu avais besoin de stratagème, mais tu en sembles moins persuadé que moi, alors je me demande. »

Et mon baiser est aussi léger et rapide que le sien. Je le contourne et m’installe, alors que lui continue de me fixer. Vais-je devoir lui donner l’autorisation ? Ou pire, lui dire que ce n’est pas grave et que je peux m’en aller si cela le perturbe tant ? Je ne sais trop, je continue donc de jouer un peu.

Et il me répond, plutôt aisément. Ce qui ne m’étonne pas vraiment, vu que nous avions eu, dans le Nord, la même facilité à parler de tout et de rien, des choses d’importances et de choses légères. Et que c’est cette entente, cette complicité presque naturelle qui m’avait plu avec lui… tout autant que nos échanges diplomatiques au final…
Et je souris alors qu’il me rejoint, s’accroupissant à côté de la chaise. Je frissonne malgré moi en sentant sa main sur ma jambe.

« Les mariages sont toujours épuisants, et tu as de la chance d’en éviter le plus gros… » Ma main glisse dans ses cheveux alors que je souris doucement. « Et je ne me fais guère de souci à votre sujet. Qu’elle soit princesse ou roturière ne change absolument rien Gareth. Les femmes n’ont pas des exigences différentes selon leur statut, quoiqu’en pensent certains. Si je n’ai pas le plaisir de la connaître, je me dis qu’effectivement, tu feras ton possible pour elle. Et si d’ores et déjà, vous apprenez ensemble… Si tu en es heureux, c’est le principal, non ? »

Et les contes de princesses se terminent souvent ainsi… En vérité, rien n’est aussi simple, et je doute qu’il soit assez naïf pour le penser, mais je ne vais tout de même pas gâcher de suite ce bonheur qu’il espère… cela risquerait de gâcher ma soirée…
J’inspire quand il pose son autre main sur moi et je le dévisage, avant d’acquiescer.

« Oui, elle l’est. Je l’aime beaucoup. Il serait effectivement dommage d’abimer une tenue payée au frais du royaume la première fois que je la porte… »

Et mon sourire s’évanouit quand il m’embrasse, alors que je lui rends son baiser avec envie. Je me tends vers lui quand il me rapproche de lui, une de mes mains passant sous sa chemise, l’autre se perdant dans ses cheveux pour le garder contre moi. Je souris contre ses lèvres, les mordillant doucement.

« Dois-je en conclure que tu ne vas pas te sauver en changeant d’avis ou me dire qu’il vaut mieux en rester là ? »

Ma main va effleurer sa mâchoire, alors que l’autre effleure son torse.

« Ne m’aviez-vous pas promis de me montrer que votre bras était bel et bien rétabli Ser ? »


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 458
Membre du mois : 9
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Jeu 10 Nov - 21:18

A l'instant même où nous nous sommes rencontrés, Nelya s'est montrée désirable alors que rien ne nous prédisposait à ce que les choses finissent de cette façon. Mais nos échanges ont été si légers et si agréables, elle a su se montrer une compagne des plus distrayantes que je n'avais qu'une envie en apprenant qu'elle venait à Castral Roc, c'est de la revoir de nouveau en tête à tête, contre toute raison. J'ai été plus que prudent pour cette petite rencontre et je sais qu'il va falloir continuer si je veux la revoir, mais dans l'immédiat, la façon dont elle me dévisage me fait oublier ces détails triviaux. Je m'en occuperais plus tard, pour l'heure elle m'accapare tout entier, comme elle a déjà pu le faire auparavant. Et je tousse un rire, me sentant me détendre à mesure que nous parlons et haussant une épaule à sa réplique.

"Je ne suis pas sûr qu'il faille présenter les choses de la sorte. Mais il est vrai que jouer le valet reste, avec le recul, une expérience des plus divertissantes. Quand bien même je ne m'attendais à aucune des rencontres… surprenantes que j'ai pu faire dans le Nord. Pour autant, je préfère tout de même rester dans l'ombre du Prince, ou du Roi quand il le deviendra, que d'être trop exposé à la lumière. J'espère que les gens se lasseront vite une fois les noces célébrées. Ils auront probablement autre chose à se mettre sous la dent."

Au reste de ses propos, je penche la tête sur le coté, me demandant à quel point il est stupide de rester encore mal à l'aise en sa présence.

"Je ne pouvais pas ne pas trouver du temps pour vous. C'eût été un vrai gâchis."

Et je me frotte la nuque alors que nous continuons d'échanger des politesses. Je pourrais dire que c'est une perte de temps mais je suis toute de même réellement curieux de savoir ce qu'elle a fait depuis son arrivée dans l'Ouest. Sa réponse m'amuse et je la fixe, le regard pétillant, avant de souffler, du même ton qu'elle.

"Deux fois ? Voilà qui est fâcheux. Heureusement que tu as retrouvé ton chemin, le contraire aurait été des plus contrariants. Et je suis sûr que nous pourrons organiser une visite officielle de la ménagerie mais tu auras interdiction de mettre cette robe ce jour-là. Que le futur marié ne sache pas se tenir en public serait malvenu. Et quant au Septuaire… c'est surtout que je ne suis guère porté sur la religion. Ce n'est pas le cas de ma promise qui appréciera certainement plus la grandeur des lieux que moi. Pour être honnête l'endroit où je me marie importe peu."

Quant à ne pas être enthousiaste concernant le mariage lui-même, je ne saurais le dire. Et, quand bien même j'apprécie grandement de discuter avec Nelya, je ne suis pas sûr de pouvoir lui confier réellement la chose. Mariage arrangé ou non, d'un point de vue extérieur je dois être un des hommes les plus chanceux de tout Westeros.

Mon sourire se fait plus canaille alors que nous continuons de deviser et qu'elle me sourit. Je me retiens de voler ses lèvres, ne serait ce que pour m'en rappeler le goût mais une part de moi me souffle que je ne vais pas tarder à m'en souvenir aisément. Et à son sourire taquin je lui décoche une œillade malicieuse alors que je rétorque, d'un ton léger.

"Tu préfères ma dame ou Nelya alors ? Et oui, te regarder est toujours un plaisir. Mais tu le sais, bien évidemment. Quant au fait de ne pas vouloir me revoir dans de telles circonstances… sait-on jamais, tu aurais pu vouloir te faire raisonnable. Plus que moi en tout cas."

Je hausse les épaules alors qu'elle reprend l'air de rien, comme si je ne l'avais pas embrassée, comme si mon regard ne s'attardait pas beaucoup trop sur la moindre de ses courbes flattée par cette robe, comme si nous ne savions pas tous les deux comment les choses allaient se terminer. Ou plutôt continuer.

"Disons que le valet avait nettement moins de poids accablant ses épaules. Et le lord Kenning non plus. Mais tu as raison sur un point, tu as juste Gareth face à toi. Je ne saurais dire si c'est une bonne chose ou pas mais tu dois faire partie des rares personnes qui n'a pas le droit à la panoplie complète de mes artifices en ce moment. Quant au fait de savoir à quoi s'en tenir. Il est vrai que je suis tout aussi curieux que toi. Et parfaitement remis. Enfin tout du moins, suffisamment pour faire ce qui me viendra à l'esprit sans difficultés."

J'ai un rire avant de reprendre, toujours aussi taquin.

"Pourquoi t'offenser ? Je sais que je serais nettement moins disponible que lors de mon séjour à Winterfell mais je sais que je pourrais nous trouver du temps pour tous les deux. Si tu en as envie naturellement, après avoir vu à quoi t'en tenir."

Je la suis des yeux alors qu'elle s'approche de moi et qu'elle m'embrase brièvement, sans même me laisser le temps de dire quoi que ce soit. Je me passe la langue sur les lèvres, souriant de plus belle avant de rétorquer, malicieux.

"Et bien, une missive sous une porte est un autre stratagème non ? Je ne saurais toujours pas dire si j'oserais t'aborder sans ce genre de subterfuge, j'avoue."

Je finis par m'installer à ses pieds, ma main glissant sur sa jambe alors que notre discussion se fait comme dans mes souvenirs. Aisée, sans que je n'ai à réellement peser le moindre de mes mots. Cette complicité n'était donc pas feinte ou seulement due au contexte nordien et elle revient avec une facilité presque déconcertante alors que je l'écoute avec attention. J'ai un sourire quand sa main passe dans mes cheveux et je hoche doucement la tête, me faisant arrogant.

"Oh il faut bien que j'utilise mes nombreux talents pour mon propre confort. Et j'avoue que je ne me voyais guère lutter contre la Reine et deux Princesses pour tenter d'imposer quelque chose qui, dans le fond, ne m'importe guère. Tant que le mariage est au goût de Meg et que nous avons de quoi boire et manger…"

Je me rapproche un peu plus d'elle, penchant légèrement la tête alors que je me fais un rien pensif.

"Et quelles sont ces exigences d'après toi ? Que je sache si je me dirige dans la bonne direction. Ce serait dommage de partir sur des mauvaises bases non ?"

Sa respiration change quand je pose mon autre main sur elle et mon sourire se fait plus large tandis que je me rapproche encore bien trop pour encore songer à toute notion de décence.

"Il est vrai que ce serait dommage. Et le royaume sait quel bon goût tu as en matière de tissus ou tu comptes leur faire la surprise en rentrant ? D'un autre coté, tu ne pourras guère porter ce genre de robes dans le Nord, autant qu'elle ne serve qu'ici…"

Impossible de ne pas sentir cette envie que je partage avec elle quand je l'embrasse. Je la serre un peu plus contre moi quand sa main passe sous ma chemise et je déglutis, mes lèvres contre les siennes.

"Ce serait le plus raisonnable à faire ma dame. Mais je t'avoue que je n'en ai pas la moindre envie. Et puis, après tout, il serait des plus impolis de te laisser seule, je faillirais à tous mes devoirs n'est ce pas."

Et mon sourire se fait plus large quand elle effleure ma mâchoire et qu'elle reprend la parole.

"J'ai souvenir d'avoir fait une promesse dans le genre oui. Il semblerait que vous ayez une excellente mémoire lady Corbois."




"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1096
Membre du mois : 32
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Mer 30 Nov - 21:19

Mon sourire s'agrandit sensiblement en l'entendant rire, non seulement parce que je me rends compte que cette entente entre nous semble toujours intacte, mais également parce qu'il semble commencer à se détendre. Certes, c'est amusant de le voir gêné, mais cela risque de devenir quelque peu embarrassant non ? A moins qu'il ne m'ait réellement invité que pour échanger quelques mots... ce qui serait curieux dans une auberge j'en conviens.

« Ce serait pourtant une jolie histoire. D'autant plus en rajoutant les sauvageons, votre sauvetage du prince, et les diverses aventures. Quitte à passer sous silence certaines rencontres surprenantes...
N'êtes-vous pas l'un de ses flagorneurs et autres courtisans errant en périphérie du prince pour se faire remarquer ? »
Je lui souris, amusée, avant de hocher la tête. « Et n'ayez crainte, les gens passeront effectivement à autre chose d'ici peu de temps, il y a bien trop d'actions et de tensions actuellement tout autour d'eux pour qu'ils restent focalisés ainsi. »

J'incline la tête, les yeux ancrés dans les siens,  quand il me répond.

« Un vrai gâchis ?... Toujours aussi flatteur. »

Et si cela s'est quelque peu amélioré depuis mon arrivée, il semble toujours embarrassé alors qu'il se frotte la nuque. Mais nous parvenons néanmoins à discuter de tout et de rien, reprenant doucement le rythme et la nonchalance qui avait été notre dès notre rencontre, d'autant plus qu'il me tutoie à nouveau. Je lui souris, mes yeux pétillants sans doute autant que les siens.

« La représentante du Nord perdue dès ses premiers pas à Port-Lannis, voilà qui pourrait être importun et avoir de déplaisantes conséquences. Quant à la ménagerie, fort bien, j'ai commandé une toilette dans de sages tons roses que je dois essayer demain, elle sera sans doute parfaite pour une telle visite... » Ou pas davantage que celle-là. Je le fixe, la tête penchée sur le côté. Avais-je l'air si peu ravi à l'annonce de mon propre mariage ?... Quoique la situation était différente, étant donné que j'avais choisi... « Seule compte votre épouse, c'est cela? Je suppose que la princesse Megara est quant à elle particulièrement pieuse n'est-ce pas ? Et un mariage princier ne peut se passer d'un tel apparat... »

Que serait n'importe quel mariage sans le passage obligé dans un des lieux saint ? Si je préférais amplement la tranquillité et la pureté se dégageant des Arbres Cœur, je dois avouer que la splendeur des septuaires avaient amplement de quoi attirer et séduire.
Tout comme lui et son sourire qui retrouve ce côté espiègle si souvent présent dans le Nord.

« Nelya, je préfère tout de même être simplement Nelya. » Je souffle un rire.« Raisonnable ? T'ai-je donné l'impression de l'être à tes côtés ?... Quoiqu'il faudrait indubitablement que je le sois davantage il est vrai. »

Ou d'autant plus discrète maintenant. Même si nous l'avons toujours été il est vrai. Aucunement raisonnables, mais prudents oui. Et comment être sage alors qu'il me regarde ainsi ? Certes, j'ai spécialement choisi cette robe qui pourrait presque être trop impudente, à quelques petits centimètres près. Et pourquoi vouloir être sage alors qu'il m'embrasse ?

« Oui, il devait être plus facile d'être le valet... Mais Lord Kenning, malgré tout le poids pesant sur ses jeunes épaules, n'en est pas moins intéressant ou plaisant. Et je suis ravie, sincèrement, d'avoir le droit à... simplement toi. »

Je lui souris doucement.

« Espérons alors que tu sois suffisamment remis pour faire tout ce qui me viendrait également à l'esprit. »

Je hausse doucement les épaules en faisant la moue, fronçant légèrement les sourcils.

« Il est vrai que je ne pourrais t'avoir toutes les nuits, je m'y étais habituée en réalité. Que vais-je faire de mon temps libre ?... Et comme je l'ai déjà dit, si je ne voulais pas me trouver ici, je ne serais pas venue. Et je sais tout à fait à quoi m'en tenir. Du moins, je l'espère... »

J'esquisse un sourire en haussant un sourcil. Bien évidemment que nous le savons tous les deux. Et ces légers baisers que nous échangeons ne sont que de petit signes, de petits appels, ou rappels, de ce que nous attendons. Je le fixe alors que je finis par m'asseoir dans le fauteuil qu'il occupait, sentant un sourire s'épanouir sur mon visage alors que je vois sourire encore davantage. Et je ris à mon tour.

« Effectivement c'en est un... Tu n'oserais toujours pas ? Malgré tout ce que nous... avons partagé ? Sachant que tu n'es point timide, je vais vraiment me demander si je suis si intimidante tu sais... »

Et au final, je ne semble pas l'être, pas plus que lui n'est craintif. Pas alors qu'il s'installe à mes côtés et commence tant à jouer qu'à discuter. Et cette aisance, cette entente entre nous revient si vite que l'on pourrait se demander si nous ne sommes réellement que des connaissances, si nous nous sommes véritablement côtoyés que quelques jours. Et dire que j'en suis ravie serait un euphémisme. Non pas que je n'apprécie pas les moments passés avec Conrad, mais disons que jusqu'à présent, les conversations ont été assez limitées, et il n'y a étrangement rien d'aussi naturel ou facile avec lui.

« La princesse Jeyne aide aux préparatifs ? A défaut de ta propre voix, je suis heureuse d'apprendre qu'elle parvienne à se faire entendre. Elle s'entend donc bien avec... ta future épouse ? Et je comprends, les hommes sont en général beaucoup moins intéressés par tout cela, même si je te rejoints sur le reste... »

Mon sourire s'amenuise, et mon regard se fait plus malicieux.

« Ce serait plus que dommage effectivement... A quel point cela paraîtrait-il naïf de dire que les femmes recherchent pour la plupart simplement à être aimé ? » J'ai un sourire en coin. « Je vais donc être prolixe et romantique quelques instants... Je ne parle pas simplement d'amour niais, mais la plupart cherche en vérité à être reconnue et appréciée pour ce qu'elles sont, et pas uniquement pour le nom, la famille ou la dot qu'elle représente, ni même pour leur sourire ou leurs formes. Même si j'apprécie grandement être admirée, même moi aspire à autre chose. Être écoutée, entendue et passer des moments agréables avec son époux, cela ne semble pas choses si incroyables à demander, et pourtant, la plupart des hommes passent à côté. Et je ne parle évidemment pas que de moments sous la couette tu l'auras compris.
Elle est princesse, mais comme je l'ai dit, tu es d'une compagnie plus qu'agréable, tu es charmant et attentionné, sois toi-même, je doute qu'elle désire autre chose. »


Que je parvienne a converser si normalement alors que ses mains se posent sur moi et qu'il se rapproche encore me fait sourire. Surtout au vu de la conversation. Quoique c'est toujours mieux que les bouclettes du petit prince non ?


« Le roi m'a envoyé courir jusqu'ici, la moindre des choses est de me permettre de briller en société et de pouvoir représenter dignement le Nord... Et c'est une surprise. Certains seront sans doute ravis de me les voir porter. Même si tous les hommes ou presque sont partis au front. Cela sera amusant d'en porter certaines toujours est-il, rien que pour voir les réactions. »

Elles ne seront pas aussi visibles qu'avec lui, mais je n'en demande pas tant. Je souris contre ses lèvres, mes doigts effleurant sa peau alors qu'il me serre contre lui. Je hoche la tête.

« Tout à fait. Me faire venir, seule, jusqu'à une auberge et m'y abandonner, sous prétexte d'être raisonnable, serait plus que désagréable. »

Mon sourire s'épanouit en entendant sa réponse.


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 


Dernière édition par Nelya Corbois le Mer 21 Déc - 20:29, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 458
Membre du mois : 9
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Mar 6 Déc - 16:40

Il est tout de même étonnant de voir à quel point je peux bien m’entendre avec la femme qui me fait face. Nous n’avons passé que peu de temps ensemble mais, outre l’intensité des instants que nous avons partagés, je me rends compte qu’il y a peu de personne avec qui j’ai pu me sentir à mon aise en aussi peu de temps. Et encore moins des femmes avec qui j’ai partagé ma couche à plus d’une reprise. Si l’espace d’un instant j’ai eu peur de faire une erreur en lui proposant ce petit tête à tête, je me sens suffisamment bien pour ne pas le regretter le moins du monde. Et pour laisser filer un rire amusé à ses propos en haussant les épaules et en me faisant plus malicieux que je n’ai pu l’être au cours de ces dernières semaines.

"Les jolies histoires ne sont que des fadaises romancées d’histoires bien moins amusantes. Mais peut-être racontera-t-on mon histoire aux jeunes demoiselles d’ici quelques années. Tout dépend de la façon dont je finirais. Il faudrait quelque chose de romanesque en diable. Il faudrait peut-être que j’écrive à la Targaryen pour lui demander me faire dévorer par son dragon. Voilà qui serait une fin pour le moins épique."

Et je secoue la tête, fixant sur elle un regard rieur au reste de ses propos.

"Et bien, si c’est le cas, autant dire que j’aurais mis bien des années à réussir mon coup. Mais oui, je gage qu’ils auront rapidement autre chose à se mettre sous la dent. Et c’est tant mieux, je déteste toujours autant les murmures qu’il peut y avoir sur mon passage ou ce que les gens n’osent même pas dire à haute voix."

Mon regard accroche le sien et je m’incline brièvement devant elle, tout en soufflant, narquois.

"Je ne suis qu’un flagorneur, ne venez-vous pas de le dire."

Je me laisse entrainer dans notre discussion, m’évertuant à détruire les quelques obstacles que j’ai pu ériger entre nous bien malgré moi. Et je me détends, à mesure que nous parlons, la tutoyant de nouveau sans difficulté et me faisant aussi taquin que j’ai pu l’être lors de nos dernières rencontres.

"Il est vrai qu’il aurait été plus que dommage qu’il t’arrive quelque chose et que tu gardes un mauvais souvenir de ton séjour parmi nous. Heureusement tout va bien. Et je serais des plus curieux de voir cette nouvelle tenue. Quand bien même celle est indécemment parfaite à mes yeux."

Je hoche doucement la tête au reste de ses propos, esquissant tout de même un sourire plus sincère à l’évocation de Megara et soufflant, d’un ton plus léger.

"Elle est très pieuse oui. Bien plus que moi. Je gage qu’elle arrivera à compenser mon absence de piété en ce jour important mais j’ai fait l’effort de retenir tout ce qu’il faut pour bien me tenir. Quant au fait de ne pas passer devant le Grand Septon et de pouvoir prouver au reste de Westeros à quel point l’Ouest peut se permettre un mariage fastueux… je te laisse imaginer tout ce que cela pourrait représenter."

Nul n’est dupe à ce propos. Les invités comme les hôtes sont là pour se faire voir et les Lannister veulent évidemment marquer le coup, n’ayant pas pu le faire pour le mariage de Lyman en compagnie des nobles de l’Ouest. Peu m’importe dans le fond, surtout que Meg semble vouloir un beau mariage. Et si elle peut en être heureuse, ma foi, je ferais ce qu’il faut pour cela. Et mon sourire se fait plus large au reste de ses propos, alors que je souffle, d’un ton complice.

"Assurément pas… Nelya. Et j’espère que ça ne changera pas. Quand bien même je suis flatté de voir que lord Kenning a l’air tout aussi intéressant que le valet, je préfère quand même que tu sois ravie d’avoir droit à… moi donc."

J’effleure sa main au reste de ses propos, mon regard en disant bien plus long que des mots ne sauraient probablement le faire. J’ai un bref froncement de sourcils avant de répondre, d’un ton tranquille, même s’il est évident que ce petit jeu qui a été le nôtre a repris doucement mais surement.

"J’avoue qu’il aurait été plaisant de pouvoir en faire à ma guise. Mais nous ne serions pas beaucoup sortis. Je ne manquerais pas de te rendre visite quand je le pourrais en tout cas. Enfin, si tu n’es pas débordée avec l’arrivée de tous les invités qui voudront croiser l’émissaire du Nord ou encore tout ce qu’il a à faire dans la région."

Je lui adresse un sourire malicieux avant de rire franchement au reste de ses propos.

"On ne sait jamais. Après tout, tu pourrais t’être lassée du jeune arrogant que tu as croisé ou que sais-je encore. Que veux-tu, à croire que je me suis découvert une certaine forme de timidité."

Mes gestes l’instant d’après démentent largement mes propos, alors que je retrouve avec un plaisir certain le contact de sa peau, aussi fugace soit-il. Je hoche la tête à sa question avant de souffler, d’un ton amusé.

"Elle les organise de concert avec la Reine et ma future femme oui. Et elles semblent bien s’entendre en tout cas. La louve s’adapte remarquablement bien à l’Ouest c’est une certitude. Contrairement à ce que certaines mauvaises langues semblaient envisager."

Voilà qui pourrait engendrer bien des réflexions de toutes sortes, tout comme mon regard malicieux alors que je l’écoute avec attention. Je laisse filer un silence pensif, mon sourire se faisant un rien incertain alors que j’assimile ses propos et que je finis par répondre, d’un ton un peu moins léger.

"Je ne t’imaginais guère romantique à dire vrai. Penses-tu réellement qu’être moi-même suffira à une Princesse ? J’ai beau avoir passé mon existence à leurs côtés, je n’arrive pourtant pas à m’en persuader réellement. Mais je l’apprécie. Vraiment. Pour la femme qu’elle. A dire vrai, je n’ai jamais vraiment songé à elle comme une Princesse mais plutôt comme la sœur de Lyman. Différence notable qui influe tout de même grandement sur l’image que je pouvais avoir d’elle jusqu’à présent."
Je ne sais même pas pourquoi je lui raconte tout cela. Parce que je me sens à mon aise certes et que j’ai un peu trop bu. Ou parce qu’il m’est plus facile de parler de Meg sans évoquer ses problèmes, sans songer à ce que ça peut impliquer réellement. Je m’étonne tout de même une fois de plus de pouvoir parler de la sorte alors que mes mains glissent déjà sur elles, l’air de rien. Et j’ai un rire quand elle reprend la parole, la fixant, curieux.

"Courir ? Comment ça ? En tout cas, je tiens à te dire que le Nord et particulièrement bien représenté en tout cas. Et que tu ne manqueras pas de faire ton petit effet une fois revenue là-bas."

Mais déjà, j’ai envie de lui enlever cette robe. Et le reste. La sentir de la sorte contre moi est loin d’être suffisant alors que je souffle, mes lèvres contre les siennes.

"Et je m’en voudrais de t’être désagréable, sois en assurée."

Et je ne peux m’empêcher de lui sourire avec malice, mon regard accrochant le sien, si plein de promesses que je connais déjà.



"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1096
Membre du mois : 32
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Mar 3 Jan - 23:11

Ça faisait longtemps que je n'avais pas ressenti cela. Oh certes, cela n'avait rien de comparable avec les sentiments que j'avais pu ressentir pour Ryman, loin de là même, ou encore  l'attachement que j'avais fini par éprouver pour Lucan, quoi que cela pourrait s'en approcher davantage. Mais je n'avais pas été souvent aussi à l'aise et aussi... heureuse en quelque sorte de me retrouver avec un homme que je connaissais à peine. Bien évidemment, notre entente dans une chambre à coucher y était pour beaucoup. Mais il y avait cette affinité, contrairement aux autres, qui me donnait envie de revenir. Et il me fait rire, ce qui est non négligeable avouons-le. Je lui rends un regard amusé et je hoche la tête.

« Épique c'est le moins que l'on puisse dire. Quelque peu dommage toujours est-il. Attendez quelque temps au moins et toutes lesdites jeunes filles tomberont amoureuses de celui qu'elles pensent que vous êtes aujourd'hui. »

Je hausse une épaule.

« Quelques années ne sont que peu de choses, certains essaient toutes leur vie de se faire ainsi remarquer. C'est bien pour cela qu'ils murmurent sur votre passage. Trop faibles pour oser faire autre chose que préjuger et médire. Vous ne pouvez leur en vouloir, au mieux, plaignez-les... Tout le monde ne peut être aussi bon flagorneur que vous mon cher. »

Durant quelques secondes je me demande dans quelle catégorie je peux me placer, mais je ne suis pas faible, loin de là. Et quoique l'on en dise, chassez le naturel, il revient au galop, le voilà qui me tutoie à nouveau, retrouvant quelque peu cette aisance qu'il avait à mes côtés dans le Nord.

« Je ne vais pas garder de mauvais souvenirs parce que je me perds, j'ai toujours au moins un garde à mes côtés, je ne risque donc pas grand chose... Sauf là, je me suis dit que mieux valait venir seule. Je te retiendrais donc pour me faire visiter cette ménagerie, avec une tenue toute aussi indécemment parfaite, bien que dans des tons plus sages. »

Mon sourire se fait plus doux sans que je n'y pense quand le sien se fait plus franc. Est-ce seulement l'évocation de sa future femme qui le fait sourire ainsi ? Ce serait amusant, et surprenant, qu'il y soit déjà attaché, mais allez savoir...

« Oh j'imagine parfaitement. Le luxe de l'Ouest est aussi connu que le froid du Nord... Nous aurons donc le droit d'assister au mariage princier parfaitement orchestré et préparé. Quelle chance. » J'esquisse un sourire, presque sérieuse, laissant filer un silence, avant de reprendre. « … Redoutes-tu ce mariage et l'engagement qu'il implique ? Quand bien même la princesse Megara est une épouse plus... importante que tu n'aurais pu penser avoir je suppose, ce n'est point pour autant que cela doit être évident à accepter ou supporter. Je suis indiscrète, je le sais bien, mais as-tu eu ton mot à dire ?... Malgré ce que les rumeurs colportent, tu es loin d'être assez stupide pour faire quoi que ce soit du genre... J'avoue être tout de même curieuse, ne le prends pas mal.  »

Je le fixe sans réellement être gênée, un léger sourire aux lèvres. Nous avions eu nombre de conversations tout aussi personnelles et indiscrètes, pourquoi faire semblant maintenant ? Dans le pire des cas, il ne me répond pas, c'est aussi simple que cela. Mais qu'il réponde ou esquive sera une réponse en soi n'est-ce pas ?
Je penche la tête sur le côté et hausse un sourcil, avant de sourire quand il effleure ma main et que je croise son regard. Et c'est peu dire que j'apprécie d'être regardé ainsi. Tout comme j'apprécie que nos échanges redeviennent légers et plus insouciants.

« Pourquoi Lord Kenning ne serait-il pas intéressant ? Que ce soit le valet, le lord, au final, c'est toujours toi, non ? Même si tu es moins libre de tes mouvements maintenant. Et si je suis occupée en journée, je devrais l'être beaucoup moins en soirée. Quand à mes nuits, elles risquent d'être fort monotones, surtout quand tu seras marié à mon avis. Nous pourrons trouver des moments même en journée, si tu le souhaite évidemment. »

Après moi, c'est à son tour de souffler un rire. Et je sens mes muscles se détendre un peu, comme si j'attendais de retrouver véritablement ce lien qui s'était établi si rapidement entre nous. Ou peut-être est-ce juste que le jeu instauré reprend de plus belle. Je lui souris.

« Une forme de timidité voyez-vous ça... Et j'ai toujours eu un faible pour les jeunes arrogants qui ont un sourire charmant. »

Surtout lorsqu'ils sont aussi doués de leurs mains et du reste, et il ne me faut guère longtemps pour me rappeler de tout cela.

« S'adapter à la famille de son conjoint n'est jamais évident, encore moins en déménageant pour un autre royaume, mais la princesse a hérité du caractère de sa mère... ou de son père je ne sais. C'est une bonne chose qu'elle s'adapte et trouve sa place, elle sera la prochaine reine de ce royaume après tout, toute louve qu'elle soit. »

Même si je ne suis pas certaine que Torrhen goûte vraiment le fait qu'elle devienne lionne d'une manière ou d'une autre, quand bien même est-ce lui qui l'ait marié au lionceau... Quant au reste, nous parvenons pour le moment à discuter et échanger sur des sujets relativement sérieux. Un sujet tout du moins, lui et sa future femme. Et il m'écoute, avec plus d'attention que je ne l'aurais cru. Je le fixe et fais la moue en haussant une épaule.

« La voir comme la petite sœur du prince n'est pas forcément mieux, mais au moins ne la vois-tu pas forcément comme une personne intouchable, ce n'est pas plus mal. Le fait que tu l'apprécies est un très bon début si tu veux mon avis. D'autant qu'elle est plus que jolie, non ? » J'esquisse un sourire. « Et pour te répondre, oui, je pense vraiment que cela suffira. Tu as bien su t'attirer les faveurs du prince en étant juste... Gareth. Tout comme tu as su t'attirer les miennes, même si ce n'est pas vraiment équivalent. Cesse de te tourmenter. Parle-lui, passe du temps avec elle... Tu verras par toi-même. »

Ce n'est pourtant pas si compliqué. Pourquoi toujours se compliquer ainsi l'existence ? Et si jamais ils ne s'entendent pas, ma foi, ce ne sera ni le premier ni le dernier couple dans ce cas. Ce sera triste, mais après tout, est-ce important ? Sans doute pour eux oui. Pour cette jeune princesse si pieuse et rempli d'idéalisme, et lui, qui malgré tout ce qu'il dit ou fait, espère que ce mariage sera heureux n'est-ce pas ? Qui ne le souhaiterait pas ? Etais-je la seule à ne pas trouver cela si dramatique ? Peut-être suis-je trop cynique, même si je pense être plus réaliste en vérité que les autres.  
Je souris à nouveau.

« Il m'a fallu partir dès que le mariage entre Bowen et Maedelyn Glover a fini d'être célébré, afin de pouvoir être ici à temps pour le tiens. J'ai dû voyager léger et rapidement, accompagnée d'un minimum de gardes et de dames de compagnies, affronter les tempêtes et les risques liés à la navigation dans ces eaux troubles... C'était absolument terrible... Et je te remercie, je saurais effectivement plaire je crois. Là-bas ou ici... »

Et nul doute que je plais d'ores et déjà ici. Et cette robe, aussi indécemment parfaite soit-elle, est déjà de trop. Mon souffle se fait plus court, et je reste contre lui, sans bouger, mes yeux laissant apparaître l'envie que je peux avoir de lui, alors que mon sourire se fait mutin.



La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 458
Membre du mois : 9
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Dim 15 Jan - 18:18

L'attachement que j'ai pour Nelya a cela de curieux qu'il ne m'engage absolument à rien et qu'il ne prête pas à conséquences, que ce soit pour elle ou pour moi. Enfin à condition que personne ne soit au courant de rien, je n'ai pas particulièrement envie d'avoir à me justifier de cette relation qui est l'un des rares moments de réelle détente que je réalise avoir eu depuis mon retour à Castral Roc. Nulle arrière pensée la concernant et nul besoin de songer à ce qui se passera plu tard.

Mon sourire se fait plus large à cette pensée et à sa répartie alors que je hausse brièvement les épaules.

"Ma foi, je ne sais pas si tout le monde serait de votre avis quant au fait que ce soit dommage. Cela libèrerait une place pour le moins enviée, sans vouloir trop me vanter. Et vous savez, avoir un tas de donzelles qui s'entichent d'une image  n'est pas dans mes objectifs à terme. Peut-être changerais-je d'avis dans quelques années si le dragon ne me mange pas donc."

Et j'ai un rire quand elle reprend, la fixant, le regard pétillant de malice.

"Il faut des années pour arriver à ce degré de flagornerie ma dame. Toute une vie, aussi jeune soit-elle. Mais il est vrai que j'avais certaines prédispositions qui m'ont facilité la tâche."

J'arrive à me détendre petit à petit. Il faut dire qu'elle m'aide et le fait qu'elle s'amuser de la situation me rappelle que je suis là pour passer un bon moment et rien de plus. Volonté qu'elle partage, à n'en pas douter, ne serait-ce qu'en voyant la tenue qu'elle porte. Mon arrogance me pousse à supposer qu'elle l'a fait pour moi et j'avoue que l'idée est loin de me déplaire, quand bien même je la connais suffisamment pour savoir qu'elle l'a aussi fait pour sentir le regard des ouestriens sur elle. Et je n'ai aucun doute quant à la réussite de son entreprise, surtout avec un aplomb comme le sien. Elle a du faire tourner la tête de tous les jeunes hommes de mon âge et nombre de plus âgés et de bien plus respectables.

"Il est vrai que venir seule était plus judicieux. Sinon j'aurais du trouver de quoi occuper ton garde toute la journée ou l'assommer pour le ranger dans un coin, ce qui n'aurait peut-être pas été des plus judicieux. Je t'enverrais donc une invitation officielle et je tâcherais de ne pas trop te dévorer des yeux le jour de la visite. Même si je gage que cela t'amusera follement."

Le fait que son sourire se fasse plus doux me trouble un peu, sans que je n'arrive à saisir pourquoi mais je ne m'y attarde pas, retenant un soupir à l'évocation de ce mariage qui m'inquiète plus qu'autre chose.

"Il est vrai qu'il risque d'être indécemment somptueux oui. Pour marquer les gens, qu'ils soient de l'Ouest ou d'ailleurs… Quant au reste…"

Je lui offre un léger sourire en coin même si me masse la nuque avant de souffler, me faisant un brin plus sérieux.

"Il faudrait être inconscient pour ne pas le redouter. Beaucoup arguent le fait que je ne suis pas à ma place et, dans le fond, ils n'ont pas foncièrement tort. Meg mérite bien mieux mais il fallait au moins cela pour les nobles de l'Ouest après avoir marié l'ainé au Nord et la cadette au Val. Certains se sont sentis dépossédés de l'occasion de briller auprès de la famille royale et ce genre d'union permet de rappeler ce que l'on peut obtenir à être prêt à tout sacrifier pour les Lannister. Mais dis-moi… je suis curieux des rumeurs que tu as pu entendre."

Je suppose qu'elles doivent être comme celles que Jeyne ou d'autres ont déjà entendu mais  savoir ce qui a pu parvenir aux oreilles d'une étrangère à la cour est pour le moins intéressant. Et pourtant, elle arrive à capter mon attention plus que je ne l'aurais cru, même si les sujets que nous abordons sont aussi divers que lorsque nous étions dans le Nord, je ne peux m'empêcher de la fixer avec une attention qui n'a rien, inutile de se leurrer, rien d'innocent.

"Possible, je ne saurais vraiment te dire si la différence est si minime qu'elle n'est pas importante. Je suis par contre effectivement bien moins disponible, à mon grand regret. Je t'avoue que je suis bien plus tenté de reproduire les instants que nous avons passé tous les deux que de devoir écouter une délégation venue de je ne sais où cirer mes bottes pour me mettre de bonne humeur. Etonnant non ?"

Et je me fais un brin plus sérieux, la fixant quelques instant avant d'ajouter, à mi-voix.

"Evidemment que je le souhaite, je ne serais pas là sinon tu ne crois pas ? Cette chambre pourra être notre refuge autant de fois que nous le pourrons… ou que tu le voudras."

Quand elle reprend, je ne peux m'empêcher de me faire de nouveau malicieux et de lui décocher un clin d'œil alors que je hausse les épaules, un rien nonchalant.

"Et bien, c'est ma chance on dirait. Il semblerait que je doive donc remiser ma timidité pour continuer de remplir les conditions pour te charmer."

Et un simple effleurement ravive des souvenir qui ne sont pas si lointains… mais qui surtout promettent d'être de nouveau bien plus que de simples sensations que j'arrive à me remémorer. Je continue pourtant de discuter, comme si de rien était, évoquant alors la jeune louve avec une malice que je ne cherche même pas à cacher.

"Il est vrai que la Princesse fait preuve d'une remarquable force de caractère et du peu que j'ai pu croiser son père, j'aurais tout de même tendance à dire qu'elle tient de lui, quand bien même tout le monde ne faisait que répéter qu'elle était le portrait de sa défunte mère. Mais oui, la louve doit laisser la place à la lionne qu'elle devra être en montant sur le trône je suppose, même si elle n'oubliera pas d'où elle vient."

Je ne sais pas pourquoi je me confie autant à elle, surtout en ce qui concerne mon mariage à venir avec Meg. Après tout, au vu de la relation que nous avons pu avoir, c'est tout de même un peu étrange. Et pourtant, il m'est plus que facile de discuter et surtout, de l'écouter.

"… elle est plus que jolie oui. Et autant de dire qu'elle a un caractère des plus étonnants. En tout cas, il est amusant de voir que tu me prodigues exactement les mêmes conseils que Jeyne. Mais disons que je n'ai pas envie de m'enfermer dans un mariage malheureux parce que nous n'avons rien décidé. Je sais que c'est le cas de la plupart des unions mais, si je peux l'éviter, ce serait tout de même une bonne chose."

Et au moins, si ça ne marche pas, je ne pourrais pas me reprocher de ne pas avoir essayé. Et au pire, les choses continueront comme elles l'auront fait depuis des années, l'honneur de la Princesse étant malgré tout sauf. Après tout, c'est le but de cette union n'est ce pas ? Que nous puissions nous entendre n'est qu'un bonus qui n'est en rien essentiel à la bonne marche des évènements.

"Et bien, il semblerait que je sois amené à devoir faire ce qu'il faut pour me faire pardonner de t'avoir fait subir un voyage aussi désagréable."

Au vu du regard que je lui lance et de la façon dont je l'approche, nul doute que je vais le faire dans les meilleurs délais.



"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1096
Membre du mois : 32
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Ven 3 Fév - 10:57

L'embarras disparaît et son sourire s'agrandit. Entendez son embarras à lui, je ne suis pas venue jusque-là pour me retrouver gênée ou ne pas savoir quoi faire. Surtout après ce que nous avons déjà vécu dans le Nord. Je souffle un rire à mon tour en hochant la tête.

« Et tu laisserais ta jeune princesse et épouse, si jeune et déjà veuve ? Place enviée ou non, cela serait désolant pour elle au moins crois-moi. Et n'est-ce pas là l'apanage des hommes, que de s'entourer et d'aimer la compagnies de jeunes donzelles ? D'autant plus ceux qui savent séduire et courtiser. »  

Et de ces derniers, il en fait indubitablement partie. Même si pour le moment, c'est davantage moi qui tente de le mettre à l'aise et de me comporter avec lui comme s'il n'y avait eu nulle coupure depuis notre dernière entrevue. Et ce n'est pas bien difficile en vérité, cette aisance a toujours été là et si je la retrouve plus facilement que lui, il ne tarde cependant pas à se détendre et à m'offrir ce charmant sourire arrogant que j'avais appris à apprécier. Et mon propre sourire s'agrandit et se fait malicieux en l'entendant.

« Non, ce n'aurait été ni judicieux, ni aisé, et il y aurait toujours eu des questions. » J'incline la tête sans me départir de mon sourire. « J'attends donc cette invitation avec impatience. Et je gage quant à moi de ne point être la seule à m'amuser et à en profiter. »

Même s'il est vrai que je pourrais certainement plus m'amuser de sa réaction et des résultats que j'obtiendrais ce jour-là que lui.
J'acquiesce quand il parle de l'Ouest. Ce n'est pas moi qui me plaindrais de pouvoir assister à un tel événement. Et il se fait un tant soit peu plus sérieux. Je hoche la tête avant de sourire à nouveau quand il parle de rumeurs.

« Je n'aurais certainement pas l'arrogance de dire que je peux me mettre à la place du roi et de la reine, mais crois-tu qu'il aurait donné leur fille aînée au premier noble venu uniquement pour satisfaire les autres ? Tu as raison, c'est pour rappeler que toutes les familles, même les plus petites, sans vouloir t'offenser, peuvent briller et être récompensées de leur fidélité et de leur dévouement.
Quant aux rumeurs, ma foi, il n'y a rien de bien brillant, ni d'original. Que tu aies réussi à séduire et dévoyer la princesse et qu'il faille solutionner ce petit problème, que tu sois un peu trop proche du prince et qu'il veuille te garder non loin de lui sans que cela ne paraisse louche, ou encore que tu es connaissance d'un quelconque secret, ou que sais-je encore... »


Je hausse une épaule. Et peut-être y avait-il là une part de vérité. Ce qui dans le fond m'indiffère totalement. Contrairement à la situation présente qui a, elle, toute mon attention. Que ce soit mes échanges avec lui, sérieux ou légers, ou juste lui, sa présence, son sourire, son regard. Je soupire, un peu exagérément, prenant l'air désolé.

« Dommage que les envies ne soient pas plus forts les obligations n'est-ce pas ? Je devrais savoir m'y faire, même si ne plus t'avoir chaque nuit à mes côtés va être décevant. » Je lui rends son regard, esquissant un sourire, et je hoche la tête. « Autant de fois que tu le pourras et que je le voudrais alors ? Soit, cette chambre conviendra. »

Vu le but de ces visites, effectivement, cela fera fort bien l'affaire. Je souris en acquiesçant. Comme s'il avait besoin que je lui dise d'arrêter d'être embarrassé ou timide. Tout revient petit à petit, prenant le pas sur les souvenirs que nous devons tous deux avoir, que ce soit encore une fois les frôlements ou les conversations.
Je reprends sur le même ton que lui, me faisant à nouveau taquine.

« Oui, son père a un fort mauvais caractère également, mais heureusement pour elle, elle reste le portrait craché de sa mère pour ce qui est du physique. Quant au reste, peut-être saura-t-elle concilier les deux qui sait, même si cela risque de s'avérer bien difficile, même pour elle... Surtout dans la situation actuelle, au milieu de toutes ces velléités saugrenues. »

Oui, je devrais songer à surveiller mes paroles aussi, je le sais bien. Mais je ne dis rien de compromettant. Et surtout, je ne dirais rien contre mon roi et mon royaume, le reste est secondaire et qu'importe si cela déplaît. De plus, il se confie sans doute tout autant non ? Qu'importe oui.
Je hausse un sourcil amusé.

« Vraiment ? Comme quoi, nous devons toutes deux avoir raison. Je t'avoue être amusée et surprise que tu te confies ainsi à la princesse, mais je ne devrais point n'est-ce pas, étant donné que tu te confies tout autant à moi. » Je souris, avant de hocher la tête. « Tous les mariages ne sont pas malheureux. Mais il faut que les deux parties y mettent du sien... Un caractère étonnant... agréablement étonnant ? Jolie et intéressante... Cela ne sera pas une torture pour toi. Ni pour elle. Vous devriez vous en sortir... »

Et dans le pire des cas, il ira se perdre sous les jupes d'une servante ou d'une catin. Et s'ils s'entendent, tant mieux pour eux. Peut-être le méritent-ils tous les deux. Oui, je sais, tout le monde mérite d'être heureux. Et je veux bien reconnaître apprécier assez le jeune homme pour sincèrement lui souhaiter. Et comme dit, sinon, ils trouveront d'autres moyens d'être heureux et satisfaits. Tout comme je l'ai fait. Tout comme je le fais.

« Il va falloir beaucoup pour réussir à me faire oublier ce désastre... sans parler du retour, qui sera aussi terrible j'en suis persuadée. »

Mais si tout se déroule comme dans le Nord, il saura se faire pardonner. Et il commence plutôt bien ma foi.



La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 


Dernière édition par Nelya Corbois le Ven 3 Mar - 0:11, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 458
Membre du mois : 9
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Mar 14 Fév - 19:13

Cette femme est décidément pleine de surprises. C'était une certitude que j'avais eue dans le Nord après avoir passé nombre de nuits à me faufiler entre ses draps mais je l'avais presque oublié. Et c'est en partie pour cela que je suis heureux de la retrouver, de passer du temps avec elle, des instants volés qui n'ont de conséquence pour personne, de son coté comme du mien. Tant que nous nous faisons discrets, que nous n'allons pas crier sur tous les toits que nous ne savons pas nous tenir le moins du monde quand nous sommes ensemble, ces instants resteront comme ceux de Winterfell, des souvenirs des plus agréables et qui me feront sourire. Tout comme je souris actuellement, retrouvant cette attitude qui a pu être la mienne à ses côtés.

"J'avoue, j'aimerai profiter de la compagnie de ma jeune épouse quelques temps. Même si je gage qu'elle aurait nombre d'admirateurs à ses pieds prêts à la consoler, à n'en pas douter. Je ne saurais te dire quel est l'apanage des hommes, je préfère de loin la compagnie d'une seule femme qui sait me séduire et m'amuser qu'une flopée de donzelles ennuyeuses. Même s'il semblerait qu'à t'entendre je devrais penser le contraire."

Je lui décoche un clin d'œil malicieux alors que je reprends, avec un rire.

"N'est ce pas. Et il vaut mieux éviter les questions. Quant au fait de ne pas être la seule à en profiter, je suppose que ce sera le cas si je peux te rejoindre pour en rire de concert avec toi. Sinon, tu risques de me laisser passablement frustré, ce qui t'amusera, ça j'en suis persuadé."

Mais j'avoue que de l'imaginer se jouer d'autres courtisans de l'Ouest a quelque chose d'amusant et me donne bien évidemment envie de la voir en action. Et d'imaginer qui je pourrais inviter avec nous. Ne serait-ce que pour voir la tête de certains d'entre eux. Et voilà que nous parlons mariage avec une facilité qui m'étonne moi-même. Après tout, la femme qui se tient devant moi a été une amante des plus passionnée, pour ne pas dire la plus passionnée que j'ai pu avoir. Et, au vu du regard qu'elle me lance, je n'ai aucun doute quant au fait qu'il ne faudra pas longtemps avant que cela ne recommence. Pour notre plus grand plaisir à tous les deux. Et pourtant, je n'ai pas de difficultés à lui parler et à me sentir à l'aise avec elle.

"Je suppose que oui, qu'ils n'auraient jamais donné leur fille à n'importe qui. Tout du moins j'ose l'espérer. Sinon, je gage que les rumeurs auraient été encore pires que ça. Mais je ne me sens pas offusqué, j'ai toujours su que ma famille n'était pas parmi les plus réputées, quand bien même la fidélité de mon père a été reconnue à plus d'un titre."

Je laisse filer un rire quant aux rumeurs qu'elle a pu entendre me concernant et je la fixe, malicieux avant de hausser les épaules.

"Alors, laquelle a ta préférence ? J'avoue que j'aime bien l'idée d'être le mignon du prince. Ou connaitre un sombre secret. Peut-être suis-je le mignon du Roi, ce qui serait bien pire encore. Enfin, cette rumeur serait peu fondée au vu des frasques pour lesquelles il est réputé. Hum…"

Je sais qu'elle s'en moque comme du reste. J'aurais dépucelée la princesse qu'elle aurait souri sans même me pointer du doigt. Du peu que je peux connaitre d'elle, je sais pertinemment que je ne me sens pas jugé en sa présence. Probablement parce qu'elle n'a rien à y gagner. Et je la fixe, ou plutôt je la dévore des yeux l'espace d'un instant alors que nous évoquons nos possibles escapades en ces lieux.

"Je me dis que nous pourrons aussi faire en sorte que chacun de ces moments soit … inoubliable. Et je saurais me faire pardonner de te consacrer aussi peu de temps, mais ça, je suppose que tu n'en doutes pas. Ou que tu me le rappelleras si nécessaire."

Et de nouveau, ce petit jeu qui s'instaure entre nous, cette tension qui augmente à mesure que nos regards nous déshabillent mutuellement. Le souvenir de l'envie que j'avais pu avoir d'elle laisse peu à peu la place à ce désir qui revient et prend le pas sur le reste.

"Oh, elle n'est pas dépourvue de caractère non plus. Mais il faut au moins ça pour survivre dans la fosse aux lions. Il est vrai que sa situation est délicate, tout comme celle de l'Ouest. Je suppose que notre position pèsera dans l'équilibre des forces mais rien ne semble vraiment décidé aujourd'hui. Et j'imagine que de voir des invités du Conflans et du Bief n'ont pas du trop te plaire."

Je me suis fait bien plus sérieux que d'ordinaire avant qu'elle n'évoque ma future épouse. Et j'ai un sourire malgré moi, quand bien même le sujet est plutôt délicat.

"Je suppose que oui, vous ne pouvez pas toutes les deux être dans l'erreur. Et à croire que je m'entends particulièrement bien avec les nordiennes. Plus que je l'aurais cru. L'amitié de la princesse est vraiment importante pour moi. Et le caractère de Meg est agréablement étonnant. Je m'attendais à une princesse lisse et prompte à parler couture ou je ne sais quoi. Mais elle est bien plus que cela. Je suppose qu'avec cela, nous arrivons à nous en sortir oui. Surtout si je suis agréablement étonnant pour elle aussi."

Même si, dans l'immédiat, les pensées que j'ai pour la femme qui me fait face vont quelque peu à l'encontre de ce que je viens de dire. Pour autant, je ne me sens pas coupable le moins du monde. Il n'y a aucune conséquence à ce que nous allons faire, si ce n'est un plaisir mutuel partagé. J'ai un rire à sa répartie alors que je la fixe, malicieux.

"Et bien, je vais avoir bien de l'ouvrage. Il va falloir que je m'y attèle au plus vite."



"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1096
Membre du mois : 32
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Sam 4 Mar - 18:42

Outre son charmant sourire que j'ai appris à apprécier plus que de raison, je retrouve petit à petit le simple valet donc j'avais fait la connaissance au détour d'un couloir. Façon de parler certes, qu'il soit valet ou prince ne change pas grand-chose à mes yeux en vérité. Et j'avais en outre fait sa connaissance en d'autres endroits il est vrai également. Mais il a toujours, fort heureusement, cette répartie et cette légère insolence qui m'avait déjà attirées dans le Nord.

« Je doute qu'elle préfère les admirateurs toujours est-il. Et peut-être est-ce là quelque chose qui vient en vieillissant. Ou peut-être est-ce juste certains hommes. Mais je ne puis qu'être d'accord avec toi, la compagnie d'une seule personne séduisante et attirante est beaucoup plus intéressant que d'être entourée de sots. »

Quelle que soit cette personne. En l'occurrence, je ne poserais même pas la question pour savoir s'il parlait de moi tant cela me semble évident... Arrogante moi ? Si peu. Ou a juste titre. Je continue de le fixer, toujours amusée.

« Cela m'amuserait sans aucun doute. Même si je préférerais tout de même en rire à tes côtés. D'autant plus si je parviens à avoir une cour d'admirateurs m'entourant, ce serait d'autant plus divertissant, n'est-ce pas ? Crois-tu que je puisse ? Ou sont-ils trop habitués à voir de jeunes beautés pour me prêter attention ? »

J'ai beau essayer de prétendre le contraire, je ne me fais pas non plus trop d'illusion malheureusement. Je suis toujours séduisante, je ne serais pas là sinon, mais il y aura toujours plus jeunes et plus jolies. Plus naïves et fades également aussi pour la plupart. Mais ce n'est pas moi qui m'en plaindrait. Et puis, si j'ai besoin d'être rassurée, il me suffit de lui jeter un coup d’œil pour voir la façon dont il me regarde, ou de m'attarder quelque peu sur les sujets que nous pouvons aborder. Si je parviens à le séduire, à l'amuser et à converser aussi aisément avec lui, jeune arrogant vivant à la cour dans le sillage du prince et futur époux de la princesse, c'est que je n'ai perdu ni la main, ni ma capacité à charmer. Tout va donc on ne peut mieux. Je hoche la tête, confirmant ses paroles encore une fois s'il était besoin. Tout comme ma famille n'est pas parmi les plus réputées non plus... Quoique encore les Mormont, cela pouvait se discuter. Qu'importe. Quant aux rumeurs, il s'en amuse autant que moi. Je souris encore plus et hoche la tête.

« J'aime aussi beaucoup celle du mignon, j'ai dû faire des efforts pour ne pas rire. Et celui du roi, ma foi... Ses frasques pourraient avoir pour but de cacher son penchant naturel. Mais c'est toujours très amusant à écouter quoiqu'il en soit. »

Extrêmement divertissant. Et peu importe encore une fois ce qu'il en est véritablement. Déjà parce que cela ne change rien. Et puis, j'ai sans doute fait pire, ou peu s'en faut. Mais cela, je ne le dirais pas, quand bien même cela lui serait indifférent. Mon sourire se fait taquin alors que je lui retourne son regard, le fixant un instant.

« Inoubliable. C'est un mot qui sonne plus qu'agréablement à mes oreilles. Et j'espère ne pas avoir besoin de te le rappeler toujours est-il. »

Même si effectivement, je ne manquerais pas de le faire s'il venait à se faire trop attendre... Soit, je ne pourrais pas forcément étant donné la situation... Mais nous savons tous deux que je serais capable de le faire malgré tout. Surtout vu la vitesse à laquelle tout revient.

« Sa position est plus que délicate, coincée entre son royaume de naissance et son royaume d'adoption, je ne l'envie nullement. Il est heureux qu'elle ait effectivement assez de caractère pour se faire entendre. Et si tu veux tout savoir, je ne suis pas réellement ravie de voir certains d'entre eux, mais je n'y peux pas grand-chose, alors j'évite de m'y appesantir. »

Je hausse les épaules, sans le quitter du regard. Et j'esquisse un sourire quand il parle de la princesse.

« Parce que nous sommes particulièrement intelligentes et charmantes sans aucun doute. Et il faut croire que les princesses sont étonnantes de nos jours, n'est-ce pas ? C'est une bonne chose, si elle n'est point aussi lisse que ce qu'il paraît, ça n'en sera que plus plaisant pour toi. Et je te l'ai dit, tu seras étonnant pour elle. »

Il l'a été pour moi,comment pourrais-je en douter ? Quand bien même est-il avec moi dans cette auberge, cela ne l'empêchera nullement de... de quoi ? De s'occuper de sa femme ? De l'apprécier ? De passer de bons moments avec elle ? Oui tout cela. Voire de tomber amoureux d'elle. Pourquoi pas ? Ce ne serait sans doute pas la pire folie qu'il pourrait faire... Quoique...



La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 458
Membre du mois : 9
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Dim 12 Mar - 19:04

Je me surprends à me détendre bien plus que j'ai plus l'être ces derniers jours. Non pas que je n'apprécie pas la compagnie des miens, mais la préparation du mariage semble rendre tout le monde un peu fébrile. Et, il ne faut pas se leurrer, Nelya semble s'en moquer totalement. Ce qui ne me dérange pas, bien au contraire, dans la mesure où je peux redevenir celui que je suis habituellement, sans me questionner plus que cela. J'ai un sourire amusé à sa répartie et je hausse brièvement les épaules.

"Oh, tu sais, elle pourrait préférer les admirateurs. Je suis peut-être bien plus ennuyeux et sot que je m'amuse à le croire. Voilà qui serait vexant, je te l'accorde, pour toi comme pour moi, mais on ne sait jamais. Mais oui, à choisir, en matière de compagnie, je préfère largement une seule personne qui sait me séduire. De là à dire que je pourrais perdre tout sens de la retenue en sa compagnie…"

Je lui décoche un léger clin d'œil avant de continuer, en secouant la tête, la mine faussement atterrée.

"J'étais sûr que tu te moquerais de moi si tu en avais l'occasion. Quant au fait d'avoir une cour d'admirateurs… je gage que nous n'avons guère l'habitude de voir des femmes aussi assurées, surtout en ce qui concerne leur potentiel de séduction. Nous ne sommes que des jeunes sots arrogants, voir quelqu'un qui peut nous perturber de la sorte ne peu qu'être attirant. Donc tu pourrais oui, même si je me demande s'ils ne seraient pas comme moi au départ et plus intimidés qu'autre chose. Cela reste tout de même bien plus simple de faire rougir une charmante petite pucelle que d'arriver à te troubler. Même si tu devines ce que je préfère…"

Evidemment qu'elle me charme. Elle l'a fait dès le premier moment où nos chemins se sont croisés et je suis agréablement surpris qu'elle continue de le faire aussi bien, sans avoir à réellement fournir d'effort pour cela. Sans compter le fait que converser avec elle est tout sauf ennuyeux et que je ne peux m'empêcher de rire à ses propos. Il est vrai que les rumeurs vont bon train me concernant et que je ne suis même pas sûr d'être au courant de tout ce qui se dit. Si je m'en amuse, j'espère juste qu'elles ne toucherons pas Meg ou qu'elle ne blesseront pas Lynara si elle venait à en croire certaines d'entre elles. Mais je ne peux guère énoncer cette crainte à haute voix, de peur de la rendre bien trop tangible à mon goût.

"Je me souviens, lorsque j'ai rencontré le Roi du Nord, qu'il semblait se questionner à mon sujet alors qu'il se montrait particulièrement insistant quant aux femmes que je pouvais aborder dans mon voyage. A croire qu'il voulait connaitre ma réelle relation avec son fils. Enfin, si tu le souhaites, je te laisse demander à Loren Lannister si en réalité, il ne préfère pas les amis de son ainé. Voilà qui serait drôle."

Je secoue la tête, amusé par l'image qui me vient à l'esprit avant de me rendre compte que je la dévore littéralement des yeux. Le contraire serait étonnant, elle sait pertinemment l'effet qu'elle a sur moi et semble s'en amuser. Alors, je me contente de souffler, d'un ton tranquille et surtout assuré.

"Tu n'en auras pas besoin, sois en assurée. Je m'en voudrais que tu n'aies pas un aussi bon souvenir de Castral Roc que j'ai pu en avoir de Winterfell."

Et la conversation dérive sur Jeyne. Je ne saurais dire à quel point c'est volontaire ou non de sa part mais, dans le fond, je m'en moque un peu. Il n'y a de moi qu'elle pourrait apprendre qui pourrait servir d'autres desseins que ceux du Roc. Surtout que je ne me prive pas de lui dire qu'elle trouve parfaitement sa place parmi nous, ce qui, au fond, ne devrait pas plaire à tout le monde.

"J'avoue que sa position est délicate. Pour autant, je pense que nombre de femmes l'envient et ne songent guère à ce combat intérieur qui doit être le sien. Mais elle saura ce qui est le mieux pour elle et ses enfants à venir. Quant au reste… il est vrai que c'est quelque peu compliqué, pour vous comme pour eux. Je ne sais quelles sont les réelles intentions de la Reine à avoir agi de la sorte et je t'avoue que je suis pourtant curieux."

Et je lui rends son sourire alors que mon regard se fait pétillant à ses propos.

"Aucun doute quant au charme que je peux trouver au Nord, je te l'assure. Et il est vrai que je suis rassuré de voir que Meg a une personnalité qui n'est pas pour me déplaire. Surtout si je vais être aussi étonnant pour elle que tu sembles le croire."

Pour autant, les sentiments que je laisse entrevoir pour Meg n'empêche en rien mon comportement envers Nelya. Parce que pour moi, les deux ne sont pas liés, cette liaison n'est qu'éphémère et ne fait que nous amuser tous les deux. Sans compter le fait que les propos de la nordienne ne font que renforcer mon envie de plaire à Meg et de faire un mariage aussi heureux que possible.




"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1096
Membre du mois : 32
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Sam 25 Mar - 19:41

Je lui lance un regard sévère. Qui ne doit guère faire illusion alors même que je souriais quelques secondes plus tôt, et que mon sourire réapparaît presque aussitôt.

« Vexant ? Ce serait même offensant pour moi. Si tu étais sot, cela ne te gênerait guère, mais de mon côté, cela voudrait dire que j'apprécie les idiots. Et c'est tout simplement hors de question.
Quant à perdre un quelconque sens de la retenue... »


Mon sourire se fait mutin.

« C'est on ne peux plus surfait. Et si je peux m'amuser, quand bien même fusse à tes dépends, pourquoi m'en priverais-je ? » Je souris d'autant plus avant d'inspirer et de hocher la tête. « Me montrer assurée et séductrice ? Cela devrait être à ma portée. J'aime on ne peut plus troubler et intimider les jeunes sots arrogants. »

Lorsqu'ils se montrent aussi intéressants et talentueux que lui toujours est-il. Et que je sois dans d'assez bonnes dispositions pour accepter de les écouter et de m'entendre avec eux. Ce qui n'est pas gagné j'en conviens. Gareth est parti avec des points d'avance en connaissant mon fils. Et en se montrant spirituel et... Et son sourire a également beaucoup joué en sa faveur c'est vrai. Et il m'amuse qui plus est. Ce n'est pas donné à tout le monde, d'autant plus en se prenant aussi peu au sérieux que lui. Je souffle un rire.

« Cela ne m'étonne pas. Un homme doit être un guerrier et non un dandy se promenant avec son valet de chambre... » Je lui fait un clin d’œil, avant de secouer la tête. « Je vais éviter de trop m'approcher du roi Lannister. Sait-on jamais, je pourrais me laisser avoir par son charme légendaire, ce serait fort embêtant, tu ne trouves pas ? »

Même si en toute objectivité, je ne dirais pas non, et pas uniquement parce qu'il est roi, je ne plaisantais qu'à moitié en parlant de son charme... Mais cela n'arriverait pas, quoiqu'on puisse en penser, j'ai malgré tout un certain instinct de survie. Même si je ne le prouve pas forcément en étant à ses côtés ici. Je souris alors qu'il me répond. Bien, je n'en attendais pas moins de lui. Mes souvenirs de la région sont d'ores et déjà agréables, nul doute qu'il ne fera que les améliorer. Quant à la princesse...

« Nombre de femmes, comme d'hommes, ne réfléchissent ni aux complications, ni à ce qui peut se cacher derrière les apparences. La situation est compliquée pour tous, et ta reine essaie de ménager à la fois la chèvre et le chou, de conserver une certaine neutralité peut-être. Je ne suis pas certaine qu'une telle décision, et position, soit réellement viable par les temps qui courent. »

Et si ce n'est cela ma foi, je ne sais trop ce qu'elle espère. Je lui souris et hoche la tête. Tant mieux si sa princesse lui plaît, et lui, lui plaira sans aucun doute. Rien que le fait qu'il s'interroge et s'inquiète laisse espérer un futur plutôt positif, voire agréable pour les deux futurs époux.



La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 458
Membre du mois : 9
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Mer 5 Avr - 16:26

Difficile de ne pas lui lancer une œillade amusée devant son regard sévère. Dire qu’elle manque de crédibilité, surtout au vu de notre situation, est un euphémisme et je ne manque pas de lui décocher un clin d’œil avant de reprendre à mon tour.

"Oh je vois ma dame. Tu ne pourrais donc pas te contenter, même brièvement, d’un idiot. J’en prends bonne note alors. Mais je maintiens que cela pourrait être tout aussi vexant pour toi que pour moi, ne t’en déplaise."

Mon sourire se fait plus large alors que je continue, du même ton amusé.

"J’avoue, je cherche une raison à te présenter pour que tu ne cherches pas à t’amuser à mes dépends mais je dois avouer qu’à ta place, je ferais exactement la même chose. Et oui, je n’ai aucun doute quant à tes capacités à te montrer assurée et séductrice. Quand bien même je plains les pauvres qui tomberont sous ton charme sans pouvoir même oser t’adresser la parole. J’aurais pu être à leur place."

Evidemment, ma mine amusée dément mes propos. Pour autant, il s’en est fallu de peu pour que je ne songe même pas à l’aborder. Je pourrais dire qu’elle m’intimidait mais c’est surtout que je ne l’imaginais même pas poser un regard sur moi, tout comme je n’aurais jamais imaginé trouver autant de contentement à passer du temps auprès d’une femme comme elle. Je lui jette un regard en coin, non sans souffler un rire avant de hausser les épaules.

"Et un guerrier n’a pas le droit d’avoir son valet de chambre alors ? Dois-je te rappeler que dans l’Ouest, nous ne sommes guère coutumiers de la guerre et de ses subtilités ? Je n’ai réellement combattu pour la première fois qu’il n’y a que quelques mois. Et tu sais, le Roi Lannister serait ravi que tu tombes sous son charme. Moi un peu moins, je te l’accorde, je n’aurais plus l’occasion de t’approcher."

Nous nous faisons tout de même un brin plus sérieux et je la fixe un instant, pensif. Ce qu’elle dit à du sens et j’ai comme l’impression qu’elle en sait plus qu’elle ne l’admettra. Après tout, nous ne sommes pas là pour disserter politique, j’en ai conscience, mais je reste tout de même curieux. Et discuter avec elle s’est toujours avéré des plus intéressants.

"A trop vouloir ménager l’un et l’autre, je crains que l’on ne voit pas arriver le voleur de chèvre et de choux dans notre dos. Mais j’ai l’impression que les enjeux vont au-delà de ce que nous avons pu voir. Je sais que la Reine veut protéger l’Ouest, qu’il passe avant le reste. Pour autant, je ne suis pas sûr que la neutralité soit la solution non plus."

Je me frotte la nuque avant de sourire, un peu stupidement probablement, à l’évocation de Meg. Je suppose qu’elle s’en amusera, c’est certain même. Mais pour autant, je commence à me dire que je vais apprécier cette union plus que je ne l’aurais cru au début.




"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1096
Membre du mois : 32
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Ven 21 Avr - 18:00

Difficile de faire semblant de rester fâchée alors qu'il me regarde ainsi et que cette petite étincelle est toujours présente dans ses yeux.

« Ce serait vexant pour toi aussi il est vrai... Et tu ne trouveras aucune raison, mais si j'ai quelqu'un d'autre sous la main, je penserais à lui d'abord, satisfait ? Mais ce sera moins amusant qu'avec toi, qui est donc tombé sous mon charme et qui a osé m'adresser la parole. »

Mon sourire se fait aussi malicieux et taquin que le sien, ou que le mien quelques instants plutôt. Et une nouvelle fois je me dis heureusement que nous nous sommes percutés lors de son séjour à Winterfell, non seulement j'ai pu profiter de lui là-bas, et cela me permet de profiter de sa présence ici, et ce n'est pas négligeable, loin de là.

« Un guerrier n'a point besoin d'un valet, il n'a besoin d'aide que pour enfiler son armure. Tu n'as que quelques années de plus que Benjen, ton cas n'était pas désespéré. Et tu t'en es bien sorti pour ta première bataille... Crois-tu qu'il me séquestrerait ou est-il vraiment doué au point de me faire oublier tout bon sens ? »  

La deuxième solution pourrait être intéressante. Mais je tiens bien trop à ma vie, et  à ma position, pour risquer de me mettre la reine ou qui que ce soit à dos. Avoir une aventure avec un noble est une chose, tout futur époux de la princesse qu'il soit, mais je me dis que c'est toujours plus facile à cacher qu'une aventure avec le roi. Et j'esquisse un sourire en acquiesçant, alors que nous basculons une nouvelle fois sur un sujet plus sérieux sans trop savoir comment nous y arrivons.

« Les enjeux sont toujours les mêmes : protéger ses terres et en conquérir de nouvelles, asseoir sa prédominance, etc, etc... à une échelle plus importante il est vrai. La neutralité comme tu dis risque effectivement de n'être tenable fort longtemps. »

Quant à sa princesse et à leur future vie à deux, son sourire idiot ne fait qu'accentuer le mien et m'amuser, mais il doit bien s'en douter, il commence à me connaître.



La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 458
Membre du mois : 9
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   Mer 26 Avr - 17:01

Je l’amuse tout autant qu’elle peut m’amuser. Ce petit jeu entre nous s’est instauré avec une facilité déconcertante, sans même que nous y songions réellement. Et je suis heureux de voir qu’il a perduré au-delà de Winterfell. Parce que cette légèreté est plus que bienvenue, que j’ai envie de passer un peu de bon temps sans vraiment réfléchir à de possibles conséquences. Et que Nelya est la personne idéale pour cela.

"Je suis satisfait. Plus ou moins. Mais je suppose que je devrais me contenter de cela."

Mes lèvres effleurent son sourire taquin alors que je me rends compte que je suis bien plus détendu que je n’ai pu l’être depuis des semaines. J’inspire légèrement, toujours aussi focalisé sur la femme que j’ai dans mes bras, avant de souffler, d’un ton amusé.

"Tu m’en vois rassuré. Je ne ferais peut-être pas un si piètre soldat alors. Enfin, en espérant que je n’aurais pas à montrer mes talents dans un avenir proche, ce serait ennuyeux. Quant au Roi… peut-être un mélange des deux, sait-on jamais. Mais je t’engage à aller vérifier par toi-même si tu y tiens tellement."

La jalousie n’a guère de place dans notre relation et, si elle doit cesser avant son départ et bien, ma foi, je m’en accommoderais. Je serais probablement un peu déçu de perdre une distraction aussi plaisante à peine retrouvé mais je saurais m’en remettre. Tout du moins, je l’espère. Je ne sais même pas comment nous en venons à parler de la neutralité de l’Ouest et à nous faire un rien plus sérieux, mais je me contente de grimacer au reste de ses propos en hochant la tête.

"Je sais. Et je pense que tout le monde en a conscience. Reste à savoir comment notre Reine décidera de la marche à suivre."

Je ne vais leurrer personne en essayant de faire croire que Loren aura son mot à dire. Jordane gouverne tout depuis des années, ce n’est un secret pour personne. Pour autant, je ne suis pas sûr d’apprécier ce qui pourra sortir de ses décisions. Même si penser à ma future épouse me fait sourire comme un idiot, à ma plus grande surprise.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1096
Membre du mois : 32
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé - Tour III]Quelque part, il existe un équilibre entre devoirs et désir...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si jamais vous avez une centaine de secondes qui traine quelque part . ^^'
» Le secret de la volonté est quelque part entre la fureur et le calme total.
» « Je ne vous aurais pas déjà vu quelque part ? » [Taylor]
» en retard, en retard. j'ai rendez-vous quelque part ! (jin kyung)
» Etre né quelque part c'est toujours un hasard...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Les Terres de l'Ouest :: Port Lannis
-
Sauter vers: