AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Une confession équivoque n’obtient qu’une absolution équivoque ❧ Gareth [Tour III - Terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Une confession équivoque n’obtient qu’une absolution équivoque ❧ Gareth [Tour III - Terminé]   Jeu 10 Nov - 19:29

Alors que petit à petit nous apprenons à nous connaitre, à nous apprivoiser pourrait-on dire, je commence à songer au fait qu'il va falloir que je mette fin à notre tête à tête. Je n'en ai pas vraiment envie, appréciant bien plus cette entrevue, si l'on peut l'appeler ainsi, que je ne l'aurais cru en cherchant à lui parler, mais il va falloir, ne serait-ce que pour éviter d'augmenter les chances d'être surpris. Je ne veux pas qu'elle ait à subir plus de rumeurs que nécessaire et pourtant, je me surprends à me perdre dans les souvenirs que nous avons partagés, réalisant que nous avons bien plus en commun que je ne pensais. Et je laisse filer un rire amusé alors que j'ai un bref haussement d'épaules.

"Je ne saurais te le dire, mais je serais curieux de voir ce qu'il est devenu. Et je ne suis toujours pas doué en dessin à dire vrai, nous avons probablement du courir dans tout le château pour trouver quelqu'un à même de le faire et dont l'œuvre ne risque pas d'offenser qui que ce soit."

Je baisse les yeux pour fixer sa cheville dans un réflexe quand elle reprend la parole avant d'esquisser un sourire alors je songe à la propre marque sur une épaule encore assez souvent douloureuse pour que je fasse mine de ne pas le sentir.

"Les cicatrices forgent les souvenirs parait-il. Mais je trouve la vérité bien plus intéressante que la morsure d'un lionceau. Ou alors c'est juste le fait de te l'entendre me conter l'histoire qui la rend intéressante, difficile d'en être certain."

Mon regard accroche le sien alors que nous nous faisons plus sérieux tous les deux. J'ai du mal encore à réellement cerner tout ce mal qui la touche mais, si nous voulons faire en sorte de l'affronter ensemble il faut que j'en sache le plus possible. Elle semble gênée, même si j'ai le sentiment que nous sommes tous les deux aussi sincères que possible et détourne le regard. Avant de finir par relever les yeux vers moi. Et j'effleure sa joue doucement quand elle reprend la parole avant de souffler, dans un murmure.

"Je te jure de veiller sur toi Meg. Quoi que tu aies à me raconter, quoi qu'il t'arrive. Je serais là. Je dirais bien que les Sept en soient témoins à mon tour mais cela n'aurait pas la même valeur. Ce serment, je le fais devant toi et pour toi, c'est tout ce qui m'importe."

Et, quand nous évoquons Lyman, je retrouve mon sourire tout en secouant la tête.

"J'avoue que je serais presque tenté de lui raconter pour voir sa réaction. Particulièrement pour voir ce mélange de désapprobation et d'amusement se mêler sur son visage. Mais il est vrai que je ne lui ai pas demandé l'autorisation de te courtiser et encore moins de t'embrasser. Désires-tu que je le fasse ? Qu'il sache que tu m'es réellement importante."

Qu'il sache aussi que finalement, les choses semblent démarrer sous des auspices plutôt favorables. Certes, nous sommes loin de savoir comment cela va évoluer mais, au vu du contexte, je suppose qu'il serait heureux de savoir que nous ne sommes ni elle ni moi totalement réfractaires à cette union. Et elle reprend la parole, essayant de se faire plus légère alors que nous sommes tous les deux bien trop sérieux pour notre propre bien. Je tousse un rire et je secoue la tête.

"Pas tant que ça votre Altesse. Je ne suis surtout pas un idiot. Et il faudrait l'être pour ne pas se montrer patient dans notre situation."

J'effleure la main qu'elle a posé sur mon torse et j'ai un haussement d'épaules alors que je me fais malicieux.

"Ma foi, débaucheur de la plus belle Princesse de Westeros n'est pas non plus la pire des étiquettes que j'aurais eu à porter durant mon existence. Et c'est toujours mieux que certaines rumeurs qui ont pu courir à mon propos."

Inutile de s'appesantir sur le reste. Nous aviserons bien le moment venu si les Sept se montrent un peu cléments envers elle ou si nous devrons lutter ensemble contre ce mal qui la ronge. Et je n'en ai de toute façon pas le temps alors que mon rire résonne dans le petit jardin au reste de ses propos. Je la suis des yeux alors qu'elle me confisque le mouchoir et je me fige un instant quand elle détache l'un de ses colliers pour me le donner. La symbolique est plus qu'importante et je serre doucement le bijou entre mes mains alors qu'elle m'embrasse sur la joue. Avant de reculer d'un pas et de me fendre d'une révérence digne de ces grands salons que nous avons tous les deux l'habitude de fréquenter.

"Votre Altesse est bien trop bonne à mon égard. J'en prendrais grand soin, à n'en pas douter. Personne ne sera au courant de ce petit secret qui nous lie."

Je me redresse alors pour m'approcher d'elle et souffler, d'un ton doux, mon regard toujours ancré dans le sien.

"Je pense qu'il est grand temps que je retourne vaquer à mes occupations, quand bien même je n'en ai guère envie. J'espère que tu n'auras plus envie de m'éviter maintenant."

Et que la route que nous allons suivre tous les deux ne sera pas aussi difficile à suivre qu'elle en l'air, quand bien même il me sera aisé de m'attacher à elle bien plus que je ne l'aurais cru, à n'en pas douter.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 917
Membre du mois : 21
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une confession équivoque n’obtient qu’une absolution équivoque ❧ Gareth [Tour III - Terminé]   Lun 14 Nov - 22:52

Faire dans le sentimentalisme à l'excès, cela n'a jamais rien de bon. Cela renvoie une mauvaise impression de vous, car vous apparaissez alors sous le jour assez étrange d'un être qui a le cœur au bord des yeux et des lèvres, qui ne sait faire preuve de raison et qui est donc aisément manipulable, versatile, inconstant, et auquel on ne peut donc se fier. C'était en tout cas un exemple type du genre d'adjectifs que pouvait lui livrer sa mère depuis que Megara était toute petite et lorsque Jordane œuvrait pour l'endurcir et la rendre un peu moins crédule et naïve. Et dans le fond, la Princesse du Roc comprenait quelque peu tout ceci, tout autant qu'elle pouvait y adhérer, à sa façon, et dans une mesure moindre par rapport à sa mère. Il était vrai que manipuler les sentiments était bien plus évident que de manipuler un esprit tout entier. Les sentiments, ça va, ça vient, ça se lit sur vos traits, ça s'exprime à travers vos paroles, et cela est bien plus accessible que le fond de votre pensée si vous savez faire montre de retenue et que vous savez jouer des apparences. Vos mensonges sont bien plus aisément détectables si vous ne savez pas contenir vos réelles émotions, et l'on remettra toujours en doute votre parole si vous êtes connu pour être émotif, car, après tout, qui sait si, demain, vous ne changerez pas d'état d'esprit, et donc d'avis, jusqu'à revenir sur vos promesses et sur les alliances que vous avez noué ?

Mais, dans le même temps, il fallait tout de même savoir faire montre de sentiments et d'émotions. Les cœurs de pierre, c'est si triste. Cela n'amène pas à être enclin à nouer quelque relation que ce soit avec quelqu'un que l'on sait incapable de ressentir quoi que ce soit. C'était donc pour ça que Megara n'avait jamais été sévèrement brimée de ressentir des choses. Jordane avait cherché à l'endurci, pas à la rendre hermétique à la moindre émotion. Elle l'avait encouragée à rester proche de Nymeria, et à toujours faire montre de compréhension avec Lyman. Dans le même temps, elle l'avait enjointe à ne pas perdre de toutes ces qualités qui faisaient qu'elle était elle-même, Megara Lannister, la seule et l'unique. Et en son cœur, ainsi, Megara avait toujours su nourrir l'affection qu'elle portait pour ce frère parfois si éloigné et si distant avec elle. Elle n'avait jamais manqué de relever toutes les attentions qu'il avait pu avoir à son égard, sans jamais leur prêter des intentions qui n'étaient pas les leurs, mais sans jamais les placer uniquement sur le compte du respect et de la logique.
    ❧ J'avais évoqué le fait, après coup, que j'aurais très bien pu me charger du dessin, si j'avais su ce que vous me prépariez, mais Lyman avait déclaré qu'il aurait été très inconvenant de me faire participer alors que le chariot était pour moi ... Il serait plaisant que je demande à ce qu'on le cherche et à ce qu'on le restaure : sait-on jamais, il pourrait encore servir en quelque occasion ? ❧ Face à la cordiale politesse de Gareth, Megara ne put s'empêcher de rougir tout en fronçant légèrement le nez, quelque peu faussement réprobatrice. ❧ Tu trouves ? Paradoxalement, de mon côté, je préférerai pourtant que la vérité ait bien plus à voir avec un lionceau, plutôt qu'avec l'abus de ma gentillesse et de ma compréhension envers un apprenti Mestre qui, visiblement, n'avait absolument aucune idée de ce qu'il faisait ! ❧
Mère disait toujours que l'on ne pouvait jamais entièrement se fier à des promesses, car les promesses étaient comme le vent, elles s'enfuyaient si aisément et disparaissaient sans qu'on ne puisse réellement s'en saisir à pleines mains. Les actes importaient bien plus que les paroles, également. Les actes étaient ce qui marquait, ce qui laissait son empreinte, loin de tout trait d'imagination et de patrimoine immatériel. Les actes étaient ce qu'il restait de nous une fois disparus. Les actes, pas les belles paroles, bien que celles-ci puissent cependant servir en quelque circonstance, dans les ballades, les chansons de geste ou les si jolis volumes enluminés et manuscrits. On ne pouvait donc jamais vraiment se départir ni de l'un ni de l'autre. Ils allaient ensembles, mais les actes devaient toujours avoir ascendance et prédominance sur tout le reste. Cependant, en un tel instant, Megara était assez partante pour se fier aux propos de Gareth. Après tout, il ne prenait pas les Sept à témoins, et n’encourrait donc pas le risque de devoir faire face à leur courroux s'il devait se parjurer. Mais dans le même temps, il s'adressait directement à elle, sa future épouse, ce qui signifiait qu'il ne pourrait guère s'enfuir sans assumer si jamais il venait à aller à l'encontre de ses promesses. Car Megara et lui seraient si bientôt liés l'un à l'autre par le mariage, des liens dont seule la mort pourrait alors les défaire. Or, Megara ambitionnait grandement de ne pas disparaître si jeune. Et dans le même temps, Lyman ne laisserait sûrement pas les Sept lui enlever son si précieux ami dans les années à venir, n'est-ce pas ? Alors, elle lui adresse un timide sourire en réponse à sa promesse. Timide et peu assuré, car elle se sent quelque peu fébrile face à la portée de ces mots et face à leur intemporalité. Évoquer Lyman était donc tout autant étrange, de par la teneur de leur discussion, que rassurant et réconfortant. Mais cela n'en demeurait pas moins quelque peu mal aisant, malgré tout ! Et cela lui faisait piquer un immense fard, la poussant à s'empresser de lui répondre.
    ❧ Non, surtout pas ! Je te défends d'en faire quoi que ce soit ! ❧ Elle lui plaquait doucement l'une des mains sur les lèvres, les yeux quelque peu écarquillés. ❧ Je n'ai nul envie que mon corps et ce qu'il t'est permis de lui faire soit sujet de discussion entre mon frère et toi ! ❧
Et, fidèle à lui-même, semblait-il, Gareth n'avait de cesse de continuer de la faire rougir tout autant qu'il la mettait à l'aise et que ses paroles l'enveloppaient d'un certain espoir réconfortant pour l'avenir. Mais il ne faut jamais tirer de plans sur la comète, n'est-ce pas ? La retenue restait de mise, d'autant plus quand ils n'étaient pas encore mariés, et que le jeune homme lui-même s'apprêtait à partir en mission pour l'Ouest au côté de Lyman, alors que la situation semblait quelque peu être tendue. Après tout, on ne dépêche pas le Prince du Roc pour de vulgaires broutilles ... Ce qui n'avait rien de rassurant aux yeux de Megara, bien qu'elle ait confiance en son aîné. Il était tout de même réconfortant et appréciable pour son égo de s'entendre dire que l'on était parmi les plus belles Princesses de Westeros, bien que la jeune femme doute du fait que son promis ait réellement pu observer en personne le minois de toutes les princesses du continent afin de réellement pouvoir donner son avis. Les rumeurs étaient certes existantes, mais elles étaient aussi si intensément dangereuses et volatiles. Les rumeurs, elles existaient déjà, sur tant de sujets, et peut-être Megara les alimenterait-elle tout autant qu'elle en créerait de nouvelles s'il venait à se savoir qu'elle confiait l'un de ses bijoux les plus personnels à celui qui, certes, était son fiancé, mais qui n'était tout de même pas encore son époux. Mais, présentement, elle n'en avait cure. D'autant plus qu'elle faisait confiance en Gareth pour ne rien éventer de tout ceci, alors qu'elle l'observait lui livrer une révérence sans nul doute maintes et maintes fois pratiquées. En réponse, elle incline la tête, comme il se doit, par respect des convenances et de son rang, mais en toute douceur et honnêteté, également. Et elle se retrouve, là, sur la sellette, ou plutôt sur le point de devoir légitimement le voir prendre congé. Après tout, c'est lui qui est venu jusqu'à elle, il est donc logique qu'il soit celui qui s'esquive, non ? Cela n'empêchait en rien le fait qu'elle sentait sur sa langue un certain goût d'inachevé, tout autant que d'interdit et d'appréciation.
    ❧ Je n'en aurai plus envie, non ... Et plus le loisir non plus. Votre départ à Lyman et à toi est si proche ... ❧ Son ton ne masquait pas même cette pointe de regret et d'inquiétude qui naissait dans sa voix. ❧ Mais tu as raison, il est grand temps que cette entrevue touche à sa fin, car il ne faut jamais jouer trop longtemps avec le feu sans espérer se brûler, n'est-ce pas ? ❧ Elle lui sourit poliment, avant qu'elle n'adresse un très bref regard en direction de Jinxs, alors prêt à la rejoindre, progressivement, bien qu'il n'ose encore directement la rejoindre tant que Gareth est auprès d'elle. Mais déjà, elle redirige toute son attention sur son fiancé, avant que son regard ne se voile à nouveau d'une certaine inquiétude, la poussant à oser s'emparer de l'une de ses mains, qu'elle enserre su fort entre les siennes. ❧ Veille sur mon frère, je t'en supplie. Fais qu'il ne lui arrive rien. Le Roc a besoin de lui, tout autant que les siens ... Et veille sur toi aussi, s'il te plait ... ❧
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 17 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 1408
Membre du mois : 22
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une confession équivoque n’obtient qu’une absolution équivoque ❧ Gareth [Tour III - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Confession au père Joseph ou père Mara
» Confession pour confession [rp unique]
» Confession sur canapé [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc
-
Sauter vers: