AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Harren Hoare - All Too Well
MessageSujet: Harren Hoare - All Too Well   Mar 17 Mai - 22:41



Harren Hoare






-56 ▪▪ Des cris, des pleurs, des hurlements. Un ventre qui se déchire, un chemin qui se taille. Tu surgis dans la délicate et douce au nuit, déchirant des sanglots le silence royal qui plane dans le château.
-39 ▪▪Seize longues années se sont écoulées. Seize années à grandir dans l'ombre de ceux qui firent de la maison Hoare une crainte véritable. Seize longues années à attendre et enfin, tu prends le pouvoir. Ton nom est crié par la foule, Harren le Noir apparaît sur le trône du Sel et du Roc. A cette époque, tu décides de consolider ton emprise sur les terres déjà conquises par d'illustres combattants d'antan. Dans le même temps, l'idée d'Harrenhal s'est concrétisée et voilà les travaux de la plus imposante forteresse des Sept Couronnes lancés.
- 34 ▪▪ De ton empire, tu ne voudrais jamais voir les limites, c'est dans l'esprit d'étendre ton pouvoir de façon absolue que tes troupes s'élancent sur le Val. La tâche n'est point aisée et si Salins et Darry tombent rapidement, la guerre s'enlise. Le Noir devient ton surnom et la crainte à le prononcer devient de plus en plus immense. En effet, au début de cette année, tu as ordonné à tes généraux de sortir les prisonniers des geôles pour les empaler au bas des remparts de Rougefort, la manœuvre est vaine : les défenseurs ne se rendent point. Naissance de ton fils Joren, ton premier né, celui qui deviendra gouverneur du Fer.
- 30 ▪▪ Malgré les avancées certaines de tes armées, le Val ne cède pas et quatre ans après le début de l'invasion, c'est sur un échec cuisant qu'elle prend fin. Déçu mais pas abattu, ton regard est maintenant jeté vers le Nord.
- 28 ▪▪ Naissance d'Eren, ta protégée, ta favorite depuis ses premiers cris, depuis son premier sourire dans tes bras de père, entre deux stratégies échafaudées par ton impérial cerveau.
- 13 ▪▪ Les tambours se mettent à battre le temps de la guerre, les troupes se mettent en marche, les espoirs sont crispés, il est temps d'obtenir le Salut. Le Nord ne tiendra bien longtemps d'après tes conseillers, alors les pions sont avancés sur l’échiquier et tu lances ton poids dans la mêlée. Immédiatement, tu ordonnes le siège de Moat Cailin qui s'étendra trois longues années où quelques milliers d'hommes perdront la vie en tentant de s'emparer des lieux. Tu perds également des hommes lors de l'invasion insidieuse et délicate du Nord par l'armée du Fer.
-8 ▪▪ Alors que tu conclus la paix avec le roi du Nord, il se murmure partout que tu as échoué et on fait courir un bruit : le Noir n'est point invincible et s'est retiré du Nord en signant un traité de paix.
-5 ▪▪ Ne supportant pas d'être taxé de faible et ce malgré la paix fébrile signée entre les deux partis, tu organises dans la clandestinité le pillage du Nord par les Fers-Nés, fiers guerriers.
- 1 ▪▪ Profitant de la défaite du roi de l'Orage sur le Val, tu décides qu'il est temps de t'intéresser à ses terres. Tu élances une armée sur la Néra et conquiert le tiers du territoire de l'Orage. Par la même occasion, tu fais face à la réticence des seigneurs conquis à t'obéir, tu renforces ton autorité. La capitale de ton royaume de plus en plus conséquent est enfin achevée et Harrenhal, forteresse de pierres et de sang - celui des prisonniers morts dans sa construction- se dresse enfin, déesse majestueuse. Alliance pour se débarrasser d'Aegon Targaryen entre les rois du Sel et du Roc et celui de l'Orage.
- 0 ▪▪ Le regard fier, le but est atteint. Les Targaryen et leurs créatures sont tués par tes soins. Tu t'empares de la Couronne et devient Roi des Sept Couronnes. Alors que Rhaenys, sœur d'Aegon se proclame Reine à son tour, les choses vont de mal en pie. Alors que les soutiens se défont, Harrenhal se voit au centre du légendaire activité : les Lannister prêtent serment, se rallient. La Néra implose dans une lutte intestine contre ton pouvoir, les Targaryen et les Durrandon rejoignent les ennemis. Les choses s'envinement encore quand les Trois Collines sont perdues.
Lignée ▪▪ Fils de Halleck et Myrcelia Hoare, tous les deux morts. Veuf d'Albine Mallister avec qui tu as eu deux enfants : Joren et Eren. Tu as également eu un bâtard avec une fille du peuple : Yoren Pyke. Ta belle-fille Myria (née Frey) et ton fils t'ont donné trois petits enfants : Beron, Aenarion et Euron.

Avide Rusé Manipulateur Pragmatique Sadique Charmeur Possessif Curieux Colérique Intelligent



▪ 56 ans ▪
▪ Le Noir ▪
▪ Salvemer ▪
▪ Harrenhal ▪
▪ Roi des Sept Couronnes, Roi du Sel et du Roc, seigneur d'Harrenhal. ▪
▪ Hoare ▪
▪ Roi ▪
▪ Veuf ▪
▪ Je suis fidèle à mon souverain ▪
▪ Je suis pour la guerre ▪


▪ Feat Jérémy Irons ▪

© Crédit Avatar





Positionnement politique


N°1 ▪▪ Que pensez-vous de la situation tendue entre les différents royaumes de Westeros? Vous sentez-vous concerné?
Il faut que cela cesse le plus rapidement possible. Pas parce que tu crains la guerre, bien au contraire, tu es l'instigateur même de cette guerre, tu es un faiseur de batailles, un sanglant personne qui ne se plait que lorsque le sang est versé sur le champ de bataille, lorsque le combat fait hurler les hommes mais la situation tendue n'est pas bonne pour toi, elle est vraiment affreuse pour obtenir l'assise de ton autorité. Tant que des reines et des rois de pacotilles se dresseront en travers de ton chemin royal, tu n'arriveras pas à unifier suffisamment les Sept Couronnes.

N°2 ▪▪ Êtes-vous loyal à votre Royaume, à la famille régnante, ou seriez-vous plus... Electron libre?
Tu n'es fidèle qu'à toi même. Par cette action, tu es forcément fidèle au Royaume parce quoi qu'en disent les autres, tu es le seul dominant à régner sur les Sept Couronnes. Et que dire du Sel et du Roc, mère nourricière depuis que tu es né ?
Tu es dévoué à ton Royaume, au pouvoir qui en découle surtout car régner est un présent des dieux. Conscient de cela, tu ne pourrais faire autrement qu'exercer la tâche qu'ils te demandent d'accomplir ici-bas.

N°3 ▪▪ Si jamais la guerre venait à toucher votre région, quelle serait votre réaction?
La guerre n'a pas fait que toucher ta région, la guerre est née dans son for intérieur, elle s'est nourrie des tensions engendrées par les armées menaçantes lancées sur le Val, sur le Nord et sur l'Orage. La guerre est plus courante que la paix en ces lieux et c'est mieux ainsi car c'est de cette façon qu'un conquérant peut réellement montrer ce qu'il vaut. C'est ainsi qu'un homme peut exprimer sa valeur.

La réaction face à la guerre n'est pas si différente que celle face à la paix : il faudra faire avec, pour le meilleur et le pire. Le tout c'est de transformer les faiblesses en forces pour éviter de sombrer. Et jusqu'à aujourd'hui, cela t'as conduit à prendre la Couronne de Westeros.

N°4 ▪▪ Vous avez sûrement entendu parler de l'embuscade tendue par Harren le Noir à Aegon Targaryen, que pensez-vous d'un tel acte?
Tu n'as pas entendu parler de cet acte. Oh que non, il est de ton fait. De ton idée même, car les généraux ne semblaient pas réellement convaincus que cela fonctionnerait, l'un a été décapité pour l'exemple et les autres ont suivis.

Ils ont bien fait, n'est-ce pas ? C'est certainement ce qu'ils se sont dit quand ta lame d’épéiste confirmé s'est enfoncée dans le ventre trop mou du jeune Aegon et de sa sœur. Et que dire alors de l'immense bonheur que tu as eu lorsqu'il s'est agit de transpercer les trois dragons qu'ils trainaient avec eux ? Un bonheur divin, exquis.



Entre vous et nous.


▪▪ RedDragon ▪▪ 21 ans ▪▪ 19 ▪▪ Top Obession ▪▪ Le design, le contexte et le PV cochon ▪▪Rien mon cap'tain ▪▪ Pas grand chose duel ▪▪


© allocine


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mar 17 Mai - 22:41



Savoir des mestres


       

Tout. Ou rien. Allongé sur la pierre froide, tu pensais. De façon mécanique, cyclique. Tout se reproduisait toujours, comme si l’Histoire n’était pas capable d’apprendre de son passé moribond, comme si les erreurs commises autrefois, par d’autres dans les temps immémoriaux n’avaient pas été d’aussi gros avertisseurs qu’il aurait fallu qu’ils soient. L’Histoire – celle qu’on écrivait avec le grand H de la prétention humaine- avait ce don fabuleux d’enseigner plus que tous les mestres, ces derniers fussent en conclave.

Tout. Ou rien. C’était de cette si particulière façon que les vénales discordes s’étendaient par delà les océans et les territoires, de cette façon vicieuse et graduelle que montait la violence dans les cœurs et dans les âmes. C’était tout ou rien en même temps, les forces obscures contre celles des lumières.
Dans la froideur du matin, ton dos se redresse. Il est raide, comme les orteils qui supportent mal les nuits en ce moment, cette tendance qu’ils ont à être glacés au réveil est une habitude qu’ils devront perdre rapidement où tu déclareras la guerre à ces stabilisateurs de silhouette.
Tu ploies tes jambes dans un effort considérable pour te relever complètement. Et voilà que le corps parfaitement nu est debout, conquérant dans son plus simple appareil. Les bougies diffusent encore des ombres de l’autre côté de la pièce car les pourpres rideaux sont tirés devant les fenêtres. Derrière, tu perçois bien rapidement que le jour sera mauvais, le ciel crache des volutes d’eau et il est d’un gris outrageusement déprimant. Nul doute que si tu en avais le courage, tu trouverais un moyen de monter jusqu’à lui et de lui mener la bataille la plus imposante de sa vie, juste pour un peu de soleil. Les dieux avaient visiblement décidé qu’aujourd’hui serait un jour pluvieux mais parfois nécessaire était la défiance envers les ordres divins. Obligatoire même était l’existence de cette défiance car elle permettait de croire en l’existence du libre-arbitre.

Quelques pas, la tête ailleurs. Trop peut-être.
Un immense miroir paré d’or trône face à toi, te renvoyant le reflet d’un homme bien conservé pour son âge. Un corps svelte, aléthique. Il n’est point le fruit du hasard, bien au contraire, il est le fruit de longues séances d’entrainement depuis le plus jeune âge. Des séances d’entrainements que tes précepteurs étaient heureux de te prodiguer sous l’œil néanmoins averti de sa Seigneurie ton père. Il regardait chaque parade, chaque  coup d’épée.
La maison Hoare serait dirigée par un guerrier digne de son talent, nul ne savait à cette époque, que tu dépasserais toutes les espérances de ce trop vaillant combattant.
Puis tu étais monté sur le trône à seize ans avec le projet fou de faire construire la place la plus fortifiée des Sept Couronnes. Harrenhal, fantasme deviendrait réalité sous ton commandement.
Depuis ce jeune âge où tu avais la bataille pour seul intérêt, tu avais conservé cette musculature qui, en combat, se révélait parfaitement indiquée pour en découdre avec les sbires adverses.
Sur ce corps aux muscles bien conservés se dressait une multitude – un océan même- de balafres et de cicatrices. L’une, la plus impressionnante était le fait d’un coup de hache, asséné par un redoutable guerrier du Val, à l’époque où tes désirs d’extension étaient tournés vers les contrées vallonnées de la côte orientale de Westeros.

Rude avait été la bataille. Quatre ans de guerre sans limite où la moindre provocation de l’autre côté était immédiatement répliquée. Ce fut la grande époque, la première d’une longue lignée d’ailleurs. Lorsque Rougefort refusa de tomber malgré le long siège qui y débuta, tu fis prendre les prisonniers des villes du Trident, tombées à ta solde très rapidement, et tu fis empaler des centaines d’hommes sur des piques acérées. La cruauté fut sans modération, et des histoires qu’on contait au coin du feu, craintif qu’une armée du Conflans passe dans le coin, surgit un surnom qui ne te quitterait plus jamais : Harren le Noir.
On murmura bien longtemps que le roi du Sel et du Roc était un barbare inculte et voué à damner ses ennemis puis la rumeur s’éteignit bien vite lorsqu’on se rendit compte qu’en plus d’être un fier conquérant, tes stratégies fonctionnaient plutôt bien.
Dans la tourmente de la guerre contre le Val naquit Joren. Fils premier-né, tu ne montras guerre d’attention à son égard tant la furibonderie d’exterminer jusqu’au moindre ennemi était là, pourrissant ton cœur jusqu’à la moelle.

Cette autre cicatrice, sur ton bras gauche, vers l’épaule – à la naissance de l’aisselle- était le fait d’une bataille menée dans le Nord. Alors que déjà Eren, ta fille, ta favorite parmi les favorites, celle pour qui tu aurais pu tout sacrifier, atteignait sa quinzième année et qu’on « fêtait » les quinze ans de la mort de ta femme, tu avais lancé la grande invasion des terres de Stark. Si le Val n’était pas tombé, le Nord tomberait, tu en étais convaincu.
Alors que l’invasion était gagnée – sur le papier- les Nordiens, amenés par le roi firent preuve d’une résistance imprévue, repoussant assaut après assaut, raid après raid.
Boucherie sanglante où nombreuses furent les pertes, Nordiennes et Fers-Nés en majorité. Il fut décidé d’un statut-quo, garantissant logiquement une paix bien futile. C’était au dernier jour des batailles que tu pris un coup d’épée et l’histoire que tu te plais encore à raconter est d’une cocasserie sans nom : en tombant, un mort avait levé son épée au mauvais moment et le point faible de ton armure – ses attaches- s’était offert à la lame criante et vengeresse d’un mort encore chaud. L’infection de la plaie avait été bien plus douloureuse que le coup en lui même et il avait fallu la mobilisation de plusieurs mestres pour vaincre la fièvre. Tu avais vécu de nombreux mois au moins de tes capacités tant la plaie était affreuse mais heureusement aucune infection n’avait pu atteindre le cœur et c’est au terme de souffrances courroucées que tu avais repris la main. Enervé par cette souffrance qui avait durée et la défiance du Nord, tu avais organisé dans la clandestinité, la pression des Fers-Nés sur le Nord. Ces derniers y menaient encore de nombreux pillages en agressant le plus de villages possible.

La situation s’était étendue encore pendant trois ans. Trois ans à ronger son frein, à attendre le bon moment pour sortir non pas une épingle mais une poignée d’épingles de ton jeu. Trois ans où le temps s’était suspendu.
Puis trois ans après, alors que les travaux majestueux d’Harrenhal s’achevaient enfin et que la cité noire se dressait sous le ciel, tu décidas qu’il était temps de faire couler le sang à nouveau. L’Orage tenta d’envahir le Val et une guerre éclata entre eux. Lorsque l’Orage échoua dans sa risquée entreprise, ils se trouvèrent affaiblis et c’est à ce moment que tu décidas qu’il était venu le temps de frapper. Harren le Noir deviendrait le Roi du Sel, du Roc et de l’Orage, ce n’était qu’une question de temps. Tu fis débarquer une armée sur la Néra et le succès fut important : les Terres de l’Orage se virent amputées d’un bon tiers. Mais tu fis face à un autre problème alors : sur la Néra, les seigneurs refusèrent d’obéir dans un premier temps si bien que tu fus obligé d’imposer une sanglante répression pour les calmer et lorsqu’ils virent que peu de choses pourraient te faire reculer, ils se soumirent bon gré mal gré.
Alors qu’une inimitié entre toi, conquérant de l’Orage et le roi légitime des contrées envahies, naissait, il vint te trouver afin de fomenter une alliance pour se débarrasser d’Aegon Targaryen.  Pendant ce temps, tu avais ordonné à ta fille et à ton bâtard, Yoren Pyke de ravager les côtes du Bief et de Dorne avec des hordes de Fers-Nés.
Un an plus tard, les choses s’accélèrent. Il y a quelques mois à peine d’ailleurs, tu luttais pour le but aujourd’hui atteint. Attirant Aegon et Visenya Targaryen à Harrenhal sous des prétextes diplomatiques, tu avais tout préparé. Aussi, lorsqu’ils arrivèrent, ils furent massacrés, les bêtes de feu qu’ils avaient avec eux aussi furent neutralisées. Alors que les cadavres n’étaient même pas froid, tu fis savoir à tout Westeros que désormais, Harren Hoare dit Harren le Noir, Seigneur des Îles de Fer, Roi du Roc et du Sel, suzerain d’Harrenhal, fils d’Halleck Hoare était désormais le roi de Westeros. Et cela ne faisait que commencer.



       
 


       
Les affiliations


     

       


       
JOREN HOARE
       
Joren est ton fils, ton premier-né. Si Joren fut longtemps cet espoir que tu avais de voir perdurer la lignée dévastatrice et conquérante des Hoare, tu as été rapidement déçu. Fils qui se démène pourtant pour te plaire, pour te prouver qu'à ta mort, il pourra reprendre le flambeau, rien ne trouve grâce à tes yeux. L'amour que tu portes à Joren n'est pas celui que l'on porte à un fils, non, c'est plutôt une affection que l'on porte à ses connaissances.
       

       © WEGOTTHISCOVERED
MYRIA HOARE
       
Tu baises avec elle. Elle est ta belle fille et à quelques reprises, vous avez répété le pêché de chair. Elle est une cupide jeune femme, assoiffée de pouvoir et parfois tu regrettes de ne pas en avoir fait ta femme et d'en avoir fait don à ton incapable de fils, pas même fichu de la contenter. Elle est un aimant qui attire Joren vers les sommets, dans le creux de l'oreiller, elle le pousse à grandir, à s'imposer et elle lui murmure même des idées venues de son autre compagnon de literie.
       

       © AMERICAN ROAR

       
       
EREN HOARE
       
Ton bien le plus précieux. Bien que tu ne sois pas un démonstrateur particulièrement doué de cet amour, il est bien présent. Contrairement à son frère, Eren n'a jamais cherché ton approbation, elle s'est émancipée, elle s'est montrée à la hauteur, toujours. A la tête des Fers-Nés, elle fait des ravages et cela renforce encore ton admiration pour la jeune femme. Lorsqu'elle trancha la gorge de son violeur de capitaine et qu'elle prit la tête du Boutre, le navire où elle évoluait, elle acheva de te convaincre : elle est ta digne héritière.
       

       © UNDECIDED MIND
YOREN PYKE
       
Ton bâtard. Un de plus. Alors que tu n'avais jamais été réellement proche de lui parce qu'il n'était après tout qu'un énième fils issu d'une autre relation que celle d'un homme et sa femme. A la mort de sa mère - sans doute de faim- tu n'as pas hésité à prendre le jeune homme dans ta demeure pour lui prodiguer une éducation. Lorsqu'il fut en âge, tu fis de Yoren un guerrier sur un bateau Fer-Né. Alors que tes attentes étaient grandes, il arriva curieusement à les combler, alors sa mission naturelle s'est imposée : protéger Eren, coûte que coûte.
       

       © TORBEN

       


Dernière édition par Harren Hoare le Mer 18 Mai - 19:59, édité 4 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mar 17 Mai - 22:47

Yeah un Harren !!!!! =DDDDDDDDDDDDDD

Bienvenu et bon courage pour ta fiche !
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mar 17 Mai - 22:58

Le grand vilain est lààààààà
Bienvenue sur BC et bon courage pour ta fichounette




COME WHAT MAY
I AM WAR. THOU SHALT MAKE WAR, TO LOSE REASON.
COME WHAT MAY,
I AM HELL. HELL THOU SHALT LIVE
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage & Dame d'Accalmie. Epouse de Roward Martell, Princesse de Dorne.
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING. A BODY DEVOURED BY HATED, MOTIVATED BY REVENGE.
Messages : 2634
Membre du mois : 25
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : Impétueuse, Passionnée, Bagarreuse, Indépendante, Fière, Téméraire, Intransigeante, Aventurière
I AM ONLY ANGER AND SUFFERING.  A BODY DEVOURED BY HATED,  MOTIVATED BY REVENGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mar 17 Mai - 23:00

Bienvenue parmi nous, Harren !

*À MORT*


Le doute est une force. Une vrai belle force. Veille simplement qu'elle te pousse toujours en avant. © Pierre Bottero

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de Jeyne Stark
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
The sun of winter
Messages : 2669
Membre du mois : 138
Célébrité : Astrid Bergès Frisbey
Maison : Karstark
Caractère : Opportuniste, respectueuse, attentionnée, imprévisible
The sun of winter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mar 17 Mai - 23:19

Bienvenue parmi nous !

Bon courage pour ta fiche et n'hésites pas si besoin



UNBOWED - UNBENT- UNBROKEN


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse de Dorne
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Messages : 5476
Membre du mois : 16
Célébrité : Ashley Green
Maison : Martell
Caractère : Impétueuse - Naïve - Loyale – Indépendante - Farouche - Obstinée - Protectrice
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mer 18 Mai - 7:08

Oh papounet ! Bienvenuuuuuue !
Et bon courage pour ta fiche !


Brûle de t'élever

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Commandante de la Flotte de Fer
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Je vous brûle pour m'élever.
Messages : 1593
Membre du mois : 29
Célébrité : Nathalie Portman
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieuse - Belliqueuse- Déterminée - Rancunière- Loyale - Dominatrice- Courageuse - Menteuse
Je vous brûle pour m'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mer 18 Mai - 8:26

Bienvenue Harren Very Happy

Bon courage pour ta fiche !
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mer 18 Mai - 10:05

Bienvenue Harren !

Bon courage pour la fiche


Joren "The Butcher" Hoare

Days in and days out, i will get extreme to show how badly i want it.
Breaking skulls, taking souls, delivering death and digging holes.
Unleashed, Unhinged and Undisputed.


avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi autoproclamé du Trident et des Mers du Crépuscule.
Âge du Personnage: 34 ans.
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Brûle de t'élever.
Messages : 855
Membre du mois : 13
Célébrité : Charlie Hunnam
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieux – Sans Pitié – Fou Amoureux - Arrogant - Patient - Jaloux
Brûle de t'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mer 18 Mai - 10:55

Bienvenue sur le forum !





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10834
Membre du mois : 154
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mer 18 Mai - 12:41

Bienvenue papa What a Face
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mer 18 Mai - 14:33

Un Harreeeeeeen !
Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche ! Si tu veux qu'on discute de notre lien n'hésite pas, et puis de manière générale, le staff est là aussi si tu as besoin
Hâte de rp avec toiiiiii !
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mer 18 Mai - 18:47

Un Hoareeee bienvenueeeeeeee et bon courage Smile
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mer 18 Mai - 18:58

/me Débarque, regarde le personnage... Appelle Meraxès... Le crame... Admire le feu de joie... Et s'en va *pan*



Combien de civils dans les villes et campagnes ne font pas partie des convois qu'on épargne. Mon parcours coupe court au vol malsain des vautours. Depuis des décennies c'est le même phénomène. Mais pour la veuve et l'orphelin il faudrait lever l'ancre. On rêvait de donner plein de coups dans la vie, nous n'avons que des ecchymoses. J'ose te le dire, j'veux pas qu'mon monde brûle. Voilà pourquoi le soir sous la lune avec les loups je hurle.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Messages : 1680
Membre du mois : 24
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : représentée par un dragon à trois têtes, aux couleurs rouge et noir... La maison royale des Targaryen
Caractère : Idéaliste - Curieuse - Aventureuse - Libertine – Fougueuse.
Je sens que je peux voler tellement loin et tellement haut, alors ne lâche pas ma main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-scotland.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mer 18 Mai - 20:00

Merci beaucoup à tout le monde.

Torben, si tu cherches bien, on se connait.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mer 18 Mai - 20:44

Oui je sais plus d'où, mais ton pseudo me parle!





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10834
Membre du mois : 154
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mer 18 Mai - 21:12

Me voilàààààààà !


Alors pour prendre les choses dans l'ordre:
- la chrono me semble bonne, excepté un détail: les Lannister deviennent alliés d'Harrenhal en te finançant, mais ils n'ont en aucun cas prêté serment et restent un royaume indépendant. De plus, tu ne parles pas du début de la guerre; les défaites dans la Néra, les attaques sur le Nord, et d'autres événements comme l'important Conclave de Goeville.
- La réponse aux questions également (même s'il n'y avait pas besoin d'être épéiste confirmé pour transpercer un prisonnier xD)
- Dans ton histoire, tu fais de Harren un grand guerrier. En soi ce n'est ni aberrant ni contradictoire avec le personnage, mais attention à ne pas en faire le trait principal du personnage. Harren est infiniment plus un stratège qu'un guerrier. Jamais on ne le verra en découdre en première ligne. A l'instar d'un futur Tywin Lannister, Harren est un stratège qui a besoin d'une vue d'ensemble du champ de bataille pour écraser son ennemi. Le genre d'ennemi qui a toujours une longueur d'avance, chose impossible à tenir quand on baigne dans la tripaille. Ce que tu dis pour tempérer tout ça sur l'expérience contre le Nord me semble très bien, je t'encourage donc à poursuivre dans cette lignée dans tes futurs rps; guerrier expérimenté oui, mais un Roi Stratège plus qu'un Roi combattant; Harren est plutôt du genre à mépriser les "faibles" comme Durrandon ou Stark qui sacrifient leur visibilité tactique pour étriper quelques adversaires.
- Comme pour la chrono, il manque tout ce qu'il s'est passé depuis le début du jeu et ton point de vue dessus. Le Conclave de Goeville, la rebéllion ouverte de la Néra, la guerre contre les Targaryen et les Durrandon, les menaces du Nord, suivies de la guerre contre lui, les récentes victoires de ton fils qui, contournant la néra par le bief, assaille l'orage et menace accalmie... Tu trouveras ces divers événements dans le Journal des événements, qui te permettra de mieux te positionner sur tout ce qui est en cours :p
- Autrement, même si je ne suis pas du tout un adepte du "tu", tu as outre ces détails manquants bien cerné le personnage et ta verve est importante pour un personnage de ce genre :p





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Winter is Coming.
Messages : 10834
Membre du mois : 154
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Winter is Coming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mer 18 Mai - 21:27

Aaah, mon suzerain !

On va moins rigoler.
Bienvenue, et bon courage pour ta fiche ! ;)
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Mar 24 Mai - 10:22

Tu t'en sors avec les modif/rajouts Harren ?



UNBOWED - UNBENT- UNBROKEN


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse de Dorne
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Messages : 5476
Membre du mois : 16
Célébrité : Ashley Green
Maison : Martell
Caractère : Impétueuse - Naïve - Loyale – Indépendante - Farouche - Obstinée - Protectrice
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   Dim 29 Mai - 18:30

je locke et déplace
avatar
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 4515
Membre du mois : 1029
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Harren Hoare - All Too Well   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Harren Hoare - All Too Well
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Harren Salfalaise, le Trompe-la-Mort - Even death may die
» Conflans -> Fils - Beron Hoare - Isaac Hempstead-Wright
» Royaume du Conflans et des Iles de Fer - Maison Hoare de Harrenhal
» Joren Hoare - Brûle de t'élever

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Chroniques de l'Ere des Luttes.
 :: Présentations des personnages :: Les fiches abandonnées
-
Sauter vers: